L hôtellerie dans l Orne en 2015 : chiffres et caractéristiques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L hôtellerie dans l Orne en 2015 : chiffres et caractéristiques"

Transcription

1 L hôtellerie dans l Orne en 2015 : Collection Etudes sous-collection Tourisme et CHR. Juillet 2015

2 Sommaire Le parc hôtelier ornais homologué «Tourisme» au 1er janvier Répartition par catégorie... 4 Hôtels classés du département de l Orne au 1 er janvier 2015 en nombre d établissements (normes classement 22 décembre 2009)... 4 Hôtels classés du département de l Orne au 1 er janvier 2015 en nombre de chambres (normes classement 22 décembre 2009)... 5 Répartition géographique... 6 Synthèse de la répartition par pays au 1er janvier Le mode d exploitation... 7 Membre d une chaîne ou exploitant indépendant... 7 Appartenance des hôtels classés dans l Orne au 1 er janvier Appartenance des hôtels classés (en nombre de chambres) dans l Orne au 1 er janvier Regard sur la chaîne volontaire «LOGIS» dans l Orne... 8 Répartition par classement «Tourisme»... 9 Répartition par classement «Cheminée» pour l activité hébergement. 9 Répartition par classement «Cocotte» pour l activité restauration... 9 La fréquentation des hôtels 10 Autre indicateur d intérêt : les nuitées Le référencement de l hôtellerie ornaise dans les principaux guides nationaux L hôtellerie examinée au travers des codes NAF Les hôtels ornais engagés dans une démarche qualité Les performances de l hôtellerie ornaise

3 Juillet 2015 Performances de l hôtellerie ornaise vues sous l angle du chiffre d affaires Performances de l hôtellerie française vues sous l angle du chiffre d affaires Regard sur les autres hébergements Conclusion Informations utiles pour un projet de création, reprise et développement d un hôtel ou hôtel - restaurant Définition de l hôtel Définition de la résidence de tourisme La résidence de tourisme Sources Contacts CCI

4 Le parc hôtelier ornais homologué «Tourisme» au 1 er janvier 2015 Sur la base des normes issues de l arrêté du 23 décembre 2009, le département de l Orne compte 57 hôtels classés «Tourisme». Ces 57 hôtels classés disposent d une capacité totale de chambres, soit lits (source : Atout France) La majorité des hôtels classés, soit 49 %, disposant d une capacité de 678 chambres, se trouve dans le Pays du Bocage. Il est à noter que 2 hôtels de catégorie 4 étoiles totalisant 50 chambres se situent à Bagnoles-de-l Orne. Ce classement comprend 5 catégories qui vont de 1 à 5 étoiles. Dans cette dernière catégorie, l Orne ne compte pas d établissement à ce jour. On remarque par ailleurs que le Pays d Alençon (territoire ornais) compte 12 hôtels classés avec 396 chambres. Il ressort une moyenne de près de 25 chambres par établissement. Il est à noter la présence d un château hôtel de 10 chambres sur la commune sarthoise de Saint-Paterne, située à 3 kilomètres d Alençon. Répartition par catégorie Les normes issues de l arrêté du 23 /12/2009 ont modifié d une manière significative le paysage de la répartition des hôtels classés par catégorie. Avec les normes de l arrêté du 14 février 1986, l Orne a compté jusqu à 101 hôtels classés en 2002, soit chambres. Ils n étaient plus que 80 en janvier Le paysage hôtelier se présente désormais de la manière suivante : Hôtels classés du département de l Orne au 1 er janvier 2015 en nombre d établissements (normes classement 22 décembre 2009) 4

5 Juillet 2015 Hôtels classés du département de l Orne au 1 er janvier 2015 en nombre de chambres (normes classement 22 décembre 2009) Source : Atout France Les hôtels 2* et 3* dominent largement l offre hôtelière ornaise avec 88% des établissements et 87% des chambres du département. Les 29 hôtels 2* représentent à eux seuls 51 % de l offre en terme d établissement. Le département compte seulement 4 hôtels 1* et 3 hôtels 4*. On constate donc que le département de l Orne se caractérise par une offre hôtelière de moyenne gamme. La présence des hôtels 3* est en progression constante, passant de 8 établissements en 2011, 18 établissements en 2013 à 21 en Ils ont même aujourd hui, une capacité hôtelière supérieure aux hôtels 2* avec 600 chambres contre 587 pour les 2*. 5

6 Source : Atout France Répartition géographique 49 % des hôtels en Pays du Bocage Sur le plan de la situation géographique, 28 établissements sont implantés dans le Bocage, totalisant 678 chambres. Au regard de l arrêté du 23/12/2009, la station thermale de Bagnoles-de-l Orne, seule station thermale de l ouest de la France qui accueille environ curistes par an, comprend à elle seule 15 hôtels classés, soit 54 % et 405 chambres (60 %) du total du Pays du Bocage. Pour avoir une vue d ensemble de la répartition géographique sur le département, il convient toutefois d examiner l état de l offre dans les autres pays. Ainsi, le Pays d Alençon arrive en deuxième position avec 12 établissements et une capacité de 396 chambres. 5 hôtels alençonnais affichent une enseigne de chaîne intégrée sur un total de 7 dans le département, dont 4 du groupe ACCOR. Le Pays d Argentan, Pays d Auge Ornais et le Pays du Perche arrivent en troisième position totalisant 7 établissements, le Pays d Ouche comptant seulement 3 établissements. 6

7 Juillet 2015 Synthèse de la répartition par pays au 1 er janvier 2015 Les pays Nombre d'établissements % Nombre de chambres % Pays d'alençon % % Pays du Bocage % % Pays d'argentan 7 12,5 % % Pays du Perche 7 12,5 % % Pays d'ouche 3 5 % 91 4 % TOTAL % % Le mode d exploitation Sources : CFE des CCI Alençon et Flers-Argentan Membre d une chaîne ou exploitant indépendant Sur les 57 établissements classés et en exploitation au 1 er janvier 2015, 15 sont membres de la chaîne volontaire «Logis», 9 adhèrent à une autre enseigne volontaire ou réseau de vente type Citotel, Inter Hôtel, Relais du Silence, et 8 sont filiales ou franchisés d enseignes intégrées (Campanile, Hotel inn Design, Ibis, Mercure, Etap-hôtel, Formule 1, B&B). Enfin, il faut noter que 25 établissements classés, soit 46 % de l offre, n adhèrent à aucun groupement ou enseigne. Ils sont exploités de façon indépendante. Appartenance des hôtels classés dans l Orne au 1 er janvier 2015 Source : Atout France 7

8 Appartenance des hôtels classés (en nombre de chambres) dans l Orne au 1 er janvier 2015 Source : Atout France On observe sur le premier graphique une nette domination des établissements indépendants et de chaîne intégrée «Logis de France» qui représentent 70% de l offre du département en termes d établissements. Le deuxième graphique représentant la capacité hôtelière en nombre de chambres est plus objectif. En effet, malgré une présence prédominante (70% des établissements), le nombre de chambres du duo indépendants - Logis de France représente seulement 54% de l offre du territoire. La capacité moyenne d un hôtel intégré dans l Orne est de 48 chambres tandis qu un hôtel indépendant disposera d en moyenne 20 chambres. Ce deuxième graphique représente plus clairement l offre du territoire. Regard sur la chaîne volontaire «Logis» dans l Orne Animée par «Tourisme 61» (ex CDT), l Association départementale «Logis Orne» compte 20 membres. Au 1 er avril 2015, 15 établissements classés «Tourisme» sur 57 font partie de la chaîne «Logis», soit 26 % du parc hôtelier. 5 établissements sont non classés «Tourisme». 8

9 Juillet 2015 Répartition par classement «Tourisme» Répartition des hôtels «Logis» par classement «Tourisme» au 1 er avril 2015 Catégorie Nombre d'établissements Nombre de chambres 1 étoile étoiles étoiles 5 75 Non Classés «Tourisme» 5 58 Total Sources : CDT-CCIA Répartition par classement «Cheminée» pour l activité hébergement Répartition des hôtels «Logis» par classement «cheminée» au 1 er avril 2015 Catégorie Nombre d'établissements Nombre de chambres 1 cheminée cheminées cheminées Total Sources : CDT-CCIA Répartition par classement «Cocotte» pour l activité restauration Répartition des hôtels «Logis» par classement «Cocottes» au 1 er avril 2015 Catégorie Nombre d'établissements 1 cocotte 3 2 cocottes 9 3 cocottes 8 Total 20 Sources : CDT-CCIA 9

10 En 2000, l Orne comptait 37 établissements membres des Logis de France, 39 en 2002, 29 en 2010, et 21 en Cette baisse s explique entre autres par des fermetures d établissements, des cessions et des non-renouvellements d adhésion. La fréquentation des hôtels Exprimée en taux d occupation, la fréquentation départementale moyenne annuelle, toutes catégories confondues, s établit autour de 50 %, avec en 2014, un taux de 46,88% (année des Jeux Equestres mondiaux et du 70 ème anniversaire de la bataille de Normandie) Taux de fréquentation des hôtels dans l Orne Année Taux d'occupation moyen annuel ,86 % ,49 % ,80 % ,40 % ,50 % ,30 % ,30 % ,48 % ,88 % Sources : CDT et INSEE Les contacts réguliers de la CCI d Alençon avec les exploitants hôteliers montrent à l évidence les fourchettes d occupation suivantes par famille d établissements : Fourchette de taux de fréquentation des hôtels dans l Orne par famille d établissements Famille d appartenance Tendance moyenne (estimation CCIA) Logis 40 à 60 % Enseignes de chaînes intégrées 50 à 78 % Autres enseignes de chaînes ou réseaux volontaires 45 à 65 % Etablissements indépendants 30 à 60 % Source : CCIA 10

11 Autre indicateur d intérêt : les nuitées La fréquentation ornaise s établit à nuitées pour l année La part des nuitées françaises est de l ordre de 82 % contre 18 % pour les nuitées étrangères. Les Européens représentent plus de 85 % de la clientèle étrangère. Le volume des nuitées assurées par la clientèle britannique est de , soit 34 % des nuitées étrangères. A l échelle de la Basse-Normandie, le poids de l offre et de la fréquentation hôtelière ornaise en 2014 est de : 8% du nombre de nuitées (soit sur un total de ), 15% en nombre d hôtels classés «Tourisme» (soit 57 sur un total de 389). Le poids des nuitées étrangères à l échelle régionale est de 29 % contre 18 % pour l Orne. Toujours pour la Basse-Normandie, la part de la clientèle d affaires est évaluée à 38 % contre 44 % pour l Orne. La clientèle d affaires est dominante dans les hôtels ornais. Le littoral du Calvados et de la Manche profitent davantage de la clientèle loisirs. L Orne affiche un taux d occupation inférieur à la moyenne régionale puisqu il est d environ 47 % contre 54 % pour la région Basse-Normandie. Le référencement de l hôtellerie ornaise dans les principaux guides nationaux Une autre analyse, effectuée par la CCI d Alençon, et relative au référencement des hôtels avec ou sans restaurant dans les 5 principaux guides gastronomiques et touristiques nationaux, fait ressortir les résultats suivants : Année Nombre de restaurants et d hôtels avec ou sans restaurant référencés entre 2009 et 2015 Bottin Gourmand Champérard Gault Millau Rouge Michelin Le Routard Nombre de Référencements Nombre d'établissements distingués Source : CCIA 11

12 Juillet 2015 Au total, 21 établissements hôteliers sont référencés sur les 57 classés «Tourisme», soit près de 43 %. Une fiche pratique d information de la CCI d Alençon détaille le référencement des établissements d hébergement et de restauration dans les guides nationaux : collection Etudes, sous-collection Tourisme et CHR. L hôtellerie examinée au travers des codes NAF (Nomenclature d activités française) Jusqu au 31 décembre 2007, trois codes NAF recensaient le nombre d établissements déclarés comme exerçant une activité d hébergement hôtelier. Depuis le 1 er janvier 2008, un seul code désigne les établissements qui exercent l activité principale d hébergement hôtelier : il s agit du code 55.10Z Ancien code NAF (avant le 1 er janvier 2008) La correspondance des codes NAF des hôtels Activités Nouveau code NAF (depuis le 1 er janvier 2008 ex - code 551.A Hôtels touristiques avec restaurant devenu code 55.10Z ex - code 551.C Hôtels touristiques sans restaurant devenu code 55.10Z* ex - code 551.E Autres hôtels devenu code 55.10Z* Source : CCIA Les tableaux ci-dessous indiquent le nombre d établissements inscrits aux CFE des CCI d Alençon et de Flers/Argentan. Selon l ancienne nomenclature : Nombre d hôtels par code NAF dans l Orne Code NAF A C E TOTAL Source : CCIA 12

13 Selon la nomenclature actuelle : Nombre d hôtels par code NAF dans l Orne Année Code NAF Nombre d'hôtels Z Z Z Z Z Z 114 Source : CCIA Tous ces établissements désignés sous ce code n exercent pas en réalité une activité d hébergement, ils ont simplement cessé l activité pour des raisons réglementaires liées à l importance du coût des travaux de rénovation et de mise aux normes. Par conséquent, l hôtellerie non homologuée «Tourisme» peut être estimée entre 40 et 50 établissements. Partant d une hypothèse de 5 chambres par établissement, le nombre de chambres oscillerait entre 200 et 250 «non classées Tourisme». Les hôtels ornais engagés dans une démarche qualité Parmi les 57 hôtels classés du département, 21 ont adhéré à la démarche régionale et ont reçu le label «Normandie Qualité Tourisme» (à la date du 9 avril 2015). La marque nationale «Qualité Tourisme» a été attribuée à 27 établissements hôteliers dont deux résidences de tourisme situées à Bagnoles-de-l Orne qui sont également labellisées «Normandie Qualité Tourisme». Répartition des établissements hôteliers labellisés «Qualité Tourisme» Famille d'appartenance Nombre de labellisés Qualité Tourisme Logis de France 12 Autres chaînes volontaires 8 Chaînes intégrées 3 Indépendants 4 TOTAL 27 Source : CCIA 13

14 Juillet 2015 Les performances de l hôtellerie ornaise Performances de l hôtellerie ornaise vues sous l angle du chiffre d affaires Au travers de son observatoire axé sur le suivi du chiffre d affaires de l hôtellerie, restauration, le Centre de gestion agréé Maine-Normandie fournit, pour le département de l Orne, des indications très intéressantes. Elles sont élaborées à partir d un échantillon de 118 entreprises, dont 18 hôtels restaurants ornais, qui peut être comparé à l échantillon national 2013 comportant hôtels restaurants. Catégorie d'établissement Code NAF Orne Nombre d'entreprises Chiffre d'affaires moyen HT 2014 (en m ) Evolution 2013/2014 Hôtels -restaurants 5510Z % Restaurants 5610A % Débits de boissons 5630Z % Ensemble CHR % Source : CGA Maine-Normandie Il convient de préciser que les entreprises adhérentes à un Centre de gestion agréé ont un statut d entreprise en nom propre, ou de forme sociétaire soumise à l impôt sur le revenu. Il ne s agit que d un échantillon, certes limité. Toutefois, on relève que le chiffre d affaires moyen réalisé en 2014 est de pour un hôtel restaurant dans l Orne, contre à l échelle nationale pour l année Orne Catégorie d'établissement Nombre CA moyen en 2011 CA moyen en 2012 Evolution en % Hôtels-restaurants classés Tourisme % Hôtels-restaurants non classés Tourisme % Ensemble des établissements % Source : CGA ornais Le tableau ci-dessus indique, par catégorie d établissement hôtelier avec restaurant, classé et non classé, le chiffre d affaires moyen en 2011 et

15 Performances de l hôtellerie française vues sous l angle du chiffre d affaires Chaque année, la Fédération nationale des centres de gestion agréés publie les statistiques, données de gestion, ratios et évolutions pour 215 professions du commerce, de l artisanat et des services. L hôtellerie-restauration fait partie de ces 215 professions analysées (site internet : Pour l année 2013, sur une population de hôtels restaurants, le chiffre d affaires HT moyen ressort à avec un effectif (exploitants inclus) de 4.20 personnes, soit une productivité de chiffre d affaires de La marge brute s élève à %, et le résultat courant s établit à France Catégorie d'établissement Nombre d'entreprises chiffre d'affaires moyen (en K ) Hôtels-restaurants Hôtels sans restaurant Hôtellerie de plein air Autres hébergements touristiques Total Source : France ; FCGA 2013 Nombre d'entreprises Chiffre d'affaires moyen (en K ) Ensemble des CHR (*) Source : France ; FCGA 2013 (*) Codes NAF 55 : Hôtels-restaurants, Hôtels sans restaurant, Hôtellerie de plein air, Autres hébergements touristiques, Codes NAF 56 : Restaurant, Café-restaurant, Crêperie, Pizzeria, Restaurant spécialités étrangères, Brasserie, Restauration rapide, Sandwicherie, Traiteur, Café-tabac-jeux-journaux, Café-jeux Code NAF 93 : Discothèque Regard sur les autres hébergements A partir des données recueillies par «Tourisme 61», les meublés labellisés incluant les Gîtes de France, Clévacances, Accueil Paysan, arrivent en première position avec 317 structures. En y ajoutant, les meublés non labellisés et non classés ; le total est de 637 structures. Parmi les meublés : 289 sont labellisés «Gîtes de France» 21 sont labellisés «CléVacances» 15

16 Juillet sont labellisés «Accueil Paysan» Le département compte également 41 campings (dont 13 classés) pour un total de emplacements et 2 résidences de tourisme situées à Bagnoles-de-l Orne proposant 321 unités d habitation et offrant une capacité d accueil de 773 personnes (Source : Atout France Registre hébergements classés) Les autres hébergements, tels que les gîtes de groupes, les gîtes d enfants, et les chalets loisirs totalisent 88 unités pour environ lits. Enfin, en 2013, «Tourisme 61», évalue à , le nombre de résidences secondaires dans l Orne (hébergement non-marchand). Sur la base d une capacité d accueil de 5 personnes, elles représentent un potentiel de lits. Une étude réalisée en mars 2010 par la CCITA présente de façon détaillée le paysage et le poids des résidences secondaires dans l Orne (évolution des résidences secondaires entre 1990 et 2006). Le nombre de lits touristiques marchands dans l Orne est estimé à environ lits. Conclusion En conclusion, sans tenir compte du classement hôtelier et afin de mieux comprendre sur quelle dynamique est le département, il est important de faire un comparatif. En 2005, le département recensait 224 hôtels, en 2015, ils ne sont plus que 114. Cette baisse s explique par l arrivée des nouvelles normes de classement et le changement de classification en Depuis 2009 et l intronisation des nouvelles normes de classement, le nombre d hôtels baisse en moyenne de 6 % chaque année. On recense sur le département, la perte de 36 % du nombre d hôtels depuis

17 Informations utiles pour un projet de création, reprise et développement d un hôtel ou hôtel - restaurant Définition de l hôtel Selon l article D311 4 Modifié par décret n du 23 décembre 2009 art 7 L hôtel de tourisme est un établissement commercial d hébergement classé, qui offre des chambres ou des appartements meublés en location à une clientèle de passage qui y effectue un séjour caractérisé par une location à la journée, à la semaine ou au mois, mais qui, sauf exception, n y élit pas domicile. Il peut comporter un service de restauration. Il est exploité toute l année en permanence ou seulement pendant une ou plusieurs saisons. Il est dit hôtel saisonnier lorsque sa durée d ouverture n excède pas neuf mois par an en une ou plusieurs périodes. Définition de la résidence de Tourisme Selon l article D 321 L Modifié par décret n du 6 juillet 2010 art 1 (V) La résidence de tourisme est un établissement commercial d hébergement classé, faisant l objet d une exploitation permanente ou saisonnière. Elle est constituée d un ou plusieurs bâtiments d habitation individuels ou collectifs regroupant, en un ensemble homogène, des locaux à usage collectif. Les locaux d habitation meublés sont proposés à une clientèle touristique qui n y élit pas domicile, pour une occupation à la journée, à la semaine ou au mois. Elle est dotée d un minimum d équipements et de services communs. Elle est gérée dans tous les cas par une seule personne physique ou morale. La résidence de tourisme C est un type d hébergement touristique qui accueille essentiellement des familles le plus souvent lors de leurs vacances, mais aussi les séjours d affaires. Elle est présente à la ville comme à la campagne. Les résidences de tourisme sont classées par catégorie allant d une étoile à cinq étoiles. 17

18 Juillet 2015 Une étoile correspond à un mode d hébergement économique. Les catégories deux et trois étoiles correspondent au milieu de gamme. Les catégories quatre et cinq étoiles qualifient un mode d hébergement haut de gamme. Elle est dotée d un minimum d équipements et de services communs. L accueil est assuré en 2 langues étrangères, dont l anglais, en 4 étoiles et 3 autres langues étrangères, dont l anglais, en cinq étoiles. Notons qu une résidence de tourisme peut être composée de natures d hébergement variées: appartement, chambre, mobile home (type camping). Comment peut-on différencier un «hôtel» d une «résidence de tourisme»? La différence se fait au niveau des services ; en effet, les services rendus par les hôtels sont plus étendus que ceux des résidences de tourisme. De plus, l homogénéité des unités d habitation exigée des résidences ne l est pas pour les hôtels. Sources Cabinet Deloitte : CGA Ornais : Coach Omnium : Comité pour la modernisation de l hôtellerie française : Editions BPI: Fédération des Centres de gestion agréés : Gefil : Journal de l Hôtellerie : KPMG: MKG: Protourisme : Veille info Tourisme : Union des métiers et des industries de l Hôtellerie de l Orne : Insee : Atout France : 18

19 Contacts CCI Chambre de commerce et d industrie d Alençon Site internet : Joël Delaunay Service Tourisme, Hôtellerie, Restauration Tel : Isabelle Brunet Service Tourisme, Hôtellerie, Restauration Tel : Véronique Marie-Françoise Service Tourisme, Hôtellerie, Restauration Tel :

Qualité Tourisme et taux d occupation. Observatoire Régional du Tourisme SEM Régionale des Pays de la Loire août 2008 1

Qualité Tourisme et taux d occupation. Observatoire Régional du Tourisme SEM Régionale des Pays de la Loire août 2008 1 Qualité Tourisme et taux d occupation 1 Objectif Evaluer l impact de la possession de la marque «Qualité Tourisme», pour un camping ou un hôtel, sur le niveau de ses taux d occupation mensuels. Cette note

Plus en détail

Tourisme en Indre et Loire

Tourisme en Indre et Loire Les Collections de l OE2T Collection : Touraine au Jardin des Chiffres Edition août 2012 Tourisme en Indre et Loire L hôtellerie de tourisme Sommaire Introduction 1 L offre en hôtels 2 La fréquentation

Plus en détail

Il peut comporter un service de restauration. Il est exploité toute l année en permanence ou seulement pendant une ou plusieurs saisons.

Il peut comporter un service de restauration. Il est exploité toute l année en permanence ou seulement pendant une ou plusieurs saisons. HÔTELLERIE Au 1er janvier 2005, 18 114 hôtels sont classés, représentant plus de 604 000 chambres et 185 millions de nuitées par an. Ils emploient 172 000 salariés et réalisent un chiffre d'affaires annuel

Plus en détail

BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014

BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014 BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014 Cette publication a été réalisée par le Comité Départemental du Tourisme Haute Bretagne Ille-et-Vilaine à partir de l analyse des résultats de l Enquête de fréquentation hôtelière

Plus en détail

L année a incontestablement été marquée par l impact de

L année a incontestablement été marquée par l impact de Une année marquée par l'impact de Lille 2004 L année a incontestablement été marquée par l impact de «Lille 2004 - Capitale européenne de la culture». Cet évènement a eu des répercussions très importantes

Plus en détail

Les hébergements dans les Yvelines

Les hébergements dans les Yvelines BILAN DE FREQUENTATION TOURISTIQUE YVELINES 2013 Les hébergements dans les Yvelines Statistiques liées à l offre d hébergement Etablissements hôteliers = 138 établissements dont : Sans classement : 33

Plus en détail

Principaux ratios et points de repère

Principaux ratios et points de repère 1/46 de gestion en hôtellerie-restauration Réactualisés 01/10/ - 2/46 Sommaire 1 ère partie Les ratios de charges d exploitation et les soldes intermédiaires de gestion 2 ème partie Les indicateurs de

Plus en détail

SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 CE QU IL FAUT RETENIR... 4 LES HOTELS...6 LES CHAMBRES D HOTES...12 LES MEUBLES CLEVACANCES... 17 LES CAMPINGS...

SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 CE QU IL FAUT RETENIR... 4 LES HOTELS...6 LES CHAMBRES D HOTES...12 LES MEUBLES CLEVACANCES... 17 LES CAMPINGS... ETUDE DE POSITIONNEMENT DES TARIFS DES HEBERGEMENTS TOURISTIQUES EN AQUITAINE 2 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 CE QU IL FAUT RETENIR... 4 LES HOTELS...6 LES CHAMBRES D HOTES...12 LES MEUBLES CLEVACANCES...

Plus en détail

L équipement hôtelier dans l espace transfrontalier franco-valdo-genevois

L équipement hôtelier dans l espace transfrontalier franco-valdo-genevois L équipement hôtelier dans l espace transfrontalier franco-valdo-genevois Cette fiche analyse la répartition de l équipement hôtelier sur les territoires composant l espace transfrontalier ainsi que l

Plus en détail

Observatoire de l hôtellerie saumuroise. 28 avril 2015

Observatoire de l hôtellerie saumuroise. 28 avril 2015 Observatoire de l hôtellerie saumuroise 2014 28 avril 2015 Contexte et objectifs Contexte : La CCI de Maine-et-Loire a été sollicitée pour mettre en place un observatoire de l hôtellerie du Grand Saumurois,

Plus en détail

CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014

CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014 CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014 LA GRANDE-MOTTE NOTE DE TENDANCES L AVIS DES PROFESSIONNELS DU TOURISME GRAND-MOTTOIS TENDANCES GENERALES JUIN 2014 : TENDANCES EQUIVALENTES A CELLES DE 2013 Juin 2014

Plus en détail

Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique

Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique N 3 - Avril 2013 Numéro 150 : Avril 2013 Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique En 2009, dans la zone de montagne touristique pyrénéenne, les emplois salariés

Plus en détail

La fréquentation hôtelière (INSEE/DGE/CRT et partenaires régionaux)

La fréquentation hôtelière (INSEE/DGE/CRT et partenaires régionaux) La fréquentation hôtelière (INSEE/DGE/CRT et partenaires régionaux) Méthodologie L'enquête de fréquentation dans l'hôtellerie de tourisme est une enquête nationale, effectuée par sondage auprès d'un échantillon

Plus en détail

Chiffres clés. Le tourisme dans les Landes en quelques chiffres

Chiffres clés. Le tourisme dans les Landes en quelques chiffres L hôtellerie dans les Landes Chiffres clés SOMMAIRE L hôtellerie L offre de l hôtellerie landaise chiffres clés p 2-3 Évolution de l offre p 4-5 Poids économique l emploi p 6-7 le chiffre d affaires p

Plus en détail

Analyse socio-économique du tourisme et des activités de loisirs liés à l eau sur l Agence de l eau Adour-Garonne. Les indicateurs de suivi

Analyse socio-économique du tourisme et des activités de loisirs liés à l eau sur l Agence de l eau Adour-Garonne. Les indicateurs de suivi Analyse socio-économique du tourisme et des activités de loisirs liés à l eau sur l Agence de l eau Adour-Garonne Les indicateurs de suivi Dans le cadre de la mise en place d'un observatoire des usages

Plus en détail

L offre d hébergement

L offre d hébergement L offre d hébergement 3 L offre d hébergement Définitions 52 Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le nouveau classement

Plus en détail

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire,

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon

L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon Les résultats du mois de janvier 2015 L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon GRAND LYON, les performances de janvier 2015

Plus en détail

NOTE D'AVANT SAISON ESTIVALE 2014 : UN DÉMARRAGE EN DOUCEUR. Les tendances générales concernant la clientèle pour cette saison touristique :

NOTE D'AVANT SAISON ESTIVALE 2014 : UN DÉMARRAGE EN DOUCEUR. Les tendances générales concernant la clientèle pour cette saison touristique : NOTE D'AVANT SAISON ESTIVALE 2014 : UN DÉMARRAGE EN DOUCEUR Note réalisée par l observatoire économique du Comité Départemental du Tourisme et des Loisirs du Gers, par l'envoi d'un courriel avec questionnaire

Plus en détail

www.tourisme-essonne.com Les chiffres tourisme Essonne année 2011

www.tourisme-essonne.com Les chiffres tourisme Essonne année 2011 www.tourisme-essonne.com Les chiffres du tourisme Essonne en année 211 Les chiffres clés de l année 211 2 318 743 nuitées en Essonne Capacité d accueil : 13 hôtels, 94 hébergements Gîtes de France (meublés

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES PERFOMANCES HOTELIERES DU CALVADOS ET DE L'AGGLOMERATION CAENNAISE

OBSERVATOIRE DES PERFOMANCES HOTELIERES DU CALVADOS ET DE L'AGGLOMERATION CAENNAISE OBSERVATOIRE DES PERFOMANCES HOTELIERES DU CALVADOS ET DE L'AGGLOMERATION CAENNAISE 2013 Méthodologie MKG Hospitality réalise pour la Chambre de Commerce et d'industrie de Caen et Tourisme un reporting

Plus en détail

L Observatoire LE TOURISME DES ETRANGERS. 7.1 Les données générales. Année 2014

L Observatoire LE TOURISME DES ETRANGERS. 7.1 Les données générales. Année 2014 L Observatoire LE TOURISME DES ETRANGERS Agence de Développement Touristique de la Drôme Année 2014 ÉLÉMENTS MÉTHODOLOGIQUES : Les données relatives au tourisme des étrangers dans la Drôme sont les nuitées

Plus en détail

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important Numéro 145 : décembre 2012 Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important En 2009, le tourisme en Midi-Pyrénées génère 44 000 emplois salariés, soit 4,5 % de l emploi salarié total.

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

Principaux ratios et points de repère de gestion en hôtellerie-restauration. Panorama sur l ensemble des CHR

Principaux ratios et points de repère de gestion en hôtellerie-restauration. Panorama sur l ensemble des CHR Principaux ratios et points de repère de gestion en hôtellerie-restauration Panorama sur l ensemble des CHR Collection Entreprise Tourisme-CHR Juillet 2015 Principaux ratios et points de repère de gestion

Plus en détail

L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon

L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon Les résultats du mois de juillet 2014 L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon GRAND LYON, les performances de juillet 2014

Plus en détail

La vente de prestations touristiques

La vente de prestations touristiques Fiche pratique n 34 La vente de prestations touristiques Page 1/7 Sommaire Introduction 3 La réglementation applicable 3 Régime transitoire 4 Conditions d aptitude professionnelle des opérateurs de voyages

Plus en détail

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 - L offre d hébergement Définitions Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le

Plus en détail

Communiqué de presse 18 Décembre 2012

Communiqué de presse 18 Décembre 2012 Tendances touristiques : 1 ère vague de l Observatoire National des Stations de Montagne ANMSM Atout France Communiqué de presse 18 Décembre 2012 Le début de saison est perçu comme meilleur que l an passé

Plus en détail

Les exigences linguistiques sur le marché du travail et les connaissances linguistiques des demandeurs d emploi bruxellois

Les exigences linguistiques sur le marché du travail et les connaissances linguistiques des demandeurs d emploi bruxellois Les exigences linguistiques sur le marché du travail et les connaissances linguistiques des demandeurs d emploi bruxellois Observatoire bruxellois de l Emploi 2011 De par sa position de capitale de la

Plus en détail

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2008-6 Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important En 2007,

Plus en détail

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S O U S S E G A B A S

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S O U S S E G A B A S C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S O U S S E G A B A S La Communauté de Commune Ousse Gabas : Se situe dans le Centre Ouest du Béarn Est composée de 15 communes Compte 11037 habitants en 2006 Pour

Plus en détail

Boucherie Charcuterie Traiteur

Boucherie Charcuterie Traiteur Boucherie Charcuterie Traiteur 2012-2013 Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession 7 1. Définition...7 2. Accès à la profession...7 3. Typologie des intervenants...9 Analyse économique 11 1. Principales

Plus en détail

L'OFFRE EN THALASSOTHERAPIE LOCALISATION DES ETABLISSEMENTS

L'OFFRE EN THALASSOTHERAPIE LOCALISATION DES ETABLISSEMENTS SOMMAIRE L'offre La fréquentation Les indicateurs économiques Synthèse Un peu de prospective... p1 p2 p4 p5 p5 La Charente-Maritime est identifiée comme l un des départements leader en France en termes

Plus en détail

L hôtellerie en Alsace en 2014. Juin 2015

L hôtellerie en Alsace en 2014. Juin 2015 L hôtellerie en Alsace en 2014 Juin 2015 1 Principales données.. 3 Remarques.. 6 L offre dans l hôtellerie. 10 La fréquentation. 13 Les nuitées 14 La taux d occupation 27 Prix moyen, revenu par chambre,

Plus en détail

CAMPING-CARAVANING SOMMAIRE

CAMPING-CARAVANING SOMMAIRE CAMPING-CARAVANING SOMMAIRE LE MARCHÉ DU CAMPING-CARAVANING... 2 LA RÉGLEMENTATION DU CAMPING-CARAVANING... 5 L'ACTIVITÉ DU CAMPING-CARAVANING... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DU CAMPING-CARAVANING... 12 EN

Plus en détail

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D E S A L I E S D E B É A R N La Communauté de Commune de Salies de Béarn : Se situe au Nord-Ouest du Béarn Est composée de 11 communes Compte 7681 habitants en

Plus en détail

Le tourisme en Province de Liège

Le tourisme en Province de Liège Le tourisme en Province de Liège STATISTIQUES Ministère de la Région wallonne Direction générale de l Economie et de l Emploi Commissariat Général au Tourisme OBSERVATOIRE DU TOURISME WALLON L E T O U

Plus en détail

HOTELLERIE AVRIL A SEPTEMBRE 2010 SUD VENDEE TOURISME. Un taux d'occupation de 69% en saison. Les taux d'occupation par catégorie

HOTELLERIE AVRIL A SEPTEMBRE 2010 SUD VENDEE TOURISME. Un taux d'occupation de 69% en saison. Les taux d'occupation par catégorie HOTELLERIE AVRIL A SEPTEMBRE SUD VENDEE TOURISME Un taux d'occupation de 69% en saison Clientèle internationale : % des nuitées % Belgique % 8% 6% % % % % % 5% 5% 55% 5% % 5% 7% 9% 8% 5% Avril Mai Juin

Plus en détail

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D U L U Y D E B É A R N La Communauté de Commune du Luy de Béarn : Se situe au Nord-Est du Béarn Est composée de 4 communes Compte 9722 habitants en 2006 Pour une

Plus en détail

RÉVISION DU SCOT DU PAYS DE BREST DIAGNOSTIC TOURISME. Co-construction SCoT 7 juillet 2015. Nadine LE HIR Lucie BIANIC Réf. 15/

RÉVISION DU SCOT DU PAYS DE BREST DIAGNOSTIC TOURISME. Co-construction SCoT 7 juillet 2015. Nadine LE HIR Lucie BIANIC Réf. 15/ RÉVISION DU SCOT DU PAYS DE BREST DIAGNOSTIC TOURISME Co-construction SCoT 7 juillet 2015 Nadine LE HIR Lucie BIANIC Réf. 15/ RÔLE DU DIAGNOSTIC TOURISME Rappel des objectifs de la délibération : «Renforcer

Plus en détail

26ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

26ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 5 182 emplois en LR dont 80%

Plus en détail

Portrait statistique des immigrants permanents et temporaires dont le pays de dernière résidence est la France 2009-2013

Portrait statistique des immigrants permanents et temporaires dont le pays de dernière résidence est la France 2009-2013 Portrait statistique des immigrants permanents et temporaires dont le pays de dernière résidence est la France 2009-2013 Juillet 2014 Rédaction Chakib Benzakour Traitement statistique Raluca Paula Filip

Plus en détail

4. INFORMATIONS GENERALES «Marques et Labels»

4. INFORMATIONS GENERALES «Marques et Labels» POUR TOUS Par filière Restaurateurs Débits de boissons Hébergeurs Activités de pleine nature 4. INFORMATIONS GENERALES «Marques et Labels» Lieux de visite et sites culturels QUELQUES DÉFINITIONS Un label

Plus en détail

EMPLOI - CHÔMAGE CHÔMAGE

EMPLOI - CHÔMAGE CHÔMAGE Données de cadrage Taux de chômage en décembre 1996 13, % pour Poitou-Charentes contre 1,7 % pour la France 15,1 % pour la Charente-Maritime 13,5 % pour la Charente 1 % pour la Vienne 11,6 % pour les Deux-Sèvres

Plus en détail

La réforme du classement des hôtels

La réforme du classement des hôtels La réforme du classement des hôtels Collection Entreprises - Tourisme et CHR Page 1/10 Sommaire Introduction 3 Principes généraux 3 Tableaux de comparaison entre les normes de 1986 et 2009 4 Le nouveau

Plus en détail

Les emplois salariés vacants en Belgique

Les emplois salariés vacants en Belgique 1 Les emplois salariés vacants en Belgique Les emplois salariés vacants en Belgique 1. Les emplois salariés vacants dans le secteur marchand principalement En 2013, 2,6 % des emplois salariés étaient vacants

Plus en détail

L emploi dans l animation socio-culturelle, sportive et sociale en Champagne-Ardenne

L emploi dans l animation socio-culturelle, sportive et sociale en Champagne-Ardenne L emploi dans l animation socio-culturelle, sportive et sociale en Champagne-Ardenne Cahier de l OPEQ n 204 Décembre 2011 OPEQ Chambre de Commerce et d'industrie de région Champagne-Ardenne 10 rue de Chastillon

Plus en détail

Hôtellerie Restauration : Bilan de la saison touristique 2014

Hôtellerie Restauration : Bilan de la saison touristique 2014 Hôtellerie Restauration : Bilan de la saison touristique 2014 SOMMAIRE Avant-propos...3 Méthodologie et échantillon...3 I. Perception de l avant-saison (du 1 er avril au 30 juin 2014)...6 A. Perception

Plus en détail

ETAT DES LIEUX ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL

ETAT DES LIEUX ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL ETAT DES LIEUX ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL GARE DE CHAMPIGNY CENTRE - Périmètre de 400m ÉLÉMENTS CLÉS > LES ETABLISSEMENTS La gare Champigny Centre est localisée avenue Roger Salengro, axe à double sens qui

Plus en détail

ENOUÊTE NATIONALE DE LA CONSTRUCTION BOIS

ENOUÊTE NATIONALE DE LA CONSTRUCTION BOIS ENOUÊTE NATIONALE DE LA CONSTRUCTION BOIS Activité 2014 D «Malgré la crise, le bois poursuit son développement» epuis la dernière publication des chiffres de la construction bois en 2013, la filière forêt

Plus en détail

BILAN GRAND PUBLIC 2000

BILAN GRAND PUBLIC 2000 BILAN GRAND PUBLIC 2000 LES CLIENTELES TOURISTIQUES LES TYPES DE CLIENTELES La Martinique reçoit deux catégories de visiteurs : - Les excursionnistes qui séjournent moins de 24 heures dans l île : ce sont

Plus en détail

HEBERGEMENTS et EQUIPEMENTS TOURISTIQUES

HEBERGEMENTS et EQUIPEMENTS TOURISTIQUES HEBERGEMENTS et EQUIPEMENTS TOURISTIQUES Vous trouverez dans ce dossier toutes les informations nécessaires à la constitution de votre dossier de demande de subvention : des informations pratiques, des

Plus en détail

Observatoire des SARL à libre capital à Paris

Observatoire des SARL à libre capital à Paris Observatoire des SARL à libre capital à Paris Bilan de janvier 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire, créé au lendemain de

Plus en détail

Bilan de référencement. http://www.ledracy.com

Bilan de référencement. http://www.ledracy.com http://www.ledracy.com TABLE DES MATIERES 1. RAPPORT DE POSITIONNEMENT... 0 A. GOOGLE... 0 B. YAHOO... 1 C. BING... 1 2. SYNTHESE DES POSITIONNEMENTS DES MOTS CLÉS... 2 A. Synthèse des positionnements

Plus en détail

Les hôtels. Quelle est la réglementation qui s applique?

Les hôtels. Quelle est la réglementation qui s applique? Les hôtels Qu est-ce qu un hôtel?. C est une établissement commercial d hébergement classé qui offre des chambres ou des appartements meublés en location à une clientèle de passage de séjour.. Il peut

Plus en détail

Marché de l amélioration de l habitat

Marché de l amélioration de l habitat Marché de l amélioration de l habitat DONNÉES CHIFFRÉES Juin 2008 CE DOCUMENT PRÉSENTE LES PRINCIPALES DONNÉES DÉCRIVANT LE MARCHÉ DE L AMÉLIORATION DE L HABITAT. IL EST RÉGULIÈREMENT ACTUALISÉ. 1. L amélioration

Plus en détail

......................................................................................................... LE...........................

......................................................................................................... LE........................... ...... LE... LE......... 1 L offre touristique a Capacité d accueil en lits touristiques par type de logement en 2012 Campings 13 857 Hôtels classés Meublés (Clévacances, Gîtes de France, Bienvenue à la

Plus en détail

Informations Rapides Réunion

Informations Rapides Réunion Informations Rapides Réunion N 7 - Décembre 0 Analyse Résultats comptables des entreprises réunionnaises en 00 Les entreprises marchandes dégagent 6 milliards d euros de valeur ajoutée La valeur ajoutée

Plus en détail

TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE

TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE Le Tourisme en Dordogne L hôtellerie de plein-air L hôtellerie SOMMAIRE Les sites et monuments Le Service Loisirs Accueil Les Gîtes de France

Plus en détail

Information Economique

Information Economique Information Economique L ACTIVITE DE L HOTELLERIE en AVEYRON Analyse de données, saisons 211 et 212 L Observatoire mensuel d activité ACTISCOPE TOURISME est un outil qui a pour but de permettre aux différents

Plus en détail

1. Définition... 8. 2. Typologie des intervenants... 10. 1. Principales données économiques de l'activité... 12

1. Définition... 8. 2. Typologie des intervenants... 10. 1. Principales données économiques de l'activité... 12 Pharmacie 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 6 Présentation

Plus en détail

Démarche qualité et double saisonnalité en Office de Tourisme

Démarche qualité et double saisonnalité en Office de Tourisme Par Nathalie Marcou Directrice de l de la vallée d Argelès-Gazost Le territoire en quelques données Positionnement géographique et atouts : * porte d entrée du territoire vers les 4 Grands Sites des HautesPyrénées

Plus en détail

Hôtellerie 4 ème trimestre 2013

Hôtellerie 4 ème trimestre 2013 n 40 mars 2014 Enquête de fréquentation hôtelière Hôtellerie 4 ème trimestre 2013 Golf Hôtel de Digne-les-Bains www.alpes-haute-provence.com ENQUÊTE DE t FRÉQUENTATION HÔTELIÈRE Evolution du taux d occupation

Plus en détail

COMMERCE BIO SOMMAIRE

COMMERCE BIO SOMMAIRE COMMERCE BIO SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE BIO... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE BIO... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE BIO... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE BIO... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR...

Plus en détail

IMMOBILIER DE LOISIRS

IMMOBILIER DE LOISIRS IMMOBILIER DE LOISIRS Les avantages fiscaux relatifs à l immobilier de loisirs ont connu récemment des modifications substantielles. Les lois de finances, depuis 1998, ont accordé des avantages fiscaux

Plus en détail

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles 6 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles Orha Nord-Pas-de-Calais 54 Les Cahiers de l Orha - Avril 24 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

Plus en détail

COMMERCE AMBULANT SOMMAIRE

COMMERCE AMBULANT SOMMAIRE COMMERCE AMBULANT SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE AMBULANT... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE AMBULANT... 6 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE AMBULANT... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE AMBULANT... 11 EN SAVOIR

Plus en détail

BILAN LES ENTREPRISES POLYNÉSIENNES EN

BILAN LES ENTREPRISES POLYNÉSIENNES EN Points forts 05 BILAN EN 2011 P L U S D E R A D I A T I O N S Q U E D E C R É A T I O N S INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE En 2011, le nombre de radiations d entreprises augmente de

Plus en détail

L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon

L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon Les résultats du mois de septembre 2014 L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon GRAND LYON, les performances de septembre

Plus en détail

Pics des températures et des résultats 2015 pour Gîtes de France!

Pics des températures et des résultats 2015 pour Gîtes de France! Communiqué de presse - juillet 2015 Bilan 1 er semestre 2015 et prévisions de réservations estivales Pics des températures et des résultats 2015 pour Gîtes de France! En ce début de saison estivale 2015,

Plus en détail

DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL (2001-2011) Évolution de l utilisation des modes de transport dans la région métropolitaine de Montréal

DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL (2001-2011) Évolution de l utilisation des modes de transport dans la région métropolitaine de Montréal Veille stratégique métropolitaine DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL (2001-2011) Évolution de l utilisation des modes de transport dans la région métropolitaine de Montréal par Jean-François Marchand, urbaniste

Plus en détail

Boulangerie Pâtisserie

Boulangerie Pâtisserie Boulangerie Pâtisserie 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse

Plus en détail

Le tourisme : un enjeu commun aux territoires du Pôle Ouest de la Loire-Atlantique. Pornichet

Le tourisme : un enjeu commun aux territoires du Pôle Ouest de la Loire-Atlantique. Pornichet Le tourisme : un enjeu commun aux territoires du Pôle Ouest de la Loire-Atlantique Pornichet Vendredi 29 novembre 2013 Présentation des résultats de l étude Insee / Addrn sur le tourisme Pornichet Vendredi

Plus en détail

Le contrat de travail temporaire

Le contrat de travail temporaire Le contrat de travail temporaire Synthèse La conclusion d un contrat de travail temporaire n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire, dénommée mission, et seulement dans les

Plus en détail

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE À L ÎLE DE LA RÉUNION Document actualisé en 2011 L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE () À L ÎLE DE LA RÉUNION, C EST : 1 emploi sur 10 à la Réunion, soit près de

Plus en détail

Le contrat de travail temporaire. schassigneux@yahoo.fr

Le contrat de travail temporaire. schassigneux@yahoo.fr Le contrat de travail temporaire schassigneux@yahoo.fr 1 Synthèse La conclusion d un contrat de travail temporaire n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire, dénommée mission,

Plus en détail

IMPACT DE L INSTAURATION D UNE SURTAXE DE SEJOUR REGIONALE EN ILE- DE-FRANCE. Une étude d Alliance 46.2. Entreprendre en France pour le tourisme

IMPACT DE L INSTAURATION D UNE SURTAXE DE SEJOUR REGIONALE EN ILE- DE-FRANCE. Une étude d Alliance 46.2. Entreprendre en France pour le tourisme IMPACT DE L INSTAURATION D UNE SURTAXE DE SEJOUR REGIONALE EN ILE- DE-FRANCE Une étude d Entreprendre en France pour le tourisme Données et calculs par MKG Hospitality CONTEXTE L Assemblée Nationale a

Plus en détail

majoritairement occupés par des femmes

majoritairement occupés par des femmes e ins e part naires n o 3 - Novembre 2008 REUNION Direction du Travail, de l Emploi et de la Formation Professionnelle de la Réunion économie sociale en 2006 20 000 emplois majoritairement occupés par

Plus en détail

Le commerce de proximité dans l Intra Muros Eléments de diagnostic

Le commerce de proximité dans l Intra Muros Eléments de diagnostic Le commerce de proximité dans l Intra Muros Eléments de diagnostic Problématique : Depuis 2004, on observe une perte de dynamisme commercial sur le secteur de l Intra-Muros avec une augmentation du nombre

Plus en détail

PAYSAGISTE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

PAYSAGISTE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 PAYSAGISTE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU PAYSAGISTE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU PAYSAGISTE... 5 L'ACTIVITÉ DU PAYSAGISTE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU PAYSAGISTE... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12 1 LE

Plus en détail

REPÈRES ÉCONOMIQUES. Population des entreprises : 23 450 entreprises en 2006 2008-4. Valérie Deroin * SUR LE SECTEUR DES INDUSTRIES CULTURELLES

REPÈRES ÉCONOMIQUES. Population des entreprises : 23 450 entreprises en 2006 2008-4. Valérie Deroin * SUR LE SECTEUR DES INDUSTRIES CULTURELLES culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 7533 Paris cedex 1 1 4 15 79

Plus en détail

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 DOSSIER DE PRESSE Le mardi 9 février 2016, ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01 Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 EN SYNTHESE «La reprise amorcée en

Plus en détail

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008 Au 1 er janvier 2008, 600 000 commerces, sur un total de 830 000, peuvent être qualifiés de «commerces de proximité». Leur nombre a légèrement augmenté depuis 2002. Ces points de vente emploient la moitié

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 8 juillet 2010 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 16 sur 124 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Arrêté du 6 juillet 2010

Plus en détail

Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR. Région économique du Nord-Est

Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR. Région économique du Nord-Est Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR Région économique du Nord-Est Profils régionaux du Nouveau-Brunswick : Faits saillants et mises à jour Région économiques du

Plus en détail

Croissance de 7,1% du chiffre d affaires des neuf premiers mois de l exercice 2013-2014

Croissance de 7,1% du chiffre d affaires des neuf premiers mois de l exercice 2013-2014 Croissance de 7,1% du chiffre d affaires des neuf premiers mois de l exercice 2013-2014 Restauration Collective et Support Services (+ 9%) : progression du chiffre d affaires grâce à la croissance organique

Plus en détail

FILIÈRE ÉQUINE «APPEL À PROJETS CENTRES ÉQUESTRES»

FILIÈRE ÉQUINE «APPEL À PROJETS CENTRES ÉQUESTRES» FILIÈRE ÉQUINE «APPEL À PROJETS CENTRES ÉQUESTRES» TOURISME - LOISIRS SOLIDARITÉ CAHIER DES CHARGES Page 9 sur 16 1. Contexte et objectifs visés par l appel à projets : Le Schéma Régional de Développement

Plus en détail

1. Données de cadrage

1. Données de cadrage 1. Données de cadrage Avant de détailler les indicateurs de précarité recueillis par sous thème, cette première partie présente les principales données démographiques sur La Réunion (population, densité,

Plus en détail

Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005

Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005 Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005 Dominique Goux (1) Eric Maurin (2) Version février 2008 Docweb no 0802 Dominique Goux (1) : Professeur associée d économétrie à l Ecole

Plus en détail

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Conseil National du Commerce Extérieur Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Anticiper Partager Agir www.cnce.org.ma

Plus en détail

Etat des lieux du tourisme sur le littoral aquitain. Brigitte BLOCH / Comité Régional du Tourisme d Aquitaine /

Etat des lieux du tourisme sur le littoral aquitain. Brigitte BLOCH / Comité Régional du Tourisme d Aquitaine / Etat des lieux du tourisme sur le littoral aquitain Brigitte BLOCH / Comité Régional du Tourisme d Aquitaine / Echanges introductifs La fréquentation en Aquitaine en 2009 : 94,8 millions de nuitées, -1%

Plus en détail

Pays des Mauges Mise à jour : 14 avril 2011. ORAC des Mauges

Pays des Mauges Mise à jour : 14 avril 2011. ORAC des Mauges Pays des Mauges Mise à jour : 14 avril 2011 ORAC des Mauges Le dispositif L ORAC est un outil de dynamisation économique au service des territoires ruraux. L Etat, la Région des Pays de la Loire et le

Plus en détail

LES ASSOCIATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN BASSE-NORMANDIE. Avril 2010

LES ASSOCIATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN BASSE-NORMANDIE. Avril 2010 LES ASSOCIATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN BASSE-NORMANDIE Avril 2010 Avant-propos Les associations de solidarité rendent des services essentiels aux populations les plus fragiles. C est leur vocation.

Plus en détail

OBSERVATOIRE PROSPECTIF DES METIERS ET DES QUALIFICATIONS DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL

OBSERVATOIRE PROSPECTIF DES METIERS ET DES QUALIFICATIONS DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL CPNEF Tourisme social et familial OBSERVATOIRE PROSPECTIF DES METIERS ET DES QUALIFICATIONS DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL Enquête auprès des entreprises Synthèse 12 mars 2008 1. Méthode d enquête L Observatoire

Plus en détail

Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE

Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE DES RESULTATS EN PROGRES UN MODELE STRATEGIQUE SOLIDE DES POSTIERS ASSOCIES A LA QUALITE DE SERVICE ET A LA PERFORMANCE Réuni

Plus en détail

Le marché étranger. Fiche n 2 : La Suisse Romande. Données de cadrage. Observatoire d Aintourisme

Le marché étranger. Fiche n 2 : La Suisse Romande. Données de cadrage. Observatoire d Aintourisme LAin et ses principaux marchés touristiques Date : janvier 2011 Observatoire d Aintourisme Le marché étranger Fiche n 2 : La Suisse Romande Cette fiche marché s intéresse à la clientèle Suisse romande.

Plus en détail

TendancÉco. Veille et analyse économique territoriale. Baromètre des affaires Bilan et perspectives Bulletin N 14. Chiffres Clés 3 ème trimestre 2015

TendancÉco. Veille et analyse économique territoriale. Baromètre des affaires Bilan et perspectives Bulletin N 14. Chiffres Clés 3 ème trimestre 2015 #1 - janvier 216 TendancÉco Veille et analyse économique territoriale Baromètre des affaires Bilan et perspectives Bulletin N 14 Une reprise modérée de l activité Au 3 ème trimestre 215, la croissance

Plus en détail