Guide utilisateur pour la mise en œuvre du Référentiel européen des e-compétences 3.0

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide utilisateur pour la mise en œuvre du Référentiel européen des e-compétences 3.0"

Transcription

1 Guide utilisateur pour la mise en œuvre du Référentiel européen des e-compétences 3.0 A Un shared référentiel European pour les Framework professionnels for des TIC ICT de tous Professionals les secteurs in économiques all industry sectors en Europe

2 Avant-propos Ce document CWA est la publication du (e-cf) version 3.0 ; c est le résultat de 8 années d engagement et d efforts continus de la part de multiples acteurs du secteur européen des TIC. Les toutes premières mesures concrètes en vue de l e-cf ont été initiées en 2006 avec Airbus, BITKOM, CIGREF, e-skills UK, Fondazione Politecnico di Milano, IG Metall et Michelin, avec le soutien de la commission européenne et l appui important de la communauté d experts du comité de pilotage CEN ICT Skills Workshop. Grâce à leur différentes perception et vision du marché et leurs différents rôles et expertises, les représentants de nombreuses organisations ainsi que quelques particuliers ont collaboré de manière importante à l initiative de l e-cf. Ils ont tous contribué au développement de l e-cf en apportant à la fois une expertise technique, une prise de conscience politique ou encore des retours d expérience constructifs. Le comité de pilotage CEN ICT Skills Workshop souhaite reconnaître et saluer pour l ensemble de leurs contributions toutes les organisations de la liste, non-exhaustive, suivante : (ISC)² A/I/M bv AFPA AICA AIP-ITCS AIRBUS ASIIN e.v. Association Associazione Informatici Professionisti Italiano computer society ATI Banca d Italia Bayer Business Services BCS Koolitus AS BIBB - Bundesinstitut für Berufsbildung, Birkbeck University of London Breyer Publico British Computer Society Capgemini Capgemini Academy CEDEFOP CEPIS CIGREF CIONET CISCO Cisco Systems Clock IT Skills CompTIA Germany GmbH Consultancy for Informatics and Education Hacquebard bv Consulthink Corporate IT Forum CPI Competenze per l Innovazione Cyprus Computer Society Dassault Systèmes DEKRA Akademie GmbH Deutsche Telekom AG Diaz Research Limited DND Norwegian computer society Dutch Ministry of Economic Affairs ECABO ECDL Foundation EDF Electricité de France EeSA European e-skills Association e-jobs Observatory EMEA empirica GmbH EMSI Grenoble ESI BG e-skills ILB e-skills UK Estonian Qualifications Authority Kutsekoda Estonian Association of ICT EURO CIO Eurodisney European Metal-workers Federation European Software Institute CEE EXIN Fondazione Politecnico di Milano Foundation IT Leader Club Poland Fundación Inlea FZI HBO-I Foundation HEINEKEN International Hominem Challenge IBM UK ICT Human Capital IG Metall Innovation Value Institute Innoware Institut PI Intel Corp. IPA Japan Irish Computer Society IT Akademie Bayern IT Star Italian Computer Society ITcert Solutions itsecurity* ittrack* IWA Italy KPN KWB ev LGMA LPI Mapfre Michelin Microsoft MinEZ Ministère de l éducation et de la recherche FR Ministry of Economic Affairs, The Netherlands MPSA MS Consulting & Research Ltd. MTA NIOC Norma PME Norwegian computer association ORACLE PIN SME PMI Pôle Emploi PROSA Association of IT Professionals PSA Peugeot Citroen PvIB (Dutch platform for information security professionals) SAP Skillsnet Syntec Informatique THAMES Communication The Corporate IT Forum / national body of EuroCIO Trinity College Dublin UK Cabinet Office UNESCO Uni Duisburg UNI Europa UNINFO Université de Bretagne Occidentale Univ. Danube / CEPA Univ. Gent / Fac. EC&BA University La Sapienza Référentiel Européen de Compétences Informatiques 3.0. CWA 16234:2014 Part 2. CEN 2

3 Guide utilisateur pour la mise en œuvre du Référentiel européen des e-compétences Un référentiel pour les professionnels des TIC de tous les secteurs économiques en Europe Ce guide a pour objectif de faciliter la compréhension, l adoption et l utilisation du Référentiel européen des e-compétences (e-cf) version 3.0 Ce guide permet : De comprendre le contexte général, l historique et les objectifs du Référentiel européen e-cf De comprendre les grands principes et les choix méthodologiques à la base du Référentiel européen e-cf. De permettre aux entreprises des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) entreprises qui utilisent et fournissent des services informatiques, responsables RH, responsables et professionnels des TIC, organismes d enseignement et partenaires sociaux d adopter, d appliquer et d utiliser le référentiel dans leur environnement et ce, au niveau européen. Autres documents complémentaires disponibles : Le référentiel européen dese-compétences (e-cf) version 3.0 un référentiel européen commun pour les professionnels des Technologies de l Information et de la Communication dans tous les secteurs de l industrie (CWA Partie 1) La construction du référentiel e-cf combinaison d une solide méthodologie et d une contribution d experts (CWA Partie 3) 15 études de cas illustratives de l utilisation pratique du référentiel e-cf à partir de multiples approches dans le secteur des TIC (CWA Partie 4) Un outil de profilage multilingue de l e-cf permet une navigation facile dans les et Référentiel Européen des métiers des TIC (European ICT Professionnal Profiles), offrant à la fois la possibilité de personnaliser son profil et d exporter son contenu. Référentiel Européen de Compétences Informatiques 3.0. CWA 16234:2014 Part 2. CEN 3

4 Table des matieres Principes fondamentaux du Référentiel européen des e-compétences (e-cf) 5 Résumé 7 Origine du référentiel 7 Historique de l élaboration de l e-cf 7 De la version e-cf 2.0 à la version 3.0 mises à jour effectuées 7 Cible et objectifs du 8 Les grands principes du 10 Guide d utilisation : objectifs et audience visée 11 Aperçu du Référentiel européen des e-compétences Quelques definitions 13 Définitions européennes de catégories de e-compétences 13 Compétence, connaissances, savoir-faire et savoir-être 13 Niveaux de maitrise des e-compétences 14 Intégration des savoir-faire, connaissances et savoir-être dans les descriptions des compétences 15 Presentation et principes fondamentaux de l e-cf 16 Le but du référentiel 16 La cible compétence du référentiel 17 Les 4 dimensions de l e-cf 17 La structure de l e-cf 18 La relation entre les niveaux de l e-cf et de l EQF 19 La relation de la dimension 4 avec les formations professionnelles des TIC 20 L e-cf, une référence européenne commune pour s adapter à des besoins spécifiques 21 Les études de cas 21 Planifier, développer et gérer les compétences dans un environnement élargi : 22 entreprises et secteur public, notamment les responsables RH et des compétences informatiques Les avantages que procurent le référentiel pour les petites et moyennes entreprises (PME) 24 La dimension européenne de la description des compétences 26 Valeur ajoutée pour les référentiels existants comme par exemple SFIA, CIGREF, AITTS, EUCIP 27 L e-cf: Une source d inspiration pour de nouveaux référentiels informatiques nationaux 33 Utilisation de l e-cf comme cadre de référence en matière de qualification, de formation et de certification 34 Utilisation de l e-cf pour l évolution de carrière d un professionnel des TIC 36 Utilisation de l e-cf pour l aide à la planification RH et à la définition de profils d emplois types 37 Utilisation de l e-cf pour les processus de recrutement et de sous-traitance 39 Guide et orientation pour le choix d un parcours pédagogique et d une offre de formation 40 Anticiper, évaluer et planifier les besoins en savoir-faire et en compétences informatiques 41 pour les décideurs, les associations d entreprises et les spécialistes en étude de marché L outil de creation de profils e-cf 42 Utilisation des terminologies propres au secteur des tic 43 Annex: tableau comparatif CEC et e-cf 47 Référentiel Européen de Compétences Informatiques 3.0. CWA 16234:2014 Part 2. CEN 4

5 Principes fondamentaux du Référentiel européen des e-compétences informatiques (e-cf) Le (e-cf) a été conçu comme un outil d aide à une compréhension mutuelle des compétences et pour fournir un langage commun permettant de bien articuler les compétences utilisées et mises en œuvre par les professionnels des TIC (praticiens comme managers) 1. Dans le but d assister les utilisateurs du référentiel et guider les développeurs d applications autour de l e-cf, les points qui suivent donnent un aperçu de la philosophie et des principes sous-jacents qui ont prévalus lors de l élaboration de l e-cf et de ses mises à jour successives. Les principes directeurs L e-cf est un catalyseur ; il a été conçu pour aider l utilisateur et non pas pour le contraindre. L e-cf fournit une structure et du contenu applicable pour différents types d utilisateurs du secteur privé ou public, appartenant à des entreprises qui utilisent ou sont fournisseurs de TIC, à des organismes d enseignement, y compris de l enseignement supérieur ou de certification privés, aux partenaires sociaux ainsi qu aux particuliers. Dans ce contexte d application très large, l e-cf a pour mission de favoriser une compréhension commune, et non pas d imposer l utilisation de chaque mot se trouvant dans l e-cf. L e-cf définit une compétence TIC de la façon suivante: «Une compétence est une capacité démontrée à appliquer des connaissances, des savoir-faire et des savoir-être en vue d obtenir des résultats observables». C est un concept holistique qui traite directement des activités professionnelles et prend en compte les comportements humains complexes considérés comme manifestes. Une «compétence» est un concept durable, bien que la technologie, les métiers, la terminologie marketing et les concepts promotionnels changent rapidement dans le domaine des TIC, l e-cf reste pérenne tout en nécessitant une mise à jour environ tous les trois ans afin de maintenir sa pertinence. Une compétence peut être une des composantes d un métier mais ne peut être utilisée pour se substituer à la dénomination même du métier, par exemple : la compétence D.7. «Gestion des Ventes» ne résume pas dans sa totalité le métier de «Directeur Commercial». Si c est nécessaire, plusieurs compétences peuvent être agrégées pour décrire le contenu essentiel d un métier ou d un profil métier. D un autre côté, une même compétence peut servir à la description de plusieurs profils métiers. Une compétence ne doit pas être confondue avec un processus ou un concept technologique tel que le «Cloud Computing» ou le «Big Data» qui représentent des technologies en évolution. Ces dernières constituent des éléments qui peuvent être intégrées à des connaissances ou des savoir-faire. L e-cf n a pas vocation à couvrir toutes les compétences possibles mises en œuvre par un professionnel ou un manager des TIC, ni même à inclure les compétences intrinsèques aux TIC. L e-cf articule les compétences associées aux rôles des professionnels des TIC tout en incluant certaines que l on pourrait trouver dans d autres professions mais qui sont très importantes dans le contexte des TIC comme par exemple C.4. «Gestion des Problèmes» ou E.3. «Gestion des Risques». Cependant, pour rester dans le cadre des TIC, le référentiel exclut les compétences génériques telles que «Communication» ou «Gestion Générale» car bien que le référentiel soit largement applicable aux compétences transverses comme celles-ci, elles ont été traitées de manière exhaustive dans d autres structures. La sélection des compétences 1 Voir les définitionsadopté es par le EU e-skills Forumet le manuel de l utilisateur de l e-cfau chapitre 2 5

6 incluses dans l e-cf n est donc pas un choix scientifique, mais un processus pragmatique engageant un large éventail d intervenants qui ont hiérarchisé les compétences en se fondant sur leur connaissance et leur expérience du secteur. L e-cf est structuré en 4 dimensions. Les première et deuxième dimensions présentent les compétences d un point de vue organisationnel plutôt que du point de vue individuel. La troisième dimension définit les niveaux de compétence au regard du CEC Cadre Européen de Certification (l European Qualification Framework EQF) et fait la passerelle entre les compétences organisationnelles et celles individuelles de la dimension quatre. L e-cf a une relation particulière avec le CEC. Les niveaux de compétence de l e-cf sont mis en relation de façon cohérente et rationnelle avec les niveaux définis dans le CEC. La relation entre les niveaux de qualification du CEC et les niveaux de compétence de l e-cf a été systématiquement décrite pour permettre une interprétation cohérente de le CEC dans l environnement de travail lié aux TIC. La continuité de l e-cf est impérative. Pour que les mises à jour soient suivies il est essentiel de fournir à l utilisateur une procédure de mise à jour simple. Aligner ses processus et procédures sur l e-cf a un coût, en termes de temps et de ressources, pour les utilisateurs du référentiel. Les organisations qui déploient ces activités de manière verticale dépendent de l e-cf et doivent avoir confiance en la viabilité continue de leurs processus. Les mises à jour de l e-cf doivent prendre en compte cette exigence et ainsi maintenir la version existante de l e-cf jusqu au moment opportun où il faudra migrer vers la dernière version. L e-cf est neutre et libre d utilisation. Il ne sert en aucun cas les intérêts de quelques grands acteurs influents, il est développé et maintenu au travers d un processus d accord multipartite équilibré à l échelle européenne et sous la tutelle du Comité Européen de Normalisation (CEN). L e-cf est un composant clé de la stratégie numérique de la commission européenne (Digitak Agenda), il a été conçu pour être utilisé par toute organisation engagée dans la planification des ressources humaines et le développement des compétences en matière de TIC. 6

7 Résumé Origine du référentiel Le (e-cf) est un référentiel des compétences concernant les Technologies de l Information et de la Communication (TIC) qui peut être utilisé et compris par les utilisateurs comme les fournisseurs des TIC, les informaticiens et les dirigeants ainsi que les départements des ressources humaines (RH), le secteur public, les partenaires sociaux et éducatifs, dans toute l Europe. Le référentiel a été conçu, mis à jour et accompagné dans sa réalisation par un grand nombre d experts des TIC et des RH dans le cadre du comité de pilotage CEN sur les e-compétences (ou compétences informatiques) le CEN ICT Skills Workshop. Ce comité fournit une plateforme de discussion et de travail pour les représentants nationaux et internationaux de l industrie des TIC, les organismes de formation publics ou privés, les partenaires sociaux et autres institutions. Son but est de fournir des solutions de ressources humaines et de développement de compétences sur le long terme pour la communauté européenne des Technologies de l Information et de la Communication (TIC). Historique de l élaboration de l e-cf En 2005, suite aux recommandations proposées par l European e-skills Forum (forum européen de réflexion sur les compétences informatiques), Les membres du CEN ICT-Skills Workshop ont convenu que les responsables de la mise en place de référentiels informatiques nationaux ainsi que les représentants de l industrie européenne des TIC (que ce soit des experts en ressources humaines ou en informatique) devaient envisager l élaboration d un. Début 2006, soutenus et accompagnés par la commission européenne, les responsables des référentiels issus du CIGREF, association d entreprises utilisatrices des TIC, du SFIA représentant le secteur informatique du Royaume Uni et de l AITTS, représentant les partenaires sociaux allemands IG Metall et BITKOM, ont rencontré les représentants de plusieurs grandes entreprises européennes et les représentants de la fondation de recherche appliquée Fondazione Politecnico di Milano pour une réunion de lancement visant à mettre ce projet en pratique Suite à un travail de concertation intensif, ils ont défini un programme de travail visant à élaborer un sous l égide du CEN ICT-Skills Workshop. Cet effort a été accueilli et salué par un communiqué de la Commission Européenne en septembre 2007 sur les «Compétences informatiques pour le XXIème siècle : promouvoir la compétitivité, la croissance et l emploi» ainsi que par les conclusions du Conseil sur la Compétitivité en Novembre Avec pour objectif d obtenir un consensus européen et des résultats probants au niveau international comme national, l implication à l échelle européenne des acteurs du secteur informatique ainsi que des différentes parties prenantes issus du monde des entreprises, de la politique ou encore de l éducation, a été fondamentale au développement de la philosophie et de la stratégie sous-jacentes à l élaboration du référentiel. Contrairement à l échelon politique qui cherchait à obtenir la participation du plus grand nombre d acteurs du secteur informatique européen, les experts se sont surtout appuyés sur le savoir-faire des responsables des ressources humaines et des responsables de l industrie informatique européenne. La version 1.0 du Référentiel Européen des e-compétences a été publiée en 2008 et est le résultat de deux ans de travail réalisé par un groupe multipartite de professionnels des compétences informatiques et par des experts de l informatique et des ressources humaines, tous issus de niveaux hiérarchiques différents (CWA and CWA ). La version 2.0 du Référentiel Européen des e-compétences a été publiée en 2010, avec la dimension 4 entièrement développée. Cette version était accompagnée d un guide de l utilisateur mis à jour ainsi que d une nouvelle documentation relative à 7

8 la méthodologie. Présentée dans les CWA , -2 and -3, la seconde version du référentiel, largement inspirée de la version 1.0 de l e-cf, prend en compte l expérience acquise avec les premières utilisations de l e-cf et les retours formulés par l ensemble des acteurs du secteur informatique en Europe. Un outil en ligne, développé en langue anglaise et facile à utiliser, a été mis en place afin d aider à la navigation dans le référentiel et à la création de profil personnalisé. De la version e-cf 2.0 à la version 3.0 mises à jour effectuées La version 3.0 du Référentiel Européen des e-compétences, présentée dans ce document CWA, est le fruit des efforts réalisés par les groupes de travail du CEN dédié aux e-compétences dans le cadre du projet «e-cf support and maintenance towards e-cf version 3.0» de l ICT-Skills Workshop ( ). La version 1.0 se focalisait sur un développement novateur des dimensions 1, 2 et 3 tandis que dans la version 2.0, l ensemble des 4 dimensions du référentiel ont été développées. Le travail fourni dans le cadre du projet de la version 3.0 a été guidé par le degré de maturité global de l e-cf, la revue des principes et du contenu sous-jacents au référentiel, ainsi que par son acceptation et son utilisation pratique suite à la sollicitation des parties intéressées. Les retours d expérience de plus de 120 parties prenantes à travers l Europe et à l international ont été évalués et pris en compte de manière systématique dans le procédé d actualisation de la version 3.0 de l e-cf. Un soin tout particulier a également été porté sur les utilisateurs existants de la version 2.0 pour s assurer qu ils ont la possibilité d adopter la version 3.0 sans effort excessif. Dans le cadre de sa mission générale qui consiste à minimiser les changements tout en préservant la pertinence du référentiel et son application aisée par les nombreux acteurs du secteur informatique dans le respect des principes fondateurs de l e-cf détaillés plus haut, la mise à jour du référentiel en version 3.0 est caractérisée par les éclairages suivants : 4 nouvelles compétences additionnelles : A.9 Innovation B.6 Ingénierie système D.11 Identification des besoins D.12 Marketing numérique En réponse aux retours d expérience des entreprises à propos des versions 1.0 et 2.0, les processus de conception et de développement du référentiel ont été articulés de manière plus explicite : La compétence «B.1 Conception et Développement» de la version 2.0 a été subdivisée en deux compétences distinctes : «B.1 Conception et développement d applications» et «B.6 Ingénierie système» Cela permet d obtenir davantage de clarté et de précision dans la phase de conception en : «A.5 Conception de l architecture» et «A.6 Conception des applications» La phase de développement du processus a également été améliorée en : B.1 (relatif aux applications) et B.6 (relatif aux systèmes) La nécessité de tenir compte des nouveaux business émergents, des nouvelles technologies et du développement des nouvelles tendances (mobile, Cloud, Big Data, lean management, approche itérative ) ainsi que de l évolution des priorités des problématiques existantes (ex : la sécurité) a été appliquée tout au long du référentiel et incorporée dans les dimensions adéquates. En tirant partie du projet «e-cf into SME» (CWA 16367:2011), la perspective des PME a été prise en considération dans la version 3. Les exemples intègrent la nouvelle compétence «D.11 Identification des besoins», les perspectives de la recherche sont maintenant traitées et une nouvelle compétence «A.9 Innovation» a été introduite. 8

9 Une revue systématique des composants liés au leadership et décrits dans l e-cf a été effectuée, le concept de «e-leadership» est également traité et le cas échéant, les 2 éléments ont ensuite été pris en compte. Les travaux effectués dans le cadre du projet de mise à jour du référentiel ont aidé à élargir les échanges d informations entre le réseau d entreprises promotrices du e-cf et les utilisateurs européens. Certains échanges d informations ont été régulièrement enregistrés afin d illustrer l utilisation de l e-cf en pratique au travers de la documentation des études de cas. En résumé, le projet «e-cf support and maintenance towards e-cf version 3.0» ( ) mené par le ICT-Skills Workshop a abouti aux documents suivants : : Un référentiel pour les professionnels des TIC de tous les secteurs économiques en Europe (CWA Part I) Guide utilisateur pour l application du Référentiel Européen des e-compétences 3.0 (CWA Part II) Elaboration de l e-cf. La combinaison d une méthodologie solide et de contributions d experts. Documentation méthodologique (CWA Part III) 15 études de cas venant illustrer les cas pratiques d utilisation de l e-cf sous de multiples perspectives (CWA Part IV) Pour favoriser la mise en place de l e-cf dans divers environnements des études des cas fournissent des exemples, mettent en exergue les bénéfices et donnent des astuces pour une utilisation optimale des e-cf. Elles ont été réalisées en collaboration avec les utilisateurs européens de l e-cf. Par ailleurs, l outil en ligne, déjà existant, de création de profils e-cf a été amélioré, maintenant disponible dans plusieurs langues, il intègre les profils européens de professionnels des TIC, des options alternatives de navigation sur le référentiel e-cf, la possibilité de créer un profil individuel et des facilités d exportation de contenus. Le constitue une des composantes majeures de la «Grande coalition en faveur de l emploi dans le secteur du numérique» lancée par la Commission européenne en mars 2013 dans le but de palier au retard dans le numérique. Cible et objectifs du Référentiel européen des e-compétences Le définit un cadre de référence concernant les compétences informatiques qui peut être utilisé et appréhendé aussi bien par les utilisateurs que par les fournisseurs de services informatiques, par le secteur public ainsi que par les partenaires éducatifs et sociaux au niveau européen. Ce référentiel propose un outil international à l intention : Des informaticiens, des responsables et dirigeants dans le domaine des TIC, avec des directives claires pour le développement de leurs compétences Des responsables RH, en favorisant l anticipation et la planification des besoins en compétences De l éducation et de la formation, en favorisant une planification et une conception efficace de leurs cursus TIC Des responsables d études de marché et des décideurs, en leur proposant une référence claire et agréée au niveau européen qui leur permet d évaluer et d anticiper les besoins long terme en compétences informatiques Des responsables achats, en définissant un langage commun pour les termes techniques de référence utilisés dans les contrats aussi bien nationaux qu internationaux. Le cible les compétences nécessaires pour : développer, exploiter et gérer des projets et des processus informatiques, 9

10 exploiter et utiliser les services informatiques, prendre des décisions, développer des stratégies, et anticiper de nouveaux scénarios. Compte tenu des aspects transverses liés aux technologies de l information et de la communication, le référentiel e-cf européen cible des groupes impliqués dans les processus métier des TIC. Ainsi, le Référentiel européen des e-compétences prend en considération : les fournisseurs et les clients (l industrie des TIC et les entreprises utilisatrices des TIC dont les entreprises de services et le secteur public) de toutes tailles, que ce soit des multinationales ou des petites et moyennes entreprises et les informaticiens et les responsables TIC quelle que soit leur fonction, rôle ou poste dans les processus métier TIC. Par conséquence, le Référentiel des e-compétences ne prend pas en considération les compétences relatives à la recherche informatique basique ou scientifique. Par ailleurs, le Référentiel des e-compétences a pour objet de proposer une liste de compétences informatiques (ou e-compétences) qui soient générales et exhaustives et qui puissent être modulables et personnalisables selon les différents contextes commerciaux, tels que le commerce, la santé et la banque en ligne, entre autres. La version 3.0 du référentiel européen e-cf propose une orientation fondamentale, claire et fiable pour les organisations et les entreprises évoluant dans le secteur des TIC et ayant besoin de prendre des décisions concernant le recrutement, les plans de carrière, la formation, les évaluations, etc. Le référentiel e-cf se révèle utile pour aider à une meilleure compréhension des besoins de l entreprise en matière de compétences et, grâce à la dimension 4, permet également une meilleure appréhension des qualifications requises, incluant les formations supérieures, les formations professionnelles continues et les offres de certification. Les grands principes du Référentiel Européen des e-compétences Le Référentiel des e-compétences a été construit à partir du point de vue de l employeur et des processus informatiques dans le but de répondre à la communauté des informaticiens et responsables TIC. C est un référentiel de compétences qui est basé sur la définition suivante : Une compétence est une capacité démontrée à appliquer des connaissances, des savoir-faire et des savoir-être pour obtenir des résultats observables. L e-cf répond à la nécessité d une définition commune au niveau européen des compétences informatiques en : Proposant une structure exploitable par les différents pays qui n auraient pas de modèle de compétences informatiques. Proposant une structure qu il est possible de rapprocher des modèles de compétences nationaux existants pour favoriser une traduction commune au niveau européen. L objectif premier du Référentiel Européen des e-compétences est d aider les employeurs à structurer les plans de carrière de leur personnel. Il reflète ainsi les organisations plutôt structurées horizontalement qui sont à l heure actuelle les plus communément rencontrées dans l industrie. Cette tendance à la simplification des plans de carrière se reflète dans la construction du Référentiel européen des e-compétences qui axe la description des e-compétences sur les dimensions 2 et 3 du référentiel, qui comprennent elles-mêmes cinq niveaux de maîtrise, à savoir les niveaux d e-compétences e-1 à e-5. La dimension 4 (connaissances & savoir-faire) a été ajoutée pour servir de source d inspiration, mais n est aucunement supposée être exhaustive ni descriptive. Les compétences et les qualifications sont deux notions distinctes et aucune relation parfaite ne peut être établie entre ces deux notions. Cependant, le référentiel e-cf permet une mise en équivalence des 10

11 niveaux de maîtrise avec les acquis d apprentissage du CEC. Cette association entre les niveaux e-1 à e-5 de l e-cf et les niveaux 3 à 8 du CEC, bien qu objectivement imprécise, établit un lien très pertinent entre d une part les compétences vues du côté de l employeur (l e-cf) et d autre part les résultats d apprentissage et de formation vus par les acteurs de l enseignement et de la formation. Pour illustrer les différentiels de niveau existants, nous pouvons prendre l exemple d une personne titulaire d un doctorat ; cela équivaut au niveau 8 du CEC. Pour autant, ce docteur n est pas toujours capable, dans le cadre de sa fonction au sein de l entreprise, de mettre en pratique ses connaissances, savoir-faire et savoir-être en regard d un niveau de maîtrise correspondant au niveau d e-compétences e-5. Pour une fonction donnée, les exigences en matière de compétences dépassent largement le fait d avoir obtenu une qualification. L expérience, la capacité à agir dans des situations complexes, etc. doivent également être prises en compte. La structure de langage adoptée dans le référentiel e-cf peut cependant être rapprochée des acquis d apprentissage. Ainsi, les liens possibles entre les compétences (référentiel e-cf) et les acquis d apprentissage (CEC) apparaissent clairs et objectifs. Le présent document fournit quelques recommandations fondamentales pour la compréhension, l adoption et l utilisation de la version 3.0 du Référentiel européen des e-compétences selon les besoins de chacun. Les objectifs principaux sont les suivants : présenter le contexte général, l origine et les objectifs du Référentiel européen des e-compétences (Partie 1), expliciter les principaux concepts, les choix méthodologiques, la structure sous-jacente et les éléments concrets à l origine du Référentiel européen des e-compétences (Parties 2 et 3), permettre, à l échelle européenne, aux acteurs du secteur des TIC utilisateurs et fournisseurs de services informatiques, responsables TIC, informaticien et toute personnes souhaitant commencer une carrière dans l informatique, secteur public et partenaires éducatifs et sociaux d appliquer et d utiliser ce référentiel dans des environnements spécifiques et de l adopter selon des besoins spécifiques (Partie 4). Guide d utilisation : objectifs et audience visée Il est peu probable qu une série de références européennes traitant des définitions des compétences informatiques soit parfaitement adaptée aux besoins des entreprises ou des institutions. Le Référentiel Européen des e-compétences est destiné à servir de guide d utilisation et a été conçu dans le but de fournir un outil de référence commun et partagé susceptible d être mis en œuvre, adapté ou utilisé conformément aux exigences des acteurs du secteur informatique. 11

12 Aperçu du Référentiel européen des e-compétences version 3.0 Dimension 1 5 domaines e-cf (A E) A. PLANIFIER (PLAN) B. DEVELOPPER (BUILD) C. UTILISER (RUN) D. FACILITER (ENABLE) E. GÉRER (MANAGE) Dimension 2 40 compétences A.1. Système d information et alignement stratégique métier A.2. Gestion des niveaux de services A.3. Mise en place d un plan d activités A.4. Planification des produits / services A.5. Conception de l architecture A.6. Conception des applications A.7. Veille technologique A.8. Développement durable A.9. Innovation B.1. Conception et développement d applications B.2. Intégration des systèmes B.3. Tests B.4. Déploiement de solutions B.5. Production de la documentation B.6. Ingénierie de systèmes C.1.Support utilisateur C.2. Support aux changements C.3. Fourniture de service C.4. Gestion des problèmes D.1. Développement d une stratégie de sécurité de l information D.2. Développement d une stratégie pour la qualité informatique D.3. Prestation de services de formation D.4. Achats D.5. Développement de propositions commerciales D.6. Gestion des canaux de vente D.7. Gestion des ventes D.8. Gestion des contrats D.9. Développement du personnel D.10. Gestion de l information et de la connaissance D.11. Identification des besoins D.12. Marketing numérique E.1. Développement prévisionnel E.2. Gestion des projets et du portefeuille de projets E.3. Gestion des risques E.4. Gestion de la relation client E.5. Amélioration des processus E.6. Gestion de la qualité informatique E.7. Gestion des changements métiers E.8. Gestion de la sécurité de l information E.9. Gouvernance du SI Dimension 3 niveaux d expertise e-1 à e-5, (niveaux 3 à 8 du CEC) e-1 e-2 e-3 e-4 e-5 12

13 Quelques définitions Définitions européennes de catégories de e-compétences Suite à l initiative «Career Space», le forum européen organisé sur les e-compétences a adopté une définition du terme «e-compétences» couvrant trois grandes familles : les compétences des informaticiens : les capacités requises en termes de recherche, développement, conception, planification stratégique, gestion, production, conseil, commercialisation, vente, intégration, installation, administration, maintien, soutien et entretien des systèmes informatiques. les compétences en e-business : les capacités nécessaires pour exploiter les possibilités offertes par l informatique, notamment par Internet ; pour mettre en place différents type d organisations, plus efficaces et performantes; pour explorer de nouvelles possibilités d exécution des processus industriels, commerciaux et administratifs, et / ou créer de nouvelles activités. les compétences des utilisateurs de services informatiques : les capacités requises pour utiliser individuellement et efficacement les systèmes et équipements informatiques. Les utilisateurs des TIC les utilisant comme des outils pour les aider dans leur propre travail. Les compétences des utilisateurs comprennent l utilisation d outils logiciels courants et d outils plus spécialisés pour leurs activités professionnelles. Au niveau général, ces compétences couvrent les bases élémentaires de l informatique. A partir des «e» définitions adoptées par le European e-skills Forum (Forum européen sur les e-compétences), le référentiel e-cf cible les compétences requises et appliquées dans des métiers de l informatique au sein d un environnement professionnel, et notamment par les informaticiens et les responsables informatiques. Les aspects concernant la bureautique (traitement de texte, tableur ) et les compétences associées n ont pas été pris en compte. Compétences, connaissances, savoir-faire et savoir-être Le référentiel européen des e-compétences (e-cf) renvoie à certains concepts courants également définis et utilisés dans le référentiel européen sur les certifications (CEC Cadre Européen de Certification) ; à savoir les concepts de connaissance (K), savoir-faire (S) et compétence (C) 2 Les termes connaissances et savoir-faire ont la même signification dans les deux référentiels. La compétence est décrite en termes de «responsabilité» et d «autonomie» dans le référentiel CEC, mais la «responsabilité» et l «autonomie» ne sont pas mises en valeur de manière explicite dans la définition du référentiel e-cf. L e-cf n exprime pas ces concepts de manière explicite dans la mesure où il peut être difficile pour les organisations de les interpréter lorsqu il s agit de compétences individuelles. Le CEC définit la compétence comme «la capacité prouvée d utiliser dans le cadre professionnel ou académique ainsi que dans le cadre de son évolution professionnelle et personnelle, ses connaissances, son savoir-faire et ses aptitudes personnelles, sociales et / ou méthodologiques. 3» Le CEC définit la compétence comme «la capacité démontrée de mettre en pratique ses connaissances, ses compétences et son savoir-être pour obtenir des résultats observables». Si l on compare ces deux définitions, nous constatons que le terme «aptitude» mentionné dans le référentiel CEC est voisin du terme «savoir-être» indiqué dans le référentiel e-cf. Mais si les deux définitions ont la même signification, alors comment expliquer qu une définition de 2 Voir aussi la partie III du CWA: Elaboration de l e-cf une combinaison de méthodologies solides et de la contribution d experts. 3 The European Qualifications Framework for Lifelong Learning, April

14 compétence e-cf ait été développée? Au moins deux raisons doivent être invoquées ici : 1. Les définitions proposées dans le référentiel e-cf sont conformes aux besoins et aux visions des entreprises ou de l environnement professionnel et elles expriment les exigences et les attentes des entreprises en termes de capacités de travail, et sont exprimées dans leur langage. 2. Le référentiel e-cf a été conçu pour associer des savoir-faire et des définitions de poste spécifique (par exemple, AITTS, CIGREF, Eucip, SFIA, etc.) issus de cultures et d expériences différentes au niveau européen. Il doit fournir une traduction des différentes approches, de même qu une identité européenne commune. C est la raison pour laquelle la définition des termes «connaissance», «savoir-faire» et «compétence» a été développée dans le cadre de l environnement européen des TIC. Le terme «attitude» est également défini. Il est voisin des concepts de «manière» et de «comportement», il correspond au terme français «savoir-être». Dans l environnement professionnel, le terme «savoir-être» est plus approprié lorsqu il est appliqué dans un contexte, c est-à-dire lorsqu il intègre des aptitudes d exécution spécifiques. Pour synthétiser, le Référentiel européen des e-compétences fait appel aux définitions suivantes : La compétence est définie comme étant «la capacité démontrée de mettre en pratique ses connaissances, ses compétences et son savoirêtre pour obtenir des résultats observables». Ainsi, les descriptions des e-compétences incluent et intègrent les concepts de connaissance, de savoir-faire et de savoir-être. Le savoir-faire est défini comme étant «la capacité de mener à bien des tâches managériales ou techniques». Les aptitudes techniques et managériales constituent les éléments composites des compétences et viennent spécifier certaines des capacités fondamentales qui constituent une compétence. Le terme «savoir-être» désigne dans ce contexte précis «la capacité cognitive et relationnelle» (par exemple, capacité d analyse et de synthèse, flexibilité, pragmatisme...). Si le savoir-faire et les connaissances sont les éléments composites des compétences, le savoir-être est le «ciment» qui les lie. Les connaissances représentent l «ensemble des savoirs» (par exemple, langages de programmation, outils de conception...) qui peuvent être également décrits par des éléments opérationnels. Niveaux de maitrise des e-compétences Le terme «niveau» constitue un autre concept fondamental utilisé dans le référentiel e-cf. Il est identifié dans la dimension 3 du référentiel. Dans le référentiel e-cf, le concept de niveau fait référence aux niveaux de «maîtrise» et non pas aux niveaux «de formation» dont il est question dans le référentiel CEC. Cela constitue une autre raison qui explique la différence des niveaux e-cf et CEC, alors même qu il existe des liens solides entre les deux référentiels. Un niveau de maîtrise comprend trois aspects, comme indiqué dans la table des niveaux d e-compétences située en annexe : la complexité du contexte, l autonomie 4 et le comportement. Ainsi, les niveaux de maîtrise décrits dans la dimension 3 intègrent ces trois composantes. Toutes ces dimensions sont également présentes et facilement identifiables dans les définitions et les descriptions du référentiel CEC. Cela permet de préserver une relation homogène entre les deux référentiels. 4 «l autonomie personnelle» c est à dire la capacité à effectuer quelque chose sans être guidé est un élément important pour définir le niveau de maîtrise, par conséquent, il doit être intégré dans les définitions de dimension 3. A contrario, la «responsabilité», dans le sens «avoir le sens des responsabilités» n est pas liée aux niveaux de compétence, et même un très jeune salarié au niveau 1 de l e-cf pourrait/devrait avoir un sens élevé de responsabilité personnelle. En conséquence, la «responsabilité» n est pas une composante de la notion de niveau de compétence. 14

15 Dans le cas particulier du référentiel e-cf, ces trois dimensions peuvent être synthétisées de la façon suivante : L autonomie s applique à un éventail de situations qui va de «répondre à des instructions» à «faire des choix personnels» La complexité du contexte s applique à un éventail de situations qui va des situations «prévisibles et structurées» aux situations «non prévisibles et non structurées» Le comportement se traduit ici par une attitude observable et va de la «capacité à mettre en pratique» à «capacité à concevoir». Intégration des savoir-faire, connaissances et savoir-être dans les descriptions des compétences Les définitions des termes savoir-faire, connaissance et savoir-être du référentiel e-cf sont contenues dans les descriptions de compétences faites dans les Dimensions 2 et 3. Elles sont associées pour présenter une vision globale. L exemple C.3. Fourniture de service permet d illustrer cette association. Dans la Dimension 2, le terme compétence est défini comme suit «Garantit une prestation de service en accord avec le niveau service (SLA) établi. Prend des mesures préventives pour assurer des applications et infrastructures informatiques stables et sécurisées afin d éviter de potentielles interruptions de service, en tenant compte des problématiques de gestion de capacité et de sécurité des informations. Tient à jour la base de données des documents d exploitation et enregistre tous les incidents de service dans un journal. Gère les outils de contrôle et de gestion (les scripts, les procédures). Maintient les services du Système d Information (SI) et prend des mesures préventives si nécessaire.» Cette description inclut : Les connaissances concernant les exigences et les standards de prestation de services informatiques, les normes afférentes à cette même prestation, le contrôle de la prestation, etc. Les savoir-faire associés à la mise en place des processus de prestations informatiques, à la rédaction et mise à jour des documents les décrivant, etc. Les savoir-être tels que la capacité de prévision et d analyse, le professionnalisme etc. Dans la Dimension 3, les compétences sont décrites de manière spécifique pour chaque niveau de maîtrise approprié. Les descriptions intègrent les connaissances, savoir-faire et savoir-être nécessaires comme dans la Dimension 2. La Dimension 4 donne quelques exemples explicites des connaissances et de savoir-faire qui peuvent s avérer pertinents pour atteindre les niveaux de compétences décrits dans les dimensions 2 et 3. Les savoir-être sont toujours associés dans la mesure où leur dissociation entraînerait une nécessaire perte de pertinence et de signification. Les savoir-être étant par nature «souples», leur signification n a de pertinence que dans son contexte. 15

16 Présentation et principes fondamentaux de l e-cf Le but du référentiel Le but premier du Référentiel Européen des e-compétences (e-cf) est d établir un langage commun concernant les compétences informatiques. Il permet, dans le secteur des TIC, la définition des postes, des formations, des qualifications, des parcours professionnels, des parcours pédagogiques formels et non formels, des certifications, etc. De cette façon, les entreprises qui fournissent ou utilisent des TIC, de même que les prestataires délivrant des qualifications et des certifications, qu ils soient locaux, nationaux ou internationaux, ont ainsi accès à une référence commune. L application du référentiel européen des e-compétences est focalisée sur l articulation, le profilage, l évaluation et la mesure des compétences des postes. Bien que l e-cf puisse être rattaché à d autres types de référentiels tels que les référentiels de qualifications, de certifications et de connaissances, son but premier est de fournir «une référence européenne en termes de e-compétences» Dans ce contexte, un lien entre les niveaux du référentiel e-cf et ceux du CEC peut être établi. Bien que ces référentiels soient conçus pour des objets différents, ils partagent quelques caractéristiques communes qui ont été utilisées pour établir l organigramme de référence présenté plus loin dans ce document. Les objectifs principaux du Référentiel européen des e-compétences sont décrits ci-dessous : 1. Le référentiel e-cf décrit des compétences et peut être utilisé dans de nombreux cas où l uniformité du langage des compétences est nécessaire. Cela concerne notamment les descriptions de postes, les profils métiers, la définition des compétences et leur articulation en regard des besoins en termes de développement professionnel. 2. Le référentiel identifie la maîtrise de 5 niveaux d e-compétences et peut être utilisé pour définir des profils détaillés lorsque diverses compétences sont impliquées. Le lien avec les plans de carrière permet d envisager l évolution des salariés vers des métiers aux compétences définies. 3. L évaluation de la compétence du point de vue du métier permet un recrutement, une contractualisation, une sous-traitance et une embauche à la fois ciblés et efficaces. 4. La mesure des lacunes en matière de compétences que ce soit au niveau individuel, au niveau d une équipe ou d une organisation, permet aux employés ou aux directions RH d effectuer une planification et une évaluation des budgets à affecter à la formation à court et long terme. Plus ce référentiel est utilisé de manière universelle, plus il est possible d envisager d autres applications, notamment pour les programmes de formation, de qualifications et de certifications en informatique. Le Référentiel européen des e-compétences est un outil qui va permettre de faciliter l apparition de nouvelles offres d enseignement / de qualification au niveau national et plus particulièrement au niveau européen. Il permettra de faire le lien entre les postes, les compétences et les qualifications. De plus, il peut favoriser la prise en compte de la certification auprès des employeurs. L adoption du référentiel européen e-cf peut être l occasion d améliorer de manière significative l efficience et l efficacité des processus de recrutement. Le référentiel est aussi un catalyseur permettant aux étudiants nationaux et internationaux de mieux comprendre les possibilités offertes par les métiers des TIC et de mieux identifier leurs opportunités de carrière. 16

17 La cible compétence du référentiel Le référentiel e-cf n est pas basé sur des profils métiers mais plutôt sur des compétences dans la mesure où cette approche présente davantage de souplesse. Il est courant que deux entreprises différentes donnent le même intitulé à des métiers qui ont des descriptions différentes, et vice-versa. De plus, les intitulés d un métier et les descriptions du même métier sont souvent inexactes en regard des compétences requises pour l exercer. Les situations liées aux activités des TIC sont complexes et changent continuellement : la complexité et le changement permanent rendent trop fixe et rigide la structure des métiers qui devient en conséquence inefficace pour décrire des tâches et des activités dans un environnement international. En revanche, les compétences sont décrites de manière générale mais sont cependant suffisamment compréhensibles pour pouvoir représenter la complexité et être adaptées à des structures organisationnelles variées. L identification des compétences permet de s adapter aux changements et de planifier pour l avenir. De plus, des combinaisons de diverses compétences permettent de créer des profils de poste variés qui répondent aux besoins de l organisation, en assurant de la flexibilité et en favorisant la personnalisation. L objet du Référentiel européen de e-compétences est d offrir des e-compétences générales et complètes qui peuvent être adaptées et personnalisées dans les différents contextes du secteur des TIC. Les 4 dimensions de l e-cf Le référentiel d e-compétences est composé de quatre dimensions. Ces dimensions, spécifiées ci-dessous, reflètent différents niveaux d activité et les différents besoins en matière de planification des ressources humaines, outre les directives concernant le rendement et la qualité du travail : Dimension 1: 5 domaines d e-compétences, issues des processus métier des TIC, à savoir PLANIFIER (PLAN) CONCEVOIR (BUILD) UTILISER (RUN) FACILITER (ENABLE) GERER (MANAGE) Dimension 2: Un ensemble d e-compétences de référence pour chaque domaine, avec une description générique pour chaque compétence. Les 40 e-compétences identifiées au total fournissent les définitions génériques de référence au niveau européen pour le référentiel. Dimension 3: Les niveaux de maîtrise de chaque e-compétences fournissent les spécifications du niveau de référence européen portant sur les niveaux d e-compétences e-1 à e-5. Dimension 4: Des exemples de connaissances et de savoir-faire associés aux e-compétences sont indiqués comme composants optionnels du référentiel et servent d exemples dont il est possible de s inspirer. Ces exemples ne prétendent pas être exhaustifs. Alors que les définitions des compétences sont explicitement définies dans les Dimensions 2 et 3 et que les références concernant les savoir-faire apparaissent dans la Dimension 4 du référentiel, les savoir-être sont intégrés dans chacune des 3 dimensions. Les savoir-être sont le «ciment» qui réunit les savoir-faire, les connaissances et l expérience et qui forment ensemble la compétence. Elles contribuent à la motivation nécessaire pour atteindre des performances efficaces et qualifiées. 17

18 La structure de l e-cf Les 40 e-compétences décrites dans les Dimensions 2 et 3 du Référentiel européen d e-compétences proviennent des 5 domaines d e-compétences présentés dans la Dimension 1. Les 5 domaines d e-compétences identifiées sont : PLANIFIER CONCEVOIR UTILISER FACILITER GERER Ces domaines d e-compétences reflètent les processus et les principaux sous-processus liés aux métiers informatiques, et cela d un point de vue très général. PLANIFIER, CONCEVOIR et UTILISER sont des domaines essentiels tandis que FACILITER et GERER sont des problématiques transversales qui font référence aux 3 premiers domaines précédents et auxquelles elles sont rattachées. PLANIFIER et FACILITER sont des domaines stratégiques pour des entreprises qui conçoivent, déterminent, façonnent et mettent en place des produits, des services, des initiatives et des réglementations. D autre part, les domaines CONCEVOIR qui concerne le développement et l implémentation de produits / services / solutions, et UTILISER qui porte essentiellement sur l approvisionnement, le support et la maintenance de produits / services / solutions livrés ou déployés, apportent des sous-processus opérationnels dans lesquels les entreprises agissent et accomplissent des tâches concrètes. Enfin, le domaine GERER concerne la gestion et l amélioration quotidienne de l activité de l entreprise. concept de «processus métier» est très générique. Par conséquent, attribuer une compétence à un processus spécifique, tel que PLANIFIER ou GERER, n est pas dans la pratique une science exacte et joue de ce fait un rôle moins important dans la version finale de l e-cf qu au cours de son développement. En conséquence, la Dimension 2 identifie et décrit un ensemble d e-compétences clés pour chaque domaine d e-compétences défini. Ces ensembles d e-compétences ne sont pas exhaustifs, ils fournissent néanmoins une base, claire et solide pour les entreprises qui doivent prendre des décisions en matière de recrutement, de plan de carrière, de formation, d évaluation, etc. et également pour que les particuliers comprennent les besoins en compétences des entreprises. En outre, les descriptions contenues dans la Dimension 2 fournissent des explications générales et complètes des e-compétences de référence. Ces explications sont détaillées dans la Dimension 3 par le biais des spécifications de niveau de maîtrise des e-compétences. Les spécifications des niveaux d e-compétences couvrent uniquement les niveaux de maîtrise pertinents pour chaque description de compétence qui se trouve dans la Dimension 2. Par exemple, les spécifications des niveaux d e- Compétences dans les domaines PLANIFIER et FACILITER correspondent à des niveaux plus élevés que celles internes aux autres domaines d e- Compétences. Les processus métiers informatiques ont été appliqués essentiellement pour développer la structure du Référentiel européen des e-compétences. Ils ont été très utiles pour identifier, distinguer et attribuer les premiers exemples de compétences. Cependant, le 18

19 La relation entre les niveaux de l e-cf et du CEC Le Référentiel européen des e-compétences s aligne sur les catégories du CEC à des fins de référence. Cependant, étant donné que ce référentiel de compétences s adresse aux acteurs industriels, l e-cf donne des descriptions pour les compétences professionnelles des TIC et non pas pour les certifications. Par conséquent le niveau des descripteurs diffère entre du CEC et l e-cf. Le Référentiel européen des e-compétences concerne les compétences qui sont utilisées et mises en œuvre sur les lieux de travail. Les niveaux de maîtrise de compétence allant d e-1 à e-5 sont associés aux niveaux de qualification 3 à 8 du CEC, les niveaux 1 et 2 du CEC n étant pas pertinents dans ce contexte. Les niveaux du CEC et de l e-cf ne sont pas identiques du fait de leur différence de point de vue. Alors que le CEC adopte un point de vue qualification, l e-cf adopte un point de vue compétence métier. Cependant, les deux points de vue sont interdépendants dans la mesure où les qualifications contribuent au développement des compétences. Le tableau ci-dessous décrit la relation de niveau entre les deux référentiels. Comme mentionné précédemment, la différence entre les deux types de niveaux peut-être illustrée en utilisant l exemple d une personne titulaire d un doctorat, ce qui correspondrait à un niveau 8 du CEC. Cependant, il, ou elle, n est pas systématiquement capable d appliquer ses connaissances, savoir-faire et savoir-être dans une situation de travail au niveau d e-compétences e-5. Les compétences pour un métier particulier impliquent bien plus qu une qualification effective. Elles requièrent également de l expérience et un niveau de savoir-faire démontré pour mener des actions dans des situations complexes. De plus, tandis que les niveaux du CEC représentent des niveaux de qualifications progressifs allant du niveau 1 au niveau 8, les niveaux de l e-cf sont des niveaux de maîtrise. Ce qui veut dire qu ils représentent le niveau de maîtrise significatif pour qu une compétence puisse raisonnablement être exprimée. De fait, une compétence ne s exprime pas sur plus de 3 e-niveaux. Certaines compétences s exprimant sur les niveaux les plus élevés, et d autres, au contraire, sur les niveaux les plus bas. Niveaux e-cf Associés aux niveaux CEC e-5 8 e-4 7 e-3 6 e-2 4 et 5 e-1 3 Figure 1 : Les 5 niveaux d e-compétences de l e-cf européen et leurs relations avec les niveaux CEC de 3 à 8 19

20 La relation de la dimension 4 avec les formations professionnelles en matière de TIC La Dimension 4 fournit des exemples de connaissances et de savoir-faire pour chaque e-compétence identifiée et définie dans les Dimensions 2 et 3. En conséquence, la dimension 4 décrit de manière détaillée des exemples d éléments / de composants de base qui composent les e-compétences. De ce point de vue, la profondeur d analyse de cette dimension peut sembler trop détaillée par rapport aux besoins des entreprises. Néanmoins, des descriptions approfondies de cette nature peuvent par exemple se révéler utiles pour définir des résultats spécifiques et précis qu il y a lieu d évaluer lors des sessions d évaluation des compétences organisées dans les entreprises. D autre part, la Dimension 4 est cruciale pour les organismes de formation et de certification car ils doivent spécifier les qualifications en termes de résultats d éducation et de formation. Dans ce contexte, les savoir-faire et les connaissances peuvent représenter à la fois les e-compétences et les résultats de la formation que l on doit obtenir à l issue des parcours pédagogiques de formation. Par conséquent, les savoir-faire et les connaissances font la passerelle entre les compétences au sein d une organisation et la formation et la qualification professionnelle. EU e-competence Framework EU reference definitions complementary to e-cf: EU method for describing ICT Qualifications ICT Competences needed and applied on the workplace ICT Process ICT Qualifications offered by the market (public + private) Qualification e-competence area e-competence Knowledge Skills Learning outcomes Figure 2 : Les liens entre les compétences e-cf et les offres de qualification dans les TIC peuvent facilement être établis grâce à la Dimension 4 du référentiel, en explicitant les connaissances et les savoir-faire Généralement, les méthodes de description détaillée des e-compétences et leur application pratique dans des environnements spécifiques constituent des choix fondés sur une vision et une stratégie de l organisation. Le même principe vaut pour les établissements de formation. Les choix en matière de répartition des qualifications en savoir-faire et en connaissances, et ainsi qu en résultats d éducation et de formation, établissent une distinction entre les programmes d enseignement et de formation. Les choix organisationnels relatifs aux développements des savoir-faire et des connaissances apportent un facteurclé concurrentiel ouvrant la voie à la réussite de l entreprise. Ainsi, le référentiel européen e-cf ne peut et ne saurait se substituer au processus décisionnel d une organisation, mais peut en revanche constituer une base de travail certaine. 20

21 L e-cf, une référence européenne commune pour s adapter à des besoins spécifiques Les études de cas Afin de favoriser l application du référentiel e-cf dans divers environnements, une série d études de cas significatifs met à disposition des exemples qui décrivent les avantages du référentiel e-cf et expliquent comment tirer le meilleur parti de cet outil qu est l e-cf. Ces études de cas permettent de faire le lien avec des expériences réelles de mise en oeuvre du référentiel e-cf. Elles ont été produites en partenariat avec des organisations européennes qui utilisent le référentiel. Toutes les études de cas ont été publiées dans la quatrième partie du CWA de la version 3.0 du. Elles existent en format numérique et peuvent être téléchargées à partir du site internet dédié au référentiel e-cf. Le tableau ci-dessous fournit un aperçu global des études de cas publiées ainsi que pour chacun, les perspectives clés de mise en application de l e-cf. Etude de cas Titre Perspectives clés A L e-cf dans les organisations utilisatrices des TIC Création de profils de postes Développement des équipes informatiques en interne Avoir un langage commun au sein et à l extérieur de l entreprise Développement de portefeuilles de formation B L e-cf dans une entreprise ou un fournisseur de services informatiques Utilisation de l e-cf par les consultants Identification des besoins en formation Développement de la formation Identification des compétences manquantes C L e-cf pour les PMEs analyse du besoin en compétences et tableau de bord de gestion Application dans une micro-entreprise Utilisation de l e-cf comme aide à la commercialisation Utilisation de l e-cf comme un outil de développement d affaires Analyse des besoins en compétences Relier la stratégie de l entreprise et le développement des compétences Développement ou acquisition de nouvelles compétences Utilisation de l e-cf par les consultants en PME D Evaluation des compétences des PME et création d une carte de visite sur la base de l e-cf Evaluation des compétences des PME Création de cartes de visite Identification de la capacité de l entreprise Utilisation de l e-cf par les consultants en PME E L e-cf pour construire des descriptions de postes dans les PME Développement d une description de poste Communication entre entreprises Aide au recrutement F L e-cf pour les organismes de qualification Mise en adéquation des offres de formation avec les besoins du marché Différence entre le développement des compétences et l apprentissage traditionnel Motivation des étudiants par une démarche compétence Conformité du CEC et de l e-cf G L e-cf utilisé dans un environnement de certification Mettre en adéquation l offre en matière de certification et les besoins du marché Améliorer la transparence dans le domaine des compétences informatiques en Europe 21

22 Etude de cas Titre Perspectives clés H L e-cf pour l auto-évaluation des professionnels de l informatique Auto-évaluation CV / Auto promotion I L e-cf pour relier l offre et la demande en matière de formation informatique Lier les compétences aux acquis de l apprentissage Conformité du CEC et de l e-cf Développement du plan de carrière Compétences issues des formations informatiques K L e-cf pour les associations des professionnels des TIC Evaluation Critères de comparaison Mise en œuvre de communautés L L e-cf pour améliorer la qualité des formations TIC Compétences spécifiques Développement du rôle d expert Faire correspondre l offre et la demande en matière de formation M L e-cf, un outil d évaluation et de gestion de carrière Evaluer les capacités d un professionnel de l informatique Reconnaissance des formations officielles et non officielles N L e-cf pour les décideurs politiques nationaux et européens Assurance de disposer sur le long terme d une main d œuvre qualifiée dans les TIC Communication entre les décideurs politiques et les entreprises du marché des TIC Création de parcours de formation dans les TIC Langage européen commun O P L e-cf pour intégrer ou faire le lien avec d autres référentiels L e-cf pour la création de profils européens de professionnels de l informatique Utilisation de l e-cf dans une structure établie Relier l e-cf avec d autres référentiels Compétences et profils types d emploi Faire le lien entre l environnement professionnel et les formations grâce au CEC et à l e-cf Inclure des compétences dans la description d un métier Communication entre les Ressources Humaines, le management et les professionnels des TIC Elaborer et faire le lien entre des profils locaux et une structure européenne reconnue Figure 3 : Aperçu des 15 études de cas sur le référentiel e-cf couvrant différents angles de vue inhérents au secteur informatique Planifier, développer et gérer les compétences dans un environnement élargi : entreprises et secteur public, notamment les responsables RH et des compétences informatiques La gestion des compétences, le développement du capital humain et la planification des ressources humaines constituent des aspects importants de la gestion des salariés au sein des entreprises et du secteur public. Il convient que chaque employé au minimum : Dans une fonction existante, ait une définition claire du poste qui lui est affecté, comprenant à la fois l énoncé de sa mission, ses responsabilités, ses activités, ses résultats, les indicateurs de performance et les ressources / expériences / diplômes nécessaires pour effectuer correctement son travail. 22

23 Dans une nouvelle fonction, se soumette à une évaluation des compétences afin de mesurer l écart entre ses connaissances, ses savoir-faire et son expérience et celles requises par le nouveau poste. Quand c est nécessaire, un programme de perfectionnement individuel est mis en place afin de combler les lacunes. A un niveau plus élevé de gestion du personnel, on peut envisager les exigences suivantes : Les descriptions de postes sont issues de tout ou partie d une ou de plusieurs structures de profils d emplois, chaque profil incluant les niveaux de compétences requises. Chaque profil d emploi fait partie intégrante d un plan de carrière, permettant aux employés d appréhender les parcours possibles d évolution. La stratégie RH et les objectifs individuels annuels sont issus des besoins (ou des ambitions) de l organisation. Les plans de perfectionnement individuel prennent en compte les objectifs individuels annuels. En utilisant des catalogues de formation, le plan de formation de l organisation (et son financement) est élaboré en consolidant les plans individuels de développement. Les 4 dimensions du Référentiel européen des e-compétences viennent à l appui du processus de gestion du personnel et des compétences à de multiples niveaux. Comme l indique la figure cidessous, le référentiel offre un niveau cohérent de granularité et de continuité. E-Competence Framework Dimension 1 5 grands domaines de compétences Dimension 2 32 définitions des e-compétences Dimension 3 Niveaux de 1 à 5 par e-compétences Dimension 4 Connaissances et savoir-faire Stratégie RH Description des métiers Description de fiches de poste précisant qualification et expérience requises Employee Employé Besoins de l entreprise Parcours de carrière Évaluation individuelle des compétences Objectifs individuels annuels plan de formation individuel Offres de formation et de certification Plan de formation Figure 4 : Utilisation multiple du référentiel européen des compétences informatiques dans les organisations qui mettent en œuvre les TIC 23

24 Voir les études de cas : Etude de cas Titre Perspectives clés A L e-cf dans les organisations utilisatrices des TIC Création de profils de postes Développement des équipes informatiques en interne Avoir un langage commun au sein et à l extérieur de l entreprise Développement de portefeuilles de formation B L e-cf dans une entreprise ou un fournisseur de services informatiques Utilisation de l e-cf par les consultants Identification des besoins en formation Développement de la formation Identification des compétences manquantes Les avantages que procurent le référentiel pour les petites et moyennes entreprises (PME) Quand il s agit de la mise en pratique des compétences, il existe des différences notoires entre les PME et les grandes entreprises du secteur de l informatique. Ces différences s expliquent davantage par l approche métier que par la taille. En particulier, les PME dynamiques qui font de l amélioration continue et de l innovation leur priorité, ont de grandes chances de faire partie des groupes cibles visés par l e-cf. Cependant, la taille peut avoir une influence sur : Le type des e-compétences considérées comme pertinentes pour l entreprise ; à savoir, plus la taille de l entreprise est petite, plus son intérêt pour la formalisation et la standardisation des processus internes diminue. Les perspectives de la mise en pratique et de l utilisation d e-compétences. Plus l entreprise est petite, plus son intérêt pour les e-compétences est important pour des raisons évidentes d objectifs commerciaux. L e-cf comme outil interne à l organisation devient de plus en plus pertinent avec la taille. Dans le contexte précis des PME du secteur des TIC, les différents cas de mise en pratique de l e-cf peuvent être décrits comme suit : 1. Auto-évaluation, s adresse aux employés, à l organisation, à l entreprise en tant que tels. 2. Présentation de l entreprise à des clients, sert de carte de visite. 3. Support à la croissance de l entreprise, sert de boussole ou de tableau de bord de gestion. Les perspectives clés, évoquées ci-dessus, des applications pratiques potentielles de l e-cf peuvent être résumées comme suit : Outil d analyse des besoins en compétences. Aide à la commercialisation. Outil de développement des compétences en cohérence avec la stratégie de l entreprise. L inventaire des savoir-faire et compétences avec le référentiel e-cf est simple. Les entreprises ont accès au vocabulaire et aux définitions standards de l e-cf et si jamais elles ont un quelconque doute, elles peuvent consulter le guide de l utilisateur de l e-cf ou vérifier sur le site officiel de l e-cf où les questions fréquemment posées et les réponses correspondantes sont disponibles. Il est très aisé, pour les petites entreprises du secteur des TIC, de prouver qu elles possèdent les compétences nécessaires à la satisfaction du client. Les clients ne sont plus attentifs uniquement aux compétences techniques, ils recherchent également de potentiels partenaires qui soient capables de travailler en équipe, de gérer des projets et des processus et de communiquer correctement. Le référentiel e-cf décrit des savoir-faire au travers des descriptions complètes de compétences. En ayant recours au référentiel e-cf, les entreprises sont capables 24

25 de décrire les compétences techniques et les savoir être inclus ce qui est un élément clé pour gérer les relations avec d autres entreprises et parties prenantes, qui améliore la qualité de la communication. Ainsi, le référentiel e-cf constitue un outil efficace pour aider les PME à identifier, exprimer et communiquer sur leurs «savoir-faire» complexes. Par ailleurs, la Dimension 2 du référentiel e-cf peut aider les PME à identifier les e-compétences caractéristiques de leur cœur d activités. Le référentiel e-cf offre aux cadres dirigeants une structure et une articulation logique qui leur permet d analyser les compétences existantes, les exigences futures et de favoriser l élaboration d une stratégie d entreprise. De manière générale, les PME commencent par analyser la Dimension 2 du référentiel e-cf. Les questions qu il est utile de se poser afin de mieux appréhender l e-cf sur l analyse des besoins en e-compétences et le lien avec la stratégie de l entreprise sont les suivantes : Cette compétence est-elle cohérente avec mon activité? Est-ce que j ai déjà réellement utilisé cette compétence? Si ce n est pas le cas, quels objectifs de ma stratégie devrait-elle servir? L objectif est d analyser la pertinence des e-compétences par rapport à la mission et à la stratégie de l entreprise et de voir si de telles compétences informatiques sont actuellement présentes au sein de l entreprise et à quel niveau d intensité ; élevé, moyen, bas. doivent également être capables d identifier les critères permettant d évaluer ces e-compétences. La tâche qui consiste à d identifier les critères d évaluation des compétences est facilitée par le référentiel e-cf puisqu il inclut de manière implicite dans les descriptions opérationnelles des compétences une manière de les évaluer. Enfin, pour faciliter la navigation des PME dans le référentiel e-cf, il n est pas nécessaire pour chacune des 40 e-compétences d utiliser comme point d entrée la Dimension 1 du référentiel, PLANIFIER, CONCEVOIR, UTILISER, FACILITER, GERER. Il est possible de suivre une voie alternative centrée sur : 1. La présentation de l entreprise 2. Le marché et les clients 3. L innovation et la recherche 4. L environnement de l entreprise et les compétences Cet angle de vue fonctionnel des e-cf compétences est disponible sur l outil en ligne : Un ensemble d e-compétences a été associé à chacune de ces quatre catégories. Par exemple, pour la catégorie 2 (le marché et les clients), les e-compétences suivantes ont été associées : A.2. Gestion des niveaux de service B.5. Production de la documentation C.1. Support utilisateur C.2. Support aux changements C.3. Fourniture de service C.4. Gestion des problèmes Si l objectif de l exercice est de créer une carte de visite à l intention des clients, alors pour toute compétence très répandue dans l entreprise, le dirigeant et ses employés doivent énumérer les éléments tangibles qui prouvent de manière évidente la présence de ces e-compétences dans l entreprise. Les preuves empiriques peuvent être à la fois des produits / services, des projets réalisés, des exemples de clients, etc. Par la suite, le dirigeant et son équipe 25

26 Voir les études de cas : Etude de cas Titre Perspectives clés C e-cf pour les PMEs analyse du besoin en compétences et tableau de bord de gestion Application dans une micro-entreprise Utilisation de l e-cf comme aide à la commercialisation Utilisation de l e-cf comme un outil de développement d affaires Analyse des besoins en compétences Relier la stratégie de l entreprise et le développement des compétences Développement ou acquisition de nouvelles compétences Utilisation de l e-cf par les consultants en PME D Evaluation des compétences des PME et création d une carte de visite sur la base de l e-cf Evaluation des compétences des PME Création de cartes de visite Identification de la capacité de l entreprise Utilisation de l e-cf par les consultants en PME E L e-cf pour construire des descriptions de postes dans les PME Développement d une description de poste Communication entre entreprises Aide au recrutement La dimension européenne de la description des compétences Le Référentiel européen des e-compétences établit avant tout un langage commun au niveau européen pour les compétences informatiques. Il permet également la définition des postes, des programmes de formation, des qualifications, des plans de carrière, des parcours pédagogiques formels et informels, des certifications, etc. propres au secteur des TIC. De cette façon, les entreprises qui utilisent ou fournissent des services informatiques, qu elles soient locales, nationales, européennes ou internationales ont ainsi accès à une référence partagée. De plus, les référentiels nationaux peuvent être associés au Référentiel européen des e-compétences pour obtenir ainsi une dimension européenne. Les référentiels nationaux de compétences informatiques, les systèmes de qualification, les profils métiers, etc. deviennent comparables aux référentiels de compétences, aux systèmes de qualification, et aux profils de postes des autres pays. Les référentiels nationaux de compétences informatiques, les systèmes de qualification, les profils de poste, etc. font l objet de recommandations expliquant comment lier et mettre en œuvre le CEC dans un domaine d activité spécifique, les niveaux du CEC étant associés aux niveaux des e-compétences. Les compétences et les niveaux de maîtrise des TIC peuvent ainsi être comparés aux compétences dans d autres domaines et secteurs d activités en Europe. Avant de comparer le Référentiel européen des e-compétences avec les autres référentiels informatiques, les systèmes de qualifications ou tout autre document susceptible de servir de référentiel (auquel il est fait référence ci-dessous), il peut être utile de répondre aux questions suivantes : Quels sont les objectifs et la cible du référentiel à comparer? Quels sont ses grands principes? Quel est le contexte du référentiel? Quel est l objet du référentiel? Quels sont les éléments utilisés et classés? S agit-il des compétences, des qualifications, des profils de poste, des acquis d apprentissage, d enseignement supérieur ou autre? Quel est le niveau de description des éléments utilisé? Quel est le niveau d abstraction utilisé? 26

27 Quel est le niveau de granularité des éléments? Existe-t-il plusieurs niveaux de description? (par exemple : titres, descriptions succinctes, descriptions longues) Comment construire la structure du référentiel? Quelles sont les dimensions utilisées pour la classification des éléments? Quelles sont les références des dimensions? (par exemple : contenu, niveaux de maîtrise, études de marché) Pour chaque dimension : est-elle uni- ou multidimensionnelle? Quelles relations existent-t-il entre les dimensions? Les dimensions sont-elles indépendantes? Existe-t-il d autres guides d utilisation ou d application (par exemple: instructions, comment catégoriser les éléments)? l offre et la demande sur le marché du travail européen» [extrait du document CEC du 23 avril 2008]. Les référentiels informatiques nationaux existants diffèrent les uns des autres et s inscrivent dans des environnements spécifiques ; ils peuvent être associés au référentiel européen e-cf de manière individuelle. Les quatre exemples ci-dessous donnent un aperçu des approches possibles et du potentiel d application du référentiel européen e-cf vis-à-vis des référentiels existants. Les quatre exemples de référentiels sont donnés à titre illustratif et ne sont aucunement exhaustifs. Les réponses à toutes ces questions peuvent être comparées aux caractéristiques du référentiel européen e-cf, ce qui permet ainsi d établir des liens, tel que l explique le présent document. Valeur ajoutée pour les référentiels existants comme par exemple SFIA, CIGREF, AITTS, EUCIP Le Référentiel européen des e-compétences apporte une valeur ajoutée aux référentiels existants. La dimension européenne favorise la transparence, la comparaison et la création de domaines d expertise au niveau européen. Il va «faciliter la mobilité transnationale des employés et des personnes qui se forment, et contribuera à répondre aux besoins de 27

28 Exemple 1: Le SFIA Skills framework for the information age élaboré par le Royaume-Uni Le SFIA fournit un modèle de référence commun pour l identification des compétences nécessaires au développement de Systèmes d Information (SI) performants, en utilisant les technologies de l information et de la communication (TIC). C est un référentiel à deux dimensions simple et logique qui décrit le domaine d activité sur un axe et le niveau de responsabilité sur un autre axe. La finalité du SFIA est d aider les organisations qui emploient des professionnels des TIC à s assurer que les bonnes compétences sont développées et utilisées afin de : Réduire les risques de projets IT, Fidéliser le personnel, Appliquer une politique de recrutement efficace, Améliorer l efficacité et l efficience de la fonction IT et Prévoir un développement et un plan de carrière approprié pour les informaticiens. Le SFIA utilise un langage commun et une structure logique qui peut être utilisée pour faciliter les processus de développement des compétences dans toutes les entreprises qui fournissent ou utilisent des services informatiques. Il est facile à comprendre par les professionnels des TIC, les dirigeants, les responsables RH, les employés, les organismes de formation ou d enseignement et les administrations. Il y a 96 compétences décrites dans la version 5 du SFIA et elles peuvent être déclinées sur 7 niveaux (1 = en cours de formation, 2 = assiste, 3 = applique, 4 = est habilité à, 5 = garantit, conseille, 6 = initie, influence, 7 = définit la stratégie, insuffle, mobilise). Chaque niveau est défini par l autonomie, l influence, la complexité, et le degré de compétence professionnelle appliqué. Les descriptions du référentiel SFIA font l objet d une révision régulière afin de s assurer de leur actualisation et de leur satisfaction par rapport aux besoins de l industrie de l informatique. 5 Etablir le lien entre les compétences du SFIA et le Référentiel européen des e-compétences est une chose simple. Il est possible de relier les 7 niveaux du référentiel SFIA et les 5 niveaux d e-compétences de l e-cf. En utilisant la table ci-dessous les niveaux des compétences du SFIA peuvent être associées directement aux compétences définies dans la Dimension 3 de l e-cf. Voir le tableau ci-dessous : Niveaux du SFIA Description des niveaux du SFIA Description synthétique des niveaux e-cf Niveaux e-cf 7 Définit la stratégie, insuffle, mobilise Responsabilité générale 5 6 Initie, influence Périmètre élargi de responsabilités 4 5 Garantit, conseille 4 Est habilité à Reconnu pour ses méthodes innovantes et son sens de l initiative 3 3 Applique Agit avec compétence et indépendance dans un domaine spécifique. 2 2 Assiste Capable d appliquer une connaissance et un savoir-faire pour résoudre des problèmes fondamentaux 1 1 En cours de formation Sans objet aucun Figure 5: Liens entre les compétences SFIA et les compétences du référentiel européen e-cf 5 Texte issu du site web du SFIA vous y trouverez la description détaillée des savoir-faire mis en oeuvre à chaque niveau 28

29 Exemple 2: Le référentiel CIGREF sur les profils métiers TIC (France) La nomenclature CIGREF représente un ensemble de métiers du secteur informatique regroupés au sein de familles utilisées dans la plupart des départements informatiques des grandes entreprises françaises. C est un outil qui a été créé de manière consensuelle par les responsables RH. Les entreprises l utilisent comme un modèle de construction de leur propre référentiel en y ajoutant leurs propres spécifications. Le modèle initial comprenait : un titre principal et ceux couramment utilisés dans les organisations, une mission décrivant l objet du métier, une description des activités et des tâches importantes, les compétences nécessaires, classées en trois catégories distinctes : compétences TIC, compétences générales et attitudes En 2002, le CIGREF a perçu le besoin de simplifier et de standardiser la liste des connaissances et de compétences : le référentiel e-cf et ses 4 dimensions ont apporté une réponse à ce besoin. Il est possible d établir des liens entre le référentiel européen e-cf et le référentiel CIGREF en utilisant la Dimension 2 pour décrire les activités du métier et la Dimension 3 pour décrire les compétences nécessaires pour remplir correctement sa mission. En conséquence, la dernière version du référentiel CIGREF publiée en 2012 a été adaptée en intégrant les e-compétences du e-cf : l utilisation de la Dimension 2 a permis de décrire les activités avec davantage de cohérence, et l utilisation de la Dimension 3 a permis la substitution des termes connaissances et savoir-faire par le terme compétences, ce qui a rendu sa compréhension plus facile. Cette approche fournit des profils de métier simplifiés et, le cas échéant, permet d en obtenir une description plus détaillée grâce au lien établi entre les Dimensions 3 et 4, c est-à-dire grâce à l association des connaissances et savoir-faire au niveau de compétence correspondant. Ce lien entre le référentiel CIGREF et le référentiel e-cf est décrit ci-dessous. Titre du métier Dimension 1 Dimension 2 Missions Liste des activités et tâches Lien implicite Lien explicite Dimension 3 Dimension 4 Référentiel européen de e-compétences Liste et niveaux de compétences Nomenclature CIGREF des métiers IT Utilisé par les entreprises pour préciser la description des postes Figure 6 : Lien entre le référentiel des profils métiers TIC du CIGREF et l e-cf 29

30 Exemple 3: Référentiel «AITTS Advanced IT Training System» (Allemagne) L AITTS est un système de profils de carrière associés aux trois niveaux de maîtrise (complété par un quatrième niveau de base, à savoir les emplois informatiques issus du «système dual» allemand). L AITTS fournit à la fois un référentiel de compétences et de qualification, dans la mesure où il est accompagné d une méthodologie pour une qualification intégrée dans un processus de travail. Ce système de profils et la méthodologie concernant la qualification sont reliés par des processus de référence : à savoir les processus métier décrits servent simultanément de référence pour le rôle spécifique du poste et pour son programme de formation associé. Ces processus de référence sont des programmes de formation extensifs et détaillés pour chaque profil de carrière. Ils ont été élaborés en collaboration avec plus de 60 représentants du secteur des TIC ainsi que des organismes de formation. De ce fait, la structure du contenu pédagogique est déterminée non pas sur la base d une organisation formelle de l objet, mais plutôt sur la base du processus métier. Il est facile de relier les profils de l AITTS avec le Référentiel européen des e-compétences, car les deux structures reposent sur des processus métiers et de travail. De plus, l objectif principal de l AITTS est de renforcer les compétences des informaticiens dans leur activité professionnelle, ce qui s apparente très étroitement à la définition de compétence de l e-cf. La plupart des profils de l AITTS sont composés de plus d une compétence. Ils sont intégrés au marché du travail allemand et offrent un large éventail d opportunités pour trouver un travail grâce la mise en valeur des qualifications et des compétences. Voir les exemples donnés ci-dessous : Niveau AITTS Profils allemand Relié à / composé des e-competences Niveau e-cf A.4. Planification des produits / services 3 Les opérationnels Spécialistes Professions IT (Système Dual allemand) Directeur commercial informatique Coordinateur de projet IT Spécialiste IT dans le développement d application D.5. Développement de propositions commerciales 3-4 D.8. Gestion des contrats 3 D.9. Développement du personnel 3 D.12. Marketing numérique 3-4 E.2. Gestion des projets et du portefeuille de projets 3 E.3. Gestion des risques 3 E.5. Amélioration des processus 3 E.6. Gestion de la qualité TIC 3 E.7. Gestion des changements métiers 3 En rajouter d autre le cas échéant D.5. Développement de propositions commerciales 2 E.2. Gestion des projets et du portefeuille de projets 2-3 E.3. Gestion des risques 2 E.6. Gestion de la qualité TIC 2 E.8. Gestion de la sécurité de l information 2 En rajouter d autre le cas échéant A.6. Conception des applications 1 B.1. Conception et développement d applications 2 B.2. Intégration des systèmes 2 B.3. Tests 1 B.4. Déploiement de solution 1-2 B.5. Production de la documentation 1-2 C.1. Support utilisateur 1 E.2. Gestion des projets et du portefeuille de projets 2 En rajouter d autre le cas échéant Figure 7 : Lien entre le référentiel AITTS allemand et ses profils de postes informatiques, et le référentiel européen e-cf 30

31 Exemple 4 : Le modèle européen de certification pour les professionnels de l informatique ou EUCIP Le modèle EUCIP actuel permet de définir et d évaluer les compétences informatiques, il est aujourd hui utilisé comme référence pour délivrer des certifications et des services dans sept pays européens. Le programme de certification EUCIP, mis au point par le CEPIS 6, est un programme professionnel de certification et de développement, à destination des professionnels et des spécialistes informatiques. L EUCIP et le référentiel e-cf ont des caractéristiques communes et présentent des synergies potentielles intéressantes (voir la figure 5 ci-dessous). L e-cf, en tant référentiel communément adopté pour les compétences professionnelles informatiques, peut potentiellement apporter beaucoup de valeur ajoutée aux prochaines évolutions de l EUCIP, et donc aux certifications associées et aux services proposés. La Dimension 4 de l e-cf (connaissances et savoirfaire) établit un lien avec les catégories des compétences de l EUCIP, mais aussi avec d autres sujets plus détaillés. Par rapport au niveau de détails de la Dimension 4 du référentiel e-cf, le modèle EUCIP propose un niveau de détail plus e-competence Framework approfondi destiné à favoriser des activités telles que l évaluation. La Dimension 3 du référentiel e-cf (maîtrise) exprime de manière analytique les niveaux pour chaque e-compétences, lesquels sont définis par des cours d approfondissement des connaissances et savoir-faire (voir les niveaux EUCIP). La Dimension 2 de l e-cf (les e-compétences) présente des listes de compétences qui sont liées aux «EUCIP elective profile Task» et qui peuvent fournir un référentiel de définition des tâches des postes, plus structuré et plus orienté vers les processus. La Dimension 1 de l e-cf (le secteur des e-compétences) coïncide avec le secteur des connaissances de l EUCIP Le niveau de détail élevé du modèle EUCIP permet aux départements responsables de la formation de concevoir et développer des programmes d études et des initiatives en matière de formation. Il peut proposer des lignes directrices détaillées qui permettent d identifier les sujets relatifs aux connaissances et au savoir-faire. EUCIP PLAN D1. e-comptence areas ENABLE PLAN Knowledge areas D2. e-comptences Tasks D3. Proficiency levels BUILD BUILD Depth Levels MANAGE D4. Knowledge & Skills OPERATE RUN Comptences Categories From e-competence areas to Knowledge and Skills ICT Competences Scope Figure 8 : Liens entre les composantes du modèle EUCIP et le Référentiel européen des e-compétences From Competence Categories to professional Profiles 6 Le Conseil Européen des Professionnels des Technologies de l Information 31

32 Les 21 profils qui composent l EUCIP Professionnel sont passés à la version 3.0. Les compétences détaillées énoncées dans ces profils ont fait l objet d une révision afin de mieux refléter ce que les individus, appartenant à ces catégories de profils devraient être en mesure de savoir-faire dans l environnement technologique et économique actuel. Il est important de préciser que les profils ont été mis à jour pour inclure des références au référentiel e-cf. Par conséquence, l EUCIP 3.1 fait référence de manière explicite à l e-cf dans plusieurs parties. Afin de placer les profils professionnels de l EUCIP dans le contexte de certains référentiels ou programmes, des références spécifiques sont fournies à la fin de chaque profil le cas échéant. Les référentiels ou les programmes suivants y font référence (voir partie 1.3 de la version actuelle, EUCIP 3.1) : e-cf, SFIA, CIGREF, AITTS, Borsa Lavoro. L e-cf est considéré comme particulièrement important car il a pour ambition de devenir une référence au niveau européen pour un large éventail d activités, notamment le développement professionnel en continu des spécialistes. Un des objectifs de l EUCIP est de fournir un programme de compétences détaillé qui est conforme et fait référence aux compétences de l e-cf, afin de fournir un éventail de certifications et de services aux professionnels et à l industrie des TIC à travers l Europe. Enfin, chaque profil de l EUCIP permet d identifier un sous ensemble de 36 compétences définies dans l e-cf, ce qui permet une description des besoins en matière de compétence intégralement fondée sur la description faite par l e-cf. Le tableau suivant récapitule les relations entre les compétences de l e-cf et chaque profil de l EUCIP : Figure 9 : Vue d ensemble des compétences e-cf associées aux profils de l EUCIP IS MAnager IS Auditor Security Adviser IS Project Manager Data Centre & Configuration Manager * Business Analyst IS Analyst IT Systems Architect Telecommunications Architect* Software Developer Web & Multimedia Master* Systems Integration & Testing Engineer Database Manager IT Administrator** Network MAnager* X-Systems Engineer Help Desk Supervisor Client Manager IT Trainer Enterprise Solutions Consultant* Logistics&Automation Consultant* Sales & Application Consultant A. PLAN B. BUILD C. RUN D. ENABLE E. MANAGE A.1. IS and Business Strategy Alignment A.2. Service Level Management A.3. Business Plan Development 1 1 A.4. Product or Project Planning A.5. Architecture Design A.6. Application Design A.7. Technology Watching A.8. Sustainable Development 1 1 B.1. Design and Development B.2. Systems Integration B.3. Testing B.4. Solution Development B.5. Documentation Production C.1. User Support C.2. Change Support C.3. Service Delivery 1 1 C.4. Problem Management D.1. Information Security Strategy Development 1 1 D.2. ICT Quality Strategy Development 1 D.3. Education and Training Provision 1 D.4. Purchasing 1 1 D.5. Sales Proposal Development 1 D.6. Channel Management 1 1 D.7. Sales Management 1 1 D.8. Contract Management D.9. Personnel Development 1 D.10. Information and Knowledge Management 1 E.1. Forecast Development 1 1 E.2. Project and Portfolio Management 1 E.3. Risk Management 1 1 E.4. Relationship Management 1 1 E.5. Process Improvement E.6. ICT Quality Management 1 1 E.7. Business Change Management E.8. Information Security Management 1 1 E.9. IT Governance

33 Les quatre exemples issus des environnements nationaux britannique, français, allemand, ainsi qu européen, montrent qu il est possible d établir un lien entre différents types de référentiels et le référentiel européen e-cf. Le référentiel de compétence e-cf établit par conséquent un standard européen suffisamment générique pour être compatible avec : Voir les études de cas : les exigences des différents pays, les exigences des diverses entreprises et des diverses organisations, les évolutions technologiques des prochaines années, les services futurs. Etude de cas Titre Perspectives clés O L e-cf pour intégrer ou faire le lien avec d autres référentiels Utilisation de l e-cf dans une structure établie Relier l e-cf avec d autres référentiels Compétences et profils types d emploi Faire le lien entre l environnement professionnel et les formations grâce au CEC et l e-cf L e-cf: Une source d inspiration pour de nouveaux référentiels informatiques nationaux En ce qui concerne les nouveaux référentiels informatiques locaux ou nationaux, les exemples encourageants venant de l Estonie et du Canada montrent que le référentiel européen e-cf peut constituer un standard directement applicable ou qui peut être adapté au contexte et aux besoins culturels spécifiques. Avant d utiliser le Référentiel européen des e-compétences comme un modèle standard pour le développement de référentiels locaux, il est utile de se poser quelques questions. Le premier point concerne la clarification des buts et objectifs du référentiel local (se reporter à la partie «Présentation et principes fondamentaux de l e-cf» pour des propositions et questions utiles). Le second point sur lequel s interroger concerne l adoption ou l adaptation en totalité ou en partie du référentiel européen. Pour ce faire, il est utile de s appuyer sur les questionnements suivants : Peut-on comparer les processus typiques des entreprises informatiques locales avec les processus appliqués dans le référentiel e-cf (dans les catégories PLANIFIER, CONCEVOIR, UTILISER, FACILITER, GERER)? Pour répondre à cette question, il peut être bon d observer les processus métiers (typiques) des entreprises informatiques locales, ainsi que les normes nationales ou internationales adoptées dédiées au développement et au maintien des produits et / ou services informatiques (par exemple, CMMI, ITIL) Dans quels domaines informatiques (se reporter à la Dimension 1 du référentiel e-cf) les entreprises informatiques locales exercent-elles leur activité? Les versions 1.0 et 2.0 du référentiel e-cf sont axées sur les processus et les compétences dans les domaines suivants : infrastructure logicielle, intégration de systèmes, matériels et services de communication. Une modification ou un amendement des compétences peut se révéler nécessaire pour d autres domaines tels que: Microélectronique / Composants / Semi-conducteurs, Matériel informatique ou Systèmes de Commande industriels. Quelles caractéristiques nationales, locales, économiques, sociales ou culturelles existantes rendent nécessaire la modification des descriptions des compétences ou des niveaux du référentiel e-cf? Des relations sont-elles possibles et utiles entre le référentiel européen modifié des compétences informatiques et le système de qualifications, de formation ou d éducation national / local existant? 33

34 L établissement d un lien avec des qualifications acquises de manière formelle et informelle en utilisant le référentiel e-cf est une chose simple si ces qualifications sont centrées sur les compétences. D un point de vue des compétences, le moment et le lieu d attribution d une qualification ou le nombre d heures d étude consacré importe peu. La compétence exige d avoir une capacité démontrable qui est obtenue par la combinaison de l expérience, des aptitudes / savoir-faire et des connaissances acquises de manière formelle ou informelle. Le peut être utilisé comme un modèle de référence pour la reconnaissance des compétences acquises de manière informelle par les spécialistes et les professionnels de l informatique tout au long de leur carrière. Voir les études de cas : Etude de cas Titre Perspectives clés N L e-cf pour les décideurs politiques nationaux et européens Assurance de disposer sur le long terme d une main d œuvre qualifiée dans les TIC Communication entre les décideurs politiques et les entreprises du marché des TIC Création de parcours de formation dans les TIC Langage européen commun Utilisation de l e-cf comme cadre de référence en matière de qualification, de formation et de certification Le Référentiel européen des e-compétences fournit également des indications concernant les formations académiques et professionnelles ainsi que les institutions de certification. Le processus de Bologne (1999) a exprimé son intention de créer «une nouvelle coopération renforcée à l échelle européenne» focalisée tout particulièrement sur l enseignement supérieur et l employabilité. Par ailleurs, le processus de Bruges- Copenhague ( ) a réaffirmé l importance de la transparence, de la mobilité et de la collaboration entre les différentes institutions afin de renforcer l enseignement et la formation professionnels, ainsi que la reconnaissance des compétences et qualifications. Dès lors, le référentiel européen e-cf propose un moyen d établir un lien cohérent entre les entreprises d un côté et les écoles, universités et institutions de formation de l autre, stimulant ainsi la coopération entre les différentes institutions paneuropéennes. Le référentiel européen e-cf révèle les besoins en compétences des entreprises ce qui permet aux organismes d enseignement et de formation de prendre ces aspects en considération pour concevoir et formaliser leurs programmes de formation. D autre part, le référentiel européen e-cf propose un lien cohérent avec le référentiel EQF dans la mesure où les descriptions des e-compétences sont conformes au langage CEC qui est basé sur les résultats d apprentissage. Par conséquent, ce référentiel permet également une compréhension et une communication mutuelles entre les entreprises et les systèmes d éducation et de formation. 34

35 EU e-competence Framework EU reference definitions complementary to e-cf: EU method for describing ICT Qualifications ICT Competences needed and applied on the workplace ICT Process ICT Qualifications offered by the market (public + private) Qualification e-competence area e-competence Knowledge Skills Learning outcomes Figure 10 : Les liens entre les compétences e-cf et les offres de qualification dans les TIC peuvent facilement être établis grâce à la Dimension 4 du référentiel, en explicitant les connaissances et les savoir-faire. La figure ci-dessous souligne le rôle que pourrait jouer le référentiel européen e-cf dans la mise en place des nouveaux processus de formation en servant de pivot et de source d inspiration. EU e-competence Framework (e-cf) Educational process Existing ICT educational New ICT educational Programs PLAN DESIGN MANAGE RUN IMPROVE Job profiles Market needs Competence levels Course program Syllabi Examination program Recognition of experience BENEFITS OF EU e-cf APPLICATION + European context (compatibility) + Structure and restructure + Individual certification + Continuous learning + Recognizable competence Examination Updating Structure and describe Derive examination requirements Continuous improvement Figure 11 : L application du référentiel européen e-cf par les établissements (publics et privés) d éducation, de formation et de certification informatique 35

36 Voir les études de cas : Etude de cas Titre Perspectives clés F L e-cf pour les organismes de qualification Mise en adéquation des offres de formation avec les besoins du marché Différence entre le développement des compétences et l apprentissage traditionnel Motivation des étudiants par une démarche compétence Conformité du CEC et de l e-cf G L e-cf utilisé dans un environnement de certification Mettre en adéquation l offre en matière de certification et les besoins du marché Améliorer la transparence dans le domaine des compétences informatiques en Europe I L e-cf pour relier l offre et la demande en matière de formation informatique Lier les compétences aux acquis de l apprentissage Conformité du CEC et de l e-cf Développement du plan de carrière Compétences issues des formations informatiques Utilisation de l e-cf pour l évolution de carrière d un professionnel des TIC Le Référentiel européen des e-compétences propose un panorama pragmatique des compétences dont dispose le marché du travail européen dans le secteur de l informatique et ce, à partir des perspectives et des besoins en compétences des entreprises et du secteur public. Le référentiel peut être utilisé par des individus pour les aider à s autoévaluer et pour bâtir un profil de compétences personnel. Par la suite, ce profil peut être comparé avec un profil métier type européen, défini selon la terminologie des compétences e-cf. Par conséquent, les lacunes individuelles en termes compétences peuvent permettre de cibler le développement personnel vers des domaines précis à améliorer. Cette activité peut être guidée par une motivation personnelle ou par un travail de collaboration dans le cadre d un programme de développement personnel organisé par l employeur. Pour mettre en pratique cela, un outil en ligne est disponible : Voir les études de cas : Etude de cas Titre Perspectives clés K L e-cf pour les associations des professionnels des TIC Evaluation Critères de comparaison Mise en œuvre de communautés L L e-cf pour améliorer la qualité des formations TIC Compétences spécifiques Développement du rôle d expert Faire correspondre l offre et la demande en matière de formation M L e-cf, un outil d évaluation et de gestion de carrière Evaluer les capacités d un professionnel de l informatique Reconnaissance des formations officielles et non officielles 36

37 Utilisation de l e-cf pour l aide à la planification RH et à la définition de profils d emplois types Les compétences fournies par le référentiel européen e-cf permettent la création de profils d emplois selon les besoins spécifiques de l entreprise et du lieu de travail. En complément du référentiel européen sur les e-compétences, Le CEN ICT Skills Workshop a élaboré une liste de profils type des professionnels du secteur informatique en Europe, liste qui peut être utilisée comme un cadre de référence et adaptée à des contextes TIC spécifiques, c est à dire aux niveaux national et régional, d un sous-secteur ou encore d une entreprise. Le schéma suivant donne une synthèse graphique de tous les profils qui ont été définis et précise leur positionnement au sein de l environnement européen. EUROPEAN ICT PROFILE FAMILY TREE Generation 1: SIX FAMILIES BUSINESS MANAGEMENT TECHNICAL MANAGMENT DESIGN DEVELOPMENT SERVICE & OPERATION SUPPORT Generation 2: 23 EUROPEAN ICT PROFILES Business Information Manager Quality Assurance Manager Business Analyst Developer Database Administrator Account Manager CIO ICT Security Manager Systems Analyst Digital Media Specialist Systems Administrator ICT Trainer ICT Operations Manager Project Manager Enterprise Architect Test Specialist Network Specialist ICT Security Specialist Service Manager Systems Architect Technical Specialist ICT Consultant Service Desk Agent CREATE / RELATE YOUR CONTEXT-SPECIFICICT PROFILES Generation 3 Figure 12 : Les 23 profils type des professionnels européens des TIC répartis en 6 familles Sommet de l arbre généalogique des profils européens Le profil du «Responsable du contrôle qualité (Quality Assurance Manager)» donne un exemple de la façon dont ces profils ont été définis ; les compétences e-cf sont des éléments primordiaux de cette description. 37

38 Intitulé du Profil Responsable assurance qualité (Quality Assurance Manager) (16) Définition brève Mission Garantit que les Systèmes d Information sont livrés selon les règles de l organisation (qualité, risques, niveau de service) Établit et gère une démarche qualité informatique en adéquation avec la culture de l organisation. Veille à ce que les contrôles de gestion soient correctement mis en œuvre pour protéger les investissements, l intégrité des données et les opérations. Est attentif et s engage à la réalisation des objectifs de qualité et suit les statistiques pour prévoir des résultats de qualité Livrables Commanditaire Responsable Contributeur Rapport d audit Indicateurs de performance qualité Assurance qualité Politique de qualité informatique Politique de gestion du risque Politique de sécurité de l information Tâches principales e-compétences (à partir de l e-cf) Met en place et déploie la politique de qualité informatique Organise et offre une formation à la qualité Fournit aux responsables informatiques des indicateurs de performance de la qualité Effectue des audits qualité Organise des enquêtes de satisfaction clients Aide les membres des équipes projet à construire et à exécuter des plans de qualité pour les projets D.2. Développement d une stratégie pour la qualité informatique Niveau 4 5 E.3. Gestion des risques Niveau 3 E.5. Amélioration des processus Niveau 3 E.6. Gestion de la qualité informatique Niveau 4 Indicateurs clés de performance Résultats des objectifs qualité de l entreprise Figure 13 : Exemple d un profil type européen de professionnel de l informatique «Responsable Assurance de la Qualité» élaboré à partir du référentiel e-cf 38

39 Pour illustration, voir les études suivantes : Etude de cas Titre Perspectives clés A L e-cf dans les organisations utilisatrices des TIC Création de profils de postes Développement des équipes informatiques en interne Avoir un langage commun au sein et à l extérieur de l entreprise Développement de portefeuilles de formation E L e-cf pour construire des descriptions de postes dans les PME Développement d une description de poste Communication entre entreprises Aide au recrutement O P L e-cf pour intégrer ou faire le lien avec d autres référentiels L e-cf pour la création de profils européens de professionnels de l informatique Utilisation de l e-cf dans une structure établie Relier l e-cf avec d autres référentiels Compétences et profils type d emploi Faire le lien entre l environnement professionnel et les formations grâce au CEC et l e-cf Inclure des compétences dans la description d un métier Communication entre les Ressources Humaines, le management et les professionnels des TIC Elaborer et faire le lien entre des profils locaux et une structure européenne reconnue Utilisation de l e-cf pour les processus de recrutement et de sous-traitance L application du Référentiel européen des e-compétences comme référence pour les processus de recrutement et de sous-traitance informatique permet de faciliter et d améliorer l établissement d un rapprochement efficace entre d un côté les besoins en compétences formulés par les entreprises qui recrutent et / ou sous-traitent et de l autre côté, l apport de compétences de la part des chercheurs d emploi et / ou des prestataires de services informatiques. Le processus de recrutement au sein des entreprises implique généralement au moins trois parties intéressées : Les cadres hiérarchiques en charge du recrutement du personnel. Ils doivent définir le poste de la manière la plus précise possible en termes de mission, de responsabilités, d activités, d environnement de travail et, bien évidemment, les compétences et qualifications requises. Un représentant RH chargé de définir la rémunération en rapport avec les politiques RH (niveau de responsabilité, l évolution de carrière attendue ) et avec l évolution du poste. Les candidats potentiels (internes ou externes à l entreprise) qui doivent parfaitement comprendre les caractéristiques du poste, de l environnement et de la politique de l entreprise, de la rémunération et les avantages associés. La communication entre ces 3 acteurs joue un rôle clé dans l efficacité et le succès du processus de recrutement. Le référentiel européen e-cf fournit un langage concis commun à tous les recruteurs : les Dimensions 1 & 2 peuvent être utilisées pour définir le champ d application du poste. la Dimension 3 peut être utilisée pour définir les compétences et le niveau de maîtrise requis. la Dimension 4 peut être utilisée pour souligner certaines connaissances et aptitudes particulières requises et imaginer des séances d évaluation. 39

40 L emploi d un langage de compétence partagé au niveau international dans les offres d emploi fournies par les employeurs et les recruteurs, et compris par ailleurs par les chercheurs d emploi, contribuerait à une plus grande transparence et à une plus grande efficacité du processus de recrutement mis en place par les services RH. L application du référentiel européen e-cf pour la création de profils de compétence sur les portails d offres d emplois en ligne constituerait également un avantage pour les employeurs, agences de recrutement et chercheurs d emploi, et ce, en partageant un langage commun. Voir les études de cas : Etude de cas Titre Perspectives clés A L e-cf dans les organisations utilisatrices des TIC Création de profils de postes Développement des équipes informatiques en interne Avoir un langage commun au sein et à l extérieur de l entreprise Développement de portefeuilles de formation E L e-cf pour construire des descriptions de postes dans les PME Développement d une description de poste Communication entre entreprises Aide au recrutement O L e-cf pour intégrer ou faire le lien avec d autres référentiels Utilisation de l e-cf dans une structure établie Relier l e-cf avec d autres référentiels Compétences et profils type d emploi Faire le lien entre l environnement professionnel et les formations grâce au CEC et à l e-cf Guide et orientation pour le choix d un parcours pédagogique et d une offre de formation Si le Référentiel européen des e-compétences fournit des indications sur les systèmes d enseignement et de formation, il peut alors également constituer une référence utile pour les jeunes, les salariés et les demandeurs d emplois. Les personnes désireuses de consolider leurs compétences ou de se recycler pour répondre aux exigences des entreprises peuvent se référer au et s en servir comme guide. L e-cf brosse un tableau très clair des compétences requises selon le secteur d activité et les niveaux de maîtrise correspondants. qualification dans la mesure où le langage e-cf européen est conforme aux recommandations basées sur les résultats d apprentissage du CEC. Le référentiel européen e-cf permet par conséquent aux individus de relever les différentes possibilités de perfectionnement personnel et également de choisir les programmes de formation appropriés. Par ailleurs, il est facile d établir un lien entre les e-compétences et les programmes de formation et de 40

41 Voir les études de cas : Etude de cas Title Perspectives clés H L e-cf pour l auto-évaluation des professionnels de l informatique Auto-évaluation CV / Auto promotion Anticiper, évaluer et planifier les besoins en savoir-faire et en compétences informatiques pour les décideurs, les associations d entreprises et les spécialistes en étude de marché Le référentiel européen e-cf fournit pour la première fois un étalon de référence européen en matière de communication des besoins en compétences pour l environnement informatique transnational et européen. Ce référentiel décrit les connaissances, savoir-faire et compétences nécessaires et applicables dans l environnement professionnel des TIC, et cette description est faite à l intention des fournisseurs de services informatiques et des entreprises utilisatrices de ces services, ainsi que du secteur public. Les définitions du référentiel relatives aux e-compétences peuvent ainsi être utilisées et comprises comme étant une référence internationale partagée. Dans la pratique, l e-cf vient épauler les associations sectorielles, les décideurs, les observateurs du marché et autres acteurs ainsi que les institutions concernées dans leur travail d anticipation, d évaluation et de planification des besoins long terme du secteur européen des TIC en termes de savoir-faire et de compétences informatiques. Voir les études de cas : Case study Title Perspectives clés N L e-cf pour les décideurs politiques nationaux et européens Assurance de disposer sur le long terme d une main d œuvre qualifiée dans les TIC Communication entre les décideurs politiques et les entreprises du marché des TIC Création de parcours de formation dans les TIC Langage européen commun 41

42 L outil de création de profils e-cf Afin d aider les utilisateurs du Référentiel européen des e-compétences, un outil en ligne, simple, a été développé permettant ainsi la création de profils e-cf. Cet outil convivial est accessible, en utilisant un navigateur courant, via le site web du Référentiel européen des e-compétences à l adresse internet L objectif de cet outil est de donner vie au contenu de la version 3 de l e-cf et d établir un lien avec les différents profils métiers en informatique en Europe qui ont fait l objet d un développement CWA supplémentaire. Les éléments de l e-cf et les profils métiers sont utilisables dans d autres langues pour permettre un accès plus large et être accessible à une grande partie de la population. En outre, il est possible de naviguer dans l e-cf de deux manières différentes : par la vision traditionnelle de l e-cf, mais aussi par une vision fonctionnelle. Les éléments constituant chaque dimension du référentiel e-cf peuvent être regroupés pour créer et générer un profil personnalisable par l utilisateur. Les profils peuvent être alors structurés en regard des préférences de l utilisateur. Créer des profils d emploi peut intéresser particulièrement les employeurs, tandis que créer les profils de formation (programme, certification, qualification, etc.) peut intéresser les organismes d enseignement et de formation. Si besoin il est possible de renommer les profils définis par l utilisateur : par exemple, «profil de compétences pour service d assistance de l entreprise X», ou tout autre intitulé, et ensuite de sauvegarder ou d imprimer le profil ainsi créé. Les flèches de navigation et les cases à cocher permettent une sélection simple des différents éléments, dont les niveaux de maîtrise, constituants les dimensions. La comparaison des profils créés par l utilisateur avec les 23 profils de professionnels de l informatique définis dans le référentiel peuvent également servir de support à l identification des lacunes à combler. L utilisation de l outil en ligne est gratuite, la philosophie de conception du site web, très simple, ne nécessite aucune mesure de sécurité particulière puisque les profils ne sont pas centralisés ou stockés en ligne et aucune donnée n est analysée. Figure 14 : Outil de création de profils e-cf capture d écran 42

Guide d utilisation pour l application du référentiel européen des compétences informatiques 2.0

Guide d utilisation pour l application du référentiel européen des compétences informatiques 2.0 CWA Partie II Guide d utilisation pour l application du référentiel européen des compétences informatiques 2.0 Le présent guide est destiné à faciliter la compréhension, l adoption et l utilisation du

Plus en détail

Référentiel européen des e-compétences 3.0

Référentiel européen des e-compétences 3.0 3.0 A Un shared référentiel European pour les Framework professionnels for des TIC ICT de tous Professionals les secteurs in économiques all industry sectors en Europe Avant-propos Ce document CWA est

Plus en détail

Référentiel européen des compétences informatiques version 2.0

Référentiel européen des compétences informatiques version 2.0 CWA Partie I Référentiel européen des compétences informatiques version 2.0 Table des matières Introduction...2 Structure et présentation du référentiel européen des compétences informatiques (e-cf)...3

Plus en détail

Les apports du C2i pour l insertion professionnelle

Les apports du C2i pour l insertion professionnelle ! Les apports du C2i pour l insertion professionnelle Journée d études Par Nicolas Postec DGESIP- Chargé de la coordination des C2i 28 mars 2012 Le C2i et l insertion professionnelle Le C2i permet il de

Plus en détail

Domaines de consultation bso

Domaines de consultation bso Domaines de consultation bso Supervision Compétences-clé Conseil en organisation Coaching La supervision, le conseil en organisation et le coaching sont des domaines de consultation professionnels adaptés

Plus en détail

La gestion du changement : vers l entreprise numérique

La gestion du changement : vers l entreprise numérique La gestion du changement : vers l entreprise numérique Les technologies de l information transforment nos habitudes de travail quotidiennes. Elles les automatisent en partie, réduisent généralement le

Plus en détail

Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence. Synthèse

Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence. Synthèse Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence Synthèse SYNTHESE L incertitude est une donnée intrinsèque à la vie de toute organisation. Aussi l un des principaux défis pour la direction

Plus en détail

I/ PRESENTATION GENERALE DE LA QUALITE : LES CONCEPTS QUALITE EN DIAGNOSTIC

I/ PRESENTATION GENERALE DE LA QUALITE : LES CONCEPTS QUALITE EN DIAGNOSTIC Généralités 3 I/ PRESENTATION GENERALE DE LA QUALITE : LES CONCEPTS QUALITE EN DIAGNOSTIC La multiplicité des acceptations de la notion de Qualité est source de bien de malentendus et de réticences associées

Plus en détail

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet Campus TKPF Centre de compétences Synthèse du projet 1 UN ESPACE D INFORMATION, D ORIENTATION, D ACCOMPAGNEMENT & DE VALORISATION DE SON PARCOURS PROFESSIONNEL UNE INGENIERIE INTEGREE DU SYSTEME FORMATION

Plus en détail

Le management des risques de l entreprise

Le management des risques de l entreprise présentent Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence Techniques d application COSO II Report Préface de PHILIPPE CHRISTELLE Président de l Institut de l Audit Interne et de SERGE VILLEPELET

Plus en détail

Faits saillants du Cadre des profils de compétences en TIC

Faits saillants du Cadre des profils de compétences en TIC Développer aujourd hui la main-d œuvre de demain Information and Communications Technology Council Conseil des technologies de l information et des communications Faits saillants du Cadre des profils de

Plus en détail

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE :

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : DECRYPTAGE ET TEMOIGNAGE Le coaching en entreprise est souvent source de questionnement sur différents aspects : quelles populations concernées? Dans

Plus en détail

Gestion des services Informatiques ITIL Version 3, Les fondamentaux Conception des Services

Gestion des services Informatiques ITIL Version 3, Les fondamentaux Conception des Services Gestion des services Informatiques ITIL Version 3, Les fondamentaux Conception des Services Jaafar DEHBI 2003 Acadys - all rights reserved Conception des services Buts et objectifs Concevoir les nouveaux

Plus en détail

ajustement Audit des cadres ERM

ajustement Audit des cadres ERM Alex andra Psic a, cmc RESPONSABLE DE DIRECTION INTERIS CONSULTING INC. D ANS L ABSOLU, LE CADRE DE MANAGEMENT DES RISQUES DE l entreprise (ERM) doit être suffisamment adapté à ses objectifs, à ses risques

Plus en détail

Pré-requis Diplôme Foundation Certificate in IT Service Management.

Pré-requis Diplôme Foundation Certificate in IT Service Management. Ce cours apporte les connaissances nécessaires et les principes de gestion permettant la formulation d une Stratégie de Services IT ainsi que les Capacités organisationnelles à prévoir dans le cadre d

Plus en détail

Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10)

Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10) 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10) Le document ICH Q10 sur le

Plus en détail

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Description Problématique Infrastructure Ressources Logiciel Maintenance Conclusion Avantages d une migration vers une solution EDI externalisée

Plus en détail

WHITEPAPER. Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace

WHITEPAPER. Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace 1 Table of Contents 3 Manque de centralisation 4 Manque de données en temps réel 6 Implémentations fastidieuses et manquant de souplesse 7

Plus en détail

L ÉVALUATION DES COMPÉTENCES DISCIPLINAIRES ET LA PLACE DES CONNAISSANCES

L ÉVALUATION DES COMPÉTENCES DISCIPLINAIRES ET LA PLACE DES CONNAISSANCES L ÉVALUATION DES COMPÉTENCES DISCIPLINAIRES ET LA PLACE DES CONNAISSANCES Questions et éléments de réponse Principales références dans les encadrements ministériels Questions Éléments de réponse 1) L

Plus en détail

Passer de l ISO 9001:2008 à l ISO 9001:2015

Passer de l ISO 9001:2008 à l ISO 9001:2015 ISO 9001 Guide de transition Révisions ISO Passer de l ISO 9001:2008 à l ISO 9001:2015 La nouvelle norme internationale pour les systèmes de management de la qualité ISO 9001 - Système de Management de

Plus en détail

Profils Informatiques professionnels Européens

Profils Informatiques professionnels Européens CEN Workshop ICT Skills CWA Profils Informatiques professionnels Européens Ce CEN Workshop Agreement (CWA) définit un ensemble de profils informatiques professionnels européens : en utilisant le European

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT APPUI CONSEIL «GESTION DES AGES» dans le cadre du Contrat de génération Le présent

Plus en détail

Créateur d opportunités

Créateur d opportunités Créateur d opportunités Climat, énergie & ressources naturelles Agriculture & développement rural Marchés de l emploi & développement du secteur privé Systèmes financiers Commerce & intégration régionale

Plus en détail

Comment mettre en oeuvre une gestion de portefeuille de projets efficace et rentable en 4 semaines?

Comment mettre en oeuvre une gestion de portefeuille de projets efficace et rentable en 4 semaines? DOSSIER SOLUTION Package CA Clarity PPM On Demand Essentials for 50 Users Comment mettre en oeuvre une gestion de portefeuille de projets efficace et rentable en 4 semaines? agility made possible CA Technologies

Plus en détail

PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015)

PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015) PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015) Normes (2015) Critères (2011-2015) Critères (2006-2011) 1. SYSTÈME DE GESTION DE LA QUALITÉ DES PROGRAMMES 6.

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

ITIL V3. Objectifs et principes-clés de la conception des services

ITIL V3. Objectifs et principes-clés de la conception des services ITIL V3 Objectifs et principes-clés de la conception des services Création : janvier 2008 Mise à jour : juillet 2011 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL V3 a

Plus en détail

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques ITIL v3 La clé d une gestion réussie des services informatiques Questions : ITIL et vous Connaissez-vous : ITIL v3? ITIL v2? un peu! beaucoup! passionnément! à la folie! pas du tout! Plan général ITIL

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3054 Convention collective nationale IDCC : 925. DISTRIBUTION ET COMMERCE

Plus en détail

Optimisez le potentiel de votre entreprise grâce à des certifications internationalement reconnues. Les Experts en Certification des Professionnels

Optimisez le potentiel de votre entreprise grâce à des certifications internationalement reconnues. Les Experts en Certification des Professionnels Professionnels Organismes de Formation Centres d Examens Les Experts en Certification des Professionnels Professional Certifications Optimisez le potentiel de votre entreprise grâce à des certifications

Plus en détail

PRISE DE POSITION DE L IIA SUR LES

PRISE DE POSITION DE L IIA SUR LES PRISE DE POSITION DE L IIA SUR LES RESSOURCES DE L AUDIT INTERNE (Eléments à prendre en compte pour évaluer les options de sous-traitance) Page d accueil de l IIA : http://www.theiia.org/ 12/23/2008 Page

Plus en détail

DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010. assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients

DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010. assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010 assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients est un portefeuille de solutions de gestion matures et intégrées, qui contribue

Plus en détail

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance LIVRE BLANC Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance Une vision détaillée des fonctions de CRM etde Gestion de Connaissances dansl environnement commercial actuel.

Plus en détail

ISO/CEI 19770-1. Technologies de l information Gestion des actifs logiciels. Partie 1: Procédés et évaluation progressive de la conformité

ISO/CEI 19770-1. Technologies de l information Gestion des actifs logiciels. Partie 1: Procédés et évaluation progressive de la conformité NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 19770-1 Deuxième édition 2012-06-15 Technologies de l information Gestion des actifs logiciels Partie 1: Procédés et évaluation progressive de la conformité Information technology

Plus en détail

étude de rémunérations

étude de rémunérations étude de rémunérations dans la finance de marché Les salaires des métiers de la Moe et de la Moa AVEC NOUS, VOTRE TALENT PREND DE LA VALEUR 1 Sommaire Le mot des dirigeants Présentation METIERS DE LA MOE

Plus en détail

INFORMATION CONNECTED

INFORMATION CONNECTED INFORMATION CONNECTED Solutions Métiers Primavera pour l Industrie des Services Publics Gestion de Portefeuilles de Projets Garantir l Excellence Opérationnelle grâce à la Fiabilité des Solutions de Gestion

Plus en détail

Guide pratique des solutions d automatisation des processus métier Avril 2014

Guide pratique des solutions d automatisation des processus métier Avril 2014 Guide pratique des solutions d automatisation des processus métier Avril 2014 Kemsley Design Limited Kemsley Design Limited www.kemsleydesign.com www.column2.com www.kemsleydesign.com www.column2.com Présentation

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 1

Tremplins de la Qualité. Tome 1 Tome 1 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANT-PROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

Yphise optimise en Coût Valeur Risque l informatique d entreprise

Yphise optimise en Coût Valeur Risque l informatique d entreprise Réussir le Service Management avec ISO 20000-1 Novembre 2007 Xavier Flez yphise@yphise.com Propriété Yphise 1 Introduction (1/2) Il existe une norme internationale sur le Service Management en plus d ITIL

Plus en détail

CONSULTATION DE PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES

CONSULTATION DE PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES CONSULTATION DE PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES Mise en place de démarches d appui conseil «gestion des âges» dans le cadre du contrat de génération CADRAGE Cet appel à propositions a pour objet l identification

Plus en détail

NOMENCLATURE COMMUNE DE CLASSIFICATION DES EMPLOIS DE L ADMINISTRATION PUBLIQUE

NOMENCLATURE COMMUNE DE CLASSIFICATION DES EMPLOIS DE L ADMINISTRATION PUBLIQUE ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE LA MODERNISATION DES SECTEURS PUBLICS NOMENCLATURE COMMUNE DE CLASSIFICATION DES EMPLOIS DE L ADMINISTRATION PUBLIQUE Rapport de la phase 3 Marché N 13/2007/MMSP Nomenclature

Plus en détail

PROJET PROJET LIGNE DIRECTRICE SUR L AGRÉGATION DES DONNÉES SUR LES RISQUES ET LA DIVULGATION DES RISQUES

PROJET PROJET LIGNE DIRECTRICE SUR L AGRÉGATION DES DONNÉES SUR LES RISQUES ET LA DIVULGATION DES RISQUES PROJET LIGNE DIRECTRICE SUR L AGRÉGATION DES DONNÉES SUR LES RISQUES ET LA DIVULGATION DES RISQUES Février 2016 TABLE DES MATIÈRES Préambule... 3 Champ d application... 4 Prise d effet et processus de

Plus en détail

Optimisez votre SIRH. HR Access Services Une nouvelle dimension de services. Business Consulting Services. Copyright IBM Corporation 2001

Optimisez votre SIRH. HR Access Services Une nouvelle dimension de services. Business Consulting Services. Copyright IBM Corporation 2001 Business Consulting Services Copyright IBM Corporation 2001 Compagnie IBM France Tour Descartes 2, avenue Gambetta La Défense 5 92066 Paris-La Défense cedex services/fr IBM, le logo IBM et le logo e-business

Plus en détail

RESPONSABLE DU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL ET MARKETING

RESPONSABLE DU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL ET MARKETING RESPONSABLE DU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL ET MARKETING Formation intensive à temps plein - Titre certifié par l État de niveau II Arrêté du 19/11/2013 publié au JO du 29/11/2013 BIENVENUE DANS LE MONDE DES

Plus en détail

Les métiers des Systèmes d Information dans les grandes entreprises

Les métiers des Systèmes d Information dans les grandes entreprises PROMOUVOIR LA CULTURE NUMERIQUE COMME SOURCE D INNOVATION ET DE PERFORMANCE Les métiers des Systèmes d Information dans les grandes entreprises Nomenclature RH - 2011 Version française Juin 2011 Titre

Plus en détail

Catalogue de formations OPAL OSIATIS PERFORMANCE ADAPTATIVE LEARNING

Catalogue de formations OPAL OSIATIS PERFORMANCE ADAPTATIVE LEARNING Catalogue de formations OPAL OSIATIS PERFORMANCE ADAPTATIVE LEARNING 2013 Introduction Osiatis Osiatis est un acteur majeur du Service Management, qui exprime cette sensibilité tant dans ses prestations

Plus en détail

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise.

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Solutions PME VIPDev Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Cette offre est basée sur la mise à disposition de l ensemble de nos compétences techniques et créatives au service

Plus en détail

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire www.teamup-consulting.com Teamup Consulting - 1 Certificat nºinf/2007/29319 1 ère société de conseil française certifiée ISO 20000-1:2011 Sommaire Introduction

Plus en détail

Présentation ORSYP. L Innovation au service de la Performance. Alexandra Sommer. Directeur Marketing ORSYP Labs

Présentation ORSYP. L Innovation au service de la Performance. Alexandra Sommer. Directeur Marketing ORSYP Labs Présentation ORSYP L Innovation au service de la Performance Alexandra Sommer Directeur Marketing ORSYP Labs 1 Le groupe ORSYP Au service de la Performance & de la Productivité des Opérations IT +25 ans

Plus en détail

Optimisez vos processus informatiques, maximisez le taux de rendement de vos actifs et améliorez les niveaux de service

Optimisez vos processus informatiques, maximisez le taux de rendement de vos actifs et améliorez les niveaux de service Solutions de gestion des actifs et services Au service de vos objectifs d entreprise Optimisez vos processus informatiques, maximisez le taux de rendement de vos actifs et améliorez les niveaux de service

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DE LA PERFORMANCE COMMERCIALE

DEVELOPPEMENT DE LA PERFORMANCE COMMERCIALE Sept-13 DEVELOPPEMENT DE LA PERFORMANCE COMMERCIALE Audit commercial Développement de réseau SERVICES Développement commercial Formation vente/négociation Formation management opérationnel Formation communication

Plus en détail

Le Référentiel Management/Encadrement

Le Référentiel Management/Encadrement répertoire des métiers Le Référentiel Management/Encadrement Le management/encadrement est vu comme une fonction transversale liée à l organisation et à l ensemble des familles professionnelles. Le référentiel

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

Recommandation n 195 sur la mise en valeur des ressources humaines, 2004

Recommandation n 195 sur la mise en valeur des ressources humaines, 2004 Recommandation n 195 sur la mise en valeur des ressources humaines, 2004 Annexe La Conférence générale de l Organisation internationale du Travail, convoquée à Genève par le Conseil d administration du

Plus en détail

Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition)

Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) Le service Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) vous aide à migrer vos applications

Plus en détail

Livre Blanc Oracle Mars 2013. Le kit de démarrage d un PMO (Bureau des Projets)

Livre Blanc Oracle Mars 2013. Le kit de démarrage d un PMO (Bureau des Projets) Livre Blanc Oracle Mars 2013 Le kit de démarrage d un PMO (Bureau des Projets) Présentation générale 1 Introduction 1 Phase de planification 2 Établir les objectifs 2 Définir le champ d application et

Plus en détail

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET 109 Gestion de projet METHODOLOGIE ET PROJET Durée 3 jours Conduite de projet COND-PRO s Intégrer les conditions de réussite d une démarche de management par projet. Impliquer

Plus en détail

LA DEMARCHE COMPETENCE

LA DEMARCHE COMPETENCE LA DEMARCHE COMPETENCE Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence... 1 6.1. Évaluation des compétences... 2 6.1.1 Mesure des écarts entre compétences

Plus en détail

Progiciels. Charte Cigref - Syntec informatique. Avant-propos

Progiciels. Charte Cigref - Syntec informatique. Avant-propos Charte Cigref - Syntec informatique Progiciels Avant-propos Le Cigref et Syntec informatique ont signé le 24 février 2003 une charte qui engage les deux associations professionnelles à respecter 10 orientations

Plus en détail

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial INSTITUT NATIONAL DES ÉTUDES TERRITORIALES Conçu pour des cadres expérimentés, le cycle supérieur de management (CSM) vise

Plus en détail

CobiT. Implémentation ISO 270. Pour une meilleure gouvernance des systèmes d'information. 2 e édition D O M I N I Q U E M O I S A N D

CobiT. Implémentation ISO 270. Pour une meilleure gouvernance des systèmes d'information. 2 e édition D O M I N I Q U E M O I S A N D D O M I N I Q U E M O I S A N D F A B R I C E G A R N I E R D E L A B A R E Y R E Préface de Bruno Ménard, président du Cigref CobiT Implémentation ISO 270 2 e édition Pour une meilleure gouvernance des

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE SUR LA CONFORMITÉ

LIGNE DIRECTRICE SUR LA CONFORMITÉ LIGNE DIRECTRICE SUR LA CONFORMITÉ Avril 2009 Table des matières Préambule... 3 Introduction... 4 Champ d application... 5 Entrée en vigueur et processus de mise à jour... 6 1. Cadre de gestion de la conformité...

Plus en détail

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE 1 L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE Métiers opérationnels et fonctionnels Définition d une structure 2 «la structure de l organisation est la somme totale des moyens employés pour diviser le travail

Plus en détail

MANUEL DES STAGES Master professionnel Option : Gestion Scolaire

MANUEL DES STAGES Master professionnel Option : Gestion Scolaire Université Saint-Joseph Faculté des Sciences de l Éducation MANUEL DES STAGES Master professionnel Option : Gestion Scolaire 2014 2015 Faculté des Sciences de l Education, mis à jour 26 novembre 2014 TABLE

Plus en détail

Pacte social pour les industries de la métallurgie

Pacte social pour les industries de la métallurgie Paris le, 22 mai 2014 Contact : Dominique Gillier, Secrétaire général FGMM-CFDT 01 56 41 50 70 Pacte social pour les industries de la métallurgie Dans le cadre des engagements des branches pour la mise

Plus en détail

ÉTUDE TECHNIQUE Pourquoi la gestion déléguée et non la dotation en personnel d appoint? cgi.com

ÉTUDE TECHNIQUE Pourquoi la gestion déléguée et non la dotation en personnel d appoint? cgi.com ÉTUDE TECHNIQUE Pourquoi la gestion déléguée et non la dotation en personnel d appoint? S assurer que les entreprises tirent un maximum de valeur de leurs fournisseurs de services en TI, y compris flexibilité

Plus en détail

La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation

La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation Crédit photo : Hlp - DISSAUX La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation Mars 2014 (à partir de l étude validée en juin 2013) CONTEXTE Dans un marché mondial

Plus en détail

AXELOS Limited. Formations AXELOS Limited

AXELOS Limited. Formations AXELOS Limited AXELOS Limited Formations AXELOS Limited Abréviations ITIL Abréviations ITIL V2 SS Service Strategy (3 crédits) SD Service Design (3 crédits) ST Service Transition (3 crédits) SO Service Operation (3 crédits)

Plus en détail

Services informatiques aux organisations

Services informatiques aux organisations I. APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ Services informatiques aux organisations Spécialité «Solutions logicielles et applications métiers» Spécialité «Solutions d infrastructure, systèmes et réseaux»

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 700 FONDEMENT DE L OPINION ET RAPPORT D AUDIT SUR DES ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 700 FONDEMENT DE L OPINION ET RAPPORT D AUDIT SUR DES ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 700 FONDEMENT DE L OPINION ET RAPPORT D AUDIT SUR DES ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre

Plus en détail

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions.

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions. Ce glossaire a été élaboré dans un souci de clarification des notions et concepts clés communément utilisés en Gestion des Ressources Humaines, et notamment dans le champ de la gestion prévisionnelle des

Plus en détail

Rapport sur l audit interne de la gouvernance de la gestion de l information et des technologies de l information

Rapport sur l audit interne de la gouvernance de la gestion de l information et des technologies de l information Rapport sur l audit interne de la gouvernance de la gestion de l information et des technologies de l information Bureau du surintendant des institutions financières Novembre 2012 Table des matières 1.

Plus en détail

CADRE BUDGÉTAIRE COMMUN

CADRE BUDGÉTAIRE COMMUN PROCÉDURES OPÉRATIONNELLES STANDARD pour les PAYS ADOPTANT l approche «UNIS DANS L ACTION» Août 2014 GUIDE DU CADRE BUDGÉTAIRE COMMUN Le Cadre budgétaire commun, par sa présentation transparente et centralisée

Plus en détail

Analyse structurée de solutions pour BMC Remedy IT Service Management v 7

Analyse structurée de solutions pour BMC Remedy IT Service Management v 7 LIVRE BLANC SUR LES PRATIQUES ITIL Analyse structurée de solutions pour BMC Remedy IT Service Management v 7 Exploiter le potentiel des pratiques ITIL grâce aux ateliers d analyse de solutions organisés

Plus en détail

PROFIL DE COMPÉTENCES

PROFIL DE COMPÉTENCES PROFIL DE COMPÉTENCES Direction et direction adjointe à la gestion d un établissement scolaire Bureau du recrutement, des stages et du développement des compétences Service de la gestion des personnes

Plus en détail

ANNEXE V : DÉFINITION DES ÉPREUVES PONCTUELLES ET DES SITUATIONS D'EVALUATION EN COURS DE FORMATION

ANNEXE V : DÉFINITION DES ÉPREUVES PONCTUELLES ET DES SITUATIONS D'EVALUATION EN COURS DE FORMATION ANNEXE V : DÉFINITION DES ÉPREUVES PONCTUELLES ET DES SITUATIONS D'EVALUATION EN COURS DE FORMATION E1 FRANÇAIS (Coef 3) U1 1. Objectif L objectif visé est de vérifier l aptitude des candidats à communiquer

Plus en détail

ECVET GUIDE POUR LA MOBILITÉ

ECVET GUIDE POUR LA MOBILITÉ ECVET GUIDE POUR LA MOBILITÉ 2 GUIDE POUR LA MOBILITÉ ECVET «Le système européen de crédits d apprentissage pour l enseignement et la formation professionnels (ECVET) est un cadre technique pour le transfert,

Plus en détail

L architecture d entreprise

L architecture d entreprise BABoK Business Analyst Body of Knowledge «Référentiel d architecture d entreprise» L architecture d entreprise Introduction à l architecture d entreprise Référentiel ou méthodologie? Historique La base

Plus en détail

Cisco Unified Computing

Cisco Unified Computing Service de planification, de conception et de mise en œuvre Cisco Unified Computing Cisco Unified Computing System sert de fondation à un large éventail de projets de virtualisation qui peuvent réduire

Plus en détail

MANUEL DE MANAGEMENT DE Edition 6 LA QUALITE ET DE LA SECURITE Ind B Février 2014

MANUEL DE MANAGEMENT DE Edition 6 LA QUALITE ET DE LA SECURITE Ind B Février 2014 MANUEL DE MANAGEMENT DE Edition 6 LA Février 2014 DIFFUSION INTERNE CONTROLEE Rédaction Valérie MINSENTI Responsable Management de la Qualité et de la Sécurité Date : 18/02/14 Visa : Approbation M. Vincent

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs Appendice 2 (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs NOTE Dans les propositions de Texte identique, XXX désigne un qualificatif de norme

Plus en détail

DIRECTION DE L INFORMATION LEGALE

DIRECTION DE L INFORMATION LEGALE FICHE DE DESCRIPTION DE POSTE DIRECTION DE L INFORMATION LEGALE ET ADMINISTRATIVE TITULAIRE DU POSTE Nom : RESPONSABLE HIERARCHIQUE DIRECT Nom : CHAUMONT Anne Laure Prénom : Fonction : Visa : Visa : Date

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 27/12/2013 Envoi des offres : aurelie.huby@midi-pyrenees.cci.fr Le

Plus en détail

Guide pour réussir l implantation et l utilisation des indicateurs de gestion municipaux comme outil de prise de décision

Guide pour réussir l implantation et l utilisation des indicateurs de gestion municipaux comme outil de prise de décision Guide pour réussir l implantation et l utilisation des indicateurs de gestion municipaux comme outil de prise de décision Rédaction : Yves Gagnon, FCGA, OMA Consultant en gestion municipale Décembre 2008

Plus en détail

Les cinq raisons majeures pour déployer SDN (Software-Defined Networks) et NFV (Network Functions Virtualization)

Les cinq raisons majeures pour déployer SDN (Software-Defined Networks) et NFV (Network Functions Virtualization) Les cinq raisons majeures pour déployer SDN (Software-Defined Networks) et NFV (Network Functions Virtualization) Préparé par : Zeus Kerravala Les cinq raisons majeures pour déployer SDN et NFV NetworkWorld,

Plus en détail

L avance de vos collaborateurs et de votre entreprise

L avance de vos collaborateurs et de votre entreprise L avance de vos collaborateurs et de votre entreprise ECDL les certificats pour les utilisateurs de l ordinateur reconnus dans le monde entier www.ecdl.ch D ici 2014, des connaissances en matière des technologies

Plus en détail

Du leadership au e-leadership : le numérique change-t-il la donne?

Du leadership au e-leadership : le numérique change-t-il la donne? Du leadership au e-leadership : le numérique change-t-il la donne? Compte-rendu de la conférence organisée en partenariat avec le CIGREF et en coordination avec le groupe La Poste le 23 septembre 2013

Plus en détail

Cadre de compétences de la FAO

Cadre de compétences de la FAO Cadre de compétences de la FAO Cadre de compétences de la FAO La FAO remercie le Secrétariat de l ONUSIDA qui a bien voulu lui permettre de réutiliser, et d adapter, si nécessaire, le texte explicatif

Plus en détail

Novembre 2013. Regard sur service desk

Novembre 2013. Regard sur service desk Novembre 2013 Regard sur service desk édito «reprenez le contrôle grâce à votre service desk!» Les attentes autour du service desk ont bien évolué. Fort de la riche expérience acquise dans l accompagnement

Plus en détail

Les fondements d une GPEC

Les fondements d une GPEC Les fondements d une GPEC 4 décembre 2013 Page 1 Les fondements d une GPEC La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvé dans le fichier. La partie de l'image avec l'id de relation

Plus en détail

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur 1 CIGREF 2010 La contribution des SI à la création de valeur Michel DELATTRE Directeur des Systèmes d Information du Groupe La Poste Administrateur du CIGREF CIGREF 2 Créé en 1970 Association de Grandes

Plus en détail

Comité consultatif sur la sélection judicieuse des fournisseurs en matière de TI Bienvenue. Le 16 août 2013 (Point 1)

Comité consultatif sur la sélection judicieuse des fournisseurs en matière de TI Bienvenue. Le 16 août 2013 (Point 1) Comité consultatif sur la sélection judicieuse des fournisseurs en matière de TI Bienvenue Le 16 août 2013 (Point 1) Ordre du jour 1. Objectif et résultats visés de la journée 2. Cadre de soutien analytique/décisionnel

Plus en détail

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Objet : Prestation d assistance dans le cadre de l action collective AEROLEAN K portée par le pôle de

Plus en détail

FORMATION CONSEIL. La formation créative. L intelligence collective

FORMATION CONSEIL. La formation créative. L intelligence collective La formation créative CONSEIL FORMATION L intelligence collective formation Partenaire des Centres de formation, des Ecoles, des Universités et des Entreprises Alliance Formation propose Des solutions

Plus en détail

DE L IGN. Le directeur général. Le 31 juillet 2013. Pascal Berteaud

DE L IGN. Le directeur général. Le 31 juillet 2013. Pascal Berteaud LA CHARTE QUALITÉ DE L IGN L Institut national de l information géographique et forestière a pour mission de décrire, d un point de vue géométrique et physique, la surface du territoire national et l occupation

Plus en détail

Passer d ISO 14001:2004 à ISO 14001:2015

Passer d ISO 14001:2004 à ISO 14001:2015 ISO 14001 Guide de transition Révisions ISO Passer d ISO 14001:2004 à ISO 14001:2015 La nouvelle norme internationale pour les systèmes de management environnemental ISO 14001 - Système de Management Environnemental

Plus en détail