Fiche informative sur l'action

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche informative sur l'action"

Transcription

1 Fiche informative sur l'action Titre de l'action : Construire un projet personnel et professionnel d orientation au collège : livret d accompagnement à l orientation des classes de Quatrième et Troisième Renseignements utiles Académie : Académie de Nice Collège Marcel Pagnol RUE GIMELLI TOULON ZEP : non Téléphone : Fax : Mél de l'établissement : Adresse du site de l'école ou de l'établissement Coordonnées d'une personne contact : M. VENART Alain, Principal Adjoint Classe(s) concernée(s) : 4 èmes, 3èmes Discipline(s) concernée(s) : toutes Date de l'écrit : ami 2006 Lien(s) web de l'écrit : 83Cpagnol Axe concerné : PPRE Accompagnateur PASI : Frédérique CAUCHI-BIANCHI Résumé : Le Projet : Construire un outil de suivi personnel de l élève dans ses acquisitions d outils et de contenus en matière d éducation à l orientation. Mutualiser et ouvrir les pratiques enseignantes en mettant l accent sur la nécessité d un véritable parcours personnel d orientation au collège Le support : Un Livret personnel d éducation à l orientation, véritable mémoire du parcours de l élève au collège (se découvrir, ses besoins ses goûts, le milieu culturel et socio économique, les enjeux, le parcours d orientation). Valoriser la notion de parcours personnel et de suivi dans la politique d orientation de l établissement. Mots-clés STRUCTURES MODALITES - DISPOSITIFS Collège Heures de vie DP3 Parcours personnalisé de réussite éducative THEMES Comportements de rupture Connaissance du monde professionnel Difficulté scolaire Orientation Parents, Ecole Vie scolaire. CHAMPS DISCIPLINAIRES Indifférent

2 Vers un parcours personnel d orientation Pour une approche collaborative du parcours de l élève au collège Situation géographique : au cœur de Toulon, centre ville. Acteurs du Projet : Professeurs de Principaux des classes de Quatrième et Troisième. Coordonnateur : M. Le Principal Adjoint et groupe de pilotage. Perspectives : Travail de ce support pour en faire un outil interactif dans le cadre de la mise en place d une plateforme collaborative (site Internet CMS - du collège). Inscrire ce travail au cœur même de l emploi du temps : 1 heure Quinzaine d Atelier d orientation en Quatrième et Troisième. I La situation de départ : évaluation diagnostique de l architecture de l orientation au collège en septembre 2006 : En septembre 2006, confrontant et analysant les données pour la réactualisation du projet d établissement et la mise en place de nos contrats d objectifs, un certain nombre de besoins spécifiques de l établissement en matière d éducation à l orientation et de suivi du parcours de nos élèves sont apparus : Un public scolaire confronté à des difficultés sociales ainsi qu à de véritables difficultés scolaires, surtout marqué par un manque généralisé d appétit scolaire. Investissements très important des équipes auprès de nos élèves dans le processus d orientation (des mini stages, aux sessions d information élèves ou professeurs avec intervenants extérieurs). Peut-on inscrire ce travail dans un processus plus global de formation des personnels? Fort taux de passage en 2 nde Professionnelle (37.2) si nous tenons compte de la structure plutôt équilibrée du collège avec une augmentation significative de la part des CSP «défavorisées». Cependant le taux de redoublement, pour ces élèves, à l issue de la seconde est très faible : cela signifie-t-il que nous avons une orientation juste ou une orientation réussie selon les critères socioéconomiques? Un taux de réorientation pour la Seconde GT d environ 20% qui reste globalement élevé (très différent du taux de juillet 2004, aux environs de 10 %). Pourquoi? La structure et la nature des effectifs en forte évolution? Difficulté de s adapter à un public plus difficile et/ou exigeant sur le plan des apprentissages? On pourra aussi regarder, à ce titre, le fonctionnement de la 3 ème avec module DMP :

3 quel apport en terme d apprentissages? Quel effet sur l ensemble de l établissement? Un public scolaire marqué par une imprégnation progressive et régulière des CSP défavorisées, notamment en Sixième et des résultats fort honorables aux évaluations nationales. Une baisse en français en septembre 2005 corrige cette impression alors que les résultats de mathématiques restent corrects. Se pose la question de toutes les structures et projets de remédiation ou d accompagnement, de leurs résultats et surtout des moyens efficaces pour les évaluer. Les taux d élèves ayant un retard à l entrée dans l établissement reste très faible Deux questions se posent : quels outils pour traiter les effets de ce retard, si nécessaire et surtout quels éléments de mesure des besoins des élèves et des progrès accomplis et donc quels outils d accompagnement de leur parcours au collège pourrait-on mettre en œuvre? Conclusion : une orientation «réussie» ou une orientation trop prudente pour le devenir des nos élèves après la Troisième? Une part importante d orientation en 2 nd professionnelle avec une bonne continuité. Un taux en deçà du taux académique pour le Seconde GT alors que les données sociales dont nous disposons nous placent à égalité avec des établissements ayant un taux supérieur. S agit-il d un «choix» d une orientation «zéro défaut» en Seconde GT? Si oui, comment expliquer le taux de redoublement post seconde GT très significatif? Pourquoi ce choix? L évolution en terme de CSP moins est-elle significative? Comment l établissement s y est-il adapté? Quels outils et donc quelles actions semblent pertinents? Les Travaux sur un Projet Personnel d Orientation mais aussi la sensibilisation de la communauté à ces résultats est-elle de nature à les faire évoluer? Avec quelles actions? Pour quels objectifs? Les niveaux de Quatrième et Troisième sont-ils pertinents? II L éducation à l orientation et la notion de «parcours» comme «ciment» de nos actions dans le suivi des élèves : 1. Une action qui répond à un besoin de suivi au niveau des apprentissages : quels savoirs, compétences pour quel(s) parcours? 2. Un action qui prend en compte le «rythme» propre à chaque cycle : découverte du monde socio-économique en Quatrième, affiner le projet personnel d orientation en Troisième? 3. Une action qui nous interroge sur nos pratiques en matière d évaluation : qu évalue-t-on et dans quelle(s) perspective(s)?

4 4. Une action qui offre à nos élèves un «regard» différent sur leur parcours : apprendre à faire le point sur ce que l on est, les perspectives que l on souhaite construire. 5. Une action, un projet qui permet, à long terme, de construire une «mémoire» du parcours de l élève, de son groupe classe, de son cheminement propre au sein de l établissement. 6. Une action mesurable en terme d indicateurs : taux d orientation en Seconde (voie générale et technologique voie professionnelle), taux de réorientation en fin de seconde? 7. Une action qui fait l objet d un choix interne en matière de DHG : 1 heure quinzaine en Quatrième et troisième pour inscrire ce suivi dans l emploi du temps (cela impliquant un travail des équipes sur le Projet Pédagogique associé à cette «heure»). 8. Un processus d évaluation en «démarche qualité» : le diagnostic posé, questionnaires de satisfaction (élèves, professeurs pilotes, communauté). 9. Un outil (le livret) en évolution : amélioration du support par les élèves pour s adapter aux besoins. II Une mise en place progressive, une «culture» de l accompagnement, en devenir. Nous avons proposé le Livret au groupe de pilotage qui se compose des Professeurs Principaux de Quatrième et Troisième, au cours des travaux de réactualisation du projet d établissement Le calendrier de travail et les modalités de suivi et d évaluation sont alors établis avec deux caractéristiques : a) Donner de la souplesse à l ensemble du processus : chaque groupe classe, dans un cadre général, utilise le Livret selon ses besoins, la spécificité de ses attentes, sous la direction de l équipe et adapte ses modes d évaluation. b) Evaluer au même niveau le degré de motivation des élèves sur la notion de Livret, de trace, de «mémoire». - Quel calendrier, quelles étapes? Calendrier de mise en place : année Novembre 2005 Mai 2006 Expérimentation du Projet en classe de Quatrième et Troisième. Livret pour chaque élève de 4 ème / 3 ème. Livret individuel. Le Professeur Principal note ses remarques, critiques, utilisation des fiches, problèmes techniques, incohérences points positifs dans le processus de Mars 2006 & Juin 2006 Rentrée 2006 Bilan d étape en mars puis final en juin : quel apport? Place dans les processus actuel d orientation de nos élèves? Projet remanié (avis Professeurs Principaux, guidage de l élève. Trois points : Les acteurs? Les modalités de mise en œuvre? Questionnaire et bilan en HVC avec nos élèves. Modification sur le fond des fiches, adaptation à

5 COPSY, CPE, Equipes, Direction ) l établissement et aux publics concernés pour cette nouvelle année. Mise en place d outils intranet avec le nouveau site Internet? Modalités de mise en place : Donner un Livret Personnel à chaque élève (deux niveaux). Utiliser les HVC et autres «temps» pédagogiques pour utiliser le Livret. Noter les éléments du Livret que l on utilise, le temps passé, les effets sur el groupe, enregistrer les réactions personnelles 1. Elaborer en Equipe (Décembre/janvier) des outils d évaluation (il y en a déjà un certain nombre dans le Livret. Comment évaluer une politique interne d éducation à l orientation (en prenant en compte les indicateurs de pilotage mais aussi les choix de nos élèves)? - De l évaluation : Nous avons déterminé trois temps forts et deux modes opératoires : Evaluation de l état d utilisation du Livret deux mois après son lancement (le support, la fréquence d utilisation, l intérêt, l aspect pratique, les limites inhérentes aux contraintes Emploi du temps, la mobilisation équipes versus élèves). Evaluation en mars 2006 : un bilan sous forme de questionnaire aux équipes enseignantes : quelles modes d utilisation avez-vous mis en place pour cet outil? Comment s intègre-t-il au cours? Evaluation finale en juin 2006 : Questionnaire élève et équipe. Fonctionnement de l outil? Nécessités de modifications? Qualité du support? Actions périphériques engagées en matière d éducation à l orientation. Le premier mode d évaluation est celui du groupe de pilotage et des équipes engagées : on travaille sur l effet établissement : comment nos pratiques en matière d éducation à l orientation (heures de Vie de Classe, interventions de partenaires extérieurs, valorisation des apports de la DP3 en matière d information sur le monde socio économique ) peuvent évoluer avec un outil de suivi personnel de l élève, un outil de «mémoire» du parcours? Le deuxième mode se construit sous forme d un bilan qualitatif proposé par les élèves et donnant lieu à des modifications du Livret (fond, forme, fréquence d utilisation). 1 Indirectement, il s agit pour l ensemble des acteurs de créer leurs propres outils d évaluation, pour arriver à la fin de a première année à une grille commune d évaluation.

6 III Des témoignages, un vécu d établissement : Les difficultés pour synthétiser les informations en matière de vécu élèves et professeurs sur le projet ont été évidentes : Le problème du temps de coordination et de la mise en place de temps d échange. Les outils d évaluation : questionnaires bilan qui n étaient pas élaborés en amont de manière suffisamment précise. Le temps du collège qui ne correspond pas parfois à cette notion de parcours et de suivi personnel que l on souhaite mettre en place : les besoins en information et formation en matière d orientation sont trop liées aux temps institutionnel d évaluation (réunion d équipes pédagogiques, conseils de classe ). Sur le questionnaire d évaluation de l étape de mars 2006, les témoignages enseignants, que nous allons essayer de synthétiser mettent en évidence un certain nombre d écueils : Un temps de mise en place un peu flou. Une mise en place plus cadrée avec un calendrier mieux négocié. Un outil qui doit être clarifié. Des tentative sont été faites par les élèves : simplifier les questions livret, clarifier l organisation des fiches outils, valoriser des question «fermées». La nécessité d inscrire notre action au cœur de l emploi du temps élève, comme un éléments fort de son parcours. Un maillage plus clair avec d autres actions : santé, citoyenneté, points écoutes. Un prise en charge globale du temps de l élève. Adapter le livret en fonction du «public» : chaque groupe classe régit différent, l outil doit être très souple. On doit pouvoir le «construire» en situation. Des points forts apparaissent : L outil permet de valoriser le parcours personnel, il permet un travail approfondi sur un des aspects fondamentaux de l éducation à l orientation : la connaissance de soi. L outil est un base de travail pour els visites extérieures : entreprise, stages de découverte, visites de partenaires. C est un outil de dialogue. Il pourrait s inscrire dans un espace collaboratif en ligne (site Internet) ; sous quelle forme, quelles modalités?

7 On trouve du temps, à quelque moment que ce soit pour l utiliser. Même si un cadrage sur les temps et modalités d utilisation est utile, sa souplesse laisse une marge intéressante pour l enseignant. Il y a, et c était là finalité du projet, une réelle appropriation critique du document par l élève. Les utilisateurs en ont fait changer la forme, ont jugés certaines parties inutiles. Le caractère personnel du document n est pas un prétexte. Le fait que le Livret ne soit pas un fascicule d explication des parcours d orientation mais bien un outil pour s inscrire dans un parcours, son parcours d orientation, est un plus. IV Un projet en devenir : quelles perspectives? a) L intérêt porté au projet, nous a conduit, dans l utilisation de notre Dotation Horaire de proposer la mise en place d un Atelier d Accompagnement à l orientation, de suivi du parcours personnel. Ce n est pas une heure de vie de classe amis un temps de construction du parcours au collège, ouvert sur l environnement extérieur. Tous les membres de l équipe pédagogique peuvent y participer et des interventions, issues des souhaits de nos élèves, auront lieu sur ce créneau. b) La naissance du site Internet du collège, à partir de la plateforme collaborative (CMS) va nous permette de mettre en ligne ces fiches outils mais aussi d accélérer sa transformation par les élèves et les équipes. La question de l opportunité d une telle entreprise s est posée en termes d efficacité : qu apporte cette plateforme? Perd-t-on le «contrôle» du projet? Une évaluation spécifique de cet apport interactif et surtout un protocole de mise en place sera nécessaire. c) Constitution de manière plus formelle du groupe de pilotage et surtout création d outil d évaluation mieux maîtrisé : chaque étape demande son outil. d) Une Liaison qui doit être mieux affirmée avec le Conseiller d Orientation Psychologue et le Conseiller Principal d Education. e) Affiner, dans le cadre du deuxième objectif de notre contractualisation sur la politique d orientation, les liens entre notre projet de suivi personnalisé et les actions santé et citoyenneté (rôle du CESC).

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

Animation pédagogique

Animation pédagogique Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1 Le document précise les professionnelles attendues dans

Plus en détail

L accompagnement personnalisé

L accompagnement personnalisé L accompagnement personnalisé Anne Burban IGEN Maths Orléans le 30 Mars 2011 1 Objectifs de la présentation Apporter un éclairage théorique sur l accompagnement personnalisé en tant qu enseignement d un

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

PARCOURS DE PREPARATION A

PARCOURS DE PREPARATION A UNION NATIONALE DES MAISONS FAMILIALES RURALES D EDUCATION ET D ORIENTATION 58, rue Notre-Dame de Lorette 75009 PARIS Tél. 01.44.91.86.86 Fax 01.44.91.95.45 Web www.mfr.asso.fr - E-mail unmfreo@mfr.asso.fr

Plus en détail

BILAN DU POLE ACADEMIQUE DE SOUTIEN A L INNOVATION : EXPERIMENTATION ANNEE 2006-2007

BILAN DU POLE ACADEMIQUE DE SOUTIEN A L INNOVATION : EXPERIMENTATION ANNEE 2006-2007 BILAN DU POLE ACADEMIQUE DE SOUTIEN A L INNOVATION : EXPERIMENTATION ANNEE 2006-2007 1 MISE EN ŒUVRE DES EXPERIMENTATIONS ARTICLE 34 Dès la rentrée 2006, de nombreux établissements de l académie de Nice

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

L accompagnement personnalisé en seconde

L accompagnement personnalisé en seconde L accompagnement personnalisé en seconde Principes pour construire une organisation 2 heures d accompagnement par élève 2 x 3 classes en barrette Disciplines équilibrées sur les 2 barrettes Un module d

Plus en détail

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Les professeurs et les personnels d éducation mettent en œuvre les missions que la nation assigne à l école. En leur qualité de fonctionnaires

Plus en détail

Évaluer par compétences

Évaluer par compétences Évaluer par compétences - Rapport final - Collège Jean Rostand LUXEUIL LES BAINS Résumé du projet : Mise en place progressive d un système d évaluation par compétences en regard du socle commun de connaissances

Plus en détail

Se concerter pour aider les étudiants: suivi et encadrement des étudiants au Cégep de Sainte-Foy

Se concerter pour aider les étudiants: suivi et encadrement des étudiants au Cégep de Sainte-Foy Se concerter pour aider les étudiants: suivi et encadrement des étudiants au Cégep de Sainte-Foy Carolyne Maltais, API Christian Morin, conseiller pédagogique Collège Ahuntsic Août 2013 PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

L ORIENTATION AU LYCéE

L ORIENTATION AU LYCéE L ORIENTATION AU LYCéE L orientation, construite, progressive est au cœur de la rénovation des voies générale, technologique et professionnelle. Ce document a vocation à aider les équipes dans les établissements

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

Propositions pour des actions humanitaires de qualité. Définir un budget en cohérence avec le plan de formation élaboré

Propositions pour des actions humanitaires de qualité. Définir un budget en cohérence avec le plan de formation élaboré Définir un budget en cohérence avec le plan de formation élaboré Les éléments suivants sont à prendre en compte : 1. Le volume d heures ou de jours de formation. 2. Le volume des effectifs (pour évaluer

Plus en détail

I. Compétences communes à tous les professeurs

I. Compétences communes à tous les professeurs REFERENTIEL DE COMPETENCES DES PROFESSEURS Au sein de l équipe pédagogique, l enseignante ou l enseignant accompagne chaque élève dans la construction de son parcours de formation. Afin que son enseignement

Plus en détail

Projet d'établissement 2015 2018

Projet d'établissement 2015 2018 Projet d'établissement 2015 2018 Mise en œuvre Préambule : Le collège Marie Curie reçoit de l académie de Montpellier des moyens globalisés et utilise cette dotation pour mettre en œuvre les orientations

Plus en détail

Projet pédagogique Chantier école «Métiers du son & connexes»

Projet pédagogique Chantier école «Métiers du son & connexes» Association Insertion Musique et Son Projet pédagogique Chantier école «Métiers du son & connexes» Les objectifs de la formation Faciliter l accès à une formation qualifiante, un contrat en alternance

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail

Le numérique au service de l École

Le numérique au service de l École Le numérique au service de l École L essentiel > Notre monde connaît aujourd hui avec le numérique une rupture technologique aussi importante que celle de l invention de l imprimerie au XV e siècle. La

Plus en détail

Rapport sur les pratiques professionnelles de l étudiant professeur stagiaire

Rapport sur les pratiques professionnelles de l étudiant professeur stagiaire Adopté en Conseil d'école du 26 juin 2015 Rapport sur les pratiques professionnelles de l étudiant professeur stagiaire Pour les étudiants fonctionnaires stagiaires de l ÉSPÉ de l académie de Versailles,

Plus en détail

L apprentissage : une formation en alternance

L apprentissage : une formation en alternance Formation de formateurs en alternance nouvellement recrutés de CFA-BTP Direction de la formation L apprentissage : une formation en alternance L apprentissage permet une insertion progressive des jeunes

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Le 19 novembre 2015, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) piloté par le ministère, outil de financement d actions de formation

Plus en détail

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat African Training and Research Centre in Administration for Development المرآز الا فريقي للتدريب و البحث الا داري للا نماء Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Plus en détail

Concours réservés et Examens professionnalisés réservés

Concours réservés et Examens professionnalisés réservés Concours réservés et Examens professionnalisés réservés Mercredi 23 janvier 2013 Mercredi 30 janvier 2013 IA-IPR et IEN ET-EG 1 Plan de la présentation Première partie : Le déroulement du concours et de

Plus en détail

RECTORAT DE L ACADEMIE DE GRENOBLE - Service Académique de l Inspection de l Apprentissage 7 place Bir-Hakeim B.P. 1065 38021 GRENOBLE Cedex

RECTORAT DE L ACADEMIE DE GRENOBLE - Service Académique de l Inspection de l Apprentissage 7 place Bir-Hakeim B.P. 1065 38021 GRENOBLE Cedex SERVICE ACADEMIQUE DE L INSPECTION DE L APPRENTISSAGE GUIDE DES ACTIVITES D UN ENSEIGNANT DE CENTRE DE FORMATION D APPRENTIS D UNITE DE FORMATION EN APPRENTISSAGE DE SECTION D APPRENTISSAGE RECTORAT DE

Plus en détail

Aide aux élèves en difficulté par petits groupes de 3 ou 4 ou : J aime bien qu on s occupe de moi.

Aide aux élèves en difficulté par petits groupes de 3 ou 4 ou : J aime bien qu on s occupe de moi. Aide aux élèves en difficulté par petits groupes de 3 ou 4 ou : J aime bien qu on s occupe de moi. Académie de Poitiers Nom et adresse complète de l établissement : Collège François Truffaut - 16 rue de

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU PROFESSEUR TUTEUR D UN FONCTIONNAIRE STAGIAIRE A TEMPS COMPLET ISSU DU CONCOURS 2014 EXCEPTIONNEL OU RESERVE.

CAHIER DES CHARGES DU PROFESSEUR TUTEUR D UN FONCTIONNAIRE STAGIAIRE A TEMPS COMPLET ISSU DU CONCOURS 2014 EXCEPTIONNEL OU RESERVE. CAHIER DES CHARGES DU PROFESSEUR TUTEUR D UN FONCTIONNAIRE STAGIAIRE A TEMPS COMPLET ISSU DU CONCOURS 2014 EXCEPTIONNEL OU RESERVE. PREAMBULE : Avant d aborder votre rôle et vos tâches auprès du professeur

Plus en détail

BTS DESIGN GRAPHIQUE option A : communication et médias imprimés

BTS DESIGN GRAPHIQUE option A : communication et médias imprimés BTS DESIGN GRAPHIQUE option A : communication et médias imprimés Le BTS Design graphique a pour fondement la conceptualisation et la création de produits de communication au service d un particulier, d

Plus en détail

FORMATION A LA MEDIATION SOCIALE

FORMATION A LA MEDIATION SOCIALE FORMATION A LA MEDIATION SOCIALE Contenu des modules de formation Association I.E.F. 54 Rue de Rome 13001 Marseille tél 04 96 10 11 96 tél 04 96 10 11 98 Association I.E.F. Loi 1901 N 0133102851 DU 12

Plus en détail

Règlement des épreuves de certification

Règlement des épreuves de certification Règlement des épreuves de certification Le CAFERUIS est délivré lorsque le candidat a validé les quatre épreuves définies dans le référentiel de certification et décrites ci-dessous. Chaque épreuve est

Plus en détail

Le mémoire en master 2 MEEF

Le mémoire en master 2 MEEF 2014-2015 Le mémoire en master 2 MEEF Métiers de l'enseignement, de l'education et de la Formation 1 Ce document de cadrage est destiné aux étudiants et aux équipes enseignantes mais il peut comporter

Plus en détail

Formation ouverte et à distance des formateurs en région Corse

Formation ouverte et à distance des formateurs en région Corse e-forma.org 2013 Formation ouverte et à distance des formateurs en région Corse 1 Contact et inscription : cafoc@ac-corse.fr 04 95 71 30 10 e-forma.org e-forma.org : une plateforme de professionnalisation

Plus en détail

ASSISES DE L EDUCATION PRIORITAIRE

ASSISES DE L EDUCATION PRIORITAIRE ACADÉMIE DE LYON ASSISES DE L EDUCATION PRIORITAIRE RECUEIL DES COMMENTAIRES ET COMPLÉMENTS DES ÉQUIPES DES RÉSEAUX Première partie Réactions au diagnostic WWW.AC-LYON.FR Quels sont les éléments du diagnostic

Plus en détail

L Inspection des personnels

L Inspection des personnels Besançon le 15 septembre 2014 NOTE de Service N 3 Circonscription BESANCON 1 Luc GROSJEAN, Inspecteur 03 81 65 48 53 03 81 83 50 61 luc.grosjean@ac-besancon.fr Direction des Services Départementaux de

Plus en détail

Digest des questions et réponses

Digest des questions et réponses BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS Epreuve E6 : Conduite et présentation d activités professionnelles Digest des questions et réponses Un grand nombre de questions

Plus en détail

Le socle commun et le livret personnel de compétences

Le socle commun et le livret personnel de compétences Le socle commun et le livret personnel de compétences Le socle commun de connaissances et de compétences L article 9 de la loi du 23 avril 2005 d orientation et de programme pour l avenir de l école en

Plus en détail

Mastérisation de la formation initiale des enseignants

Mastérisation de la formation initiale des enseignants 17 mars 2012 Mastérisation de la formation initiale des enseignants J.M. Jolion Président du Comité de suivi Master Université de Lyon Quartier Sergent Blandan 37 rue du repos 69365 Lyon cedex 07 http://www.universite-lyon.fr

Plus en détail

Titre de l'action. Accueil et accompagnement des élèves dyslexiques

Titre de l'action. Accueil et accompagnement des élèves dyslexiques Titre de l'action Accueil et accompagnement des élèves dyslexiques Etablissement : Collège Léonard de Vinci Quartier de la Colle Noire 83440 Montauroux Téléphone : 04 94 39 40 40 Fax : 04 94 39 40 56 Mél:

Plus en détail

Compte rendu du séminaire national Réforme de la filière ST2S. Paris Lycée d Alembert, le 16 mai 2012

Compte rendu du séminaire national Réforme de la filière ST2S. Paris Lycée d Alembert, le 16 mai 2012 Compte rendu du séminaire national Réforme de la filière ST2S Paris Lycée d Alembert, le 16 mai 2012 Le programme de cette journée nationale a concerné la présentation des réflexions sur les programmes

Plus en détail

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Organisme : Université Claude Bernard Lyon1 Dates : février 2013- septembre 2013 Présentation

Plus en détail

GUIDE DES ÉTUDES. MASTER MEÉF Métiers de l Enseignement, de l Éducation et de la Formation. Master 2. Mention Encadrement Éducatif

GUIDE DES ÉTUDES. MASTER MEÉF Métiers de l Enseignement, de l Éducation et de la Formation. Master 2. Mention Encadrement Éducatif École Supérieure du Professorat et de l Éducation Lille Nord de France GUIDE DES ÉTUDES Master 2 MASTER MEÉF Métiers de l Enseignement, de l Éducation et de la Formation Mention Encadrement Éducatif Année

Plus en détail

Livret d analyse de situations didactiques et de l activité professionnelle.

Livret d analyse de situations didactiques et de l activité professionnelle. Livret d analyse de situations didactiques et de l activité professionnelle. Objectifs : - Comprendre le métier et analyser les éléments structurants la situation professionnelle, les classes de situation,

Plus en détail

ANNEXE IV - RÉGLEMENT D EXAMEN. U. 1 3 écrite 4 h CCF 3 situations d évaluatio n. 2h + 20 min* orale. 3 situations d évaluatio n

ANNEXE IV - RÉGLEMENT D EXAMEN. U. 1 3 écrite 4 h CCF 3 situations d évaluatio n. 2h + 20 min* orale. 3 situations d évaluatio n BTS Management des unités commerciales ANNEXE IV - RÉGLEMENT D EXAMEN Voie scolaire dans un établissement public ou privé sous contrat, CFA ou section d apprentissage habilité. Formation professionnelle

Plus en détail

«Parcours IEJ Picardie Maritime» Accompagnement renforcé de 4 mois des jeunes NEET

«Parcours IEJ Picardie Maritime» Accompagnement renforcé de 4 mois des jeunes NEET «Parcours IEJ Picardie Maritime» Accompagnement renforcé de 4 mois des jeunes NEET CAHIER DES CHARGES Prestation NTIC Traduction de l engagement de l UE à s engager en faveur de l emploi des jeunes, l

Plus en détail

inet La formation des élèves administrateurs territoriaux

inet La formation des élèves administrateurs territoriaux inet La formation des élèves administrateurs territoriaux Institut National des Études Territoriales Devenir administrateur territorial c est : être lauréat d un concours de haut niveau, intégrer la grande

Plus en détail

FORMATION VOYAGE D ETUDE

FORMATION VOYAGE D ETUDE COSMOS 2001 FORMATION VOYAGE D ETUDE LONDRES - LA PRESCRIPTION DEVELOPPEMENT DURABLE DU TERRITOIRE, DE LA VILLE ET DE L ARCHITECTURE COSMOS.2001 S.A.S. au capital de 37 000 Siège social Technopôle de l'aisne

Plus en détail

FORMATION CONTINUE PARTENAIRES DE VOS COMPÉTENCES

FORMATION CONTINUE PARTENAIRES DE VOS COMPÉTENCES FORMATION CONTINUE 2014 PARTENAIRES DE VOS COMPÉTENCES Ressources Humaines Management spécialisé Gestion/Finance/Comptabilité Ressources Humaines TARIFS 1er semestre 2e semestre FONCTION TUTORALE La fonction

Plus en détail

Réaliser un TPE en classe de Première. Année scolaire 2015 2016

Réaliser un TPE en classe de Première. Année scolaire 2015 2016 Année scolaire 2015 2016 Travaux Personnels Encadrés Travaux Les élèves doivent s investir pour travail en vue d'aboutir à une réalisation concrète. Personnels Les élèves élaborent en groupe, une production

Plus en détail

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Est secteur collège Rollinat

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Est secteur collège Rollinat Document 8 : Concertations synthèse des ateliers 1. Perspectives pédagogiques et éducatives Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Est secteur collège Rollinat

Plus en détail

Lycée polyvalent Langevin Wallon

Lycée polyvalent Langevin Wallon Ministère de l éducation nationale Académie de Créteil LW Lycée polyvalent Langevin Wallon Champigny sur Marne Val de Marne Lycée général, technologique et professionnel formations scientifiques, tertiaires

Plus en détail

VADE-MECUM «ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE» Source : groupe de travail académique AP

VADE-MECUM «ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE» Source : groupe de travail académique AP VADE-MECUM «ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE» Source : groupe de travail académique AP I - TEXTE DE REFERENCE POUR L AP : BO spécial n 1 du 4-02-2010 1 - Des principes : - L AP concerne tous les élèves : 72

Plus en détail

TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1

TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1 TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1 1- LES CONDITIONS DE MISE EN OEUVRE PÉDAGOGIQUE DES TPE : LES DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE 2- LES TPE : DES ENJEUX D ENCADREMENT FORTS* 3- QUELLE ÉVALUATION?* 1- LES CONDITIONS

Plus en détail

DOSSIER DES ENSEIGNANT-E-S. Travail de fin d études en didactique universitaire

DOSSIER DES ENSEIGNANT-E-S. Travail de fin d études en didactique universitaire DOSSIER DES ENSEIGNANT-E-S Travail de fin d études en didactique universitaire Magali Muller Bastien Walliser Septembre 2009 CHOIX D UNE PROBLEMATIQUE L étape choix d une problématique comprend les documents

Plus en détail

MJPM. La santé du majeur protégé AVRIL 2015. www.cemea-npdc.org

MJPM. La santé du majeur protégé AVRIL 2015. www.cemea-npdc.org AVRIL 2015 MJPM La santé Soucieux d accompagner au mieux les différentes évolutions de l aide aux majeurs protégés, les CEMÉA Nord - Pas de Calais rééditent un Rendez-vous Juridiques sur la thématique

Plus en détail

L interaction entre étudiants : frein à la formation à distance ou voie vers la réussite?

L interaction entre étudiants : frein à la formation à distance ou voie vers la réussite? Projet de synthèse des connaissances CRSH L interaction entre étudiants : frein à la formation à distance ou voie vers la réussite? Chercheure principale et coordinatrice du projet : Cathia Papi Autres

Plus en détail

L Assemblier. L Assemblier

L Assemblier. L Assemblier L Assemblier Collectif de consultants L Assemblier Catalogue de formations pour les Conseils citoyens et leurs soutiens Faire équipe page 1 Travailler avec des tiers et monter des projets page 4 Le Conseil

Plus en détail

GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE

GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Référentiel des compétences professionnelles

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Action Collective Régionale 2015

CAHIER DES CHARGES Action Collective Régionale 2015 CAHIER DES CHARGES Action Collective Régionale 2015 " Prévention du risque infectieux " Depuis leur création, Uniformation et Unifaf accompagnent les employeurs et les salariés dans leur démarche de professionnalisation.

Plus en détail

Baccalauréat. Document ressources

Baccalauréat. Document ressources Baccalauréat Document ressources "#$%&'(&($)*+&,'(-.))$+/.0,&+&,'(*1.)).2.*#3.'45678 Sommaire du document d accompagnement "##$%&'()*()"+*#',-().$++"#/$0,'#',-1111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111112

Plus en détail

L ANNEE DE 3EME PLAN II LES EXAMENS, LES PASSATIONS EN CLASSE DE 3EME I L ORIENTATION

L ANNEE DE 3EME PLAN II LES EXAMENS, LES PASSATIONS EN CLASSE DE 3EME I L ORIENTATION L ANNEE DE 3EME PLAN I L ORIENTATION II LES EXAMENS, LES PASSATIONS EN CLASSE DE 3EME I L ORIENTATION Les personnes ressources au sein de l établissement en matière d orientation à solliciter : - le professeur

Plus en détail

Déploiement de la démarche qualité en promotion de la santé. Journée nationale du 8 Novembre 2013

Déploiement de la démarche qualité en promotion de la santé. Journée nationale du 8 Novembre 2013 Déploiement de la démarche qualité en promotion de la santé Journée nationale du 8 Novembre 2013 Déroulement de la journée Déroulé de la journée 3 10h00-11h00 - Présentation des résultats de l évaluation

Plus en détail

FORMATION L ENFANT ET LE JEU

FORMATION L ENFANT ET LE JEU FORMATION L ENFANT ET LE JEU Le jeu est au cœur du métier de l animateur car il est un moyen de connaître, de comprendre et d accompagner l enfant dans son développement. Les enjeux éducatifs liés au jeu

Plus en détail

Plan de formation 1er degré 2015 2016 INTEGRER LA CULTURE NUMERIQUE DANS SON ENSEIGNEMENT

Plan de formation 1er degré 2015 2016 INTEGRER LA CULTURE NUMERIQUE DANS SON ENSEIGNEMENT Plan de formation 1er degré 2015 2016 INTEGRER LA CULTURE NUMERIQUE DANS SON ENSEIGNEMENT Apprendre enseigner avec le numérique en maternelle - Niveau 1 PN009687 L école est doit devenir de plus en plus

Plus en détail

UE 208 - Conception et mise en œuvre de l enseignement

UE 208 - Conception et mise en œuvre de l enseignement Master MEEF-PE-ESPÉ de l académie de Grenoble Année universitaire 2015-2016 UE 208 - Conception et mise en œuvre de l enseignement Responsable : Hélène GONDRAND helene.gondrand@ujf-grenoble.fr Master MEEF-PE

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX 1 RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX La santé des élèves constitue un enjeu d'importance pour l'ecole : son incidence sur les apprentissages et la réussite scolaire,

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE MINISTÈRE CHARGÉ DE LA SANTÉ DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE PORTFOLIO DE L ÉTUDIANT (document à tenir

Plus en détail

FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE

FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE La formation s intitule «Développement personnel et professionnel». PUBLIC CIBLE Cette formation s adresse à toute personne qui souhaite développer ses compétences

Plus en détail

Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009. Annexe III Définition des épreuves

Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009. Annexe III Définition des épreuves Annexe III Définition des épreuves EP1 : Épreuve professionnelle liée au contact avec le client et/ou l usager Coefficient : 4 Objectif de l épreuve : Cette épreuve vise à apprécier la maîtrise des techniques

Plus en détail

Master MEEF 1er Degré

Master MEEF 1er Degré UNIVERSITE DE LORRAINE - ESPE DE LORRAINE * Master MEEF 1er Degré 2e année Parcours enseignement et alternance Semestre 9 UNIVERSITE DE LORRAINE ESPE DE LORRAINE Version du 05-10-2015 1 Master MEEF 1 er

Plus en détail

Socle de connaissances et de compétences - Domaine 6 Apprendre à apprendre tout au long de la vie

Socle de connaissances et de compétences - Domaine 6 Apprendre à apprendre tout au long de la vie Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 07/02/2016. Fiche formation Accumuler et valoriser son expérience - N : 20153 - Mise à jour : 18/01/2016 Socle de connaissances et de

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau de la démographie et des formations

Plus en détail

Université du Coton. Séminaire N 1 «Faisons nos affaires nous-mêmes» Michel GIFFARD & Daniel GENTON. BOBO semaine de 8 au 12 septembre 2008

Université du Coton. Séminaire N 1 «Faisons nos affaires nous-mêmes» Michel GIFFARD & Daniel GENTON. BOBO semaine de 8 au 12 septembre 2008 Université du Coton Séminaire N 1 «Faisons nos affaires nous-mêmes» Michel GIFFARD & Daniel GENTON BOBO semaine de 8 au 12 septembre 2008 Université du Coton HEC - Exed 1 Un séminaire s en cinq jours -

Plus en détail

EVALUATION DES COMPÉTENCES EXPÉRIMENTALES DE LA SECONDE AUX ECE

EVALUATION DES COMPÉTENCES EXPÉRIMENTALES DE LA SECONDE AUX ECE EVALUATION DES COMPÉTENCES EXPÉRIMENTALES DE LA SECONDE AUX ECE Stage de Formation Continue AEFE PRF 2014-2015 Johannesburg 8 au 11 décembre 2014 Laurence Comte EEMCP2 De l évaluation aux évaluations 3

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant conseil en droit et gestion des entreprises du secteur agricole

Licence professionnelle Assistant conseil en droit et gestion des entreprises du secteur agricole Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Assistant conseil en droit et gestion des entreprises du secteur agricole Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

Soirée d information. pour les parents des élèves qui fréquentent actuellement la 6 ème primaire. 25 janvier 2011

Soirée d information. pour les parents des élèves qui fréquentent actuellement la 6 ème primaire. 25 janvier 2011 Soirée d information pour les parents des élèves qui fréquentent actuellement la 6 ème primaire 25 janvier 2011 Déroulement de la soirée 1 ère partie: M. Jean-François Beaud Procédure de PréOrientation

Plus en détail

Fiche 5 L accompagnement personnalisé en collège et en lycée

Fiche 5 L accompagnement personnalisé en collège et en lycée Fiche 5 L accompagnement personnalisé en collège et en lycée I- Principes généraux Définition L accompagnement personnalisé (AP) est un temps d enseignement distinct du face à face disciplinaire et intégré

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT 2005-2008

PROJET D ETABLISSEMENT 2005-2008 PROJET D ETABLISSEMENT 2005-2008 La réactualisation du projet 2002-2005 a été entreprise en mai 2005 et poursuivie en septembre et octobre de la même année. Le projet 2005-2008 est issu d une réflexion

Plus en détail

Axe 1 du projet d établissement : Construire un parcours de réussite

Axe 1 du projet d établissement : Construire un parcours de réussite Académie de Nancy-Metz PASI- CARDIE http://www4.ac-nancy-metz.fr/pasi/ Fiche informative sur une action (année scolaire 2012/2013) fiche rédigée le 15 janvier 2013 MODULARISATION DES FORMATIONS DE BACCALAUREATS

Plus en détail

SYNTHESE DES RÉSULTATS DU QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION RÉUNION RÉGIONALE SUR LES ÉVALUATIONS MERCREDI 11 JUIN 2014-06 - NANCY

SYNTHESE DES RÉSULTATS DU QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION RÉUNION RÉGIONALE SUR LES ÉVALUATIONS MERCREDI 11 JUIN 2014-06 - NANCY SYNTHESE DES RÉSULTATS DU QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION RÉUNION RÉGIONALE SUR LES ÉVALUATIONS MERCREDI 11 JUIN 2014-06 - NANCY L ARS Lorraine, le Conseil Général de Meurthe-et-Moselle, le Conseil Général

Plus en détail

Organisation, management des équipes et participation des professionnels CHAPITRE 4

Organisation, management des équipes et participation des professionnels CHAPITRE 4 Organisation, management des équipes et participation des professionnels CHAPITRE 4 L expression et la participation des personnes concernées sont des sujets consensuels, mais leur mise en œuvre effective

Plus en détail

L OUTIL «CLASSE ÉTAPE» UNE MODALITÉ DE COOPÉRATION MÉDICO-SOCIAL / EDUCATION NATIONALE

L OUTIL «CLASSE ÉTAPE» UNE MODALITÉ DE COOPÉRATION MÉDICO-SOCIAL / EDUCATION NATIONALE L OUTIL «CLASSE ÉTAPE» UNE MODALITÉ DE COOPÉRATION MÉDICO-SOCIAL / EDUCATION NATIONALE UN AGRÉMENT «Les Instituts Thérapeutiques, Educatifs et Pédagogiques accueillent les enfants adolescents ou jeunes

Plus en détail

«Twitter : un outil éducatif dans le cadre scolaire?» (Enquête 2013)

«Twitter : un outil éducatif dans le cadre scolaire?» (Enquête 2013) 1 «Twitter : un outil éducatif dans le cadre scolaire?» (Enquête 2013) ANALYSE DES RESULTATS : DOCUMENT DE TRAVAIL Enquête INJEP, réalisée en 2013 1 : questionnaire en ligne auprès de 130 répondants (dont

Plus en détail

Dossier des documents de suivi formatif des stages

Dossier des documents de suivi formatif des stages Filières secondaires Dossier des documents de suivi formatif des stages Haute Ecole Pédagogique Documents à l usage des étudiants et des praticiens formateurs Version: 17.08.2010 Pour désigner les personnes,

Plus en détail

Le management de l innovation dans le secteur du logement social. Université d été 2012 Introduction

Le management de l innovation dans le secteur du logement social. Université d été 2012 Introduction Le management de l innovation dans le secteur du logement social Université d été 2012 Introduction INTRODUCTION : ENJEUX DE L INNOVATION DANS LE SECTEUR PROFESSIONNEL L innovation, constante dans l histoire

Plus en détail

1. L organisation des enseignements dans l établissement. Projet de circulaire relative à l organisation des enseignements au collège

1. L organisation des enseignements dans l établissement. Projet de circulaire relative à l organisation des enseignements au collège Projet de circulaire relative à l organisation des enseignements au collège La loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l école de la République confie

Plus en détail

ANI jeunes article n 1 «jeunes décrocheurs Recueil de pratiques auprès de 35 Missions Locales

ANI jeunes article n 1 «jeunes décrocheurs Recueil de pratiques auprès de 35 Missions Locales ANI jeunes article n 1 «jeunes décrocheurs Recueil de pratiques auprès de 35 Missions Locales Rappel du cadre de ce recueil : Lors du Comité de Pilotage technique paritaire ANI «jeunes décrocheurs» du

Plus en détail

Réaliser un TPE en classe de Première. Année scolaire 2015-2016

Réaliser un TPE en classe de Première. Année scolaire 2015-2016 Année scolaire 2015-2016 Travaux Personnels Encadrés Travaux En lien avec les programmes, les TPE offrent aux élèves l'occasion de développer des capacités d'autonomie et d'initiative dans la conduite

Plus en détail

Dispositifs d individualisation et parcours de réussite: ce qu en disent les textes officiels

Dispositifs d individualisation et parcours de réussite: ce qu en disent les textes officiels Dispositifs d individualisation et parcours de réussite: ce qu en disent les textes officiels L autonomie des établissements en question Julie Blanc. Septembre 2011 Une volonté politique de redonner de

Plus en détail

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation Politique TICE UBP L université ne peut pas rester à l écart des mutations profondes qui traversent nos sociétés ; la question n est plus de savoir s il faut ou non prendre en compte l usage du numérique

Plus en détail

33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1

33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1 33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1 Approuvé lors de la rencontre du personnel du 15 octobre 2014 Depuis le 1 er juillet 2011, un bulletin national est utilisé dans toutes les écoles

Plus en détail

Evaluation des RRS 2011. Académie de Reims

Evaluation des RRS 2011. Académie de Reims Evaluation des RRS 2011 Académie de Reims Public scolaire CSP défavorisées Le pourcentage de PCS défavorisées est, dans les RRS et RAR de l académie, plus élevé que la moyenne nationale Public scolaire

Plus en détail

Synthèse programme PS / Enseignement

Synthèse programme PS / Enseignement Synthèse programme PS / Enseignement L école reste un des principaux leviers pour assurer le bien-être des citoyens. Elle doit permettre de développer des compétences qui permettront à chacun de s épanouir

Plus en détail

ORGANISATION DU PPP année 2012 2013 (C. Ospital)

ORGANISATION DU PPP année 2012 2013 (C. Ospital) ORGANISATION DU PPP année 2012 2013 (C. Ospital) (document transmis aux étudiants et à l équipe pédagogique : à conserver) Cette année ont été prévues des séances de TD plutôt que des séances d amphi pour

Plus en détail

POLITIQUE DE SUIVI DE L ÉLÈVE 2013 2014 CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE MARIE ROLLET. Modifié le 3 septembre 2013

POLITIQUE DE SUIVI DE L ÉLÈVE 2013 2014 CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE MARIE ROLLET. Modifié le 3 septembre 2013 POLITIQUE DE SUIVI DE L ÉLÈVE 2013 2014 CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE MARIE ROLLET Modifié le 3 septembre 2013 Objectifs de la politique Accompagner dans son cheminement pédagogique et social. Assurer

Plus en détail

Parcours de Découverte des Métiers et des Formations

Parcours de Découverte des Métiers et des Formations COLLEGE ESSAU VOUDJO POYA Parcours de Découverte des Métiers et des Formations 2014 1. le PDMF en lien avec le Projet d Etablissement 2. Information et orientation : les points essentiels du bilan de l

Plus en détail

1. L enseignement primaire

1. L enseignement primaire 1. L enseignement primaire Dans les établissements du primaire, les enfants sont répartis en huit classe qui vont de la classe des Junior Infants (dès 4 ans) à la Sixth Class (12 ans). Les objectifs généraux

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES QUALITÉ DE L'ACCOMPAGNEMENT A LA V.A.E

CAHIER DES CHARGES QUALITÉ DE L'ACCOMPAGNEMENT A LA V.A.E CAHIER DES CHARGES QUALITÉ DE L'ACCOMPAGNEMENT A LA V.A.E CHAMP D APPLICATION Ce cahier des charges s adresse à l ensemble des structures qui interviennent dans la phase d accompagnement à la VAE et qui

Plus en détail

EVALUATION DU SEMINAIRE 17 NOVEMBRE 2009

EVALUATION DU SEMINAIRE 17 NOVEMBRE 2009 POLE DE COMPETENCES EN EDUCATION ET PROMOTION DE LA SANTE REGION BRETAGNE AIDES Délégation Grand-Ouest ANPAA Bretagne - Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie CIRDD Bretagne

Plus en détail

Évaluation de l action du Conseil général de la Nièvre en faveur de l insertion sociale, économique et professionnelle

Évaluation de l action du Conseil général de la Nièvre en faveur de l insertion sociale, économique et professionnelle Évaluation de l action du Conseil général de la Nièvre en faveur de l insertion sociale, économique et professionnelle Elèves administrateurs Promotion Vercors Janvier 2006 SOMMAIRE Introduction I. Approche

Plus en détail

PROGRAMME DPC. «Ergothérapie et TSA (Troubles du Spectre Autistique) : Approche théorique et pratique»

PROGRAMME DPC. «Ergothérapie et TSA (Troubles du Spectre Autistique) : Approche théorique et pratique» AGIR EN SANTE 12 allée des Chevreuils 69380 LISSIEU 09-83-54-72-18 E-mail : rh@agirensante.com Site Internet : www.agirensante.com PROGRAMME DPC «Ergothérapie et TSA (Troubles du Spectre Autistique) :

Plus en détail