Fiche informative sur l'action

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche informative sur l'action"

Transcription

1 Fiche informative sur l'action Titre de l'action : Construire un projet personnel et professionnel d orientation au collège : livret d accompagnement à l orientation des classes de Quatrième et Troisième Renseignements utiles Académie : Académie de Nice Collège Marcel Pagnol RUE GIMELLI TOULON ZEP : non Téléphone : Fax : Mél de l'établissement : Adresse du site de l'école ou de l'établissement Coordonnées d'une personne contact : M. VENART Alain, Principal Adjoint Classe(s) concernée(s) : 4 èmes, 3èmes Discipline(s) concernée(s) : toutes Date de l'écrit : ami 2006 Lien(s) web de l'écrit : 83Cpagnol Axe concerné : PPRE Accompagnateur PASI : Frédérique CAUCHI-BIANCHI Résumé : Le Projet : Construire un outil de suivi personnel de l élève dans ses acquisitions d outils et de contenus en matière d éducation à l orientation. Mutualiser et ouvrir les pratiques enseignantes en mettant l accent sur la nécessité d un véritable parcours personnel d orientation au collège Le support : Un Livret personnel d éducation à l orientation, véritable mémoire du parcours de l élève au collège (se découvrir, ses besoins ses goûts, le milieu culturel et socio économique, les enjeux, le parcours d orientation). Valoriser la notion de parcours personnel et de suivi dans la politique d orientation de l établissement. Mots-clés STRUCTURES MODALITES - DISPOSITIFS Collège Heures de vie DP3 Parcours personnalisé de réussite éducative THEMES Comportements de rupture Connaissance du monde professionnel Difficulté scolaire Orientation Parents, Ecole Vie scolaire. CHAMPS DISCIPLINAIRES Indifférent

2 Vers un parcours personnel d orientation Pour une approche collaborative du parcours de l élève au collège Situation géographique : au cœur de Toulon, centre ville. Acteurs du Projet : Professeurs de Principaux des classes de Quatrième et Troisième. Coordonnateur : M. Le Principal Adjoint et groupe de pilotage. Perspectives : Travail de ce support pour en faire un outil interactif dans le cadre de la mise en place d une plateforme collaborative (site Internet CMS - du collège). Inscrire ce travail au cœur même de l emploi du temps : 1 heure Quinzaine d Atelier d orientation en Quatrième et Troisième. I La situation de départ : évaluation diagnostique de l architecture de l orientation au collège en septembre 2006 : En septembre 2006, confrontant et analysant les données pour la réactualisation du projet d établissement et la mise en place de nos contrats d objectifs, un certain nombre de besoins spécifiques de l établissement en matière d éducation à l orientation et de suivi du parcours de nos élèves sont apparus : Un public scolaire confronté à des difficultés sociales ainsi qu à de véritables difficultés scolaires, surtout marqué par un manque généralisé d appétit scolaire. Investissements très important des équipes auprès de nos élèves dans le processus d orientation (des mini stages, aux sessions d information élèves ou professeurs avec intervenants extérieurs). Peut-on inscrire ce travail dans un processus plus global de formation des personnels? Fort taux de passage en 2 nde Professionnelle (37.2) si nous tenons compte de la structure plutôt équilibrée du collège avec une augmentation significative de la part des CSP «défavorisées». Cependant le taux de redoublement, pour ces élèves, à l issue de la seconde est très faible : cela signifie-t-il que nous avons une orientation juste ou une orientation réussie selon les critères socioéconomiques? Un taux de réorientation pour la Seconde GT d environ 20% qui reste globalement élevé (très différent du taux de juillet 2004, aux environs de 10 %). Pourquoi? La structure et la nature des effectifs en forte évolution? Difficulté de s adapter à un public plus difficile et/ou exigeant sur le plan des apprentissages? On pourra aussi regarder, à ce titre, le fonctionnement de la 3 ème avec module DMP :

3 quel apport en terme d apprentissages? Quel effet sur l ensemble de l établissement? Un public scolaire marqué par une imprégnation progressive et régulière des CSP défavorisées, notamment en Sixième et des résultats fort honorables aux évaluations nationales. Une baisse en français en septembre 2005 corrige cette impression alors que les résultats de mathématiques restent corrects. Se pose la question de toutes les structures et projets de remédiation ou d accompagnement, de leurs résultats et surtout des moyens efficaces pour les évaluer. Les taux d élèves ayant un retard à l entrée dans l établissement reste très faible Deux questions se posent : quels outils pour traiter les effets de ce retard, si nécessaire et surtout quels éléments de mesure des besoins des élèves et des progrès accomplis et donc quels outils d accompagnement de leur parcours au collège pourrait-on mettre en œuvre? Conclusion : une orientation «réussie» ou une orientation trop prudente pour le devenir des nos élèves après la Troisième? Une part importante d orientation en 2 nd professionnelle avec une bonne continuité. Un taux en deçà du taux académique pour le Seconde GT alors que les données sociales dont nous disposons nous placent à égalité avec des établissements ayant un taux supérieur. S agit-il d un «choix» d une orientation «zéro défaut» en Seconde GT? Si oui, comment expliquer le taux de redoublement post seconde GT très significatif? Pourquoi ce choix? L évolution en terme de CSP moins est-elle significative? Comment l établissement s y est-il adapté? Quels outils et donc quelles actions semblent pertinents? Les Travaux sur un Projet Personnel d Orientation mais aussi la sensibilisation de la communauté à ces résultats est-elle de nature à les faire évoluer? Avec quelles actions? Pour quels objectifs? Les niveaux de Quatrième et Troisième sont-ils pertinents? II L éducation à l orientation et la notion de «parcours» comme «ciment» de nos actions dans le suivi des élèves : 1. Une action qui répond à un besoin de suivi au niveau des apprentissages : quels savoirs, compétences pour quel(s) parcours? 2. Un action qui prend en compte le «rythme» propre à chaque cycle : découverte du monde socio-économique en Quatrième, affiner le projet personnel d orientation en Troisième? 3. Une action qui nous interroge sur nos pratiques en matière d évaluation : qu évalue-t-on et dans quelle(s) perspective(s)?

4 4. Une action qui offre à nos élèves un «regard» différent sur leur parcours : apprendre à faire le point sur ce que l on est, les perspectives que l on souhaite construire. 5. Une action, un projet qui permet, à long terme, de construire une «mémoire» du parcours de l élève, de son groupe classe, de son cheminement propre au sein de l établissement. 6. Une action mesurable en terme d indicateurs : taux d orientation en Seconde (voie générale et technologique voie professionnelle), taux de réorientation en fin de seconde? 7. Une action qui fait l objet d un choix interne en matière de DHG : 1 heure quinzaine en Quatrième et troisième pour inscrire ce suivi dans l emploi du temps (cela impliquant un travail des équipes sur le Projet Pédagogique associé à cette «heure»). 8. Un processus d évaluation en «démarche qualité» : le diagnostic posé, questionnaires de satisfaction (élèves, professeurs pilotes, communauté). 9. Un outil (le livret) en évolution : amélioration du support par les élèves pour s adapter aux besoins. II Une mise en place progressive, une «culture» de l accompagnement, en devenir. Nous avons proposé le Livret au groupe de pilotage qui se compose des Professeurs Principaux de Quatrième et Troisième, au cours des travaux de réactualisation du projet d établissement Le calendrier de travail et les modalités de suivi et d évaluation sont alors établis avec deux caractéristiques : a) Donner de la souplesse à l ensemble du processus : chaque groupe classe, dans un cadre général, utilise le Livret selon ses besoins, la spécificité de ses attentes, sous la direction de l équipe et adapte ses modes d évaluation. b) Evaluer au même niveau le degré de motivation des élèves sur la notion de Livret, de trace, de «mémoire». - Quel calendrier, quelles étapes? Calendrier de mise en place : année Novembre 2005 Mai 2006 Expérimentation du Projet en classe de Quatrième et Troisième. Livret pour chaque élève de 4 ème / 3 ème. Livret individuel. Le Professeur Principal note ses remarques, critiques, utilisation des fiches, problèmes techniques, incohérences points positifs dans le processus de Mars 2006 & Juin 2006 Rentrée 2006 Bilan d étape en mars puis final en juin : quel apport? Place dans les processus actuel d orientation de nos élèves? Projet remanié (avis Professeurs Principaux, guidage de l élève. Trois points : Les acteurs? Les modalités de mise en œuvre? Questionnaire et bilan en HVC avec nos élèves. Modification sur le fond des fiches, adaptation à

5 COPSY, CPE, Equipes, Direction ) l établissement et aux publics concernés pour cette nouvelle année. Mise en place d outils intranet avec le nouveau site Internet? Modalités de mise en place : Donner un Livret Personnel à chaque élève (deux niveaux). Utiliser les HVC et autres «temps» pédagogiques pour utiliser le Livret. Noter les éléments du Livret que l on utilise, le temps passé, les effets sur el groupe, enregistrer les réactions personnelles 1. Elaborer en Equipe (Décembre/janvier) des outils d évaluation (il y en a déjà un certain nombre dans le Livret. Comment évaluer une politique interne d éducation à l orientation (en prenant en compte les indicateurs de pilotage mais aussi les choix de nos élèves)? - De l évaluation : Nous avons déterminé trois temps forts et deux modes opératoires : Evaluation de l état d utilisation du Livret deux mois après son lancement (le support, la fréquence d utilisation, l intérêt, l aspect pratique, les limites inhérentes aux contraintes Emploi du temps, la mobilisation équipes versus élèves). Evaluation en mars 2006 : un bilan sous forme de questionnaire aux équipes enseignantes : quelles modes d utilisation avez-vous mis en place pour cet outil? Comment s intègre-t-il au cours? Evaluation finale en juin 2006 : Questionnaire élève et équipe. Fonctionnement de l outil? Nécessités de modifications? Qualité du support? Actions périphériques engagées en matière d éducation à l orientation. Le premier mode d évaluation est celui du groupe de pilotage et des équipes engagées : on travaille sur l effet établissement : comment nos pratiques en matière d éducation à l orientation (heures de Vie de Classe, interventions de partenaires extérieurs, valorisation des apports de la DP3 en matière d information sur le monde socio économique ) peuvent évoluer avec un outil de suivi personnel de l élève, un outil de «mémoire» du parcours? Le deuxième mode se construit sous forme d un bilan qualitatif proposé par les élèves et donnant lieu à des modifications du Livret (fond, forme, fréquence d utilisation). 1 Indirectement, il s agit pour l ensemble des acteurs de créer leurs propres outils d évaluation, pour arriver à la fin de a première année à une grille commune d évaluation.

6 III Des témoignages, un vécu d établissement : Les difficultés pour synthétiser les informations en matière de vécu élèves et professeurs sur le projet ont été évidentes : Le problème du temps de coordination et de la mise en place de temps d échange. Les outils d évaluation : questionnaires bilan qui n étaient pas élaborés en amont de manière suffisamment précise. Le temps du collège qui ne correspond pas parfois à cette notion de parcours et de suivi personnel que l on souhaite mettre en place : les besoins en information et formation en matière d orientation sont trop liées aux temps institutionnel d évaluation (réunion d équipes pédagogiques, conseils de classe ). Sur le questionnaire d évaluation de l étape de mars 2006, les témoignages enseignants, que nous allons essayer de synthétiser mettent en évidence un certain nombre d écueils : Un temps de mise en place un peu flou. Une mise en place plus cadrée avec un calendrier mieux négocié. Un outil qui doit être clarifié. Des tentative sont été faites par les élèves : simplifier les questions livret, clarifier l organisation des fiches outils, valoriser des question «fermées». La nécessité d inscrire notre action au cœur de l emploi du temps élève, comme un éléments fort de son parcours. Un maillage plus clair avec d autres actions : santé, citoyenneté, points écoutes. Un prise en charge globale du temps de l élève. Adapter le livret en fonction du «public» : chaque groupe classe régit différent, l outil doit être très souple. On doit pouvoir le «construire» en situation. Des points forts apparaissent : L outil permet de valoriser le parcours personnel, il permet un travail approfondi sur un des aspects fondamentaux de l éducation à l orientation : la connaissance de soi. L outil est un base de travail pour els visites extérieures : entreprise, stages de découverte, visites de partenaires. C est un outil de dialogue. Il pourrait s inscrire dans un espace collaboratif en ligne (site Internet) ; sous quelle forme, quelles modalités?

7 On trouve du temps, à quelque moment que ce soit pour l utiliser. Même si un cadrage sur les temps et modalités d utilisation est utile, sa souplesse laisse une marge intéressante pour l enseignant. Il y a, et c était là finalité du projet, une réelle appropriation critique du document par l élève. Les utilisateurs en ont fait changer la forme, ont jugés certaines parties inutiles. Le caractère personnel du document n est pas un prétexte. Le fait que le Livret ne soit pas un fascicule d explication des parcours d orientation mais bien un outil pour s inscrire dans un parcours, son parcours d orientation, est un plus. IV Un projet en devenir : quelles perspectives? a) L intérêt porté au projet, nous a conduit, dans l utilisation de notre Dotation Horaire de proposer la mise en place d un Atelier d Accompagnement à l orientation, de suivi du parcours personnel. Ce n est pas une heure de vie de classe amis un temps de construction du parcours au collège, ouvert sur l environnement extérieur. Tous les membres de l équipe pédagogique peuvent y participer et des interventions, issues des souhaits de nos élèves, auront lieu sur ce créneau. b) La naissance du site Internet du collège, à partir de la plateforme collaborative (CMS) va nous permette de mettre en ligne ces fiches outils mais aussi d accélérer sa transformation par les élèves et les équipes. La question de l opportunité d une telle entreprise s est posée en termes d efficacité : qu apporte cette plateforme? Perd-t-on le «contrôle» du projet? Une évaluation spécifique de cet apport interactif et surtout un protocole de mise en place sera nécessaire. c) Constitution de manière plus formelle du groupe de pilotage et surtout création d outil d évaluation mieux maîtrisé : chaque étape demande son outil. d) Une Liaison qui doit être mieux affirmée avec le Conseiller d Orientation Psychologue et le Conseiller Principal d Education. e) Affiner, dans le cadre du deuxième objectif de notre contractualisation sur la politique d orientation, les liens entre notre projet de suivi personnalisé et les actions santé et citoyenneté (rôle du CESC).

GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE

GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Référentiel des compétences professionnelles

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

LA TABLETTE TACTILE, UN OUTIL AU SERVICE DES SCIENCES

LA TABLETTE TACTILE, UN OUTIL AU SERVICE DES SCIENCES PASI NANCY-METZ LA TABLETTE TACTILE, UN OUTIL AU SERVICE DES SCIENCES Académie de Nancy-Metz PASI- CARDIE http://www4.ac-nancy-metz.fr/pasi/ ACTION CANDIDATE AU PRIX ACADEMIQUE DE L INNOVATION 2014 FICHE

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC METTRE EN PLACE UNE GPEC Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Cette fiche technique aborde la mise en place d une démarche GPEC sous l angle de la description d un processus. Elle présente

Plus en détail

Synthèse du «Schéma Directeur des Espaces Numériques de Travail» A l attention du Premier degré (doc réalisé par Les MATICE 76)

Synthèse du «Schéma Directeur des Espaces Numériques de Travail» A l attention du Premier degré (doc réalisé par Les MATICE 76) Synthèse du «Schéma Directeur des Espaces Numériques de Travail» A l attention du Premier degré (doc réalisé par Les MATICE 76) 1. Qu est-ce que le SDET : schéma directeur des espaces numériques de travail?

Plus en détail

Les services en ligne

Les services en ligne X Les services en ligne (ressources partagées, cahier de texte numérique, messagerie, forum, blog ) Extrait de l étude «Le développement des usages des TICE dans l enseignement secondaire», 2005-2008 SDTICE

Plus en détail

AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative»

AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative» AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative» Les TICE, un mode d accès à mon autonomie bien sûr! «L'autonomie n'est pas un don! Elle ne survient pas par une sorte de miracle!

Plus en détail

CALENDRIER PREVISIONNEL DES COMMISSIONS DE L ANNEE SCOLAIRE 2011-2012

CALENDRIER PREVISIONNEL DES COMMISSIONS DE L ANNEE SCOLAIRE 2011-2012 ACADEMIE DE NANTES DIVISION DES PERSONNELS ENSEIGNANTS CALENDRIER PREVISIONNEL DES COMMISSIONS DE L ANNEE SCOLAIRE 2011-2012 NANTES, le 05/09/2011 PARTIE RESERVEE A L'ADMINISTRATION Important : Ce calendrier

Plus en détail

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis Version 2 : 20 juillet 2012 L expérimentation conduite par l Agence nationale de lutte contre l illettrisme

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

Projet d école 2014-2018. Guide méthodologique

Projet d école 2014-2018. Guide méthodologique Projet d école 2014-2018 Guide méthodologique 1 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 LES TEXTES DE REFERENCES... 4 LES ETAPES D ELABORATION DU PROJET D ECOLE... 4 ETAPE 1 : BILAN DU PROJET, DIAGNOSTIC... 5 1. LE

Plus en détail

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE 1 - LA DEFINITION DES OBJECTIFS DE LA SEQUENCE : - Ai-je bien identifié l objectif de la séquence? - Est-il clairement situé dans la progression générale

Plus en détail

Nom Prénom :... Mon livret de stage

Nom Prénom :... Mon livret de stage Nom Prénom :..... Mon livret de stage 1. Présentation Tuteur de stage : NOM et Prénom: Fonctions dans l entreprise : Téléphone et poste : Stagiaire NOM et Prénom : Né(e) le : Stage effectué du au Professeur

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 2014 2015 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du 02/02/2015 au 06/02/2015 Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom

Plus en détail

RAPPORT FINAL EVALUATION QUALITATIVE DU LIVRET DE COMPETENCES EXPERIMENTAL. Ministère de l Education Nationale

RAPPORT FINAL EVALUATION QUALITATIVE DU LIVRET DE COMPETENCES EXPERIMENTAL. Ministère de l Education Nationale RAPPORT FINAL EVALUATION QUALITATIVE DU LIVRET DE COMPETENCES EXPERIMENTAL Ministère de l Education Nationale Juillet 2012 Cette évaluation a été réalisée dans le cadre de l expérimentation du «livret

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE Le premier contact avec vos élèves est déterminant, il y a de nombreux éléments à prendre en compte pour le réussir. Un professeur doit

Plus en détail

LE CONSEIL GÉNÉRAL VOUS PRÉSENTE. Constitution du dossier de demande d agrément

LE CONSEIL GÉNÉRAL VOUS PRÉSENTE. Constitution du dossier de demande d agrément LE CONSEIL GÉNÉRAL VOUS PRÉSENTE haute-garonne.fr Le dossier de demande Constitution du dossier de demande d agrément Les pièces à communiquer à la confirmation de la demande : u Le formulaire «ADOPTION-Demande

Plus en détail

Projet Pédagogique. - Favoriser la curiosité intellectuelle par le partage des connaissances, des cultures et des échanges.

Projet Pédagogique. - Favoriser la curiosité intellectuelle par le partage des connaissances, des cultures et des échanges. Projet Pédagogique La scolarité vise à aborder les apprentissages en prenant en compte les compétences de chacun afin de permettre l épanouissement de tous. La communauté éducative propose donc un enseignement

Plus en détail

LES ÉLÈVES INSCRITS EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET LEURS BESOINS SPÉCIFIQUES DE SOUTIEN À LA PERSÉVÉRANCE ET À LA RÉUSSITE. QUI SONT-ILS VRAIMENT?

LES ÉLÈVES INSCRITS EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET LEURS BESOINS SPÉCIFIQUES DE SOUTIEN À LA PERSÉVÉRANCE ET À LA RÉUSSITE. QUI SONT-ILS VRAIMENT? LES ÉLÈVES INSCRITS EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET LEURS BESOINS SPÉCIFIQUES DE SOUTIEN À LA PERSÉVÉRANCE ET À LA RÉUSSITE. QUI SONT-ILS VRAIMENT? Élisabeth Mazalon et Sylvain Bourdon Université de Sherbrooke

Plus en détail

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale :

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Projet de santé Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Adresse du siège social : Téléphone : Mail : Version : Etablie en date

Plus en détail

CAP ESTHETIQUE COSMETIQUE PARFUMERIE. Secteur d activité : ENTREPRISES DE SOINS ESTHETIQUES

CAP ESTHETIQUE COSMETIQUE PARFUMERIE. Secteur d activité : ENTREPRISES DE SOINS ESTHETIQUES CAP ESTHETIQUE COSMETIQUE PARFUMERIE Secteur d activité : ENTREPRISES DE SOINS ESTHETIQUES LIVRET DE SUIVI DES PERIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL (PFMP) Etablissements privés hors contrat Année

Plus en détail

Préparer la formation

Préparer la formation Préparer Profédus propose des exemples variés de contenus d enseignement en éducation à la santé. Les fiches ne sont pas conçues en «prêt à penser» ; elles restent largement enracinées dans le contexte

Plus en détail

Guide pour aider à l évaluation des actions de formation

Guide pour aider à l évaluation des actions de formation Guide pour aider à l évaluation des actions de formation Pourquoi évaluer? L évaluation constitue la dernière étape du service d ingénierie que le conseiller de l AGEFOS PME Bretagne peut apporter à l

Plus en détail

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS ACTIVISION Coaching : un cursus de formation complet accrédité ICF pour acquérir les compétences et la posture du coach professionnel. Une formation professionnelle, pour des professionnels, par des professionnels.

Plus en détail

SIECLE Inscription en ligne

SIECLE Inscription en ligne Services en ligne Inscription pour l entrée au lycée 13/05/2015 Diffusion nationale Guide de l utilisateur SIECLE Inscription en ligne Guide à l usage des établissements Version 15.2 Mai 2015 Services

Plus en détail

«L utilisation d un intranet permet-il la mise en place d un travail collaboratif et/ou coopératifs? Pour quelles compétences?»

«L utilisation d un intranet permet-il la mise en place d un travail collaboratif et/ou coopératifs? Pour quelles compétences?» «L utilisation d un intranet permet-il la mise en place d un travail collaboratif et/ou coopératifs? Pour quelles compétences?» Introduction Le travail que nous présentons ici repose sur une expérience

Plus en détail

«PLACE DES PARENTS DANS l ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL» BROUIL

«PLACE DES PARENTS DANS l ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL» BROUIL «PLACE DES PARENTS DANS l ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL» Juin 2013 Introduction : Les parents sont parmi les principaux bénéficiaires de Paris classe numérique. Grâce à ce nouvel outil, la communication

Plus en détail

Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE TECHNICIEN/TECHNICIENNE EN COMPTABILITE

Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE TECHNICIEN/TECHNICIENNE EN COMPTABILITE Projet : Ecole Compétences Entreprise SECTEUR 7 ECONOMIE ORIENTATION D' ETUDES : TECHNICIEN/TECHNICIENNE EN COMPTABILITE Outils pédagogiques construits selon l approche FORMATION EN COURS DE par les compétences

Plus en détail

Exemples de différenciations pédagogiques en classe. Elémentaires Collèges. Ordinaires & ASH

Exemples de différenciations pédagogiques en classe. Elémentaires Collèges. Ordinaires & ASH Exemples de différenciations pédagogiques en classe. Elémentaires Collèges Ordinaires & ASH PRESENTATION ESPRIT DES OUTILS PRESENTES L objectif de cette plaquette est de proposer des tours de mains aux

Plus en détail

GUIDE DU TUTEUR ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC. Management des Unités Commerciales. Stage de 1ère année

GUIDE DU TUTEUR ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC. Management des Unités Commerciales. Stage de 1ère année GUIDE DU TUTEUR Ce guide est complété par le tuteur durant la première année de BTS. Une copie doit être fournie au professeur et à l étudiant ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC Management des Unités Commerciales

Plus en détail

Comprendre les troubles spécifiques du langage écrit

Comprendre les troubles spécifiques du langage écrit Livret de suivi de l élève l élève l é ve... né(e) le..... /..... /..... C o n t a c t s L inspection académique de votre département IA 22 6 et 8 place du Champs de Mars - BP 2369-22023 St-Brieuc IA 29

Plus en détail

ÉVALUATION INTERNE Synthèse des résultats

ÉVALUATION INTERNE Synthèse des résultats Saint-Brieuc le 30 janvier 2012 ÉVALUATION INTERNE Synthèse des résultats Madame, Monsieur, L Association de Protection des Majeurs Côtes d Armor, son groupe de pilotage évaluation interne et moi-même

Plus en détail

FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014

FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014 FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014 1 SOMMAIRE 1) Textes de référence 2) Cadrage départemental 3) Charte du tuteur : rôle et missions 4) Les outils des professeurs des écoles

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

PRDFP. 2011-2015 Le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles. cohérence. Concertation. Innovation.

PRDFP. 2011-2015 Le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles. cohérence. Concertation. Innovation. cohérence ÉGALITÉ DES CHANCES/DYNAMIQUE ÉCONOMIQUE Concertation Innovation Innovation www.regionreunion.com Concertation cohérence 2011-2015 Le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations

Plus en détail

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique»

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Intitulé de la formation Programme de formation «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Organisateur Organisme de formation : ARMETI : Email : armetiformations@gmail.com

Plus en détail

Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes

Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes Le projet de socle de connaissances, de compétences et de culture,

Plus en détail

C est un outil important pour : - mener une politique de communication cohérente, - et fixer des priorités.

C est un outil important pour : - mener une politique de communication cohérente, - et fixer des priorités. Élaborer un plan de communication stratégique pour une organisation publique - Guide pour les communicateurs fédéraux - COMM Collection - N 19 Bruxelles, juin 2010 Cette démarche suppose une analyse approfondie

Plus en détail

Sommaire. Textes officiels... 5. Horaires... 7. Enseignement de détermination... 9. Présentation... 9. Programme... 10

Sommaire. Textes officiels... 5. Horaires... 7. Enseignement de détermination... 9. Présentation... 9. Programme... 10 Sommaire Textes officiels... 5 Horaires... 7 Enseignement de détermination... 9 Présentation... 9 Programme... 10 Indications complémentaires... 11 collection Lycée voie générale et technologique série

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Cadrage institutionnel : Arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters «métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation»

Plus en détail

N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse. 1. Problématique

N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse. 1. Problématique N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse CONSTRUCTION IDENTITAIRE DES ENSEIGNANTS EN FORMATION INTIALE : ENTRE REPRESENTATIONS PARTAGEES ET ELEMENTS DE DIFFERENCIATION DANS LE RAPPORT AU METIER 1. Problématique L étude

Plus en détail

Nos solutions pour l'education

Nos solutions pour l'education Nos solutions pour l'education Microsoft Éducation Engagement Microsoft Programme Microsoft Education E-learning et soutien scolaire Bénéfices clés pour tous Microsoft Live@edu Présentation Principes de

Plus en détail

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. étude marketing, expérience utilisateur, ergonomie étude concurrentielle. principes.

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. étude marketing, expérience utilisateur, ergonomie étude concurrentielle. principes. sommaire principes p objectifs méthode prestation, livrable, tarif aperçu visuel à propos d MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS conseil en architecture de l information www.iafactory.fr contact@iafactory.fr

Plus en détail

VADE-MECUM DE LA FORMATION dite "PROMOTIONNELLE" 2013-2014 À L ATTENTION DES RESPONSABLES ET COORDONNATEURS DES PRÉPARATIONS AUX CONCOURS INTERNES

VADE-MECUM DE LA FORMATION dite PROMOTIONNELLE 2013-2014 À L ATTENTION DES RESPONSABLES ET COORDONNATEURS DES PRÉPARATIONS AUX CONCOURS INTERNES VADE-MECUM DE LA FORMATION dite "PROMOTIONNELLE" 2013-2014 À L ATTENTION DES RESPONSABLES ET COORDONNATEURS DES PRÉPARATIONS AUX CONCOURS INTERNES SOMMAIRE : I RÉFÉRENCES...2 1 Site académique, espace

Plus en détail

Espaces numériques de formation Tableau de présentation synthétique des usages pédagogiques

Espaces numériques de formation Tableau de présentation synthétique des usages pédagogiques Espaces numériques de formation Tableau de présentation synthétique des usages pédagogiques Le dispositif Présentiel «animé» utilise l'espace numérique pour projeter un support de cours, de la même manière

Plus en détail

Analyse et programmation 1

Analyse et programmation 1 Analyse et programmation 1 Bienvenue Présentations Moi Qui suis-je? Quels sont mes domaines de compétence? Pourquoi suis-je ici? Comment me contacter : bureau C01a Par courrier électronique : francois.birling@heig-vd.ch

Plus en détail

Service Apprentissage

Service Apprentissage LES DEMARCHES A ACCOMPLIR POUR CONCLURE UN CONTRAT D APPRENTISSAGE Établir sous 48 h la déclaration unique à l embauche auprès de l Urssaf (www.due.urssaf.fr ou www.net-entreprises.fr) Prendre rendez-vous

Plus en détail

LIVRET DE FORMATION DU CERTIFICAT DE FORMATION A LA GESTION ASSOCIATIVE. Ce livret est remis au candidat lors de l inscription à la formation

LIVRET DE FORMATION DU CERTIFICAT DE FORMATION A LA GESTION ASSOCIATIVE. Ce livret est remis au candidat lors de l inscription à la formation LIVRET DE FORMATION DU CERTIFICAT DE FORMATION A LA GESTION ASSOCIATIVE Ce livret est remis au candidat lors de l inscription à la formation Livret de formation à la gestion associative Page 1 sur 5 Présentation

Plus en détail

ECOLE SUPERIEURE DE L EDUCATION NATIONALE

ECOLE SUPERIEURE DE L EDUCATION NATIONALE ECOLE SUPERIEURE DE L EDUCATION NATIONALE Formation des Chefs d Etablissement d Affectation Management adaptatif et délégations Support participants SOMMAIRE La formation dans son contexte p.3 Les facteurs

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management public de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue

L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue Réservé à l administration Associés Questionnaire - Enseignants associés 1 QUESTIONNAIRE ENSEIGNANTS ASSOCIÉS Ce questionnaire permettra

Plus en détail

COLLEGE ANDRE LAHAYE

COLLEGE ANDRE LAHAYE COLLEGE ANDRE LAHAYE 1, Avenue de l Espérance 33510 ANDERNOS Tél : 05 56 82 07 23 CAHIER DE STAGE Année scolaire 2014-2015 CLASSE DE L ELEVE : 3 NOM :.. PRENOM :.. Date de naissance : / / Adresse :. Commune

Plus en détail

www.pwc.fr Risk Assurance & Advisory Services Pour un management des risques performant et «résilient»

www.pwc.fr Risk Assurance & Advisory Services Pour un management des risques performant et «résilient» www.pwc.fr Risk Assurance & Advisory Services Pour un management des risques performant et «résilient» C est sans surprise que dans la dernière enquête «CEO» de PwC, les dirigeants font état de leurs préoccupations

Plus en détail

INDUSTRIE ELECTRICIEN INSTALLATEUR MONTEUR ELECTRICIENNE INSTALLATRICE MONTEUSE SECTEUR : 2. Projet : Ecole Compétences -Entreprise

INDUSTRIE ELECTRICIEN INSTALLATEUR MONTEUR ELECTRICIENNE INSTALLATRICE MONTEUSE SECTEUR : 2. Projet : Ecole Compétences -Entreprise Projet : Ecole Compétences -Entreprise SECTEUR : 2 INDUSTRIE ORIENTATION D'ETUDES : ELECTRICIEN INSTALLATEUR MONTEUR ELECTRICIENNE INSTALLATRICE MONTEUSE Formation en cours de Carrière Avec l aide du Fonds

Plus en détail

S organiser autrement

S organiser autrement S organiser autrement Dominique Tibéri enseignant en cycle 3 et formateur à l IUFM Nancy (54) propose ici une alternative à la préparation de classe telle qu elle est demandée par l Institution. Préparer

Plus en détail

Compte-rendu du conseil d école n 3. Année scolaire 2014-2015

Compte-rendu du conseil d école n 3. Année scolaire 2014-2015 Ecole Françoise Dolto Kervignac, le 22-06-2015 Rue du stade 56700 Kervignac 02 97 65 72 77 ec.0560297u@ac-rennes.fr Compte-rendu du conseil d école n 3. Année scolaire 2014-2015 Présents : - M. Plunian,

Plus en détail

DIPLOME D ETAT D AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE LIVRET DE FORMATION

DIPLOME D ETAT D AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE LIVRET DE FORMATION MINISTERE CHARGE DES AFFAIRES SOCIALES ETABLISSEMENT DE FORMATION : IFEN Pôle de Formations Aide à la Personne 34 bis, Rue Amiral COURBET - LE HAVRE DIPLOME D ETAT D AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE LIVRET DE

Plus en détail

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble STRATÉGIE PATRIMONIALE DE MISE EN ACCESSIBILITÉ DES ERP Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble COTITA 30-01-15-1 Contexte La Ville de Grenoble : 300 équipements

Plus en détail

Calendrier Année scolaire 2014/2015

Calendrier Année scolaire 2014/2015 Calendrier Année scolaire 2014/2015 maj. le 17/11/2014 Ce calendrier ne reprend que certaines dates. Certaines dates peuvent également subir des modifications. 1 e r trimestre : du 2 septembre au 21 novembre

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr

LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr Dans un parc de 17 ha 2160 élèves 560 internes 9 sections post-bac 21 classes de terminale

Plus en détail

DOSSIER D ORIENTATION ET D AFFECTATION EN FIN DE 3 ème Année 2014-2015 O R I E N T A T I O N

DOSSIER D ORIENTATION ET D AFFECTATION EN FIN DE 3 ème Année 2014-2015 O R I E N T A T I O N Page 1 sur 6 Dossier Orientation Affectation fin de 3 ème 2014-2015 DOSSIER D ORIENTATION ET D AFFECTATION EN FIN DE 3 ème Année 2014-2015 N U.A.I. Nom du collège :.... Ville :.. NOM et prénom de l élève...

Plus en détail

Autodiagnostic des Organismes de formation du Languedoc-Roussillon

Autodiagnostic des Organismes de formation du Languedoc-Roussillon Carif Autodiagnostic des Organismes de formation du Languedoc-Roussillon Présentation de l'organisme 1. Nom de l'organisme 7. Ville La réponse est obligatoire. 2. Raison sociale (si différente du nom de

Plus en détail

Catalogue de formations Management:

Catalogue de formations Management: Catalogue de formations Management: Tuteur formateur...page 2 Tuteur Hiérarchique...page 3/4 Réussir sa réunion management...page 5 Animer et diriger son équipe...page 6/7 Les leviers de la motivation...page

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile A.N.F.A. Département Ingénierie et Compétences Mars 2013 SOMMAIRE INFORMATIONS

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

I n s c r i p t i o n S E M A I N E D E S T A G E H A T T E M E R - A V R I L 2 0 1 5

I n s c r i p t i o n S E M A I N E D E S T A G E H A T T E M E R - A V R I L 2 0 1 5 I n s c r i p t i o n S E M A I N E D E S T A G E H A T T E M E R - A V R I L 2 0 1 5 Sessions COLLEGE et 2 nde de 2 heures / jour / matière Les professeurs veilleront particulièrement : A préparer le

Plus en détail

STAGIAIRE. Collège Jean Rogissart - Nouzonville ENTREPRISE OBJECTIFS DU STAGE. STAGE DE DECOUVERTE 3 ème. Nom : Prénom : Classe :

STAGIAIRE. Collège Jean Rogissart - Nouzonville ENTREPRISE OBJECTIFS DU STAGE. STAGE DE DECOUVERTE 3 ème. Nom : Prénom : Classe : STAGE DE DECOUVERTE 3 ème 9 rue Bara 08700 NOUZONVILLE Collège Jean Rogissart - Nouzonville STAGIAIRE Nom : Prénom : Classe : ENTREPRISE NOM de L ENTREPRISE : ADRESSE : Dates du stage : du.. au. OBJECTIFS

Plus en détail

S inscrire à l ISFEC pour devenir professeur des collèges et lycées Les concours les formations l alternance l accord collégial

S inscrire à l ISFEC pour devenir professeur des collèges et lycées Les concours les formations l alternance l accord collégial S inscrire à l ISFEC pour devenir professeur des collèges et lycées Les concours les formations l alternance l accord collégial www.isfec-montpellier.org Rentrée 2014 L Institut Saint Joseph : un ISFEC

Plus en détail

Les pratiques du sourcing IT en France

Les pratiques du sourcing IT en France 3 juin 2010 Les pratiques du sourcing IT en France Une enquête Solucom / Ae-SCM Conférence IBM CIO : «Optimisez vos stratégies de Sourcing» Laurent Bellefin Solucom en bref Cabinet indépendant de conseil

Plus en détail

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE Le monde de la formation est en plein bouleversement,

Plus en détail

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014 LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE Réunion du 28 mars 2014 SOMMAIRE PARTIE 1 : Le Cadre de travail Pourquoi réaliser un Projet d Etablissement? Qu est-ce qu un Projet d Etablissement? Un

Plus en détail

Client : AGEFOS PME AQUITAINE Mission : Actions management Année : 2010. Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail

Client : AGEFOS PME AQUITAINE Mission : Actions management Année : 2010. Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail Drroiitt ett oblliigattiions de ll enttrreprriise au rregarrd du code du ttrravaiill Action Objectifs Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail Appréhender les dernières évolutions

Plus en détail

Nouveau processus budgétaire. performance: Le projet tunisien

Nouveau processus budgétaire. performance: Le projet tunisien Nouveau processus budgétaire axé sur le résultat r et la performance: Le projet tunisien Mohsen Thabet Ministère des Finances Unité GBO Atelier GBO Tunis 26-27 27 Juin Plan de l interventionl 1. Système

Plus en détail

Master Administration des Territoires et des Entreprises (ATE)

Master Administration des Territoires et des Entreprises (ATE) Département AES Master Professionnel et de Recherche "Sciences de l'homme et de la Société" Master Administration des Territoires et des Entreprises (ATE) Lieu de la formation : Université Rennes 2 Haute-Bretagne

Plus en détail

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du second degré à temps complet

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du second degré à temps complet Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du second degré à temps complet http://www.ac-montpellier.fr/formation-personnels DOCUMENTS DE REFERENCE : - Arrêté du 1 er juillet 2013 relatif

Plus en détail

Consultation 2014-2015

Consultation 2014-2015 Consultation 2014-2015 Synthèse des résultats de la consultation nationale sur le projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Dispositif de professionnalisation des acteurs de l accueil, l information, l orientation, l emploi, la formation professionnelle initiale (par la voie de l apprentissage) et la formation

Plus en détail

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris «Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris OBJECTIFS 1- Niveau et insertion dans la programmation 2-

Plus en détail

ELABORER UN PROJET D ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF

ELABORER UN PROJET D ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF ELABORER UN PROJET D ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF 1 ELABORER UN PROJET D ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF I. Elaborer le projet SOMMAIRE - L accompagnement éducatif - principes généraux - les volets du projet - Identifier

Plus en détail

Faculté de Psychologie et des Sciences de l Education

Faculté de Psychologie et des Sciences de l Education Faculté de Psychologie et des Sciences de l Education Recherche-accompagnement de projet d innovation pédagogique et organisationnelle au sein du 2 ème degré professionnel de l enseignement secondaire

Plus en détail

PROGRAMME DETAILLE DU «STAGE MASTER DE REPRISE D ENTREPRISE»

PROGRAMME DETAILLE DU «STAGE MASTER DE REPRISE D ENTREPRISE» PROGRAMME DETAILLE DU «STAGE MASTER DE REPRISE D ENTREPRISE» I - CADRER SON PROJET A - Mon profil particulier de repreneur : caractéristiques et points forts B - Mes facteurs clés de réussite et mes points

Plus en détail

Merci beaucoup de votre collaboration

Merci beaucoup de votre collaboration QUESTIONNAIRE ENSEIGNANTS ASSOCIÉS Ce questionnaire permettra de recueillir des informations sur l intégration des technologies de l information et de la communication (TIC) chez les futurs enseignants

Plus en détail

Présentation des guides d audit et du processus d audit d un réseau académique de formation continue

Présentation des guides d audit et du processus d audit d un réseau académique de formation continue Décembre 2011 Inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la Recherche Inspection générale de l'éducation nationale Présentation des guides d audit et du processus d audit d

Plus en détail

Sondage sur le climat. scolaire. Guide d utilisation à l attention des administratrices et des administrateurs

Sondage sur le climat. scolaire. Guide d utilisation à l attention des administratrices et des administrateurs Sondage sur le climat scolaire Guide d utilisation à l attention des administratrices et des administrateurs SONDAGE EN LIGNE Table des matières Introduction...2 Instructions étape par étape à l intention

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

Master CCI. Compétences Complémentaires en Informatique. Livret de l étudiant

Master CCI. Compétences Complémentaires en Informatique. Livret de l étudiant Master CCI Compétences Complémentaires en Informatique Livret de l étudiant 2014 2015 Master CCI Le Master CCI (Compétences Complémentaires en Informatique) permet à des étudiants de niveau M1 ou M2 dans

Plus en détail

Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté

Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté Dr Denis BABORIER CH LONS-LE-SAUNIER 31 Août 2009 La géographie du projet ISYS Projet d informatisation du système de soins Franche-Comté EMOSIST-fc

Plus en détail

MASTER MEEF Mention Premier Degré. Livret de stage M2 étudiants. Année universitaire 2015/2016

MASTER MEEF Mention Premier Degré. Livret de stage M2 étudiants. Année universitaire 2015/2016 MASTER MEEF Mention Premier Degré Livret de stage M2 étudiants Année universitaire 2015/2016 Ce livret a pour objet de vous guider dans la réalisation et le suivi de votre stage en milieu professionnel

Plus en détail

Le nouveau cadre budgétaire

Le nouveau cadre budgétaire Le nouveau cadre budgétaire Le cadre budgétaire actuel des établissements publics locaux d enseignement remonte aux lois de décentralisation de 1983 et à la création des EPLE en 1985 ; il est décrit dans

Plus en détail

MASTER Mention MEEF. «Métiers de l Enseignement, l Education et la Formation Second Degré». Spécialité : HISTOIRE-GEOGRAPHIE

MASTER Mention MEEF. «Métiers de l Enseignement, l Education et la Formation Second Degré». Spécialité : HISTOIRE-GEOGRAPHIE MASTER Mention MEEF «Métiers de l Enseignement, l Education et la Formation Second Degré». Spécialité : HISTOIRE-GEOGRAPHIE Nouveau master mis en place à compter de septembre 2013 pour les M1. Pour le

Plus en détail

LES PERSONNELS. Direction. Secrétariat de direction : Mme Troubat. Secrétariat de gestion : Mme RIBEIRO. 11 Agents de service.

LES PERSONNELS. Direction. Secrétariat de direction : Mme Troubat. Secrétariat de gestion : Mme RIBEIRO. 11 Agents de service. Structure 665 élèves accueillis à la rentrée 2012 Structure de 24 classes et 1 ULIS 6 classes de 6 ème 7 classes de 5 ème 6 classes de 4 ème 5 classes de 3 ème 640 demi-pensionnaires et commensaux 65 personnels

Plus en détail

Livret de suivi de la période de formation en milieu professionnel Certificat d Aptitude Professionnelle Réalisation en Chaudronnerie Industrielle

Livret de suivi de la période de formation en milieu professionnel Certificat d Aptitude Professionnelle Réalisation en Chaudronnerie Industrielle PROJET VERSION DU 20-03-2009 Livret de suivi de la période de formation en milieu professionnel Certificat d Aptitude Professionnelle Réalisation en Chaudronnerie Industrielle MAI 2009 DIRECTION GÉNÉRALE

Plus en détail

UNIVERSITE DE TOULON UFR FACULTE DE DROIT REGLEMENT D EXAMEN ANNEE 2012/2017 LICENCE DROIT MENTION DROIT GENERAL

UNIVERSITE DE TOULON UFR FACULTE DE DROIT REGLEMENT D EXAMEN ANNEE 2012/2017 LICENCE DROIT MENTION DROIT GENERAL UNIVERSITE DE TOULON UFR FACULTE DE DROIT REGLEMENT D EXAMEN ANNEE 01/017 LICENCE DROIT MENTION DROIT GENERAL Les présentes règles s inscrivent dans le cadre réglementaire national défini par les tetes

Plus en détail

Baccalauréat technologique

Baccalauréat technologique Baccalauréat technologique Épreuve relative aux enseignements technologiques transversaux, épreuve de projet en enseignement spécifique à la spécialité et épreuve d'enseignement technologique en langue

Plus en détail

contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :...

contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :... contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :... RENSEIGNEMENTS ÉLÈVE Nom Prénom Adresse Classe Tél. / L élève est autorisé à quitter l institut

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

PARCE QUE L ÉCOLE MÉRITE LE MEILLEUR

PARCE QUE L ÉCOLE MÉRITE LE MEILLEUR Collèges et lycées PARCE QUE L ÉCOLE MÉRITE LE MEILLEUR Depuis 1999, PRONOTE permet à chacun de se familiariser, à son rythme, au numérique à l école. S adressant à toute la communauté éducative, PRONOTE

Plus en détail