Projet d habitat urbain groupé, écologique et auto-promu, dans le Grand Nancy

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet d habitat urbain groupé, écologique et auto-promu, dans le Grand Nancy"

Transcription

1 Projet d habitat urbain groupé, écologique et auto-promu, dans le Grand Nancy Contact : Bernard Tauvel au 5 rue Fabert Nancy Tél : et L idée L idée est d associer 6 ou 8 familles (famille désignant le ou les habitants d un logement) pour auto promouvoir un habitat groupé (habitat entre le collectif et l individuel) 100% écologique, c'est-à-dire selon les critères de ce que sera la RT 2012, voir anticiper la RT L idée est de réinterroger la fonction d habiter et de réinvestir l espace urbain d un quartier sur les terrains trop petits pour du collectif d investissement et trop grands pour de la construction individuelle. L idée est de redonner accès à la propriété à des catégories sociales qui en ont été sorties par les années de spéculation immobilière et de le pérenniser en protégeant ce type d opération des fluctuations du marché. L idée n est ni nouvelle ni originale, elle s inscrit à la fois dans la continuité du Familistère de Godin et des Cités Radieuses de Le Corbusier. L originalité est d y rajouter les exigences écologiques. La traduction actuelle l inscrit dans le mouvement «Eco-Quartier» qui se structure en France depuis quelques années et particulièrement depuis la 1 ère Rencontre Nationale des Coopératives d Habitants (Lyon, mars 2007). L idée se décline en quatre axes : 1. Conception écologique 2. Construction écologique 3. Utilisation écologique 4. Economie écologique 1

2 A-Conception En phase avec un quartier : Le projet doit tenir compte de l environnement architectural et social du quartier pour s y inscrire dans une démarche originale. La configuration idéale est d inscrire le projet dans un quartier desservi le mieux possible afin de limiter au maximum les déplacements mécaniques (commerces, espaces culturels, écoles ). La volonté affichée est de participer à la vie du quartier pour retrouver à la fois une position citoyenne, c'est-à-dire acteur dans sa ville, et conviviale, c est à dire participer à l animation. Un des objectifs est de promouvoir la mixité tant générationnelle que sociale dans un habitat de haute qualité. Avec la plus petite empreinte écologique possible : Limiter l empreinte foncière. Mettre en œuvre la meilleure orientation possible (Nord-Sud). Respecter au maximum le terrain (ex : arbres) et faire avec ses contraintes naturelles. Mieux exploiter les mètres carrés, c'est-à-dire optimiser les fonctions d habitation afin de construire plus petit mais plus efficient (NB : la taille moyenne des logements français a été multipliée par 1,5 depuis 30 ans). Construire pour chacun selon ses besoins et ses désirs plutôt que d imposer des standards de marché. Mutualiser les espaces d utilisations partielles et dévoreuses d énergie que sont la buanderie, l accueil des amis, l atelier de bricolage, la salle de réunion ou de banquet par exemple. Utiliser autant que possible des matériaux renouvelables et locaux. Concevoir un bâtiment dont l utilisation consommera le moins d énergie possible. 2

3 B-Construction La structure utilisera le bois au maximum et celui-ci proviendra des exploitations les plus proches pour une qualité demandée. Cela permettra un chantier rapide et moins consommateur d énergie grise par rapport au traditionnel. Les vitrages seront triples dans les orientations Nord et Est et doubles dans les orientations Sud et Ouest afin de profiter des meilleurs échanges thermiques solaires naturels. Le bâtiment sera isolé suivant des normes au plus prés de celles des maisons passives afin de limiter au maximum les apports de chauffage. Les matériaux d isolation naturels ayant les meilleures qualités de déphasage seront employés (ex : ouate de cellulose). Le système de chauffage sera optimisé pour limiter sa consommation d énergie au minimum. L étanchéité et la ventilation seront spécialement étudiées afin d avoir un environnement sain. La toiture sera végétalisée, si les règles d urbanisme l autorisent, afin d accroître principalement le confort d été. Le système de réchauffement de l eau sanitaire utilisera l énergie solaire L eau de pluie sera récupérée et les eaux grises seront retraitées afin d être réutilisées. Les solutions alternatives de fourniture d électricité seront spécialement étudiées (envisager l apport photovoltaïque). L emprise foncière sera moindre car la construction de logement HQE autorise un COS dépassé de 20% 3

4 C-Utilisation Les apports techniques Ampoules basse consommation, électro-ménager de classe A et eau chaude solaire devraient permettre de diminuer la consommation électrique des deux tiers. La récupération de l eau de pluie du toit et la filtration des eaux grises devraient faire chuter de 70% la consommation d eau potable. Celle-ci serait réservée à l alimentation, la boisson et éventuellement l hygiène corporelle suivant la qualité de l eau filtrée. L eau utilisée pour les lavages des sols, du linge, des personnes, des WC et pour arroser les jardins devraient pouvoir provenir de la récupération et du traitement. L eau chaude sanitaire devra provenir à hauteur de plus de 60% du chauffe eau solaire. Les qualités d isolation et de ventilation du bâtiment devraient permettre un confort thermique satisfaisant à 19 C atteignable avec un système de chauffage suffisamment performant pour espérer des économies de combustible de l ordre de 90%. L isolant devra permettre un décalage thermique de 12h afin de favoriser le confort d été et l apport calorique du soleil l hiver. Le mode de vie Etre dans un quartier correctement équipé doit favoriser les déplacements à pied ou en vélo. La mutualisation de certaines fonctions permet d économiser du matériel, des mètres carrés et de l énergie. C est le cas de la buanderie et de l atelier de bricolage. L accueil d amis pourra se faire dans un espace mutualisé permettant de se passer dans chaque appartement de l inévitable chambre d amis rarement utilisée. Cette solution permet d économiser énormément de mètres carrés et le chauffage qui va avec. Les espaces extérieurs mutualisés autorisent chaque famille à profiter d un degré d équipement impossible en individuel : potager, jardin, bac à sable, balançoire, piscine naturelle, etc Il est permis d imaginer d autres fonctions ou services internes à ce type d habitat qui peuvent être aussi mutualisés : garde d enfant, co-voiturage, vélos collectifs, etc 4

5 D-Economie Ce type de chantier à échelle humaine fait travailler des PME locales qui peuvent être concurrentielles par rapport aux gros constructeurs monopolistiques. Ce type de projet est très ouvert à la diversité sociale pour deux raisons : 1. Comme chacun fait construire suivant son compromis envie/besoins/moyens, tout le monde peut intégrer ce type d opération. 2. En s associant à un bailleur social ou institutionnel, il est possible d intégrer un logement social, ou un logement 3 ème age, ou des logements pour étudiant, ou un logement de personnel d une administration, ou autre. La gestion de type coopérative permet de fonctionner de façon égalitaire quelque soit la puissance financière de chaque membre et de protéger la structure des appétits du marché immobilier. En effet, le bâtiment est géré par une assemblée générale au sein de laquelle chaque appartement permet un droit de vote à son (ou ses) occupant quelque soit leur statut (locataires ou propriétaires) et quelque soit la surface de l appartement. Les adhérents sont propriétaires d une part sociale de la coopérative, elle est indexée sur un indice basé sur l évolution du coût de la vie et non sur la hausse de l immobilier. Cela présente deux avantages : 1. Cette donnée de départ empêche d emblée les spéculateurs de s immiscer dans ce type de projet. 2. Le prix de rachat d une part sociale suivant sensiblement le coût de la vie, les mêmes catégories sociales gardent l accès à ce type de logement. L utilisation de ce type de mécanisme à plus grande échelle pourrait permettre de reconstruire et de pérenniser la mixité sociale et générationnelle dans les cœurs de ville (comme cela se fait en Allemagne). 5

6 Chronologie et actions Eté 2008 Le projet a mûri durant ces deux dernières années au cours desquelles Jeanine et Bernard Tauvel ont auto-construit une maisonnette de loisir dans le Sud de la Meuse tout en se cultivant sur les enjeux écologiques et les solutions dans le bâtiment (livres, revues, conférences et salons). C est pendant l été que la définition du projet s est structurée, en collaboration avec l architecte Vincent Tauvel qui, dès 1984, s était penché sur la problématique de la construction bois en site urbain sur des parcelles résiduelles. Les contacts fructueux noués avec les gens d Eco-Quartier de Strasbourg nous ont permis d évaluer la faisabilité d un tel projet. L accueil très favorable réservé à cette idée par tous nos amis et collègues nous laisse à penser qu il existe aujourd hui un public intéressé par ce type de démarche. Automne 2008 Le périmètre du projet parait suffisamment défini pour passer aux démarches sur quatre axes simultanément : 1. La présentation aux représentants institutionnels territoriaux 2. La recherche des partenaires 3. Le montage juridique et administratif 4. La recherche de terrains Présentation aux acteurs institutionnels. Expliquer et proposer notre démarche aux élus locaux, aux architectes communaux et aux services des CAUE permet de profiter de leurs connaissances du terrain et de leurs conseils avisés pour affiner le projet et le rendre cohérent avec les dynamiques locales. Ils peuvent être ressource pour la recherche et l acquisition du foncier en accord avec les politiques locales. Ils peuvent s approprier le concept afin de le médiatiser et de favoriser de nouvelles initiatives dans ce domaine car : Cela donne une image positive de la collectivité face aux enjeux du développement durable 6

7 Cela permet d expérimenter de nouveaux concepts d habitat Cela concrétise les exigences d Agenda 21 Ces projets amènent des habitants volontaires, donc une population dynamique et pionnière Cela permet de renouveler les relations des citoyens avec les services publics Cela favorise le lien social et la diversité Cela s inscrit dans une démarche architecturale de haute qualité, ce projet est une réponse qualitative face à la démarche quantitative et mercantile des promoteurs immobiliers. Ce projet facilite l accès au logement Cela s inscrit comme élément de réponse à la problématique des gaz à effet de serre et à la précarité énergétique La recherche de terrain. Il faut identifier les terrains possibles dans les quartiers susceptibles d accueillir le projet et se renseigner auprès des services du cadastre sur leur statut administratif afin de contacter les propriétaires pour leur présenter notre démarche. La recherche de partenaires. Une fois le groupe de famille constituée, il sera possible de finaliser l ensemble des fonctions du futur bâtiment et de peaufiner son règlement intérieur. Cela peut se faire : Avec les représentants institutionnels pour mettre en place un éventuel partenariat public-privé. Par voie de presse. Par le bouche à oreille. Le montage administratif et juridique. Il faut définir sous quel statut juridique se positionne le groupe afin de mieux répondre au cahier des charges. Il convient de trouver une formule qui permet de transformer de l investissement foncier en parts sociales. Pour ce faire, nous bénéficierons des résultats des travaux du collectif lyonnais HABICOOP sur toutes les questions juridiques soulevées par ce type d opération. 7

8 Exemple d étude pour le 1er appartement Habitants : Couple sans enfants sous le même toit Fonctions demandées : L appartement cellier Dressin g Cuisine W C Salle de bain Chambre Entrée Bureau atelier Salon salle à manger Les dépendances Parking pour 2 voitures Grenier mini 10 m2 Cave mini 4m2 Les mutualisables Buanderie Appartement d amis Salle de réunions et banquets Parking vélo Atelier de bricolage chauffage Terrasse couverte Orientation SUD 8

9 9

Autopromotion/Habitat Participatif

Autopromotion/Habitat Participatif Autopromotion/Habitat Participatif L autopromotion est un regroupement de familles qui mutualisent leurs ressources pour concevoir réaliser et financer ensemble leur logement au sein d un bâtiment collectif,

Plus en détail

L autopromotion à Strasbourg. La démarche «10 terrains pour 10 immeubles durables»

L autopromotion à Strasbourg. La démarche «10 terrains pour 10 immeubles durables» L autopromotion à Strasbourg La démarche «10 terrains pour 10 immeubles durables» Ville et Communauté urbaine 1 parc de l Étoile 67076 Strasbourg Cedex - France Contact : forum-ecoquartiers@strasbourg.eu

Plus en détail

«Les Terres Blanches» à Pierrevert. Présentation publique de l étude

«Les Terres Blanches» à Pierrevert. Présentation publique de l étude «Les Terres Blanches» à Pierrevert Présentation publique de l étude Date 20 octobre 2010, 18 à 20h30 Lieu : Salle Frâche, Pierrevert Nombre de participants : env 30 Introduction Les animateurs, M Singer

Plus en détail

Un projet d habitat convivial, multi-générationnel, écologique et accessible dans le centre de Montpellier

Un projet d habitat convivial, multi-générationnel, écologique et accessible dans le centre de Montpellier La Coopération à tous les étages Un projet d habitat convivial, multi-générationnel, écologique et accessible dans le centre de Montpellier Contact Association loi 1901 «Habiter c est Choisir» Sébastien

Plus en détail

Les Maisons passives :

Les Maisons passives : Les Maisons passives : l avenir de la réalité Stéphane Perraud LIMOUSIN NATURE ENVIRONNEMENT en LIMOUSIN Sommaire Introduction... P.3 Une Maison passive c est quoi?... P.4 Comment concevoir une Maison

Plus en détail

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Du projet à la réalisation Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Lay Saint Christophe 54 «Notre projet est né en 2006, d une volonté de minimiser notre empreinte écologique. Nous

Plus en détail

1 Concevoir son projet et construire

1 Concevoir son projet et construire Se loger avec l économie sociale et solidaire avec l économie sociale et solidaire 1 Concevoir son projet et construire Soutien à la conception de votre projet de construction ou de rénovation, Assistance

Plus en détail

Projet de lotissement éco-responsable de Folpersviller

Projet de lotissement éco-responsable de Folpersviller Projet de lotissement éco-responsable de Folpersviller Questionnaire aux personnes intéressées (à retourner à Mairie Service Urbanisme 2 rue du Maire Massing 57200 SARREGUEMINES pour le 06 janvier 2012

Plus en détail

Introduction. Quelques chiffres. Répartition par secteur

Introduction. Quelques chiffres. Répartition par secteur Introduction En Europe, le secteur «bâtiment» consomme plus du tiers de l énergie globale. De ce fait, les logements représentent le plus grand gisement d économies d énergie. Ainsi, l amélioration de

Plus en détail

Concours Maison Econome Édition 2011. Présentation des projets lauréats

Concours Maison Econome Édition 2011. Présentation des projets lauréats Concours Maison Econome Édition 2011 Présentation des projets lauréats 3 catégories «particuliers» (3 vélos alloués) Construction : 5 candidats Rénovation : 4 candidats Prix spécial du jury Pas de candidat

Plus en détail

une maison économe Construire Réglementations thermiques : le bâti évolue vers une plus grande performance

une maison économe Construire Réglementations thermiques : le bâti évolue vers une plus grande performance Construire une maison économe Réglementations thermiques : le bâti évolue vers une plus grande performance Les consommations d énergie par m 2 ont été divisées par 6 depuis 1974 : 1 re réglementation thermique

Plus en détail

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter?

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? Intervention de Louardi BOUGHEDADA Vice-Président Energie Climat Communauté Urbaine de Dunkerque DGST Mission Ingénierie

Plus en détail

ÉDITO OFFAGN E À VENDRE MAISONS MODULABLES 3 APPARTEMENTS 2 STUDIOS. infos & vente :

ÉDITO OFFAGN E À VENDRE MAISONS MODULABLES 3 APPARTEMENTS 2 STUDIOS. infos & vente : OFFAGN E H A B ITAT GROU PÉ À VENDRE 18 MAISONS MODULABLES 3 APPARTEMENTS infos & vente : STUDIOS OFFAG N E HGI H A B ITAT GROU PÉ HABITAT GROUPÉ INTERGÉNÉRATIONNEL POURQUOI? La demande en logements ne

Plus en détail

Histoire. En remontant le fil de l histoire...

Histoire. En remontant le fil de l histoire... Histoire En remontant le fil de l histoire... Chronologie 2000 : Proposition d un écoquartier sur l îlot Lombardie 2001 : Elections municipales 2003 : Toujours pas de projet d ensemble 2004 : Arrivée de

Plus en détail

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique CONGRÈS DES ECO-TECHNOLOGIES POUR LE FUTUR 2012 Atelier énergies Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique 14 juin 2012 Lille

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

Eco quartier Vauban Freiburg - Allemagne

Eco quartier Vauban Freiburg - Allemagne Eco quartier Vauban Freiburg - Allemagne En périphérie de Freiburg, à moins de 3 km du centre ville, le quartier Vauban s étend sur 38 hectares, en lieu et place de l'ancienne caserne de l armée française.

Plus en détail

Qu'est-ce que l'habitat participatif? Quels retours d'expériences?

Qu'est-ce que l'habitat participatif? Quels retours d'expériences? Qu'est-ce que l'habitat participatif? Quels retours d'expériences? Comment faciliter la maîtrise d'usage et intégrer la mixité sociale à travers des opérations immobilières innovantes? Journées de l'éco-construction

Plus en détail

1.Présentation Design d espace & Éducation à

1.Présentation Design d espace & Éducation à Éducation à l environnement pour un développement durable & Ancrages disciplinaires Design d espace en LYCÉE PROFESSIONNEL 1.Présentation Design d espace & Éducation à l Environnement pour un Développement

Plus en détail

Réhabilitation basse consommation à destination des ménages en difficulté

Réhabilitation basse consommation à destination des ménages en difficulté CAHIER PRATIQUE Réhabilitation basse consommation à destination des ménages en difficulté CAHIER PRATIQUE Réhabilitation basse consommation à destination des ménages en difficulté prix : 15 TTC ISBN :

Plus en détail

DGALN/Plan Urbanisme Construction Architecture

DGALN/Plan Urbanisme Construction Architecture L énergie de vos projets Monographie Maison de M. Le Pen à Echirolles (Isère) Version finale Marché à procédure adaptée n 1000219 du 25/11/10 28 septembre 2011 DGALN/Plan Urbanisme Construction Architecture

Plus en détail

SYNTHESE DES 4 SEANCES DE TRAVAIL DE L ATELIER DES GARGUES : QUEL QUARTIER DURABLE POUR LE SECTEUR DES GARGUES?

SYNTHESE DES 4 SEANCES DE TRAVAIL DE L ATELIER DES GARGUES : QUEL QUARTIER DURABLE POUR LE SECTEUR DES GARGUES? SYNTHESE DES 4 SEANCES DE TRAVAIL DE L ATELIER DES GARGUES : Densité et forme urbaine Mixité, autonomie d organisation Ressources, énergie, déchets Mobilité et déplacements QUEL QUARTIER DURABLE POUR LE

Plus en détail

CONSTRUIRE MA MAISON AUX NORMES CLIMAT

CONSTRUIRE MA MAISON AUX NORMES CLIMAT OCTOBRE 2015 lesclesdelabanque.com CONSTRUIRE MA MAISON AUX NORMES CLIMAT N 2 LES GUIDES BANCAIRES POUR LE CLIMAT SOMMAIRE CE GUIDE VOUS EST OFFERT PAR Introduction Pourquoi opter pour un logement économe

Plus en détail

une nouveauté terre vivante diffusée par dilisco. www.dilisco.fr

une nouveauté terre vivante diffusée par dilisco. www.dilisco.fr une nouveauté terre vivante diffusée par dilisco. www.dilisco.fr disponible dès le 2 novembre 2015 UNE BIEN BELLE BOITE A OUTILS POUR L AUTOCONSTRUCTEUR! tout ce qu il faut savoir avant de se lancer dans

Plus en détail

L éco-habitat façon MODULA L

L éco-habitat façon MODULA L LE CONCEPT MODULA L Les maisons MODULA L, maisons écologiques en ossature Bois labéllisables BBC de 87m²* à 116 000 TTC** vous sont proposées par Ecomodula. Ces maisons, livrées Hors d eau hors d air,

Plus en détail

ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE

ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE Agenda 21 de Massy Compte rendu de rencontre ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE Contact Catherine LAFEUILLE, directrice de l Agenda 21 local Anne RUELLAN, chargée de mission Mairie de Massy 1, av. du Général

Plus en détail

METAMORPHOSE un projet pour Lausanne. Vevey / 20 mai 2008

METAMORPHOSE un projet pour Lausanne. Vevey / 20 mai 2008 METAMORPHOSE un projet pour Lausanne Vevey / 20 mai 2008 Programme de législature: une continuité Quatre thématiques principales : 1 Les équipements sportifs à Lausanne 2 Les quartiers à haute valeur environnementale

Plus en détail

Challenge éco-construction mars 2015.

Challenge éco-construction mars 2015. 1 Critères évalués Avis Challenge éco-construction mars 2015. Contenu du document : grille d évaluation de l ESITC (page1) Document de présentation du projet rendu en mars 2015 à l E- SITC (pages2 à 15)

Plus en détail

Superficie : 542 hectares (dont 267 hectares agricoles) Démographie : 1572 habitants. Budget communal : 1 975 000

Superficie : 542 hectares (dont 267 hectares agricoles) Démographie : 1572 habitants. Budget communal : 1 975 000 AGENDA 21 Le SÉQUESTRE Présentation de la commune Superficie : 542 hectares (dont 267 hectares agricoles) Démographie : 1572 habitants Budget communal : 1 975 000 LE SEQUESTRE (Budget Agenda 21 : 35 000

Plus en détail

Construction de 3 habitations mitoyennes (Classe énergétique B-B) 06, 08 et 10 rue E. KLEIN Ville de Diekirch Visitez notre site sur www.kalimera.

Construction de 3 habitations mitoyennes (Classe énergétique B-B) 06, 08 et 10 rue E. KLEIN Ville de Diekirch Visitez notre site sur www.kalimera. DK PROMOTION 36, avenue Marie-thérèse Luxembourg (L-2132) Construction de 3 habitations mitoyennes (Classe énergétique B-B) 06, 08 et 10 rue E. KLEIN Ville de Diekirch Visitez notre site sur www.kalimera.lu

Plus en détail

Présentation générale (Labels) Acteur du projet Données économiques Techniques constructives et équipements. Intégration Chantier

Présentation générale (Labels) Acteur du projet Données économiques Techniques constructives et équipements. Intégration Chantier Présentation générale (Labels) Acteur du projet Données économiques Techniques constructives et équipements Intégration Chantier Confort et santé Entretien et gestion Consommation Analyse du cycle de vie

Plus en détail

Le salon de l habitat

Le salon de l habitat Dossier de presse Le salon de l habitat Vous souhaitez rencontrer des professionnels pour la construction, l aménagement intérieur et extérieur d un bien immobilier? Lors du salon de l habitat du Trait,

Plus en détail

GLOSSAIRE ECO HABITAT - [ objectifeko, eco habitat, eco construction, eco renovation ]

GLOSSAIRE ECO HABITAT - [ objectifeko, eco habitat, eco construction, eco renovation ] Aérogénérateur : Un aérogénérateur, ou une éolienne convertit l énergie du vent en énergie mécanique, elle-même transformée en électricité grâce à un générateur Plus d informations sur l aérogénérateur

Plus en détail

Accompagner les collectivités vers la ville durable

Accompagner les collectivités vers la ville durable Accompagner les collectivités vers la ville durable Les Ser vices d Ef f icacité Energétique et Environnementale Leader européen des services en efficacité énergétique et environnementale, Cofely conçoit,

Plus en détail

BATIMENT BIOCLIMATIQUE EVOLUTIF A FONCTION MIXTE Fiche -Résumé

BATIMENT BIOCLIMATIQUE EVOLUTIF A FONCTION MIXTE Fiche -Résumé BATIMENT BIOCLIMATIQUE EVOLUTIF A FONCTION MIXTE Fiche -Résumé Équipe: N. CHAUVINEAU (Ingénieur), L. COURTOIS (Architecte DPLG), C. RIBEIRO (Architecte DPLG), P. RIDGWAY (Architecte BA dip Arch.), E. WOZNY

Plus en détail

Fiche-conseil I Urbanisme

Fiche-conseil I Urbanisme Maison individuelle, Vancé - Sarthe Fabienne Paumier, architecte Fiche-conseil I Urbanisme Bien penser pour bien construire De la recherche du terrain à l aménagement de sa maison et de son jardin, le

Plus en détail

Construction d un bâtiment industriel/tertiaire plus un logement au standard passif à Schlierbach

Construction d un bâtiment industriel/tertiaire plus un logement au standard passif à Schlierbach > Architecte / Bureau d'études Appel à projets bâtiments économes en énergie Cette fiche a été réalisée dans le cadre du deuxième appel à projets «bâtiments économes en énergie» lancé début 2009 par l

Plus en détail

Point presse du 17 juillet 2012. Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables

Point presse du 17 juillet 2012. Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables Point presse du 17 juillet 2012 Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables Avant-propos La Ville d Alès et la Communauté d agglomération du Grand

Plus en détail

Développer un quartier durable Mode d emploi

Développer un quartier durable Mode d emploi Développer un quartier durable Mode d emploi Pensons à l avenir Programme : Notre responsabilité dans l évolution du climat Intérêts d une politique de réduction des émissions de CO2 Quartier durable :

Plus en détail

Habitats groupés habitats coopératifs

Habitats groupés habitats coopératifs Habitats groupés habitats coopératifs construire sa maison dans une démarche de développement durable Le terme d habitat groupé renvoie plus à une manière d habiter qu à une typologie d habitat à proprement

Plus en détail

3 0La maison BBC, une réalité

3 0La maison BBC, une réalité 3 0La maison BBC, une réalité Dès le 1 er janvier 2013, la maison BBC sera la maison de référence. Innover pour le plus grand nombre Pour tous les futurs propriétaires de maisons individuelles neuves,

Plus en détail

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous SEPTEMBRE 2011 DOSSIER de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous Maison AA Natura Inscrite dans une démarche de développement

Plus en détail

RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR DES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT

RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR DES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT Imprimé sur papier composé de 60 % de fibres recyclées, 40 % de fibres vierge RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR DES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT AU CŒUR DES VILLES, UN CHAUFFAGE ÉCOLOGIQUE À PARTIR DU RÉSEAU D ASSAINISSEMENT,

Plus en détail

LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LES COPROPRIÉTAIRES

LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LES COPROPRIÉTAIRES Socateb, expert en traitement de façades. SOCATEB, ACTEUR DU SALON DE LA COPROPRIÉTÉ LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LES COPROPRIÉTAIRES DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2015 Le mot du Président

Plus en détail

Chaudière gaz à basse température & à condensation

Chaudière gaz à basse température & à condensation Primes & Démarches Administratives Il est important de préciser que toutes les démarches administratives sont prises en charge par la SPRL Kreusch Frères (Bernard Kreusch) même que nous sommes là pour

Plus en détail

le signe de la qualité

le signe de la qualité MAÎTRES D OUVRAGE COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Pour vos projets de logements, nous avons créé le signe de la qualité Notre approche face aux nouveaux enjeux 2 Des réponses adaptées aux évolutions de l habitat

Plus en détail

bioclimatique? Comment concevoir sa maison

bioclimatique? Comment concevoir sa maison Petites Machines à Habiter Projet Radiaterre de Arnaud S Comment concevoir sa maison bioclimatique? Région Ouest, climat océanique Climat venteux sans excès thermique, avec des hivers doux, des étés relativement

Plus en détail

MAISON POSITIVE DOSSIER : LES «MÉTIERS VERTS» RECRUTENT! Page 59. Deux exemples détaillés DE RÉNOVATION Page 38

MAISON POSITIVE DOSSIER : LES «MÉTIERS VERTS» RECRUTENT! Page 59. Deux exemples détaillés DE RÉNOVATION Page 38 MAISON POSITIVE VERS LE ZÉRO ÉNERGIE! N 2 MAI-JUIN 4,50 MAISON POSITIVE Le guide pratique du confort énergétique DOSSIER : LES «MÉTIERS VERTS» RECRUTENT! Page 59 P 22 CHALET : PETITE RÉNOVATION TRÈS PERFORMANTE

Plus en détail

autosuffisante autonome 0% de pollution pas de CO 2 Aucun frais de consommation en chauffage, électricité, eau potable Plus de black-out

autosuffisante autonome 0% de pollution pas de CO 2 Aucun frais de consommation en chauffage, électricité, eau potable Plus de black-out crée Pour 258.733 TVAC Prix hors terrain et frais d architecte (± 5%) autosuffisante 0% de pollution pas de CO 2 Aucun frais de consommation en chauffage, électricité, eau potable Plus de black-out AUTOSUFFISANTE

Plus en détail

Nouvelle usine éco-responsable

Nouvelle usine éco-responsable Nouvelle usine éco-responsable Bibal investit dans un bâtiment d avenir Pour gérer sa croissance tout en respectant l environnement, Philippe BERTRAND, PDG des Cafés BIBAL, a pris le parti de construire

Plus en détail

Champis. Éco lotissement. Garnier. présentation. Alja Darribère Conception éco-lieux

Champis. Éco lotissement. Garnier. présentation. Alja Darribère Conception éco-lieux Champis Éco lotissement Garnier Alja Darribère Conception éco-lieux présentation Présentation Principes L'écolotissement Garnier, lotissement durable Le lotissement écologique repose sur des principes

Plus en détail

Mode de vie et consommation responsable

Mode de vie et consommation responsable E 2 Mode de vie et consommation responsable Vélizy-Villacoublay développe déjà de nombreuses actions en faveur du développement durable. Mais la prise en compte de ce concept n est pas encore devenue un

Plus en détail

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur.

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Réduire par 10 les consommations de chauffage Bâtiments existants : besoins en chauffage de 180 à 300 kwh/m².an Objectif :

Plus en détail

exercice pratique d aménagement d une unité d habitation Exemple d un bâtiment de bureaux à reconvertir en logement

exercice pratique d aménagement d une unité d habitation Exemple d un bâtiment de bureaux à reconvertir en logement exercice pratique d aménagement d une unité d habitation Exemple d un bâtiment de bureaux à reconvertir en logement etape 1 : étudier le site et ses contraintes - à partir de plans et photographies aériennes

Plus en détail

La RT 2012... 2. les labels énergétiques

La RT 2012... 2. les labels énergétiques 1.2.2. RT 2012 ChapitRe Règlementation thermique 1 - Réglementation et labels - Volet pratique La RT 2012... La Rt 2012, publiée au Journal Officiel le 27 octobre 2010, intègre les conclusions du Grenelle

Plus en détail

Quartier Beau Soleil. Zone d Amd. Aménagement Concerté

Quartier Beau Soleil. Zone d Amd. Aménagement Concerté Quartier Beau Soleil Zone d Amd Aménagement Concerté Présentation générale du cahier des charges et de la démarche d accompagnement auprès des acquéreurs Cabinet D.LENOIR ACCOMPAGNEMENT DES PROJETS INDIVIDUELS

Plus en détail

Challenge Construction Durable 2014. Réhabilitation du bâtiment C

Challenge Construction Durable 2014. Réhabilitation du bâtiment C Challenge Construction Durable 2014 Réhabilitation du bâtiment C Challenge Construction Durable 2014 1. Introduction 2. Analyse et proposition architecturale 3. Traitement de l enveloppe 4. Accessibilité

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

REUSSIR SON PROJET. de bâtiment durable. Offre de service aux collectivités. Actions financées par :

REUSSIR SON PROJET. de bâtiment durable. Offre de service aux collectivités. Actions financées par : REUSSIR SON PROJET de bâtiment durable Offre de service aux collectivités Actions financées par : Accompagnement des collectivités Un projet de bâtiment durable? Ce service d accompagnement est là pour

Plus en détail

DESIGN INTÉGRÉ + DÉVELOPPEMENT RÉSIDENTIEL. MICHEL LAUZON, architecte et associé principal

DESIGN INTÉGRÉ + DÉVELOPPEMENT RÉSIDENTIEL. MICHEL LAUZON, architecte et associé principal DESIGN INTÉGRÉ + DÉVELOPPEMENT RÉSIDENTIEL MICHEL LAUZON, architecte et associé principal SOMMAIRE 1. DESIGN INTÉGRÉ A. LIGNES DIRECTRICES B. DÉFINITION DE L IDENTITÉ C. DESIGN ARCHITECTURAL D. COMMUNICATION

Plus en détail

Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement

Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement Conférence de presse Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement 13 septembre 2012 Régime actuel (2008-2012)

Plus en détail

La maison individuelle : 3 exemples dans le Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse. Les Parcs sont des territoires d innovation

La maison individuelle : 3 exemples dans le Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse. Les Parcs sont des territoires d innovation La maison individuelle : 3 exemples dans le Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse Les Parcs sont des territoires d innovation ENJEUX Aborder la question à l échelle du territoire en croisant

Plus en détail

«Qu est-ce que la MOUS lutte contre l habitat indigne?»

«Qu est-ce que la MOUS lutte contre l habitat indigne?» «Qu est-ce que la MOUS lutte contre l habitat indigne?» Interventions dans le cadre de la MOUS Qu est-ce que l habitat indigne? «Constituent un habitat indigne les locaux utilisés aux fins d habitation

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

Equipe pédagogique de génie civil et de génie énergétique du lycée Henri Gaudier Brzeska de Saint Jean de Braye

Equipe pédagogique de génie civil et de génie énergétique du lycée Henri Gaudier Brzeska de Saint Jean de Braye Equipe pédagogique de génie civil et de génie énergétique du lycée Henri Gaudier Brzeska de Saint Jean de Braye Réflexion de départ Nous devons réduire nos consommations d énergie, de matière première

Plus en détail

ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE

ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE Agenda 21 de Massy Compte rendu de rencontre ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE Jeudi 12 juin 2008 Salle Faro 20h30 Agenda 21 de la Ville de Massy p 1/5 Contact Catherine LAFEUILLE, directrice de l Agenda

Plus en détail

La rénovation énergétique à l échelle des quartiers : quelles ambitions et quelles réalités?

La rénovation énergétique à l échelle des quartiers : quelles ambitions et quelles réalités? La rénovation énergétique à l échelle des quartiers : quelles ambitions et quelles réalités? E dans l AU 21 janvier 2013 Le poids de l énergie Que se passe t il quand l énergie n est pas produite localement?

Plus en détail

«Fonds communal d encouragement pour le développement durable»

«Fonds communal d encouragement pour le développement durable» «Fonds communal d encouragement pour le développement durable» Dispositions Art. 1 - Bénéficiaires Les mesures d encouragement définies par les présentes dispositions du «Fonds communal d encouragement

Plus en détail

De la conception à la réalisation

De la conception à la réalisation De la conception à la réalisation d une maison BBC, à énergie positive Gaël LHENRY et Hélène SINGEZ 09 avril 2010 Un pôle de compétences au service des maîtres d ouvrage publics et privés CAeP, versdes

Plus en détail

"Performance énergétique et énergies renouvelables"

Performance énergétique et énergies renouvelables "Performance énergétique et énergies renouvelables" Programme cofinancé par l Union européenne -Fonds européen de développement régional L Union européenne investit dans votre avenir L'aménagement de l'écoquartier

Plus en détail

SAVOIR ET APPRENDRE LA SOCIÉTÉ À 2000 W «L ÉNERGIE» LES ÉNERGIES FOSSILES: UN HÉRITAGE DÉVALISÉ. www.forum1203.ch

SAVOIR ET APPRENDRE LA SOCIÉTÉ À 2000 W «L ÉNERGIE» LES ÉNERGIES FOSSILES: UN HÉRITAGE DÉVALISÉ. www.forum1203.ch LA SOCIÉTÉ À 2000 W LES ÉNERGIES FOSSILES: UN HÉRITAGE DÉVALISÉ «L ÉNERGIE» Réalisé grâce au soutien de l État de Genève, Département du territoire LA SOCIÉTÉ À 2000 W LE TEMPS DU RENOUVELABLE EST ENTRE

Plus en détail

Aides financières étatiques 2013 2016. www.myenergy.lu

Aides financières étatiques 2013 2016. www.myenergy.lu Aides financières étatiques 2013 2016 www.myenergy.lu myenergy infopoint Hotline 8002 11 90 Le ministère du Développement Durable et des Infrastructures soutient les particuliers, les a.s.b.l., les sociétés

Plus en détail

L'habitat groupé ou autopromotion

L'habitat groupé ou autopromotion Réunion du Groupe Technique Logement Jeudi 24 mars 2011 L'habitat groupé ou autopromotion Introduction Martine TEIL Première partie : Qu est-ce que l habitat groupé ou autopromotion? Audrey MOROT, association

Plus en détail

MESURES ÉNERGÉTIQUES POUR LES PLAINES-DU-LOUP

MESURES ÉNERGÉTIQUES POUR LES PLAINES-DU-LOUP 26 MESURES ÉNERGÉTIQUES POUR LES PLAINES-DU-LOUP LA VILLE EN MARCHE VERS LA SOCIÉTÉ À 2000 W! 2000 W, c est une valeur théorique qui correspond à la puissance continue que devrait fournir à l année un

Plus en détail

ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE

ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE THEME : L ECO-CONSTRUCTION SE CONCRETISE À MASSY Mardi 29 mai 2012 Espace Sportif Mogador 20h30 Contact Catherine LAFEUILLE, directrice de l Agenda 21 local Mairie de

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

PISCINES ET DÉVELOPPEMENT DURABLE QUELLES OPPORTUNITÉS?

PISCINES ET DÉVELOPPEMENT DURABLE QUELLES OPPORTUNITÉS? PISCINES ET DÉVELOPPEMENT DURABLE QUELLES OPPORTUNITÉS? Rémy KERVADEC, ETHIS Ingénierie PEUT-ON PARLER RAISONNABLEMENT DE DÉVELOPPEMENT DURABLE S'AGISSANT DE PISCINES? La piscine est un bâtiment très énergivore

Plus en détail

EcoQuartier VAUBAN BESANCON (25)

EcoQuartier VAUBAN BESANCON (25) BESANCON (25) AMENAGEMENT FONCIER Préambule La ville de Besançon souhaite, à travers la reconversion de la Caserne Vauban, une réalisation exemplaire sous forme d un écoquartier. Ce nouvel aménagement,

Plus en détail

abaca re 13 - d abaca IMMOBILIER vous offre une sélection de biens

abaca re 13 - d abaca IMMOBILIER vous offre une sélection de biens abaca re 13 - d le magazine juillet 2013 abaca IMMOBILIER vous offre une sélection de biens dans ce numéro RE 13 D, et retrouver + de 250 biens à vendre sur notre site internet ou en agence. Et retrouver

Plus en détail

IMMEUBLE BASSE ENERGIE

IMMEUBLE BASSE ENERGIE L e s T e r r a s s e s de CHÔDES b y C y p r e s s G r o u p IMMEUBLE BASSE ENERGIE 9 appartements de standing A V E N D R E L e s T e r r a s s e s d e C H Ô D E S L e s T e r r a s s e s d e C H O D

Plus en détail

LES coteaux R é s i d e n c e s - N a m u r

LES coteaux R é s i d e n c e s - N a m u r LES LES concept I architecture I estéthique I modernité Bienvenue à Namur Prenez vos quartiers dans la capitale wallonne Namur, capitale de la Wallonie et ville universitaire est appréciée pour la qualité

Plus en détail

RÉSUMÉ 01 INTRODUCTION 03

RÉSUMÉ 01 INTRODUCTION 03 RÉSUMÉ Au cours des dernières années, une évolution de l intérêt humain envers l écologie et l environnement s est fait remarquer. En effet, les gens se soucient de plus en plus de leur emprunte écologique

Plus en détail

Morgane Développement Durable

Morgane Développement Durable Morgane Développement Durable Morgane Développement Durable Savoie Technolac - BP 236 12 allée du Lac de Garde 73374 Le Bourget du Lac Cedex Telephone : +33(0)6 71 89 26 42 contact@morgane-developpement-durable.eu

Plus en détail

[LES JARDINS DE PARACELSE] le OFF du DD 2015. Les Jardins de Paracelse Rousset. programmes immobiliers à taille humaine pour le développement durable

[LES JARDINS DE PARACELSE] le OFF du DD 2015. Les Jardins de Paracelse Rousset. programmes immobiliers à taille humaine pour le développement durable Les Jardins de Paracelse Rousset réalisation d une éco-résidence de 7 maisons bioclimatiques à énergie positive Promeco h promotion pour l éco-habitat AI Project Greenlogic programmes immobiliers à taille

Plus en détail

CRÉATION DE BUREAUX Etude préalable SIVOM de RIEUX Commune de SALLE SUR GARONNE

CRÉATION DE BUREAUX Etude préalable SIVOM de RIEUX Commune de SALLE SUR GARONNE CRÉATION DE BUREAUX Etude préalable SIVOM de RIEUX Commune de SALLE SUR GARONNE Stéphane COUDERC AVRIL 2011 Conseil d Architecture d Urbanisme et de l Environnement de la Haute-Garonne 1, rue Matabiau-31

Plus en détail

LES PROBLEMES ÉNERGETIQUES DE NOTRE IMMEUBLE. (Synthèse de l audit énergétique)

LES PROBLEMES ÉNERGETIQUES DE NOTRE IMMEUBLE. (Synthèse de l audit énergétique) LES PROBLEMES ÉNERGETIQUES DE NOTRE IMMEUBLE (Synthèse de l audit énergétique) 1 Un constat alarmant Une consommation en augmentation légère mais régulière 195 190 185 180 175 170 165 160 Consommation

Plus en détail

Plan Climat-Energie Territorial

Plan Climat-Energie Territorial Plan Climat-Energie Territorial Carnet de Voyage au Vorarlberg, Juillet 2011 Axe IV : Relier & informer les acteurs locaux Objectif 2 : Encourager l exemplarité Voyage d études au Vorarlberg sur l architecture

Plus en détail

La nouvelle place de l habitant

La nouvelle place de l habitant FORUM DES NOUVEAUX ENJEUX ET BESOINS DE LA VILLE La nouvelle place de l habitant 24 et 25 novembre 2012 Lille Grand Palais Synthèse de la conférence Sommaire La nouvelle place de l habitant... 3 L association

Plus en détail

L assistance à maîtrise d ouvrage d Inddigo Dossier de presse

L assistance à maîtrise d ouvrage d Inddigo Dossier de presse Biocoop d Epône L assistance à maîtrise d ouvrage d Inddigo Dossier de presse Février 2011 Crédit photo : Cabinet Wazé & Associés Charlotte DUDIGNAC Responsable Communication Ligne directe : 01 42 46 85

Plus en détail

36% T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE

36% T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE 36% DE CRÉDIT D'IMPÔTS Loi de finance 2011 T.Flow Un système révolutionnaire 2 en 1 Seul

Plus en détail

Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014. Réunion du 25 Novembre 2009

Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014. Réunion du 25 Novembre 2009 Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014 Réunion du 25 Novembre 2009 Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014 1. Situation et contexte urbain 2.

Plus en détail

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012 Réglementation thermique Avec Maison Hibou Avec Maisons CTVL MAISON HIBOU FOUSSE INDUSTRIES

Plus en détail

Chauffage par pompe à chaleur. Construction neuve. Guide. des solutions durables CIAT N 08.54 B

Chauffage par pompe à chaleur. Construction neuve. Guide. des solutions durables CIAT N 08.54 B Chauffage par pompe à chaleur Construction neuve u n i v e r s a l c o m f o r t 0 810 810 142 Guide des solutions durables CIAT N 08.54 B Pompes à chaleur : faites le plein d avantages! Pompe à chaleur

Plus en détail

Maison passive et à énergie positive à Issy-les-Moulineaux

Maison passive et à énergie positive à Issy-les-Moulineaux Bâtiments Matériaux Opérations Installations Maison passive et à énergie positive à Issy-les-Moulineaux B ÂTIMENTS L atelier d architecture Pascal Gontier a construit une maison passive à Issy-les-Moulineaux.

Plus en détail

PRESENTATION DE L ASSOCIATION DANS LE CADRE DU

PRESENTATION DE L ASSOCIATION DANS LE CADRE DU PRESENTATION DE L ASSOCIATION DANS LE CADRE DU Association Loi 1901 Jacques Trémon Président de Clairlieu Eco-Défi Contact : clairlieuecodefi@laposte.net Site : http://www.clairlieuecodefi.fr Au sommaire

Plus en détail

Construction d une maison Passive écologique. Le Stanco 22300 LANNION. Maitres d ouvrage : Gael et Gwen DUBOUAYS

Construction d une maison Passive écologique. Le Stanco 22300 LANNION. Maitres d ouvrage : Gael et Gwen DUBOUAYS Construction d une maison Passive écologique Le Stanco 22300 LANNION Maitres d ouvrage : Gael et Gwen DUBOUAYS Architecte : Atelier Rubin / tonquedec Constructeur : Tycoat construction / Plestin les grèves

Plus en détail

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme Maison individuelle - Sarthe Philippe Rousseau, architecte Fiche-conseil I Urbanisme Bien implanter sa maison Décider de construire une maison nécessite de réfléchir à son implantation. En effet, toute

Plus en détail