ANNEXE 3 : CARACTÉRISATION DES ÉQUIPEMENTS DE TYPES SPORTIF, CULTUREL, TOURISTIQUE, D ÉDUCATION ET DE SANTÉ

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ANNEXE 3 : CARACTÉRISATION DES ÉQUIPEMENTS DE TYPES SPORTIF, CULTUREL, TOURISTIQUE, D ÉDUCATION ET DE SANTÉ"

Transcription

1 A3-1 ANNEXE 3 : CARACTÉRISATION DES ÉQUIPEMENTS DE TYPES SPORTIF, CULTUREL, TOURISTIQUE, D ÉDUCATION ET DE SANTÉ 1. LA MÉTHODOLOGIE 1.1 La terminologie Les termes d équipement, d infrastructure, de service et d activité méritent d être clarifiés. On peut les définir de la manière suivante : Équipement comme un bâtiment, un local, un aménagement, une installation ou un espace destiné à produire des biens ou des services qui permettent d assurer à une population (résidants, travailleurs, entreprises) les services collectifs dont elle a besoin. L équipement forme généralement sur le territoire un ensemble bien défini. Infrastructure comme les ouvrages et les réseaux qui servent de support au fonctionnement d une collectivité, soit le transport des personnes, des biens et des matériaux (exemples : voies de circulation, réseaux et canalisation d aqueduc et d égout, etc). Services comme les fonctions assumées par une municipalité pour le bien-être de la population qui vit ou travaille dans la municipalité (exemples : transport en commun, protection incendie, logement social). Activités soient les événements spéciaux soutenus par les municipalités. Il s agit notamment d activités ou d événements à caractère culturel, sportif ou autre (exemple : un festival, un marathon, une entente de coopération ). Ces événements ne se tiennent pas toujours dans un équipement, mais ils peuvent nécessiter certains services municipaux de soutien, ou caractériser certains espaces en leur donnant une vocation. De même, les sites ou les quartiers patrimoniaux ne sont pas du domaine de l équipement, mais ils nécessitent des investissements et un entretien. Ils représentent aussi un aspect important de l offre culturelle ou touristique d une région. Le schéma métropolitain, dans la partie III comprenant les mesures d aménagement et de développement, vise les équipements de portés métropolitaine et supramétropolitaine. 1.2 Les critères Le caractère supralocal des interventions dépend de leurs effets de débordement sur le territoire de plus d une municipalité. Afin d évaluer ces effets de débordement, cinq critères d évaluation sont utilisés, à savoir : la notoriété, la spécialisation, l unicité et l originalité, le rayonnement et la coordination. Certains critères s appliquent plus particulièrement à un type d intervention comme l indiquent la définition des critères et le tableau qui suivent. Toutefois, la notion de réseau métropolitain pour certains équipements ajoute une dimension métropolitaine qui n existerait pas, par ailleurs, si l on considère seulement l équipement en tant que tel. Bien que le rayonnement et la notoriété soient deux facteurs importants pour catégoriser le caractère supralocal d une activité, son degré de spécialisation peut toutefois être important également. En effet, la spécialisation d une activité ou d un groupe d activités peut mieux définir une région métropolitaine comparativement à d autres.

2 A3-2 Projet de schéma métropolitain d aménagement et de développement ÉQUIPEMENT INFRASTRUCTURE SERVICE SITE ACTIVITÉ Notoriété S applique S applique Spécialisation S applique Peut s appliquer Unicité S applique S applique Rayonnement Coordination S applique Peut s appliquer si considéré en réseau TABLEAU 3A-1 Application des critères Peut s appliquer si on regarde la vocation S applique S applique S applique S applique Notoriété de l équipement ou de l activité : ces équipements sont destinés non seulement à la population de la région métropolitaine, mais ont aussi pour vocation d attirer une clientèle importante extérieure à la région. Ces équipements et ces activités constituent des attraits de grande importance pour la région métropolitaine et sont souvent identifiés à la région plutôt qu à la municipalité. Exemple : un équipement touristique ou un festival de grande renommée. Spécialisation de l équipement : Équipement que la région métropolitaine doit posséder, mais dont le niveau de spécialisation fait en sorte qu un seul équipement peut se retrouver sur ce territoire. L équipement dessert une clientèle supralocale; il est unique en raison de l étroitesse du marché ou parce qu il s adresse à une clientèle spécialisée. Exemple : un port ou un aéroport, un musée, un centre sportif. L unicité et l originalité d un équipement ou d un site Un équipement ou un site d intérêt public et collectif pour l ensemble de la région métropolitaine en raison de son caractère unique et original. Une proportion importante des utilisateurs provient de l extérieur de la municipalité. Exemple : un musée, un lieu de diffusion, un parc qui comporte une vocation spécifique et qui attire une forte proportion d utilisateurs provenant de l extérieur de la municipalité. Le rayonnement de l équipement, du service ou de l activité Équipements, services et activités qui, par leur nature, génèrent des retombées économiques pour la région métropolitaine. Les bénéfices ne peuvent se limiter à la municipalité qui offre le service, possède l équipement ou finance l activité. Ces équipements, ces services et ces activités ont des effets structurants sur la région métropolitaine. Exemple : les services de promotion touristique, économique et culturelle. Ce critère peut également s appliquer lorsque l équipement ou le service produit des effets négatifs plutôt que des bénéfices. Exemple : un site d enfouissement des ordures situé à la limite du territoire d une municipalité engendrant des inconvénients pour les résidants d une autre municipalité demeurant dans les secteurs avoisinants. La nécessité de Coordination d une infrastructure ou d un service sur le territoire de plus d une municipalité. Infrastructures et services qui couvrent le territoire de plusieurs municipalités et qui nécessitent une concertation de ces dernières afin que les services soient organisés de façon logique et efficace. Ces services et ces infrastructures nécessitent généralement une certaine intégration ou standardisation sur le territoire. Il s agit notamment des réseaux liés au transport et autres utilités publiques, mais le critère peut aussi ne s appliquer qu à une partie du réseau. Exemple : le transport en commun, le réseau routier artériel.

3 ANNEXE 3 : CARACTÉRISATION DES ÉQUIPEMENTS DE TYPES SPORTIF, CULTUREL, TOURISTIQUE, D ÉDUCATION ET DE SANTÉ A L envergure Selon l ampleur des effets de débordements produits, on peut classer les interventions municipales en trois niveaux d envergure ou de portée, à savoir : Intermunicipale ou régionale : touche plus d une municipalité ou plus d un arrondissement de la CMM. Métropolitaine : touche le territoire des cinq secteurs de la CMM. Supramétropolitaine : touche l ensemble des secteurs de la CMM et l extérieur du territoire métropolitain. Pour simplifier la démarche d identification des interventions à portée métropolitaine, il faut que ces interventions répondent à deux des critères de spécialisation : l unicité, le rayonnement, la coordination à l échelle de la région métropolitaine. Pour qu une intervention soit supramétropolitaine, elle doit aussi combiner le critère de notoriété. TABLEAU 3A-2 Portée de l intervention en fonction des critères SUPRAMÉTROPOLITAINE MÉTROPOLITAINE INTERMÉDIAIRE OU RÉGIONALE Notoriété Oui Spécialisation Unicité Rayonnement Coordination Deux des critères à l échelle de la région métropolitaine Deux des critères à l échelle de la région métropolitaine Un des critères 2. LES ÉQUIPEMENTS À CARACTÈRE MÉTROPOLITAIN SELON LA LOI DE LA CMM Dans le cadre des articles 156 et 157 de la Loi sur la CMM, la Communauté finance actuellement cinq équipements culturels ou récréotouristiques, soient le Jardin botanique, l Insectarium, le Planétarium, le Biodôme et le Cosmodôme.

4 A3-4 Projet de schéma métropolitain d aménagement et de développement 3. CARACTÉRISATION DES ÉQUIPEMENTS SPORTIFS, CULTURELS ET TOURISTIQUES Définition Afin d établir la grille des équipements de portée métropolitaine de types culturel, récréotouristique et sportif, un premier inventaire des équipements et des activités dans ces différents domaines a été effectué sur le territoire de la CMM. Cette recension a permis de dresser une typologie des équipements dans chaque domaine à partir des cinq critères retenus et de leurs enjeux spécifiques. L information provient de données, de rapports ou d études disponibles auprès des ministères et des organismes œuvrant dans ces domaines sur le territoire de la région métropolitaine. Cette recension d équipements, ainsi que l information disponible sur leur capacité et leur achalandage, a permis de dresser une classification des équipements et des activités à portées métropolitaine et supramétropolitaine dans chaque domaine. Afin d assurer une cohérence, cette classification a visé à créer des catégories mutuellement exclusives. Ainsi, certains équipements qui pouvaient se retrouver dans plusieurs catégories ont été décomposés en éléments. C est le cas, par exemple, du Stade olympique (stade, tour, centre olympique). Cette grille préliminaire sera confrontée aux enjeux sectoriels et aux intervenants clés des différents secteurs, de manière à faire l objet d une validation lors de la consultation prévue à la suite de l adoption du projet de schéma métropolitain. 3.1 Les équipements sportifs d excellence Les équipements sportifs incluent les stades, les arénas, les piscines, les pistes de course et les centres sportifs. Les équipements de sport d excellence peuvent accueillir des compétitions sportives internationales ou sont les lieux d entraînement des sportifs de haut niveau. Les compétitions sportives internationales ainsi que les équipes locales attirent des touristes et sont des vecteurs de promotion d une région métropolitaine à l étranger. Par ailleurs, certains complexes sportifs sont spécialisés dans la mesure où ils offrent une grande variété d équipements ou des équipements de grande capacité. TABLEAU 3A-3 Les équipements sportifs d excellence SUPRAMÉTROPOLITAIN Équipement sportif qui accueille régulièrement des compétitions nationales ou internationales ou qui abrite une équipe métropolitaine et qui compte sièges et plus. : Aréna du Centre Bell Nbre de sièges Stade Percival Molson de l Université McGill Stade olympique et centre sportif olympique Piste de course et bassin olympique du parc Jean-Drapeau Omnium de tennis du parc Jarry Hippodrome MÉTROPOLITAIN Complexe sportif multifonction pouvant accueillir des compétitions nationales ou internationales, mais dont l objectif premier est l entraînement de sportifs de haut niveau et la desserte d une partie de la population métropolitaine et qui compte 500 sièges et plus. : Nbre de sièges Centre sportif de l Université McGill Centre sportif de l Université Concordia Centre sportif de l Université de Montréal Centre Pierre-Charbonneau Centre sportif collège Édouard-Montpetit 500 Centre aquatique de Pointe-Claire 550 Parc équestre de Blainville Complexe sportif Claude- Robillard 7 500

5 ANNEXE 3 : CARACTÉRISATION DES ÉQUIPEMENTS DE TYPES SPORTIF, CULTUREL, TOURISTIQUE, D ÉDUCATION ET DE SANTÉ A Les équipements culturels Les équipements culturels regroupent les bibliothèques, les musées, les écomusées, les centres d archives, les centres d interprétation, les centres d exposition (les galeries d art, les centres culturels ), et les lieux de diffusion (théâtres et salles de spectacle). La plupart des bibliothèques publiques sont municipales, à l exception des bibliothèques universitaires et ne sont pas considérées dans le présent exercice. Pour chaque catégorie d équipements, il est utile de distinguer certains équipements qui contribuent à la définition de la région métropolitaine de Montréal à la fois par sa notoriété, son rayonnement, sa capacité et sa spécialisation. Par ailleurs, d autres équipements, sans remplir tous ces critères, offrent un caractère unique par leur capacité ou par leur spécialisation. Considérés en réseau, ils constituent une offre d importance pour une région métropolitaine, même si leur rayonnement est peu ou pas international. Les équipements liés à la formation culturelle, comme les écoles ou les conservatoires, sont considérés comme étant à portée métropolitaine. Les centres d artistes en arts visuels et en arts médiatiques sont des organismes à but non lucratif, dirigés par un conseil d administration comptant une majorité d artistes, et qui ont pour mandat de favoriser la création, la production ou la diffusion d œuvre en arts visuels ou en arts médiatiques. Ces organismes mettent à la disposition des artistes des locaux, de l équipement, des services, de la documentation et des ressources spécialisées. Ils organisent des conférences, des expositions, des activités de formation ou de perfectionnement; ils accueillent des artistes pour des séjours de production et ils produisent des publications. Ils se répartissent de manière relativement homogène sur le territoire. Ils sont considérés de nature locale, voire intermunicipale Théâtres et salles de spectacle Plusieurs aspects sont à considérer lorsque l on regarde les lieux de diffusion que sont les théâtres et les salles de spectacles : leur capacité; le fait qu ils soient consacrés ou non à la diffusion certains lieux sont complémentaires et situés dans des centres communautaires, des établissements éducatifs, des églises, des hôtels de villes, des bibliothèques ou des équipements sportifs; leur caractère spécialisé ou pluridisciplinaire; s ils sont associés à un centre de production de spectacles. D emblée, les lieux de diffusion qui ne sont pas consacrés exclusivement à cette fonction sont écartés de la présente analyse. Par ailleurs, la capacité de l équipement est un bon indicateur de son rayonnement. Certains équipements de plus petite taille sont associés à des centres de production et constituent donc des éléments importants de la dynamique culturelle. Toutefois, dans la présente démarche, la capacité et le rayonnement sont privilégiés plutôt que la seule spécialisation, ce qui a plus de sens en matière d aménagement.

6 A3-6 Projet de schéma métropolitain d aménagement et de développement TABLEAU 3A-4 Les salles ou les complexes de lieux de diffusion SUPRAMÉTROPOLITAIN Salle ou complexe de lieux de diffusion pluridisciplinaire ou spécialisé de vocation principale ou régulière de spectacles totalisant plus de sièges. : Place des Arts Salle de spectacle Centre Bell Nbre de sièges Stade olympique MÉTROPOLITAIN Lieu de diffusion pluridisciplinaire ou spécialisé à vocation principale de diffusion de spectacles possédant plus de 650 sièges. : Nbre de sièges Théâtre Denise-Pelletier Monument national Théâtre du Nouveau-Monde Salle Pierre-Mercure (Centre Pierre-Péladeau) Salle Claude-Champagne Théâtre Saint-Denis Théâtre Olympia Métropolis Le Medley 950 Le Spectrum 950 Salle Jean-Grimaldi 900 Le Centaur Théâtre Corona 650 Théâtre Outremont Salle TOHU 860 Salle André-Mathieu (Laval) Théâtre Lionel-Groulx (Sainte- Thérèse) Théâtre du Vieux-Terrebonne Théâtre Hector- Charland (L Assomption) Théâtre de la Ville (Longueuil) INTERMÉDIAIRE ET/OU RÉGIONAL Lieu de diffusion pluridisciplinaire ou spécialisé à vocation principale diffusion de spectacles possédant plus de 300 sièges. : Maison Théâtre enfance et jeunesse Espace La Veillée Théâtre Prospero Nbre de sièges Espace libre 240 La Licorne Espace Go 288 Théâtre d Aujourd hui Théâtre de Quat sous 160 Théâtre du Grand Sault Théâtre du Rideau-Vert Théâtre des Deux-Mondes 240 Agora 260 Gesu Usine C Le Zest 200 Salle Alfred-Laliberté 500 Salle Pollack 600 Université Concordia (Hall) 585 Cabaret du Casino Théâtre La Tulipe Cabaret Music Hall 300 Club Soda 425 Salle Saint-Sulpice 410 Maison de la culture Frontenac Théâtre des Muses (Laval) Institutions muséales Des données d achalandage sont disponibles pour certaines institutions muséales; cette information donne une bonne idée de leur rayonnement. Par ailleurs, pour déterminer le caractère supramétropolitain de ces institutions, l analyse a considéré le fait qu elles soient reconnues comme une référence dans leur domaine ou que les guides touristiques sur la région métropolitaine les présentent comme des attraits touristiques principaux. Le fait que certains lieux historiques soient classés à l échelle nationale ou provinciale est aussi un indicateur. Quant aux archives, seules les archives nationales sont considérées, comme étant des équipements à portée supramétropolitaine.

7 ANNEXE 3 : CARACTÉRISATION DES ÉQUIPEMENTS DE TYPES SPORTIF, CULTUREL, TOURISTIQUE, D ÉDUCATION ET DE SANTÉ A Musées et centres d exposition TABLEAU 3A-5 Les musées et les centres d exposition SUPRAMÉTROPOLITAIN Musée ou centre d exposition de référence unique dans un domaine culturel et de notoriété (arts, histoire, archéologie, sciences naturelles et environnementales, science et technologie, beaux arts et arts décoratifs, arts contemporains, architecture et design, patrimoine amérindien ou inuit, patrimoine militaire, patrimoine religieux, collections vivantes et patrimoine industriel) attirant généralement plus de personnes par année. Nbre m 2 Jardin botanique et Insectarium Biodôme Musée des beaux-arts Musée des arts décoratifs Pointe-à-Callière, musée d archéologie et d histoire de Montréal Musée d art contemporain Planétarium de Montréal Musée McCord d histoire canadienne Centre canadien d architecture Musée de l Oratoire Saint-Joseph Centre des sciences de Montréal Nbre m Musée Juste pour rire Biosphère Centre des sciences de l espace Cosmodôme MÉTROPOLITAIN Musée ou centre d exposition unique dans un domaine culturel et de notoriété (arts, histoire, archéologie, sciences naturelles et environnementales, science et technologie, beaux arts et arts décoratifs, arts contemporains, architecture et design, patrimoine amérindien ou inuit, patrimoine militaire, patrimoine religieux, collections vivantes et patrimoine industriel) attirant généralement plus de personnes par année. Musée Marguerite- Bourgeois Maison Saint-Gabriel Château Ramezay Nbre m Château Dufresne Musée des maîtres et artisans du Québec Musée Marc-Aurèle Fortin Musée Stewart au Fort de l île Sainte-Hélène Musée des hospitalières de Montréal de l Hôtel- Dieu de Montréal Musée ferroviaire canadien (Saint-Constant) INTERMÉDIAIRE OU RÉGIONAL Musée ou centre d exposition unique dans un aspect culturel (arts, histoire, archéologie, sciences naturelles et environnementales, science et technologie, beaux arts et arts décoratifs, arts contemporains, architecture et design, patrimoine amérindien ou inuit, patrimoine militaire, patrimoine religieux, collections vivantes et patrimoine industriel) attirant généralement moins de personnes par année. Nbre m 2 Artothèque de Montréal Centre d exposition de l Université de Montréal 400 Écomusée du Fier Monde Écomuseum Galerie d art Leonard et Bina Ellen 723 Le Musée du Centre commémoratif de l Holocauste de Montréal 465 Musée de la Banque de Montréal 84 Musée de la police de l île de Montréal et de l île Bizard Musée de Lachine Musée des Fusiliers Mont-Royal 100 Musées des ondes Émile-Berliner 84 Musée Eudore-Dubeau 400 Musée Redpath 860 Musée Sainte-Anne 170 Musée Armand-Frappier Musée de Saint-Eustache et de ses Patriotes 339 Musée Joseph-Filion Musée Marsil 28 Musée Marie-Rose-Durocher Musée régional de Vaudreuil-Soulanges 891 Nbre m 2 Centre culturel de Dorval Centre culturel de Verdun Centre de design de l UQÀM 500 Chapelle historique du Bon-Pasteur Galerie de l UQÀM 530 Galerie Liane et Danny Taran du Centre des arts Saidye Bronfman 325 Galerie d art Stewart Hall 160 Maison de la culture Ahuntsic-Cartierville 400 Maison de la culture Côte-des-Neiges 562 Maison de la culture Frontenac Maison de la culture Marie-Uguay Maison de la culture Mercier Maison de la culture Notre-Dame-de-Grâce 500 Maison de la culture Plateau Mont-Royal Maison de la culture Pointe-aux-Tembles Maison de la culture Rivière-des-Prairies 175 Maison de la culture Rosemont Petite-Patrie Maison André-Benjamin-Papineau 120 Maison des arts de Laval Salle Alfred-Pellan 400 Centre d arts visuels de Saint-Hubert 152 Plein sud, centre d exposition en art actuel de Longueuil 123 La Maison Trestler Musée d art de Mont-Saint-Hilaire 250 Museobus, musée de la famille, de la jeunesse et de la découverte 5 000

8 A3-8 Projet de schéma métropolitain d aménagement et de développement Centres et lieux d interprétation d intérêt historique, naturel ou patrimonial (à la différence du lieu d interprétation qui s y associe un bâtiment avec une activité explicative) TABLEAU 3A-6 Les centres et les lieux d interprétation SUPRAMÉTROPOLITAIN Centre ou lieu d interprétation unique dans un domaine culturel et de notoriété (arts, histoire, archéologie, sciences naturelles et environnementales, science et technologie, beaux arts et arts décoratifs, arts contemporains, architecture et design, patrimoine amérindien ou inuit, patrimoine militaire, patrimoine religieux, collections vivantes et patrimoine industriel) attirant plus de personnes par année. Exemple Nbre m 2 Lieu historique du Fort-Chambly Nbre m 2 Vieux-Port et Vieux-Montréal Mont Royal MÉTROPOLITAIN Centre ou lieu d interprétation unique dans un domaine culturel et de notoriété (arts, histoire, archéologie, sciences naturelles et environnementales, science et technologie, beaux arts et arts décoratifs, arts contemporains, architecture et design, patrimoine amérindien et/ou inuit, patrimoine militaire, patrimoine religieux, collections vivantes et patrimoine industriel) attirant plus de personnes par année. Nbre m 2 Centre d histoire de Montréal Maison Sir G.E. Cartier Commerce de la fourrure à Lachine Centre d interprétation de la Basilique Notre-Dame Centre de la Montagne 313 Nbre m 2 Parc national du Mont-Saint-Bruno Parc national des Îles-de-Boucherville Parc national d Oka Canal de Chambly Canal de Lachine Rapides de Lachine INTERMÉDIAIRE OU RÉGIONAL Centre ou lieu d interprétation spécialisé dans un aspect culturel (arts, histoire, archéologie, sciences naturelles et environnementales, science et technologie, beaux arts et arts décoratifs, arts contemporains, architecture et design, patrimoine amérindien ou inuit, patrimoine militaire, patrimoine religieux, collections vivantes et patrimoine industriel) attirant moins de personnes par année. Atelier d histoire Hochelaga-Maisonneuve Maison mère d Youville Centre d interprétation du Moulin Fleming Cité Historia Musée d histoire du Sault au Récollet L électrium (Sainte Julie) Maison des cultures amérindiennes (Mont-Saint-Hilaire) Nbre m Maison Lenoblet-du-Plessis (Contrecoeur) Maison Le Pailleur (Châteauguay) 60 Société d histoire de la Prairie-de-la Magdeleine (La Prairie) Fort de Senneville Nbre m 2 Parc régional de la rivière des Mille-Îles L Oasis du Vieux-Palais de l Assomption Site historique de l île des Moulins (Terrebonne) 300 Site historique du moulin Légaré (Saint-Eustache) Parc historique de la Pointe-du-Moulin (Notre-Dame-de-l Île-Perrot) Canal de Soulanges Parc archéologique de la Pointe-du-Buisson (Beauharnois) Canal de Beauharnois Arrondissement historique de La Prairie Canal de Sainte-Anne-de-Bellevue Lieu historique de la bataille de Châteauguay Parc-nature du Cap Saint-Jacques Parc-nature de l Anse-à-l Orme Parc-nature du Bois-de-l île Bizard Parc-nature de l Île-de-la-Visitation Parc-nature de la Pointe-aux-Prairies Parc-nature du Bois-de-Liesse Arrondissement naturel du Bois-de-Saraguay

9 ANNEXE 3 : CARACTÉRISATION DES ÉQUIPEMENTS DE TYPES SPORTIF, CULTUREL, TOURISTIQUE, D ÉDUCATION ET DE SANTÉ A Les centres d archives TABLEAU 3A-7 Les centres d archives et la Grande Bibliothèque SUPRAMÉTROPOLITAIN ARCHIVE UNIQUE DU PATRIMOINE QUÉBÉCOIS Archive de portée nationale de référence dans un domaine culturel (arts, histoire, archéologie, sciences naturelles et environnementales, science et technologie, beaux arts et arts décoratifs, arts contemporains, architecture et design, patrimoine amérindien ou inuit, patrimoine militaire, patrimoine religieux, collections vivantes et patrimoine industriel). : Archives nationales du Québec Cinémathèque québécoise (800 m 2 ) Phonothèque québécoise (120 m 2 ) Bibliothèque nationale du Québec Magnéthothèque Grande Bibliothèque (en construction : m 2 )

10 A3-10 Projet de schéma métropolitain d aménagement et de développement 3.3 Les équipements touristiques pour la tenue de congrès, de salons et de foires TABLEAU 3A-9 Les équipements de tourisme d affaires pour la tenue de congrès, de salons et de foires SUPRAMÉTROPOLITIAN Salles d exposition et lieux pluridisciplinaires de très grande envergure pouvant accueillir généralement plus de personnes assises et plus Nbre de places assises Place Bonaventure m Palais des congrès m 2 Stade Olympique m MÉTROPOLITAIN A- Salles d exposition ou lieux de congrès pouvant accueillir généralement plus de 500 personnes assises B- Ou sites événementiels pouvant accueillir généralement plus de 250 personnes assises ou au moins 500 personnes style cocktail A Centre Mont-Royal m 2 OACI Sheraton Laval et Centre des congrès de Laval Nbre de places assises Hilton Montréal Bonaventure Fairmont Le Reine Elizabeth Le Centre Sheraton Delta Centre-ville Hyatt Regency Montreal Four Points By Sheraton Montreal 800 Quality Hotel Dorval 725 Château Vaudreuil Suites Hôtel 700 Holiday Inn Pointe-Claire Montréal 700 Crowne Plaza Montréal Centre 690 La Présidence Appartements de Luxe 650 Hôtel Auberge Universel Montreal 600 Hilton Montréal Aéroport 600 Delta Montréal 600 Montréal Mariott Château Champlain 550 Holiday Inn Montréal Midtown 500 Hôtel Omni Mont-Royal 500 B Nbre de places assises Centre de tennis du parc Jarry Aréna Maurice-Richard Musée Stewart au Fort de l île Sainte- Hélène Centre Bell Hippodrome de Montréal Complexe Desjardins 800 Chalet du mont Royal 730 Marché Bonsecours 510 Casino de Montréal 500 Spectrum de Montréal 500 Cosmodôme 500 Musée Juste pour rire 400 Le Windsor Salles de bal 420 Centre des sciences de Montréal 400 Métropolis 350 Centre de divertissement Forum Pepsi 320 Centre de commerce mondial de Montréal 300 Musée des beaux-arts de Montréal 250 Musée d art contemporain de Montréal 250 Place des arts 250 Club Soda et Jardin botanique et Insectarium 1 000/ cocktail INTERMÉDIAIRE OU RÉGIONAL A- Salles d exposition ou lieux de congrès pouvant accueillir généralement plus de 300 personnes assises B- Ou sites événementiels pouvant accueillir plus de 100 personnes assises ou au moins 250 personnes style cocktail A Nbre de places assises Le Nouvel Hôtel 475 Le Ritz Carlton Montréal 450 Centre de conférence Guy Favreau 693 m Centre VIP, le 1000 de la Gauchetière m Sofitel Montréal 410 Hôtel Y de Montréal 400 Holiday Inn Aéroport de Montréal Sandman Hôtel Montréal Longueuil Ramada aéroport Montréal 300 Best western hôtel Europa - Centre-ville (300) 300 Hôtel Ruby Foo s 300 B Nbre de places assises Club Saint-James de Montréal Musée McCord d histoire canadienne Club Mount Stephen 155 Biosphère Environnement Canada Cinéma IMAX au Famous Players Montréal Écomusée du Fier Monde 120 Musée du Château Dufresne 120 Pointe-à-Callière, musée d archéologie et d histoire de Montréal 110 Biodôme de Montréal 100 Musée Marc-Aurèle Fortin Centre d histoire de Montréal Club Electric Avenue (lieux de congrès) Funky Town Club Disco Cinéma IMAX du Centre des sciences de Montréal 300/ cocktail 250/ cocktail 375/ cocktail 475/ cocktail 400/ cocktail

11 ANNEXE 3 : CARACTÉRISATION DES ÉQUIPEMENTS DE TYPES SPORTIF, CULTUREL, TOURISTIQUE, D ÉDUCATION ET DE SANTÉ A CARACTÉRISATION DES ÉQUIPEMENTS D ÉDUCATION Les réseaux scolaires public et privé regroupent les établissements de quatre niveaux d enseignement, à savoir : l enseignement primaire (qui comprend l éducation préscolaire), l enseignement secondaire, l enseignement collégial (comprenant les collèges d enseignement général et professionnel (cégeps), les collèges du secteur privé, les instituts et les conservatoires) et l enseignement universitaire. 4.1 Les équipements des niveaux primaire et secondaire Les commissions scolaires administrent le réseau public d enseignement primaire et secondaire. Dix-huit commissions scolaires (CS) couvrent le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal; cinq sont des commissions scolaires anglophones et treize sont des commissions scolaires francophones. Les commissions scolaires gèrent aussi des centres de formation pour adulte et de formation professionnelle. Les territoires des commissions scolaires sont illustrés sur les cartes 1 et 2 jointes à la présente annexe. Le territoire de la CMM compte 826 établissements d enseignement de niveau primaire et 259 établissements d enseignement de niveau secondaire. Les écoles primaires sont considérées de niveau local et n ont pas été cartographiées. L emplacement des écoles secondaires est illustré sur le plan 4 du projet de shéma. L évaluation de la capacité résiduelle des équipements existants n a pas pu être réalisée de manière quantitative, compte tenu du nombre élevé d intervenants dans la gestion des réseaux d enseignement. Par contre, de manière qualitative, l exercice a permis d établir que, de manière générale, le nombre d inscriptions dans les réseaux primaire et secondaire diminuera au cours de la période , sauf pour certaines commissions scolaires. Une demande de pointe est à prévoir en 2007 pour le réseau d enseignement secondaire; après cette date, le réseau des écoles existantes devrait pouvoir répondre aux besoins estimés sauf en de rares exceptions. Ainsi, il apparaît que le réseau des écoles secondaires ne sera pas en développement de manière importante jusqu en Cependant, comme la demande est tributaire de l évolution de la trame urbaine, particulièrement en termes de localisation des ménages et du réseau routier, le ministère de l Éducation souhaite que les municipalités, en collaboration avec les commissions scolaires, identifient, dans le cadre de l élaboration du Plan d urbanisme et des règlements municipaux d urbanisme, l emplacement des équipements d éducation qui pourraient être requis au cours des prochaines années. 4.2 Les équipements de niveaux collégial et universitaire Le territoire de la Communauté compte 66 établissements collégiaux dont 26 sont des cégeps. La plupart de ces établissements (57) sont situés sur le territoire de la Ville de Montréal. Bien que moins nombreux, les cégeps regroupent une part importante de la clientèle étudiante (87 % en 2002, par exemple). L emplacement des établissements collégiaux est illustré sur le plan 4 du projet de shéma. La région métropolitaine de Montréal compte quatre universités, à savoir : l Université de Montréal, l Université du Québec à Montréal, l Université McGill et l Université Concordia regroupant chacune plus de étudiants, ainsi qu une antenne de l Université de Sherbrooke. De plus, cinq autres établissements offrent des programmes spécialisés dont l École polytechnique de Montréal, l École des hautes études commerciales de Montréal, l École de technologie supérieure, l Institut national de la recherche scientifique et l École nationale d administration publique. Le réseau universitaire regroupe plus de étudiants par année et devrait demeurer globalement stable au cours des prochaines années. Les établissements du niveau universitaire sont considérés comme des équipements d intérêt supramétropolitain et leur emplacement est illustré sur le plan 4 du projet de shéma.

12 A3-12 Projet de schéma métropolitain d aménagement et de développement 5. CARACTÉRISATION DES ÉQUIPEMENTS DE SANTÉ Les équipements de santé regroupent plusieurs établissements œuvrant dans cinq missions : a) CH : centres hospitaliers qui incluent deux catégories, à savoir les soins généraux et spécialisés (CHSGS) et les soins psychiatriques (CHSP); b) CHSLD : les centres d hébergement et des soins de longue durée; c) CR : les centres de réadaptation qui incluent cinq catégories, soit les CR pour personnes déficientes intellectuelles (CR-PDI), les CR pour personnes déficientes physiques (CR-PDP), les CR pour jeunes en difficulté d adaptation (CR-JDA), les CR pour jeunes mères en difficulté d adaptation (CR-MDA), les CR pour personnes alcooliques et autres toxicomanes (CR-PAT); d) CPEJ : Centre de protection de l enfance et de la jeunesse (depuis quelques années, les CPEJ sont devenus des CJ en regroupant les CPEJ avec CR-JDA et CR-MDA); e) CLSC : Centre local de services communautaires. Le contexte général qui prévaut actuellement dans le domaine des équipements de santé se caractérise par la rationalisation dans la gestion des équipements et une demande accrue en raison du vieillissement de la population. Deux projets de méga-hôpitaux (CUSM et CHUM) font l objet d une attention particulière des organismes concernés ainsi que du ministère de la Santé dans la région métropolitaine de Montréal. Les centres hospitaliers ont une portée métropolitaine et dans certains cas supramétropolitaine tant en raison du territoire desservi que du rôle joué par certains établissements dans la formation universitaire et la recherche. On compte 137 centres hospitaliers sur le territoire de la Communauté, dont 104 sont des centres de soins généraux alors que 33 sont des centres de psychiatrie. Par ailleurs, on compte des centres de réadaptation œuvrant dans les domaines de déficience motrice (34), de déficience auditive (10), de déficience visuelle (10) et de déficience intellectuelle (85). Ces centres comptent au total environ 140 établissements dans la région métropolitaine de Montréal. Ces centres sont à ajouter aux centres de protection de l enfance et de la jeunesse (36) de même qu aux centres d adaptation pour les mères (12) et aux centres d adaptation pour les alcooliques et les toxicomanes (16). Les centres d ébergement et de soins de longue durée (CHSLD), les centres locaux de services communautaires (CLSC) et les centres d adaptation pour les jeunes sont considérés comme étant d intérêt local; leur emplacement n a pas été cartographié.

BIENVENUE À MONTRÉAL TROUSSE MÉDIA 2016 TROUSSE MÉDIA 2016 RMR DE MONTRÉAL. www.outfrontmedia.ca

BIENVENUE À MONTRÉAL TROUSSE MÉDIA 2016 TROUSSE MÉDIA 2016 RMR DE MONTRÉAL. www.outfrontmedia.ca TROUSSE MÉDIA 2016 BIENVENUE À MONTRÉAL OUTFRONT média détient 41 % des Panneauxaffiches à Montréal, soit la plus importante part du marché pour ce type de produit dans la ville. L éventail de nos produits

Plus en détail

(1) Le conseil municipal privilégie :

(1) Le conseil municipal privilégie : 2.13 PATRIMOINE ET CULTURE Préambule Les attraits historiques et culturels de Fredericton au nombre desquels il faut compter son emplacement, ses bâtiments, ses lieux, ses établissements culturels et son

Plus en détail

DIRECTION DES SPORTS ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE Programme des équipements sportifs supra locaux. 2 avril 2014

DIRECTION DES SPORTS ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE Programme des équipements sportifs supra locaux. 2 avril 2014 DIRECTION DES SPORTS ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE Programme des équipements sportifs supra locaux 2 avril 2014 Objectif de la présentation Faire adopter un programme pour soutenir les arrondissements lors

Plus en détail

Atelier 1.2. Le renforcement du dynamisme culturel, des capacités d innovation, de création et de savoir

Atelier 1.2. Le renforcement du dynamisme culturel, des capacités d innovation, de création et de savoir Atelier 1.2 Le renforcement du dynamisme culturel, des capacités d innovation, de création et de savoir 1. LA PROPOSITION Montréal est une ville de savoir et une métropole culturelle et internationale

Plus en détail

INTRODUCTION. Arrêté no. 24 1/20

INTRODUCTION. Arrêté no. 24 1/20 INTRODUCTION Le plan d aménagement municipal se veut l'outil de travail de premier ordre qui permettra au village de Maisonnette de mieux planifier la façon dont va s'orienter le développement au cours

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

PLAN D ACTION CULTUREL

PLAN D ACTION CULTUREL 2016 Loisirs PLAN D ACTION CULTUREL Volets, objectifs et actions en lien avec la politique INTRODUCTION Le 23 février 2009, après avoir consulté le milieu culturel de Verchères, il était apparu que de

Plus en détail

La Bibliothèque nationale du Québec, les interactions entre le le nouveau bâtiment de la la Grande bibliothèque et et son quartier d insertion.

La Bibliothèque nationale du Québec, les interactions entre le le nouveau bâtiment de la la Grande bibliothèque et et son quartier d insertion. La Bibliothèque nationale du Québec, les interactions entre le le nouveau bâtiment de la la Grande bibliothèque Bibliothèque et et son quartier d insertion. Mémoire présenté par la Bibliothèque nationale

Plus en détail

Répertoire des organisations montréalaises

Répertoire des organisations montréalaises Répertoire des organisations montréalaises Printemps 2014 FAITES-VOUS PLAISIR! VATL La Vignette d accompagnement touristique et de loisir Profitez de plus de 150 lieux touristiques et de loisir à Montréal!

Plus en détail

LA VALORISATION DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE PAR LE TOURISME. Évolution et tendances du tourisme scientifique et technique au Québec

LA VALORISATION DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE PAR LE TOURISME. Évolution et tendances du tourisme scientifique et technique au Québec LA VALORISATION DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE PAR LE TOURISME Évolution et tendances du tourisme scientifique et technique au Québec François Bédard M.B.A., professeur en tourisme à l Université du

Plus en détail

Mémoire de Projet Montréal. Village Griffintown. relatif au projet. Mars 2008. www.projetmontreal.org

Mémoire de Projet Montréal. Village Griffintown. relatif au projet. Mars 2008. www.projetmontreal.org Mémoire de Projet Montréal relatif au projet Village Griffintown Mars 2008 Préambule Rien dans ce mémoire ne doit être vu ou interprété comme un blâme adressé au promoteur du projet Village Griffintown.

Plus en détail

TROUSSE MÉDIA 2015 BIENVENUE À QUÉBEC

TROUSSE MÉDIA 2015 BIENVENUE À QUÉBEC TROUSSE MÉDIA 2015 BIENVENUE À QUÉBEC OUTFRONT média domine le marché de Québec et détient de loin la plus grande part de panneaux publicitaires de 52 %. Nos produits d affichage de la région, principalement

Plus en détail

Consultation publique sur l élaboration d un programme particulier d urbanisme (PPU) pour le secteur d emplois du Plateau Est

Consultation publique sur l élaboration d un programme particulier d urbanisme (PPU) pour le secteur d emplois du Plateau Est Consultation publique sur l élaboration d un programme particulier d urbanisme (PPU) pour le secteur d emplois du Plateau Est Mémoire présenté par la Société de transport de Montréal 3 FÉVRIER 2015 TABLE

Plus en détail

Profil sectoriel. Hébergement et services de restauration. Agglomération de Montréal Octobre 2010. (scian 72)

Profil sectoriel. Hébergement et services de restauration. Agglomération de Montréal Octobre 2010. (scian 72) Profil sectoriel Agglomération de Montréal Octobre 2010 Hébergement et services de restauration (scian 72) Les profi ls d industrie présentent des statistiques sur les grands secteurs économiques tels

Plus en détail

Les infrastructures culturelles dans la municipalité

Les infrastructures culturelles dans la municipalité BULLETIN* VOLUME 8, NUMÉRO 17-2011 Les infrastructures culturelles dans la municipalité par Serge Bernier et Pascale Marcotte Laboratoire en loisir et vie communautaire Département d études en loisir,

Plus en détail

ENFOUISSEMENT DES RÉSEAUX CÂBLÉS

ENFOUISSEMENT DES RÉSEAUX CÂBLÉS PROGRAMME D ENFOUISSEMENT MULTIPARTENAIRES ENFOUISSEMENT DES RÉSEAUX CÂBLÉS SUR DES SITES D INTÉRÊT PATRIMONIAL ET CULTUREL FORMULAIRE DE DEMANDE D INSCRIPTION AU PROGRAMME Remplir le formulaire en lettres

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

COMMISSION SUR LE SCHÉMA D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DE MONTRÉAL

COMMISSION SUR LE SCHÉMA D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DE MONTRÉAL Service du greffe Division des élections, du soutien aux commissions et de la réglementation 275, rue Notre-Dame Est, bureau R-134 Montréal (Québec) H2Y 1C6 Téléphone : 514 872-3770 Télécopieur : 514 872-5655

Plus en détail

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE DES ORGANISMES PANAM

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE DES ORGANISMES PANAM POLITIQUE DE RECONNAISSANCE DES ORGANISMES PANAM AOÛT 2012 PRÉPARÉ PAR LE BUREAU DU LOISR DE LA DIRECTION DE LA CULTURE ET DU PATRIMOINE 2 1. Présentation À Montréal, 80 % des activités de sport et de

Plus en détail

SERVICES EN ANGLAIS. aux services en anglais dans le réseau de la santé et des services sociaux en Montérégie

SERVICES EN ANGLAIS. aux services en anglais dans le réseau de la santé et des services sociaux en Montérégie SERVICES EN ANGLAIS aux services en anglais dans le réseau de la santé et des services sociaux en Montérégie Cette brochure décrit les services offerts en langue anglaise par les établissements de santé

Plus en détail

L Agence Parcs Canada et le patrimoine municipal : un patrimoine national au service des Montréalaises et des Montréalais

L Agence Parcs Canada et le patrimoine municipal : un patrimoine national au service des Montréalaises et des Montréalais Unité de gestion de l'ouest du Québec L Agence Parcs Canada et le patrimoine municipal : un patrimoine national au service des Montréalaises et des Montréalais Mémoire déposé aux audiences publiques de

Plus en détail

«Résidences de la réussite»

«Résidences de la réussite» «Résidences de la réussite» REFERENTIEL NATIONAL MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE L'enseignement supérieur privé: CODIR du 7 mars 2014 1 Les résidences

Plus en détail

Secteur de projets Albert 1 er

Secteur de projets Albert 1 er DEPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE VILLE DE SCEAUX Secteur de projets Albert 1 er *** ORIENTATIONS D AMENAGEMENT *** Secteur de projet Albert 1 er orientations d aménagement 1/6 La ville de Sceaux s investit

Plus en détail

1 VOLET ÉQUIPEMENTS. Synthèse du volet Equipements

1 VOLET ÉQUIPEMENTS. Synthèse du volet Equipements 1 VOLET ÉQUIPEMENTS Synthèse du volet Equipements 2 VOLET ÉQUIPEMENTS I / Contexte général... 3 A. La répartition des compétences en matière d équipements... 3 B. Les orientations majeures du Schéma de

Plus en détail

2.4 Des secteurs d emplois dynamiques, accessibles

2.4 Des secteurs d emplois dynamiques, accessibles 2.4 page 95 2.4 Des secteurs d emplois dynamiques, accessibles et diversifiés La Ville se dote d un positionnement et des leviers nécessaires pour soutenir l adaptation de l économie montréalaise en vue

Plus en détail

Chapitre premier. 1. Le territoire de la MRC de L Islet. 1.1 La description du territoire

Chapitre premier. 1. Le territoire de la MRC de L Islet. 1.1 La description du territoire Chapitre premier 1. Le territoire de la MRC de L Islet 1.1 La description du territoire 1.1.1 Localisation La MRC de L Islet est située sur la rive sud du fleuve Saint Laurent à l extrémité est de la région

Plus en détail

Actions publiques et effets d entraînement

Actions publiques et effets d entraînement Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises Actions publiques et effets d entraînement Ville de Montréal Arrondissement de Ville Marie 12 avril 2011 Sommet immobilier de Montréal

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE

TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE TABLE DES MATIÈRES Préambule p. 1 1. Objectifs du programme p. 2 2. Critères de reconnaissance des organismes p. 2 3. Types de soutien p. 2 3.1 Aide financière p. 3 3.2 Aide technique p. 3 4. Critères

Plus en détail

Consultation sur l avenir du Parc olympique

Consultation sur l avenir du Parc olympique Consultation sur l avenir du Parc olympique Mémoire de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, de la Chambre de commerce de l Est de Montréal et de la Fédération des chambres de commerce du Québec

Plus en détail

Fabrication du papier

Fabrication du papier Profil sectoriel Fabrication du papier (scian 322) Agglomération de Montréal Octobre 213 Ce profil sectoriel est une publication de l équipe de Montréal en statistiques Division de la planification urbaine

Plus en détail

Rapport de consultation et recommandations

Rapport de consultation et recommandations Commission permanente du conseil d agglomération sur le développement économique Étude publique sur l expansion du réseau sans fil sur le territoire de l île de Montréal Rapport de consultation et recommandations

Plus en détail

Un Grand Paris ambitieux et partagé

Un Grand Paris ambitieux et partagé Un Grand Paris ambitieux et partagé Le lien fort entre les composantes d une métropole et ses habitants est la clef de son existence durable. Elle suppose une grande ambition: le partage d une identité

Plus en détail

FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS. Programme d aide aux collectes de fonds

FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS. Programme d aide aux collectes de fonds Ville de Montréal Service de la culture Division des quartiers culturels 2014 FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS Programme d aide aux collectes de fonds Conditions et exigences pour les projets de collecte

Plus en détail

MÉMOIRE DE CULTURE MONTRÉAL. sur LE PROJET DE PROGRAMME PARTICULIER D URBANISME (PPU) QUARTIER DES SPECTACLES PÔLE QUARTIER LATIN

MÉMOIRE DE CULTURE MONTRÉAL. sur LE PROJET DE PROGRAMME PARTICULIER D URBANISME (PPU) QUARTIER DES SPECTACLES PÔLE QUARTIER LATIN 3680, rue Jeanne-Mance Bureau 317 Montréal (Québec) Canada H2X 2K5 www.culturemontreal.ca T 514.845.0303 T 514.845.0304 info@culturemontreal.ca MÉMOIRE DE CULTURE MONTRÉAL sur LE PROJET DE PROGRAMME PARTICULIER

Plus en détail

CONSULTATION DES CITOYENS SUR LA RÉORGANISATION TERRITORIALE DE CERTAINES MUNICIPALITÉS

CONSULTATION DES CITOYENS SUR LA RÉORGANISATION TERRITORIALE DE CERTAINES MUNICIPALITÉS CONSULTATION DES CITOYENS SUR LA RÉORGANISATION TERRITORIALE DE CERTAINES MUNICIPALITÉS Résumé de l étude sur les conséquences et les coûts du démembrement de L ACTUELLE VILLE DE TROIS-RIVIÈRES et de la

Plus en détail

STRATÉGIE IMAGE DE MARQUE DU BOULEVARD LAURIER

STRATÉGIE IMAGE DE MARQUE DU BOULEVARD LAURIER Un projet local percutant! Soirée publique du lancement de la STRATÉGIE IMAGE DE MARQUE DU BOULEVARD LAURIER Quel est l objectif du projet de revitalisation Stratégie image de marque du boulevard Laurier

Plus en détail

L industrie récréotouristique à Montréal

L industrie récréotouristique à Montréal L industrie récréotouristique à Montréal Présentation à la Commission du Conseil d agglomération sur le développement économique 8 novembre 2006 Direction de la planification et des interventions stratégiques

Plus en détail

Regroupement des arts interdisciplinaires du Québec (RAIQ)

Regroupement des arts interdisciplinaires du Québec (RAIQ) Consultation du milieu des arts interdisciplinaires sur les besoins en création, diffusion, résidences, documentation et formation ainsi que sur la vision d un lieu identitaire destiné aux pratiques interdisciplinaires

Plus en détail

Parc d affaires Gérard-Filion

Parc d affaires Gérard-Filion Parc d affaires Gérard-Filion Découvrir la ville de Saint-Bruno-de-Montarville Porte ouverte sur le monde Saint-Bruno-de-Montarville offre, à quelques minutes de Montréal, au cœur d un bassin démographique

Plus en détail

PROGRAMME 2015-2019. PROGRAMME DE SOUTIEN AUX INITIATIVES LOCALES d activités de plein air liées au Plan de l eau. Volet 1. Activités de plein air

PROGRAMME 2015-2019. PROGRAMME DE SOUTIEN AUX INITIATIVES LOCALES d activités de plein air liées au Plan de l eau. Volet 1. Activités de plein air PROGRAMME DE SOUTIEN AUX INITIATIVES LOCALES d activités de plein air liées au Plan de l eau 2015-2019 PROGRAMME Volet 1. Activités de plein air Volet 2. Activités événementielles Programme de soutien

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master Sciences Humaines et Sociales mention CONDUITE DE PROJETS CULTURELS spécialité professionnelle CONDUITE DE PROJETS TOURISTIQUES

Plus en détail

PLAN D ACTION DE LA POLITIQUE CULTURELLE 2015-2016-2017

PLAN D ACTION DE LA POLITIQUE CULTURELLE 2015-2016-2017 PLAN D ACTION DE LA POLITIQUE CULTURELLE 2015-2016-2017 LES ARTS ET LES LETTRES - Actions proposées 2015 2016 2017 1.1 DÉVELOPPER DES LIEUX ET DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS 1.1.1 Mettre en œuvre le plan directeur

Plus en détail

HAVRE-SAINT-PIERRE POLITIQUE DE LOCATION

HAVRE-SAINT-PIERRE POLITIQUE DE LOCATION HAVRE-SAINT-PIERRE POLITIQUE DE LOCATION 1 POLITIQUE DE LOCATION La Municipalité de Havre-Saint-Pierre entend mettre à jour sa Politique de location et ainsi définir les utilisations, les orientations

Plus en détail

Projet culturel amplepuisien 2014-2020

Projet culturel amplepuisien 2014-2020 Projet culturel amplepuisien 2014-2020 «La culture, dans son sens large, est considérée comme l ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une

Plus en détail

MÉMOIRE TABLE DE PATRIMOINE-HISTOIRE

MÉMOIRE TABLE DE PATRIMOINE-HISTOIRE MÉMOIRE TABLE DE PATRIMOINE-HISTOIRE La table de patrimoine-histoire est heureuse de participer à cette réflexion dans le cadre de l élaboration d une vision de la Ville de Québec en soutien aux professionnels

Plus en détail

Consultation publique sur le projet de renouvellement urbain du site de l ancienne caserne Montlaur à Bonifacio. du 23 février 2015 au 23 avril 2015.

Consultation publique sur le projet de renouvellement urbain du site de l ancienne caserne Montlaur à Bonifacio. du 23 février 2015 au 23 avril 2015. Consultation publique sur le projet de renouvellement urbain du site de l ancienne caserne Montlaur à Bonifacio du 23 février 2015 au 23 avril 2015. La Collectivité Territoriale de Corse et la Mairie de

Plus en détail

Plan d action 2014-2016. Énoncé du la. famille. aînés. et les. Vivre, s unir et s épanouir. Énoncé du. cœur envers la. famille. aînés.

Plan d action 2014-2016. Énoncé du la. famille. aînés. et les. Vivre, s unir et s épanouir. Énoncé du. cœur envers la. famille. aînés. Énoncé du cœur envers la famille et les aînés Plan d action 2014-2016 Vivre, s unir et s épanouir Énoncé du cœur envers la famille et les aînés Légende minime : - 3 000 $ moyen : 3 000 $ à 20 000 $ considérable

Plus en détail

Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période

Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période 2008 2012 Publié février 2008 ASSOCIATION CANADIENNE DU TRANSPORT URBAIN 55 RUE YORK, BUREAU 1401, TORONTO (ON) M5J 1R7 Tél: (416)

Plus en détail

> la I diversité culturelle

> la I diversité culturelle Choisir... Mla vitalité et > la I diversité culturelle > La diversité ancrée dans ses origines > et aujourd hui célébrée > Une vitalité culturelle remarquable > L importance de la culture et de la créativité

Plus en détail

Une visite virtuelle de Montréal en 1942. Marche à suivre

Une visite virtuelle de Montréal en 1942. Marche à suivre Activité pédagogique Une visite virtuelle de Montréal en 1942 Marche à suivre Le cinéma au Québec au temps du parlant, 1930-1952 www.cinemaparlantquebec.ca UNE VISITE VIRTUELLE DE MONTRÉAL EN 1942 OBJECTIF

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire Éducation préscolaire, enseignement primaire et secondaire

Plus en détail

2004-2007. Programme triennal d assistance financière Unités régionales de loisir et de sport

2004-2007. Programme triennal d assistance financière Unités régionales de loisir et de sport Programme triennal d assistance financière Unités régionales de loisir et de sport 2004-2007 Troisième année du programme triennal Date limite d inscription : 23 juin 2006 Le sceau de la poste faisant

Plus en détail

Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Sommaire

Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Sommaire Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Dossier de presse Sommaire Communiqué de presse (p.2) Les visites de

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 601-2015-34 MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 601, TEL QU AMENDÉ, AFIN DE SE CONFORMER AU PLAN D URBANISME 599, TEL QU AMENDÉ

RÈGLEMENT NUMÉRO 601-2015-34 MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 601, TEL QU AMENDÉ, AFIN DE SE CONFORMER AU PLAN D URBANISME 599, TEL QU AMENDÉ CANADA PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-COLOMBAN L AN DEUX MILLE QUINZE RÈGLEMENT NUMÉRO 601-2015-34 MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 601, TEL QU AMENDÉ, AFIN DE SE CONFORMER AU PLAN D URBANISME

Plus en détail

ANNEXE 2014-CA603-13.02-R6517 A RÈGLEMENT CONCERNANT L AFFICHAGE À L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES. Amendé le 8 décembre 2014.

ANNEXE 2014-CA603-13.02-R6517 A RÈGLEMENT CONCERNANT L AFFICHAGE À L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES. Amendé le 8 décembre 2014. ANNEXE 2014-CA603-13.02-R6517 A RÈGLEMENT CONCERNANT L AFFICHAGE À L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES Amendé le 8 décembre 2014. 1 RÈGLEMENT CONCERNANT L'AFFICHAGE À L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES

Plus en détail

II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO?

II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO? Projet éducatif LPO Sommaire I. Qui sommes nous?... 2 I.1. La LPO... 2 I.2. Nos Valeurs... 2 I.3. Notre mission... 2 II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO?... 3 III. L éducation

Plus en détail

Institutions muséales offrant l entrée gratuite* aux membres de la Société des musées québécois

Institutions muséales offrant l entrée gratuite* aux membres de la Société des musées québécois Institutions muséales offrant l entrée gratuite* aux membres de la Société des musées québécois Abitibi-Témiscamingue o Centre thématique fossilifère o Cité de l Or Village minier de Bourlamaque o Église

Plus en détail

Municipalité amie des aînés (MADA) Notre plan d action. Septembre 2013. Famille

Municipalité amie des aînés (MADA) Notre plan d action. Septembre 2013. Famille Municipalité amie des aînés (MADA) Notre plan d action Septembre 2013 Famille Table des matières Mot du maire... 1 Mot de la conseillère responsable des questions familiales et des aînés... 1 Présentation

Plus en détail

Pour une culture du savoir

Pour une culture du savoir Pour une culture du savoir Mémoire présenté à la ville de Montréal sur la proposition de Politique de développement culturel pour la ville de Montréal par Science pour Tous et la Société pour la promotion

Plus en détail

Profil sectoriel. Services immobiliers et services de location et de location à bail. (scian 53) Agglomération de Montréal Octobre 2013

Profil sectoriel. Services immobiliers et services de location et de location à bail. (scian 53) Agglomération de Montréal Octobre 2013 Profil sectoriel Services immobiliers et services de location et de location à bail (scian 53) Agglomération de Montréal Octobre 2013 Ce profil sectoriel est une publication de l équipe de Montréal en

Plus en détail

Pays du Val d Adour. Projet Culturel de Territoire. Axes de développement

Pays du Val d Adour. Projet Culturel de Territoire. Axes de développement Pays du Val d Adour Projet Culturel de Territoire Axes de développement SOMMAIRE Projet Culturel du Val d Adour : rappel des objectifs et de la méthode p. 3 Les axes proposés au regard de l état des lieux

Plus en détail

Plus de 200 ressources permanentes et dédiées, ayant à cœur la réussite de vos projets.

Plus de 200 ressources permanentes et dédiées, ayant à cœur la réussite de vos projets. BEAUDOIN HURENS c est : Plus de 200 ressources permanentes et dédiées, ayant à cœur la réussite de vos projets. Plus de 50 ans à défier les projets les plus complexes et à imaginer les solutions les plus

Plus en détail

Localisation. Population. Entreprises industrielles. Parc industriel. Une Mine d opportunités. Main d œuvre. Aéroport internationale.

Localisation. Population. Entreprises industrielles. Parc industriel. Une Mine d opportunités. Main d œuvre. Aéroport internationale. Ville d Asbestos Localisation Asbestos est située dans la région administrative de l Estrie au centre d un triangle formé par les villes de Drummondville, Victoriaville et de Sherbrooke. Une Mine d opportunités

Plus en détail

Principales caractéristiques de la population du territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel

Principales caractéristiques de la population du territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel Principales caractéristiques de la population du territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel Synthèse des données sociodémographiques de 2011 Le document Principales caractéristiques de la population

Plus en détail

Lachine Est. Un enjeu intersectoriel du développement social de l arrondissement. 05/12/13 Lachine Est

Lachine Est. Un enjeu intersectoriel du développement social de l arrondissement. 05/12/13 Lachine Est Lachine Est Un enjeu intersectoriel du développement social de l arrondissement Localisation : parcelles M-346 - M-347 Quelques chiffres Superficie : ± 50,7 hectares ( 94 terrains de football) Superficie

Plus en détail

PROGRAMME MULTIPARTENAIRES ENFOUISSEMENT DES RÉSEAUX CÂBLÉS SUR DES SITES D INTÉRÊT PATRIMONIAL ET CULTUREL

PROGRAMME MULTIPARTENAIRES ENFOUISSEMENT DES RÉSEAUX CÂBLÉS SUR DES SITES D INTÉRÊT PATRIMONIAL ET CULTUREL PROGRAMME MULTIPARTENAIRES ENFOUISSEMENT DES RÉSEAUX CÂBLÉS SUR DES SITES D INTÉRÊT PATRIMONIAL ET CULTUREL Au détour d une route de campagne, au hasard d une promenade dans une ville, le voyageur découvre

Plus en détail

Mise en place d un projet culturel de territoire

Mise en place d un projet culturel de territoire Mise en place d un projet culturel de territoire Cahier des charges Janvier 2016 Marché public d Assistance à Maîtrise d Ouvrage Procédure adaptée (Articles 26 II 2, 28 et 72 du code des marchés publics)

Plus en détail

QUÉBEC STATIONS NAUTIQUES. Un programme de l'association Maritime du Québec

QUÉBEC STATIONS NAUTIQUES. Un programme de l'association Maritime du Québec QUÉBEC STATIONS NAUTIQUES Un programme de l'association Maritime du Québec INTRODUCTION Depuis sa fondation, l Association Maritime du Québec (AMQ) a toujours eu comme préoccupation de promouvoir et soutenir

Plus en détail

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN AUX ORGANISMES

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN AUX ORGANISMES Service des loisirs et de la culture Ville de Disraeli POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN AUX ORGANISMES «Le loisir est une zone privilégiée de l existence humaine où chaque personne peut selon

Plus en détail

Communauté métropolitaine de Montréal

Communauté métropolitaine de Montréal Communauté métropolitaine de Montréal Étude sur les facteurs pouvant influencer l acceptabilité sociale des équipements de traitement des matières résiduelles Novembre 2010 Mandat ÉTAPE 1 : Facteurs d

Plus en détail

OUVERTURE OFFICIELLE RÉSIDENCE ÉTUDIANTE ET SALLE DE LECTURE DU PAVILLON DES SŒURS-GRISES

OUVERTURE OFFICIELLE RÉSIDENCE ÉTUDIANTE ET SALLE DE LECTURE DU PAVILLON DES SŒURS-GRISES OUVERTURE OFFICIELLE RÉSIDENCE ÉTUDIANTE ET SALLE DE LECTURE DU PAVILLON DES SŒURS-GRISES AOÛT-SEPTEMBRE 2014 L UNIVERSITÉ CONCORDIA : FIÈRE GARDIENNE D UN TRÉSOR MONTRÉALAIS Voilà près de 150 ans, les

Plus en détail

Consultation sur l avenir du Parc olympique 2011

Consultation sur l avenir du Parc olympique 2011 Consultation sur l avenir du Parc olympique 2011 Initiative du comité-conseil sur l avenir du Parc olympique Mémoire du Conseil du patrimoine de Montréal Transmis au comité-conseil sur l avenir du Parc

Plus en détail

MÉMOIRE REQUALIFICATION DES SITES DE L HÔTEL-DIEU ET DE L INSTITUT THORACIQUE

MÉMOIRE REQUALIFICATION DES SITES DE L HÔTEL-DIEU ET DE L INSTITUT THORACIQUE MÉMOIRE REQUALIFICATION DES SITES DE L HÔTEL-DIEU ET DE L INSTITUT THORACIQUE Présenté à l arrondissement du Plateau Mont-Royal Mars 2014 RECOMMANDATIONS DE LA CDEC CENTRE-SUD / PLATEAU MONT-ROYAL REQUALIFICATION

Plus en détail

Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE :

Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE : Le 31 janvier 2006 Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE : 1 - Les étapes de la construction du programme à Aubervilliers. 2 - Les orientations générales du dispositif de Réussite Éducative. 3 - Les

Plus en détail

Commission de l'aménagement de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM)

Commission de l'aménagement de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) Mémoire déposé auprès de la Commission de l'aménagement de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) sur le projet de PLAN MÉTROPOLITAIN D'AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT (PMAD) MÉMOIRE DÉPOSÉ PAR

Plus en détail

Master Droit de l entreprise

Master Droit de l entreprise Formations et diplômes Rapport d évaluation Master Droit de l entreprise Université Toulouse 1 Capitole - UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Évaluation réalisée en 2014-2015 Présentation de

Plus en détail

Mémoire. Consultation sur le projet immobilier LES ATELIERS CASTELNAU

Mémoire. Consultation sur le projet immobilier LES ATELIERS CASTELNAU Mémoire Consultation sur le projet immobilier LES ATELIERS CASTELNAU Déposé par le Groupe de ressources techniques Bâtir son quartier à l Office de consultation publique de Montréal 12 MARS 2014 Groupe

Plus en détail

Association loi 1901 // N SIREN 800514499 // Code NAF 9499Z 95 rue Béchevelin - 69007 Lyon // contact@chicdelarchi.fr // 06.28.49.04.

Association loi 1901 // N SIREN 800514499 // Code NAF 9499Z 95 rue Béchevelin - 69007 Lyon // contact@chicdelarchi.fr // 06.28.49.04. Association loi 1901 // N SIREN 800514499 // Code NAF 9499Z 95 rue Béchevelin - 69007 Lyon // contact@chicdelarchi.fr // 06.28.49.04.79 Chic de l Archi!, c est quoi? Chic de l Archi! est un collectif d

Plus en détail

Guide pour dresser le portrait culturel de l école et de son environnement 1

Guide pour dresser le portrait culturel de l école et de son environnement 1 Guide pour dresser le portrait culturel de l école et de son environnement 1 L école 1 La culture ou les cultures en présence dans l école 2 Les ressources humaines de l école 3 Productions culturelles

Plus en détail

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE BOURG DE THIZY, LA CHAPELLE DE MARDORE, MARDORE, MARNAND, THIZY CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE PRINCIPES FONDATEURS Les communes de BOURG DE THIZY, LA CHAPELLE DE MARDORE, MARDORE, MARNAND et THIZY ont

Plus en détail

OFFRES D EMPLOI POUR ÉTUDIANTS ÉTÉ 2016

OFFRES D EMPLOI POUR ÉTUDIANTS ÉTÉ 2016 OFFRES D EMPLOI POUR ÉTUDIANTS ÉTÉ 2016 Tu as 16 ans et plus, tu es étudiant et tu cherches un emploi d été? Tu as de l entregent, tu es autonome, débrouillard et tu as à cœur la qualité du service à la

Plus en détail

RENCONTRE D INFORMATION. Activités des Fêtes du 400 e et mesures d encadrement requises (Vieux-Québec)

RENCONTRE D INFORMATION. Activités des Fêtes du 400 e et mesures d encadrement requises (Vieux-Québec) RENCONTRE D INFORMATION Activités des Fêtes du 400 e et mesures d encadrement requises (Vieux-Québec) Table des matières Objectif de la présentation Mise en contexte Événements et activités 2008 Secteurs

Plus en détail

PROGRAMME ARTISTE EN RÉSIDENCE

PROGRAMME ARTISTE EN RÉSIDENCE PROGRAMME ARTISTE EN RÉSIDENCE Juin 2015 VILLE DE COATICOOK D une tribu d indiens Abénakis, la ville de Coaticook aura conservé l origine de son nom : «Koatikeku» qui signifie «rivière de la terre du pin».

Plus en détail

PLAN D ACTION ET AGIR, FAMILLE ET AÎNÉS ENSEMBLE, PENSER 2012-2015 POLITIQUE DE LA FAMILLE ET DES AÎNÉS. www.villebonaventure.ca

PLAN D ACTION ET AGIR, FAMILLE ET AÎNÉS ENSEMBLE, PENSER 2012-2015 POLITIQUE DE LA FAMILLE ET DES AÎNÉS. www.villebonaventure.ca POLITIQUE DE LA FAMILLE ET DES AÎNÉS PLAN D ACTION 2012-2015 ENSEMBLE, PENSER ET AGIR, FAMILLE ET AÎNÉS www.villebonaventure.ca 127, avenue Louisbourg, Bonaventure (Québec) G0C 1E0 AE 1 : LOISIRS, SPORTS

Plus en détail

Structures d organisation du territoire en France

Structures d organisation du territoire en France Structures d organisation du territoire en France Statistiques, statuts juridiques, compétences, missions, avenir Fabrice THURIOT, CRDT (GIS GRALE CNRS), Faculté de Droit et de Science Politique de l Université

Plus en détail

METTRE EN VALEUR LES ATOUTS DU CAMPUS ACTUEL

METTRE EN VALEUR LES ATOUTS DU CAMPUS ACTUEL L avenir du pavillon 1420, boulevard du Mont-Royal METTRE EN VALEUR LES ATOUTS DU CAMPUS ACTUEL Depuis un demi-siècle, des controverses relatives au patrimoine ont posé à Montréal des jalons concernant

Plus en détail

Accueil. Actualisation de l inventaire des SAR contenu global du site internet

Accueil. Actualisation de l inventaire des SAR contenu global du site internet Accueil L utilisation parcimonieuse du sol et des espaces, ainsi que la qualité visuelle de notre environnement de vie sont des éléments essentiels contribuant à l épanouissement de chacun. La Wallonie

Plus en détail

IMMOBILIER À MONTRÉAL

IMMOBILIER À MONTRÉAL IMMOBILIER À MONTRÉAL PERSPECTIVES ET TENDANCES DU MARCHÉ DE L IMMOBILIER Automne Une publication de Montréal en statistiques Direction de l urbanisme Service de la mise en valeur du territoire FAITS SAILLANTS

Plus en détail

LISTE DES MUNICIPALITÉS

LISTE DES MUNICIPALITÉS Adopté en 2004 Adopté en 2004 Baie d Urfé 514 457-5339 Amendement au règlement Beaconsfield 514 428-4500 Beauharnois 450 429-3546 Adopté en 1991 Adopté en 2010 Beloeil 450 467-2835 # 2894 Blainville 450

Plus en détail

CHARTE DES ECO-QUARTIERS DE LILLE METROPOLE. Présentation de la version votée le 20/12/07

CHARTE DES ECO-QUARTIERS DE LILLE METROPOLE. Présentation de la version votée le 20/12/07 CHARTE DES ECO-QUARTIERS DE LILLE METROPOLE Présentation de la version votée le 20/12/07 Les différents documents La charte : fixe les objectifs et niveaux d excellence pour l éco-quartier => soumis aux

Plus en détail

Sèvres - Cité de la céramique ouvre ses portes pour vos évènements

Sèvres - Cité de la céramique ouvre ses portes pour vos évènements Sèvres - Cité de la céramique ouvre Sèvres ses portes - Cité pour de la céramique vos événements ouvre ses portes pour vos évènements Installée sur 4 hectares, en lisière du Domaine national de Saint-Cloud,

Plus en détail

LES SOCIÉTÉS DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL, DES ACTEURS DE PREMIER PLAN DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL

LES SOCIÉTÉS DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL, DES ACTEURS DE PREMIER PLAN DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL LES SOCIÉTÉS DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL, DES ACTEURS DE PREMIER PLAN DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL Mémoire présenté à la Commission permanente sur le développement économique et urbain et l habitation

Plus en détail

Village santé des Grands-Jardins Partenariats pour le bien-être et la santé de la communauté

Village santé des Grands-Jardins Partenariats pour le bien-être et la santé de la communauté Village santé des Grands-Jardins Partenariats pour le bien-être et la santé de la communauté «Pour une première ligne forte au cœur de la communauté» Présenté le 6 février 2014 Au conseil d arrondissement

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME P.A.D.D PLAN LOCAL D URBANISME - PLAN LOCAL D URBANISME - UCEL 10 F EVRIER 2010 - Les orientations générales

PLAN LOCAL D URBANISME P.A.D.D PLAN LOCAL D URBANISME - PLAN LOCAL D URBANISME - UCEL 10 F EVRIER 2010 - Les orientations générales 1 COMMUNE D UCEL PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME DEPARTEMENT : CANTON : COMMUNE : Ardèche Vals les Bains Ucel P.A.D.D ( Projet d A ménagement et de Développement D urable) Les orientations

Plus en détail

Politique Culturelle Nationale

Politique Culturelle Nationale Politique Culturelle Nationale DEFINITION ET PRINCIPES CHAPITRE PREMIER Article premier : - La Culture est l ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs caractérisant

Plus en détail

Vision commune pour le développement économique d Ottawa Ville d Ottawa et Administration de l aéroport international Macdonald-Cartier d Ottawa

Vision commune pour le développement économique d Ottawa Ville d Ottawa et Administration de l aéroport international Macdonald-Cartier d Ottawa 71 1. Contexte et objectif a. Contexte Il est largement reconnu que les aéroports commerciaux contribuent au développement économique de la région où ils sont situés, et ce, de plusieurs manières : ils

Plus en détail

Appel à projets culturels Règlement de consultation

Appel à projets culturels Règlement de consultation Appel à projets culturels Règlement de consultation Préambule : La notion de bassin de vie complémentaire urbain/rural est le fondement de la création et du positionnement stratégique du Syndicat mixte

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE CONTRECŒUR

CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE CONTRECŒUR PRÉSENTATION AUX MEMBRES DU CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE CONTRECŒUR 17 FÉVRIER 2014 MANDATS REGROUPEMENT DE COMMERCES ET D ENTREPRISES TRAVAILLE À LA REVITALISATION DU CENTRE-VILLE ET À LA GESTION DE SON

Plus en détail

MÉMOIRE. juin 2013. soumis par Science pour tous. Regroupement des organismes de culture scientifique au Québec

MÉMOIRE. juin 2013. soumis par Science pour tous. Regroupement des organismes de culture scientifique au Québec MÉMOIRE soumis par Science pour tous au Groupe de travail sur l avenir du réseau muséal juin 2013 Regroupement des organismes de culture scientifique au Québec INTRODUCTION >>> Science pour tous est un

Plus en détail

Municipalité de Saint-Anicet. Plan d orientation stratégique et sa mise en œuvre années 2015-2018

Municipalité de Saint-Anicet. Plan d orientation stratégique et sa mise en œuvre années 2015-2018 Municipalité de Saint-Anicet Plan d orientation stratégique et sa mise en œuvre années 2015-2018 Les priorités Agir avec dynamisme dans la gestion des affaires de la Municipalité et obtenir des services

Plus en détail