GlaxoSmithKline Inc. Audience devant le Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GlaxoSmithKline Inc. Audience devant le Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie"

Transcription

1 GlaxoSmithKline Inc. Audience devant le Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie Allocution de Paul N. Lucas, Président et chef de la direction, GlaxoSmithKline Inc. Monsieur le Président, Le 6 octobre 2010 Je vous remercie de me donner l occasion de m adresser à ce comité aujourd hui. Apprendre de la réponse favorable du Canada à la pandémie de grippe A (H1N1) et s engager envers l amélioration continue est un objectif que nous partageons avec vous, les responsables fédéraux de la santé publique et leurs homologues aux quatre coins du pays. GSK est le plus important employeur du secteur biopharmaceutique au Canada. Nous sommes la seule entreprise au Canada qui dispose d un arsenal complet de prévention et de traitement contre la grippe, comprenant notamment des vaccins pandémiques et prépandémiques, des vaccins contre la grippe saisonnière et des antiviraux. Nous figurons parmi les 15 principaux investisseurs en recherche-développement, exploitons des installations dans plusieurs provinces et employons plus de 2700 personnes au pays. GSK a fourni suffisamment de vaccins contre le virus de la grippe A (H1N1) pour protéger l ensemble de la population canadienne avant la fin de Je suis fier de notre contribution, et à titre de partenaire notable, je juge qu il est important pour GSK de suggérer des moyens pouvant contribuer à de futures réussites. À mon avis, nous pouvons renforcer davantage nos partenariats pour assurer une réponse encore plus opportune, sûre et efficace à toute pandémie future. Il est important de souligner que la réponse de 2009 à la pandémie de grippe A (H1N1) s est avérée le plus important programme de vaccination unique de l histoire du Canada. Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont réagi à cette pandémie avec un empressement hors du commun. Les facteurs ayant contribué à ce succès sont nombreux, et j aimerais me concentrer ici sur trois aspects où GSK a joué un rôle déterminant : Premièrement, GSK est le seul fabricant de vaccins antigrippaux au Canada et a pu fournir un accès prioritaire à un approvisionnement fiable en vaccins contre la grippe A (H1N1) pour l ensemble de la population canadienne; Deuxièmement, le Canada a opté pour l adjuvant innovateur de GSK, ce qui a permis un accès plus rapide ainsi qu un potentiel accru de protection pour les Canadiens; et 1

2 Troisièmement, de solides partenariats dans la préparation à la pandémie ont été établis entre les différents paliers gouvernementaux du Canada et divers organismes de santé publique, professionnels de la santé et fabricants comme GSK et Roche. Ces partenariats avaient pour but d assurer une réponse coordonnée à la pandémie. Permettez-moi d aborder ces facteurs de réussite dans l ordre. En premier lieu, nous avons la chance au Canada d avoir développé une expertise de calibre mondial dans la production de vaccins. Depuis l acquisition de son centre de production de vaccins à Sainte-Foy, au Québec, en 2005, GSK y a investi 200 millions de dollars. Cet investissement opportun a permis à GSK de fabriquer la totalité des vaccins requis par le Canada pour contrer la menace du virus de la grippe A (H1N1) et traiter plus de œufs utilisés pour produire le vaccin contre cette grippe. Permettez-moi de souligner que ces œufs canadiens provenaient d agriculteurs et que leur transport était assuré par des transporteurs canadiens. Un contrat d accès prioritaire prévoyant l utilisation de matières premières de provenance et de fabrication canadiennes se traduit par un approvisionnement fiable en vaccins contre la grippe pandémique au profit de la population canadienne. L Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré l état de pandémie le 11 juin 2009 et GSK a livré ses premiers lots de vaccins contre la grippe pandémique dans les quatre mois qui ont suivi. En conséquence, un taux impressionnant de 45 % de la population canadienne a reçu le vaccin Arepanrix MC contre le virus de la grippe A (H1N1), produit par GSK. En revanche, à la fin de 2009, seulement 20 % des Américains, 25 % des Australiens, 12 % des Japonais et 7 % des Britanniques avaient été vaccinés. Les États-Unis et le Japon comptaient chacun cinq fournisseurs du vaccin contre la grippe A (H1N1). La plupart des pays européens s approvisionnaient auprès de deux fournisseurs chacun. Ainsi, le Canada a affiché un des taux d immunisation les plus élevés de la planète et nos gouvernements et organismes de santé publique méritent des félicitations pour avoir réussi cet exploit de taille. Le gouvernement a négocié l accès prioritaire auprès de son fournisseur unique. C est un exploit que d autres pays pouvant s approvisionner auprès de fournisseurs multiples voire nationaux n ont pu reproduire. En deuxième lieu, GSK a amorcé la planification de la production en vue d une pandémie dès les années Nous avons su mettre nos connaissances approfondies, acquises au fil de nombreuses années de recherche, d innovation et d investissement, au profit de la mise au point d un vaccin sûr et efficace contre le virus de la grippe A (H1N1). En investissant dès le début plus de 2 milliards de livres sterling à l échelle mondiale dans la technologie de production de vaccins contre la grippe, nous avons été en mesure de réagir avec une efficacité sans précédent à la pandémie. Le vaccin contre la grippe pandémique Arepanrix MC de GSK renferme notre adjuvant innovateur. Les adjuvants sont ajoutés aux vaccins pour accroître la protection contre des agents pathogènes redoutables comme le virus de la grippe A (H1N1). Par ailleurs, cette technologie utilise de plus faibles doses d antigènes, ce qui permet de produire plus rapidement une plus grande quantité de doses du vaccin. 2

3 L adoption d une technologie d adjuvant innovatrice et la signature d un contrat «de première ligne» ont permis au Canada de se positionner mieux que tout autre pays dans le monde pour s assurer un approvisionnement fiable en vaccins contre le virus de la grippe A (H1N1). En conséquence : Le Canada a disposé de plus de doses du vaccin par habitant que tout autre pays, nonobstant la source d approvisionnement, pendant chaque semaine qu a duré la campagne d immunisation. Le Canada a été le premier pays au monde à avoir suffisamment de vaccins contre la grippe pandémique pour immuniser l ensemble de sa population. GSK a fourni suffisamment de doses du vaccin pour protéger tous les Canadiens avant la fin de C était notre engagement, et nous l avons tenu. Enfin, des partenariats entre les gouvernements, les organismes de réglementation, les organismes de santé publique et l industrie sont la clé d une réponse rapide et innovatrice à une situation imprévisible comme la pandémie de grippe A (H1N1). Dans le cas de la pandémie H1N1, nous avons été témoins d un niveau de partenariat sans précédent, non seulement entre les élus et les fonctionnaires, mais aussi entre des conseillers scientifiques, des professionnels de la santé et d autres fabricants pour livrer les bonnes solutions. Malgré l importance de reconnaître nos succès collectifs dans la réponse à la pandémie de grippe A (H1N1), il est encore plus important de se pencher sur les difficultés et d en tirer des leçons pour mieux nous préparer à l avenir. À titre de partenaires dans la protection de la population canadienne contre de futures menaces pour la santé, nous avons le privilège et la responsabilité de consolider nos efforts. À mon avis, GSK pourra contribuer davantage à l avenir à trois égards : Premièrement, dans sa capacité de production. Deuxièmement, comme vous l avez appris jeudi dernier, GSK pourra aider à minimiser les effets de silo entre les secteurs privé et public dans les programmes de planification d urgence au Canada. Troisièmement, dans l attention accrue visant à appuyer les efforts du gouvernement en matière de sensibilisation du public. Permettez-moi maintenant d élaborer sur ces trois points. 3

4 Comme je l ai déjà mentionné, GSK a investi considérablement pour augmenter la capacité de production de vaccins contre la grippe de ses installations de Sainte-Foy. Lorsque la demande mondiale se fait urgente et que le public est soudainement plus sensibilisé à la menace, le processus de conditionnement de doses de vaccins peut devenir tout un défi sur le plan de l approvisionnement. La pandémie de la grippe A (H1N1) a lancé tout un défi à l ensemble des fabricants de vaccins. GSK cherche à accroître ses capacités de production afin de pouvoir répondre efficacement à des hausses soudaines et marquées de la demande. Les gouvernements ont un rôle à jouer dans le renforcement de ces capacités en investissant dans des partenariats et en utilisant ces capacités en période de demande accrue pour assurer la production nationale de vaccins contre la grippe, et ce, année après année. Deuxièmement, GSK doit participer de façon plus proactive à l étape de la planification et s ouvrir au dialogue tout au long du processus. Comme vous l avez appris jeudi dernier, un programme de planification d urgence efficace est essentiel à la réussite de toute intervention. Cependant, la responsabilité de la planification d urgence ne relève pas uniquement des gouvernements. Le secteur privé est un partenaire essentiel non seulement dans l intervention d'urgence, mais aussi et surtout dans la planification d urgence. Comme l a mentionné M. Lavoie, le groupe d experts du secteur privé prodigue des conseils en matière de préparation pandémique et c est une pratique que nous devons développer davantage. Chaque année, au Canada, GSK mène un processus complexe pour assurer l approvisionnement en vaccins contre la grippe saisonnière. Nous amorçons le travail dès février. Les interventions des gouvernements et des organismes de santé publique s intensifient à la fin de septembre lorsque les premiers lots de vaccins sont livrés. Mais ce n est pas la façon de faire pour les pandémies. Les gouvernements, les organismes de santé publique, les Canadiens et les médias voulaient suivre GSK pas à pas dans le processus. GSK est mieux préparée à amorcer le dialogue avec ses partenaires et intervenants sur les complexités et les incertitudes qui planent dans l ensemble du continuum, depuis la découverte jusqu à la livraison. Enfin, bien que le Canada ait affiché un des taux de vaccination contre la grippe A (H1N1) les plus élevés à l échelle mondiale, nous pouvons et nous devons chercher à augmenter ce taux à l avenir. Pour ce faire, nous devons collectivement aider les Canadiens à parfaire leurs connaissances sur les virus et les vaccins. En réalité, à l exception d un approvisionnement sûr en eau potable, aucun traitement dans le monde n est aussi efficace que l immunisation pour réduire les taux de mortalité. Selon l Organisation mondiale de la santé, les programmes d immunisation préviennent trois millions de décès par année à l échelle planétaire. Malheureusement, au cours de la dernière pandémie, des données contradictoires ont circulé quant à la véritable virulence du virus de la grippe A (H1N1) et à l innocuité du vaccin. De plus, la population ne reconnaissait pas clairement les avantages de l immunisation, comme vous avez pu le constater dans un récent rapport de Statistique Canada. 4

5 Le gouvernement fédéral peut montrer la voie à suivre en menant une stratégie nationale d immunisation qui renforce les capacités, accorde la priorité à l éducation et contribue à réfuter des renseignements erronés comme ceux qui ont circulé l automne dernier. De plus, en sa qualité de partenaire responsable, GSK pourra poursuivre ses efforts de sensibilisation à l importance de l immunisation non seulement durant les pandémies, mais aussi lors des saisons grippales annuelles. Permettez-moi de conclure en affirmant que GSK est un partenaire de longue date des gouvernements à l échelle nationale et mondiale pour assurer l approvisionnement en médicaments et en vaccins d importance vitale. Je tiens à souligner l excellent travail réalisé par tous les intervenants et à féliciter les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux d avoir eu l initiative de planifier en vue d une telle situation dès 2001 et d assurer un accès prioritaire à un approvisionnement national de vaccins. Je vous remercie d avoir entrepris cette étude approfondie visant à reconnaître nos succès, à tirer des leçons de nos faiblesses et à renforcer davantage nos partenariats afin que nous puissions ensemble répondre efficacement aux besoins des Canadiens advenant une nouvelle pandémie. Pour plus d information : Communications corporatives GlaxoSmithKline Inc

Campagne de vaccination de 2009 contre la pandémie de grippe H1N1. Rapport après action. Bureau du médecin-hygiéniste en chef (BMHC)

Campagne de vaccination de 2009 contre la pandémie de grippe H1N1. Rapport après action. Bureau du médecin-hygiéniste en chef (BMHC) Campagne de vaccination de 2009 contre la pandémie de grippe H1N1 Rapport après action Bureau du médecin-hygiéniste en chef (BMHC) Avril 2010 SOMMAIRE La vaccination de masse de 2009 contre la pandémie

Plus en détail

COLLÈGE FRONTIÈRE : Plan stratégique 2011-2014

COLLÈGE FRONTIÈRE : Plan stratégique 2011-2014 COLLÈGE FRONTIÈRE : Plan stratégique 2011-2014 1 En tant que pionnier en matière d alphabétisation au Canada, nous rejoindrons plus d apprenants d ici 2014 en faisant preuve de leadership. Nous atteindrons

Plus en détail

Étude sur les jeunes agriculteurs et l avenir de l agriculture

Étude sur les jeunes agriculteurs et l avenir de l agriculture Étude sur les jeunes agriculteurs et l avenir de l agriculture Allocution de Marion G. Wrobel Directeur, Évolution des marchés et de la réglementation Association des banquiers canadiens (ABC) Prononcée

Plus en détail

Vancouver Art Gallery Proposition prébudgétaire

Vancouver Art Gallery Proposition prébudgétaire Vancouver Art Gallery Proposition prébudgétaire Soumise au : Comité permanent des finances de la Chambre des communes 6 août 2014 À propos de la Vancouver Art Gallery Fondée en 1931, la Vancouver Art Gallery

Plus en détail

devant le Conseil de surveillance de la normalisation comptable

devant le Conseil de surveillance de la normalisation comptable VERSION DÉFINITIVE Allocution prononcée par Anthony Ariganello, CGA Président-directeur général CGA-Canada devant le Conseil de surveillance de la normalisation comptable Toronto (Ontario) Le 20 octobre

Plus en détail

Synthèse de la 1 ère vague de grippe A(H1N1)

Synthèse de la 1 ère vague de grippe A(H1N1) Synthèse de la 1 ère vague de grippe A(H1N1) du 26 avril au 30 septembre 2009 région de la Capitale-Nationale Présentation à la Chambre de Commerce de la ville de Québec 9 octobre 2009 François Desbiens,

Plus en détail

Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière

Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière Ce que vous devez savoir sur les vaccins antigrippaux offerts cette année L influenza, qu on appelle communément la grippe, est une infection respiratoire

Plus en détail

Document d information n o 1 sur les pensions

Document d information n o 1 sur les pensions Document d information n o 1 sur les pensions Importance des pensions Partie 1 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition, que

Plus en détail

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS DÉCLARATION AUX MÉDIAS POUR LA PUBLICATION DU Rapport annuel 2013-2014 par François Boileau Commissaire aux services en français de l Ontario Jeudi 10 juillet 2014 11 h 00 Salle des médias Édifice de l

Plus en détail

Je vous remercie de me donner l occasion de vous parler d un sujet d actualité : l énergie et les marchés énergétiques.

Je vous remercie de me donner l occasion de vous parler d un sujet d actualité : l énergie et les marchés énergétiques. Slide 1 Je vous remercie de me donner l occasion de vous parler d un sujet d actualité : l énergie et les marchés énergétiques. Permettez-moi d abord de vous donner un aperçu de ce que l Office national

Plus en détail

Menace de Pandémie de grippe d origine aviaire. Impact socio-économique. conomique attendu

Menace de Pandémie de grippe d origine aviaire. Impact socio-économique. conomique attendu Menace de Pandémie de grippe d origine aviaire Impact socio-économique conomique attendu Pandémie? Mot tiré du grec (pan( : tout ; demos : peuple) qui signifie : - une maladie qui atteint presque tous

Plus en détail

L investissement responsable une démarche fondée sur le risque et le rendement

L investissement responsable une démarche fondée sur le risque et le rendement L investissement responsable une démarche fondée sur le risque et le rendement Lancement canadien du Carbon Disclosure Project Galerie de la Bourse de Toronto Le 4 octobre 2006 David Denison Président

Plus en détail

Notes d allocution de la présidente et première dirigeante de la SADC, Michèle Bourque

Notes d allocution de la présidente et première dirigeante de la SADC, Michèle Bourque 1 Notes d allocution de la présidente et première dirigeante de la SADC, Michèle Bourque Autorité de règlement de faillite : le nouveau rôle de la SADC CD Howe Institute 9 juin 2014 INTRODUCTION Bonjour,

Plus en détail

Bureau du Conseil privé Examen de l assurance de la gestion des voyages et des frais d accueil

Bureau du Conseil privé Examen de l assurance de la gestion des voyages et des frais d accueil Bureau du Conseil privé Examen de l assurance de la gestion des voyages et des frais d accueil Division de la vérification et de l évaluation Rapport final Le 4 mars 2011 Table des matières Sommaire...

Plus en détail

Vers le futur des programmes de vaccination influenza : Comment les données peuvent-elle nous guider? Quelles sont les priorités?

Vers le futur des programmes de vaccination influenza : Comment les données peuvent-elle nous guider? Quelles sont les priorités? Vers le futur des programmes de vaccination influenza : Comment les données peuvent-elle nous guider? Quelles sont les priorités? Gaston De Serres, MD, PhD Institut National de santé publique du Québec

Plus en détail

ALLOCUTION DONNÉE LORS DE L'ASSEMBLÉE ANNUELLE. Discours de STEVE RODER VICE-PRÉSIDENT DIRECTEUR PRINCIPAL ET CHEF DES FINANCES

ALLOCUTION DONNÉE LORS DE L'ASSEMBLÉE ANNUELLE. Discours de STEVE RODER VICE-PRÉSIDENT DIRECTEUR PRINCIPAL ET CHEF DES FINANCES ALLOCUTION DONNÉE LORS DE L'ASSEMBLÉE ANNUELLE Discours de STEVE RODER VICE-PRÉSIDENT DIRECTEUR PRINCIPAL ET CHEF DES FINANCES ASSEMBLÉE ANNUELLE Jeudi 7 mai 2015 200 Bloor Street Toronto Merci, Monsieur

Plus en détail

Mesdames et messieurs, chers actionnaires,

Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Allocution de monsieur Réal Raymond président et chef de la direction de la Banque Nationale du Canada Fairmont Le Reine Elizabeth Montréal, le 8 mars 2006 Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Permettez-moi

Plus en détail

DISCOURS DE CLÔTURE DU PRÉSIDENT DE LA CONFÉRENCE

DISCOURS DE CLÔTURE DU PRÉSIDENT DE LA CONFÉRENCE DEUXIÈME CONFÉRENCE MINISTÉRIELLE CONJOINTE DES PROTOCOLES D ENTENTE DE PARIS ET DE TOKYO SUR LE CONTRÔLE DES NAVIRES PAR L ÉTAT DU PORT Vancouver (Colombie-Britannique) Canada Les 2 et 3 novembre 2004

Plus en détail

SITE WEB INTERACTIF DES INDICATEURS DE PERFORMANCE DU SYSTÈME DE SANTÉ RAPPORT SUR LA CONSULTATION PUBLIQUE

SITE WEB INTERACTIF DES INDICATEURS DE PERFORMANCE DU SYSTÈME DE SANTÉ RAPPORT SUR LA CONSULTATION PUBLIQUE SITE WEB INTERACTIF DES INDICATEURS DE PERFORMANCE DU SYSTÈME DE SANTÉ RAPPORT SUR LA CONSULTATION PUBLIQUE PAGES TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 1 CONSULTATION EN LIGNE ET EN PERSONNE : PRINCIPALES CONSTATATIONS

Plus en détail

Notes pour une allocution prononcée par. M e Louis Morisset Président-directeur général de l Autorité des marchés financiers

Notes pour une allocution prononcée par. M e Louis Morisset Président-directeur général de l Autorité des marchés financiers Notes pour une allocution prononcée par M e Louis Morisset Président-directeur général de l Autorité des marchés financiers Journée de l assurance de dommages 2014 Montréal, le 12 mars 2014 N.B. : Seule

Plus en détail

LE BUDGET DE 1999. Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur. Amélioration des soins de santé pour les Canadiens

LE BUDGET DE 1999. Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur. Amélioration des soins de santé pour les Canadiens LE BUDGET DE 1999 Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur Amélioration des soins de santé pour les Canadiens février 1999 L engagement : l assurance-santé «Nous avons déjà promis de consacrer davantage

Plus en détail

Analytique prévisionnelle des projets. Votre projet sera-t-il gagnant?

Analytique prévisionnelle des projets. Votre projet sera-t-il gagnant? Analytique prévisionnelle des projets Votre projet sera-t-il gagnant? Table des matières Une nouvelle démarche pour réduire les risques liés à un projet... 1 Analyse comparative de projets gagnants...

Plus en détail

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation M. Peter Mesheau Ministre des Finances Gouvernement du Nouveau-Brunswick Le 17 octobre 2001

Plus en détail

Avis complémentaire concernant l administration d une 2e dose du vaccin avec adjuvant (Arepanrix H1N1) aux enfants âgés de 6 mois à 9 ans

Avis complémentaire concernant l administration d une 2e dose du vaccin avec adjuvant (Arepanrix H1N1) aux enfants âgés de 6 mois à 9 ans INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC COMITÉ SUR L IMMUNISATION DU QUÉBEC Avis complémentaire concernant l administration d une 2e dose du vaccin MC avec adjuvant (Arepanrix H1N1) aux enfants âgés

Plus en détail

Financer la croissance des PME

Financer la croissance des PME Financer la croissance des PME Allocution de Marion G. Wrobel Vice-président, Politiques et opérations Association des banquiers canadiens (ABC) Prononcée devant le Comité sénatorial permanent des banques

Plus en détail

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A ONUSIDA/CCP (34)/14.14 Date de publication: 27 juin 2014 TRENTE-QUATRIEME REUNION Date: 1 er -3 juillet 2014 Lieu: Salle du Conseil exécutif, OMS,

Plus en détail

Recommandations révisées Sommet pancanadien de l économie citoyenne 2010

Recommandations révisées Sommet pancanadien de l économie citoyenne 2010 Recommandations révisées Sommet pancanadien de l économie citoyenne 2010 1. Finance et investissement Mettre en place des mesures fiscales et réglementaires qui tiennent compte du genre pour canaliser

Plus en détail

Stratégie visant des écoles saines

Stratégie visant des écoles saines Chapitre 4 Section 4.03 Ministère de l Éducation Stratégie visant des écoles saines Suivi des audits de l optimisation des ressources, section 3.03, Rapport annuel 2013 APERÇU DE L ÉTAT DES RECOMMANDATIONS

Plus en détail

Plan d entreprise 2011-2016 RÉSUMÉ. Corporate Plan Summary 2011 16 2

Plan d entreprise 2011-2016 RÉSUMÉ. Corporate Plan Summary 2011 16 2 Plan d entreprise 2011-2016 RÉSUMÉ Corporate Plan Summary 2011 16 2 Plan d entreprise 2011-2016 Résumé 350 rue Albert CP 1047 Ottawa ON K1P 5V8 1-800-263-5588 ou 613-566-4414 info@conseildesarts.ca conseildesarts.ca

Plus en détail

Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012

Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012 Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012 Objet Ce document établit la raison d être, la composition et le mode de fonctionnement du Comité tripartite, créé le

Plus en détail

Formule de financement des écoles des Premières Nations L instrument d une politique de mise en échec

Formule de financement des écoles des Premières Nations L instrument d une politique de mise en échec Formule de financement des écoles des Premières Nations L instrument d une politique de mise en échec Le sous-financement chronique de notre éducation est une stratégie pour forcer l intégration avec les

Plus en détail

Assurer la stabilité financière à l ère du «trop grand pour faire faillite»

Assurer la stabilité financière à l ère du «trop grand pour faire faillite» Page 1 Assurer la stabilité financière à l ère du «trop grand pour faire faillite» Notes d allocution Michèle Bourque, présidente et première dirigeante ECONOMIC CLUB OF CANADA 23 OCTOBRE, OTTAWA Introduction

Plus en détail

Introduction. Sommaire exécutif

Introduction. Sommaire exécutif Avis de BIOQuébec auprès du Ministère de l Enseignement supérieur, Recherche, Science et Technologie du Québec (MESRSTQ) dans le cadre de l élaboration de la Politique nationale de la recherche et de l

Plus en détail

Allocution. de monsieur Louis Vachon. président et chef de la direction. de la Banque Nationale du Canada. Centre Mont-Royal

Allocution. de monsieur Louis Vachon. président et chef de la direction. de la Banque Nationale du Canada. Centre Mont-Royal Allocution de monsieur Louis Vachon président et chef de la direction de la Banque Nationale du Canada Centre Mont-Royal Montréal, le 29 février 2008 (Seul le texte prononcé fait foi) Mesdames et messieurs,

Plus en détail

L éducation postsecondaire : la clé pour atteindre l autosuffisance

L éducation postsecondaire : la clé pour atteindre l autosuffisance Résumé du plan action pour transformer l éducation postsecondaire du Nouveau-Brunswick 1 Introduction Le Nouveau-Brunswick est en voie de traverser une période de croissance et de possibilités historiques.

Plus en détail

Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations gouvernementales Tél. : 613-688-2064 Téléc. : 613-852-9696 smith@electricity.

Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations gouvernementales Tél. : 613-688-2064 Téléc. : 613-852-9696 smith@electricity. Proposition prébudgétaire 2015 de l Association canadienne de l électricité (ACÉ) présentée au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations

Plus en détail

Click to edit Master title style

Click to edit Master title style Le Service des délégués commerciaux MAECI: Orientation et rôle Investissement étranger direct (IED) Anderson Blanc Délégué commercial Click to edit Master title style Investissement & Innovation Coordonnateur

Plus en détail

Question à l étude : Les outils d aide à la décision permettent d étendre la valeur des solutions PLM

Question à l étude : Les outils d aide à la décision permettent d étendre la valeur des solutions PLM Question à l étude : Les outils d aide à la décision permettent d étendre la valeur des solutions PLM La maturité des solutions PLM mettent en évidence les données analytiques Tech-Clarity, Inc. 2009 Table

Plus en détail

Étude sur la monnaie numérique

Étude sur la monnaie numérique Étude sur la monnaie numérique Allocution de Darren Hannah Vice-président intérimaire, Politiques et Opérations Association des banquiers canadiens Prononcée devant le Comité sénatorial des banques et

Plus en détail

stratégie énergétique pour le Canada

stratégie énergétique pour le Canada L électricité : au cœur d une stratégie énergétique pour le Canada VERSION 2.0 www.electricite.ca Publié en juillet 2012. Association canadienne de l électricité, 2012. Tous droits réservés. Also available

Plus en détail

DISCOURS D OUVERTURE DU PRÉSIDENT DE LA BERD

DISCOURS D OUVERTURE DU PRÉSIDENT DE LA BERD DISCOURS D OUVERTURE DU PRÉSIDENT DE LA BERD AM102f-X 1 Discours d ouverture du Président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement à l occasion de l Assemblée annuelle à Tbilissi

Plus en détail

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct 01 Au service des investisseurs canadiens depuis plus de 25 ans Filiale d une des plus grandes institutions financières au pays, offre aux investisseurs

Plus en détail

RAPPORT ET RECOMMANDATIONS SUR L ACCORD ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL GLOBAL (AÉCG) ENTRE LE CANADA ET L UNION EUROPÉENNE

RAPPORT ET RECOMMANDATIONS SUR L ACCORD ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL GLOBAL (AÉCG) ENTRE LE CANADA ET L UNION EUROPÉENNE RAPPORT ET RECOMMANDATIONS SUR L ACCORD ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL GLOBAL (AÉCG) ENTRE LE CANADA ET L UNION EUROPÉENNE 29 avril 2011 Eau Secours! Créée en 1997, la coalition a pour but de revendiquer et

Plus en détail

Ben Lobb, député Président Comité permanent de la santé Chambre des communes Ottawa (Ontario) K1A 0A6. Monsieur,

Ben Lobb, député Président Comité permanent de la santé Chambre des communes Ottawa (Ontario) K1A 0A6. Monsieur, Ben Lobb, député Président Comité permanent de la santé Chambre des communes Ottawa (Ontario) K1A 0A6 Monsieur, Je suis heureuse de vous transmettre la réponse du gouvernement au rapport définitif du Comité

Plus en détail

Monsieur ou Madame la présidente, Monsieur le ministre, Mesdames et messieurs les députés,

Monsieur ou Madame la présidente, Monsieur le ministre, Mesdames et messieurs les députés, MÉMOIRE présenté à la Commission des finances publiques dans le cadre de l étude du projet de loi no 123 Loi sur la fusion de la Société générale de financement du Québec et d Investissement Québec préparé

Plus en détail

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. S ASSOCIER AU RÉSEAU SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE.

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. S ASSOCIER AU RÉSEAU SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. S ASSOCIER AU RÉSEAU SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. Vous êtes avec un client. Il vous parle de l avenir. Ses besoins évoluent. Sa situation financière devient

Plus en détail

Le rôle du gouvernement fédéral dans les services de santé. Bilan 2013

Le rôle du gouvernement fédéral dans les services de santé. Bilan 2013 Le rôle du gouvernement fédéral dans les services de santé Bilan 2013 2630 Skymark Avenue, Mississauga ON L4W 5A4 905 629 0900 Fax 905 629 0893 www.cfpc.ca 2630, avenue Skymark, Mississauga ON L4W 5A4

Plus en détail

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Août 2006 Agence internationale de l énergie atomique Département de la coopération technique Rôle et responsabilités

Plus en détail

Notes pour une allocution prononcée par

Notes pour une allocution prononcée par Notes pour une allocution prononcée par M e Louis Morisset Président-directeur général de l Autorité des marchés financiers Conférencier et invité d honneur Choisir la prospérité Congrès 2013 de l assurance

Plus en détail

Toronto (Ontario) Le vendredi 26 octobre 2007 L ÉNONCÉ FAIT FOI. Pour de plus amples renseignements, s adresser à :

Toronto (Ontario) Le vendredi 26 octobre 2007 L ÉNONCÉ FAIT FOI. Pour de plus amples renseignements, s adresser à : Allocution présentée par la surintendante Julie Dickson Bureau du surintendant des institutions financières Canada (BSIF) dans le cadre du Colloque des affaires réglementaires du Bureau d assurance du

Plus en détail

Gestion de la valeur de l entreprise

Gestion de la valeur de l entreprise Retirer pleinement la valeur ajoutée Gestion de la valeur de l entreprise Défis du client Comment puis-je réduire les risques d échec de mes stratégies d investissement? Nous disons tous qu il faut investir

Plus en détail

PLANIFICATION DE L INTRODUCTION DU VPI. Foire aux questions (FAQ)

PLANIFICATION DE L INTRODUCTION DU VPI. Foire aux questions (FAQ) PLANIFICATION DE L INTRODUCTION DU VPI Foire aux questions (FAQ) Mars 2014 En mai 2012, l Assemblée mondiale de la Santé a déclaré que l achèvement de l éradication du poliovirus était une urgence programmatique

Plus en détail

Click to edit Master title style

Click to edit Master title style Le Service des délégués commerciaux Click to edit Master title style Le Service des délégués commerciaux : un aperçu 2011 Click to edit Master subtitle style 1 Le Service des délégués commerciaux du Canada

Plus en détail

Groupe de la Banque africaine de développement. ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement

Groupe de la Banque africaine de développement. ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement Groupe de la Banque africaine de développement ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement AU SEMINAIRE DE SENSIBILISATION DES SERVICES DE LA BANQUE

Plus en détail

Genworth MI Canada continue d afficher une solide rentabilité au deuxième trimestre

Genworth MI Canada continue d afficher une solide rentabilité au deuxième trimestre Genworth MI Canada continue d afficher une solide rentabilité au deuxième trimestre Toronto, ONTARIO (Le 30 juillet 2009) Genworth MI Canada Inc. (TSX : MIC) a présenté aujourd hui des résultats solides

Plus en détail

Les stratégies. et les étapes de développement d entreprises. Une stratégie... COMPLICES POUR RÉUSSIR L ENTREPRISE

Les stratégies. et les étapes de développement d entreprises. Une stratégie... COMPLICES POUR RÉUSSIR L ENTREPRISE APPRENDRE COMPRENDRE ENTREPRENDRE Le processus 2 de développement d entreprise Les stratégies M O D U L E 5 et les étapes de développement d entreprises Un processus complexe, un plan à suivre Les listes

Plus en détail

Bulletin d information hebdomadaire sur l influenza 14 janvier 2014

Bulletin d information hebdomadaire sur l influenza 14 janvier 2014 Veille médiatique Bulletin d information hebdomadaire sur l influenza 14 janvier 2014 Nombre d échantillons positifs pour la grippe du virus influenza A H1N1 : Semaine 22 déc.- 28 Semaine 29 déc.-4jan.

Plus en détail

Le marché québécois du capital-risque au premier trimestre de 2015. Réseau Capital

Le marché québécois du capital-risque au premier trimestre de 2015. Réseau Capital Le marché québécois du capital-risque au premier trimestre de 2015 RAPPORT PRÉPARÉ POUR Réseau Capital MAI 2015 2015 par Thomson Reuters (Canada); tous droits réservés Toutes les données utilisées pour

Plus en détail

Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité?

Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité? Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité? Introduction On se souvient que le dollar canadien avait dépassé le seuil de la parité en 2008 avant la crise financière sous l impulsion de

Plus en détail

RAPPORT SUR LE SUIVI DONNÉ AUX RÉSOLUTIONS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DE 1999. Cette résolution est appliquée telle qu elle a été adoptée.

RAPPORT SUR LE SUIVI DONNÉ AUX RÉSOLUTIONS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DE 1999. Cette résolution est appliquée telle qu elle a été adoptée. RAPPORT SUR LE SUIVI DONNÉ AUX RÉSOLUTIONS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DE 1999 Voici un sommaire des mesures prises par le conseil d administration et le personnel pour donner suite aux résolutions examinées

Plus en détail

Se rétablir rapidement grâce à la gestion de la continuité des opérations. Une question de survie pour l entreprise!

Se rétablir rapidement grâce à la gestion de la continuité des opérations. Une question de survie pour l entreprise! Se rétablir rapidement grâce à la gestion de la continuité des opérations Une question de survie pour l entreprise! Plan de la présentation La gestion de la continuité des opérations (GCO) : un projet

Plus en détail

Adapter la sécurité sociale aux changements démographiques de manière durable. Le Cap, Afrique du Sud Le mercredi 1 er décembre 2010 L ÉNONCÉ FAIT FOI

Adapter la sécurité sociale aux changements démographiques de manière durable. Le Cap, Afrique du Sud Le mercredi 1 er décembre 2010 L ÉNONCÉ FAIT FOI Allocution de monsieur Jean-Claude Ménard, actuaire en chef Bureau de l actuaire en Chef Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF), Canada à l occasion du Forum mondial de la sécurité

Plus en détail

Partenaires en protection Aller de l avant

Partenaires en protection Aller de l avant Partenaires en protection Aller de l avant Rapport de situation Comité consultatif sur les activités commerciales à la frontière Le 26 février 2008 Table des matières Point de vue du gouvernement 3 Consultations

Plus en détail

Découvrez l avantage Raymond James

Découvrez l avantage Raymond James Découvrez l avantage Raymond James En choisissant Raymond James, vous obtenez davantage que des services d un conseiller financier d expérience. Son but : répondre à vos besoins. Vous bénéficiez aussi

Plus en détail

Agenda social de la Fonction publique pour l année 2011. Intervention de M. François BAROIN,

Agenda social de la Fonction publique pour l année 2011. Intervention de M. François BAROIN, Agenda social de la Fonction publique pour l année 2011 Intervention de M. François BAROIN, Ministre du Budget, des Comptes publics, de la Fonction publique et de la Réforme de l Etat, Porte-parole du

Plus en détail

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014 Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014 Ingénieurs Canada 1100-180, rue Elgin Ottawa (Ontario) K2P 2K3 Au sujet d Ingénieurs

Plus en détail

La Compagnie d Assurance du Canada sur la Vie RAPPORT ANNUEL

La Compagnie d Assurance du Canada sur la Vie RAPPORT ANNUEL La Compagnie d Assurance du Canada sur la Vie 2007 RAPPORT ANNUEL MISE EN GARDE À L ÉGARD DES DÉCLARATIONS PROSPECTIVES Le présent rapport renferme des déclarations prospectives visant la Compagnie, ses

Plus en détail

Fonds de placement garanti RBC

Fonds de placement garanti RBC Compagnie d assurance vie RBC Fonds de placement garanti RBC Potentiel de croissance des placements plus protection Fonds de placement garanti 1 Simplicité. Solidité. Confiance. Les Fonds de placement

Plus en détail

Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada

Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada Dans le cadre de la journée pré-congrès francophone Conférence Metropolis

Plus en détail

Discours d ouverture de Michèle Bourque présidente et première dirigeante Société d assurance-dépôts du Canada Ottawa mercredi 6 février 2013

Discours d ouverture de Michèle Bourque présidente et première dirigeante Société d assurance-dépôts du Canada Ottawa mercredi 6 février 2013 1 Première conférence du Comité régional de l AIAD (Association internationale des assureurs-dépôts) pour l Amérique du Nord sur les règlements transfrontières et les institutions-relais Discours d ouverture

Plus en détail

2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ

2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ 2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ NOVEMBRE 2014 Table des matières RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ 2013-2014 Introduction du président et chef de la direction...ii Buts en matière de sécurité

Plus en détail

Placements Banque Nationale modernise sa marque et devient Banque Nationale Investissements

Placements Banque Nationale modernise sa marque et devient Banque Nationale Investissements INVESTIR Foire aux questions Contexte et foire aux questions Placements Banque Nationale modernise sa marque et devient Banque Nationale Investissements Mise en contexte Placements Banque Nationale inc.

Plus en détail

VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL DU NOUVEAU-BRUNSWICK PLAN STRATÉGIQUE 2014-2020

VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL DU NOUVEAU-BRUNSWICK PLAN STRATÉGIQUE 2014-2020 VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL DU NOUVEAU-BRUNSWICK PLAN STRATÉGIQUE 2014-2020 Plan stratégique 2014-2020 En décembre 2010, M me Kim MacPherson a été nommée vérificatrice générale de la province du Nouveau-Brunswick

Plus en détail

MOT DE LA PRÉSIDENTE. Séance du conseil d administration du RTL, le 5 février 2015. Le texte lu fait foi.

MOT DE LA PRÉSIDENTE. Séance du conseil d administration du RTL, le 5 février 2015. Le texte lu fait foi. MOT DE LA PRÉSIDENTE Séance du conseil d administration du RTL, le 5 février 2015 Le texte lu fait foi. 1 Bonjour à toutes et à tous, Voilà plus d un an que nous formons l actuel conseil d administration

Plus en détail

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE 2 0 1 3 INTRODUCTION La première stratégie manitobaine de promotion de l allaitement maternel a été conçue à l automne 2006 afin de mettre

Plus en détail

CHRONOLOGIE DU CHANGEMENT DE LA GOUVERNANCE À L AIIC

CHRONOLOGIE DU CHANGEMENT DE LA GOUVERNANCE À L AIIC CHRONOLOGIE DU CHANGEMENT DE LA GOUVERNANCE À L AIIC Le texte qui suit présente un compte rendu factuel des événements liés aux changements de la gouvernance de l AIIC imposés par la nouvelle Loi canadienne

Plus en détail

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario L Association canadienne du propane Février 2013 Association canadienne du propane Mémoire pour le

Plus en détail

Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie. Assemblée annuelle Le 5 mai 2011. Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous.

Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie. Assemblée annuelle Le 5 mai 2011. Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous. Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie Assemblée annuelle Le 5 mai 2011 Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous. Je suis heureux de pouvoir m adresser à vous à l occasion de cette assemblée

Plus en détail

Moi et mon entreprise 6 h

Moi et mon entreprise 6 h Gérer efficacement son entreprise et coaching Formation : 51 h Coaching : 6 h / pers. Clientèle visée : 2 à 5 ans d existence Coûts : 250$ / pers. + taxes ATELIER 1 Suzanne Lacombe 2015/09/15 Mon bottin

Plus en détail

Les bénéfices de l investissement dans l infrastructure. Le 1 er novembre 2011. Un énoncé de position de l AFIC

Les bénéfices de l investissement dans l infrastructure. Le 1 er novembre 2011. Un énoncé de position de l AFIC Les bénéfices de l investissement dans l infrastructure Un énoncé de position de l AFIC Résumé L infrastructure est un investissement pas une dépense. C est un investissement dans la prospérité économique,

Plus en détail

Examen du réseau d'électricité. de la Nouvelle-Écosse Résumé

Examen du réseau d'électricité. de la Nouvelle-Écosse Résumé Examen du réseau d'électricité de la Nouvelle-Écosse Résumé Examen du réseau d'électricité de la Nouvelle-Écosse Résumé RÉSUMÉ À l automne 2013, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a adopté la loi

Plus en détail

Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue?

Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue? 28 avril 2015 Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue? Beaucoup d espoir repose sur les entreprises du centre du pays pour permettre à la croissance économique de

Plus en détail

COMMISSION DES INSTITUTIONS

COMMISSION DES INSTITUTIONS COMMISSION DES INSTITUTIONS MANDAT : ÉTUDE DU RAPPORT «PROPOSITIONS DE MODIFICATIONS À LA LOI SUR LA TRANSPARENCE ET L ÉTHIQUE EN MATIÈRE DE LOBBYISME ALLOCUTION DU COMMISSAIRE AU LOBBYISME DU QUÉBEC 17

Plus en détail

Demande nouvelle ligne de transport Chénier-Outaouais

Demande nouvelle ligne de transport Chénier-Outaouais C A N A D A RÉGIE DE L ÉNERGIE PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL HYDRO- QUÉBEC TRANSÉNERGIE Demanderesse No : R-3646-2007 ET L ASSOCIATION DE L INDUSTRIE ÉLECTRIQUE DU QUÉBEC, personne morale dûment

Plus en détail

Pour bâtir votre avenir financier. Groupe Lavoie Bergeron Racette

Pour bâtir votre avenir financier. Groupe Lavoie Bergeron Racette Pour bâtir votre avenir financier Groupe Lavoie Bergeron Racette Notre équipe Martin Lavoie, B.A.A Conseiller en placement et directeur de succursale Compte une quinzaine d années dans le domaine du placement

Plus en détail

Présentation au Comité permanent des finances Chambre des communes

Présentation au Comité permanent des finances Chambre des communes Presentation Standing Committee on Finance Study: Measures to Enhance Credit Availability and the Stability of the Canadian Financial System March 31, 2009 Présentation Comité permanent des finances ÉTUDE

Plus en détail

Gestion de la crise sanitaire grippe A

Gestion de la crise sanitaire grippe A Gestion de la crise sanitaire grippe A Sommaire de la présentation Nature du risque lié au virus A H1N1 Plan gouvernemental de pandémie grippale Mesures de protection Historique de la grippe La grippe

Plus en détail

15. 16. Le droit de la santé au Canada. Répartition constitutionnelle des pouvoirs

15. 16. Le droit de la santé au Canada. Répartition constitutionnelle des pouvoirs Le droit de la santé au Canada Les soins de santé au Canada représentent un sujet complexe. En effet, certains services de soins de santé sont publics alors que d autres sont privés et un certain nombre

Plus en détail

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Contexte Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) souscrit aux principes d Approvisionnement

Plus en détail

Le Canada comme chef de file mondial dans le domaine de l énergie

Le Canada comme chef de file mondial dans le domaine de l énergie Le Canada comme chef de file mondial dans le domaine de l énergie VERS UNE COLLABORATION PANCANADIENNE ACCRUE Rapport d étape Conférence des ministres de l Énergie et des Mines Septembre 2012 Charlottetown

Plus en détail

Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail

Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail Supérieur hiérarchique : Type d emploi Emplacement : Clôture de l affichage : Directrice, Initiatives de prévention et de promotion Permanent, temps

Plus en détail

ASSURANCE COLLECTIVE. Desjardins & Cie

ASSURANCE COLLECTIVE. Desjardins & Cie ASSURANCE COLLECTIVE Desjardins & Cie Voici Contact 360 MC, une approche globale en gestion des invalidités qui forme un tout à valeur ajoutée pour un régime d assurance collective. Dans la vie, la santé

Plus en détail

REPRESENTATION PERMANENTE AUPRES DE LA COMMISSION DE L UNION AFRICAINE ET DE LA COMMISSION ECONOMIQUE DES NATIONS UNIES POUR L AFRIQUE ALLOCUTION INTRODUCTIVE DE S. E. M. L AMBASSADEUR LIBERE BARARUNYERETSE,

Plus en détail

Enquête sur les allégations visant l Association des

Enquête sur les allégations visant l Association des Enquête sur les allégations visant l Association des pompiers autochtones du Manitoba 2014 Contexte La Direction générale des services d examen et d enquête du Ministère a reçu des allégations de détournement

Plus en détail

Ligne du temps 1973 2013

Ligne du temps 1973 2013 Ligne du temps 1973 2013 1973 C est le 22 décembre 1973 que l Assemblée nationale adopte la loi 12. Cette loi constitue le Régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics (RREGOP)

Plus en détail

Stella-Jones pilier du secteur grâce à IBM Business Analytics

Stella-Jones pilier du secteur grâce à IBM Business Analytics Stella-Jones pilier du secteur grâce à IBM Accélération et précision des rapports, budgets et prévisions au service d une entreprise en plein essor En bref Les besoins À la suite de plusieurs acquisitions

Plus en détail

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS?

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? RÉSUMÉ DU RAPPORT Le Forum des politiques publiques est un organisme indépendant, sans but lucratif, qui s efforce de promouvoir l excellence

Plus en détail

CONSULTATIONS COMMUNAUTAIRES 2014-2015

CONSULTATIONS COMMUNAUTAIRES 2014-2015 CONSULTATIONS COMMUNAUTAIRES 2014-2015 RAPPORT DE SYNTHÈSE Est de Terre-Neuve Ouest de Terre-Neuve Labrador TABLE DES MATIERES 1. Introduction... 3 2. Portrait de la population répondante... 4 3. Les avis

Plus en détail

La bonne place pour faire carrière

La bonne place pour faire carrière La bonne place pour faire carrière Chez SSQ Groupe financier, nous partageons les mêmes valeurs et soutenons la croissance et les réalisations de nos employés. Joindre nos rangs, c'est s'associer à un

Plus en détail

Demande pour le Programme de soutien au démarrage d entreprises pour les compagnons

Demande pour le Programme de soutien au démarrage d entreprises pour les compagnons Demande pour le Programme de soutien au démarrage d entreprises pour les compagnons Section A : Renseignements personnels et commerciaux Numéro de référence : AVIS SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE La

Plus en détail