Systèmes sylvopastoraux. Pour un environnement, une agriculture et une économie durables

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Systèmes sylvopastoraux. Pour un environnement, une agriculture et une économie durables"

Transcription

1 Caractérisation morphobiologique écologique d'une espèce pastorale de Tunisie présaharienne (Periploca angustifolia Labill.). Implications pour l'amélioration pastorale Ferchichi A. Systèmes sylvopastoraux. Pour un environnement, une agriculture une économie durab Zaragoza : CIHEAM Cahiers Options Méditerranéennes; n pages Article avaible on line / Article disponible en ligne l adresse : To cite this article / Pour citer c article Ferchichi A. Caractérisation morphobiologique écologique d' une espèce pastorale de Tunisie présaharienne ( Periploca angustifolia Labill.). Implications pour l' amélioration pastorale. Systèmes sylvopastoraux. Pour un environnement, une agriculture une économie durab. Zaragoza : CIHEAM, p (Cahiers Options Méditerranéennes; n. 12)

2 CIHEAM Options Mediterraneennes Caractérisation morphobiologique écologique d'une espèce pastorale de Tunisie présaharienne angustifolia = pastorale. Ali Ferchichi Summary: The of native species in the of of ecosystems in since exotic The in Tunisia, has allowed to emphasize its mgustgolia, is a value = 0,28 FU/ with continuous vegative against can be with s than 100 mm can be adapted to soil types, but its is to which it is than the soil type itself. le angustifolia Labill. est une essence indigène spontanée en Santa, 1962 ; al, 1984). En Tunisie c'est une espèce jbel occupe des lieux tant angustifolia de 0,28 S. 1990). Le connaissance de de son autoécologie. Le :.. un de cte espèce en le cycle biologique ET THO ODES Caractères morphobiologiques Le site le suivi phénologique est une pntation de angustifolia âgée de 4 ans, sise El Fjé épais (30 50 un sous homoghes : médianes basa stades phénologique. La

3 CIHEAM Options Mediterraneennes Ecologie Les données écologiques ont été collectées vaste lot de, de 1967), Le Apite (1981) F] W o ; 4 i f f 1 été (1 (1989) c. été 6o le bioclimat, 5o dusol 40 un tableau 20 / états de o : Subhumide = S O N J A J J A SW, = c.). Les codifications sont. positions des Caracteristation morphobiologique phases de croissance de reproduction en rion avec ia pluviométiie. V:vegation ; ; ; La 1 position dans le temps des phases de des phases de Le cycle biologique est en en espèces que de végétation active dépend de en eau. Cependant angustifolia en activité végétative dès que pluie indépendament de saison ou du stade phénologique atteint. Cinétique de croissance des bourgeons La tige de qui ont toutes été le On distingue deux types de pousses chez le même individu unes "pousses longues" développées. Ce sos de l'année qui le bétail. Lesxsuliäts denos de tige (apical, médian 2. La est 11 cm. Cte 40 cm. Les pousses médianes basa cm avec un maximum absolu de 16 cm. Cte un individu âgé de 4 de alnt de Le Le mode de pnte Le 114

4 CIHEAM Options Mediterraneennes buisson de angustfolia est ainsi continuellement de a de 6 4 t 5.. A / 9 r' a /. 1 3 Caractérisation écologique 2., 1 AfJinités écologiques 23 (fig. 3) 'sse '2 est de pousses apica ; / 8 / PA 4 : : y 0 1 : : : : : : : : : 1 Figure 2 : Cinétique de croissance des médianes i p ~ basdes) : ~ ~ ~ moyenne. Lacoste ce sens que "l'analyse aboutit plus individualisés en : CAT.,, d toutes stations. Ou le de liaison du angustifolia ce angustfolia est joue le où on assiste souvent ou al., angustifolia le 600m. C'est une espèce essentiellement calcicole Amplitude écologique 12, 13 dans tableau 1. angustfolia. La ET A l'issue de Cléments biologiques angustifolia biologique toute de l'année où sa lente, le type de C'est l angustifolia un fois de de le bétail. L'aptitude A de angustfolia est, de pites montagnes. 115

5 CIHEAM Options Mediterraneennes Elle est liée un climat tiède où s'accommode aux. plus angustfolia colonise lits O.Oum...) ainsi un supplément hydnque sec. G étage est comme on le sait le domaine du Calligonum azel, Anthyllis sericea c., essences l'on adm que limite climatique est point de vue édaphique, angustrfolia pousse le joue angustfolia Aubert G., Barbero Quezel Emberger A., géologie : 343. Ezzahri Application de l'analyse numérique Ferchichi A., de Tunis, p annexes. Ait Gounot Schoenenberger A., / , feuille 1, Ann. LhWA fimis, Vol 39, Fas.5,213 p. Schoenenberger A., , feuil 2345, Ann. Tunis, Vol 40. Fas 1,340 p. Fas.2,426 p. Greuter W., Burd G., , A., L'analyse multidimentionelle en phytosociologi en écologie. Application l'étage subalpin A., L'analyse multidimentionelle en phytosociologie en écologie. Application l'étage subalpin annexes Libye. Ann. Tunis, Vol 42, Fas.5,622 p. G., Walker : 2"d PottierApite G., Quezel Santa Nouvelle flore de l'algérie des régions désertiques méridiona, 2. tome 1170~. Sauer Uresk and

Conception d un CD interactif : simulation d une sortie en écologie végétale

Conception d un CD interactif : simulation d une sortie en écologie végétale Conception d un CD interactif : simulation d une sortie en écologie végétale A. El Ghorfi *, M. Boulanouar *, M. Cheggour*, N. Zahid ** * Département de biologie, ENS Marrakech ** Département d informatique,

Plus en détail

Présentation par Hayat MESBAH Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Maroc

Présentation par Hayat MESBAH Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Maroc Présentation par Hayat MESBAH Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Maroc LA CONVENTION DE BERNE AU MAROC Le Maroc est Partie contractante à la Convention de Berne

Plus en détail

les cinq étapes pour calculer les jours d avance

les cinq étapes pour calculer les jours d avance À retenir l expérience, acquise grâce à ces outils, permet également une bonne évaluation de la ressource disponible. une fois les mesures réalisées, la quantité d herbe disponible pour le lot se calcule

Plus en détail

BILAN HYDRIQUE ET BESOIN D IRRIGATION DE LA CEREALICULTURE EN REGION SEMI-ARIDE.

BILAN HYDRIQUE ET BESOIN D IRRIGATION DE LA CEREALICULTURE EN REGION SEMI-ARIDE. Résumé Des travaux de recherches combinant les précipitations annuelles et les températures, classent la zone d étude dans le climat méditerranéen de l étage semi-aride (Seltzer, 1949; Emberger, 1955).

Plus en détail

Master 2 Ecologie, Biodiversité, Evolution UE BADE - Pascal Rigolet

Master 2 Ecologie, Biodiversité, Evolution UE BADE - Pascal Rigolet Master 2 Ecologie, Biodiversité, Evolution UE BADE - Pascal Rigolet BASE DE DONNEES DE LA GESTION DIFFERENCIEE Hélène COLAS Année universitaire 2010/2011 Sommaire I. Introduction 2 1. Qu est-ce que la

Plus en détail

Traits fonctionnels : concepts et caractérisation exemples des prairies Marie-Laure Navas, Eric Garnier, Cyrille Violle, Equipe ECOPAR

Traits fonctionnels : concepts et caractérisation exemples des prairies Marie-Laure Navas, Eric Garnier, Cyrille Violle, Equipe ECOPAR Traits fonctionnels : concepts et caractérisation exemples des prairies Marie-Laure Navas, Eric Garnier, Cyrille Violle, Equipe ECOPAR Ecole Chercheurs AgroEcologie 5-8 Juin 2012 1 Diversité spécifique

Plus en détail

Compte-rendu des discussions autour de la méthodologie du programme Forêts Anciennes, réunion téléphonique 19 juillet 2011

Compte-rendu des discussions autour de la méthodologie du programme Forêts Anciennes, réunion téléphonique 19 juillet 2011 Compte-rendu des discussions autour de la méthodologie du programme Forêts Anciennes, réunion téléphonique 19 juillet 2011 Participants Membre du comité scientifique et technique Nicolas Drapier DP Jean-Luc

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE, D INSTALLATION & DE RACCORDEMENT DU DISPOSITIF DE LOCALISATION D ALARME

NOTICE TECHNIQUE, D INSTALLATION & DE RACCORDEMENT DU DISPOSITIF DE LOCALISATION D ALARME TEL : 0238345494 FAX : 0238300054 Date : 16/06/09 Page : 1 NOTICE TECHNIQUE, D INSTALLATION & DE RACCORDEMENT DU DISPOSITIF DE LOCALISATION D ALARME Dernière révision : Indice C : Associé à nouveau détecteur

Plus en détail

Efficacité énergétique des logements à haute performance énergétique, HPE : Application au site de Béchar

Efficacité énergétique des logements à haute performance énergétique, HPE : Application au site de Béchar Revue des Energies Renouvelables Vol. 15 N 2 (2012) 357-364 Efficacité énergétique des logements à haute performance énergétique, HPE : Application au site de Béchar S. Sami-Mécheri 1*, D. Semmar 2 et

Plus en détail

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE Hervé LETHIER, EMC2I INTRODUCTION OBJECTIFS L INSTRUMENT LES INDICATEURS UN PREMIER BILAN INTRODUCTION OBJECTIF De simples inventaires spécialisés et ciblés Combler

Plus en détail

Pour une problématique de l'environnement

Pour une problématique de l'environnement Pr une problématique l'environnement Labattut J.L. La maîtrise s ressrces naturel Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 17 1973 pages 27-32 Artic avaib on line / Artic disponib en ligne à l adresse

Plus en détail

Modélisation de l impact de l isolation thermique sur la température intérieure

Modélisation de l impact de l isolation thermique sur la température intérieure Revue des Energies Renouvelables Vol. 13 N 2 (2010) 265 273 Modélisation de l impact de l isolation thermique sur la température intérieure D. Medjelekh * Laboratoire de l Architecture Bioclimatique et

Plus en détail

VITICULTURE 2012 V 12 / PACA 02 STRATEGIE D APPLICATION DU CUIVRE EN VITICULTURE

VITICULTURE 2012 V 12 / PACA 02 STRATEGIE D APPLICATION DU CUIVRE EN VITICULTURE VITICULTURE 212 V 12 / PACA 2 STRATEGIE D APPLICATION DU CUIVRE EN VITICULTURE Silvère DEVEZE Chambre d Agriculture de Vaucluse 1- Identification de l action a. Responsables techniques et partenaires :

Plus en détail

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes El Dahr H. in Abis S. (coord.), Blanc P. (coord.), Lerin F. (coord.), Mezouaghi M. (coord.). Perspectives des politiques agricoles en Afrique du

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun ou Phragmites australis Indigène vs exotique Il y a deux sous-espèces de Phragmites australis, L indigène: n envahit pas le milieu, cohabite avec les

Plus en détail

La gestion des données en écologie des communautés végétales : l exemple de Phytobase

La gestion des données en écologie des communautés végétales : l exemple de Phytobase Journée Bases de Données Besançon 21 mars 2013 La gestion des données en écologie des communautés végétales : l exemple de Phytobase François Gillet Université de Franche-Comté CNRS UMR 6249 Chrono-environnement

Plus en détail

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000 FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE Norme 8861-2000 NORME FIA CONCERNANT LA PERFORMANCE DES DISPOSITIFS D'ABSORPTION D'ÉNERGIE À L'INTÉRIEUR DES BARRIÈRES DE PNEUS DE FORMULE UN Ce cahier des charges

Plus en détail

Influence du semis direct et des techniques culturales simplifiées sur les propriétés d'un sol de la ferme pilote Sersour (Sétif)

Influence du semis direct et des techniques culturales simplifiées sur les propriétés d'un sol de la ferme pilote Sersour (Sétif) Influence du semis direct et des techniques culturales simplifiées sur les propriétés d'un sol de la ferme pilote Sersour (Sétif) Bouzrara S., Ould Ferroukh M.E.H., Bouguendouz A. in Bouzerzour H. (ed.),

Plus en détail

M. F. PITA Departamento de Geografía Física. Universidad de Sevilla. C/ María de Padilla s.n. 41.002-SEVILLA (Espagne). mfpita@cica.

M. F. PITA Departamento de Geografía Física. Universidad de Sevilla. C/ María de Padilla s.n. 41.002-SEVILLA (Espagne). mfpita@cica. Un nouvel indice de sécheresse pour les domaines méditerranéens. Application au bassin du Guadalquivir (sudo-uest de l Espagne). En: Un nouvel indice de sécheresse pour les domaines méditerranéens. Application

Plus en détail

LOI SUR LA RECONNAISSANCE DE L'ADOPTION SELON LES COUTUMES AUTOCHTONES ABORIGINAL CUSTOM ADOPTION RECOGNITION ACT

LOI SUR LA RECONNAISSANCE DE L'ADOPTION SELON LES COUTUMES AUTOCHTONES ABORIGINAL CUSTOM ADOPTION RECOGNITION ACT ABORIGINAL CUSTOM ADOPTION RECOGNITION ACT ABORIGINAL CUSTOM ADOPTION RECOGNITION REGULATIONS R-085-95 In force September 30, 1995 LOI SUR LA RECONNAISSANCE DE L'ADOPTION SELON LES COUTUMES AUTOCHTONES

Plus en détail

On estime que 15 à 25 % de la population

On estime que 15 à 25 % de la population 4 DOSSIER Développement d un indicateur du changement climatique sur la biodiversité : exemple des pollens MICHEL THIBAUDON, SAMUEL MONNIER Réseau National de Surveillance Aérobiologique On estime que

Plus en détail

CIHEAM. Année académique Academic Year. Programmes Master of Science et de spécialisation post-universitaire

CIHEAM. Année académique Academic Year. Programmes Master of Science et de spécialisation post-universitaire Année académique Academic Year CIHEAM 2015 2016 Programmes Master of Science et de spécialisation post-universitaire Master of Science & Postgraduate Specialisation Programmes Productions alimentaires

Plus en détail

Evaluation de cépages résistants ou tolérants aux principales maladies cryptogamiques de la vigne

Evaluation de cépages résistants ou tolérants aux principales maladies cryptogamiques de la vigne VITICULTURE 27 Evaluation de cépages résistants ou tolérants aux principales maladies cryptogamiques de la vigne Marc Chovelon Grab Mathieu Combier Chambre d Agriculture du Var Gilles Masson Centre du

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

Recherche d information textuelle

Recherche d information textuelle Recherche d information textuelle Pré-traitements & indexation B. Piwowarski CNRS / LIP6 Université Paris 6 benjamin@bpiwowar.net http://www.bpiwowar.net Master IP - 2014-15 Cours et travaux pratiques

Plus en détail

Certificate of Registration

Certificate of Registration Certificate of Registration OCCUPATIONAL HEALTH & SAFETY MANAGEMENT SYSTEM This is to certify that: Anabel Segura, 11 28108 Alcobendas (Madrid) Holds Certificate No: OHS 578099 and operates an Occupational

Plus en détail

FAUNE,FLORE, MILIEUX

FAUNE,FLORE, MILIEUX FAUNE,FLORE, MILIEUX LA NATURE LA DIVERSITE BIOLOGIQUE UNE REGLE LA DIVERSITE LA DIVERSITE BIOLOGIQUE S APPRECIE A TROIS NIVEAUX INDIVIDUS (Diversité génétique) ESPECES ECOSYSTEMES UN PATRIMOINE UNE RESSOURCE

Plus en détail

PLANS CLIMAT NICE / NICE COTE D AZUR

PLANS CLIMAT NICE / NICE COTE D AZUR PLANS CLIMAT NICE / NICE COTE D AZUR Atelier GT 4 - Vulnérabilités du territoire 13 décembre 2011 2 ORDRE DU JOUR DE L ATELIER 4 Tour de table des participants Organisation des ateliers Définition et périmètre

Plus en détail

Contribution de l Association ESPACE RURAL Oasis Tarmguiste Maroc

Contribution de l Association ESPACE RURAL Oasis Tarmguiste Maroc Atelier de Tunis 14-15 septembre 2010 Contribution de l Association ESPACE RURAL Oasis Tarmguiste Maroc L Adaptation de l agriculture oasienne face aux impacts du changement climatique, à travers la restauration

Plus en détail

EBONE. Réseau Européen d Observation de la Biodiversité. (European Biodiversity Observation NEtwork)

EBONE. Réseau Européen d Observation de la Biodiversité. (European Biodiversity Observation NEtwork) EBONE Réseau Européen d Observation de la Biodiversité (European Biodiversity Observation NEtwork) Vers un système de surveillance de la biodiversité intégré dans l espace et dans le temps FP7 Projet Collaboratif

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l environnement

Programme des Nations Unies pour l environnement EP Programme des Nations Unies pour l environnement UNEP(DEPI)/MED WG.382/Inf 2 26 Juin 2013 FRANCAIS ORIGINAL: ANGLAIS / FRANCAIS PLAN D'ACTION POUR LA MEDITERRANEE Onzième Réunion des Points Focaux pour

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVII e Édition Règlement n o 2014-02 : Règlement sur le développement des toits verts et l agriculture urbaine PRÉSENTATION Présenté par M. Charles Marois, membre du comité exécutif,

Plus en détail

Mise en place d un réseau d Arboretums pour une valorisation coordonnée des ressources ligneuses ex situ

Mise en place d un réseau d Arboretums pour une valorisation coordonnée des ressources ligneuses ex situ ENGREF. Mise en place d un réseau d Arboretums pour une valorisation coordonnée des ressources ligneuses ex situ Stéphanie BRACHET Chargée des missions scientifiques ENGREF - Arboretum national des Barres

Plus en détail

La solution idéale de personnalisation interactive sur internet

La solution idéale de personnalisation interactive sur internet FACTORY121 Product Configurator (summary) La solution idéale de personnalisation interactive sur internet FACTORY121 cité comme référence en «Mass Customization» au MIT et sur «mass-customization.de» Specifications

Plus en détail

Récupération de l eau de pluie

Récupération de l eau de pluie Récupération de l eau de pluie La station récupère les eaux de pluie. Acte citoyen en France, mesure obligatoire en Belgique, la récupération des eaux de pluie est une alternative très intéressante pour

Plus en détail

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS MINISTERE DE L AGRICULTURE LES CRUDETTES SAS www.lescrudettes.com MÉMOIRE DE FIN D ÉTUDES présenté pour l obtention du diplôme d ingénieur agronome spécialisation : Agro-alimentaire option : QUALI-RISQUES

Plus en détail

FAITS SAILLANTS : 1. CONDITIONS CLIMATIQUES ET ENVIRONNEMENTALES EN AFRIQUE

FAITS SAILLANTS : 1. CONDITIONS CLIMATIQUES ET ENVIRONNEMENTALES EN AFRIQUE African Centre of Meteorological Application for Development Centre Africain pour les Applications de la Météorologie au Développement N 5, Mai 2015 FAITS SAILLANTS : Les zones favorables à une vigilance

Plus en détail

Conversion à l agriculture biologique

Conversion à l agriculture biologique Version Tunisie 1 ère édition 2006 AGRICULTURE BIOLOGIQUE Conversion à l agriculture biologique Défis pour le futur REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l agriculture et des ressources hydrauliques Direction

Plus en détail

PHASE V DE LA RESTAURATION DE L HABITAT DU POISSON DU RUISSEAU SPRUCE PRÉPARÉ POUR : FONDS DE FIDUCIE DE LA FAUNE DU NOUVEAU-BRUNSWICK

PHASE V DE LA RESTAURATION DE L HABITAT DU POISSON DU RUISSEAU SPRUCE PRÉPARÉ POUR : FONDS DE FIDUCIE DE LA FAUNE DU NOUVEAU-BRUNSWICK PHASE V DE LA RESTAURATION DE L HABITAT DU POISSON DU RUISSEAU SPRUCE PRÉPARÉ POUR : FONDS DE FIDUCIE DE LA FAUNE DU NOUVEAU-BRUNSWICK PRÉPARÉ PAR : COMITÉ DE GESTION ENVIRONNEMENTALE DE LA RIVIÈRE POKEMOUCHE

Plus en détail

Gestion des données du PVF2 : vers une base de données phytosociologique nationale en France

Gestion des données du PVF2 : vers une base de données phytosociologique nationale en France Gestion des données du PVF2 : vers une base de données phytosociologique nationale en France Jan-Bernard Bouzillé et Gilles Thébaud Préambule Le prodrome PVF2 a pour objectif de proposer une liste nationale

Plus en détail

Développement durable

Développement durable Développement durable Parcours élèves Correction Jusqu à la 4 è D E V E L O P P E M E N T 2 0 1 5 U R A B L E Département éducation formation Avenue Franklin D. Roosevelt 75008 Paris www.palais-decouverte.fr

Plus en détail

FEDERATION DE BOTANISTES, SYNTHESE DE CONTRIBUTIONS CITOYENNES ET TRANSFERT DE LA CONNAISSANCE NATURALISTE : L EXEMPLE DE L ASSOCIATION TELA BOTANICA

FEDERATION DE BOTANISTES, SYNTHESE DE CONTRIBUTIONS CITOYENNES ET TRANSFERT DE LA CONNAISSANCE NATURALISTE : L EXEMPLE DE L ASSOCIATION TELA BOTANICA Networks and Communication Studies, NETCOM, vol. 27 (2013), n 1-2 pp. 190-194 FEDERATION DE BOTANISTES, SYNTHESE DE CONTRIBUTIONS CITOYENNES ET TRANSFERT DE LA CONNAISSANCE NATURALISTE : L EXEMPLE DE L

Plus en détail

VERS L EXCELLENCE DANS LA FORMATION PROGRAMME D APPUI A LA QUALITE AMELIORATION SUPERIEUR DE LA QUALITE DE L ENSEIGNEMENT TITRE DU PROJET

VERS L EXCELLENCE DANS LA FORMATION PROGRAMME D APPUI A LA QUALITE AMELIORATION SUPERIEUR DE LA QUALITE DE L ENSEIGNEMENT TITRE DU PROJET PROGRAMME D APPUI A LA QUALITE AMELIORATION DE LA QUALITE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR TITRE DU PROJET VERS L EXCELLENCE DANS LA FORMATION ETABLISSEMENT GESTIONNAIRE DU PROJET ISET DE NABEUL JUILLET 2009

Plus en détail

Le contrôle et la certification en agriculture biologique

Le contrôle et la certification en agriculture biologique Version Tunisie 1 ère édition 2006 AGRICULTURE BIOLOGIQUE REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l agriculture et des ressources hydrauliques Direction Générale de la Production Agricole TCP/TUN/2903 Le contrôle

Plus en détail

«Poursuivre au-delà de BEEST : une approche fonctionnelle basée sur les traits de vie des espèces en relation avec l habitat».

«Poursuivre au-delà de BEEST : une approche fonctionnelle basée sur les traits de vie des espèces en relation avec l habitat». «Poursuivre au-delà de BEEST : une approche fonctionnelle basée sur les traits de vie des espèces en relation avec l habitat». Philippe USSEGLIO-POLATERA Université Paul Verlaine Metz UMR-CNRS 746 - LIEBE

Plus en détail

LOI SUR LES AUXILIAIRES DENTAIRES. DENTAL AUXILIARIES REGULATIONS R-053-2010 In force July 1, 2010. R-053-2010 En vigueur le 1 er juillet 2010

LOI SUR LES AUXILIAIRES DENTAIRES. DENTAL AUXILIARIES REGULATIONS R-053-2010 In force July 1, 2010. R-053-2010 En vigueur le 1 er juillet 2010 DENTAL AUXILIARIES ACT LOI SUR LES AUXILIAIRES DENTAIRES DENTAL AUXILIARIES REGULATIONS R-053-2010 In force July 1, 2010 RÈGLEMENT SUR LES AUXILIAIRES DENTAIRES R-053-2010 En vigueur le 1 er juillet 2010

Plus en détail

SMS Jeu et Vote. Parmi nos Références LANDOLSI TÉLÉCOM TECHNOLOGY - L2T

SMS Jeu et Vote. Parmi nos Références LANDOLSI TÉLÉCOM TECHNOLOGY - L2T SMS Jeu et Vote Parmi nos Références LANDOLSI TÉLÉCOM TECHNOLOGY - L2T 11 Rue Al Imam EL BAKRI 1002 Tunis - TUNISIA Tél: +216 71 28 61 53 Fax : +216 71 28 76 35 - Web : www.l-2t.com Email: info@l-2t.com

Plus en détail

Compétitivité des produits laitiers locaux: vers une standardisation du «fènè», un lait spontanément fermenté au Mali

Compétitivité des produits laitiers locaux: vers une standardisation du «fènè», un lait spontanément fermenté au Mali Compétitivité des produits laitiers locaux: vers une standardisation du «fènè», un lait spontanément fermenté au Mali S. Wullschleger, B. Bonfoh; A. Sissoko, I. Traoré; S. Tembely, J. Zinsstag, C. Lacroix,

Plus en détail

Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis

Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis L espace d un an suffit pour constater la richesse et la diversité des populations d insectes qui prospectent dans le moindre carré de jardin.

Plus en détail

Nos Métiers. Historique. Notre Vision. Notre Mission

Nos Métiers. Historique. Notre Vision. Notre Mission Historique 1958 : Création de la SMMO : Minoterie de blé tendre à Oujda. Première minoterie cotée en bourse entre 1972 et 1980. 1989 : Création de la société COPATES ; première unité industrielle de production

Plus en détail

État de répartition des Maculinea dans le sud du Massif Central

État de répartition des Maculinea dans le sud du Massif Central État de répartition des Maculinea dans le sud du Massif Central Situation en Languedoc-Roussillon Aubrac Espèces Maculinea alcon Maculinea rebeli Maculinea arion autres espèces de papillons Méjean Montagne

Plus en détail

www.machpro.fr : Machines Production a créé dès 1995, le site internet

www.machpro.fr : Machines Production a créé dès 1995, le site internet www.machpro.fr : www.machpro.fr Machines Production a créé dès 1995, le site internet www.machpro.fr destiné à fournir aux lecteurs de la revue et aux mécanautes un complément d'information utile et régulièrement

Plus en détail

Livret d accompagnement

Livret d accompagnement Livret d accompagnement Bien penser son projet... Construire ensemble le patrimoine de demain... Sommaire Qui êtes-vous? Quelle maison imaginez-vous? Premiers pas sur le terrain Les caractéristiques du

Plus en détail

CLASSEMENT DE LA REACTION AU FEU CONFORMEMENT A L EN 13501-1 + A1 : 2013

CLASSEMENT DE LA REACTION AU FEU CONFORMEMENT A L EN 13501-1 + A1 : 2013 Dossier / File P128500 - Document DE/1 - Page 1/6 Ce rapport constitue une extension du rapport de classement n M091439-DE/4 This report is an extension of the classification report n M091439-DE/4 CLASSEMENT

Plus en détail

huguesleclair@yahoo.ca - copyright SACEM Allant q = 63 SOPRANO ALTO TENOR BARYTON BASSE Bar. Que tout le long mes pas me por - tent

huguesleclair@yahoo.ca - copyright SACEM Allant q = 63 SOPRANO ALTO TENOR BARYTON BASSE Bar. Que tout le long mes pas me por - tent Poè Navajo SOPRANO ALTO TENOR BARYTON BASSE Alnt q = 6 à mémoire de JeanPaul Rioelle s as or s as or tout le long s as or Hugues Lecir 4 s as or t(ent)à cha re tour des sai sons Pour Pour re re 7 vien

Plus en détail

PLAN D'ACTION POUR UNE GESTION APAISEE DE LA TRANSHUMANCE TRANSFRONTALIERE ENTRE LE SAHEL ET LA COTE

PLAN D'ACTION POUR UNE GESTION APAISEE DE LA TRANSHUMANCE TRANSFRONTALIERE ENTRE LE SAHEL ET LA COTE 1 PLAN D'ACTION POUR UNE GESTION APAISEE DE LA TRANSHUMANCE TRANSFRONTALIERE ENTRE LE SAHEL ET LA COTE 1. LE RENFORCEMENT DE LA COMPLEMENTARITE DES ACTIVITES AGRICOLES ET D'ELEVAGE, UN LEVIER VITAL POUR

Plus en détail

AMENDMENT TO BILL 32 AMENDEMENT AU PROJET DE LOI 32

AMENDMENT TO BILL 32 AMENDEMENT AU PROJET DE LOI 32 THAT the proposed clause 6(1), as set out in Clause 6(1) of the Bill, be replaced with the following: Trustee to respond promptly 6(1) A trustee shall respond to a request as promptly as required in the

Plus en détail

dans le cas de l appareil foliaire d une hauteur de 140 cm (9257m 2 /ha) par rapport à l appareil

dans le cas de l appareil foliaire d une hauteur de 140 cm (9257m 2 /ha) par rapport à l appareil RÉSUMÉ La protection phytosanitaire des vignobles représente une des chaînons les plus importantes des systèmes de production viticole (Enoiu I., 2006, Tomoioagă, 2006). Les dépenses liées aux produits

Plus en détail

LES PNEUS HIVER SONT-ILS OBLIGATOIRES DANS TOUTE L EUROPE?

LES PNEUS HIVER SONT-ILS OBLIGATOIRES DANS TOUTE L EUROPE? LES PNEUS HIVER SONT-ILS OBLIGATOIRES DANS TOUTE L EUROPE? novembre 2013 Introduction En période hivernale, difficile de savoir si l équipement en pneus neige des voitures est obligatoire dans le(s) pays

Plus en détail

Les Français et la nature

Les Français et la nature Les Français et la nature Contact Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel : 01 78 94 90 00 fmicheau@opinion-way.com http://www.opinion-way.com Mars 2015 1 Méthodologie

Plus en détail

Agriculture paysanne durable: innovations et meilleures pratiques aux fins de transposition et de reproduction à plus grande échelle

Agriculture paysanne durable: innovations et meilleures pratiques aux fins de transposition et de reproduction à plus grande échelle Méthodes innovantes d amélioration sylvo-pastorale: Le cas du projet de lutte participative contre la désertification et de réduction de la pauvreté dans les écosystèmes arides et semi-arides des hauts

Plus en détail

LES CHAUVES-SOURIS HÔTES DES PONTS

LES CHAUVES-SOURIS HÔTES DES PONTS LES CHAUVES-SOURIS HÔTES DES PONTS Connaissance et protection La majorité des espèces de chauves-souris est susceptible de s installer au sein des ponts, quels qu en soient l âge ou les matériaux : pierre,

Plus en détail

Monitor LRD. Table des matières

Monitor LRD. Table des matières Folio :1/6 Table des matières 1.Installation du logiciel... 3 2.Utilisation du logiciel... 3 2.1.Description de la fenêtre de commande... 3 2.1.1.Réglage des paramètres de communication... 4 2.1.2.Boutons

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

Programme d action régional de lutte contre la désertification du Gouvernorat de Gabès

Programme d action régional de lutte contre la désertification du Gouvernorat de Gabès REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE DIRECTION GENERALE DE L ENVIRONNEMENT ET DE LA QUALITE DE LA VIE MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE

Plus en détail

Réussir ses récoltes de luzerne

Réussir ses récoltes de luzerne Réussir ses récoltes de luzerne Travaux 2012-2013 LUZFIL Dans le cadre du Projet régional LUZFIL* financé par : Partenaires : TERRENA, ARVALIS Institut du végétal, IDELE, Chambres d agricultures 44, 49,53

Plus en détail

Eurothane Autopro SI, le panneau haute performance d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses.

Eurothane Autopro SI, le panneau haute performance d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Eurothane Autopro SI, le panneau haute performance d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur béton, bois ou dérivés du bois. Le panneau EUROTHANE AUTOPRO SI apporte à votre

Plus en détail

Sensitivity of SAR data to the soil surface parameters

Sensitivity of SAR data to the soil surface parameters Sensitivity of SAR data to the soil surface parameters Nicolas Baghdadi Irstea, Maison de la télédétection, UMR TETIS, Montpellier, France Sensibilité du signal radar en bande X: TerraSAR-X Fort potentiel

Plus en détail

Une nouvelle écologie des parcs et des jardins

Une nouvelle écologie des parcs et des jardins Une nouvelle écologie des parcs et des jardins Une nouvelle écologie des parcs et des jardins Patrimoine vert bordelais et politique de développement et de gestion Ecologie : grands principes et applications

Plus en détail

Cahier d enquête. Suspect N 5. Reproduction interdite

Cahier d enquête. Suspect N 5. Reproduction interdite Cahier d enquête Suspect N 5 Reproduction interdite 1ère étape : dé découvrez votre suspect Le Gypaè Gypaète barbu À l aide du plan, trouvez le Gypaète barbu dans les expositions. Le Gypaète barbu est

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

À VENDRE / FOR SALE. Site paradisiaque Heavenly land 1 000 000 $ Prix demandé / Asking price

À VENDRE / FOR SALE. Site paradisiaque Heavenly land 1 000 000 $ Prix demandé / Asking price Site paradisiaque Heavenly land Dimensions du terrain (pi²) Land area (ft²) Zonage Zoning 70' irr x 677' irr 33 722 Zone C2-5 (commercial) C2-5 zone (commercial) 4 chalets 4 cabins : Chalet «Du Lac» Cabin

Plus en détail

Figure 1 : Graphique de l évolution des températures en France sur 100 ans Source : Météo France

Figure 1 : Graphique de l évolution des températures en France sur 100 ans Source : Météo France 1) Le changement climatique Le changement climatique qui est maintenant prouvé scientifiquement est connu de tous. Il a une influence sur nous, sur la végétation, mais aussi sur la pollinisation. Les changements

Plus en détail

Les macroinvertébrés: des bioindicateurs incontournables pour le monitoring des cours d eau en CH

Les macroinvertébrés: des bioindicateurs incontournables pour le monitoring des cours d eau en CH Les macroinvertébrés: des bioindicateurs incontournables pour le monitoring des cours d eau en CH 4 e Rencontres de l eau 20 mars 2015, UNIL Nathalie Menétrey Hydrobiologiste Bureau d étude aquatique et

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

UCM Château Tinlot - 27 novembre 2013. Les toitures vertes. Présentation par la sa MEULEMAN JP. Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot

UCM Château Tinlot - 27 novembre 2013. Les toitures vertes. Présentation par la sa MEULEMAN JP. Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot UCM Château Tinlot - 27 novembre 2013 Les toitures vertes Présentation par la sa MEULEMAN JP Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot Présentation des toitures végétales... Toiture à Tournai 1998 Maubeuge 1990

Plus en détail

Neurologiques gq Centrales EMPR LE NORMANDY GRANVILLE

Neurologiques gq Centrales EMPR LE NORMANDY GRANVILLE La Marche dans les Affections Neurologiques gq Centrales S Injeyan JL Isambert Y Bebin S Le Doze M Cano P Fages W Loisel La Marche Fonction complexe Organisée hiérarchiquement au niveau spinal Contrôlée

Plus en détail

Observatoire de l avifaune nicheuse des grèves du bassin de la Loire

Observatoire de l avifaune nicheuse des grèves du bassin de la Loire Observatoire de l avifaune nicheuse des grèves du bassin de la Loire Séminaire sur les réseaux de suivis Mercredi 19 mars 2014 ; Beautour Benoît Marchadour (LPO Pays de la Loire) Plan de la présentation

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien

Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien Bruxelles Environnement Biodiversité : Potentialité écologique des toitures vertes et autres dispositifs favorisant le développement

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 138/5 Logiciels

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 138/5 Logiciels COMMISSION DES NORMES COMPTABLES Avis CNC 138/5 Logiciels Introduction La Commission a consacré une étude approfondie au traitement comptable de la création ou de l acquisition d un logiciel par une entreprise,

Plus en détail

Table of Contents 1 Aperçu... 3 1.1.1 Description informelle... 3 1.1.2 Métadonnées des spécifications de contenu informationnel... 3 1.1.

Table of Contents 1 Aperçu... 3 1.1.1 Description informelle... 3 1.1.2 Métadonnées des spécifications de contenu informationnel... 3 1.1. Données de gestion de l Outil cartographique d inventaire de la biomasse Spécifications de contenu informationnel produites conformément à la norme ISO 19131 Révision : A Table of Contents 1 Aperçu...

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES GENERALES TRAVAUX

CAHIER DES CLAUSES GENERALES TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES GENERALES TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES GÉNÉRALES POUR L EXÉCUTION DES TRAVAUX FORESTIERS DE REBOISEMENT ET D ENTRETIEN EN FORET PRIVÉE Établi contractuellement en 1989 par la Compagnie

Plus en détail

Stratégie du Développement du Gouvernorat de Tozeur

Stratégie du Développement du Gouvernorat de Tozeur République Tunisienne Ministère du Développement Régional et de la Planification Stratégie du Développement du Gouvernorat de Tozeur Ce document a été élaboré avec la participation de Mr. Masmoudi Faiçal

Plus en détail

GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000

GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000 GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000 GECA Global Consulting est une société de consultation internationale, constituée à Tunis. Cette

Plus en détail

Tentative Court Calendar 2015 /Calendrier provisoire des audiences pour 2015

Tentative Court Calendar 2015 /Calendrier provisoire des audiences pour 2015 Tentative Court Calendar 2015 /Calendrier provisoire des audiences pour 2015 as of 8 July 2015 / à compter du 8 juillet 2015 This tentative calendar has been prepared on the basis of the available information

Plus en détail

Compliance Sheet. Super Range 71. Product Description

Compliance Sheet. Super Range 71. Product Description Super Range 71 Model SR71-15 SR71-A SR71-C SR71-E SR71-X SR71-USB Product Description 802.11a/n, Mini PCI, 2x2 MIMO 802.11a/b/g/n, Mini PCI, 3x3 MIMO 802.11a/b/g/n, CardBus, 2x2 MIMO 802.11a/b/g/n, PCI

Plus en détail

Spécial Catégorie 6 Patch Cords

Spécial Catégorie 6 Patch Cords Spécial Catégorie 6 Patch Cords Patent Pending Sommaire 1 - Préliminaires... 2 2 Qu est ce qu apporte la catégorie 6... 3 3 Qu est ce que l interopérabilité...3 4 Ce que PatchSee annonçait en septembre

Plus en détail

Conclusion. La deuxième étape correspond aux 6 années de mise en application de ce Document d objectifs.

Conclusion. La deuxième étape correspond aux 6 années de mise en application de ce Document d objectifs. Conclusion Ce document a été réalisé afin de contribuer à la constitution du réseau Natura 2000. Les éléments d inventaire, de diagnostic et d actions à mettre en place tiennent donc compte des habitats

Plus en détail

AOI ECCOREV 2011 Common databases for field sites dedicated to experimental studies on climate change in Southern France

AOI ECCOREV 2011 Common databases for field sites dedicated to experimental studies on climate change in Southern France AOI ECCOREV 2011 Common databases for field sites dedicated to experimental studies on climate change in Southern France Ilja REITER IR CNRS, FR ECCOREV How do ecosystems respond to climate change species

Plus en détail

T.M. Konlechner 1, M.J. Hilton 1 & S.M. Arens 2 Department of Geography, University of Otago 1, Bureau of Beach & Dune Research 2

T.M. Konlechner 1, M.J. Hilton 1 & S.M. Arens 2 Department of Geography, University of Otago 1, Bureau of Beach & Dune Research 2 DUNE DEVELOPMENT FOLLOWING DELIBERATE DE-VEGETATION DUNE RESTORATION IN THE NETHERLANDS AND NEW ZEALAND DÉVELOPPEMENT DES DUNES AU TRAVERS DU PRÉLÈVEMENT DÉLIBÉRÉ DE LA VÉGÉTATION RESTAURATION DES DUNES

Plus en détail

STRATEGIES DE CONDUITE DE L IRRIGATION DU MAÏS ET DU SORGHO DANS LES SITUATIONS DE RESSOURCE EN EAU RESTRICTIVE

STRATEGIES DE CONDUITE DE L IRRIGATION DU MAÏS ET DU SORGHO DANS LES SITUATIONS DE RESSOURCE EN EAU RESTRICTIVE STRATEGIES DE CONDUITE DE L IRRIGATION DU MAÏS ET DU SORGHO DANS LES SITUATIONS DE RESSOURCE EN EAU RESTRICTIVE JM.DEUMIER, B.LACROIX, A.BOUTHIER, JL.VERDIER, M.MANGIN Les cultures irriguées bénéficient

Plus en détail

Agriculture biologique suisse : Statistiques

Agriculture biologique suisse : Statistiques Agriculture biologique suisse : Statistiques % bio 2013 édition juin2014 Josy Taramarcaz AGRIDEA Disponible sur : www.agridrea.ch Nombre d exploitations et surfaces Bio en Suisse (exploitation touchant

Plus en détail

Texte n DGI 2009/36 NOTE COMMUNE N 17/2009

Texte n DGI 2009/36 NOTE COMMUNE N 17/2009 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2009/05/20 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2009/36 NOTE COMMUNE N 17/2009 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION.

LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION. LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION. Le lève-personne ORIOR permet de transférer en toute sécurité dans le cadre d un usage domestique une personne à mobilité réduite d un support à un autre, d un lit

Plus en détail

Objectifs de protection et de mise en valeur des ressources du milieu forestier

Objectifs de protection et de mise en valeur des ressources du milieu forestier Lignes directrices visant à encadrer la pratique de l'éclaircie précommerciale afin d assurer le maintien de la biodiversité Objectifs de protection et de mise en valeur des ressources du milieu forestier

Plus en détail

CLIM/GTP/27/8 ANNEX III/ANNEXE III. Category 1 New indications/ 1 re catégorie Nouvelles indications

CLIM/GTP/27/8 ANNEX III/ANNEXE III. Category 1 New indications/ 1 re catégorie Nouvelles indications ANNEX III/ANNEXE III PROPOSALS FOR CHANGES TO THE NINTH EDITION OF THE NICE CLASSIFICATION CONCERNING AMUSEMENT APPARATUS OR APPARATUS FOR GAMES/ PROPOSITIONS DE CHANGEMENTS À APPORTER À LA NEUVIÈME ÉDITION

Plus en détail

PROFILE EDUCATION. Ingénieur et spécialiste en aquaculture et étudiant de doctorat à l'université de Las Palmas des îles Canaris.

PROFILE EDUCATION. Ingénieur et spécialiste en aquaculture et étudiant de doctorat à l'université de Las Palmas des îles Canaris. PROFILE Ingénieur et spécialiste en aquaculture et étudiant de doctorat à l'université de Las Palmas des îles Canaris Mohamed Soula DATE DE NAISSANCE 5 septembre 1979 NATIONALITÉ Tunisien ADRESSE Las Palmas

Plus en détail

03/2013. Mod: WOKI-60IP/TR. Production code: DTWIC 6000

03/2013. Mod: WOKI-60IP/TR. Production code: DTWIC 6000 03/2013 Mod: WOKI-60IP/TR Production code: DTWIC 6000 ENCASTRABLE INDUCTION DROP IN INDUCTION 11/2011 TECHNICAL FEATURES DOCUMENTATION S.A.V. Notice d utilisation : FX00326-A Guide d intervention : ---

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION RELATIF À LA LOCATION ET LA MAINTENANCE DE PHOTOCOPIEURS

DOSSIER DE CONSULTATION RELATIF À LA LOCATION ET LA MAINTENANCE DE PHOTOCOPIEURS DOSSIER DE CONSULTATION RELATIF À LA LOCATION ET LA MAINTENANCE DE PHOTOCOPIEURS Marché passé selon une procédure adaptée (Consultation simplifiée - Demande de devis) 1/7 01) Identification de la personne

Plus en détail