PLAN GENERAL SIMPLIFIE DE COORDINATION EN MATIERE DE SECURITE ET PROTECTION DE LA SANTE (P.G.S.C.S.P.S.)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLAN GENERAL SIMPLIFIE DE COORDINATION EN MATIERE DE SECURITE ET PROTECTION DE LA SANTE (P.G.S.C.S.P.S.)"

Transcription

1 PLAN GENERAL SIMPLIFIE DE COORDINATION EN MATIERE DE SECURITE ET PROTECTION DE LA SANTE (P.G.S.C.S.P.S.) OPERATION DE CATEGORIE 3 TRAVAUX COMPORTANT DES RISQUES PARTICULIERS Arrêté du 25 février 2003 Opération : AMENAGEMENT DE LA MUTUELLE DE BAGNEAUX Maître d Ouvrage : COMMUNE de BAGNEAUX SUR LOING Place de l Hôtel de Ville BAGNEAUX SUR LOING Maître d œuvre : Cabinet ARMONI 4 rue Mirabeau NEMOURS Adresse du chantier : 67, 69 rue du Gâtinais BAGNEAUX SUR LOING Eviter les risques, Rappel des Principes Généraux de Prévention Evaluer les risques qui ne peuvent être évités, Combattre les risques à la source, Adapter le travail à l homme Tenir compte de l évolution des techniques, Planifier la prévention, Remplacer ce qui est dangereux par ce qui n est pas ou moins dangereux, Prendre les mesures de protection collective en priorité sur la protection individuelle. Donner les instructions appropriées Avant toute intervention sur le chantier et après inspection du site avec le coordonnateur chaque entreprise fournira un PLAN PARTICULIER de SECURITE et PROTECTION de la SANTE (P.P.S.P.S.) simplifié. Ce plan présentera sous forme de tableau : la décomposition détaillée des tâches, les moyens matériels utilisés, les risques identifiés (propres, importés, exportés) et les mesures de préventions retenues.

2 ORGANISATION GENERALE DU CHANTIER : 2 PLANNING Date prévue de démarrage des travaux : Mai 2015 Montant de l opération : non précisé Date estimée de livraison de l ouvrage: Décembre 2015 En cas de décalage du planning, le MOE s engage au préalable à prévenir le CSPS. Il sera prévu une réunion de coordination avec tous les intervenants concernés. ACCES Le chantier est accessible depuis la rue du Gâtinais côté Est. Les entreprises seront tenues de prendre toutes dispositions pour éviter, aux abords du chantier, que les chaussées et les trottoirs soient souillés par les travaux. Les pancartes seront apposées par le lot GO de façon bien visible sur la clôture concernant : - Port du casque obligatoire. - L interdiction d entrée au public. - Le panneau de permis de construire et panneau de chantier avec les coordonnées des intervenants. L emprise du chantier ne devra jamais déborder la limite définie avec le Maître d œuvre. HYGIENE ET CONDITIONS DE VIE Les entrepreneurs devront s assurer et soumettre au Maître d œuvre pour avis des mesures générales d hygiène correspondant à celles prévues au titre XIII du décret n du 8 janvier Il sera notamment prévu un abri clos à la disposition du personnel et des cabinets d aisance dont un particulier s il y a du personnel féminin. CCTP, poste 2/1: Installation de chantier : Panneau d affichage permis de construire et tous intervenants, bungalows pour bureau de chantier et locaux du personnel conformes à la réglementation du travail pour toutes les entreprises et toute la durée du chantier. Les sanitaires seront raccordés provisoirement au réseau public EU, les alimentations en eau et électricité seront à charge des lots concernés. L entreprise assurera le maintien de ces locaux en bon état de propreté en collaboration avec les responsables des autres entreprises. Les dégradations, dégâts éventuels ou dépassements de délais générant des frais supplémentaires seront imputés à l entreprise responsable, pour ce faire un contrôle d état des installations pourra être effectué chaque semaine lors du rendez-vous de chantier. MESURES DE PROTECTIONS COLLECTIVES Toutes les installations de protection collectives devront être conformes aux réglementations en vigueur. Ces protections seront réalisées au fur et à mesure de l avancement des travaux et resteront en place jusqu à leur remplacement par des protections définitives, pour les garde-corps en terrasse par exemple, trémies, balcons, paliers, escaliers, jusqu à la fin des travaux concernés. Mises en œuvre par le lot GO et entretenues et remises en place par tous intervenants. Chaque entreprise sera responsable de la bonne conservation des protections dans la zone où elle est appelée à intervenir, pendant la durée de son intervention. Dans le cas où une entreprise serait amenée à déplacer certaines protections pour l exécution de ses travaux, il lui appartiendra de réaliser ses propres protections, qui devront respecter les normes de sécurité. Tout dispositif enlevé devra être remis en place dès que le travail est effectué. En cas de défaillance, l entrepreneur du lot gros œuvre prendra toutes mesures provisoires nécessaires, à la charge de l entreprise négligente. Des moyens d accès sûrs tels que circulations horizontales et verticales, devront être aménagés pour toutes plates formes et tous les autres emplacements de travail.

3 3 Les consignes de sécurité destinées à prévenir les accidents devront faire l objet de rappels réguliers par voie écrite au chef de chantier. Elles seront affichées dans le cantonnement de chantier. MESURES PARTICULIERES DE COORDINATION : Clôture de chantier : CCTP, poste 1/2 : 1/2 Accès, Clôture - La parcelle est actuellement accessible par deux passages en clôture sur rue du Gâtinais. L entreprise aura à charge la mise en place d une clôture provisoire sur toute la largeur de parcelle (la clôture actuelle sera démolie par le lot gros œuvre) avec deux portails condamnables par serrure ou cadenas à code, hauteur de l ensemble 2.00 m, protection et signalisation à chaque extrémité en accord avec les services municipaux. Matériaux amiantés : Un rapport de recherche d amiante avant travaux a été réalisé par le cabinet ADEPTE CONTROLES. Les matériaux amiantés repérés (dalles de sol en rez de chaussée) seront déposés par une entreprise spécialisée avant le démarrage des travaux conformément au décret du 3 juin 2006 : Entreprise ECODEC, 41, rue de l'industrie ST DENIS DE L'HOTEL. Terrassements / Fouilles : Les fouilles de plus de 1.30m de profondeur doivent être protégées par blindage, soit étrésillonnées ou étayées. Les blindages seront obligatoirement mis en place lorsque les risques d éboulement sont à craindre en fonction de la nature du terrain. En tout état de cause, les fouilles, tranchées et autres excavations seront obligatoirement signalées. Afin d éviter toute chute de déblai, une plinthe d une hauteur de 0.15 m sera mise en partie haute des blindages. Levage : L entreprise de CHARPENTE s assurera de la conformité de l engin de levage utilisé à l arrêté du 2 décembre Aucune autre entreprise ne sera autorisée à accéder au chantier et à ses abords pendant l'élévation de la charpente. Travaux en élévation / protection contre les chutes : CCTP, poste 2/4 : Le présent lot (gros œuvre) aura à charge la mise en place d échafaudages conformes aux normes de sécurité pour les travaux du présent lot en façades et toiture et pour les travaux de couverture, bardage, ravalement sur le bâtiment existant et sur son extension en accord avec les lots concernés. Un protocole d utilisation sera mis au point avant mise en place avec définition des dates et durées d interventions, des charges de service, distance et niveaux des planchers etc Les échafaudages fixes respecteront les dispositions des articles 106 à 128 du décret susmentionné. Les échafaudages sur roues seront calés par un système de blocage efficace. Les échafaudages défectueux seront retirés du chantier. L installation de ces échafaudages devra être exécutée par du personnel qualifié et habilité. Des plates formes, passerelles et escaliers seront à réaliser suivant les besoins du chantier. Dans le cas d utilisation d échelles, ces dernières seront en parfait état et solidement fixées et à aucun moment ne serviront de poste de travail. Il est interdit d utiliser les échelles pour le transport de charges dépassant 50 kg.

4 Travaux sur toitures : Les protections collectives seront obligatoirement mises en place. Les dispositifs de sécurité éliminant le risque de chute sont en priorité : Les nacelles et plates formes élévatrices, Les échafaudages, Et ce n est que lorsque la mise en œuvre de tels équipements paraît impossible que seront installés : Des filets de sécurité, Des lignes de vie ou dispositifs équivalents pour l accrochage en continu de la longe d un harnais sécurité. En cas d impossibilité et à titre provisoire, les protections individuelles pourront être utilisées (harnais, ligne de vie). Travaux en limites de propriété et sur fonds voisins : Il n est pas prévu d interventions sur les clôtures Nord, Sud et Ouest. Les entreprises prendront toutes mesures pour éviter les dégradations. Mesures de protection destinées à empêcher les chutes d objets : Les travaux de mise en œuvre de la charpente et de la couverture ne seront entrepris qu après mise en place de protection et délimitation des zones à risques. Les matériaux ne doivent être ni empilés, ni déposés d une manière à mettre de personnes en danger. Les entreprises proposeront les dispositions adoptées pour la protection des personnels contre les chutes d objet. Matériels de levage : Les entreprises devront pouvoir présenter à tout moment les procès verbaux de vérifications techniques réalisées par des organismes agréés ainsi que les attestations ou certificats de compétence du personnel affecté à leur emploi. Registres : Les registres tenus sur le chantier sont les registres réglementaires (décret du 8 janvier 1965 articles 22/24). Les matériels, engins, installations ou dispositifs de sécurité doivent être soumis à des examens périodiques et éventuellement à des réparations. Les noms et qualité des personnes responsables de ces opérations sont consignés ainsi que la nature de l opération, dans le registre de sécurité. Les PV de vérifications techniques des engins de chantier, réalisées par des organismes agréés, seront transmis au coordonnateur et joints au registre journal ainsi que les attestations ou certificat de compétence à la conduite d engins. Aménagements intérieurs : L usage des escabeaux sera interdit sur le chantier, il sera exclusivement utilisé : Des plates formes individuelles roulantes (NFP ) pour les travaux d une hauteur égale ou inférieure à 2.50 m. Des plates formes individuelles roulantes (NFP ) pour les travaux d une hauteur égale ou inférieure à 1 m. Des échafaudages roulants de faible hauteur (NFP ) 4

5 Equipements de protection individuels : Pour les différents postes de travail, les chefs d entreprise doivent mettre à la disposition du personnel les moyens de protection individuels. 5 Risques Bruit Chute d objet et heurt Ecrasement, perforation pieds Corps étranger dans les yeux Coupures mains Chute de hauteur Poussières Coupures Intempéries Prévention et Protection Bouchons et casques antibruit Casques Chaussures ou bottes de sécurité Lunettes de protection Gants Trémies obturées Harnais de sécurité Lignes de vie Mise en place de garde corps Masques anti-poussières Vêtements de protection Vêtement de protection Premiers secours : Un nombre suffisant de personnes doivent avoir une formation aux premiers secours afin de protéger, d alerter, de secourir. Tout salarié doit être préparé sur la conduite à tenir en cas d accident ou de sinistre. Sur le chantier, les trousses ou boîtes de secours doivent être facilement accessibles. INSTALLATION ELECTRIQUE PROVISOIRE Les armoires électriques de chantier devront répondre à la section 704 de la norme NFC (édition 1996) et avoir été contrôlé par un organisme spécialisé. Le PV de contrôle (décret du 14/11/1988) sera remis au coordonnateur SPS. Les alimentations provisoires d électricité et la maintenance seront assurées par l entreprise d électricité et réparties au compte prorata, la consommation sera répartie au compte prorata. STOCKAGE ET ELIMINATION DES DECHETS Chaque entreprise est responsable de la gestion des gravats et déchets qu elle génère, de leur stockage, tri et évacuation. MAINTIEN DU CHANTIER EN BON ORDRE Le maintien en bon ordre et la propreté du chantier seront assurés par le lot GROS ŒUVRE toutefois chaque entreprise veillera au nettoyage éventuel des lieux après intervention. Les frais supplémentaires de nettoyage, stockage et enlèvement de déchets ou gravats seront imputés à l entreprise ou aux entreprises responsables.

6 INSPECTION COMMUNE ET CONSTITUTION DU D.I.U.O. - AVANT TOUTE INTERVENTION : chaque entreprise procèdera à une inspection commune avec le coordonnateur et lui fournira un P.P.S.P.S. correspondant aux ouvrages à exécuter. - EN COURS DE CHANTIER : En vue de constitution du DIUO, chaque entreprise fournira tous documents et fiches techniques relatifs aux produits et matériels mis en œuvre : - VRD : Plan de récolement des réseaux - GROS ŒUVRE : Plans d exécution des ouvrages béton et dallages. - OUVRAGES METALLIQUES : plans d exécution, détails des assemblages, - ETANCHEITE: détails des produits et matériaux employés. - BARDAGE : détails des produits et matériaux employés. - MENUISERIES ALUMINIUM : Fiches produits, vitrages, modes de fixations - ISOLATION, CLOISONNEMENT : Epaisseurs et coefficients des isolants, mode de mise en œuvre des ossatures, procès verbaux. - ELECTRICITE : Plans des installations, nature des produits et protections, fiches techniques. - CHAUFFAGE, CLIMATISATION: Fiches produits, notices d entretien. - PLOMBERIE, SANITAIRES : Plans des réseaux avec robinets de coupures et vidanges, fiches techniques. - ASCENSEUR : Fiche technique, schéma électrique, consignes d entretien. - RAVALEMENT, PEINTURE, REVETEMENT DE SOLS : Fiches et références des produits. RENSEIGNEMENTS UTILES : Organismes de prévention et de secours : ORGANISMES DE PRÉVENTION ET ADMINISTRATIONS DÉSIGNATION ADRESSES TÉLÉPHONE / FAX INSPECTION DU TRAVAIL C. R. A. M. Service Prévention O. P. P. B. T. P. Citée administrative Pré CHAMBLAIN Bât C MELUN CEDEX 104 allée des amarylis DAMMARIE LES LYS 1 rue Heyrault BOULOGNE BILLANCOURT : : : SERVICES D URGENCE DÉSIGNATION ADRESSES TÉLÉPHONE / FAX Centre de Traitement des Appels pour les secours sur le territoire Européen 112 (appel automatique d un mobile) SAPEURS-POMPIERS En cas d accident sur la voie publique, 18 d incendie ou de tout autre sinistre S.A.M.U. 15 en cas d urgence médical GENDARMERIE 17 Fait à Nemours le 4 mars 2015

1- PREAMBULE Les travaux seront exécutés en présence des enfants.

1- PREAMBULE Les travaux seront exécutés en présence des enfants. 1 LOCOAL-MENDON, le 08 juillet 2014 PLAN GÉNÉRAL DE COORDINATION DE SÉCURITÉ ET DE PROTECTION DE LA SANTÉ SIMPLIFIE MAÎTRE D OUVRAGE : COMMUNE 56890 PLESCOP OPÉRATION : Travaux à le Maison de l'enfant

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FAUX PLAFONDS

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FAUX PLAFONDS VILLE DE GUIPAVAS 2 9 4 9 0 G U I P A V A S AMENAGEMENT D UN GARAGE EN UNE SALLE D ENQUETES + CREATION D UN POINT D EAU EXTERIEUR (BATIMENT A) A LA GENDARMERIE DE GUIPAVAS (Rue de Paris) Maître d ouvrage

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE P.P.S.P.S. Indice Date Nature de la modification Rédacteur 00 Emission initiale

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE P.P.S.P.S. Indice Date Nature de la modification Rédacteur 00 Emission initiale Du bon sens et un peu de temps Entreprise Nom Logo PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE P.P.S.P.S. Chantier Nom de l opération Adresse du chantier: Période d'exécution: Lot : Maître

Plus en détail

Construire dans la sérénité

Construire dans la sérénité Observatoire Régional de la Santé au Travail Alsace Caisse Régionale d'assurance Maladie Alsace-Moselle Service Prévention et Gestion des Risques Professionnels Construire dans la sérénité Lotissement

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION FOIRE EXPOSITION 30 AOUT AU 8 SEPTEMBRE 2013 S O M M A I R E. 1. Parties prenantes 1. 2. Prescriptions générales 1

PLAN DE PREVENTION FOIRE EXPOSITION 30 AOUT AU 8 SEPTEMBRE 2013 S O M M A I R E. 1. Parties prenantes 1. 2. Prescriptions générales 1 PLAN DE PREVENTION FOIRE EXPOSITION 30 AOUT AU 8 SEPTEMBRE 2013 S O M M A I R E Pages 1. Parties prenantes 1 2. Prescriptions générales 1 3. Inspection commune 1 & 2 4. Définition des phases d activités,

Plus en détail

MAISON DES JEUNES ET DE LA CULTURE RAVALEMENT 13500 MARTIGUES. PLAN GENERAL de COORDINATION

MAISON DES JEUNES ET DE LA CULTURE RAVALEMENT 13500 MARTIGUES. PLAN GENERAL de COORDINATION HELIATEC 25, Cours Landrivon 13110 Port de Bouc Tel : 04 42 40 02 40 MAISON DES JEUNES ET DE LA CULTURE RAVALEMENT 13500 MARTIGUES PLAN GENERAL de COORDINATION en matière de Sécurité et de Protection de

Plus en détail

AVENUE SAINTE-MARGUERITE CREATION D UN CHEMINEMENT PIETON ENTRE L ECOLE JULES VERNE ET LA TRAVERSE DES ARBORAS NICE

AVENUE SAINTE-MARGUERITE CREATION D UN CHEMINEMENT PIETON ENTRE L ECOLE JULES VERNE ET LA TRAVERSE DES ARBORAS NICE VILLE DE NICE Direction Centrale de la Maintenance et de l Exploitation des Espaces Publics Direction de la Voirie et de l Hydraulique 37, avenue Maréchal Foch 06364 NICE Cedex 4 AVENUE SAINTE-MARGUERITE

Plus en détail

PPSPS PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE CHANTIER : «NOVOTEL BAGNOLET» 1 AVENUE DE LA REPUBLIQUE 93177 BAGNOLET CEDEX

PPSPS PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE CHANTIER : «NOVOTEL BAGNOLET» 1 AVENUE DE LA REPUBLIQUE 93177 BAGNOLET CEDEX PPSPS PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE CHANTIER : «NOVOTEL BAGNOLET» 1 AVENUE DE LA REPUBLIQUE 93177 BAGNOLET CEDEX Projet : RENOVATION LOT CVC 1 RENSEIGNEMENTS GENERAUX 1.1 Désignation

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE LIVRET D ACCUEIL DES ENTREPRISES SUR UN CHANTIER

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE LIVRET D ACCUEIL DES ENTREPRISES SUR UN CHANTIER GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE LIVRET D ACCUEIL DES ENTREPRISES SUR UN CHANTIER 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 1. PRESENTATION DU PROJET... 3 1.1 DESCRIPTION DE L OUVRAGE... 3 1.2 LES INTERVENANTS...

Plus en détail

Les entreprises pourront éventuellement sous leur responsabilité présenter des variantes avec du matériel de

Les entreprises pourront éventuellement sous leur responsabilité présenter des variantes avec du matériel de 18.1 GÉNÉRALITÉS DE CONSISTANCE ET DE DESCRIPTION DE TRAVAUX 18.1.1 Préambule Ce CCTP fait partie intégrante de l'ensemble du CCTP comportant les Prescriptions Communes TCE et 19 lots dont le présent lot

Plus en détail

REALISATION D UN PARKING PROVISOIRE SUR LA PELOUSE CENTRALE

REALISATION D UN PARKING PROVISOIRE SUR LA PELOUSE CENTRALE REALISATION D UN PARKING PROVISOIRE SUR LA PELOUSE CENTRALE SITE DES LABORATOIRES SANTE ANIMALE ET SECURITE ALIMENTAIRE 22, RUE PIERRE CURIE - 94700 MAISONS-ALFORT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

JADOUL Jacques Coordinateur Sécurité. PLAN de SECURITE et de SANTE

JADOUL Jacques Coordinateur Sécurité. PLAN de SECURITE et de SANTE PLAN de SECURITE et de SANTE CHANTIER / à 7911 ENTITE DE FRASNES LEZ ANVAING Maître de l ouvrage : Administration Communale de FRASNES LEZ ANVAING Auteur du Projet : H.I.T Description des travaux : Travaux

Plus en détail

SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 2 1.1 - OBJET DE LA NOTICE... 2 1.2 - INTEGRATION DE LA SECURITE DANS LA DEMARCHE DE L EXPLOITANT... 2

SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 2 1.1 - OBJET DE LA NOTICE... 2 1.2 - INTEGRATION DE LA SECURITE DANS LA DEMARCHE DE L EXPLOITANT... 2 Page 1/15 SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 2 1.1 - OBJET DE LA NOTICE... 2 1.2 - INTEGRATION DE LA SECURITE DANS LA DEMARCHE DE L EXPLOITANT... 2 2 - MOYENS DE SECURITE... 4 2.1 - CHARGE DE SECURITE... 4 2.2

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE RENOVATION DE L IMMEUBLE SIEGE DE LA BAD A ABIDJAN PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE LOT 3 / SOUS LOT: CLIMATISATION - VENTILATION DESENFUMAGE P.P.S.P.S - CVD Page 1 SOMMAIRE 1.0

Plus en détail

PLAN GENERAL SIMPLIFIE DE COORDINATION

PLAN GENERAL SIMPLIFIE DE COORDINATION Coordonnateur S.P.S. Assistance Formation Risques professionnels Opération : AGROCAMPUS Ouest Aménagement de laboratoires de langues, de salle multimédia et de à RENNES (35) PLAN GENERAL SIMPLIFIE DE COORDINATION

Plus en détail

CAHIERS DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.)

CAHIERS DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) Maître d ouvrage : Union de Gestion des Etablissements de la Caisse d Assurance Maladie Organisme de droit privé participant au service public 10b avenue Achille Baumann BP 70104 67403 ILLKIRCH CEDEX Tél

Plus en détail

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE 1 Pièce V Notice d hygiène et de sécurité Page 1 SOMMAIRE I.ORGANISATION GÉNÉRALE...4 A-Effectif et rythme de travail...4 B-C.H.S.C.T...4 C-Formation et information

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE 1 Ŕ REMARQUE PRELIMINAIRE

NOTICE DE SECURITE 1 Ŕ REMARQUE PRELIMINAIRE PREFECTURE DE LA HAUTE-GARONNE Service Départemental d Incendie et de Secours de la Haute-Garonne Bureau Prévention 49 Chemin de l Armurié BP 123 31776 COLOMIERS CEDEX Tél.: 05.61.06.37.60 Fax : 05.61.06.37.64

Plus en détail

GESTION DE LA CO-ACTIVITE

GESTION DE LA CO-ACTIVITE GESTION DE LA CO-ACTIVITE Plan de prévention Protocole Chargement/Déchargement Permis de Feu Plan de Prévention OPÉRATION D UNE DURÉE SUPÉRIEURE À 400 HEURES PAR AN OU COMPORTANT DES TRAVAUX DANGEREUX

Plus en détail

CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME RÈGLES DE QUALIFICATION DES ENTREPRENEURS

CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME RÈGLES DE QUALIFICATION DES ENTREPRENEURS CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME RÈGLES DE QUALIFICATION DES ENTREPRENEURS AVRIL 2013 Table des matières 1) But 2) Champ d application 3) Portée 4) Qualifications 5) Mesures

Plus en détail

GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ PLAN DE PRÉVENTION B 7 PROTOCOLE CHARGEMENT / DÉCHARGEMENT B 8 PERMIS DE FEU B 9 B 7 Plan de Prévention OPÉRATION D UNE DURÉE SUPÉRIEURE À 400 HEURES PAR AN OU COMPORTANT DES

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ROUMANIE MARCHE DE TRAVAUX ------------ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

AMBASSADE DE FRANCE EN ROUMANIE MARCHE DE TRAVAUX ------------ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES AMBASSADE DE FRANCE EN ROUMANIE MARCHE DE TRAVAUX ------------ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES OPERATION : Galați Cimetière Eternitatea de la ville Rénovation du carré militaire français SOMMAIRE

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre. Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail

PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre. Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail Sommaire 1. Introduction 2. Le contexte réglementaire 3. Le déroulement

Plus en détail

Aide-mémoire à l attention des Maîtres d Ouvrages et Maîtres d Oeuvre pour l établissement d un CCTP - DÉMOLITION

Aide-mémoire à l attention des Maîtres d Ouvrages et Maîtres d Oeuvre pour l établissement d un CCTP - DÉMOLITION Aide-mémoire à l attention des Maîtres d Ouvrages et Maîtres d Oeuvre pour l établissement d un CCTP - DÉMOLITION ou ce qu il est indispensable d appréhender pour curer, déconstruire ou démolir en toute

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P) APPEL D OFFRES ADAPTE Objet du marché n 2012/08 : Travaux de rénovation/réaménagement intérieur Agence de Romans sur Isère MSA ARDECHE DROME LOIRE

Plus en détail

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes 1. DEFINITIONS Le travail en hauteur désigne soit un emplacement de travail (toitures, charpentes, passerelles ), soit l utilisation de certains équipements (échelles, échafaudages, plates-formes de travail

Plus en détail

PLAN GÉNÉRAL DE COORDINATION DE SÉCURITÉ ET DE PROTECTION DE LA SANTÉ P.G.C.S.P.S.

PLAN GÉNÉRAL DE COORDINATION DE SÉCURITÉ ET DE PROTECTION DE LA SANTÉ P.G.C.S.P.S. Chantier : 14-07-AT PLAN GÉNÉRAL DE COORDINATION DE SÉCURITÉ ET DE PROTECTION DE LA SANTÉ P.G.C.S.P.S. Restauration des maçonneries extérieures de la tour du clocher et façade Nord et du chevet Cathédrale

Plus en détail

Mise en conformité PMR Création d un élévateur de personnes à mobilité réduite P.G.C.S.P.S

Mise en conformité PMR Création d un élévateur de personnes à mobilité réduite P.G.C.S.P.S INSTITUT REGIONAL D ADMINISTRATION DE BASTIA Mise en conformité PMR Création d un élévateur de personnes à mobilité réduite P.G.C.S.P.S Institut Régional d Administration de Bastia Mise en conformité PMR

Plus en détail

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN Circulaire n 14/2008 Cl. C 44 Colmar, le 3 avril 2008 Màj juin 2012 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68027 COLMAR Cedex 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net

Plus en détail

C.C.T.G. SOMMAIRE DESCRIPTION DES OUVRAGES ARTICLE 101 DEFINITION DES TRANCHES 2 ARTICLE 102 DESCRIPTION DES TRAVAUX 2

C.C.T.G. SOMMAIRE DESCRIPTION DES OUVRAGES ARTICLE 101 DEFINITION DES TRANCHES 2 ARTICLE 102 DESCRIPTION DES TRAVAUX 2 C.C.T.G. SOMMAIRE DESCRIPTION DES OUVRAGES ARTICLE 100 CHAMP D APPLICATION 2 ARTICLE 101 DEFINITION DES TRANCHES 2 ARTICLE 102 DESCRIPTION DES TRAVAUX 2 ARTICLE 103 CONSISTANCE DES TRAVAUX 2 ARTICLE 104

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR SECURITE

REGLEMENT INTERIEUR SECURITE REGLEMENT INTERIEUR DE SECURITE OBJET ET CHAMP D APPLICATION ARTICLE 1 Le présent règlement intérieur a pour objet de préciser, sur certains points, l application de la réglementation hygiène et sécurité

Plus en détail

Services Techniques MARCHE DE TRAVAUX DE RAVALEMENT DES FACADES DE L ECOLE BERLINGUEZ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.

Services Techniques MARCHE DE TRAVAUX DE RAVALEMENT DES FACADES DE L ECOLE BERLINGUEZ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T. 1 COMMUNE DE Services Techniques MARCHE DE TRAVAUX DE RAVALEMENT DES FACADES DE L ECOLE BERLINGUEZ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché passé selon la procédure : En application

Plus en détail

Charte sécurité. charte sécurité. Mastempo / Masgroup - 24 impasse du marquis de Baroncelli - 30114 Nages et Solorgues www.mastempo.

Charte sécurité. charte sécurité. Mastempo / Masgroup - 24 impasse du marquis de Baroncelli - 30114 Nages et Solorgues www.mastempo. Charte sécurité charte sécurité La présente charte a pour objectif d améliorer la prévention des risques professionnels, la sécurité des salariés intérimaires Mastempo et d homogénéiser la démarche sécurité

Plus en détail

Accord-cadre concernant les petits travaux d entretien et les réparations courantes au profit de l Inserm ADR Paris VII et de ses unités rattachées

Accord-cadre concernant les petits travaux d entretien et les réparations courantes au profit de l Inserm ADR Paris VII et de ses unités rattachées Administration Déléguée Régionale Paris VII Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 1 : ELECTRICITE (CCTP) Accord-cadre concernant les

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières Consultation d entreprises Procédure adaptée article 28 du CMP Cahier des Clauses Techniques Particulières Installation de chauffage de l église de Kunheim Remplacement du générateur d air Date limite

Plus en détail

EXTENSION ET REAMENAGEMENT DU RESTAURANT ADMINISTRATIF DE LA DELEGATION

EXTENSION ET REAMENAGEMENT DU RESTAURANT ADMINISTRATIF DE LA DELEGATION MAITRE D OUVRAGE CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE EXTENSION ET REAMENAGEMENT DU RESTAURANT ADMINISTRATIF DE LA DELEGATION PLAN GENERAL DE COORDINATION en matière de Sécurité et de Protection

Plus en détail

Région d intervention

Région d intervention ھيئة المھندسين المعماريين المجلس الجھوي للمنطقة الجنوبية منطقة النفوذ Région d intervention DEVELOPPEMENT DURABLE ET GESTION DES CHANTIERS Les chantiers font souvent l objet de vives critiques concernant

Plus en détail

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes 1 Centre de gestion Ce document est un récapitulatif des principales mesures à prévoir lors d un déménagement de Services Techniques dans de nouveaux locaux. Vous y trouverez donc un rappel des principales

Plus en détail

Services de garde en milieu scolaire

Services de garde en milieu scolaire Services de garde en milieu scolaire Planifier Consulter Informer Organiser Collaborer Services éducatifs - Jeunes 1 Mise en garde : Le présent document ne remplace pas le plan de mesures d urgence de

Plus en détail

COORDINATION DE CHANTIER BATIMENT. Koné 28 aout 2013

COORDINATION DE CHANTIER BATIMENT. Koné 28 aout 2013 COORDINATION DE CHANTIER BATIMENT Koné 28 aout 2013 Philippe DI MAGGIO COORDINATION DE CHANTIER Section prévention des risques professionnels Introduction Pourquoi et de quoi parle-t-on Pourquoi : BTP

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté du 17 octobre 2007 modifiant l arrêté du 2 mai 2002 modifié relatif aux prescriptions

Plus en détail

PROCES VERBAL DE VISITE ET REUNION DE CHANTIER Période : 13 h 45 à 15 h 15 Date : 14 mars 2006 Conditions atmosphériques : soleil + 7 Chantier :

PROCES VERBAL DE VISITE ET REUNION DE CHANTIER Période : 13 h 45 à 15 h 15 Date : 14 mars 2006 Conditions atmosphériques : soleil + 7 Chantier : Page 1 sur5 PROCES VERBAL DE VISITE ET REUNION DE CHANTIER Période : 13 h 45 à 15 h 15 Date : 14 mars 2006 Conditions atmosphériques : soleil + 7 Chantier : Présences : Mr «Représentant de la commune»

Plus en détail

CHATEAU BRIGNON FABRIQUE D AUTEURS. Marché public de maîtrise d œuvre Mission de base Réutilisation ou réhabilitation d ouvrage de bâtiment

CHATEAU BRIGNON FABRIQUE D AUTEURS. Marché public de maîtrise d œuvre Mission de base Réutilisation ou réhabilitation d ouvrage de bâtiment VILLE DE CARBON-BLANC SERVICE TECHNIQUE et URBANISME CHATEAU BRIGNON FABRIQUE D AUTEURS Marché public de maîtrise d œuvre Mission de base Réutilisation ou réhabilitation d ouvrage de bâtiment CAHIER DES

Plus en détail

PLAN GENERAL DE COORDINATION

PLAN GENERAL DE COORDINATION OPERATION Création d'un service d'hématologie MAITRE D OUVRAGE CH DE MEAUX Direction des travaux 6 /8 rue Saint Fiacre - BP 218 77104 MEAUX COORDONNATEUR SPS ELYFEC SPS Agence de Blanc Mesnil Centre d'affaire

Plus en détail

REHABILITATION DE LA PISCINE DE LES AVENIERES 38 630

REHABILITATION DE LA PISCINE DE LES AVENIERES 38 630 PLAN GÉNÉRAL DE COORDINATION SÉCURITE PROTECTION DE LA SANTÉ REHABILITATION DE LA PISCINE DE LES AVENIERES 38 630 MAÎTRE D'OUVRAGE Maître d œuvre COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS 574 RUE PAUL

Plus en détail

Règles de bonne conduite. >> Pour une intervention des experts en toute sécurité

Règles de bonne conduite. >> Pour une intervention des experts en toute sécurité >> des experts en toute SOMMAIRE Les précautions de base p. 4 Les précautions spécifiques p. 5 - les risques de particuliers, artisans, commerçants, prestataires de services et professions libérales p.

Plus en détail

MDD EXPO 2015 NOTICE DE SECURITE EXPOSANT

MDD EXPO 2015 NOTICE DE SECURITE EXPOSANT NOTICE DE SECURITE EXPOSANT La Notice de Sécurité en matière de sécurité et de protection de la santé est un document écrit et élaboré par le coordonnateur Monsieur Patrick POUGNAND qui définit l ensemble

Plus en détail

CREATION DE VESTIAIRES DE FOOTBALL A DREUIL LES AMIENS

CREATION DE VESTIAIRES DE FOOTBALL A DREUIL LES AMIENS NOTICE DE COORDINATION SECURITE PROTECTION DE LA SANTE CREATION DE VESTIAIRES DE FOOTBALL Maître d'ouvrage AMIENS METROPOLE Services Conduite d'opérations Place de l'hôtel de Ville BP 2720 80027 AMIENS

Plus en détail

- Des échelles d accès au(x) plateau(x), - De contreventements. - Des stabilisateurs (pour éviter que l échafaudage ne se mobilise),

- Des échelles d accès au(x) plateau(x), - De contreventements. - Des stabilisateurs (pour éviter que l échafaudage ne se mobilise), Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de l a Dordogne - Infos Prévention n 5 septembre 2006 Infos Prévention SOMMAIRE : Les échafaudages roulants : réglementation et terminologie. Quelques

Plus en détail

NOTICE HYGIENE ET SECURITE

NOTICE HYGIENE ET SECURITE VI. NOTICE HYGIENE ET SECURITE 2013.39677.EV.DDAE MONSANTO Peyrehorade Page : 1 SOMMAIRE VI.NOTICE HYGIENE ET SECURITE... 1 VI.1 DISPOSITIONS GENERALES... 3 VI.1.1 REGLEMENTATIONS APPLICABLES... 3 VI.1.2

Plus en détail

Modalités pratiques de coopération SPS en phase de réalisation du projet

Modalités pratiques de coopération SPS en phase de réalisation du projet Fiche Prévention - A4 F 09 13 Modalités pratiques de coopération SPS en phase de réalisation du projet Cette fiche propose un cadre de modalités pratiques de coopération entre les différents acteurs d

Plus en détail

Arrêté Royal du 25/01/2001 sur la coordination sécurité et santé :

Arrêté Royal du 25/01/2001 sur la coordination sécurité et santé : Administration Communale de Schaerbeek Aménagement d issues de secours Institut Frans Fischer: Rue Général Eenens 66 1030 Schaerbeek Arrêté Royal du 25/01/2001 sur la coordination sécurité et santé : Bureau

Plus en détail

NOTICE en MATIERE de SECURITE et PROTECTION de la SANTE Extrait du Plan Général de Coordination S.P.S. SALON ELEC 2004 6 au 10 décembre 2004 Hall 6

NOTICE en MATIERE de SECURITE et PROTECTION de la SANTE Extrait du Plan Général de Coordination S.P.S. SALON ELEC 2004 6 au 10 décembre 2004 Hall 6 A parisienne NOTICE en MATIERE de SECURITE et PROTECTION de la SANTE Extrait du Plan Général de Coordination S.P.S SALON ELEC 2004 6 au 10 décembre 2004 Hall 6 Parc des Expositions Paris- Nord Villepinte

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

Règles d hygiène et de sécurité sur les chantiers forestiers et sylvicoles

Règles d hygiène et de sécurité sur les chantiers forestiers et sylvicoles Règles d hygiène et de sécurité sur les chantiers forestiers et sylvicoles Décret n 2010 1603 du 17 décembre 2010 En vigueur depuis le 1er avril 2011 Qui est concerné? Donneurs d ordres (personnes physiques

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Remplacement d une chaudière dans le bâtiment n 4 du centre de Rennes d AGROCAMPUS OUEST PROCEDURE ADAPTEE (Articles 26.2 et 28 du code

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION. 1 Entreprise utilisatrice... Nature :... Lieu :... Début des travaux :... Fin des travaux :...

PLAN DE PRÉVENTION. 1 Entreprise utilisatrice... Nature :... Lieu :... Début des travaux :... Fin des travaux :... PLAN DE PRÉVENTION Objectif : Le plan de prévention permet de limiter les risques liés à la coactivité des personnes présentes sur le lieu d une intervention. Il est réalisé à l issue d une visite préalable

Plus en détail

LOT N 5 RAVALEMENT / ECHAFAUDAGE

LOT N 5 RAVALEMENT / ECHAFAUDAGE LOT N 5 RAVALEMENT / ECHAFAUDAGE Page 1/5 5.1 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES 5.1.1 Généralités Les présents prescriptions techniques particulières au lot ravalement / échafaudage sont complémentaires

Plus en détail

S.I.E.V.O.M. Syndicat Intercommunal pour L Elimination et la Valorisation des Ordures Ménagères

S.I.E.V.O.M. Syndicat Intercommunal pour L Elimination et la Valorisation des Ordures Ménagères S.I.E.V.O.M. Syndicat Intercommunal pour L Elimination et la Valorisation des Ordures Ménagères (Ce présent règlement sera actualisé au bout d une année de fonctionnement) REGLEMENT INTERIEUR DE LA DECHETTERIE

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) Maître d œuvre : MAIRIE DE CASTELNAU-DE-MEDOC Maître d ouvrage : MAIRIE DE CASTELNAU-DE-MEDOC Objet du marché : REFECTION

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE (PPSPS) RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE (PPSPS) RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE (PPSPS) RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX Raison sociale : ELECGEN Adresse : 23 avenue Général LECLERC 95130 ERMONT Tel.: 01.34.78.25.14 Fax : 01.34.78.00.01

Plus en détail

Le PPSPS du chantier (plan particulier de sécurité et de protection de la santé)

Le PPSPS du chantier (plan particulier de sécurité et de protection de la santé) Extrait gratuit de la documentation Sécurité des chantiers du BTP - Guide illustré Les documents de prévention de chantier Le PPSPS du chantier (plan particulier de sécurité et de protection de la santé)

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE SANTE.

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE SANTE. Page : 1/13 En magenta, exemple de texte remplis par la Firme Extérieure. En Bleu, texte de sensibilisation à destination du rédacteur de l'analyse de risque. Très important. PLAN PARTICULIER DE SECURITE

Plus en détail

Le secteur pavillonnaire a des particularités qui rendent plus problématique l intégration de la sécurité à la conception (1).

Le secteur pavillonnaire a des particularités qui rendent plus problématique l intégration de la sécurité à la conception (1). Pavillons Risques majeurs : > chutes lors de l accès aux toitures, > chutes en périphérie des bâtiments, au sol ou sur une autre toiture en contrebas. L intégration de la sécurité lors de la conception

Plus en détail

Plan Sécurité A destination de tous les collaborateurs

Plan Sécurité A destination de tous les collaborateurs Plan Sécurité A destination de tous les collaborateurs E2TS Engineering Technical Technology Services 14 Clos de la Rabette - 78730 ROCHEFORT EN YVELINES Tél : 01 34 84 82 71 - www.e2ts.fr RCS Versailles

Plus en détail

CONSTRUCTION D UN LOGEMENT- RUE d ILLIERS MONTIGNY-LE-CHARTIF.

CONSTRUCTION D UN LOGEMENT- RUE d ILLIERS MONTIGNY-LE-CHARTIF. MAITRE D OUVRAGE MAIRIE DE MONTIGNY LE CHARTIF 28 RUE DE NOGENT 28120 MONTIGNY LE CHARTIF CONSTRUCTION D UN LOGEMENT RUE D ILLIERS 28120 MONTIGNY LE CHARTIF C C T P LOT : 1 MACONNERIE 1 1) PRESENTATION

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES VILLE DE BELFORT MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Pouvoir adjudicateur VILLE DE BELFORT Hôtel de Ville et de la Communauté d'agglomération Place d'armes - 90020 BELFORT

Plus en détail

Commune de Chambly CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES REMPLACEMENT DE VOLETS DANS BATIMENTS COMMUNAUX

Commune de Chambly CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES REMPLACEMENT DE VOLETS DANS BATIMENTS COMMUNAUX Commune de Chambly CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES REMPLACEMENT DE VOLETS DANS BATIMENTS COMMUNAUX 1 SOMMAIRE GENERALITES...3 1.1 OBJET DU MARCHE...3 1.2 INTERVENANTS...3 1.3 DELAIS D EXECUTION...3

Plus en détail

CONSTRUCTION D UN EQUIPEMENT PERISCOLAIRE 20 rue de la poste - 56500 MOUSTOIR REMUNGOL

CONSTRUCTION D UN EQUIPEMENT PERISCOLAIRE 20 rue de la poste - 56500 MOUSTOIR REMUNGOL REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) MAITRE DE L OUVRAGE COMMUNE DE MOUSTOIR REMUNGOL 8 rue de la mairie 56500 MOUSTOIR REMUNGOL Tél : 02 97 39 80 67 Fax : 02 97 39 81 16 E-Mail : mairie.mrgol @wanadoo.fr

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015 PLAN DE PRÉVENTION PLAN DE PREVENTION Qu est-ce qu un plan de prévention? C est un document dans lequel sont notifiées les mesures de coordination générales prises pour prévenir les risques liés à l interférence

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP Cahier des Prescription communes. mardi 20 octobre 2009

DOSSIER DCE CCTP Cahier des Prescription communes. mardi 20 octobre 2009 DOSSIER DCE CCTP Cahier des Prescription communes mardi 20 octobre 2009 LOT N 002 CAHIER DES PRESCRIPTIONS COMMUNES mardi 20 octobre 2009 1/7 1 Liste des corps d états Lot 001 Cahier des charges particulières

Plus en détail

CCTP LOT 0 - Dispositions communes à l ensemble des lots

CCTP LOT 0 - Dispositions communes à l ensemble des lots CCTP LOT 0 - Dispositions communes à l ensemble des lots RENOVATION DE LA MAIRIE DE CAZERES 1/15 SOMMAIRE: 1- GENERALITES 1-1- Objet de l opération Description sommaire de l ouvrage 1-2- Division en lots

Plus en détail

LOT : 1 MENUISERIES EXTERIEURES

LOT : 1 MENUISERIES EXTERIEURES V I L L E D E G U I P A V A S SERVICES TECHNIQUES LOT : 1 MENUISERIES EXTERIEURES CCTP Renseignements généraux d ordre Technique Maître d Ouvrage : Mairie de Guipavas Mairie de Guipavas Services Techniques

Plus en détail

Extension et rénovation groupe scolaire. 62, rue Bancelin 55120 LES ISLETTES. Date Indice Modifications apportées

Extension et rénovation groupe scolaire. 62, rue Bancelin 55120 LES ISLETTES. Date Indice Modifications apportées PLAN GÉNÉRAL DE COORDINATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ ET DE PROTECTION DE LA SANTÉ > OPERATION DE COORDINATION SPS NIV 2 < PGC Extension et rénovation groupe scolaire 62, rue Bancelin 55120 LES ISLETTES

Plus en détail

LOTISSEMENT DES FLEURS

LOTISSEMENT DES FLEURS Commune de ZILLISHEIM - 68 LOTISSEMENT DES FLEURS Règlement d'urbanisme 2 LOTISSEMENT DES FLEURS Commune de ZILLISHEIM - 68 REGLEMENT D URBANISME Suivant les règles d urbanisme applicables sur le territoire

Plus en détail

L ASSOCIATION POUR LA SAUVEGARDE DE LA MAISON NATALE DE COLETTE DITE «ASSOCIATION LA MAISON DE COLETTE» 4 CITÉ GRISET 75011 PARIS OPÉRATION

L ASSOCIATION POUR LA SAUVEGARDE DE LA MAISON NATALE DE COLETTE DITE «ASSOCIATION LA MAISON DE COLETTE» 4 CITÉ GRISET 75011 PARIS OPÉRATION L ASSOCIATION POUR LA SAUVEGARDE DE LA MAISON NATALE DE COLETTE DITE «ASSOCIATION LA MAISON DE COLETTE» 4 CITÉ GRISET 75011 PARIS OPÉRATION RESTAURATION ET RÉUTILISATION DE LA MAISON NATALE DE COLETTE

Plus en détail

Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P. (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 2 CHAUFFAGE

Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P. (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 2 CHAUFFAGE Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 2 CHAUFFAGE SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 ÉTENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS NORMES... 3 1. Étendue

Plus en détail

TRAME DU Pgcsps (Plan général de coordination sécurité et protection de la santé)

TRAME DU Pgcsps (Plan général de coordination sécurité et protection de la santé) TRAME DU Pgcsps (Plan général de coordination sécurité et protection de la santé) 1. RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS PROPRES A L'OPERATION Description sommaire et adresse de l'opération Adresses des intervenants

Plus en détail

CRESCENDO. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris

CRESCENDO. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 Paris Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT 00 INSTALLATIONS

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE MONTLUEL CONCEPTION-FABRICATION-LIVRAISON D UN BATIMENT MODULAIRE MARCHE DE TRAVAUX

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE MONTLUEL CONCEPTION-FABRICATION-LIVRAISON D UN BATIMENT MODULAIRE MARCHE DE TRAVAUX COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE MONTLUEL CONCEPTION-FABRICATION-LIVRAISON D UN BATIMENT MODULAIRE MARCHE DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES La procédure de consultation utilisée

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) sans locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié)

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) sans locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié) NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) sans locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié) La présente notice descriptive (article R.123-22 du

Plus en détail

Opération : Désamiantage, déconstruction et démolition bâtiments «Elevage canards» Cahier des charges

Opération : Désamiantage, déconstruction et démolition bâtiments «Elevage canards» Cahier des charges 1/12 Centre de Recherches de Toulouse Secteur Travaux Site d AUZEVILLE Unité : SDAR Opération : Désamiantage, déconstruction et démolition bâtiments «Elevage canards» Cahier des charges Lieux de l opération

Plus en détail

P.P.S.P.S. Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé

P.P.S.P.S. Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé Statistiques Un constat : 15 millions de salariés au régime général de la SS 900 000 accidents du travail et de trajet par an 1 800 mortels 5 000

Plus en détail

TRAVAUX D AMENAGEMENT INTÉRIEUR DE LA PLATEFORME STI2D CAHIER DES CHARGES

TRAVAUX D AMENAGEMENT INTÉRIEUR DE LA PLATEFORME STI2D CAHIER DES CHARGES LYCEE DE L ALBANAIS Rue du Lycée BP 102 74152 RUMILLY CEDEX TRAVAUX D AMENAGEMENT INTÉRIEUR DE LA PLATEFORME STI2D CAHIER DES CHARGES Lot N 03 ELECTRICITE Beauquier architectes 2, Avenue d'aléry - 74000

Plus en détail

COMMUNE DE COUPVRAY Place de la Mairie 77700 COUPVRAY AMENAGEMENT D UNE SALLE D EXPRESSION ARTISTIQUE ET D UN FOYER ASSOCIATIF A LA FERME DE COUPVRAY

COMMUNE DE COUPVRAY Place de la Mairie 77700 COUPVRAY AMENAGEMENT D UNE SALLE D EXPRESSION ARTISTIQUE ET D UN FOYER ASSOCIATIF A LA FERME DE COUPVRAY MAITRISE D OUVRAGE : COMMUNE DE COUPVRAY Place de la Mairie 77700 COUPVRAY OPÉRATION : AMENAGEMENT D UNE SALLE D EXPRESSION ARTISTIQUE ET D UN FOYER ASSOCIATIF A LA FERME DE COUPVRAY DATE : Septembre 2015

Plus en détail

Algérienne des Expertises. Aperçu sur la réglementation algérienne relative à l hygiène et la sécurité en milieu de travail

Algérienne des Expertises. Aperçu sur la réglementation algérienne relative à l hygiène et la sécurité en milieu de travail Aperçu sur la réglementation algérienne relative à l hygiène et la sécurité en milieu de travail Décret exécutif n 91-05 du 19.01.1991 Propreté des locaux Aération et éclairage des locaux Ventilation mécanique

Plus en détail

Planification et gestion financière de travaux. Chapitre 1. Ordonnancement des travaux

Planification et gestion financière de travaux. Chapitre 1. Ordonnancement des travaux B.T.S.1 Cours d études et économie de la construction Planification et gestion financière de travaux Chapitre 1 Ordonnancement des travaux Sommaire 1 Respect des délais 2 Planning prévisionnel 3 Différents

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Aménagement d une salle de cours de l'ira Structure et mobilier de l auditorium : CCTP MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Pouvoir adjudicateur exerçant

Plus en détail

VILLE DE LANNILIS DEPARTEMENT DU FINISTERE REFECTION DE SOLS DANS DIVERS BÂTIMENTS COMMUNNAUX

VILLE DE LANNILIS DEPARTEMENT DU FINISTERE REFECTION DE SOLS DANS DIVERS BÂTIMENTS COMMUNNAUX VILLE DE LANNILIS DEPARTEMENT DU FINISTERE REFECTION DE SOLS DANS DIVERS BÂTIMENTS COMMUNNAUX GROUPE SCOLAIRE DE KERGROAS MAIRIE MAIRIE ANNEXE MAISON DE L ENFANCE MARCHE A PROCEDURE ADAPTÉE CAHIER DES

Plus en détail

EXTENSION et RESTRUCTURATION Projet 2013 NOTICE EXPLICATIVE

EXTENSION et RESTRUCTURATION Projet 2013 NOTICE EXPLICATIVE M.A.S. de l A.D.A.P.E.I 33 2 Route de Guîtres - 33910 SAINT DENIS DE PILE EXTENSION et RESTRUCTURATION 2013 NOTICE EXPLICATIVE L A.D.A.P.E.I de le Gironde (Association Départementale des Amis et Parents

Plus en détail

AIDE MEMOIRE DE PREVENTION A L'ATTENTION DES ENTREPRISES EXTERIEURES INTERVENANT SUR LES SITES ET LES CHANTIERS SILEC CABLE

AIDE MEMOIRE DE PREVENTION A L'ATTENTION DES ENTREPRISES EXTERIEURES INTERVENANT SUR LES SITES ET LES CHANTIERS SILEC CABLE Service Prévention - 10/01/00 Modifié le 28/02/2013 AIDE MEMOIRE DE PREVENTION A L'ATTENTION DES ENTREPRISES EXTERIEURES INTERVENANT SUR LES SITES ET LES CHANTIERS SILEC CABLE A- A la charge du Chef de

Plus en détail

S O M M A I R E. HABITAT DAUPHINOIS - Immeuble de 6 Logements Locatifs 26120 CHABEUIL. Préambule T.C.E. 1 - OBJET DU PRESENT DOCUMENT

S O M M A I R E. HABITAT DAUPHINOIS - Immeuble de 6 Logements Locatifs 26120 CHABEUIL. Préambule T.C.E. 1 - OBJET DU PRESENT DOCUMENT S O M M A I R E 1 - OBJET DU PRESENT DOCUMENT 2 - DOSSIER DʼEXECUTION 3 - ETAT DESCRIPTIF DES TRAVAUX 4 - DEFINITION GENERALE DE LA PRESTATION 5 - NOMENCLATURE DES LOTS 6 - PRESCRIPTIONS TECHNIQUES GENERALES

Plus en détail

PLAN GÉNÉRAL DE COORDINATION DE SÉCURITÉ ET DE PROTECTION DE LA SANTÉ

PLAN GÉNÉRAL DE COORDINATION DE SÉCURITÉ ET DE PROTECTION DE LA SANTÉ PLAN GÉNÉRAL DE COORDINATION DE SÉCURITÉ ET DE PROTECTION DE LA SANTÉ Viabilisation du lotissement de la Poterie à SAINT-AMAND-LONGPRE (41) Chantier : 12-0992 Maîtrise d'ouvrage Commune de SAINT-AMAND-LONGPRE

Plus en détail

PLAN GENERAL DE COORDINATION SECURITE ET PROTECTION DE LA SANTE

PLAN GENERAL DE COORDINATION SECURITE ET PROTECTION DE LA SANTE COORDINATION S.P.S. AB. COORDINATION COORDINATION S.P.S. DIAGNOSTIC AMIANTE DIAGNOSTIC PLOMB ETAT PARASITAIRE MESURAGE LOI CARREZ ETAT DES LIEUX RADON LEGIONELLE EXPERTISE EN BATIMENT A.B.COORDINATION

Plus en détail

Opération de catégorie 2. Coordination Sécurité et Protection de la Santé Plan Général de Coordination P.G.C.

Opération de catégorie 2. Coordination Sécurité et Protection de la Santé Plan Général de Coordination P.G.C. AGENCE REIMS Parc Affaire Rue Amelin 51034 CHAMPIGNY Tel : 03 26 05 15 25 Fax : 03.26 05 05 04 Mel : Vincent.renault@fr.bureauveritas.com ESPACE DEDIE AU TELETRAVAIL, A LA CONFERENCE ET A LA TELEFORMATION

Plus en détail

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. DESCRIPTIF de la DPGF LOT N 1 ENFOUISSEMENT DES RESEAUX AERIENS

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. DESCRIPTIF de la DPGF LOT N 1 ENFOUISSEMENT DES RESEAUX AERIENS REPUBLIQUE FRANCAISE VILLE DE MOISSELLES 5, rue du Moutier 95570 MOISSELLES M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X DESCRIPTIF de la DPGF LOT N 1 ENFOUISSEMENT DES RESEAUX AERIENS Maître de l'ouvrage

Plus en détail

Rénovation de la toiture terrasse du bâtiment central de l'ex-ifsi ÉTANCHÉITÉ

Rénovation de la toiture terrasse du bâtiment central de l'ex-ifsi ÉTANCHÉITÉ ÉTANCHÉITÉ 1. GENERALITES 1.1. NORMES ET REGLEMENTATION Les travaux faisant l objet du présent lot devront, tant en ce qui concerne la qualité des matériaux, leur provenance, leurs caractéristiques normalisées

Plus en détail

FORMATION «UTILISATEURS D ECHAFAUDAGES»

FORMATION «UTILISATEURS D ECHAFAUDAGES» FORMATION «UTILISATEURS D ECHAFAUDAGES» BDD de questions pour le test d évaluation Entreprise : Nom : Prénom : Date : Pour chaque question, il est possible que plusieurs réponses conviennent. 1) L utilisateur

Plus en détail

Document unique d évaluation et de prévention des risques

Document unique d évaluation et de prévention des risques Établissement : ESAT OVE THÔNES Unité de travail : ATELIER SOUS TRAITANCE INDUSTRIELLE ET CONDITIONNEMENT CIRCULATION des piétons des véhicules différence de niveaux état des surfaces de sol R50 G2 -Tenir

Plus en détail