Programme d'aide au développement Jura - Cameroun SOINS DE SANTE PRIMAIRES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Programme d'aide au développement Jura - Cameroun SOINS DE SANTE PRIMAIRES"

Transcription

1 Programme d'aide au développement Jura - Cameroun SOINS DE SANTE PRIMAIRES

2 Cadre des projets L'action du Service de la coopération fonde sa légitimité dans la Constitution jurassienne à travers ses articles 4 et 53. Article 4: La RCJU collabore avec les autres cantons de la Confédération suisse. Elle s'efforce d'assurer une coopération étroite avec ses voisins. Elle est ouverte au monde et coopère avec les peuples soucieux de solidarité. Article 53: L'État encourage l'aide humanitaire et coopère au développement des peuples défavorisés. Un accord de coopération entre la République et Canton du Jura, agissant par le Conseil fédéral suisse, et la République du Cameroun est à la base des projets jurassiens au Cameroun.

3 Approche du projet santé Soins de Santé Primaires (SSP) 2 approches possibles: Verticale: se concentrer sur quelques aspects de la santé (ex. paludisme) et organiser une structure indépendante de l'état. Horizontale: renforcement du système de santé en entier en passant par les institutions publiques. L'approche horizontale a été privilégiée dans la conviction qu'elle permet un effet plus large et plus durable et qu'un système de santé publique de la santé renforcé pourra mieux réagir à tout enjeu (épidémie du VIH, paludisme, ou autres maladies).

4 Zone du projet Les projets jurassiens sont localisés en Afrique centrale, en République du Cameroun, dans la Province du centre qui est divisées en 10 départements. Le projet santé est actif dans les départements de la Méfouet-Afamba, Méfou-et-Akono et Lekié, le projet de développement rural est actif dans le département de la Lekié.

5 SOINS DE SANTE PRIMAIRES- Définition La notion de soins de santé primaires englobe toutes les mesures et conditions qui doivent garantir l'accès de la population aux soins essentiels. Ils constituent le premier contact direct d'un individu, d'une famille ou d'une commune avec le système de santé national. Dans le même temps, il s'agit d'assurer un approvisionnement sanitaire le plus près possible de l'endroit où les gens vivent et travaillent. Les soins de santé primaires correspondent aux conditions économiques d'un pays reflètent les spécificités socioculturelles et politiques. Conformément aux directives de l'oms, ils comprennent au minimum les mesures suivantes: un enseignement scolaire sur les problèmes de santé et les méthodes de prévention, la promotion de bonnes conditions nutritionnelles, un approvisionnement suffisant en eau potable, la protection de la maternité et de l'enfance, la vaccination contre les maladies infectieuses les plus répandues, la prévention des épidémies, la protection contre les maladies courantes et la fourniture de médicaments essentiels. Source DDC/ "Au fait c'est quoi?..." 2003

6 SSP - Objectifs L'objectif principal du projet santé est l'amélioration de la santé des populations de la Méfou et de la Lekié en portant l'accent sur les plus pauvres. (soins de santé primaires abordables, géographiquement accessibles et corrects) dans le respect de la politique sanitaire du Cameroun.

7 SSP Partenaires Partenaire camerounais: Le Ministère de la santé publique du Cameroun. Partenaires suisses: depuis 2002, la République et Canton de Genève est partenaire du projet. Le projet et les budgets sont établis et gérés en commun. La Fondation Coopération Afrique a soutenu depuis 2000 plusieurs réalisations dans la zone du projet et en collaboration avec l'équipe du projet santé. Depuis 2007, elle est le principal bailleur de fonds du programme de lutte contre les maladies chroniques. La RCJU s'est engagée pour une période de 10 ans, soit jusqu'en 2011, sous réserve de l'approbation du Parlement.

8 SSP - Rénovation et construction Dans le cadre du projet, de nombreux bâtiments ont été rénovés ou construits. Certaines constructions ont permis d'apporter un appui pour un domaine de santé spécifique tel que le bâtiment pour les patients atteints de tuberculose à Mfou, pendant que d'autres ont permis à la population des villages éloignés, l'accès aux soins primaires comme par exemple, le centre de santé de Kamba (voir ci-contre)

9 SSP - Assainissement des centres de santé et hôpitaux Dès le début du projet, les centres de santé rénovés ont été équipés par une pompe à eau et des latrines. 14% des décès avant l'âge de 5 ans est causé par la diarrhée, une maladie qui peut être combattue par l'accès à l'eau potable et des installations sanitaires de base.

10 SSP Équipement des centres de santé et des hôpitaux Le projet santé contribue également à l'équipement, en fonction des besoins sur place. Ainsi de nombreux centres ayant besoin d'un stérilisateur, d'une table d'accouchement, d'un réfrigérateur (vaccins) ou d'instruments techniques médicaux ont été équipés.

11 SSP- Approvisionnement en médicaments essentiels La couverture de la zone de projet par des médicaments de bonne qualité à un prix abordable est une condition pour un service de santé efficace. Le projet a mis en place un centre relais de médicaments qui assure l'approvisionnement de tous les centres de santé de la zone avec un système de recouvrement des coûts. La zone du projet se distingue par l'affichage des prix officiels.

12 SSP - Participation communautaire La participation communautaire joue un rôle important dans le projet. Des comités, constitués par des représentants de chaque village sont liés au centre de santé. Ils participent à la gestion des finances et des médicaments et sont responsables de l'entretien du centre et de son environnement. Pour les campagnes de prévention (journées de vaccination ou campagnes de dépistage du VIH), c'est la tâche du comité de sensibiliser la population. Le projet soutient cette participation communautaire qui mène à une meilleure implantation du projet et des centres dans la population.

13 SSP - Prévention par l'éducation La majorité des maladies qui affectent la population la plus pauvre au Cameroun peut être prévenue par des mesures simples comme les vaccinations et des règles d'hygiène de base. Le projet forme et équipe le personnel de santé dans l'éducation de la population. Chaque centre de santé organise régulièrement,en collaboration avec les comités de représentants des villages et dans les écoles, des séances d'éducation pour le planning familial, l'allaitement maternel, la prévention du paludisme par les moustiquaires, la préventions des maladies sexuellement transmissibles, l'hygiène de vie pour la prévention du diabète, etc.

14 SSP Formation du personnel de santé et création de manuels Une mise à jour des connaissances du personnel de santé sur les nouvelles recommandations en matière de santé est nécessaire. Pour un chef d'un centre éloigné, il est très difficile de participer à des formations et d'acquérir de la documentation. C'est pour cette raison qu'une grande partie de l'appui du projet est investie dans la formation et la supervision du personnel de santé. Les réunions permettent également les échanges et d'éviter l'isolement. Dans certains domaines, le projet a permis la création de manuels ou guides diagnostiques qui facilitent la prise en charge des patients.

15 SSP Budgétisation ou gestion transparente des ressources Depuis 1998, un système de gestion des ressources décentralisé à été mis en place progressivement dans les 8 districts de santé de la zone du projet. Chaque district présente un budget détaillé qui tient compte de toutes les sources de financement (État, recettes sur médicaments, appui du projet JU, etc.) qui doit être validé par une commission composée de médecins, de comités des populations, de chefs financiers de district, représentant du projet JU et du délégué de la Province. A la fin de la période chaque district présente les justificatifs pour bénéficier à nouveau d'un financement. Ce processus est devenu une activité de routine dans la zone du projet et a été étendu hors de la zone du projet. Depuis 2007, tous les districts du Cameroun sont entrés dans un processus de budgétisation inspiré de celui du projet et le chef de projet camerounais est l'un des encadreurs pour la mise en place du processus. Il s'agit là d'une réussite significative pour le projet.

16 SSP Programme de lutte contre les maladies chroniques Comme d'autres pays en voie de développement, le Cameroun se voit de plus en plus confronté à des maladies chroniques non transmissibles, qui étaient jusque là considérées comme des problèmes de pays développés. Ces maladies sont souvent provoquées par une hypertension ou un diabète. Selon l'oms, c'est une fois de plus la population la plus pauvre dans ces pays qui est la plus exposée aux risques et conséquences de ces maladies. L'évolution chronique de ces affectations mène à une grande charge pour l'individu et son entourage (cercle vicieux qui entraîne la pauvreté). Le système de santé camerounais n'est pas préparé. Le Programme a comme objectif de former et équiper les formations sanitaires. Ce Programme a un caractère pilote, il est financé et mené par la Fondation coopération Afrique.

17 SSP Mérites et perspectives Le projet santé de la coopération a permis d'améliorer les soins primaires pour la population la plus pauvre dans les départements de la Méfou et de la Lekié. Son approche horizontale a permis à plusieurs spécialistes locaux d'avoir un impact sur la santé du Cameroun qui dépasse la région géographique et de fortifier le service publique de la santé. Cela permet à des programmes pilotes tels que le programme de lutte contre les maladies chroniques de s'effectuer facilement. Dans le futur, le projet va se focaliser sur la consolidation des améliorations apportées et à l'introduction de nouveaux programmes pilotes destinés à des aspects de santé qui ont été délaissés auparavant.

Programme d'aide au développement Jura - Cameroun DEVELOPPEMENT RURAL

Programme d'aide au développement Jura - Cameroun DEVELOPPEMENT RURAL Programme d'aide au développement Jura - Cameroun DEVELOPPEMENT RURAL Cadre des projets L'action du Service de la coopération fonde sa légitimité dans la Constitution jurassienne à travers ses articles

Plus en détail

CONSOLIDATED RESULTS REPORT. Country : COMOROS Programme Cycle : 2008 to 2014

CONSOLIDATED RESULTS REPORT. Country : COMOROS Programme Cycle : 2008 to 2014 CONSOLIDATED RESULTS REPORT Country : COMOROS Programme Cycle : 2008 to 2014 1. Key Results Expected (restate, 1.1 Réduction du taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans de 71 à 40 pour 1 000 (conformément

Plus en détail

Contribution en stratégie avancée en matière de santé de reproduction : cas de l unité mobile dans le district sanitaire de Katiola (CNO)

Contribution en stratégie avancée en matière de santé de reproduction : cas de l unité mobile dans le district sanitaire de Katiola (CNO) MEMPD Contribution en stratégie avancée en matière de santé de reproduction : cas de l unité mobile dans le district sanitaire de Katiola (CNO) Titre 14. Programmes et politiques Présenté par : 14.4. Evaluation

Plus en détail

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié Chapitre 1 Définition et enjeux De tout temps, l homme a tenté de se protéger collectivement contre les maladies et les décès prématurés, notamment en luttant contre les épidémies et les agressions de

Plus en détail

Dossier de Presse. Prix de la Coopération Internationale Sensibilisation du Public

Dossier de Presse. Prix de la Coopération Internationale Sensibilisation du Public Dossier de Presse Prix de la Coopération Internationale Sensibilisation du Public HCCI 20 Fevrier 2007 1. Une approche : valoriser les ressources humaines locales 2. Une conviction : l accès à des soins

Plus en détail

Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service?

Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service? Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service? La pauvreté peut prendre différentes formes et nécessite donc de disposer d un éventail de réponses

Plus en détail

A/MTSP/2008-2013 PB/2008-2009. Original : Anglais PLAN STRATÉGIQUE À MOYEN TERME 2008-2013 PROJET DE BUDGET PROGRAMME 2008-2009

A/MTSP/2008-2013 PB/2008-2009. Original : Anglais PLAN STRATÉGIQUE À MOYEN TERME 2008-2013 PROJET DE BUDGET PROGRAMME 2008-2009 A/MTSP/2008-2013 PB/2008-2009 Original : Anglais PLAN STRATÉGIQUE À MOYEN TERME 2008-2013 ET PROJET DE BUDGET PROGRAMME 2008-2009 Les appellations employées dans ce document et la présentation des données

Plus en détail

Fortnation à la gestion des banques céréalières

Fortnation à la gestion des banques céréalières Fortnation à la gestion des banques céréalières Approvisionnement, stockage et cession des céréales PROGRAMME tj@o~tjœj Appui associatif et coopératif aux initiatives de développement à la base Bureau

Plus en détail

50 e CONSEIL DIRECTEUR 62 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL

50 e CONSEIL DIRECTEUR 62 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL ORGANISATION PANAMÉRICAINE DE LA SANTÉ ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ 5 e CONSEIL DIRECTEUR 62 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL Washington, D.C., É-U, du 27 septembre au 1 er octobre 21 Point 5.3 de l ordre

Plus en détail

LE CHANGEMENT DE PARADIGME

LE CHANGEMENT DE PARADIGME Le Plan Mondial pour Éliminer la Tuberculose LE CHANGEMENT DE PARADIGME 2016-2020 RÉSUMÉ EXÉCUTIF un partenariat hébergé par l Organisation des Nations Unies à Les Objectifs de développement durable des

Plus en détail

PÉDIATRIE. Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr

PÉDIATRIE. Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr Association reconnue d utilité publique - Grande cause nationale 1987 - Prix Nobel de la paix 1999 pédiatrie

Plus en détail

Tableau récapitulatif 1. Projet de budget programme par objectif stratégique

Tableau récapitulatif 1. Projet de budget programme par objectif stratégique 66 Tableau récapitulatif 1. Projet de budget programme par objectif stratégique US $ millions Afrique Amériques Asie du Sud-Est aux maladies transmissibles 624,9 37,2 212,4 2. Combattre le VIH/sida, la

Plus en détail

Journal officiel des Communautés européennes 16. 4. 96

Journal officiel des Communautés européennes 16. 4. 96 N L 95/16 1 FR j Journal officiel des Communautés européennes 16. 4. 96 DECISION N 647/96/CE DU PARLEMENT EUROPEEN ET DU CONSEIL du 29 mars 1996 adoptant un programme d'action communautaire concernant

Plus en détail

VIH-SIDA. Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr

VIH-SIDA. Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr VIH-SIDA Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr Association reconnue d utilité publique - Grande cause nationale 1987 - Prix Nobel de la paix

Plus en détail

Luxembourg 2010 Grappe ENVIRONNEMENT Agenda 21

Luxembourg 2010 Grappe ENVIRONNEMENT Agenda 21 A. Définition Luxembourg 2010 Grappe ENVIRONNEMENT Agenda 21 En juin 1992, 173 pays sont présents à la conférence des Nations Unies à Rio pour discuter sur l Environnement et le Développement. Des déclarations

Plus en détail

ENVIRONNEMENT FAVORABLE

ENVIRONNEMENT FAVORABLE Feuille de route pour la mise à l échelle de la PCIMA au Tchad. Atelier pour la revue nationale de la PCIMA. Ndjamena, novembre 2015 ENVIRONNEMENT FAVORABLE LEADERSHIP INSTITUTIONNEL 1 r avec le processus

Plus en détail

Le tourisme durable dans l espace francophone

Le tourisme durable dans l espace francophone Le tourisme durable dans l espace francophone De la valorisation des patrimoines culturels et naturels vers une économie verte I. Contexte et justification Le tourisme, en plein essor, est reconnu comme

Plus en détail

Atelier Promotion et diffusion des droits économiques, sociaux et culturels

Atelier Promotion et diffusion des droits économiques, sociaux et culturels Texte de la communication présentée par la secrétaire générale du SIDIIEF à l occasion de la VII e conférence des ONG et OSC, 24 juin 2010, Genève, Suisse Atelier Promotion et diffusion des droits économiques,

Plus en détail

Synthèse programme PS / Enseignement

Synthèse programme PS / Enseignement Synthèse programme PS / Enseignement L école reste un des principaux leviers pour assurer le bien-être des citoyens. Elle doit permettre de développer des compétences qui permettront à chacun de s épanouir

Plus en détail

CHARTEOK.COM. CHARTE OK : Une charte d engagement

CHARTEOK.COM. CHARTE OK : Une charte d engagement k CHARTEOK.COM CHARTE OK : Une charte d engagement ACRONYMES HARSAH : Hommes ayant des relations sexuelles avec d autres hommes ITSS : Infection transmissible sexuellement et par le sang Édition 2015 TABLE

Plus en détail

Rapport Mission santé

Rapport Mission santé Rapport Mission santé Du 02 au 31 Août 2014 Introduction J ai réalisé cette mission en tant qu étudiante sage-femme 2 ème année dans le cadre d un stage conventionné avec la faculté libre de médecine et

Plus en détail

Une mission commune au service de la protection sociale universelle

Une mission commune au service de la protection sociale universelle Une mission commune au service de la protection sociale universelle Note conceptuelle En ce début de XXI e siècle, c est avec fierté que nous faisons nôtre le consensus qui s est dégagé: la protection

Plus en détail

Les soins de santé primaire et de santé communautaire

Les soins de santé primaire et de santé communautaire Les soins de santé primaire et de santé communautaire LA SANTÉ La santé est un état complet de bien-être physique, mental et social. Il ne consiste pas seulement en l absence de maladie ou d infirmité.

Plus en détail

La gestion du travail pour optimiser la radioprotection professionnelle

La gestion du travail pour optimiser la radioprotection professionnelle La gestion du travail pour optimiser la radioprotection professionnelle par B. Ahier* La radioexposition professionnelle dans le parc mondial de centrales nucléaires n a cessé de diminuer depuis le début

Plus en détail

STRATEGIE POUR LA MAINTENANCE DES POMPES MANUELLES EN SIERRA LEONE

STRATEGIE POUR LA MAINTENANCE DES POMPES MANUELLES EN SIERRA LEONE STRATEGIE POUR LA MAINTENANCE DES POMPES MANUELLES EN SIERRA LEONE L objectif de ce programme, mené dans le district de Bombali, en Sierra Leone, est d accompagner et de former les communautés villageoises

Plus en détail

Cliquez sur le bouton «Suivant» pour continuer

Cliquez sur le bouton «Suivant» pour continuer Bienvenue au module de formation en ligne du Fonds mondial «Participez! Conseils pratiques pour garantir que le nouveau modèle de financement produit l'impact recherché par les communautés.» Ce module

Plus en détail

SÉCURITÉ TRANSFUSIONNELLE

SÉCURITÉ TRANSFUSIONNELLE Rapport sur la SÉCURITÉ TRANSFUSIONNELLE DANS LE MONDE 1998 1999 Résumé Etabli à partir de la Base de Données mondiale sur la Sécurité transfusionnelle World Health Organization Blood Transfusion Safety

Plus en détail

TCHAD - Coordinateur Logistique H/F N Djamena

TCHAD - Coordinateur Logistique H/F N Djamena TCHAD - Coordinateur Logistique H/F N Djamena L ASSOCIATION ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale fondée en 2009. ALIMA a pour objectif

Plus en détail

Yverdon-les-Bains. Programme d intégration communal

Yverdon-les-Bains. Programme d intégration communal Yverdon-les-Bains Programme d intégration communal 2014-2017 L intégration, un enjeu social, politique et économique Yverdon-les-Bains accueille chaque année de nouveaux habitants, suisses ou étrangers.

Plus en détail

UNICEF SENEGAL CRISE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SENEGAL. CONTRIBUTION DE L UNICEF A LA RIPOSTE

UNICEF SENEGAL CRISE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SENEGAL. CONTRIBUTION DE L UNICEF A LA RIPOSTE UNICEF SENEGAL CRISE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SENEGAL. CONTRIBUTION DE L UNICEF A LA RIPOSTE 1. CONTEXTE Le Sénégal, vu sa position géographique de pays sahélien, est chroniquement exposé à l insécurité

Plus en détail

Objectif 11 : Donner à chacun les moyens de réduire son risque de cancer

Objectif 11 : Donner à chacun les moyens de réduire son risque de cancer Objectif 11 : Donner à chacun les moyens de réduire son risque de cancer L activité physique régulière et la consommation de fruits et légumes réduisent le risque de cancers. À l inverse, le surpoids et

Plus en détail

Nairobi, Kenya February 23-27, 27, 2004

Nairobi, Kenya February 23-27, 27, 2004 Strengthening the Human Development Agenda in the PRSP Process in Africa Nairobi, Kenya February 23-27, 27, 2004 Renforcer le Programme du Secteur Développement Humain en matière de DSRP en Afrique THE

Plus en détail

Cadre de résultats et d allocation de ressources de l UNICEF pour le Bhoutan, 2014-2018**

Cadre de résultats et d allocation de ressources de l UNICEF pour le Bhoutan, 2014-2018** Nations Unies Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour le développement, du Fonds des Nations Unies pour la population et du Bureau des Nations Unies pour les services d appui aux projets

Plus en détail

POUR DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES EFFICACES : ÉTUDE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE AU SEIN DU DDR

POUR DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES EFFICACES : ÉTUDE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE AU SEIN DU DDR POUR DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES EFFICACES : ÉTUDE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE AU SEIN DU DDR RWANDA RÉSUMÉ EXÉCUTIF Dr. Anthony Finn David Baxter Murat Onur JANVIER 2014 Programme transitionnel

Plus en détail

Santé internationale. Avoir un impact durable sur la santé

Santé internationale. Avoir un impact durable sur la santé Santé internationale Avoir un impact durable sur la santé Un véritable partenaire Abt Associates est fermement résolue à améliorer la santé des habitants de la planète. Nous travaillons en étroite collaboration

Plus en détail

CHARTEOK.COM CHARTE OK : Une charte d engagement 2011

CHARTEOK.COM CHARTE OK : Une charte d engagement 2011 CHARTEOK.COM CHARTE OK : Une charte d engagement 2011 TABLE DES MATIÈRES Lexique La Charte OK en bref Introduction La Charte OK Engagement mutuel Engagement de l établissement Matériel de protection Matériel

Plus en détail

PROJET CARAVANE MOBILE DE LUTTE CONTRE LE VIH DANS LA COMMUNE DE DSCHANG

PROJET CARAVANE MOBILE DE LUTTE CONTRE LE VIH DANS LA COMMUNE DE DSCHANG PROJET CARAVANE MOBILE DE LUTTE CONTRE LE VIH DANS LA COMMUNE DE DSCHANG I. CONTEXTE Le VIH reste un problème de santé mondiale ; mais l Afrique subsaharienne reste la région la plus touchée par ce virus.

Plus en détail

TERMES DU MANDAT. I. Description du projet

TERMES DU MANDAT. I. Description du projet TERMES DU MANDAT Projet pilote DMI visant à améliorer l'accès à l'eau potable et à l'électricité et à promouvoir les activités de vente des communautés locales en Mauritanie grâce au système d'approvisionnement

Plus en détail

Pierrette OYANE NZUE Observatoire des Droits de la Femme et de la Parité Gabon pioyvean@yahoo.fr

Pierrette OYANE NZUE Observatoire des Droits de la Femme et de la Parité Gabon pioyvean@yahoo.fr Pierrette OYANE NZUE Observatoire des Droits de la Femme et de la Parité Gabon pioyvean@yahoo.fr Le Gabon est un pays d Afrique Centrale, peuplé d environ deux millions d habitants. A cause de ses nombreuses

Plus en détail

Pacte d Istanbul pour l Eau

Pacte d Istanbul pour l Eau Pacte d Istanbul pour l Eau Des autorités locales et régionales Réunis à Istanbul en mars 2009, nous Maires et autorités locales et régionales des différentes parties du monde adhérons au présent PACTE

Plus en détail

Fonctions des infirmiers scolaires dans les écoles et établissements

Fonctions des infirmiers scolaires dans les écoles et établissements Mission des infirmières de l Éducation Nationale Cadre général «S inscrit dans la politique générale de l Education nationale qui est de promouvoir la réussite des élèves et des étudiants, elle concourt

Plus en détail

Présentation Entreprises 2011

Présentation Entreprises 2011 Présentation Entreprises 2011 Sommaire L Unicef en quelques mots L initiative «Entreprise Amie de l Unicef» Participez au financement de la campagne «Des écoles pour l Afrique» Devenez «Entreprise Amie

Plus en détail

Vaccination contre le HPV Questions et réponses

Vaccination contre le HPV Questions et réponses Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Santé publique Etat au 04.07.2012 Vaccination contre le HPV Questions et réponses 1. Qu est-ce que le

Plus en détail

4. Comment la maladie est-elle transmise à l homme? 2. Les composantes des soins de santé primaires : 1. Qu est-ce que l Initiative de Bamako (IB)?

4. Comment la maladie est-elle transmise à l homme? 2. Les composantes des soins de santé primaires : 1. Qu est-ce que l Initiative de Bamako (IB)? GENERALITES SUR : SANTE et MALADIE SOINS de SANTE PRIMAIRES (SSP) INITIATIVE de BAMAKO (IB) Objectifs généraux Au terme de ce module de formation, les participants devraient être capables de: Comprendre

Plus en détail

Coordinateur de Projet H/F - Zinder - NIGER

Coordinateur de Projet H/F - Zinder - NIGER Coordinateur de Projet H/F - Zinder - NIGER L association ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a pour objectif

Plus en détail

Le Financement des soins de santé en Haïti: Une Nouvelle Perspective

Le Financement des soins de santé en Haïti: Une Nouvelle Perspective Conférence sur le Financement de la Santé, Port-au-Prince 28-29 Avril, 2015 Le Financement des soins de santé en Haïti: Une Nouvelle Perspective Dr. Georges Dubuche, DG, MSPP MSPP Le problème Haïti a fortement

Plus en détail

Projet «Offres de formation»

Projet «Offres de formation» Projet «Offres de formation» Lignes diréctrices pour l'organisation, le pilotage et le subventionnement des offres de formation destinées aux collaborateurs ecclésiaux à l échelon de la Suisse et des régions

Plus en détail

Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le Népal

Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le Népal Réunion intermédiaire du Sous-comité du SREP Nairobi, Kenya 8 et 9 mars 2012 SREP/SC.IS.2/Inf.3 17 février 2012 Point 7 de l ordre du jour Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le

Plus en détail

Jeu de piste Partage Un avenir pour chaque enfant

Jeu de piste Partage Un avenir pour chaque enfant Jeu de piste Partage Un avenir pour chaque enfant www.partage.org Faire grandir dignement les enfants du monde Mars 2009 1 Association humanitaire française au service des enfants du monde depuis plus

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DE L OMS POUR LA PRÉVENTION ET LE TRAITEMENT DE LA PRÉÉCLAMPSIE ET DE L ÉCLAMPSIE Implications et actions

RECOMMANDATIONS DE L OMS POUR LA PRÉVENTION ET LE TRAITEMENT DE LA PRÉÉCLAMPSIE ET DE L ÉCLAMPSIE Implications et actions RECOMMANDATIONS DE L OMS POUR LA PRÉVENTION ET LE TRAITEMENT DE LA PRÉÉCLAMPSIE ET DE L ÉCLAMPSIE Implications et actions Introduction En Afrique et en Asie, près d un dixième des décès maternels sont

Plus en détail

52 e CONSEIL DIRECTEUR 65 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL

52 e CONSEIL DIRECTEUR 65 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL ORGANISATION PANAMÉRICAINE DE LA SANTÉ ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ 52 e CONSEIL DIRECTEUR 65 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL Washington, D.C., ÉUA, du 30 septembre au 4 octobre 2013 Point 5.4 de l ordre

Plus en détail

Bon état de santé général et augmentation de l espérance de vie

Bon état de santé général et augmentation de l espérance de vie Etat de santé de la population valaisanne 2010 Sur mandat du Service de la santé publique du canton du Valais, l Observatoire valaisan de la santé, en collaboration avec l Institut universitaire de médecine

Plus en détail

Coopérative Féminine pour la Protection de l Environnement (CO.FE.P.E) Theme: Women and children Human settlement and HIV AIDS

Coopérative Féminine pour la Protection de l Environnement (CO.FE.P.E) Theme: Women and children Human settlement and HIV AIDS Coopérative Féminine pour la Protection de l Environnement (CO.FE.P.E) Theme: Women and children Human settlement and HIV AIDS I/Présentation: La coopérative Féminine pour la Protection de l Environnement

Plus en détail

LE PALUDISME : UNE DES PRINCIPALES CAUSES DE DÉCÈS ET DE PAUVRETÉ DES ENFANTS EN AFRIQUE

LE PALUDISME : UNE DES PRINCIPALES CAUSES DE DÉCÈS ET DE PAUVRETÉ DES ENFANTS EN AFRIQUE LE PALUDISME : UNE DES PRINCIPALES CAUSES DE DÉCÈS ET DE PAUVRETÉ DES ENFANTS EN AFRIQUE LUTTER CONTRE LE PALUDISME EN AFRIQUE ACTIONS ESSENTIELLES POUR L UNICEF Renforcer la participation de l UNICEF

Plus en détail

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour

Plus en détail

Projet «La lumière à Konna»

Projet «La lumière à Konna» Janvier 2011 Projet «La lumière à Konna» Contexte : Les pays en développement sont aujourd hui conscients du défi que leur impose la mise en place d une énergie propre et économe dans leur processus de

Plus en détail

La prévention du suicide au Québec : Mettre en œuvre les mesures efficaces

La prévention du suicide au Québec : Mettre en œuvre les mesures efficaces La prévention du suicide au Québec : Mettre en œuvre les mesures efficaces Synthèse des besoins et recommandations Dans le document «La prévention du suicide au Québec : Mettre en œuvre les mesures efficaces»,

Plus en détail

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS 1. OBJET La présente politique a pour but de préciser l encadrement de l acquisition

Plus en détail

Coup d œil sur le FIDA

Coup d œil sur le FIDA Coup d œil sur le FIDA L objectif du FIDA Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a pour but d aider les femmes et les hommes ruraux pauvres à améliorer leur sécurité alimentaire et nutritionnelle,

Plus en détail

Commission de la condition de la femme

Commission de la condition de la femme Commission de la condition de la femme L'éducation et la formation des femmes CSW41 Conclusions concertées (1997/4) Nations Unies, mars 1997 L'éducation et la formation des femmes 1. On s'accorde largement

Plus en détail

04.062 é Loi sur l'assurance-maladie. Révision partielle (Managed Care)

04.062 é Loi sur l'assurance-maladie. Révision partielle (Managed Care) e-parl 0..008 7:04 04.06 é Loi sur l'assurance-maladie. Révision partielle (Managed Care) Projet du Décision du Propositions de la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national

Plus en détail

Quelques rappels de l ONU sur le droit des personnes handicapées

Quelques rappels de l ONU sur le droit des personnes handicapées Quelques rappels de l ONU sur le droit des personnes handicapées Cela commence avec la déclaration des droits du déficients mental ONU résolution 2856 (du 20 décembre 1971)dans laquelle est stipulée entre

Plus en détail

La mobilisation sociale pour la prévention et la lutte contre les arboviroses (la dengue)

La mobilisation sociale pour la prévention et la lutte contre les arboviroses (la dengue) Colloque Chikungunya et autres arboviroses en milieu tropical Saint-Pierre, La Réunion, France, 3 et 4 Décembre 2007 La mobilisation sociale pour la prévention et la lutte contre les arboviroses (la dengue)

Plus en détail

Rencontre des pays de la Francophonie préparatoire à la sixième Conférence internationale sur l éducation des adultes (CONFINTEA VI)

Rencontre des pays de la Francophonie préparatoire à la sixième Conférence internationale sur l éducation des adultes (CONFINTEA VI) 1 Rencontre des pays de la Francophonie préparatoire à la sixième Conférence internationale sur l éducation des adultes (CONFINTEA VI) «Pour une alphabétisation durable : Prévenir et lutter contre l illettrisme»

Plus en détail

GUIDE D ANIMATION PÉDAGOGIQUE DU DIAPORAMA SUR LES INÉGALITÉS SOCIALES DE SANTÉ

GUIDE D ANIMATION PÉDAGOGIQUE DU DIAPORAMA SUR LES INÉGALITÉS SOCIALES DE SANTÉ GUIDE D ANIMATION PÉDAGOGIQUE DU DIAPORAMA SUR LES INÉGALITÉS SOCIALES DE SANTÉ Une production du 2009 Réseau de recherché en santé des populations du Québec TABLE DES MATIÈRES Contexte...3 1. But poursuivi

Plus en détail

Bienvenue dans le module de formation en ligne du Fonds mondial, «Comprendre le tableau relatif aux lacunes programmatiques».

Bienvenue dans le module de formation en ligne du Fonds mondial, «Comprendre le tableau relatif aux lacunes programmatiques». Bienvenue dans le module de formation en ligne du Fonds mondial, «Comprendre le tableau relatif aux lacunes programmatiques». Cliquez sur «Suivant» pour continuer. 1 Cette formation vous permet de : comprendre

Plus en détail

Lutte contre l'épidémie de diabète dans l'union européenne

Lutte contre l'épidémie de diabète dans l'union européenne P7_TA(0)008 Lutte contre l'épidémie de diabète dans l'union européenne Résolution du Parlement européen du mars 0 sur la lutte contre l'épidémie de diabète dans l'union européenne (0/9(RSP)) Le Parlement

Plus en détail

Comprendre le Projet et sa gestion Concept de Base

Comprendre le Projet et sa gestion Concept de Base Comprendre le Projet et sa gestion Concept de Base Conception et Evaluation des Projets de Développement Andrews University Internationale Development Program 24-30 Juillet 2013 ACCRA Aloysius John Paris,

Plus en détail

"SOS ECOLE dans un village de lépreux à Madagascar"

SOS ECOLE dans un village de lépreux à Madagascar "SOS ECOLE dans un village de lépreux à Madagascar" porté par France -MADAGASCAR Session Automne 2015 INTRODUCTION Session Automne 2015 Titre du Micro Projet SOS ECOLE dans un village de lépreux à Madagascar

Plus en détail

World Tourism Organization (UNWTO) - A Specialized Agency of the United Nations

World Tourism Organization (UNWTO) - A Specialized Agency of the United Nations Termes de Référence Recrutement d un volontaire de l OMT pour le projet «Augmenter l impact du développement touristique sur l économie locale dans la région de Jacmel, Haïti» dans le cadre du Programme

Plus en détail

PROJET DE REALISATION D UN CENTRE DE SANTE

PROJET DE REALISATION D UN CENTRE DE SANTE PROJET DE REALISATION D UN CENTRE DE SANTE RESUME DU PROJET TITRE : LIEU : LOCALISATION : OBJECTIFS : MOYENS : Centre de Santé Village de N DOULOU N DOULOU se situe dans la commune de BONALEA à environ

Plus en détail

Au cœur de la lutte contre le VIH Au cœur de la solidarité

Au cœur de la lutte contre le VIH Au cœur de la solidarité Au cœur de la lutte contre le VIH Au cœur de la solidarité Esther, la solidarité en mouvement histoire d une dynamique partagée Des partenaires au développement de référence D une Initiative française...

Plus en détail

visant à modifier la Loi sur les services à l'enfance et à la famille a été approuvé.

visant à modifier la Loi sur les services à l'enfance et à la famille a été approuvé. Gouvernement du Nunavut Rapport d'étape relatifs aux recommandations du Comité permanent sur les opérations gouvernementales et les comptes publics Avril 2013 Rapport sur l examen du rapport de 2011 de

Plus en détail

GUIDE D ORIENTATION STRATEGIQUE DISTRIBUTION CONTINUE DES MILDA A TRAVERS LES ECOLES

GUIDE D ORIENTATION STRATEGIQUE DISTRIBUTION CONTINUE DES MILDA A TRAVERS LES ECOLES GUIDE D ORIENTATION STRATEGIQUE DISTRIBUTION CONTINUE DES MILDA A TRAVERS LES ECOLES Version Janvier 2013 1 Sommaire I. CONTEXTE... 5 II. OBJECTIFS DU PROGRAMME... 5 III. OBJECTIF DU GUIDE... 5 IV. PRINCIPES

Plus en détail

المملكة المغربية و ازرة الفالحة والصيد البحري

المملكة المغربية و ازرة الفالحة والصيد البحري المملكة المغربية ROYAUME DU MAROC و ازرة الفالحة والصيد البحري Séminaire en marge de la La célébration de la journée mondiale de l alimentation 16 octobre 2015 Sous le thème Protection sociale et agriculture

Plus en détail

Etude de cas : Madagascar

Etude de cas : Madagascar Etude de cas : Madagascar Enquête menée e au sein du service d oncologie d de l hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA) Juin-Juillet Juillet 2007 Laurine LAVERGNE Atelier ReMeD : Le cancer en Afrique

Plus en détail

Utilisez Solvabilité II comme une opportunité d amélioration : le projet du groupe Unipol

Utilisez Solvabilité II comme une opportunité d amélioration : le projet du groupe Unipol Utilisez Solvabilité II comme une opportunité d amélioration : le projet du groupe A propos du groupe : Gruppo Finanziaro S.p.A. est une holding et une société de services, cotée à la Bourse de Milan.

Plus en détail

RÉVISION DE LA PORTÉE DU PROGRAMME D'APPUI AUX ACTIVITÉS DE

RÉVISION DE LA PORTÉE DU PROGRAMME D'APPUI AUX ACTIVITÉS DE Distribution: Restreinte EB 200/79/R.21 2 juillet 200 Original: Anglais Point 12 b) ii) de l ordre du jour Français FIDA Conseil d administration soixantedixneuvième session Rome, 11 septembre 200 RÉPUBLIQUE

Plus en détail

CIGEPS. Session plénière Siège de l UNESCO, Paris, 7-8 juin 2011

CIGEPS. Session plénière Siège de l UNESCO, Paris, 7-8 juin 2011 CIGEPS Session plénière Siège de l UNESCO, Paris, 7-8 juin 2011 Distribution limitée CIGEPS/2011/Doc.6 23 mai 2011 Original anglais Point 9 de l ordre du jour provisoire Énoncé international de position

Plus en détail

ANNEXE. Recommandations spécifiques concernant les actions indirectes du 7e PC d Euratom et suites données par la Commission.

ANNEXE. Recommandations spécifiques concernant les actions indirectes du 7e PC d Euratom et suites données par la Commission. COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 19.1.2016 COM(2016) 5 final ANNEX 1 ANNEXE Recommandations spécifiques concernant les actions indirectes du 7e PC d Euratom et suites données par la Commission de la

Plus en détail

Médecine traditionnelle

Médecine traditionnelle ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE CINQUANTE-SIXIEME ASSEMBLEE MONDIALE DE LA SANTE A56/18 Point 14.10 de l ordre du jour provisoire 31 mars 2003 Médecine traditionnelle Rapport du Secrétariat SITUATION

Plus en détail

CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPCEES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION

CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPCEES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPCEES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION INDICATEURS POUR LES OBJECTIFS FIGURANT DANS LA VISION DE LA STRATEGIE CITES POUR 2008 A 2013 BUTS

Plus en détail

Déclaration de Paris : priorités politiques du mouvement Alzheimer en Europe. Note de synthèse

Déclaration de Paris : priorités politiques du mouvement Alzheimer en Europe. Note de synthèse Déclaration de Paris : priorités politiques du mouvement Alzheimer en Europe Note de synthèse Alzheimer Europe et ses organisations membres en appellent à l Union Européenne, à l Organisation Mondiale

Plus en détail

Assise nationale de la santé Marrakech - Juillet 2013

Assise nationale de la santé Marrakech - Juillet 2013 Droit à la santé des groupes vulnérables Assise nationale de la santé Marrakech - Juillet 2013 INTRODUCTION Droit à la santé : élément fondamental des droits de l homme et de la conception d une vie dans

Plus en détail

Système de management intégré pour le secteur des services : l expérience d une banque russe

Système de management intégré pour le secteur des services : l expérience d une banque russe Système de management intégré pour le secteur des services : l expérience d une banque russe par Valentin Nikonov Cet article présente un modèle de système de management intégré pour les entreprises de

Plus en détail

Plan de développement stratégique 2013-2016

Plan de développement stratégique 2013-2016 Plan de développement stratégique 2013-2016 INTRODUCTION Le Plan de développement stratégique présenté dans les pages qui suivent expose les objectifs du Groupe de Collaboration Internationale en Ingénierie

Plus en détail

Le Développement et la Perspective de la Réforme du Système de Santé en Chine

Le Développement et la Perspective de la Réforme du Système de Santé en Chine Le Développement et la Perspective de la Réforme du Système de Santé en Chine Ministre de la Santé de la République Populaire de Chine CHEN Zhu (Le 12 avril 2012) Contenu du rapport Cadre général de la

Plus en détail

EDUCATION DU PATIENT CHRONIQUE

EDUCATION DU PATIENT CHRONIQUE EDUCATION DU PATIENT CHRONIQUE Évolution et perspectives : Concept de Disease Management DM ETP EPS Prévention (4 niveaux) Promotion de la Santé (Santé Publique et Communautaire) 1 Disease Management (DM)

Plus en détail

Formation à la gestion des banques céréalières

Formation à la gestion des banques céréalières Formation à la gestion des banques céréalières Organisation interne - PROGRAMME ~CSOQ~~ Appui associatif et coopératif aux initiatives de développement à la base Bureau international du Travail or,.lliutltlll

Plus en détail

DROITS ET RESPONSABILITÉS

DROITS ET RESPONSABILITÉS CHARTE INTERNATIONALE DES DROITS ET RESPONSABILITÉS DES PERSONNES ATTEINTES DU DIABÈTE CHARTE INTERNATIONALE DES DROITS ET RESPONSABILITÉS DES PERSONNES ATTEINTES DU DIABÈTE - 1 Introduction Le diabète

Plus en détail

CODEC. Le Collectif des Directeurs d Ecole. Direction de l Enseignement Elémentaire REPUBLIQUE DU SENEGAL MINISTERE DE L'EDUCATION

CODEC. Le Collectif des Directeurs d Ecole. Direction de l Enseignement Elémentaire REPUBLIQUE DU SENEGAL MINISTERE DE L'EDUCATION REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un But - Une Foi MINISTERE DE L'EDUCATION Direction de l Enseignement Elémentaire Le Collectif des Directeurs d Ecole CODEC Mai 2006 Le Sénégal est en train de mettre

Plus en détail

Le développement des pratiques de soins et de services de première ligne Document synthèse

Le développement des pratiques de soins et de services de première ligne Document synthèse Le développement des pratiques de soins et de services de première ligne Document synthèse Centre de santé et de services sociaux de la Vieille-Capitale, Centre affilié universitaire Novembre 2010 Ce document

Plus en détail

Principales stratégies pour les années 1999-2001

Principales stratégies pour les années 1999-2001 L ISO en bref L ISO est l Organisation internationale de normalisation. Elle est composée des organismes nationaux de normalisation de pays grands et petits, industrialisés et en développement, de toutes

Plus en détail

Manuel d utilisation des vidéos Conclips. statut 08.04.2015, révision 01

Manuel d utilisation des vidéos Conclips. statut 08.04.2015, révision 01 Manuel d utilisation des vidéos Conclips statut 08.04.2015, révision 01 Table des matières : 1. Introduction 3 1.1. Concernant le nom 3 1.2. Le projet 3 1.3. Avantages 4 1.4. Éléments innovant 5 2. Pédagogie

Plus en détail

Revue à mi-parcours Programme Indicatif de Coopération entre Luxembourg et VIET NAM

Revue à mi-parcours Programme Indicatif de Coopération entre Luxembourg et VIET NAM Revue à mi-parcours Programme Indicatif de Coopération entre Luxembourg et VIET NAM Rapport national Rapport final 26 Mars 2010 Copyright 2010 PricewaterhouseCoopers S.à r.l. "PricewaterhouseCoopers" réfère

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTE

AVIS DE VACANCE DE POSTE AVIS DE VACANCE DE POSTE INTITULE DU POSTE Gestionnaire de Projet «IMPACT» PROGRAMME LIEU D AFFECTATION RESPONSIBLE HIERARCHIQUE NATURE DE CONTRAT RDC Goma Directeur de Programme CDD (1an renouvellable)

Plus en détail

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada 1 Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada «Il ne s agit pas seulement d une bonne politique pour le monde rural, il s agit d une bonne politique publique

Plus en détail

Guide Sudoe - Pour l'élaboration et la gestion de projets Version Française Fiche 3.3 Comment élaborer un plan de travail

Guide Sudoe - Pour l'élaboration et la gestion de projets Version Française Fiche 3.3 Comment élaborer un plan de travail Guide Sudoe - Pour l'élaboration et la gestion de projets Version Française Fiche 3.3 Comment élaborer un plan de travail 2 Fiche 3.3 Comment élaborer un plan de travail Index 1 Détermination du plan de

Plus en détail

Le document de présentation de la Tunisie distribué au G8

Le document de présentation de la Tunisie distribué au G8 Le document de présentation de la Tunisie distribué au G8 «Le peuple tunisien a, en un temps très court, et par la seule force de ses convictions démocratiques, réalisé une révolution pacifique qui fera

Plus en détail

Administration électronique

Administration électronique Comité 24 Administration électronique I Depuis sa création en 1945, une des principales priorités de l ONU a été de «réaliser la coopération internationale en résolvant les problèmes internationaux d ordre

Plus en détail