À vous la parole! Spécial Numéro 50 e pertise. e pression. la lettre de Mediaconstruct. Cinquantième rugissant

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "À vous la parole! Spécial Numéro 50 e pertise. e pression. la lettre de Mediaconstruct. Cinquantième rugissant"

Transcription

1 Spécial Numéro 50 e pertise la lettre de Mediaconstruct édito Cinquantième rugissant La sensation d avoir franchi un nouveau cap : c était le sentiment exprimé par nombre de participants lors du traditionnel BIM s Day de Mediaconstruct de juin. Et quoi de plus encourageant que de célébrer, en cette occasion, le cinquantième numéro de la lettre de Mediaconstruct? Ce jubilé est la confirmation de la constance de l activité et de la productivité des membres de Mediaconstruct qui, depuis 2007, contribuent avec talent et régularité à cette publication mensuelle. Que pensent les lecteurs de cette lettre? Comment perçoivent-ils son efficacité, son impact, comment l améliorer? Dans ce numéro, nous tentons d apporter un éclairage à ces questions grâce à quelques interviews de nos lecteurs. Parce que l intégration du BIM-IFC par la filière Construction progresse, son média de référence se doit, lui-aussi, d évoluer pour toujours mieux rendre compte de la réalité du terrain. Bien engagée et manifestement promise au succès, l aventure du BIM va se poursuivre encore longtemps. expertise s efforcera donc de rester le meilleur reflet de ce qui, définitivement, est la plus grande avancée dans l histoire de l information technique du Bâtiment. Et pour fêter ce cinquantième numéro, je formule un souhait : rendez-vous pour le centième! Bruno Slama Président de Mediaconstruct e pression N 50 JUIN 2012 À vous la parole! Lecteur récent ou de longue date, vous parcourez tous les mois les pages d expertise, attentifs à ce qui se passe dans le monde palpitant du BIM. Pour fêter le 50 e numéro de cette lettre, nous avons voulu vous donner la parole C est à vous! expertise, une lettre de pointe Cédric Dziubanowski Professeur de Génie Civil au lycée Eiffel (57). expertise est une très bonne lettre et j apprécie tout particulièrement sa fréquence. En effet, l actualité du BIM évolue vite et nous avons besoin d informations récentes et pointues sur ce sujet complexe. La lettre donne aussi une vision internationale intéressante. Je regrette seulement de ne pas y voir plus souvent des exemples d entreprises qui l utilisent concrètement et que je pourrais reprendre dans mes cours. Des informations qu on ne retrouve nulle part ailleurs Julien Martin Chef de projets modernisation des outils de gestion du patrimoine chez Habitat 76. expertise est un outil d information instructif qui vient combler un vide en la matière dans les médias. Je suis évidemment intéressé par les articles dédiés aux outils de gestion du patrimoine. Chez Habitat 76, nous commençons à mettre en place Abyla et à intégrer les plans de nos bâtiments que nous numérisons. Mais l étape IFC sera pleinement menée avec de futurs projets de construction qui, nous le souhaitons, intègreront peu à peu les IFC. expertise en chiffres 50 numéros 4 ans et 7 mois d existence 180 pages diffusées plus de 120 personnes interviewées lecteurs abonnés et presqu autant de personnes le recevant via leur entourage professionnel 1

2 e pression Renforcer le partage d expérience Emmanuel Cayla Responsable des enseignements CAO et BIM à l École Spéciale des Travaux Publics (ESTP). Je lis de temps en temps la lettre que je retrouve sur le site de Mediaconstruct. J en attends essentiellement des éléments concrets, des retours d expérience. Du côté des ingénieurs étudiants, le BIM est une évidence. Ils imaginent déjà ses applications en termes de développement durable ou encore son lien avec les tablettes tactiles. Pour eux, le BTP doit passer à la haute technologie! Le BIM doit communiquer par l image en bref Stéphane Patrix Regards vers l étranger Directeur technique chez Jacobs et responsable du groupe de travail Syntec sur la maquette numérique pour la branche bâtiment. J apprécie le côté synthétique de la lettre expertise, ainsi que les nombreux visuels qui agrémentent ses pages. Je pense que l on ne peut pas parler du BIM et convaincre les professionnels et les maîtres d ouvrage sans montrer des images, des maquettes. À quand des liens vers des vidéos de démonstration? Concernant le fond, je suis en attente de témoignages d ingénieurs et d architectes. Ce type d information permettra aux lecteurs de savoir comment le BIM impact les métiers de la conception des bâtiments. Chez Jacobs, nous développons depuis quelques années l intégration et la gestion d informations au sein des maquettes de nos projets industriels et tertiaires. Économisez avec le BIM! Un document agréable à lire EMMANUEL PETIT Architecte, réseau TRAME. Je consulte expertise à partir de l intranet de l UNSFA. Simple à parcourir, cette lettre est utile car elle promeut une technologie et des valeurs, comme le travail collaboratif, en lesquels je crois, mais qui restent malheureusement sous représentées dans le monde du BTP. En revanche, je remarque que la lettre est lue, dans le réseau UNSFA, par plusieurs personnes, ce qui prouve qu elle répond bien à une attente d informations des professionnels. Pour nous, architectes, passer de la 3D au BIM n est pas compliqué. Nous avons besoin que les maîtres d ouvrages et les bureaux d études nous témoignent également leur ambition en ce sens pour avancer plus concrètement ensemble! Un bon reflet de la réalité BIM Catherine Maerten Vice-présidente recherche & développement de l Untec et économiste de la construction du cabinet E.T.A.C. (62). À l Untec, on s intéresse au BIM. C est dans ce cadre que j ai découvert expertise. Cette lettre agréable à lire et qui va à l essentiel me semble un outil indispensable pour aider la filière à bien comprendre les notions complexes, de BIM et d IFC. Je trouve très intéressant de lire les retours d expérience de Bimeurs, les évolutions des outils ainsi que l avancée des travaux de Mediaconstruct. Pour moi, le BIM est un gain de temps, une évolution pertinente incontournable. Côté usage, je produis déjà mes données en 3D pour les quantitatifs mais manifestement, mes partenaires architectes ne sont pas encore passés au BIM et ne profitent pas des avantages de cette méthodologie. Il faut continuer à communiquer! Initiée en 2009, une étude danoise a mesuré les bénéfices de l usage du BIM dans les projets de construction et de rénovation. Le groupe de travail a distingué 4 sortes de gains : directs, indirects, retombées favorables et potentielles. Pour représenter une large part des chantiers, des projets très différents ont été étudiés. Ils démontrent tous l avantage économique du BIM. La rénovation d une maison familiale, à l aide d un petit cabinet d architectes, a permis au propriétaire d économiser 10 % du budget du chantier, initialement prévu à 1,8 couronnes danoises (DKK). Sur ce projet, les deux consultants ont également économisé une partie de leur budget. La construction d un bâtiment de bureaux (100 millions DKK) à l aide du BIM a permis l économie de 3,8 millions DKK. Grâce à une meilleure coordination et communication, l entreprise de ventilation a aussi réduit ses coûts de 3,5 millions DKK. Dans le 3 e cas de l étude, le client a présenté un projet basé sur le BIM, avec un budget inférieur à 15 % de ses concurrents. Le passage à la technologie BIM a été considéré comme un investissement et non comme un coût de fonctionnement. Plus l on investit dans le BIM, plus l on y gagne, conclut Peter Hauch, un des participants de l étude. Et la taille n est pas un critère : même une petite entreprise peut implémenter le BIM dans ses projets. > Pour en savoir plus, rendez-vous à la page 4 de la lettre internationale n 8 sur Buildingsmart.com : 2

3 e ploration BIM s Day : 4 e édition et toujours autant de succès! Avec près de 80 professionnels présents à la FFB le 21 juin dernier, la nouvelle édition du BIM s Day national prouve que la filière continue de s impliquer dans les travaux liés au BIM normé ISO-IFC. C est une journée d échanges bien remplie qui a rassemblé les acteurs de la filière ce jeudi de juin. Après un tour d horizon du BIM à l international, la matinée a permis aux principaux représentants de Mediaconstruct de faire le point sur leurs travaux : les avancées règlementaires, la norme ISO-IFC, la normalisation des données produits et systèmes pour la création de e-catalogues industriels. Véronique Perdriolle, responsable du patrimoine de l entreprise Pixelius, a également présenté les différentes façons de calculer la surface des planchers, ainsi que leurs avantages et inconvénients au regard du BIM. L après-midi était quant à elle davantage concentrée sur les cas pratiques et les tendances actuelles de développement proches du BIM. De l exemple de la Fondation Louis Vuitton à la démarche d Astrium, un regard transversal a enrichi les expériences déjà bien connues de la profession autour du BIM. Retrouvez les moments forts de la journée dans les pages de cette lettre! n Formations en ligne! Pour parler des initiatives en termes de formation virtuelle, Roland Billon s est entouré de Vincent Beillevaire, délégué général de la fondation UNIT (Université Numérique Ingénierie et Technologie). Leur intervention a permis de rappeler les enjeux de ce type de formation sur la maquette numérique et l interopérabilité (cf. expertise 48, p.3). L objectif principal de cet enseignement est d atteindre un niveau suffisant de professionnels compétents dans le BIM, afin de répondre aux besoins des décideurs, a résumé Roland Billon. Alors que l élaboration du cours est quasiment achevée, un appel à partenaires a aussi été lancé : il s agit de trouver des partenaires universitaires et des écoles d ingénieurs pour mettre en action cette innovation pédagogique sous la forme d un e-master. Pour rejoindre le projet, rapprochez-vous de Mediaconstruct! n Un concours pour les élèves? Côté formation initiale, les choses bougent aussi! Depuis son intervention au BIM s Day 2011, l engagement du professeur de génie civil Cédric Dziubanowski n a pas failli (voir expertise 34, p.3). Ainsi, il a bénéficié de quelques maquettes BIM de la part des éditeurs et maîtres d ouvrages et constitué un dossier de ressources BIM transmis aux enseignants. Enseignants et élèves adhèrent avec intérêt au BIM, a indiqué Cédric Dziubanowski dans son interview vidéo présentée au BIM s Day. C est un réel plaisir de modéliser sa maison ou sa salle de cours en BIM avec les élèves ainsi que de simuler les performances thermiques d un projet! Et ce n est pas tout. Aujourd hui, les 29 lycées techniques de l académie de Nancy Metz sont équipés de modeleurs BIM et des formations sont mises en place pour des enseignants pilotes. Enfin, le professeur souhaiterait organiser un concours de conception éco quartier pour les lycéens. Et, face au manque de moyens financiers, techniques et humains, il monte actuellement une plateforme didactique d échanges. n Certification nationale : ça avance! Pour promouvoir les solutions éditeurs capable d importer, de gérer et d exporter convenablement les maquettes numériques BIM-IFC, Mediaconstruct envisage de créer une certification nationale made in France. Ce projet, porté par Mediaconstruct avec le CSTB, est soutenu par le Ministère du Redressement Productif (anciennement Ministère de l Économie et de l Industrie). Pour aider les éditeurs à obtenir cette certification, nous mettrons à leur disposition plusieurs outils dont un visualisateur IFC, ainsi qu une assistance IFC et un accompagnement personnalisé, ont indiqué Frédéric Grand et Éric Lebègue, référents collège Editeurs Mediaconstruct. Nous ferons également remonter toutes les questions des éditeurs vers les acteurs CAO internationaux. Des procédures d auto-évaluation seront aussi prévues pour que chaque éditeur puisse tester la qualité de ses échanges IFC. n 3

4 e ploration Parole de visiteurs... Dans les coulisses du Bim s Day, nous avons interrogé quelques visiteurs afin qu ils nous fassent part de leur impression, à chaud, sur cette journée. Écoutons-les! Frédéric De l c u v e, ingénieur bâtiment pour Knauf Insulation, basé en Belgique. J ai entendu parler du BIM lors de la conférence de novembre dernier menée par l AIMCC et Mediaconstruct. Cette formation adressée aux industriels m a donné envie d aller plus loin dans la découverte du BIM. Pour nous, cette notion est une grande inconnue, mais nous sentons bien la nécessité de s y intéresser et d établir une stratégie BIM. C est pour cela que je suis ici! Je trouve la journée très intéressante et peut-être envisagerons-nous, en accord avec notre syndicat, le Filmm, de collaborer encore plus avec l AIMCC pour avancer vers le BIM. n Je a n-mi c h e l Desbois, ingénieur R&D au sein de la cellule Innovation et Développement de l entreprise Axima-Seita, spécialisée en génie climatique et filiale de GDF-Suez. Al b a n De l c r o i x, ingénieur géomètre responsable du service patrimoine chez Fit Conseil, entreprise d acquisition de données. Notre entreprise est chargée de mettre en place les données de gestion de patrimoine pour de nombreuses institutions publiques. Les travaux menés par Mediaconstruct sur l intégration du BIM dans la règlementation vont, à terme, impacter mon métier. Voilà une des raisons qui m incitent à m intéresser au BIM voire, à m impliquer dans Mediaconstruct. J espère que le secteur de la rénovation va, lui aussi, bénéficier rapidement des avancées de ce nouveau mode de travail! n Je suis venu recueillir les informations qui me manquent pour mon entreprise. Nous utilisons déjà le logiciel ClimaWin de BBS Slama, mais devons aller plus loin pour intégrer véritablement le BIM. Nous souhaitons être capable de répondre aux appels d offres qui exigent la méthodologie BIM-IFC et d expliquer à nos ingénieurs et techniciens ce que cela implique pour eux. De plus, je voudrais pouvoir exploiter la méthodologie BIM-IFC en interne dans le cadre de notre processus d études. Son optimisation nécessite une plus forte intégration de nos données et de nos outils. n L impulsion des maîtres d ouvrage Parce que les donneurs d ordre sont moteurs dans le développement du BIM et des IFC, ils étaient là pour témoigner de leurs avancées et motivations. La Mairie de Paris : des chiffres et des IFC Quand on possède biens immobiliers qui représentent plus de 7 millions de m 2 shob et sont représentés par plans de bâtiments papier et numérique, on comprend vite l intérêt de maîtriser les informations de son patrimoine. Depuis quelques années, la Mairie de Paris a ainsi créé une base de données spécifique. Pour Laurence Favre, adjointe au responsable du projet patrimoine, nous avons réalisé que l information sur l ouvrage fait partie de l ouvrage et doit être structurée dans un système d information performant. C est pourquoi, en 2011, nous avons commencé à intégrer les IFC dans notre base de données. L objectif est d augmenter la qualité de nos données afin de faciliter la prise de décision et de préserver les investissements en termes d outils de gestion du patrimoine. Le Conseil Régional de Bourgogne : toujours volontaire! Autre pionner en matière d IFC, le Conseil Régional de Bourgogne totalise 90 % de patrimoine intégré dans son outil de gestion, ce qui représente 700 maquettes numériques BIM. Notre base de données nous aide à attribuer les dotations et les logements, ainsi qu à prévoir les surfaces de nos futurs projets, indique Michèle Bransolle, chargée de gestion du patrimoine à la direction technique du Conseil Régional. Il reste cependant des points à améliorer, comme la nécessité de définir les conditions d usage de certains outils de modélisation. Mais le maître d ouvrage ne regrette pas ses choix, lui qui projette de lancer un appel d offre intégrant le BIM pour la réhabilitation de deux bâtiments à Chatillon-Sur-Seine (21) et envisage de systématiser ces pratiques pour ses futurs projets. n 4

5 e ploration Un BIM concept appuyé sur la technologie PLM Désireux d expérimenter l interopérabilité de façon concrète entre PME du Bâtiment, un ensemble d acteurs se sont regroupé autour d un projet intitulé BIM concept : le cabinet Mit, BBS Slama, Attic +, Graitec, etc. À l origine du projet, on trouve des entreprises comme A&S et Energio, puis Aubert Structures, le cabinet Dumont, Maussion et le CSTB. L idée? Tester l interopérabilité sur l ensemble du cycle de vie du bâtiment grâce à une plateforme d échange PLM (Product Life Management) qui, fournit par Lascom AEC, permet de gérer les rôles et la propriété des acteurs. Le projet est une maison individuelle ni trop complexe ni trop simple, décrit Valentin Besnas, de l entreprise A&S. Il est représentatif du travail quotidien des PME du Bâtiment. Quant à A&S, il expérimente le métier de BIM manager à travers l organisation des échanges, la vérification de la cohérence des données et de la bonne communication entre les membres. Les premiers échanges sont encourageants et incitent les acteurs à améliorer encore les usages et les processus. n Astrium capitalise sur le BIM Filiale d EADS, l entreprise Astrium, spécialisée dans l industrie spatiale, a vu dans le BIM un concept incontournable pour la gestion de ses infrastructures critiques (centre de lancement, implantation nucléaire, site de retraitement des déchets, etc.). Chargée de gérer ces bâtiments complexes, l entreprise veut développer sa compétence en BIM et s appuyer sur un PLM afin de récupérer les données dans un système d exploitation global. Objectifs : faciliter les interfaçages, les synthèses et la gestion process de ces infrastructures. Les informations utiles au calcul incendie, au risque nucléaire, au contrôle sûreté ou à la radiologie alimentent également les maquettes d Astrium. Un bel exemple de déclinaison BIM pour cette entreprise de renommée internationale! n e position Mediaconstruct des idées et des projets! Dans notre numéro de mars, nous vous présentions un bilan des actions menées par Mediaconstruct. Il est temps maintenant de parler du futur! Celui-ci s appuie sur une organisation consolidée afin de permettre à l association d être toujours plus proche du terrain et de promouvoir les IFC et le BIM pour une ingénierie concourante. Depuis quelques mois, l association Mediaconstruct s est restructurée. Objectif? Gagner en visibilité et en efficacité. L idée est de permettre un traitement plus efficace de tous types de projets liés au BIM et à l interopérabilité, indique Alain Maury. Nous avons ainsi décidé de créer des collèges et des chantiers (cf. encadré). Tandis que les collèges réunissent les membres selon leur métier pour avancer sur des questions de fond inhérentes à chaque profession, les chantiers sont l occasion pour tous les adhérents de travailler ensemble sur des sujets transversaux. Spécificité du chapitre français, nous fédérons l ensemble de la filière non seulement en termes de métiers mais aussi d entités (organisations professionnelles, entreprises, etc.), reprend le représentant de Mediaconstruct. Dans cette organisation consolidée, chacun a sa place pour partager ses expériences et faire avancer le BIM et les IFC. Le terrain est ainsi au cœur de nos travaux. Et si on travaillait ensemble? Collèges : Editeurs, Utilisateurs, Formation- Enseignement, Institutionnels. Chantiers : Modifications des textes réglementaires (la suite des travaux portant sur le permis de construire), Certification nationale des éditeurs, Traduction des Psets, Dématérialisation des appels d offres publics, Produits et process. Projets : OpenInfra, GreenConServe, ARN TCI, Normalisation des données produits et systèmes, utop. Représenter le BIM et les IFC en France À l heure où les gouvernements commencent à prendre conscience des enjeux de la maquette numériqueobjets, la force de Mediaconstruct réside dans sa représentativité et sa position de tiers de confiance. Seul représentant du BIM- IFC en France, notre association tire sa légitimité de BuildingSMART International (BSI), explique Bruno Slama. Cette position nous permet d être un interlocuteur privilégié vis-à-vis des pouvoirs publics et d accompagner les modifications règlementaires par exemple. C est pourquoi, Mediaconstruct souhaite être présent dans tous les projets de développement de la maquette numérique, selon la norme IFC, sur le territoire (voir encadré ci-contre). Aussi, tous les professionnels sont les bienvenus à Mediaconstruct pour apporter leur pierre à l édifice 3D-objets! n 5

6 e périence CHANTIER AVANCEES REGLEMENTAIRES Mediaconstruct imagine le dépôt de permis de construire de demain Dans la droite lignée des travaux menés pour favoriser l intégration du BIM dans la règlementation, les membres de Mediaconstruct se penchent aujourd hui sur un cas pratique : le dépôt du permis de construire. Faisons le point sur cette étape qui peut, elle aussi, profiter des avantages de la maquette numérique. Depuis 2011, dans le cadre du Plan B â t i m e n t Grenelle, les membres de Mediaconstruct, réunis dans le groupe de travail a v a n c é e s règlementaires, œuvrent pour l intégration du BIM dans les textes règlementaires (voir expertise 41, p.1). Pour aller plus loin que les propositions déjà émises, le groupe a décidé de les traduire concrètement en se concentrant sur une étape précise du projet de construction : le dépôt du permis de construire. Nous avons choisi de nous pencher sur cette étape car elle est bien définie, indique Daniel Saïd, responsable informatique technique pour Bouygues Entreprises France Europe. De plus, elle fait intervenir plusieurs intervenants. C est donc cas pratique significatif qui faire apparaître clairement les avantages et les inconvénients de la maquette numérique. De la donnée aux échanges, tout un système à recréer Si l on veut, un jour, réaliser une demande du permis de construire à partir d une maquette, il faut aujourd hui en déterminer deux aspects : les données et les processus d échange. Il s agit tout d abord de définir les informations qui permettront l établissement des documents, précise le responsable. Ces données devront être intégrées de manière structurée et réfléchie au sein de la maquette. Concernant les processus, l équipe de travail va établir une sorte de guide pratique pour indiquer les principes d échanges entre les acteurs, c est-à-dire, ce qu ils devront échanger, étape par étape (demande du permis, réalisation des documents, réception et contrôle). Mais ce n est pas tout. Ces échanges d informations doivent être contractualisés afin de définir les responsabilités de chacun, reprend Daniel Saïd. Nous comptons donc établir les nouveaux contrats types qui seront nécessaires pour encadrer ces procédures en y intégrant, pour chaque intervenant, les informations attendues ainsi que leur format. Enfin, il faut aussi penser à dé- finir les outils de contrôle adaptés, comme Solibri model checker, qui permettront de valider le contenu maquettes utilisées pour générer les documents constituant la demande de permis. Du bonus pour tout le monde La constitution du dossier de demande de permis de construire à partir des données d une maquette numérique regroupe ainsi plusieurs avantages : rapidité, fiabilité, simplicité. L automatisation des outils de contrôle apporte quant à elle une vérification sur l existence des informations, ce qui constitue une avancée par rapport au fonctionnement traditionnel. Pour mener à bien cet exercice, le groupe de travail avancées règlementaires compte s appuyer sur des maîtres d œuvre et d ouvrages, ainsi que sur des éditeurs membres de Mediaconstruct pour vérifier les travaux et leur intégration dans leurs outils. D ailleurs, la Mairie de Clermont, également membre de Mediaconstruct, est déjà partie prenante de ce travail. Elle pourra le conforter grâce à ses compétences d instructeur des demandes de permis. Affaire à suivre donc! n À NOTER BIM S DAY 2012 Les présentations de la journée sont disponibles Rendez-vous sur : > La lettre de Mediaconstruct est éditée par : Ont participé à ce numéro : Alain Maury, Bruno Slama, Cedric Dziubanowski, Julien Martin, Emmanuel Cayla, Stéphane Patrix, Emmanuel Petit, Catherine Maerten, Roland Billon, Frédéric Grand, Eric Lebègue, Frédéric Delcuve, Alain Delcroix, Jean-Michel Desbois, Anne-Sophie Thierry, Daniel Saïd, Guersendre Nagy. Conception et réalisation : Juin Consultez également la Lettre de BuildingSmart international sur > Recevez e pertise Connectez-vous sur la lettre de Mediaconstruct 6

EXPERT1 BIM MAQUETTE NUMÉRIQUE FICHE SIGNALÉTIQUE

EXPERT1 BIM MAQUETTE NUMÉRIQUE FICHE SIGNALÉTIQUE EXPERT1 BIM MAQUETTE NUMÉRIQUE FICHE SIGNALÉTIQUE FILIÈRE PORTEUR Thématique(s) Equipe BÂTIMENT MEDIACONSRUCT Co-design PLM SCM Traçabilité Dématérialisation Partage de données techniques à travers la

Plus en détail

e pertise Mediaconstruct, sponsor officiel du BIM e ploration la lettre de Mediaconstruct édito Développement durable et maquette numérique.

e pertise Mediaconstruct, sponsor officiel du BIM e ploration la lettre de Mediaconstruct édito Développement durable et maquette numérique. e pertise édito Développement durable et maquette numérique. Du 1 er au 7 avril se tiendra à Clermont-Ferrand la 10 e semaine du développement durable. Au cours de l inauguration seront présentées deux

Plus en détail

e pertise Le BIM participe à la requalification de copropriétés e périence Le BIM, affaire d états! la lettre de Mediaconstruct édito

e pertise Le BIM participe à la requalification de copropriétés e périence Le BIM, affaire d états! la lettre de Mediaconstruct édito e pertise la lettre de Mediaconstruct N 55 DÉCEMBRE 2012 édito Le BIM, affaire d états! L année 2012 qui s achève aura été marquée par l émergence d initiatives gouvernementales volontaristes pour accélérer

Plus en détail

Mastères Spécialisés. L ESTP Paris, L école des Grands Projets. Construire son avenir dans la construction et dans l immobilier

Mastères Spécialisés. L ESTP Paris, L école des Grands Projets. Construire son avenir dans la construction et dans l immobilier Mastères Spécialisés L ESTP Paris, L école des Grands Projets Parmi les 40.000 ingénieurs formés à l ESTP Paris depuis sa fondation en 1891, la majorité a participé aux plus grands projets de construction

Plus en détail

CONTACTS PRESSE : H&B

CONTACTS PRESSE : H&B HQE Aménagement Une démarche pour des opérations d aménagement durable Sommaire Communiqué de presse HQE Aménagement Une écriture collégiale au sein de l Association HQE L association HQE en questions

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT EGF.BTP SUR LA NUMERISATION DE LA FILIERE BATIMENT

NOTE DE POSITIONNEMENT EGF.BTP SUR LA NUMERISATION DE LA FILIERE BATIMENT NOTE DE POSITIONNEMENT EGF.BTP SUR LA NUMERISATION DE LA FILIERE BATIMENT 1 ) Expérience et perception de la numérisation Les entreprises générales de BTP sont familiarisées avec la numérisation du bâtiment

Plus en détail

Présentation de la gestion de patrimoine au conseil régional de Bourgogne. Pourquoi une gestion de patrimoine?

Présentation de la gestion de patrimoine au conseil régional de Bourgogne. Pourquoi une gestion de patrimoine? Pourquoi une gestion de patrimoine? L interopérabilité dans un projet, à quoi cela sert-il? au CRB Maîtres d œuvre Pour récupérer des données automa=sées Maque2e numérique interopérable Pour le CRB, un

Plus en détail

Logistique Direction des Moyens. Organisation

Logistique Direction des Moyens. Organisation Logistique Direction des Moyens Organisation Co-Animation Date et horaires : Jeudi 19 Juin de 17 h 30 à 18 h 15 Samedi 21 Juin de 10 h 30 à 11 h 15 Lieu: Salle n Halle de la manifestation Le Port Objectif

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

Les 5, 6 et 7 avril 2011

Les 5, 6 et 7 avril 2011 Les 5, 6 et 7 avril 2011 Paris - Porte de Versailles - Pavillon 1 Demain, c est aujourd hui! Focus 2011 Enjeux énergétiques Interopérabilité Le moteur de recherche dédié au monde de l entreprise Un événement

Plus en détail

LA DEFINITION DES COMPETENCES : QUEL ROLE POUR LES ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES?

LA DEFINITION DES COMPETENCES : QUEL ROLE POUR LES ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES? LA DEFINITION DES COMPETENCES : QUEL ROLE POUR LES ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES? INTRODUCTION Depuis quelques années, un certain nombre d évolutions à la fois sociétales et professionnelles nous poussent,

Plus en détail

La qualité au service de. vos exigences

La qualité au service de. vos exigences La qualité au service de vos exigences Edito La qualité, la réactivité, l investissement humain dans chaque projet ont fait de ERI un acteur incontournable dans l acte de construire. ERI dispose, depuis

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

logements rénovés par an d ici à 2017, selon l objectif du plan de rénovation énergétique de l habitat. Source : ministère du Développement durable

logements rénovés par an d ici à 2017, selon l objectif du plan de rénovation énergétique de l habitat. Source : ministère du Développement durable N 70 - Novembre 2013 Repères C est le moment d agir 07 > 500000 logements rénovés par an d ici à 2017 selon l objectif du plan de rénovation énergétique de l habitat. Source : ministère du Développement

Plus en détail

Atelier Communication Managériale Entreprises & Médias 7 février 2014

Atelier Communication Managériale Entreprises & Médias 7 février 2014 Baromètre Afci ANDRH Inergie 2013 sur la Communication Managériale 4 ème édition «L implication des managers dans une communication de proximité avec leurs équipes» Atelier Communication Managériale Entreprises

Plus en détail

Compte rendu 1 er Séminaire de l Observatoire Numérique Nouvelle Calédonie Lundi 14 Mars 2011 Horaires : 8h 18h Lieu : Hôtel Le Surf à Nouméa

Compte rendu 1 er Séminaire de l Observatoire Numérique Nouvelle Calédonie Lundi 14 Mars 2011 Horaires : 8h 18h Lieu : Hôtel Le Surf à Nouméa Compte rendu 1 er Séminaire de l Observatoire Numérique Nouvelle Calédonie Lundi 14 Mars 2011 Horaires : 8h 18h Lieu : Hôtel Le Surf à Nouméa Atelier (b) : Projets clés du développement numérique en Nouvelle

Plus en détail

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé L Exploratoire raconte la «belle histoire» d un territoire engagé à maintenir et accroître le niveau de santé de toute sa population,

Plus en détail

Ecritech-3. Patrimoines, enseignement d exploration et tablettes. Josyane Rouch, IA-IPR Arts plastiques, Académie de Nice

Ecritech-3. Patrimoines, enseignement d exploration et tablettes. Josyane Rouch, IA-IPR Arts plastiques, Académie de Nice Ecritech-3 Patrimoines, enseignement d exploration et tablettes Josyane Rouch, IA-IPR Arts plastiques, Académie de Nice Christiane Caitucoli, professeur d histoire-géographie, Lycée Bonaparte, Toulon Académie

Plus en détail

[ACTION COLLECTIVE] «Modélisation et intégration des technologies d identification et de traçabilité dans la supply chain»

[ACTION COLLECTIVE] «Modélisation et intégration des technologies d identification et de traçabilité dans la supply chain» [ACTION COLLECTIVE] «Modélisation et intégration des technologies d identification et de traçabilité dans la supply chain» Une aide financière et méthodologique CONVENTION Durée de l'action : jusqu'au

Plus en détail

SURVEILLANCE HUMAINE SÉCURITÉ ÉLECTRONIQUE - TÉLÉSURVEILLANCE TRANSPORTS DE FONDS ET DE VALEURS SÛRETÉ AÉROPORTUAIRE ENQUÊTES PRIVÉES PROTECTION DE

SURVEILLANCE HUMAINE SÉCURITÉ ÉLECTRONIQUE - TÉLÉSURVEILLANCE TRANSPORTS DE FONDS ET DE VALEURS SÛRETÉ AÉROPORTUAIRE ENQUÊTES PRIVÉES PROTECTION DE SURVEILLANCE HUMAINE SÉCURITÉ ÉLECTRONIQUE - TÉLÉSURVEILLANCE TRANSPORTS DE FONDS ET DE VALEURS SÛRETÉ AÉROPORTUAIRE ENQUÊTES PRIVÉES PROTECTION DE PERSONNES CONSEIL EN SÉCURITÉ - FORMATION 8 MILLIARDS

Plus en détail

RECHERCHE EXPERTISE. Priorité scientifique et technique Simulation et outils numériques. Bilan 2010-2013 Rapport final

RECHERCHE EXPERTISE. Priorité scientifique et technique Simulation et outils numériques. Bilan 2010-2013 Rapport final RECHERCHE EXPERTISE Priorité scientifique et technique Simulation et outils numériques Bilan 2010-2013 Rapport final Priorité scientifique et technique Simulation et outils numériques Établissement public

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

INTERVENTION AU COLLOQUE PRINTEMPS DE LA RECHERCHE A NANTES, 16 MAI 2013

INTERVENTION AU COLLOQUE PRINTEMPS DE LA RECHERCHE A NANTES, 16 MAI 2013 INTERVENTION AU COLLOQUE PRINTEMPS DE LA RECHERCHE A NANTES, 16 MAI 2013 Bonjour, je m appelle Gavin Killip, chercheur de l universite d Oxford. C est un grand honneur de faire cette intervention pour

Plus en détail

Les événements de 2013

Les événements de 2013 a 20 ans Dossier de presse 13 juin 2013 L e m o t d u «L ambition de Force Cadres depuis vingt ans est de développer Président de l emploi des cadres dans la région Provence Alpes Côtes d Azur. Les cadres

Plus en détail

L ENTREPRISE GÉNÉRALE DANS LE BÂTIMENT : UN CHEF D ORCHESTRE AUX MULTIPLES FACETTES

L ENTREPRISE GÉNÉRALE DANS LE BÂTIMENT : UN CHEF D ORCHESTRE AUX MULTIPLES FACETTES L Entreprise générale dans le bâtiment : un chef d orchestre aux multiples facettes L Entreprise générale n a pas de définition légale ou réglementaire ; elle est seulement identifiée dans un certain nombre

Plus en détail

O5 CONSOLIDATION FINANCIÈRE

O5 CONSOLIDATION FINANCIÈRE O5 CONSOLIDATION FINANCIÈRE 5.1. Subventions pour la sécurité sociale Le SPF Sécurité sociale prépare les engagements et la liquidation des subventions de l État pour la sécurité sociale. Nous communiquons

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

FRONTeO Plateforme digitale pour les banques. Dossier de presse

FRONTeO Plateforme digitale pour les banques. Dossier de presse FRONTeO Plateforme digitale pour les banques Dossier de presse 2015 Sommaire Page 3 Editorial «La banque se digitalise, l informatique évolue, MAINSYS anticipe...» Page 4 Une gamme complète de solutions

Plus en détail

Le logiciel d aide à la conception des bâtiments bioclimatiques dès l esquisse

Le logiciel d aide à la conception des bâtiments bioclimatiques dès l esquisse Le logiciel d aide à la conception des bâtiments bioclimatiques dès l esquisse Un pont entre l architecte et le thermicien Régis LECUSSAN Directeur Général 2012 1 I. La société HPC-SA: les technologies

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE AOÛT 2014

DOSSIER DE PRESSE AOÛT 2014 DOSSIER DE PRESSE AOÛT 2014 SOMMAIRE Le projet du Centre National de la Construction Paille MOT DE LA PRÉSIDENTE p.1 La maison Feuillette, patrimoine à valeur écologique p.2 PROMOUVOIR, VALORISER ET EXPÉRIMENTER

Plus en détail

Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle

Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle ISUP, l excellence statistique au service de l actuariat des métiers porteurs Les métiers de l actuariat sont des pièces maîtresses du monde

Plus en détail

Présentation du projet AB Dématérialisation des Actes Budgétaires. Collectivités

Présentation du projet AB Dématérialisation des Actes Budgétaires. Collectivités Présentation du projet AB Dématérialisation des Actes Budgétaires Collectivités 1. Présentation générale du projet Actes Budgétaires 2. Bilan de l expérimentation de 2011 3. Les changements au sein des

Plus en détail

Audition ADEME. au Conseil d Orientation pour l Emploi. 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l ADEME

Audition ADEME. au Conseil d Orientation pour l Emploi. 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l ADEME udition DEME au Conseil d Orientation pour l Emploi 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l DEME Plan de la présentation Connaître et préparer l évolution des

Plus en détail

Assemblée Constitutive MIN n D Programme de recherche

Assemblée Constitutive MIN n D Programme de recherche Assemblée Constitutive MIN n D Programme de recherche Pierre BENNING Christophe CASTAING 24/03/2014 Assemblée Constitutive MIN n D, FNTP LES DÉMARCHES D INNOVATION Le BIM : Building Information Modeling

Plus en détail

Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique.

Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique. Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique. L audit de performance énergé Gérer son patrimoine, c est anticiper, analyser et agir! L immobilier représente

Plus en détail

Cahier des charges. «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement numérique du Territoire

Cahier des charges. «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement numérique du Territoire Direction du Développement numérique du Territoire Cahier des charges «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement Numérique du Territoire Maître d Ouvrage : REGION BASSE-NORMANDIE

Plus en détail

«Facile la vie à la maison!» www.myesmart.com. Un écran tactile mural vous permet de gérer la maison d un simple clic, de chez vous ou à distance.

«Facile la vie à la maison!» www.myesmart.com. Un écran tactile mural vous permet de gérer la maison d un simple clic, de chez vous ou à distance. www.myesmart.com Un écran tactile mural vous permet de gérer la maison d un simple clic, de chez vous ou à distance. «Facile la vie à la maison!» Pour un habitat durable et connecté Et si votre habitat

Plus en détail

FEUILLE DE ROUTE OPÉRATIONNELLE JUIN 2015

FEUILLE DE ROUTE OPÉRATIONNELLE JUIN 2015 FEUILLE DE ROUTE OPÉRATIONNELLE JUIN 2015 «Innover, ce n est pas avoir une nouvelle idée, mais arrêter d avoir une vieille idée.» Edwin Hebert Land INTRODUCTION Madame Sylvia Pinel, Ministre du Logement,

Plus en détail

Présentation de l association, son action, ses travaux. Catherine Bonduau

Présentation de l association, son action, ses travaux. Catherine Bonduau Présentation de l association, son action, ses travaux Catherine Bonduau Dynamiser l efficacité thermique du bâtiment Dynamiser la performance thermique du bâtiment Dès 2005 un groupe de travail prépare

Plus en détail

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr Rhône Développement Initiative 1993-2013 Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité www.rdi.asso.fr Jean-Jacques MARTIN, Président de RDI Membre des réseaux nationaux RDI Edito

Plus en détail

Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux

Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux Make the most of your energy* Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux * Tirez le meilleur de votre énergie www.schneider-electric.fr Schneider Electric France Direction Communication

Plus en détail

SOMMAIRE. Bernard Longhi

SOMMAIRE. Bernard Longhi BTP 2015 Prouver les bénéfices de la dématérialisation des facturations de marchés publics de travaux Charleville-Mézières Signature pilote BTP 2015 4/12/2014 SOMMAIRE Qui sommes-nous? Rappel du projet

Plus en détail

Catalogue de conférences v1

Catalogue de conférences v1 Programme de s Catalogue de s v1 1 sur 9 Planning type des deux jours Programme de s Mercredi 23 mars 2011 (salon ouvert de 9h00 à 18h30) 9h30-10h15 : 10h30-11h15 : 11h30-13h00 : 13H30-14h15 : 14H30-15h15

Plus en détail

3 ème édition. Dossier de présentation

3 ème édition. Dossier de présentation 3 ème édition Dossier de présentation Les trophées Cet événement national et annuel a pour objectif d accompagner les dirigeants de PME-PMI dont les innovations sont en adéquation avec les attentes sociétales

Plus en détail

Compte rendu de l atelier 2 : Intégrer tablettes et outils nomades à l enseignement Contenu

Compte rendu de l atelier 2 : Intégrer tablettes et outils nomades à l enseignement Contenu Compte rendu de l atelier 2 : Intégrer tablettes et outils nomades à l enseignement Contenu Compte rendu de l atelier 2 : Intégrer tablettes et outils nomades à l enseignement... 1 OBJECTIFS :... 2 DEROULEMENT

Plus en détail

Surveillance humaine sécurité électronique - télésurveillance transports de fonds et de valeurs sûreté aéroportuaire enquêtes privées protection de

Surveillance humaine sécurité électronique - télésurveillance transports de fonds et de valeurs sûreté aéroportuaire enquêtes privées protection de Surveillance humaine sécurité électronique - télésurveillance transports de fonds et de valeurs sûreté aéroportuaire enquêtes privées protection de personnes Conseil en sécurité - Formation 8 milliards

Plus en détail

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s)

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s) P résentation L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines est développé dans le livre rédigé par Chloé Guillot-Soulez et publié dans la même collection : La Gestion des

Plus en détail

Le programme. @Reseau3D #Colloque3D

Le programme. @Reseau3D #Colloque3D Le programme @Reseau3D #Colloque3D 1 Les parcours thématiques A Les données et leurs utilisations avancées Partant d une base existante, les données se construisent ou s obtiennent auprès de ceux qui les

Plus en détail

B sines e s Com o m m m E x E per e ts D s o s s i s e i r r d e pré r se s nt n a t t a i t o i n

B sines e s Com o m m m E x E per e ts D s o s s i s e i r r d e pré r se s nt n a t t a i t o i n Business Comm Experts Dossier de présentation Sommaire Les bénéfices de la solution Business Comm Experts Page 3 La solution complète en un clin d œil Page 4 Le site Internet Page 5 Les Intranets Clients

Plus en détail

AVEC CÉQUAMI LA MAISON INDIVIDUELLE MONTRE UN AUTRE VISAGE

AVEC CÉQUAMI LA MAISON INDIVIDUELLE MONTRE UN AUTRE VISAGE AVEC CÉQUAMI LA MAISON INDIVIDUELLE MONTRE UN AUTRE VISAGE POUR LA MAISON INDIV CÉQUAMI EST LE PAR DE L EVOLUT IDUELLE TENAIRE ION Aujourd hui, la maison individuelle doit relever de nouveaux défis techniques,

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT

PROJET D ETABLISSEMENT PROJET D ETABLISSEMENT Le 8 janvier 2015 1.1 Une école qui nourrit le désir de progresser 1.11 Accompagner les élèves et favoriser leurs réussites scolaire et personnelle - Créer des temps d accompagnement

Plus en détail

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015 Dossier de presse PLANÈTE COURTIER, Juin 2015 Contact presse Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15 Michelle AMIARD - 06 60 97 24 00 - michelle@agence-c3m.com Laurence DELVAL - laurence@agence-c3m.com Sommaire

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 12 JUILLET 2013

DOSSIER DE PRESSE 12 JUILLET 2013 DOSSIER DE PRESSE 12 JUILLET 2013 De l intelligence dans le bâtiment pour sensibiliser les habitants à leur consommation énergétique à Cachan. Après une première expérience réussie à Aubervilliers en 2012,

Plus en détail

Mission Numérique Bâtiment Rapport

Mission Numérique Bâtiment Rapport Mission Numérique Bâtiment Rapport Bertrand DELCAMBRE 2 décembre 2014 Remerciements Je remercie toutes les personnes rencontrées ces derniers mois qui ont souhaité me faire part, souvent avec enthousiasme,

Plus en détail

COMBIEN UN MÉDECIN A-T-IL BESOIN D ARGENT POUR SA RETRAITE?

COMBIEN UN MÉDECIN A-T-IL BESOIN D ARGENT POUR SA RETRAITE? COMBIEN UN MÉDECIN A-T-IL BESOIN D ARGENT POUR SA RETRAITE? Des tableaux inédits, pour tous les médecins, quel que soit l âge ou le revenu Par Eric F. Gosselin, Adm.A, Pl.Fin. ericg@finances-etc.com Avec

Plus en détail

RENCONTRE LE BUSINESS MEETING TOUR DU BÂTIMENT PRESCRIRE. www.rencontreprescrire.com PRESCRIPTEURS VILLES

RENCONTRE LE BUSINESS MEETING TOUR DU BÂTIMENT PRESCRIRE. www.rencontreprescrire.com PRESCRIPTEURS VILLES RENCONTRE PRESCRIRE LA NOUVELLE ALTERNATIVE AUX SALONS DU BÂTIMENT LE BUSINESS MEETING TOUR DU BÂTIMENT 2014 40 1200 VILLES PRESCRIPTEURS A ROAD SHOW BY www.rencontreprescrire.com RENCONTRE PRESCRIRE Un

Plus en détail

Maximiser la performance de vos projets immobiliers de bureaux

Maximiser la performance de vos projets immobiliers de bureaux Maximiser la performance de vos projets immobiliers de bureaux Concilier la performance économique et la performance d usage du bâtiment L équation économique de vos projets doit être optimisée sur la

Plus en détail

[news] gratuit. La preuve par l image. [Dosssier] La relation client. [Commerce] La mobilité durable. Artcom Serge Brackman

[news] gratuit. La preuve par l image. [Dosssier] La relation client. [Commerce] La mobilité durable. Artcom Serge Brackman www.irresistible-news.fr irrésistible - avril 2012 n 14 [news] Développer du business dans le Nord-Pas-de-Calais Artcom Serge Brackman La preuve par l image [Dosssier] La relation client [Commerce] La

Plus en détail

...... en quelques mots 1

...... en quelques mots 1 ... en quelques mots 1 Un nouveau Projet d'entreprise pourquoi faire? Le Projet d'entreprise 2006-2009 a porté l ambition de faire de l Assurance Maladie un assureur solidaire en santé reconnu en tant

Plus en détail

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales.

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales. Chapitre 11 LA FONCTION CONTRÔLE DE GESTION REPORTING AUDIT INTERNE Un système de reporting homogène dans toutes les filiales permet un contrôle de gestion efficace et la production d un tableau de bord

Plus en détail

La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation

La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation Crédit photo : Hlp - DISSAUX La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation Mars 2014 (à partir de l étude validée en juin 2013) CONTEXTE Dans un marché mondial

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES. Marché n 2009-007 CAHIER DES CHARGES

MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES. Marché n 2009-007 CAHIER DES CHARGES MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES Marché n 2009-007 CAHIER DES CHARGES Midi-Pyrénées Innovation Agence régionale de l innovation 9-11 rue Matabiau BP 78534 31685 Toulouse Cedex Objet de la consultation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette DOSSIER DE PRESSE FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette Contact Presse MNRA : Elisabeth MARZAT Tél. : 01 53 21 12 44 06 65 59 61 69 Mail : emarzat@mnra.fr

Plus en détail

p r o g r a m m e Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème

p r o g r a m m e Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème p r o g r a m m e Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème w w w. p f a - a u t o. f r «Venez prendre votre place dans la PFA!» edito

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS 2015 TANGO&SCAN LE CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS TANGO&SCAN P 2 ANNEXE - POURQUOI TANGO&SCAN?

CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS 2015 TANGO&SCAN LE CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS TANGO&SCAN P 2 ANNEXE - POURQUOI TANGO&SCAN? CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS 2015 TANGO&SCAN LE CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS TANGO&SCAN P 2 ANNEXE - POURQUOI TANGO&SCAN? P 7 1 CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS TANGO&SCAN

Plus en détail

La certification, passeport d un nouveau métier

La certification, passeport d un nouveau métier Dossier de presse Sommaire La certification, passeport d un nouveau métier... 3 La certification de personnes : Pourquoi? Comment?... 4 L examen théorique... 5 L examen pratique... 6 Interviews... 7 Témoignages...

Plus en détail

Cette solution s adresse aussi bien aux PME/PMI qu aux grands groupes, qu ils disposent ou non d une structure de veille dédiée.

Cette solution s adresse aussi bien aux PME/PMI qu aux grands groupes, qu ils disposent ou non d une structure de veille dédiée. PRESENTATION QUI SOMMES-NOUS? La société VIEDOC, formée d ingénieurs expérimentés, conseille depuis 2004 les entreprises dans les domaines de la veille, de l intelligence économique et de l innovation.

Plus en détail

Compte- rendu de l atelier 1 :

Compte- rendu de l atelier 1 : Journée des ressources numériques et des actions pédagogiques - 19 mai 2014 Compte- rendu de l atelier 1 : De quelles ressources numériques ont besoin les enseignants? Echanges à partir d un bilan de l

Plus en détail

LE COURTAGE D ASSURANCE

LE COURTAGE D ASSURANCE Programme 1ère conférence : l éthique du courtier 2ème conférence : la profession du courtier Courtage et environnement concurrentiel Le cadre de l activité L activité La responsabilité des courtiers d

Plus en détail

Bulletin d inscription Arrêté des Comptes IFRS ASSURANCES 2007

Bulletin d inscription Arrêté des Comptes IFRS ASSURANCES 2007 Bulletin d inscription Arrêté des Comptes IFRS ASSURANCES 2007 Pour tout mode de règlement, précisez le titre et la date de la conférence : Par chèque à l ordre des ECHOS FORMATION, société filiale des

Plus en détail

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer en SOLO SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE dépendance la qui renouvelle la mutuelle ARTISANS, COMMerçANTS, professions LIBÉRAles, INDÉPENDANTS... Vous

Plus en détail

Mission Numérique Bâtiment Rapport

Mission Numérique Bâtiment Rapport Mission Numérique Bâtiment Rapport Bertrand DELCAMBRE Décembre 2014 Remerciements Je remercie toutes les personnes rencontrées ces derniers mois qui ont souhaité me faire part, souvent avec enthousiasme,

Plus en détail

ELECTRIFICATION SOLAIRE DE L ECLAIRAGE PUBLIC. Quartier des Chiffonniers. (Le Caire, Egypte) ONG : LOCUS. jjjjjj

ELECTRIFICATION SOLAIRE DE L ECLAIRAGE PUBLIC. Quartier des Chiffonniers. (Le Caire, Egypte) ONG : LOCUS. jjjjjj jjjjjj ELECTRIFICATION SOLAIRE DE L ECLAIRAGE PUBLIC Quartier des Chiffonniers (Le Caire, Egypte) ONG : LOCUS 1 Présentation de l ONG L association LOCUS Jana Revedin, architecte PhD, professeur d université,

Plus en détail

o Sensibiliser les jeunes et les familles à l'utilisation des TIC, o Permettre le développement de nouveaux usages au sein des établissements.

o Sensibiliser les jeunes et les familles à l'utilisation des TIC, o Permettre le développement de nouveaux usages au sein des établissements. CONTRIBUTIONS ATELIER N 4 EVALUATION DU PRAI (Plan Régional d Actions Innovatrices) de la Région Réunion Plan d action en deux volet un premier volet sur la formation et un second (qui sera l objet de

Plus en détail

Catalogue de Formation

Catalogue de Formation SARL INSTITUT FRANÇAIS DE LANGUES ET DE SERVICES ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT PRIVE CREE EN 1992 Catalogue de Formation vous propose des formations adaptées à vos besoins et à vos attentes Particuliers,

Plus en détail

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Dossier de presse Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Contacts presse : Laurent DEULIN : 02 48 48 58 10 06 63 95 00 23 l.deulin@agglo-bourgesplus.fr

Plus en détail

Éditorial. des ministres

Éditorial. des ministres PROJET STRATÉGIQUE Éditorial des ministres Nous avons souhaité fin 2012 que la douane établisse un projet stratégique à horizon 2018 afin qu elle poursuive son processus d évolution... Les principaux secteurs

Plus en détail

Rencontre du 17 mai 2011

Rencontre du 17 mai 2011 L O G E M E N T S O C I A L L O G E M BUREAUX E N T S O C I A L Rencontre du 17 mai 2011 Bureaux L O G E M E N T S O C I A L BUREAUX Le Club Construction Durable de Bouygues Construction Christine Grèzes,

Plus en détail

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION 588 Communication Le domaine fonctionnel Communication regroupe les emplois permettant de présenter et de promouvoir l image et l action des services de l État et des politiques publiques en direction

Plus en détail

PLM PRODUCT LIFECYCLE MANAGEMENT MASTÈRE SPÉCIALISÉ

PLM PRODUCT LIFECYCLE MANAGEMENT MASTÈRE SPÉCIALISÉ INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUÉES DE LYON PLM MASTÈRE SPÉCIALISÉ FORMATION PRODUCT LIFECYCLE MANAGEMENT SYSTEMES D INFORMATION ET STRATEGIES POUR MAÎTRISER LE CYCLE DE VIE DES PRODUITS INDUSTRIELS

Plus en détail

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes 1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] 1.1 Avantages & principes 1.2 Process de fonctionnement BIM ESQUISSE CONCEPTION EVALUATION CONSTRUCTION GESTIONS Acquisition de données Intégration logiciel

Plus en détail

SMBG Dossier de presse

SMBG Dossier de presse SMBG Dossier de presse Classement SMBG 2009 des Meilleures Formations Post-Bac & Post-Prépa [Licences, Bachelors, Grandes Ecoles] Thèmes abordés : Enseignement supérieur, Pédagogie, Classement, RH Contact

Plus en détail

Comment assurer la conformité des systèmes informatiques avec les référentiels et normes en vigueur

Comment assurer la conformité des systèmes informatiques avec les référentiels et normes en vigueur Comment assurer la conformité des systèmes informatiques avec les référentiels et normes en vigueur Quels outils mettre en œuvre pour garantir une sécurité informatique maximale et conforme aux exigences

Plus en détail

La gestion globale des contenus d entreprise

La gestion globale des contenus d entreprise Gonzague Chastenet de Géry La gestion globale des contenus d entreprise Le projet ECM, une nouvelle approche de la gestion de l information é d i t i o n s Les Editions de l ADBS publient des ouvrages

Plus en détail

CRM MANAGER LES SOLUTIONS POUR BOOSTER VOTRE RELATION CLIENT

CRM MANAGER LES SOLUTIONS POUR BOOSTER VOTRE RELATION CLIENT CRM MANAGER S SOLUTIONS POUR BOOSTER VOTRE RELATION CLIENT CRM MANAGER plus que jamais, un outil d actualité et de conquête Votre connaissance du et de vos clients est fondamentale pour assurer vos succès.

Plus en détail

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La tour de Babel numérique La gestion des données de référence (appelée MDM pour Master Data Management) se veut la réponse

Plus en détail

BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE

BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE 26 FEVRIER 2013 BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE Contact presse : Colette Génin Tél : 01 44 82 48 84 e-mail : edf-presse@consultants.publicis.fr www.edf.fr EDF SA au

Plus en détail

«INTÉGRER NOTRE RÉSEAU, C EST DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE EN TOUTE SÉCURITÉ»

«INTÉGRER NOTRE RÉSEAU, C EST DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE EN TOUTE SÉCURITÉ» «INTÉGRER NOTRE RÉSEAU, C EST DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE EN TOUTE SÉCURITÉ» Présentation d ODE DIAGNOSTIC 3 De solides références qui nous font confiance 5 Une equipe de professionnels à votre service

Plus en détail

État de l art de la maquette numérique dans le domaine de la construction usages et enjeux contractuels. Michel Kahan

État de l art de la maquette numérique dans le domaine de la construction usages et enjeux contractuels. Michel Kahan État de l art de la maquette numérique dans le domaine de la construction usages et enjeux contractuels Michel Kahan 25 mars 2015 Le groupe setec Ingénierie pluridisciplinaire 266 M de CA en 2013 2 400

Plus en détail

LTE dans les transports: Au service de nouveaux services

LTE dans les transports: Au service de nouveaux services LTE dans les transports: Au service de nouveaux services 1 LTE dans les transports: Au service de nouveaux services Dr. Cédric LÉVY-BENCHETON Expert Télécom, Egis Rail cedric.levy-bencheton@egis.fr Résumé

Plus en détail

renforcer votre jeune entreprise

renforcer votre jeune entreprise Parrainés Profitez de l expérience de chefs d entreprises aguerris pour renforcer votre jeune entreprise Pierre Grimaldi PARRAINÉ - Apéro Fiesta www.lyon-ville-entrepreneuriat.org par Lyon Ville de l Entrepreneuriat

Plus en détail

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Avec le soutien de Lignes directrices pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Le Comité français de l UICN (Union Internationale pour la Conservation de la

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

politique de la France en matière de cybersécurité

politique de la France en matière de cybersécurité dossier de presse politique de la France en matière de cybersécurité 20 février 2014 Contact presse +33 (0)1 71 75 84 04 communication@ssi.gouv.fr www.ssi.gouv.fr Sommaire L ANSSI L ANSSI en chiffres Le

Plus en détail

SOMMAIRE. Bernard Longhi

SOMMAIRE. Bernard Longhi BTP 2015 Prouver les bénéfices de la dématérialisation des facturations de marchés publics de travaux La Rochelle Signature officielle pilote BTP 2015 20/11/2014 BTP 2015 Mots de bienvenue et introduction

Plus en détail

LE LIVRE BLANC DU RELEVE DE BÂTIMENTS

LE LIVRE BLANC DU RELEVE DE BÂTIMENTS LE LIVRE BLANC DU RELEVE DE BÂTIMENTS Le Livre blanc du Relevé de Bâtiments Edition 2014 1 Sommaire Présentation... 3 Pourquoi des Relevés de Bâtiments?... 3 Les différentes missions de relevé de bâtiment...

Plus en détail