FORMATION. Conseil d établissement. SERVICE DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL ET DE L INFORMATION COMMISSION SCOLAIRE DES GRANDES SEIGNEURIES Janvier 2011

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FORMATION. Conseil d établissement. SERVICE DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL ET DE L INFORMATION COMMISSION SCOLAIRE DES GRANDES SEIGNEURIES Janvier 2011"

Transcription

1 FORMATION Conseil d établissement SERVICE DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL ET DE L INFORMATION COMMISSION SCOLAIRE DES GRANDES SEIGNEURIES Janvier 2011

2 TABLE DES MATIÈRES 1. Le rôle du conseil d établissement 2. Pouvoirs et fonctions du conseil d établissement 2

3 COMMISSION SCOLAIRE CONSEIL DES COMMISSAIRES Direction générale Établissements Direction Conseil d établissement Équipe-école OPP 3

4 BUT DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT Représenter une communauté éducative et la faire vivre. Faire équipe autour d un projet qui vient personnaliser une communauté éducative. COMPOSITION La Commission, après consultation du milieu, détermine le nombre de membres du conseil d établissement (art. 43 LIP) Le conseil d établissement est composé d un maximum de 20 membres et on retrouve la parité entre les membresparents et les membres du personnel de l établissement (art. 42 LIP) 4

5 ASSURE : LA DIRECTION DE L ÉTABLISSEMENT la direction pédagogique et administrative de l établissement la qualité des services éducatifs dispensés à l établissement l application des décisions du conseil d établissement l application des autres dispositions qui régissent l établissement (art LIP) COORDONNE : l analyse de la situation de l établissement, l élaboration, la réalisation et l évaluation du projet éducatif l élaboration, la révision et l actualisation du plan de réussite S ASSURE : de l élaboration des propositions à soumettre au conseil d établissement que le conseil d établissement reçoit les informations nécessaires avant d approuver une proposition favorise la concertation et la participation à la vie de l établissement et à la réussite des élèves avec : - parents - élèves - personnel 5

6 LA DURÉE DU MANDAT DES MEMBRES DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT Les membres-parents ont un mandat de deux ans. (art. 54 LIP) Les autres membres ont un mandat d un an. (art. 54 LIP) Le président ou la présidente est en fonction pour un an. (art. 58 LIP) Aucun membre du conseil d établissement ne peut être poursuivi en justice pour un acte accompli, de bonne foi, dans l exercice de ses fonctions. (art. 72 LIP) 6

7 LE FONCTIONNEMENT Le conseil d établissement choisit son président parmi les représentants des parents qui ne sont pas membres du personnel de la commission. (art. 56 LIP) Les décisions du conseil d établissement sont prises à la majorité des voix exprimées par les membres présents et ayant droit de vote. (art. 63 LIP) En cas d égalité des voix, la présidence exerce sa voix prépondérante. (art. 63 LIP) Le quorum est constitué de la majorité des membres en poste dont la moitié des représentants de parents. (art. 61 LIP) 7

8 LE FONCTIONNEMENT Les séances du conseil d établissement sont publiques, toutefois un huis-clos peut être décrété afin d étudier tout sujet pouvant causer préjudice à une personne. (art. 68 LIP) Le conseil d établissement doit tenir au moins cinq (5) séances par année; à cet effet il doit prévoir un calendrier d au moins 5 séances par année. (art. 67 LIP) Toute décision du conseil d établissement doit être prise dans le meilleur intérêt des élèves. (art. 64 LIP) 8

9 LE FONCTIONNEMENT Le conseil d établissement adopte son budget annuel de fonctionnement, voit à son administration et en rend compte à la Commission. (art. 66 LIP) Le conseil d établissement établit ses règles de régie interne. (art. 67 LIP) Les procès-verbaux sont consignés dans un registre tenu par le directeur de l école ou la personne désignée par lui. (art. 69 LIP) 9

10 LE FONCTIONNEMENT (suite) Les membres du conseil d établissement doivent agir : dans les limites des fonctions et pouvoirs; avec soin, prudence et diligence; comme le ferait, en pareilles circonstances, une personne raisonnable; avec loyauté et honnêteté; dans l intérêt de l établissement, des élèves, des parents, des membres du personnel et de la communauté. (art. 71 LIP) 10

11 EXEMPLE DE QUORUM Exemple # 1 Conseil d établissement formé de 14 membres : 6 parents 3 enseignants 1 PNE 1 soutien 1 service de garde 2 représentants de la communauté LE QUORUM EST DE 8 MEMBRES, DONT 3 PARENTS 11

12 EXEMPLE DE QUORUM Exemple # 2 Conseil d établissement formé de 12 membres, mais seulement 11 postes sont comblés : 5 parents 2 enseignants 1 PNE 1 soutien 1 service de garde 1 représentant de la communauté 1 poste de représentant de la communauté est vacant, il reste donc 11 membres en poste LE QUORUM EST DE 6 MEMBRES, DONT 3 PARENTS 12

13 CONFLIT D INTÉRÊTS Tout membre du conseil d établissement qui a un intérêt direct ou indirect dans une entreprise qui met en conflit son intérêt personnel et celui de l établissement, doit : le dénoncer par écrit au directeur de l établissement; s abstenir de voter sur toute question concernant cette entreprise; éviter d influencer la décision s y rapportant; se retirer de la séance pour la durée des délibérations et du vote relatifs à cette question. (art. 70 LIP) 13

14 GÉNÉRALITÉS LES POUVOIRS ET FONCTIONS DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT Le conseil d établissement exerce ses pouvoirs dans le contexte d un partenariat qui respecte les responsabilités de gestion de la direction de l établissement et les compétences professionnelles du personnel de l établissement. À l aide du rapport annuel de la CSDGS, le conseil d établissement informe annuellement les parents ainsi que la communauté que dessert l établissement des services qu elle offre et leur rend compte de leur qualité. ( 83 LIP) Il rend publics le projet éducatif et le plan de réussite de l établissement. De plus, il rend compte annuellement de l évaluation de la réalisation du plan de réussite. Rapport annuel du conseil d établissement. 14

15 LES POUVOIRS ET FONCTIONS DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT Dans ce contexte, le conseil d établissement sera appelé à prendre des décisions en ADOPTANT ou en APPROUVANT. Par ailleurs, il pourra être appelé à CONVENIR avec la Commission. (art. 256 et 292 LIP) De plus, il sera CONSULTÉ ou INFORMÉ, il ÉTABLIRA et POURRA DONNER SON AVIS sur différents sujets. 15

16 ADOPTER LES POUVOIRS ET FONCTIONS DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT Autonomie de décider, liberté totale de choix : choisir en décidant. Celui qui adopte dispose de toute la discrétion nécessaire sur le contenu et sur la portée de ce qu il va adopter. 16

17 APPROUVER LES POUVOIRS ET FONCTIONS DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT Donner son accord. Celui qui approuve ne dispose pas de toute la discrétion nécessaire sur le contenu et sur la portée de ce qu il va approuver. Il n est pas dans les pouvoirs de celui qui doit approuver d amender une proposition. Celui-ci peut néanmoins donner des indications à l auteur sur le contenu de ce qu il approuverait. Le fait de ne pas approuver empêche la mise en place ou l application d une proposition. Une proposition qui n est pas approuvée est sans effet. 17

18 2. Pouvoirs et fonctions du conseil d établissement

19 Les pouvoirs et fonctions du conseil d établissement reliés aux POUVOIRS GÉNÉRAUX article CE Direction Commission Personnel établissement 74 projet éducatif analyse la situation de l école adopte voit à sa réalisation procède à son évaluation périodique le rend public (art. 83) coordonne l analyse de la situation de l école, l élaboration, la réalisation et l évaluation périodique (art ) participation des personnes intéressées (art. 74) 75 plan de réussite approuve le plan de réussite et son actualisation le rend public (art. 83) propose coordonne l élaboration, la révision et l actualisation du plan de réussite participe selon les modalités convenues (art. 77) 76 règles de conduite et mesures de sécurité approuve propose participe selon les modalités convenues (art. 77) 19

20 Les pouvoirs et fonctions du conseil d établissement reliés aux POUVOIRS GÉNÉRAUX article CE Direction Commission Personnel établissement 77.1 principes d encadrement (coût des documents) établit les principes d encadrement du coût des documents dans lesquels l élève écrit, dessine ou découpe (restriction à la gratuité des manuels prévue à l art. 7 LIP) approuve la liste du matériel didactique (art. 7 LIP) propose propose 78 questions ou sujets relatifs à : faciliter la bonne marche de l école assurer une meilleure organisation des services dispensés par la Commission donne son avis à la Commission 20

21 Les pouvoirs et fonctions du conseil d établissement reliés aux POUVOIRS GÉNÉRAUX article CE Direction Commission Personnel établissement Enseignants 79 modification de l acte d établissement donne son avis à la Commission consulte le C.E. 80 Biens / services / activités peut mettre en commun avec d autres établissements de la Commission 21

22 Les pouvoirs et fonctions du conseil d établissement reliés aux POUVOIRS GÉNÉRAUX article CE Direction Commission Personnel établissement 81 Renseignements 82 Rapport annuel doit fournir les renseignements demandés par la Commission, à la date et dans la forme exigée prépare et adopte un rapport annuel peut exiger, pour l exercice de ses fonctions, que le C.E. lui fournisse certains renseignements 83 Informations sur les services et reddition de comptes informe les parents et la communauté rend compte de la qualité des services rend publics le projet éducatif et le plan de réussite rend compte de l évaluation de la réalisation du plan de réussite 22

23 Les pouvoirs et fonctions du conseil d établissement reliés aux SERVICES ÉDUCATIFS article CE Direction Commission Personnel établissement Enseignants 84 modalité d application du régime pédagogique approuve propose participe selon les modalités établies 85 orientation générale des programmes d étude locaux approuve propose participent selon les modalités établies 23

24 Les pouvoirs et fonctions du conseil d établissement reliés aux SERVICES ÉDUCATIFS article CE Direction Commission Personnel établissement Enseignants 86 temps alloué à chaque matière obligatoire ou à option approuve s assure de l atteinte des objectifs, et du respect des règles de sanction des études prévues au régime pédagogique propose participent selon les modalités convenues 24

25 Les pouvoirs et fonctions du conseil d établissement reliés aux SERVICES ÉDUCATIFS article CE Direction Commission Personnel établissement Enseignants 87 activités éducatives qui nécessitent un changement aux heures d entrée et de sortie quotidienne des élèves ou un déplacement des élèves à l extérieur des locaux de l école approuve la programmation propose la programmation participe selon les modalités établies 25

26 Les pouvoirs et fonctions du conseil d établissement reliés aux SERVICES ÉDUCATIFS article CE Direction Commission Personnel établissement Enseignants 88 programmes des services complémentaires et particuliers visés par le Régime pédagogique approuve la mise en œuvre propose la mise en œuvre détermine ces services ou les prévoit par entente participe selon les modalités établies 89.1 Consultation sur tout sujet relié aux services éducatifs les parents du conseil d établissement peuvent consulter les parents de l école (1) Programmes d études locaux est informé (4)) approuve proposent 26

27 Les pouvoirs et fonctions du conseil d établissement reliés aux SERVICES ÉDUCATIFS article CE Direction Commission Personnel établissement Enseignants (2 o ) Critères d implantation de nouvelles méthodes pédagogiques est informé (96.13 (4 o )) approuve proposent (3 o ) Choix des manuels s et du matériel didactique est consulté approuve proposent (4 o ) normes et modalités d évaluation des apprentissages des élèves est consulté approuve proposent 27

28 Les pouvoirs et fonctions du conseil d établissement reliés aux SERVICES ÉDUCATIFS article CE Direction Commission Personnel établissement Enseignants (5 o ) règles de classement des élèves et de passage d un cycle à l autre du primaire est informé (96.13 (4 o )) approuve proposent 239 critères d inscription en est informé 15 jours avant la période d inscription par la Commission détermine les critères après consultation du comité de parents (art. 193 (6 o )) 28

29 Les pouvoirs et fonctions du conseil d établissement reliés aux SERVICES EXTRA SCOLAIRES article CE Direction Commission Personnel établissement Enseignants 90 services éducatifs autres que ceux prévus au régime pédagogique et services à des fins sociales, culturelles ou sportives peut organiser ou peut permettre à d autres personnes ou organismes d organiser ces services dans les locaux de l école, en dehors des périodes d enseignement 29

30 Les pouvoirs et fonctions du conseil d établissement reliés aux SERVICES EXTRA SCOLAIRES article CE Direction Commission Personnel établissement Enseignants 91 conclure une entente pour l application de l article 90 (fourniture de biens ou services) peut conclure une entente peut exiger une contribution financière des utilisateurs signe l entente après résolution du C.E. peut indiquer son désaccord dans les 15 jours de la réception, à défaut de quoi le contrat peut être conclu doit transmettre à la Commission le contrat 20 jours avant la conclusion 30

31 Les pouvoirs et fonctions du conseil d établissement reliés aux RESSOURCES MATÉRIELLES ET FINANCIÈRES article CE Direction Commission Personnel établissement Enseignants 93 Utilisation de locaux ou immeubles mis à la disposition de l école approuve propose autorise l entente si pour plus d un an pour les ententes ayant une durée supérieure à 1 an, le pouvoir est centralisé à la Commission 93 alinéa 3 Services fournis par la Commission, dans les locaux de l école pour fins culturelles, sociales, sportives, scientifiques ou communautaires approuve l organisation organise 31

32 Les pouvoirs et fonctions du conseil d établissement reliés aux RESSOURCES MATÉRIELLES ET FINANCIÈRES article CE Direction Commission Personnel établissement 94 toute somme d argent versée par dons, legs, subventions ou autres contributions bénévoles peut, au nom de la Commission, solliciter et recevoir ces sommes d argent si les conditions qui y sont rattachées sont compatibles avec la mission de l école surveille l administration du fonds par la Commission verse les sommes reçues dans un fonds à destination spéciale créé pour l école affecte ces sommes et leurs intérêts à l école tient des livres et des comptes séparés pour ces fonds peut procéder à l examen des dossiers du fonds spécial auprès de la Commission 32

33 Les pouvoirs et fonctions du conseil d établissement reliés aux RESSOURCES MATÉRIELLES ET FINANCIÈRES article CE Direction Commission Personnel établissement Enseignants 95 budget annuel de l école adopte prépare soumet au C.E. administre rend compte au C.E. approuve besoins de l école - Biens/services - Amélioration, Aménagement, Construction, Transformation ou réfection des locaux ou immeubles de l école est consulté consulte le C.E. en fait part à la Commission 33

34 Les pouvoirs et fonctions du conseil d établissement reliés aux Services à la communauté et au transport des élèves article CE Direction Commission Personnel établissement 256 Services de garde en milieu peut en demander un convient des modalités d organisation convient avec le CE des modalités d organisation doit en assurer 292 alinéa 3 surveillance des élèves qui demeurent à l école pour dîner convient avec la Commission des modalités convient avec les CE des modalités 34

35 FORMATION ASPECTS FINANCIERS DATE : 22 MARS 2011 HEURE : 19 H 30 LIEU : LA CITIÈRE 50, boulevard Taschereau, La Prairie 35

36 LIEN POUR OBTENIR / CONSULTER LA FORMATION INTÉGRALE rapides/parents et élèves/formation - Conseil d établissement - Janvier

Présider un conseil d établissement

Présider un conseil d établissement Présider un conseil d établissement Une bonne façon de s impliquer dans la vie de son école. http://www.cspaysbleuets.qc.ca/commissionscolaire/comités/conseildétablissement.aspx Présider un conseil d établissement

Plus en détail

Formation destinée aux nouveaux membres des conseils d établissement. Commission scolaire de Sorel-Tracy Le mercredi 15 octobre 2014

Formation destinée aux nouveaux membres des conseils d établissement. Commission scolaire de Sorel-Tracy Le mercredi 15 octobre 2014 Formation destinée aux nouveaux membres des conseils d établissement Commission scolaire de Sorel-Tracy Le mercredi 15 octobre 2014 1 Contenu de la formation Le CÉ au sein du monde scolaire Le cadre juridique

Plus en détail

Le conseil d'établissement comprend au plus 20 membres et il est composé des personnes suivantes:

Le conseil d'établissement comprend au plus 20 membres et il est composé des personnes suivantes: CONSEIL D'ÉTABLISSEMENT 1. Composition 42. Est institué, dans chaque école, un conseil d'établissement. Le conseil d'établissement comprend au plus 20 membres et il est composé des personnes suivantes:

Plus en détail

«MODÈLE» DE RÈGLES DE RÉGIE INTERNE POUR LE CONSEIL D ÉTABLISSEMENT. La section 47 de la Loi détermine la façon de nommer ou d'élire ses membres.

«MODÈLE» DE RÈGLES DE RÉGIE INTERNE POUR LE CONSEIL D ÉTABLISSEMENT. La section 47 de la Loi détermine la façon de nommer ou d'élire ses membres. «MODÈLE» DE RÈGLES DE RÉGIE INTERNE POUR LE CONSEIL D ÉTABLISSEMENT CONSEIL D'ÉTABLISSEMENT: 1. Les membres La section 47 de la Loi détermine la façon de nommer ou d'élire ses membres. Les parents de l'école

Plus en détail

Loi modernisant la gouvernance du Conservatoire de musique et d art dramatique du Québec

Loi modernisant la gouvernance du Conservatoire de musique et d art dramatique du Québec PREMIÈrE SESSION QUARANTE ET UNièmE LéGISLATURE Projet de loi n o 48 Loi modernisant la gouvernance du Conservatoire de musique et d art dramatique du Québec Présentation Présenté par Madame Hélène David

Plus en détail

Regroupement des écoles de pêche francophones (REPF)

Regroupement des écoles de pêche francophones (REPF) Regroupement des écoles de pêche francophones (REPF) Statuts juridiques adoptés lors de l Assemblée générale constitutive et spéciale du Regroupement des écoles de pêche francophones», tenue à l Institut

Plus en détail

Projet de loi n o 141. Loi sur l Agence de l efficacité énergétique. Présentation. Présenté par M. Guy Chevrette Ministre des Ressources naturelles

Projet de loi n o 141. Loi sur l Agence de l efficacité énergétique. Présentation. Présenté par M. Guy Chevrette Ministre des Ressources naturelles DEUXIÈME SESSION TRENTE-CINQUIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 141 Loi sur l Agence de l efficacité énergétique Présentation Présenté par M. Guy Chevrette Ministre des Ressources naturelles Éditeur officiel

Plus en détail

Politique relative aux contributions financières exigées des parents ou des usagers

Politique relative aux contributions financières exigées des parents ou des usagers CP-DG-17 Page 1 de 9 Politique relative aux contributions financières exigées des parents ou des usagers 1. Objet de la politique La présente politique s inscrit dans les pouvoirs et fonctions de la commission

Plus en détail

Politique relative aux contributions financières demandées aux parents ou aux usagers

Politique relative aux contributions financières demandées aux parents ou aux usagers Service des Ressources pédagogiques Politique relative aux contributions financières demandées aux parents ou aux usagers 1. CHAMP D APPLICATION 1.1 La présente politique ne touche que les frais demandés

Plus en détail

STATUTS SANTE BTP ROUEN DIEPPE

STATUTS SANTE BTP ROUEN DIEPPE STATUTS SANTE BTP ROUEN DIEPPE Adoptés par l assemblée générale extraordinaire du 9 novembre 2012 TITRE I CONSTITUTION OBJET SIEGE DUREE Article 1 Constitution, dénomination A l initiative des professionnels

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL du Conseil d établissement 16 septembre 2014

PROCÈS-VERBAL du Conseil d établissement 16 septembre 2014 1-2 Présence et vérification du quorum 19h04 Le président sortant, M. Blanchard, ouvre la séance après avoir constaté que tous ont reçu leur convocation dans les délais prévus et qu il y a quorum. Il préside

Plus en détail

RÈGLES DE GESTION INTERNE DU CONSEIL DES COMMISSAIRES ET DU COMITÉ EXÉCUTIF

RÈGLES DE GESTION INTERNE DU CONSEIL DES COMMISSAIRES ET DU COMITÉ EXÉCUTIF MANUEL DE POLITIQUES, PROCÉDURES ET RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS RÈGLES DE GESTION INTERNE DU CONSEIL DES COMMISSAIRES ET DU COMITÉ EXÉCUTIF Code : Politique 1.1 Date d entrée en vigueur : Le 25 novembre

Plus en détail

Objectifs, principes et critères de répartition (règles budgétaires) Des allocations entre les écoles et les centres de la Commission scolaire

Objectifs, principes et critères de répartition (règles budgétaires) Des allocations entre les écoles et les centres de la Commission scolaire Objectifs, principes et critères de répartition (règles budgétaires) Des allocations entre les écoles et les centres de la Commission scolaire 2014-2015 Adoptée : 26 juin 2014 (CC-2014-295) En vigueur

Plus en détail

Formation commune des conseils d établissement Cahier du participant

Formation commune des conseils d établissement Cahier du participant Formation commune des conseils d établissement Cahier du participant Remerciements Le ministère de l Éducation et ses partenaires dans la conception de la formation initiale commune tiennent à remercier

Plus en détail

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du Comité de la rémunération et des ressources du personnel de direction

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du Comité de la rémunération et des ressources du personnel de direction 1 1. Objectif (1) La principale fonction du Comité de la rémunération et des ressources du personnel de direction est d aider le conseil d administration à s acquitter de ses responsabilités en matière

Plus en détail

REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le présent règlement d ordre intérieur a été adopté par le Conseil d Administration d Econocom Group SA/NV («Econocom»), ci-après également dénommé

Plus en détail

L Institut Royal de Formation des Cadres de la Jeunesse et des Sports

L Institut Royal de Formation des Cadres de la Jeunesse et des Sports L Institut Royal de Formation des Cadres de la Jeunesse et des Sports Règlement intérieur du conseil de l Institut Royal de Formation des Cadres de la Jeunesse et des Sports Titre premier : Dispositions

Plus en détail

STATUTS DE L AGENCE BENINOISE DE METROLOGIE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE (ABMCQ)

STATUTS DE L AGENCE BENINOISE DE METROLOGIE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE (ABMCQ) 22/01/2009 STATUTS DE L AGENCE BENINOISE DE METROLOGIE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE (ABMCQ) TITRE PREMIER : DE LA CREATION, DE L OBJET, DU SIEGE SOCIAL ET DE LA DOTATION CHAPITRE 1 : De la création, de

Plus en détail

Charte de la Médiation de l eau

Charte de la Médiation de l eau Charte de la Médiation de l eau 1 La Médiation de l eau a pour objectif de favoriser le règlement amiable des litiges entre les consommateurs et leur service d eau ou d assainissement en leur proposant

Plus en détail

INFO FLASH Conseils d établissement

INFO FLASH Conseils d établissement INFO FLASH Conseils d établissement Numéro 1 Novembre 2011 Les conditions gagnantes d un conseil d établissement Les conseils d établissement tel que nous les connaissons aujourd hui existent depuis 1998,

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DES COMITÉS DU BARREAU DU QUÉBEC

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DES COMITÉS DU BARREAU DU QUÉBEC CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DES COMITÉS DU BARREAU DU QUÉBEC Barreau du Québec Mars 2011 (**Mise à jour le 29 mai 2015 concordance Nouvelle Gouvernance)

Plus en détail

Statuts de l ASP. ASP Fondatrice, Accompagnement, développement en Soins Palliatifs

Statuts de l ASP. ASP Fondatrice, Accompagnement, développement en Soins Palliatifs Statuts de l ASP Création : Dépôt légal 13 décembre 1984 Journal officiel du 2 janvier 1985 Modifications des statuts approuvées par l Assemblée générale des 17 mai 1999, 06 mai 2003, 17 mai 2005 et 22

Plus en détail

LE PROJET DE LOI 82 SUR L ADMINISTRATION PUBLIQUE :

LE PROJET DE LOI 82 SUR L ADMINISTRATION PUBLIQUE : Cat. 2.412-80.3 LE PROJET DE LOI 82 SUR L ADMINISTRATION PUBLIQUE : UNE ATTEINTE À LA CAPACITÉ DE LA COMMISSION DES DROITS DE LA PERSONNE ET DES DROITS DE LA JEUNESSE DE DÉFENDRE ET PROMOUVOIR LES DROITS

Plus en détail

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ Analyse des dispositions de la Loi sur l Instruction publique (LIP), de la Politique générale pour l établissement des services éducatifs à offrir aux élèves en difficulté d

Plus en détail

GROUPE D ENTRAIDE MATERNELLE DE LA PETITE PATRIE RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX DISPOSITIONS PRÉLIMINAIRES

GROUPE D ENTRAIDE MATERNELLE DE LA PETITE PATRIE RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX DISPOSITIONS PRÉLIMINAIRES RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX CHAPITRE 1 DISPOSITIONS PRÉLIMINAIRES Article 1 NOM DE LA CORPORATION Le Groupe d entraide maternelle de La Petite Patrie, ci-après nommé le GEM. Article 2 SIÈGE SOCIAL Situé sur le

Plus en détail

M106-2 LIGNES INTERNES DE CONDUITE EN MATIÈRE DE GESTION CONTRACTUELLE

M106-2 LIGNES INTERNES DE CONDUITE EN MATIÈRE DE GESTION CONTRACTUELLE M106-2 LIGNES INTERNES DE CONDUITE EN MATIÈRE DE GESTION CONTRACTUELLE Adoptées par le conseil des commissaires le 25 janvier 2016 LIGNES INTERNES DE CONDUITE EN MATIÈRE DE GESTION CONTRACTUELLE PRÉAMBULE

Plus en détail

STATUTS DE L OPQIBI. Edition du 08/04/2010

STATUTS DE L OPQIBI. Edition du 08/04/2010 STATUTS DE L OPQIBI Edition du 08/04/2010 Organisme de Qualification de l Ingénierie 104, rue Réaumur - 75002 Paris Tél. : 01.55.34.96.30 - Fax : 01.42.36.51.90 - E-mail : opqibi@wanadoo.fr Site Internet

Plus en détail

Politique de gestion financière

Politique de gestion financière Politique de gestion financière Politique adoptée par le comité exécutif, le 30 mars 2012 TABLE DES MATIÈRES AVANT PROPOS... 1 OBJET... 1 1. RÈGLES DE GESTION FINANCIÈRE 1.1 Approbation du budget... 3

Plus en détail

STATUTS ADOPTES LE 30 JANVIER 1997

STATUTS ADOPTES LE 30 JANVIER 1997 1 STATUTS ADOPTES LE 30 JANVIER 1997 I Conformément à l Article L 411-1 et suivants du Livre IV du Code du Travail, il est constitué, entre tous ceux qui adhérent ou adhéreront aux présents statuts un

Plus en détail

STATUTS TITRE I CONSTITUTION OBJET SIEGE DUREE. Article 1 - Constitution, dénomination

STATUTS TITRE I CONSTITUTION OBJET SIEGE DUREE. Article 1 - Constitution, dénomination Services médicaux interentreprises Bâtiment Travaux Publics et activités annexes de l Oise STATUTS TITRE I CONSTITUTION OBJET SIEGE DUREE Article 1 - Constitution, dénomination A l initiative des professionnels

Plus en détail

FRAIS EXIGÉS DES PARENTS ET DES ÉLÈVES EN FORMATION PROFESSIONNELLE QUELQUES BALISES

FRAIS EXIGÉS DES PARENTS ET DES ÉLÈVES EN FORMATION PROFESSIONNELLE QUELQUES BALISES FRAIS EXIGÉS DES PARENTS ET DES ÉLÈVES EN FORMATION PROFESSIONNELLE QUELQUES BALISES FRAIS EXIGÉS DES PARENTS ET DES ÉLÈVES EN FORMATION PROFESSIONNELLE QUELQUES BALISES Préparé par : Marlène Bergeron

Plus en détail

Structure de fonctionnement du Fonds de développement durable de l'aééts

Structure de fonctionnement du Fonds de développement durable de l'aééts Structure de fonctionnement du Fonds de développement durable de l'aééts 1. Nom a. Fonds Désigne le Fonds de développement durable de l AÉÉTS. b. Comité Désigne le comité de gestion composé des personnes

Plus en détail

ﻝﻭﻷﺍ ﺏﺎـــﺒﻟﺍ ﻝﻭﻷﺍ ﻞﺼﻔﻟﺍ ﺔﻣﺎﻋ ﻡﺎﻜﺣﺃ ـ ﻩﺍﺪﻣﻭ ﺔﻴﻌﻤﳉﺍ ﻞﻤﻋ ﺓ ﺪﻣ ـ ﺮﻘﳌﺍ ـ

ﻝﻭﻷﺍ ﺏﺎـــﺒﻟﺍ ﻝﻭﻷﺍ ﻞﺼﻔﻟﺍ ﺔﻣﺎﻋ ﻡﺎﻜﺣﺃ ـ ﻩﺍﺪﻣﻭ ﺔﻴﻌﻤﳉﺍ ﻞﻤﻋ ﺓ ﺪﻣ ـ ﺮﻘﳌﺍ ـ الجمهورية الجزاي رية الديمقراطية الشعبية وزارة الداخلية والجماعات المحلية القانون الا ساسي النموذجي للجمعيات ﻣﻼﺣﻈﺔ : ﺗﻀﻊ ﻣﺼﺎﻟﺢ وزارة اﻟﺪاﺧﻠﯿﺔ واﻟﺠﻤﺎﻋﺎت اﻟﻤﺤﻠﯿﺔ ھﺬا اﻟﻘﺎﻧﻮن اﻷﺳﺎﺳﻲ اﻟﻨﻤﻮذﺟﻲ ﺗﺤﺖ ﺗﺼﺮف اﻟﻤﻮاﻃﻨﯿﻦ

Plus en détail

COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS

COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS En vertu de la clause 4-1.01 de l entente locale, la Commission scolaire (ci-après la «Commission») reconnaît officiellement que les enseignantes et les enseignants

Plus en détail

Loi concernant les soins de fin de vie

Loi concernant les soins de fin de vie 2 épreuve PREMIÈRE SESSION QUARANTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 52 Loi concernant les soins de fin de vie Présentation Présenté par Madame Véronique Hivon Ministre déléguée aux Services sociaux et

Plus en détail

GUIDE RELATIF À LA GESTION DES DROITS DU PARENT NON-GARDIEN EN MILIEU SCOLAIRE

GUIDE RELATIF À LA GESTION DES DROITS DU PARENT NON-GARDIEN EN MILIEU SCOLAIRE GUIDE RELATIF À LA GESTION DES DROITS DU PARENT NON-GARDIEN EN MILIEU SCOLAIRE à être produit par le comité des secrétaires généraux de la Montérégie et de l Estrie Mario Champagne Francine Julien Daniel

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 ÉNONCÉ DE POLITIQUE CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le conseil d administration de Cogeco inc. (la «Société») est élu par les actionnaires de la Société afin de surveiller la gestion de l ensemble

Plus en détail

STATUTS COMITE D ORGANISATION EVENEMENT DISCIPLINE - DATE LIEU - DEPARTEMENT

STATUTS COMITE D ORGANISATION EVENEMENT DISCIPLINE - DATE LIEU - DEPARTEMENT STATUTS COMITE D ORGANISATION EVENEMENT DISCIPLINE - DATE LIEU - DEPARTEMENT STATUT TYPE C.O. M.I.O. - version initiale Page 1 de 15 SOMMAIRE ARTICLE 1 : FORME... 3 ARTICLE 2 : DENOMINATION... 3 ARTICLE

Plus en détail

Règlement relatif à l organisation du Conseil suisse d accréditation

Règlement relatif à l organisation du Conseil suisse d accréditation Règlement relatif à l organisation du Conseil suisse d accréditation (ROrg-CSA) du mars 0 Le Conseil suisse d accréditation, vu l art., al., de la loi du 0 septembre 0 sur l encouragement et la coordination

Plus en détail

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX. NOTE : Dans le présent document on pourra lire au masculin ou au féminin, tous les termes désignant les personnes.

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX. NOTE : Dans le présent document on pourra lire au masculin ou au féminin, tous les termes désignant les personnes. RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX NOTE : Dans le présent document on pourra lire au masculin ou au féminin, tous les termes désignant les personnes. CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GÉNÉRALES Art 1/ Nom Le présent organisme

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE. TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE. TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er - Création Il est créé entre : - la (les) collectivité(s)

Plus en détail

Règlement intérieur (4 février 2008) (I) Membres adhérents et membres observateurs. nomme un représentant en charge:

Règlement intérieur (4 février 2008) (I) Membres adhérents et membres observateurs. nomme un représentant en charge: Union International de Biophysique Pure et Appliquée Règlement intérieur (4 février 2008) (I) Membres adhérents et membres observateurs Chaque membre adhérent et chaque membre observateur de l Union nomme

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE GROUPE CRIT

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE GROUPE CRIT REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE GROUPE CRIT Suivant délibération en date du 14 avril 2009 le Conseil d Administration de la société Groupe CRIT a établi son règlement intérieur. Le Conseil

Plus en détail

CONSTITUTION MODÈLE D UNE SECTION NATIONALE. Préambule

CONSTITUTION MODÈLE D UNE SECTION NATIONALE. Préambule CONSTITUTION MODÈLE D UNE SECTION NATIONALE Préambule www.gopacnetwork.org RECONNAISSANT CONSCIENTS DÉPLORANT ESTIMANT CONSTATANT RÉALISANT RÉITÉRANT la suprémacie des parlements en tant qu institutions

Plus en détail

FONDATION CéMaVie Fondation reconnue d utilité publique Siège : Nantes (Loire-Atlantique) ------------------------------------ STATUTS

FONDATION CéMaVie Fondation reconnue d utilité publique Siège : Nantes (Loire-Atlantique) ------------------------------------ STATUTS FONDATION CéMaVie Fondation reconnue d utilité publique Siège : Nantes (Loire-Atlantique) ------------------------------------ STATUTS I - But de la Fondation Article 1er L établissement dit CéMaVie fondé

Plus en détail

Vu le Traité instituant la Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale,

Vu le Traité instituant la Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale, REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DE LA BEAC Le Conseil d Administration de la Banque des Etats de l Afrique Centrale (BEAC), Vu le Traité instituant la Communauté Economique et Monétaire

Plus en détail

CHARTE. Club des Partenaires Image & Multimédia de l'ensicaen. Département des Relations Industrielles de l ENSICAEN

CHARTE. Club des Partenaires Image & Multimédia de l'ensicaen. Département des Relations Industrielles de l ENSICAEN Club des Partenaires Image & Multimédia (IM) de l'ensicaen CHARTE Ce document est propriété de ses auteurs. Il ne peut être reproduit ou communiqué à des tiers sans autorisation écrite. de l ENSICAEN Préambule

Plus en détail

SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE

SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE 1 SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE Sommaire Loi du 4 juillet 2008 sur la jeunesse (telle qu elle a été modifiée)... 3 SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE 3 Loi du 4 juillet

Plus en détail

Le président du conseil d établissement et le directeur d école. Un tandem indissociable. V e r s i o n r é v i s é e A o û t 2 0 0 9

Le président du conseil d établissement et le directeur d école. Un tandem indissociable. V e r s i o n r é v i s é e A o û t 2 0 0 9 18 Le président du conseil d établissement et le directeur d école Un tandem indissociable V e r s i o n r é v i s é e A o û t 2 0 0 9 Le présent fascicule d information s adresse particulièrement aux

Plus en détail

CHARTE DU COMITE D AUDIT

CHARTE DU COMITE D AUDIT CHARTE DU COMITE D AUDIT INTRODUCTION... 2 I. RÔLE... 2 II. RESPONSABILITÉS... 2 1. Reporting financier... 2 2. Contrôle interne - gestion des risques et compliance... 3 3. Audit interne... 3 4. Audit

Plus en détail

Adoptée : Le 26 juin 2001 (CC-2001-262) En vigueur : Le 26 juin 2001. Amendements : Le 12 décembre 2007 (CC-2007-536) Le 23 juin 2015 (CC-2015-251)

Adoptée : Le 26 juin 2001 (CC-2001-262) En vigueur : Le 26 juin 2001. Amendements : Le 12 décembre 2007 (CC-2007-536) Le 23 juin 2015 (CC-2015-251) Communications Adoptée : Le 26 juin 2001 (CC-2001-262) En vigueur : Le 26 juin 2001 Amendements : Le 12 décembre 2007 (CC-2007-536) Le 23 juin 2015 (CC-2015-251) Section 02 Direction générale adjointe

Plus en détail

RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS DE LA FONDATION DU COLLÈGE COMMUNAUTAIRE DU NOUVEAU-BRUNSWICK TABLE DES MATIÈRES PARTIE TITRE. 1.

RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS DE LA FONDATION DU COLLÈGE COMMUNAUTAIRE DU NOUVEAU-BRUNSWICK TABLE DES MATIÈRES PARTIE TITRE. 1. RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS DE LA FONDATION DU COLLÈGE COMMUNAUTAIRE DU NOUVEAU-BRUNSWICK TABLE DES MATIÈRES PARTIE TITRE PAGE 1. Interprétation 1 2. Membres du Conseil 2 3. Travaux des membres du Conseil

Plus en détail

Politique en vue d assurer un milieu de travail et d étude exempt de toute forme de harcèlement

Politique en vue d assurer un milieu de travail et d étude exempt de toute forme de harcèlement Politique en vue d assurer un milieu de travail et d étude exempt de toute forme de harcèlement Adoptée : Le 1 er janvier 2005 1. Préambule HEC Montréal reconnaît le droit de tout membre de la communauté

Plus en détail

SECTION 1 : ADMINISTRATION

SECTION 1 : ADMINISTRATION Un règlement traitant de manière générale de l exécution et de la gestion des affaires du Council of Atlantic University Libraries - Conseil des bibliothèques universitaires de l Atlantique (la «société»)

Plus en détail

COMMISSION CONSULTATIVE COMMUNALE DE LA PERSONNE HANDICAPEE

COMMISSION CONSULTATIVE COMMUNALE DE LA PERSONNE HANDICAPEE COMMISSION CONSULTATIVE COMMUNALE DE LA PERSONNE HANDICAPEE Chapitre I er : Objet et attributions de la Commission Article 1 : Dans l esprit de la Charte Communale de l Intégration de la Personne Handicapée,

Plus en détail

PARIS FOOT GAY STATUTS

PARIS FOOT GAY STATUTS PARIS FOOT GAY STATUTS Article 1 Objet et Siège social Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour

Plus en détail

GUIDE SUR LES PRINCIPES D ENCADREMENT ET SUR LES BIENS ET SERVICES

GUIDE SUR LES PRINCIPES D ENCADREMENT ET SUR LES BIENS ET SERVICES Service du secrétariat général, des affaires corporatives et des communications AD-02-04-_contributions_parents GUIDE SUR LES PRINCIPES D ENCADREMENT ET SUR LES BIENS ET SERVICES Guide d accompagnement

Plus en détail

Montréal, le 5 juin 2006

Montréal, le 5 juin 2006 Montréal, le 5 juin 2006 Monsieur Yvon Marcoux Ministre de la Justice du Québec Édifice Louis-Philippe-Pigeon 1200, route de l'église, 9 e étage Québec (Québec) G1V 4M1 Objet : Projet de loi n o 7 Loi

Plus en détail

Statuts. Association pour le Prolongement de la Ligne B du métro

Statuts. Association pour le Prolongement de la Ligne B du métro Statuts Association pour le Prolongement de la Ligne B du métro Contact : Mail : assoplb@gmail.com Site internet : www.associationplb.fr Twitter : https://twitter.com/assoplb Association pour le Prolongement

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION «LOGEMENT - FRATERNITÉ»

STATUTS DE L ASSOCIATION «LOGEMENT - FRATERNITÉ» STATUTS DE L ASSOCIATION «LOGEMENT - FRATERNITÉ» ARTICLE 1- FORMATION DÉNOMINATION Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts et ceux qui adhéreront ultérieurement, une association régie

Plus en détail

Chapitre I Dénomination, adhésions, siège, durée, exercice

Chapitre I Dénomination, adhésions, siège, durée, exercice STATUTS Chapitre I Dénomination, adhésions, siège, durée, exercice Article 1 Dénomination, adhésions Il est constitué entre les soussignés et tous ceux qui deviendront membres par la suite une association

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LE DELAS STATUTS

FONDATION D ENTREPRISE LE DELAS STATUTS FONDATION D ENTREPRISE LE DELAS STATUTS TITRE I - BUT DE LA FONDATION ARTICLE 1 - FORME Il est créé une Fondation d entreprise régie en application de la loi n 87-571 du 23 juillet 1987 sur le développement

Plus en détail

DBV TECHNOLOGIES Société Anonyme au capital de 882.274,50 Green Square Bâtiment D, 80/84 rue des meuniers Bagneux 441 772 522 R.C.S.

DBV TECHNOLOGIES Société Anonyme au capital de 882.274,50 Green Square Bâtiment D, 80/84 rue des meuniers Bagneux 441 772 522 R.C.S. DBV TECHNOLOGIES Société Anonyme au capital de 882.274,50 Green Square Bâtiment D, 80/84 rue des meuniers Bagneux 441 772 522 R.C.S. Nanterre (la "Société") REGLEMENT INTERIEUR Adopté, sous condition suspensive,

Plus en détail

SOCIÉTÉ D HISTOIRE D AHUNTSIC-CARTIERVILLE RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX

SOCIÉTÉ D HISTOIRE D AHUNTSIC-CARTIERVILLE RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX SOCIÉTÉ D HISTOIRE D AHUNTSIC-CARTIERVILLE RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX Article 1 Dispositions générales 1.1. Dénomination sociale Société d histoire d Ahuntsic-Cartierville (SHAC) 1.2. Siège social Le siège social

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR CONSEIL D ADMINISTRATION DE L AGENCE DE L EAU RHIN-MEUSE. Article 1. Composition du Conseil d administration...

RÈGLEMENT INTÉRIEUR CONSEIL D ADMINISTRATION DE L AGENCE DE L EAU RHIN-MEUSE. Article 1. Composition du Conseil d administration... RÈGLEMENT INTÉRIEUR CONSEIL D ADMINISTRATION DE L AGENCE DE L EAU RHIN-MEUSE Article 1. Composition du Conseil d administration...2 Article 2. Présidence et vice-présidence du Conseil d administration...2

Plus en détail

Ménard, Martin Avocats. LOI CONCERNANT LES SOINS DE FIN DE VIE (L.Q. 2014, c. 2)

Ménard, Martin Avocats. LOI CONCERNANT LES SOINS DE FIN DE VIE (L.Q. 2014, c. 2) Ménard, Martin Avocats LOI CONCERNANT LES SOINS DE FIN DE VIE (L.Q. 2014, c. 2) Colloque CAAP 28 octobre 2014 par Me Jean-Pierre Ménard, Ad. E. (Tous droits réservés) 1 PLAN DE LA PRÉSENTATION - DÉFINITIONS

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Mis à jour le 4 mars 2015 PREAMBULE Le conseil d administration d ARKEMA (la «Société») a arrêté le présent règlement intérieur contenant le recueil des

Plus en détail

STATUTS TYPES DES ASSOCIATIONS DE L U.A.I.C.F.

STATUTS TYPES DES ASSOCIATIONS DE L U.A.I.C.F. UNION ARTISTIQUE ET INTELLECTUELLE DES CHEMINOTS FRANÇAIS STATUTS TYPES DES ASSOCIATIONS DE L U.A.I.C.F. TITRE I - CONSTITUTION - OBJET - SIÈGE SOCIAL - DURÉE Article 1 : Constitution et dénomination Il

Plus en détail

- SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE -

- SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE - - SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE - 1. OBJECTIFS 1.1 Préciser les orientations de la Commission scolaire quant à la mise en place, à l organisation et au fonctionnement des services de garde en milieu

Plus en détail

souri SEL Système d échange local

souri SEL Système d échange local souri SEL Système d échange local Statuts de l association ARTICLE 1 : Nom et siège Entre toutes les personnes qui adhèrent aux présents statuts, il est formé une association dénommée souri SEL Cette association

Plus en détail

STATUTS. Art.3. L'année sociale de l'association commence le 1er juin et se termine le 31 mai de chaque année.

STATUTS. Art.3. L'année sociale de l'association commence le 1er juin et se termine le 31 mai de chaque année. ACCUEIL DES FRANÇAISES À BRUXELLES a.s.b.l. STATUTS Titre 1er. Dénomination, siège, durée, but Article 1er. Il existe une association sans but lucratif sous la dénomination «Accueil des Françaises à Bruxelles

Plus en détail

STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION

STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION ARTICLE 1. FORME ET DENOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association par la loi du 1 er juillet 1901 et

Plus en détail

RÈGLEMENT DE DÉLÉGATION DE POUVOIRS

RÈGLEMENT DE DÉLÉGATION DE POUVOIRS RÈGLEMENT DE DÉLÉGATION DE POUVOIRS Service : Direction générale Adopté par le Conseil des commissaires 0318 : 2008-06-17 C:\Documents and Settings\Admusager\Application Data\Hummingbird\DM\Temp\GED-#188877-v1A-

Plus en détail

Service de Santé au Travail du Bâtiment. 19 rue de l Apprentissage 42000 Saint-Etienne STATUTS

Service de Santé au Travail du Bâtiment. 19 rue de l Apprentissage 42000 Saint-Etienne STATUTS Service de Santé au Travail du Bâtiment Et des Travaux Publics de la Loire 19 rue de l Apprentissage 42000 Saint-Etienne La Santé au Travail 42 LOIRE STATUTS TITRE I - CONSTITUTION OBJET SIEGE DUREE Article

Plus en détail

CONSEIL DE SURVEILLANCE REGLEMENT INTERIEUR MIS A JOUR AU 28 AVRIL

CONSEIL DE SURVEILLANCE REGLEMENT INTERIEUR MIS A JOUR AU 28 AVRIL FAIVELEY TRANSPORT Société anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 14.614.152 euros Siège social : Immeuble Le Delage Hall Parc Bâtiment 6A 3 rue du 19 mars 1962 92230 Gennevilliers

Plus en détail

SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE RELATIVE À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES

SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE RELATIVE À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE RELATIVE À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES Numéro du document : 1209-04 Adoptée par la résolution : 109 1209 En date du : 8 décembre 2009 Remplacée

Plus en détail

SOLVAY SA REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR DU COMITE D AUDIT. Les membres du Comité d Audit sont nommés pour un terme de deux ans, renouvelable.

SOLVAY SA REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR DU COMITE D AUDIT. Les membres du Comité d Audit sont nommés pour un terme de deux ans, renouvelable. SOLVAY SA REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR DU COMITE D AUDIT I. COMPOSITION DU COMITÉ D AUDIT 1. Nombre de membres - Durée des mandats Le Comité d Audit compte au moins quatre membres. Les membres du Comité

Plus en détail

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX. Réseau des femmes élues de Lanaudière. Adoptés par le conseil d administration provisoire. le 4 juin 2013

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX. Réseau des femmes élues de Lanaudière. Adoptés par le conseil d administration provisoire. le 4 juin 2013 RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX DU Réseau des femmes élues de Lanaudière Adoptés par le conseil d administration provisoire le 4 juin 2013 Adoptés par l assemblée générale de fondation le 8 décembre 2013 31/10/13

Plus en détail

Statuts de l association de gestion du réseau Gérard CUNY : révisés le 14/05/2007

Statuts de l association de gestion du réseau Gérard CUNY : révisés le 14/05/2007 Statuts associatifs Réseau Gérontologique du Grand Nancy. A la suite de l Assemblée Générale constitutive du 17 mai 2004, il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3037 Convention collective nationale IDCC : 1921. PERSONNEL DES HUISSIERS DE JUSTICE

Plus en détail

Union Professionnelle des Loueurs de Matériel de Chemin de Fer, en abrégé LOMATFER.

Union Professionnelle des Loueurs de Matériel de Chemin de Fer, en abrégé LOMATFER. Union Professionnelle des Loueurs de Matériel de Chemin de Fer, en abrégé LOMATFER. NOUVEAUX STATUTS Dénomination et siège Article 1 Il est constitué une association professionnelle régie par la loi du

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE UNIVERSITAIRE DE SANTÉ MCGILL

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE UNIVERSITAIRE DE SANTÉ MCGILL CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE UNIVERSITAIRE DE SANTÉ MCGILL Objet Le présent document a pour objet d établir, conformément à la législation applicable,

Plus en détail

Commission Locale de l Eau

Commission Locale de l Eau Commission Locale de l Eau REGLEMENT INTERIEUR Approuvé par la Commission Locale de l Eau (C.L.E.) du 30 novembre 2007 1. LES MISSIONS DE LA COMMISSION LOCALE DE L EAU Article 1 : L élaboration du Schéma

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION GROUPEMENT D EMPLOYEURS SPORT ANIMATION LOISIRS TOURISME DORDOGNE

STATUTS DE L ASSOCIATION GROUPEMENT D EMPLOYEURS SPORT ANIMATION LOISIRS TOURISME DORDOGNE STATUTS DE L ASSOCIATION GROUPEMENT D EMPLOYEURS SPORT ANIMATION LOISIRS TOURISME DORDOGNE ARTICLE 1 : CONSTITUTION DENOMINATION Entre les adhérents aux présents statuts il est créé une association dénommée

Plus en détail

RÈGLE 1 : CONSEIL DE L ÉCOLE

RÈGLE 1 : CONSEIL DE L ÉCOLE Règle 1 : Conseil de l École Conformément à l'article 157 du Gouvernement universitaire, le Conseil de la Faculté établit les règlements afin d'assurer la bonne administration des affaires de la Faculté.

Plus en détail

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS 1. OBJET La présente politique a pour but de préciser l encadrement de l acquisition

Plus en détail

La cartographie des acteurs de la prévention les compétences du CHSCT

La cartographie des acteurs de la prévention les compétences du CHSCT Formation des personnes ressources chargées d accompagner les membres des comités d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Secrétariat général DGRH C1 La cartographie des acteurs de

Plus en détail

STATUTS. Article 1 : Constitution

STATUTS. Article 1 : Constitution STATUTS Article 1 : Constitution Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts et ceux qui y adhèreront ultérieurement une Association régie par les articles 21 à 79 du Code Civil Local découlant

Plus en détail

Projet de loi n o 156

Projet de loi n o 156 PREMIÈRE SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 156 Loi modifiant la Loi sur la qualité de l environnement et d autres dispositions législatives relativement à la protection et à la réhabilitation

Plus en détail

Statuts approuvés par l'a.g. extraordinaire 6 juin 2015

Statuts approuvés par l'a.g. extraordinaire 6 juin 2015 Statuts approuvés par l'a.g. extraordinaire 6 juin 2015 Chapitre I - Dénomination, siège, but et objet Article 1er. L association est dénommée Réseau Financité ; son siège social est établi à 5000 Namur,

Plus en détail

STATUTS. Société Française de Médecine du Travail et d Urgence SFMTU

STATUTS. Société Française de Médecine du Travail et d Urgence SFMTU STATUTS Société Française de Médecine du Travail et d Urgence SFMTU ARTICLE 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi de 1901,

Plus en détail

CONSTITUTION TENUE ET CONVOCATION DE RÉUNIONS COMPOSITION BANQUE NATIONALE DU CANADA. 6. Présidence COMITÉ DE RESSOURCES HUMAINES

CONSTITUTION TENUE ET CONVOCATION DE RÉUNIONS COMPOSITION BANQUE NATIONALE DU CANADA. 6. Présidence COMITÉ DE RESSOURCES HUMAINES BANQUE NATIONALE DU CANADA COMITÉ DE RESSOURCES HUMAINES Le comité de ressources humaines (le «Comité») est établi par le conseil d administration (le «Conseil») de la Banque Nationale du Canada (la «Banque»).

Plus en détail

RESEAU pour PERSONNES AGEES du PAYS LUNEVILLOIS

RESEAU pour PERSONNES AGEES du PAYS LUNEVILLOIS RESEAU pour PERSONNES AGEES du PAYS LUNEVILLOIS Réseau pour Personnes Agées du Pays Lunévillois Statuts Page 1 Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du

Plus en détail

NEO BOURSE AEQUITAS INC. (la «Bourse») MANDAT DU COMITÉ DE SURVEILLANCE DE LA RÉGLEMENTATION

NEO BOURSE AEQUITAS INC. (la «Bourse») MANDAT DU COMITÉ DE SURVEILLANCE DE LA RÉGLEMENTATION (la «Bourse») A. Objet Le conseil d administration de la Bourse (le «conseil») a établi un comité de surveillance de la réglementation (le «comité») afin d aider le conseil à superviser les responsabilités

Plus en détail

LE CONSEIL D AGGLOMÉRATION DÉCRÈTE CE QUI SUIT :

LE CONSEIL D AGGLOMÉRATION DÉCRÈTE CE QUI SUIT : RÈGLEMENT CA-2006-16 MODIFIANT LE RÈGLEMENT NUMÉRO 98-4250 CONCERNANT LE RÉGIME DE RETRAITE DES POMPIERS SALARIÉS DE LA VILLE DE LONGUEUIL DE L ANCIENNE VILLE DE LONGUEUIL LE CONSEIL D AGGLOMÉRATION DÉCRÈTE

Plus en détail

STATUTS IHEJ. Article 1 : Dénomination

STATUTS IHEJ. Article 1 : Dénomination Assemblée générale constitutive le 27 septembre 1990. Déclaration d Association à la Préfecture de police le 09/10/90. Journal officiel du 31 octobre 1990. Statuts modifiés en Assemblée générale extraordinaire

Plus en détail

GUIDE DE REDACTION DES STATUTS

GUIDE DE REDACTION DES STATUTS GUIDE DE REDACTION DES STATUTS Ce guide a pour objectif de vous accompagner dans la rédaction des statuts de votre association sportive. Il vous permettra de comprendre les enjeux de la rédaction des statuts

Plus en détail

Statuts de la Fondation Perceval

Statuts de la Fondation Perceval Document N 10.10.020 Statuts de la Fondation Perceval 1. Titre : Nom, Siège, Durée, But Article 1 - Nom Sous la dénomination de FONDATION PERCEVAL, il est constitué par l ASSOCIATION PERCEVAL - SAINT-PREX

Plus en détail

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE)

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) POUR L AVANCEMENT ET L INNOVATION EN ENSEIGNEMENT Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) Information générale et processus de mise en candidature Miser sur l innovation en formation pour

Plus en détail

2015-2016. Direction des études et de la recherche Vice-présidence à l enseignement et à la recherche

2015-2016. Direction des études et de la recherche Vice-présidence à l enseignement et à la recherche 2015-2016 Direction des études et de la recherche Vice-présidence à l enseignement et à la recherche 29 avril 2015 Table des matières 1. Introduction... 1 2. Orientations stratégiques... 1 3. Principes

Plus en détail