LOT N 09 : PLOMBERIE CHAUFFAGE Construction d une maison médicale CIVRY 28200

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LOT N 09 : PLOMBERIE CHAUFFAGE Construction d une maison médicale CIVRY 28200"

Transcription

1

2 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 1 SOMMAIRE 1. CONSISTANCE DES TRAVAUX 2. TRAVAUX A LA CHARGE DE L ENTREPRISE 3. ETUDES 4. HYGIENE ET SECURITE 5. SOUS TRAITANCE 6. DISPOSITIONS GENERALES 6.1. Prescription techniques 6.2. Bases de calculs Réseaux sanitaires chauffage ventilation 6.3. Étanchéité à l air 7. COORDINATION AVEC LES AUTRES CORPS D ETAT 7.1. Limites de prestations avec le lot n 3 : Couverture bac acier 7.2. Limites de prestations avec le lot n 4 : Menuiseries extérieures Alu 7.3. Limites de prestations avec le lot n 9 : Plomberie Chauffage VMC Double Flux 8. NATURE ET ETABLISSEMENT DE LA PROPOSITION DE PRIX 9. DESCRIPTION DES OUVRAGES DE PLOMBERIE CHAUFFAGE VMC 9.1. Installations de plomberie-sanitaires Alimentation générale eau potable Distribution eau froide et eau chaude Nature des canalisations intérieures Distribution EF/EC Alimentations terminales Production d eau chaude sanitaire Evacuation eaux usées et eaux vannes Limite des prestations Raccordement des appareils sanitaires Ventilations primaires Appareils sanitaires Généralités Spécifications techniques

3 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page Système combiné de Ventilation, Chauffage, Rafraîchissement Conception générale de l installation Centrale Thermodynamique Réseau Réglage et équilibrage des débits Régulation Dimensionnement et appoints de chauffage 9.3. Chauffage électrique d appoint par plafond rayonnant Mise en œuvre et répartition des travaux par lots Spécifications techniques 11. OPTIONS Chauffage d appoint par poêle à bois Normes et réglementations Poêle à granulés de bois Conduit de fumé pour feu fermé Sortie de toiture 12. REMISES DES OFFRES Offre de base Options obligatoires

4 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 3 1. CONSISTANCE DES TRAVAUX Ce document définit l ensemble des matériaux, matériels nécessaires et prestations, dus par l entreprise qui exécutera les travaux de plomberie chauffage VMC double flux, nécessaires à la construction d une maison médicale à CIVRY. 2. TRAVAUX A LA CHARGE DE L ENTREPRISE La proposition de l entrepreneur s entend compris pendant toute la durée du chantier : a) La fourniture des plans de fabrication de tous les ouvrages dûs au présent lot et leur présentation pour accord au Maître d œuvre avant tout début d exécution. b) La réfection des ouvrages défectueux constatés soit en cours d exécution, soit à la réception,. c) La mise hors chantier immédiate des matériaux ou éléments défectueux ou refusés par le Maître d Œuvre d) La protection provisoire contre les chocs des menuiseries et vitrages. e) La fourniture d échantillons et modèles d appareillages. f) Le nettoyage de son chantier et l évacuation de tous les gravois et emballages. g) Toutes pièces et sujétions de fixation et de montage. h) Echafaudages et moyens de levage nécessaires à ses propres travaux. i) Tous dispositifs de calfeutrement et de joints assurant l étanchéité à l air et à l eau. j) Rupture de pont thermique k) Participation aux frais de compte prorata l) Les dossiers des Ouvrages exécutés en 3 exemplaires «papier» et 1 sur support informatique. 3. ETUDES ETUDES TECHNIQUES L'entrepreneur s'attachera les services d'un bureau d'études agréé de son choix pour la détermination des caractéristiques techniques des travaux relevant de son lot. Les plans d exécution des ouvrages, les plans de calepinage, etc. sont dus par le titulaire du présent lot qui devra les fournir pour approbation avant tout début d exécution, au maître d'œuvre, au bureau d'étude de la maîtrise d'œuvre et au bureau de contrôle, accompagnés des justificatifs, procès-verbaux et avis techniques demandés. Aucun supplément ne sera accordé pour quelque étude que ce soit. VISA Le "VISA" du maître d'œuvre est donné pour vérification de la conformité au projet architectural et ne dégage en rien la responsabilité technique de l'entreprise et de son bureau d'étude. SYNTHESE L'entrepreneur du présent lot devra intégrer dans l'établissement de ses plans et de ses détails d'exécution, les caractéristiques des ouvrages des autres corps d'état s'incorporant dans ses ouvrages. Il provoquera auprès des autres intervenants la diffusion des informations qui lui sont nécessaires. EXECUTION Avant toute exécution, l entrepreneur aura l obligation de vérifier que ces documents ne contiennent pas d erreurs, omissions ou contradictions qui sont normalement décelables par un homme de l art ; s il relève des erreurs, ou omissions ou contradictions, il doit les signaler immédiatement au Maître d Œuvre par écrit. Pour les études et calculs d ossature bois et bardage Les documents techniques fournis à l appel d offres sont à respecter pour ce qui concerne le dimensionnement des ouvrages dans leur principe. Tous les calculs de dimensionnements des ouvrages en ossature bois sont à la charge de l entreprise. La présente étude sera complétée par la fourniture complémentaire : - De plans des détails principaux d exécution. - De plans d atelier et de chantier incombant à la présente entreprise.

5 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 4 4. HYGIENE ET SECURITE Il s agit d une opération de niveau II. Les entrepreneurs devront donc respecter la réglementation suivant les textes de loi et arrêtés en vigueur en s appuyant sur le plan général de coordination ou PGC établit par le coordonnateur SPS de l opération. "Tous les auteurs de l'acte de construire ont l'obligation de mettre en œuvre, au cours de la phase de conception et d'élaboration du projet, ainsi que pendant la réalisation de l'ouvrage, les principes de prévention énoncés à l'article L du code du travail." Coordonnateur SPS : La fonction du coordonnateur SPS est d'organiser la coordination, l'hygiène et la sécurité entre les différents intervenants du chantier et par là même prévenir les risques inhérents au chantier. PPSPS Chaque entreprise, pour ce qui la concerne, est tenue de prendre en compte les dispositions collectives et individuelles du chantier dans l'élaboration de son Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé. BORDEREAU DE PRIX Chaque entreprise devra obligatoirement incorporer dans son offre de prix toutes les prestations relatives à l application des règles collectives et individuelles relatives à l'hygiène et la sécurité des travailleurs suivant les indications du plan général de coordination et de ses annexes 5. SOUS TRAITANCE Toutes les entreprises, devront impérativement déclarer leurs sous-traitants et faire la demande d'accord auprès du Maître d'ouvrage. Préalablement à leurs interventions sur le chantier, elles auront l'obligation de mettre à jour l'ensemble des pièces administratives nécessaire à l'acte de sous-traitance, sous peine d'exclusion immédiate du chantier. La sous-traitance de second rang ne sera pas acceptée. 6. DISPOSITIONS GENERALES 6.1. Prescription techniques Les bases techniques, les règles de bonne exécution, les qualités des matériels et matériaux sont soumises aux normes officielles et aux textes agréés en tant que documents techniques unifiés et en particulier : Installation de plomberie : - Documents Techniques Unifiés 60.1, 60.11, 60.2, 60.32, 60.33, et leurs additifs - Règlement Départemental Sanitaire Type du 9 août 1978 modifié le 20 janvier Arrêté du 1er août 2006 fixant les dispositions prises pour l'application des articles R à R et R du code de la construction et de l'habitation relatives à l'accessibilité aux personnes handicapées des établissements recevant du public et des installations ouvertes au public lors de leur construction ou de leur création. - Annexe n 8 de la circulaire n DGUHC du 30 novembre 2007 relative à l accès des personnes handicapés au cadre bâti.

6 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 5 - Circulaire DGS/PGE/1.D n 1248 du 02 juillet 1990 relative à la protection du réseau public de distribution d eau potable contre les retours d eau. - Nouveau décret n du 11 janvier 2007 relatif aux «eaux destinées à la consommation humaine», remplaçant le décret abrogé n Circulaire DGS n 97/311 du 24avril 1997 relative à la surveillance et à la prévention de la légionellose. - Circulaire DGS/VS 4 n du 31 décembre 1998 relative à la mise en œuvre de bonnes pratiques d entretien des réseaux d eau dans les établissements de santé et aux moyens de prévention du risque aux légionnelles dans les installations à risque et dans celles des bâtiments recevant du public. - Arrêtés préfectoraux relatifs à la prévention de la légionellose dans les établissements recevant du public - Arrêté ministériel du 10 juin 1996 concernant la brasure des canalisations cuivre. - Exigences de la Compagnie concessionnaire des eaux et des services spécialisés. - Prescriptions techniques des fabricants des différents matériaux mis en œuvre. - Règles d exécution, recommandations et documents du C.S.T.B. - Cahier des Prescriptions Techniques applicables aux travaux de Plomberie-Sanitaire. - Cahier des Prescriptions Techniques relatives aux canalisations en matériaux de synthèse (Cahier n 2808 du CSTB de mai 1995) - Les dispositions du Code du Travail du 31 mars Avis technique des produits employés - Normes Françaises AFNOR sur les tuyauteries - NFA canalisations cuivre - NFT canalisations en PVC, réseaux gravitaires - NFX repérages des installations - Normes françaises diverses - robinetterie : NFD 18001, 201, 202 NFE , NFP bondes de vidage, siphons : NFD distribution d'eau chaude et d'eau froide : NFP évacuations terminologie : NFP conditions d'exécution : NFP tuyauteries, généralités : NFE Nouvelle normes européennes de novembre 2000 relatives aux réseaux d évacuation gravitaire à l intérieur des Bâtiments. - NF EN Prescriptions générales et de performance - NF EN Systèmes pour les eaux usées, conception et calculs - NF EN Systèmes d évacuation des eaux pluviales, conception et calculs - NF EN Stations de relevage d effluents, conception et calculs - NF EN Mise en œuvre, essais, instructions de service, d exploitation et d entretien. Installations de chauffage : - Réglementation Thermique 2005 : décret n du 24 mai 2006 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des constructions neuves. - Arrêté du 24 mai 2006 relatif aux caractéristiques thermiques des bâtiments nouveaux et des parties nouvelles de bâtiments, définissant les niveaux d exigences et les garde-fous - Arrêté du 19 juillet 2006 définissant la méthode de calcul - Arrêté complémentaire du 27 juillet 2006 définissant les nouveaux labels HPE et THPE - loi n du 31 décembre 1992 relative à la lut te contre le bruit et les règlements concernant l isolation acoustique. - DTU concernant les dispositifs de sécurité des installations de chauffage central - DTU de juillet 2006 parties 1 et 3 concernant l exécution des planchers chauffants à eau chaude - Cahier des Prescriptions Communes n 2808 de mai 1995 du CSTB relatif à la mise en œuvre des systèmes de canalisations en matériaux de synthèse «tubes semi-rigides en couronnes» - Arrêté du 2 mai 86 spécifications techniques relatives à la mise en œuvre des canalisations gaz - DTU 70.1 et 70.2 relatifs aux installations électriques

7 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 6 - norme NFC et suivantes concernant les installations électriques - Décret du 14 Novembre 1988 (installations électriques) - recommandations et documents du C.S.T.B - recommandations du concessionnaire distributeur d énergie gaz naturel - avis techniques, agréments des produits employés - les dispositions du Code du Travail - normes françaises : canalisations chauffage en acier NFA ,112,141,145, NFE norme NFX Repérage des installations émission radiateurs norme NF EN 442 (13 octobre 1997) tube polyéthylène réticulé NFT série classe 0 sous fourreau ICD ou ICT NFC bénéficiant d un avis technique. Installations de ventilation : Ces travaux seront réalisés conformément aux textes officiels en vigueur, et notamment : - Arrêté du 25 juin 1980 portant approbation des dispositions générales du Règlement de Sécurité contre les risques d'incendie et de panique dans les ERP, compris derniers arrêtés modificatifs, notamment les articles PE - Règlement sanitaire département type du 9 Août 1978 modifié le 20/1/83 - normes NFE , , , , etc... : Composants de VMC - normes NFP et : Distribution d'air et gaines - norme NFX relative au repérage des installations - recommandations et documents du C.S.T.B - recommandations du concessionnaire distributeur d énergie électrique - norme NF C et suivantes concernant les installations électriques - avis techniques, agréments des matériels employés - Décret du 14 Novembre 1988 (installations électriques) - Code du travail (section 4) - Circulaire du 03 mars 1982 Cette liste de documents officiels n'est pas limitative : elle n'est qu'un rappel sommaire des principaux textes en vigueur actuellement. Si une modification à une norme ou à un règlement intervenait après la date d'établissement du présent CCTP, il appartiendrait à l'adjudicataire, sous sa seule responsabilité, d'en informer le Maître d'œuvre par écrit, en indiquant les conséquences techniques et financières résultant de cette modification. Le Maître d'oeuvre soumettra la proposition, avec éventuellement l'avis motivé du bureau de contrôle, au Maître d'ouvrage qui rendra la décision nécessaire. Si cette décision est négative, l'installateur devra en demander notification par écrit. D'une façon générale, l'entreprise devra se conformer à toutes exigences des règlements édictés et demeurera responsable de toute erreur ou malfaçon motivant un refus de mise en service Bases de calculs Réseaux sanitaires Pression de distribution : La pression résiduelle au robinet le plus défavorisé de l'installation ne sera pas inférieure à 0,3 bar, ceci même en période de pointe de consommation, et sans excéder 3 bars au point le plus proche du branchement. Il est rappelé que les caractéristiques acoustiques de la robinetterie des appareils sanitaires sont déterminées sous une pression de 3 bars (NFD ). Pression au branchement sur le réseau public : 3 bars (pression normale à confirmer par le Service des Eaux de la commune).

8 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 7 Température ECS : La température maximum de production d eau chaude sanitaire est fixée à 60 C au niveau des chauffe-eau électriques. Dimensions des canalisations EF ECS : La vitesse d'écoulement de l'eau dans les tuyauteries sera limitée à : - 2,00 m/s en sol ou en extérieur (tranchée) - 1,50 m/s en local technique - 1,00 m/s en distribution intérieure terminale La détermination des sections de tuyauteries sera effectuée d'après le DTU (DTU P40-202) 2-1et 2-2. Dimensions des canalisations EU-EV : - Réseau EU EV Les réseaux seront déterminés selon la norme européenne NF EN 12056, en considérant les tuyaux à demi plein avec une pente minimale de 2 cm/m, sauf accord du Maître d Ouvrage. Le diamètre intérieur des branchements de vidange doit être au moins égal à celui des siphons qu'il reçoit. - Réseau EP Descentes et collecteurs «hors lot» Chauffage Conditions extérieures : Référence norme NF EN HIVER Température - 7 C Hygrométrie 90 % Zone climatique hiver H1a Température moyenne annuelle 11 C Température de non chauffage 16.5 C Compte-tenu des performances de l enveloppe thermique et de l inertie du bâtiment projeté. Conditions températures intérieures hiver : L'entrepreneur devra garantir les températures demandées, faute de quoi il procédera à ses frais aux aménagements nécessaires pour parvenir aux résultats requis. Local entretiens rangement 16 C Propharmacie et réserve propharmacie 20 C Locaux sanitaires 20 C Salles de consultations 20 C Salle d attente, accueil, circulation 20 C Salle de repos de personnel 20 C Bilan de puissance : Besoins maximum appelés pour -7 C extérieur : 19,5 kw (*)

9 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 8 (*) Prise en compte d une installation de ventilation double-flux haute efficacité (rendement minimum 89%) Besoins pièce par pièce en Watts : - Bureau polyvalent : - Sanitaire et sas sanitaire public : - Salle d attente : - Hall commun : - Pro pharmacie : - Secrétariat : - Circulation : - Réserve pro pharmacie : - Bureau de consultation : - Salle de repos du personnel : - Dégagement zone réservée au personnel : - Sanitaire du personnel : - Local entretien rangement : Caractéristique thermique du bâtiment : Dans le cadre de la Démarche HQE, les performances énergétiques du bâtiment devront être au minimum de 25% inférieures au référentiel de la RT 2012 en vigueur. Les caractéristiques du bâtiment sont définies par les plans de l'architecte ainsi que les CCTP des autres corps d'état. L'entreprise adjudicataire du présent lot devra donc se rapprocher des autres lots pour avoir tout renseignement utile. - Murs extérieurs : Ossature bois avec isolation LAINE DE ROCHE Epaisseur 145mm entre montants et 60mm toute surface Résistance = 5,86 m².deg//w. Coefficient U = 0.23 W/m².deg - Plancher bois : Isolation sur toute la surface du plancher, avec de la laine de roche 145mm dans caisson R 4.25m².K/W et billes de polystyrène sur 70mm λ W/m.K - Plafond intérieur : Isolation avec Laine minérale 200mm, R 5.00m²K/W - Plafond extérieur : Trilatte 175/195 Up 0.19W/m².k - Menuiseries : Alu double vitrage Uw 1.70 W/m².k Perte de charge hydraulique : Les calculs devront satisfaire simultanément aux critères de vitesse et de perte de charge ci-après. Les pertes de charge linéaires dans les canalisations de distribution chauffage n'excéderont pas la valeur moyenne de 18 mmce/m. Les vitesses maximales admises dans les tuyauteries de chauffage seront les suivantes : - ø 15/21 0,40 m/s

10 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 9 - ø 20/27 0,45 m/s - ø 26/34 0,55 m/s - ø 33/42 0,70 m/s - ø 40/49 0,75 m/s - ø 50/60 0,90 m/s Ventilation Taux de renouvellement d air Les débits d'air extraits seront conformes au «Règlement Sanitaire Départemental Type du 9 AOUT I978», dernière mise à jour. Valeur de retenue : 15 m³/h par personne. Niveaux sonores dans les locaux Les équipements du présent lot ne devront pas engendrer de niveaux sonores supérieurs aux valeurs suivantes : - Bureaux, salle d attente, secrétariat, circulation, salle du personnel : ISO 30 - Sanitaires ISO 35 La mesure acoustique sera effectuée à l'aide d'un sonomètre intégrateur à 1,50 m du sol et à au moins 1,20 m des parois verticales. Les mesures acoustiques des installations seront prises en charge et effectuées par le Maître d Ouvrage, après mise en service des équipements. Si les résultats obtenus ne donnent pas entière satisfaction, une seconde campagne de mesures devra être réalisée après intervention : ces essais seront à la charge de l entreprise. Niveaux sonores à l extérieur Les équipements du présent lot, et tout particulièrement les ventilateurs, ne devront pas engendrer de niveaux sonores supérieurs aux valeurs suivantes : Extérieur : Emergence admise de 5 db(a) de 7 h à 22 h Emergence admise de 3 db(a) de 22 h à 7 h Conformément au Code de Santé Publique (Chapitre 6, Art.R 48-1 à 5), modifié par le décret du 18 avril 1995, l'émergence est définie par la différence entre le niveau de bruit ambiant, comportant le bruit en cause, et celui du bruit résiduel. Les valeurs de 5 db(a) en période diurne et 3 db(a) en période nocturne sont augmentées d'un terme correctif fonction de la durée du bruit (Art. R.48-4). Les mesures de bruits sont effectuées selon la norme française NF S de décembre En cas de dépassement de ces valeurs, l'entreprise aura à sa charge la réalisation d'une protection anti-bruit (écran, caisson insonorisant, etc ) ou de toute autre solution permettant d'abaisser le niveau sonore des équipements, et ce, sans supplément de prix Étanchéité à l air Il appartient à l entreprise de réaliser toutes les étanchéités à l air nécessaire lors de la traversée de la membrane par ses ouvrages.

11 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page COORDINATION AVEC LES AUTRES CORPS D ETAT L'Entrepreneur doit assurer son intervention dans le respect du planning défini avec le pilote de l'opération. Il est tenu de remettre, dans les délais impartis, aux autres corps d'état, tous les documents nécessaires à l'exécution de leurs travaux, notamment: réservations, encombrement des matériels, etc. Il s'assurera aussi que les documents nécessaires à la réalisation de ses ouvrages lui sont transmis en temps utile, notamment pour les sujétions apportées par les prestations des autres corps d'état Limites de prestations avec le lot n 1 : Gros Œuvre VRD A la charge du présent lot n 9 de fournir au lot n 1 les réservations à prévoir de charge afin de lui permettre de prévoir tous les renforts nécessaires dans la maçonnerie. Les éventuels tirants métalliques sont à la charge du présent lot n 2. Scellement ou sabot de fixation à la charge du présent lot n Limites de prestations avec le lot n 2 : Charpente- ossature bois - bardage A la charge du présent lot n 9 de fournir au lot n 2 le plans des réservations dans le plancher bois à prévoir pour les évacuations, réalisés par le lot n NATURE ET ETABLISSEMENT DE LA PROPOSITION DE PRIX Comme indiquées en généralité les études techniques et les plans d exécutions sont à la charge de l entreprise qui les fournira à l Architecte, au bureau de contrôle et au coordonnateur SPS si besoin. L établissement du devis sera prévu afin d obtenir une réalisation conforme aux généralités décrites si avant et aux règlements DTU, normes... relatif aux travaux auquel elle se rattache. Le présent descriptif n est pas limitatif, il est indicatif du niveau de prestation demandé. Il appartient à l entreprise de faire toutes les études techniques nécessaires pour le respect de l exécution des plans et descriptifs. L entreprise a l obligation de chiffrer les dispositions prises et ayant une incidence financière en matière de sécurité et de protection de la santé, suivant les définitions du P.G.C. 9. DESCRIPTION DES OUVRAGES DE PLOMBERIE CHAUFFAGE Les ouvrages seront prévus suivant les dispositions indiquées sur les plans d Architecte. L entreprise prendra connaissance de toutes les sections indiquées sur les plans. Le projet ainsi défini constituera la solution de base à laquelle les entrepreneures devront impérativement répondre. Tous les prix des ouvrages comprendront implicitement toutes les sujétions incombant à son œuvre, (découpe, assemblages, ancrages, réservations, etc )

12 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page Installations de plomberie-sanitaires Alimentation générale eau potable Branchement d eau : L alimentation en eau potable du bâtiment sera réalisée depuis le réseau public en limite de propriété (compteur et vanne générale «hors marché»). Le branchement sera implanté dans un regard prévu au lot VRD. Localisation de l arrivée générale : local PAC. Equipements à installer dans le local technique : - vanne générale de barrage Dn 50, avec purge - clapet anti-pollution classe EA Dn 50 - nourrice de distribution avec vannes et repérage - attente Dn 15 pour remplissage réseau PAC L entreprise devra prévoir la fourniture d une analyse d eau selon DTU 60.1, ainsi que la désinfection des réseaux de distribution. Robinets de puisage : Nombre : 1 Localisation : Façade Est (voir plan) Robinet en laiton chromé avec organe de manœuvre «à clé» Pose en applique à une hauteur de 80 cm par rapport au sol Diamètre DN 15 Disconnecteur d extrémité type HA Prévoir une vanne d isolement type ¼ tour avec purge à l intérieur du bâtiment (départ sur collecteur). Tranchées : La réalisation des tranchées, compris sablon, grillage avertisseur et remblais, sont prévues au titre du lot VRD Distribution eau froide et eau chaude Nature des canalisations intérieures : - Tube cuivre écroui, pour les parcours en plinthe, gaines techniques ou faux-plafond. - Tube polyéthylène réticulé sous fourreau, pour les parcours encastrés le plancher bois L'utilisation de tubes en acier galvanisé ne sera pas autorisé pour ce projet Distribution EF/EC Le calcul des diamètres d'alimentation sera effectué suivant le DTU d'octobre La distribution se fera le plus discrètement possible (plinthe, encastré) et les tuyauteries resteront cependant accessibles. Répartition des circuits de distribution (voir plan).

13 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page local entretien rangement (départ vers sanitaires). Des vannes d'isolement ¼ de tour avec purge seront prévues : - en amont de chaque collecteur - sur chaque départ de canalisation en sol L ensemble des appareils sera alimenté en eau froide eau chaude Alimentations terminales Dans les locaux, les alimentations terminales se feront en plinthe ou encastrées dans les cloisons à la demande de l architecte. Elles seront réalisées soit en tube cuivre écroui pour les parcours apparents, soit en tube polyéthylène sous fourreaux pour les parcours encastrés. Les diamètres de raccordement individuel des appareils sanitaires seront les suivants : - réservoir WC ø 10/12 - lavabo individuel ø 10/12 - évier, poste d eau ø 12/14 - robinet de chasse sur WC ø 26/ Production d eau chaude sanitaire La production d'eau chaude sanitaire décentralisée sera assurée à l aide de chauffe-eau électriques, de gamme compacte murale, ayant les caractéristiques suivantes : - résistances blindées et isolation en mousse de polyuréthane expansé 0% CFC - thermostat à double fonction, régulation et sécurité - raccord diélectrique bi-métal - pression d'épreuve 12 bar, pression de service 6 bar - tension monophasée 230 V 50Hz + T Répartition et dimensionnement de chauffe-eau : - Partie gauche du bâtiment : Pour : 2 lavabos des sanitaires, 1 lavabo du bureau polyvalent : 15 l 1.60 kw sous évier dans meuble vasque bureau polyvalent. - Partie centrale du bâtiment : Pour : 1 lavabo du bureau de consultation : 15 l 1.60 kw sous évier dans meuble vasque. - Partie droite du bâtiment : Pour : 1 évier salle de repos, 1poste d eau local entretien, 1 lave mains sanitaire 50 l 1.20 kw mural dans placard local entretien. Un groupe de sécurité NFD ø15/21 sera prévu sur le raccordement hydraulique de chaque chauffe-eau. Les appareils seront équipés d'un sectionneur de proximité bi-polaire à la charge du présent lot. La vidange de chaque groupe de sécurité sera raccordée sur le réseau de vidange (écoulement visible) avec siphon. En sortie des ballons de stockage sera prévue l installation d un limiteur thermostatique (sécurité antibrûlure) ayant les caractéristiques suivantes : - marque WATTS Eurotherm gamme RLT ou techniquement équivalent

14 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 13 - corps laiton anticorrosion avec clapets anti-retour intégrés, bilame revêtu en Rilsan et visserie inox - pression maximale 10 bars - plage de réglage 25 à 60 C - débit 30 L/mn à 3 bars Evacuation eaux usées et eaux vannes Limites des prestations L intégralité du réseau d évacuation EU et EV «intérieur bâtiment» est à la charge du présent lot jusqu'aux attentes au sol du lot GROS-OEUVRE. Ce dernier prendra en charge les réseaux enterrés sous plancher bois. L entreprise titulaire du présent lot sera tenue de fournir en temps utile au lot GROS OEUVRE ses plans de réservations (attentes au sol) parfaitement cotés. L'ensemble des réseaux d'évacuation devra pouvoir être nettoyé par furetage. Il sera donc prévu des tampons hermétiques en nombre suffisant. Ceux-ci devront apparaître clairement sur les plans, afin de faciliter les opérations d'entretien Raccordement des appareils sanitaires Le raccordement des appareils sera réalisé en PVC cellulaire M1 (b-s1-d0), série évacuation, avec assemblage par collage. L'emploi de raccords d'évacuation est obligatoire (tés pied de biche). Un collecteur comportera toujours un té de dégorgement en tête. Les WC seront raccordés à l'aide de pipe à joint à lèvres en caoutchouc. Les diamètres intérieurs minimum de sortie des appareils jusqu'aux collecteurs seront conformes au DUT 60.11, à savoir : - WC ø 80 PVC ø lavabo, lave-mains ø 33 PVC ø 40 - éviers, poste d eau ø 33 PVC ø 40 Toutes les attentes au sol prévues par le lot GO seront en Dn Ventilations primaires Les réseaux de vidange EU-EV seront prolongés en ventilation primaire vers la toiture avec chapeau pare-pluie à fournir par le présent lot. La mise en place de clapets à membrane ne sera pas autorisée. Les fourreaux de traversée et les relevés d étanchéité ne sont pas à la charge du présent lot (voir lot COUVERTURE). Localisation des ventilations primaires : - sanitaires du public - sanitaires du personnel Appareils sanitaires Généralités

15 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 14 Les appareils sanitaires seront prévus en porcelaine vitrifiée de couleur blanche et aux normes NF. Ils seront installés avec tous leurs accessoires de pose et raccordements en eau froide, eau chaude et vidange. Le choix des appareils sera établi par le Maître d œuvre avant le commencement des travaux. La robinetterie sera de qualité robuste, label NF, classement E2 A2 U3. Environnement réglementaire : les équipements sanitaires devront répondre aux recommandations de l Annexe n 8 de la circulaire n DGUHC du 30 novembre 2007 relative à l accès des personnes handicapés au cadre bâti Spécifications techniques WC rehaussé suspendu : Localisation : Sanitaire du public Quantité : 1-1 Cuvette WC suspendu Bâti-support autoportant et réservoir dissimilé en gaine technique, aux caractéristiques suivants : - Cuvette suspendu en céramique NF, volume de chasse 6 litres, à sortie horizontale Ø120 et alimentation arrière Ø55, hauteur d installation 45 à 50cm «abattant inclus» par rapport au sol fini Accès handicapés. - Abattant double, forme anatomique, charnière acier inoxydable. - Réservoir de chasse «extra plat» (épaisseur 145mm) pour Montage encastré derrière une cloison légère : - Montage axé par rapport à la cuvette - Capacité 3/6litres - Isolation interne anti-condensation - Niveau acoustique 0 décibel à 3 bars - Robinet flotteur NF - Robinet d arrêt type 14 tour - Tube de chasse avec manchette de raccordement - Commande double-chasse à câble, hauteur de pose 1.30m maximum dans le cas de sanitaires handicapés - Accessibilité totale au mécanisme par la plaque de commande frontale - Entretoise de renfort, à l appui bas de la cuvette et autour des tiges filetées. - Remise en eau avec test d étanchéité. Les WC suspendus devront satisfaire aux tests de solidité. WC suspendu : Localisation : Sanitaire du personnel Quantité : 1ensemble. - 1 Cuvette WC suspendu Bâti-support autoportant et réservoir dissimilé en gaine technique, aux caractéristiques suivants : - Cuvette suspendu en céramique NF, volume de chasse 6 litres, à sortie horizontale Ø120 et alimentation arrière Ø55. - Abattant double, forme anatomique, charnière acier inoxydable. Marque PORCHER réf. P244501, JACOB DELAFON ou équivalent. - Réservoir de chasse «extra plat» (épaisseur 145mm) pour Montage encastré derrière une cloison légère : - Montage axé par rapport à la cuvette - Capacité 3/6litres

16 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 15 - Isolation interne anti-condensation - Niveau acoustique 0 décibel à 3 bars - Robinet flotteur NF - Robinet d arrêt type 14 tours - Tube de chasse avec manchette de raccordement - Commande double-chasse à câble, hauteur de pose 1.30m maximum dans le cas de sanitaires handicapés - Accessibilité totale au mécanisme par la plaque de commande frontale - Entretoise de renfort, à l appui bas de la cuvette et autour des tiges filetées. - Remise en eau avec test d étanchéité. Marque CLARA gamme Duetto ou techniquement équivalent. Les WC suspendus devront satisfaire aux tests de solidité. Lave mains PMR sanitaire : Localisation : Sanitaire public PMR Quantité : 1 ensemble. - 1 lave main autoportant en céramique, répondant à la norme PMR, dimensions 450x350cm, vidage avec siphon décalé et bonde à surverse. Hauteur de pose 85cm du sol fini, dégagement libre de partie basse sur une hauteur de 70cm, et une profondeur de 30cm. Marque Jacob Delafon réf : E1411, ou équivalent. - 1 robinetterie mitigeur temporisé, sur plage, avec réglage de température sur le volant poussoir. Fermeture automatique temporisée 20sec. Et d»bit 3litres/mn avec brise-jet à débit réglable. Limitation de température maximum et débit sont réglable par l extérieur sans démonter la cartouche, ni couper l eau. Corps en laiton massif chromé. Marque DELABIE, réf : Tempomix lavabo bonde hygiénique à grille concave, sans vis centrale, pour limiter la rétention d eau et les dépôts. Filetage 1»1/4. Résistant aux chocs chlorés et thermiques. Marque DELABIE CHAVONNET réf : 611 Lavabo PMR sas sanitaire : Localisation : sas du sanitaire public PMR Quantité : 1 ensemble. - 1 lavabo autoportant en céramique, répondant à la norme PMR, dimensions 700x665cm, vidage avec siphon décalé et bonde à surverse. Hauteur de pose 85cm du sol fini, dégagement libre de partie basse sur une hauteur de 70cm, et une profondeur de 30cm. Marque Jacob DeLafon Collectivité réf : E1980, ou équivalent. - 1 robinetterie mitigeur temporisé, sur plage, avec réglage de température sur le volant poussoir. Fermeture automatique temporisée 20sec. Et d»bit 3litres/mn avec brise-jet à débit réglable. Limitation de température maximum et débit sont réglable par l extérieur sans démonter la cartouche, ni couper l eau. Corps en laiton massif chromé. Marque DELABIE, réf : Tempomix lavabo

17 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 16-1 bonde hygiénique à grille concave, sans vis centrale, pour limiter la rétention d eau et les dépôts. Filetage 1»1/4. Résistant aux chocs chlorés et thermiques. Marque DELABIE CHAVONNET réf : 611 Lave mains sanitaire du personnel : Localisation : Sanitaire public du personnel Quantité : 1 ensemble. - 1 lave main autoportant en céramique, compact sans trop-plein. Dimensions 500x225cm, vidage avec siphon décalé et bonde à surverse. Hauteur de pose 85cm du sol fini. Marque Jacob Delafon réf : E4699, ou équivalent. - 1 robinetterie mitigeur temporisé, sur plage, avec réglage de température sur le volant poussoir. Fermeture automatique temporisée 20sec. Et d»bit 3litres/mn avec brise-jet à débit réglable. Limitation de température maximum et débit sont réglable par l extérieur sans démonter la cartouche, ni couper l eau. Corps en laiton massif chromé. Marque DELABIE, réf : Tempomix lavabo bonde hygiénique à grille concave, sans vis centrale, pour limiter la rétention d eau et les dépôts. Filetage 1»1/4. Résistant aux chocs chlorés et thermiques. Marque DELABIE CHAVONNET réf : 611 Lavabo pour plan vasque: Localisation : pour meuble vasque du bureau polyvalent et du bureau de consultation Quantité : 2 ensembles. - 1 vasque à encastrer par le dessus, en céramique. Dimensions 560x430cm, siphon en polypropylène, Marque Jacob Delafon réf : E1291, ou équivalent. - 1 robinetterie mitigeur de lavabo à équilibrage de pression, avec bec droit H 85, L 120 avec brisejet régulé. Cartouche céramique de pression et butée de limitation de température maximale préréglée. Corps en laiton chromé avec fixation renforcée par 2 tiges inox contre-écrous. Flexibles inox tressé. Avec commande par levier et vidage tirette. Marque DELABIE, réf : Sécuritherm réf : 2720LEP - 1 bonde hygiénique à grille concave, sans vis centrale, pour limiter la rétention d eau et les dépôts. Filetage 1»1/4. Résistant aux chocs chlorés et thermiques. Marque DELABIE CHAVONNET réf : 611 Vidoir mural: Localisation : local entretien rangement. Quantité : 1 ensemble.

18 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 17-1 vidoir mural en céramique, Dimensions 45*35cm, avec fixation mural par jeu de deux attaches en fonte, grille porte seau, bonde à grille, siphon démontable en laiton, Marque Jacob Delafon réf : E1899, ou équivalent. - 1 robinetterie mélangeur 2 trous mural, entraxe 150mm, raccord mural standard. Bec Ø 18 orientable. L 22. Débit 15l/mn. Croisillons métalliques chromés. Marque DELABIE réf :T544T2, ou équivalent. Kitchenette : Localisation : salle de repos du personnel. Quantité : 1 ensemble. - 1 kitchenette comprenant : - 1 plan de travail en inox, bord retombant de 30mm, angles soudés. - 1 cuve et 1 égouttoir, - Vidage avec bonde manuelle bouchon chaînette et siphon, - Plaque de cuisson 2 feux électriques. - 1 meuble en mélaniné blanc, 2 portes. - 1 réfrigérateur 55cm, 118 litres. Marque Franke, réf : Océane plus réf : , ou équivalent. - 1 mitigeur à bec, finition chromé, bec orientable à 360. Marque Franke, réf : , ou équivalence. Accessoires sanitaires : - 1 Barre de maintien pour cuvette WC handicapés, coudée avec angle de 135 dimensions 400x400mm, tube diamètre 32mm, inox bactériostatique poli brillant. Fixation invisible par 3 platines. Barre d appui fixée entre 0.70m et 0.80m du sol. Marque DELABIE, réf : 5082P, ou équivalent. Localisation : sanitaire handicapé Quantité : 1 unité. - 1 barre droite, diamètre 25mm, longueur 300mm, inox bactériostatique poli brillant. Fixation invisible par 2 platines. Marque DELABIE, réf : 5055P2, ou équivalent. Localisation : sanitaire handicapé, sur porte du sanitaire coté intérieur, et sur porte WC coté intérieur. Quantité : 2 unités. - 1 distributeur mural d essuie-mains enchevêtrés. Dimensions 450x270x130mm. Contenance 640 formats. Modèle anti vandalisme avec serrure et contrôle de niveau. Inox poli brillant, épaisseur 1mm. Marque DELABIE réf 6601 ou équivalent. Localisation : sanitaire handicapé, à côté des deux lavabos. Dans sanitaire du personnel Quantité : 3 unités

19 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 18-1 distributeur mural de savon liquide. Dimension 142x108x108mm, contenance 0.5litre. Pompe doseuse antigaspillage, antigoutte. Modèle antivandalisme avec serrure. Inox poli brillant, épaisseur de métal 1mm. Marque DELABIE réf :6580 ou équivalent. Localisation : sanitaire handicapé, à côté des deux lavabos. Dans sanitaire du personnel Quantité : 3 unités. - 1 patère porte vêtement en inox poli brillant et chromé. Tête diamètre 65mm, fixations invisible. Marque DELABIE réf 301, ou équivalent. Localisation : WC sanitaire handicapé,1 patère a 1.10m du sol, et 1 à 1.60m du sol. Sanitaire du personnel 1 patère a 1.60m du sol. Quantité : 3 unités - 1 miroir de toilette rectangulaire, épaisseur de 6mm, dimension 600*420, fixé par pates de fixations chromés. Marque DELABIE réf : 3450 ou équivalent. Localisation : dans le sanitaire handicapé, au-dessus des 2 lavabos. Dans le sanitaire du personnel, au-dessus du lave mains. Quantité : 3 unités. - Pot à balai WC, avec couvercle et balai. Modèle fort avec fixation murale et vis de blocage antivol. Dimensions Ø90mm, hauteur 340mm. Inox poli brillant. Epaisseur du corps 1.6mm. Marque DELABIE, réf : 4050P ou équivalent. Localisation : Dans wc handicapé. Dans le sanitaire du personnel. Quantité : 2 unités. - Distributeur de papier WC 2 rouleaux, dont 1 en réserve. Dimensions 220x115x115mm. Inox ploi brillant, épaisseur 1mm. Modèle antivandalisme avec serrure et contrôle de niveau. Fixation invisible. Marque DELABIE, réf : 1660 ou équivalent. Localisation : Dans wc handicapé. Quantité : 1 unité. - Porte papier WC à rouleau, modèle fort, dimensions 85x134x100mm, Inox poli brillant, épaisseur 1mm. Rouleau en bois. fixation invisible. Marque DELABIE réf : 565 ou équivalent. Localisation : Dans wc du personnel. Quantité : 1 unité Système combiné de Ventilation, Chauffage, Rafraîchissement Le système choisi est un système combiné de chauffage et ventilation permettant éventuellement d assurer le rafraîchissement, appelé pompe à chaleur sur air extrait ou double flux thermodynamique.

20 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page Conception générale de l installation Il s agit d un système de ventilation double flux fonctionnant de la façon suivante : - L air extrait fait l objet d une récupération statique sur échangeur haut rendement - Cet air sert aussi de source pour réchauffé l air neuf, selon le besoin thermique, grâce à une pompe à chaleur incorporée dans le caisson double flux. Le procédé permet de récupérer une part importante de chaleur transportée par l air vicié et de la transmettre à l air neuf. L air neuf ainsi préchauffé est soufflé au moyen de diffuseurs appropriés aménagé au-dessus des pièces principales Centrale Thermodynamique La centrale de ventilation double flux est équipée d un compresseur de faible puissance et de deux moteurs «microwatt» à commutation électronique. Elle demeure ainsi peu énergivore. La centrale est placée de préférence dans le volume chauffé. Elle aspire l air vicié dans les pièces techniques et souffle l air neuf dans le plénum dynamique des pièces principales. La centrale est équipée d un pressostat différentiel permettant de détecter l encrassement des filtres. Localisation : dans les combles, dans la partie centrale au-dessus de la réserve propharmacie Réseau Les réseaux sont dimensionnés pour acheminer l air sans bruit dans les pièces. Les gaines sont isolées (double peau). Localisation : dans le plémum Réglage et équilibrage des débits En amont des diffuseurs, le caisson de répartition des gaines d insufflation est équipé de manchons régulateurs de débit pour obtenir un bon équilibrage de l installation pour chacune des pièces. Ce dispositif doit rester accessible. Dans le cas d une option de rafraichissement par «free cooling», les manchons régulateurs seront équipés de by-pass commandés par la régulation Régulation Une régulation de type «loi d air» commande la centrale en fonction des températures extérieure et intérieures Dimensionnement et appoints de chauffage L entreprise devra confirmer les débits de ventilation suivants :

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ Monneren le 03/12/2014 Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ REAMENAGEMENT DES LOCAUX RDC ET R+4 METZ LOT N 8 CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU

Plus en détail

LOT N 9 Plomberie Sanitaires

LOT N 9 Plomberie Sanitaires MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CCTP & devis estimatif LOT N 9 Plomberie Sanitaires COMMUNE DE NEUCHATEL URTIERE CONSTRUCTION D UNE MAIRIE Objet du marché : Construction d une Mairie 2eme Appel d offres 05.2013

Plus en détail

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE L Entrepreneur : Le Maître

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Monneren le 04 avril 2014 Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Agrandissement et réhabilitation de la mairie COLLIGNY LOT N 08 VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD CONSTRUCTION D UNE PLATEFORME BOIS ENERGIE 41 250 BRACIEUX Lot n 08 Sanitaires, MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence de Romorantin

Plus en détail

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE LOT N 8 : PLOMBERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer construction d'une maison d'habitation impasse de la Vague 85340 Olonne-sur-Mer MAITRE D'OUVRAGE Allain Stéphane M. et Mme impasse des Vagues 85340 Olonne-sur-Mer ARCHITECTE : Deschamp Frédéric 9 Quai

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS BP 112-85000 LA ROCHE SR YON Bureau d Etudes Techniques tous fluides F i l i a l e d u g r o u p e A R E A Tél. 02 51 37 48 88 - Fax 02 51 62 22 07 areaelr.bet@orange.fr / www.areaetudes.net MAITRE D OVRAGE

Plus en détail

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON LOCAUX VESTIAIRES- SANITAIRES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES LOT N 2 : STRUCTURE MODULAIRE Le 28 août 2014 GÉNÉRALITÉS Le présent Cahier des Clauses

Plus en détail

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - Fourniture et pose d éviers 2 bacs

Plus en détail

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE Roger Cadiergues MémoCad ns03.a LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE SOMMAIRE ns03.1. Le cadre DTU plomberie ns03.2. Le cadre du DTU 60.1 actuel ns03.3. L application du DTU 60.1 actuel ns03.4. Le cadre du DTU

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY CONSTRUCTION D UN GROUPE SCOLAIRE A PROVENCHERES SUR MEUSE DECOMPOSITION GLOBALE ET FORFAITAIRE LOT N 9 : «PLOMBERIE SANITAIRE» MAITRE D ŒUVRE S.I.C.A.H.R DE L AUBE BUREAU

Plus en détail

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION AMENAGEMENT D UNE SALLE DE REUNION ASSOCIATIVE PLACE DU 1 ER MAI 63200 MENETROL LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION Dossier Projet CM/FP N 12-10-6681 Maître d ouvrage MAIRIE Maître d œuvre Xavier

Plus en détail

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS LOT N 05: PLOMBERIE SANITAIRE - VENTILATION - PRO FEVRIER 2013 1 GENERALITES ADMINISTRATIVES I.01) Objet du présent descriptif:

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE LOT N 013 CLOISON AMMOVIBLE mardi 20 octobre 2009 1/6 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons

Plus en détail

A- CLASSEMENT DE L ETABLISSEMENT Il s agit d un établissement de Type U «Etablissement de soins sans hébergement»

A- CLASSEMENT DE L ETABLISSEMENT Il s agit d un établissement de Type U «Etablissement de soins sans hébergement» MAITRE D OUVRAGE COMMUNAUTE DE COMMUNES DES PLAINES ET VALLEES DUNOISES Mairie de Donnemain Saint Mamès 28200 Donnemain Saint Mamès Objet : Permis de construire «POLE SANTE D EQUILIBRE» Construction d

Plus en détail

LOT n 08 - PLOMBERIE. Vestiaires football DREUIL 08/ 1

LOT n 08 - PLOMBERIE. Vestiaires football DREUIL 08/ 1 LOT n 08 - PLOMBERIE Vestiaires football DREUIL 08/ 1 SOMMAIRE 08. 00 - GENERALITES - 08. 01 - Références aux normes - 08. 02 - Echantillons et modèles - 08. 03 - Diamètre des canalisations et réseaux

Plus en détail

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie Thierry Gallauziaux David Fedullo La plomberie Deuxième édition 2010 Sommaire Sommaire Les bases de la plomberie Les matières synthétiques...16 Les dangers du gaz et de l eau...16 La plomberie...9 L eau...10

Plus en détail

Table des matières générale 1)

Table des matières générale 1) 1) page 1 1) 0 CLAUSES COMMUNES Chap. 1 Clauses communes à tous les lots 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications communes à tous les lots 1 PLOMBERIE INSTALLATIONS SANITAIRES

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 05 Plâtrerie - Isolation Maîtrise

Plus en détail

AMENAGEMENT BUREAUX 3 CM

AMENAGEMENT BUREAUX 3 CM AMENAGEMENT BUREAUX 3 CM CHAUFFAGE PLOMBERIE - VENTILATION Maître d ouvrage COMMUNAUTE DE COMMUNE DU CANTON DE MONTLUEL 85 avenue Pierre COMORECHE 01120 MONTLU Tél : Maître d œuvre CAP ARCHITECTURE 441

Plus en détail

Plomberie sanitaires

Plomberie sanitaires EXTENSION DE L ECOLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 7 Plomberie sanitaires JEAN-YVES IMBERT ARCHITECTE D.P.L.G. INNOPARC - AVENUE MARC SEGUIN BP 434 07 004 PRIVAS TELEPHONE 04-75-65-82-72

Plus en détail

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS 6.1 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES 6.1.1 Généralités Les présentes prescriptions techniques particulières au lot doublages-cloisons sèches,

Plus en détail

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES BEG ROHU 56510 SAINT PIERRE QUIBERON RENOVATION DES VESTIAIRES-SANITAIRES CADRE DE DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE C.D.P.G.F. LOT N 7 PLOMBERIE

Plus en détail

Isoler les gaines techniques

Isoler les gaines techniques ROCKplak - rockcalm est un complexe isolé en laine de roche mono densité rigide collé à 2 parements en plaque de plâtre 12,5 mm hydrofugé à bords amincis. ROCKCALM est un panneau de laine de roche mono

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR Limiance Dimensions extérieures : 2206 X 1667 mm (habillage extérieur compris, hors prestation hva-concept) Largeur porte : 830 mm Surface utile : 2,95 m² Poids : 920 kg (+/- 5 %) Présentation avec finition

Plus en détail

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE Affaire n E2124 Page 1 CNRS HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE A 07/2010 Emission originale BL BL INDICE DATE OBJET REDIGE VERIFIE JJ/MM/AA REVISIONS DU DOCUMENT Affaire n

Plus en détail

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes.

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes. Préambule et domaine d'application Le présent document a été créé dans le but pour permettre le dimensionnement des installations de plomberie sanitaire. C'est un document de synthèse, Il reprend partiellement

Plus en détail

FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER

FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ CHOISIR CHEMINÉES POUR PLUS DE PERFORMANCE > Les conduits Poujoulat sont ronds,

Plus en détail

REALISATION D UN BLOC SANITAIRE PARKING DU VEYRET. Mairie Annexe COMMUNE DE PORT LEUCATE 11370 DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CCTP

REALISATION D UN BLOC SANITAIRE PARKING DU VEYRET. Mairie Annexe COMMUNE DE PORT LEUCATE 11370 DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CCTP COMMUNE DE LEUCATE 11 370 REALISATION D UN BLOC SANITAIRE PARKING DU VEYRET Mairie Annexe COMMUNE DE PORT LEUCATE 11370 NOV 2013 PIECES ECRITES MAITRISE D OUVRAGE Commune de LEUCATE Hôtel de Ville 11370

Plus en détail

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 Du Code des Marchés Publics CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P FOURNITURE

Plus en détail

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS 4.A. OBJET DES TRAVAUX Les travaux prévus au présent lot concernent tous les ouvrages de Menuiseries extérieures, intérieures et de faux plafonds,

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Le présent document a pour objet la définition des ouvrages à réaliser et les fournitures à mettre en oeuvre pour l'exécution du lot

Le présent document a pour objet la définition des ouvrages à réaliser et les fournitures à mettre en oeuvre pour l'exécution du lot CCTP DPGF LOT 08 CHAUFFAGE / PLOMBERIE / VMC..1 / 15 I - GENERALITES Le présent document a pour objet la définition des ouvrages à réaliser et les fournitures à mettre en oeuvre pour l'exécution du lot

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR REHABILITATION DU BATIMENT 33 SITE DE LA GAILLARDE VILLE DE MONTPELLIER C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR ZAC de Tournezy 23 rue Nelson Mandela 34070 Montpellier Tél. 04.99.52.81.40 Fax. 04.99.52.81.49

Plus en détail

COMMUNE DE PONTLEVOY «Réhabilitation et extension d un immeuble à usage de boulangerie» 4 rue du Colonel FILLOUX 41 400 PONTLEVOY

COMMUNE DE PONTLEVOY «Réhabilitation et extension d un immeuble à usage de boulangerie» 4 rue du Colonel FILLOUX 41 400 PONTLEVOY COMMNE DE PONTLEVOY «Réhabilitation et extension d un immeuble à usage de boulangerie» 4 rue du Colonel FILLOX 41 400 PONTLEVOY Lot n 07 PLOMBERIE SANITAIRE Société d Architecture BOITTE 10, rue de la

Plus en détail

Ballons. et bouteilles. ballons

Ballons. et bouteilles. ballons Ballons Bouteilles de mélange / Ballons tampon... 26 à 27 Ballons : - Stockeurs chauffage... 28 - Stockeurs & échangeur E.C.S.... 29 à 30 - Stockeurs E.C.S... 3 Résistances et réchauffeurs... 32 Bouteilles

Plus en détail

CCTP 07.TVX.02 Page N 1

CCTP 07.TVX.02 Page N 1 CCTP 07.TVX.02 Page N 1 SOMMAIRE A EXPOSE GENERAL DE L OPERATION A.01 OPERATION Page : 3 A.02 INTERVENANTS Page : 3 A.03 DOCUMENTS REMIS Page : 3 B GENERALITES TOUS CORPS D ETAT B.01 OBJET DU C.C.T.P.

Plus en détail

Systèmes de ventilation double flux CWL

Systèmes de ventilation double flux CWL Economie d énergie et respect de l environnement de série Systèmes de ventilation double flux CWL CWL 180 : jusqu à 180 m 3 /h CWL 300 : jusqu à 300 m 3 /h avec ou sans bypass CWL 400 : jusqu à 400 m 3

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 09 Plomberie sanitaire Maîtrise

Plus en détail

CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières

CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières solutions ciblées pour des espaces toujours aux normes LYCÉE JEAN MOULIN Réfection des toilettes de l'internat Bât C CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot n MAÎTRE D'OUVRAGE LYCÉE JEAN MOULIN

Plus en détail

COMMUNE DE SELLES SAINT DENIS REHABILITATION ET REMISE AUX NORMES D UNE BOUCHERIE- CHARCUTERIE 41 300 SELLES SAINT DENIS

COMMUNE DE SELLES SAINT DENIS REHABILITATION ET REMISE AUX NORMES D UNE BOUCHERIE- CHARCUTERIE 41 300 SELLES SAINT DENIS COMMUNE DE SELLES SAINT DENIS REHABILITATION ET REMISE AUX NORMES D UNE BOUCHERIE- CHARCUTERIE 41 300 SELLES SAINT DENIS Lot n 03 Menuiseries Aluminium - Serrurerie Sté d ARCHITECTURE BOITTE Agence de

Plus en détail

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS SCI CAMOZZI MOULIOT C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS LOT N 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES LOT 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES 1 04 MENUISERIE BOIS Sommaire 04

Plus en détail

4 PLOMBERIE/SANITAIRE CHAUFFAGE

4 PLOMBERIE/SANITAIRE CHAUFFAGE Réhabilitation du préau des Capucins Salle des associations / Commune de Cazères 31220 Page 1 sur 7 Préau des Capucins - Mairie de Cazères Mai 2012 LOT N 4 : PLOMBERIE/SANITAIRE - CHAUFFAGE C A B I N E

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

Produits spécifiques. Produits spécifiques. équipements inox. robinetterie de service. robinetterie de fontaine. enrouleur et lave-four

Produits spécifiques. Produits spécifiques. équipements inox. robinetterie de service. robinetterie de fontaine. enrouleur et lave-four équipements inox 60 robinetterie de service 62 robinetterie de fontaine 63 enrouleur et lave-four 64 59 / équipements INOX Résistance et endurance élevées : matériau en Inox résistant et incassable, adapté

Plus en détail

Commune de SAINT LEONARD - 88650

Commune de SAINT LEONARD - 88650 Commune de SAINT LEONARD - 88650 ------------------------------------------------------------------------ PROJET D EXTENSION DU CENTRE DE SECOURS & CREATION DE GARAGES COMMUNAUX ------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12. 1406-TIS T Session 2014

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12. 1406-TIS T Session 2014 DOSSIER Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12 1 Synoptique de principe Chaufferie 8 7 5 2 6 3 4 Durée : 4h Coefficient : 3 Page 2 / 12 Plan d implantation Conduits de ventilation et de chauffage. Durée

Plus en détail

EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS

EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS MAITRE D OUVRAGE VILLE DE PERONNE-EN EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS CONSTRUCTION D UNE SALLE MULTI-ACTIVITE Rue de l Eglise MAITRES D ŒUVRES ARCHITECTE Sarl ARCHILILLE - Agence d'architecture 211, rue Jean

Plus en détail

Géothermie CIAT : Ageo et Ageo caleo. Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient Ageo. une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur

Géothermie CIAT : Ageo et Ageo caleo. Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient Ageo. une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur 16 pompes à chaleur de 7 à 36 Géothermie CIAT : Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient et caleo une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur Nouveau design Haute température pour la rénovation

Plus en détail

FOYER - INSERT - POÊLE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER

FOYER - INSERT - POÊLE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER FOYER - INSERT - POÊLE - CUISINIÈRE GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ CHOISIR POUJOULAT POUR PLUS DE PERFORMANCE POUR L AVENIR > Les conduits Poujoulat sont ronds,

Plus en détail

Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire Edition décembre 2007

Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire Edition décembre 2007 Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire 1. But et objet Une série d'aides à l'application a été créée afin de faciliter la mise en œuvre des législations cantonales en matière

Plus en détail

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010 SOLUTIONS D EAU CHAUDE SANITAIRE En 2010, le marché de l ECS en France représente 2 195 257 ballons ECS de différentes technologies. Dans ce marché global qui était en baisse de 1,8 %, les solutions ENR

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 10 Chauffage gaz - VMC Maîtrise

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE

CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE 1 CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE PROJET DE CONSTRUCTION D UN BATIMENT ADMINISTRATIF Avenue Sadi Carnot 07500 GUILHERAND GRANGES DECOMPOSITION

Plus en détail

Plomberie. Chauffe eau Chauffe eau 15L sur évier Code Désignation Photo. Pièces détachées SAV-002-I 1/10. Chauffe eau électrique 15 L Sous évier

Plomberie. Chauffe eau Chauffe eau 15L sur évier Code Désignation Photo. Pièces détachées SAV-002-I 1/10. Chauffe eau électrique 15 L Sous évier 1/10 Chauffe eau Chauffe eau 15L sur évier PL06-0023 Chauffe eau électrique 15 L Sur évier PL06-0051 Support chauffe eaux 15 L Chauffe eau 15L sous évier PL06-0036 Chauffe eau électrique 15 L Sous évier

Plus en détail

Aménagement d'un point Multi-services

Aménagement d'un point Multi-services 1 MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Aménagement d'un point Multi-services (marché n 10.054 T) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) LOT N 2 SERRURERIE 2 SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE... 3 1.1

Plus en détail

CLAPET ÉQUILIBREUR DE PRESSION

CLAPET ÉQUILIBREUR DE PRESSION CLAPET ÉQUILIBREUR DE PRESSION NOUVELLE GÉNÉRATION BÂTIMENT SANITAIRE ENVIRONNEMENT SOLUTIONS SANITAIRE Le sanitaire, spécialité historique de Nicoll, a fait de la marque la référence dans le monde de

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE. MAIRIE DE MOISSON 34 route de Lavacourt 78840 MOISSON

MAITRE D OUVRAGE. MAIRIE DE MOISSON 34 route de Lavacourt 78840 MOISSON MAITRE D OUVRAGE MAIRIE DE MOISSON 34 route de Lavacourt 78840 MOISSON CREATION D UN GITE COMMUNAL ETUDE DE PROJET CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT N 5 PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

Plus en détail

DEPARTEMENT DU FINISTERE COMMUNE DE PLOBANNALEC (29740) 10, rue du Bourrelier CONSTRUCTION D UNE MAISON PASSIVE MAITRE D'OUVRAGE

DEPARTEMENT DU FINISTERE COMMUNE DE PLOBANNALEC (29740) 10, rue du Bourrelier CONSTRUCTION D UNE MAISON PASSIVE MAITRE D'OUVRAGE DEPARTEMENT DU FINISTERE COMMUNE DE PLOBANNALEC (29740) 10, rue du Bourrelier CONSTRUCTION D UNE MAISON PASSIVE MAITRE D'OUVRAGE Melle CLEMENT et M. LE PAPE Lionel 6, rue du Bourrelier 29740 PLOBANNALEC

Plus en détail

ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE

ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE ETAPE 1 LE PLAN DE TRAVAIL 1.a Repères Repères Mettez en place provisoirement le plan de travail et tracez au crayon effaçable deux repères qui correspondent

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PLOMBERIE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PLOMBERIE VILLE DE GUIPAVAS 2 9 4 9 0 G U I P A V A S AMENAGEMENT D UN GARAGE EN UNE SALLE D ENQUETES + CREATION D UN POINT D EAU EXTERIEUR (BATIMENT A) A LA GENDARMERIE DE GUIPAVAS (Rue de Paris) Maître d ouvrage

Plus en détail

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare + de 800 photos pour vous guider pas à pas Robert Longechal La plomberie La maison du sol au plafond J installe Je pose Je change Je répare Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de

Plus en détail

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires Infos pratiques Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique La production d eau chaude instantanée concerne principalement les chaudières murales à gaz. Lors d un

Plus en détail

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 08 PLOMBERIE/SANITAIRES

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 08 PLOMBERIE/SANITAIRES Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 08 PLOMBERIE/SANITAIRES MAITRE D'OUVRAGE : MSA ARDECHE DROME LOIRE 29, rue Frédéric Chopin, 26000 Valence Tél : 04 75 75 88

Plus en détail

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES collecteurs solaires 9.1 11.2008 F I C H E T E C H N I Q U E plus de produit AVANTAGES POUR L INSTALLATION ET L'ENTRETIEN COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES Le collecteur solaire CS 25

Plus en détail

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41 1 S 31 1S 41 Domaines d application La cloison simple peau FERMACELL est une cloison de type distributif, non portante. Elle trouve son domaine d'application privilégié dans les cloisonnements pour la

Plus en détail

LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 ÉTENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS NORMES... 3

Plus en détail

TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS SANITAIRES

TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS SANITAIRES TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS SANITAIRES Le titre professionnel de : INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS SANITAIRES1 niveau V (code NSF : 233 s) se compose de deux

Plus en détail

Lot n 3 : PLOMBERIE / SANITAIRE / CHAUFFAGE / VMC

Lot n 3 : PLOMBERIE / SANITAIRE / CHAUFFAGE / VMC Lot n 3 : PLOMBERIE / SANITAIRE / CHAUFFAGE / VMC 1 / Généralités 1.1 Préambule L'entrepreneur devra prendre connaissance de l'ensemble du C.C.T.P. et en particulier : - Des dispositions applicables à

Plus en détail

à la fonction remplie par la pièce. AMP 1200 est un système de ventilation décentralisée d'applications. AMP 1200 est une centrale

à la fonction remplie par la pièce. AMP 1200 est un système de ventilation décentralisée d'applications. AMP 1200 est une centrale 68 NOMBREUSES POSSIBILITÉS OFFERTES PAR AMP 1 69 INFORMATION PRODUIT AMP 1 Avec un Airmaster vous ne choisissez pas seulement une solution d'avenir durable - mais PLEINS FEUX SUR LA FONCTIONNALITÉ ET LE

Plus en détail

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Le présent marché a pour objet la réhabilitation électrique. Une précédente consultation inclus les travaux peintures

Plus en détail

SCI SAPHIR. Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer»

SCI SAPHIR. Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer» Département de la Gironde SCI SAPHIR 7 Allée de la Chapelle 33115 LE PYLA SUR MER Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer» Architecte Maître d'œuvre BET Structure BET Fluides

Plus en détail

CONSTRUCTION D UNE SALLE MULTISPORTS SAINTE MAURE

CONSTRUCTION D UNE SALLE MULTISPORTS SAINTE MAURE MAÎTRE D OUVRAGE : MAÎTRE D OUVRAGE DELEGUE : Société Immobilière d Aménagement du Barsuraubois et de l Aube 7 rue Jean-Louis DELAPORTE 10000 TROYES NATURE DE L OPERATION : CONSTRUCTION D UNE SALLE MULTISPORTS

Plus en détail

LOT N 4 - CHAUFFAGE - PLOMBERIE

LOT N 4 - CHAUFFAGE - PLOMBERIE SELARL D'ARCHITECTURE AGENCE JP ESNAULT 49 RUE GAMBETTA - BP 80218 28203 CHATEAUDUN CEDEX Tél. : 0237453604 Fax. : 0237459652 Dossier n 132012 GITE DE GROUPE DE LA VALLEE DE L'AIGRE 31, Rue Porte Dunoise

Plus en détail

La plomberie en PER, PVC et MULTICOUCHE

La plomberie en PER, PVC et MULTICOUCHE Thierry Gallauziaux - David Fedullo La plomberie en PER, PVC et MULTICOUCHE Groupe Eyrolles, 2011, IS 978-2-212-13206-9 EYROLLES La plomberie en PER, PVC et multicouche Sommaire Les plastiques... 6...

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises

Dossier de Consultation des Entreprises CCTP LOT 09 : PLATRERIE ISOLATION Dossier de Consultation des Entreprises AVRIL 2009 MODIFICATION JUILLET 2009 09-007.PRO.CCTP.24.04.2009 Plâtrerie - Isolation - 1 / 12 9 LOT 09 PLATRERIE ISOLATION 9.1

Plus en détail

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé 600/150-750/200-1000/220-1500/300 V 1.3 SOMMAIRE 1 Description du dispositif... 3 1.1 Série type... 3 1.2 Protection du

Plus en détail

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire 1. Coordonnées du demandeur Nom du demandeur Adresse de l installation Rue : N :. Code Postal : Commune : Age du bâtiment : - plus de 5 ans - moins de 5 ans 2. 2. Coordonnées de l installateur agréé 1

Plus en détail

COMMUNE DE TRAVAILLAN RESTRUCTURATION ET EXTENSION DES ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES DE LA COMMUNE DE TRAVAILLAN DANS LE VAUCLUSE (84).

COMMUNE DE TRAVAILLAN RESTRUCTURATION ET EXTENSION DES ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES DE LA COMMUNE DE TRAVAILLAN DANS LE VAUCLUSE (84). COMMUNE DE TRAVAILLAN RESTRUCTURATION ET EXTENSION DES ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES DE LA COMMUNE DE TRAVAILLAN DANS LE VAUCLUSE (84). CCTP LOT N 4: PLOMBERIE SANITAIRE Maître d œuvre Olivier FOULQUIER

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques 8/FR www.caleffi.com Groupes de transfert pour installations solaires Copyright Caleffi Séries 8 9 MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE Fonction Avertissements Gamme de produits Caractéristiques

Plus en détail

HALLE DES SPORTS SERRURERIE. EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS. Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS

HALLE DES SPORTS SERRURERIE. EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS. Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS HALLE DES SPORTS EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS LOT N 07 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES SERRURERIE 1 VRD

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

A.E.B. Livret d'apprentissage. 3 Plomberie Sanitaire. 4 Finitions Décoration. 1 Aménagement 2 Electricité

A.E.B. Livret d'apprentissage. 3 Plomberie Sanitaire. 4 Finitions Décoration. 1 Aménagement 2 Electricité Livret d'apprentissage A.E.B. 1 Aménagement 2 Electricité 3 Plomberie Sanitaire 4 Finitions Décoration 31 - Créer un réseau d évacuation eaux usées et eaux vannes 32 - Créer un réseau d alimentation 33

Plus en détail