Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie"

Transcription

1 Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Contexte de la fistule obstétricale Situation en Mauritanie Progrès au niveau Pays/ Mise en œuvre Défis pour les années à venir Quelques questions à savoir sur la fistule obstétricale Les partenaires d exécution Contexte de la fistule obstétricale La fistule obstétricale est une lésion résultant de l'accouchement qui a été relativement négligée, malgré son impact destructeur sur la vie des adolescentes et des femmes. Elle est généralement causée par un travail prolongé et difficile, parfois de plusieurs jours, sans intervention obstétrique pratiquée en temps voulu, généralement une césarienne, pour mettre fin aux pressions excessives exercées par le fœtus sur l'organisme de la femme. Les effets sont souvent dévastateurs : le bébé meurt dans la plupart des cas et la femme souffre d'une incontinence chronique. Incapable de contrôler l'écoulement de l'urine ou l'excrétion des matières fécales, elle est souvent abandonnée par son mari et sa propre famille, voire bannie de sa communauté. Un travail bloqué sans assistance obstétricale peut durer de six à sept jours, bien qu'en général le fœtus meure après deux ou trois jours. Durant ce travail prolongé,

2 les tissus mous du bassin sont compressés contre la tête descendante du bébé et l'os pelvien de la mère. Le manque d'écoulement de sang entraîne la mort des tissus, qui crée une fistule ou trou entre le vagin et la vessie de la mère, ou entre le rectum, ou les deux. Le résultat est une fuite chronique d'urine et/ou de matières fécales. La fistule survient lorsque des soins obstétriques d urgence ne sont pas dispensés à temps aux femmes qui développent des complications lors de l accouchement. Les femmes qui vivent dans des zones rurales avec un accès limité aux soins médicaux, sont particulièrement en danger. La fistule fait fonction de révélateur qui permet de repérer les carences des services de santé féminine en matière de reproduction, en particulier à l'égard des membres les plus pauvres et les plus vulnérables de la société. La fistule obstétricale demeure un problème de santé publique caché parce qu elle affecte les membres les plus marginalisés de la population, des filles et des femmes pauvres, jeunes, souvent analphabètes dans les régions les plus reculées et surtout rurales. Nous pouvons lutter contre les fistules obstétricales en: repoussant l âge de la première grossesse; mettant fin aux pratiques traditionnelles préjudiciables; et permettant d avoir accès en temps voulu à des soins obstétricaux. En 2003, grâce au renforcement du partenariat à l échelle mondiale, l UNFPA et ses partenaires ont lancé la Campagne Mondiale pour éliminer les Fistules (www.endfistula.org) qui a pour but de contribuer à mettre en place dans les pays concernés les moyens préventifs et de prise en charge des femmes vivant avec une fistule obstétricale. Cette campagne place la lutte contre les fistules obstétricales dans le cadre plus large de la Santé de la Reproduction et spécifiquement de la Maternité à Moindre Risque. Elle s articule autour de trois axes stratégiques : la prévention: la prise en charge en charge chirurgicale la réinsertion ou la réintégration sociale Situation en Mauritanie : La situation de la fistule obstétricale est peu documentée d une manière générale dans les pays en développement et en particulier en Mauritanie. En Mauritanie, le taux de mortalité maternelle est de 626 pour naissances vivantes et celui de la mortalité néonatale est de 46 pour 1000 naissances vivantes selon les données de l enquête MICS 2011, faisant que le pays n'échappe pas à ce fléau. On estime que plus de 2 millions de femmes vivent actuellement avec une fistule obstétricale dans le monde, la plupart en Afrique et en Asie du Sud. Selon l OMS, on enregistre à nouveaux cas chaque année et on estime qu en Afrique de l Ouest, 1-2 cas de fistules obstétricales survient pour 1000

3 accouchements. Cette prévalence serait donc d'environ de 153 à 306 nouveaux cas par an. Face à ce véritable drame humain et social, avec l'appui du bureau pays, la Mauritanie s est engagée en 2005 à lutter contre les fistules obstétricales à travers le Programme National de santé de la reproduction avec la mise en place de la stratégie nationale pour l élimination des fistules obstétricales qui vise à : (1) réduire l incidence de la fistule obstétricale (2) assurer une prise en charge globale et adéquate des femmes porteuses de fistules obstétricales. Progrès au niveau Pays/ Mise en oeuvre: La réparation chirurgicale des fistules obstétricales a été longtemps assurée en collaboration avec l'ong française Equilibre et Populations avec en moyenne une à deux missions par an. Cette collaboration a permis à un renforcement des capacités au niveau national. Ces efforts ont permis entre autre de: d'équiper trois structures de prise en charge (www.globalfistulamap.org) de renforcer les capacités techniques des prestataires et acteurs intervenant dans la prise en charge: 5 chirurgiens urologues 15 chirurgiens régionaux et gynécologues au niveau national 18 sages-femmes et des infirmiers de bloc ont été formés au respectivement au diagnostic et à la prise en charge des fistules obstétricales Les ONGs de la société civile en gestion axée sur les résultats pour mieux accompagner les patientes souffrantes des fistules obstétricales dans la prise en charge et la réinsertion sociale. Assurer la réparation chirurgicale d environ 250 à 300 cas Défis pour les années à venir : Faiblesse des ressources financières destinées officiellement à la prise en charge et à la réinsertion de femmes souffrantes de fistules obstétricales Faiblesse du partenariat autour de la lutte contre les fistules obstétricales Insuffisance d unités de prise en charge Insuffisance de personnel formé dans la prise en charge des fistules obstétricales Absence d un centre d hébergement opérationnel Le manque de continuité des activités de prise en charge des fistules obstétricales. Insuffisance de la collecte des données sur les fistules obstétricales Faiblesse de la prévalence contraceptive (11.4% selon MICS 2011); Faiblesse du taux de couverture des CPNs en milieu rural 50,5 % Faiblesse du taux des accouchements assistés 67% par un personnel qualifiés Insuffisances des actions de promotion de la santé de la reproduction au niveau communautaire et des ménages La promotion de la pratique sage-femme Quelques questions à savoir sur la fistule obstétricale :

4 1- Qu est-ce que la fistule obstétricale? La fistule est une perforation de la paroi du vagin qui le met en communication avec la vessie et/ou le rectum. 2- Quels sont les différents types? Il existe différentes formes de fistules dont la plus fréquente est la communication entre: - La vessie et le vagin on parle de fistule vésico-vaginale (FVV) - Le rectum et le vagin on parle de fistule recto-vésico-vaginale (FRV) - le rectum, la vessie et le vagin: on parle de fistule recto-vésico-vaginale (FRVV) 3- Comment elle se manifeste? Elle se manifeste essentiellement par une perte incontrôlée d urine et/ou de selles avec des odeurs répudiantes et désagréables. 4- Comment survient une fistule fistules obstétricale? Quand l accouchement se déroule sans assistance qualifiée et le plus souvent à domicile Quand l accouchement dure plus de 72 heures Quand l enfant n arrive pas à sortir Quand il y a arrêt des contractions Quand il y a blocage de la tête de l enfant dans le bassin 5- Les facteurs favorisants? L accès limité à des services de santé reproductive, La pauvreté, la malnutrition, le mariage et les grossesses précoces sont les causes fondamentales. 6- Quelles sont les conséquences des fistules obstétricales? Les infections urinaires ascendantes menaçant gravement la vie de la patiente par l insuffisance rénale La mauvaise odeur qui fait que la patiente s isole et est rejetée souvent par la communauté. 7- Facteurs de risque : Quelles sont les femmes les plus exposées? Les femmes jeunes, pauvres et illettrées Les femmes de petite taille La jeune femme au premier accouchement (primipare et primigeste) Les femmes âgées lors du dernier accouchement et a fait plusieurs accouchements (les grandes multipares) 8- Comment éviter les fistules obstétricales? Faire 4 consultations prénatales (CPNs) lors d une grossesse Accoucher sous assistance médicale En cas de perte d urine après accouchement, consulter le centre de santé ou l hôpital de plus proche 9- Peut-on traiter les fistules obstétricales et guérir de la fistule obstétricale? Oui, en consultant très tôt dans une structure sanitaire 10- Cout de la prise en charge: 405 Dollars pour redonner l'espoir d une femme et d une famille toute entière :

5 300 S permettent d'assurer la réparation chirurgicale d'un cas de fistule 250 $ pour financer le transport aller- retours, l alimentation et une activité génératrice de revenu (AGR) pour la réinsertion sociale Les partenaires d exécution : Association Mauritanienne d Urologie Association des sages-femmes de Mauritanie Association des femmes volontaires du développement Le centre Hospitalier Mère et Enfants Le Centre Hospitalier régional de Kiffa L Association des Mauritanienne de Gynécologie Obstétrique

La problématique des grossesses non-désirées et situation des filles mères en Afrique et dans le monde Projet de rapport

La problématique des grossesses non-désirées et situation des filles mères en Afrique et dans le monde Projet de rapport Document n 16 La problématique des grossesses non-désirées et situation des filles mères en Afrique et dans le monde Projet de rapport Présenté par Mme Mariam Marie Gisèle Guigma/Diasso, députée (Burkina

Plus en détail

PLAN MONDIAL CONTRE LE DIABÈTE 2011-2021 FÉDÉRATION INTERNATIONALE DU DIABÈTE

PLAN MONDIAL CONTRE LE DIABÈTE 2011-2021 FÉDÉRATION INTERNATIONALE DU DIABÈTE PLAN MONDIAL CONTRE LE DIABÈTE 2011-2021 FÉDÉRATION INTERNATIONALE DU DIABÈTE «La prévention et le traitement du diabète sont efficaces et rentables» (OMS, 2005) La prévention du diabète et de ses complications

Plus en détail

LA SITUATION DES ENFANTS DANS LE MONDE 2008. La survie de l enfant

LA SITUATION DES ENFANTS DANS LE MONDE 2008. La survie de l enfant LA SITUATION DES ENFANTS DANS LE MONDE 2008 La survie de l enfant LA SITUATION DES ENFANTS DANS LE MONDE 2008 Remerciements Ce rapport a été réalisé avec les conseils et contributions de nombreuses personnes,

Plus en détail

Cibler la pauvreté et l inégalité entre les genres pour améliorer la santé maternelle

Cibler la pauvreté et l inégalité entre les genres pour améliorer la santé maternelle Cibler la pauvreté et l inégalité entre les genres pour améliorer la santé maternelle Synthèse 2è Conférence Internationale 7 9 juin 2010, Washington, DC Women Deliver 588 Broadway, Suite 503 New York,

Plus en détail

notamment de la filière alimentaire, pour améliorer l action du PAM en matière de nutrition. Des discussions initiales ont été tenues avec des ONG

notamment de la filière alimentaire, pour améliorer l action du PAM en matière de nutrition. Des discussions initiales ont été tenues avec des ONG WFP! " #! "$" Nos connaissances sur la faim et la nutrition ont fortement évolué au cours des dix dernières années. Des données scientifiques récentes ont montré qu il n existe qu un créneau restreint

Plus en détail

asdf Deuxième Assemblée mondiale sur le vieillissement Madrid (Espagne) 8-12 avril 2002 madrid

asdf Deuxième Assemblée mondiale sur le vieillissement Madrid (Espagne) 8-12 avril 2002 madrid Madrid (Espagne) 8-12 avril 2002 Promouvoir la santé et le bien-être des personnes âgées : actif «Nous sommes témoins d une révolution silencieuse qui bien au-delà de la sphère démographique a des incidences

Plus en détail

Education pour Tous d ici 2015

Education pour Tous d ici 2015 A N A L Y S E d e l I E Education pour Tous d ici 2015 La réponse de l Internationale de l Education au Rapport mondial de suivi 2008 Développer la protection et l éducation de la petite enfance Rendre

Plus en détail

Donnons sa chance à chaque nouveau-né de l Afrique

Donnons sa chance à chaque nouveau-né de l Afrique Donnons sa chance à chaque nouveau-né de l Afrique Résumé analytique Messages de Donnons sa chance à chaque nouveau-né de l Afrique 1. Chaque année en Afrique subsaharienne, 1,6 millions de bébés meurent

Plus en détail

Donnons sa chance à chaque nouveau-né de l'afrique

Donnons sa chance à chaque nouveau-né de l'afrique Donnons sa chance à chaque nouveau-né de l'afrique Soins néonatals en Afrique : Données pratiques, soutien programmatique et de politiques Chaque année, au moins 1,16 million de nouveau-nés meurent en

Plus en détail

Fiches d information sur la protection de l enfant

Fiches d information sur la protection de l enfant Fiches d information sur la protection de l enfant Qu est-ce que la protection de l enfant? La protection de l enfant, les OMD et la Déclaration du Millénaire La violence à l égard des enfants Protéger

Plus en détail

Un foyer, c est l espoir Stratégie de logement du Nouveau-Brunswick

Un foyer, c est l espoir Stratégie de logement du Nouveau-Brunswick Un foyer, c est l espoir Stratégie de logement du Nouveau-Brunswick Société d habitation du Nouveau-Brunswick Ministère du développement social CNB7140 Un foyer, c est l espoir Stratégie de logement du

Plus en détail

Prévention. Etat des lieux. des grossesses non désirées. dans trois départements. Collection «Les études du réseau des ORS»

Prévention. Etat des lieux. des grossesses non désirées. dans trois départements. Collection «Les études du réseau des ORS» F N O R S 62 boulevard Garibaldi 75015 PARIS Tél 01 56 58 52 40 - fax 01 56 58 52 41 Mail info@fnors.org ORS d Ile-de-France, de Picardie et de Rhône-Alpes Prévention des grossesses non désirées dans trois

Plus en détail

3 The Millennium Development Goals: Report 2010. Objectifs du Millénaire pour le développement Rapport 2014. asdf NATIONS UNIES

3 The Millennium Development Goals: Report 2010. Objectifs du Millénaire pour le développement Rapport 2014. asdf NATIONS UNIES 3 The Millennium Development Goals: Report 2010 Objectifs du Millénaire pour le développement Rapport 2014 asdf NATIONS UNIES Le présent rapport est fondé sur un ensemble de données compilées par le Groupe

Plus en détail

Dans une liberté plus grande : développement, sécurité et respect des droits de l homme pour tous

Dans une liberté plus grande : développement, sécurité et respect des droits de l homme pour tous Nations Unies A/59/2005* Assemblée générale Distr. générale 24 mars 2005 Français Original: anglais Cinquante-neuvième session Points 45 et 55 de l ordre du jour Application et suivi intégrés et coordonnés

Plus en détail

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES MAI 2008 POLITIQUE D EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES 1. LE CONTEXTE L égalité entre les femmes et les hommes est une condition essentielle au développement

Plus en détail

DES ADOLESCENTS ET DES JEUNES EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE

DES ADOLESCENTS ET DES JEUNES EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE RAPPORT SUR LE STATUT DES ADOLESCENTS ET DES JEUNES EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE Possibilités et Enjeux RAPPORT SUR LE STATUT DES ADOLESCENTS ET DES JEUNES EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE Possibilités et Enjeux

Plus en détail

Déclaration et Programme d action de Beijing 1

Déclaration et Programme d action de Beijing 1 Déclaration et Programme d action de Beijing 1 La quatrième Conférence mondiale sur les femmes, S étant réunie à Beijing du 4 au 15 septembre 1995, 1. Adopte la Déclaration et le Programme d action de

Plus en détail

LES ENFANTS D HAÏTI : DEUX ANS APRÈS. Qu est-ce qui change? Qui participe au changement?

LES ENFANTS D HAÏTI : DEUX ANS APRÈS. Qu est-ce qui change? Qui participe au changement? LES ENFANTS D HAÏTI : DEUX ANS APRÈS Qu est-ce qui change? Qui participe au changement? Children of Haiti: Two Years After What is changing? Who is making the change? 1 Avant-propos Sa ou plante se sa

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE COMMENCE PAR L ÉDUCATION. Comment l éducation peut contribuer à la réalisation des objectifs proposés pour l après 2015

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE COMMENCE PAR L ÉDUCATION. Comment l éducation peut contribuer à la réalisation des objectifs proposés pour l après 2015 LE DÉVELOPPEMENT DURABLE COMMENCE PAR L ÉDUCATION Comment l éducation peut contribuer à la réalisation des objectifs proposés pour l après 2015 UNESCO/Karel Prinsloo/ARETE «L éducation est un droit fondamental

Plus en détail

Savoir pour Sauver. Avec des conseils sur : Quatrième édition. La diarrhée Le paludisme Le VIH/SIDA La protection de l enfance

Savoir pour Sauver. Avec des conseils sur : Quatrième édition. La diarrhée Le paludisme Le VIH/SIDA La protection de l enfance Savoir pour Sauver Quatrième édition Avec des conseils sur : La maternité sans risques et la santé du nouveau-né Le développement et l apprentissage du jeune enfant L allaitement maternel La nutrition

Plus en détail

RESUME DOCUMENT DE STRATEGIE NATIONALE DE LUTTE CONTRE LES VIOLENCES BASEES SUR LE GENRE

RESUME DOCUMENT DE STRATEGIE NATIONALE DE LUTTE CONTRE LES VIOLENCES BASEES SUR LE GENRE REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union - Discipline Travail -------------------------- MINISTERE DE LA SOLIDARITE, DE LA FAMILLE, DE LA FEMME ET DE L ENFANT RESUME DOCUMENT DE STRATEGIE NATIONALE DE LUTTE CONTRE

Plus en détail

LA SITUATION DES ENFANTS DANS LE MONDE 2009. La santé maternelle et néonatale

LA SITUATION DES ENFANTS DANS LE MONDE 2009. La santé maternelle et néonatale LA SITUATION DES ENFANTS DANS LE MONDE 2009 La santé maternelle et néonatale Le Fonds des Nations Unies pour l enfance (UNICEF) Décembre 2008 Une autorisation est nécessaire pour publier quelque partie

Plus en détail

La santé, un droit pour TOUS!

La santé, un droit pour TOUS! La santé, un droit pour TOUS! vision et recommandations Solidarité Mondiale mène la campagne La santé, un droit pour tous avec les Mutualités chrétiennes, Altéo, le CIEP, Jeunesse & Santé et l UCP. Sommaire

Plus en détail

Grossesse non désirée et avortement provoqué au Burkina Faso. causes et conséquences

Grossesse non désirée et avortement provoqué au Burkina Faso. causes et conséquences Grossesse non désirée et avortement provoqué au Burkina Faso causes et conséquences Grossesse non désirée et avortement provoqué au Burkina Faso: causes et conséquences Akinrinola Bankole Rubina Hussain

Plus en détail

NOTE STRATEGIQUE EGALITE DES DROITS ET DES CHANCES ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

NOTE STRATEGIQUE EGALITE DES DROITS ET DES CHANCES ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES SERVICE PUBLIC FEDERAL AFFAIRES ETRANGERES, COMMERCE EXTERIEUR ET COOPERATION AU DEVELOPPEMENT NOTE STRATEGIQUE EGALITE DES DROITS ET DES CHANCES ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DIRECTION GENERALE DE LA

Plus en détail

SYSTEME DES NATIONS UNIES AU BURKINA FASO PLAN CADRE DES NATIONS UNIES POUR L AIDE AU DEVELOPPEMENT UNDAF 2011 2015

SYSTEME DES NATIONS UNIES AU BURKINA FASO PLAN CADRE DES NATIONS UNIES POUR L AIDE AU DEVELOPPEMENT UNDAF 2011 2015 SYSTEME DES NATIONS UNIES AU BURKINA FASO PLAN CADRE DES NATIONS UNIES POUR L AIDE AU DEVELOPPEMENT UNDAF 2011 2015 26 Mars 2010 AVANT PROPOS Au cours de ces dernières décennies, le Burkina Faso a incontestablement

Plus en détail

L Initiative mondiale pour l éducation avant tout UNE INITIATIVE DU SECRETAIRE GENERAL DE L ORGANISATION DES NATIONS UNIES

L Initiative mondiale pour l éducation avant tout UNE INITIATIVE DU SECRETAIRE GENERAL DE L ORGANISATION DES NATIONS UNIES L Initiative mondiale pour l éducation avant tout UNE INITIATIVE DU SECRETAIRE GENERAL DE L ORGANISATION DES NATIONS UNIES L INITIATIVE MONDIALE POUR L ÉDUCATION AVANT TOUT L initiative du Secrétaire général

Plus en détail

Plan d action 2008-2013 pour la Stratégie mondiale de lutte contre les maladies non transmissibles

Plan d action 2008-2013 pour la Stratégie mondiale de lutte contre les maladies non transmissibles tabagisme Œuvrer en partenariat pour lutter contre les quatre maladies non transmissibles maladies cardio-vasculaires, diabète, cancers, affections respiratoires chroniques et les quatre facteurs de risque

Plus en détail