CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE. Publié par : Le Directeur général Date de révision : mai 1998 Original : anglais EQUIPEMENTS SOUS PRESSION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE. Publié par : Le Directeur général Date de révision : mai 1998 Original : anglais EQUIPEMENTS SOUS PRESSION"

Transcription

1 CERN CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE EDMS D 2 Rev.2 Publié par : Le Directeur général Date de révision : mai 1998 Original : anglais EQUIPEMENTS SOUS PRESSION 1 BASE JURIDIQUE Le présent Code est publié en application du document SAPOCO/42 qui définit la politique du CERN en matière de sécurité. Il est destiné à toute personne concernée par l'une des activités énumérées au chapitre 2 ci-dessous. 2 OBJET Le présent Code s'applique à la conception, à la fabrication, aux essais, à l'installation et à l'utilisation sur le domaine du CERN de tous les équipements sous pression, à l'exception des équipements ne contenant que de l'eau froide à la pression domestique ou de l'eau de refroidissement. 3 DEFINITIONS Est considéré comme un équipement sous pression tout ensemble constitué de réservoirs, de conduites, d'accessoires de sécurité et sous pression non soumis à l'action de la flamme, et qui est ou peut être exposé à une pression interne supérieure à 0,5 bar. Les équipements sous pression comprennent également des éléments fixés à des parties sous pression, comme des brides, des buses, des raccords, des oreilles de levage, etc. La pression de calcul d'un équipement est la pression maximum admissible à laquelle cet équipement doit fonctionner fiablement dans les conditions de service les plus défavorables. Dans le présent Code, pression est pris au sens de pression relative (manométrique). 4 EQUIPEMENTS SOUS PRESSION 4.1 Généralités Les équipements sous pression du commerce (équipements industriels) doivent être conformes à la Directive européenne 97/23/CE (Rapprochement des législations des Etats membres relatives aux équipements sous pression) et livrés au CERN avec les certificats d'essai et de conformité CE appropriés (marque "CE") (voir également l'instruction de sécurité N 42, Les bouteilles de gaz comprimés).

2 2 EDMS Les projets relatifs à des équipements sous pression spéciaux destinés à être utilisés au CERN devront être soumis à l'approbation de TIS (voir 4.2). TIS devra évaluer la conception et vérifier que ces équipements sous pression spéciaux soient également conformes aux règles et normes applicables, afin de garantir un degré de sécurité comparable à celui de la Directive européenne 97/23/CE. En ce qui concerne les codes et normes de construction pour les équipements sous pression spéciaux, on respectera les principes suivants: i) pour les équipements sous pression conçus au CERN, on appliquera le Code français CODAP pour leur conception, leur construction et leurs essais, indépendamment du lieu où la construction est effectuée; ii) iii) pour les équipements sous pression destinés à être utilisés au CERN mais conçus et construits à l'extérieur du CERN, on appliquera soit le Code français CODAP, soit les Codes et les Normes applicables à la construction des équipements sous pression dans l'un des Etats membres de la CE pour leur conception, leur construction et leurs essais. Les autres codes de construction ne pourront être utilisés qu'avec l'accord préalable de TIS. La conception des équipements sous pression ne sera confiée qu'à des personnes ayant les compétences techniques requises et connaissant les règles de sécurité et les normes de construction applicables à ces équipements. Il appartient au chef de projet concerné de s'assurer que les personnes chargées de la conception des équipements sous pression possèdent les qualifications requises. Tous les équipements sous pression destinés à recevoir des fluides inflammables devront être conformes au Code de sécurité G du CERN (Manuel de sécurité CERN - Gaz inflammables). Les équipements sous pression devront être équipés d'une plaque d'identification non réutilisable, indiquant leurs caractéristiques pertinentes en français ou en anglais. Les équipements sous pression contenant des substances dangereuses seront repérés suivant les prescriptions du Code de sécurité chimique B du CERN. Les équipements sous pression seront identifiés par un numéro donné par TIS. Un dossier contenant tous les documents concernant les équipements sous pression utilisés au CERN sera transmis à TIS qui le conservera. 4.2 Approbation de TIS concernant les équipements sous pression Tous les projets relatifs à la construction d'équipements sous pression spéciaux destinés à être utilisés au CERN devront être soumis à l'approbation de TIS. A cet effet, TIS devra recevoir un DOSSIER TECHNIQUE en français ou en anglais qui contiendra :

3 3 EDMS les spécifications techniques - le choix du matériel à utiliser - les conditions et procédures d'installation et d'utilisation des équipements - les calculs de conception - un jeu complet de dessins - les inspections et contrôles de sécurité et les contrôles de qualité prévus - une description des dispositifs de sécurité prévus (voir 4.3). Dans le cas i) du 4.1, le DOSSIER TECHNIQUE devra être préparé par le responsable technique du projet au CERN. L'approbation de TIS devra être obtenue avant l'envoi de l'appel d'offres ou avant la commande de la construction aux ateliers du CERN. Dans le cas ii) du 4.1, le DOSSIER TECHNIQUE sera généralement préparé par l'entreprise ou l'organisme extérieur au CERN qui a été chargé de la conception et/ou de la construction des équipements sous pression. Il appartient au responsable CERN de la liaison technique avec le concepteur ou le constructeur de veiller à ce que le DOSSIER TECHNIQUE soit soumis à TIS en temps utile. La construction des équipements sous pression ne pourra commencer qu'après l'approbation par TIS du DOSSIER TECHNIQUE. Pour les équipements sous pression spéciaux ou en cas de problèmes imprévus pendant la construction d'un équipement sous pression, TIS pourra demander, dans chaque cas, des mesures de sécurité complémentaires. L'utilisation d'équipements sous pression pour des applications différentes de ce qui était prévu initialement nécessite l'approbation de TIS. Les modifications ou réparations d'équipements sous pression nécessitent l'approbation de TIS. Les réservoirs sous vide pouvant présenter un risque pour le personnel ou l'environnement (implosion) devront être soumis à TIS pour approbation. 4.3 Dispositifs de sécurité * Les équipements sous pression doivent être protégés par au moins un limiteur de pression. Celui-ci doit être conçu de manière que les sautes de pression momentanées ne dépassent pas de plus de 10% la pression maximum admissible. Aucun système de fermeture ne doit être installé entre l'équipement sous pression et le dispositif de sécurité ou à la sortie de ce dernier. Deux dispositifs de sécurité peuvent être installés sur une vanne à trois voies. Avant la mise en service de tout équipement sous pression (neuf, d'occasion ou en location), tous les dispositifs de sécurité doivent être vérifiés par TIS. L'air, ainsi que les gaz non toxiques et inflammables, peuvent être évacués dans l'air ambiant, à condition qu'il n'existe pas de risque d'asphyxie. Les gaz toxiques ou présentant un risque d'asphyxie seront évacués par un système, soumis à l'agrément de TIS, à l'extérieur du bâtiment. Les liquides polluants seront transvasés dans un réservoir de stockage approprié. * Voir aussi l'instruction de Sécurité IS 19/Rev: Dispositifs de sécurité pour réservoirs à pression.

4 4 EDMS L'espace vide d'isolement des cryostats et lignes cryogéniques sera protégé contre les surpressions accidentelles par un dispositif de sécurité réglé à 0,5 bar. 4.4 Essais de pression Chaque nouvel équipement sous pression doit subir un essai de pression hydraulique avant sa mise en service. Les essais pneumatiques sont subordonnés à l'autorisation de TIS. Les pressions d'essai seront les suivantes : 1,5 fois la pression de calcul pour les essais hydrauliques 1,25 fois la pression de calcul pour les essais pneumatiques. TIS peut fixer des conditions d'essai différentes pour les équipements sous pression spéciaux. Les essais de pression au CERN seront organisés par le propriétaire de l'équipement et réalisés en présence des personnes responsables de l'équipement et d'un membre de TIS qui établira les certificats d'essai. Les équipements sous pression construits à l'extérieur du CERN seront essayés chez le constructeur sous la surveillance d'un organisme agréé du pays où l'équipement est construit, et les certificats d'essai pertinents seront établis et transmis à TIS par cet organisme. A titre exceptionnel, TIS pourra remplacer un organisme agréé pour la surveillance d'essais de pression à l'extérieur du CERN. Dans ce cas, le contractant doit vérifier que les essais proposés, essais pneumatiques par exemple, sont conformes à la réglementation de son pays. Les essais de pression doivent être renouvelés après: tout transport d'un équipement sous pression, toute réparation ou modification d'un équipement sous pression, dix ans, cinq ans pour les équipements sous pression contenant des fluides corrosifs, les inspections périodiques de sécurité (voir 4.5), lorsque TIS le juge nécessaire. Les renouvellements d'essais sur les équipements sous pression seront effectués en présence des personnes responsables des équipements et d'un membre de TIS qui établira les certificats d'essai. Les renouvellements d'essais sur les équipements sous pression du commerce, en particulier les extincteurs d'incendie, seront normalement effectués par le constructeur. 4.5 Inspections périodiques de sécurité Les équipements sous pression et les dispositifs de sécurité correspondants doivent être inspectés et contrôlés par TIS tous les trois ans. A cette occasion, les conditions de fonctionnement des équipements seront également examinées.

5 5 EDMS Les équipements sous pression inutilisés depuis plus de deux ans seront inspectés avant leur réutilisation. Les soupapes de sécurité seront normalement retarées par TIS tous les deux ans. Les disques de rupture seront remplacés tous les deux ans. Les demandes de dérogation à ces règles doivent être discutées avec TIS et obtenir son approbation. 4.6 Utilisation Pour garantir la sécurité de fonctionnement des équipements sous pression, les superviseurs devront fournir aux opérateurs (utilisateurs) des instructions et une formation appropriées. Les opérateurs (utilisateurs) doivent s'assurer que tous les équipements sous pression et dispositifs de sécurité sont correctement entretenus. 4.7 Entretien L'entretien des équipements sous pression doit être confié uniquement à un personnel expérimenté (personnel du CERN ou d'entreprise) qui doit être agréé par TIS. Lorsqu'il est nécessaire de pénétrer à l'intérieur d'un réservoir à pression pour une raison quelconque, on doit respecter scrupuleusement la réglementation du Code de sécurité A4 du CERN (Espaces confinés). La division responsable d'un réservoir à pression doit tenir un registre dans lequel seront consignés tous les comptes rendus d'entretien et/ou toutes les modifications effectuées. 4.8 Incidents ou accidents Tout incident en rapport avec un équipement sous pression ou toute détérioration de cet équipement doivent être immédiatement signalés à TIS, qui décidera des mesures à prendre (voir aussi Code de sécurité A2, Déclaration des accidents). 4.9 Mise hors service TIS devra être systématiquement informé lorsqu'un équipement sous pression doit être retiré du service. Il est rigoureusement interdit de modifier ou de neutraliser un dispositif de sécurité, de changer son étalonnage ou d'apporter des modifications au système de sécurité en général. 5 CANALISATIONS SOUS PRESSION Les canalisations sous pression doivent également être conformes à la Directive européenne 97/23/CE et doivent être conçues, construites et essayées selon la réglementation suivante :

6 6 EDMS "Recommandation pour étude, construction et montage des installations de tuyauterie", établie par le Comité européen de la chaudronnerie et de la tuyauterie (CECT) et publiée par le Syndicat national de la chaudronnerie, de la tôlerie et de la tuyauterie industrielle, Maison de la mécanique, rue Louis Blanc, F Courbevoie. Les procédures pour les essais non destructifs (par rayons X) de soudures sur des canalisations sous pression sont définies dans le document TIS/GS/CM/IR/ Toutes les nouvelles conduites devront être essayées selon les prescriptions du 4.4 du présent Code. Toutefois, les conduites d'eau froide aux pressions domestiques et les conduites d'eau de refroidissement seront essayées par leur utilisateur sous leur seule responsabilité. Les conduites souples devront avoir un coefficient de sécurité d'au moins 3 par rapport à leur pression d'éclatement. Les canalisations sous pression visibles seront repérées selon le code couleurs défini dans le Code de sécurité A3 du CERN, Couleurs et signes de sécurité. 6. SOUDAGE Tous les soudeurs travaillant sur des équipements sous pression (réservoirs et canalisations) doivent être en possession d'un certificat valide d'aptitude de soudeur pour le travail à exécuter, délivré par un organisme officiel. Les certificats ou des copies de ceux-ci seront remis à TIS. En outre, chaque soudeur appelé à travailler sur le domaine du CERN devra se soumettre à un examen surveillé par TIS (voir document TIS/GS/IR/94-01, Qualifications des soudeurs pour les travaux de soudure sur tuyauteries et réservoirs à pression ou à vide au CERN). Pour les équipements sous pression qui sont construits à l'extérieur du CERN, le constructeur devra fournir à TIS les informations suivantes sur les soudages : produits de soudage (baguette d'apport et matériau de base), procédures de soudage, qualifications de soudage, identification du soudeur, résultats des essais destructifs et non destructifs.

CODE DE SECURITE RELATIF A L'ELECTRICITE

CODE DE SECURITE RELATIF A L'ELECTRICITE CERN 1 Edms 335725 CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE C1 Publié par : Le Directeur général Date de révision: 1990 Original: français/french CODE DE SECURITE RELATIF A L'ELECTRICITE ELECTRICAL SAFETY CODE CODE

Plus en détail

INSTRUCTION DE SÉCURITÉ SAFETY INSTRUCTION Ayant force d obligation selon SAPOCO/42

INSTRUCTION DE SÉCURITÉ SAFETY INSTRUCTION Ayant force d obligation selon SAPOCO/42 CERN INSTRUCTION DE SÉCURITÉ SAFETY INSTRUCTION Ayant force d obligation selon SAPOCO/42 Edms 335813 TIS IS 48 Publié par : TIS/GS Date de Publication : juin 2001 Original : Anglais PREVENTION DES INCENDIES

Plus en détail

1 les récipients à air ou gaz d éclairage comprimés faisant partie de l équipement du matériel roulant des chemins de fer;

1 les récipients à air ou gaz d éclairage comprimés faisant partie de l équipement du matériel roulant des chemins de fer; ORDONNANCE 56/AE du 13 mai 1936 relative aux conditions auxquelles doivent satisfaire les récipients destinés à contenir des gaz liquéfiés, comprimés ou dissous. Champ d application Art. 1er. Les prescriptions

Plus en détail

Cadenassage. Université McGill. Gestion et développement des installations Services universitaires

Cadenassage. Université McGill. Gestion et développement des installations Services universitaires Cadenassage Université McGill Gestion et développement des installations Services universitaires 1010, rue Sherbrooke Ouest, 10 e étage Montréal (Québec) H3A 2R7 Mise à jour : septembre 2012 OBJECTIFS

Plus en détail

Contrôle des installations nucléaires de base Centre du CEA de Saclay Inspection n 2003-47002 du 4 décembre 2003 «Equipements sous pression»

Contrôle des installations nucléaires de base Centre du CEA de Saclay Inspection n 2003-47002 du 4 décembre 2003 «Equipements sous pression» DIRECTION REGIONALE DE L INDUSTRIE, DE LA RECHERCHE ET DE L ENVIRONNEMENT D'ILE-DE-FRANCE Division d'orléans DSNR-Orl/PG/MCL/0847/03 L:\CLAS_SIT\SACLAY\07vds03\INS_2003_47002.doc Orléans, le 18 décembre

Plus en détail

D 1 SAFETY CODE CODE DE SECURITE. Rev. Publication date: January 1997 EQUIPEMENTS DE LEVAGE LIFTING EQUIPMENT --- CERN

D 1 SAFETY CODE CODE DE SECURITE. Rev. Publication date: January 1997 EQUIPEMENTS DE LEVAGE LIFTING EQUIPMENT --- CERN CERN SAFETY CODE CODE DE SECURITE Edms 335726 D 1 Rev. Publication date: January 1997 EQUIPEMENTS DE LEVAGE --- LIFTING EQUIPMENT Ce code annule et remplace le Code D1 publié en 1988 This code annuls and

Plus en détail

Code de Construction des Générateurs de vapeur, d eau surchauffée et à fluide thermique

Code de Construction des Générateurs de vapeur, d eau surchauffée et à fluide thermique COVAP 2003 Code de Construction des Générateurs de vapeur, d eau surchauffée et à fluide thermique Révision Mars 2004 Révision Mai 2004 SYNDICAT NATIONAL DE LA CHAUDRONNERIE, TOLERIE ET MAINTENANCE INDUSTRIELLE

Plus en détail

PROFIL DE L ANALYSE DES COMPÉTENCES MONTEUR/MONTEUSE DE TUYAUX DE VAPEUR COMPÉTENCES

PROFIL DE L ANALYSE DES COMPÉTENCES MONTEUR/MONTEUSE DE TUYAUX DE VAPEUR COMPÉTENCES SE PROTÉGER ET PROTÉGER LES AUTRES Savoir reconnaître, interpréter et appliquer les lois, codes, règlements, porter, ajuster, utiliser et entretenir et les vêtements de protection personnelle Reconnaître

Plus en détail

Plan d'épargne d'entreprise du Groupe «COMMISSARIAT A I'ÉNERGIE ATOMIQUE»

Plan d'épargne d'entreprise du Groupe «COMMISSARIAT A I'ÉNERGIE ATOMIQUE» Plan d'épargne d'entreprise du Groupe «COMMISSARIAT A I'ÉNERGIE ATOMIQUE» en application de l'ordonnance 86-113,4 du 21 octobre 1986 modifiée par les lois n 87-416 du 17 juin 1987, n 90-1002 du 7 novembre

Plus en détail

Ordonnance relative au transport des marchandises dangereuses par route (SDR) Modifications et commentaires

Ordonnance relative au transport des marchandises dangereuses par route (SDR) Modifications et commentaires Ordonnance relative au transport des marchandises dangereuses par route (SDR) Annexe 1 Modifications et commentaires 1.1.3 Exemptions 1.1.3.1 Exemptions liées à la nature de l opération de transport 1.1.3.1.1

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL. Art. R. 231-61.- Au sens de la présente section, on entend par :

CODE DU TRAVAIL. Art. R. 231-61.- Au sens de la présente section, on entend par : CODE DU TRAVAIL Art. R. 231-60.- La présente section fixe les règles particulières de prévention et de protection des travailleurs contre les risques résultant d'une exposition à des agents biologiques.

Plus en détail

Sachez stocker 9. Règlement sur les systèmes de stockage de produits pétroliers et de produits apparentés

Sachez stocker 9. Règlement sur les systèmes de stockage de produits pétroliers et de produits apparentés Règlement sur les systèmes de stockage de produits pétroliers et de produits apparentés Mise hors service et enlèvement des systèmes En vertu du nouveau Règlement sur les systèmes de stockage de produits

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES AQUAP «EXPLOITATION DES CHAUDIERES SANS PRESENCE HUMAINE PERMANENTE» Journée du 15 mars 2007 1

CAHIER DES CHARGES AQUAP «EXPLOITATION DES CHAUDIERES SANS PRESENCE HUMAINE PERMANENTE» Journée du 15 mars 2007 1 CAHIER DES CHARGES AQUAP «EXPLOITATION DES CHAUDIERES SANS PRESENCE HUMAINE PERMANENTE» Journée du 15 mars 2007 1 SOMMAIRE Historique Contexte réglementaire Situation actuelle Enjeux du CDC Contenu du

Plus en détail

ANAC - RAM 20 PARTIE 2 LISTE DES PAGES EFFECTIVES

ANAC - RAM 20 PARTIE 2 LISTE DES PAGES EFFECTIVES Page: LPE 1 de 1 LISTE DES PAGES EFFECTIVES Chapitre Page Nº d Edition Date d Edition Nº de Révision Date de Révision LPE 1 01 Déc.2007 01 Fév. 2011 ER 1 01 Déc.2007 01 Fév. 2011 LA 1 01 Déc.2007 01 Fév.

Plus en détail

ISM-ATEX Installation Service Maintenance en ATEX Version 7.0 Décembre 2014 REGLEMENT QUALITE DE CERTIFICATION

ISM-ATEX Installation Service Maintenance en ATEX Version 7.0 Décembre 2014 REGLEMENT QUALITE DE CERTIFICATION REGLEMENT QUALITE DE CERTIFICATION Installation - Service - Maintenance en ATEX VERSION 7.0 Référentiel ISM-ATEX page 1 / 130 PARTIE 2-1 PARTIE 1 Quel est le champ d application de la certification ISM-ATEX?

Plus en détail

Modèle de Contrat pour un Médecin du travail salarié d'un Service interentreprises de Santé au travail

Modèle de Contrat pour un Médecin du travail salarié d'un Service interentreprises de Santé au travail Modèle de Contrat pour un Médecin du travail salarié d'un Service interentreprises de Santé au travail Adopté par le Conseil national de l Ordre des médecins Session des 30 et 31 janvier 2003 Entre : Monsieur

Plus en détail

La prévention dans le bâtiment et le génie civil

La prévention dans le bâtiment et le génie civil GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Luxembourg, le 7 octobre 1996 ITM-CL 97.2 La prévention dans le bâtiment et le génie civil Conception, Construction, Exploitation Le présent document comporte 7 pages Sommaire

Plus en détail

Orientation 7/25 CLAP

Orientation 7/25 CLAP Orientation 7/25 CLAP FICHE N 1 i Version : 9 Mots clés : Tube Soudage Exigence essentielle Assemblage permanent Composant Annexe I 3.1.2-97/23/CE Annexe I 3.1.3-97/23/CE Annexe I 4.3-97/23/CE Accepté

Plus en détail

Modifications des mesures de prévention des risques électriques sur les lieux de travail

Modifications des mesures de prévention des risques électriques sur les lieux de travail Modifications des mesures de prévention des risques électriques sur les lieux de travail Trois décrets du 30 août 2010 modifient les obligations de l employeur en cas d utilisation d installations électriques

Plus en détail

UNION POSTALE UNIVERSELLE

UNION POSTALE UNIVERSELLE UNION POSTALE UNIVERSELLE CONSEIL D EXPLOITATION POSTALE CEP C 2 2008.3 Doc 4 Original: anglais COMMISSION 2 (COLIS) Proposition présentée par le Bureau international sur la base de l'article 11.4 du Règlement

Plus en détail

Règles de destruction des records

Règles de destruction des records Règles de destruction des records Ces instructions définissent les 5 règles à suivre pour les bureaux des Nations Unies afin de s'assurer que les records sont détruits de façon adéquate et responsable.

Plus en détail

Arrêtons: Art. 2. Définitions.

Arrêtons: Art. 2. Définitions. Etablissements classés - Garages/parkings de 5 à 20 places Règlement grand-ducal du 26 juillet 1999 fixant les prescriptions générales pour les garages et parkings couverts pouvant recevoir entre 5 et

Plus en détail

MICRO-INFORMATIQUE DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN EXPLORATION DES CHAMPS DE LA MICRO-INFORMATIQUE INF-5055-3

MICRO-INFORMATIQUE DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN EXPLORATION DES CHAMPS DE LA MICRO-INFORMATIQUE INF-5055-3 MICRO-INFORMATIQUE DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN EXPLORATION DES CHAMPS DE LA MICRO-INFORMATIQUE INF-5055-3 OCTOBRE 1996 MICRO-INFORMATIQUE DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN EXPLORATION DES CHAMPS DE LA

Plus en détail

L objectif du projet est la mise en oeuvre d une chaudière à granulés bois et d un plancher chauffant à basse température

L objectif du projet est la mise en oeuvre d une chaudière à granulés bois et d un plancher chauffant à basse température PRESENTATION DU PROJET L objectif du projet est la mise en oeuvre d une chaudière à granulés bois et d un plancher chauffant à basse température 1 - ETENDUE DE LA PRESTATION Les travaux concernent la conception

Plus en détail

Services Techniques MARCHE DE TRAVAUX DE RAVALEMENT DES FACADES DE L ECOLE BERLINGUEZ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.

Services Techniques MARCHE DE TRAVAUX DE RAVALEMENT DES FACADES DE L ECOLE BERLINGUEZ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T. 1 COMMUNE DE Services Techniques MARCHE DE TRAVAUX DE RAVALEMENT DES FACADES DE L ECOLE BERLINGUEZ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché passé selon la procédure : En application

Plus en détail

Commune de Lusignan PORTER-À-CONNAISSANCE «RISQUE INDUSTRIEL» Le risque industriel lié à la Société Coopérative Agricole Terrena Poitou.

Commune de Lusignan PORTER-À-CONNAISSANCE «RISQUE INDUSTRIEL» Le risque industriel lié à la Société Coopérative Agricole Terrena Poitou. Commune de Lusignan Préfecture de la Vienne Direction Départementale des Territoires de la Vienne Service Prévention des Risques PORTER-À-CONNAISSANCE «RISQUE INDUSTRIEL» Le risque industriel lié à la

Plus en détail

INTRODUCTION AUX BONNES PRATIQUES DE LABORATOIRE POUR LES FORMATIONS DE RECHERCHE DE L INSERM

INTRODUCTION AUX BONNES PRATIQUES DE LABORATOIRE POUR LES FORMATIONS DE RECHERCHE DE L INSERM INTRODUCTION AUX BONNES PRATIQUES DE LABORATOIRE POUR LES FORMATIONS DE RECHERCHE DE L INSERM 1 SOMMAIRE Avant propos... page 3 Introduction... page 4 1 - Objet... page 4 2 - Définitions des termes...

Plus en détail

Objet : Monsieur le directeur,

Objet : Monsieur le directeur, RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION D'ORLÉANS CODEP-OLS-2016-023742 Orléans, le 10 juin 2016 Objet : Monsieur le Directeur du Centre Nucléaire de Production d Electricité de CHINON BP80 37420 AVOINE Surveillance

Plus en détail

ECO GAZ. MAJ 07/2011 Code Notice : 560860

ECO GAZ. MAJ 07/2011 Code Notice : 560860 ECO GAZ MAJ 07/2011 Code Notice : 560860 Notice technique ECO GAZ MAJ 07/2011 Code Notice : 560860 SOMMAIRE 1) PRESENTATION 4 2) IMPLANTATION - EQUIPEMENT 6 2.1) Instructions d'implantation et de montage

Plus en détail

Vidyas - Parc scientifique Fleming, Fond des Més, 4 1348 Louvain-la-Neuve Tel. : 010 456 561 - info@vidyas.be www.vidyas.be

Vidyas - Parc scientifique Fleming, Fond des Més, 4 1348 Louvain-la-Neuve Tel. : 010 456 561 - info@vidyas.be www.vidyas.be Vidyas - Parc scientifique Fleming, Fond des Més, 4 1348 Louvain-la-Neuve Tel. : 010 456 561 - info@vidyas.be www.vidyas.be Démarches à suivre en vue de L'habilitation des personnes en électricité Table

Plus en détail

PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION

PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF SECURITE FEU TUBES ET RACCORDS PVC PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION SOMMAIRE 4.1. Processus de surveillance des produits

Plus en détail

Cahier des clauses techniques particulières

Cahier des clauses techniques particulières Cahier des clauses techniques particulières Remplacement des chaudières pour la Mairie, l école Roger Salengro et le Gymnase Raymond Joly, ainsi que le remplacement du générateur d air chaud au gymnase

Plus en détail

Document AQUAP 2007/01

Document AQUAP 2007/01 Document AQUAP apave groupe 191, rue de Vaugirard 75738 PARIS Cedex 15 tél. : 01.45.66.99.44 - télécopie : 01.45.67.90.47 asap Continental Square BP 16757 95727 ROISSY CDG Cedex tél. : 01.48.16.31.40 -

Plus en détail

Position des membres du Cecimo concernant l applicabilité de la directive «Equipements sous pression» (DESP) (97/23/CE) aux machines outils

Position des membres du Cecimo concernant l applicabilité de la directive «Equipements sous pression» (DESP) (97/23/CE) aux machines outils Position des membres du Cecimo concernant l applicabilité de la directive «Equipements sous pression» (DESP) (97/23/CE) aux machines outils 1. Sommaire La directive «Equipements sous pression» (97/23/CE)

Plus en détail

MAIRIE DE VALMONDOIS. CCTP Lot n 01 EPMR CREATION D UN ELEVATEUR POUR PERSONNE A MOBILITE REDUITE

MAIRIE DE VALMONDOIS. CCTP Lot n 01 EPMR CREATION D UN ELEVATEUR POUR PERSONNE A MOBILITE REDUITE MAIRIE DE VALMONDOIS CCTP Lot n 01 EPMR CREATION D UN ELEVATEUR POUR PERSONNE A MOBILITE REDUITE «Foyer Honoré Daumier» Chemin Bescherelle 95760 VALMONDOIS CCTP EPMR Mairie de Valmondois / Antares Conseil

Plus en détail

PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION

PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF ALUMINIUM MENAGER PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION SOMMAIRE 4.1. Processus de surveillance des produits certifiés 4.2.

Plus en détail

DISPOSITIONS ADMINISTRATIVES

DISPOSITIONS ADMINISTRATIVES TITRE II : DISPOSITIONS ADMINISTRATIVES Administration générale Table des matières 3.1 application du règlement 3.2 inspecteur en bâtiment 3.2.1 devoirs 3.2.2 pouvoirs 3.3 obligations et responsabilité

Plus en détail

INSTRUCTION DE SÉCURITÉ SAFETY INSTRUCTION Ayant force d obligation selon SAPOCO/42 ARRETS D'URGENCE EMERGENCY STOPS

INSTRUCTION DE SÉCURITÉ SAFETY INSTRUCTION Ayant force d obligation selon SAPOCO/42 ARRETS D'URGENCE EMERGENCY STOPS CERN INSTRUCTION DE SÉCURITÉ SAFETY INSTRUCTION Ayant force d obligation selon SAPOCO/42 Edms 335742 TIS IS 5 Rev Publié par : TIS/GS Date de Publication : avril 2001 Original : Français ARRETS D'URGENCE

Plus en détail

PROTECTION CATHODIQUE DES CANALISATIONS EN ACIER SOMMAIRE 1. OBJET DU CAHIER DES CHARGES 2 2. DOMAINE D APPLICATION 2 3. NORMES DE REFERENCE 2

PROTECTION CATHODIQUE DES CANALISATIONS EN ACIER SOMMAIRE 1. OBJET DU CAHIER DES CHARGES 2 2. DOMAINE D APPLICATION 2 3. NORMES DE REFERENCE 2 CAHIER DES CHARGES AFG PROTECTION CATHODIQUE DES CANALISATIONS EN ACIER RSDG 13.1 Rev. 2 Juillet 2013 SOMMAIRE 1. OBJET DU CAHIER DES CHARGES 2 2. DOMAINE D APPLICATION 2 3. NORMES DE REFERENCE 2 4. CANALISATIONS

Plus en détail

Utilisation des gaz comprimés au Département de physique. - Information - Formation - Prévention - Intervention

Utilisation des gaz comprimés au Département de physique. - Information - Formation - Prévention - Intervention Utilisation des gaz comprimés au Département de physique - Information - Formation - Prévention - Intervention Avant d utiliser une bouteille - Fixer solidement la bouteille à un mur ou autre emplacement

Plus en détail

Fiche de données de sécurité (91/155/CEE)

Fiche de données de sécurité (91/155/CEE) 1. Identification du produit et de la compagnie 1.1 Nom du Produit : Silicone de duplication 1.2 Emploi de la substance / de la préparation : Silicone à deux composants vulcanisant par addition 1.3 Constructeur

Plus en détail

Label Promotelec Habitat Neuf PRESCRIPTIONS OBLIGATOIRES, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS

Label Promotelec Habitat Neuf PRESCRIPTIONS OBLIGATOIRES, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS 3 Label Promotelec Habitat Neuf, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS Production d eau chaude sanitaire Réseaux de communication MARQUAGE QUALITÉ EXIGÉ Tous systèmes de production d'eau chaude sanitaire

Plus en détail

Arrêté du 11 sept. 03 consolidé 1/10

Arrêté du 11 sept. 03 consolidé 1/10 Arrêté du 11 septembre 2003 portant application du décret n 96-102 du 2 février 1996 et fixant les prescriptions générales applicables aux sondage, forage, création de puits ou d'ouvrage souterrain soumis

Plus en détail

Création du document

Création du document N Page 2 ÉTAT DES EDITIONS ÉDITION DATE MODIFICATION A 18/04/07 Création du document B Voir date sur page de garde Modification du rédacteur 3 : retrait de la liste NRJ 7 : modification des responsabilités

Plus en détail

CONFINED SPACES --- ESPACES CONFINÉS

CONFINED SPACES --- ESPACES CONFINÉS CERN CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE A4 Rev. Publié par le Directeur général Date de révision: novembre 1996 Original: anglais CONFINED SPACES --- ESPACES CONFINÉS This code annuls and replaces Code A4 issued

Plus en détail

GESTION DE LA CO-ACTIVITE

GESTION DE LA CO-ACTIVITE GESTION DE LA CO-ACTIVITE Plan de prévention Protocole Chargement/Déchargement Permis de Feu Plan de Prévention OPÉRATION D UNE DURÉE SUPÉRIEURE À 400 HEURES PAR AN OU COMPORTANT DES TRAVAUX DANGEREUX

Plus en détail

et la Région Réunion, représentée par son Président, dénommée dans le présent document «le concessionnaire», d'autre part,

et la Région Réunion, représentée par son Président, dénommée dans le présent document «le concessionnaire», d'autre part, CONVENTION DE LA CONCESSION D'UTILISATION DU DOMAINE PUBLIC MARITIME EN DEHORS DES PORTS POUR LA REALISATION DES TRAVAUX DES VIADUCS DE LA NOUVELLE ROUTE DU LITTORAL Entre l État, représenté par le Préfet

Plus en détail

TRAVAUX D AMENAGEMENT INTÉRIEUR DE LA PLATEFORME STI2D CAHIER DES CHARGES

TRAVAUX D AMENAGEMENT INTÉRIEUR DE LA PLATEFORME STI2D CAHIER DES CHARGES LYCEE DE L ALBANAIS Rue du Lycée BP 102 74152 RUMILLY CEDEX TRAVAUX D AMENAGEMENT INTÉRIEUR DE LA PLATEFORME STI2D CAHIER DES CHARGES Lot N 03 ELECTRICITE Beauquier architectes 2, Avenue d'aléry - 74000

Plus en détail

GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ PLAN DE PRÉVENTION B 7 PROTOCOLE CHARGEMENT / DÉCHARGEMENT B 8 PERMIS DE FEU B 9 B 7 Plan de Prévention OPÉRATION D UNE DURÉE SUPÉRIEURE À 400 HEURES PAR AN OU COMPORTANT DES

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE ET PROTHESE SOUS TRAITEE A L ETRANGER

SECURITE SANITAIRE ET PROTHESE SOUS TRAITEE A L ETRANGER SECURITE SANITAIRE ET PROTHESE SOUS TRAITEE A L ETRANGER Ce dossier a pour objectif d informer les professionnels de santé prescripteurs sur la sécurité sanitaire associée aux prothèses fabriquées par

Plus en détail

Compresseurs d air et réservoirs

Compresseurs d air et réservoirs Compresseurs d air et réservoirs Respecter les conditions d utilisation Légende ok, à faire interdit, à éviter SAUF = exceptions, dérogations informations complémentaires Cliquez sur ces logos dans le

Plus en détail

Association canadienne de radioprotection PROFIL DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES

Association canadienne de radioprotection PROFIL DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES Association canadienne de radioprotection Reconnaissance et agrément professionnels PROFIL DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES Préparé par : Révisé par : Gary Wilson B.Sc., RTNM, MEd. Comité des professionnels

Plus en détail

DIVISION DE CAEN Hérouville-Saint-Clair, le 15 décembre 2015

DIVISION DE CAEN Hérouville-Saint-Clair, le 15 décembre 2015 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE CAEN Hérouville-Saint-Clair, le 15 décembre 2015 N/Réf. : CODEP-CAE-2015-046250 Monsieur le Directeur de l établissement AREVA NC de La Hague 50 444 BEAUMONT-HAGUE CEDEX

Plus en détail

RECOMMANDATION OIML R 32 INTERNATIONALE. Compteurs de volume de gaz à pistons rotatifs et compteurs de volume de gaz à turbine

RECOMMANDATION OIML R 32 INTERNATIONALE. Compteurs de volume de gaz à pistons rotatifs et compteurs de volume de gaz à turbine RECOMMANDATION OIML R 32 INTERNATIONALE Edition 1989 (F) Compteurs de volume de gaz à pistons rotatifs et compteurs de volume de gaz à turbine Rotary piston gas meters and turbine gas meters OIML R 32

Plus en détail

Plan de formation Constructeur d installations de ventilation EFZ Check-list des objectifs de formation en entreprise

Plan de formation Constructeur d installations de ventilation EFZ Check-list des objectifs de formation en entreprise Objectifs particuliers Administration Objectifs évaluateurs Expliquer et respecter les procédures en Remplir correctement les rapports de travail et les listes vigueur dans l'entreprise de matériel Citer

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Ammoniac G003

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Ammoniac G003 FICHE DE DONNEES DE SECURITE Ammoniac G003 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE / PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ / ENTREPRISE Nom commercial : Ammoniac N FDS : G003 Formule chimique : NH3 2. COMPOSITION / INFORMATIONS

Plus en détail

SOUDURE TUYAUTERIE CHAUDRONNERIE CONSTRUCTION METALIQUE ETUDE ET CONCEPTION ASSISTANCE FORMATION ECHAFAUDAGE

SOUDURE TUYAUTERIE CHAUDRONNERIE CONSTRUCTION METALIQUE ETUDE ET CONCEPTION ASSISTANCE FORMATION ECHAFAUDAGE «Lorsqu'il vous faut la meilleure expertise» SOUDURE TUYAUTERIE CHAUDRONNERIE CONSTRUCTION METALIQUE ETUDE ET CONCEPTION ASSISTANCE FORMATION ECHAFAUDAGE 1 SOMMAIRE 1. Profil...3 2. Activités.....5 Soudure...6

Plus en détail

Principales vérifications des équipements de travail, des EPI et des installations pour les entreprises du BTP

Principales vérifications des équipements de travail, des EPI et des installations pour les entreprises du BTP Fiche Prévention - A1 F 18 11 Principales vérifications des équipements de travail, des EPI et des installations pour les entreprises du BTP REMARQUES Les équipements de travail ou de protection, les installations

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE HYDROGENE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE HYDROGENE Page : 1/6 Danger 2.1 : gaz inflammable. 1. Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise Identificateur de produit Nom commercial : Hydrogène N FDS : EIGA067A Description chimique

Plus en détail

Travaux de Normalisation des Pneumatiques pour la France

Travaux de Normalisation des Pneumatiques pour la France PNEUMATIQUES POUR MOTOS ET SCOOTERS SURVEILLANCE ET ENTRETIEN Montage des pneumatiques P. 2 Démontage des pneumatiques P. 3 Pression de gonflage P. 3 Lecture des marquages gravés sur le flanc du pneumatique

Plus en détail

Le Directeur de la Production Industrielle et des Mines, Officier de la Légion d'honneur,

Le Directeur de la Production Industrielle et des Mines, Officier de la Légion d'honneur, Arrêté du directeur de la production industrielle et des mines du 14 janvier 1955 fixant certaines modalités d'application du dahir du 12 janvier 1955 portant règlement sur les appareils à pression de

Plus en détail

Les CHSCT en ARS REGLEMENTATION

Les CHSCT en ARS REGLEMENTATION Les CHSCT en ARS REGLEMENTATION CODE DE LA SANTE PUBLIQUE Article L1432-11 extrait 2. Le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail est institué dans les conditions prévues par l'article

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté du 17 octobre 2007 modifiant l arrêté du 2 mai 2002 modifié relatif aux prescriptions

Plus en détail

SS 20.500 Ex supplément pour l'utilisation ATEX Mode d emploi

SS 20.500 Ex supplément pour l'utilisation ATEX Mode d emploi Capteur de flux SCHMIDT SS 20.500 Ex supplément pour l'utilisation ATEX Mode d emploi Capteur de flux SCHMIDT SS 20.500 Ex version ATEX Table des matières 1 Information importante... 3 2 Stockage et transport...

Plus en détail

D9A DOCUMENT TECHNIQUE Défense extérieure contre l'incendie et rétentions

D9A DOCUMENT TECHNIQUE Défense extérieure contre l'incendie et rétentions D9A DOCUMENT TECHNIQUE Défense extérieure contre l'incendie et rétentions Guide pratique pour le dimensionnement des rétentions des eaux d'extinction Édition 08.2004.0 (août 2004) INESC - FFSA - CNPP INESC

Plus en détail

ACHETER POUR LA DISTRIBUTION DU GAZ ET DE L EAU POTABLE C EST ASSURER LA PÉRENNITÉ DE VOS RÉSEAUX

ACHETER POUR LA DISTRIBUTION DU GAZ ET DE L EAU POTABLE C EST ASSURER LA PÉRENNITÉ DE VOS RÉSEAUX ACHETER POUR LA DISTRIBUTION DU GAZ ET DE L EAU POTABLE C EST ASSURER LA PÉRENNITÉ DE VOS RÉSEAUX Pour choisir en connaissance de cause, sachez faire la différence! Autodéclaration de conformité Cette

Plus en détail

6.3.1.1 Le présent chapitre s applique aux emballages pour le transport des matières infectieuses de la catégorie A.

6.3.1.1 Le présent chapitre s applique aux emballages pour le transport des matières infectieuses de la catégorie A. 6.3.1 Généralités Chapitre 6.3 Prescriptions relatives à la construction des emballages pour les matières infectieuses (Catégorie A) de la classe 6.2 et aux épreuves qu ils doivent subir NOTA. Les prescriptions

Plus en détail

C.C.T.G. SOMMAIRE DESCRIPTION DES OUVRAGES ARTICLE 101 DEFINITION DES TRANCHES 2 ARTICLE 102 DESCRIPTION DES TRAVAUX 2

C.C.T.G. SOMMAIRE DESCRIPTION DES OUVRAGES ARTICLE 101 DEFINITION DES TRANCHES 2 ARTICLE 102 DESCRIPTION DES TRAVAUX 2 C.C.T.G. SOMMAIRE DESCRIPTION DES OUVRAGES ARTICLE 100 CHAMP D APPLICATION 2 ARTICLE 101 DEFINITION DES TRANCHES 2 ARTICLE 102 DESCRIPTION DES TRAVAUX 2 ARTICLE 103 CONSISTANCE DES TRAVAUX 2 ARTICLE 104

Plus en détail

Plan de formation Installateur en sanitaire CFC Check-list des objectifs de formation en entreprise

Plan de formation Installateur en sanitaire CFC Check-list des objectifs de formation en entreprise Objectifs particuliers Administration Expliquer et respecter les procédures en vigueur dans l'entreprise Expliquer et décrire les procédures du métier Développement durable Utiliser avec discernement les

Plus en détail

Cours interentreprises

Cours interentreprises Cours interentreprises Sommaire Installatrice sanitaire CFC Installateur sanitaire CFC Décembre 2007 Copyright by suissetec Schweizerisch-Liechtensteinischer Gebäudetechnikverband Association suisse et

Plus en détail

OPÉRATIONS D'ASSAINISSEMENT

OPÉRATIONS D'ASSAINISSEMENT GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Luxembourg, le 1 er décembre 2010 (Ancien N ITM-CL 45.2) ITM-SST 1913.1 OPÉRATIONS D'ASSAINISSEMENT Prescriptions de sécurité types Le présent document comporte 5 pages Sommaire

Plus en détail

DÉSIGNATION DE LA PROFESSION Agent de lancement DÉFINITION DE LA PROFESSION.

DÉSIGNATION DE LA PROFESSION Agent de lancement DÉFINITION DE LA PROFESSION. Agent de lancement 6.14.01 a.2008....c... b........d... Répartit les pièces et matières aux différents postes de travail après s être assuré du niveau de réalisation des approvisionnements de chacun des

Plus en détail

Mode d emploi. Refroidissement à air Refroidisseur RA-E Les modèles électriques ciselé : 10, 20, 30, 40, 65, 80, 120, 160, 200 en 250

Mode d emploi. Refroidissement à air Refroidisseur RA-E Les modèles électriques ciselé : 10, 20, 30, 40, 65, 80, 120, 160, 200 en 250 Mode d emploi Refroidissement à air Refroidisseur RA-E Les modèles électriques ciselé : 10, 20, 30, 40, 65, 80, 120, 160, 200 en 250 Wittewalle 2 B-9041 België Tel: 09 251 79 79 Fax: 09 251 78 77 e-mail:

Plus en détail

Commune de Ingrandes sur Vienne

Commune de Ingrandes sur Vienne Commune de Ingrandes sur Vienne Préfecture de la Vienne Direction Départementale des Territoires de la Vienne Service Prévention des Risques PORTER-À-CONNAISSANCE «RISQUE INDUSTRIEL» Le risque industriel

Plus en détail

Principales vérifications des équipements de travail, des EPI et des installations pour les entreprises du BTP

Principales vérifications des équipements de travail, des EPI et des installations pour les entreprises du BTP Fiche Prévention - A1 F 04 15 Principales vérifications des équipements de travail, des EPI et des installations pour les entreprises du BTP REMARQUES Les équipements de travail ou de protection, les installations

Plus en détail

DAHIR du 22 juillet 1953 (9 kaada 1372) portant règlement sur l'emploi des appareils à vapeur à terre.

DAHIR du 22 juillet 1953 (9 kaada 1372) portant règlement sur l'emploi des appareils à vapeur à terre. DAHIR du 22 juillet 1953 (9 kaada 1372) portant règlement sur l'emploi des appareils à vapeur à terre. LOUANGE. A DIEU SEUL, (Grand sceau de Sidi Mohamed) Que l'on sache par les présentes - puisse Dieu

Plus en détail

Dépôts de produits facilement inflammables, contenus dans des récipients mobiles. Prescriptions de sécurité et de santé types

Dépôts de produits facilement inflammables, contenus dans des récipients mobiles. Prescriptions de sécurité et de santé types GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Luxembourg, le 10 septembre 1991 ITM-CL71 Dépôts de produits facilement inflammables, contenus dans des récipients mobiles ------------------------------ Prescriptions de sécurité

Plus en détail

Mémo employeur Formations obligatoires des salariés

Mémo employeur Formations obligatoires des salariés Dossier Thématique Mémo employeur Formations obligatoires des salariés EXECUTION DU TRAVAIL FORMATION A LA SECURITE RELATIVE AUX CONDITIONS D EXECUTION DU TRAVAIL Article R4141-13 Article R4141-14 Article

Plus en détail

Marseille, le 26 mars 2014. Monsieur le directeur du CEA CADARACHE 13108 SAINT PAUL LEZ DURANCE

Marseille, le 26 mars 2014. Monsieur le directeur du CEA CADARACHE 13108 SAINT PAUL LEZ DURANCE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE MARSEILLE N/Réf. : CODEP-MRS-2014-014517 Marseille, le 26 mars 2014 Monsieur le directeur du CEA CADARACHE 13108 SAINT PAUL LEZ DURANCE Objet : Contrôle des installations

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES (CDC) Pour Consultation UTILITAIRE PLATEAU CHASSIS DOUBLE CABINE ET GRUE. Sommaire

CAHIER DES CHARGES (CDC) Pour Consultation UTILITAIRE PLATEAU CHASSIS DOUBLE CABINE ET GRUE. Sommaire Ville de Mont Saint Martin Service Technique Bld. Du 8 Mai 1945 54350 Mont Saint Martin CAHIER DES CHARGES (CDC) Pour Consultation UTILITAIRE PLATEAU CHASSIS DOUBLE CABINE ET GRUE Sommaire 1. CONDITIONS

Plus en détail

Version révisée n 3. Mars 2009. Remplace la version d octobre 2005

Version révisée n 3. Mars 2009. Remplace la version d octobre 2005 Bonnes Pratiques de Fabrication des Encres utilisées sur la face non en contact des aliments des emballages de denrées alimentaires et d articles destinés au contact des aliments Version révisée n 3 Remplace

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE

REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE REGLEMENT INTERIEUR I - PREAMBULE ARTICLE PREMIER - Objet et champ d'application 1.1 Conformément à la loi (C. trav., art. L. 122-33), ce règlement fixe les règles de discipline intérieure en rappelant

Plus en détail

RÈGLES DE GESTION INTERNE

RÈGLES DE GESTION INTERNE x Règlement Politique RÈGLES DE GESTION INTERNE NATURE DU DOCUMENT: Procédure Directive Ressources humaines (H01) Page 1 de 7 C.A. x C.E. C.G. Direction générale Résolution 08-397-4.00 Direction Nouveau

Plus en détail

DIVISION 431 SECURITE DES CONTENEURS

DIVISION 431 SECURITE DES CONTENEURS Affaires Maritimes DIVISION 431 SECURITE DES CONTENEURS Edition du 28 JUILLET 1994, parue au J.O. le 12 AOUT 1994 A jour des arrêtés suivants : Date de signature Date de parution J.O. 12-03-12 06-04-12

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION PROCEDURE ADAPTEE REGLEMENT DE LA CONSULTATION Pouvoir Adjudicateur : Communauté d'agglomération du Choletais Communauté d'agglomération du Choletais 49321 Cholet Cedex Objet de la consultation : FOURNITURE

Plus en détail

SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 2 1.1 - OBJET DE LA NOTICE... 2 1.2 - INTEGRATION DE LA SECURITE DANS LA DEMARCHE DE L EXPLOITANT... 2

SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 2 1.1 - OBJET DE LA NOTICE... 2 1.2 - INTEGRATION DE LA SECURITE DANS LA DEMARCHE DE L EXPLOITANT... 2 Page 1/15 SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 2 1.1 - OBJET DE LA NOTICE... 2 1.2 - INTEGRATION DE LA SECURITE DANS LA DEMARCHE DE L EXPLOITANT... 2 2 - MOYENS DE SECURITE... 4 2.1 - CHARGE DE SECURITE... 4 2.2

Plus en détail

GSA/OP/05/13 "PRESTATIONS DE SERVICE DE GARDIENNAGE POUR LE GSMC" Appel d Offres Ouvert. Annexe 2. Spécifications Techniques

GSA/OP/05/13 PRESTATIONS DE SERVICE DE GARDIENNAGE POUR LE GSMC Appel d Offres Ouvert. Annexe 2. Spécifications Techniques GSA/OP/05/13 "PRESTATIONS DE SERVICE DE GARDIENNAGE POUR LE GSMC" Appel d Offres Ouvert Spécifications Techniques Ref: GSA/OP/05/13-1 Rev 1 Date : 24/04/2013 Page 1/9 GSA/OP/05/13 PRESTATIONS DE SERVICE

Plus en détail

Guide relatif à l assurance de la qualité applicable au transport des matières radioactives

Guide relatif à l assurance de la qualité applicable au transport des matières radioactives Guide relatif à l assurance de la qualité applicable au transport des matières radioactives Références [1] Paragraphe 1.7.3 de l accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses

Plus en détail

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX Les produits présents dans l entreprise peuvent être une source de dangers pour les salariés et l environnement que ce soient des produits entrants, des produits fabriqués

Plus en détail

Désurchauffeurs Fisher DMA, DMA-AF, DMA-AF-HTC, DSA et DVI

Désurchauffeurs Fisher DMA, DMA-AF, DMA-AF-HTC, DSA et DVI Désurchauffeurs D144X0FR Bulletin de produit Juillet 14 Désurchauffeurs Fisher DMA, DMA-AF, DMA-AF-HTC, DSA et DVI Les désurchauffeurs Fisher DMA, DMA-AF, DMA-AF-HTC, DSA et DVI peuvent être utilisés dans

Plus en détail

POLICE DES EAUX ET DES MILIEUX AQUATIQUES RÉCÉPISSÉ DE DÉCLARATION D EXISTENCE N 91-2015 -00010

POLICE DES EAUX ET DES MILIEUX AQUATIQUES RÉCÉPISSÉ DE DÉCLARATION D EXISTENCE N 91-2015 -00010 PRÉFET DE L'ESSONNE DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES Service Environnement Bureau de l'eau POLICE DES EAUX ET DES MILIEUX AQUATIQUES RÉCÉPISSÉ DE DÉCLARATION D EXISTENCE N 91-2015 -00010 au titre

Plus en détail

Annexe III - Actions particulières de formation liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail

Annexe III - Actions particulières de formation liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail CHAPITRE 5 Annexe III - Actions particulières de liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail Les s Annexe III Actions particulières de liées à l exposition à un risque spécifique

Plus en détail

3. MARCHANDISES DANGEREUSES À TRANSPORTER SANS TARDER

3. MARCHANDISES DANGEREUSES À TRANSPORTER SANS TARDER CIRCULAIRE NO. DG-1 Instructions pour la manutention sécuritaire des wagons de marchandises dangereuses retenus en cours de route sur le domaine du chemin de fer En vigueur : le 30 juin 2005 Nota : La

Plus en détail

PROTOCOLE. La Commission locale d information de Flamanville, représentée par Michel LAURENT, Président,

PROTOCOLE. La Commission locale d information de Flamanville, représentée par Michel LAURENT, Président, PROJET PROTOCOLE pour la réalisation de prélèvements et de mesure dans l environnement relatifs aux émissions ou rejets des installations du centre nucléaire de production d électricité EDF de Flamanville

Plus en détail

OBJET : APPEL AUX FORMATEURS LES TOURS DE REFROIDISSEMENT À L EAU ET LEURS CONSÉQUENCES SUR LA SANTÉ ET SUR L ENVIRONNEMENT

OBJET : APPEL AUX FORMATEURS LES TOURS DE REFROIDISSEMENT À L EAU ET LEURS CONSÉQUENCES SUR LA SANTÉ ET SUR L ENVIRONNEMENT Formation continue OBJET : APPEL AUX FORMATEURS LES TOURS DE REFROIDISSEMENT À L EAU ET LEURS CONSÉQUENCES SUR LA SANTÉ ET SUR L ENVIRONNEMENT MISE EN CONTEXTE DE LA FORMATION L Ordre des chimistes du

Plus en détail

et ses différents jalons

et ses différents jalons La vérification v finale et ses différents jalons Auteur : F. LASCROUX / AQUAP Journée technique AFIAP du 10 octobre 2006 Vérification réglementaire finale après fabrication et intervention sur équipements

Plus en détail

DIRECTIVE SUR LE CADENASSAGE

DIRECTIVE SUR LE CADENASSAGE DIRECTIVE SUR LE CADENASSAGE Direction des ressources matérielles Adopté en comité de direction le 11 décembre 2012 DIRECTIVE SUR LE CADENASSAGE BUT Le but d un système efficace de cadenassage est de prévenir

Plus en détail

Manuel d'utilisation et de maintenance. Balance manométrique mobile MT MDW 10- R XX DW - XX

Manuel d'utilisation et de maintenance. Balance manométrique mobile MT MDW 10- R XX DW - XX Balance manométrique mobile MT MDW 10- R XX DW - XX Contenu : 1. Description 2. Contrôle de livraison 3. Montage et fixation 4. Raccord 5. Mise en service et consignes de sécurité 6. Inspection et maintenance

Plus en détail

PUISSANCES FORFAITAIRES

PUISSANCES FORFAITAIRES PUISSANCES FORFAITAIRES Règles de prélèvement d'énergie électrique sans comptage de systèmes LED éclairage public raccordés sur le réseau du GRD et méthode de mesure de la puissance forfaitaire C4/15-05/2014

Plus en détail

Fiches Guides. Intervention des Entreprises Extérieures dans une Entreprise Utilisatrice. Direction des Risques Professionnels Service Prévention

Fiches Guides. Intervention des Entreprises Extérieures dans une Entreprise Utilisatrice. Direction des Risques Professionnels Service Prévention Direction des Risques Professionnels Service Prévention Fiches Guides Intervention des Entreprises Extérieures dans une Entreprise Utilisatrice Titre du document INTERVENTION DES ENTREPRISES EXTÉRIEURES

Plus en détail