Le projet d organisation du programme PRADO ( CPAM/DRSM)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le projet d organisation du programme PRADO ( CPAM/DRSM)"

Transcription

1 Le projet d organisation du programme PRADO ( CPAM/DRSM)

2 Une place importante du programme PRADO dans le bloc commun plan ONDAM /virage ambulatoire Dans les projets d orientation et de prise en charge des patients PRADO Maternité PRADO autres volets Accompagner et accélérer la baisse de la Durée Moyenne de Séjour (DMS) en maternité en structurant la prise en charge en ville conformément aux recommandations de la HAS Elargissement notamment aux sorties précoces Accompagner et accélérer la baisse de la DMS en maternité en structurant la prise en charge en ville (orthopédie) Eviter le recours aux structures avales lorsqu elles ne sont pas nécessaires Eviter les ré-hospitalisations en améliorant la prise en charge en ville après une hospitalisation PRADO 2

3 Un objectif stratégique pour l Assurance Maladie Un programme identifié dans la Stratégie Nationale de Santé et formalisé dans le plan ONDAM Une priorité réaffirmée et déclinée dans la COG avec des objectifs ambitieux En 2017, adhésions = en maternité en orthopédie pour les autres volets (IC / BPCO / plaies chroniques / Personnes âgées ) Une nécessité d avoir une organisation optimisée et homogène sur le PRADO en adéquation avec ses objectifs PRADO 3

4 PRADO en quelques mots Les cinq principales étapes de l offre PRADO sont les suivantes : L information du patient avant l intervention La décision d éligibilité du patient par l équipe médicale L intervention du Conseiller Assurance Maladie L initiation de la démarche d aide à la vie La prise en charge à domicile par les professionnels de santé libéraux Quatre types d acteurs sont identifiés autour du patient : l équipe médicale de l établissement, les professionnels de santé libéraux qui le prennent en charge à son retour à domicile, le médecin traitant le Conseiller Assurance Maladie, facilitateur entre les professionnels de santé en ville et à l hôpital pour organiser la prise en charge du patient à son retour à domicile et fluidifier le parcours hôpital/ville. PRADO 4

5 Perspectives Le programme PRADO Généralisation Extension Expérimentation Conception Maternité Orthopédie Insuffisance cardiaque BPCO Plaies chroniques AVC Extension césariennes e-prado Chirurgie programmée LOP : trajectoire Télé-suivi du poids sophia/ PRADO Lancement expérimentation Expertise de la plaie Lancement expérimentation Travaux d analyse du parcours en cours Sorties précoces Ostéoporose Application e-mémo Expérimentation DMP PAERPA : accompagnement des personnes âgées en sortie d hôpital (Tarbes et Paris) Un enjeu important de la COG (plus de patients accompagnés en 2017) et de la Stratégie Nationale de Santé (600 M dans le plan triennal d économie sur l orientation des patients au sein du virage ambulatoire) PRADO 5

6 PRADO 6 Projet d organisation PRADO

7 Organisation Une mise en œuvre coordonnée Au niveau national Suivi du plan ONDAM en lien avec le ministère et déclinaisons régionales Fixation d objectifs PRADO régionaux et locaux. Renforcement de l animation du réseau Optimisation de l information à destination du réseau via les DCGDR notamment : réunions plénières, réunions de lancement des expérimentations et extension de volets etc, Déplacements sur le terrain pour rencontrer les équipes et analyser les pistes d amélioration du service Accompagnement RH et juridique par la Direction des Ressources Humaines des Réseaux Au niveau régional Mise en œuvre des actions régionales pour atteindre les objections fixés nationalement en lien avec ARS La DCGDR est chargée du pilotage et déploiement régional via son CODIR-GDR : Fixation des orientations régionales Priorisations locales Mutualisation des moyens (zones limitrophes notamment) Interlocuteur des co-pilotes locaux et arbitrage des points non résolus Le DCGDR et le DRSM sont les interlocuteur s des co-pilotes locaux et arbitrent les points non résolus PRADO 7

8 Organisation Un enjeu fort de coordination locale Au niveau local Pilotage commun structuré : Codirection exécutive (CODEX) composée du MCC-ELSM et du Directeur CPAM (ou leurs représentants) Instance de partage d informations et de prise de décisions concertées Gouvernance et pilotage de la mise en œuvre du PRADO Relation avec les établissements de santé Responsabilité commune de l atteinte des objectifs CPG et parts variables Organisation matérielle et logistique d une unité opérationnelle PRADO Politique de recrutement des CAM Suivi de l activité Personnel dédié et spécialisé Exercice de la fonction de CAM a minima à mi-temps, le passage à temps plein étant préconisé Polyvalence des CAM sur les différents volets afin de répondre à une logique établissement Formation renforcée PRADO 8

9 Mai 2015 Effectifs CAM Nombre de CAM* Nombre d ETP CAM Nombre de CAM* Nombre d ETP CAM Maternité ,2 Orthopédie ,7 Insuffisance cardiaque 28 6, ,6 Autres volets 12 0,6 TOTAL ,2 *1 CAM peut travailler sur différents volets PRADO 9

10 Mai 2015 Répartition des effectifs par région Répartition des ETP entre CPAM et ELSM Part de l activité CAM dans le travail des agents (CPAM + ELSM) Entre 58% (hors Guyane) et 98% des ETP sont rattachés à la CPAM Entre 16% et 67% du temps de travail des agents est consacré à l activité CAM PRADO 10

11 Mai 2015 Répartition des effectifs par volet 70% des ETP sont consacrés au volet maternité, 25% à l orthopédie et 5% et l insuffisance cardiaque Répartition des ETP entre CPAM et ELSM par volet Nombre d ETP par volet PRADO 11

COMITE NATIONAL DE CONCERTATION DU SERVICE DU CONTROLE MEDICAL REUNION DU 23 JUIN 2015

COMITE NATIONAL DE CONCERTATION DU SERVICE DU CONTROLE MEDICAL REUNION DU 23 JUIN 2015 COMITE NATIONAL DE CONCERTATION DU SERVICE DU CONTROLE MEDICAL REUNION DU 23 JUIN 2015 Point 9. Présentation du projet d organisation du programme PRADO Le contexte : la contribution de PRADO au plan ONDAM

Plus en détail

PRADO PRogramme d Accompagnement du retour à DOmicile des patients hospitalisés

PRADO PRogramme d Accompagnement du retour à DOmicile des patients hospitalisés PRADO PRogramme d Accompagnement du retour à DOmicile des patients hospitalisés Le champ de la Maternité 11 1 Pourquoi mettre en place un programme d accompagnement? La CNAMTS fait de l accompagnement

Plus en détail

PROGRAMME D ACCOMPAGNEMENT RETOUR A DOMICILE. Commission paritaire des infirmiers du 24 février 2014 (Extrait de la présentation)

PROGRAMME D ACCOMPAGNEMENT RETOUR A DOMICILE. Commission paritaire des infirmiers du 24 février 2014 (Extrait de la présentation) PROGRAMME D ACCOMPAGNEMENT RETOUR A DOMICILE Commission paritaire des infirmiers du 24 février 2014 (Extrait de la présentation) PROGRAMME D ACCOMPAGNEMENT RETOUR A DOMICILE LE DISPOSITIF Le PRADO s inscrit

Plus en détail

Rencontre Inter-Régionale organisée par l ASIP Santé

Rencontre Inter-Régionale organisée par l ASIP Santé Rencontre Inter-Régionale organisée par l ASIP Santé Télémédecine: Point sur les travaux relatifs aux expérimentations (Art.36 LFSS 2014) Jeudi 2 octobre 2014 SOMMAIRE 1. Enjeux et constats 2. Les expérimentations

Plus en détail

Note créée le 20/03/2014

Note créée le 20/03/2014 Note créée le 20/03/2014 Les expérimentations PAERPA SOMMAIRE A. Le contexte B. Les objectifs C. La mise en œuvre D. Les modalités de financement E. Les dispositifs de coordination F. L évaluation G. Les

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR. Janvier 2012 1

CE QU IL FAUT SAVOIR. Janvier 2012 1 QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES «EXPERIMENTATION DE NOUVEAUX MODES D ORGANISATIONS DES SOINS DESTINES A OPTIMISER LES PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE»

Plus en détail

Réunion des établissements Plan triennal 2015-2017

Réunion des établissements Plan triennal 2015-2017 Réunion des établissements Plan triennal 2015-2017 PLAN TRIENNAL EN RÉGION PAYS DE LA LOIRE rappel des principaux jalons AMBU. TRANSP ORT ACHAT AIDE FIN. PERTINE NCE MEDICA MENT MASSE SALARIA LE GHT Présentations

Plus en détail

MODERNISATION SYSTÈME DE SANTE ET REFORME TERRITORIALE

MODERNISATION SYSTÈME DE SANTE ET REFORME TERRITORIALE MODERNISATION SYSTÈME DE SANTE ET REFORME TERRITORIALE Ifross 17 03 16 Lyon Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux 4 LOIS! loi NOTRe: perte de compétence

Plus en détail

PRADO, le programme de retour à domicile

PRADO, le programme de retour à domicile , le programme de retour à domicile Enjeux et objectifs du programme Répondre à une volonté croissante des patients Adapter et renforcer le suivi post hospitalisation Optimiser le retour à domicile et

Plus en détail

PRADO, le programme de retour à domicile Convention annuelle FHP-MCO

PRADO, le programme de retour à domicile Convention annuelle FHP-MCO , le programme de retour à domicile Convention annuelle FHP-MCO Le programme d accompagnement de retour à domicile des patients hospitalisés Objectifs du programme : anticiper les besoins du patient lié

Plus en détail

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die LES RENCONTRES DU MANAGEMENT Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die Dr Florence TARPIN-LYONNET Chef de Pôle des activités de soins et d Hospitalisation à Domicile CH Crest Présidente CME Retour

Plus en détail

INC 11 décembre 2006. Réflexions sur la démarche de mutualisation

INC 11 décembre 2006. Réflexions sur la démarche de mutualisation Réflexions sur la démarche de mutualisation 1 Le contexte Les objectifs La méthode retenue Les facteurs de réussite et perspectives 2 Rappel du contexte 3 L Assurance Maladie est un service public de 200

Plus en détail

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ 19 OCTOBRE 2010 Beatrice Falise Mirat Beatrice.falise-mirat@anap.fr Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Agence

Plus en détail

Cahier des charges. Expérimentation de tutorat des étudiants en soins infirmiers dans les cabinets d infirmiers libéraux

Cahier des charges. Expérimentation de tutorat des étudiants en soins infirmiers dans les cabinets d infirmiers libéraux Cahier des charges Expérimentation de tutorat des étudiants en soins infirmiers dans les cabinets d infirmiers libéraux Sommaire I. Contexte et objectifs de l expérimentation...3 II. Critères d éligibilité...3

Plus en détail

Réflexions pilotées par l Agence Régionale de Santé (ARS)de Bretagne pour mieux réguler les prises en charge des jeunes et adolescents dits difficiles

Réflexions pilotées par l Agence Régionale de Santé (ARS)de Bretagne pour mieux réguler les prises en charge des jeunes et adolescents dits difficiles Réflexions pilotées par l Agence Régionale de Santé (ARS)de Bretagne pour mieux réguler les prises en charge des jeunes et adolescents dits difficiles ODPE Finistère 20 novembre 2015 XX/XX/XX Le contexte

Plus en détail

Centre Hospitalier de Bastia

Centre Hospitalier de Bastia Le bilan des années 2010 2011 2012 2013 et 2014 est important tant dans le domaine de la gestion et du pilotage que de la stratégie, du management, de l équilibre des organisations et de la coopération

Plus en détail

FINANCEMENT MIGAC - FIR

FINANCEMENT MIGAC - FIR CONFERENCE DE PRESSE 2 ème JOURNEE THEMATIQUE FINANCEMENT 26 janvier MIGAC 2012 - FIR Mercredi 28 mai 2014 FINANCEMENT MIGAC - FIR 10h00 à 16h00 Programme 10h00 10h30 : Les Enveloppes de financement :

Plus en détail

Etude prospective sur les métiers de la Fonction Publique Hospitalière

Etude prospective sur les métiers de la Fonction Publique Hospitalière Etude prospective sur les métiers de la Fonction Publique Hospitalière Présentation sommaire Hugues JURICIC - 9 novembre 2007 53 rue de Fives 59650 Lille +33 320 61 02 56 16 rue Jean-Pierre Timbaud 75011

Plus en détail

Expérimentation PAERPA Lorraine 3 ème comité stratégique

Expérimentation PAERPA Lorraine 3 ème comité stratégique Expérimentation PAERPA Lorraine 3 ème comité stratégique 24 novembre 2014 (14h-15h30) ARS LORRAINE 24 novembre2014 1 Ordre du jour Introduction : M. d Harcourt, Mme Pilot, Mme Debord Evolution de la gouvernance

Plus en détail

Projet médico-social 2013-2017

Projet médico-social 2013-2017 Projet médico-social 2013-2017 C E N T R E H O S P I T A L I E R R É G I O N A L D O R L É A N S Hôpital Porte Madeleine 1, rue Porte Madeleine BP 2439 45032 Orléans cedex 1 Le service social de par ses

Plus en détail

Lien hôpital ville. - douleur chronique

Lien hôpital ville. - douleur chronique Lien hôpital ville - douleur chronique 1 ere année Cette labellisation vise à distinguer des expériences exemplaires et des projets innovants traduisant l'engagement dans la promotion des droits des patients.

Plus en détail

FEDERATION DEPARTEMENTALE DES SYNDICATS D EXPLOITANTS AGRICOLES DE LA REUNION Membre de la Fédération Nationale des Syndicats d Exploitants Agricoles

FEDERATION DEPARTEMENTALE DES SYNDICATS D EXPLOITANTS AGRICOLES DE LA REUNION Membre de la Fédération Nationale des Syndicats d Exploitants Agricoles AXE 1- FICHE 1 : LES RENCONTRES INFO METIERS (thématique élevage) rencontre entre le public et les professionnels du secteur de l élevage afin de découvrir les métiers de l élevage donner une information

Plus en détail

Outil d aide à la décision pour l admission des patients en soins de suite et de réadaptation

Outil d aide à la décision pour l admission des patients en soins de suite et de réadaptation Outil d aide à la décision pour l admission des patients en soins de suite et de réadaptation Juillet 2013 Contexte d utilisation Objet de la prise en charge Autre objet de prise en charge Un projet et

Plus en détail

Rapport sur les charges et produits pour 2015 Propositions. Conseil CNAMTS 3 juillet 2014

Rapport sur les charges et produits pour 2015 Propositions. Conseil CNAMTS 3 juillet 2014 Rapport sur les charges et produits pour 2015 Propositions Conseil CNAMTS 3 juillet 2014 Rappel des thèmes abordés dans les constats du rapport 2015 Répartition des dépenses par groupes de pathologies

Plus en détail

PLAN REGIONAL SPORT SANTE BIEN ETRE

PLAN REGIONAL SPORT SANTE BIEN ETRE Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la cohésion sociale du Centre PLAN REGIONAL SPORT SANTE BIEN ETRE Mardi 17 novembre 2015 Descartes Journée thématique Sport Santé - ANDIISS Centre 23

Plus en détail

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP Assises de l autonomie 10/06/10 PARIS Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux L Agence

Plus en détail

SEMINAIRE ACORS. Septembre 2012

SEMINAIRE ACORS. Septembre 2012 SEMINAIRE ACORS Septembre 2012 CONTRIBUTION DU CONTRÔLE DE GESTION DANS L'EVALUATION DE LA PERFORMANCE Le Schéma Directeur du Contrôle de Gestion de l Assurance Maladie Couverture I/ Le contrôle de gestion

Plus en détail

Action SociAle orientations 2015 / 2017

Action SociAle orientations 2015 / 2017 Action Sociale Orientations 2015 / 2017 Action sociale personnes agées Les orientations de la Carsat Centre 2015 / 2017 L action sociale de la Carsat est développée au profit des retraités du régime général

Plus en détail

Stage de GENEVE DU 5 AU 9 MARS 2005

Stage de GENEVE DU 5 AU 9 MARS 2005 Stage de GENEVE DU 5 AU 9 MARS 2005 INTRODUCTION Le réseau mère enfant de la francophonie fut créé en 2002 à Montréal. Missions: Promouvoir l accès aux soins pour les mères et les enfants de la communauté

Plus en détail

INTERVENTION OMAGE. Pr C. PERRET-GUILLAUME. Remerciements au Pr Sylvie LEGRAIN (Paris)

INTERVENTION OMAGE. Pr C. PERRET-GUILLAUME. Remerciements au Pr Sylvie LEGRAIN (Paris) ETP sujets âgés INTERVENTION OMAGE Pr C. PERRET-GUILLAUME Remerciements au Pr Sylvie LEGRAIN (Paris) 1 Méthode de l essai OMAGE Essai randomisé contrôlé avec 800 malades Multi-centrique (6 UGA en Ile de

Plus en détail

Le plan autisme 2013-2017 prévoit la création d Unités d Enseignements (UE) en classes maternelles pour des enfants avec autisme ou autres TED.

Le plan autisme 2013-2017 prévoit la création d Unités d Enseignements (UE) en classes maternelles pour des enfants avec autisme ou autres TED. Cahier des charges relatif à la création par extension de 7 places de SESSAD ou d IME (semi-internat) à destination de jeunes enfants de 3 à 6 ans avec autisme et autres TED et accompagnés au sein d une

Plus en détail

LES LOGIQUES D ACTIONS DES PARTENAIRES A L EPREUVE DU TERRAIN TEMOIGNAGE

LES LOGIQUES D ACTIONS DES PARTENAIRES A L EPREUVE DU TERRAIN TEMOIGNAGE LES LOGIQUES D ACTIONS DES PARTENAIRES A L EPREUVE DU TERRAIN TEMOIGNAGE 1 D. I.U. GESTIONNAIRE DE CAS 31 JANVIER 2012 CLAIRE ASTIER PILOTE MAIA PARIS 20 BÉATRICE LORRAIN PILOTE MAIA 68 PLAN NATIONAL ALZHEIMER

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX 1 RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX La santé des élèves constitue un enjeu d'importance pour l'ecole : son incidence sur les apprentissages et la réussite scolaire,

Plus en détail

Préparation du projet de loi «Patients, santé, territoire» DDGOS/DAS/DPREV 1

Préparation du projet de loi «Patients, santé, territoire» DDGOS/DAS/DPREV 1 Préparation du projet de loi «Patients, santé, territoire» DDGOS/DAS/DPREV 1 4 Missions pour moderniser le système de santé 4 missions ont été commanditées par le gouvernement et menées avec l appui du

Plus en détail

INVENTONS ENSEMBLE LA SANTÉ DE DEMAIN. L actualité et le devenir des programmes patients : quelle place pour les industriels?

INVENTONS ENSEMBLE LA SANTÉ DE DEMAIN. L actualité et le devenir des programmes patients : quelle place pour les industriels? INVENTONS ENSEMBLE LA SANTÉ DE DEMAIN L actualité et le devenir des programmes patients : quelle place pour les industriels? jalma, cabinet de conseil leader du secteur de la santé Stratégies de positionnement

Plus en détail

Congrès National des Réseaux de Cancérologie

Congrès National des Réseaux de Cancérologie Congrès National des Réseaux de Cancérologie Eléments relatifs aux réseaux de santé en cancérologie 21 et 22 novembre 2013 Evelyne SATONNET, cheffe de bureau «Coopérations et Présentation Réseaux territoriaux

Plus en détail

Dossier de Presse. Mercredi 10 juillet 2013

Dossier de Presse. Mercredi 10 juillet 2013 Dossier de Presse Mercredi 10 juillet 2013 Pacte territoire santé Provence-Alpes-Côte d Azur Un pacte, pour quoi faire? Le pacte territoire santé vise à garantir et à renforcer l accès aux soins, en particulier

Plus en détail

French health national priorities and new challenges for outpatient care

French health national priorities and new challenges for outpatient care French health national priorities and new challenges for outpatient care Colloque «From hospital to home: improve care and patient s journey» Ambassade du Royaume Uni 24 mars 2015 Christelle Gallo, Lydia

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE INAUGURATION DES LOCAUX DE L UNITE TRANSVERSALE D EDUCATION THERAPEUTIQUE AU CENTRE HOSPITALIER DE BETHUNE PRESENTATION DE l UTEP En juillet 2003, l Hôpital s est doté d une Unité

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

PRIAC 2014-2018 Mise à jour 2015 SECTEUR DU HANDICAP

PRIAC 2014-2018 Mise à jour 2015 SECTEUR DU HANDICAP PROJET REGIONAL DE SANTE 2012-2016 SCHEMA REGIONAL D ORGANISATION MEDICO-SOCIALE PROGRAMME INTERDEPARTEMENTAL D ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS ET DE LA PERTE D AUTONOMIE (PRIAC) - 2014-2018 Mise à jour 2015

Plus en détail

Gestion du risque (GDR)

Gestion du risque (GDR) Région Centre Gestion du risque (GDR) Contexte et enjeux Septembre 2011 La GDR, c est quoi? Cette notion peut être définie comme l ensemble des actions mises en œuvre pour améliorer l efficience du système

Plus en détail

Compte-rendu du 2 ème BUREAU TACTIQUE PAERPA-MAIA Le 11 février 2014, à Tours 14h30

Compte-rendu du 2 ème BUREAU TACTIQUE PAERPA-MAIA Le 11 février 2014, à Tours 14h30 Compte-rendu du 2 ème BUREAU TACTIQUE PAERPA-MAIA Le 11 février 2014, à Tours 14h30 Participants : cf. annexe 1 Mme Estel QUERAL, chef de projet PAERPA, ouvre la séance en remerciant l ensemble des partenaires

Plus en détail

OPIIEC, le 5 mars 2010 Secteur des Etudes et du Conseil

OPIIEC, le 5 mars 2010 Secteur des Etudes et du Conseil OPIIEC, le 5 mars 00 Secteur des Etudes et du Conseil Observatoire Paritaire des métiers de l Informatique, de l Ingénierie, des Etudes et du Conseil Aire de mobilité Consultant senior en Emploi type de

Plus en détail

Les pratiques de gestion prévisionnelle des emplois, des effectifs et des compétences (GPEEC) dans les collectivités territoriales

Les pratiques de gestion prévisionnelle des emplois, des effectifs et des compétences (GPEEC) dans les collectivités territoriales Les pratiques de gestion prévisionnelle des emplois, des effectifs et des compétences (GPEEC) dans les collectivités territoriales Rencontre des collectivités - 17 janvier 2014 Direction de l observation

Plus en détail

Baromètre emploi-formation régional 2015

Baromètre emploi-formation régional 2015 Observatoire régional des métiers du sanitaire et du social Baromètre emploi-formation régional 2015 Aides à domicile octobre 2015 Activité : quelles sont les perspectives d évolution pour les 3 ans à

Plus en détail

Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF

Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF Si le projet de loi «hôpital, patients, santé, territoires» a pour ambition

Plus en détail

L ANAP, MISSIONS, ENJEUX UN OUTIL EN COURS D ELABORATION : LE TABLEAU DE BORD PARTAGE DES ESMS

L ANAP, MISSIONS, ENJEUX UN OUTIL EN COURS D ELABORATION : LE TABLEAU DE BORD PARTAGE DES ESMS L ANAP, MISSIONS, ENJEUX UN OUTIL EN COURS D ELABORATION : LE TABLEAU DE BORD PARTAGE DES ESMS LOOS LES LILLE 21 OCTOBRE 2010 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux

Plus en détail

Instance Nationale de Concertation du 15 octobre 2015. Fonctionnement des missions nationales au sein de la branche recouvrement

Instance Nationale de Concertation du 15 octobre 2015. Fonctionnement des missions nationales au sein de la branche recouvrement Instance Nationale de Concertation du 15 octobre 2015 Fonctionnement des missions au sein de la branche recouvrement 1- CONTEXTE Pour la réalisation de leurs missions, les directions métiers de l Agence

Plus en détail

Charte de partenariat du CLIC Métropole Nord Ouest Renseignements et informations : Monsieur Olivier MILOWSKI, Directeur, CLIC Métropole Nord Ouest, 100 rue du Général Leclerc 59350 SAINT ANDRE Téléphone

Plus en détail

Intégration des services, gestion de cas, et M.A.I.A.

Intégration des services, gestion de cas, et M.A.I.A. L évolution programmée de l accompagnement des malades Alzheimer et de leurs familles: la Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades Alzheimer ( M.A.I.A. ) Stéphanie FACHE, Pilote local, Expérimentation

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Groupement de coopération sanitaire entre l Hôpital d Instruction des Armées (HIA) Val-de-Grâce et le Groupe Hospitalier Cochin-Broca-Hôtel-Dieu de l AP-HP Le Groupement de coopération

Plus en détail

Pôle Handicap Neurologique Ile De France. L outil des réseaux neurologiques

Pôle Handicap Neurologique Ile De France. L outil des réseaux neurologiques Pôle Handicap Neurologique Ile De France L outil des réseaux neurologiques L état des lieux (1) Les réseaux de santé neurologiques et les expérimentations en Ile de France Les Réseaux neurologiques: Missions

Plus en détail

RENCONTRES. Edmond MACKOWIAK. Sylvie RACOUSSOT Chef de pôle Activités Transversales et Ambulatoires. Directeur Général LES

RENCONTRES. Edmond MACKOWIAK. Sylvie RACOUSSOT Chef de pôle Activités Transversales et Ambulatoires. Directeur Général LES LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES Retour d expérience du dispositif «100 Pôles d Excellence» Edmond MACKOWIAK Directeur Général Sylvie RACOUSSOT Chef de pôle Activités Transversales et Ambulatoires

Plus en détail

Accompagnement des personnes âgées à domicile:

Accompagnement des personnes âgées à domicile: Accompagnement des personnes âgées à domicile: Réseaux de santé gérontologiques et centres locaux d information et de coordination gérontologiques, deux acteurs complémentaires et incontournables IFSI

Plus en détail

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Date de dépôt des candidatures : 1 er juillet 30 septembre 2014 1 er janvier 31 mars 2015 APPEL A PROJETS DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Cahier des charges

Plus en détail

Présentation des grandes lignes du guide méthodologique de la DGOS sur l évolution des réseaux

Présentation des grandes lignes du guide méthodologique de la DGOS sur l évolution des réseaux Union Nationale des Réseaux de Santé UNR.santé Présentation des grandes lignes du guide méthodologique de la DGOS sur l évolution des réseaux Mars 2012 UNR.santé Principes directeurs du guide Complète

Plus en détail

Comment développer la

Comment développer la 1 Comment développer la? Dr Jean-Yves CAMOUS, chef de Pôle, Centre Hospitalier de Béziers 2 Qu est-ce que la? Ce qui est admis: La est Moderne Sécurisée De qualité Meilleur marché Tendance Ce qui est peu

Plus en détail

FICHE PROSPECTIVE. Chargé-e de mission environnement et développement durable ASSOCIATIONS DE L ENVIRONNEMENT. Autres intitulés possibles :

FICHE PROSPECTIVE. Chargé-e de mission environnement et développement durable ASSOCIATIONS DE L ENVIRONNEMENT. Autres intitulés possibles : Autres intitulés possibles : Chargé-e d accompagnement environnement et développement durable Accompagnateur-trice des démarches de développement durable Chargé-e de médiation environnement et développement

Plus en détail

INC Assurance Maladie. 15 avril 2015 PRESENTATION DU SDRH 2015-2018

INC Assurance Maladie. 15 avril 2015 PRESENTATION DU SDRH 2015-2018 INC Assurance Maladie 15 avril 2015 PRESENTATION DU SDRH 2015-2018 INC Assurance Maladie Présentation du SDRH 2015-2018 1. Travaux préparatoires 2. Bilan du SDRH 2011-2014 3. Structuration du SDRH 2015-2018

Plus en détail

L exercice coordonné en soins de 1 er recours en Bourgogne

L exercice coordonné en soins de 1 er recours en Bourgogne L exercice coordonné en soins de 1 er recours en Bourgogne 1 Stratégie régionale de l Agence Pourquoi un référentiel? Consolider l offre de santé coordonnée déjà en place Impulser et développer l exercice

Plus en détail

Projet d éducation thérapeutique

Projet d éducation thérapeutique Diplôme de formation continue Education Thérapeutique Projet d éducation thérapeutique La prévention des lésions du pied diabétique Dr Samir AOUICHE Mme Fatma zohra DIAF Service Diabétologie CHU MUSTAPHA.

Plus en détail

Uniformisons. notre communication

Uniformisons. notre communication Programme d accompagnement Uniformisons développement chirurgie ambulatoire notre communication Retour d expérience du CHIC 16 juin 2015 1 Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil Quelques chiffres:

Plus en détail

Les dépenses d assurance maladie à horizon 2015

Les dépenses d assurance maladie à horizon 2015 Point d information mensuel Jeudi 5 juillet 2007 Les dépenses d assurance maladie à horizon 2015 L évolution des dépenses de santé et les modalités de leur prise en charge sont au cœur de nombreuses réflexions

Plus en détail

Baromètre emploi-formation régional 2015

Baromètre emploi-formation régional 2015 Observatoire régional des métiers du sanitaire et du social Baromètre emploi-formation régional 2015 Professionnels de l intervention éducative octobre 2015 Activité : quelles sont les perspectives d évolution

Plus en détail

COORDINATION DES PLACES DE STAGES EN MONTÉRÉGIE CADRE OPÉRATIONNEL

COORDINATION DES PLACES DE STAGES EN MONTÉRÉGIE CADRE OPÉRATIONNEL COORDINATION DES PLACES DE STAGES EN MONTÉRÉGIE CADRE OPÉRATIONNEL 6 décembre 2004 Révisé automne 2007 Adopté le 8 novembre 2007 par le Comité régional de coordination des stages TABLE DES MATIÈRES 1.

Plus en détail

Jeudi 4 et vendredi 5 juillet 2013 Paris Bercy Centre Pierre Mendès France

Jeudi 4 et vendredi 5 juillet 2013 Paris Bercy Centre Pierre Mendès France Jeudi 4 et vendredi 5 juillet 2013 Paris Bercy Centre Pierre Mendès France Directeur par intérim du GCS e-santé Picardie stephane.routier@esante-picardie.com 13 ETP 1M Groupement Coopération Sanitaire

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE Contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

Parcours de santé des personnes âgées en situation de fragilité

Parcours de santé des personnes âgées en situation de fragilité Parcours de santé des personnes âgées en situation de fragilité Personnes âgées en risque de perte d autonomie (PAERPA) Claude JEANDEL Pôle de gérontologie CHU Montpellier Université Montpellier Inserm

Plus en détail

QUELLES ORGANISATIONS POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA CHIRURGIE AMBULATOIRE?

QUELLES ORGANISATIONS POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA CHIRURGIE AMBULATOIRE? QUELLES ORGANISATIONS POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA CHIRURGIE AMBULATOIRE? 36 ÈME JOURNÉES NATIONALES D ÉTUDES SUR LA STÉRILISATION REIMS 10 AVRIL 2014 Dr Gilles Bontemps Agence Nationale d Appui à la Performance

Plus en détail

15 mars 2011 - Martine SEMAT Colloque ANAP

15 mars 2011 - Martine SEMAT Colloque ANAP THEME : LES OUTILS DE COOPERATION L expérience de L HAD SANTE RELAIS DOMICILE L histoire de l association : création de SANTE RELAIS 31 en 2001 AGESEP 31 La création de l association Loi 1901 SANTE RELAIS

Plus en détail

Les outils SI au service du parcours de santé

Les outils SI au service du parcours de santé Les outils SI au service du parcours de santé (atelier 3) Emilie DELAGE, Sage-Femme coordinatrice de réseau de périnatalité 92 Sud Isabelle LEROUX, Directrice de projet au GCS-DSISIF Aurélie MISME, Médecin

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Dans cet objectif, le présent rapport d activité est organisé comme suit : Programme Hôpital numérique Rapport d activité 2013

AVANT-PROPOS. Dans cet objectif, le présent rapport d activité est organisé comme suit : Programme Hôpital numérique Rapport d activité 2013 AVANT-PROPOS Lancé fin novembre 2011 avec la publication du guide des indicateurs des pré-requis et des domaines fonctionnels prioritaires, le programme Hôpital numérique, plan stratégique de développement

Plus en détail

Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims signe son «contrat performance» avec l ARS de Champagne-Ardenne et l ANAP

Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims signe son «contrat performance» avec l ARS de Champagne-Ardenne et l ANAP logo ARS Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims signe son «contrat performance» avec l ARS de Champagne-Ardenne et l ANAP Dossier de presse Mardi 21 Décembre 2010 Contacts Presse : - CHU de Reims

Plus en détail

RETOUR D EXPÉRIENCES D ENTREPRISES SUR UNE ACTION COMPÉTENCES ET DÉVELOPPEMENT DANS LES SERVICES À LA PERSONNE JEUDI 9 DÉCEMBRE 2010

RETOUR D EXPÉRIENCES D ENTREPRISES SUR UNE ACTION COMPÉTENCES ET DÉVELOPPEMENT DANS LES SERVICES À LA PERSONNE JEUDI 9 DÉCEMBRE 2010 RETOUR D EXPÉRIENCES D ENTREPRISES SUR UNE ACTION COMPÉTENCES ET DÉVELOPPEMENT DANS LES SERVICES À LA PERSONNE JEUDI 9 DÉCEMBRE 2010 Ordre du jour Rappel de l action Nathalie Roux et Stéphanie Gobert,

Plus en détail

Bilan de la Convention d Objectifs et de Gestion. Instance Nationale de Concertation Branche Maladie 26 juin 2013

Bilan de la Convention d Objectifs et de Gestion. Instance Nationale de Concertation Branche Maladie 26 juin 2013 Bilan de la Convention d Objectifs et de Gestion Instance Nationale de Concertation Branche Maladie 26 juin 2013 SOMMAIRE La COG 2010-2013 aura été marquée par : 1. Une offre de service de base performante

Plus en détail

Les transports sanitaires prescrits à l hôpital ; La prise en charge de l Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ;

Les transports sanitaires prescrits à l hôpital ; La prise en charge de l Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ; SYNTHÈSE INTRODUCTION Le Programme Pluriannuel Régional de Gestion du Risque (PPR GDR) s inscrit dans le Projet Régional de Santé dont il est un des programmes obligatoires. Elaboré au cours de l été 2010,

Plus en détail

Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF

Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF Système d information MAIA et stratégie régionale Journée MAIA Paris 11 mai 2015 Hôtel de Ville de Paris Systèmes d Information

Plus en détail

Forum N 2. Nouvelle programmation de la politique de la ville : quelle place pour les CCAS/CIAS? Compte rendu : En résumé :

Forum N 2. Nouvelle programmation de la politique de la ville : quelle place pour les CCAS/CIAS? Compte rendu : En résumé : Forum N 2 Nouvelle programmation de la politique de la ville : quelle place pour les CCAS/CIAS? Présidence et animation : Véronique FAYET, membre du bureau de l UNCCAS Intervenants : Serge FRAYSSE, directeur

Plus en détail

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N Page 1 sur 8 PROJET SELECTIONNE PAR LE CCAH EMPLOI ET FORMATION APF INITY, le réseau favorisant l insertion professionnelle (Gard Languedoc Roussillon) La Délégation départementale APF du Gard crée et

Plus en détail

Mardi 24 mai 2011. CLIC, Réseaux, MAI. CLIC et développement de la coordination

Mardi 24 mai 2011. CLIC, Réseaux, MAI. CLIC et développement de la coordination Mardi 3 ème rencontre nationale des Réseaux de santé Personnes Agées CLIC, Réseaux, MAI CLIC et développement de la coordination Intervention : Yvelise ABECASSIS, présidente A.N.C.CLIC - Association Nationale

Plus en détail

Quel rôle pour l infirmière à domicile dans la prise en charge du patient suite à une chirurgie ambulatoire? UDCF le 11 octobre 2014

Quel rôle pour l infirmière à domicile dans la prise en charge du patient suite à une chirurgie ambulatoire? UDCF le 11 octobre 2014 Quel rôle pour l infirmière à domicile dans la prise en charge du patient suite à une chirurgie ambulatoire? UDCF le 11 octobre 2014 Florence Ambrosino Infirmière de pratique avancée en coordination de

Plus en détail

Dossier de presse. 31 janvier 2014. Une première maison des réseaux de santé territoriale inaugurée au Havre

Dossier de presse. 31 janvier 2014. Une première maison des réseaux de santé territoriale inaugurée au Havre Dossier de presse 31 janvier 2014 Une première maison des réseaux de santé territoriale inaugurée au Havre 2 COMMUNIQUE DE PRESSE le 31 janvier 2014 Une première Maison des réseaux de santé territoriale

Plus en détail

ACCORD CADRE RELATIF A L APPUI ECONOMIE-EMPLOI- FORMATION AUX TERRITOIRES

ACCORD CADRE RELATIF A L APPUI ECONOMIE-EMPLOI- FORMATION AUX TERRITOIRES ACCORD CADRE RELATIF A L APPUI ECONOMIE-EMPLOI- FORMATION AUX TERRITOIRES Contexte De fortes mutations techniques, économiques, règlementaires, scientifiques et sociétales impactent les territoires et

Plus en détail

10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées

10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées 10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées Une part de plus en plus importante de l activité hospitalière concerne la prise en charge des personnes âgées La patientèle âgée concentre une

Plus en détail

L Education thérapeutique pour

L Education thérapeutique pour L Education thérapeutique pour les nuls Dany Baud CHS Pneumologie(Chevilly Larue) Groupe de travail ETP/ SPLF «Ether» Dr François Martin CH Dreux 1 Vous avez dit «nuls»? Qu est ce qu être nul? Qui est

Plus en détail

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Expérimentation sur un territoire cible : Baillif - Vieux-Habitants Bouillante Patrice RICHARD, Directeur général de l ARS

Plus en détail

Journée présentation TSN

Journée présentation TSN Journée présentation TSN Bourgogne (e-ticss) aux industriels 23 décembre 2014 1 Déroulé de la réunion Contexte et principaux objectifs de TSN : Augmenter la qualité de la prise en charge perçue par les

Plus en détail

mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité

mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité Réunion nationale des OMEDIT 26 mai 2011 Valerie Salomon Bureau Qualité et sécurité des soins Sous direction du pilotage de la performance

Plus en détail

PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011

PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011 PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011 1 INTRODUCTION L accès aux soins de premier recours est une des composantes majeures du droit fondamental à la santé.

Plus en détail

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Filières et réseaux de gériatrie Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Population âgée en forte augmentation Augmentation de l espérance de vie à

Plus en détail

LE CONCEPT DE PRATIQUE AVANCÉE. BARRIERE-ARNOUX Cécile IPAGL

LE CONCEPT DE PRATIQUE AVANCÉE. BARRIERE-ARNOUX Cécile IPAGL LE CONCEPT DE PRATIQUE AVANCÉE 1 BARRIERE-ARNOUX C ÉCILE IDEL M aster 2 sciences c liniques infirmières option gérontologie Sophrologue Formatrice Définition de l IPA par le C I I 2 «Une infirmière qui

Plus en détail

Projet paritaire de réorganisation du travail au bloc opératoire de Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal

Projet paritaire de réorganisation du travail au bloc opératoire de Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal Projet paritaire de réorganisation du travail au bloc opératoire de Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal Marie-France Demers, consultante, chargée du projet Nathalie Paradis, coordonnatrice des activités

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

Forums interrégionaux des acteurs de la rénovation urbaine 2010

Forums interrégionaux des acteurs de la rénovation urbaine 2010 Forums interrégionaux des acteurs de la rénovation urbaine 2010 L Acsé, un établissement public de l Etat au service de la cohésion sociale et de la politique de la ville L Acsé, un établissement public

Plus en détail

Télémédecine et Soins primaires: quelques repères en 5 étapes. Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL)

Télémédecine et Soins primaires: quelques repères en 5 étapes. Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) Télémédecine et Soins primaires: quelques repères en 5 étapes Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) 1 ère étape : Identifier un besoin d améliorer la continuité des

Plus en détail

Réseau de cancérologie Paris sud et ouest : Géographie

Réseau de cancérologie Paris sud et ouest : Géographie LE RÉSEAU DE CANCÉROLOGIE DE PARIS SUD OUEST et LE RÉSEAU ENSEMBLE 12 juin 2009 Réseau de cancérologie Paris sud et ouest : Géographie Les étapes de la création Cadre juridique : Groupement de Coopération

Plus en détail

Atelier de retour d expérience n 2

Atelier de retour d expérience n 2 Atelier de retour d expérience n 2 Amélioration du service rendu aux personnes âgées en perte d'autonomie et optimisation de l'organisation de l'offre de soins et de services Béatrice Lorrain Pilote MAIA

Plus en détail

«Expertise» ViaTrajectoire: comment éviter les ruptures de soins?

«Expertise» ViaTrajectoire: comment éviter les ruptures de soins? «Expertise» ViaTrajectoire: comment éviter les ruptures de soins? Dispositif de Coordination de l Aval du court séjour hospitalier du Territoire de santé 1 des Pays de la Loire: La Loire-Atlantique Journées

Plus en détail

HÔPITAL NUMÉRIQUE : LES PRODUCTIONS DES EXPERTS

HÔPITAL NUMÉRIQUE : LES PRODUCTIONS DES EXPERTS HÔPITAL NUMÉRIQUE : LES PRODUCTIONS DES EXPERTS Journée nationale Hôpital Numérique ASIEM, 9 avril 2014 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux 1 Qui sont

Plus en détail