SEANCE 1. Séquence 9 SEQUENCE 9 ORDRE. JE REVISE LES ACQUIS DE LA 5 e 1) a < b < c b < a < c c < a < b c < b < a 4,819 4,82 4,821 4,83 3) = >

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SEANCE 1. Séquence 9 SEQUENCE 9 ORDRE. JE REVISE LES ACQUIS DE LA 5 e 1) a < b < c b < a < c c < a < b c < b < a 4,819 4,82 4,821 4,83 3) = >"

Transcription

1 Séquence 9 SEQUENCE 9 ORDRE Ce que tu devais faire JE REVISE LES ACQUIS DE LA 5 e a < b < c b < a < c c < a < b c < b < a 4,819 4,82 4,821 4,83 3 < = > ) 5) b est un nombre négatif b = 1,71 b < 0 SEANCE 1 Les commentaires du professeur On range les nombres a, b et c du plus petit au plus grand. Un nombre négatif est toujours plus petit que n importe quel nombre positif. Le plus petit des deux nombres négatifs est celui qui a la plus grande distance à zéro. Le plus petit des trois nombres est donc le nombre négatif qui a la plus grande distance à zéro, c est donc b. Ensuite on trouve a et enfin le nombre positif c. On voit mieux en écrivant : 4,830 < x < 4,800 N importe quel nombre à la fois plus grand que 4,83 et plus petit que 4,8 (on dit compris strictement entre 4,83 et 4,8) convient. 4,83 ne convient pas car 4,83 < 4,83 est faux. 3 1, 5 2 = et 14 1, 4 10 = On a : 1,5 > 1,4. 4) Tu as vu en 5ème que si a et b sont des nombre positifs tels que b 0 : Si a < b alors a 1 b < a Si a = b alors 1 b = a Si a > b alors 1 b > 5) b est le nombre qui, ajouté à 8,91, donne 7,2. 8,91 + ( 1,7 = 7,2 D où : b= 1,71 b = 1, Cned, Mathématiques 4 e

2 Séquence 9 6) De deux nombres positifs, le plus petit est le plus éloigné de zéro. De deux nombres négatifs, le plus grand est celui qui a la plus petite distance à zéro. De deux nombres de signes contraires, le plus petit est le négatif. 6) Tu as vu en 5ème que : De deux nombres négatifs, le plus petit est celui qui a la plus grande distance à zéro ; donc le plus grand est celui qui a la plus petite distance à zéro. On dit encore le plus petit de deux négatifs est le plus éloigné de zéro ; le plus grand est le plus proche de zéro. On rappelle que zéro est plus petit que n importe quel nombre positif et plus grand que n importe quel nombre négatif. Le nombre zéro est plus petit que n importe quel nombre négatif. 7) x > 5 x < 18 x = 4 x > 3 7) Pour mieux comprendre, il peut être utile de représenter les nombres sur une droite graduée. Par exemple, si x=4,2 alors x > 4 est vrai mais x > 5 est faux. Par exemple, si x=18 alors x > 4 est vrai mais x > 19 est faux. x>4 veut dire x est strictement plus grand que 4 ce qui signifie que x ne peut être ni égal à 4 ni plus petit que 4. Si x est strictement plus grand que 4, il est donc strictement plus grand que 3. 8) x < 7 et 9 > x x < 5 et x > 2 x > 4 et x < 0 x < 2 et 2 < x 8) Pense à placer les nombres sur une droite graduée! Par exemple 6 est à la fois plus petit que 7 et plus petit que 9, n importe quel nombre plus petit que 7 convient. 5< 2 donc aucun nombre ne peut être à la fois plus petit que 5 et plus grand que 2. Par exemple 3, n importe quel nombre à la fois plus grand que 4 et plus petit que 0 convient. On dit qu un tel nombre est compris entre 4 et 0 ou encore qu il est encadré par 4 et 0. N importe quel nombre compris entre 2 et 2 convient (par exemple. EXERCICE 1 n = 27 ou n < 27 x = 18 ou x > 18 Pour exprimer que n = 27 ou n < 27 on écrira que n 27. Pour exprimer que x = 18 ou x > 18 on écrira que x 18. EXERCICE 2 5,08 > 3 donc 5,08 est l abscisse d un point de la demi-droite noire. 4,7 < 3 donc 4,7 est l abscisse d un point de la demi-droite bleue. 2,8 > 3 donc 2,8 est l abscisse d un point de la demi-droite noire. 2,8 > 3 donc 2,8 est l abscisse d un point de la demi-droite noire. 3,1 < 3 donc 3,1 est l abscisse d un point de la demi-droite bleue. 2,999 > 3 donc 2,999 est l abscisse d un point de la demi-droite noire. 3,009 < 3 donc 3,009 est l abscisse d un point de la demi-droite bleue. Cned, Mathématiques 4 e 245

3 Séquence 9 L abscisse de n importe quel point de la demi-droite bleue est plus petite ou égale à 3. L abscisse de n importe quel point de la demi-droite noire est plus grande que 3. Les commentaires du professeur : On dit que l abscisse de n importe quel point de la demi-droite bleue est plus petite ou égale à 3 car le point d abscisse 3 est bien sur cette demi-droite (le petit «trait» correspondant à 3 est représenté en bleu). EXERCICE 3 Les commentaires du professeur : On fait attention au sens du crochet! EXERCICE 4 a) l inégalité est large, le crochet est donc tourné vers la demidroite. b) l inégalité est stricte, le crochet n est donc pas tourné vers la demi-droite. c) l inégalité est large, le crochet est donc tourné vers la demidroite. d) l inégalité est stricte, le crochet n est donc pas tourné vers la demi-droite. a) x 4 b) x 0 On fait attention au sens du crochet! c) x 2,8 d) x < Cned, Mathématiques 4 e

4 Séquence 9 EXERCICE 5 Ce problème semble difficile! a) La calculatrice affiche : pour π : SEANCE 2 Sans calculatrice, le problème semble impossible à résoudre. a) La calculatrice affiche effectivement le même nombre. Il faut se méfier de la calculatrice, nous allons le voir par la suite pour : La calculatrice affiche le même nombre! b) Les nombres ne sont pas nécessairement égaux car la calculatrice a sûrement affiché des valeurs approchées de chacun des deux nombres. c) J effectue π à l aide de ma calculatrice. Elle affiche : Les nombres π et ne sont pas égaux, car sinon la calculatrice aurait affiché 0. b) Effectivement, les nombres affichés sont arrondis au 9ème chiffre après la virgule. Ce n est pas parce que la calculatrice affiche la même chose que les nombres sont égaux. c) La calculatrice nous donne un résultat important : la différence des deux nombres n est pas nulle : elle est en fait négative. Les deux nombres ne sont donc pas égaux. Remarques : Nous pouvions deviner la réponse : Nous savions déjà que le nombre π ne peut pas s écrire sous la forme d une fraction. Si c était le cas, ce nombre ne s écrirait pas π mais uniquement sous forme de fraction! Nous n avons pas répondu au problème, qui était de savoir lequel de ces deux nombres était le plus grand. Nous répondrons à ce problème à la fin de la séance. EXERCICE 6 a b a b signe de a b «a < b» ou «a > b» négatif a < b 4,2 9,7 13,9 positif a > b positif a > b négatif a < b positif a > b négatif a < b Il semble que : lorsque la différence a b est positive, on ait : a > b. lorsque la différence a b est négative, on ait : a < b. Cned, Mathématiques 4 e 247

5 Séquence 9 Ali a raison, si a > b alors a b est la distance des points A et B ayant pour abscisses respectives a et b sur une droite graduée. Une distance est toujours positive donc b a > 0. Si a < b alors la distance des deux points A d abscisse a et B d abscisse b est b a. b a est donc positif donc son opposé a b est négatif. Les commentaires du professeur : Nous avons démontré dans le que : si a > b alors a b > 0 si a < b alors a b < 0 Pour s en rappeler, il suffit de penser à la distance de deux points d abscisses a et b! EXERCICE 7 AB = 3 ( 7) = = 4 AC = 2 ( = = 5 Si M est sur [AC) alors : x 3 D où : AM = x ( = x + 3 Si M est sur [AB) alors : x 3 D où : AM = 3 x Les commentaires du professeur : Pour calculer la distance de deux points, on calcule la différence entre la pus grande abscisse et la plus petite. Les abscisses de A et B sont respectivement 3 et 7, comme 3 > 7 on a AB = 3 ( 7) Les abscisses de A et C sont respectivement 3 et 2, comme 2 > 3 on a AC = 2 ( On a vu en 5ème qu une distance est un nombre toujours positif. Tu peux vérifier sur ta figure les résultats obtenus pour AB et AC par le calcul. EXERCICE 8 Les commentaires du professeur : Prenons un exemple : x + 7 > 0 revient à écrire : x ( 7) > 0 On applique le «Je retiens» précédent : Si x ( 7) > 0 alors x > Cned, Mathématiques 4 e

6 Séquence 9 EXERCICE 9 a) Si : x 2 0 alors x 2 b) Si : x + 4 > 0 alors x > 4 c) Si : 5 5 a< alors a < d) Si : a alors a 3 e) Si : x 7,9 alors x 7,9 0 Les commentaires du professeur : On applique le «Je retiens» précédent. Prenons un exemple : x + 4 > 0 c est-à-dire : x ( 4) > 0 d où : x > 4. EXERCICE 10 a) x y = 8,9 donc : x y > 0 d où : x > y. On n oublie pas que comparer deux nombres consiste à dire lequel des deux est le plus grand ou s ils sont égaux. b) x y = 0 donc : x = y. c) x y = 10 4 donc : x y < 0 d où : x < y. d) x y = 2 3 donc : x y > 0 d où : x > y. c) 10 4 = 0,000 1 donc 10 4 < 0. d) = = donc 2 3 > 0 EXERCICE 11 a) 3,21 a la plus grande distance à zéro donc : 3,21 < 3,201 a) On pouvait également étudier le signe de la différence : 3,21 ( 3,20 = 3,21 + 3,201 = 0,009 D où : 3,21 ( 3,20 < 0 Conclusion : 3,21 < 3,201 b) = = Comme 117 < 120 on a : D où : < < b) On pouvait également étudier le signe de la différence : = = D où : > 0 soit > c) Je tape π sur une calculatrice. La calculatrice affiche 0,0076 Le résultat est négatif. On a donc : < π 4. e) On pouvait également déterminer la valeur exacte de (c est-à-dire 0,007) et une valeur approchée de π 4. On compare alors les deux nombres obtenus. Conclusion : il n est pas toujours judicieux, pour comparer deux nombres, d étudier le signe de leur différence. Dans certains cas, comme par exemple dans l exercice suivant, c est nécessaire! Cned, Mathématiques 4 e 249

7 Séquence 9 EXERCICE 12 J effectue π Elle affiche : Le résultat est négatif On a donc : π < à l aide de ma calculatrice. On retrouve ici l exercice par lequel on a commencé la séance. On a maintenant les moyens permettant de résoudre le problème! EXERCICE 13 SEANCE 3 Moyenne d Hugo = = Avec 18 au dernier devoir Hugo aura pour moyenne 13. Il a donc raison! Moyenne de Lindsay 6+ 14,5+ 8, = = 8,5 4 4 Avec 5 au dernier devoir Lindsay aura 8,5 de moyenne et non 13. Elle a donc tort! a) La moyenne du trimestre est b) si : a+ b+ c+ x = 13 4 alors : a + b + c + x = 4 13 D où : x = 4 13 (a + b + c) a+ b+ c+ x 4 La note cherchée est bien la différence du produit de 4 par 13 et de la somme des trois notes connues, la formule trouvée par Ali est exacte. c) Lindsay x = 4 13 (6 + 14,5 + 8,5) = = 23 Noémie x = 4 13 (17,5 + 18,5 + 18) = = 2 Lindsay et Noémie ont un problème car 23 et 2 ne correspondent pas à des notes sur 20. Pour calculer la moyenne de quatre notes, on ajoute les quatre notes et on divise le résultat par 4. Quand Lindsay a trouvé 5, elle s est trompée dans les priorités des calculs. Lindsay a calculé d abord 13 6 ce qui est faux car, en l absence de parenthèses, on effectue toujours en priorité les multiplications. a) b) On écrit que la moyenne vaut 13. On utilise ensuite la définition du quotient : le quotient de a + b + c + x par 4 vaut 13 donc a+ b + c + x est égal au produit de 4 par 13. Pour que l inconnue soit isolée dans le membre de gauche, on soustrait de 4 13 la somme a + b + c. c) Pour Lindsay et Noémie il ne sera pas possible d avoir pour moyenne 13. En effet les trois premières notes de Lindsay sont «trop basses» et même avec la note maximale 20, Lindsay n aurait que 12,25 de moyenne. En effet : calcul de la moyenne avec 20 : 6+ 14, 5+ 8, = = 12, Au contraire les trois premières notes de Noémie sont «trop hautes» et même avec la note minimale 0, Noémie aurait déjà 13,5 de moyenne. Pour résoudre ce problème, Ali a oublié de dire que l inconnue étant une note sur 20, elle est nécessairement comprise entre 0 et 20. En mathématique on écrit : 0 x 20 Pour résoudre certains problèmes on a souvent des contraintes sur l inconnue, contraintes qui se traduisent par des inégalités ou des encadrements. 250 Cned, Mathématiques 4 e

8 Séquence 9 EXERCICE 14 On fait très attention aux «sens» des crochets! a) L amplitude de 3 < x < 3 est 3 ( soit 6. b) L amplitude de 1 y 1 est 1 ( soit 2. 1 c) L amplitude de 0 z est 1 0 soit 0, Pour calculer l amplitude d un encadrement, que les inégalités soient strictes ou larges, on calcule la différence entre le plus grand nombre et le plus petit. d) L amplitude de 3,581 t < 3,591 est 3,591 3,581 soit 0,01. EXERCICE 15 On a bien : 3 < 0 < 3 On a bien : 1 0,5 1 On a bien : 1 0 0,05 10 On a bien : 3,581 3,586 < 3,591 Les commentaires du professeur : On pouvait bien entendu choisir d autres nombres. Cned, Mathématiques 4 e 251

9 Séquence 9 EXERCICE 16 a) 7 < x < 2 3 b) x 0 2 On fait très attention aux crochets. Si le crochet est ouvert c est l inégalité stricte ; si le crochet est fermé c est inférieur ou égal. c) 0 < x 4 d) 3 10 x < 7 EXERCICE 17 mi mouche mouche coq plume légers super légers mi moyens moyens mi lourds lourds super lourds Moins de ou plus p < p < p < p < p < p < p < p < p < p < 91 p 91 EXERCICE 18 0 < a < < b < < c 90 0 < AC < 12 En effet, dans un triangle rectangle, l un des angles est droit, les deux autres sont aigus. ABC isocèle en B donc BA = BC = 6 cm. Dans tout triangle, la longueur de chaque côté est plus petit que la somme des longueurs des deux autres donc : A C< AB + BC donc AC < 12 De plus, AC est une longueur donc : AC > Cned, Mathématiques 4 e

10 Séquence 9 EXERCICE 19 Ce matin Quentin avait 23 7 soit 16 et Manon 17, donc c est Manon qui avait le plus d argent. Après avoir reçu 4, Quentin a 20 et Manon a 21. C est toujours Manon qui a le plus d argent. EXERCICE 20 SEANCE 4 Ce matin, Manon avait 1 de plus que Quentin, comme chacun a reçu la même somme, l écart reste le même. Si m désigne la somme d argent que possédait Manon ce matin et q la somme d argent que possédait Quentin ce matin ; on a m > q et m q =1 A midi, Manon a : m + 4 et Quentin a : q + 4. L écart est alors : (m + 4) (q + 4) = m + 4 q 4 = m q = 1 L écart est le même donc on comprend que Manon a toujours plus. Nous allons étudier cette propriété dans cette séance. a b comparaison de a et b c a + c b + c comparaison de a + c et b + c 5 8 a < b a + c < b + c 4,2 9,7 a > b 3 7,2 6,7 a + c > b + c 2 6 a > b a + c > b + c 3 4 a < b a + c < b + c 10 3 a > b a + c > b + c Dans les deux colonnes de «comparaison» les inégalités sont identiques. Il semble que : si a < b alors a + c < b + c si a > b alors a + c > b + c. Les remarques du professeur : On dit encore que les nombres a + c et b + c sont rangés dans le même ordre que a et b. On va voir dans l exercice suivant que ces deux propriétés sont vraies. EXERCICE 21 Si a < b alors : a b < 0 (a + c) (b + c) = a + c b c = a b Si a < b alors : a b < 0 Comme (a + c) (b + c) = a + c b c = a b On déduit que : (a + c) (b + c) < 0 D où : a + c < b + c On pourrait démontrer de la même façon que : Si a > b alors a + c > b + c et si a > b alors a c > b c Si a b alors a + c b + c et si a b alors a c b c Si a b alors a + c b + c et si a b alors a c b c EXERCICE 22 Si a < b alors : a b < 0 (a c) (b c) = a c b + c = a b On a donc : (a c) (b c) < 0 D où : a c < b c Cned, Mathématiques 4 e 253

11 Séquence 9 EXERCICE 23 On a : a b Si on ajoute 5 aux deux membres de a b, on ne change pas l inégalité, donc : a + 5 b + 5. Si on soustrait 4,2 aux deux membres de a b, on ne change pas l inégalité, donc : a 4,2 b Si on soustrait 3 aux deux membres de a b, on ne change pas l inégalité, donc : 3 + a b 3. Si on ajoute 9 aux deux membres de a b, on ne change pas l inégalité, donc : a + 9 b + 9 c est-à-dire : b + 9 a + 9. EXERCICE 24 x est un nombre relatif tel que x > 4. a) x + 7 > donc x + 7 > 3 On a ajouté 7 aux deux membres. b) 3 + x > 3 + ( 4) donc 3 + x > 1 On a ajouté 3 aux deux membres. c) x 0,9 > 4 0,9 donc x 0,9 > 4,9 On a soustrait 0,9 aux deux membres. d) x + 4 > donc x + 4 > 0 On a ajouté 4 aux deux membres. EXERCICE 25 a) 7 > 3 donc > 3 d où : x > y 7 7 On a soustrait 2 7 aux deux membres. b) 11 < 7 donc < 7+ d où : x < y 3 3 On a ajouté 4 3 aux deux membres. c) 5 > 7 donc π 5 > π 7 d où : x > y On a ajouté π aux deux membres. EXERCICE 26 a < x < b signifie x > a et x < b x > a donc x + c > a + c x < b donc x + c < b + c On a donc : a + c < x + c < b + c a < x < b signifie x > a et x < b x > a donc x c > a c x < b donc x c < b c On a donc : a c < x c < b c On applique les propriétés : «Si a < b alors a + c < b + c» «Si a > b alors a + c > b + c» aux deux inégalités d un encadrement. On applique les propriétés : «Si a < b alors a c < b c» «Si a > b alors a c > b c» aux deux inégalités d un encadrement. 254 Cned, Mathématiques 4 e

12 Séquence 9 EXERCICE 27 a) 3,141 5<π< 3, , <π+ 1< 3, ,141 5 <π+ 1 < 4,141 6 On applique le «Je retiens» vu précédemment. b) 3,141 5<π< 3, , ,14<π 2,14< 3, ,14 1,001 5 <π 2,14 < 1,001 6 c) 3,141 5<π< 3, , ,5<π 3,5< 3, ,5 0,358 5 <π 3,5 < 0,358 4 EXERCICE 28 Hugo pèse exactement 59 kg. Si p désigne le poids du chien, on peut écrire : 68,6 < p + 59 < 68,7 En soustrayant 59, on obtient : 68,6 59 < p < 68,7 59 D où : 9,6 < p < 9,7. le poids du chien d Hugo est compris entre 9,6 kg et 9,7 kg. EXERCICE 29 SEANCE 5 3,80 < 4 donc la chambre de Lindsay est effectivement moins longue que celle de Noémie. Cependant, pour affirmer qu elle est moins grande, il faut connaître les largeurs des deux pièces et calculer leurs aires. Aire en m 2 de la chambre de Lindsay : 3,80 3 = 11,40 Aire en m 2 de la chambre de Noémie : 4 3 = 12 11,40 < 12 donc Lindsay a la plus petite chambre. On constate que les aires sont rangées dans le même ordre que les longueurs cela est dû au fait que les largeurs sont égales. On peut écrire : 3,80<4 et 3,80 3 < 4 3 La deuxième inégalité est obtenue à partir de la première en multipliant chaque membre par 3. On peut faire le rapprochement avec les propriétés vues à la séance 4 mais on va découvrir dans cette séance qu avec la multiplication il faudra être plus «prudent». Cned, Mathématiques 4 e 255

13 Séquence 9 EXERCICE 30 a b comparaison comparaison c ac bc de a et b de ac et bc 2 5 a < b 0,1 0,2 0,5 ac < bc 2 5 a > b ac > bc 3 7 a < b ac < bc 8 1 a > b ac > bc 3 6 a > b ac > bc Dans les colonnes de «comparaison» les inégalités sont identiques. Il semble que si c est un nombre positif, on a : si a < b alors ac < bc si a > b alors ac > bc. EXERCICE 31 4 m = 4 ( 5, = 20,8 4 n = 4 3 = 12 5,2 < 3 donc m < n 20,8 > 12 donc 4 m > 4n On a donc : m < n mais 4m > 4n EXERCICE 32 a b comparaison comparaison c ac bc de a et b de ac et bc 2 5 a < b 0,1 0,2 0,5 ac > bc 2 5 a > b ac < bc 3 7 a < b ac > bc 8 1 a > b ac < bc 3 6 a > b ac < bc Dans les colonnes de «comparaison» les inégalités ne sont pas identiques, elles sont «de sens contraire». Il semble maintenant que si c < 0, alors : si a < b alors ac > bc si a > b alors ac < bc. Les commentaires du professeur : On peut penser qu en multipliant les deux membres d une inégalité par un nombre positif le sens de l inégalité est conservé ; alors qu en multipliant par un négatif le sens est changé. Autrement dit, on peut penser que : Si c positif alors ac et bc sont rangés dans le même ordre que a et b. Si c négatif alors ac et bc sont rangés dans l ordre inverse de a et b. Nous allons démontrer cette propriété dans l exercice suivant. 256 Cned, Mathématiques 4 e

14 Séquence 9 EXERCICE 33 Comme a < b alors a b < 0 a b est donc négatif. Le produit de deux nombres de signes contraires est négatif, comme a b est négatif et c est positif on conclut que le produit (a b) c est négatif. (a b) c = ac bc a < b donc a b est négatif donc (a b) c est négatif. or c est positif comme (a b) c = ac bc on en déduit que ac bc est négatif. D où : ac bc < 0 Donc : ac < bc. On a démontré que si : a < b et c > 0 alors ac < bc. EXERCICE 34 a < b donc a b est négatif donc (a b) c est positif. or c est négatif On n oublie pas que le produit de deux nombres négatifs est positif. comme (a b) c = ac bc on en déduit que ac bc est positif. D où : ac bc > 0 Donc : ac > bc. On a démontré que si : a < b et c < 0 alors ac > bc. EXERCICE 35 A et N sont placés dans le même ordre que les points A et N. On a : 2 < 0,5 et 3 ( < 3 0,5. AN = 0,5 ( = 0,5 + 2 = 2,5 et A N = 1,5 ( 6) = 1,5 + 6 = 7,5 Remarque : A N = 3 AN Cned, Mathématiques 4 e 257

15 Séquence 9 E et D sont placés dans l ordre inverse des points E et D. On a : 4 > 5 et 2 ( 4) < 2 ( 5). ED = 4 ( 5) = = 1 et E D = 10 8 = 2. Remarque : E D = 2 ED Les commentaires du professeur : Les points A et N restent dans le même ordre que A et N, cependant l écart est modifié. Les points A et N sont «trois fois plus éloignés» que les ponts A et N, le «trois» correspond au multiplicateur de leurs abscisses. Les points E et D sont dans l ordre inverse des points E et D, ici les points E et D sont «deux fois plus éloignés» que les points E et D, le «deux» correspond au multiplicateur sans le signe. EXERCICE 36 s t donc 4s 4t car 4 est positif. s t donc 2s 2t car 2 est négatif. s t donc 3 s 3 t car 1 3 est positif. On se souvient que : diviser par 3 revient à multiplier par 1 3. s 1 = s 3 3 t 1 et = t 3 3 s t donc 3s 3t 3 car est négatif s 3 = s 4 4 et 3t 3 = t 4 4 EXERCICE 37 On sait que a > 4 3a > 3 ( 4) donc 3a > 12 On a multiplié par 3 qui est positif. 5a < 5 ( 4) donc 5a < 20 On a multiplié par 5 qui est négatif. a 1 a 4 1 > 4 donc > car on a multiplié par qui est positif donc l ordre est conservé. a < 1 ( 4) donc a < 4 car on a multiplié par 1 qui est négatif. On n oublie pas que : a = 1 a. a désigne l opposé de a. 258 Cned, Mathématiques 4 e

16 Séquence 9 EXERCICE 38 SEANCE 6 On a 6 < 8 donc en multipliant les deux membres de l inégalité par 1, on obtient : 1 6 > 1 8 c'est-à-dire 6 > 8. On rappelle que 1 a = a qui est l opposé de a. Deux nombres opposés sont de signes contraires. 6 est l opposé de 6 et 8 est l opposé de 8. On suppose a < b, En multipliant les deux membres de l inégalité par 1, on obtient : 1 a > 1 b c'est-à-dire a > b. Deux nombres relatifs sont rangés dans l ordre inverse de leurs opposés. EXERCICE 39 Les points A ; E ; F ; I ; L ; R et T ont pour abscisses respectives 2 ; 5 ; 7,5 ; 6 ; 1 ; 7 et 3. Les points A ; E ; F ; I ; L ; R et T sont placés dans l ordre inverse des points A ; E ; F ; I ; L ; R et T. Les points A et A sont symétriques par rapport au point O. Les points E et E ; F et F ; I et I ; L et L ; R et R ; T et T sont, de la même façon, symétriques par rapport au point 0. Les commentaires du professeur : Dire que les points A et A sont symétriques par rapport à O signifie que O est le milieu de [AA ] Le point O d abscisse 0 est le milieu de [AA ] ; [EE ] ; [FF ] ; [II ] ; [LL ] ;[RR ] et [TT ]. En effet les points A et A sont à la même distance de 0 car leurs distances à zéro sont égales. Idem pour les autres points. EXERCICE 40 a < x < b signifie x > a et x < b x > a et c > 0 donc cx > ca x < b et c > 0 donc cx < cb On multiplie par c qui est positif donc l ordre est conservé. On a donc : cx > ca et cx < cb ce qui signifie que : ca < cx < cb EXERCICE 41 3,1415 < π < 3,1416 donc : 100 3,1415 < 100 π < 100 3,1416 donc : 314,15 < 100 π < 314,16 Cned, Mathématiques 4 e 259

17 Séquence 9 3,141 5 < π < 3,141 6 donc : 2 3,141 5 < 2 π < 2 3,141 6 donc : 6,283 < 2 π < 6, ,1415 < π < 3,1416 donc : 3 2 3,141 5 < 3 π 3 < 2 2 3,141 6 donc : 4, < 3 π < 4, ,141 5 < π < 3,141 6 L amplitude de cet encadrement de π est : 3, ,141 5 = 0,000 1 soit ,15 < 100 π < 314,16 L amplitude de cet encadrement est : 314,16 314,15 = 0,01 = ,283 < 2 π < 6,283 2 L amplitude de cet encadrement est : 6, ,283 = 0,000 2 = , < 3 π < 4, L amplitude de cet encadrement est : 4, , = 0, = 1, On a : 0,01= 100 0,0001 ou 10 2 = L amplitude de l encadrement de 100 π est 100 fois plus grande que celle de l encadrement de π. On a : 0,000 2 = 2 0,000 1 L amplitude de l encadrement de 2π est 2 fois plus grande que celle de l encadrement de π. On a : 0, =1,5 0,000 1 L amplitude de l encadrement de 3 π est 1,5 fois plus grande que 2 celle de l encadrement de π. On peut rapprocher ces remarques de l exercice 35. On voit sur la représentation graphique que si l on choisit un nombre entre 2 et 0,5, son «triple» sera entre 6 et 1,5. Autrement dit, si 2 < x < 0,5 alors 6 < 3x < 1,5 le premier encadrement a pour amplitude 2,5 et le deuxième 3 2,5 soit 7,5. Ces amplitudes correspondent aux distances calculées dans cet exercice. EXERCICE 42 Si x désigne la largeur en m de la chambre d Ali, on a : 2,9 < x < 3. Pour encadrer l aire, on encadre 3,9 x. Comme 2,9 < x < 3 alors 3,9 2,9 < 3,9 x < 3 3,9 D où : 11,31 < 3,9x < 11,7 La chambre de Lindsay a une aire de 11,4 m 2 et celle de Noémie 12 m 2. D après l encadrement ci-dessus, on peut dire que la chambre d Ali est plus petite que celle de Noémie. On ne peut pas comparer avec celle de Lindsay. Rangeons ces aires dans l ordre croissant : 11,31 < 11,4 < 11,7 < 12 On sait que l aire en m 2 de la chambre d Ali est au maximum égale à 11,7. Elle est donc plus petite que l aire de la chambre de Noémie. Par contre, on ne sait pas si elle est inférieure ou supérieure à 11,4 car n importe quelle valeur entre 11,31 et 11,7 est possible. Les chambres de Lindsay et Ali pourraient très bien avoir la même aire. On ne peut pas préciser davantage. 260 Cned, Mathématiques 4 e

18 Séquence 9 EXERCICE 43 SEANCE 7 a) 10 7 = Comme 10 4 > 1, on a donc : 10 7 > 10 3 b) 4 10 < car 10 = = > 1 On a donc : 10 4 < 10 6 c) = = = = < donc 10 5 < EXERCICE 44 La calculatrice affiche La troncature au millième de 54 est 2, L arrondi au millième de 54 est 2, L encadrement demandé : 2,347 < < 2,348 EXERCICE 45 On a travaillé dans cet exercice sur des exemples, mais on pourrait démontrer que de façon générale : Deux puissances de 10 sont rangées dans le même ordre que leurs exposants. Pour déterminer la troncature au millième il suffit de supprimer tous les chiffres à droite du chiffre des millièmes. Cet encadrement répond bien à la question : d une part les nombres ont trois chiffres après la virgule, d autre part son amplitude est 0,001. a) La troncature au centième de a est 41,53. Le chiffre des millièmes peut être : 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 ou 9. b) L encadrement demandé est : 41,53 a < 41,54 Les commentaires du professeur : Le nombre a peut être égal à sa troncature au centième donc on doit écrire dans l encadrement du côté de 41,53. Par contre, a ne peut pas être égal à 41,54 sinon sa troncature au centième ne serait pas 41,53 mais 41,54. Le nombre qui a pour abscisse a se trouve «quelque part» dans l intervalle bleu ci-dessous. Cned, Mathématiques 4 e 261

19 Séquence 9 EXERCICE 46 L arrondi au dixième d un nombre b est 6,4. L écriture avec deux chiffres après la virgule de b peut être : 6,35 ; 6,36 ; 6,37 ; 6,38 ; 6,39 ; 6,40 ; 6,41 ; 6,42 ; 6,43 ou 6,44. L encadrement demandé est : 6,35 b < 6,45 Les commentaires du professeur : b peut être égal à 6,35 mais pas à 6,45. A partir de 6,35 et jusqu à 6,44 l arrondi au dixième est 6,4. Avant 6,35 par exemple pour 6,34 l arrondi au dixième est 6,3 donc pas 6,4 et pour 6,45 l arrondi au dixième est 6,5. Le nombre qui a pour abscisse b se trouve «quelque part» dans l intervalle bleu ci-dessous. EXERCICE 47 49,432 x < 49,433 L amplitude de cet encadrement est 0,001 ou ,185 y < 601,195 L amplitude de cet encadrement est 0,01 ou ,95 z < 8,05 L amplitude de cet encadrement est 0,1 ou On dit encore que : 49,432 x < 49,433 est un encadrement au millième de x 601,185 y < 601,195 est un encadrement au centième de y 7,95 z < 8,05 est un encadrement au dixième de z. 262 Cned, Mathématiques 4 e

20 Séquence 9 EXERCICE a = ( ) = ( ) = ( ) = b = ( ) + = On a donc : a < b SEANCE 8 Il suffit d écrire plus simplement les expressions a et b pour voir que : a < b a = 4 10 = = = 4,8 10 b = 3, On a donc : a > b a = 5π 4 et b = 3π 4 5 > 3 donc 5π > 3π et 5π 4 > 3π 4 On a donc : a > b On a : 4,8 >3,15. D où le résultat. On multiplie par π qui est positif puis on soustrait 4, l ordre est conservé. 4) 2π+ 9 a = et b = π+ 9 3 a b = = 2 π π+ = ) Pour comparer a et b on calcule leur différence. or π >3 d où : 2π < 6 On a donc : 2π ( 6) < 0 Le nombre 2π +6 est négatif, donc : On a donc : a < b 2π < 0 EXERCICE 49 On sait que : 2,1 < x < 2,09 Alors : 6,3 < 3 x < 6,27 D où : 0,7 < 3x + 7 < 0,73 On sait que : 2,1 < x < 2,09 On a donc : x > 2,1 et x < 2,09 D où : 5x < 5 ( 2, et 5x > 5 ( 2,09) c'est-à-dire : 5x < 10,5 et 5x > 10,45 D où : 10,45 < 5 x < 10,5 Enfin : 13,45 < 5 x +3 < 13, 5 On multiplie chaque nombre par 3 qui est positif donc l ordre est conservé. On ajoute 7 à chaque nombre donc l ordre est conservé. On multiplie chaque nombre par 5 qui est négatif donc l ordre est inversé. Dans l encadrement 10,45 < 5x < 10,5 On remarque que : 10,45 = 5 ( 2,09) et 10,5= 5 ( 2,. Cned, Mathématiques 4 e 263

21 Séquence 9 EXERCICE 50 5x donc : 5x c'est-à-dire : 5x On a : 5x D où : x 14 7x 3 > 18 donc : 7x > c'est-à-dire : 7x > On a : ( 7 x ) < 21 ( ) 7 7 D où : x < 3 10x D où : 10x c'est-à-dire : 10x 5 D où : 0,1 ( 10x) 0,1 5 D où : x 0,5 1 On soustrait 6 puis on multiplie par qui est positif donc 5 l ordre est conservé. 1 On ajoute 3, l ordre est conservé puis on multiplie par qui est 7 négatif donc l ordre est inversé. On soustrait , l ordre est conservé puis on multiplie par 10 (ou 0, qui est négatif donc l ordre est inversé. 4) 6x 2 5 < 3 7 donc : 5 6 x 2 5 < ) On multiplie d abord par 5, ensuite on ajoute 2 et enfin on multiplie par 6 1 à chaque fois l ordre est conservé. c'est-à-dire : 6x 2 < 15 7 D où : 6x < c'est-à-dire : 6x < 29 7 D où : 1 6 6x < On a donc : x < = + = Cned, Mathématiques 4 e

22 Séquence 9 EXERCICE 51 Les points de la partie du plan à la fois hachurée en gris et en bleu ont des coordonnées (x, y) vérifiant à la fois : 1 x 3 et 2,5 y 4. Les commentaires du professeur : La partie hachurée deux fois est un rectangle dont les sommets ont pour coordonnées ( 1 ; 2,5) ; ( 1 ; 4) ;( 3 ; 4) et (3 ; 2,5). EXERCICE 52 Le chemin en pointillés noir a pour longueur : Le chemin bleu a pour longueur : a π 2 + b π 2 c π 2 Les longueurs a, b et c sont les longueurs des côtés d un triangle, or dans un triangle la longueur de chaque côté est inférieure à la somme des longueurs des deux autres côtés, donc : π π < c π a π b π < + D où : c ( a b) c < a + b c'est-à-dire : Conclusion : le chemin le plus court est le chemin en pointillés noirs. La longueur d un cercle est égale au produit de son diamètre par π, donc pour le demi-cercle on divise par 2. On multiplie par 2 π qui est positif donc l ordre est conservé. Cned, Mathématiques 4 e 265

23 Séquence 9 EXERCICE 53 SEANCE 9 Si x > 1 alors : x 2 > x On a multiplié par x qui est positif donc l ordre est conservé. Si x 3 alors x 2 3 x et 3 x 9 donc x 2 3 x 9 donc : x 2 9 Si x 4 alors x 2 4 x et 4 x 4 ( 4) On a multiplié d une part par x qui est négatif et d autre part par 4 qui est négatif. On a donc : x 2 4 x 16 d où : x ) Si 2 < y < 3 alors y > 2 et y < 3 donc : y 2 > 2y et 2y > 4 y 2 < 3y et 3y < 9 On a donc : y 2 > 4 et y 2 < 9 D où : 4 < y 2 < 9 Les commentaires du professeur : On a : x > 1 donc x est positif. 0n a multiplié d une part par x qui est positif et d autre part par 3 qui est positif donc l ordre est conservé. On a multiplié d une part par x qui est négatif et d autre part par 4 qui est négatif donc l ordre est inversé. 4) On a multiplié par y puis par 2 l inégalité y > 2 et par y puis par 3 l inégalité y < 3. Tous ces multiplicateurs sont positifs donc l ordre est conservé. EXERCICE 54 3 < T < 5 donc : 1,8 3 < 1,8 T < 1,8 5 soit : 5,4 < 1,8 T < 9 On a donc : 37,4 < 1,8 T + 32 < 41 La température à l intérieur d un réfrigérateur est comprise entre 37,4 F et 41 F. T 18 donc : 1,8T 1,8 ( 18) c'est-à-dire 1,8T 32,4 D où 1,8T , soit 1,8T ,4 La température maximale pour un produit surgelé est 0,4 F. 266 Cned, Mathématiques 4 e

24 Séquence 9 JE M EVALUE z 0 z 3 0 z z 0 4) 8 < > = ) B < A A B A < B 6) x > 4 x > 8 8 > x 7) 3y 12 3y 12 3y = 12 3y 12 Il ne fallait pas oublier 4 : l inégalité est encore vraie pour x = 4. L inégalité n est pas vraie pour x = 2. On soustrait 3 aux deux membres de l inégalité. On obtient alors : z D où : z 3 0. On en déduit ensuite que : ( (z 0. D où : z c est-à-dire 3 z 0. 4) Comme la différence est positive, on a donc : 8 5 > 9 6 Les deux nombres sont donc différents. 5) B = 1, = 1, Comme 1,2 < 1,3 on a : B < A. On a donc : B A. 6) On a : x > 2 6 On a donc : x > 8 Comme : x > 8 on a : x < 1 ( 8) soit : x < 8 c est-à-dire 8 > x. 7) Comme y 4, on a : 3 y 3 4 soit 3 y 12. Comme y 4, on a : 3 y 3 4 soit 3y 12 Cned, Mathématiques 4 e 267

25 Séquence 9 8) m + π < n + π m π < n π n 1 > m m < 2 3 n 9) 0,6345 x < 0,6350 0,6335 x < 0,6345 0,6344 x < 0, ) L arrondi au dixième de y est 7,3 L arrondi au centième de y est 7,32 La troncature au dixième de y est 7,3 La troncature au centième de y est 7,31 8) On peut ajouter n importe quel nombre aux deux membres d une inégalité sans en changer le sens. 9) 10) Si tu n as pas compris, reporte-toi à l exercice Cned, Mathématiques 4 e

26 Séquence SEQUENCE 10 PROPORTIONNALITE Ce que tu devais faire JE REVISE LES ACQUIS DE LA 5 e 1 m 40 2 m 2 m 40 SEANCE 1 Les commentaires du professeur Si l âge et la taille étaient proportionnels, alors en doublant l âge on devrait doubler automatiquement la taille. Ici, il est bien entendu impossible que la taille de Jules soit 2m40 : Cela signifie que les deux grandeurs (âge et taille) ne sont pas proportionnelles. oui non Dans ce cas, en doublant la distance parcourue, on doublera automatiquement la quantité de carburant utilisée. Cela signifie que les deux grandeurs sont bien proportionnelles. 2 raisonnements sont possibles : Dans la première série (nombres de la 1 ère ligne), on est passé de 5 à 10 : La valeur a doublé. Dans la 2ème série (nombres de la 2ème ligne), la valeur devrait doubler, et donc passer de 3 à 6. oui non Ou bien : Le coefficient de proportionnalité de ce tableau serait le nombre qui permet le «passage» de la 1 ère à la 2 ème ligne. C est donc le nombre qui multiplié par 5 donne 3 soit 3 5. Alors le nombre «en-dessous» de 10 devrait s obtenir par 3 l opération, 10 ce serait donc 30 c est à dire 6, et non ) 4) Le coefficient est le nombre qui multiplié par 5 donne 3 c est-àdire ) 5) Le coefficient de proportionnalité de ce tableau est le nombre qui permet le «passage» de la 1 ère à la 2 ème ligne. C est donc le nombre qui multiplié par 7 donne 5 soit 5. 7 x = x = x = x = Alors le nombre «en-dessous» de 10 s obtient par l opération Autre raisonnement : Dans la première série (nombres de la 1 ère ligne), on est passé de 7 à 10 : la valeur a été multipliée par Dans la 2ème série (nombres de la 2ème ligne), la valeur x sera 10 donc obtenue par l opération 5. 7 On dira par la suite que le coefficient de proportionnalité permettant le «passage» de la 1 ère à la 2 ème ligne est le coefficient de proportionnalité du tableau. Cned, Mathématiques 4 e 269

27 270 Séquence 10 6) A et B A et D 7) D et C B et C 6) Souviens-toi du vocabulaire : Dans un repère, l axe horizontal est l axe des abscisses, l axe vertical est l axe des ordonnées. L ordonnée d un point correspond donc sur le dessin à sa «hauteur» 7) Les longueurs sur le plan sont 100 fois plus grandes que les distances réelles. Les longueurs sur le plan sont 100 fois plus petites que les distances réelles. Pour passer des distances réelles aux longueurs sur le plan, on multiplie par 100. Pour passer des distances réelles aux longueurs sur le plan, on divise par 100. Pour passer des longueurs sur le plan aux distances réelles, on multiplie par 100. Pour passer des longueurs sur le plan aux distances réelles, on divise par 100. Dire que plan est à l échelle réalité signifie que c est de la EXERCICE 1 Si je double (par exemple) la longueur de fil, alors je doublerai la masse. Ces deux grandeurs sont donc proportionnelles. Si je multiplie par 5 (par exemple) la quantité de tomates, alors je multiplierai par 5 le prix à payer ; ces deux grandeurs sont donc proportionnelles. On utilise ici la première définition de 2 grandeurs proportionnelles, en se demandant ce qui se passerait dans la vie courante. Evidemment, il faut supposer que la situation est «ordinaire» : c est-à-dire par exemple qu il n y a pas de promotion spéciale. Pour un triangle équilatéral, le périmètre s obtient en multipliant le côté par 3. Ces deux grandeurs sont donc proportionnelles. 4) Si je multiplie par 10 (par exemple) la durée de son trajet, alors je multiplierai par 10 automatiquement la distance parcourue. Ces deux grandeurs sont donc proportionnelles. 5) Le volume d un parallélépipède rectangle s obtient par la formule : aire de base hauteur. Le volume en cm 3 du parallélépipède rectangle est : volume = 12 hauteur le volume s obtient en multipliant la hauteur par 12. Ces deux grandeurs sont donc proportionnelles. 6) Si les deux grandeurs étaient proportionnelles, alors en doublant la première (l âge de Safia), on devrait doubler automatiquement la seconde (sa pointure) : Elle chausserait donc du 66 à 24 ans! Ces deux grandeurs ne sont donc pas proportionnelles. On utilise ici la deuxième définition de 2 grandeurs proportionnelles 4) Ce raisonnement n est valide que si la vitesse reste constante pendant toute la durée du déplacement. 5) 6) 270 Cned, Mathématiques 4 e

28 Séquence ) Le volume d un cube s obtient par la formule : arête arête arête Pour une arête de 3 cm, on obtient : volume = soit 27 cm 3. 7) On pourrait se dire a priori (c est-à-dire sans chercher à creuser la question) qu en multipliant par 4 (par exemple) l arête d un cube, on multiplie sûrement par 4 son volume. En faisant un dessin, on voit que ce n est pas le cas : En multipliant l arête par 4, on obtient un cube d arête 12 cm. Le nouveau volume est soit cm 3. Le volume n a pas été multiplié par 4. Les deux grandeurs ne sont donc pas proportionnelles. le cube de départ on multiplie par 4 l arête Dans le nouveau cube, il y a beaucoup plus que 4 fois le volume de départ On pourrait aussi commencer à remplir un tableau avec ces deux grandeurs, et se poser la question : «Est-ce un tableau de proportionnalité?» Arête (en cm) Volume (en cm 3 ) ) Le périmètre d un disque s obtient par la formule : 2π rayon, c est à dire en multipliant le rayon toujours par le même nombre 2π. Ces deux grandeurs sont donc proportionnelles. 8) EXERCICE 2 a) Le premier quotient est = = = = Les trois quotients sont égaux à 2, le tableau est un tableau de proportionnalité dont le coefficient (de 3 proportionnalité) est 2 3. Les commentaires du professeur : La difficulté de l exercice consiste à prouver sans utiliser la calculatrice que les quotients sont égaux (ou ne le sont pas). Ici, on peut chercher à écrire toutes les fractions sous la forme de fractions de dénominateur 3 pour pouvoir les comparer. On y parvient et on s aperçoit que les trois fractions sont égales. On aurait également pu écrire les trois fractions sous la forme de fractions de dénominateur 12 ou 15. b) On cherche à comparer 0,3 3, 0,5 5, 0,9 1,4 et Le quatrième quotient est 1, ,9 2 0,9 1,8 = = Cned, Mathématiques 4 e 271

29 272 Séquence 10 Comme 1,4 1,8 et sont deux quotients qui ne sont pas égaux, le tableau n est pas un tableau de proportionnalité. Les commentaires du professeur : On voit assez bien que pour trois nombres de la 1 ère ligne du tableau, il suffit de multiplier par 0,1 pour obtenir le nombre qui se trouve juste en dessous. Ce n est pas le cas pour 7 car le nombre qui se trouve en dessous de lui n est pas 0,7 mais 0,9. On pouvait également procéder ainsi : Pour prouver que deux des quotients ne sont pas égaux, on compare 0,9 7 facilement les écrire à l aide du même dénominateur 14). 1,4 et un autre quotient, par exemple (car on va pouvoir 14 c) = = = ,1 10 = = Les cinq quotients ne sont pas égaux, le tableau n est pas un tableau de proportionnalité. d) = = , , = = = = = = = = Les trois quotients sont égaux à 1, le tableau est un tableau de proportionnalité dont le coefficient de 4 proportionnalité est 1 4. Les commentaires du professeur : Une technique marche toujours (mais elle est parfois laborieuse) : elle consiste à écrire tous les quotients sous la forme de fractions irréductibles. EXERCICE 3 J étudie les rapports : 5 9 ; ; ; ; ; ; ; les cinq premiers sont égaux, mais on n obtient pas la même valeur pour les trois derniers (par exemple, une valeur approchée du premier quotient est 0,56 alors qu une valeur approchée du dernier quotient est 0,37). Attention à la phrase : «Si tous les rapports ne sont pas égaux, alors ce n est pas un tableau de proportionnalité» Elle signifie qu un seul rapport non égal aux autres suffit à répondre : «ce n est pas un tableau de proportionnalité». Le prix de la recharge et de la durée de communications ne sont pas des grandeurs proportionnelles. 272 Cned, Mathématiques 4 e

30 Séquence EXERCICE 4 SEANCE 2 Quand on a un tableau de proportionnalité, on dit généralement qu il a un coefficient de proportionnalité : le coefficient de proportionnalité qui permet de passer de la ligne du dessus à celle du dessous. En fait, il y en a un autre : celui qui permet de passer de la ligne du dessous à celle du dessus. 1 er tableau Le coefficient de proportionnalité est le nombre qui multiplié par 6 donne 15 soit er tableau : «Le» coefficient de proportionnalité de ce tableau est le nombre qui permet le «passage» de la 1 ère à la 2 ème ligne. x est donc le produit de 4 par D où : x= 4 6 2ème tableau Le coefficient de proportionnalité de ce tableau est 27 On ne demande pas de faire le calcul y= ème tableau Le coefficient de proportionnalité de ce tableau est 15 soit 3. 5 z= ème tableau Le coefficient de proportionnalité de ce tableau est t = 72 : 9 11 EXERCICE 5 Si je multiplie par 5 (par exemple) la distance parcourue, alors je multiplierai par 5 la quantité de carburant consommée. Ces deux grandeurs sont donc proportionnelles. Evidemment, il faut supposer que la situation est «régulière» : on roule à vitesse stabilisée, et la consommation du scooter est toujours la même. Cned, Mathématiques 4 e 273

31 274 Séquence 10 distance (en km) consommation (en L) distance (en km) consommation (en L) 75 7, ,2 0,4 4 0, ,5 112,5 56, ,5 Les commentaires du professeur : Voici, représentées par des flèches, les multiplications ou divisions que l on pouvait utiliser pour le premier tableau. Voici, représentées par des flèches, les multiplications ou divisions que l on pouvait utiliser pour le deuxième tableau. EXERCICE 6 Si je multiplie par 6 (par exemple) le nombre de personnes, alors je multiplierai par 6 les doses des ingrédients. Ces deux grandeurs sont bien proportionnelles. Le tableau serait le suivant : nombre de personnes 3 7 quantité de farine (en g) 240 x Le coefficient de proportionnalité est : x = 7 80 soit : x = 560 g = 80 La quantité de farine pour 1 personne serait 240 : 3 soit 80 g. D où pour 7 personnes : 7 80 soit 560 g. La méthode du passage par l unité (calcul de la dose pour une personne) conduit aux mêmes opérations que l utilisation du coefficient de proportionnalité! 274 Cned, Mathématiques 4 e

32 Séquence EXERCICE 7 Le tableau est le suivant : durée de la cueillette (en h) 4 x quantité cueillie (en kg) 3 7 Le coefficient de proportionnalité est 3 4. x = 7 : 3 4 = = 28 3 Comme le tiers d une heure égale 20 minutes, alors 28 tiers valent minutes soit 560 minutes, c est-à-dire 9 h 20 min. EXERCICE 8 On peut dire aussi que 28 3 = et on obtient 9 h 1 3 soit 9 h 20 min. Une route 3 fois plus longue serait représentée par un segment 3 fois plus long sur la carte. La situation est donc une situation de proportionnalité. En utilisant exactement ce raisonnement, une route de 21 km sera donc représentée par un segment de 3 17,5 cm soit 52,5 cm. Si je multiplie par 10 (par exemple) la durée de son trajet, alors je multiplierai par 10 la distance parcourue. Ces deux grandeurs sont donc proportionnelles. J utilise par exemple un tableau de proportionnalité : durée du trajet (en min) 90 x distance parcourue (en km) Le coefficient de proportionnalité est On a : 25 x = 15 soit : x = 15 = 54 soit 54 min. 25 Attention, si on multiplie par 10 l âge de Vincent, cela ne multiplie pas par 10 l âge de son petit frère, car ils auront 8 ans d écart toute leur vie!! Ces deux grandeurs ne sont donc pas proportionnelles. Quand Vincent aura 48 ans, son petit frère aura 48 8 soit 40 ans. 4) Si on achète 9 $ avec 6,13, alors on aura 5 fois plus de Dollars avec 5 fois plus d Euros. Ces deux grandeurs sont donc proportionnelles. J utilise par exemple un tableau de proportionnalité : montant en $ 9 20 montant en 6,13 x Le coefficient de ce tableau est 6,13 6,13. On a : x = soit : x 13,62 5) Avec une somme 6 fois plus importante, j achèterais 6 fois plus de livres : ces deux grandeurs sont donc proportionnelles. Cned, Mathématiques 4 e 275

33 276 Séquence 10 Avec 35 je peux acheter 50 livres. Avec 38,5 je peux acheter 55 livres. 110 livres de poche coûtent livres coûtent 7,7. EXERCICE 9 Le coefficient d agrandissement du triangle est le nombre qui permet le «passage» de la mesure 5 cm à la mesure 8 cm. C est donc le nombre qui multiplié par 5 donne 8 soit 8 5 Remarque : Puisque AB C est un agrandissement de ABC, cela signifie que les deux triangles peuvent être dessinés dans la configuration du théorème de Thalès. Il est donc possible de tracer le nouveau triangle sans calculer les côtés manquants ; il suffit en effet de tracer ABC, de placer B tel que AB = 8 cm, et de tracer par B la parallèle à (BC). Ce coefficient d agrandissement s applique alors à tous les côtés du triangle ABC : AC devient = 48 c est-à-dire 9,6 cm. 5 BC devient 3,5 8 5 = 28 c est-à-dire 5,6 cm. 5 Il suffit maintenant de tracer un triangle correspondant à ces mesures. 276 Cned, Mathématiques 4 e

34 Séquence EXERCICE 10 SEANCE 3 a) Les rapports 7 5 et x sont égaux. 9 b) On a : 7 = x, donc d après l égalité des produits en croix : 5 x = D où : 5 x = 7 9. c) On a alors : 7 9 x =. 5 Les rapports 7 5 et 3 sont égaux donc d après l égalité des produits en croix : 7 y = 5 3 y D où : y = EXERCICE 11 1 er tableau 10 x = x = = ème tableau 8 y = 12 7 y = = 10,5 3 ème tableau 3,6 z = 4 4,5 z = 4 ème tableau 18 l = l = 5 ème tableau 0,18 u = 0,3 36 u = 4 4, ,8 10 = = = = 5 3, 6 3, 6 2 1, = = ,3 36 0, ,6 = = = 60 0,18 0, , 01 Cned, Mathématiques 4 e 277

35 278 Séquence 10 EXERCICE 12 Le tableau n est pas un tableau de proportionnalité car : 10 4 = 2,5 et 180 = 3 Ces deux quotients ne sont pas égaux. 60 masse suspendue m (en g) allongement constaté a (en mm) On obtient pour cette partie du tableau un ensemble de points alignés avec l origine. Les commentaires du professeur : On ne conserve que les colonnes pour lesquelles les rapports casedu bas sont égaux. casedu haut 278 Cned, Mathématiques 4 e

36 Séquence Sur la portion de droite tracée, on place le point P d abscisse 50 g et on lit son ordonnée : 20 mm. Dans la partie coloriée du tableau : Cette partie constitue un tableau de proportionnalité. Comme l allongement d une masse de 10 g est 4 mm et celui d une masse de 40 g est 16 cm, l allongement d une masse de 50 g (10 g + 40 g) est mm soit 20 mm. 4) Pour une masse de 21 g le graphique n a pas une précision suffisante. En revanche, on peut utiliser la partie encadrée du tableau. Le coefficient de proportionnalité est 10 4 soit 2,5. L allongement qui correspond à une masse de 21 g est donc 2,5 21 mm soit 52,5 mm. EXERCICE 13 point A point B point C point D abscisse du point ordonnée du point point E point F point G point H abscisse du point ordonnée du point point I point J point K point L abscisse du point ,5 ordonnée du point Ce n est pas un tableau de proportionnalité, car, par exemple, le rapport 3 n est pas égal au rapport Ce n est pas un tableau de proportionnalité, car, par exemple, le rapport 2 n est pas égal au rapport C est un tableau de proportionnalité, car tous les rapports sont égaux à 2. On obtient pour ce tableau (et seulement pour celui-ci) un groupe de points alignés avec l origine. Cned, Mathématiques 4 e 279

37 280 Séquence 10 EXERCICE 14 Dans le triangle OBB : A appartient à [OB) A appartient à [OB ) (AA ) est parallèle à (BB ) SEANCE 4 Je peux appliquer la propriété de Thalès dans ce triangle. La propriété de Thalès permet d écrire : OA OA' AA' = = OB OB' BB' On a donc OA' AA' xa ya = soit : = OB' BB' xb y. B On peut alors écrire l égalité des produits en croix : x A y B = x B y A Cette égalité permet d affirmer que le tableau est bien un tableau de proportionnalité. L égalité des produits en croix a été vue dans la séquence 1 séance2 La propriété utilisée ici est celle du cadre «Je retiens» de la séance 3. EXERCICE 15 Je cherche une représentation graphique qui soit un ensemble de points alignés avec l origine du repère. Seuls le cas 1 et le cas 4 conviennent. Les points du graphique 2 ne sont pas alignés. Les points du graphique 3 sont bien alignés, mais ne sont pas alignés avec l origine du repère. EXERCICE 16 La représentation graphique est un ensemble de points alignés avec l origine du repère. On peut donc affirmer que les deux grandeurs sont proportionnelles. La propriété utilisée ici est celle du cadre «Je retiens» vu précédemment. Dans ce cas, le tableau obtenu sera un tableau de proportionnalité. Le voici : durée (en min) quantité d eau (en L) 3 4, Cned, Mathématiques 4 e

Livret 5 PROPORTIONNALITE

Livret 5 PROPORTIONNALITE Livret 5 PROPORTIONNALITE EVALUATION DIAGNOSTIQUE PROPORTIONNALITE DP1 : utiliser une échelle, trouver un coefficient de proportionnalité DP2 : vérifier la proportionnalité, trouver le coefficient de proportionnalité

Plus en détail

Sommaire de la séquence 1

Sommaire de la séquence 1 Sommaire de la séquence t t t t t t t t t Séance...................................................................................................... Je calcule le produit de deux nombres relatifs.........................................................

Plus en détail

Cours de mathématiques pour la classe de Sixième

Cours de mathématiques pour la classe de Sixième Cours de mathématiques pour la classe de Sixième Anne Craighero - Florent Girod 1 Année scolaire 2014 / 2015 1. Externat Notre Dame - Grenoble Table des matières 1 Nombres décimaux 4 I lire et écrire des

Plus en détail

SÉQUENCE 5. Séance 1. Séquence 5. Je révise mes acquis 1) 3 (aa + a2) 3 (a² + 2a) 6a 3 2) 1 700 17 17 100 17 1 17 100 + 17 1 1 683

SÉQUENCE 5. Séance 1. Séquence 5. Je révise mes acquis 1) 3 (aa + a2) 3 (a² + 2a) 6a 3 2) 1 700 17 17 100 17 1 17 100 + 17 1 1 683 Séquence 5 c SÉQUENCE 5 Séance 1 Ce que tu devais faire Je révise mes acquis 3 (aa + a 3 (a² + a) 3 (a² + a) 6a 3 1 700 17 17 100 17 1 17 100 + 17 1 1 683 3) 10 3,9 64,35 5,35 (16,5 6,5) 3,9 3,9 (16,5

Plus en détail

4 points sont réservés à : - la présentation générale de la copie : bien écrit / propre / questions numérotées / réponses soulignées..

4 points sont réservés à : - la présentation générale de la copie : bien écrit / propre / questions numérotées / réponses soulignées.. 3 ème CORRECTION détaillée du Brevet blanc n 2 4 points sont réservés à : - la présentation générale de la copie : bien écrit / propre / questions numérotées / réponses soulignées.. Vous devez vous efforcer

Plus en détail

Le second degré. Table des matières

Le second degré. Table des matières Le second degré Table des matières 1 La forme canonique du trinôme 1.1 Le trinôme du second degré......................... 1. Quelques exemples de formes canoniques................. 1.3 Forme canonique

Plus en détail

Fonctions. Fonctions linéaires, affines et constantes

Fonctions. Fonctions linéaires, affines et constantes linéaires, affines et constantes 1. linéaires Comme il existe une infinité de fonctions différentes, on les classe par catégories. La première catégorie est constituée par les fonctions linéaires. Une

Plus en détail

Diplôme National du Brevet. Épreuve blanche Proposition de corrigé. Externat Notre Dame

Diplôme National du Brevet. Épreuve blanche Proposition de corrigé. Externat Notre Dame Diplôme National du Brevet Épreuve blanche Proposition de corrigé Externat Notre Dame Vendredi 9 décembre 2011 durée de l'épreuve : 2 h I - Activités numériques II - Activités géométriques III Problème

Plus en détail

I n t r o d u c t i o n a u x ( 2 0 S ) m a t h é m a t i q u e s a p p l i q u é e s e t p r é - c a l c u l 1 0 e a n n é e

I n t r o d u c t i o n a u x ( 2 0 S ) m a t h é m a t i q u e s a p p l i q u é e s e t p r é - c a l c u l 1 0 e a n n é e I n t r o d u c t i o n a u x m a t h é m a t i q u e s a p p l i q u é e s e t p r é - c a l c u l 0 e a n n é e ( 0 S ) Examen de préparation de mi-session Corrigé I n t r o d u c t i o n a u x m a

Plus en détail

Connaissances et capacités attendues en mathématiques à la fin du CM2 et à la fin de la classe de 6 ème (*) 1.1. Proportionnalité.

Connaissances et capacités attendues en mathématiques à la fin du CM2 et à la fin de la classe de 6 ème (*) 1.1. Proportionnalité. Cycle 3 de l'école primaire Connaissances et capacités attendues en mathématiques à la fin du CM2 et à la fin de la classe de 6 ème (*) Classe de 6ème du collège Le texte en caractère droit indique des

Plus en détail

RESOLUTION D UNE INEQUATION. Les symboles utilisés ( symbole d inégalité ) : Appellation 1 Appellation 2 Appellation 3 Vocabulaire à utiliser

RESOLUTION D UNE INEQUATION. Les symboles utilisés ( symbole d inégalité ) : Appellation 1 Appellation 2 Appellation 3 Vocabulaire à utiliser THEME : Les symboles utilisés ( symbole d inégalité ) : Appellation 1 Appellation Appellation Vocabulaire à utiliser < plus petit inférieur strictement inférieur strictement inférieur plus petit ou égal

Plus en détail

Tableau comparatif des connaissances et capacités des programmes de CM2 et 6ème

Tableau comparatif des connaissances et capacités des programmes de CM2 et 6ème Lundi Matin - «Comparatif des programmes de CM2 et 6 ème» Page 1 Tableau comparatif des connaissances et capacités des programmes de CM2 et 6ème CM2 6 ème Plus tard... Vocabulaire divers Le vocabulaire

Plus en détail

DOSSIER D APPRENTISSAGE

DOSSIER D APPRENTISSAGE Livret 4 NOMBRES ET CALCULS DOSSIER D APPRENTISSAGE ET/OU DE CONSOLIDATION (Deuxième partie) Ordre dans N N9 Le but de ce dossier est de t aider à trouver le plus petit de deux nombres qui te sont donnés.

Plus en détail

Puissances de 10 Exercices corrigés

Puissances de 10 Exercices corrigés Puissances de 10 Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : Exercice 1 : produit de deux puissances de : Exercice 2 : inverse d une puissance de : et Exercice 3 : quotient de deux puissances de

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANÇAISE ÉPREUVE EXTERNE COMMUNE CE1D 2010. Mathématiques. Livret 1. Mme Cochez-ARU2 Page 1/19

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANÇAISE ÉPREUVE EXTERNE COMMUNE CE1D 2010. Mathématiques. Livret 1. Mme Cochez-ARU2 Page 1/19 MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANÇAISE ÉPREUVE EXTERNE COMMUNE CE1D 2010 Mathématiques Livret 1 Mme Cochez-ARU2 Page 19 ATTENTION Pour cette première partie : la calculatrice est interdite tu auras besoin

Plus en détail

Linéarité proportionnalité Discipline

Linéarité proportionnalité Discipline Cours 3a-1 Linéarité proportionnalité Discipline Sommaire 1 Fonctions affines et linéaires........................................... 2 1.1 Représentation graphique 2 1.2 Linéarité et proportionnalité

Plus en détail

C H A P I T R E 2 C A L C U L S A L G E B R I Q U E S

C H A P I T R E 2 C A L C U L S A L G E B R I Q U E S Classe de Troisième C H A P I T R E C A L C U L S A L G E B R I Q U E S UTILISER DES LETTRES...4 EXPRESSIONS ÉQUIVALENTES...6 VOCABULAIRE DU CALCUL LITTÉRAL...7 RÉDUCTIONS D'ÉCRITURES...9 DÉVELOPPER UN

Plus en détail

Triangles. I - Définition du triangle. II - Somme des angles d un triangle

Triangles. I - Définition du triangle. II - Somme des angles d un triangle Triangles Un chapitre complet sur les triangles. Ne pensez pas que puisqu il n y a qu un mot dans le titre, il sera court, au contraire. Beaucoup de nouvelles notions vont être énoncées dans ce cours sur

Plus en détail

DNB, Métropole, correction, mathématiques

DNB, Métropole, correction, mathématiques DNB, Métropole, correction, mathématiques jeudi 28 juin 2012 Activités numériques, 12 points Toutes les réponses doivent être justifiées, sauf si une indication contraire est donnée. Exercice n o 1 1.

Plus en détail

2 nde Corrigé de l évaluation n 3 de mathématiques Lundi 13 Mai 2013. Lectures graphiques (9 points) Les 2 parties sont indépendantes Partie A

2 nde Corrigé de l évaluation n 3 de mathématiques Lundi 13 Mai 2013. Lectures graphiques (9 points) Les 2 parties sont indépendantes Partie A nde Corrigé de l évaluation n 3 de mathématiques Lundi 13 Mai 013 Lectures graphiques (9 points) Les parties sont indépendantes Partie A Tous les clients d un petit restaurant ont opté pour la formule

Plus en détail

Problèmes à propos des nombres entiers naturels

Problèmes à propos des nombres entiers naturels Problèmes à propos des nombres entiers naturels 1. On dispose d une grande feuille de papier, on la découpe en 4 morceaux, puis on déchire certains morceaux (au choix) en 4 et ainsi de suite. Peut-on obtenir

Plus en détail

Concours de recrutement de professeurs des écoles Exemple de sujet : épreuve écrite de mathématiques

Concours de recrutement de professeurs des écoles Exemple de sujet : épreuve écrite de mathématiques Concours de recrutement de professeurs des écoles Exemple de sujet : épreuve écrite de mathématiques À compter de la session 2014, les épreuves du concours sont modifiées. L arrêté du 19 avril 2013, publié

Plus en détail

Concours de recrutement de professeur des écoles session 2014, groupement académique 3

Concours de recrutement de professeur des écoles session 2014, groupement académique 3 Concours de recrutement de professeur des écoles session 2014, groupement académique 3 1 Corrigé non officiel de la deuxième épreuve d admissibilité proposé par http ://primaths.fr Première partie AOptimisationduvolumed

Plus en détail

Comparatif des programmes de mathématiques Cycle 3 et 6 ème

Comparatif des programmes de mathématiques Cycle 3 et 6 ème Comparatif des programmes de mathématiques Cycle 3 et 6 ème 1 - Nombres et calcul Cycle 3 L étude organisée des nombres est poursuivie jusqu au milliard, mais des nombres plus grands peuvent être rencontrés

Plus en détail

Cours de mathématiques de sixième

Cours de mathématiques de sixième Cours de mathématiques de sixième Bertrand Carry SOMMAIRE 1. Nombres entiers, nombres décimaux... 1 1.1 Ecriture et lecture de nombres... 1 1.2 Comparaison de deux nombres... 2 1.3 Valeurs approchées...

Plus en détail

Fonctions linéaires et affines

Fonctions linéaires et affines Fonctions linéaires et affines I. Fonctions linéaires 1/ Activités Première étape Revoyons d'abord, sur un exemple, en quoi consiste la proportionnalité. On considère pour cela un triangle équilatéral

Plus en détail

Chapitre 1 Second degré. Table des matières. Chapitre 1 Second degré TABLE DES MATIÈRES page -1

Chapitre 1 Second degré. Table des matières. Chapitre 1 Second degré TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre 1 Second degré TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre 1 Second degré Table des matières I Exercices I-1 1................................................ I-1................................................

Plus en détail

RAPPELS ET COMPLÉMENTS CALCULATOIRES

RAPPELS ET COMPLÉMENTS CALCULATOIRES RAPPELS ET COMPLÉMENTS CALCULATOIRES ENSEMBLES DE NOMBRES ENSEMBLES,,,ET: On rappelle que : désigne l ensembleprivé de 0 idem pour, et, + désigne l ensemble des réels positifs ou nuls et l ensemble des

Plus en détail

Université Paris-Est Val-de-Marne Créteil. Fiche 2 Résolution d équations

Université Paris-Est Val-de-Marne Créteil. Fiche 2 Résolution d équations Université Paris-Est Val-de-Marne Créteil DAEU-B Fiche 2 Résolution d équations 1 Une équation est une question Une équation correspond à une formulation mathématique de certaines questions. Elle se présente

Plus en détail

ÉPREUVE EXTERNE COMMUNE CE1D 2010

ÉPREUVE EXTERNE COMMUNE CE1D 2010 NOM : Prénom : Classe : MINISTÈRE DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE ÉPREUVE EXTERNE COMMUNE CE1D 2010 Mathématiques Livret 1 Pour cette première partie : la calculatrice est interdite tu auras besoin de ton matériel

Plus en détail

I) Deux propriétés importantes Propriété 1 Si A est multiple de B et B est un multiple de n, alors A est un multiple de n.

I) Deux propriétés importantes Propriété 1 Si A est multiple de B et B est un multiple de n, alors A est un multiple de n. Extrait de cours de maths de 5e Chapitre 1 : Arithmétique Définition 1. Multiples et diviseurs Si, dans une division de D par d, le reste est nul, alors on dit que D est un multiple de d, que d est un

Plus en détail

Fiches méthode SOMMAIRE

Fiches méthode SOMMAIRE Fiches méthode Tableur (LibreOffice) SOMMAIRE 1. Saisir une formule dans une cellule page 2 2. Recopier une formule sur plusieurs cellules page 2 3. Créer une liste de nombres page 5 4. Trier une liste

Plus en détail

Coordination : Jean-Denis Poignet, responsable de formation

Coordination : Jean-Denis Poignet, responsable de formation Mathématiques 3 e Livret de corrigés Rédaction : Nicole Cantelou Hélène Lecoq Fabienne Meille Jean-Denis Poignet Coordination : Jean-Denis Poignet, responsable de formation Ce cours est la propriété du

Plus en détail

Programme de 5 ème en mathématiques

Programme de 5 ème en mathématiques Programme de 5 ème en mathématiques 1. PRIORITE DES OPERATIONS ; DISTRIBUTIVITE 3 I. Suite d opérations sans parenthèses 3 II. Suites d opérations avec parenthèses 4 III. Ecritures avec des lettres 5 IV.

Plus en détail

CHAPITRE 3 Repères, points et droites

CHAPITRE 3 Repères, points et droites CHAPITRE 3 Repères, points et droites A) Repères et coordonnées des points 1) Repères Pour représenter le plan en géométrie analytique, on a besoin de définir deux axes, qu'on appelle axe des abscisses

Plus en détail

(2) 1 Côté du carré par rapport au rayon du disque :

(2) 1 Côté du carré par rapport au rayon du disque : Cet article est rédigé par des élèves. Il peut comporter des oublis et imperfections, autant que possible signalés par nos relecteurs dans les notes d'édition. La géométrie de Pierre Année 01-014 LEGENDRE

Plus en détail

SUJETS D ANNALES CORRIGÉS

SUJETS D ANNALES CORRIGÉS CRPE epreuves d'admissibilite_2015.qxp_concours 170x240 mercredi19/08/15 11:10 Page563 DEUXIÈME ÉPREUVE D ADMISSIBILITÉ, GROUPEMENT 3, SESSION 2014 Sujet 5 points au maximum pourront être retirés pour

Plus en détail

Institution Stanislas Brevet Blanc de Mathématiques Mai 2010 1

Institution Stanislas Brevet Blanc de Mathématiques Mai 2010 1 BREVET BLANC DE MATHEMATIQUES Mai 2010 La calculatrice est autorisée. Le soin et la qualité de la rédaction seront pris en compte dans la notation. N candidat : Observations Présentation et rédaction :

Plus en détail

Sujet de mathématiques du brevet des collèges

Sujet de mathématiques du brevet des collèges Sujet de mathématiques du brevet des collèges MÉTROPOLE - ANTILLES - GUYANE Septembre 2014 Durée : 2h00 Calculatrice autorisée Exercice 1 Cédric s entraîne pour l épreuve de vélo d un triathlon. La courbe

Plus en détail

Brevet blanc à rendre début mars. 1/7

Brevet blanc à rendre début mars. 1/7 Brevet blanc à rendre à la rentrée de mars 20 Partie Numérique Exercice 1. Cet exercice est un questionnaire à choix multiples (QCM). Pour chaque question une seule réponse est exacte. Aucune justification

Plus en détail

Fonctions Nombre Dérivé Fonction dérivée

Fonctions Nombre Dérivé Fonction dérivée Fonctions Nombre Dérivé Fonction dérivée Ce chapitre est le chapitre central de la classe de Terminale STG. Il permet (en partie) de clore ce qui avait été entamé dés le collège avec les fonctions affines

Plus en détail

Sommaire de la séquence 9

Sommaire de la séquence 9 Sommaire de la séquence 9 Séance 1........................................................................................................ Je redécouvre la proportionnalité...........................................................................

Plus en détail

Correction du brevet blanc du 12 Mai 2011. 1ère étape : 2 3 + 1 = 2 3 + 3 3 = 5 3. 2ème étape : 3ème étape : 25 9 ( 2 2

Correction du brevet blanc du 12 Mai 2011. 1ère étape : 2 3 + 1 = 2 3 + 3 3 = 5 3. 2ème étape : 3ème étape : 25 9 ( 2 2 PARTIE NUMÉRIQUE (14 points) Correction du brevet blanc du 12 Mai 2011 Exercice 1 1.a. Le nombre de départ est 1 1ère étape : 1 + 1 = 2 2ème étape : 2² = 4 3ème étape : 4 1² 4-1²= 4 1 = 3 Le résultat final

Plus en détail

NOMBRES RELATIFS 1. 287 : naissance d Archimède : 287 ans avant la naissance de J.C. 3 : température de 3 en dessous de 0

NOMBRES RELATIFS 1. 287 : naissance d Archimède : 287 ans avant la naissance de J.C. 3 : température de 3 en dessous de 0 I. Qu est-ce qu un nombre relatif? 1) Rappel NOMBRES RELATIFS 1 Dans de nombreuses situations, on utilise des nombres «positifs» ou «négatifs».ce sont les nombres relatifs. Ils sont utiles dans les cas

Plus en détail

Année scolaire 2006-2007

Année scolaire 2006-2007 INSPECTION ACADEMIQUE EURE ET LOIR Évaluation des compétences nécessaires en Mathématiques En fin de cycle 3 Année scolaire 2006-2007 Nom Prénom Classe de École page 2 MATHEMATIQUES EXERCICE 1 GRANDEURS

Plus en détail

CORRIGÉ DU BREVET BLANC 2011 Épreuve : MATHÉMATIQUES Collège Simone De Beauvoir Durée : 2 heures

CORRIGÉ DU BREVET BLANC 2011 Épreuve : MATHÉMATIQUES Collège Simone De Beauvoir Durée : 2 heures CORRIGÉ DU BREVET BLANC 2011 Épreuve : MATHÉMATIQUES Collège Simone De Beauvoir Durée : 2 heures Numéro de candidat : L'épreuve est notée sur 40 points. Elle est constituée de trois parties indépendantes

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. MATHÉMATIQUES Série ES/L

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. MATHÉMATIQUES Série ES/L BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 MATHÉMATIQUES Série ES/L Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 5 (ES), 4 (L) ES : ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L : ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE Les calculatrices électroniques

Plus en détail

Dispositif d évaluation 4 ème EGPA. Mathématiques. Livret de l élève

Dispositif d évaluation 4 ème EGPA. Mathématiques. Livret de l élève Dispositif d évaluation 4 ème EGPA Mathématiques Livret de l élève NOM :.... Prénom : Date de naissance :.... Année scolaire :. Etablissement :.... Etablissement :.... Académie de Lille - 2015 Sommaire

Plus en détail

TD Dérivation n 2 : étude des variations de fonctions

TD Dérivation n 2 : étude des variations de fonctions 1) f (x) = 7x+3 TD Dérivation n : étude des variations de fonctions Étude de variations f est une fonction affine, de coefficient directeur négatif, on sait donc qu elle est décroissante surê. Le calcul

Plus en détail

Accompagnement personnalisé

Accompagnement personnalisé 1 Les fractions Accompagnement personnalisé O. Lader Propriété 1.1. Simplification dans une fraction : a x b x = a b Exemples. 4 6 = 3 = 3, 15 5 = 3 5, 1x x = 1 x. Propriété 1.. Pour tous nombres a, b,

Plus en détail

Sujet de mathématiques du brevet des collèges

Sujet de mathématiques du brevet des collèges Sujet de mathématiques du brevet des collèges POLYNÉSIE Juin 2014 Durée : 2h00 Calculatrice autorisée Toutes les réponses doivent être justifiées, sauf si une indication contraire est donnée. Pour chaque

Plus en détail

COLLÈGE LA PRÉSENTATION. Présentation et orthographe : 4 points Les calculatrices sont autorisées, ainsi que les instruments usuels de dessin.

COLLÈGE LA PRÉSENTATION. Présentation et orthographe : 4 points Les calculatrices sont autorisées, ainsi que les instruments usuels de dessin. COLLÈGE LA PRÉSENTATION BREVET BLANC Mai 2013 ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES Classe de 3 e Durée : 2 heures Présentation et orthographe : 4 points Les calculatrices sont autorisées, ainsi que les instruments

Plus en détail

2 nde CORRIGE : DEVOIR COMMUN DE

2 nde CORRIGE : DEVOIR COMMUN DE 2 nde CORRIGE : DEVOIR COMMUN DE MATHEMATIQUES Exercice 1 : (4 points) 1. Compléter le tableau à double entrée ci-dessous. Elèves vaccinés Elèves non vaccinés Total Elèves ayant eu la grippe 14 133 147

Plus en détail

CORRECTION DU BREVET BLANC ---- MAI 2010 1 PARTIE : ACTIVITES NUMERIQUES

CORRECTION DU BREVET BLANC ---- MAI 2010 1 PARTIE : ACTIVITES NUMERIQUES CORRECTION DU BREVET BLANC ---- MAI 010 4 points sont attribués pour la qualité de la rédaction, le soin et la présentation. points correspondent au soin et à la propreté, ils sont proportionnels à la

Plus en détail

Séance 1 : Notion de fonction : fonction linéaire et fonction affine

Séance 1 : Notion de fonction : fonction linéaire et fonction affine Séance 1 : Notion de fonction : fonction linéaire et fonction affine La première partie de la première séance est dédiée à la lecture de la fiche méthodologique. Pourquoi débuter les révisions par une

Plus en détail

Feuille de révision n 3 pour le brevet

Feuille de révision n 3 pour le brevet Feuille de révision n 3 pour le brevet Cette feuille est constituée d exercices tirés des annales des brevets des années antérieures et traite les chapitres abordés en classe depuis le deuxième brevet

Plus en détail

Test de sélection du 4 juin 2013

Test de sélection du 4 juin 2013 Test de sélection du 4 juin 2013 Vous étiez 270 candidat-e-s à ce test de sélection, et 62 d entre vous (23%) participeront au stage olympique de Montpellier, du 19 au 29 août 2013, dont 12 filles : la

Plus en détail

Fonctions linéaires. $ Calculer son périmètre et son aire. $ Calculer le périmètre et l aire du nouveau carré. Que remarque-t-on?

Fonctions linéaires. $ Calculer son périmètre et son aire. $ Calculer le périmètre et l aire du nouveau carré. Que remarque-t-on? Fonctions linéaires Je double, moi non plus Le côté d un carré mesure cm. $ Calculer son périmètre et son aire. On double le côté du carré. $ Calculer le périmètre et l aire du nouveau carré. Que remarque-t-on?

Plus en détail

Mathématiques pour. l informatique

Mathématiques pour. l informatique Xavier Chanet Patrick Vert Mathématiques pour l informatique Pour le BTS SIO Toutes les marques citées dans cet ouvrage sont des marques déposées par leurs propriétaires respectifs. Illustration de couverture

Plus en détail

LA PROPORTIONNALITE Cycle 3 CM1-CM2

LA PROPORTIONNALITE Cycle 3 CM1-CM2 LA PROPORTIONNALITE Cycle 3 CM1-CM2 - Instructions officielles : Organisation et gestion de données : Construire et interpréter un tableau ou un graphique. Placer un point dont on connaît les coordonnées.

Plus en détail

DIPLÔME NATIONAL DU B REVET

DIPLÔME NATIONAL DU B REVET REPÈRE 14DNBGENMATMEAG1 DIPLÔME NATIONAL DU B REVET SESSION 2014 Épreuve de : MATHÉMATIQUES SÉRIE GÉNÉRALE Durée de l épreuve : 2 h 00 Coefficient : 2 Le candidat répond sur une copie modèle Éducation

Plus en détail

Deuxième épreuve d admission. Exemples de sujets

Deuxième épreuve d admission. Exemples de sujets Deuxième épreuve d admission. Exemples de sujets Thème : probabilités 1) On lance deux dés équilibrés à 6 faces et on note la somme des deux faces obtenues. 1.a) Donner un univers associé cette expérience.

Plus en détail

2 Fonctions affines : définitions et propriétés fondamentales

2 Fonctions affines : définitions et propriétés fondamentales Chapitre 3 : Fonctions affines Dans tout ce chapitre, le plan est muni d un repère. 1 Rappels sur les équations de droite Une droite qui n est pas verticale a une unique équation du type y = ax + b, qu

Plus en détail

Rapport du jury du concours externe et du troisième concours de recrutement de professeurs des écoles. Session 2014 exceptionnel

Rapport du jury du concours externe et du troisième concours de recrutement de professeurs des écoles. Session 2014 exceptionnel Rapport du jury du concours externe et du troisième concours de recrutement de professeurs des écoles Session 2014 exceptionnel Partie mathématiques de la deuxième épreuve d'admissibilité Éléments statistiques

Plus en détail

Priorités de calcul :

Priorités de calcul : EXERCICES DE REVISION POUR LE PASSAGE EN QUATRIEME : Priorités de calcul : Exercice 1 : Calcule en détaillant : A = 4 + 5 6 + 7 B = 6 3 + 5 C = 35 5 3 D = 6 7 + 8 E = 38 6 3 + 7 Exercice : Calcule en détaillant

Plus en détail

OLYMPIADES DE MATHÉMATIQUES Académie d AIX-MARSEILLE Session 2012. Série S

OLYMPIADES DE MATHÉMATIQUES Académie d AIX-MARSEILLE Session 2012. Série S CLASSES DE PREMIERES GÉNÉRALES ET TECHNOLOGIQUES OLYMPIADES DE MATHÉMATIQUES Académie d AIX-MARSEILLE Session 01 Durée : 4 heures Série S Les calculatrices sont autorisées. Ce sujet comporte 4 exercices

Plus en détail

Question Réponse A Réponse B Réponse C Votre choix : Quelle est la forme factorisée de ( x 1) 9? ( x 2)( x 4) n m

Question Réponse A Réponse B Réponse C Votre choix : Quelle est la forme factorisée de ( x 1) 9? ( x 2)( x 4) n m Mathématiques TROISIEMES Brevet Blanc, Mai 01 Durée h Calculatrice autorisée. Total sur 40 points dont 4 points réservés à la rédaction. Vous pouvez traiter les exercices dans le désordre. Les exercices

Plus en détail

FONCTIONS (2) : FONCTIONS AFFINES REPRESENTATIONS GRAPHIQUES

FONCTIONS (2) : FONCTIONS AFFINES REPRESENTATIONS GRAPHIQUES SYNTHESE ( THEME 9 ) FONCTIONS (2) : FONCTIONS AFFINES REPRESENTATIONS GRAPHIQUES A - FONCTION AFFINE A : DEFINITION ET NOTATION a et b étant deux nombres fixés, on appelle fonction affine tout processus

Plus en détail

Correction de l épreuve de mathématiques du CRPE 2011 du sujet du PG1

Correction de l épreuve de mathématiques du CRPE 2011 du sujet du PG1 Correction de l épreuve de mathématiques du CRPE 2011 du sujet du PG1 PROBLÈME 1 Denis Vekemans PARTIE A : La sécurité 1. D A = D R +D F. (a) v 1 = 90km/h = 90 (1 000m)/(3600s) = 25m/s. Une lecture graphique

Plus en détail

Olympiade Mathématique internationale. Année 2015/2016. Tour 1 Problèmes pour le niveau R5

Olympiade Mathématique internationale. Année 2015/2016. Tour 1 Problèmes pour le niveau R5 Problèmes pour le niveau R5 1. Peter, Basil et Anatoly ont mis ensemble leurs économies pour s acheter un ballon. On sait que chacun a contribué pas plus que la moitié de ce que les deux autres ensemble.

Plus en détail

LES MATHEMATIQUES DE LA 4 EME A LA 3 EME AU COLLEGE LA SOURCE (MEUDON 92)

LES MATHEMATIQUES DE LA 4 EME A LA 3 EME AU COLLEGE LA SOURCE (MEUDON 92) Passage Mathématique 4 ème - 3 ème v 1.0 Classe de Quatrième Page 1 sur 8 LES MATHEMATIQUES DE LA 4 EME A LA 3 EME AU COLLEGE LA SOURCE (MEUDON 92) «Les mathématiciens ont autant besoin d'être philosophes

Plus en détail

Correction du Brevet Blanc de Mathématiques - Mai 2014

Correction du Brevet Blanc de Mathématiques - Mai 2014 Correction du Brevet Blanc de Mathématiques - Mai 014 Exercice 1 Amérique du Sud 01 3 points Cet exercice est un questionnaire à choix multiple (QCM). Pour chaque ligne du tableau trois réponses sont proposées,

Plus en détail

On présente souvent les grandeurs proportionnelles dans un tableau de proportionnalité.

On présente souvent les grandeurs proportionnelles dans un tableau de proportionnalité. 3 ème A Fiche D1 - a proportionnalité 1. Rappels : *Exemples de situation de proportionnalité dans la vie courante : 1 ) le prix des fruits au kilo. + on achète de fruits + c est cher. e prix est proportionnel

Plus en détail

Mathématiques Collège Pierre de Coubertin Chevreuse. Cahier de vacances Correction

Mathématiques Collège Pierre de Coubertin Chevreuse. Cahier de vacances Correction Mathématiques Collège Pierre de Coubertin Chevreuse Cahier de vacances Correction SÉQUENCE 1 SÉRIE 1 1 12 objets identiques pèsent en tout 240 grammes. Combien pèsent 2 de ces objets? 240 12 = 20 20 x

Plus en détail

Éléments de solution. Concours René Merckhoffer

Éléments de solution. Concours René Merckhoffer Éléments de solution Concours René Merckhoffer Exercice Course poursuite Une course à pied d un type nouveau a été créée récemment. Les coureurs partent tous en même temps et n'ont pas de ligne d'arrivée

Plus en détail

Cours de sixième. Sixième

Cours de sixième. Sixième Sixième 1. Les nombres entiers et les décimaux. 2. Additions, soustraction. 3. Multiplication. 4. Division euclidienne. 5. Division décimale. 6. Parallèles et perpendiculaires. Constructions. 7. Mesurer

Plus en détail

Statistique descriptive. Analyse de données

Statistique descriptive. Analyse de données Chapitre Statistique descriptive. Analyse de données Énigme On note x le prix au kg du produit. 5 % de remise en caisse : le prix au kg devient x 5 x = 0,85x. + 5 % de produit gratuit : le prix au kg devient

Plus en détail

brevet blanc janvier 2014 - corrigé

brevet blanc janvier 2014 - corrigé brevet blanc janvier 014 - corrigé Exercice 1 Jean-Michel est propriétaire d un champ, représenté par le triangle ABC ci-dessous. Il achète à son voisin le champ adjacent, représenté par le triangle ADC.

Plus en détail

Diplôme National du Brevet Brevet Blanc n 1

Diplôme National du Brevet Brevet Blanc n 1 Janvier 2011 Diplôme National du Brevet Brevet Blanc n 1 MATHÉMATIQUES Série Collège DURÉE DE L'ÉPREUVE : 2 h 00 L usage de la calculatrice est autorisé Le candidat remettra sa copie, accompagnée des documents

Plus en détail

a) Effectuer les calculs suivants et donner les résultats sous la forme de fractions irréductibles : C = 7 36 R = 36 4 (2 5)²

a) Effectuer les calculs suivants et donner les résultats sous la forme de fractions irréductibles : C = 7 36 R = 36 4 (2 5)² ème Fiches Révisions revet lanc 1/8 Puissances, Fractions : Effectuer les calculs suivants (donner l écriture scientifique de et écrire sous forme d un entier ou d une fraction). 1 = 15 x 10- x (10 ) 4

Plus en détail

INÉQUATIONS. Notations Inéquations Représentations graphiques 1 ]a ; b[ a < x < b

INÉQUATIONS. Notations Inéquations Représentations graphiques 1 ]a ; b[ a < x < b 27 5. Inéquations 5.1. Définition Exemple : x < 4 + 2x La droite réelle Le symbole utilisé pour les intervalles infinis est une notation et ne représente pas un nombre réel. Une inéquation affirme que

Plus en détail

DIPLÔME NATIONAL DU BREVET

DIPLÔME NATIONAL DU BREVET DIPLÔME NATIONAL DU BREVET SESSION 2012 MATHÉMATIQUES SÉRIE COLLÈGE DURÉE DE L ÉPREUVE : 2 h 00 Coefficient 2 Le candidat répondra sur une copie Éducation Nationale. Ce sujet comporte 7 pages numérotées

Plus en détail

Groupe : (h, k) ( 5, 12)

Groupe : (h, k) ( 5, 12) Fiche de soutien Les propriétés de la fonction racine carrée PROPRIÉTÉ FONCTION SOUS FORME CANONIQUE f(x) = a + k (ou f(x) = a 1 + k et a 1 = a ) EXEMPLE f(x) = 2 12 (ou f(x) = 6 12) Coordonnées du sommet

Plus en détail

Compétence 1. Compléter un tableau de nombres représentant une relation de proportionnalité

Compétence 1. Compléter un tableau de nombres représentant une relation de proportionnalité Compétence Compléter un tableau de nombres représentant une relation de proportionnalité! Tous les tableaux ci-dessous sont des tableaux représentant une situation de proportionnalité. Utiliser le principe

Plus en détail

8 + 12 1 + 3 = 20 4 = 5. 2. Pour calculer A, un élève a tapé sur sa calculatrice la succession de touches suivantes

8 + 12 1 + 3 = 20 4 = 5. 2. Pour calculer A, un élève a tapé sur sa calculatrice la succession de touches suivantes Exercice 1 3pts 1. Calculer le nombre A = 8 + 3 x 4 1 + 2 x 1,5 = 8 + 12 1 + 3 = 20 4 = 5 2. Pour calculer A, un élève a tapé sur sa calculatrice la succession de touches suivantes Expliquer pourquoi il

Plus en détail

Sujet de mathématiques du brevet des collèges

Sujet de mathématiques du brevet des collèges Sujet de mathématiques du brevet des collèges POLYNÉSIE Septembre 2015 Durée : 2h00 Calculatrice autorisée La qualité de la rédaction, l orthographe et la rédaction comptent pour 4 points. Exercice 1 6

Plus en détail

GÉNÉRALITÉS SUR LES FONCTIONS

GÉNÉRALITÉS SUR LES FONCTIONS . Qu'est-ce qu'une fonction? Vocabulaire GÉNÉRALITÉS SUR LES FONCTIONS Définition Notion de fonction À chaque fois que l'on associe à une quantité une (autre) quantité, on dit que que l'on définit une

Plus en détail

DIPLÔME NATIONAL DU BREVET PONDICHÉRY - SESSION 2007

DIPLÔME NATIONAL DU BREVET PONDICHÉRY - SESSION 2007 1 sur 7 http://www.ilemaths.net/maths_3-sujet-brevet-07-01-correction.php#c... DIPLÔME NATIONAL DU BREVET PONDICHÉRY - SESSION 2007 L'emploi de la calculatrice est autorisé. La rédaction et la présentation

Plus en détail

MATHÉMATIQUES ET SCIENCES PHYSIQUES (2 heures)

MATHÉMATIQUES ET SCIENCES PHYSIQUES (2 heures) DANS CE CADRE Académie : Session : Modèle E.N. Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Epreuve/sous épreuve : NOM (en majuscule, suivi s il y a lieu, du nom d épouse) Prénoms : Né(e)

Plus en détail

CHAPITRE IV. Utiliser la définition de la médiatrice d un segment ainsi que la caractérisation de ses points par la propriété d équidistance ( )

CHAPITRE IV. Utiliser la définition de la médiatrice d un segment ainsi que la caractérisation de ses points par la propriété d équidistance ( ) HPITRE IV TRINGLES OMPÉTENES ÉVLUÉES DNS E HPITRE : (T : compétences transversales, N : activités numériques, G : activités géométriques, F : gestion de données et fonctions) Intitulé des compétences Eval.1

Plus en détail

1 Extrait du DNB Juin 2014 3ème

1 Extrait du DNB Juin 2014 3ème Exemples d activités et extraits d évaluations Pour chacune des évaluations et activités suivantes, 1 résoudre le problème et anticiper les différentes démarches que les élèves pourraient envisager 2 déterminer,

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 MATHÉMATIQUES. Série S ÉPREUVE DU JEUDI 19 JUIN 2014. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 MATHÉMATIQUES. Série S ÉPREUVE DU JEUDI 19 JUIN 2014. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 MATHÉMATIQUES Série S ÉPREUVE DU JEUDI 19 JUIN 2014 Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE Les calculatrices électroniques de poche sont

Plus en détail

a) 2 383 275 b) 397 204 109 c) 30 400 142 d) 12 081 600 e) 103 000 275

a) 2 383 275 b) 397 204 109 c) 30 400 142 d) 12 081 600 e) 103 000 275 1. Numération décimale (1) Page 16 1. Ecris les nombres en chiffres a) 2 383 275 b) 397 204 109 c) 30 400 142 d) 12 081 600 e) 103 000 275 2. Réponds aux questions a) ch des unités de mille : 6 nb de milliers

Plus en détail

Brevet Blanc de Mathématiques

Brevet Blanc de Mathématiques Brevet Blanc de Mathématiques 4 Points sont réservés à la propreté et à la qualité de rédaction de la copie. Exercice 1 (En précisant les différentes étapes du calcul): 1. Calculer le nombre A et donner

Plus en détail

Introduction à l optimisation

Introduction à l optimisation Université du Québec à Montréal Introduction à l optimisation Donnée dans le cadre du cours Microéconomie II ECO2012 Baccalauréat en économique Par Dominique Duchesneau 21 janvier septembre 2008 Ce document

Plus en détail

Mathématiques Contrôle commun de Seconde Mardi 01 mars 2011 Durée de l épreuve : 2 heures

Mathématiques Contrôle commun de Seconde Mardi 01 mars 2011 Durée de l épreuve : 2 heures Mathématiques Contrôle commun de Seconde Mardi 01 mars 011 Durée de l épreuve : heures L usage de la calculatrice est autorisé. Aucun prêt de matériel n est toléré. La qualité de la rédaction et le soin

Plus en détail

Transcription de la fin du cours d introduction des fonctions affines et linéaires dans une classe de 3 ème d un collège RAR en 2011

Transcription de la fin du cours d introduction des fonctions affines et linéaires dans une classe de 3 ème d un collège RAR en 2011 Transcription de la fin du cours d introduction des fonctions affines et linéaires dans une classe de 3 ème d un collège RAR en 2011 39 14 1. Professeur : Je vais le faire au tableau. Moi je n ai placé

Plus en détail

Mathématique - Cours

Mathématique - Cours Mathématique - Cours Filière STAV 2014-2015 Centre de Formation aux Métier de la Montagne Marine Estorge Le programme se compose ainsi : partie seconde partie 1/3 partie 2/3 partie 3/3 Sommaire 1 Ensemble

Plus en détail

ORGANISATION ET GESTION DE DONNÉES

ORGANISATION ET GESTION DE DONNÉES ORGANISATION ET GESTION DE DONNÉES DO.01 Lire un problème DO.02 Résoudre un problème DO.03 Rédiger la solution d'un problème DO.04 Lire un tableau DO.0 Construire un tableau DO.06 Lire un graphique DO.07

Plus en détail

Corrigé non officiel de la partie mathématique du CRPE, session 2011 (Rouen)

Corrigé non officiel de la partie mathématique du CRPE, session 2011 (Rouen) Corrigé non officiel de la partie mathématique du CRPE, session 2011 (Rouen) Problème 1 Partie A On peut remarquer que la définition de Da est très ambigüe : l expression «le moment ou le conducteur voit

Plus en détail