Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc"

Transcription

1 Bilan économique

2 Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat de forte récession, l année 2009 s est finalement achevée sous le signe de la reprise, loin des incertitudes qui ont, durant un temps, laissé craindre que l économie mondiale n entre dans un cycle de dépression durable. Si ce scénario catastrophe a été évité, les dégâts qui auront été causés par la crise financière de 2007 n en sont pas moins importants. Aujourd hui, c est dans un environnement international en pleine mutation que la reprise est en train de s opérer. De nouveaux équilibres voient, en effet, progressivement le jour au sein d un système économique mondial qui semble désormais fonctionner à deux vitesses, avec, d un côté, des pays émergents en forte croissance, et de l autre, des états avancés apparemment condamnés à subir une longue phase de convalescence. Jusqu à une période récente, la Vendée est restée à l écart du léger redémarrage dont bénéficie l économie française, depuis maintenant plus d un an. Comme la plupart des territoires à forte dominante industrielle, notre département a, en effet, connu un exercice 2009 difficile, qui a été marqué par une poursuite ininterrompue du mouvement de repli de l activité amorcé durant l été Depuis le début de cette année, il semble toutefois qu un retournement de tendance soit enfin en train de s opérer. C est, tout du moins, ce que laissent à penser les différents signes d amélioration de la conjoncture qui se sont multipliés tout au long du premier semestre. La crise que nous venons de traverser aura clairement mis en évidence la vulnérabilité de certains pans de l économie vendéenne, en particulier pour ce qui concerne les activités de main d œuvre à faible valeur ajoutée. L importante dégradation de la situation de l emploi industriel, enregistrée durant l année passée, pose aujourd hui avec acuité la question du positionnement de certaines filières, qui se retrouvent de plus en plus fragilisées face aux transformations profondes des marchés que provoque la mondialisation des échanges. Dans un contexte marqué par une concurrence internationale toujours plus vive, les entreprises de notre département vont devoir continuer de renforcer leur compétitivité et leur capacité d innovation. C est uniquement à ce prix qu elles arriveront à s imposer dans un environnement économique désormais en permanente mutation. Wilfrid Montassier Président de Vendée Expansion Principales caractéristiques du bassin d emploi Vendée Ouest Source : INSEE (Recensement). Vendée Ouest Vendée Communes Communautés de Communes Cantons Superficie (en km 2 ) Nombre d habitants Nombre d actifs Densité de population (hab./km 2 )

3 L activité économique a connu une importante baisse de régime, notamment dans l industrie et la construction Evolution du chiffre d affaires 1 des entreprises par bassin d emploi Source : Banque de France. 1 : Données collectées auprès des entreprises réalisant un chiffre d affaires supérieur ou égal à euros et sur la base d un effectif constant d entreprises. c : Résultat confidentiel non publié par application de la loi sur le secret statistique. A l instar de la plupart des territoires à dominante industrielle, la Vendée a été très lourdement affectée par les répercussions du violent choc récessif qui a frappé l économie mondiale entre l automne 2008 et le printemps L année passée restera ainsi comme un des plus mauvais millésimes qu ait connu le département dans le domaine des affaires depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Les effets de cette crise sans précédent se sont fait ressentir sur l ensemble de la Vendée, mais à des degrés divers. Le bassin d emploi de l Ouest compte parmi les zones du territoire où la situation économique s est le plus dégradée lors de l exercice 2009 (avec un recul du chiffre d affaires global des entreprises de 12,4 %). Cette importante baisse de régime a résulté, en grande partie, des mauvaises performances de l industrie (avec une chute de 20,0 % de ses carnets de commandes), dont la quasi-totalité des branches ont été confrontées à une forte chute de la demande. La construction et le commerce ont également souffert de la détérioration du climat économique (avec des baisses respectives de leurs ventes de 11,1 % et de 8,4 %), mais de façon moins prononcée que les activités de production. Les services ont, en revanche, nettement mieux résisté que la moyenne (avec une diminution de 1,5 % de leur chiffre d affaires) grâce à la bonne tenue dont ont fait preuve les services à la personne. Evolution du chiffre d affaires 1 des entreprises par secteurs d activités Source : Banque de France. Année 2009 Chiffre d affaires 1 (en K ) Evolution sur un an (en %) Industrie Agroalimentaire Ameublement Biens d équipement Construction navale Cuir / Habillement Métallurgie Plasturgie Travail du bois Construction Commerce Services Finance / Assurance Immobilier Transport et entreprosage Services aux entreprises Services aux particuliers c ,0 % -0,6 % -29,2 % -10,1 % ,3 % -23,0 % -21,8 % -13,7 % -11,1 % -8,4 % -1,5 % -7,1 % -17,2 % -2,3 % -2,0 % +1,8 % -15,1 % -9,9 % -30,5 % -15,7 % -43,0 % -11,1 % -11,8 % -11,3 % -8,6 % -4,5 % -4,4 % +3,0 % +78,3 % +1,9 % -5,8 % +4,2 % +2,1 %

4 Evolution de l emploi salarié 1 par bassin d emploi Source : Pôle Emploi. Evolution de l emploi salarié 1 par commune Source : Pôle Emploi - Année Evolution de l emploi salarié 1 par secteurs d activités Année 2009 Effectifs salariés Evolution sur un an (en %) Industrie Agroalimentaire Ameublement Biens d équipement Construction navale Cuir / Habillement Métallurgie Plasturgie Travail du bois Construction Commerce Services Finance / Assurance Immobilier Transport et entreprosage Services aux entreprises Services aux particuliers ,6 % -0,3 % -9,9 % -8,7 % -21,7 % -19,5 % -9,7 % -10,8 % -2,4 % -2,3 % -1,4 % -0,9 % -7,1 % -11,3 % -2,4 % -4,5 % +2,1 % La chute prononcée de l activité économique a entrainé une nette accentuation des destructions d emplois Source : Pôle Emploi. -5,0 % -0,1 % -7,9 % -5,3 % -17,3 % -15,1 % -3,7 % -1,1 % -3,5 % -2,9 % -1,3 % +0,2 % -0,7 % -13,7 % -4,3 % 0,0 % +1,0 % 1 : Emplois salariés du secteur marchand non agricole. Données brutes non corrigées des variations saisonnières. L importante baisse d activité que les entreprises de l Ouest de la Vendée ont enregistré en 2009 a eu des conséquences extrêmement négatives dans le domaine de l emploi. Le mouvement de détérioration du marché du travail, qui avait débuté à l automne 2008 avec les répercussions de la crise financière sur l économie réelle, s est en effet nettement amplifié durant l année passée (soit une baisse des effectifs salariés du secteur marchand non agricole de 3,3 % en 2009, après un recul de 1,0 % en 2008). Le bilan de l exercice révèle que les destructions de postes ont été particulièrement marquées dans l industrie (-8,6 %). La chute de la demande de produits manufacturés a conduit à une envolée des licenciements dans la quasi-totalité des branches du secteur, l agroalimentaire étant un des rares marchés à avoir été à peu près épargné par ce mouvement de fond. La construction et le commerce ont été moins affectés que les activités de production par les conséquences de la crise économique. Le recul de la consommation et des achats de logements a, tout de même, pesé de façon non négligeable sur l évolution de leurs effectifs respectifs (-2,3 % dans la construction et -1,4 % dans le commerce). A l instar des autres secteurs, les services ont, eux aussi, clôturé l exercice en affichant une baisse du nombre de leurs salariés. Le total des pertes d emplois est toutefois resté assez limité (-0,9 %) grâce à la bonne résistance dont a fait preuve la branche des services aux particuliers (+2,1 %).

5 La remontée du chômage a atteint des niveaux record L aggravation de la détérioration du marché du travail qui s est produite l an passé dans l Ouest de la Vendée a pesé lourdement sur les résultats du chômage. Après l importante hausse déjà enregistrée en 2008 (+14,6 %), le nombre de demandeurs d emploi a de nouveau fortement augmenté au cours de l exercice 2009 (+24,0 %). La part de la population active à la recherche d un travail est ainsi repassée au-dessus de la barre symbolique des 10 % pour la première fois depuis dix ans. Les variations mesurées durant la dernière année écoulée montrent que les hommes sont restés plus touchés que les femmes par la remontée du chômage (respectivement +28,6 % et +19,9 % de demandeurs d emploi en 2009), et ce, même si ce phénomène s est quelque peu amoindri (respectivement +22,4 % et +8,4 % de demandeurs d emploi en 2008). La tendance a, en revanche, sensiblement évolué pour ce qui concerne les jeunes et les seniors. En 2009, la mauvaise tenue du marché de l emploi a davantage affecté les plus de 50 ans (+35,5 % de demandeurs d emploi en 2009, contre +9,2 % en 2008), alors qu en 2008, elle avait surtout pénalisé les moins de 25 ans (+27,7 % de demandeurs d emploi en 2009, contre +30,1 % en Evolution du nombre de demandeurs d emploi 2008). Notons enfin que, dans un contexte où les difficultés pour retrouver un travail n ont cessé de s accroître, l année passée a également été marquée par une augmentation particulièrement importante du nombre des chômeurs de longue durée (+48,4 % en 2009, contre +2,5 % en 2008). Source : Pôle Emploi Pays de la Loire. Au Demandeurs d emploi Evolution sur un an (en %) Evolution de l indicateur de chômage 1 par bassin d emploi Sources : Pôle Emploi Pays de la Loire - INSEE. Indicateur de chômage 1 par commune Sources : Pôle Emploi Pays de la Loire - INSEE - Année : Nombre de demandeurs d emploi de catégorie A (demandeurs d emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d emploi, sans emploi) rapporté à la population active concernée comptabilisée au lieu de résidence. 2 : Taux de chômage localisé : nombre de chômeurs rapporté à la population active actualisée (donnée trimestrielle corrigée des variations saisonnières, susceptible d être révisée, source INSEE). 3 : Demandeurs d emploi de catégorie A : demandeurs d emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d emploi, sans emploi. Données brutes non corrigées des variations saisonnières. 4 : Personnes à la recherche d un emploi depuis plus d un an, comptabilisées en catégorie ABC (demandeurs d emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d emploi, sans emploi, ou ayant exercé une activité réduite courte (78 h ou moins au cours du mois) ou ayant exercé une activité réduite longue (plus de 78 h au cours du mois)). Données brutes non corrigées des variations saisonnières. Hommes 3 Femmes 3 Moins de 25 ans 3 Plus de 50 ans 3 Longue durée 4 Ensemble ,6 % +19,9 % +27,7 % +35,5 % +48,4 % +24,0 % +27,9 % +16,5 % +19,2 % +34,1 % +52,9 % +21,9 %

6 Le climat d incertitude sur l évolution de la situation économique a continué de peser assez lourdement sur la construction de logements En 2009, le nombre de constructions de locaux d habitation réalisées dans l Ouest de la Vendée s est une nouvelle fois inscrit en assez net repli (-16,7 %, après -29,4 % en 2008). Face à l accentuation de la dégradation du marché de l emploi et à la montée des incertitudes liées à l évolution de la situation économique, les ménages ont préféré continuer à adopter une attitude attentiste en matière d acquisitions de logements, et ce, malgré le desserrement des conditions de financement qui s est progressivement opéré au fil des mois. L habitat Evolution des mises en chantier de logements collectif a été sensiblement plus affecté que l habitat individuel par cette nouvelle baisse de régime du marché de l immobilier neuf (soit -31,4 % pour le premier, contre -14,6 % pour le second). Ce résultat est venu confirmer la tendance déjà observée en 2008, le contexte de crise ayant, pour la deuxième année consécutive, nettement freiné les réalisations de programmes destinés à attirer des acheteurs souhaitant effectuer une acquisition de résidence secondaire ou un investissement locatif sur la zone littorale. Source : DREAL Pays de la Loire. Evolution des constructions de logements par bassin d emploi Source : DREAL Pays de la Loire. Année 2009 Constructions de logements Evolution sur un an (en %) Individuel Collectif Ensemble ,6 % -31,4 % -16,7 % -9,6 % -10,8 % -9,7 % Retrouvez toutes nos publications en ligne sur Vendée Expansion - 33 rue de l Atlantique - BP LA ROCHE SUR YON CEDEX Tél. : Fax : Création, rédaction, édition : Vendée Expansion - Service d Observation et d Information Economiques - Contact : Sébastien Martin Directeur de la publication : Jérôme Barrier Edition Tirage : exemplaires - Dépôt légal : novembre 2010

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE EST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels EMPLOI 39 L emploi salarié franc-comtois recule de 0,2% en 2006. La hausse des effectifs dans les services et la construction ne suffit pas à compenser la baisse dans l industrie. Le nombre de salariés

Plus en détail

ÉCONOMIE Population 1 836 000 habitants (3,0 % de la population française) 2008

ÉCONOMIE Population 1 836 000 habitants (3,0 % de la population française) 2008 42142 CHAPITRE Alsace I. Immobilier d entreprise... 172 A. Construction... 172 B. Zoom sur la ville de Strasbourg... 173 II. Immobilier résidentiel... 176 A. Construction... 176 B. Zoom sur la ville de

Plus en détail

Présentation des industries de la Métallurgie

Présentation des industries de la Métallurgie Présentation des industries de la Métallurgie - Sources U.I.M.M. Lorraine En France Les industries de la transformation des métaux recouvrent les activités suivantes : - Biens intermédiaires : production

Plus en détail

DIFFICILE SORTIE DE CRISE POUR L INDUSTRIE MARS 2014 FRANÇAISE

DIFFICILE SORTIE DE CRISE POUR L INDUSTRIE MARS 2014 FRANÇAISE DIFFICILE SORTIE DE CRISE POUR L INDUSTRIE MARS 2014 FRANÇAISE ENQUÊTES DE CONJONCTURE 115 moyenne de long terme = 100 3.00 58 110 variation sur un an en % 2.50 56 105 100 95 PIB (échelle de droite) 2.00

Plus en détail

CONJONCTURE DU BTP Île-de-France. N 2 - Mai 2013

CONJONCTURE DU BTP Île-de-France. N 2 - Mai 2013 CONJONCTURE DU BTP Île-de-France N - Mai 13 Logements mis en chantier Sur 1 mois à fin mars 13 (évol 1 an) Logements autorisés Sur 1 mois à fin mars 13 (évol 1 an) Prix logements collectifs Au 4 trimestre

Plus en détail

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX PERSPECTIVES CONJONCTURE ÉCONOMIQUE LE MARCHÉ DES BUREAUX EN ILE-DE-FRANCE 1 er Semestre 212 PERSPECTIVES Un contexte de marché favorable aux utilisateurs La crise financière

Plus en détail

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE Juillet-août-septembre 2012 Note trimestrielle N 40 Lettre trimestrielle d information UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE CONJONCTURE Détérioration plus marquée au cours de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Salon Faire Construire sa Maison Vendredi 14 septembre 2012

DOSSIER DE PRESSE Salon Faire Construire sa Maison Vendredi 14 septembre 2012 DOSSIER DE PRESSE Salon Faire Construire sa Maison Vendredi 14 septembre 2012 Contact presse Isabelle Muller 06 73 79 49 34 1 Sommaire Les tendances du marché de la maison individuelle - La crise s aggrave,

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour l année 2014 Janvier 2014 1/12 Situation financière de l Assurance chômage pour l année 2014 14 janvier 2014 Cette note présente la prévision de la situation

Plus en détail

SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 2013 (octobre-novembre-décembre 2013)

SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 2013 (octobre-novembre-décembre 2013) FRANCE BOIS FORÊT Observatoire économique Filière Forêt Bois SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 20 (octobre-novembre-décembre 20) Evolutions différenciées en fin

Plus en détail

Baromètre local de conjoncture des arrondissements de Bar-sur-Aube et Chaumont N 4

Baromètre local de conjoncture des arrondissements de Bar-sur-Aube et Chaumont  N 4 N 4 Chiffres clés de l arrondissement de Source INSEE RGP 1999 Estimation CCI de Troyes et de l Aube Bar sur Aube Population 2007 : 29 427 hab. 9,8 % de la population auboise Superficie : 1 193 km2 Densité

Plus en détail

La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée

La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée INSEE CONJONCTURE POINT DE CONJONCTURE OCTOBRE 2015 La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée solide au deuxième trimestre 2015. L

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE Nièvre

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE Nièvre TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE Nièvre AVRIL 215 Trimestriel N 1 LES PRINCIPAUX INDICATEURS ECONOMIQUES AU 4 ème TRIMESTRE 214 Mouvements d entreprises... 1 Emploi... 2 Chômage... 3 International... 4 Construction...

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

L année économique et sociale 2010 dans les Pays de la Loire

L année économique et sociale 2010 dans les Pays de la Loire L année économique et sociale 2010 dans les Pays de la Loire Rendez-vous de l Insee Elmostafa Okham Insee Pays de la Loire La situation économique au niveau national Page 2 En 2010, l économie française

Plus en détail

POINT DE CONJONCTURE. Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du travail et de l Emploi d Alsace DIRECCTE ALSACE

POINT DE CONJONCTURE. Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du travail et de l Emploi d Alsace DIRECCTE ALSACE DIRECCTE ALSACE Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du travail et de l Emploi d Alsace POINT DE CONJONCTURE Septembre Sommaire : I. La conjoncture régionale L activité

Plus en détail

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015 Conseil Economique, Social & Environnemental Régional Point d actualité Séance plénière 2 février 2015 Rapporteur général : Jean-Jacques FRANCOIS, au nom du Comité de Conjoncture CONTEXTE GÉNÉRAL A la

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE ET SOCIAL

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE ET SOCIAL CONSEIL ECONOMIQUE, SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL DE LORRAINE Très lente amélioration de la situation économique Malgré un frémissement perceptible depuis plusieurs mois, l amélioration de la situation économique

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour les années 2014 et 2015 Mai 2014 1/14 Situation financière de l Assurance chômage pour les années 2014 et 2015 22 mai 2014 Cette note présente la prévision

Plus en détail

>> Baisse continue de l activité

>> Baisse continue de l activité 4 ème trimestre 20 Janvier 2013 - N 15 >> continue de l activité Dans les services comme dans l industrie, le climat des affaires reste dégradé au quatrième trimestre 20 et il s établit nettement en dessous

Plus en détail

I nternational. N euchâtel. S uisse. Conjoncture économique - 2 e trimestre 2014

I nternational. N euchâtel. S uisse. Conjoncture économique - 2 e trimestre 2014 Conjoncture économique - 2 e trimestre 214 PIB PIB et Baromètre EUR PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Poursuite

Plus en détail

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Communiqué de presse Paris, 15 février 2010 CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Activité commerciale 2009 très soutenue dans toutes les classes d actifs Maintien du chiffre d affaires à hauteur

Plus en détail

Bulletin du FMI. France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité

Bulletin du FMI. France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité Bulletin du FMI BILAN DE SANTÉ ÉCONOMIQUE France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité Kevin C. Cheng et Erik de Vrijer Département Europe du FMI 27 juillet 2011 Vendanges dans le

Plus en détail

La conjoncture en région Centre Val de Loire

La conjoncture en région Centre Val de Loire Tendances régionales La conjoncture en région Centre Val de Loire Enquêtes mensuelles Septembre 215 Tassement de la production industrielle, activité globale un peu plus soutenue dans les services marchands.

Plus en détail

Observatoire Emploi Economie

Observatoire Emploi Economie Observatoire Emploi Economie Pays de Quimperlé Mardi 28 mai 2013 1 Contexte Demande de la COCOPAQ dans le cadre de sa stratégie de développement économique 1 er travail en observation Emploi-Economie de

Plus en détail

CONJONCTURE FRANÇAISE

CONJONCTURE FRANÇAISE CONJONCTURE FRANÇAISE Faiblesse de l investissement L amélioration récente du climat des affaires peine à se traduire par une augmentation de l activité. Dans le secteur industriel, la production reste

Plus en détail

Le 4 ème trimestre 2013 et les tendances récentes

Le 4 ème trimestre 2013 et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 2013 et les tendances récentes Le tableau de bord trimestriel Les marchés du neuf et de l ancien au 4 ème trimestre 2013 Les données caractéristiques du marché selon le type de marché

Plus en détail

L éco-prêt à taux zéro en Pays de la Loire

L éco-prêt à taux zéro en Pays de la Loire L éco-prêt à taux zéro en Pays de la Loire 9,5 % des prêts écologiques à taux zéro accordés en 21 l ont été en Pays de la Loire, soit 7 227 prêts service connaissance des territoires et évaluation avril

Plus en détail

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports sarl

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports sarl ÉTUDE CONSTRUCTION EN FRANCE : PRINCIPAUX INDICATEURS Avril 2011 Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : Reports sarl 231 avenue Jean Jaurès 69007 Lyon France Tel : +33 (0)4 74

Plus en détail

22,7 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS)

22,7 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS) 22,7 % Poids des effectifs de l industrie par rapport à la totalité des effectifs (source : ACOSS-URSSAF-31/12/214)) Industrie La production industrielle a légèrement baissé au mois de septembre. La demande

Plus en détail

Commission départementale de financement de l économie C.D.F.E

Commission départementale de financement de l économie C.D.F.E Commission départementale de financement de l économie C.D.F.E Préfecture de Vaucluse 6 février 2015 L ordre du jour Eléments de la conjoncture PACA Analyse de la situation économique en Vaucluse Présentation

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Département Econome. Indicateur de Conjoncture

Département Econome. Indicateur de Conjoncture Département Econome Indicateur de Conjoncture Septembre 211 Conjoncture Economique Sommaire SOMMAIRE... 2 1. CREATIONS D ENTREPRISES... 4 2. CONSOMMATION... 4 3. TOURISME... 5 4. BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS...

Plus en détail

PREMIER TRIMESTRE 2012 Mai 2012

PREMIER TRIMESTRE 2012 Mai 2012 PREMIER TRIMESTRE 2012 Mai 2012 INSEED BP 453 N Djamena Tél : 252 31 64 Fax : 252 66 13 E-mail : inseed@intnet.td site : www.inseed-tchad.org TABLE DES MATIERES RUBRIQUES Pages SIGLES ET SIGNES CONVENTIONNELS

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR COMMUNIQUE DE PRESSE - Mercredi 1 er octobre 2014 OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR Présidée depuis mars 2014 par Jean- Michel LAVEDRINE,

Plus en détail

COMMENTAIRE LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA FERONT DU SURPLACE EN 2012. Services économiques TD

COMMENTAIRE LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA FERONT DU SURPLACE EN 2012. Services économiques TD COMMENTAIRE Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA FERONT DU SURPLACE EN 2012 Faits saillants Les ventes de véhicules au Canada ont connu des hauts et des bas en 2011, mais ont tout

Plus en détail

Conjoncture économique et emploi 2012. Résultats de l enquête auprès des. chefs d entreprise de l Aire urbaine

Conjoncture économique et emploi 2012. Résultats de l enquête auprès des. chefs d entreprise de l Aire urbaine Conjoncture économique et emploi 2012 Principaux résultats Résultats de l enquête auprès des de l enquête réalisée par Médiamétrie chefs d entreprise de l Aire urbaine du 29 mai au 4 juin 2012 1 Présentation

Plus en détail

Marché du logement neuf des Alpes-Maritimes Activité de la promotion immobilière -Bilan de l année 2013

Marché du logement neuf des Alpes-Maritimes Activité de la promotion immobilière -Bilan de l année 2013 Marché du logement neuf des Alpes-Maritimes Activité de la promotion immobilière -Bilan de l année 2013 Hôtel Novotel Nice Arénas Aéroport, Nice - Jeudi 20 février 2014 Intervention de Yohan Breuil, directeur

Plus en détail

GIRONDE BILAN TOURISTIQUE

GIRONDE BILAN TOURISTIQUE GIRONDE BILAN TOURISTIQUE 2012 COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME DE LA GIRONDE MAISON DU TOURISME DE LA GIRONDE 21, cours de l Intendance 33000 BORDEAUX Tél. : 05 56 52 61 40 Fax : 05 56 81 09 99 E-Mail

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

Les marchés immobiliers

Les marchés immobiliers Éditorial de Me ROBIN Laurent Les marchés immobiliers Président de la Chambre interdépartementale des notaires des, des et des Comme chaque année, la Chambre des Notaires de PAU présente une analyse du

Plus en détail

Observatoire des Crédits aux Ménages Enquête réalisée en novembre 2014 L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES. Le tableau de bord

Observatoire des Crédits aux Ménages Enquête réalisée en novembre 2014 L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES. Le tableau de bord 27 ème rapport annuel L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES Le tableau de bord présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université Paris Ouest - Jeudi 29 janvier 201-1 Les faits marquants

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF. La production des établissements de crédit spécialisés en 2011

TABLEAU DE BORD ASF. La production des établissements de crédit spécialisés en 2011 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2011 Mars 2012 - 2-1. Le financement des entreprises Le financement des investissements d équipement : le rebond de l activité

Plus en détail

BILAN ECONOMIQUE & SOCIAL 2011 PERSPECTIVES 2012

BILAN ECONOMIQUE & SOCIAL 2011 PERSPECTIVES 2012 BILAN ECONOMIQUE & SOCIAL 2011 PERSPECTIVES 2012 28 JUIN 2012 DOSSIER DE PRESSE 1 SOMMAIRE I. LE MODÈLE ÉCONOMIQUE DES AGENCES D EMPLOI EST TOURNÉ VERS LA CRÉATION D EMPLOI A. L intérim en 2011 1. En 2011,

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

LE PLAN DE RELANCE DU LOGEMENT EN MAYENNE

LE PLAN DE RELANCE DU LOGEMENT EN MAYENNE LE PLAN DE RELANCE DU LOGEMENT EN MAYENNE DOSSIER DE PRESSE 23 octobre 2014 Contact presse : Christèle TILY : 02 43 01 50 70 Valérie DUVAL : 02 43 01 50 72 pref-communication@mayenne.gouv.fr Éléments de

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ Des prévisions pessimistes confirmées en ce début d année, hormis pour les entreprises

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

Consultant! Centralien! Et Alors?

Consultant! Centralien! Et Alors? Consultant! Centralien! Et Alors? Qui sont les Consultants Centraliens? Comment voient-ils leur métier? Quelles sont leurs perspectives? Les résultats de l Observatoire du Conseil Enquête réalisée par

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

Dares Analyses. Emploi, chômage, population active : bilan de l année 2012

Dares Analyses. Emploi, chômage, population active : bilan de l année 2012 Dares Analyses juin 2013 N 037 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi, chômage, population active : bilan de l année Avec la contraction de l

Plus en détail

Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles

Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles Intervention de Laurent Escobar, directeur associé Lille Métropole -

Plus en détail

Immobilier de bureaux

Immobilier de bureaux Immobilier de bureaux Observatoire Nantais de l Immobilier Tertiaire L année en chiffres Nantes Métropole AURAN Édito 5 ans déjà! En 2009, le CINA décidait d organiser la collecte des transactions du marché

Plus en détail

Les ressorts de l économie des services : dynamique propre et externalisation

Les ressorts de l économie des services : dynamique propre et externalisation Les ressorts de l économie des services : dynamique propre et externalisation Xavier Niel et Mustapha Okham* Alors qu en 1978, le quart de l emploi était industriel, seulement 14 % des emplois sont désormais

Plus en détail

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES LA LETTRE D INFORMATION HEBDOMADAIRE DU RÉSEAU Conjoncture du 1 er trimestre 215 Avril 215 ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES Au 1 er trimestre

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel. Janvier 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel. Janvier 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Janvier 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

Les 5 différents types d ordres

Les 5 différents types d ordres Les 5 différents types d ordres «Au marché» «A la meilleure limite» «Limité» «A seuil de déclenchement» ou «Stop» «A plage de déclenchement» 1 Définitions Type d ordre «Au marché» «A la meilleure limite»

Plus en détail

PLH. Synthèse Diagnostic - Enjeux. Programme Local de l Habitat. le PLH de Saint-Etienne Métropole. juin 2010. Programme Local de l Habitat

PLH. Synthèse Diagnostic - Enjeux. Programme Local de l Habitat. le PLH de Saint-Etienne Métropole. juin 2010. Programme Local de l Habitat PLH le PLH de Saint-Etienne Métropole Programme Local de l Habitat Programme Local de l Habitat juin 2010 Synthèse Diagnostic - Enjeux Précisions méthodologiques Une typologie des communes de l agglomération

Plus en détail

Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2012. Région Poitou-Charentes

Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2012. Région Poitou-Charentes Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2012 Région Poitou-Charentes Edito Avec les chiffres clés de l artisanat au 30 juin 2012, l observatoire économique régional de l

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE AOÛT 9 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. Pays de la Loire Tendances régionales Août 9 Page 1 sur 8 Vue d

Plus en détail

GIE Réseau des CERC Cellules Economiques Régionales de la Construction. La conjoncture de la filière Construction en France

GIE Réseau des CERC Cellules Economiques Régionales de la Construction. La conjoncture de la filière Construction en France La conjoncture de la filière Construction en France Conjoncture de la filière construction en France Les chiffres clés Quelques indicateurs clés sur une période d un an... Les tendances sur mois... 4 Les

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 3 ème Trimestre 2014

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 3 ème Trimestre 2014 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 3 ème Trimestre 2014 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant

Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant 21 24 212 Un début d année encourageant 11 Avril 212 Sommaire Executive summary 1 Contexte économique 2-3 Demande placée et valeurs locatives 4 Carte et principales transactions 5 Offre 6 Définitions 7

Plus en détail

Mercredi 9 février 2011 Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010

Mercredi 9 février 2011 Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010 Mercredi Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010 Contact presse : Catherine Zou - 01 47 05 44 36 c.zou@fpifrance.fr www.fpifrance.fr Sommaire Observatoire de la FPI

Plus en détail

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique Trimestriel 27 Janvier 214 nº2 Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 213 Tendances > Progressif redémarrage de l activité attendue au 4 e trimestre 213, mais l évolution du PIB devrait rester

Plus en détail

Objectifs. Pour agir, il faut connaître : quels sont les contours de l Économie Sociale et Solidaire dans la région des Pays de la Loire?

Objectifs. Pour agir, il faut connaître : quels sont les contours de l Économie Sociale et Solidaire dans la région des Pays de la Loire? 30 mars 2009 Objectifs Pour agir, il faut connaître : quels sont les contours de l Économie Sociale et Solidaire dans la région des Pays de la Loire? Les établissements de la région : leur nombre, le nombre

Plus en détail

Une économie régionale toujours bien orientée

Une économie régionale toujours bien orientée Synthèse régionale Une économie régionale toujours bien orientée Dans les Pays de la Loire, l année 2006 a été marquée sur le plan démographique par la forte progression des naissances. Par ailleurs, comme

Plus en détail

CARIF-OREF Réunion - Observatoire Régional Emploi Formation. Commerce

CARIF-OREF Réunion - Observatoire Régional Emploi Formation. Commerce CARIF-OREF Réunion - Observatoire Régional Emploi Formation Secteur Fiches sectorielles prioritaire Commerce Edition 2012 Sommaire Préambule... 2 Etablissements et emplois Sources et méthodes... 3 Caractéristiques

Plus en détail

RISK INDEX 2014 SUISSE

RISK INDEX 2014 SUISSE RISK INDEX SUISSE L indice de risque a été conçu par Intrum Justitia. Depuis 1998, Intrum Justitia recense les données de dizaines de milliers d entreprises européennes. Le premier rapport portant sur

Plus en détail

DIRECCTE. Lot-et-Garonne. la conjoncture. 2ème TRİMESTRE 2015. Indicateurs conjoncturels : Politiques de l'emploi : A Q U I T A I N E. page 6.

DIRECCTE. Lot-et-Garonne. la conjoncture. 2ème TRİMESTRE 2015. Indicateurs conjoncturels : Politiques de l'emploi : A Q U I T A I N E. page 6. DIRECCTE A Q U I T A I N E 2ème TRİMESTRE 215 la conjoncture Lot-et-Garonne en DİRECTİON RÉGİONALE DES ENTREPRİSES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATİON, DU TRAVAİL ET DE l EMPLOİ SERVİCE ÉTUDES, STATİSTİQUES,

Plus en détail

Artiscope. Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 2013 (2ème Semestre 2013 - Année 2013)

Artiscope. Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 2013 (2ème Semestre 2013 - Année 2013) Observatoire des Métiers et de l Artisanat Région Centre Juin 214 Artiscope Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 213 (2ème Semestre 213 - Année 213) La révision

Plus en détail

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance CONJONCT URE estre NOTE DE conjoncture TRIMESTRIELLE de L APEC N Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance Les recruteurs font toujours preuve de prudence dans leurs

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Avril 2012 ACTIVITE DANS L INDUSTRIE En mars, le climat des affaires s accroît légèrement après sept mois consécutifs de baisse : l indicateur correspondant augmente de 3 points mais

Plus en détail

Site CHARTRES DE BRETAGNE

Site CHARTRES DE BRETAGNE DAUPHIN Immobilier La Note de conjoncture Le Marché des entrepôts à Rennes (Bilan 2011 sur 9 mois) Site CHARTRES DE BRETAGNE Entrepôt SAINT JACQUES DE LA LANDE Plateforme Logistique TORCE Site CESSON SEVIGNE

Plus en détail

La région de Bâle, une métropole pharmaceutique aux portes de la Suisse

La région de Bâle, une métropole pharmaceutique aux portes de la Suisse La région de Bâle, une métropole pharmaceutique aux portes de la Suisse Composée des deux demi-cantons de Bâle-Ville et Bâle-Campagne, la région bâloise se situe au nord du Jura, au point de rencontre

Plus en détail

23ème rapport annuel. Tableau de bord

23ème rapport annuel. Tableau de bord L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 23ème rapport annuel Tableau de bord Michel Mouillart Université Paris Ouest 25 Janvier 2011 La photographie des ménages détenant des crédits que propose la 23 ième

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Groupement des Professions de Services

Groupement des Professions de Services Le baromètre économique des services en France Février 2015 Sommaire Editorial... p. 3 L indicateur avancé de l emploi... p. 4 dans les services Les embauches dans les services... p. 5 Le chiffre d affaires

Plus en détail

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS en comptes propres au sein de l'agglomération de Tours Crédits : Sitcat, CitéTram. Editorial L immobilier tertiaire

Plus en détail

Bilan annuel des accidents corporels. les données. Direction départementale des territoires et de la mer de la Loire-Atlantique.

Bilan annuel des accidents corporels. les données. Direction départementale des territoires et de la mer de la Loire-Atlantique. Direction départementale des territoires et de la mer de la Loire-Atlantique Observatoire départemental de sécurité routière les données 29 Bilan annuel des accidents corporels Sommaire I - LE BILAN GLOBAL...4

Plus en détail

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES FRANCE

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES FRANCE PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES FRANCE Juin 5 Selon les projections macroéconomiques pour la France effectuées dans le cadre de l Eurosystème, après trois années de croissance atone, le PIB croîtrait en moyenne

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE SOMMAIRE. Décembre 2014 - N 6

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE SOMMAIRE. Décembre 2014 - N 6 NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE Décembre 2014 - N 6 ENQUETE DU 2 nd SEMESTRE 2014 SOMMAIRE Tendance générale Tendance par département Tendance par grand secteur Focus sur les conjoints

Plus en détail

Un impact fort, mais contrasté

Un impact fort, mais contrasté 6 TOURISME Le tourisme en chiffres Un impact fort, mais contrasté 13,6 milliards de chiffre d affaires, 2,7 milliards de valeur ajoutée. Il est toujours difficile de mesurer le poids économique de l activité

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Février 2015

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Février 2015 Service du soutien au réseau (SR) Sous-direction de la communication, programmation et veille économique () Bureau de la veille économique et des prix (B) Observatoire des prix et des marges Produits agricoles

Plus en détail

L année immobilière 2014

L année immobilière 2014 www. creditfoncier. com L année immobilière 2014 vue par le Crédit Foncier MARS 2015 synthèse Lors de sa traditionnelle conférence annuelle Les Marchés Immobiliers le 5 février 2015, le Crédit Foncier

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013. Région Poitou-Charentes

Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013. Région Poitou-Charentes Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013 Région Poitou-Charentes Edito Comme chaque semestre, je tiens à vous présenter au travers de cette publication la synthèse des

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Mars 11 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 55 av. Bosquet - 7533 Paris Cedex 7 - Tél. 1 53 59 18 6 - Fax 1 53 59 18 88 - gfi@gfi.asso.fr

Plus en détail

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd ÉTUDE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS EN FRANCE : PRINCIPAUX INDICATEURS Février 2010 Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : Reports Ltd 231 avenue Jean Jaurès 2 Hilliards Court 69007

Plus en détail

Le revenu agricole régional baisse à cause du recul des prix de la plupart des productions, malgré des rendements souvent élevés

Le revenu agricole régional baisse à cause du recul des prix de la plupart des productions, malgré des rendements souvent élevés Agreste Champagne-Ardenne n 5- Octobre 2015 Analyse des comptes de l agriculture champardennaise en 2014 En 2014, le revenu net d exploitation par actif non salarié baisse de 13,3 % en valeur courante

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015 Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 215 Banque Centrale de Tunisie Mars 215 1- ENVIRONMENT INTERNATIONAL - L environnement économique international a été marquée, ces derniers

Plus en détail

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS 200 OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS en compte propre au sein de l'agglomération de Tours Sommaire & Chiffres clés Editorial 200 : Une année de

Plus en détail

L Allemagne et la France comparaison économique 20 Mai 2009

L Allemagne et la France comparaison économique 20 Mai 2009 Helaba Recherche L et la comparaison économique Mai 9 Auteur : Dr. Stefan Mütze Tél. : +9 () 69/9-8 research@helaba.de Rédaction: Dr. Gertrud R. Traud Chef économiste/ Direction de la recherche Landesbank

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 211 15 1 5-5 -1-15 -2 - -3-35 21 22 23 24 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

2. Le marché du crédit à la consommation en France

2. Le marché du crédit à la consommation en France 2. Le marché du crédit à la consommation en France 2.1 Les caractéristiques du marché du crédit à la consommation en France 2.1.1 L environnement économique en France 7 L économie française a échappé à

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 12 - Edition Lyon Rhône Mai UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE L activité économique des entreprises artisanales du Rhône rencontrent

Plus en détail

Productivité, croissance économique, emploi (1)

Productivité, croissance économique, emploi (1) 1 http://www.asmp.fr - Académie des Sciences morales et politiques Productivité, croissance économique, emploi (1) Pierre Tabatoni de l Institut Les variations de la productivité jouent un rôle clef dans

Plus en détail