STRATÉGIE CLIENT : PROCESSUS D AFFAIRES. Alain Dumas, MBA, ASC, CPA, CA KPMG-SECOR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "STRATÉGIE CLIENT : PROCESSUS D AFFAIRES. Alain Dumas, MBA, ASC, CPA, CA KPMG-SECOR"

Transcription

1 STRATÉGIE CLIENT : PROCESSUS D AFFAIRES Alain Dumas, MBA, ASC, CPA, CA KPMG-SECOR

2 Alain Dumas, MBA, ASC, CPA, CA Associé ALAIN DUMAS Associé KPMG-SECOR 555, boul. René-Lévesque Ouest, 9 e étage Montréal, Québec H2Z 1B1 T M Spécialisation Alain Dumas a une expertise en accompagnement stratégique auprès des moyennes entreprises et organisations Éducation Maîtrise en administration des affaires (MBA) Baccalauréat en administration des affaires, option comptabilité publique des HEC (BAA) Certification du Collège des administrateurs de sociétés (ASC) Alain Dumas est un expert en stratégie ainsi que dans l'élaboration, la mise en œuvre et le suivi de plans d'action découlant d études, de diagnostics et de dossiers stratégiques, et ce, principalement auprès des moyennes entreprises et organisations. Avant l intégration de SECOR à KPMG, il était l'associé directeur des bureaux de SECOR au Québec. Alain Dumas possède plus de 20 années d'expérience en comptabilité, vérification, consultation et administration d'entreprises. Cette expérience lui a permis de se doter d'une solide expertise dans divers domaines tels que l élaboration d études économiques et financières, l'analyse diagnostique, la stratégie d'entreprise, la stratégie client, l'élaboration de plans d actions, de tableaux de bord, de modélisation financière et processus budgétaire. Il conseille régulièrement des dirigeants d'entreprise et d'institutions sur les enjeux majeurs, leurs processus d'affaires et la mise en œuvre de leurs plans d'action, tant sur le plan organisationnel que financier. Avant de se joindre à SECOR, Alain Dumas s'est démarqué comme directeur en vérification chez KPMG où il a participé à plusieurs mandats de redressement d'entreprises et d'émissions publiques tout en dirigeant d'importants mandats de vérification. Il a également été directeur et contrôleur de la Bourse de Montréal. Principaux champs de compétences : Appui à la direction générale; Planification stratégique et stratégie s de croissance et de performance; Appui dans la mise en œuvre et le suivi de la stratégie; Processus d'affaires, processus budgétaire et tableau de bord. 2

3 Cadre de la présentation Processus d affaires et parcours client : la différence Parcours client et moment de vérité Exemples de parcours clients Exemples de moments de vérité Suite et conclusion 3

4 Processus d affaires et parcours client : la différence Les processus d affaires suivent la chaîne de valeur de l entreprise et les fonctions supports (finances, ressources humaines, TI, marketing ). Les parcours clients placent le client au centre et décrivent les points de contact entre un client et une entreprise. 4

5 Processus d affaires Pourquoi décrire et optimiser la chaîne de valeur? Augmenter la productivité et l efficience. Comprendre l impact d une réorganisation. Avoir une compréhension commune aux fins d informatisation de processus. Etc. 5

6 Qu'est-ce qu'un parcours client? Le parcours client, c'est une séquence d'ordre logique des points de contact entre un client et une entreprise. Il décrit les moments clés d'interactions avec les clients en précisant pour chacun : les attentes du client; les points de satisfaction; les irritants. Tout point de contact avec un client est important. Réception d appel Identification du besoin... Exécution de la transaction Conclusion d appel 6

7 Points de contact avec un client 7

8 Deux types de clients Clients externes Particuliers Segment 1, segment 2 Entreprises Segment 1, segment 2 OBNL Segments 1, segment 2 Clients internes Finances Comptabilité Ressources humaines Marketing Informatique Etc. 8

9 Clients externes On traduit habituellement notre approche client en promesse. Le prix le plus bas Qualité, qualité, qualité Disponibilité (ex. : des tonnes de films) Confiance, courtoisie (et même un ami) Émerveillement 9

10 Clients internes On traduit habituellement notre approche client en niveau de services. Des états financiers le 7 du mois. Paiement des comptes de dépenses à chaque paye. Ce qui est livré est facturé chaque jour. Un centre de soutien informatique 7/24 h, 5/12 h, 5/7 h. Un employé : un cellulaire, un ordinateur, un bureau, une carte d accès, une carte d affaires, un stationnement, un fonds de pension, un programme incitatif, un programme de formation et de développement Chaque employé est rencontré pour un suivi du rendement minimalement 2 fois par an. Etc. 10

11 Pourquoi décrire les parcours client? Comprendre et valider les attentes des clients. Identifier les irritants, les meilleures pratiques. Comprendre l impact d une réorganisation ou d une modification aux processus du point de vue du client. Avoir une compréhension commune : aux fins de notre positionnement de service; aux fins d informatisation de processus; formation. Identifier les moments de vérité. 11

12 Exemple d un parcours client dans le secteur bancaire Source : KPMG-SECOR 12

13 Exemple d un parcours «démarchage» Sources : KPMG-SECOR 13

14 Qu'est-ce qu'un moment de vérité? Tout point de contact avec un client est important mais certains moments, les «moments de vérité», sont plus porteurs ou critiques sur le plan de la satisfaction du client. Améliorer la qualité des services, c est optimiser ce qui se passe à chacun des moments de vérité des parcours. Moments de vérité Réception d appel Identification du besoin... Exécution de la transaction Conclusion d appel 14

15 Identification des pistes d amélioration Étapes qui peuvent se réaliser simultanément 1a Présentation DÉMARCHAGE Réseautage Tout intervenant 2 1b RECHERCHE D'INFORMATION RÉFÉRENCEMENT Partenaires Manque de clarté, client balloté Manque d informations en ligne sur produit ou délai de livraison Légende Étapes qui peuvent se réaliser simultanément Moments d interaction systématiques 4 RAPPEL RELANCE 3 5 Prise de RV par SOLUTION référencement interne CONSEIL / PRÉCISION DU BESOIN Moments d interaction aléatoires Irritants pour le membre 6 SUIVI Suivi non systématique ou attente importante du client 15

16 Descriptif du parcours client Étapes du parcours 1a Démarchage 1b Référencement 2 Recherche d information 3 Conseil / précision du besoin Attentes des clients Prise de contact initiale jugée très importante (point de vue des clients) Prise de contact initiale jugée très importante Prise de contact rapide Information précise Rapidité de l information collectée Suivi en cas de questions non répondues Accompagnement Connaître les options et êtres rassurés par leur représentant Suivi de la relation Irritants pour le client Manque parfois d intérêt du représentant Manque de clarté, client balloté Mise à jour de l information pas assez fréquente Manque d information sur l ensemble des produits Manque parfois d intérêt de la part du représentant Représentant pas toujours disponible Dysfonctionnements à l interne Démarchage non concerté Mode poussé des solutions plutôt que compréhension des besoins Manque de préparation par manque de temps Méconnaissance des produits et des outils de référence Pas de standard sur le plan du suivi Mauvaise utilisation ou méconnaissance des outils Mise à jour des outils insuffisante Manque d expertise Manque d expertise et de proactivité Charge de travail des directeurs de comptes inadéquate Expertise et offre de service repose sur une personne Expertise non partagée Manque de formation continue Absence de normes et processus de suivi Pistes d amélioration 1. Se mettre à jour sur les informations disponibles et mettre à jour les formations reliées. 2. Faire connaître les outils sur une base continue. 3. Ajouter au plan d intégration la présentation des outils et informations liés aux produits. 4. Uniformiser les plans d intégration par fonction. 5. Développer et faire connaitre l approche Focus Client. 6. Formation 7. Revoir la présentation de l information en ligne. 8. Clarifier, définir et communiquer les rôles et responsabilités de chacun. 9. Référer le client vers le bon point de contact si requis. 10. Normes et processus de suivi à établir. 11. Faire connaître les outils. 12. Diversifier les rôles et responsabilités pour assurer une polyvalence. 13. Établir un plan de relève. 14. Plan relève. 15. Développer les expertises spécialisées par marché. 16. Former les représentants aux produits. 17. Orienter toutes les demandes vers un expert selon le domaine. 18. Une (1) fois par trimestre, organiser une rencontre échange sur les meilleures pratiques et nouveautés entre les différents services back office et Développement d affaires. 19. Développer un bulletin mensuel ou une base de données échange sur les nouveautés. 20. Faire connaître l expertise et l offre. 16

17 Descriptif du parcours client Étapes du parcours Attentes des clients Irritants pour le client Dysfonctionnements à l interne Pistes d amélioration 4 Rappel / Relance Suivi Proactivité Absence de suivi sur ses besoins Suivi non systématique 21. Renforcer l utilisation d un même CRM et le partager. 22. Automatiser le rappel dans le CRM choisi. 5 Solution Expertise des représentants Traitement rapide Informations fiables Solutions proposées claires Relation de confiance Connaissance du produit Rapidité Simplicité Manque d expertise de la part du représentant Manque parfois de clarté des solutions proposées Conseiller pas toujours disponible Longueur du processus (ex.: ouverture compte) Manque d information sur les tendances globales pour les produits Manque d approfondissement des connaissances des produits Le client n est pas toujours accompagné tout au long de la démarche 23. Développer des expertises spécialisées. 24. Mettre en place des processus uniformes et documentés. 25. Élargir les formations. 26. Renforcer le niveau d expertise. 27. Accompagner le client à chaque étape. 6 Suivi Suivi constant Suivi personnalisé des dossiers Absence de suivi Mauvais accompagnement, notamment lors de délais plus longs ou de services plus complexes 28. Mettre en place un processus de suivi et des normes de suivis liés à la satisfaction du client. 29. Automatiser le rappel dans l outil CRM. 30. Mettre à la disposition des unités des outils de suivi. 17

18 Exemples de moments de vérité Je veux passer une commande, il me semble que je ne suis pas le seul. 18

19 Exemples de moments de vérité Je veux payer, mais quand? File d attente à l arrivée ou à la sortie (paiement) 19

20 Exemples de moments de vérité Je veux acheter, mais le produit est non disponible. 20

21 Exemples de moments de vérité J ai besoin de soutien technique, mais la personne ne sait pas 21

22 Exemples de moments de vérité J ai besoin d un conseil, mais la personne ne répond pas. 22

23 Exemples de moments de vérité Je reçois une facture toute croche!! 23

24 Exemples de moments de vérité L équipe de direction est réunie, mais elle n a pas d états financiers, ni de rapports de gestion. 24

25 Exemples de moments de vérité Un problème de production, heureusement que nos clients ne savent pas. 25

26 Suite et conclusion Apporter les correctifs voulus. Travailler sur les aspects techniques : Modifier/informatiser les processus requis; Fournir les outils; Donner de la formation sur les outils/processus. Travailler sur les aspects comportementaux. Expliquer les attentes des clients et nos attentes à nos employés en contact avec nos clients : Donner de la formation, coacher; Communiquer les plaintes des clients aux employés; Suivre et corriger. Se doter d un positionnement de service et de normes de service. 26

27 Le positionnement de services : une façon de satisfaire nos clients et de nous différencier LE TRAIT DOMINANT DE VOTRE PERSONNALITÉ DE SERVICES Émerveillement L'image que vous voulez projeter dans la mémoire de vos clients. La dimension vers laquelle tous les efforts devraient converger : amélioration continue, formation, communication, etc. Doit être crédible, attrayante, distincte et pérenne. Dimensions à METTRE EN VALEUR auprès de la clientèle Conservation et éducation Divertissement Dimensions qui viennent appuyer le trait dominant et qui contribuent à créer de la valeur pour les clients. Dimensions solides dans lesquelles vous chercherez à devenir plus performant pour renforcer votre positionnement. Dimensions de base À CONSOLIDER Source : SECOR Accessibilité Accueil Sécurité Préalables au cœur d'un métier. Leur absence ou une application négligée entraîne une intolérance exprimée par le client : vous devez être irréprochable face à ces dimensions. 27

28 Pour créer l enchantement, faire ressortir le positionnement unique Dans le parcours, l organisation doit faire vivre à ses clients son positionnement de service unique, c est-à-dire les attributs qui le différencient. Par exemple : l émerveillement; le souci de conservation et la dimension éducative; l expérience client. S il est important de mettre l accent sur les attributs spécifiques, on ne peut négliger les attentes de base des clients, qui sont par exemple : l accessibilité; l accueil; la sécurité. Sans que ces attributs soient des éléments différenciateurs susceptibles de créer l émerveillement, ils doivent plutôt être considérés comme des socles : les clients doivent percevoir ces attributs à chaque étape du parcours sous peine de créer de l insatisfaction. Source : SECOR 28

29 Définitions des attributs du positionnement des services proposés Attributs de positionnement Définitions concrètes Accessibilité Tout âge Toute clientèle Accès au site Stationnement Rapport qualité-prix Fluidité du site Valorisation des quatre saisons Activités éducatives ludiques pour tous Accueil Qualité des services Professionnalisme Souci du bien être des clients, des employés, des partenaires et des animaux Propreté Sécurité Installations physiques Formation du personnel Protocole d urgence Entretien Souci du détail Sécurité des animaux Source : Secor 29

30 Définitions des attributs du positionnement des services proposés Attributs de positionnement Définitions concrètes Émerveillement Divertissement Conservation et éducation Source : Secor Unicité de l expérience client Unicité des produits dans le produit Focus jeune clientèle Divertissement Aventure Magie Innovation produits Nouveautés Dépaysement Immersion Diversité de l offre pour tous (des plus petits aux plus grands) Intégration de l offre Expérience et parcours client Souci du détail Valorisation du monde animal Concept d habitat naturel des animaux Biodiversité Zoo vert Sensibilisation Conscientisation Originalité des activités éducatives Interactions Beauté du site Ambiance Charisme de la collection Animaux ambassadeurs Thématiques Qualité des produits et services Qualité et formation du personnel Qualité des partenaires Innovation sur le plan du service Volet ludique Proximité des animaux Diversité de la collection animale Partenariat et programmes scolaires Recherche et conservation ex situ Espèces menacées Conservation in situ Diffusion 30

31 Période de questions 31

32 Merci! N oubliez pas de remplir le formulaire d évaluation. 32

COLLOQUE EN APPROVISIONNEMENT 2014

COLLOQUE EN APPROVISIONNEMENT 2014 COLLOQUE EN APPROVISIONNEMENT 2014 Secrétariat du Conseil du trésor Sous-secrétariat aux marchés publics Direction de la formation sur les marchés publics Direction de la formation sur les marchés publics

Plus en détail

CDC 14 Pack vendre +

CDC 14 Pack vendre + CDC 14 Pack vendre + COMPOSITION DU PACK : Durée : 100 heures, soit 91 heures en collectif et 9 heures en accompagnement individuel. TC 14/1 - Faire connaître son entreprise : 14 heures Objectifs : choisir

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS. La Vie en Rose. Des processus qui gagnent en efficacité grâce à Microsoft SharePoint et OTI Expertise. otiexpertise.

ÉTUDE DE CAS. La Vie en Rose. Des processus qui gagnent en efficacité grâce à Microsoft SharePoint et OTI Expertise. otiexpertise. ÉTUDE DE CAS Des processus qui gagnent en efficacité grâce à Microsoft SharePoint et OTI Expertise La Vie en Rose Québec: 777, boul. Lebourgneuf, bureau 220, Québec (Québec) G2J 1C3 418 948-4066 Montréal:

Plus en détail

PLAN D ACTION TRIENNAL 2014-2017 DES SCOUTS DU MONTRÉAL MÉTROPOLITAIN

PLAN D ACTION TRIENNAL 2014-2017 DES SCOUTS DU MONTRÉAL MÉTROPOLITAIN PLAN D ACTION TRIENNAL 04-07 DES SCOUTS DU MONTRÉAL MÉTROPOLITAIN Enjeu En lien avec les communications IMAGE NOTORIÉTÉ * Abréviations $ Fonds à trouver COMMIS COM GR RAB DÉV PROG J DG ADM Priorité Faire

Plus en détail

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Document d orientation aux organismes publics Annexe A Rôles et responsabilités détaillés des

Plus en détail

stratégique du portefeuille de projets organisationnels et favoriser leur implantation dans le milieu?

stratégique du portefeuille de projets organisationnels et favoriser leur implantation dans le milieu? Pôle Santé Comment Centre assurer d études en une transformation bonne des gestion organisations stratégique du portefeuille de projets organisationnels et favoriser leur implantation dans le milieu? Luc

Plus en détail

«Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Club

«Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Club Réunion des membres du 7 juin 2011 «Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Comment faciliter la gestion journalière d un commerce ou d une TPE par l utilisation d outils TIC? L adoption d outils TIC mais

Plus en détail

Projet des affaires électroniques Vérification du système en développement 2004 Réponses de la gestion (plans d action)

Projet des affaires électroniques Vérification du système en développement 2004 Réponses de la gestion (plans d action) Réponses de la gestion préparées par : Christiane Villemure, directrice de l Initiative des En date du : 14 juin 2004 Suivi des évaluations antérieures 3.1 Vérification de suivi de l Initiative des Septembre

Plus en détail

Diriger votre équipe de vente: comment améliorer son efficacité?

Diriger votre équipe de vente: comment améliorer son efficacité? Diriger votre équipe de vente: comment améliorer son efficacité? Par M. Georges Poulin, Associé 22 et 23 novembre 2012 2012 Altitude Groupe Conseil 1 La différence Altitude ANALYSE INTERNE Forces & Faiblesses

Plus en détail

Présentation du cabinet

Présentation du cabinet Présentation du cabinet Depuis 2005, Selenis intervient aux côtés d acteurs de référence de l assurance. Ce qui nous caractérise fait aussi notre différence : Conseil métier, nous sommes spécialistes de

Plus en détail

LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU

LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU Geneviève MÉNARD, inf., M.Sc., inf., M.Sc. (A.) Directrice-conseil, Affaires externes Ordre des infirmières et infirmiers

Plus en détail

curité des TI : Comment accroître votre niveau de curité

curité des TI : Comment accroître votre niveau de curité La sécurits curité des TI : Comment accroître votre niveau de maturité en sécurits curité Atelier 315 Par : Sylvain Viau Luc Boudrias Plan de la présentation Qui sommes-nous? Pourquoi la sécurité de vos

Plus en détail

Profil de l entreprise

Profil de l entreprise Profil de l entreprise Caron, Trépanier & associés inc., firme d experts comptables ayant sa place d affaires à Sherbrooke depuis plus de 25 ans, a pour mission : D offrir à sa clientèle, composée de petites

Plus en détail

Simplifier vos projets d avenir

Simplifier vos projets d avenir Simplifier vos projets d avenir FINANCEMENT Ouvrir à nos clients l accès aux marchés de capitaux publics et privés par le biais de formules innovatrices d emprunt et de recapitalisation. S O L U T I O

Plus en détail

Fidéliser ses clients

Fidéliser ses clients Marketing stratégique Fidéliser ses clients Connaître et évaluer sa clientèle (BDD...) Optimiser le service clients CRM et e-crm : les facteurs clés Mardi 20 et mercredi 21 janvier 2009 DE L INFORMATION

Plus en détail

Présentation commerciale. Novembre 2014

Présentation commerciale. Novembre 2014 Présentation commerciale Novembre 2014 Présentation du cabinet (1/2) BIAT (Banque Internationale Arabe de Tunisie) La banque commerciale privée leader en Tunisie et l une des plus importantes au Maghreb.

Plus en détail

CONFÉRENCE-ATELIER : BRUNCHEZ VOS AFFAIRES AVEC LA CDEC. Le commerce électronique : un enjeu stratégique pour votre entreprise

CONFÉRENCE-ATELIER : BRUNCHEZ VOS AFFAIRES AVEC LA CDEC. Le commerce électronique : un enjeu stratégique pour votre entreprise CONFÉRENCE-ATELIER : BRUNCHEZ VOS AFFAIRES AVEC LA CDEC Le commerce électronique : un enjeu stratégique pour votre entreprise À PROPOS DU CONFÉRENCIER MIRZET KADRIC Co-fondateur d une agence numérique

Plus en détail

DIRECTEUR DES VENTES ET DU MARKETING CHAÎNE D APPROVISIONNEMENT. Poste : Conditions d accès à la profession : Tâches :

DIRECTEUR DES VENTES ET DU MARKETING CHAÎNE D APPROVISIONNEMENT. Poste : Conditions d accès à la profession : Tâches : NORME PROFESSIONNELLE (À utiliser pour décrire des emplois de la chaîne d approvisionnement, réaliser des évaluations du rendement, élaborer des plans de carrière, etc.) Poste : DIRECTEUR DES VENTES ET

Plus en détail

Politique de gestion de la qualité. Commission des normes du travail

Politique de gestion de la qualité. Commission des normes du travail Politique de gestion de la qualité Commission des normes du travail Date de la dernière modification : décembre 2009 Remplacement Cette politique remplace la Politique de gestion de la qualité adoptée

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

ÉVOLUTION DES BONNES PRATIQUES EN SÉCURITÉ DE L INFORMATION AVEC COBIT 5

ÉVOLUTION DES BONNES PRATIQUES EN SÉCURITÉ DE L INFORMATION AVEC COBIT 5 ÉVOLUTION DES BONNES PRATIQUES EN SÉCURITÉ DE L INFORMATION AVEC COBIT 5 CONFÉRENCIER: MARTIN M. SAMSON, CGEIT, CISM, CRISC 6 FÉVRIER 2013 http://www.isaca quebec.ca VOLET GOUVERNANCE Ordre du jour Introduction/Objectifs;

Plus en détail

Notre offre de service : un accompagnement par des experts sur l ensemble des problématiques liées au diagnostic financier

Notre offre de service : un accompagnement par des experts sur l ensemble des problématiques liées au diagnostic financier SANTE Diagnostic financier et aide à l élaboration d un plan de redressement Comment s approprier la démarche de diagnostic? Les enjeux Depuis la mise en place de la T2A, les établissements de santé sont

Plus en détail

Carrière & Leadership

Carrière & Leadership Carrière & Leadership www.100jours.ca Carrière & Leadership est un cabinet-conseil dont la mission est d accompagner les cadres supérieurs et intermédiaires... hors de leur zone de confort. Notre service

Plus en détail

CONSULTATION, FORMATION, COACHING

CONSULTATION, FORMATION, COACHING CONSULTATION, FOMATION, COACING GESTION DES ESSOUCES UMAINES Michèle Bergeron, BAA, emba Consultante, formatrice agréée, coach 97, rue Guay, Trois-ivières, (Québec) G9A 3B4 819-379-9663 michele@gestionmichelebergeron.com

Plus en détail

PROPOSER UNE SOLUTION OPEN SOURCE AU GOUVERNEMENT DU QUEBEC

PROPOSER UNE SOLUTION OPEN SOURCE AU GOUVERNEMENT DU QUEBEC PROPOSER UNE SOLUTION OPEN SOURCE AU GOUVERNEMENT DU QUEBEC PLAN DE MATCH LE WEB A QUÉBEC 23 au 25 février 2011 - Version 1.0 Mario Lapointe ing. MBA CISA CGEIT mario.lapointe@metastrategie.com Au programme

Plus en détail

PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES Période du 1 er avril 2013 au 31 mars 2015 PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE

Plus en détail

PME ÉVALUATEURS D ENTREPRISES

PME ÉVALUATEURS D ENTREPRISES PME ÉVALUATEURS D ENTREPRISES Division Évaluation d entreprises Division Stratégie et développement Valeur > Performance > Croissance 1 Un nouveau service! L évaluation d entreprise donne un instantané

Plus en détail

GESTION DE LA PERFORMANCE

GESTION DE LA PERFORMANCE GESTION DE LA PERFORMANCE RÉDUISEZ L'ÉCART ENTRE VOTRE STRATÉGIE ET SON EXÉCUTION GESTION PERFORMANCE GESTION PROJETS GESTION RESSOURCES HUMAINES gestion PerformAnce GESTION PROJETS GESTION RESSOURCES

Plus en détail

ADOPTER DES CONCEPTS ITIL en planifiant des gains rapides. Une approche plus réaliste

ADOPTER DES CONCEPTS ITIL en planifiant des gains rapides. Une approche plus réaliste ADOPTER DES CONCEPTS ITIL en planifiant des gains rapides Une approche plus réaliste Agenda Introduction Accompagnement personnalisé Plan de gains rapides Ateliers Intégration de l outil Octopus Gain rapide

Plus en détail

Diagnostics des Etablissements Recevant du Public : quels points de repère?

Diagnostics des Etablissements Recevant du Public : quels points de repère? 6e Journée Réseau «Ville Accessible à Tous» : Quelles démarches pour le cadre bâti existant Diagnostics des Etablissements Recevant du Public : quels points de repère? CERTU - Département «Maîtrise Laurent

Plus en détail

Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE

Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE PENSÉE ET VISION STRATÉGIQUE Avoir une perspective globale des enjeux actuels et futurs du client ainsi que de définir des orientations visant

Plus en détail

5 raisons de placer Le CRM au cœur de votre performance

5 raisons de placer Le CRM au cœur de votre performance L'expertise du Data Management 5 raisons de placer Le CRM au cœur de votre performance Thierry ALINGRIN William BEREAULT L'information client au cœur des décisions et de l'action CRM & Performance d Entreprise

Plus en détail

Nouveau guide des meilleures pratiques d'affaires en design d'expériences de tourisme d'aventure

Nouveau guide des meilleures pratiques d'affaires en design d'expériences de tourisme d'aventure + Nouveau guide des meilleures pratiques d'affaires en design d'expériences de tourisme d'aventure Maurice Couture GPS Tourisme Inc. Rachel L Abbé Destination Équitable SÉMINAIRE 2013 / 5 ET 6 NOVEMBRE

Plus en détail

Marque employeur et Marketing RH pour mieux attirer et retenir les talents

Marque employeur et Marketing RH pour mieux attirer et retenir les talents Marque employeur et Marketing RH pour mieux attirer et retenir les talents Par Copyright 2014 Tous droits réservés Rémi Lachance MBA, CRHA Président, cofondateur et directeur-conseil en gestion, en RH

Plus en détail

Points forts : Amélioration de la productivité et des performances de la force de vente. Identification et saisie des opportunités de vente aisées

Points forts : Amélioration de la productivité et des performances de la force de vente. Identification et saisie des opportunités de vente aisées AUTOMATISATION DE LA FORCE DE VENTE Le module d automatisation de la force de vente de Microsoft Business Solutions Axapta vous permet de gérer plus efficacement vos relations avec les clients. Il vous

Plus en détail

GROUPE AFFAIRES CORPORATIVES ET SECRÉTARIAT GÉNÉRAL

GROUPE AFFAIRES CORPORATIVES ET SECRÉTARIAT GÉNÉRAL A Entente client/fournisseur Client Adresse 75, boul. René-Lévesque Ouest, 22 e étage Montréal (Québec) H2Z 1A4 Signée entre les parties et couvrant les services offerts. Client : Fournisseur : Date Date

Plus en détail

Nouvelle philosophie d accueil dans les bibliothèques de Laval. 1 er décembre 2014

Nouvelle philosophie d accueil dans les bibliothèques de Laval. 1 er décembre 2014 Nouvelle philosophie d accueil dans les bibliothèques de Laval 1 er décembre 2014 Thèmes abordés 1. Contexte lavallois - Coup d œil sur le territoire lavallois 2. Les bibliothèques de Laval - La mission

Plus en détail

RAPPORT EXÉCUTIF DE LA FIRME DE CONSULTANTS GARTNER

RAPPORT EXÉCUTIF DE LA FIRME DE CONSULTANTS GARTNER A Demande R-3491-2002 RAPPORT EXÉCUTIF DE LA FIRME DE CONSULTANTS GARTNER HYDRO-QUÉBEC ÉVALUATION DU PROJET SIC ET RECOMMANDATIONS, 7 AOÛT 2002 Original : 2002-09-20 HQD-2, Document 1 (En liasse) Rapport

Plus en détail

Faits saillants du Cadre des profils de compétences en TIC

Faits saillants du Cadre des profils de compétences en TIC Développer aujourd hui la main-d œuvre de demain Information and Communications Technology Council Conseil des technologies de l information et des communications Faits saillants du Cadre des profils de

Plus en détail

PLAN D ACTION A L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION A L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES EXPLOITATION PLAN D ACTION A L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES -2015-2016 Adopté le 13 décembre 2013 Résolution 13-CA (AMT)-314 TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION DE L AGENCE MÉTROPOLITAINE DE TRANSPORT...

Plus en détail

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client CRM Banque Fonctionnalités clés Vision complète de la performance de la banque Suivi des indicateurs clés de performance de la banque avec des tableaux de bord en temps réel, des rapports prédéfinis, une

Plus en détail

Le projet Sûres d Elles

Le projet Sûres d Elles Le projet Sûres d Elles Expérience et apprentissages Contrat de ville - 2006 1 L ÉVALUATION PARTICIPER À UNE ÉVALUATION, c est se donner un temps / espace pour regarder le passé et le présent pour mieux

Plus en détail

OFFRE AUX MEMBRES DE L ASSOCIATION DES INFORMATICIENNES ET INFORMATICIENS INDÉPENDANTS

OFFRE AUX MEMBRES DE L ASSOCIATION DES INFORMATICIENNES ET INFORMATICIENS INDÉPENDANTS OFFRE AUX MEMBRES DE L ASSOCIATION DES INFORMATICIENNES ET INFORMATICIENS INDÉPENDANTS Notre entreprise DUFOUR LEBLANC COMPTABLES PROFESSIONNELS AGRÉÉS L entreprise forme un cabinet spécialisé en comptabilité

Plus en détail

Programme de prévention 2014 2018 Consolider, Concerter, Agir.

Programme de prévention 2014 2018 Consolider, Concerter, Agir. Programme de prévention 2014 2018 Consolider, Concerter, Agir. 10 décembre 2013 1. Mise en contexte... 3 2. Prévention à la Commission des normes du travail... 4 2.1 Un modèle basé sur trois axes... 4

Plus en détail

Processus informatiques de l'administration fédérale Organisation fonctionnelle de l'informatique

Processus informatiques de l'administration fédérale Organisation fonctionnelle de l'informatique Processus informatiques de l'administration fédérale Organisation fonctionnelle de l'informatique Unité de stratégie informatique de la Confédération USIC Friedheimweg 14, 3003 Berne Téléphone 031 32 245

Plus en détail

Rapport de stage professionnel d expertise comptable sous le thème

Rapport de stage professionnel d expertise comptable sous le thème Rapport de stage professionnel d expertise comptable sous le thème CONCEPTION D UN MANUEL D ORGANISATION COMPTABLE 1. Conception d un manuel d organisation comptable 1.1. Cadre légal Le manuel d organisation

Plus en détail

En emploi et poursuivant des études 3/24 3/27

En emploi et poursuivant des études 3/24 3/27 Ensemble du 1 er cycle - Emplois MAÎTRISE EN ADMINISTRATION CONCENTRATION FINANCE (COURS) (11), CONCENTRATION GESTION DU COMMERCE ÉLECTRONIQUE (5), CONCENTRATION GESTION INTERNATIONALE (COURS) (1), CONCENTRATION

Plus en détail

Sage 100 Suite Comptable et Financière : la clé de l équilibre

Sage 100 Suite Comptable et Financière : la clé de l équilibre 6 7 Gestion quotidienne performante Pilotage et analyse Automatisation des processus Sage 100 Suite Comptable et Financière : la clé de l équilibre Centre névralgique de l entreprise, le système comptable

Plus en détail

Armand Paré, MBA. 2966 Hertel, Sherbrooke, QC, J1L 1E1 Courrier électronique: alpare@videotron.ca Téléphone et Fax. (819) 564-8109

Armand Paré, MBA. 2966 Hertel, Sherbrooke, QC, J1L 1E1 Courrier électronique: alpare@videotron.ca Téléphone et Fax. (819) 564-8109 2966 Hertel, Sherbrooke, QC, J1L 1E1 Courrier électronique: alpare@videotron.ca Téléphone et Fax. (819) 564-8109 Citoyenneté: État civil: Langues parlées et écrites: Canadienne Marié Français et Anglais

Plus en détail

Annexe #3 Questionnaire # 1 : Responsables du projet CRM

Annexe #3 Questionnaire # 1 : Responsables du projet CRM Annexe #3 Questionnaire # 1 : Responsables du projet CRM Chèr Collègue : 25 Mars 2005 Dans le cadre de sa stratégie CRM, PANALPINA WORLD TRANSPORT, vous propose de participer à une enquête sur le CRM.

Plus en détail

Objet : Mise en œuvre du plan d efficience de TransÉnergie. Établir une démarche d efficience de votre organisation structurée;

Objet : Mise en œuvre du plan d efficience de TransÉnergie. Établir une démarche d efficience de votre organisation structurée; Rapport d étape HYDRO-QUÉBEC MISE EN ŒUVRE DU PLAN D EFFICIENCE DE TRANSÉNERGIE Raymond Chabot Grant Thornton & Cie Conseillers en administration Société en nom collectif Le 29 juin 2007 Monsieur Pierre

Plus en détail

Agenda. Impact d une mauvaise gestion des données. Les stratégies de promotion interne de la gestion de données

Agenda. Impact d une mauvaise gestion des données. Les stratégies de promotion interne de la gestion de données Comment définir les enjeux métier de la gestion de données Christophe Toum Chef de Produit DQ & MDM (Titre original dans l agenda : «Cas d utilisation de la gestion de données») Agenda Impact d une mauvaise

Plus en détail

Dynacom présente sa solution de gestion pour les entreprises de services

Dynacom présente sa solution de gestion pour les entreprises de services Dynacom présente sa solution de gestion pour les entreprises de services Dynacom comprend que les entreprises de services ont des défis de gestion uniques Dynacom détient une expérience significative lorsque

Plus en détail

STEPHANE DODIER, M.B.A. Sommaire. Compétences. Formation académique 514-608- 5865. sdodier@stephanedodier.com. Stephane Dodier MBA

STEPHANE DODIER, M.B.A. Sommaire. Compétences. Formation académique 514-608- 5865. sdodier@stephanedodier.com. Stephane Dodier MBA STEPHANE DODIER, M.B.A. 514-608-5865 Sommaire J occupe le poste de Vice-Président Exécutif pour Optimum informatique, une firme de servicesconseils informatique appartenant au Groupe financier Optimum.

Plus en détail

Fidélisation de la clientèle

Fidélisation de la clientèle Fidélisation de la clientèle le Sommaire de la présentation A. La fidélisation mythes et réalités B. Les sept (7) échelons de la fidélisation C. Conclusion Présenté par Daniel Tanguay Le mardi 1er février

Plus en détail

Blain,Joyal,Charbonneau S.E.N.C.R.L. c o m p t a b l e s a g r é é s. Le sens du partenariat

Blain,Joyal,Charbonneau S.E.N.C.R.L. c o m p t a b l e s a g r é é s. Le sens du partenariat Blain,Joyal,Charbonneau S.E.N.C.R.L. c o m p t a b l e s a g r é é s Le sens du partenariat Notre mission En plus d aider nos clients à prendre des décisions, nous les guidons dans leurs projets et démarches

Plus en détail

Fiche descriptive d activités

Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités (FDA) La fiche descriptive d activités (FDA) dresse la liste de l ensemble des activités, recensées lors d enquêtes, exercées par des titulaires

Plus en détail

EXPERTISE COMPTABLE. Libérer. Développer. de la Gestion Quotidienne, la Stratégie d Entreprise.

EXPERTISE COMPTABLE. Libérer. Développer. de la Gestion Quotidienne, la Stratégie d Entreprise. EXPERTISE EXPERTISE COMPTABLE Libérer de la Gestion Quotidienne, Développer la Stratégie d Entreprise. De l'audit au conseil et à la mise en place de missions d'expertise comptable, S&A vous apporte une

Plus en détail

MILLOGICIEL INC. Distribution de logiciels pour le camionnage 6400, 27ième Avenue MONTREAL, H1T 3J7 (450) 975-8338 www.millogiciel.

MILLOGICIEL INC. Distribution de logiciels pour le camionnage 6400, 27ième Avenue MONTREAL, H1T 3J7 (450) 975-8338 www.millogiciel. SUR LA SATISFACTION DU CLIENT 1-Veuillez évaluer notre service de formation Le formateur - A expliqué l objectif de la formation; - A expliqué le contenu de la formation; - A fait connaître la durée de

Plus en détail

La Carte d Achat et la Carte Virtuelle

La Carte d Achat et la Carte Virtuelle La Carte d Achat et la Carte Virtuelle BNP Paribas Découvrez la Carte d Achat BNP Paribas! Pour simplifier et optimiser la gestion de vos achats, découvrez la Carte d Achat de BNP Paribas une solution

Plus en détail

Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente. I. La fidélisation. A. Les enjeux de la fidélisation

Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente. I. La fidélisation. A. Les enjeux de la fidélisation Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente I. La fidélisation A. Les enjeux de la fidélisation B. La mesure de la satisfaction des clients dans les unités commerciales physiques

Plus en détail

PROCESSUS DE RECONNAISSANCE. Programme de reconnaissance des fournisseurs de services de formation en santé et en sécurité au travail

PROCESSUS DE RECONNAISSANCE. Programme de reconnaissance des fournisseurs de services de formation en santé et en sécurité au travail PROCESSUS DE RECONNAISSANCE Programme de reconnaissance des fournisseurs de services de formation en santé et en sécurité au travail INTRODUCTION Travail sécuritaire NB offre un programme de reconnaissance

Plus en détail

Colloque conseil SFER. Évaluation des prestations de conseil :

Colloque conseil SFER. Évaluation des prestations de conseil : Colloque conseil SFER 14 &15 octobre 2010 Évaluation des prestations de conseil : Mesurer la capacité d une organisation à satisfaire les besoins de conseil de l ensemble de ses clients Philippe BOULLET

Plus en détail

Huttepain Aliments et Prios Groupe : une relation de confiance dans la durée

Huttepain Aliments et Prios Groupe : une relation de confiance dans la durée Huttepain Aliments et Prios Groupe : une relation de confiance dans la durée En optant pour le progiciel Déclic de Prios Groupe, Huttepain Aliments s est doté d une solution métier taillée sur-mesure,

Plus en détail

L intégration de l Analyse de la valeur dans un processus de développement de produit «Design for Lean Six Sigma»

L intégration de l Analyse de la valeur dans un processus de développement de produit «Design for Lean Six Sigma» L intégration de l Analyse de la valeur dans un processus de développement de produit «Design for Lean Six Sigma» Présenté par : Ramez Zalat, ing., MBA Conseiller principal Le 20 novembre 2007 Intégrateur-conseil

Plus en détail

Rapport de l enquête satisfaction client Année 2014

Rapport de l enquête satisfaction client Année 2014 اار اراب اوط وزارةار وإداد ار س او VOTRE AVIS NOUS INTERESSE ET NOUS MOTIVE Rapport de l enquête satisfaction client Année 2014 L, un établissement public à l écoute de son territoire, pour un développement

Plus en détail

Modè lès dè CV. Pour un CV à votre image. Document réalisé par le Carrefour jeunesseemploi Rivière-du-Nord

Modè lès dè CV. Pour un CV à votre image. Document réalisé par le Carrefour jeunesseemploi Rivière-du-Nord Modè lès dè CV Pour un CV à votre image Document réalisé par le Carrefour jeunesseemploi Rivière-du-Nord 2013-2014 Modèle chronologique 1 / Ton nom 420, rue du Marché Résidence : 450 431-5253 Saint-Jérôme,

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Le CRM (GRC) est la clef de votre succès Les Principes généraux de la Gestion de la Relation Clients Confidentiel

Plus en détail

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT DEFINITION DE LA LOGISTIQUE La logistique est une fonction «dont la finalité est la satisfaction des besoins exprimés ou latents, aux meilleures conditions économiques pour l'entreprise

Plus en détail

La performance par le management

La performance par le management Formation / Coaching Conseil Transitions La performance par le management Rco management est un cabinet conseil en management et Ressources Humaines, mon entreprise est en région Nord depuis 2007. Nous

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE

DESCRIPTION DE POSTE DESCRIPTION DE POSTE 1. IDENTIFICATION DE L'EMPLOI 1.1 Titre d'emploi : Agente ou agent de planification, de programmation et de recherche 1.2 Direction : Direction de la santé publique 1.3 Supérieur immédiat

Plus en détail

La démarche marketing

La démarche marketing La démarche marketing «Ça, c est encore du marketing!» Marc-Alexandre Legrain Source : La boîte à culture Sommaire I. Découvrir le Marketing Etape 1 : A quoi sert le Marketing? Etape 2 : La démarche Marketing

Plus en détail

# Pistes d amélioration recommandées par KPMG État actuel Date cible

# Pistes d amélioration recommandées par KPMG État actuel Date cible 1 Mettre en place les mesures proposées par Loto-Québec : Diffuser une campagne de sensibilisation sur l importance d endosser les billets à l achat. Continu Depuis janvier 2008 Promouvoir le matériel

Plus en détail

méthode Améliorez la productivité de votre entreprise grâce à votre équipe RH [ réinventée ]

méthode Améliorez la productivité de votre entreprise grâce à votre équipe RH [ réinventée ] méthode Améliorez la productivité de votre entreprise grâce à votre équipe RH [ réinventée ] «Grâce à la méthode R.A.P.I.D.E. MC, en quelques semaines seulement, vous aurez une équipe complètement transformée

Plus en détail

JLD Consulting STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE

JLD Consulting STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE FORMATION EN LOGISTIQUE STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE , cabinet conseil spécialisé en stratégie, organisation d entreprise vous assiste dans vos choix stratégiques et vous accompagne

Plus en détail

Savoir fidéliser ses clients

Savoir fidéliser ses clients Savoir fidéliser ses clients le programme partie 1 Les enjeux de fidélisation partie 2 La relation client : un levier de fidélisation Partie 3 Gérer sa base de données clients Partie 4 Les outils pour

Plus en détail

Politique de gestion intégrée des risques

Politique de gestion intégrée des risques 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Téléc. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca Politique de gestion intégrée des risques Émise par la Direction, Gestion

Plus en détail

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct 01 Au service des investisseurs canadiens depuis plus de 25 ans Filiale d une des plus grandes institutions financières au pays, offre aux investisseurs

Plus en détail

Modèle de curriculum vitae thématique. Pierre Dupont 3700 rue Berri Montréal (Québec)

Modèle de curriculum vitae thématique. Pierre Dupont 3700 rue Berri Montréal (Québec) Modèle de curriculum vitae thématique Pierre Dupont 3700 rue Berri Montréal (Québec) Résidence : 514) 873-0000 Bureau : (514) 873-1111 Télécopieur : (514) 873-9304 Courriel : pdupont@pdup.com Cadre infirmier

Plus en détail

Politique de gouvernance et de gestion des ressources informationnelles

Politique de gouvernance et de gestion des ressources informationnelles Politique de gouvernance et de gestion des ressources informationnelles 1. Introduction La gouvernance et la gestion des ressources informationnelles au sein du gouvernement soulèvent des enjeux majeurs

Plus en détail

Pôle 1 : Mon cabinet, une entreprise humaine. Atelier 3 : Performance et savoir-être. 26ème Congrès IFEC 5 & 6 Juillet 2012

Pôle 1 : Mon cabinet, une entreprise humaine. Atelier 3 : Performance et savoir-être. 26ème Congrès IFEC 5 & 6 Juillet 2012 26ème Congrès IFEC 5 & 6 Juillet 2012 Pôle 1 : Mon cabinet, une entreprise humaine Rapporteur délégué : Yann BENCHORA Atelier 3 : Performance et savoir-être Au-delà de l expertise technique, développez

Plus en détail

plan d affaires 2005-2008 Société du Centre des congrès de Québec

plan d affaires 2005-2008 Société du Centre des congrès de Québec plan d affaires 2005-2008 Société du Centre des congrès de Québec Le plan d affaires 2005-2008 de la Société du Centre des congrès de Québec Le nouveau plan d affaires de la Société du Centre des congrès

Plus en détail

Faites de vos équipes Relation Client vos meilleurs ambassadeurs!

Faites de vos équipes Relation Client vos meilleurs ambassadeurs! Faites de vos équipes Relation Client vos meilleurs ambassadeurs! Interventions : Nathalie Ponsart, Cemex Stephane Mercier pour Monoprix Yves Duranton, cegos Animation : Yvelise Lebon, Groupe Cegos Ludovic

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Le cloud computing : vue d ensemble Les sociétés de services du monde entier travaillent dans un environnement en pleine

Plus en détail

Politique de soutien financier

Politique de soutien financier Service des Loisirs, de la culture et de la vie communautaire (SLCV) Politique de soutien financier Adoptée le 5 octobre 2015 Résolution 15-459 Table des matières 1. CADRE DE SOUTIEN... 3 2. OBJECTIFS...

Plus en détail

Cadre supérieur d'hydro-québec Mission de l'unité dirigée. Président d'hydro-québec TransÉnergie

Cadre supérieur d'hydro-québec Mission de l'unité dirigée. Président d'hydro-québec TransÉnergie Cadre supérieur d'hydro-québec de l'unité dirigée Président d'hydro-québec TransÉnergie Division HQ TransÉnergie Transporter l'électricité au meilleur coût et avec le niveau de qualité attendu en vue de

Plus en détail

LE BAC PRO ARCU (ACCUEIL RELATION CLIENTS ET USAGERS)

LE BAC PRO ARCU (ACCUEIL RELATION CLIENTS ET USAGERS) LE BAC PRO ARCU (ACCUEIL RELATION CLIENTS ET USAGERS) Le titulaire du Bac Pro A.R.C.U. est en relation avec la clientèle ou avec un public d'usagers. Il travaille, par exemple : au service relations clientèles

Plus en détail

Culture d entreprise

Culture d entreprise SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE Culture d entreprise BP 5158 101 Antananarivo - MADAGASCAR (261) 32 11 225 25 culturedentreprise@univers.mg www.univers.mg www.univers.mg SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA

Plus en détail

Assurer, de concert avec nos partenaires, la sécurité publique au Québec.

Assurer, de concert avec nos partenaires, la sécurité publique au Québec. Assurer, de concert avec nos partenaires, la sécurité publique au Québec. Pour réaliser sa mission, le Ministère intervient dans les secteurs d activité suivants : les services de prévention et de lutte

Plus en détail

La certification pour améliorer l organisation de votre entreprise

La certification pour améliorer l organisation de votre entreprise Du mardi 3 décembre au vendredi 6 décembre 2013 La certification pour améliorer l organisation de votre entreprise Eric PIBOYEUX Président de la commission Jeunes FEDEREC Anne-Claire BEUCHER Responsable

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉPÔT D UN PROJET

GUIDE POUR LE DÉPÔT D UN PROJET GUIDE POUR LE DÉPÔT D UN PROJET dans le cadre du Programme de soutien à la mobilité enseignante en formation professionnelle Programme financé par le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport Éducation

Plus en détail

Administration canadienne de la sûreté du transport aérien

Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA Octobre 2009 La présente norme est assujettie aux demandes

Plus en détail

Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC

Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Les emplois repères de cette enquête sont disponibles selon les trois blocs suivants

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉPÔT D UN PROJET

GUIDE POUR LE DÉPÔT D UN PROJET PROGRAMME DE BOURSES POUR DE COURTS SÉJOURS À l EXTÉRIEUR DU QUÉBEC À L INTENTION DES ÉLÈVES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE POUR LE DÉPÔT D UN PROJET Programme financé par le ministère de l Éducation,

Plus en détail

Charte Qualité. de l Union des commerçants et Artisans de Val d Isère. UN ENGAGEMENT COMMUN VERS L EXCELLENCE La satisfaction client pour objectif!

Charte Qualité. de l Union des commerçants et Artisans de Val d Isère. UN ENGAGEMENT COMMUN VERS L EXCELLENCE La satisfaction client pour objectif! Charte Qualité de l Union des commerçants et Artisans de Val d Isère UN ENGAGEMENT COMMUN VERS L EXCELLENCE La satisfaction client pour objectif! Projet à l initiative de l Union des Commerçants et Artisans

Plus en détail

Ensemble mobilisons nos énergies

Ensemble mobilisons nos énergies Ensemble mobilisons nos énergies «Lancé en Juin 2005, SIRIUS est désormais un projet au cœur de notre entreprise, au service des ambitions et des objectifs qui s inscrivent dans le cadre de notre stratégie

Plus en détail

Plan d action de développement durable Société des établissements de plein air du Québec

Plan d action de développement durable Société des établissements de plein air du Québec Plan d action de développement durable Société des établissements de plein air du Québec 2 0 0 8-2 0 1 5 * * Le gouvernement du Québec a autorisé par décret (numéro 136-2012), le 29 février 2012, le report

Plus en détail

GESTION FINANCIÈRE INFORMATISÉE

GESTION FINANCIÈRE INFORMATISÉE GESTION FINANCIÈRE INFORMATISÉE ATTESTATION D ÉTUDES COLLÉGIALES LCA.DN Guide de l étudiant Collège constituant de Joliette 20, rue St-Charles Sud Joliette (Québec) J6E 4T1 (450) 759-6528 poste 1206 Téléc.

Plus en détail

Démarche diagnostic. Visite. Suivi des initiatives de la performance. Diagnostic. Projet(s) Recommandations. Planification et organisation

Démarche diagnostic. Visite. Suivi des initiatives de la performance. Diagnostic. Projet(s) Recommandations. Planification et organisation Démarche diagnostic Planification et organisation Processus de planification et de gestion de la demande Approvisionnement Niveau d inventaire Visite Organisation du travail Analyse de la chaîne de valeur

Plus en détail

PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE

PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE Juillet 2010 ADMINISTRATION... 4 MANAGEMENT... 4 Initiation à l organisation...

Plus en détail