REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D ENTREPRISE DE LA CAF DES YVELINES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D ENTREPRISE DE LA CAF DES YVELINES"

Transcription

1 REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D ENTREPRISE DE LA CAF DES YVELINES En sa séance du 29 mars 2013 le Comité d Entreprise a adopté le règlement intérieur suivant. Il est applicable au 1 er avril 2013 Le règlement intérieur, établi conformément à l'article L du code du travail du travail, détermine les modalités de fonctionnement du CE pour l exercice des missions qui lui sont conférées. ARTICLE 1 Le Comité d'entreprise se dénomme: «COMITE D'ENTREPRISE DE LA CAISSE D'ALLOCATIONS FAMILIALES DES YVELINES» Son siège social se situe: 2, avenue des Près, «les quadrants» GUYANCOURT Conformément aux dispositions prévues par l article du Code du travail les membres du Comité d entreprise sont élus pour quatre ans et leur mandat est renouvelable. En application de l article du même Code un accord de branche ou un accord d entreprise peut fixer une durée de mandat comprise entre deux et quatre ans. Conformément à l article L2325-1, le comité d entreprise est doté de la personnalité civile et gère son patrimoine. Il est présidé par l employeur, assisté éventuellement de deux collaborateurs qui ont voix consultative. ARTICLE 1 Bis Bénéficiaires du Comité d Entreprise En application de l article L du Code du travail, le Comité d entreprise assure la gestion des activités sociales et culturelles au bénéfice des salariés en CDI ou CDD et des stagiaires gratifiés, à compter du mois suivant leur entrée dans l institution et leurs ayants droits : conjoint, concubin et partenaire de PACS, enfants mineurs à charge, enfants majeurs à charge de moins de 23 ans, en situation de scolarité ou de chômage non indemnisé (sur présentation de justificatif). Il résulte que les conjoints, concubins et partenaires de PACS, seront considérés comme tels, dès lors que le comité d entreprise aura connaissance de la vie commune. Dès lors que l agent divorcé assure, par le paiement d une pension alimentaire, une charge financière de son ou ses enfants ces derniers bénéficieront du statut d ayants droits et, à ce titre des activités du comité d entreprise. En cas de décès de l agent : les droits au titre de Noël, rentrée scolaire, séjours enfants seront maintenus durant l année civile suivant le décès, pour les enfants de l agent. Règlement intérieur du CE 04/04/2013 1

2 ARTICLE La personnalité civile du Comité d'entreprise est exercée par les représentants ci-dessous désignés : A) Le Comité d'entreprise, possédant la Personnalité Civile, a la capacité d'agir en justice par l'intermédiaire d'un mandataire. Il désigne, de façon générale, comme mandataire le Secrétaire du Comité d'entreprise qui ne peut ester en justice que muni d'un mandat exprès du Comité d'entreprise pour toutes actions judiciaires en défense ou en demande- En cas d'indisponibilité du Secrétaire, il est suppléé par son adjoint. B) attributs de la personnalité civile; Droit d'acquérir, de contracter, d'accepter dons et legs, de posséder. Ce droit sera exercé de façon conjointe obligatoire par le Secrétaire et le Trésorier du Comité d'entreprise pour une durée illimitée. En cas d'indisponibilité d'un ou de ces derniers, cette responsabilité incombera à leur adjoint respectif. Cette co-responsabilité se manifeste par le mécanisme de la double signature. 2-2 Les retraits de fonds seront effectués sous le respect du principe de la double signature comprenant celle d'un membre du groupe: Secrétaire ou Secrétaire - adjoint et celle d'un membre du groupe comprenant le Trésorier ou le Trésorier adjoint ainsi qu un élu désigné membre du bureau. Les mêmes dispositions (double signature) seront respectées pour tout engagement de dépenses. ARTICLE 3 Le Comité d'entreprise est administré par un Bureau composé de membres élus par le Comité d' Entreprise à la majorité des voix:. un Secrétaire. un Trésorier. un Secrétaire-adjoint. un Trésorier-adjoint. un membre du Bureau Ceux-ci sont désignés au cours de la première plénière du CE à la majorité des voix; en cas d'égalité de voix est désigné le candidat le plus âgé. En cas de démission de l'un des membres du bureau, le remplaçant est désigné lors de la première réunion qui suit celle au cours de laquelle la démission a été enregistrée. Les fonctions du démissionnaire sont assurées, pendant l'intervalle entre ces deux plénières, par son adjoint, s'il s'agit du Secrétaire ou du Trésorier et par le membre du bureau si le démissionnaire est un adjoint. ARTICLE 4 Le Secrétaire ou son adjoint: - assure la coordination nécessaire entre le Président et le Comité, - est responsable de la bonne exécution des décisions adoptées par le Comité d'entreprise, qui sont prises à la majorité des présents en séance plénière du CE, - représente valablement le Comité dans tous les actes de gestion, - organise les travaux du Comité d'entreprise et les missions des personnels du Comité d'entreprise. Le Trésorier ou son adjoint: - établit le budget du Comité d'entreprise, - rend compte de la gestion financière du Comité, - est responsable de la tenue de la comptabilité, - est comptable des fonds mis à la disposition du Comité d'entreprise ce qui implique qu'il est associé aux décisions de dépenses et à l'établissement des projets de budget des commissions. Règlement intérieur du CE 04/04/2013 2

3 ARTICLE 5 Afin de remédier à l'absence possible conjointe des Secrétaires et ou Trésoriers, un membre élu du Comité d'entreprise distinct pour chaque fonction, Secrétaire et Trésorier, aura procuration pour agir en leurs noms. En outre, ces personnes pourront siéger autant que de besoin aux réunions de bureau du Comité d'entreprise. ARTICLE 6 Le Bureau du Comité d'entreprise, outre les prérogatives des Secrétaires et Trésoriers spécifiques à l'exercice de la personnalité civile (prévues à l'article 2), est habilité à prendre toutes décisions d'ordre administratif et en cas d'urgence, en matière de gestion des activités sociales. Les dites décisions devront faire l'objet: a) d'un procès verbal de bureau du Comité d'entreprise pour application, b) d'un rappel des principales décisions prises sous forme de compte-rendu d'activité du bureau lors de chaque réunion plénière, L'application de cet article ne peut avoir pour effet d'annihiler le rôle et le travail des commissions du Comité d'entreprise prévues à l'article 7. En général, toutes décisions en matière d'activités sociales doit donner lieu à une consultation préalable des différentes composantes élues au Comité d'entreprise, en commission. ARTICLE Le Comité d'entreprise met en place les commissions obligatoires ci-dessous énoncées. Commission économique L et L Elle a pour mission d'étudier les documents économiques, financiers et toute question relative à l'organisation, la gestion et la marche générale de l'entreprise. Elle prépare les consultations du CE. Elle se réunit, à la demande d'une majorité d'élus, en présence de la Direction de l'entreprise ou de son délégataire, chaque fois que cela est nécessaire. La commission comprend au maximum 5 membres élus du CE, dont au moins 1 représentant de la catégorie des cadres. Ils sont désignés par le Comité d Entreprise qui désigne parmi eux le président de la Commission. La commission économique se réunit conformément à l article L Commission de l égalité professionnelle (créée par la loi sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes : L N , 9 Mai 2001 ; JO du 10 Mai) art. L Elle a pour mission d étudier le rapport unique sur la situation comparée des conditions générales d emploi et de formation des femmes et des hommes dans l entreprise et de préparer les délibérations du comité en matière d égalité professionnelle. Selon les dispositions légales, le comité doit être consulté chaque année et il doit formuler un avis motivé. Elle se réunit à la demande d une majorité d élus. Elle est composée de représentants syndicaux au comité d entreprise et d élus du CE désignés par le Comité d entreprise. Le comité d entreprise peut estimer utile de se faire assister par des experts techniques. Elle est présidée par un membre du CE. Le secrétaire du comité d entreprise pourra, en concertation avec le président de la commission, décider de la présence d un salarié du comité d entreprise pour aider à la rédaction des PV. Règlement intérieur du CE 04/04/2013 3

4 Commission de la formation professionnelle Art L Elle a pour mission : - de préparer les délibérations du Comité en matière de formation professionnelle, - d étudier les moyens permettant de favoriser l'expression et l'information des salariés en ce domaine en matière de formation et de participer à l information dans ce domaine. - d'étudier les problèmes spécifiques concernant l'emploi et le travail des jeunes et des handicapés ainsi que la situation comparée des hommes et des femmes en matière de formation et d'emploi. Elle joue un rôle actif avant que le CE ne soit consulté sur les orientations et le plan de la formation professionnelle. Elle se réunit chaque fois que cela est nécessaire conformément aux dispositions légales. Elle est composée des représentants syndicaux au Comité d'entreprise et d élus. Elle est présidée par un membre élu du Comité. Le Comité d'entreprise peut estimer utile: - de procéder, par lui-même, à une enquête auprès du personnel sur les besoins en matière de formation, - de se faire assister, conformément à la législation, par des experts (techniques, en formation, législatifs...). Commission d'aide et d'information au logement Art. L et suivants Elle a pour mission - d'aider les salariés qui souhaitent acquérir ou louer un logement au titre de la participation de l'employeur à l'effort de construction, - de proposer des critères de classement des salariés candidats à l'accession ou à la location, - de préparer les délibérations du Comité en matière de d'aide et d'information au logement. Elle se réunit mensuellement. Elle est composée des représentants syndicaux au Comité d'entreprise et des élus. Elle est présidée par un membre élu du Comité. Elle est composée de 4 membres maximum (élus titulaires ou suppléants ou représentants syndicaux). Conformément aux dispositions légales, le Comité d'entreprise peut estimer utile de se faire assister par des experts (organisations professionnelles, techniques ou juridiques). La mission de cette commission qui consiste à faciliter l'accession des salariés à la propriété et à la location de locaux d'habitation destinés à leur usage personnel est nommée baptisée «commission solidarité logement». Le Secrétaire du Comité d'entreprise pourra décider de la présence, aux commissions obligatoires, d'un salarié du Comité d'entreprise pour aider à la rédaction des procès verbaux. Une comptabilité distincte sera établie pour ce qui relève de la commission Solidarité Logement telle que définie à l origine par la DRASS devenue MNC. 7.2 Le Comité d'entreprise met en place les commissions permanentes ci-après énoncées En effet, le Comité d'entreprise assure ou contrôle la gestion de toutes les activités sociales et culturelles établies dans l'entreprise au profit des salariés ou de leur famille. Règlement intérieur du CE 04/04/2013 4

5 1) Financière Elle a pour mission d'étudier, de suivre les comptes et le budget du Comité d'entreprise. Elle contrôle la traduction financière des décisions prises par le Comité d'entreprise. La Présidente est la trésorière du comité. 2) Solidarité Entraide Elle doit s'efforcer de répondre aux attentes des salariés lorsque ces derniers rencontrent des difficultés financières. L'attribution d'une aide, à un salarié se trouvant dans une situation personnelle difficile, revêt un caractère exceptionnel. Cette commission fera l'objet d'un règlement annexé au présent qui définira (annexe 1) : - les montants et les modalités d'attribution des prêts ou des aides accordés aux salariés au titre de l entraide. Le Comité d'entreprise donne délégation à la commission solidarité pour exercer en ses lieux et place son pouvoir de décision sur les assistances accordées au titre des difficultés financières en application du règlement intérieur spécifique à la commission solidarité. 3) Enfance Elle a pour mission d'organiser les séjours de vacances, les sorties, les prestations et les activités destinées aux enfants du personnel. 4) Evasion Elle a pour mission de formuler des propositions qui permettent aux salariés de l'entreprise de bénéficier de séjours de vacances, de voyages et de week-end... 5) Restauration Elle a pour mission de suivre l'activité restauration (prestation, maintenance et investissements des matériels de restauration...). 6) Kiosque Elle a pour mission: - de proposer les spectacles aux salariés et/ou leurs enfants, - de permettre l'accès aux activités culturelles et sportives pour les salariés et/ou leurs enfants 7) Développement durable C est une commission transversale. Elle œuvre au sein de toutes les commissions dans les actions développées (restauration, fonctionnement). Les commissions permanentes sont composées : - du Président et Vice-président de la commission concernée, - des représentants syndicaux au CE. - d élus au CE Chaque organisation syndicale, ayant obtenu au moins un élu peut désigner 1 commissaire non élu. En lieu et place d un représentant syndical ou d un élu. Il devra être nommé officiellement au secrétariat du Comité d'entreprise. La commission peut décider de se faire assister dans ses travaux par des experts de la profession. Concernant la commission solidarité entraide, seuls les membres élus CE (titulaires ou suppléants) et représentants syndicaux peuvent y siéger. Règlement intérieur du CE 04/04/2013 5

6 Le Bureau du Comité d'entreprise pourra décider de la présence aux commissions d'un salarié du Comité d'entreprise pour permettre une réponse plus efficace aux usagers. La liste des commissions permanentes et de leurs missions n'est pas limitative et peut-être complétée sur décision du Comité d'entreprise. ARTICLE 8 Chaque commission est administrée par un Président et par un Vice-président, élus par le Comité d'entreprise à la majorité des voix; en cas d'égalité de voix est désigné le candidat le plus âgé. Ils sont en outre les rapporteurs des travaux de la commission devant le Comité d'entreprise. En cas de démission de l'un des Présidents ou Vice-présidents d'une commission, le remplaçant est désigné lors de la première réunion qui suit celle au cours de laquelle la démission a été enregistrée. Les commissions du Comité d'entreprise se réunissent sur convocation de leur Président ou de leur Vice-Président. Sauf cas exceptionnel, elles doivent être convoquées 5 jours avant la date de la réunion. Les commissions n'ont pas de pouvoir de décision qui appartient au Comité d'entreprise, ou au Bureau en cas d'urgence. Toutefois, cette disposition ne concerne pas le domaine des aides attribuées au titre de difficultés financières exceptionnelles par la commission entraide. ARTICLE 9 Plénière du Comité d'entreprise. Elle se réunit au moins une fois par mois, en principe le dernier vendredi de chaque mois. Il pourra se tenir des réunions supplémentaires en cours de mois, soit sur convocation du Président, soit sur demande d'au moins la majorité des membres titulaires ou suppléants. La convocation, comportant l'ordre du jour, est communiquée aux membres du Comité d'entreprise au moins 3 jours avant la réunion. L'ordre du jour est arrêté conjointement par l employeur et le Secrétaire conformément à l article L Toutefois, une majorité d'élus au Comité d'entreprise ont la faculté de faire inscrire une question à l'ordre du jour, à condition que le secrétariat en soit saisi dans les 6 jours précédant la séance plénière. Peuvent siéger aux séances plénières du Comité d'entreprise à titre consultatif : - les élus suppléants lorsque le titulaire est présent Et lorsque les questions traitées relèvent de leurs compétences et que le Comité d'entreprise le juge utile : - le médecin du travail, - le représentant du service social, - l'expert comptable du CE, - le secrétaire du CHS-CT, - les experts techniques auxquels à recours le CE. Conformément à l article L du Code du Travail, le Président peut se faire assister par 2 collaborateurs lors des réunions du Comité d'entreprise. Toutefois, en fonction des thèmes inscrits à l'ordre du jour, d'autres personnes pourront participer à la séance plénière si le Président estime que leur concours est nécessaire aux discussions. ARTICLE 9 bis Le Secrétaire du CE dispose d un crédit d heures qu il répartira pour le fonctionnement quotidien de la gestion des œuvres sociales du Comité d Entreprise. (hors présence aux réunions des commissions non obligatoires). Règlement intérieur du CE 04/04/2013 6

7 ARTICLE 10 En application des dispositions prévues par l article L du Code du travail, chaque organisation syndicale ayant des élus au Comité d entreprise peut nommer un représentant syndical. ARTICLE 1l Le Comité d'entreprise fera annuellement, lors de la parution de son bilan, appel au service d'un expert comptable mandaté pour confirmer la sincérité et l'exactitude des comptes et bilan ainsi que pour vérifier par tous les moyens qu'il jugera nécessaire la régularité des écritures comptables. ARTICLE 12 Le contrôle de la rédaction des P. V. de la séance plénière du CE est réservé au Secrétaire du CE. Les procès verbaux des séances plénières du Comité d'entreprise seront approuvés, en réunion plénière du CE et seront ainsi tenus pour valables. Ils doivent indiquer les avis et les votes émis par les délégations syndicales mais aussi rendre compte des conclusions et de l'état d'esprit des débats. Seul le secrétaire du CE chargé de la rédaction du procès verbal, peut choisir de reprendre l intégralité des propos tenus ou se limiter à un résumé. Conformément à l article L , le procès verbal des réunions du CE après avoir été adopté sera diffusé dans l entreprise par le Secrétaire du CE. La rédaction matérielle du procès verbal pourra être confiée à une personne salariée du CE ou une entreprise spécialisée dans ce domaine d intervention. ARTICLE 13 Les membres du Comité sortants doivent rendre compte au nouveau Comité de leur gestion et lui remettre tous documents concernant l'administration et l'activité du Comité d'entreprise. ARTICLE 14 Le Comité d'entreprise ratifie les protocoles intersyndicaux suivants: Protocole relatif à l'intégration des salariés du CE CAF-RP dans les services des CAF de la région parisienne du 4 avril 1991, Protocole d'accord intersyndical relatif à la mutuelle CAF-RP du 4 avril 1991, annexe 2. Protocole d accord sur l exercice du droit syndical à la CAF 78 du 3 Juillet ARTICLE 15 L'application des protocoles ratifiés par l'article 13 ci-dessus modifiera de droit et si nécessaire le présent règlement intérieur à mesure de la dite application. ARTICLE 16 Les représentants du Comité d Entreprise dans les organismes extérieurs sont les rapporteurs, auprès du CE, des décisions prises par ces organismes. Les positions prises, dans le cadre de ces représentations, ne peuvent pas être contraires à celles prises par le Comité d Entreprise. Le Comité doit être consulté par ces représentants avant toute délibération relative à la modification des statuts de ces organismes. Règlement intérieur du CE 04/04/2013 7

8 ARTICLE 17 Nul ne peut se prévaloir de sa qualité d élu au Comité d Entreprise pour en tirer des avantages personnels. Les membres du Comité d Entreprise ou des commissions ainsi que les employés du Comité sont tenus au secret à l égard des tiers. Les frais d inspection et de mission engagés dans le cadre de la gestion du Comité d Entreprise peuvent faire l objet d un remboursement du CE sur présentation : d un ordre de mission signé du Secrétaire (ou son adjoint) et du Trésorier (ou son adjoint), de pièces justificatives, et ce, dans la limite des frais réellement déboursés. Les frais de transport pour participer aux commissions permanentes et à la gestion des œuvres du Comité d Entreprise sont remboursés aux participants (comme définis à l article 7). Les taux de remboursement sont fixés par le Bureau du Comité d Entreprise et concerneront le trajet : lieu de travail lieu de réunion de la commission. ARTICLE 18 Le présent règlement peut être modifié par décision prise à la majorité des élus, à condition que le projet de modification ait été présenté en réunion plénière un mois avant la réunion appelée à se prononcer. Règlement intérieur du CE 04/04/2013 8

REGLEMENT INTERIEUR DU CHSCT DE COORDINATION D'AÉROPORTS DE PARIS APPROUVÉ EN SEANCE DU 04/07/2006

REGLEMENT INTERIEUR DU CHSCT DE COORDINATION D'AÉROPORTS DE PARIS APPROUVÉ EN SEANCE DU 04/07/2006 REGLEMENT INTERIEUR DU CHSCT DE COORDINATION D'AÉROPORTS DE PARIS APPROUVÉ EN SEANCE DU 04/07/2006 Texte de référence : o Loi 82-1097 du 23 décembre 1982 (L.236-6) o Circulaire n 93/15 du 25 mars 1993

Plus en détail

cgt FORMATION SYNDICALE Dossier "les instances représentatives du personnel Secteur privé Fédération de la Santé et de l'action Sociale Page 1

cgt FORMATION SYNDICALE Dossier les instances représentatives du personnel Secteur privé Fédération de la Santé et de l'action Sociale Page 1 Fédération de la Santé et de l'action Sociale cgt FORMATION SYNDICALE Les instances représentatives du personnel Secteur privé Mise à jour: le 17/12/08 Dossier "les instances représentatives du personnel"

Plus en détail

Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l Université de Picardie Jules Verne

Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l Université de Picardie Jules Verne Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l Université de Picardie Jules Verne Article 1 er Le présent règlement intérieur a pour objet de fixer, dans le cadre

Plus en détail

PLAN DE SAUVEGARDE DE L EMPLOI

PLAN DE SAUVEGARDE DE L EMPLOI PLAN DE SAUVEGARDE DE L EMPLOI L article L 1233-61 du Code du travail dispose qu un plan de sauvegarde de l emploi doit être élaboré dans les entreprises d au moins 50 salariés qui envisagent de supprimer

Plus en détail

Représentation du personnel

Représentation du personnel Représentation du personnel Lorsqu ils sont salariés ou mis à la disposition d une entreprise, les pluriactifs et les saisonniers font partie du personnel, dont la représentation est assurée par trois

Plus en détail

Le travail de l expert et objectif de la mission

Le travail de l expert et objectif de la mission Désignation d un expert-comptable pour les licenciements dans le cadre d un plan de sauvegarde de l emploi (PSE) Mission dans le cadre de la procédure de licenciement L'intervention de l'expert-comptable

Plus en détail

Paris, le 09 NOV 2011. Le ministre de la fonction publique

Paris, le 09 NOV 2011. Le ministre de la fonction publique MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE Paris, le 09 NOV 2011 Direction générale de l administration et de la fonction publique B9 n 11- MFPF1130836C Le ministre de la fonction publique A Monsieur le ministre

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR CONSEIL D ADMINISTRATION DE L AGENCE DE L EAU RHIN-MEUSE. Article 1. Composition du Conseil d administration...

RÈGLEMENT INTÉRIEUR CONSEIL D ADMINISTRATION DE L AGENCE DE L EAU RHIN-MEUSE. Article 1. Composition du Conseil d administration... RÈGLEMENT INTÉRIEUR CONSEIL D ADMINISTRATION DE L AGENCE DE L EAU RHIN-MEUSE Article 1. Composition du Conseil d administration...2 Article 2. Présidence et vice-présidence du Conseil d administration...2

Plus en détail

Règlement intérieur du CHSCT spécial enquêteurs de l Insee

Règlement intérieur du CHSCT spécial enquêteurs de l Insee REGLEMENT INTERIEUR DES COMITES D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL DE CENTRALE, DE PROXIMITE ET SPECIAUX DES MINISTERES ECONOMIQUE ET FINANCIER Règlement intérieur du CHSCT spécial enquêteurs

Plus en détail

Modèle de règlement intérieur d un Conseil de la vie sociale A adapter par chaque structure

Modèle de règlement intérieur d un Conseil de la vie sociale A adapter par chaque structure Proposition APF -Association des paralysés de France- (Groupe de travail Mars 2009) Modèle de règlement intérieur d un Conseil de la vie sociale A adapter par chaque structure Article 1 Fondement Le Conseil

Plus en détail

LES ACTES ADMINISTRATIFS en EPLE

LES ACTES ADMINISTRATIFS en EPLE LES ACTES ADMINISTRATIFS en EPLE I. Définition Acte juridique Il crée des droits et des obligations au profit ou à la charge des personnes auxquelles il s'applique. Acte individuel Il s'impose directement

Plus en détail

INSTANCE UNIQUE LA NOUVELLE DUP

INSTANCE UNIQUE LA NOUVELLE DUP 1 INSTANCE UNIQUE LA NOUVELLE DUP En deçà de 300 salariés, une délégation unique du personnel transformée 1 L'article 13 de la loi RELATIVE AU DIALOGUE SOCIAL ET A L'EMPLOI élargit le champ d'application

Plus en détail

STATUTS SANTE BTP ROUEN DIEPPE

STATUTS SANTE BTP ROUEN DIEPPE STATUTS SANTE BTP ROUEN DIEPPE Adoptés par l assemblée générale extraordinaire du 9 novembre 2012 TITRE I CONSTITUTION OBJET SIEGE DUREE Article 1 Constitution, dénomination A l initiative des professionnels

Plus en détail

COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011

COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011 COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011 1/ OBJET Le présent règlement a pour objet de préciser les règles d organisation

Plus en détail

Elle est constituée sous le régime de la déclaration préalable (articles 2 et 5 de la loi).

Elle est constituée sous le régime de la déclaration préalable (articles 2 et 5 de la loi). Statuts de l'association Chapitre 1 : Dispositions Générales Article 1 : Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE MODIFIE PAR LE CONSEIL DE SURVEILLANCE LORS DE SA REUNION DU 16 MARS 2011 Le présent Règlement Intérieur a pour objet de déterminer les règles de fonctionnement

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL Article 1 er - Le présent règlement intérieur a pour objet de fixer, dans le cadre des lois et règlements en vigueur, les

Plus en détail

Attributions en l'absence de comité d'entreprise

Attributions en l'absence de comité d'entreprise Attributions en l'absence de comité d'entreprise D'une manière générale, il est prévu que, en l'absence de comité d'entreprise, les délégués du personnel peuvent communiquer à leur employeur toutes les

Plus en détail

QUATRIÈME PARTIE: SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL LIVRE VI: INSTITUTIONS ET ORGANISMES DE PRÉVENTION

QUATRIÈME PARTIE: SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL LIVRE VI: INSTITUTIONS ET ORGANISMES DE PRÉVENTION Partie législative nouvelle QUATRIÈME PARTIE: SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL LIVRE VI: INSTITUTIONS ET ORGANISMES DE PRÉVENTION TITREIer:COMITÉD'HYGIÈNE,DESÉCURITÉETDES CONDITIONS DE TRAVAIL Chapitre Ier:

Plus en détail

PREFET DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES

PREFET DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES PREFET DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES CONSEQUENCES DE LA FUSION DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE COOPERATION INTERCOMMUNALE (EPCI) A FISCALITE PROPRE SUR LES PERSONNELS EMPLOYES PAR CES ETABLISSEMENTS L article

Plus en détail

STATUTS I - BUT DE LA FONDATION D'ENTREPRISE

STATUTS I - BUT DE LA FONDATION D'ENTREPRISE FONDATION D'ENTREPRISE GENAVIE Fondation d'entreprise régie par la loi n 90-559 du 4 juillet 1990 Siège social : Centre hospitalier de NANTES (Loire-Atlantique) ----------------------------------- STATUTS

Plus en détail

Règlement médical de l UFOLEP. REGLEMENT MEDICAL DE L UFOLEP Annexé au règlement intérieur de l Ufolep

Règlement médical de l UFOLEP. REGLEMENT MEDICAL DE L UFOLEP Annexé au règlement intérieur de l Ufolep Règlement médical de l UFOLEP REGLEMENT MEDICAL DE L UFOLEP Annexé au règlement intérieur de l Ufolep Adopté par le comité directeur national de l Ufolep le 11 avril 2008 1 PREAMBULE L article L. 231-5

Plus en détail

Règlement numéro 2. Code de procédures des assemblées du Conseil d administration. Adopté par le Conseil d'administration le 24 octobre 1979.

Règlement numéro 2. Code de procédures des assemblées du Conseil d administration. Adopté par le Conseil d'administration le 24 octobre 1979. Règlement numéro 2 Code de procédures des assemblées du Conseil d administration Adopté par le Conseil d'administration le 24 octobre 1979. En vigueur le 4 décembre 1979. Modifié par le Conseil d'administration

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3339 Convention collective nationale IDCC : 2603. PRATICIENS-CONSEILS DU RÉGIME

Plus en détail

Union Professionnelle des Loueurs de Matériel de Chemin de Fer, en abrégé LOMATFER.

Union Professionnelle des Loueurs de Matériel de Chemin de Fer, en abrégé LOMATFER. Union Professionnelle des Loueurs de Matériel de Chemin de Fer, en abrégé LOMATFER. NOUVEAUX STATUTS Dénomination et siège Article 1 Il est constitué une association professionnelle régie par la loi du

Plus en détail

Règlement intérieur du comité technique national de La Poste

Règlement intérieur du comité technique national de La Poste DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Direction des Relations Sociales, des Règles RH et du Logement Social Destinataires Tous services Contact : Charlotte de Léobardy Tél : 01 55 44 23 92 Fax : E-mail : charlotte.de-leobardy@laposte.fr

Plus en détail

STATUTS COMITE D ORGANISATION EVENEMENT DISCIPLINE - DATE LIEU - DEPARTEMENT

STATUTS COMITE D ORGANISATION EVENEMENT DISCIPLINE - DATE LIEU - DEPARTEMENT STATUTS COMITE D ORGANISATION EVENEMENT DISCIPLINE - DATE LIEU - DEPARTEMENT STATUT TYPE C.O. M.I.O. - version initiale Page 1 de 15 SOMMAIRE ARTICLE 1 : FORME... 3 ARTICLE 2 : DENOMINATION... 3 ARTICLE

Plus en détail

Vu l'arrêté n 1279 CM du 24 novembre 1997 soumettant un projet de délibération à l'assemblée de la Polynésie française ;

Vu l'arrêté n 1279 CM du 24 novembre 1997 soumettant un projet de délibération à l'assemblée de la Polynésie française ; Délibération n 97-212 APF du 27 novembre 1997 portant application des dispositions du chapitre III et du chapitre IV du titre IV du livre I de la loi n 86-845 du 17 juillet 1986, modifiée, intitulés «Délégués

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE EN FORMATION COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE EN FORMATION COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE EN FORMATION COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL CDG34/PREV/CT/CHSCT/REGLEMENT INTERIEUR 10.04.2015 1/11 SOMMAIRE 1. COMPOSITION DU COMITE

Plus en détail

Adopte LIVRE PREMIER -=-=-=- TITRE QUATRIEME LES GROUPEMENTS PROFESSIONNELS, LA REPRESENTATION DES SALARIES -=-=-=- CHAPITRE QUATRIEME

Adopte LIVRE PREMIER -=-=-=- TITRE QUATRIEME LES GROUPEMENTS PROFESSIONNELS, LA REPRESENTATION DES SALARIES -=-=-=- CHAPITRE QUATRIEME Délibération n 91-031 AT du 24 janvier 1991 portant application des dispositions du Chapitre IV du Titre IV du Livre I de la loi n 86-845 du 17 juillet 1986, relatives aux comités d'entreprise (JOPF du

Plus en détail

Règlement d ordre intérieur du FOPAS. Chapitre I - Siège du FOPAS Art. 2

Règlement d ordre intérieur du FOPAS. Chapitre I - Siège du FOPAS Art. 2 Règlement d ordre intérieur du FOPAS Chapitre I - Siège du FOPAS Art. 2 Chapitre II Comité de Gestion Mission Art. 3 Composition Art. 4 Vote Art. 5 Présidence et Vice-Présidence Art. 6 Secrétariat Art.

Plus en détail

Convention collective nationale des entreprises de vente à distance du 6 février 2001

Convention collective nationale des entreprises de vente à distance du 6 février 2001 Convention collective nationale des entreprises de vente à distance du 6 février 2001 IDCC : - N de brochure : Sommaire Champ d'application Durée. - Dénonciation. - Révision Avantages acquis Commission

Plus en détail

Statuts. Statuts Franche-Comté Interactive

Statuts. Statuts Franche-Comté Interactive Statuts Franche-Comté Interactive STATUTS DU SYNDICAT FRANC-COMTOIS DES PROFESSIONNELS TIC 1 ASSOCIATION FRANCHE-COMTE INTERACTIVE Adoptés par l assemblée Générale Extraordinaire du 11/06/09 Statuts Article

Plus en détail

(inséré par Décret nº 2001-655 du 20 juillet 2001 art. 1 III Journal Officiel du 22 juillet 2001)

(inséré par Décret nº 2001-655 du 20 juillet 2001 art. 1 III Journal Officiel du 22 juillet 2001) CODE DE LA CONSTRUCTION ET DE L'HABITATION (Partie Réglementaire - Décrets en Conseil d'etat) Section 1 : Dispositions générales Article R452-1 La caisse de garantie du logement locatif social, établissement

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D'ADMINISTRATION

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D'ADMINISTRATION Règlement intérieur adopté par le CA du 5/05/2008 modifié par le CA du 10/02/2012 CENTRE COMMUNAL D'ACTION SOCIALE DE LA VILLE DE GRENOBLE REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D'ADMINISTRATION L'article R.123-19

Plus en détail

STATUTS DE L IEP DE LILLE

STATUTS DE L IEP DE LILLE STATUTS DE L IEP DE LILLE Mis à jour le 24 mai 2013 TITRE I: DISPOSITIONS GENERALES Article 1 L'Institut d'etudes Politiques de Lille, créé par le Décret n 91-562 du 13 juin 1991, publié au Journal Officiel

Plus en détail

STATUTS TITRE I CONSTITUTION OBJET SIEGE DUREE. Article 1 - Constitution, dénomination

STATUTS TITRE I CONSTITUTION OBJET SIEGE DUREE. Article 1 - Constitution, dénomination Services médicaux interentreprises Bâtiment Travaux Publics et activités annexes de l Oise STATUTS TITRE I CONSTITUTION OBJET SIEGE DUREE Article 1 - Constitution, dénomination A l initiative des professionnels

Plus en détail

Règlement intérieur de la FFII France

Règlement intérieur de la FFII France Règlement intérieur de la FFII France (version 1 - février 2006) Préambule Conformément aux statuts de l Association «FFII France», dite également FFII.fr, le règlement intérieur est établi par le Conseil

Plus en détail

SANTE AU TRAVAIL STATUTS. Association Interentreprises de Santé au Travail du Grand Lyon (Association déclarée J.O. du 21 janvier 1980)

SANTE AU TRAVAIL STATUTS. Association Interentreprises de Santé au Travail du Grand Lyon (Association déclarée J.O. du 21 janvier 1980) SANTE AU TRAVAIL STATUTS Association Interentreprises de Santé au Travail du Grand Lyon (Association déclarée J.O. du 21 janvier 1980) Service Interentreprises de Santé au Travail 100 rue du 4 août 1789

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DU CENTRE EUROPEEN POUR LES PREVISIONS METEOROLOGIQUES A MOYEN-TERME

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DU CENTRE EUROPEEN POUR LES PREVISIONS METEOROLOGIQUES A MOYEN-TERME REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DU CENTRE EUROPEEN POUR LES PREVISIONS METEOROLOGIQUES A MOYEN-TERME Adopté par le Conseil lors de sa 2 e session en mai 1976 Modifié par le Conseil lors de sa 66 e session

Plus en détail

RESEAU pour PERSONNES AGEES du PAYS LUNEVILLOIS

RESEAU pour PERSONNES AGEES du PAYS LUNEVILLOIS RESEAU pour PERSONNES AGEES du PAYS LUNEVILLOIS Réseau pour Personnes Agées du Pays Lunévillois Statuts Page 1 Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du

Plus en détail

Modèle de Contrat pour un Médecin du travail salarié d'un Service interentreprises de Santé au travail

Modèle de Contrat pour un Médecin du travail salarié d'un Service interentreprises de Santé au travail Modèle de Contrat pour un Médecin du travail salarié d'un Service interentreprises de Santé au travail Adopté par le Conseil national de l Ordre des médecins Session des 30 et 31 janvier 2003 Entre : Monsieur

Plus en détail

Quel est le pouvoir d enquête du CHSCT? La première question : Pourquoi faire des enquêtes en matière de risque grave?

Quel est le pouvoir d enquête du CHSCT? La première question : Pourquoi faire des enquêtes en matière de risque grave? Quel est le pouvoir d enquête du CHSCT? Des réponses précises à vos questions à propos du pouvoir d enquête du CHSCT La première question : Pourquoi faire des enquêtes en matière de risque grave? Le but,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE Décret n o 2006-501 du 3 mai 2006 relatif au fonds pour l insertion des personnes handicapées dans la fonction publique NOR

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. Applicable au 19 décembre 2013 (Décisions du Conseil d Administration du 19/12/2013) I ADHÉSION

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. Applicable au 19 décembre 2013 (Décisions du Conseil d Administration du 19/12/2013) I ADHÉSION RÈGLEMENT INTÉRIEUR Applicable au 19 décembre 2013 (Décisions du Conseil d Administration du 19/12/2013) PRÉAMBULE Dans le cadre du présent règlement : - l association sera dénommée «SIMT», - le membre

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION ABC ARBITRAGE - REGLEMENT INTERIEUR

CONSEIL D ADMINISTRATION ABC ARBITRAGE - REGLEMENT INTERIEUR CONSEIL D ADMINISTRATION ABC ARBITRAGE - REGLEMENT INTERIEUR Préambule Lors de sa réunion du 7 décembre 2010, le Conseil d administration de la société ABC arbitrage s est doté d un règlement intérieur

Plus en détail

GUIDE DE REDACTION DES STATUTS

GUIDE DE REDACTION DES STATUTS GUIDE DE REDACTION DES STATUTS Ce guide a pour objectif de vous accompagner dans la rédaction des statuts de votre association sportive. Il vous permettra de comprendre les enjeux de la rédaction des statuts

Plus en détail

NOTE SUR LA SITUATION DES REPRESENTANTS SYNDICAUX

NOTE SUR LA SITUATION DES REPRESENTANTS SYNDICAUX NOTE SUR LA SITUATION DES REPRESENTANTS SYNDICAUX MARS 2015 1 1. Crédit de temps syndical (Article 100-1 Loi n 84-53 du 2- janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique

Plus en détail

VI. DOCUMENT PORTANT «PRINCIPES DIRECTEURS DEVANT GUIDER L ENVOI D UNE MISSION D OBSERVATION D ÉLECTIONS» (Marrakech, décembre 1996)

VI. DOCUMENT PORTANT «PRINCIPES DIRECTEURS DEVANT GUIDER L ENVOI D UNE MISSION D OBSERVATION D ÉLECTIONS» (Marrakech, décembre 1996) VI. DOCUMENT PORTANT «PRINCIPES DIRECTEURS DEVANT GUIDER L ENVOI D UNE MISSION D OBSERVATION D ÉLECTIONS» (Marrakech, décembre 1996) Préambule Les chefs d État et de Gouvernement, réunis lors de leur sixième

Plus en détail

STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION

STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION ARTICLE 1. FORME ET DENOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association par la loi du 1 er juillet 1901 et

Plus en détail

STATUTS DE LA FEDERATION DES SPECIALITES MEDICALES ***

STATUTS DE LA FEDERATION DES SPECIALITES MEDICALES *** STATUTS DE LA FEDERATION DES SPECIALITES MEDICALES *** I. BUT ET COMPOSITION DE L'ASSOCIATION ARTICLE 1 L'Association dite FEDERATION DES SPECIALITES MEDICALES (ci-après FSM, ou l Association), fondée

Plus en détail

rotocole Electoral 1 1CIPAV-CAVEC- AVOM-IRCEC Protocole Électoral

rotocole Electoral 1 1CIPAV-CAVEC- AVOM-IRCEC Protocole Électoral rotocole Electoral 1 1CIPAV-CAVEC- AVOM-IRCEC Protocole Électoral Élections du Conseil d administration 2013 Protocole Electoral 2 Table des matières Table des matières 2 1. Objet du Protocole 3 2. Composition

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATION Les Amat'Coeurs

STATUTS DE L'ASSOCIATION Les Amat'Coeurs 1 STATUTS DE L'ASSOCIATION Les Amat'Coeurs Article 1 er Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour

Plus en détail

Règlement Intérieur de fonctionnement

Règlement Intérieur de fonctionnement ENVOL ISERE AUTISME - Reconnue d intérêt général - Association Affiliée Autisme France - B.P. N 60241 Tél :06 60 72 07 58 38305 BOURGOIN-JALLIEU Cedex Correspondant Grenoble/Grésivaudan/Sud Isère 06 70

Plus en détail

Enseignement en général

Enseignement en général Lois 19083 p.1 Arrêté du Gouvernement de la Communauté française portant création d'un Centre d'autoformation et de formation continuée de l'enseignement de la Communauté française A.Gt 07-04-1995 M.B.

Plus en détail

Convention collective nationale des entreprises d'expertises en matière d'évaluations industrielles et commerciales du 7 décembre 1976

Convention collective nationale des entreprises d'expertises en matière d'évaluations industrielles et commerciales du 7 décembre 1976 Convention collective nationale des entreprises d'expertises en matière d'évaluations industrielles et commerciales du 7 décembre 1976 IDCC : - N de brochure : Sommaire Titre I : Dispositions générales

Plus en détail

Accord sur le Comité d Entreprise Européen d EADS NV et ses comités dérivés. conclu. entre. European Aeronautic Defence and Space Company EADS N.V.

Accord sur le Comité d Entreprise Européen d EADS NV et ses comités dérivés. conclu. entre. European Aeronautic Defence and Space Company EADS N.V. Accord sur le Comité d Entreprise Européen d EADS NV et ses comités dérivés conclu entre European Aeronautic Defence and Space Company EADS N.V. et ses Représentants du Personnel Préambule Conformément

Plus en détail

STATUTS DE LA FEDERATION DEPARTEMENTALE DES CHASSEURS DU DOUBS

STATUTS DE LA FEDERATION DEPARTEMENTALE DES CHASSEURS DU DOUBS STATUTS DE LA FEDERATION DEPARTEMENTALE DES CHASSEURS DU DOUBS Objet Article 1 er La fédération départementale des chasseurs du Doubs a pour objet de participer à la mise en valeur du patrimoine cynégétique

Plus en détail

Accord collectif de travail portant les dispositions particulières applicables aux formateurs itinérants

Accord collectif de travail portant les dispositions particulières applicables aux formateurs itinérants Accord collectif de travail portant les dispositions particulières applicables aux formateurs itinérants 1/12 Préambule Le document de la Direction de l'afpa "Dialogue social et modernisation de la gestion

Plus en détail

Statuts CCAS v3 délibération CA CCAS du 22 juin 2007 1

Statuts CCAS v3 délibération CA CCAS du 22 juin 2007 1 STATUTS DE LA CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES DE LA RATP Conformément aux dispositions du Décret 2004-174 du 23 février 2004 Statuts CCAS v3 délibération CA CCAS du 22 juin 2007 1 CHAPITRE

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION GROUPEMENT D EMPLOYEURS SPORT ANIMATION LOISIRS TOURISME DORDOGNE

STATUTS DE L ASSOCIATION GROUPEMENT D EMPLOYEURS SPORT ANIMATION LOISIRS TOURISME DORDOGNE STATUTS DE L ASSOCIATION GROUPEMENT D EMPLOYEURS SPORT ANIMATION LOISIRS TOURISME DORDOGNE ARTICLE 1 : CONSTITUTION DENOMINATION Entre les adhérents aux présents statuts il est créé une association dénommée

Plus en détail

STATUTS ASSOCIATION DES PRODUCTEURS DE LAIT LACTALIS CRAON

STATUTS ASSOCIATION DES PRODUCTEURS DE LAIT LACTALIS CRAON STATUTS ASSOCIATION DES PRODUCTEURS DE LAIT LACTALIS CRAON ARTICLE 1 : CONSTITUTION Il est fondé entre les adhérents, et toutes les personnes physiques ou morales qui adhéreront ultérieurement, une association,

Plus en détail

Service de Santé au Travail du Bâtiment. 19 rue de l Apprentissage 42000 Saint-Etienne STATUTS

Service de Santé au Travail du Bâtiment. 19 rue de l Apprentissage 42000 Saint-Etienne STATUTS Service de Santé au Travail du Bâtiment Et des Travaux Publics de la Loire 19 rue de l Apprentissage 42000 Saint-Etienne La Santé au Travail 42 LOIRE STATUTS TITRE I - CONSTITUTION OBJET SIEGE DUREE Article

Plus en détail

N 94-09 DU 26/5/94 PORTANT PRESERVATION DE L'EMPLOI ET PROTECTION DES SALARIES SUSCEPTIBLES DE PERDRE DE FAÇON INVOLONTAIRE LEUR EMPLOI

N 94-09 DU 26/5/94 PORTANT PRESERVATION DE L'EMPLOI ET PROTECTION DES SALARIES SUSCEPTIBLES DE PERDRE DE FAÇON INVOLONTAIRE LEUR EMPLOI Page 1 sur 7 DÉCRET LÉGISLATIF L N 94-09 DU 26/5/94 PORTANT PRESERVATION DE L'EMPLOI ET PROTECTION DES SALARIES SUSCEPTIBLES DE PERDRE DE FAÇON INVOLONTAIRE LEUR EMPLOI CHAPITRE I OBJET ET CHAMP D'APPLICATION

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU T-PD

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU T-PD T-PD (2011) 01 Fin COMITE CONSULTATIF DE LA CONVENTION POUR LA PROTECTION DES PERSONNES A L EGARD DU TRAITEMENT AUTOMATISE DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL (T-PD) RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU T-PD Document

Plus en détail

STATUTS TITRE I DISPOSITIONS GENERALES

STATUTS TITRE I DISPOSITIONS GENERALES Immeuble Axe Etoile 103-105 rue des Trois Fontanot 92000 Nanterre association déclarée régie par la loi du 1 er juillet 1901 GERP enregistré à l ACP sous le n 477 654 743 / GP1 STATUTS TITRE I DISPOSITIONS

Plus en détail

Relations collectives du travail : des réformes substantielles

Relations collectives du travail : des réformes substantielles Le texte du mois Relations collectives du travail : des réformes substantielles La loi du 5 mars 2014 ayant réformé la formation professionnelle présente un second volet qui modifie divers aspects de nos

Plus en détail

Foire Aux Questions (FAQ)

Foire Aux Questions (FAQ) Foire Aux Questions (FAQ) Le 18 mars 2015 Réseau CHSCT Foire aux questions Service conseil, hygiène et sécurité au travail KG/VB Tél. : 02 96 58 24 83 kristell.gehannin@cdg22.fr Cette Foire aux Questions

Plus en détail

Congés payés. Ouverture du droit à congés

Congés payés. Ouverture du droit à congés Congés payés Ouverture du droit à congés Désormais, l'ouverture des droits est effectif lorsque le salarié justifie avoir travaillé au minimum 10 jours chez le même employeur (Loi 2008-789 du 20 août 2008,

Plus en détail

Règles de fonctionnement de la Commission Locale de l Eau

Règles de fonctionnement de la Commission Locale de l Eau Règles de fonctionnement de la Commission Locale de l Eau Les règles de fonctionnement suivantes précisent les dispositions de mise en oeuvre de la CLE en application des articles L.212-4 et R212-29 à

Plus en détail

Loi n 36-01 portant création du Fonds Hassan Il po ur le développement économique et social

Loi n 36-01 portant création du Fonds Hassan Il po ur le développement économique et social Dahir n 1-02-02 du 15 kaada 1422 portant promulgat ion de la loi n 36-01 portant création du Fonds Hassan Il pour le développement économique et social. (B.O du 21 février 2002) Loi n 36-01 portant création

Plus en détail

CONVENTION FÉDÉRATION FRANÇAISE D ATHLÉTISME LIGUE NATIONALE D ATHLÉTISME

CONVENTION FÉDÉRATION FRANÇAISE D ATHLÉTISME LIGUE NATIONALE D ATHLÉTISME CONVENTION FÉDÉRATION FRANÇAISE D ATHLÉTISME LIGUE NATIONALE D ATHLÉTISME PRÉAMBULE La Fédération Française d Athlétisme (FFA), association déclarée reconnue d utilité publique, est une Fédération sportive

Plus en détail

Fiche tirée de sites officiels du ministère de l emploi et de service public www.mlbs.fr

Fiche tirée de sites officiels du ministère de l emploi et de service public www.mlbs.fr Thème 5 CONGES ABSENCES En tant que salarié, à quels congés aurai je droit? Vous avez droit à des congés payés dès lors que vous avez travaillé au moins un mois dans l entreprise. Un salarié capitalise

Plus en détail

DBV TECHNOLOGIES Société Anonyme au capital de 882.274,50 Green Square Bâtiment D, 80/84 rue des meuniers Bagneux 441 772 522 R.C.S.

DBV TECHNOLOGIES Société Anonyme au capital de 882.274,50 Green Square Bâtiment D, 80/84 rue des meuniers Bagneux 441 772 522 R.C.S. DBV TECHNOLOGIES Société Anonyme au capital de 882.274,50 Green Square Bâtiment D, 80/84 rue des meuniers Bagneux 441 772 522 R.C.S. Nanterre (la "Société") REGLEMENT INTERIEUR Adopté, sous condition suspensive,

Plus en détail

ASSOCIATION CULTURELLE ET SPORTIVE DE LA FORCE PUBLIQUE STATUT. Chapitre I. Durée- Dénomination- Objet- Siège Social.

ASSOCIATION CULTURELLE ET SPORTIVE DE LA FORCE PUBLIQUE STATUT. Chapitre I. Durée- Dénomination- Objet- Siège Social. ASSOCIATION CULTURELLE ET SPORTIVE DE LA FORCE PUBLIQUE STATUT Chapitre I Durée- Dénomination- Objet- Siège Social. Article 1 Article 2 Article 3 Il est formé dans le cadre de la Loi n 492 du 3 janvier

Plus en détail

PROPOSITION DE NOUVEAUX STATUTS DE L ASSOCIATION POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS EN GRECE A.E.F.G.

PROPOSITION DE NOUVEAUX STATUTS DE L ASSOCIATION POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS EN GRECE A.E.F.G. PROPOSITION DE NOUVEAUX STATUTS DE L ASSOCIATION POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS EN GRECE A.E.F.G. 1/ Buts et composition et fonctionnement de l Association ARTICLE 1. Il est fondé entre les adhérents aux

Plus en détail

RESOLUTION N 15 - APPROBATION DES MODIFICATIONS DES STATUTS DE LA MNRA : ARTICLES 2, 6, 17, 19, 21,25, 54, 60 et 64

RESOLUTION N 15 - APPROBATION DES MODIFICATIONS DES STATUTS DE LA MNRA : ARTICLES 2, 6, 17, 19, 21,25, 54, 60 et 64 Article 2 Objet de la MNRA Article 2 Objet de la MNRA 2 La MNRA a pour objet de contracter des engagements dont l exécution dépend de la durée de la vie humaine relevant de la branche 20 et notamment :

Plus en détail

Association CORAIL Statuts 2014 STATUTS. COdéveloppement Rhône-Alpes InternationaL CORAIL. l -BUT ET COMPOSITION DE L'ASSOCIATION

Association CORAIL Statuts 2014 STATUTS. COdéveloppement Rhône-Alpes InternationaL CORAIL. l -BUT ET COMPOSITION DE L'ASSOCIATION STATUTS COdéveloppement Rhône-Alpes InternationaL CORAIL l -BUT ET COMPOSITION DE L'ASSOCIATION Préambule Du point de vue des membres créateurs de CORAIL, parmi les différentes formes que peuvent revêtir

Plus en détail

1- Dénomination. 2- Objet

1- Dénomination. 2- Objet Association déclarée en préfecture du Nord le 4 décembre 1987- Parue au JO du 30 décembre 1987. Statuts validés en assemblée générale extraordinaire le 19 mai 2015. La Maison Des Associations a été créée

Plus en détail

Dispositions générales

Dispositions générales Loi (9326) sur la commission de surveillance des professions de la santé et des droits des patients (K 3 03) Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Titre I Dispositions

Plus en détail

Accord volet social fusion PAC Guadeloupe

Accord volet social fusion PAC Guadeloupe Accord volet social fusion PAC Guadeloupe ARTICLE 1 L EMPLOI La Caisse d'epargne PAC s'engage au maintien des contrats de travail en cours à la date effective de la fusion ainsi qu'au maintien en nombre

Plus en détail

Commission Locale de l Eau

Commission Locale de l Eau Commission Locale de l Eau REGLEMENT INTERIEUR Approuvé par la Commission Locale de l Eau (C.L.E.) du 30 novembre 2007 1. LES MISSIONS DE LA COMMISSION LOCALE DE L EAU Article 1 : L élaboration du Schéma

Plus en détail

RÈGLEMENT D'ORGANISATION DES ÉPREUVES D ADMISSION TECHNICIEN DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE

RÈGLEMENT D'ORGANISATION DES ÉPREUVES D ADMISSION TECHNICIEN DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE Institut Régional du Travail Social Poitou-Charentes 1 rue Guynemer BP 215 86005 POITIERS CEDEX - 05/49/37/60/02 (ligne directe admissions) site internet : www.irts-poitou-charentes.org mail : admissions@irts-pc.eu

Plus en détail

COMITE CONSULTATIF DE LA CONVENTION POUR LA PROTECTION DES PERSONNES A L EGARD DU TRAITEMENT AUTOMATISE DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL (T-PD)

COMITE CONSULTATIF DE LA CONVENTION POUR LA PROTECTION DES PERSONNES A L EGARD DU TRAITEMENT AUTOMATISE DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL (T-PD) T-PD(2014)regl Strasbourg, 1 er septembre 2014 COMITE CONSULTATIF DE LA CONVENTION POUR LA PROTECTION DES PERSONNES A L EGARD DU TRAITEMENT AUTOMATISE DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL (T-PD) RÈGLEMENT

Plus en détail

Textes de référence. II. Loi n 2005-706 du 27 juin 2005, relative aux assistants maternels et familiaux p.8

Textes de référence. II. Loi n 2005-706 du 27 juin 2005, relative aux assistants maternels et familiaux p.8 Textes de référence I. Code de l action sociale et des familles p.2 II. Loi n 2005-706 du 27 juin 2005, relative aux assistants maternels et familiaux p.8 III. Loi n 2010-625 du 9 juin 20010 relative à

Plus en détail

Agence technique départementale au service des collectivités territoriales du Nord STATUTS

Agence technique départementale au service des collectivités territoriales du Nord STATUTS Agence technique départementale au service des collectivités territoriales du Nord STATUTS MODIFIES PAR L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE DU 23 MAI 2005 MODIFIES PAR L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE

Plus en détail

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS Direction de l hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau de l organisation des relations sociales

Plus en détail

PARIS FOOT GAY STATUTS

PARIS FOOT GAY STATUTS PARIS FOOT GAY STATUTS Article 1 Objet et Siège social Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour

Plus en détail

Conditions de prise en charge

Conditions de prise en charge Fiches statut Positions administratives - Activité 1/29/MA Service «Gestion des carrières - Protection sociale» 05 59 90 03 94 statut@cdg-64.fr FRAIS DE TRANSPORT DOMICILE LIEU DE TRAVAIL Conditions de

Plus en détail

STATUTS ASSOCIATION "PHOTO-CLUB DE BELFORT"

STATUTS ASSOCIATION PHOTO-CLUB DE BELFORT STATUTS ASSOCIATION "PHOTO-CLUB DE BELFORT" Titre I CONSTITUTION - OBJET - SIEGE SOCIAL - DUREE Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association

Plus en détail

Restructurations. Analyse des besoins des élus. Réponses apportées par le cabinet VRILLAC. Cabinet Barbara VRILLAC- Avocat

Restructurations. Analyse des besoins des élus. Réponses apportées par le cabinet VRILLAC. Cabinet Barbara VRILLAC- Avocat Restructurations Plan de Sauvegarde de l Emploi Analyse des besoins des élus Réponses apportées par le cabinet VRILLAC Introduction Même si elles sont devenues fréquentes, les restructurations d entreprises

Plus en détail

«MODÈLE» DE RÈGLES DE RÉGIE INTERNE POUR LE CONSEIL D ÉTABLISSEMENT. La section 47 de la Loi détermine la façon de nommer ou d'élire ses membres.

«MODÈLE» DE RÈGLES DE RÉGIE INTERNE POUR LE CONSEIL D ÉTABLISSEMENT. La section 47 de la Loi détermine la façon de nommer ou d'élire ses membres. «MODÈLE» DE RÈGLES DE RÉGIE INTERNE POUR LE CONSEIL D ÉTABLISSEMENT CONSEIL D'ÉTABLISSEMENT: 1. Les membres La section 47 de la Loi détermine la façon de nommer ou d'élire ses membres. Les parents de l'école

Plus en détail

ASSOCIATION METEO LOR STATUTS

ASSOCIATION METEO LOR STATUTS Page 1 sur 10 ASSOCIATION METEO LOR STATUTS ARTICLE 1er - CONSTITUTION - DUREE. Conformément aux dispositions de la loi du 1er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901, il est fondé le 20 avril 2013 une

Plus en détail

Règlement intérieur-type d une Commission Hygiène et Sécurité D EPLE

Règlement intérieur-type d une Commission Hygiène et Sécurité D EPLE Règlement intérieur-type d une Commission Hygiène et Sécurité D EPLE Le règlement intérieur de la C.H.S. est une obligation. Extrait de la circulaire 93-306 : "Le règlement intérieur a pour objet de préciser

Plus en détail

LA PROCEDURE DISCIPLINAIRE DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

LA PROCEDURE DISCIPLINAIRE DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE LA PROCEDURE DISCIPLINAIRE DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE LA PROCEDURE DISCIPLINAIRE APPLICABLE AUX FONCTIONNAIRES TITULAIRES A TEMPS COMPLET OU INCOMPLET. - Tous les fonctionnaires qu'ils exercent

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION «LOGEMENT - FRATERNITÉ»

STATUTS DE L ASSOCIATION «LOGEMENT - FRATERNITÉ» STATUTS DE L ASSOCIATION «LOGEMENT - FRATERNITÉ» ARTICLE 1- FORMATION DÉNOMINATION Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts et ceux qui adhéreront ultérieurement, une association régie

Plus en détail

RECRUTER EN CDI EN CDD OU EN INTERIM?

RECRUTER EN CDI EN CDD OU EN INTERIM? RECRUTER EN CDI EN CDD OU EN INTERIM? Selon une étude du ministère du Travail, l'emploi temporaire a connu une progression foudroyante avec plus de 90% d'embauches en CDD et en intérim enregistrées en

Plus en détail

Décret n 89-895 du 6 juillet 1989 portant organisation et fonctionnement de la mutuelle des personnels des douanes

Décret n 89-895 du 6 juillet 1989 portant organisation et fonctionnement de la mutuelle des personnels des douanes Décret n 89-895 du 6 juillet 1989 portant organisation et fonctionnement de la mutuelle des personnels des douanes Le Président de la République ; Vu le code des douanes et notamment son article 262 ;

Plus en détail

Association X XXX X F-XXXXX Xxx

Association X XXX X F-XXXXX Xxx Siège : X Association X XXX X F-XXXXX Xxx Document Unique de Délégation XXXX Directeur La présente délégation est consentie en application des dispositions de l article L. 315-17 du Code de l Action Sociale

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Chapitre I er - FORMATION ET OBJET DE LA MUTUELLE. Chapitre 2 - CONDITIONS D ADHESION, DE DEMISSION, DE RADIATION ET D EXCLUSION.

REGLEMENT INTERIEUR. Chapitre I er - FORMATION ET OBJET DE LA MUTUELLE. Chapitre 2 - CONDITIONS D ADHESION, DE DEMISSION, DE RADIATION ET D EXCLUSION. 13 TITRE 1 ER - FORMATION, OBJET ET COMPOSITION DE LA MUTUELLE. Chapitre I er - FORMATION ET OBJET DE LA MUTUELLE. Article 1à4-Les articles 1 à 4 des statuts s appliquent Article 5 - Objet du Règlement

Plus en détail