CHIFFRES CLÉS CONTACTS PRESSE. Comité Francéclat Contact : Yves Mahé Tél :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHIFFRES CLÉS CONTACTS PRESSE. Comité Francéclat Contact : Yves Mahé Tél : 01 53 77 29 00 E-mail : y.mahe@franceclat.fr"

Transcription

1 CHIFFRES CLÉS H O R L O G E R I E - B I J O U T E R I E - J O A I L L E R I E DOSSIER DE PRESSE F É V R I E R CONTACTS PRESSE Comité Francéclat Contact : Yves Mahé Tél : Bureau de presse : Douzal & Sauvage Rue de Courcelles Paris Tél : Contact : Victoria Ducluzeau Reproduction interdite à des fins commerciales sauf accord exprès du Comité Francéclat. Pour toute utilisation des chiffres publiés dans ce dossier, la source «Comité Francéclat» doit être citée.

2 > INTRODUCTION H O R L O G E R I E - B I J O U T E R I E - J O A I L L E R I E UNE ANNÉE DE CROISSANCE POUR LA PRODUCTION FRANÇAISE Après avoir marqué le pas en 2013, la production française d'horlogerie-bijouterie a retrouvé le chemin de la croissance en, avec une hausse de 1 %. Depuis 2009, c'est ainsi la 4 ème année de progression : + 14 % entre 2009 et. DE NOUVEAUX RECORDS POUR LE COMMERCE EXTÉRIEUR Le développement des exportations et réexportations a connu une accélération en (+ 17 %) pour établir un nouveau record. Les importations n ont pas progressé au même rythme (+ 8 %), ce qui améliore nettement notre taux de couverture. UN MARCHÉ FRANÇAIS QUI RETROUVE UNE BELLE DYNAMIQUE EN FIN D'ANNÉE L'année 2013 avait été difficile (- 4 %) et le 1 er tendance (- 5 % par rapport au 1 er semestre 2013). semestre amplifiait même cette L'amélioration enregistrée au 2 ème semestre pour les ventes de montres et de bijoux est d'autant plus remarquable : + 3 % par rapport à la même période de Elle permet finalement d'effacer le recul par rapport à 2013 avec un marché de l'horlogerie-bijouterie pratiquement à l'équilibre en ( sur l'ensemble de l'année). Cette amélioration ne profite pas à toutes les catégories de produits. Si les bijoux en or 750 consolident leur première place en valeur portés par le succès des bijoux à plus de s (+ 4 %) et des bijoux avec diamant et pierres précieuses (+ 4 %) ceux en or 375 ont vu leur envolée stoppée. Après 4 ans de progression qui leur ont permis de conquérir la 1 ère place en volume sur le segment des bijoux en or, les ventes de bijoux en or 375 se sont en effet stabilisées sur l'année, avec même un 2 ème semestre plus difficile, à rebours des autres produits du marché. À la faveur du développement tant des ventes de bijoux empierrés (+ 10 %) que des «beads», «charms» et pendentifs (+ 14 %), la part de marché des bijoux en argent s améliore encore. Enfin, le rebond de fin d'année a été particulièrement sensible pour l'horlogerie (+ 6 % pour le mois de décembre ). Cela compense une année globalement difficile. Comme pour la bijouterie, les ventes de montres en sont quasiment à l'équilibre ( par rapport à 2013). Seul le milieu de gamme (montres de 100 à 999 s) enregistre une progression sur l'année (+ 2 %). Le Comité Francéclat est le comité professionnel de développement économique au service des secteurs de l'horlogerie, de la bijouterie, de la joaillerie, de l'orfèvrerie et des arts de la table. Il mène des actions dans les domaines suivants : création, développement technique, études statistiques et économiques, promotion sur le marché français et soutien au développement international. CHIFFRES CLÉS DU SECTEUR HORLOGERIE-BIJOUTERIE-JOAILLERIE // DOSSIER DE PRESSE P.2/14

3 > CHIFFRES CLÉS CHIFFRES CLÉS H O R L O G E R I E - B I J O U T E R I E - J O A I L L E R I E LA PRODUCTION > 2,1 milliards d euros HT de chiffre d affaires Évolution /2013 : + 1 % (Source : Comité Francéclat - INSEE / Estimations) LES EXPORTATIONS ET RÉEXPORTATIONS > 6,4 milliards d euros HT Évolution /2013 : + 17 % (Source : Statistiques des Douanes Françaises - GTIS / Estimations) LES IMPORTATIONS > 6,9 milliards d euros HT Évolution /2013 : + 8 % (Source : Statistiques des Douanes Françaises - GTIS / Estimations) LES VENTES EN FRANCE > 5,1 milliards d euros TTC Évolution /2013 : (Source : Comité Francéclat / Société 5) CHIFFRES CLÉS DU SECTEUR HORLOGERIE-BIJOUTERIE-JOAILLERIE // DOSSIER DE PRESSE P.3/14

4 > PRODUCTION I EXPORTATIONS I IMPORTATIONS LA PRODUCTION (Source : Comité Francéclat - INSEE / Estimations) > 2,1 milliards d euros HT en (estimation) Millions d euros H.T. Bijouterie-joaillerie Horlogerie dont bijoux or Ms dont montres 54 Ms Bijouterie fantaisie La croissance de la production française d horlogerie-bijouterie (+ 1 %) est tirée par l horlogerie (+ 9 %) et la bijouterie-joaillerie en or (+ 3 %). LES EXPORTATIONS ET RÉEXPORTATIONS (Source : Statistiques des Douanes Françaises - GTIS / Estimations) > 6,4 milliards d euros HT en (estimation) Millions d euros H.T Bijouterie-joaillerie Horlogerie Bijouterie fantaisie dont bijoux or Ms dont montres Ms En, nos exportations et réexportations de montres ont été principalement destinées aux pays de l Union Européenne. Nos premiers marchés sont l Italie, le Royaume-Uni et l Allemagne. Pour les bijoux en or, la Suisse reste le premier pays client de la France mais il s agit essentiellement de transit. Elle est suivie du Royaume-Uni et de l Italie. CHIFFRES CLÉS DU SECTEUR HORLOGERIE-BIJOUTERIE-JOAILLERIE // DOSSIER DE PRESSE P.4/14

5 > PRODUCTION I EXPORTATIONS I IMPORTATIONS Répartition des exportations et réexportations en Millions d euros H.T. Montres Horlogerie Composants, horloges 491 Bijouterie-joaillerie Bijoux en or Bijoux en argent, pierres 521 Bijouterie fantaisie 428 LES IMPORTATIONS (Source : Statistiques des Douanes Françaises - GTIS / Estimations) > 6,9 milliards d euros HT en (estimation) Répartition des importations en Millions d euros H.T. Montres Horlogerie Bijouterie-joaillerie Bijoux en or Composants, horloges 297 Bijoux en argent, pierres Bijouterie fantaisie 510 La Suisse reste largement le premier fournisseur de montres de la France en valeur, devant la Chine, premier fournisseur en quantité. La Suisse (transit compris) est également notre principal fournisseur de bijoux en or, précédant le Royaume-Uni et l Italie. Pour l ensemble du secteur horlogerie-bijouterie-joaillerie, le taux de couverture de nos importations par nos exportations, bien qu encore déficitaire, a progressé de sept points en par rapport à CHIFFRES CLÉS DU SECTEUR HORLOGERIE-BIJOUTERIE-JOAILLERIE // DOSSIER DE PRESSE P.5/14

6 > MARCHÉ DE L HORLOGERIE-BIJOUTERIE LE MARCHÉ FRANÇAIS DE L HORLOGERIE-BIJOUTERIE EN (Source : Comité Francéclat / Société 5) > 5,1 milliards d euros en Évolution /2013 : Bijoux en or tous titres : - 2 % dont or 750 : - 3 % dont or 375 : + 1 % Bijoux en argent : + 1 % Montres : Évolution annuelle des ventes en valeur + 5 % + 2 % + 2 % + 3 % % - 2 % % - 4 % Évolution par circuits de distribution /2013 Total horlogerie-bijouterie Bijoutiers-horlogers en ville (y compris les grands magasins) - 2 % Bijoutiers-horlogers en centre commercial - 2 % Bijouteries fantaisie* + 3 % Grandes surfaces - 5 % Autres circuits (vente à distance, artisans, boutiques de prêt-à-porter, DOM...) + 1 % * Y compris les bijoux fantaisie vendus dans les grands magasins CHIFFRES CLÉS DU SECTEUR HORLOGERIE-BIJOUTERIE-JOAILLERIE // DOSSIER DE PRESSE P.6/14

7 > MARCHÉ DE L HORLOGERIE-BIJOUTERIE Répartition des ventes en valeur en Or ,7 % 15,6 % Bijoux en argent (14,2 %) et en plaqué or (1,4 %) 10,4 % 41,7 % Bijoux en or tous titres Bijoux fantaisie Or ,0 % 26,6 % Montres 5,7 % Autres (bracelets de montres, réveils, réparations ) En milliards d euros Bijoux en or tous titres 2,1 dont or 750 : 1,6 dont or 375 : 0,5 Bijoux en argent et en plaqué or 0,8 dont argent : 0,7 Bijoux fantaisie 0,5 Bijouterie 3,4 Montres 1,4 Autres 0,3 HORLOGERIE-BIJOUTERIE 5,1 CHIFFRES CLÉS DU SECTEUR HORLOGERIE-BIJOUTERIE-JOAILLERIE // DOSSIER DE PRESSE P.7/14

8 > MARCHÉ DES BIJOUX LE MARCHÉ FRANÇAIS DES BIJOUX EN > 3,4 milliards d euros en Unités (millions) Valeur (millions s) Prix moyen (en s) Structure des ventes UNITÉS VALEUR ,2 % 6,7 % 6,1 % Bijoux en or ,2 % 46,4 % 45,8 % 6,5 % 8,6 % 8,8 % Bijoux en or ,7 % 15,5 % 15,8 % 29,6 % 30,7 % 31,7 % Bijoux en argent 19,6 % 20,5 % 21,1 % 3,4 % 2,8 % 2,7 % Bijoux en plaqué or 2,2 % 2,1 % 2,0 % 51,3 % 51,2 % 50,7 % Bijoux fantaisie 14,3 % 15,5 % 15,3 % Total Prix moyen des bijoux précieux en Bijoux en or 750 Bijoux en or 375 Bijoux en argent Bijoux en plaqué or 38 s 44 s 104 s 430 s CHIFFRES CLÉS DU SECTEUR HORLOGERIE-BIJOUTERIE-JOAILLERIE // DOSSIER DE PRESSE P.8/14

9 > MARCHÉ DES BIJOUX EN OR TOUS TITRES LE MARCHÉ FRANÇAIS DES BIJOUX EN OR TOUS TITRES EN > 2,1 milliards d euros en Évolution annuelle des ventes en valeur + 2 % 2005 Stable % % - 4 % - 2 % - 2 % Répartition des ventes en valeur en - 7 % - 7 % Bijoux tout or 29,8 % 41,3 % Bijoux tout diamant 28,9 % Bijoux avec autres pierres et perles Structure des ventes en valeur par tranches de prix en 61 % OR % OR % OR 375 0,5 % OR % OR ,5 % OR 750 Moins de 300 u 300 à 999 u Plus de u CHIFFRES CLÉS DU SECTEUR HORLOGERIE-BIJOUTERIE-JOAILLERIE // DOSSIER DE PRESSE P.9/14

10 > MARCHÉ DES BIJOUX EN OR TOUS TITRES Ventes de bijoux en or 750 Unités (millions) 16, , , ,3 12, , , ,8 4,1 3,7 Valeur (millions s) Prix moyen (en s) Ventes de bijoux en or Unités (millions) Valeur (millions s) Prix moyen (en s) CHIFFRES CLÉS DU SECTEUR HORLOGERIE-BIJOUTERIE-JOAILLERIE // DOSSIER DE PRESSE P.10/14

11 > MARCHÉ DES BIJOUX EN OR TOUS TITRES Structure des ventes par circuits de distribution UNITÉS VALEUR % 10 % 9 % Bijouteries en ville CA < s 10 % 9 % 7 % 9 % 10 % 12 % Bijouteries en ville CA s 9 % 10 % 10 % 11 % 11 % 12 % Bijouteries en ville CA > s 31 % 31 % 32 % 30 % 33 % 34 % Bijouteries de centre commercial 19 % 19 % 20 % 27 % 24 % 21 % Grandes surfaces 12 % 11 % 10 % 13 % 12 % 12 % Autres (ventes à distance, artisans, ventes directes ) 19 % 20 % 21 % Total Répartition et évolution des ventes en valeur par principales familles de produits Répartition des ventes Évolution / % Bagues - 2 % 21 % Colliers 16 % Boucles d oreilles - 4 % 11 % Bracelets 7 % Pendentifs - 5 % CHIFFRES CLÉS DU SECTEUR HORLOGERIE-BIJOUTERIE-JOAILLERIE // DOSSIER DE PRESSE P.11/14

12 > MARCHÉ DES BIJOUX EN ARGENT LE MARCHÉ FRANÇAIS DES BIJOUX EN ARGENT EN > 0,7 milliard d euros en Évolution des ventes en valeur + 5 % + 8 % + 7 % + 6 % + 5 % + 6 % + 10 % + 1 % Stable + 1 % Répartition et évolution des ventes en valeur Répartition des ventes Évolution / % Bijoux tout argent - 9 % 58 % Bijoux en argent empierré + 10 % Répartition des ventes Évolution / % 23 % 20 % 19 % 14 % Colliers Bracelets Pendentifs* Bagues Boucles d oreilles - 5 % + 1 % - 2 % + 14 % * dont charms et perles en argent à enfiler (beads) CHIFFRES CLÉS DU SECTEUR HORLOGERIE-BIJOUTERIE-JOAILLERIE // DOSSIER DE PRESSE P.12/14

13 > MARCHÉ DES MONTRES LE MARCHÉ FRANÇAIS DES MONTRES EN > 1,4 milliard d euros en 12,8 12,8 13,4 13,3 12,7 13,0 14,0 14, ,0 12,8 Unités (millions) Valeur (millions s) Prix moyen (en s) Évolution annuelle des ventes en valeur + 11 % + 11 % + 9 % + 2 % + 1 % + 6 % + 4 % % % Évolution des ventes en valeur par tranches de prix 2012/ /2012 /2013 Plus de s + 17 % Stable - 3 % à s - 16 % + 1 % Stable 300 à 999 s + 3 % - 5 % + 2 % 100 à 299 s + 7 % + 2 % 50 à 99 s + 3 % - 7 % - 4 % moins de 50 s - 6 % - 10 % - 3 % CHIFFRES CLÉS DU SECTEUR HORLOGERIE-BIJOUTERIE-JOAILLERIE // DOSSIER DE PRESSE P.13/14

14 > MARCHÉ DES MONTRES Structure des ventes par tranches de prix UNITÉS VALEUR ,5 % 0,5 % 0,5 % Plus de s 29,0 % 29,9 % 29,3 % 0,5 % 0,5 % 0,5 % De à s 8,8 % 9,2 % 9,3 % 2,0 % 2,0 % 2,1 % De 300 à 999 s 9,7 % 9,5 % 9,8 % 14,4 % 15,2 % 15,6 % De 100 à 299 s 22,2 % 22,7 % 23,5 % 23,2 % 23,6 % 22,8 % De 50 à 99 s 17,1 % 16,5 % 16,0 % 59,4 % 58,2 % 58,5 % Moins de 50 s 13,2 % 12,2 % 12,1 % Total Répartition et prix moyen des ventes par circuits de distribution en en % de la valeur Prix moyen 7,1 % 9,4 % 42,7 % 22,6 % 4,0 % 14,2 % Bijouteries en ville CA < s Bijouteries en ville CA s Bijouteries en ville CA > s Bijouteries de centre commercial Grandes surfaces Autres (ventes à distance, prêt-à-porter, bureaux de tabac, marchés ) 62 s 133 s 459 s 114 s 22 s 49 s Reproduction interdite à des fins commerciales sauf accord exprès du Comité Francéclat. Pour toute utilisation des chiffres publiés dans ce dossier, la source «Comité Francéclat» doit être citée. CHIFFRES CLÉS DU SECTEUR HORLOGERIE-BIJOUTERIE-JOAILLERIE // DOSSIER DE PRESSE P.14/14

CHIFFRES CLÉS H O R L O G E R I E - B I J O U T E R I E - J O A I L L E R I E F É V R I E R 2 0 1 4

CHIFFRES CLÉS H O R L O G E R I E - B I J O U T E R I E - J O A I L L E R I E F É V R I E R 2 0 1 4 CHIFFRES CLÉS H O R L O G E R I E - B I J O U T E R I E - J O A I L L E R I E DOSSIER DE PRESSE F É V R I E R 2 0 1 4 Reproduction interdite à des fins commerciales sauf accord exprès du Comité Francéclat.

Plus en détail

Les ventes d horlogerie-bijouterie en France en 2014

Les ventes d horlogerie-bijouterie en France en 2014 Ecostat Numéro 142 - Février 2015 Les ventes d horlogerie-bijouterie en France en 2014 5,08 milliards d euros TTC en 2014 (- 1 % par rapport à 2013) Source : Société 5 A noter que le chiffre d affaires

Plus en détail

Union française de la Bijouterie, Joaillerie, Orfèvrerie des Pierres et des Perles

Union française de la Bijouterie, Joaillerie, Orfèvrerie des Pierres et des Perles Union française de la Bijouterie, Joaillerie, Orfèvrerie des Pierres et des Perles Etude Panel5 pour le Comité Francéclat Paris le 16 décembre 2013 Société 5 5, Avenue de Fouilleuse 92210 SAINT-CLOUD Tel

Plus en détail

Club Saint Eloi. étude Panel 5 Comité Francéclat

Club Saint Eloi. étude Panel 5 Comité Francéclat Club Saint Eloi étude Panel 5 Comité Francéclat Paris le 26 mars 2013 panel5@club-internet.fr Etude Etude Comité Panel5 Francéclat RAPPEL : LA DEMANDE POUR DES MARQUES Comme nous l'avions présenté lors

Plus en détail

-2-5-5-3-5-4-4-3-4. Mai 2013/Mai 2012: +7% (Mai 2013/Mai 2011: -10%)

-2-5-5-3-5-4-4-3-4. Mai 2013/Mai 2012: +7% (Mai 2013/Mai 2011: -10%) Baromètre Comité Francéclat/Société 5-GfK Chiffre d'affaires tous produits bijouterie-horlogerie % Évolution mensuelle à un an d'intervalle* +7 +2 +2 -Juin i Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS CONTACTS PRESSE. Comité Francéclat Contact : Yves Mahé Tél :

CHIFFRES CLÉS CONTACTS PRESSE. Comité Francéclat Contact : Yves Mahé Tél : CHIFFRES CLÉS H O R L O G E R I E - B I J O U T E R I E - J O A I L L E R I E DOSSIER DE PRESSE F É V R I E R 2 0 1 6 CONTACTS PRESSE Comité Francéclat Contact : Yves Mahé Tél : 01 53 77 29 00 E-mail :

Plus en détail

Comité Francéclat - Société 5 GfK. Montres et bijoux précieux Synthèse des ventes France 2009

Comité Francéclat - Société 5 GfK. Montres et bijoux précieux Synthèse des ventes France 2009 Comité Francéclat - Société 5 GfK Montres et bijoux précieux Synthèse des ventes France 2009 Paris le 9 février 2010 Etude Comité Francéclat Toute publication ou diffusion de résultats extraits de cette

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS H O R L O G E R I E - B I J O U T E R I E - J O A I L L E R I E F É V R I E R

CHIFFRES CLÉS H O R L O G E R I E - B I J O U T E R I E - J O A I L L E R I E F É V R I E R CHIFFRES CLÉS H O R L O G E R I E - B I J O U T E R I E - J O A I L L E R I E DOSSIER DE PRESSE F É V R I E R 2 0 1 3 Reproduction interdite à des fins commerciales sauf accord exprès du Comité Francéclat.

Plus en détail

% Évolution mensuelle à un an d'intervalle* +21 +7 +6 = -1-2 -1-2 -1

% Évolution mensuelle à un an d'intervalle* +21 +7 +6 = -1-2 -1-2 -1 Baromètre Comité Francéclat/Société 5-GfK Chiffre d'affaires tous produits bijouterie-horlogerie % Évolution mensuelle à un an d'intervalle* +21 +7 +6-7 -7 note importante : les évolutions -Juin Juillet

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

+3 +1. Avril 2012/2011: -2% (rappel Avril 2011/2010: +3%)

+3 +1. Avril 2012/2011: -2% (rappel Avril 2011/2010: +3%) Baromètre Comité Francéclat/Société 5-GfK Chiffre d'affaires tous produits bijouterie-horlogerie % Évolution mensuelle à un an d'intervalle* +1 +4 +6 +3 +4 Juillet +3 +1 Novembre +4 = 20-1 Mai Juin Août

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

H O R L O G E R I E - B I J O U T E R I E - J O A I L L E R I E DOSSIER DE PRESSE F É V R I E R COMITÉ FRANCÉCLAT

H O R L O G E R I E - B I J O U T E R I E - J O A I L L E R I E DOSSIER DE PRESSE F É V R I E R COMITÉ FRANCÉCLAT COMITÉ FRANCÉCLAT 2009 CHIFFRES CLÉS H O R L O G E R I E - B I J O U T E R I E - J O A I L L E R I E DOSSIER DE PRESSE F É V R I E R 2 0 1 0 COMITÉ FRANCÉCLAT COMITÉ PROFESSIONNEL DE DÉVELOPPEMENT DE L

Plus en détail

Le marché européen des ballons de sports (équitables et durables)

Le marché européen des ballons de sports (équitables et durables) Le marché européen des ballons de sports (équitables et durables) Résumé en français INTRODUCTION L étude du Trade for Development Centre décrit le marché des ballons de sport dans l Union européenne (UE),

Plus en détail

COMITÉ FRANCÉCLAT H O R L O G E R I E - B I J O U T E R I E - J O A I L L E R I E DOSSIER DE PRESSE F É V R I E R

COMITÉ FRANCÉCLAT H O R L O G E R I E - B I J O U T E R I E - J O A I L L E R I E DOSSIER DE PRESSE F É V R I E R COMITÉ FRANCÉCLAT 2011 CHIFFRES CLÉS H O R L O G E R I E - B I J O U T E R I E - J O A I L L E R I E DOSSIER DE PRESSE F É V R I E R 2 0 1 2 COMITÉ FRANCÉCLAT COMITÉ PROFESSIONNEL DE DÉVELOPPEMENT DE L

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS E DITION. vente à distance e-commerce

CHIFFRES CLÉS E DITION. vente à distance e-commerce CHIFFRES CLÉS E DITION 20 04 vente à distance e-commerce > ESTIMATION TAILLE DU MARCHÉ n Chiffre d affaires vente à distance Estimation du chiffre d affaires total vente à distance (dont e-commerce) En

Plus en détail

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 COMMUNIQUE DE PRESSE - DIFFUSION IMMEDIATE Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 Chiffre d affaires 2010 : 540 m - Réduction de l'activité en immobilier d'entreprise Hausse du carnet de

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

FÊTES DE FIN D ANNÉE

FÊTES DE FIN D ANNÉE Résultats d études FÊTES DE FIN D ANNÉE N O V 2012 S A P I N S D E N O Ë L & A U T R E S V É G É T A U X D O R N E M E N T CONTEXTE MORAL DES FRANÇAIS & BUDGET NOËL CONTEXTE Un contexte encore difficile

Plus en détail

Année 2013. Baisse des échanges en 2013, après un fort ralentissement l année précédente

Année 2013. Baisse des échanges en 2013, après un fort ralentissement l année précédente http://lekiosque.finances.gouv.fr Année 2013 Les échanges, qui avaient nettement ralenti en 2012, se replient en 2013. Le recul des exportations (-1,3 %, après +3,1 %) est marqué pour certains biens intermédiaires,

Plus en détail

GROUPE BIC Communiqué de presse

GROUPE BIC Communiqué de presse GROUPE BIC Communiqué de presse Résultats du Groupe BIC 3 ème trimestre et 9 premiers mois 2007 Le chiffre d affaires des 9 premiers mois est en augmentation de 3,7% à données comparables à 1 094,9 millions

Plus en détail

Presse Maison JUIN 2012

Presse Maison JUIN 2012 & La décoration est toujours en vogue en France et garantit la croissance du marché des GSS de bricolage. Presse Maison JUIN 2012 Le panorama du segment page 2 Les chiffres clés page 10 Les évolutions

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 DIRECTION DE L'EXPANSION ECONOMIQUE DIVISION DES STATISTIQUES ET DES ETUDES ECONOMIQUES SOMMAIRE Pages PREAMBULE 1 CHAPITRE n 1 - LES RESULTATS ANNUELS 3

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014 TABLEAU DE BORD ASF L activité des établissements spécialisés en 2014 Février 2015 Le financement des investissements des entreprises et des professionnels Le financement des investissements d équipement

Plus en détail

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Ivry, le 17 février 2016 Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Stabilité du chiffre d affaires consolidé en 2015 Poursuite de la croissance

Plus en détail

BIVB. Le BIVB et les ventes de Bourgogne

BIVB. Le BIVB et les ventes de Bourgogne BIVB Le BIVB et les ventes de Bourgogne Eléments clés de la Bourgogne viticole BIVB/ PôleMarchés et Développement Le système Bourguignon : l exceptionnelle diversité 5 grands terroirs Chablis - Auxerrois

Plus en détail

Les chiffres clefs du livre et de l édition

Les chiffres clefs du livre et de l édition Les chiffres clefs du livre et de l édition Livre Paris / Forum Pro Le 17 mars 2016 L écosystème du livre Un secteur majeur au sein des industries culturelles L édition de livres: 1 er producteur de contenus

Plus en détail

États-Unis : la reprise est amorcée, après une année 2009 difficile Novembre 2011

États-Unis : la reprise est amorcée, après une année 2009 difficile Novembre 2011 Communiqué États-Unis : la reprise est amorcée, après une année 2009 difficile Novembre 2011 Chiffres clés de la en 2009 Exportations : 10,15 millions de bouteilles (soit 846 milliers de caisses) pour

Plus en détail

Légère reprise sur le premier trimestre: de premiers signes encourageants. Effectifs IAA

Légère reprise sur le premier trimestre: de premiers signes encourageants. Effectifs IAA Note de Conjoncture N 66 Page 1 Légère reprise sur le premier trimestre: de premiers signes encourageants Effectifs IAA 540 000 530 000 520 000 510 000 500 000 490 000 480 000 Source : Acoss, calculs ANIA

Plus en détail

Synthèse de la première étude structurelle sur le marché des Arts de la Table en France

Synthèse de la première étude structurelle sur le marché des Arts de la Table en France Institut d Informations et de Conjoncture Professionnelles Synthèse de la première étude structurelle sur le marché des Arts de la Table en France Contacts presse : Samantha Guanine / Isabelle Lebaupain

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

Medef Pour la réforme du financement de la protection sociale

Medef Pour la réforme du financement de la protection sociale Medef Pour la réforme du financement de la protection sociale Conférence de presse 15 novembre 2011 1 Une compétitivité française qui se dégrade 2 La France a perdu des parts de marché depuis 2000 Part

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 214 Accelerating success. perspectives Entre prudence et opportunisme > Après un premier semestre actif, la demande placée de bureaux a

Plus en détail

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents Compétitivité de l industrie manufacturière Faits marquants en 28-29 - La crise accentue les pertes de parts de marché des pays développés face aux pays émergents - La «compétitivité-coût» de l industrie

Plus en détail

137, rue de l Université 75007 PARIS

137, rue de l Université 75007 PARIS 82, bd des Batignolles - 75017 Paris - FRANCE FEBEA FEB_07_1394_Logo_pant 14/12/2007 Tél. : +33 (0)1 53 42 35 35 / Fax : +33 (0)1 42 94 06 78 Web : www.carrenoir.com ÉQUIVALENCE PANTONES PANTONE Warm Gray

Plus en détail

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr En 2008, la baisse du nombre d exportateurs engagée depuis 2003 s accentue (-3,1 %), quelle que soit

Plus en détail

TURQUIE. Les relations commerciales de la Belgique avec la Turquie

TURQUIE. Les relations commerciales de la Belgique avec la Turquie TURQUIE Les relations commerciales de la Belgique avec la Turquie Source : Ambassade de Turquie en Belgique Les relations commerciales de la Belgique avec la Turquie 4 Table des matières 1 Quelques indicateurs

Plus en détail

Résultat du commerce extérieur

Résultat du commerce extérieur Publication Statistique P 0104 Résultat du commerce extérieur Octobre 2012 Prochaine publication Novembre 2012 06 Décembre 2012 Date prévue de parution Pour plus de détails, contacter l unité information

Plus en détail

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE PIB Consommation des ménages 102 début 2008 = 100 104 101 102 100 100 99 99 08 09 10 11 12 13 14 98 105 Investissements des entreprises

Plus en détail

Consommation alimentaire de produits biologiques : Où en est-on?

Consommation alimentaire de produits biologiques : Où en est-on? Consommation alimentaire de produits biologiques : Juillet 2015 Où en est-on? En 2015, 88 % des Français ont consommé un produit bio (contre 75 % en 2013). 62 % déclarent en consommer au moins une fois

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Mars 7 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 98 Paris La Défense cedex - Tél. 47 7 6 6 - Fax 47 7 6 8 Coe-Rexecode - 9 avenue

Plus en détail

Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs

Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs Rencontre Moyen Terme 2014/2018 Grégori Colin Economiste LA BALANCE COMMERCIALE (incluant les services marchands) Les flux

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Sauf mention contraire, les données «France» concernent la France métropolitaine et les Départements d outre-mer hors Mayotte. Les sites internet www.insee.fr et http://epp.eurostat.ec.europa.eu

Plus en détail

La consommation des produits biologiques

La consommation des produits biologiques La Bio en France La consommation des produits biologiques Un marché de l ordre de 4 milliards d euros avec : 3,75 milliards d euros d achats de produits bio pour la consommation à domicile en 2011 158

Plus en détail

AGGLOMÉRATION LYONNAISE

AGGLOMÉRATION LYONNAISE AGGLOMÉRATION LYONNAISE BILAN 215 MARCHÉ DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE SOMMAIRE AGGLOMÉRATION LYONNAISE Chiffres-clés et tendances p. 3 La demande placée de bureaux p. 4 L offre de bureaux p. 5 Les valeurs

Plus en détail

Premier semestre 2015

Premier semestre 2015 http://lekiosque.finances.gouv.fr Amélioration du déficit liée à l'allègement de la facture énergétique Premier semestre 2015 Au premier semestre 2015, la reprise des exportations se confirme (+3,4 %,

Plus en détail

Résultats non audités et non arrêtés par le Conseil d'administration

Résultats non audités et non arrêtés par le Conseil d'administration 14/12/2006 Kaufman & Broad : Résultats annuels 2006 Résultats non audités et non arrêtés par le Conseil d'administration Résultats 2006 supérieurs aux prévisions o Chiffre d affaires : +22% o Marge brute

Plus en détail

Presse Football MARS 2013

Presse Football MARS 2013 & Les chiffres de la presse «Football» ne cessent de diminuer, tout comme l affluence des stades de Ligue 1. Presse Football MARS 2013 Le panorama du panel page 2 Les chiffres clés page 6 Les évolutions

Plus en détail

Rapport de Gestion Exposé Sommaire. Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires. SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004

Rapport de Gestion Exposé Sommaire. Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires. SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004 Rapport de Gestion Exposé Sommaire Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004 SOCIÉTÉ BIC 14, rue Jeanne d Asnières 92116 Clichy Cedex, France

Plus en détail

Comment les entreprises françaises ont-elles conquis le monde?

Comment les entreprises françaises ont-elles conquis le monde? Comment les entreprises françaises ont-elles conquis le monde? Vision d un voyage en Pologne : à Varsovie, au cœur de la capitale, en haut d un immeuble, un immense panneau publicitaire, le seul dans ce

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL La Ministre Conseillère pour les Affaires Economiques Berlin, le 31 octobre 2014 Dossier suivi par Lucie Petit Relu par Nicolas Studer NOTE

Plus en détail

Des échanges commerciaux encore modestes, mais dont les perspectives apparaissent particulièrement prometteuses à moyen terme

Des échanges commerciaux encore modestes, mais dont les perspectives apparaissent particulièrement prometteuses à moyen terme Les échanges commerciaux francomozambicains en 2013 Résumé En 2013, les échanges de biens entre la France et le Mozambique se sont élevés à 121,2 M EUR, soit une baisse de -17,8 % sur l année. La forte

Plus en détail

Balance suisse des paiements et position extérieure: premier trimestre 2015. Aperçu de la balance des paiements et de la position extérieure

Balance suisse des paiements et position extérieure: premier trimestre 2015. Aperçu de la balance des paiements et de la position extérieure Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 22 juin 2015 Balance suisse des paiements et position extérieure: premier trimestre 2015 Aperçu de

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 1 au 14 mars 214 n 153 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en janvier 214 : +,7% sur un mois, +,4% en moyenne mobile sur trois mois 2. Balance commerciale en janvier 214

Plus en détail

RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE. En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création

RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE. En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 18 mars 2009 RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création 2010 : mise en marché d activités

Plus en détail

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2015

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2015 Communiqué de presse Paris, le 8 juillet 2015 RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2015 Nouvelle progression des réservations en valeur : +23,6% au 2015 après +32,1% sur l ensemble de 2014 Confirmation du caractère

Plus en détail

OBSERVATOIRE MONDIAL DES VINS ROSÉS

OBSERVATOIRE MONDIAL DES VINS ROSÉS > Les synthèses de FranceAgriMer Avril 2015 numéro VINS / 27 OBSERVATOIRE MONDIAL DES VINS ROSÉS 12 rue Henri Rol-Tanguy / TSA 20002 / 93555 Montreuil cedex Tél. : +33 1 73 30 30 00 / Fax : +33 1 73 30

Plus en détail

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes CENTRE ETUDES & PROSPECTIVE DU GROUPE ALPHA Fiches pays Économies développées - Europe Zone euro... 2 Allemagne... 5 France... 8

Plus en détail

*** Confirmation de l objectif 2009 de résultat avant impôt entre 400 et 450 millions d euros

*** Confirmation de l objectif 2009 de résultat avant impôt entre 400 et 450 millions d euros Communiqué de presse Paris, le 19 janvier 2010 Chiffre d affaires 2009 : -7,9% en données comparables Dans un environnement économique encore sévèrement touché par la crise, Chiffre d affaires des Services

Plus en détail

COMMERCE AUTOMOBILE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

COMMERCE AUTOMOBILE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 COMMERCE AUTOMOBILE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE AUTOMOBILE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE AUTOMOBILE... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE AUTOMOBILE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE AUTOMOBILE...

Plus en détail

Mayinlay Jewellery Holdings (Hong Kong) Co., Ltd

Mayinlay Jewellery Holdings (Hong Kong) Co., Ltd Mayinlay Jewellery Holdings (Hong Kong) Co., Ltd Agenda I. Le marché II. La société Mayinlay III. Les perspectives de développement IV. Les données financières V. Conclusion 2 1. LE MARCHÉ 3 La très forte

Plus en détail

TRAVAUX DE PLOMBERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

TRAVAUX DE PLOMBERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 4 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 6 LES POINTS DE VIGILEANCE DES TRAVAUX DE PLOMBERIE...

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

LE GUIDE DE L HORLOGERIE

LE GUIDE DE L HORLOGERIE La Régie de l Horlogerie t +41 22 307 13 60 f +41 22 307 13 65 regie@pole-horlogerie.com une activité de la société de l Horlogerie Group sa No CH-660-5395008-3 100 000 EX. CHINOIS > SUISSE - FRANCE ALLEMAGNE

Plus en détail

Année 2015. Reprise marquée des exportations en 2015. Net redressement des ventes vers les pays tiers. http://lekiosque.finances.gouv.

Année 2015. Reprise marquée des exportations en 2015. Net redressement des ventes vers les pays tiers. http://lekiosque.finances.gouv. http://lekiosque.finances.gouv.fr Année 2015 En 2015, les exportations, qui bénéficient du raffermissement de la demande mondiale et de gains de compétitivité liés à la dépréciation de l euro, progressent

Plus en détail

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Denis Ferrand Directeur Général de Coe-Rexecode 26 Novembre 2015 Agenda 1 3 faits marquants du paysage économique mondial pour l industrie 2 L activité

Plus en détail

Bilan de l activité touristique 2015. Résultats du 1 er semestre et de l été

Bilan de l activité touristique 2015. Résultats du 1 er semestre et de l été Bilan de l activité touristique 2015 Résultats du 1 er semestre et de l été Analyse de la conjoncture économique Contexte international En raison d un ralentissement de l activité au cours du 1 er trimestre

Plus en détail

Résultats du premier semestre 2009. Résistance des ventes Résultat net impacté par des charges non courantes La transformation est en cours

Résultats du premier semestre 2009. Résistance des ventes Résultat net impacté par des charges non courantes La transformation est en cours Résultats du premier semestre 2009 Résistance des ventes Résultat net impacté par des charges non courantes La transformation est en cours Bonne résistance des ventes au S1, des résultats impactés par

Plus en détail

Campagne de pomme de terre 2009/2010 : production française en hausse et commerce extérieur plutôt favorable

Campagne de pomme de terre 2009/2010 : production française en hausse et commerce extérieur plutôt favorable Agreste Synthèses Grandes cultures Pomme de terre Juin 211 n 211/148 Pomme de terre - Juin 211 Grandes cultures Synthèses n 211/148 Campagne 29/21 : production française en hausse et commerce extérieur

Plus en détail

de travail n 44 La compétitivité française en 2013 Les parts de marché à l exportation de l économie française sont stables depuis 2011

de travail n 44 La compétitivité française en 2013 Les parts de marché à l exportation de l économie française sont stables depuis 2011 Document de travail n 44 La compétitivité française en 013 Les parts de marché à l exportation de l économie française sont stables depuis 011 La qualité des produits français est reconnue mais leurs prix

Plus en détail

PRÉVISIONS. Performances hôtelières 2014/2015 EDITION 2014

PRÉVISIONS. Performances hôtelières 2014/2015 EDITION 2014 EDITION 2014 Performances hôtelières 2014/2015 PRÉVISIONS 50, rue Dombasle 75015 Paris T. : +33 (0)1 56 56 87 87 F. : +33 (0)1 56 56 87 88 hcs@mkg-hospitality.com www.mkg-hospitality.com SOMMAIRE 1. Caractéristiques

Plus en détail

Confirmation du dynamisme commercial et renforcement de l assise financière

Confirmation du dynamisme commercial et renforcement de l assise financière Le Groupe Crédit Mutuel Centre Est Europe Sud-Est Ile-de-France Savoie-Mont Blanc et CIC en 2007 Confirmation du dynamisme commercial et renforcement de l assise financière Résultat net : 2 161 millions

Plus en détail

1 er trimestre 2016 : un démarrage dynamique et maitrisé

1 er trimestre 2016 : un démarrage dynamique et maitrisé COMMUNIQUE DE PRESSE Mardi 31 mai 2016 1 er trimestre 2016 : un démarrage dynamique et maitrisé 2015 a été une année record pour la SCPI (société civile de placement immobilier), et 2016 poursuit sur cette

Plus en détail

AGENDA > 19 avril 2011 : Comité Bois & plants

AGENDA > 19 avril 2011 : Comité Bois & plants numéro 21 / 7 avril 211 / OCM promotion pays tiers Nouvel appel à propositions Les membres du Conseil spécialisé de la filière viticole ont donné un avis favorable, le 23 mars dernier, sur un projet de

Plus en détail

Importations parallèles ou épuisements des droits, lutte contre la contrefaçon

Importations parallèles ou épuisements des droits, lutte contre la contrefaçon SÉMINAIRE INPI-OEB SUR LA PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE Importations parallèles ou épuisements des droits, lutte contre la contrefaçon Paul Senghor, Senior Consultant Technical Assistance and Capacity Building

Plus en détail

PROGRESSION DE + 8,9 % DU RESULTAT OPERATIONNEL COURANT DES SOCIETES INTEGREES (RESOP) DE LAGARDERE SCA A 896 M

PROGRESSION DE + 8,9 % DU RESULTAT OPERATIONNEL COURANT DES SOCIETES INTEGREES (RESOP) DE LAGARDERE SCA A 896 M PROGRESSION DE + 8,9 % DU RESULTAT OPERATIONNEL COURANT DES SOCIETES INTEGREES (RESOP) DE SCA A 896 M PROGRESSION DE + 7,1 % DU RESOP DE MEDIA PROGRESSION DE + 10,3 % DU RESOP CIBLE DE MEDIA (HORS STOCK-OPTIONS,

Plus en détail

Chiffre du mois. La population des ingénieurs diplômés : chiffres-clés. N 59 Octobre 2015. Introduction

Chiffre du mois. La population des ingénieurs diplômés : chiffres-clés. N 59 Octobre 2015. Introduction N 59 Octobre 2015 Chiffre du mois La population des ingénieurs diplômés : chiffres-clés Introduction La 26 e édition de l enquête nationale sur les ingénieurs publiée en juin dernier par Ingénieurs et

Plus en détail

Croissance soutenue du chiffre d affaires au 1 er trimestre 2011

Croissance soutenue du chiffre d affaires au 1 er trimestre 2011 Communiqué de presse Information trimestrielle Paris, le 20 avril 2011 Croissance soutenue du chiffre d affaires au 1 er trimestre 2011 Progression de +5,8% du chiffre d affaires en données publiées et

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

La Fnac accélère sa transformation Forte progression des résultats en 2014

La Fnac accélère sa transformation Forte progression des résultats en 2014 Ivry, le 27 février 2015 La Fnac accélère sa transformation Forte progression des résultats en 2014 Accélération de la dynamique des ventes en 2014 Chiffre d affaires consolidé en croissance de +0,9% au

Plus en détail

www.tourisme-essonne.com Les chiffres tourisme Essonne année 2011

www.tourisme-essonne.com Les chiffres tourisme Essonne année 2011 www.tourisme-essonne.com Les chiffres du tourisme Essonne en année 211 Les chiffres clés de l année 211 2 318 743 nuitées en Essonne Capacité d accueil : 13 hôtels, 94 hébergements Gîtes de France (meublés

Plus en détail

Points. forts DES ÉCHANGES ATONES ET UN DÉFICIT COMMERCIAL QUI SE RENFORCE BILAN. De la Polynésie française COMMERCE EXTÉRIEUR 2013,

Points. forts DES ÉCHANGES ATONES ET UN DÉFICIT COMMERCIAL QUI SE RENFORCE BILAN. De la Polynésie française COMMERCE EXTÉRIEUR 2013, Points 7 forts BILAN 213 INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE 213, DES ÉCHANGES ATONES ET UN DÉFICIT COMMERCIAL QUI SE RENFORCE La balance commerciale de la Polynésie française continue

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

Etude Poulpeo - Ipsos Public Affairs sur les comportements de consommateurs dans 11 pays

Etude Poulpeo - Ipsos Public Affairs sur les comportements de consommateurs dans 11 pays Etude Poulpeo - Ipsos Public Affairs sur les comportements de consommateurs dans 11 pays LES FRANÇAIS PARMI LES MOINS MOTIVES PAR L ACHAT EN LIGNE [1] Une étude menée dans 11 pays revèle que les internautes

Plus en détail

Décision n 10-DCC-127 du 23 septembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Comtrade par le groupe DCC

Décision n 10-DCC-127 du 23 septembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Comtrade par le groupe DCC RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 10-DCC-127 du 23 septembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Comtrade par le groupe DCC L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de notification

Plus en détail

Conférence CDOS 87 / Association des Maires 87 Données de cadrage sur la dimension économique du sport

Conférence CDOS 87 / Association des Maires 87 Données de cadrage sur la dimension économique du sport Conférence CDOS 87 / Association des Maires 87 Données de cadrage sur la dimension économique du sport Didier PRIMAULT Le 9 octobre 2015 PLAN/SOMMAIRE Le financement du Sport Deux illustrations particulières

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. GROUPE DANONE : Résultats estimés du 1 er semestre 2004

COMMUNIQUE DE PRESSE. GROUPE DANONE : Résultats estimés du 1 er semestre 2004 COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 22 juillet 2004 GROUPE DANONE : Résultats estimés du 1 er semestre 2004 Croissance comparable des ventes de +8,8% Amélioration de la marge opérationnelle de 11,9% à 12,3%

Plus en détail

Présentation des résultats semestriels 2007

Présentation des résultats semestriels 2007 Présentation des résultats semestriels 2007 Faits marquants du premier semestre 2007 Henri de CASTRIES Président du Directoire Les résultats d AXA du 1 er semestre 2007 sont parfaitement en ligne avec

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

L année a incontestablement été marquée par l impact de

L année a incontestablement été marquée par l impact de Une année marquée par l'impact de Lille 2004 L année a incontestablement été marquée par l impact de «Lille 2004 - Capitale européenne de la culture». Cet évènement a eu des répercussions très importantes

Plus en détail

II. Les délais de paiement

II. Les délais de paiement -17- II. Les délais de paiement 1/ La négociation des délais de paiement Une bonne maîtrise du délai client impose une bonne compréhension du délai réel de crédit qui est accordé au client. Une condition

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 22 juin 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX FONDS D INVESTISSEMENT DE LA ZONE EURO - AVRIL 2015 En avril 2015, l encours de parts émises par les fonds

Plus en détail

Total Passif 316,0 310,6

Total Passif 316,0 310,6 Acanthe Développement RESULTATS ANNUELS 2014 Faits Marquants Paris, le 24 Avril 2015 Patrimoine Immobilier 295 Millions d euros Résultat net consolidé (part du groupe) 1.533 K ANR 1,2882 / action Cours

Plus en détail

Eclairage sur les enjeux des négociations salariales dans le secteur du transport routier de marchandises

Eclairage sur les enjeux des négociations salariales dans le secteur du transport routier de marchandises Publication Asterès 29 janvier 15 Eclairage sur les enjeux des négociations salariales dans le secteur du transport routier de marchandises Description de la note : Au premier semestre 13, le cabinet d

Plus en détail

Du vendredi 4 au lundi 7 septembre 2015 Paris Porte de Versailles I Pavillon 5

Du vendredi 4 au lundi 7 septembre 2015 Paris Porte de Versailles I Pavillon 5 Du vendredi 4 au lundi 7 septembre 2015 Paris Porte de Versailles I Pavillon 5 Communiqué Bilan Enguerran Ouvray / Bijorhca Paris Bijorhca Paris affiche une hausse de +21% de son visitorat et conforte

Plus en détail

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques Economie et Marchés : Bilan 2010 et Perspectives 2011 Paris, le 27 décembre 2010 ECONOMIE Tendances 2010 : poursuite de la reprise dans les pays développés, signes de surchauffe dans certains pays émergents

Plus en détail

Campagne 2013-14 Bilan du commerce extérieur

Campagne 2013-14 Bilan du commerce extérieur Campagne 2013-14 Bilan du commerce extérieur Source : Douanes françaises Commerce extérieur français des pommes de terre de conservation Une campagne dans la moyenne 1,76 million de pommes de terre françaises

Plus en détail

DÉCLARATION INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION POUR LA

DÉCLARATION INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION POUR LA DÉCLARATION INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION POUR LA PÉRIODE SE CLÔTURANT LE 30 SEPTEMBRE 2011 Compte tenu de la cession d Avis Europe, qui a pris effet le 3 octobre 2011, ce communiqué ne concerne que les

Plus en détail

SUR LA SITUATION ECONOMIQUE

SUR LA SITUATION ECONOMIQUE Conférence de presse du 22 juillet 2010 SUR LA SITUATION ECONOMIQUE En vue de faire le point sur la conjoncture de l année 2010 et les tendances de 2011. Avant-propos Comme chacun sait, après plusieurs

Plus en détail

DG Trésor Septembre 2015

DG Trésor Septembre 2015 Les échanges commerciaux entre la France et le Portugal au premier semestre 2015 (balance des biens) DG Trésor Septembre 2015 Le déficit commercial de la France avec le Portugal a poursuivi sa décrue au

Plus en détail