Mur des préjugés. Idée reçue Réalité Argumentation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mur des préjugés. Idée reçue Réalité Argumentation"

Transcription

1 Mur des préjugés Idée reçue Réalité Argumentation 1 Une idée reçue très courante consiste à croire que les gens souffrent de la faim seulement en situation de famine ; or derrière le mot faim se cache beaucoup de cas et de réalité : Faim = Famine FAIM = Famine, sousnutrition, insécurité alimentaire, manque d accès à l eau potable, santé, pratiques de soins inadéquates La malnutrition chronique qui est une maladie persistant sur le long terme engendrant des carences nutritionnelles et provoquant des retards de croissance. La malnutrition aigüe sévère se produit sur un court laps de temps et est la conséquence de pratiques d alimentation inadéquates. On parle de sécurité alimentaire lorsque les populations ont, à tout moment, un accès physique et économique à une nourriture suffisante, saine et nutritive leur permettant de mener une vie saine et active. La famine, est la situation la plus critique. Elle se définie par l absence ou l inaccessibilité généralisée des denrées alimentaires qui menace des populations entières. La famine s emploie pour qualifier des situations de privation intense d aliments. C est un phénomène qui a quasiment disparu aujourd hui, notamment grâce aux systèmes d alerte préventifs mis en place dans de nombreux pays et à l action des ONG, organisations internationales et humanitaires, qui sont chaque jour plus réactives et efficace en situation d urgences. 1 C est en Afrique qu il y a le plus de personnes qui souffrent de sous-nutrition C est en Asie qu il y a le plus de personnes qui souffrent de sousnutrition En chiffre absolu, c est en Asie qu il y a le plus de personnes qui souffrent de sousnutrition : 563 millions soit 13,9% de la population d Asie-Pacifique, contre 239 millions de personnes touchées en Afrique.

2 3 Les principales causes de la faim sont les catastrophes naturelles. Les principales causes de la faim sont les conflits et la pauvreté. La pauvreté et les conflits restent les deux causes principales de la Les populations n ont pas assez d argent pour acheter la nourriture ou n ont pas assez de ressources pour en produire. La faim peut être également une arme de guerre pour des gouvernements ou des forces armées (populations volontairement affamées afin que le pouvoir ait accès à l aide internationale ou à la reconnaissance diplomatique). La faim a donc bien souvent des causes humaines. La faim engendre la pauvreté / La pauvreté engendre la faim 4 Les gens sont sous-nutris parce qu ils ne mangent pas assez. Les gens sont sousnutris parce qu ils ne mangent pas assez et/ou équilibré. La sous-nutrition n est pas seulement affaire de quantité mais aussi de qualité. Pour assurer un bon développement il faut avoir une alimentation équilibrée, diversifiée et adaptée à l âge de l enfant. La sous-nutrition peut aussi être liée à la culture et à des maladies. Etre sous-nutri, par exemple, peut être la conséquence de pratiques de soins inadéquates des mères enceintes ou allaitantes, ou bien encore des maladies qui entrainent la perte d appétit. Quant aux maladies hydriques, elles limitent l assimilation des nutriments par l organisme touché (diarrhée, choléra ). 2 5 Il n y a pas assez de nourriture sur Terre pour tout le monde La Terre produit assez de nourriture pour 12 milliards d habitants. Un rapport de la FAO a affirmé que la Terre produit assez de ressources pour 12 milliards d habitants et la population mondiale en 2013 est d un peu plus de 7 milliards. La faim n est donc pas une question de quantité de nourriture disponible au niveau mondial mais résulte d une mauvaise répartition des ressources et d un accès limité à celles-ci. 6 Seuls les pays riches peuvent lutter contre la Tout le monde peut intervenir pour lutter contre la faim : tous les pays, les Tout le monde peut se mobiliser contre la faim - Les gouvernements de tous les pays du Sud et du Nord, - Les organisations internationales : Nations-Unies, Programme Alimentaire Mondiale,

3 citoyens - Des associations comme Action contre la Faim, - La société civile c est-à-dire tout le monde en s informant et en se mobilisant, 7 Il y a suffisamment de ressources sur Terre pour 12 milliard d habitants, le problème étant principalement la répartition inégale de ces ressources. La hausse des prix des ressources causée par des changements climatiques, la spéculation financière, les catastrophes naturelles, les conflits entrainent de graves crises alimentaires. La faim est une fatalité. La faim n est pas une fatalité. Nous avons les moyens de soigner les personnes atteintes de sous-nutrition grâce aux progrès scientifiques qui ont permis de mettre au point des traitements adaptés comme la création de laits thérapeutiques. Ces traitements permettent de soigner un plus grand nombre de personnes grâce par exemple à l apparition de traitements à domicile comme les aliments thérapeutiques prêts à l emploi. Malgré l augmentation de la population, la faim a reculé de six pour cent depuis Elle est passée de 18,6% à 12,5% de la population. Ces chiffres ravivent l espoir d atteindre le premier des Objectifs du Millénaire pour le développement : réduire de moitié le nombre de personnes souffrant de la faim avant personne sur 100 souffre de la 1 personne sur 8 souffre de la 842 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde : 12% de la population mondiale. Les principales victimes sont bien évidemment les populations les plus défavorisées qui ne bénéficient pas d un apport nutritionnel suffisant. On retrouve principalement ces populations en Asie, en Afrique subsaharienne mais aussi en Amérique latine. On peut les classer en 3 catégories : - les ruraux pauvres - les citadins pauvres - les victimes de catastrophes En 2010, c est 195 millions d enfants âgés de moins de 5 ans qui ont souffert d un retard de croissance dans les pays en développement et 55 millions d enfants qui

4 souffrent de malnutrition aigüe. 9 Chaque jour, ce sont enfants qui décèdent des conséquences de la sousnutrition dans le monde. On ne meurt plus de faim dans le monde On meurt encore de faim dans le monde. Plus de 3.5 millions de décès sont causés par la malnutrition des mères et des enfants. La malnutrition aigüe sévère contribue à 1 million de ces décès. La majorité des victimes de sous-nutrition sont des enfants de moins de 5 ans, car ils sont plus fragiles et plus faibles. Les femmes enceintes et allaitantes sont aussi des victimes de sous nutrition car ce sont également des populations plus vulnérables. 10 En 2012, un panel d économistes mondiaux parmi les plus renommés, dont 4 prix Nobel, se sont réunis à Copenhague pour répondre à la question suivante : quelle est la manière la plus intelligente, la plus cohérente et la plus rentable de dépenser 75 milliards de dollars pour répondre aux grands défis du monde et réaliser le bien être de l humanité? Leur réponse : Il faut investir dans la nutrition et la lutte contre la 4 Investir dans la nutrition n est pas rentable Investir dans la nutrition est rentable. La sous-nutrition cause des pertes économiques équivalentes à 2-3 % du PIB des pays touchés. A l inverse, selon les prix Nobel réunis à Copenhague, même dans les pays très pauvres et en se fondant sur des hypothèses prudentes, chaque dollar dépensé pour la réduction de la sous-nutrition chronique permet un gain d au moins 30 dollars.

5 11 Les agriculteurs ne sont pas touchés par la 80 % des agriculteurs sont touchés par la La majorité des êtres humains n ayant pas assez à manger vivent au sein de communautés rurales pauvres dans les pays en développement. Beaucoup n ont ni électricité, ni eau potable. Les services de santé publique, d éducation et d hygiène sont souvent inadéquats. Les personnes affamées et victimes d insécurité alimentaire produisent souvent de la nourriture. Elles sont rarement propriétaires de leurs terres et travaillent comme journaliers agricoles pour assurer leur subsistance. C est un travail souvent saisonnier, et la famille est contrainte de se déplacer ou de se séparer pour survivre. Ces populations ont du mal à mettre de l argent de côté pour affronter les situations d urgence. Même lorsqu il y a suffisamment de nourriture, la menace de la faim est omniprésente. 5

6 12 Pour lutter contre la faim, il faut envoyer des sacs de riz. Pour lutter contre la faim il faut garantir une nourriture équilibrée, un accès à l eau et à la santé, des pratiques de soins Les distributions alimentaires sont indispensables dans les situations d urgence (conflits ou catastrophes naturelles), mais peuvent avoir un effet pervers : un afflux trop massif et prolongé de nourriture venant de l extérieur peut durablement perturber les marchés du pays voire faire baisser les prix de vente de la nourriture, fragilisant ainsi les filières agricoles en place, et faisant basculer les petits producteurs dans la précarité. Aujourd hui les ONG comme ACF préfèrent d autres alternatives afin de permettre une véritable relance économique et d engager la restauration de l autonomie alimentaire des populations afin d éviter de les mener à la dépendance. Dans certaines régions où la nourriture existe mais reste trop chère, il est possible de distribuer de l argent ou un travail d utilité collective. Par exemple avec le programme des «bons d achats Urbains» qui consiste à distribuer des bons d achat alimentaire auprès des personnes dans le besoin et le programme «Cash for work» qui a pour but de confier des tâches comme nettoyer les rues ou bien réhabiliter des infrastructures agricoles en échange d un soulagement financier. 6 Ce sont donc des programmes de restauration de l autonomie alimentaire et de développement qui peuvent sortir des régions de la faim et non la distribution massive de nourriture.

Sécurité alimentaire : Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif?

Sécurité alimentaire : Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif? Sécurité alimentaire : Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif? Les récentes émeutes de la faim à Maputo, au Mozambique, ont servi à rappeler brutalement que les augmentations

Plus en détail

Programme de la CE/FAO Sécurité alimentaire : information pour l'action. Les concepts et les cadres de la sécurité alimentaire

Programme de la CE/FAO Sécurité alimentaire : information pour l'action. Les concepts et les cadres de la sécurité alimentaire Programme de la CE/FAO Sécurité alimentaire : information pour l'action Formation à distance pour renforcer les compétences et répondre aux exigences de formation des réseaux et des systèmes d information

Plus en détail

LIBERIA RENFORCEMENT DU SYSTÈME INTÉGRÉ DE GESTION ET DE PRÉVENTION DE LA MALNUTRITION DANS LE GRAND MONROVIA

LIBERIA RENFORCEMENT DU SYSTÈME INTÉGRÉ DE GESTION ET DE PRÉVENTION DE LA MALNUTRITION DANS LE GRAND MONROVIA LIBERIA RENFORCEMENT DU SYSTÈME INTÉGRÉ DE GESTION ET DE PRÉVENTION DE LA MALNUTRITION DANS LE GRAND MONROVIA Compte tenu des niveaux élevés de sous-nutrition infantile (aiguë et chronique) et d insécurité

Plus en détail

Le jeu «Si le monde était un village» Source : Afric Impact

Le jeu «Si le monde était un village» Source : Afric Impact Le jeu «Si le monde était un village» Source : Afric Impact Niveau / âge des participants Enfants (à partir de 12 ans), adolescents et adultes. Temps/durée d animation Environ ¼ d heure. Nombre d animateurs

Plus en détail

Stratégie intersectorielle Le partenariat FIDA/FBSA pour la sécurité alimentaire

Stratégie intersectorielle Le partenariat FIDA/FBSA pour la sécurité alimentaire Stratégie intersectorielle Le partenariat FIDA/FBSA pour la sécurité alimentaire Oeuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté Valeur ajoutée d une stratégie intersectorielle

Plus en détail

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT Mise à jour avec rétroinformation technique de décembre 2012 Chaque jour, près de 800 femmes meurent durant la grossesse ou l accouchement

Plus en détail

Coup d œil sur le FIDA

Coup d œil sur le FIDA Coup d œil sur le FIDA L objectif du FIDA Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a pour but d aider les populations rurales pauvres à améliorer leur sécurité alimentaire et nutritionnelle,

Plus en détail

Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena. 28-30 avril 2015

Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena. 28-30 avril 2015 Deuxi ème jour Premier jour Jour 0 Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena 28-30 avril 2015 Date Heure Activité Veille du forum (Hôtel KEMPINSKI) Arrivée

Plus en détail

METTRE FIN À LA PAUVRETÉ PARTOUT DANS LE MONDE

METTRE FIN À LA PAUVRETÉ PARTOUT DANS LE MONDE by Du global au local : 2015-2030 - 2050 1 METTRE FIN À LA PAUVRETÉ PARTOUT DANS LE MONDE 1 1 L élimination de la pauvreté dans le monde est le premier des Objectifs du Millénaire pour le Développement

Plus en détail

Note d information sur les transferts en espèces pour lutter contre la malnutrition

Note d information sur les transferts en espèces pour lutter contre la malnutrition Note d Information 3 République Islamique de Mauritanie Cas d investissement sur la nutrition en Mauritanie Note d information sur les transferts en espèces pour lutter contre la malnutrition Produit par

Plus en détail

Adaptation et sécurité alimentaire

Adaptation et sécurité alimentaire Note de position CARE sur le changement climatique Adaptation et sécurité alimentaire L insécurité alimentaire, qui touche tout particulièrement les femmes et les enfants pauvres, suscite de plus en plus

Plus en détail

Journée mondiale de l alimentation : le 16 octobre. Qu est-ce que la Journée mondiale de l alimentation?

Journée mondiale de l alimentation : le 16 octobre. Qu est-ce que la Journée mondiale de l alimentation? Journée mondiale de l alimentation : le 16 octobre Cette activité pédagogique offre aux élèves un aperçu des 3 pays touchés par des crises alimentaires majeures de cette année : Le Pakistan, Haïti et le

Plus en détail

MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010

MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010 MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010 On sait avec certitude que des dizaines de milliers de familles vivant dans la partie ouest du Sahel sont en situation d extrême détresse à cause

Plus en détail

Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS.

Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS. Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS 28 mai 2012 Madame la Représentante permanente adjointe de Sri Lanka, Présidente

Plus en détail

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Appel à projets 2010 Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Un programme conjoint entre la Fondation de France et le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI) Date limite

Plus en détail

LES SITUATIONS DE CONFLITS ARMÉS ENTRE

LES SITUATIONS DE CONFLITS ARMÉS ENTRE FANTA COULIBALY COUMARÉ LES SITUATIONS DE CONFLITS ARMÉS ENTRE EXPLOITANTS DES RESSOURCES NATURELLES EN ZONE SOUDANO-SAHÉLIENNE : CAS DU MALI Cette intervention se propose de réfléchir sur l utilisation

Plus en détail

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr Tous les enfants ont des droits! Tous les enfants du monde ont les mêmes droits, quels que soient le pays où ils vivent, la couleur de leur peau, leur religion, leur sexe Le droit d avoir un nom, une famille,

Plus en détail

Pourquoi la durabilité et l équité?

Pourquoi la durabilité et l équité? Comment peut-on : Pourquoi la durabilité et l équité? Poursuivre le progrès de manières équitables qui ne nuisent pas à l environnement? Répondre aux aspirations de développement des pauvres dans le monde

Plus en détail

La crise alimentaire n est pas derrière nous

La crise alimentaire n est pas derrière nous La crise alimentaire n est pas derrière nous Antoine BOUET et David LABORDE DEBUCQUET Si le protectionnisme agricole est un frein important au développement de certains pays du Sud, il ne saurait être

Plus en détail

Sécurité alimentaire à long terme : investir dans les individus et les moyens de subsistance

Sécurité alimentaire à long terme : investir dans les individus et les moyens de subsistance Sécurité alimentaire à long terme : investir dans les individus et les moyens de subsistance Cadre stratégique quinquennal 2008-2012 pour la sécurité alimentaire en Afrique «La sécurité alimentaire existe

Plus en détail

ABA GRANGOU. 7 Mois après le lancement du 24 Janvier 2012

ABA GRANGOU. 7 Mois après le lancement du 24 Janvier 2012 ABA GRANGOU La Vision du Président, partagée par la Première Dame, est de voir que chaque Haïtien arrive enfin à s'alimenter sainement trois fois par jour 7 Mois après le lancement du 24 Janvier 2012 Préparé

Plus en détail

# 5. Constats et analyses Une situation agricole et alimentaire qui appelle des réformes importantes. Rappel des engagements passés

# 5. Constats et analyses Une situation agricole et alimentaire qui appelle des réformes importantes. Rappel des engagements passés # 5 Favoriser une régulation eff icace des marchés agricoles au service de l agriculture familiale et paysanne et des consommateurs Rappel des engagements passés Les gouvernements du G8 se sont engagés

Plus en détail

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité.

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité. Pedro Tamacha 9 Normalement, Pedro devrait consommer 3 100 kcal/jour pour être en bonne santé et avoir une activité normale, il lui manque 800 calories. 9 Son régime alimentaire est composé de riz, pommes

Plus en détail

TABAC ET PAUVRETE EN AFRIQUE

TABAC ET PAUVRETE EN AFRIQUE TABAC ET PAUVRETE EN AFRIQUE Mr DAOUDA ELHADJ ADAM Secretaire general Association pour la Defense des Droits des Consommateurs du Tchad (ADC) Coordonnateur Projet d implementation de la CCLAT en Afrique

Plus en détail

Au Tchad, la situation humanitaire reste extrêmement préoccupante

Au Tchad, la situation humanitaire reste extrêmement préoccupante Au Tchad la situation humanitaire reste extrêmement préoccupante Malnutrition infantile risques sanitaires et insécurité alimentaire : en 2013 les besoins humanitaires demeurent très importants et demandent

Plus en détail

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN ATELIER REGIONAL AFRIQUE SUR LE FONDS POUR L ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES: POUR UNE MEILLEURE INTEGRATION DES COMMUNAUTES VULNERABLES BÉNIN ATLANTIQUE BEACH HÔTEL, COTONOU, 29 ET 30 AVRIL 2012

Plus en détail

Cartographie des moyens d existence dans les zones rurales. Cartographie de la pauvreté, de l eau et de l agriculture en Afrique subsaharienne

Cartographie des moyens d existence dans les zones rurales. Cartographie de la pauvreté, de l eau et de l agriculture en Afrique subsaharienne Figure 5 Répartition de la pauvreté rurale en Afrique subsaharienne Pauvreté rurale personnes/km 2 aucune donnée < 5 5-10 10-25 25-50 50-75 > 75 Frontières nationales Rivières Formations aquatiques Cartographie

Plus en détail

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE PROGRAMME NATIONAL D INVESTISSEMENT AGRICOLE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET

Plus en détail

PRESENTATION CELLULE FILETS SOCIAUX

PRESENTATION CELLULE FILETS SOCIAUX PRESENTATION CELLULE FILETS SOCIAUX Nom du projet: PROJET FILETS SOCIAUX Secteur: Rural Autorité de Tutelle: Cabinet du Premier Ministre PRINCIPES DE BASE DE LA PROTECTION SOCIALE : Définitions et concepts

Plus en détail

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes El Dahr H. in Abis S. (coord.), Blanc P. (coord.), Lerin F. (coord.), Mezouaghi M. (coord.). Perspectives des politiques agricoles en Afrique du

Plus en détail

Sécurité alimentaire 101 : Définition et relation avec la protection des aliments

Sécurité alimentaire 101 : Définition et relation avec la protection des aliments Sécurité alimentaire 101 : Définition et relation avec la protection des aliments Karen Rideout, M.Sc. Centre de collaboration nationale en santé environnementale Centre de contrôle des maladies de la

Plus en détail

Un monde sans faim Brève présentation de l'initiative spéciale

Un monde sans faim Brève présentation de l'initiative spéciale 1 Un monde sans faim Brève présentation de l'initiative spéciale Version de mars 2015 Les enjeux En lançant l'initiative spéciale «Un seul monde sans faim», le ministère fédéral allemand de la Coopération

Plus en détail

PARTIE 1 : DES ECHANGES A LA DIMENSION DU MONDE

PARTIE 1 : DES ECHANGES A LA DIMENSION DU MONDE Géographie Leçon du 22/09/11 CHAPITRE 13 p 214 PARTIE 1 : DES ECHANGES A LA DIMENSION DU MONDE Rappel du programme : Différence entre monde et planète : monde = on s intéresse aux Hommes (zones et espaces)

Plus en détail

AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome

AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome Pour la mise en œuvre des projets : «Renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle

Plus en détail

FICHE SYNOPTIQUE. Projet de création de banques de céréales et d appui aux groupements agricoles.

FICHE SYNOPTIQUE. Projet de création de banques de céréales et d appui aux groupements agricoles. ONG AIP-Togo Assistance aux Initiatives Privées FICHE SYNOPTIQUE TITRE DU PROJET : Projet de création de banques de céréales et d appui aux groupements agricoles. LOCALISATION : Cantons de KPELE et AKATA

Plus en détail

SECTION 1 : INTRODUCTION SECTION 1 :

SECTION 1 : INTRODUCTION SECTION 1 : 1 SECTION 1 : 2 3 Le but de cette version 2.0 du Manuel technique du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire est d apporter aux analystes de la sécurité alimentaire des normes techniques

Plus en détail

ACTED. Bien que les guerres soient officiellement terminées, il persiste des conflits localisés à l Est du territoire.

ACTED. Bien que les guerres soient officiellement terminées, il persiste des conflits localisés à l Est du territoire. Chargé de Logistique RDC Closing date: 04 Sep 2015 I. ACTED ACTED ACTED est une association de solidarité internationale française qui a pour vocation de soutenir les populations vulnérables de par le

Plus en détail

L AUTORISATION EUROPEENNE ENFIN!!!

L AUTORISATION EUROPEENNE ENFIN!!! APEF NEWSLETTER N 1 18-12-2009 Association pour la Promotion des Extraits Foliaires en nutrition UNE NEWSLETTER APEF ENFIN!!! L APEF peut être légitimement satisfaite de l ouvrage accompli au cours de

Plus en détail

Fiche pédagogique enseignant GEOGRAPHIE

Fiche pédagogique enseignant GEOGRAPHIE Pays Roumanie Cadre Lycées à section bilingue francophone Niveaux Classes de XIe Discipline Géographie Programme Curriculum spécifique aux sections bilingues : http://vizavi-edu.ro/fr/ressources/baccalaureat/textes-officielsprogrammes/76.html

Plus en détail

Les objectifs, les orientations et les actions de la FAO

Les objectifs, les orientations et les actions de la FAO Les objectifs, les orientations et les actions de la FAO Assemblée générale Ensemble Contre la Faim et la Malnutrition 6 mai 2015, Paris Cristina Petracchi Chargée du renforcement des capacités (E-Learning)

Plus en détail

Investir dans l avenir

Investir dans l avenir Investir dans l avenir RÉSUMÉ DU RAPPORT MONDIAL 2009 BANQUE MONDIALE www.unitedcalltoaction.org La communauté mondiale devrait être choquée par les millions d enfants qui meurent ou sont rendus invalides

Plus en détail

Consultation du HLPE sur l instabilité des prix alimentaires. Synthèse

Consultation du HLPE sur l instabilité des prix alimentaires. Synthèse Consultation du HLPE sur l instabilité des prix alimentaires A propos de ce document Ce document résume les résultats d une discussion en ligne organisé sur le Forum Global sur la Sécurité alimentaire

Plus en détail

Santé humaine Améliorer la santé dans le monde grâce aux techniques nucléaires

Santé humaine Améliorer la santé dans le monde grâce aux techniques nucléaires Programme de coopération technique Santé humaine Améliorer la santé dans le monde grâce aux techniques nucléaires Grâce à ses activités et compétences très diverses dans le domaine des sciences et de la

Plus en détail

Changement climatique. un programme global de la DDC

Changement climatique. un programme global de la DDC Changement climatique un programme global de la DDC Pourquoi la DDC considère le changement climatique comme une priorité majeure Le changement climatique et ses effets ne connaissent pas de frontières.

Plus en détail

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de L IDA EN ACTION Réponse de la Banque mondiale à la crise alimentaire Flambée des prix alimentaires : tendances, causes et perspectives Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et

Plus en détail

La politique alimentaire populaire

La politique alimentaire populaire La politique alimentaire populaire Diana Bronson Sécurité alimentaire Canada Grand Rassemblement Québec en forme Le 19 mars 2013 Sécurité alimentaire Canada Sécurité Alimentaire Canada est une alliance

Plus en détail

Financements innovants pour l agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition. Synthèse du projet de rapport. (travaux en cours)

Financements innovants pour l agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition. Synthèse du projet de rapport. (travaux en cours) Financements innovants pour l agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition Synthèse du projet de rapport (travaux en cours) Au vu de l urgente nécessité d accroître les investissements dans l agriculture,

Plus en détail

LE BRÉSIL, NOUVELLE FERME DU MONDE

LE BRÉSIL, NOUVELLE FERME DU MONDE LE BRÉSIL, NOUVELLE FERME DU MONDE QUESTION 1 : MONTRER QUE LA CULTURE DU SOJA EST UNE AGRICULTURE MODÉRÉE ET MÉCANISÉE. La culture du soja est une agriculture moderne et mécanisée car sur l image du document

Plus en détail

Fiches de synthèse AGRICULTURE

Fiches de synthèse AGRICULTURE CERCAM Fiches de synthèse AGRICULTURE Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali Mars 2014 1- Secteur agricole au Sénégal Foncier Le foncier sénégalais appartient à 95 % au domaine national

Plus en détail

Progammes ACF «coupons alimentaires» pour soutenir les ménages vulnérables urbains de Portau-Prince. Enjeux, enseignements et perspectives

Progammes ACF «coupons alimentaires» pour soutenir les ménages vulnérables urbains de Portau-Prince. Enjeux, enseignements et perspectives Progammes ACF «coupons alimentaires» pour soutenir les ménages vulnérables urbains de Portau-Prince et Gonaïves Enjeux, enseignements et perspectives PROGRAMME SECURITE ALIMENTAIRE Atelier Coupons Alimentaires

Plus en détail

Les territoires dans la mondialisation

Les territoires dans la mondialisation Les territoires dans la mondialisation G5. Les Etats-Unis dans la mondialisation I. Nike, une entreprise à la conquête du monde Comment s est construite la première marque de vêtements au monde? A. Une

Plus en détail

Chapitre 2 : Nourrir les hommes

Chapitre 2 : Nourrir les hommes Chapitre 2 : Nourrir les hommes Caricature de Kal et Plantu PBL= De quelle manière la mise en place d une agriculture durable permet-elle de nourrir l humanité? I- Etude de cas : «Les paradoxes de l agriculture

Plus en détail

Agricultures paysannes, mondialisation et développement agricole durable

Agricultures paysannes, mondialisation et développement agricole durable Agricultures paysannes, mondialisation et développement agricole durable Marcel MAZOYER professeur à La Paz juillet 2 007 Contenu 1. Une situation agricole et alimentaire mondiale inacceptable 2. Développement

Plus en détail

Objectifs du Millénaire pour le développement. Rapport de 2013. asdf. Nations Unies

Objectifs du Millénaire pour le développement. Rapport de 2013. asdf. Nations Unies Objectifs du Millénaire pour le développement Rapport de 213 asdf Nations Unies Le présent rapport est fondé sur un ensemble de données compilées par le Groupe interinstitutions et d experts sur les indicateurs

Plus en détail

I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL Au cours de l année 2009, l économie mondiale est entrée dans une profonde récession qui a débuté à la fin de 2008. En effet, le taux de croissance du Produit Intérieur

Plus en détail

Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation alimentaire durable

Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation alimentaire durable Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation durable Présenté par : CHALHOUB Habib Directeur de thèse : P. BELOT Robert Co-encadrante : Mme

Plus en détail

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Numéro WHH du projet: AF 1519 / COD 1063-07 Numéro KfW du projet : KfW 2007 65 537

Plus en détail

Deuxième Conférence internationale sur la nutrition. Rome, 19-21 novembre 2014. Document final de la Conférence: Déclaration de Rome sur la nutrition

Deuxième Conférence internationale sur la nutrition. Rome, 19-21 novembre 2014. Document final de la Conférence: Déclaration de Rome sur la nutrition Octobre 2014 ICN2 2014/2 Deuxième Conférence internationale sur la nutrition Rome, 19-21 novembre 2014 Document final de la Conférence: Déclaration de Rome sur la nutrition Nous félicitant de la participation

Plus en détail

La sécurité alimentaire et nutritionnelle au Niger

La sécurité alimentaire et nutritionnelle au Niger La sécurité alimentaire et nutritionnelle au Niger Saint Brieuc le mercredi 17 avril 2013 Ir. Ludovic Andres Sécurité alimentaire et nutritionnelle au Niger 1. Le GRAP 3A 2. La sécurité alimentaire nutritionnelle

Plus en détail

Foire aux Savoirs CONSOLIDER LA RESILIENCE A L INSECURITE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST

Foire aux Savoirs CONSOLIDER LA RESILIENCE A L INSECURITE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST Foire aux Savoirs CONSOLIDER LA RESILIENCE A L INSECURITE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST Ouagadougou/Burkina Faso, du 05 au 07 novembre 2013 1. Introduction Au Sahel, environ

Plus en détail

APRES LE PASSAGE DU CYCLONE THANE

APRES LE PASSAGE DU CYCLONE THANE APRES LE PASSAGE DU CYCLONE THANE Message de Rajkala.P Le 30 Décembre un cyclone s est abattu sur la côte de Pondichéry et du Tamil Nadu. Des vents d une force impressionnante ont dévasté la ville de Pondichéry

Plus en détail

SUJET D ETUDE : NOURRIR LES HOMMES

SUJET D ETUDE : NOURRIR LES HOMMES SUJET D ETUDE : NOURRIR LES HOMMES Référence au programme Géographie Classe de seconde On constate la persistance de la malnutrition et de la sous-nutrition malgré la croissance des disponibilités alimentaires

Plus en détail

COOPÉRATION INTERNATIONALE

COOPÉRATION INTERNATIONALE COOPÉRATION INTERNATIONALE Patrick Devedjian se rend au Cambodge pour signer la convention de coopération décentralisée entre le Département et la Province de Siem Reap et suivre l évolution des programmes

Plus en détail

la stratégie d Orange pour le Développement

la stratégie d Orange pour le Développement la stratégie d Orange pour le Développement soirée débat : thème : "TIC et RSE, un duo gagnant pour le développement entrepreneurial en Afrique" 17 mars 2015 BRAH ADAMOU Amadou Chef de projet magri AMEA

Plus en détail

Formation professionnelle et développement rural

Formation professionnelle et développement rural Formation professionnelle et développement rural Collection «Les cahiers du réseau FAR» dirigée par Adama Coulibaly, président du comité de pilotage du réseau FAR Formation professionnelle et développement

Plus en détail

SEISME EN HAITI, 6 MOIS APRES BILAN DES ACTIONS DE CARE

SEISME EN HAITI, 6 MOIS APRES BILAN DES ACTIONS DE CARE SEISME EN HAITI, 6 MOIS APRES BILAN DES ACTIONS DE CARE L intervention d urgence Au 29 juin, CARE continue de concentrer ses activités d urgence sur trois secteurs géographiques: Pétion-ville, Carrefour,

Plus en détail

Sécuriser la mobilité du pastoralisme dans les zones. Bertrand Guibert (IRAM)

Sécuriser la mobilité du pastoralisme dans les zones. Bertrand Guibert (IRAM) Sécuriser la mobilité du pastoralisme dans les zones fragiles en temps de crise Bertrand Guibert (IRAM) Contexte du Pastoralisme Le pastoralisme : un mode de vie et de production Phénomène mondial et sahélien

Plus en détail

Les défis environnementaux : ressources naturelles, agriculture, sécurité alimentaire, changement climatique

Les défis environnementaux : ressources naturelles, agriculture, sécurité alimentaire, changement climatique Le Global Development Network et La Commission Economique des Nations Unies pour l Afrique Les défis environnementaux : ressources naturelles, agriculture, sécurité alimentaire, changement climatique Essai

Plus en détail

Quatrième rapport d étape du Canada sur la sécurité alimentaire

Quatrième rapport d étape du Canada sur la sécurité alimentaire Quatrième rapport d étape du Canada sur la sécurité alimentaire Agriculture et Agroalimentaire Canada Mai 2006 En réponse au Plan d action du Sommet mondial de l alimentation Suivi de la mise en œuvre

Plus en détail

www.programmeaccord.org

www.programmeaccord.org LA DOULEUR, JE M EN OCCUPE! NUTRITION ET DOULEUR CHRONIQUE CHRONIQUE De nos jours, l importance d adopter de saines habitudes alimentaires ne fait plus aucun doute. De plus, il est très facile d obtenir

Plus en détail

Lutte contre les maladies hydriques et le choléra

Lutte contre les maladies hydriques et le choléra Lutte contre les maladies hydriques et le choléra La sensibilisation de la population Guide à l intention des agents sensibilisateurs République Démocratique du Congo Mission Sud-Ouest Projet de Réduction

Plus en détail

AGRICULTURE ET SÉCURITÉ ALIMENTAIRE STRATÉGIES ET ORIENTATIONS

AGRICULTURE ET SÉCURITÉ ALIMENTAIRE STRATÉGIES ET ORIENTATIONS AGRICULTURE ET SÉCURITÉ ALIMENTAIRE STRATÉGIES ET ORIENTATIONS LA COOPÉRATION LUXEMBOURGEOISE AU DÉVELOPPEMENT 1 LËTZEBUERGER ENTWÉCKLUNGS- ZESUMMENAARBECHT RÉSUMÉ La Coopération luxembourgeoise reconnaît

Plus en détail

La sous-nutrition touche 1 enfant sur 10 dans le monde

La sous-nutrition touche 1 enfant sur 10 dans le monde ACF-FRANCE AGIR POUR LE DÉVELOPPEMENT, C EST INVESTIR DANS LA NUTRITION BRIEFING PAPER Action contre la Faim a souhaité rassembler les analyses et les engagements qui démontrent l efficacité et les bénéfices

Plus en détail

CHARTE POUR LA PRÉVENTION ET LA GESTION DES CRISES ALIMENTAIRES AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST

CHARTE POUR LA PRÉVENTION ET LA GESTION DES CRISES ALIMENTAIRES AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST CHARTE POUR LA PRÉVENTION ET LA GESTION DES CRISES ALIMENTAIRES AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST RPCA 1 PrÉaMBuLe Le 10 février 1990, les Chefs d États des pays membres du Comité Permanent Inter- États

Plus en détail

------------------- PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ------------------- PRIMATURE ------------------- SECRETARIAT GENERAL -------------------

------------------- PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ------------------- PRIMATURE ------------------- SECRETARIAT GENERAL ------------------- REPUBLIQUE DU TCHAD ------------------- PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ------------------- PRIMATURE ------------------- SECRETARIAT GENERAL ------------------- Unité Travail Progrès ------------- DISCOURS

Plus en détail

Collection Au Quotidien. out of food

Collection Au Quotidien. out of food Collection Au Quotidien out of food Début septembre de cette année, la Belgique, comme le reste de l Europe apprend la nouvelle avec stupéfaction : l Union Européenne va supprimer la plupart des aides

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.1. VUE D ENSEMBLE Après le vif redressement enregistré

Plus en détail

Pourquoi la France. contre la sous-nutrition? www.generation-nutrition.fr

Pourquoi la France. contre la sous-nutrition? www.generation-nutrition.fr Pourquoi la France DOIT-ELLE investir dans la lutte contre la sous-nutrition? www.generation-nutrition.fr GÉNÉration Nutrition 1 Lutter contre la sous-nutrition rapporte : pourquoi la France n agit-elle

Plus en détail

Opération P126744. DONS H7410-HA et TF011396 RECRUTEMENT DE L OPERATEUR DU FOND DE COFINANCEMENT DE SERVICES DE VULGARISATION AGRICOLE (OFSV)

Opération P126744. DONS H7410-HA et TF011396 RECRUTEMENT DE L OPERATEUR DU FOND DE COFINANCEMENT DE SERVICES DE VULGARISATION AGRICOLE (OFSV) REPUBLIQUE D HAITI MINISTERE DE L AGRICULTURE, DES RESSOURCES NATURELLES ET DU DEVELOPPEMENT RURAL (MARNDR) PROJET DE RENFORCEMENT DES Services Publiques Agricoles II (RESEPAG II) Opération P126744 DONS

Plus en détail

Décision d'aide humanitaire d urgence F9 (FED9) Intitulé : Aide humanitaire en faveur des populations maliennes affectées par la crise nutritionnelle

Décision d'aide humanitaire d urgence F9 (FED9) Intitulé : Aide humanitaire en faveur des populations maliennes affectées par la crise nutritionnelle EUROPEAN COMMISSION DIRECTION GENERALE DE L'AIDE HUMANITAIRE - ECHO Décision d'aide humanitaire d urgence F9 (FED9) Intitulé : Aide humanitaire en faveur des populations maliennes affectées par la crise

Plus en détail

La malnutrition en terre d abondance

La malnutrition en terre d abondance Document d information La malnutrition en terre d abondance Principaux résultats d une étude effectuée dans la province du Kasaï-Oriental, République démocratique du Congo Introduction Pourquoi une région

Plus en détail

Discours de Frédéric Roussel, Président fondateur du Forum Mondial Convergences :

Discours de Frédéric Roussel, Président fondateur du Forum Mondial Convergences : Discours de Frédéric Roussel, Président fondateur du Forum Mondial Convergences : Mesdames, Messieurs, La question posée dans cet atelier «lutte contre la déforestation et le changement climatique : les

Plus en détail

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Contexte de la fistule obstétricale Situation en Mauritanie Progrès au niveau Pays/ Mise en œuvre Défis pour les années à

Plus en détail

Réunion d experts Financement du développement en Afrique du Nord Rabat, Maroc, 19-21 octobre 2010

Réunion d experts Financement du développement en Afrique du Nord Rabat, Maroc, 19-21 octobre 2010 CEA-AN/AH/FD/10/3 Nations Unies Commission économique pour l Afrique Bureau pour l Afrique du Nord Réunion d experts Financement du développement en Afrique du Nord Rabat, Maroc, 19-21 octobre 2010 LE

Plus en détail

ACTIVITÉS POUR LES ENFANTS

ACTIVITÉS POUR LES ENFANTS ACTIVITÉS POUR LES ENFANTS Tim Dirven Thèmes de réflexion pour la classe Mon carnet de vaccination. Demandez aux enfants d apporter à l école leur carnet de vaccination. Discutez des différentes maladies

Plus en détail

9. Évolution du marché mondial du blé au cours des cinquante dernières années

9. Évolution du marché mondial du blé au cours des cinquante dernières années 9. Évolution du marché mondial du blé au cours des cinquante dernières années Fr. Terrones Gavira 1 et Ph. Burny 2 1 Introduction... 2 2 Production... 3 3 La consommation... 4 3.1 Utilisation... 4 3.2

Plus en détail

Réforme des retraites, marchés financiers et gouvernement d entreprise

Réforme des retraites, marchés financiers et gouvernement d entreprise Chapitre 2. Le financement au service du développement Réforme des retraites, marchés financiers et gouvernement d entreprise Dans le monde en développement, l Amérique latine fait figure de pionnière

Plus en détail

J'Ai TELLEMENT FAiM QUE JE POURRAiS MANGER UN ARBRE!

J'Ai TELLEMENT FAiM QUE JE POURRAiS MANGER UN ARBRE! J'Ai TELLEMENT FAiM QUE JE POURRAiS MANGER UN ARBRE! Les liens hypertextes vers d'autres sites de l'internet ne signifient nullement que l'organisation approuve officiellement les opinions, idées, données

Plus en détail

PLAN D ACTION 2011-2012 TCHAD

PLAN D ACTION 2011-2012 TCHAD PLAN D ACTION 2011-2012 TCHAD Plan d action pour le Tchad 2011-2012 Publié par la Division des opérations d urgence et de la réhabilitation Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l agriculture.

Plus en détail

NOS PRIORITÉS Les Objectifs stratégiques de la FAO

NOS PRIORITÉS Les Objectifs stratégiques de la FAO NOS PRIORITÉS Les Objectifs stratégiques de la FAO La nouvelle FAO, ainsi renforcée, a toutes ses chances à présent de remporter la bataille contre la faim, la malnutrition et la pauvreté. Mettre un terme

Plus en détail

PRODUITS MORTELS LES PESTICIDES DANS LE COTON

PRODUITS MORTELS LES PESTICIDES DANS LE COTON Pe s t i c i d e A c t i o n N e t w o r k U K PRODUITS MORTELS LES PESTICIDES DANS LE COTON Résumé exécutif et Recommendations 5 St Peter s St London N1 8JD Royaume Uni t: +44 (0)20 7359 0440 f: +44 (0)20

Plus en détail

Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire

Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire Date : L évaluation multisectorielle s est déroulée du 26 au 28/08/2015. Zone d évaluation : Localité

Plus en détail

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES POPULATION REFERENCE BUREAU AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES SCÉNARIO DE LA PRÉSENTATION UNE PRÉSENTATION > La présentation commencera par

Plus en détail

Une loi française pour financer l accès à l eau

Une loi française pour financer l accès à l eau Une loi française pour financer l accès à l eau La loi Oudin-Santini permet aux collectivités territoriales françaises de s engager dans des projets de solidarité dans le domaine de l eau. ACF, Franklin

Plus en détail

diffusion externe les services d'orange pour l agriculture en Afrique

diffusion externe les services d'orange pour l agriculture en Afrique les services d'orange pour l agriculture en Afrique ce catalogue a pour objectif d éclairer sur les méthodes développées par Orange pour améliorer la productivité dans le monde rural 2 sommaire 1 2 3 l'apport

Plus en détail

Promouvoir l emploi rural pour réagir aux crises des prix des denrées alimentaires

Promouvoir l emploi rural pour réagir aux crises des prix des denrées alimentaires Séminaire sous-régional 2-4 Mai 2011, Tunis, Tunisie «Appui à la conception d'actions immédiates au niveau national en réponse à la flambée des prix des denrées alimentaires au Maghreb» Promouvoir l emploi

Plus en détail

La place des Sciences humaines et sociales (SHS) dans «Horizon 2020»

La place des Sciences humaines et sociales (SHS) dans «Horizon 2020» La place des Sciences humaines et sociales (SHS) dans «Horizon 2020» Isabella Eiselt, Chargée de mission secteur SHS, Service Stratégie de la Recherche et de l'innovation, DGRI, MENESR Ministère de la

Plus en détail

2. Pauvreté, securité alimentaire et élevage aperçu global

2. Pauvreté, securité alimentaire et élevage aperçu global 5 2. Pauvreté, securité alimentaire et élevage aperçu global Ce chapitre fournit un aperçu de l ampleur et de la répartition de la pauvreté sur les six principaux ensembles continentaux: Asie de l Est

Plus en détail

ED 2059/09. 9 février 2009 Original : anglais. La crise économique mondiale et le secteur du café

ED 2059/09. 9 février 2009 Original : anglais. La crise économique mondiale et le secteur du café ED 2059/09 9 février 2009 Original : anglais F La crise économique mondiale et le secteur du café Le Directeur exécutif présente ses compliments et a l'honneur de joindre à la présente une évaluation préliminaire

Plus en détail

Hausse des prix des céréales Plan d action du ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt

Hausse des prix des céréales Plan d action du ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt Hausse des prix des céréales Plan d action du ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt La hausse des prix des céréales et des oléagineux constatée sur les marchés mondiaux ces derniers

Plus en détail