Les eaux souterraines de Midi- Pyrénées : préjugés et vérités. BRGM Midi-Pyrénées

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les eaux souterraines de Midi- Pyrénées : préjugés et vérités. BRGM Midi-Pyrénées"

Transcription

1 Les eaux souterraines de Midi- Pyrénées : préjugés et vérités

2 Qu est-ce qu un aquifère?

3 Les grands types d aquifères de Midi-Pyrénées > 3

4 Les grands types d aquifères de Midi-Pyrénées AQUIFERES ALLUVIAUX (PLAINES DES GRANDS COURS D EAU) VALLEES FLUVIO-GLACIAIRES POREUX > 4

5 Les grands types d aquifères de Midi-Pyrénées AQUIFERES KARSTIQUES (DOMAINES CALCAIRES) KARSTIQUE > 5

6 Les grands types d aquifères de Midi-Pyrénées AQUIFERES DE SOCLE (DOMAINES DE MONTAGNE) Formations fissurées de montagne SOCLE / FISSURE > 6

7 Les grands types d aquifères de Midi-Pyrénées FORMATIONS MOLASSIQUES (LES COLLINES ET LES COTEAUX) HETEROGENE, PEU AQUIFERE > 7

8 Les grands types d aquifères de Midi-Pyrénées AQUIFERE PROFOND DES SABLES INFRA-MOLASSIQUES POREUX > 8

9 Aquifères libres et aquifères captifs nappe libre : aquifère = zone saturée + zone non saturée nappe captive : aquifère = zone saturée (ouvrages éventuellement artésiens) aquifère multi-couche : aquifère constitué de plusieurs niveaux productifs superposés et éventuellement séparés par des épontes semiperméables

10 Recharge des aquifères et relations nappes-rivières > 10

11 Les nappes alluviales de Midi-Pyrénées > 11

12 Les nappes alluviales de Midi-Pyrénées > 12

13 Les nappes alluviales de Midi-Pyrénées Une population très dense et une activité agricole très importante : Des besoins en eau importants et des cours d eau en déficit de débit en période d étiage Des pressions polluantes importantes (nitrates, phytosanitaires et autres) Une vulnérabilité importante des nappes alluviales Aquifères sensibles aux pollutions de surface (diffuses et ponctuelles) En période d étiage, conflits d usages possibles (satisfaction conjointe de besoins anthropiques et naturels difficile) Des impacts significatifs sur la ressource : Aquifères alluviaux contaminés par les nitrates + phytos (+ autres) avec des temps de renouvellement des eaux de ans En période d étiage, le DOE de la Garonne n est pas toujours respecté et conflits d usages possibles entre forages > 13

14 Les nappes alluviales de Midi-Pyrénées Des réponses : Programmes de recherche sur le transferts des contaminants vers les nappes (plaine de l Ariège) -> puis actions de terrain Modélisation des aquifères alluviaux -> outils de gestion des prélèvements agricoles > 14

15 Les mécanismes de transfert des polluants > 15

16 Les aquifères karstiques de Midi-Pyrénées > 16

17 Les aquifères karstiques de Midi-Pyrénées > 17

18 Les aquifères karstiques de Midi-Pyrénées Une population peu dense et dispersée et des activités d élevage : Des besoins peu importants, dispersés et qui augmentent en été. Des pressions polluantes localisées (nitrates, phytosanitaires). Une vulnérabilité très importante des aquifères karstiques : Aquifères sans couverture, avec des points d accès directs à la ressource souterraines (doline, gouffres, pertes ). Pas d épuration naturelle. En période d étiage, surexploitation possible de certains sources. Les eaux du karst contribuent au soutien d étiage des rivières. Des impacts possibles sur la ressource : Certaines sources karstiques avec teneurs en nitrates qui augmentent. En période d étiage, le débit réservé de certaines sources exploitées (AEP) ne peut être respecté. > 18

19 Les aquifères karstiques de Midi-Pyrénées Des réponses : Inventaire et bancarisation des opérations de traçages -> délimitation des aires d alimentation des captages Etudes isotopiques sur l origine des pollutions Recherches d eau Des études sur le fonctionnement hydrogéologique globale des aquifères karstiques > 19

20 Les aquifères de socle/fissurés de Midi-Pyrénées > 20

21 Les aquifères de socle/fissurés de Midi-Pyrénées > 21

22 Les aquifères de socle/fissurés de Midi-Pyrénées Des prélèvements variables selon disponibilité de la ressource : peu importants en Midi-Pyrénées mais très importants en Aquitaine Une vulnérabilité contrastée Sources superficielles sensibles aux pollutions de surface -> impacts observés En période d étiage, les aquifères participent au débit des cours d eau Une ressource mal connue : Seules les sources (sorties naturelles) de faible débit sont exploitées, Des forages pas toujours implantés de façon optimale > 22

23 Les aquifères de socle/fissurés de Midi-Pyrénées Des réponses : Programmes de recherche sur les potentialités aquifères des formations de socle - > nouvelles approches et méthodologies Massif-Central (POTAMAC) et Pyrénées (POTAPYR) Forages de reconnaissance + validation des résultats (ex. Ségala) > 23

24 L aquifère profond des Sables Infra-molassiques > 24

25 L aquifère profond des Sables Infra-molassiques Des prélèvements variables selon disponibilité de la ressource : peu importants en Midi-Pyrénées mais très importants en Aquitaine Une vulnérabilité faible car un aquifère captif profond Mais contamination possibles par d autres aquifères (mauvaise conception des forages ou surexploitation) Des impacts significatifs sur la ressource : Eaux anciennes, rechargées très lentement Baisse du niveau piézométrique sous Bordeaux et ses environs Contamination par aquifère sus-jacents + minéralisation naturelle (sur certains secteurs) > 25

26 L aquifère profond des Sables Infra-molassiques Des réponses : Projet GAIA : amélioration de la connaissance du fonctionnement de l aquifère de Sables Infra-molassiques (5 ans) Conception à terme d une modélisation -> outil de gestion SAGE Nappes Profondes > 26

27 Stocks et ressources renouvelables : une notion essentielle pour la gestion des ressources en eaux Pluies infiltrées chaque année Evapotranspiration Ruissellement Soutien des étiages Ressources renouvelables = flux Réserve = stock total dans l aquifère > 27

28 Stocks et ressources renouvelables : estimations et manque de connaissance Ressources renouvelables = flux Réserve = stock Karst (Causses du Quercy) : 480 Mm 3 Socle Massif Central : 500 Mm 3 Alluvions Garonne + Ariège + Aveyron Aval + Tarn aval : 130 Mm 3 Alluvions Garonne + Ariège + Aveyron Aval + Tarn aval : 1000 Mm 3 Alluvions Adour + Tarn amont :? Socle Pyrénées : EN COURS Autres karst :? Karst :? Socle :? Aquifère profond des SIM : En COURS Alluvions Adour + Tarn amont :? > 28

29 > 29

30 > 30

31 En résumé Nécessité d appréhender la gestion de la ressource en eau de manière GLOBALE et INTEGREE Rivières et aquifères sont intimement liés et complémentaires Favoriser la mixité des ressources mobilisées L eau souterraine est souvent invisible mais présente un peu partout Les ressources exploitables peuvent paraitre importantes, mais : - Productivité variable selon les endroits, - Et nécessité d une gestion fine de la ressource (permettre le soutien des étiages, et satisfaire les besoins anthropiques) > 31

32 En résumé Encore des manques de connaissance Favoriser le suivi (réseaux) Poursuivre la mise en œuvre de programmes d amélioration de la connaissance Protection de la ressource et mise en place d actions de terrain Mieux connaître la ressource pour mieux la protéger Opération de maîtrise des intrants pour la restauration des ressources impactées > 32

33 Capitalisation des données existantes Synthèses hydrogéologiques départementales Acquisition de nouvelles données Potentialités aquifères du socle Qualité des masses d eau et pressions polluantes Mécanismes de transfert des pollutions diffuses ONGERE Outil régional d aide à la décision Modèles de fonctionnement des systèmes aquifères Valorisation des données Estimation des réserves disponibles et évaluation de la sensibilité à la sécheresse Définition et mise en place du réseau sécheresse Analyse socioéconomique Analyse du couple économique ressources/besoins Outil de gestion Diffusion et communication SIGES, Site Internet «ONGERE», publication

34 Où consulter les données sur les eaux souterraines de la région? SIGES Midi-Pyrénées : Système d Information et de Gestion des Eaux Souterraines Diffusion d un maximum de données sur les eaux souterraines de la région : articles, fiches de synthèses, animations, fichiers SIG, informations géospatialisées > 34

REGION MIDI-PYRENEES. Synthèse de l activité 2012

REGION MIDI-PYRENEES. Synthèse de l activité 2012 REGION MIDI-PYRENEES Synthèse de l activité 2012 INTR ODUCTION L année 2012 a été marquée par la poursuite d activités dans le domaine de l eau, des risques naturels, des sites et sols pollués et de la

Plus en détail

2. INDICATEURS PERTINENTS (permettant de suivre l évolution de la variable dans le temps)

2. INDICATEURS PERTINENTS (permettant de suivre l évolution de la variable dans le temps) GARONNE 2050 VARIABLE : stockage et utilisation des stocks 1. DÉFINITION DE LA VARIABLE Cette variable s intéresse aux différents moyens de stocker l eau en un site donné et à une période donnée de l année

Plus en détail

Les modèles numériques en hydrologie et en hydraulique

Les modèles numériques en hydrologie et en hydraulique Les modèles numériques en hydrologie et en hydraulique V. Guinot Université Montpellier 2 Maison des Sciences de l Eau 34095 Montpellier Cedex 5 guinot@msem.univ-montp2.fr 1. L hydrologie et l hydraulique

Plus en détail

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES Codes entités aquifères concernées (V1) ou (V2) ou secteurs hydro à croiser : 1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Code entité V1 Code entité V2 556a Type de masse d'eau souterraine : Imperméable

Plus en détail

Etat d'avancement des plans et des programmes de gestion du risque inondation p 126 Gouvernance et Connaissance

Etat d'avancement des plans et des programmes de gestion du risque inondation p 126 Gouvernance et Connaissance 1 S Le tableau de bord du PDM p 3 Résorption des rejets diffus Evolution des ventes de produits phytosanitaires p 6 Suivi du Plan végétal pour l environnement p 7 Contractualisation des mesures agri environnementales

Plus en détail

L eau sur la Terre. 5. Les ressources en eau. 1. Eau salée, eau gelée, eau douce. Chapitre

L eau sur la Terre. 5. Les ressources en eau. 1. Eau salée, eau gelée, eau douce. Chapitre 5. Les ressources en eau La totalité de l eau présente sur la Terre forme ce que l on appelle l hydrosphère. Son volume total est estimé à 400 millions de km 3. Ce volume paraît considérable : il correspond

Plus en détail

TABLEAU DE BORD 2010

TABLEAU DE BORD 2010 TABLEAU DE BORD 2010 S Le tableau de bord du SDAGE en quelques mots Aide à la lecture Suivi du bon état des eaux Gérer les conditions favorables à une bonne gouvernance Orientation A Les structures de

Plus en détail

Bancarisation et valorisation des données de suivi de la qualité des eaux souterraines au droit des sites industriels en région Rhône-Alpes

Bancarisation et valorisation des données de suivi de la qualité des eaux souterraines au droit des sites industriels en région Rhône-Alpes Bancarisation et valorisation des données de suivi de la qualité des eaux souterraines au droit des sites industriels en région Rhône-Alpes Laurent Albert (1), Laurent Cadilhac (2), Romain Chartier, Violaine

Plus en détail

ELEMENTS PREALABLES A L AVANT-PROJET «INVENTAIRE QUALITE 2015 DES EAUX SOUTERRAINES EN ALSACE»

ELEMENTS PREALABLES A L AVANT-PROJET «INVENTAIRE QUALITE 2015 DES EAUX SOUTERRAINES EN ALSACE» ELEMENTS PREALABLES A L AVANT-PROJET «INVENTAIRE QUALITE 2015 DES EAUX SOUTERRAINES EN ALSACE» APRONA avril 2013 1. RAPPEL DU CONTEXTE HISTORIQUE Présentation du contexte historique par la Région Alsace

Plus en détail

Généralités sur les relations nappes rivières

Généralités sur les relations nappes rivières Généralités sur les relations nappes rivières Eaux souterraines et eaux de surface sont deux états de la ressource en eau, deux phases du cycle de l'eau. Elles présentent des relations et une interdépendance

Plus en détail

CONTRIBUTION. Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021

CONTRIBUTION. Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021 Réunion du bureau du CESER Aquitaine du 2 avril 2013 CONTRIBUTION Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021 Vu le dossier

Plus en détail

MASSE D EAU SOUTERRAINE :

MASSE D EAU SOUTERRAINE : DIRECTIVE CADRE EUROPEENNE Date de mise à jour : 01/06/04 Fiche de caractérisation initiale des masses d eau souterraine MASSE D EAU SOUTERRAINE : 2017 1. IDENTIFICATION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE (cf.

Plus en détail

5.04 PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement

5.04 PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE DE COORDINATION Office de l environnement AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Service de la santé publique Service de l aménagement du territoire Service

Plus en détail

LE SDAGE 2010-2015 et le PDM associé : CADRES DE RÉFÉRENCE DE LA GESTION DE L EAU DANS LE BASSIN

LE SDAGE 2010-2015 et le PDM associé : CADRES DE RÉFÉRENCE DE LA GESTION DE L EAU DANS LE BASSIN 1 LE SDAGE 2010-2015 et le PDM associé : CADRES DE RÉFÉRENCE DE LA GESTION DE L EAU DANS LE BASSIN 2 1 Plan de l intervention Le SDAGE : objectifs, enjeux, Le PDM : définition, contenu, chiffrage 3 SDAGE

Plus en détail

La surveillance de la qualité des eaux souterraines : de la réglementation européenne à la pratique régionale La Rédaction 1.

La surveillance de la qualité des eaux souterraines : de la réglementation européenne à la pratique régionale La Rédaction 1. La surveillance de la qualité des eaux souterraines : de la réglementation européenne à la pratique régionale La Rédaction 1. Généralités Contrairement à la mesure du niveau des nappes qui remonte à plus

Plus en détail

ET-ESU : Qualité physico-chimique des eaux de surface. Cartographie des derniers résultats de mesure de la qualité via la méthode SEQ Eau, en 2005 :

ET-ESU : Qualité physico-chimique des eaux de surface. Cartographie des derniers résultats de mesure de la qualité via la méthode SEQ Eau, en 2005 : ET-ESU : Qualité physico-chimique des eaux de surface Cartographie des derniers résultats de mesure de la qualité via la méthode SEQ Eau, en 2005 : Données d évolution : Analyse : L état qualitatif des

Plus en détail

GESTION INTEGREE DE L EAU A L ECHELLE DU PAYS BASQUE. 25 mars 2009

GESTION INTEGREE DE L EAU A L ECHELLE DU PAYS BASQUE. 25 mars 2009 GESTION INTEGREE DE L EAU A L ECHELLE DU PAYS BASQUE 25 mars 2009 LES FONDEMENTS DE LA DEMARCHE Contexte réglementaire Contexte territorial Plan de l intervention LES DIFFERENTES ETAPES DE LA DEMARCHE

Plus en détail

PRINCIPES ET METHODOLOGIE DE CONCEPTION DU RESEAU DE SURVEILLANCE DE L ETAT CHIMIQUE

PRINCIPES ET METHODOLOGIE DE CONCEPTION DU RESEAU DE SURVEILLANCE DE L ETAT CHIMIQUE DIRECTION GENERALE DES RESSOURCES NATURELLES ET DE L ENVIRONNEMENT DIVISION DE L EAU Direction des Eaux souterraines Directive-Cadre de l eau PRINCIPES ET METHODOLOGIE DE CONCEPTION DU RESEAU DE SURVEILLANCE

Plus en détail

8 eme rencontre des gestionnaires AEP. 21 novembre 2013 - Conseil Général du Bas-Rhin

8 eme rencontre des gestionnaires AEP. 21 novembre 2013 - Conseil Général du Bas-Rhin 8 eme rencontre des gestionnaires AEP 21 novembre 2013 - Conseil Général du Bas-Rhin Les enjeux liés aux activités industrielles et artisanales sur le périmètre du SAGE INR 21 novembre 2013 - Conseil Général

Plus en détail

LES LIVRETS SUR L EAU DU BASSIN ARTOIS-PICARDIE Prélèvements et usages de l eau

LES LIVRETS SUR L EAU DU BASSIN ARTOIS-PICARDIE Prélèvements et usages de l eau LES LIVRETS SUR L EAU DU BASSIN ARTOIS-PICARDIE Prélèvements et usages de l eau Mars 2014 Captage de Nampty (80) Crédit photo : D. Devallez -AEAP Des ressources ABONDANTES inégalement réparties Le bassin

Plus en détail

CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU

CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU INTRODUCTION L'eau est une ressource finie, recyclable et inégalement répartie. Elle est une ressource indispensable aux êtres vivants et aux activités humaines.

Plus en détail

Evaluation du risque de transfert de produits phytosanitaires vers les eaux de surface dans la région du Rhin Supérieur

Evaluation du risque de transfert de produits phytosanitaires vers les eaux de surface dans la région du Rhin Supérieur Evaluation du risque de transfert de produits phytosanitaires vers les eaux de surface dans la région du Rhin Supérieur Méthodes et outils de diagnostic du transfert et du devenir des produits phytosanitaires

Plus en détail

par Jacques REY, Muriel HÉLALI & Claude BOU

par Jacques REY, Muriel HÉLALI & Claude BOU LES RESSOURCES EN EAU POTABLE ET LEUR PROTECTION DANS LE DÉPARTEMENT DU TARN par Jacques REY, Muriel HÉLALI & Claude BOU 5 et 19 0ctobre 2008 Cette manifestation a été réalisée dans le cadre de l Année

Plus en détail

> Reconquête de la qualité de l eau destinée à l eau potable. > Préservation des captages pour prévenir leur dégradation

> Reconquête de la qualité de l eau destinée à l eau potable. > Préservation des captages pour prévenir leur dégradation Directive Cadre Eau 2000/60/CE Objectifs : > Reconquête de la qualité de l eau destinée à l eau potable Réduction du degré de traitement des eaux brutes pour la production d eau potable > Préservation

Plus en détail

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION CE CAHIER DES CHARGES TYPE A POUR OBJECTIF DE DEFINIR LE CONTENU TECHNIQUE MINIMUM DU RAPPORT REMIS EN FIN D ETUDE AU PARTICULIER DEMANDEUR. OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION L objet de l étude

Plus en détail

Le SAGE NAPPES PROFONDES. de GIRONDE (France)

Le SAGE NAPPES PROFONDES. de GIRONDE (France) Le SAGE NAPPES PROFONDES (Schéma d'aménagement et de Gestion des Eaux) de GIRONDE (France) Le territoire du département de Gironde est situé : au cœur du Bassin sédimentaire aquitain à l'embouchure commune

Plus en détail

Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire. Antoine GARCIA Ville de BESANCON

Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire. Antoine GARCIA Ville de BESANCON Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire Antoine GARCIA Ville de BESANCON Mardi 13 mai 2014 Associations d idées Hier / Aujourd hui / Demain Réseau unitaire / Réseau

Plus en détail

Journée 11 Décembre 2015 Onéma Vincennes Des ressources potentielles pour l alimentation en eau potable future :

Journée 11 Décembre 2015 Onéma Vincennes Des ressources potentielles pour l alimentation en eau potable future : Journée 11 Décembre 2015 Onéma Vincennes Des ressources potentielles pour l alimentation en eau potable future : le Crétacé captif du département de la Charente Maritime LE SYNDICAT DES EAUX (SDE) DE LA

Plus en détail

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Dernière mise à jour : 30/03/2005 Codes entités aquifères concernées (V1) ou (V2) ou secteurs hydro à croiser : 1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Code entité V1 Code entité V2 141a 141b 141c

Plus en détail

MUNICIPALES 2014 BILAN EAU ET ASSAINISSEMENT

MUNICIPALES 2014 BILAN EAU ET ASSAINISSEMENT MUNICIPALES 2014 BILAN EAU ET ASSAINISSEMENT Dénonciation du contrat de l eau : Le groupe des Verts a dénoncé à l époque les excès de profits réalisés par la Lyonnaise des eaux, et avait demandé d intégrer

Plus en détail

Examen du document du projet SAGE de la Vallée de la Commerce (Seine Maritime)

Examen du document du projet SAGE de la Vallée de la Commerce (Seine Maritime) Examen du document du projet SAGE de la Vallée de la Commerce (Seine Maritime) Commentaires hydrogéologiques du BRGM Etude réalisée dans le cadre des opérations de Service public du BRGM 2002-EAU-513 Rédigé

Plus en détail

Québec, le 6 novembre 2012

Québec, le 6 novembre 2012 Québec, le 6 novembre 2012 1 L'aquaresponsabilité municipale Une approche intégrée Englobe toutes les actions réalisées par une ville Pour garantir : la gestion responsable de la ressource eau sur son

Plus en détail

Qualité physico-chimique Source: suivi départemental de la qualité des eaux (42) & étude préalable au SAGE

Qualité physico-chimique Source: suivi départemental de la qualité des eaux (42) & étude préalable au SAGE Qualité physico-chimique des cours d eau Une situation connue La qualité de l'eau sur le bassin est très variable entre les petits cours d'eau de montagne soumis à peu de pressions anthropiques, qui sont

Plus en détail

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES Codes entités aquifères concernées (V1) ou (V2) ou secteurs hydro à croiser : 1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Code entité V1 Code entité V2 177 Type de masse d'eau souterraine : Imperméable

Plus en détail

Retour d expérience : Maintien d une surveillance à long terme ou dépollution? Les apports du bilan massique

Retour d expérience : Maintien d une surveillance à long terme ou dépollution? Les apports du bilan massique 17 octobre 2014 Gestion des sites et sols pollués Caractérisation et surveillance des milieux (eaux, sols, gaz du sol et air intérieur), exposition et évaluation des risques sanitaires (bioaccessibilité...)

Plus en détail

Indicateurs gestion durable de l eau souterraine

Indicateurs gestion durable de l eau souterraine 22 avril 2014 Comité aviseur du PACES Chaudière-Appalaches Objectifs et méthodologie des projets PACES Traduction/vulgarisation Indicateurs des résultats du PACES de à développer gestion durable de l eau

Plus en détail

1.7 AUBIAT PLAN LOCAL D URBANISME. Commune de ANNEXES SANITAIRES DEPARTEMENT DU PUY DE DOME

1.7 AUBIAT PLAN LOCAL D URBANISME. Commune de ANNEXES SANITAIRES DEPARTEMENT DU PUY DE DOME DEPARTEMENT DU PUY DE DOME 1.7 Commune de AUBIAT SCP DESCOEUR F et C ARCHITECTURE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE 49 rue des Salins 63000 Clermont Ferrand Tel : 04.73.35.16.26. Fax : 04.73.34.26.65. Mail

Plus en détail

Atelier A : L intégration de la démarche SAGE au sein des documents d urbanisme. Séminaire DREAL Aquitaine - 1er décembre 2009 - Agen

Atelier A : L intégration de la démarche SAGE au sein des documents d urbanisme. Séminaire DREAL Aquitaine - 1er décembre 2009 - Agen Séminaire DREAL Aquitaine - 1er décembre 2009 - Agen Atelier A : L intégration de la démarche SAGE au sein des documents d urbanisme Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement Durable et de

Plus en détail

Mots clés : réseau de surveillance, directive cadre sur l eau, qualité, bassin Loire-Bretagne, masse d eau souterraine.

Mots clés : réseau de surveillance, directive cadre sur l eau, qualité, bassin Loire-Bretagne, masse d eau souterraine. Elaboration d un réseau de surveillance de la qualité des s d eau souterraine en Loire- Bretagne conforme aux prescriptions de la directive cadre sur l eau Rapport final BRGM/RP-54830-FR Juillet 2006 Elaboration

Plus en détail

Evaluation des fonctions de pédotransfert d un sol hétérogène, milieu récepteur d eau usée traitée, sur un site pilote dédié

Evaluation des fonctions de pédotransfert d un sol hétérogène, milieu récepteur d eau usée traitée, sur un site pilote dédié Thèse de Behzad NASRI Evaluation des fonctions de pédotransfert d un sol hétérogène, milieu récepteur d eau usée traitée, sur un site pilote dédié Résumé En 1998, le Ministère de l Environnement a initié

Plus en détail

Gare de marchandise de la Chaux-de-Fonds

Gare de marchandise de la Chaux-de-Fonds Gare de marchandise de la Chaux-de-Fonds Investigation de détail dans la zone contaminée par des solvants chlorés Sommaire 1. Un contexte d étude complexe 2. Une collaboration exemplaire 3. Etat d avancement

Plus en détail

Appui à la police des Eaux Région Languedoc Roussillon

Appui à la police des Eaux Région Languedoc Roussillon Appui à la police des Eaux Région Languedoc Roussillon Compte-rendu d activité pour l année 2006 /RP -55275-FR janvier 2007 Appui à la police des eaux région Languedoc Roussillon Compte-rendu d activité

Plus en détail

Glossaire EAU. Alluvion : Altérite : Aquifère : Argile : Artésien : Bassin hydrographique :

Glossaire EAU. Alluvion : Altérite : Aquifère : Argile : Artésien : Bassin hydrographique : Glossaire EAU Alluvion : Sédiment des cours d'eau et des lacs composé, selon les régions traversées et la force du courant, de galet, de gravier et de sable en dépôts souvent lenticulaires. La fraction

Plus en détail

Hydrogéologie du secteur sud de la plaine de Valence

Hydrogéologie du secteur sud de la plaine de Valence Hydrogéologie du secteur sud de la plaine de Valence Etude de la contamination des eaux souterraines par les nitrates sur la commune de Chabrillan - Drôme (26) Université de Montpellier II Master 2 Eau

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement Les moyens mis à disposition du concepteur Frederic LUYCKX, architecte Objectifs de la présentation Initier

Plus en détail

1 - PRESERVER OU AMELIORER LES RESSOURCES EN EAU

1 - PRESERVER OU AMELIORER LES RESSOURCES EN EAU 1 - PRESERVER OU AMELIORER LES RESSOURCES EN EAU Le diagnostic du SAGE a mis en évidence les principaux problèmes que connaît le mode de gestion actuel des ressources en eau. On distingue 4 types de problèmes

Plus en détail

LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE

LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE CONNAÎTRE les programmes européens Les massifs montagneux, ainsi que les bassins fluviaux, sont des territoires qui se caractérisent par des enjeux de développement

Plus en détail

EAUX PLUVIALES. sable

EAUX PLUVIALES. sable 1.Généralités EAUX PLUVIALES Des dispositifs doivent reprendre les eaux de ruissellement pour éviter la submersion des voies; la formation du ruissellement est due en milieu urbain à l'imperméabilisation

Plus en détail

Identification des situations à risque de contamination microbienne des eaux : intérêt des méthodes optiques

Identification des situations à risque de contamination microbienne des eaux : intérêt des méthodes optiques Identification des situations à risque de contamination microbienne des eaux : intérêt des méthodes optiques Marie-Florence Thomas Ecole des Métiers de l Environnement Situation à risques Situation à risque

Plus en détail

Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées

Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées 1 Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées Rappel réglementaire Le décret 2007-1213 du 10 août 2007, relatif aux schémas d'aménagement et de

Plus en détail

MASSE D EAU SOUTERRAINE 3 504 «SOCLE DU BASSIN VERSANT DE LA SELUNE» 1 IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE

MASSE D EAU SOUTERRAINE 3 504 «SOCLE DU BASSIN VERSANT DE LA SELUNE» 1 IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Fiche éditée en Janvier 2005 Page 1 MASSE D EAU SOUTERRAINE 3 504 «SOCLE DU BASSIN VERSANT DE LA SELUNE» 1 IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Code de la masse d eau : 3 504 Libellé de la masse

Plus en détail

Interactions forêt et eau : recommandations de gestion forestière pour la qualitéde l'eau

Interactions forêt et eau : recommandations de gestion forestière pour la qualitéde l'eau Interactions forêt et eau : recommandations de gestion forestière pour la qualitéde l'eau Julien Fiquepron, Centre national de la propriété forestière Olivier Picard, CNPF - Eric Toppan, FPF - Aurélien

Plus en détail

Mise en œuvre d un nouveau contrat de nappe

Mise en œuvre d un nouveau contrat de nappe La nappe des sables astiens dans l Hérault Mise en œuvre d un nouveau contrat de nappe 2004-2008 La nappe des sables astiens dans l Hérault 450 km2 plus de 700 forages (de 30 à 120 m de profondeur) 4 millions

Plus en détail

Développement d une méthodologie de caractérisation de la vulnérabilité des aquifères en milieu forestier

Développement d une méthodologie de caractérisation de la vulnérabilité des aquifères en milieu forestier Développement d une méthodologie de caractérisation de la vulnérabilité des aquifères en milieu forestier Lorienne Thüler Mai 2011 1. Introduction But: Développer une méthode pour caractériser des zones

Plus en détail

Association pour les Sciences de la Terre, l Environnement et la Recherche Association Loi 1901. 73, rue Jean-Jacques Frugier - 91 200 ATHIS-MONS

Association pour les Sciences de la Terre, l Environnement et la Recherche Association Loi 1901. 73, rue Jean-Jacques Frugier - 91 200 ATHIS-MONS 1 Association pour les Sciences de la Terre, l Environnement et la Recherche Association Loi 1901 73, rue Jean-Jacques Frugier - 91 200 ATHIS-MONS ASTER 7-6-1 EXPERTISE DU DOSSIER CONCERNANT LA RÉALISATION

Plus en détail

L eau souterraine. point au 18 mai 2006. Jacques VARET Direction de la Prospective

L eau souterraine. point au 18 mai 2006. Jacques VARET Direction de la Prospective L eau souterraine point au 18 mai 2006 Jacques VARET Direction de la Prospective Les ressources en eau et la demande de l humanité > Planète terre : 97% d eau salée 3 % d eau douce dont : 77,2 % : glaciers

Plus en détail

SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE DE BAMAKO (Juillet décembre 2009)

SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE DE BAMAKO (Juillet décembre 2009) 1 MINISTERE DE L ENERGIE ET DE L EAU --------------------- LABORATOIRE NATIONAL DES EAUX REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple Un But Une Une Foi SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE

Plus en détail

Inventaire 2009 de la qualité de la nappe phréatique de la plaine d Alsace

Inventaire 2009 de la qualité de la nappe phréatique de la plaine d Alsace de la qualité de la nappe phréatique de la plaine d Alsace sur les nitrates et les produits phytosanitaires édito é d i t o L Alsace dispose d un patrimoine en eaux souterraines particulièrement riche,

Plus en détail

COMITE DU BASSIN HYDROGRAPHIQUE DE LA MAULDRE ET DE SES AFFLUENTS. Révision du SAGE de la Mauldre. Règlement. Validé par la CLE du.

COMITE DU BASSIN HYDROGRAPHIQUE DE LA MAULDRE ET DE SES AFFLUENTS. Révision du SAGE de la Mauldre. Règlement. Validé par la CLE du. COMITE DU BASSIN HYDROGRAPHIQUE DE LA MAULDRE ET DE SES AFFLUENTS Révision du SAGE de la Mauldre Règlement Novembre 2012 V4 Validé par la CLE du Ce document est en cours d écriture La présente version

Plus en détail

LES LIVRETS SUR L EAU DU BASSIN ARTOIS-PICARDIE Vers le bon état des eaux : actions et résultats

LES LIVRETS SUR L EAU DU BASSIN ARTOIS-PICARDIE Vers le bon état des eaux : actions et résultats LES LIVRETS SUR L EAU DU BASSIN ARTOIS-PICARDIE Vers le bon état des eaux : actions et résultats Crédit photo : JP.LEFEBVRE - AEAP Principaux résultats du bilan intermédiaire 2012 du Programme de Mesures

Plus en détail

Qu est-ce qu une étude BAC?

Qu est-ce qu une étude BAC? Qu est-ce qu une étude BAC? Réglementation Définition du BAC Objectifs de l étude Etapes de réalisation de l étude Leviers de réussite Arnaud HÉBERT Chargé d opérations «Collectivités et Industrie» Direction

Plus en détail

1. Les puits d'infiltration :

1. Les puits d'infiltration : 1. Les puits d'infiltration : Ces dispositifs assurent le transit des eaux de ruissellement vers les couches perméables du sol. Ils sont utilisés essentiellement pour recevoir les eaux de toitures. Le

Plus en détail

SAGE VILAINE. Règlement

SAGE VILAINE. Règlement SAGE VILAINE Règlement Projet pour la CLE du 29 mars 2013 1 Les Zones Humides Les zones humides jouent un rôle important dans la gestion quantitative et qualitative de l eau, en particulier sur les têtes

Plus en détail

ETAT INITIAL DU SAGE MOLASSE

ETAT INITIAL DU SAGE MOLASSE ETAT INITIAL DU SAGE MOLASSE MIOCENE DU BAS-DAUPHINE ET DES ALLUVIONS DE LA PLAINE PLAINE DE VALENCE SYNTHESE DE L ETAT INITIAL REDACTEURS : BENOIT BOROT, ANNE DOS SANTOS, ANAÏS HANUS, ADRIANA RAVEAU,

Plus en détail

Gestion des rejets de substances prioritaires à. l échelle des bassins. versants. Jean-Marc BRIGNON INERIS Direction des Risques Chroniques SEMINAIRE

Gestion des rejets de substances prioritaires à. l échelle des bassins. versants. Jean-Marc BRIGNON INERIS Direction des Risques Chroniques SEMINAIRE SEMINAIRE Les substances chimiques dangereuses de la DCE : vers des outils opérationnels pour la fixation des VLE locales et la gestion à l échelle des bassins Gestion des rejets de substances prioritaires

Plus en détail

Extrait du projet dans le cadre des procédures d élaboration et de révision des PLU

Extrait du projet dans le cadre des procédures d élaboration et de révision des PLU Extrait du projet dans le cadre des procédures d élaboration et de révision des PLU - le 7 juillet 2010 - Page 1 sur 5 Préambule Le SAGE a été adopté à l unanimité par la Commission Locale de l Eau le

Plus en détail

Caractérisation hydrogéochimique des eaux souterraines en Outaouais : résultats préliminaires

Caractérisation hydrogéochimique des eaux souterraines en Outaouais : résultats préliminaires Caractérisation hydrogéochimique des eaux souterraines en Outaouais : résultats préliminaires N. Montcoudiol, G. Comeau, J. Molson et J.-M. Lemieux 80ème congrès de l ACFAS 7 mai 2012 INTRODUCTION Zone

Plus en détail

Réseau primaire d eau potable Avant-projet n 57 Schéma directeur d alimentation en eau potable

Réseau primaire d eau potable Avant-projet n 57 Schéma directeur d alimentation en eau potable ex-ville Nouvelle de l Isle d Abeau EPIDA mandataire pour le compte de la CAPI) Réseau primaire d eau potable Avant-projet n 57 Schéma directeur d alimentation en eau potable Rapport final 21019 JM Avril

Plus en détail

APPROVISIONNEMENT EN EAU

APPROVISIONNEMENT EN EAU APPROVISIONNEMENT EN EAU Pourquoi est-ce un problème prioritaire? Deux raisons principales font de l approvisionnement en eau un enjeu important pour le territoire du COBAMIL. D abord, l eau brute destinée

Plus en détail

ENJEUX ET OBJECTIFS DU PROJET ARK

ENJEUX ET OBJECTIFS DU PROJET ARK ENJEUX ET OBJECTIFS DU PROJET ARK Mieux comprendre, pour mieux protéger et gérer durablement la ressource en eau L aquifère jurassique d Aix-Gardanne est considéré dans le Schéma directeur d aménagement

Plus en détail

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif DÉPARTEMENT DE LA DORDOGNE Date de dépôt du dossier : Cadres réservés au S.P.A.N.C. DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON

Plus en détail

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Zones d étude et problématiques Quartiers concernés par l étude 1. Centre ville 2. Schneider Quartier

Plus en détail

BISMUTH : Banque d Information sur le sous-sol en Milieu Urbain de Toulouse Phase 2 Rapport d avancement

BISMUTH : Banque d Information sur le sous-sol en Milieu Urbain de Toulouse Phase 2 Rapport d avancement BISMUTH : Banque d Information sur le sous-sol en Milieu Urbain de Toulouse Phase 2 Rapport d avancement BRGM/RP-55514-FR octobre 2007 BISMUTH : Banque d Information sur le sous-sol en Milieu Urbain de

Plus en détail

Puits et forages privés

Puits et forages privés Puits et forages privés à usage domestique Vous souhaitez remettre en service un ancien puits ou créer un forage privé dans votre jardin et éventuellement consommer l eau ainsi prélevée? règles simples

Plus en détail

LA SÉCURITÉ DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE. assurer en permanence l alimentation en eau potable

LA SÉCURITÉ DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE. assurer en permanence l alimentation en eau potable LA SÉCURITÉ DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE assurer en permanence l alimentation en eau potable Analyse et gestion des risques de dysfonctionnement du réseau d eau potable Identification des scénarios

Plus en détail

Description du modèle de potentiel archéologique. 14A.1 Vue d ensemble

Description du modèle de potentiel archéologique. 14A.1 Vue d ensemble 14A Description du modèle de potentiel archéologique 14A.1 Vue d ensemble Les méthodes classiques de reconnaissance pédestre associées aux sondages souterrains représentent la manière la plus précise et

Plus en détail

LES QUESTIONS IMPORTANTES

LES QUESTIONS IMPORTANTES L AVENIR DE L EAU ET DES MILIEUX AQUATIQUES : LES QUESTIONS IMPORTANTES ET LE PROGRAMME DE TRAVAIL DU BASSIN ADOUR-GARONNE Comité de bassin du 2 décembre 2013 2016 SDAGE-PDM Ce document présente : les

Plus en détail

La Visibilité, connaissance et gestion des données, où en est-on?

La Visibilité, connaissance et gestion des données, où en est-on? La Visibilité, connaissance et gestion des données, où en est-on? Projet National Ville10d Ville d Idées Journée d échanges «Penser la ville avec son sous-sol» 02/02/2016 Projet National Ville10d - Thème

Plus en détail

Les reconnaissances géophysiques appliquées à la recherche de cavités en sous-sol Franck Rivière 1.

Les reconnaissances géophysiques appliquées à la recherche de cavités en sous-sol Franck Rivière 1. Les reconnaissances géophysiques appliquées à la recherche de cavités en sous-sol Franck Rivière 1. Introduction Qu elles soient anthropiques ou naturelles, la présence de cavités souterraines est un risque

Plus en détail

Bassin hydrographique : Loire- Bretagne Bassin étendu sur les départements de l Ille et Vilaine et de la Manche Superficie : 1130 km² Réseau

Bassin hydrographique : Loire- Bretagne Bassin étendu sur les départements de l Ille et Vilaine et de la Manche Superficie : 1130 km² Réseau Colloque Têtes de bassin Comment concilier les enjeux sur ces territoires hors du commun? Paris, 4 mars 2015 Bassin hydrographique : Loire- Bretagne Bassin étendu sur les départements de l Ille et Vilaine

Plus en détail

Aperçu des problèmes d alimentation en eau potable en Crête Gérard Sustrac 1.

Aperçu des problèmes d alimentation en eau potable en Crête Gérard Sustrac 1. Aperçu des problèmes d alimentation en eau potable en Crête Gérard Sustrac 1. 56 Ce texte est issu de discussions avec différents géologues et responsables de l alimentation en eau potable lors d un séjour

Plus en détail

PROJET DE SDAGE 2016-2021 ETAT DES LIEUX RISQUES DE NON ATTEINTE DES OBJECTIFS DES MASSES D EAUX SOUTERRAINES

PROJET DE SDAGE 2016-2021 ETAT DES LIEUX RISQUES DE NON ATTEINTE DES OBJECTIFS DES MASSES D EAUX SOUTERRAINES PROJET DE SDAGE 2016-2021 ETAT DES LIEUX RISQUES DE NON ATTEINTE DES OBJECTIFS DES MASSES D EAUX SOUTERRAINES I Objectifs qualitatifs (5) Risque non atteinte des objectifs des Pas de dépassement du seuil

Plus en détail

L ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL DES EAUX USEES. Centre d Hygiène et de Salubrité Publique Direction de la Santé - Polynésie française

L ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL DES EAUX USEES. Centre d Hygiène et de Salubrité Publique Direction de la Santé - Polynésie française L ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL DES EAUX USEES Centre d Hygiène et de Salubrité Publique Direction de la Santé - Polynésie française 1. Le cadre réglementaire La délibération 87-48AT du 29 avril 87 modifiée

Plus en détail

Fiche de renseignement

Fiche de renseignement Demande d autorisation d assainissement individuel Fiche de renseignement REÇU EN MAIRIE Dossier N Cette fiche doit être remise au service Urbanisme de votre commune, dûment complétée et accompagnée des

Plus en détail

DOMAINES DE COOPÉRATION PROPOSÉS PAR L AGENCE NATIONALE DE GESTION INTÉGRÉE DES RESSOURCES EN EAU «AGIRE»

DOMAINES DE COOPÉRATION PROPOSÉS PAR L AGENCE NATIONALE DE GESTION INTÉGRÉE DES RESSOURCES EN EAU «AGIRE» DOMAINES DE COOPÉRATION PROPOSÉS PAR L AGENCE NATIONALE DE GESTION INTÉGRÉE DES RESSOURCES EN EAU «AGIRE» DERAMCHI Mohamed Directeur général de l AGIRE. International Integrated Basin Management Workshop

Plus en détail

LES ORIENTATIONS FONDAMENTALES ET LES DISPOSITIONS

LES ORIENTATIONS FONDAMENTALES ET LES DISPOSITIONS SDAGE 2010-2015 cahier - 2 LES ORIENTATIONS FONDAMENTALES ET LES DISPOSITIONS SOMMAIRE 1. INTRODUCTION.................................... p-5 2. LES ORIENTATIONS FONDAMENTALES ET LES DISPOSITIONS... P-8

Plus en détail

Réunion de présentation

Réunion de présentation Réunion d information Cahier des charges études A.A.C. Conseil Général de l Yonne, le 23 septembre 2013 SAtep Réunion de présentation Phase 2 à 4 de l étude De l étude de l occupation des sols à l évaluation

Plus en détail

Maîtrise de la qualité de l eau des puits et forages. Loïc Fulbert GDS Mayenne «Loic.fulbert.gds53@reseaugds.com»

Maîtrise de la qualité de l eau des puits et forages. Loïc Fulbert GDS Mayenne «Loic.fulbert.gds53@reseaugds.com» Maîtrise de la qualité de l eau des puits et forages. Loïc Fulbert GDS Mayenne «Loic.fulbert.gds53@reseaugds.com» 02 43 53 53 54 Maîtriser la qualité de l'eau dans le but de Eviter les risques sanitaires

Plus en détail

dossier de presse ******************************************************************************+ ( #

dossier de presse ******************************************************************************+ ( # v e n d r e d i 1 9 j a n v i e r 2 0 0 7 dossier de presse en présence de!"#$%&, vice-président du conseil général '( ) ******************************************************************************+

Plus en détail

Laurent Cadilhac, Cécile Herivaux, Laurence Gourcy. To cite this version: HAL Id: hal-00849231 https://hal-brgm.archives-ouvertes.

Laurent Cadilhac, Cécile Herivaux, Laurence Gourcy. To cite this version: HAL Id: hal-00849231 https://hal-brgm.archives-ouvertes. Faisabilité de la reconquête du bon état à l échelle d une masse d eau affectée par les pollutions diffuses d origine agricole : évaluation des délais nécessaires, coûts des mesures et acceptabilité économique

Plus en détail

Champ de l Etude - SCOPING

Champ de l Etude - SCOPING Cadrage 1 Champ de l Etude - SCOPING Les principes directeurs de la phase de définition du champ de l étude la définition du champ de l étude n est pas une simple activité la définition du champ de l étude

Plus en détail

SAGE Orge Yvette. Evaluation environnementale

SAGE Orge Yvette. Evaluation environnementale SAGE Orge Yvette Evaluation environnementale Novembre 2011 SOMMAIRE I. PREAMBULE 2 II. OBJECTIFS, CONTENU ET ARTICULATION AVEC D AUTRES PLANS 3 II.1. Enjeux de la révision du SAGE et objectifs 3 A. Contexte

Plus en détail

Agence de l Eau RMC & LB --- Projets de SDAGE et de programme de mesures 2016-2021 --- Aides aux captages

Agence de l Eau RMC & LB --- Projets de SDAGE et de programme de mesures 2016-2021 --- Aides aux captages Agence de l Eau RMC & LB --- Projets de SDAGE et de programme de mesures 2016-2021 --- Aides aux captages Un projet de programme de mesures coconstruit Concertation locale : RMC : 150 réunions (octobre

Plus en détail

PNRLF07. Proposition de classement en zone humide stratégique : Zone Stratégique pour la Gestion de l'eau

PNRLF07. Proposition de classement en zone humide stratégique : Zone Stratégique pour la Gestion de l'eau Zone humide déterminée d'après la végétation PNRLF07 Présence de plan d'eau :oui/1 Proposition de classement en zone humide stratégique : Zone Stratégique pour la Gestion de l'eau Renseignements généraux

Plus en détail

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES Codes entités aquifères concernées (V1) ou (V2) ou secteurs hydro à croiser : 1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Code entité V1 Code entité V2 105 Type de masse d'eau souterraine : Imperméable

Plus en détail

Principes et méthodologie d adaptation du réseau de surveillance de l'état quantitatif des eaux souterraines en Région wallonne

Principes et méthodologie d adaptation du réseau de surveillance de l'état quantitatif des eaux souterraines en Région wallonne DIRECTION GENERALE DES RESSOURCES NATURELLES ET DE L ENVIRONNEMENT DIVISION DE L EAU Direction des Eaux souterraines Directive-Cadre de l eau Principes et méthodologie d adaptation du réseau de surveillance

Plus en détail

PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation

PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation CONSEIL D'ADMINISTRATION PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation L évaluation des politiques publiques a été introduite au sein

Plus en détail

Agence du Bassin Hydraulique du Souss Massa et Draa. Ressources en Eau SOUSS MASSA DRAA. Octobre 2011

Agence du Bassin Hydraulique du Souss Massa et Draa. Ressources en Eau SOUSS MASSA DRAA. Octobre 2011 Ressources en Eau SOUSS MASSA DRAA Octobre 2011 AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DE SOUSS MASSA ET DRAA AVENUE PRINCE MOULAY ABDELLAH - VILLE NOUVELLE - BP 432 - AGADIR Secrétariat/ 05-28-84-25-51*Standard/

Plus en détail

Séminaire des animateurs de SAGE du bassin Rhône-Méditerranée 18 avril 2016 SAGE et gestion quantitative

Séminaire des animateurs de SAGE du bassin Rhône-Méditerranée 18 avril 2016 SAGE et gestion quantitative Séminaire des animateurs de SAGE du bassin Rhône-Méditerranée 18 avril 2016 SAGE et gestion quantitative Kristell ASTIER-COHU DREAL Auvergne-Rhône-Alpes / Délégation de bassin 1 La gestion quantitative

Plus en détail

Contenu Objectifs et indications complémentaires 1 2 3 4 1 - QU EST-CE QUE LA SANTÉ? QU EST-CE QUE LE BIEN-ÊTRE SOCIAL?

Contenu Objectifs et indications complémentaires 1 2 3 4 1 - QU EST-CE QUE LA SANTÉ? QU EST-CE QUE LE BIEN-ÊTRE SOCIAL? Programme Pôle état de santé et de bien-être social 1 - QU EST-CE QUE LA SANTÉ? QU EST-CE QUE LE BIEN-ÊTRE SOCIAL? La découverte de ces concepts-clés doit viser à poser les bases de la culture médico-sociale.

Plus en détail