La scénarisation cinématographique au service de la scénarisation pédagogique. R. Canal Directeur exécutif IFIC

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La scénarisation cinématographique au service de la scénarisation pédagogique. R. Canal Directeur exécutif IFIC"

Transcription

1 La scénarisation cinématographique au service de la scénarisation pédagogique R. Canal Directeur exécutif IFIC

2 Scénario Quel que soit le medium et le public, un scénario est un outil de structuration qui permet de raconter une histoire Le résultat est toujours une histoire La notion de scenario existe dans toute création d œuvre d art, que ce soit pour un livre, une BD, un film, un jeu vidéo, un tableau, une sculpture, une symphonie, un immeuble ou un cours 2

3 2 règles d or 1. Écrire un scénario, c est créer des enjeux et c est trouver des solutions 1. Garder à l esprit ce qui est intéressant par le public plutôt que ce qui est passionnant pour l auteur

4 Atelier 1 Comparer un scénario écrit par un auteur pour un public avec un cours écrit par un professeur pour des étudiants Indices : se concentrer sur les rôles quelle est la différence apparente majeure? Dans un scénario littéraire, il y a un personnage central (le héro). Dans un cours, à quoi correspond cette entité (X??)? Scénariste A héro film B Public Professeur X?? coursi Etudiants A Déroulement du temps B 4

5 Le personnage dans un scénario pédagogique 1 er concept : la personnification Le public d un film s apparente au héros (encore plus sensible dans un jeu vidéo car il y a interactivité) Concevoir l étudiant comme le personnage central du cours et comme le public en même temps Mise en abyme à gérer 2 ème concept : la trajectoire L auteur prend le personnage dans une situation A et l amène vers une situation B L enseignant prend l étudiant dans un état de connaissances A et l amène vers un état de connaissances étendu B en créant une trajectoire 5

6 Elément fondamental d un scenario : capter l intérêt Personnification et trajectoire en scénarisation pédagogique induisent que l étudiant au centre du dispositif (vision moderne de l éducation) Capacité de concentration limitée Relancer périodiquement l intérêt Comment? Revenir aux règles d or Proposer des éléments intéressants pour le public, pas forcément pour l auteur Proposer des enjeux 6

7 Atelier 2 Travail de groupe Citer les outils ou effets dont dispose un enseignant pour capter l intérêt des étudiants Distinguer : 1) présentiel et à distance 2) individu et groupe Indication : Capter l intérêt = briser la monotonie du discours Faculté de concentration de l humain limitée dans le temps 7

8 Individuel Groupe Présence Appeler au tableau Gestes/voix Questions ciblées * Sanction Regard Humour Gestes / Voix Jeux * Tests de bonification * Changer de sujet Classement Regard Interpeler * Humour Distance Effets sonores/ visuels * Quizz * Messages privés Jeux sérieux * Humour * Jeux sérieux * Tests de bonification * Réunion synchrone* Mise en Compétition* Collaboration * Attribution de rôles tournants * Humanisation

9 Analyse Travail complémentaire dans l atelier Trier les outils ou effets qui relèvent ou peuvent relever directement du scénario Solution : Dans le tableau précédent, les * indiquent ce qui doit être pris en compte en amont dès l écriture du scénario. Les autres outils ou effets relèvent d une interaction en temps réel. Comparer présentiel et distantiel Conclusion : Dans la conception de scénarios pour le distantiel, tout doit être prévu. Toutes les ficelles du scénariste doivent apparaître dès l écriture du scénario.

10 Structure classique de scénario Amorce : présentation dynamique du sujet Incident déclencheur : définit l objectif Progression : tout sauf linéaire - relance périodique de l intérêt avec effet croissant (séquence courtes avec hameçon, en dent de scie) Remise en question des acquis vers la fin Résolution Résolution Amorce A Incident déclencheur Progression dent de scie Remise en question B 10

11 Quelques outils de scénarisation cinéma qu on peut emprunter 1. Présenter le cours en deux, trois phrases percutantes : le Pitch (partie hors scénario pour attirer le plus d étudiants vers le module dans une logique concurrentielle : MOOC par exemple) 2. L Accroche : importance des premiers contacts. Attirer l intérêt des étudiants sur ce qu on va faire. 3. La Rupture : essentiel - plusieurs ruptures au cours du scénario, cadencées par la capacité de concentration des étudiants éviter les scénarios linéaires. 4. Les Pistes Narratives Parallèles permettant la concurrence / émulation entre groupes et l enrichissement inter groupes 5. Les Fausses Pistes avec résolution finale qui incitent à la réflexion 6. Le Dénouement qui doit toujours ramener à l objectif quel que soit le chemin pris

12 Précautions d emploi Un scénariste de cinéma travaille sur des créatures imaginaires il peut les briser autant qu il veut lors des ruptures Un professeur travaille sur des étudiants il est conseillé de concevoir les ruptures scénaristiques comme des outils d enrichissement et de valorisation (parcours en dent de scie ne redescendant que rarement) Progression montante Résolution Amorce A Incident déclencheur Rupture Remise en question B

13 Atelier 3 (Travail de groupe) Choisir un module de cours, soit en sciences dures, soit en sciences douces (équivalent durée de 30 heures de cours) en vue d une formation à distance et concevoir son scénario en s inspirant des outils du scénariste de cinéma Définir en groupe les différents éléments de ce module Établir le lien entre les ruptures et les outils de captation d intérêt Structurer le scénario en utilisant tous les outils de scénarisation présentés Le présenter pour critique aux autres groupes N.B. : Ne surtout jamais oublier qu un scénario, qu il soit cinématographique ou pédagogique, n est pas une suite d effets mais une histoire entrecoupée d effets pour maintenir l attention du public. L essentiel est l histoire.

Enseigner la compréhension en lecture au cycle 2 à partir des textes narratifs :

Enseigner la compréhension en lecture au cycle 2 à partir des textes narratifs : Enseigner la compréhension en lecture au cycle 2 à partir des textes narratifs : Comment construire la compréhension et quels dispositifs pour l entrée en lecture? Comment s approprier les textes? Constats

Plus en détail

CONTRAT PEDAGOGIQUE : UF 3

CONTRAT PEDAGOGIQUE : UF 3 CONTRAT PEDAGOGIQUE : UF 3 Enseignant : Nom Prénom : Ecole : Adresse et coordonnées : Durée du cours 160 heures selon l horaire reçu au secrétariat lors de l inscription Sommaire 1. Description du cours

Plus en détail

Compte rendu d expérimentation d usages TICE en Economie Gestion

Compte rendu d expérimentation d usages TICE en Economie Gestion 1/8 Compte rendu d expérimentation d usages TICE en Economie Gestion ENVIRONNEMENTS VIRTUELS Cette expérience s inscrit dans le cadre d un des thèmes relatifs aux TRAAM (travaux académiques mutualisés)

Plus en détail

Métiers du management et de la communication

Métiers du management et de la communication K2 Formation Métiers du management et de la communication 601 Ecriture-creative-et-professionnelle-en-entre_791 Ecriture créative et professionnelle en entreprise - Transmettre sur sa pratique Explorer

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Langue vivante Progressions pour le cours élémentaire deuxième année et le cours moyen Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement dans le cadre

Plus en détail

Techniques d animation en présentiel

Techniques d animation en présentiel Techniques d animation en présentiel Faire parler les gens de leur ressenti ou d eux-mêmes Par le mode de la métaphore : Légos, photo-langage (en physique avec un tableau de photographie, ou en virtuel

Plus en détail

FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE

FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE La formation s intitule «Développement personnel et professionnel». PUBLIC CIBLE Cette formation s adresse à toute personne qui souhaite développer ses compétences

Plus en détail

RÉALISATION DE CAPSULES DIDACTIQUES POUR CLASSE INVERSÉE EN ARTS PLASTIQUES

RÉALISATION DE CAPSULES DIDACTIQUES POUR CLASSE INVERSÉE EN ARTS PLASTIQUES RÉALISATION DE CAPSULES DIDACTIQUES POUR CLASSE INVERSÉE EN ARTS PLASTIQUES Durée idéale d une capsule : moins de 5 minutes. A) AVANT LA RÉALISATION DES CAPSULES (prévoir environ 8 heures) 1. Vérifier

Plus en détail

MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE. Nomenclature desmodules

MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE. Nomenclature desmodules MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE Nomenclature desmodules A0 :Identifier lesbesoins en Savoirs de Base et définir le parcours de formation. A1 :Se mettre à niveau à l écrit pour répondre aux exigences professionnelles.

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LES PORTEURS DE PROJET

RECOMMANDATIONS POUR LES PORTEURS DE PROJET RECOMMANDATIONS POUR LES PORTEURS DE PROJET 1 Comment lever des fonds? Une levée de fonds se prépare avec grand soin. Le Porteur de Projet doit se préparer à cette levée, en étant conscient qu elle va

Plus en détail

Enseigner la langue : construire une séance de grammaire Académie de Lille Valéry Herbin

Enseigner la langue : construire une séance de grammaire Académie de Lille Valéry Herbin Enseigner la langue : construire une séance de grammaire Académie de Lille Valéry Herbin contextualisation Phase 1 : émergence d un besoin d apprentissage Objectif : prendre conscience du problème de langue

Plus en détail

SYDO CATALOGUE DE FORMATIONS

SYDO CATALOGUE DE FORMATIONS SYDO CATALOGUE DE FORMATIONS 2016 Expliquez en images et en dessins Intégrer des images sur des supports de formation permet de capter l attention des apprenants et d améliorer leur mémorisation. Il est

Plus en détail

L'enseignement des mathématiques : RESOLUTION DE PROBLEMES. Exemples de situations et ressources / cycles 2 et 3. Audrey Bertin, CPC 2013-2014

L'enseignement des mathématiques : RESOLUTION DE PROBLEMES. Exemples de situations et ressources / cycles 2 et 3. Audrey Bertin, CPC 2013-2014 L'enseignement des mathématiques : RESOLUTION DE PROBLEMES Exemples de situations et ressources / cycles 2 et 3 Audrey Bertin, CPC 2013-2014 1. La place des problèmes dans les programmes : B.O n 3 H.S

Plus en détail

La stratégie de la relation client

La stratégie de la relation client La stratégie de la relation client Auteur(s) Ingénieur ESIM et MBA, spécialiste du CRM en France et chez Ernst&Young Conseil MBA, spécialiste de l application de nouvelles technologies au marketing. Directeur

Plus en détail

Catalogue de formations SYDO

Catalogue de formations SYDO Catalogue de formations SYDO 2014-2015 expliquer en images et en dessins Intégrer des images sur des supports de formation permet de capter l attention des apprenants et améliorer leur mémorisation. Il

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2016

CATALOGUE DES FORMATIONS 2016 CATALOGUE DES FORMATIONS 2016 Tous droits réservés. Ce document a été conçu par la société ZEPRESENTERS et est couvert par le droit d auteur. Toute copie même partielle sera sanctionnée en application

Plus en détail

La Communication efficace!

La Communication efficace! La Communication efficace! Caractéristiques du cours Nature du cours: Objectifs : atelier interactif et pratique de rhétorique et de communication. Au sortir du séminaire, les participants maîtrisent les

Plus en détail

IUFM D AIX PRÉPA CRPE AOÛT/SEPTEMBRE 2012 CONSEILS MÉTHODOLOGIQUES

IUFM D AIX PRÉPA CRPE AOÛT/SEPTEMBRE 2012 CONSEILS MÉTHODOLOGIQUES IUFM D AIX PRÉPA CRPE AOÛT/SEPTEMBRE 2012 CONSEILS MÉTHODOLOGIQUES FRANÇAIS Commentaire. La lecture du texte doit se faire de manière analytique, c est une lecture personnelle. Il s agit en premier lieu

Plus en détail

METHODOLOGIE DE L EXPOSÉ IFSI CHARLES FOIX UE 6.1

METHODOLOGIE DE L EXPOSÉ IFSI CHARLES FOIX UE 6.1 METHODOLOGIE DE L EXPOSÉ IFSI CHARLES FOIX UE 6.1 AVANT DE PRENDRE LA PAROLE EN PUBLIC CONTEXTE Pour qui? Où O? Quand? Combien de personnes? Combien de temps? OBJECTIF Pourquoi? SUJET Quoi? STRUCTURE D

Plus en détail

histoire en pratique UNIL 2004-2005 matthieu.leimgruber@unil.ch janvier 2005 1

histoire en pratique UNIL 2004-2005 matthieu.leimgruber@unil.ch janvier 2005 1 histoire en pratique UNIL 2004-2005 matthieu.leimgruber@unil.ch janvier 2005 1 Problématique, plan et structure caveat : ce bref document ne présente ni des «recettes», ni la «meilleure manière» de procéder,

Plus en détail

COMMUNICATION DANS LES ORGANISATIONS

COMMUNICATION DANS LES ORGANISATIONS Faculté des sciences de l administration Département de management COMMUNICATION DANS LES ORGANISATIONS MNG- 64774 Plan de cours Hiver 2009 Lise Chrétien, Ph.D. Professeure agrégée Bureau 1543, PAP lise.chretien@mng.ulaval.ca

Plus en détail

La relation textes/images à l école primaire

La relation textes/images à l école primaire La relation textes/images à l école primaire Réaliser des Vidéos, des BD et des photos romans Un dossier proposé par Fabienne Dachet Maître formateur CD 77 Réaliser un photo roman au C2 CE1 Insérer de

Plus en détail

C est un processus. Un ensemble de démarches qui prennent en compte chaque élève comme une personne. Des situations éducatives qui peuvent être

C est un processus. Un ensemble de démarches qui prennent en compte chaque élève comme une personne. Des situations éducatives qui peuvent être C est un processus. Un ensemble de démarches qui prennent en compte chaque élève comme une personne. Des situations éducatives qui peuvent être engagées dans et hors l école. L élève apprend a se construire

Plus en détail

Mise en œuvre pédagogique du nouveau programme d'enseignement des langues vivantes dans la voie professionnelle

Mise en œuvre pédagogique du nouveau programme d'enseignement des langues vivantes dans la voie professionnelle Formation continue des enseignants Publications Mise en œuvre pédagogique du nouveau programme d'enseignement des langues vivantes dans la voie professionnelle - Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique

Plus en détail

Evaluations nationales CE2 MATHS - COMPETENCES ATTENDUES A L ENTREE EN CYCLE III

Evaluations nationales CE2 MATHS - COMPETENCES ATTENDUES A L ENTREE EN CYCLE III Evaluations nationales CE2 MATHS - COMPETENCES ATTENDUES A L ENTREE EN CYCLE III Champs Compétences / Composantes Typologie des erreurs possibles Suggestions de remédiation Connaissance des nombres entiers

Plus en détail

Projet Strategicom. Directeur de communication, charge de communication interne et charge de communication externe : Roles et Missions

Projet Strategicom. Directeur de communication, charge de communication interne et charge de communication externe : Roles et Missions U Projet Strategicom Directeur de communication, charge de communication interne et charge de communication externe : Roles et Missions 12 septembre 2013 Sylvie Pividori-Maurutto Université de Haute-Alsace

Plus en détail

Appel à projets de l AFSSU pour 2011

Appel à projets de l AFSSU pour 2011 Appel à projets de l AFSSU pour 2011 Titre «Au théâtre de la citoyenneté, il fait bon vivre» Auteurs 1. Référent contact Responsable du projet: Mmes Cécile Leveugle, Aude Deneuville, Ghislaine Lubaska.

Plus en détail

Plan de formation 1er degré 2015 2016 ENSEIGNER EN ECOLE MATERNELLE

Plan de formation 1er degré 2015 2016 ENSEIGNER EN ECOLE MATERNELLE Plan de formation 1er degré 2015 2016 ENSEIGNER EN ECOLE MATERNELLE Je rythme ou jeux de rythme? PN009701 Formation autour du rythme : structuration du temps, composante musicale, notion de silence, pulsation,

Plus en détail

Piloter les objectifs et l activité

Piloter les objectifs et l activité PARCOURS CL.01 Piloter les objectifs et l activité Fixer des objectifs, mobiliser une équipe, réaliser un suivi d activité, c est le moins qu on puisse attendre d un manager. Pour autant, le pilotage ne

Plus en détail

ATTACHÉ DE CONSERVATION DU PATRIMOINE

ATTACHÉ DE CONSERVATION DU PATRIMOINE Cadrage actualisé 15/10/15 Document élaboré par les membres d une cellule pédagogique nationale associant des représentants des centres de gestion de la fonction publique territoriale ATTACHÉ DE CONSERVATION

Plus en détail

Préparation concours ACCES- Toulouse

Préparation concours ACCES- Toulouse Cours CAPITOLE -11, rue du Sénéchal 31000-Toulouse - : 05.61.21.60.64 - www.courscapitole.com- contact@courscapitole.com Préparation concours ACCES- Toulouse SOMMAIRE : I. Concours ACCES : définition 2

Plus en détail

Manipuler, jouer pour faire des apprentissages mathématiques en maternelle

Manipuler, jouer pour faire des apprentissages mathématiques en maternelle Manipuler, jouer pour faire des apprentissages mathématiques en maternelle Résultats de l évaluation nationale CE1: des performances mathématiques à améliorer 8,04 % des élèves ont réussi moins de 10 items

Plus en détail

Les supports d enregistrement et de diffusion sont multiples : ordinateur, baladeur MP3, Cdrom, tablette, site Internet

Les supports d enregistrement et de diffusion sont multiples : ordinateur, baladeur MP3, Cdrom, tablette, site Internet La baladodiffusion Présentation de l outil La baladodiffusion, ou podcast en Anglais, est à l origine un moyen d écouter de manière différée de la musique au format MP3 sur des supports numériques tels

Plus en détail

L accompagnement Personnalisé

L accompagnement Personnalisé L accompagnement Personnalisé En Seconde bac professionnel au LP Jean-Marie Michotte Cayenne Académie de Guyane. Mars 2010 1 SOMMAIRE Introduction p 3 I Organisation du dispositif de l AP au LP MICHOTTE

Plus en détail

Lecture(s) et littérature(s) La mise en œuvre des nouveaux programmes de français en collège

Lecture(s) et littérature(s) La mise en œuvre des nouveaux programmes de français en collège Lecture(s) et littérature(s) La mise en œuvre des nouveaux programmes de français en collège Que lire? Comment lire? Comment intégrer la lecture dans la séquence? Quelle(s) progression(s) annuelle(s) envisager

Plus en détail

CARNET DE SUIVI DES APPRENTISSAGES de Hu*** MO*** né le **/**/2012 PETITE SECTION école Blaise Pascal de NEVERS PREMIER TRIMESTRE 2015-2016

CARNET DE SUIVI DES APPRENTISSAGES de Hu*** MO*** né le **/**/2012 PETITE SECTION école Blaise Pascal de NEVERS PREMIER TRIMESTRE 2015-2016 DOMAINES TRAVAILLES CARNET DE SUIVI DES APPRENTISSAGES de Hu*** MO*** né le **/**/2012 PETITE SECTION école Blaise Pascal de NEVERS Mobiliser le LANGAGE dans toutes ses dimensions : L ORAL Et l ECRIT (initiation

Plus en détail

Préparation à la prise de parole

Préparation à la prise de parole Préparation à la prise de parole Se préparer Avant Ecrire et s entraîner Pas de jargon professionnel, votre auditoire doit vous comprendre, la clef est la démocratisation du discours. Un message simple

Plus en détail

Utilisation du Cahier de vie et d écrits au cycle 1

Utilisation du Cahier de vie et d écrits au cycle 1 Utilisation du Cahier de vie et d écrits au cycle 1 Fiches séances Thème n 2 Concevoir une page à partir d activités vécues en classe Domaines S approprier le langage Découvrir l écrit Devenir élève Fonction

Plus en détail

White Paper. Formations linguistiques Conseils préalables pour un ROI optimal

White Paper. Formations linguistiques Conseils préalables pour un ROI optimal White Paper Formations linguistiques Conseils préalables pour un ROI optimal Conseils pour un ROI optimal Année après année les entreprises investissent dans les compétences linguistiques de leurs collaborateurs,

Plus en détail

Offre de services en orthophonie en centre de réadaptation

Offre de services en orthophonie en centre de réadaptation «JE ME RACONTE» : UNE INTERVENTION BRÈVE DE GROUPE EN ORTHOPHONIE POUR LES ENFANTS ÂGÉS DE 7 À 11 ANS Monique Gauthier, orthophoniste Didier Guérin, orthophoniste Institut Raymond-Dewar Programme Langage

Plus en détail

TOURNAGE DE PUBLICITÉ

TOURNAGE DE PUBLICITÉ TOURNAGE DE PUBLICITÉ Ce team building est une expérience formidable, extrêmement créative et enthousiasmante. Chacun pourra y trouver son rôle et le resultat renforcera l ésprit d équipe et d appartenance.

Plus en détail

L élocution : une vraie tâche d expression orale?

L élocution : une vraie tâche d expression orale? L élocution : une vraie tâche d expression orale? Quelques pistes pour développer la compétence «expression orale sans interaction» Un des premiers objectifs de tout professeur de langues modernes est

Plus en détail

Catalogue d animations. des ambassadeurs. de la prévention et du tri

Catalogue d animations. des ambassadeurs. de la prévention et du tri Catalogue d animations des ambassadeurs de la prévention et du tri Nous contacter : par téléphone 05 65 73 83 23 par mail : ambassadeurdutri@agglo-grandrodez.fr Les ambassadeurs vous proposent des animations,

Plus en détail

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE Niveau 1 2 2.2 L enseignement du ski est une question de relations humaines. Pour les clients, une expérience mémorable à la montagne repose d abord sur la relation qu ils établiront avec leur moniteur,

Plus en détail

Cahier de vie Cahier de progrès

Cahier de vie Cahier de progrès Mercredi 7 mars 2012 : Cayenne Nord Jeudi 8 mars 2012 : Rémire-Montjoly Cahier de vie Cahier de progrès à l'école maternelle Mmes Kong Marie-Line Lacanaud-Gimenez Nathalie Silbande Ingrid Le cahier de

Plus en détail

PLAN: (by Samiroft - TETOUAN, Morocco)

PLAN: (by Samiroft - TETOUAN, Morocco) 1 PLAN: (by Samiroft - TETOUAN, Morocco) I. Définitions : II. Les éléments qui constituent l acte de : III. Les formes de la : le rôle de la non verbale : IV. Les fonctions de la 1-Le développement personnel:

Plus en détail

Comment la méthode «Tatou le matou» permet-elle une implication forte auprès d un jeune public?

Comment la méthode «Tatou le matou» permet-elle une implication forte auprès d un jeune public? Master 1 FLE Evolution des courants méthodologiques 2007-2008 Session 2 Comment la méthode «Tatou le matou» permet-elle une implication forte auprès d un jeune public? Sarah Descombes N étudiant : 20731087

Plus en détail

Analyse de trois stratégies de mise en œuvre d une même démarche de projet en sciences à l école élémentaire

Analyse de trois stratégies de mise en œuvre d une même démarche de projet en sciences à l école élémentaire Analyse de trois stratégies de mise en œuvre d une même démarche de projet en sciences à l école élémentaire Bernard Darley *, Philippe Prévost ** * IUFM d Aquitaine, Université Bordeaux 4 BP 219, 33021

Plus en détail

Haute École de Bruxelles. Communauté française de Belgique DEFRÉ

Haute École de Bruxelles. Communauté française de Belgique DEFRÉ Haute École de Bruxelles Communauté française de Belgique DEFRÉ Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts concernant le cursus primaire de la Catégorie Pédagogique de la Haute École de

Plus en détail

RÉALISATION DE PUBLICITÉ. Activités

RÉALISATION DE PUBLICITÉ. Activités RÉALISATION DE PUBLICITÉ Activités 175 176 Étudier une commande de film publicitaire 1.2. Analyser la commande de l annonceur étudier l appel d offres ou brief proposé par le TV producer (pole de production

Plus en détail

Techniques de prise de parole en public

Techniques de prise de parole en public Techniques de prise de parole en public La prise de parole en public Objectifs Transmettre des informations, Exposer et défendre un point de vue, Confronter des opinions divergentes, etc La prise de parole

Plus en détail

La copie au cycle 2 et au cycle 3

La copie au cycle 2 et au cycle 3 La copie au cycle 2 et au cycle 3 Aux côtés de la dictée, de la production d écrit et de la lecture, la copie joue un rôle essentiel dans l intégration de l orthographe lexicale et grammaticale, à condition

Plus en détail

LE DÉBAT EN CLASSE DE LANGUE

LE DÉBAT EN CLASSE DE LANGUE LE DÉBAT EN CLASSE DE LANGUE (intervention d Olivier Launay Journée des langues du 02-12-2009) Idée ancienne à réinventer Dès 1999, l ECJS a eu pour objet de débattre sur «de la vie en société à la civilité»

Plus en détail

Manipuler, jouer pour faire des apprentissages numériques en maternelle

Manipuler, jouer pour faire des apprentissages numériques en maternelle Manipuler, jouer pour faire des apprentissages numériques en maternelle 1 Prévenir l innumérisme à l école BO n 10 du 10 mars 2011 Innumérisme : incapacité à mobiliser les notions élémentaires de mathématiques,

Plus en détail

Stratégie de sécurité

Stratégie de sécurité Belkacem KECHICHEB Introduction Dans un monde sans frontières, un monde d échange et de partage d information, la question de sécurité et de protection des données devient de plus en plus complexe. Le

Plus en détail

Comment t accueillir dans la classe?

Comment t accueillir dans la classe? Comment t accueillir dans la classe? Souvent, l accueil des élèves en début d année est limité à son strict minimum (visite, présentation rapide et informelle, quelques activités d échanges ) En plus de

Plus en détail

Cas Michel et Augustin

Cas Michel et Augustin Cas Michel et Augustin Proposition pédagogique pour le traitement de la question de gestion «Une entreprise doit-elle nécessairement faire de la publicité» Présentation de la ressource Propriétés Intitulé

Plus en détail

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation Politique TICE UBP L université ne peut pas rester à l écart des mutations profondes qui traversent nos sociétés ; la question n est plus de savoir s il faut ou non prendre en compte l usage du numérique

Plus en détail

BTS DESIGN GRAPHIQUE option A : communication et médias imprimés

BTS DESIGN GRAPHIQUE option A : communication et médias imprimés BTS DESIGN GRAPHIQUE option A : communication et médias imprimés Le BTS Design graphique a pour fondement la conceptualisation et la création de produits de communication au service d un particulier, d

Plus en détail

Premier bilan d une utilisation du tableau blanc interactif en cours de langues, Lycée Chateaubriand de Rennes.

Premier bilan d une utilisation du tableau blanc interactif en cours de langues, Lycée Chateaubriand de Rennes. 1 Premier bilan d une utilisation du tableau blanc interactif en cours de langues, Lycée Chateaubriand de Rennes. Ce petit bilan ne peut faire l économie d une brève présentation des TICE au lycée Chateaubriand

Plus en détail

Le numérique au service de l École

Le numérique au service de l École Le numérique au service de l École L essentiel > Notre monde connaît aujourd hui avec le numérique une rupture technologique aussi importante que celle de l invention de l imprimerie au XV e siècle. La

Plus en détail

L aide personnalisée : un dispositif d aide aux élèves en difficulté

L aide personnalisée : un dispositif d aide aux élèves en difficulté L aide personnalisée : un dispositif d aide aux élèves en difficulté Année scolaire 2008-2009 BO n 25 du 19 juin 2008 Organisation de l'aide Un cadre souple et évolutif. Une formalisation simple qui soit

Plus en détail

A) Les mécanismes mis en jeu dans la lecture et l écriture

A) Les mécanismes mis en jeu dans la lecture et l écriture Les logiciels pour les apprentissages scolaires des enfants dysphasiques. Efficaces dans quels cas? Comment les choisir et les utiliser? Jack Sagot, jack.sagot@inshea.fr «Pénalisé dans l expression, il

Plus en détail

«Identifier et définir les risques pour mesurer les impacts sur le résultat et l organisation»

«Identifier et définir les risques pour mesurer les impacts sur le résultat et l organisation» Episode #3 - Le pilotage des Risques, bien sûr! Une évidence pas toujours si claire. Alexis Missoffe Senior Manager @Décision Performance Conseil (DPC) L Episode 2 de notre série sur les risques a introduit

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B2 : Thème : Les différentes façons de communiquer Après une mise en route, en situation, avec le début du film, les apprenants

Plus en détail

Méthodologie de recherche d emploi dans la Fonction Publique Territoriale. Centre de gestion du Rhône Mai 2013

Méthodologie de recherche d emploi dans la Fonction Publique Territoriale. Centre de gestion du Rhône Mai 2013 Méthodologie de recherche d emploi dans la Fonction Publique Territoriale Centre de gestion du Rhône Mai 2013 La recherche d emploi dans la Fonction Publique Territoriale Définir son projet professionnel

Plus en détail

Le projet personnel et professionnel. Dossier méthodologique

Le projet personnel et professionnel. Dossier méthodologique Dossier méthodologique À l issue de la classe de troisième, vous avez formulé le souhait de vous orienter vers un baccalauréat professionnel commercial (Vente, Commerce ou Services). Si vous avez choisi

Plus en détail

Les 3 axes fondamentaux de l activité danse à l école

Les 3 axes fondamentaux de l activité danse à l école Album à danser Les 7 secrets de Monsieur Unisson Cycle 1 et 2 Présentation La démarche : l album raconte l aventure de danse de personnages fictifs et permet une lecture par épisodes. Pluridisciplinarité

Plus en détail

Interacadémiques Lyon 10 11 décembre 2013. Atelier Grenoble MOOC et classe inversée

Interacadémiques Lyon 10 11 décembre 2013. Atelier Grenoble MOOC et classe inversée Interacadémiques Lyon 10 11 décembre 2013 Atelier Grenoble MOOC et classe inversée Plan de l atelier : Un point sur le développement des MOOC et des classes inversées Un exemple : - Un stage modélisant

Plus en détail

Doisneau à l école. Caroline TELLIER, Collège Léon Blum de Wingles, académie de Lille

Doisneau à l école. Caroline TELLIER, Collège Léon Blum de Wingles, académie de Lille Doisneau à l école Caroline TELLIER, Collège Léon Blum de Wingles, académie de Lille Classe de 6 ème SEQUENCE N 1 Les études à travers les âges : Quelle école pour quels élèves? Niveaux et entrées du programme

Plus en détail

Vente. Négociation. Service client

Vente. Négociation. Service client Vente Négociation Service client Sommaire Vente et négociation n Développez vos performances commerciales au téléphone et en face à face P. 1/4 n Déjouez les pièges des acheteurs P. 5/6 n Défendez vos

Plus en détail

Copie guidée. Copie encadrée

Copie guidée. Copie encadrée Copie guidée Objectif : entraîner le geste graphique. Mot écrit au tableau, l enseignant reproduit la première lettre en expliquant son geste graphique, les élèves la copient. Même procédé pour les autres

Plus en détail

Préparation concours SESAME Toulouse

Préparation concours SESAME Toulouse Cours CAPITOLE -11, rue du Sénéchal 31000-Toulouse - : 05.61.21.60.64 - www.courscapitole.com- contact@courscapitole.com Préparation concours SESAME Toulouse SOMMAIRE : I. Concours SESAME : définition

Plus en détail

La P N L appliquée à la vente

La P N L appliquée à la vente La P N L appliquée à la vente Public concerné : Cadres et cadres supérieurs. Objectifs : Maîtriser les outils de programmation de la démarche commerciale. Programmer les objectifs de la réussite commerciale.

Plus en détail

Valérie COQUILLARD Directrice de l école élémentaire Poincaré Galland - Verdun (Meuse)

Valérie COQUILLARD Directrice de l école élémentaire Poincaré Galland - Verdun (Meuse) Valérie COQUILLARD Directrice de l école élémentaire Poincaré Galland - Verdun (Meuse) Approche socio-constructiviste de l apprentissage Enseigner les sciences à l'ecole - Conférence Internationale 2 Organiser

Plus en détail

Session d accompagnement BTSA GEMEAU Bordeaux - mai 2011 Atelier n 1 LE MODULE M11. Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel «APPP»

Session d accompagnement BTSA GEMEAU Bordeaux - mai 2011 Atelier n 1 LE MODULE M11. Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel «APPP» Session d accompagnement BTSA GEMEAU Bordeaux - mai 2011 Atelier n 1 LE MODULE M11 Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel «APPP» 1 Le déroulement de l atelier Les objectifs et finalités, la

Plus en détail

ÉVALUEZ VOS ACTIONS DE COMMUNICATION

ÉVALUEZ VOS ACTIONS DE COMMUNICATION Avant-propos Ce livre est destiné à tous les communicants qui ont déjà entendu les phrases suivantes de leur hiérarchie, de leurs collègues ou d autres fonctions : «Alors, ce séminaire, ça a marché?» «Et

Plus en détail

Master your training. Extend your reach.* * Maîtrisez vos plans de formation. Elargissez vos possibilités. English as a Communication Tool

Master your training. Extend your reach.* * Maîtrisez vos plans de formation. Elargissez vos possibilités. English as a Communication Tool * Maîtrisez vos plans de formation. Elargissez vos possibilités. Master your training. Extend your reach.* English as a Communication Tool Vous recherchez une solution clé-en-main pour former vos collaborateurs

Plus en détail

Réussir votre projet Digital Learning Formation 2.0 : les nouvelles modalités d'apprentissage (3ième édition)

Réussir votre projet Digital Learning Formation 2.0 : les nouvelles modalités d'apprentissage (3ième édition) Introduction A. Introduction 25 B. État des lieux 26 C. Définitions préalables 27 D. Le marché français 30 1. Du côté de la demande 31 2. Du côté de l offre 32 E. Dispositif de formation hybride 32 1.

Plus en détail

«SEMAINE EN IMMERSION» «BRITISH WEEK» Sous l impulsion de Geneviève COMBES, CPD Langues vivantes et avec le soutien du Rectorat de Toulouse.

«SEMAINE EN IMMERSION» «BRITISH WEEK» Sous l impulsion de Geneviève COMBES, CPD Langues vivantes et avec le soutien du Rectorat de Toulouse. «SEMAINE EN IMMERSION» «BRITISH WEEK» Sous l impulsion de Geneviève COMBES, CPD Langues vivantes et avec le soutien du Rectorat de Toulouse. Une classe de l école élémentaire ou de 6eme est accueillie

Plus en détail

Langues CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE

Langues CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE Langues VISÉES PRIORITAIRES Maîtriser la lecture et l écriture et développer la capacité de comprendre et de s exprimer à l oral et à l écrit en français. Découvrir les mécanismes de la langue et de la

Plus en détail

Qu attendent les étudiants d écoles de commerce de leurs stages & apprentissages? BUSINESS SCHOOLS ASPIRATIONS 2013

Qu attendent les étudiants d écoles de commerce de leurs stages & apprentissages? BUSINESS SCHOOLS ASPIRATIONS 2013 Menée auprès de 3000 étudiants, en ligne et sur les principaux forums étudiants 2012 / 2013, l enquête HappyTrainees Aspirations de meilleuresentreprises.com analyse leurs aspirations vis à vis des stages

Plus en détail

Présentation. Il s agit donc ici d informations données à titre indicatif pour soutenir la réflexion des milieux.

Présentation. Il s agit donc ici d informations données à titre indicatif pour soutenir la réflexion des milieux. Nouvelles orientations en évaluation des apprentissages au primaire Informations des conseillers pédagogiques disciplinaires pour soutenir le travail d élaboration des normes et modalités dans les établissements

Plus en détail

Animation pédagogique

Animation pédagogique Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1 Le document précise les professionnelles attendues dans

Plus en détail

Un dispositif déployé sur le territoire où chaque académie est autonome pour la mise en œuvre des formations et la conception des parcours.

Un dispositif déployé sur le territoire où chaque académie est autonome pour la mise en œuvre des formations et la conception des parcours. En quelques mots LES PRINCIPES M@GISTÈRE : POURQUOI? Proposer un dispositif de formation continue des enseignants utilisant des supports numériques lors de sessions de formation à distance interactives

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE MODÈLE CONCEPTUEL DES TRAITEMENTS MODÈLE ORGANISATIONNEL DES TRAITEMENTS

GUIDE PRATIQUE MODÈLE CONCEPTUEL DES TRAITEMENTS MODÈLE ORGANISATIONNEL DES TRAITEMENTS GUIDE PRATIQUE MODÈLE CONCEPTUEL DES TRAITEMENTS MODÈLE ORGANISATIONNEL DES TRAITEMENTS D. ALESSANDRA - Guide pratique de Merise Page 1/11 Présentation théorique de Merise Objectifs Définir, analyser,

Plus en détail

GUIDE POUR LA REDACTION D UN TRAVAIL DE RECHERCHE EN ARCHITECTURE 1 Pour les étudiants en cycle 1 d architecture à l Ecole Spéciale d Architecture

GUIDE POUR LA REDACTION D UN TRAVAIL DE RECHERCHE EN ARCHITECTURE 1 Pour les étudiants en cycle 1 d architecture à l Ecole Spéciale d Architecture GUIDE POUR LA REDACTION D UN TRAVAIL DE RECHERCHE EN ARCHITECTURE 1 Pour les étudiants en cycle 1 d architecture à l Ecole Spéciale d Architecture Choix du sujet 1 Trouver le sujet 1 Garder les pistes

Plus en détail

Vie Quotidienne. Le kit d animation. VQ est un outil d animation sans équivalent pour aborder les sujets de la vie quotidienne avec tous les publics.

Vie Quotidienne. Le kit d animation. VQ est un outil d animation sans équivalent pour aborder les sujets de la vie quotidienne avec tous les publics. Le kit d animation Vie Quotidienne Accompagnement social Accompagnement socioprofessionnel Enseignement de la vie sociale et professionnelle VQ est un outil d animation sans équivalent pour aborder les

Plus en détail

eduscol Former et évaluer par compétences dans le cadre des activités expérimentales Physique-chimie Grilles de compétences

eduscol Former et évaluer par compétences dans le cadre des activités expérimentales Physique-chimie Grilles de compétences eduscol Physique-chimie Former et évaluer par compétences dans le cadre des activités expérimentales Grilles de compétences Mai 2010 mise à jour le 29 juin 2010 MEN/DGESCO eduscol.education.fr/pc FORMER

Plus en détail

Expression écrite : approche méthodologique et collaborative. Laurence Langlois / Hélène Orivel

Expression écrite : approche méthodologique et collaborative. Laurence Langlois / Hélène Orivel * Expression écrite : approche méthodologique et collaborative Laurence Langlois / Hélène Orivel * 1. Le projet a) Description générale du projet b) Objectifs du projet 2. Les supports a) Lieu d échanges

Plus en détail

Les domaines de compétences

Les domaines de compétences ACCOMPAGNEMENT ET AIDE individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Associer aux actes essentiels de la vie quotidienne des moments d échange privilégiés. Veiller au respect du rythme

Plus en détail

Comment redéfinir la relation bancaire

Comment redéfinir la relation bancaire Comment redéfinir la relation bancaire 22 novembre 2011 1 A quoi ressemblera une banque demain? 2012: risque d augmentation des défaillances d entreprises Polémique sur la séparation des activités de détail

Plus en détail

SECTION DE MATURITE PLAN D ETUDE-CADRE ALLEMAND LANGUE SECONDE

SECTION DE MATURITE PLAN D ETUDE-CADRE ALLEMAND LANGUE SECONDE 4. LYCEE JEAN-PIAGET NEUCHATEL SECTION DE MATURITE PLAN D ETUDE-CADRE ALLEMAND LANGUE SECONDE INTRODUCTION En accord avec le plan d étude cadre pour les écoles de maturité élaboré par la Conférence suisse

Plus en détail

CORRIGÉ LES BONBONS BARNIER Proposition de barème sur 70 points Questions à traiter Travaux demandés. 24 points 3 points. 4 points.

CORRIGÉ LES BONBONS BARNIER Proposition de barème sur 70 points Questions à traiter Travaux demandés. 24 points 3 points. 4 points. CORRIGÉ LES BONBONS BARNIER Proposition de barème sur 70 points Questions à traiter Travaux demandés Dossier 1 LA MISE EN PLACE DES VISITES D ENTREPRISE 1.1 Pourquoi peut-on dire que les visites d entreprise

Plus en détail

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

Erster Teil. Erster Teil Kapitel 1

Erster Teil. Erster Teil Kapitel 1 Erster Teil Inhaltsverzeichnis Einstieg 1. Activités préalables à la lecture (fiche photocopiable pour l élève) Activité de communication entraînée : - expression orale en continu, - interaction. L élève

Plus en détail

Classe de Pascale Valmont 28 élèves (8TPS/20PS)

Classe de Pascale Valmont 28 élèves (8TPS/20PS) Classe de Pascale Valmont 28 élèves (8TPS/20PS) Pascale travaille en lien avec sa collègue de TPS/PS de la classe voisine. Dans sa classe, elles ont mis coin cuisine et poupée et dans la classe de sa collègue

Plus en détail

FORMATION CERTIFIANTE COLLABORATEUR ASSISTANT

FORMATION CERTIFIANTE COLLABORATEUR ASSISTANT FORMATION CERTIFIANTE COLLABORATEUR ASSISTANT Objectifs pédagogiques et compétences visées Positionner pleinement le rôle d assistant(e) dans l entreprise. Maîtriser le traitement de l information écrite

Plus en détail

Le tableau blanc interactif (TBI)

Le tableau blanc interactif (TBI) Le tableau blanc interactif (TBI) Depuis quelques années, Les TBI apparaissent dans les écoles primaires et leur déploiement est en constante augmentation. Contrairement à beaucoup d idées reçues, ce ne

Plus en détail

LA DEMARCHE COMPETENCE

LA DEMARCHE COMPETENCE LA DEMARCHE COMPETENCE Chapitre 3 : La démarche compétence Chapitre 3 : La démarche compétence... 1 3.1. Les attentes des acteurs de la Démarche Compétence... 2 3.1.1 Les attentes de l entreprise... 2

Plus en détail