Systèmes d aide à l audio et à la vidéo surveillance dans les systèmes de transport

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Systèmes d aide à l audio et à la vidéo surveillance dans les systèmes de transport"

Transcription

1 Systèmes d aide à l audio et à la vidéo surveillance dans les systèmes de transport Sébastien AMBELLOUIS et Louahdi KHOUDOUR 1

2 Plan de l'exposé La vidéo-surveillance de l'infrastructure : une assistance incontournable La «surveillance intelligente» embarquée : vers une interprétation multi-modale Conclusion et perspectives 2

3 La vidéo-surveillance de l'infrastructure : une assistance incontournable 3

4 Un système de vidéo-surveillance Le schéma classique Matrice vidéo Poste de contrôle >100 cameras Fonctions principales - Observation automatique ou manuelle des caméras - Enregistrement des séquences d'images 4

5 Une automatisation indispensable La «vidéo-surveillance intelligente» L'objectif de l'exploitant Garantir le meilleur niveau de sécurité et d'intervention Les difficultés pour un agent Impossibilité de regarder toutes les caméras Perte de sa concentration Les objectifs Ne transmettre que l'information utile Une alarme et les images associées Laisser la décision finale à l'agent Développer des fonctions d'interprétation automatique des images 5

6 Un système à l'intelligence répartie La «caméra intelligente» Notion de Réseau de «caméras intelligentes» Caméra associée à une unité de calculs et à des fonctions logicielles capture d images Analyse d images Interprétation Génération d alarmes 6

7 Un système à l'intelligence répartie Le tout IP Unité de sauvegarde Réseau IP Caméra intelligente Caméra 2 Alarme!!! Caméra 1 Caméra 2 Caméra 3 7

8 Les fonctions d'analyse d'images Les plus avancées Stations et gares Environnement fixe Variation raisonnable de la luminosité Amélioration de la sécurité des individus Chutes sur les voies, foules trop denses, colis abandonnés Aide à l exploitation Comptage de personnes (taux de fraude) Files d attente 8

9 Les fonctions d'analyse d'images Baggage abandonné (fonction de sécurité) 9

10 Les fonctions d'analyse d'images File d attente (aide à l exploitation) 10

11 Les fonctions d'analyse d'images Les recherches aujourd'hui Extraction et interprétation du comportement de chaque individu présent dans la scène Passagers <-> passagers et passagers <-> infrastructure Scénario de bagarre, de vol à l'arraché ou d'agression Les contraintes une modélisation précise et réaliste de chaque scénario Une extraction précise et robuste des paramètres nécessaires (paramètre de mouvement, chaque entité etc.) La matrice d'entrée/sortie d'un réseau Déterminer les flux de voyageurs sur un réseau à partir des observations faites par chaque caméra du réseau 11

12 La matrice d'entrée / sortie d'un réseau Paul est entré à la station «porte des postes» Paul est sorti à la station «Lille Fives» 12

13 La matrice d'entrée / sortie d'un réseau A l entrée de Paul sur le réseau : déterminer un ensemble de signatures vidéo permettant de caractériser Paul A chaque passage d un individu sous une caméra du réseau: calculer les mêmes de signatures puis les comparer à celles de Paul Mais Paul n est pas seul... Grosse masse d informations circule sur le réseau informatique 13

14 La «surveillance intelligente» embarquée : vers une interprétation multi-modale 14

15 Système intelligent de vidéo surveillance A l'intérieur des véhicules Déploiement des systèmes de vidéo surveillance à bord des véhicules Assurer la continuité d un service d automatisation de la tâche de surveillance Tenir compte des spécificités liées à un environnement embarqué : la mobilité 15

16 L analyse des images mise en défaut A l'intérieur des véhicules Environnement fixe Milieu ouvert Conditions de luminosité relativement contrôlées Environnement embarqué Milieu confiné Conditions de luminosité trés variables et aléatoires Intenses vibrations Couverture compléte du véhicule difficile à obtenir Nombreuses occultations Difficile de séparer et suivre individuellement un passager 16

17 D autres techniques pour d autres fonctions Comptage de passagers par stéréovision Capteur Alimentati on et synchroni sation 2,35 m Traitem ent 17

18 Surveillance bi-modale embarquée Réseau de «microphones intelligents» Un évènement est modélisé par des caractéristiques visuelles et/ou acoustiques 18

19 Reconnaissance d'événements sonores Projet SAMSIT - EVAS Objectif - Déclencher une alarme sur les événements suivant : cris et bruit d'un aérosol de peinture Graffiti dans un train Cris Vol à l'arraché 19

20 Reconnaissance d'événements sonores Projet SAMSIT - EVAS Performances Cris Bombe de peinture 20

21 Reconnaissance d'événements sonores Projet SAMSIT - EVAS Projet SAMSIT : Utilisation du mode de perception audio dans la description d'un scénario à détecter Milieu ferroviaire (SNCF) «Individu qui réalise un tag» : déplacement particulier de l'individu dans le véhicule prés d'une fenêtre ET bruit d'un aérosol de peinture Fusion audio (INRETS) et vidéo (CEA/INRIA) Analyse vidéo : détection et localisation des passagers Si occultation alors l'audio permet toujours la détection du scénario 21

22 Conclusions et perspectives Domaine de recherche qui a bénéficié de gros efforts Premières valorisations possibles Un futur qui ne manque pas d avenir Rechercher la robustesse et la portabilité Continuité de l'automatisation de la vidéo-surveillance fixe Détection d'événements plus complexes Action dans le domaine de la surveillance intelligente embarquée Introduction de la modalité audio afin de pallier les faiblesses de la vidéo 22

23 Je vous remercie de votre attention 23

24 Quelques annexes 24

25 La méthode utilisée Méthode en 2 étapes : Modélisation et classification Modélisation Processus hors ligne Algo EM K-Means Modéle utilisé : mélange de gaussiennes (GMM) Un GMM par type d évènement à détecter Bombe de peinture cris Gaussian Mixture Model (GMM) GMM_peinture GMM_cris 25

26 Modélisation et classification Méthode en 2 étapes : Modélisation et classification Classification Processus en ligne Calcul du coefficient de Vraissemlance avec GMM_peinture Calcul du coefficient de Vraissemlance avec GMM_cris Choix du Maximum Le maximum de vraissemblance permet de déterminer la classe à laquelle appartient le motif sonore étudié 26

«Audio et vidéo surveillance intelligente»

«Audio et vidéo surveillance intelligente» «Audio et vidéo surveillance intelligente» Jérôme Besnard Miriad Charles Lehalle - Miriad Sébastien Ambellouis INRETS Le plan La problématique La plateforme expérimentale mise en place Un exemple de détecteur

Plus en détail

RASV, SAMSIT, TRIPS, ISCAPS, Vers une Vidéosurveillance Intelligente dans les Trains. Vincent DELCOURT ASC

RASV, SAMSIT, TRIPS, ISCAPS, Vers une Vidéosurveillance Intelligente dans les Trains. Vincent DELCOURT ASC RASV, SAMSIT, TRIPS, ISCAPS, Vers une Vidéosurveillance Intelligente dans les Trains Vincent DELCOURT ASC 1 Contexte: Introduction: Besoin Les actes de malveillance et les agressions sur le réseau SNCF

Plus en détail

CEA/SACLAY DEPARTEMENT DES TECHNOLOGIES DES SYSTEMES INTELLIGENTS SERVICE ARCHITECTURES ET CONCEPTION

CEA/SACLAY DEPARTEMENT DES TECHNOLOGIES DES SYSTEMES INTELLIGENTS SERVICE ARCHITECTURES ET CONCEPTION Laboratoire Systèmes de Vision Embarqués CEA/SACLAY DEPARTEMENT DES TECHNOLOGIES DES SYSTEMES INTELLIGENTS SERVICE ARCHITECTURES ET CONCEPTION RT LIST DTSI - LSVE CEA/SACLAY 91191 GIF-SUR-YVETTE CEDEX

Plus en détail

IFSTTAR 9 décembre 2015. PRl DROSOFILES «Partenariat ONERA-SNCF: des systèmes de drones pour la surveillance du réseau"

IFSTTAR 9 décembre 2015. PRl DROSOFILES «Partenariat ONERA-SNCF: des systèmes de drones pour la surveillance du réseau IFSTTAR 9 décembre 2015 PRl DROSOFILES «Partenariat ONERA-SNCF: des systèmes de drones pour la surveillance du réseau" Florent Muller (ONERA) 1 PRI DROSOFILES: présentation générale DROSOFILES = DROnes:

Plus en détail

Qualité et sécurité ferroviaire : de la sécurité à la fiabilité

Qualité et sécurité ferroviaire : de la sécurité à la fiabilité Qualité et sécurité ferroviaire : de la sécurité à la fiabilité Président : René Amalberti, Conseiller santé MACSF, président du groupe opérationnel du Prédit «Qualité et sécurité des systèmes de transport»

Plus en détail

Optimisation et simulation de l exploitation ferroviaire

Optimisation et simulation de l exploitation ferroviaire Optimisation et simulation de l exploitation ferroviaire François Ramond SNCF Innovation & Recherche Journée industrielle GDR RO MACS SOMMAIRE INTRODUCTION Présentation du système ferroviaire français,

Plus en détail

Dossier d enquête publique au titre du code de l environnement et portant sur la mise en compatibilité du Plan Local d Urbanisme de Paris

Dossier d enquête publique au titre du code de l environnement et portant sur la mise en compatibilité du Plan Local d Urbanisme de Paris ADAPTATION DES STATIONS EXISTANTES DE LA LIGNE Dossier d enquête publique au titre du code de l environnement et portant sur la mise en compatibilité du Plan Local d Urbanisme de Paris Pièce E : Evaluation

Plus en détail

Présentation de l Atlas des pratiques de déplacement 29 janvier 2014

Présentation de l Atlas des pratiques de déplacement 29 janvier 2014 Enquête Déplacements Grand Territoire CLERMONT VAL D ALLIER Présentation de l Atlas des pratiques de déplacement 29 janvier 2014 1 Une photographie des pratiques de déplacement Réalisée tous les 10 ans,

Plus en détail

La surveillance aérienne automatisée des canalisations de transport d énergie M. Zarea, GDF SUEZ

La surveillance aérienne automatisée des canalisations de transport d énergie M. Zarea, GDF SUEZ La surveillance aérienne automatisée des canalisations de transport d énergie M. Zarea, GDF SUEZ 4 ème Workshop du GIS 3SGS 11 Valenciennes, 12-13 Octobre, 2011 Plan de la présentation DRI / CRIGEN qui

Plus en détail

Réalité Augmentée. Sylvie Naudet Collette. sylvie.naudet@cea.fr. Laboratoire Vision et Ingénierie des Contenus (DIASI/LVIC)

Réalité Augmentée. Sylvie Naudet Collette. sylvie.naudet@cea.fr. Laboratoire Vision et Ingénierie des Contenus (DIASI/LVIC) Réalité Augmentée Sylvie Naudet Collette Laboratoire Vision et Ingénierie des Contenus (DIASI/LVIC) sylvie.naudet@cea.fr PLAN 1. Introduction et définitions 2. Réalité augmentée sur des objets 3D Applications

Plus en détail

STAGES. VISION PAR ORDINATEUR Perception 3D Réalité Augmentée

STAGES. VISION PAR ORDINATEUR Perception 3D Réalité Augmentée STAGES VISION PAR ORDINATEUR Perception 3D Réalité Augmentée Le CEA-LIST Les activités de recherche du CEA LIST sont centrées sur les systèmes à logiciel prépondérant. Ces activités s articulent autour

Plus en détail

État des lieux des transports transfrontaliers de voyageurs

État des lieux des transports transfrontaliers de voyageurs État des lieux des transports transfrontaliers de voyageurs Séminaire Transports transfrontaliers Haguenau, le 9 mars 2007 INTRODUCTION Objectifs et plan de l exposé 09/03/2007 Séminaire -Regio Pamina

Plus en détail

Hyper vision - sureté des infrastructures et des hommes

Hyper vision - sureté des infrastructures et des hommes Hyper vision - sureté des infrastructures et des hommes Parce que les données sont précieuses, quelles méritent d être protégées, parce que vos infrastructures ne doivent pas être perméables, ouvertes

Plus en détail

Fusion de classifiers visuels et textuels pour un système de recherche d images

Fusion de classifiers visuels et textuels pour un système de recherche d images Fusion de classifiers visuels et textuels pour un système de recherche d images Sabrina Tollari, Hervé Glotin, Jacques Le Maitre Université du Sud Toulon-Var Giens, 16 juin 2004 1 Plan Problématique Du

Plus en détail

La Grille, moyen fondamental de l analyse

La Grille, moyen fondamental de l analyse Fiche méthodologie #1 La Grille, moyen fondamental de l analyse Cette rubrique présente des notes et documents publiés par Philippe Latour, enseignant au Master Géomarketing et stratégies territoriales

Plus en détail

Indexation 3D à partir de vues 2D

Indexation 3D à partir de vues 2D Indexation 3D à partir de vues 2D Thibault Napoléon 1 Télécom ParisTech - TSI Qu est ce que l indexation 3D? Recherche dans une grande base de donnée 3D Recherche par le contenu (la forme, la couleur...)

Plus en détail

Brevet de Technicien Supérieur SERVICES INFORMATIQUES AUX ORGANISATIONS

Brevet de Technicien Supérieur SERVICES INFORMATIQUES AUX ORGANISATIONS Enseignement de spécialisation - 4.1 Solutions d infrastructure, systèmes et réseaux SISR1 Maintenance des accès utilisateurs Ce module permet de construire les savoirs et savoir-faire liés à la résolution

Plus en détail

Travailleur isolé. Cependant pour des travaux très dangereux, la notion de travailleur isolé peut s entendre pour des périodes de quelques minutes

Travailleur isolé. Cependant pour des travaux très dangereux, la notion de travailleur isolé peut s entendre pour des périodes de quelques minutes Conseils prévention Santé au travail Travailleur isolé Crée le 20/09/2012 par Frédérique Sierra 1 Définition du travailleur isolé (INRS, ED 985, travail isolé) Une personne devra être considérée comme

Plus en détail

Les modules autonomes

Les modules autonomes Les modules autonomes Approche système, bilan énergétique et application à un petit système photovoltaïque Julien Werly, ingénieur plateau technique Le CRT CRESITT est soutenu par Le CRT CRESITT Centre

Plus en détail

Q97 R39 Conception, exploitation, maintenance des évacuateurs de crues vannés à EDF

Q97 R39 Conception, exploitation, maintenance des évacuateurs de crues vannés à EDF Q97 R39 Conception, exploitation, maintenance des évacuateurs de crues vannés à EDF Bernard REVERCHON Philippe CLAVEIROLE Pierre-Guilhem BOUQUIER Hervé BARTHOMEUF Division Production et Ingénierie Hydraulique

Plus en détail

Chapitre 1 : Le plan média (media planning)

Chapitre 1 : Le plan média (media planning) Chapitre 1 : Le plan média (media planning) Introduction Cela consiste à sélectionner les médias et à définir leurs modes d utilisation. Objectif : rechercher l efficacité maximum des médias dans la contrainte

Plus en détail

histoire en pratique UNIL 2004-2005 matthieu.leimgruber@unil.ch janvier 2005 1

histoire en pratique UNIL 2004-2005 matthieu.leimgruber@unil.ch janvier 2005 1 histoire en pratique UNIL 2004-2005 matthieu.leimgruber@unil.ch janvier 2005 1 Problématique, plan et structure caveat : ce bref document ne présente ni des «recettes», ni la «meilleure manière» de procéder,

Plus en détail

Systèmes électroacoustiques pour services de secours

Systèmes électroacoustiques pour services de secours Systèmes électroacoustiques pour services de secours Photo : aéroport de Djeddah, Arabie Saoudite Séminaire de l AEAI sur la protection incendie des 18/19 octobre 2011 Sommaire Introduction Fonctionnement

Plus en détail

Programme d investissements d avenir

Programme d investissements d avenir Programme d investissements d avenir Action Véhicules et transports du futur Octobre 2015 3,3Mds d euros gérés par l ADEME au service de la transition énergétique et écologique Répartition des montants

Plus en détail

Licence Pro Vision Industrielle - année 2010-2011 - 2011

Licence Pro Vision Industrielle - année 2010-2011 - 2011 Licence Pro Vision Industrielle - année 2010-2011 - 2011 Callewaert Axel et Picard Thomas Sommaire Introduction... 3 1. Cahier des charges... 4 2. Solutions mises en place... 6 2.1 Présentation du système

Plus en détail

Mise en œuvre du Global Process Control pour la surveillance et le diagnostic de process automobiles

Mise en œuvre du Global Process Control pour la surveillance et le diagnostic de process automobiles En coopération avec Mise en œuvre du Global Process Control pour la surveillance et le diagnostic de process automobiles Standards Certification Education & Training Publishing Conferences & Exhibits D.

Plus en détail

Analyse des fraudes sur la carte France

Analyse des fraudes sur la carte France Analyse des fraudes sur la carte France Télécom Vincent Lemaire FTR&D/DTL/TIC Le présent document contient des informations qui sont la propriété de France Télécom. L'acceptation de ce document par son

Plus en détail

Témoignage client - CEGID EXPERT GESTION INTERNE 01/2011. Cabinet COGEP : «réalisation de tableaux de bord personnalisés»

Témoignage client - CEGID EXPERT GESTION INTERNE 01/2011. Cabinet COGEP : «réalisation de tableaux de bord personnalisés» Témoignage client - CEGID EXPERT GESTION INTERNE 01/2011 Cabinet COGEP : «réalisation de tableaux de bord personnalisés» Sommaire 1 - Introduction 2 L expérience utilisateur du cabinet COGEP : réalisation

Plus en détail

Enjeux de l électrification des transports urbains Colloque sur l électrification des transports au Québec Mai 2010

Enjeux de l électrification des transports urbains Colloque sur l électrification des transports au Québec Mai 2010 Enjeux de l électrification des transports urbains Colloque sur l électrification des transports au Québec Jacques Drouin, ing. Spécialiste principal Gestion des produits Réseaux de transport urbain Enjeux

Plus en détail

Table des matières. Liste des figures. Liste des tableaux

Table des matières. Liste des figures. Liste des tableaux Table des matières Liste des figures Liste des tableaux Table des matières Introduction 1 Partie A : Etude bibliographique 3 A1. Définition des concepts de bassin versant, de système et de modèle 7 A1-1.

Plus en détail

LEs NOUVEAUX PHILIPS POCKET MEMO 6000 et 7200

LEs NOUVEAUX PHILIPS POCKET MEMO 6000 et 7200 LEs NOUVEAUX PHILIPS POCKET MEMO 6000 et 7200 Gamme Pocket memo 6000 Enregistrements d une excellente qualité et ergonomie exceptionnelle L enregistreur de dictée Pocket Memo constitue une révolution dans

Plus en détail

Simulateurs pour la formation des conducteurs de trains

Simulateurs pour la formation des conducteurs de trains Simulateurs pour la formation des conducteurs de trains Plan de la présentation Introduction Exemples de simulateurs dans le monde De la vidéo à l image de synthèse De la réplique à l outil de formation

Plus en détail

Table des matières. Pocket Memo enregistreur de dictée série 6000 4. Pocket Memo enregistreur de dictée série 7000 6.

Table des matières. Pocket Memo enregistreur de dictée série 6000 4. Pocket Memo enregistreur de dictée série 7000 6. Dictée La dictée à une nouvelle dimension Améliorez votre productivité avec l enregistreur de dictée Philips Pocket Memo séries 6000 et 7000, l enregistreur de réunion, le kit de dictée et de transcription

Plus en détail

Solutions intégrées de Communication et de Sécurité PROTECTION DU TRAVAILLEUR ISOLÉ GUARDIAN - GUARDIAN IR - BODYGUARD

Solutions intégrées de Communication et de Sécurité PROTECTION DU TRAVAILLEUR ISOLÉ GUARDIAN - GUARDIAN IR - BODYGUARD Solutions intégrées de Communication et de Sécurité PROTECTION DU TRAVAILLEUR ISOLÉ GUARDIAN - GUARDIAN IR - BODYGUARD L e a d e r e n s é r é n i t é Être leader en sérénité Vos méthodes et vos conditions

Plus en détail

Innovation dans l évaluation de la ressource : nouvelles techniques de caractérisation Regefor 2015 INRA Champenoux

Innovation dans l évaluation de la ressource : nouvelles techniques de caractérisation Regefor 2015 INRA Champenoux Innovation dans l évaluation de la ressource : nouvelles techniques de caractérisation Regefor 2015 INRA Champenoux Alexandre Piboule, Anne Jolly ONF - Département Recherche, Développement et Innovation

Plus en détail

1 - Organigramme des postes et des fonctions :

1 - Organigramme des postes et des fonctions : Notre activité principale est l inspection industrielle, suite à l émergence de besoins concrets, nous avons développé une large gamme de drones sous le nom d Eagle-View pouvant être assignés à différentes

Plus en détail

VDI CONSEIL prend en charge votre réseau électrique de sa conception à sa réalisation et assure les démarches administratives auprès d EDF ainsi que

VDI CONSEIL prend en charge votre réseau électrique de sa conception à sa réalisation et assure les démarches administratives auprès d EDF ainsi que ELECTRICITE VDI CONSEIL prend en charge votre réseau électrique de sa conception à sa réalisation et assure les démarches administratives auprès d EDF ainsi que les contrôles APAVE. VDI s occupe également

Plus en détail

La démarche d Ingénierie Système. Yann Pollet Conservatoire National des Arts et Métiers Chaire d intégration des systèmes

La démarche d Ingénierie Système. Yann Pollet Conservatoire National des Arts et Métiers Chaire d intégration des systèmes La démarche d Ingénierie Système Yann Pollet Conservatoire National des Arts et Métiers Chaire d intégration des systèmes La démarche d Ingénierie Système L expression du besoin L Ingénierie des Exigences

Plus en détail

Quatrième Réunion de Contrôle et de Restructuration.

Quatrième Réunion de Contrôle et de Restructuration. Quatrième Réunion de Contrôle et de Restructuration. COMMUNICATION DU NIGER. YAOUNDE DU 26-28 NOVEMBRE 2012. Situation de la formation professionnelle au Niger Plan de présentation. Contexte général I.

Plus en détail

MIEUX CONNAITRE LE CERVEAU POUR MIEUX APPRENDRE

MIEUX CONNAITRE LE CERVEAU POUR MIEUX APPRENDRE MIEUX CONNAITRE LE CERVEAU POUR MIEUX APPRENDRE Levallois-Perret 12 janvier Prudence Curiosité Sensibilisation Innovation Neurosciences et pédagogie 5 grandes étapes qui nous concernent : RECONNAISSANCE

Plus en détail

2 ère session : Stratégie des acteurs : adaptation ou profondes mutations?

2 ère session : Stratégie des acteurs : adaptation ou profondes mutations? 2 ère session : Stratégie des acteurs : adaptation ou profondes mutations? 2.2 Nouveaux comportements / Nouvelles stratégies Marianne SIEG (Directrice du développement Air France) «La crise économique

Plus en détail

ZETTLER Identification des personnes

ZETTLER Identification des personnes INFORMATION DE PRODUIT ZETTLER Identification des personnes Medicall 800 pour maisons de repos et maisons de retraite médicalisées Aperçu des caractéristiques de ZETTLER Medicall 800 : Identification des

Plus en détail

Analyse d images en vidéosurveillance embarquée dans les véhicules de transport en commun

Analyse d images en vidéosurveillance embarquée dans les véhicules de transport en commun des s Analyse d images en vidéosurveillance embarquée dans les véhicules de transport en commun Sébastien Harasse thèse Cifre LIS INPG/Duhamel le 7 décembre 2006 1 Système de surveillance des s Enregistreur

Plus en détail

401-951 MAV & MAV V. Compresseurs. Le compresseur fi able, robuste et intelligent

401-951 MAV & MAV V. Compresseurs. Le compresseur fi able, robuste et intelligent Compresseurs MAV & MAV V 401-951 Compresseurs à vis à injection d huile Compresseurs à vitesse fi xe et à vitesse variable Entraînement par courroies PARTENARIAT DISPONIBILITÉ FACILITÉ D ENTRETIEN LE SOUFFLE

Plus en détail

Gestion du personnel

Gestion du personnel Gestion du personnel Piloter, automatiser et contrôler vos ressources pour réduire vos coûts et faciliter le travail des opérationnels Nos solutions d hyper vision, en gérant les techniques de manière

Plus en détail

Expérimentation Satellite IP VSAT

Expérimentation Satellite IP VSAT Expérimentation Satellite IP VSAT Contexte & objectif Évaluer le potentiel des solutions satellitaires pour la transmission des données des réseaux hydrométriques Suite étude et expérimentation CETMEF

Plus en détail

Gestion autonome de flots d exécution événementiels

Gestion autonome de flots d exécution événementiels Gestion autonome de flots d exécution événementiels Fabien GAUD, M2R S&L Équipe SARDES (INRIA/LIG) 18 juin 2007 1 / 31 Sommaire 1 Introduction 2 État de l art 3 Contribution 4 Évaluation de performances

Plus en détail

Bin That Thinks. Paul Couderc - INRIA

Bin That Thinks. Paul Couderc - INRIA Bin That Thinks Paul Couderc - INRIA Contexte Informatique diffuse et Green IT déchets «auto-descriptif» + poubelles intelligentes Perspectives pour Meilleur recyclage Réduction de la production de déchets

Plus en détail

Formation - Photo - Le dématriçage des «RAW» -

Formation - Photo - Le dématriçage des «RAW» - BUT: Le but de cet article est de comparer les 4 logiciels les plus connus du moment pour dématriçer une photo brute (RAW) sur les paramètres de la netteté et du bruit. NOTA: étant donné que je ne dispose

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 11767 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt : 11 novembre 2015 Projet de loi de bouclement de la loi 10445 ouvrant un crédit au titre d'indemnité d'investissement

Plus en détail

Open Bee TM e-fact Pro

Open Bee TM e-fact Pro Open Bee TM e-fact Pro Solution globale d automatisation du traitement des factures fournisseurs 80 % des factures fournisseurs sont reçues au format papier 13,8 est le coût moyen de traitement d une facture

Plus en détail

En constante évolution afin de combler tous vos besoins en contrôle d accès

En constante évolution afin de combler tous vos besoins en contrôle d accès En constante évolution afin de combler tous vos besoins en contrôle d accès cdvi.ca Centaur relèvera tous les défis en contrôle d accès Augmentez la sécurité en éliminant le besoin de clefs, qui sont facilement

Plus en détail

Risques particuliers Risques Technologiques

Risques particuliers Risques Technologiques Risques particuliers Risques Technologiques Transports collectifs Introduction Chaque jour, des milliers de personnes utilisent des transports collectifs dans le département du Rhône. Les types de transports

Plus en détail

Evaluation du C2i Niveau 2 Métiers de la Santé. NGUYEN Jean-Michel Université de Nantes Faculté de Médecine, 22 juin 2007

Evaluation du C2i Niveau 2 Métiers de la Santé. NGUYEN Jean-Michel Université de Nantes Faculté de Médecine, 22 juin 2007 Evaluation du C2i Niveau 2 Métiers de la Santé NGUYEN Jean-Michel Université de Nantes Faculté de Médecine, 22 juin 2007 Objectifs de l expérimentation -Faire évoluer le référentiel national en vue de

Plus en détail

Livre numérique CINQ FAÇONS D AUGMENTER LES VENTES GRÂCE AU MARKETING

Livre numérique CINQ FAÇONS D AUGMENTER LES VENTES GRÂCE AU MARKETING Livre numérique CINQ FAÇONS D AUGMENTER LES VENTES GRÂCE AU MARKETING SOMMAIRE Résumé analytique Conseil 1 : S accorder sur les définitions 2 3 Résumé analytique Équipes ventes et marketing. Ils passent

Plus en détail

COFIDUR 14 Rue du viaduc 94130 Nogent Sur Marne ------------------------------------ RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

COFIDUR 14 Rue du viaduc 94130 Nogent Sur Marne ------------------------------------ RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION COFIDUR 14 Rue du viaduc 94130 Nogent Sur Marne ------------------------------------ RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES TRAVAUX DU CONSEIL ET LE CONTROLE INTERNE PRESENTE A L ASSEMBLEE

Plus en détail

Les pulsations urbaines

Les pulsations urbaines Une analyse originale des enquêtes ménages déplacements Laurent Jardinier, Cete de Lyon Régis de Solere, Certu Les recueils et les sources de données sur les déplacements : méthodes, usages et évolution

Plus en détail

La solution double flux haut rendement en pavillon

La solution double flux haut rendement en pavillon GUIDE DE LA QUALITÉ D AIR N 2 La solution double flux aut rendement en pavillon Air pur : filtration de l'air Économies de cauffage : récupération des calories Confort total Une bonne ventilation est indispensable

Plus en détail

Apprentissage de structure à partir de données incomplètes et application à la classication

Apprentissage de structure à partir de données incomplètes et application à la classication Apprentissage de structure à partir de données incomplètes et application à la classication Olivier François, Philippe Leray Francois.Olivier.C.H@gmail.com, Philippe.Leray@insa-rouen.fr Laboratoire d'informatique,

Plus en détail

Fiabilité et pertinence des données Floating Car Data. dans le cas d études de trafic routier

Fiabilité et pertinence des données Floating Car Data. dans le cas d études de trafic routier Fiabilité et pertinence des données Floating Car Data dans le cas d études de trafic routier Introduction Les études de trafic nécessitent des données d entrées, et notamment : - Des données de comptage

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.esthetic-consult.com. Ludovic Benasson PR and Public Affairs Manager

DOSSIER DE PRESSE. www.esthetic-consult.com. Ludovic Benasson PR and Public Affairs Manager DOSSIER DE PRESSE www.esthetic-consult.com Septembre 2015 / La beauté à portée de quelques clics. C est ce que propose le site de téléconseil médical www.esthetic-consult.com. Sans vous déplacer, en toute

Plus en détail

La dématérialisation chez IMA Joël AUDIGUE

La dématérialisation chez IMA Joël AUDIGUE La dématérialisation chez IMA Joël AUDIGUE Adjoint au Directeur du Département Finances / Comptabilité PLAN 1. Présentation d IMA 2. EDI 3. LAD 4. IM@NET 7 jours sur 7, 24 heures sur 24 Inter Mutuelles

Plus en détail

Audition candidature thèse IFSTTAR début Septembre 2013 Christophe CONIGLIO

Audition candidature thèse IFSTTAR début Septembre 2013 Christophe CONIGLIO Sujet de thèse : «Détection, suivi et ré-identification de passagers dans un réseau de cameras. Application à la gestion des flux de voyageurs en contexte multimodal». Audition candidature thèse IFSTTAR

Plus en détail

Session «Simulation» Fabrice Vienne IM / LEPSIS. Impact des Informations Visuelles sur les comportements de conduite Paris, 19 juin 2012

Session «Simulation» Fabrice Vienne IM / LEPSIS. Impact des Informations Visuelles sur les comportements de conduite Paris, 19 juin 2012 INSTITUT FRANCAIS DES SCIENCES ET TECHNOLOGIES DES TRANSPORTS, DE L AMENAGEMENT ET DES RESEAUX Session «Simulation» Fabrice Vienne IM / LEPSIS Impact des Informations Visuelles sur les comportements de

Plus en détail

Atelier 10. Maximiser ses ventes : L'avantage concurrentiel d'une technologie intégrée

Atelier 10. Maximiser ses ventes : L'avantage concurrentiel d'une technologie intégrée Atelier 10 Maximiser ses ventes : L'avantage concurrentiel d'une technologie intégrée > Michel JOIE, Responsable de clientèle, SWISS RE > Laurence PAGNIER, Responsable du service Sélection des Risques,

Plus en détail

Biométrie contrôle d accès Le contrôle d'accès reposant sur la biométrie se décomposera en trois étapes :

Biométrie contrôle d accès Le contrôle d'accès reposant sur la biométrie se décomposera en trois étapes : Glossaire Alarme Signal pour avertir d un danger matériel réel ou supposé. Biométrie La biométrie désigne la science qui étudie mathématiquement les variations biologiques et des phénomènes qui s'y rattachent.

Plus en détail

ELEMENTS CONCERNANT LE BRUIT

ELEMENTS CONCERNANT LE BRUIT ELEMENTS CONCERNANT LE BRUIT Valeurs d émission de bruit de trois grandes catégories de matériel Sont comparées les émissions de bruit (ou encore «signatures acoustiques») des compositions suivantes de

Plus en détail

HEALTHCARE SOLUTIONS TRANSCAR VÉHICULES AUTOGUIDÉS

HEALTHCARE SOLUTIONS TRANSCAR VÉHICULES AUTOGUIDÉS HEALTHCARE SOLUTIONS TRANSCAR VÉHICULES AUTOGUIDÉS 2 TRANSCAR GENERATION 3 SWISSLOG EST LEADER MONDIAL DANS LES SOLUTIONS INNOVANTES D AUTOMATISATION POUR LA LOGISTIQUE HOSPITALIÈRE Répondre aujourd hui

Plus en détail

Résolution approchée du problème de set packing bi-objectif

Résolution approchée du problème de set packing bi-objectif Résolution approchée du problème de set packing bi-objectif Xavier Delorme 1,2, Xavier Gandibleux 2 et Fabien DEGOUTIN 1,2 1. Laboratoire d Automatique, de Mécanique et d Informatique industrielles et

Plus en détail

DataMan. Secteur de la logistique. Guide

DataMan. Secteur de la logistique. Guide DataMan Secteur de la logistique Guide Lecteurs imageurs de codes-barres pour le secteur de la logistique Les lecteurs DataMan conçus pour la logistique sont la nouvelle génération de lecteurs de codes-barres

Plus en détail

Logiciel avancé de vidéo-protection. By COFADIS

Logiciel avancé de vidéo-protection. By COFADIS Logiciel avancé de vidéo-protection By COFADIS Remarque préliminaire : est la «brique» vidéo d ExcaliburVision solution globale de sécurité By COFADIS Luxriot est un logiciel d'enregistrement de vidéo

Plus en détail

CADRES DE POLITIQUE MONETAIRE EN AFRIQUE DANS UN CONTEXTE DE MUTATION DU PAYSAGE FINANCIER : EXPERIENCE DE LA BCEAO

CADRES DE POLITIQUE MONETAIRE EN AFRIQUE DANS UN CONTEXTE DE MUTATION DU PAYSAGE FINANCIER : EXPERIENCE DE LA BCEAO CADRES DE POLITIQUE MONETAIRE EN AFRIQUE DANS UN CONTEXTE DE MUTATION DU PAYSAGE FINANCIER : EXPERIENCE DE LA BCEAO Séminaire Continental ABCA, mai 2015 xx 1 PLAN 1 Evolution du cadre de politique monétaire

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS. AfCA NIGER à l honneur de vous présenter son catalogue dans les domaines suivants :

CATALOGUE DE FORMATIONS. AfCA NIGER à l honneur de vous présenter son catalogue dans les domaines suivants : CATALOGUE DE FORMATIONS AfCA NIGER à l honneur de vous présenter son catalogue dans les domaines suivants : DOMAINE 1 : Management de la qualité DOMAINE 2: Management des ressources humaines DOMAINE 3:

Plus en détail

Les logiciels Montéclair

Les logiciels Montéclair Les logiciels Montéclair Les logiciels Montéclair 400 logiciels utilisés depuis 1996 - Centres de basse vision, -CHU, - SAAAIS, - orthoptistes libéraux, opticiens, France, Europe, Canada 4 logiciels «Vision

Plus en détail

FALCON: Smart Portable Solution. La maintenance conditionnelle n a jamais été aussi facile. Brand of ACOEM

FALCON: Smart Portable Solution. La maintenance conditionnelle n a jamais été aussi facile. Brand of ACOEM FALCON: Smart Portable Solution La maintenance conditionnelle n a jamais été aussi facile Brand of ACOEM Avec FALCON, ONEPROD propose un outil de collecte, d analyse et d équilibrage aux performances exceptionnelles,

Plus en détail

Référentiels. Recommandation. Matériel. Système SAM C 305. Applicable sur : RFN 17/01/2014 : 10:14 SAM C 305 16-01-2014 MAC

Référentiels. Recommandation. Matériel. Système SAM C 305. Applicable sur : RFN 17/01/2014 : 10:14 SAM C 305 16-01-2014 MAC Référentiels Recommandation Recommandation Matériel Matériel Système d accès voyageurs Système d accès voyageurss SAM C 305 Applicable sur : RFN Edition du 30/2/ /203 Version n du 30/2/203 Applicable à

Plus en détail

Guide d entretien de développement des seniors

Guide d entretien de développement des seniors Guide d entretien de développement des seniors 1. Introduction Ce document s inscrit dans une approche d entretiens de développement réguliers de tous les salarié(e)s de l entreprise. Il tient compte de

Plus en détail

Process Communication. pour être en phase

Process Communication. pour être en phase Process Communication pour être en phase Nouveaux enjeux, nouveaux talents TRAVAILLER ENSEMBLE Les progrès technologiques de ces dernières décennies ont changé le visage des organisations en offrant un

Plus en détail

MSTS TRAINZ RAILWORKS

MSTS TRAINZ RAILWORKS MSTS TRAINZ RAILWORKS MSTS V1.4 ; TRS 2012 ; RW2014 CONCEPTION MSTS 1.4 Trainz 2012 RW2014 Ligne Création À partir d un modèle Automatique À partir d un modèle Description Parcellisation 2048 x 2048m numérotée

Plus en détail

Doublement Ouest de la LGV Paris <> Lyon :

Doublement Ouest de la LGV Paris <> Lyon : Conférence de presse du 06/11/2008 Doublement Ouest de la LGV Paris Lyon : L approche des collectivités en Auvergne Partie 1 : 06 novembre 2008 Mobilisation du Réseau Clermont Auvergne Métropole pour

Plus en détail

Systèmes d alerte & Plans d intervention d urgence. Plan d alarme & d intervention contre les crues. Protection contre les crues des cours d eau

Systèmes d alerte & Plans d intervention d urgence. Plan d alarme & d intervention contre les crues. Protection contre les crues des cours d eau Protection contre les crues des cours d eau 14/11/2008 Systèmes d alerte & Plans d intervention d urgence ou Plan d alarme & d intervention contre les crues Prise en compte des cartes de dangers et de

Plus en détail

Objets Communicants et leurs utilisations à Bord du Matériel

Objets Communicants et leurs utilisations à Bord du Matériel Objets Communicants et leurs utilisations à Bord du Matériel Centre d Ingénierie du Matériel SOMMAIRE Objets communicants à Bord des engins «récents» Objets communicants à Bord des engins en exploitation

Plus en détail

Documentation Matrox Imaging

Documentation Matrox Imaging Sommaire Dans le domaine de la vision industrielle et des systèmes d inspection optique automatisés, les caméras intelligentes obtiennent beaucoup d attention. En fait, elles sont souvent présentées à

Plus en détail

LA COMPTABILITE A BASE D'ACTIVITES Méthode Activity Based Costing (ABC) Découverte de la méthode des coûts par activité.

LA COMPTABILITE A BASE D'ACTIVITES Méthode Activity Based Costing (ABC) Découverte de la méthode des coûts par activité. LA COMPTABILITE A BASE D'ACTIVITES Méthode Activity Based Costing (ABC) Objectif(s) : o Pré requis : o Découverte de la méthode des coûts par activité. Connaissance des processus d'organisations des activités.

Plus en détail

2. Infrastructures réseaux pour les systèmes urbains

2. Infrastructures réseaux pour les systèmes urbains 2. Infrastructures réseaux pour les systèmes urbains Les réseaux dans la ville L accès au médium Le routage Les réseaux cellulaires Le déploiement des réseaux sans fil dans la ville Hervé Rivano VILLES

Plus en détail

Robotisation du traitement de surfaces sur des structures de grandes dimensions

Robotisation du traitement de surfaces sur des structures de grandes dimensions 1 Vers la robotisation du traitement de surfaces RPA 2016 Stéphane RENOUARD Sommaire 1 De 1908 à 1945 : Les débuts 2 L évolutionde 1945 aux années 2010 3 La robotique industrielle : exemple de l automobile

Plus en détail

Résonance Acoustique BF Spectroscopie US

Résonance Acoustique BF Spectroscopie US Résonance Acoustique BF Spectroscopie US Eric Auguste CRESCENZO Théorie de la résonance acoustique BF Sous l effet d un choc, une pièce se met à vibrer selon plusieurs modes de vibrations et de façon indépendante

Plus en détail

L'Intelligence Artificielle pour les développeurs Concepts et implémentations en Java

L'Intelligence Artificielle pour les développeurs Concepts et implémentations en Java Avant-propos 1. Objectifs du livre 15 2. Public et prérequis 15 3. Structure du livre 16 4. Code en téléchargement 18 Introduction 1. Présentation du chapitre 19 2. Définir l intelligence 19 3. L intelligence

Plus en détail

Les bonnes pratiques pour développer les compétences par la technologie numérique. Atelier D-2 Vendredi 22 mai 10 h 30 à 12 h

Les bonnes pratiques pour développer les compétences par la technologie numérique. Atelier D-2 Vendredi 22 mai 10 h 30 à 12 h Les bonnes pratiques pour développer les compétences par la technologie numérique Atelier D-2 Vendredi 22 mai 10 h 30 à 12 h Présentation des conférencières Karine Blondin, Directrice de projets CEFRIO

Plus en détail

Analyse multivariée approfondie

Analyse multivariée approfondie Analyse multivariée approfondie Enseignants: NIANG N. et RUSSOLILLIO G. Maître de conférences Statistique Appliquée Laboratoire CEDRIC CNAM http://www.cnam.fr et d autres intervenants extérieurs au Cnam

Plus en détail

SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES

SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES Bilan des compétences INTRODUCTION... 3 LES OBJECTIFS DU BILAN DES COMPETENCES... 3 LE DEROULEMENT DE VOTRE BILAN DES COMPETENCES... 3 LE BILAN DES COMPETENCES DU PROGRAMME...

Plus en détail

Un nouveau Business Model. Boosté par la technologie

Un nouveau Business Model. Boosté par la technologie Boosté par la technologie «La communication d aujourd hui, comme celle de demain, s établit entre les personnes, les organisations, les machines et les objets. Nous rendons cette mise en réseau possible

Plus en détail

Accéder à la sécurité en associant l humain et la technologie. www.axis.com

Accéder à la sécurité en associant l humain et la technologie. www.axis.com Accéder à la sécurité en associant l humain et la technologie 1 Axis Communications 2 Cycle du risque La gestion des risques, quelques qu ils puissent être (industriels, financiers, commerciaux, naturels,

Plus en détail

Innovation en matière de sûreté aérienne. Symposium de l OACI sur l innovation en matière de sûreté aérienne Le 22 octobre 2014

Innovation en matière de sûreté aérienne. Symposium de l OACI sur l innovation en matière de sûreté aérienne Le 22 octobre 2014 Innovation en matière de sûreté aérienne Symposium de l OACI sur l innovation en matière de sûreté aérienne Le 22 octobre 2014 1 APERÇU DE LA PRÉSENTATION Contexte La menace Approche axée sur le risque

Plus en détail

Parcours Dyn@mique RH du GPNI. Réunion de lancement du 11 février 2010. Résultats de l enquête de Maturité RH

Parcours Dyn@mique RH du GPNI. Réunion de lancement du 11 février 2010. Résultats de l enquête de Maturité RH Parcours Dyn@mique RH du GPNI Réunion de lancement du février 00 Résultats de l enquête de Maturité RH Rappel du contexte et des objectifs La volonté du GPNI: mettre en œuvre une démarche proactive pour

Plus en détail

Analyse des déplacements des objets mobiles : définition de comportements types

Analyse des déplacements des objets mobiles : définition de comportements types Analyse des déplacements des objets mobiles : définition de comportements types Thomas Devogele Université François Rabelais (Tours) thomas.devogele@univ-tours.fr Les déplacements L analyse des déplacements

Plus en détail

PLAN : Introduction. Conclusion

PLAN : Introduction. Conclusion Bilan social PLAN : Introduction 1- Définition 2-Historique 3-Objectifs 4-Contenu 5-Principaux indicateurs d un BS 6-Les étapes de réalisation d un BS 7-Exploitation & limites 8- Valorisation des tableaux

Plus en détail

La capitalisation des expériences dans une société d ingénierie

La capitalisation des expériences dans une société d ingénierie Transformer les connaissances individuelles en une connaissance collective La capitalisation des expériences dans une société d ingénierie Aline UNGESCHIKTS Jean Claude ZBOROWSKA 15 Février 2007 1 Le groupe

Plus en détail

Rhéologie des Poudres. Mesure de l écoulement des poudres avec les rhéomètres MCR

Rhéologie des Poudres. Mesure de l écoulement des poudres avec les rhéomètres MCR Rhéologie des Poudres Mesure de l écoulement des poudres avec les rhéomètres MCR Les poudres sont partout et représentent un défi Travailler avec de la poudre peut s avérer difficile, particulièrement

Plus en détail

Présentation des stages et projets réalisés en Imagerie

Présentation des stages et projets réalisés en Imagerie Présentation des stages et projets réalisés en Imagerie Aurélie Canale Juin 2008 Introduction ISIMA : Option calcul et modélisation scientifiques Master recherche option imagerie Parcours axé imagerie,

Plus en détail