L évaluation des facteurs de risques psychosociaux en entreprise

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L évaluation des facteurs de risques psychosociaux en entreprise"

Transcription

1 L évaluation des facteurs de risques psychosociaux en entreprise Colloque IRSST Montréal, 18 octobre 2007 Michel Vézina, Conseiller médical en santé au travail, Institut national de santé publique du Québec

2 LES CARACTÉRISTIQUES DES PRINCIPALES APPROCHES EN SANTÉ MENTALE AU TRAVAIL APPROCHES Causaliste Cognitiviste Psychodynamique DOMAINES Sciences expérimentales Psychologie cognitivocomportementale Sciences herméneutiques PRÉMISSES OBJECTIFS Bonne organisation de Travail = État objectivable Identifier les causes des problèmes de santé mentale Problème = échec des efforts d'adaptation de l'individu Modifier les perceptions qu'ont les individus des problèmes et de leurs moyens d y faire face Santé mentale au travail = Interaction dynamique de 3 rationalités : objective, subjective et sociale Comprendre les processus psychiques mobilisés par le travail MÉTHODO- LOGIES Quantitative Qualitative (individuelle) Qualitative (en groupe) 2

3 Problématique générale de la santé et de la sécurité au travail Expositions dans le milieu de travail (types d agresseurs) Physiques Chimiques Mécaniques Biologiques Psychosociaux Caractéristiques individuelles (attributs) Âge Âge Sexe Sexe Appartenance sociodémographique Personnalité, etc. socio- etc. Expositions extraprofessionnelle Vie Vie familiale Activités de de loisir loisir Autres Autres activités hors hors travail travail Manifestations Problèmes de santé: - physiques.accidents de travail. MCV - psychologiques Conséquences:. Consommation. Consultations. Incapacités

4 DYNAMIQUE DE LA SANTÉ MENTALE Trouble mental détresse perçue Bien-être relatif État pathologique État pré-clinique État normal diagnostic + diagnostic - diagnostic - 4

5 Détresse psychologique Indicateur précoce d atteinte à la santé mentale qui mesure la fréquence des symptômes d anxiété, de dépression, d agressivité et de troubles cognitifs mesurés au cours de la semaine précédente. Cet indicateur n est pas une mesure d épuisement professionnel ou de dépression. Il permet d identifier les personnes plus à risque de présenter un problème de santé mentale. 5

6 6 COCHEZ LA RÉPONSE QUI DÉCRIT LE MIEUX VOTRE ÉTAT AU COURS DE LA DERNIÈRE SEMAINE TRÈS ASSEZ DE TEMPS SOUVENT SOUVENT EN TEMPS JAMAIS DÉPRESSION SX PHYSIOLOGIQUE : Avez-vous manqué d appétit? Avez-vous eu des difficultés à vous endormir ou à rester endormi? SX PSYCHOLOGIQUE : Avez-vous pleuré facilement ou vous êtes-vous senti sur le point de pleurer? Avez-vous pensé que vous pourriez

7 Comparaison des indicateurs de santé chez les infirmières de la région de Québec et chez les travailleuses de la province de Québec, en % 36 Travailleuses du Québec (même scolarité) Infirmières de Québec Détresse psychologique Consommation de psychotropes État de santé mauvais ou moyen

8 Indices de santé chez les répondant(e)s de quatre CLSC de la région de Québec (2000) (N = 185) par rapport aux travailleur(euse)s de l ensemble du Québec Pourcentage de sujets % Santé Québec CLSC Détresse psychologique élevée Consultation d'un professionnel de la santé au cours des deux dernières semaines Problèmes de santé mentale à l'origine de la consultation

9 Évolution de l'incidence des épisodes d'absence par 100 personnes années pour des problèmes de santé mentale de à , chez le personnel infirmier de la région de Québec ,7 15, ,9 3,7 5,6 7,3 4,2 10, , années

10 Évolution de la durée moyenne des épisodes d absence pour tout diagnostic et pour des problèmes de santé mentale de à Jours Tout diagnostic Santé mentale 78, ,56 57, , Années

11 FACTEURS PROFESSIONNELS LIÉS AU STRESS* Aspects temporels : Travail posté Temps supplémentaire Double emploi Rémunération au rendement Cadence de travail Variation et interruption Contenu du travail : Travail répétitif Autonomie Utilisation et développement des compétences Concentration requise Exigences claires, contradictoires Moyens insuffisants 11 * Réf. : Kasl, S.V. (1991). «Assessing health risk in the work setting», In: Schroeder, H.E., ed.: New directions in health psychology assessment, N.Y., Hemisphere Publishing,

12 FACTEURS PROFESSIONNELS LIÉS AU STRESS* Relations interpersonnelles (horizontale et verticale) : Interaction avec des collègues Taille et cohésion du groupe Reconnaissance et équité Soutien social Harcèlement Participation à la prise de décision Circulation de l information Profil de l entreprise : Taille Structure hiérarchique Prestige et nature du poste Politiques administratives Responsabilités organisationnelles 12 * Réf. : Kasl, S.V. (1991). «Assessing health risk in the work setting», In: Schroeder, H.E., ed.: New directions in health psychology assessment, N.Y., Hemisphere Publishing,

13 UTILITÉ DES MODÈLES THÉORIQUES Réduisent la complexité des situations de travail à certaines dimensions critiques Sont applicables à un large éventail d occupations et de tâches Facilitent l élaboration et la mise en œuvre d interventions 13

14 ÉLÉMENTS DE L ORGANISATION DU TRAVAIL RECONNUS PATHOGÈNES 1- Forte demande / faible autonomie (Karasek). 2- Faible soutien social (ajout à Karasek ). 3- Déséquilibre : effort/reconnaissance (Siegrist). 4- Harcèlement psychologique Injustice organisationnelle(kivimaki)

15 MODÈLE «demand-control» DU STRESS AU TRAVAIL* ÉLEVÉE Apprentissage actif, motivation à développer de nouveaux types de comportement Autonomie décisionnelle DÉTENDU PASSIF ACTIF TENDU FAIBLE * Karasek et Theorell, 1990 Demande psychologique ÉLEVÉE Risque accru de tension psychologique et de maladies

16 DEMANDE (PSYCHOLOGIQUE) ÉLEVÉE Quantité: quantité excessive de travail demandée 2- Complexité: -Travailler très fort -Concentration intense/longues périodes -Recevoir des demandes contradictoires -Tâche souvent interrompue 3- Contraintes de temps: -Travail très mouvementé -Pas suffisamment de temps -Travailler très vite -Souvent ralenti pour attendre les autres

17 AUTONOMIE / CRÉATIVITÉ Autonomie décisionnelle : Prendre des décisions de façon autonome Décider comment faire son travail Avoir de l influence au travail Utilisation des qualifications : Développer ses habiletés Apprendre des choses nouvelles Niveau élevé de qualifications exigé Travail varié Créativité requise Faire plusieurs choses différentes

18 MESURE D ASSOCIATION AJUSTÉE ENTRE LA DIMENSION D ÉPUISEMENT ÉMOTIONNEL ET CHACUN DES DEGRÉS DE TENSION AU TRAVAIL (*) Rapport de cotes ajusté (1) 8 7, , ,39 2,74 3, ,55 1 1,78 0 TENSION Faible Modérée (actif) Modérée (passif) 1 L ajustement a été effectué pour le soutien social au travail, le nombre d heures travaillées par semaine, l âge, les comportements de type A, les événements stressants survenus au cours des douze mois précédant l enquête et le soutien social hors travail. * Bourbonnais et al., Journal of occupational Health Psychology, 4: (1999). Élevée

19 ATTEINTES À LA SANTÉ RELIÉES AU MODÈLE DE KARASEK* TEMPS 1 re PHASE 2 e PHASE 3 e PHASE DEMANDE ÉLEVÉE ET AUTONOMIE FAIBLE RÉACTIONS PSYCHO- PHYSIOLOGIQUES et COMPORTE- MENTALES PATHOLOGIES RÉVERSIBLES ATTEINTES IRRÉVERSIBLES COMPORTEMENTALES PSYCHO-PHYSIOLOGIQUES Sédentarité et tabagisme Sécrétions accrues d adrénaline Hypertension artérielle Incapacité permanente Réduction des loisirs sociaux et Fatigue et irritabilité Anxiété généralisée Mortalité prématurée : des activités communautaires Troubles de sommeil Troubles d adaptation - maladie cardiovasculaire Consommation de médicaments Réactions anxiodépressives Maladie dépressive Violence et intimidation Troubles musculosquelettiques * Adapté de : Vézina et coll. (1992) «Pour donner un sens au travail».

20 L intensification du travail 1 Aux USA : «Travailler très vite» : 55 % 68 % «Ne jamais avoir assez de temps pour terminer son travail» : 40 % 60 % 2En Europe : «Travail très rapide» : 48 % 54 % 56 % «Échéanciers serrés» : 50 % 56 % 60 % 1 Réf. : Théorell, 1999, Scand. J. Work Env. Health special issue, 25: Réf. : Merllié, D. et Paoli, P., Fondation européenne pour l amélioration des conditions de vie et de travail, Communiqué, mars 2001.

21 Évolution de l intensification du travail en Europe de 1991 à 2005 (1) Pourcentage des travailleurs (*) 70 % % 48% 56% 54% 60% 56% 62% Échéanciers serrés Travail très rapide 60% (1) Fourth European Working Conditions Survey, (*) % des travailleurs qui ont à faire face à des échéanciers serrés ou un travail très rapide pour au moins le quart de leur temps de travail

22 FAIBLE AUTONOMIE DÉCISIONNELLE AU TRAVAIL, SELON LE SEXE ET L ÂGE, POPULATION DE 15 ANS ET PLUS OCCUPANT UN EMPLOI RÉMUNÉRÉ, QUÉBEC, ET % % Hommes 40,3 51,3 Femmes 49,6 61,5 Sexes réunis ans 63,2 70, ans 44,6 55,0 45 ans et plus 36,5 51,9 Total 44,1 55,5 22 Sources: Santé Québec, Enquête sociale et de santé Institut de la statistique du Québec, Enquête sociale et de santé 1998.

23 SOUTIEN SOCIAL «L ensemble des interactions sociales utilitaires qui sont disponibles au travail tant de la part des collègues que des superviseurs» 23

24 Soutien social / esprit d équipe SOUTIEN SOCIO-ÉMOTIONNEL : Degré d intégration sociale et émotionnelle et de confiance entre les collègues et les superviseurs

25 Soutien social /collaboration SOUTIEN INSTRUMENTAL : L importance de l aide et de l assistance donnée par les autres dans l accomplissement des tâches

26 SOUTIEN SOCIAL DU SUPERVISEUR 26 -Me donne confiance au travail -Possibilité de lui demander conseil -Capacité à faire travailler les gens ensemble -Possibilité de lui demander de l aide -Donner le crédit aux employés pour le travail effectué

27 SOUTIEN SOCIAL DES COLLÈGUES -Me donnent l impression que je fais partie de l équipe -Relations amicales -Aide en cas d urgence -S intéressent à moi 27 -Possibilité de les consulter pour des conseils

28 Rapports d incidence (RI) ajustés* des épisodes d absence du travail pour des problèmes de santé mentale en fonction de contraintes de travail des infirmières en (N=1316) 6 RI 5, ,92 2,92 1,25 1,49 2,09 1,07 2,77 1,49 2,87 2,28 1,91 1,62 1,16 1,27 0 Demande psychologique élevée (DP+) Faible latitude décisionnelle (LD-) DP + et LD - Faible soutien social au travail Faible reconnaissance 28 * Ajustés pour l âge et le statut d emploi

29 Le modèle déséquilibre effortreconnaissance (Siegrist 1996) demandes / obligations effort -salaire -estime/respect - promotion/ sécurité reconnais -sance Déséquilibre maintenu si pas d alternative disponible si accepté pour des raisons stratégiques si traits de personnalité présents (surinvestissement)

30 Les composantes de l effort (Siegrist) EFFORT ÉLEVÉ EFFORT EXTRINSÈQUE : - CONTRAINTES DE TEMPS/surcharge - INTERRUPTIONS FRÉQUENTES -RESPONSABILITÉS ÉLEVÉES -EFFORTS PHYSIQUES - TEMPS SUPPLÉMENTAIRE -EXIGENCES ACCRUES EFFORT INTRINSÈQUE : -PRESSÉ PAR LE TEMPS -OMNIPRÉSENCE DU TRAVAIL - INAPTITUDE À SE DISTANCER DU TRAVAIL - TRAVAIL EMPÈCHE DE DORMIR 30

31 RECONNAISSANCE Respect des supérieurs Respect des collègues Soutien satisfaisant dans les situations difficiles Traitement juste Sécurité d emploi menacée Position professionnelle correspondant à la formation Vu tous les efforts : Respect et estime au travail Salaire satisfaisant Bonnes perspectives de promotion

32 Niveau de risque 6 Risques ajustés (*) de mortalité cardiovasculaire en fonction de la tension élevée au travail et du déséquilibre effort-reconnaissance (1) 5,73 5 4, ,20 2,42 1 1,04 1,02 0 Tension élevée au travail Déséquilibre effort-reconnaissance (1) Réf. Kivinmäki et coll., 2002, «Work stress and risk of cardiovascular mortality : prospective cohort study of industrial employees», BMJ, 325: * Ajustés pour l âge, le sexe, la catégorie professionnelle, le tabagisme, l activité physique, la tension artérielle systolique, le cholestérol et l indice de masse corporelle.

33 COMPARAISON DES MODÈLES DE KARASEK ET DE SIEGRIST AU REGARD DES CONCEPTS DE BASE ET DES OBJETS D ANALYSE KARASEK SIEGRIST CONCEPTS Contrôle Réciprocité DE BASE : Habiletés au travail Justice sociale au travail OBJETS Dimensions liées à l organisation Dimensions liées aussi au marché D ANALYSE : du travail : du travail : - Structure de pouvoir au travail - Salaire - Division du travail - Opportunités de carrière - Démocratie au travail - Sécurité d emploi Notions plus globales de : Notions plus globales de : - Apprentissage - Équité - Développement d habiletés - Justice distributive 33

34 MÉLANGE TOXIQUE Demande psychologique + Latitude décisionnelle Soutien social Reconnaissance ATTEINTES À LA SANTÉ

35 LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE * Conduite vexatoire se manifestant soit par des comportements, des paroles, des actes ou des gestes répétés, qui sont hostiles ou non désirés, laquelle porte atteinte à la dignité ou à l intégrité psychologique ou physique du salarié et qui entraîne, pour celui-ci, un milieu de travail néfaste. 35 Une seule conduite grave peut aussi constituer du harcèlement psychologique si elle porte une telle atteinte et produit un effet nocif continu pour le salarié. * Loi n o 143, Loi modifiant la Loi sur les normes du travail et d autres dispositions législatives, art

36 JUSTICE ORGANISATIONNELLE 1. Composante relationnelle -Capacité du supérieur à prendre en considération le point de vue de l employé et à le traiter de façon juste et équitable 2. Composante procédurale -L impartialité (fairness) dans les processus formels de prise de décision 36

37 CONCLUSION Un environnement psychosocial «salutogène» doit répondre aux besoins fondamentaux de l être humain: EFFICACITÉ PERSONNELLE (Self-efficacy) Perception d une personne de ses capacités à accomplir une tâche Sentiment de contrôle ESTIME DE SOI (Self-esteem) Expérience de valorisation Sentiment d approbation et de succès APPARTENANCE (belonging) soutien et réseau social 37

38 Quelques caractéristiques des organisations performantes (1-3) Autonomie et possibilités d apprentissage. Soutien des supérieurs et des collègues pour la réussite du travail. Intérêt de la haute direction pour le bien-être des salariés. Participation de l employé à la prise de décisions dans son unité. La sécurité d emploi (1)Families and Work Institute, «When Work Works survey»,2002. National Study on The Changing Workforce [www.familiesandwork.org] 38 (2)Pfeffer, J. «The Human Equation : building profits by putting people first», Harvard Business School Press, Boston, (3) «Un premier pas vers l efficacité de la main-d œuvre : comprendre les points de vue des salariés», étude Mondiale sur la main-d œuvre, Towers Perrin, 2005.

39 Merci de votre attention!

squelettique Importance pressentie des troubles de santé psychologique Sollicitation par les centres d urgence d

squelettique Importance pressentie des troubles de santé psychologique Sollicitation par les centres d urgence d Étude chez les prépos posés s des centres d appels d d urgence : la première phase d une d démarche de prévention des troubles de santé psychologique et musculo-squelettique squelettique Présenté par Louise

Plus en détail

Tension au travail selon le modèle de Karasek et recours aux soins de santé mentale

Tension au travail selon le modèle de Karasek et recours aux soins de santé mentale Tension au travail selon le modèle de Karasek et recours aux soins de santé mentale A. Atramont, F. Gilbert, P. Lapie-Legouis, M-N. Vercambre Fondation MGEN pour la Santé Publique, Paris MUTUELLE SANTÉ.

Plus en détail

BURN OUT DES PROFESSIONNELS DE SANTE. Et Hygiène? Dr JC Perréand-Centre Hospitalier Valence

BURN OUT DES PROFESSIONNELS DE SANTE. Et Hygiène? Dr JC Perréand-Centre Hospitalier Valence BURN OUT DES PROFESSIONNELS DE SANTE Et Hygiène? De quoi parle-t-on? Burn.Out. ou syndrome d épuisement professionnel : «maladie caractérisée par un ensemble de signes, de symptômes et de modifications

Plus en détail

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET Le médecin de prévention face aux RPS Docteur Isabelle THOMINET 1. Définition des RPS Les risques psychosociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de «stress». En réalité, ils recouvrent

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation 2013-03-08 De la production à l application des connaissances : comment prévenir la violence au travail Conférence en santé publique Pavillon Ferdinand-Vandry, Université Laval 13 mars 2013 Nathalie Jauvin

Plus en détail

Santé mentale au travail

Santé mentale au travail Santé mentale au travail Les grandes enquêtes de santé: ce qu elles contiennent et comment y accéder Robert Arcand, INSPQ Jean Poirier, CIQSS 15 novembre 2005 Journées annuelles de santé publique Plan

Plus en détail

Troubles de l humeur et capacité fonctionnelle

Troubles de l humeur et capacité fonctionnelle Troubles de l humeur et capacité fonctionnelle Marie-Josée Filteau, MD, FRCP(C) Patricia Gravel Clinique Marie-Fitzbach Plan Stress au travail Burnout Trouble de l adaptation Dépression majeure Troubles

Plus en détail

Burn out des professionnels de santé. Quels facteurs? Comment le mesurer? Quelles conséquences?

Burn out des professionnels de santé. Quels facteurs? Comment le mesurer? Quelles conséquences? Burn out des professionnels de santé Quels facteurs? Comment le mesurer? Quelles conséquences? Docteur Jean-Claude PERREAND Centre Hospitalier de Valence De quoi parle t-on? Burn out, ou syndrome d épuisement

Plus en détail

DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES

DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES 327 Allaitement maternel inefficace (00104) 327 Allaitement maternel interrompu (00105) 328 Motivation à améliorer l allaitement maternel (00106) 329 Tension dans l exercice

Plus en détail

LA SANTÉ PSYCHOLOGIQUE AU TRAVAIL : AGIR PAR LA PRÉVENTION Guide d animation

LA SANTÉ PSYCHOLOGIQUE AU TRAVAIL : AGIR PAR LA PRÉVENTION Guide d animation LA SANTÉ PSYCHOLOGIQUE AU TRAVAIL : AGIR PAR LA PRÉVENTION Guide d animation Louise St-Arnaud, Ph.D., Responsable du GRISMT Chercheure, Équipe de recherche RIPOST, CSSS de la Vieille-Capitale. Luc Bhérer,

Plus en détail

LA CHARGE DE TRAVAIL: UN

LA CHARGE DE TRAVAIL: UN LA CHARGE DE TRAVAIL: UN PROBLÈME COMPLEXE JEAN PIERRE BRUN PROFESSEUR TITULAIRE DE LA CHAIRE EN GESTION DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL www.cgsst.com «Nous vivons dans un monde où l urgence

Plus en détail

Le médecin du travail et l usage du chiffre

Le médecin du travail et l usage du chiffre Le médecin du travail et l usage du chiffre Age et TMS De la clinique aux indicateurs La santé perçue Santé Psychique Santé Physique 70% 65% 65% 64% Géricots 2000 60% 54% 57% Répondants 50% 43% 46% Le

Plus en détail

Recherche intervention évaluative visant l optimisation de l environnement psychosocial et organisationnel du travail du personnel soignant

Recherche intervention évaluative visant l optimisation de l environnement psychosocial et organisationnel du travail du personnel soignant Recherche intervention évaluative visant l optimisation de l environnement psychosocial et organisationnel du travail du personnel soignant Décembre 2004 Renée Bourbonnais, PhD Michel Vézina, PhD Pierre

Plus en détail

La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain

La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain Présentation des résultats de l enquête auprès des salariés Sommaire A- La démarche 1. Méthodologie de l

Plus en détail

Etude sur la santé mentale des étudiants

Etude sur la santé mentale des étudiants Observatoire Expertise et Prévention pour la Santé des Etudiants Etude sur la santé mentale des étudiants Premiers résultats Novembre 2007 Objectifs et méthode A la demande de La Mutuelle des Etudiants,

Plus en détail

Le psychiatre face aux risques psycho-sociaux. sociaux. Gestion des conflits en entreprise.

Le psychiatre face aux risques psycho-sociaux. sociaux. Gestion des conflits en entreprise. Le psychiatre face aux risques psycho-sociaux. sociaux. Gestion des conflits en entreprise. Docteur David ATTAL. Psychiatre. Praticien Hospitalier. Centre Hospitalier Régional Universitaire de Marseille.

Plus en détail

Nadia Droz, psychologue FSP-APSYTRA, Unité Santé Sécurité au Travail. La prévention des Risques psychosociaux au CHUV

Nadia Droz, psychologue FSP-APSYTRA, Unité Santé Sécurité au Travail. La prévention des Risques psychosociaux au CHUV Nadia Droz, psychologue FSP-APSYTRA, Unité Santé Sécurité au Travail La prévention des Risques psychosociaux au CHUV Objectifs 1. Définition des risques psychosociaux 2. La prévention des risques psychosociaux

Plus en détail

SYNDROME D EPUISEMENT PROFESSIONNEL : BURNOUT

SYNDROME D EPUISEMENT PROFESSIONNEL : BURNOUT SYNDROME D EPUISEMENT PROFESSIONNEL : BURNOUT INTRODUCTION Le burnout est un trouble de l adaptation lié au travail, il touche les professionnels qui exercent en relation d aide. Initialement ce terme

Plus en détail

Revue de la littérature en épidémiologie sur les facteurs psychosociaux au travail. Anne DUBURCQ Laurène COUROUVE Francis FAGNANI

Revue de la littérature en épidémiologie sur les facteurs psychosociaux au travail. Anne DUBURCQ Laurène COUROUVE Francis FAGNANI Revue de la littérature en épidémiologie sur les facteurs psychosociaux au travail Anne DUBURCQ Laurène COUROUVE Francis FAGNANI Contexte Nombreux modèles sur les facteurs psychosociaux au travail Liens

Plus en détail

CONTRAINTES PSYCHOLOGIQUES ET ORGANISATIONNELLES AU TRAVAIL ET SANTE CHEZ LE PERSONNEL SOIGNANT DES CENTRES HOSPITALIERS:

CONTRAINTES PSYCHOLOGIQUES ET ORGANISATIONNELLES AU TRAVAIL ET SANTE CHEZ LE PERSONNEL SOIGNANT DES CENTRES HOSPITALIERS: CONTRAINTES PSYCHOLOGIQUES ET ORGANISATIONNELLES AU TRAVAIL ET SANTE CHEZ LE PERSONNEL SOIGNANT DES CENTRES HOSPITALIERS: Infirmier(e)s et aides soignant(e)s ETUDE ORSOSA État de santé, conditions de travail

Plus en détail

q u estions santé d économie de la analyse Repères Pénibilité au travail et santé des seniors en Europe

q u estions santé d économie de la analyse Repères Pénibilité au travail et santé des seniors en Europe Bulletin d information en économie de la santée q u estions d économie de la santé analyse Repères Le débat sur l emploi des seniors met en avant l importance de la santé et des conditions de travail dans

Plus en détail

Stress et burn-out: comment les prévenir

Stress et burn-out: comment les prévenir Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d'etat à l'économie SECO Stress et burn-out: comment les prévenir Marc Arial Dr.sc.; Eur.Erg. Conditions de Travail;

Plus en détail

WOCCQ (WOCCQ) Détail de la méthode

WOCCQ (WOCCQ) Détail de la méthode WOCCQ (WOCCQ) Le WOCCQ (WOrking Conditions and Control Questionnaire) est une méthode de diagnostic collectif du stress et des facteurs de stress professionnels, mise au point à l université de Liège à

Plus en détail

Prévention du syndrome d épuisement professionnel (ou syndrome de burn-out) Dr Agnès Martineau-Arbes Colloque du 26/09/2012

Prévention du syndrome d épuisement professionnel (ou syndrome de burn-out) Dr Agnès Martineau-Arbes Colloque du 26/09/2012 Prévention du syndrome d épuisement professionnel (ou syndrome de burn-out) Dr Agnès Martineau-Arbes Colloque du 26/09/2012 Syndrome d Epuisement Professionnel et Risques Psycho-Sociaux Le syndrome d épuisement

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES ET DE SANTÉ PSYCHOLOGIQUE DANS LES CENTRES D URGENCE 9-1-1

LES TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES ET DE SANTÉ PSYCHOLOGIQUE DANS LES CENTRES D URGENCE 9-1-1 LES TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES ET DE SANTÉ PSYCHOLOGIQUE DANS LES CENTRES D URGENCE 9-1-1 Georges Toulouse a, Louise St-Arnaud b Renée Bourbonnais bc, Jean Damasse b, Denise Chicoine a a Institut de

Plus en détail

Conférence donnée par Alain Carré

Conférence donnée par Alain Carré Conférence donnée par Alain Carré «Quand l organisation du travail produit de la souffrance» Luxembourg, le 27 avril 2010 Conférence organisée par la CSL à l occasion de la journée mondiale de la santé

Plus en détail

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés.

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés. Introduction Les symptômes du stress (troubles du sommeil, de l appétit, agressivité, épuisement, troubles de la concentration ), touchent un nombre croissant de salariés en France : un salarié sur 6 déclare

Plus en détail

Webinaire sur l'évaluation du milieu de travail. 25 septembre 2013, midi à 13 h HE. Merv Gilbert. Samantha Kolapak, MPP

Webinaire sur l'évaluation du milieu de travail. 25 septembre 2013, midi à 13 h HE. Merv Gilbert. Samantha Kolapak, MPP Webinaire sur l'évaluation du milieu de travail Merv Gilbert, Ph. D., psychologue agréé Samantha Kolapak, MPP Professeur auxiliaire, université Simon Fraser Cadre, Gilbert Acton Ltd., conseillers en santé

Plus en détail

Santé au travail. Soutien méthodologique à la définition, à la mise en place et à l analyse d études

Santé au travail. Soutien méthodologique à la définition, à la mise en place et à l analyse d études O bservatoire R é g ional de la S anté de M idi-py rénées Santé au travail Soutien méthodologique à la définition, à la mise en place et à l analyse d études Afin de conduire des actions de santé au travail

Plus en détail

Document de référence. L épuisement professionnel

Document de référence. L épuisement professionnel Document de référence L épuisement professionnel Table des matières L épuisement professionnel : stratégies gagnantes pour gestionnaires 2 Introduction 2 Définition 2 Les causes et facteurs menant à l

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Entreprises Citoyennes: Sécurité et Risques Industriels. Journées Annuelles du Pétrole. Christiane Muller, Air Liquide. Les Hydrocarbures de l extrême

Entreprises Citoyennes: Sécurité et Risques Industriels. Journées Annuelles du Pétrole. Christiane Muller, Air Liquide. Les Hydrocarbures de l extrême Journées Annuelles du Pétrole Entreprises Citoyennes: Sécurité et Risques Industriels Christiane Muller, Air Liquide Air Liquide en bref Fournisseur de gaz industriels & médicaux et de services associés

Plus en détail

LA SANTE AU TRAVAIL DES SALARIES DE LA SNCF EN REGION BRETAGNE. Synthèse de l enquête auprès des salariés de la SNCF en Bretagne.

LA SANTE AU TRAVAIL DES SALARIES DE LA SNCF EN REGION BRETAGNE. Synthèse de l enquête auprès des salariés de la SNCF en Bretagne. LA SANTE AU TRAVAIL DES SALARIES DE LA SNCF EN REGION BRETAGNE Synthèse de l enquête auprès des salariés de la SNCF en Bretagne Octobre 2010 Marion Brancourt Colette Franciosi Etude «la santé et ses relations

Plus en détail

L éducation thérapeutique en addictologie

L éducation thérapeutique en addictologie L éducation thérapeutique en addictologie Dr Philippe DUMAS Dr Bernard STEFANI Praticiens hospitaliers Addictologues CSAPA La caravelle Hôpital de Grasse Qu est ce que l ETP? Un processus continu dont

Plus en détail

ENQUÊTE CARREFOUR SANTÉ SOCIAL 2011. Étude des risques psychosociaux, de l épuisement professionnel et des troubles musculo-squelettiques

ENQUÊTE CARREFOUR SANTÉ SOCIAL 2011. Étude des risques psychosociaux, de l épuisement professionnel et des troubles musculo-squelettiques ENQUÊTE CARREFOUR SANTÉ SOCIAL 2011 Étude des risques psychosociaux, de l épuisement professionnel et des troubles musculo-squelettiques Carrefour Santé Social - 30 janvier 2012 INTRODUCTION Rose SAILLARD,

Plus en détail

Sondage 2: Sondage sur la surveillance de la santé mentale

Sondage 2: Sondage sur la surveillance de la santé mentale Sondage 2: Sondage sur la surveillance de la santé mentale Caractéristiques démographiques du client 1. Sexe du client: Homme Femme Transgenre 2. Âge du client: 3. Y compris la séance d aujourd hui, combien

Plus en détail

RECO. Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques R.470

RECO. Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques R.470 RECO DU COMITE TECHNIQUE NATIONAL DES ACTIVITES DE SERVICES 1 Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques Yves Cousson - INRS Pour vous aider à : réduire le bruit

Plus en détail

! Prévention des Risques psychosociaux

! Prévention des Risques psychosociaux ! Prévention des Risques psychosociaux en entreprise! à Quimper, Rennes, Saint-Brieuc et Vannes! Le réseau Anact - Aract! Un réseau paritaire et national! ANACT + 26 ARACTS! ANACT sous tutelle du ministère

Plus en détail

Apport des données EVREST dans l évaluation de la pénibilité des métiers du BTP touchant l épaule et le rachis

Apport des données EVREST dans l évaluation de la pénibilité des métiers du BTP touchant l épaule et le rachis Apport des données EVREST dans l évaluation de la pénibilité des métiers du BTP touchant l épaule et le rachis L.FAUQUEMBERGUE(1), G. ARASZKIEWIRZ (1), C.DEGRASSAT(2) A.LEROYER(3), S.VOLKOFF(4) et les

Plus en détail

Les effets nocifs du bruit sur l'homme

Les effets nocifs du bruit sur l'homme La santé n'est pas seulement l'absence de maladie mais un état de complet bien être physique, mental et social (OMS) Le bruit est un ensemble confus de sons non désirés (Littré) ou un ensemble de sons

Plus en détail

Présentation de la démarche sur les risques psychosociaux. à l Agence Entreprises Grand-Est

Présentation de la démarche sur les risques psychosociaux. à l Agence Entreprises Grand-Est Présentation de la démarche sur les risques psychosociaux à l Agence Entreprises Grand-Est Service RH Groupe Orange 2012 Plan Que sont les risques psychosociaux? Quizz «Pourquoi s intéresser aux RPS?»

Plus en détail

Le stress au travail : de la performance à la souffrance

Le stress au travail : de la performance à la souffrance N 12 Décembre 2004 DROIT SOCIAL 1 Le stress au travail : de la performance à la souffrance par Docteur Patrick LÉGERON Psychiatre, praticien attaché, service hospitalo-universitaire, Centre hospitalier

Plus en détail

Regards sur le burnout ou syndrôme d épuisement professionnel et autres pathologies

Regards sur le burnout ou syndrôme d épuisement professionnel et autres pathologies 1 Regards sur le burnout ou syndrôme d épuisement professionnel et autres pathologies liées aux RPS Marie Christine Soula Praticien attaché CPP Cochin, IPRP et gérante Management Conseil Santé 2 Qu est

Plus en détail

Démarche de prévention des TMS et outils pour l action

Démarche de prévention des TMS et outils pour l action Démarche de prévention des TMS et outils pour l action Ce document a pour objet de présenter de manière synthétique la démarche de prévention des TMS du membre supérieur avec des outils opérationnels permettant

Plus en détail

Le risque TMS chez les intervenants à domicile

Le risque TMS chez les intervenants à domicile Le risque TMS chez les intervenants à domicile Quelques chiffres accident est dû aux manutentions manuelles Quelques chiffres + de 85% des maladies professionnelles sont des T.M.S. 5 tableaux de maladies

Plus en détail

Carlo Diederich Directeur Santé&Spa. Tél. + 352 23 666-801 / c.diederich@mondorf.lu

Carlo Diederich Directeur Santé&Spa. Tél. + 352 23 666-801 / c.diederich@mondorf.lu Carlo Diederich Directeur Santé&Spa Tél. + 352 23 666-801 / c.diederich@mondorf.lu Mondorf Healthcare at work Nouveau service destiné aux entreprises en collaboration avec les Services de Médecine du Travail

Plus en détail

La transformation du travail au quotidien suite à l implantation d un nouveau logiciel de gestion

La transformation du travail au quotidien suite à l implantation d un nouveau logiciel de gestion La transformation du travail au quotidien suite à l implantation d un nouveau logiciel de gestion Pierre-Sébastien Fournier Sylvie Montreuil Maude Villeneuve Jean-Pierre Brun Un facteur de risque Intensification

Plus en détail

Travailler de nuit ou selon des horaires variables : considérations en SST

Travailler de nuit ou selon des horaires variables : considérations en SST Travailler de nuit ou selon des horaires variables : considérations en SST Sylvie Montreuil, Université Laval Département des relations industrielles Chaire en gestion de la SST, Université Laval, Québec

Plus en détail

Hygiène de vie et prévention. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 31

Hygiène de vie et prévention. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 31 Hygiène de vie et prévention 2013 31 Gestion du sommeil et récupération chez le soignant de nuit Améliorer la qualité de la vie par une meilleure organisation de la jourée de récupération pour sauvegarder

Plus en détail

Le Stress-Tool pour les entreprises

Le Stress-Tool pour les entreprises En collaboration avec 03.0018. FR 10.2013 Le Stress-Tool pour les entreprises Reconnaître le stress diminuer les charges renforcer l organisation et le bien-être du personnel Informations sur S-Tool: www.s-tool.ch/fr

Plus en détail

Réseau suisse d écoles en santé Manque de temps Gestion du temps Gestion du stress

Réseau suisse d écoles en santé Manque de temps Gestion du temps Gestion du stress Réseau suisse d écoles en santé Manque de temps Gestion du temps Gestion du stress Leïla Ksontini: psychologue du travail Plan de l atelier Actualité Définition - Stress + et Source de stress Réponse au

Plus en détail

Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP

Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP Les facteurs de pénibilité applicables au 1 er janvier 2015 T R A V A I L D E N U I T T R A V A I L E N É Q U I P E S S U C C E S S I V

Plus en détail

Les indicateurs psychosociaux et biologiques d évaluation des problèmes de santé mentale au travail et leur utilisation lors de l intervention

Les indicateurs psychosociaux et biologiques d évaluation des problèmes de santé mentale au travail et leur utilisation lors de l intervention Les indicateurs psychosociaux et biologiques d évaluation des problèmes de santé mentale au travail et leur utilisation lors de l intervention Alain Marchand Pierre Durand École de relations industrielles

Plus en détail

RÉPONDRE AUX URGENCE 9-1-1 ET RÉGULER LES CHARGES PHYSIQUE ET MENTALE DE TRAVAIL POUR FAIRE FACE AUX TMS

RÉPONDRE AUX URGENCE 9-1-1 ET RÉGULER LES CHARGES PHYSIQUE ET MENTALE DE TRAVAIL POUR FAIRE FACE AUX TMS RÉPONDRE AUX URGENCE 9-1-1 ET RÉGULER LES CHARGES PHYSIQUE ET MENTALE DE TRAVAIL POUR FAIRE FACE AUX TMS TOULOUSE GEORGES 1, ST-ARNAUD LOUISE, DELISLE ALAIN, LÉVESQUE JULIE, DUHADE DENIS, COMTOIS ALAIN-STEVE

Plus en détail

lim Fischer Page I Mardi, 20. mai 2014 1:56 13 Les concepts fondamentaux de la psychologie de la santé

lim Fischer Page I Mardi, 20. mai 2014 1:56 13 Les concepts fondamentaux de la psychologie de la santé lim Fischer Page I Mardi, 20. mai 2014 1:56 13 Les concepts fondamentaux de la psychologie de la santé lim Fischer Page II Mardi, 20. mai 2014 1:56 13 lim Fischer Page III Mardi, 20. mai 2014 1:56 13 P

Plus en détail

Stress, modèles et application

Stress, modèles et application Stress, modèles et application Laurent Guillet* *IUT de Lorient Département QLIO 10 rue Jean Zay 56 100 Lorient Cedex laurent.guillet@univ-ubs.fr Section : 16 Psychologie sociale et de la santé Secteur

Plus en détail

Troubles psychiques et travail

Troubles psychiques et travail Troubles psychiques et travail Dr Dominique PHAM Médecin-chef SDIS 29 ANXIETE DEPRESSION STRESS ETAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE BURNOUT RISQUES PSYCHOSOIAUX ANXIETE DEPRESSION STRESS ETAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE

Plus en détail

Pierre Durand, Ph. D., MBA! Nancy Beauregard, Ph. D.! Alain Marchand, Ph. D.! Andrée Demers, Ph. D.!

Pierre Durand, Ph. D., MBA! Nancy Beauregard, Ph. D.! Alain Marchand, Ph. D.! Andrée Demers, Ph. D.! Les blessures professionnelles accidentelles et leurs déterminants : vers une meilleure compréheion du rôle joué par le secteur industriel, la profession et le genre! Pierre Durand, Ph. D., MBA! Nancy

Plus en détail

Pistes pour une évaluation économique des politiques de prévention en santé au travail

Pistes pour une évaluation économique des politiques de prévention en santé au travail Pistes pour une évaluation économique des politiques de prévention en santé au travail Hélène Sultan-Taïeb Laboratoire d Economie et Gestion (UMR CNRS 5118) Université de Bourgogne Travaux menés en collaboration

Plus en détail

APPREHENDER LES RISQUES PSYCHO-SOCIAUX

APPREHENDER LES RISQUES PSYCHO-SOCIAUX APPREHENDER LES RISQUES PSYCHO-SOCIAUX Comment définir les RPS? Plus simple alors!!!! L agent demande, au travail aussi, à être considéré comme «une personne globale». La socialisation dans les relations

Plus en détail

LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL: DES PRATIQUES À VISAGE HUMAIN

LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL: DES PRATIQUES À VISAGE HUMAIN LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL: DES PRATIQUES À VISAGE HUMAIN JEAN-PIERRE BRUN PROFESSEUR CHAIRE EN GESTION DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL UNIVERSITÉ LAVAL http://cgsst.fsa.ulaval.ca Dans quatre

Plus en détail

Sécurité et risque au travail. Catherine Voynnet Fourboul

Sécurité et risque au travail. Catherine Voynnet Fourboul Sécurité et risque au travail Catherine Voynnet Fourboul Click Bibliographie to edit Master title style July J.P., pilotage de la santé et de la sécurité au travail, AFNOR 2003 July J.P., évaluer les risques

Plus en détail

Mention «Psychologie»

Mention «Psychologie» Diplôme Bac + 3 Parcours - - - - - Contacts UFR LLSHS Lettres, Langues, Sciences Humaines et des Sociétés /lshs/ Secrétariat Licence "Psychologie" - Bureau C313 : tél.: 01 49 40 44 65 / 31 66 Contact formation

Plus en détail

La démarche ergonomique

La démarche ergonomique La démarche ergonomique Réunion Club Environnement Sécurité Mardi 26 juin 2007 CCI du Mans et de la Sarthe Ce qui est dit «L ergonomie, ça sert à rien» «L ergonomie, ça coute cher» «L ergonomie, c est

Plus en détail

Santé et travail des seniors: une vision européenne

Santé et travail des seniors: une vision européenne Santé et travail des seniors: une vision européenne Les colloques du COR Vendredi 29 novembre 2007 Thierry Debrand (Irdes) Contact: debrand@irdes.fr Introduction et contexte Les pays industrialisés font

Plus en détail

ENQUETE SUR LE VECU AU TRAVAIL DES PHARMACIENS INSPECTEURS DE SANTÉ PUBLIQUE (PHISP) AFFECTES DANS LES ARS

ENQUETE SUR LE VECU AU TRAVAIL DES PHARMACIENS INSPECTEURS DE SANTÉ PUBLIQUE (PHISP) AFFECTES DANS LES ARS ENQUETE SUR LE VECU AU TRAVAIL DES PHARMACIENS INSPECTEURS DE SANTÉ PUBLIQUE (PHISP) AFFECTES DANS LES ARS Novembre 2013 Etude menée du 15 juillet au 30 septembre 2013 auprès des PHISP exerçant en ARS

Plus en détail

Approche ergonomique des situations de travail. Docteur DELORGE-AUCHE Patricia Médecin de Prévention CNRS

Approche ergonomique des situations de travail. Docteur DELORGE-AUCHE Patricia Médecin de Prévention CNRS Approche ergonomique des situations de travail Docteur DELORGE-AUCHE Patricia Médecin de Prévention CNRS 1 Approche ergonomique des situations de travail Docteur Delorge-Auché P Médecin de Prévention CNRS

Plus en détail

Le poids imputable à l exposition au stress au travail en termes économiques et de santé publique : enjeux et écueils méthodologiques

Le poids imputable à l exposition au stress au travail en termes économiques et de santé publique : enjeux et écueils méthodologiques Le poids imputable à l exposition au stress au travail en termes économiques et de santé publique : enjeux et écueils méthodologiques Hélène Sultan-Taïeb (*), Isabelle Niedhammer (**) L estimation de l

Plus en détail

Leçons apprises à la suite de la fusillade au Collège Dawson : l organisation des services psychosociaux d urgence

Leçons apprises à la suite de la fusillade au Collège Dawson : l organisation des services psychosociaux d urgence Cette présentation a été effectuée le 24 novembre 2014 au cours de la journée «De New York à Lac-Mégantic : accompagner le rétablissement de la communauté après un sinistre» dans le cadre des 18 es Journées

Plus en détail

Séminaire La Santé des Encadrants

Séminaire La Santé des Encadrants Séminaire La Santé des Encadrants (Mercredi 4 juin 2014 SANTE TRAVAIL LILLE 2014) N 3 Horaire d intervention : Mercredi 4 juin 2014 9 H 00 / 9 H 20 (20 mn) Une variété des situations d encadrement repérable

Plus en détail

Du concept de fragilité à l évaluation gériatrique médico-psycho-sociale

Du concept de fragilité à l évaluation gériatrique médico-psycho-sociale Du concept de fragilité à l évaluation gériatrique médico-psycho-sociale EQUIPE MOBILE GERIATRIQUE ETRE-INDRE @FMC 36 Jeudi 12 juin 2014 «La Gourmandine» Villedieu-sur-Indre Mme Christine MOREAUX, infirmière

Plus en détail

Définition, finalités et organisation

Définition, finalités et organisation RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Définition, finalités et organisation Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à présenter à l ensemble des professionnels de santé, aux patients

Plus en détail

La Fondation des maladies mentales

La Fondation des maladies mentales La Fondation des maladies mentales Fondée en 1980 par Dr Yves Lamontagne, psychiatre Mission: la prévention des maladies mentales Programmes de sensibilisation et de prévention Pour les jeunes des écoles

Plus en détail

Ergonomie et Prévention des risques professionnels

Ergonomie et Prévention des risques professionnels Ergonomie et Prévention des risques professionnels Catalogue des formations AVISErgonomique Laurent AVISSE Laurent AVISSE Ergonome Consultant 29, Rue de Montbazon 37 300 JOUE-LES-TOURS Tél : 06 09 44 30

Plus en détail

Calendrier des formations INTER en 2011

Calendrier des formations INTER en 2011 Calendrier des formations INTER en 2011 THEMES Liste des formations INTER MOTIVEZ ET DYNAMISEZ VOS EQUIPES 98 % de participants satisfaits et se sentant reconnus à la sortie de nos formations! L environnement

Plus en détail

Projet de loi n o 21 (2009, chapitre 28)

Projet de loi n o 21 (2009, chapitre 28) PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 21 (2009, chapitre 28) Loi modifiant le Code des professions et d autres dispositions législatives dans le domaine de la santé mentale et

Plus en détail

Franck JAOTOMBO, nationalité Française, né en 1968 Marié, 1 enfant Multiculturel, Français, Anglais, courants

Franck JAOTOMBO, nationalité Française, né en 1968 Marié, 1 enfant Multiculturel, Français, Anglais, courants Page 1 Franck JAOTOMBO, nationalité Française, né en 1968 Marié, 1 enfant Multiculturel, Français, Anglais, courants Formations Universitaires 2013 : M1 Histoire et Philosophie des Sciences Fondamentales

Plus en détail

Grille d identification de risques psychosociaux au travail : un levier pour l action dans le milieu

Grille d identification de risques psychosociaux au travail : un levier pour l action dans le milieu Gatineau, 19 juin 2012 Grille d identification de risques psychosociaux au travail : un levier pour l action dans le milieu Carole Chénard, MBA Chargée de projet Promotion de la santé des travailleurs

Plus en détail

Les médecins généralistes et les champs électromagnétiques (CEM)

Les médecins généralistes et les champs électromagnétiques (CEM) Les médecins généralistes et les champs électromagnétiques (CEM) Martine Souques 1, Jacques Lambrozo 2, Anne Perrin 3 1 Service des Études Médicales, EDF, Paris 2 Institut de Recherches Biomédicales des

Plus en détail

Cohorte Observatoire Musculosquelettique (COMETT) Pénibilité et Vieillissement

Cohorte Observatoire Musculosquelettique (COMETT) Pénibilité et Vieillissement TITRE DU CONSORTIUM : Cohorte Observatoire Musculosquelettique (COMETT) Pénibilité et Vieillissement RESPONSABLES : Alexis Descatha, UMS 011, Villejuif ; Yves Roquelaure, LEEST, Angers ; Bradley Evanoff,

Plus en détail

Projet de loi n o 21. Présentation. Présenté par Madame Kathleen Weil Ministre responsable de l application des lois professionnelles

Projet de loi n o 21. Présentation. Présenté par Madame Kathleen Weil Ministre responsable de l application des lois professionnelles PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 21 Loi modifiant le Code des professions et d autres dispositions législatives dans le domaine de la santé mentale et des relations humaines

Plus en détail

Recherche sur le Burnout en Belgique

Recherche sur le Burnout en Belgique Recherche sur le Burnout en Belgique Outil de détection précoce STRAETMANS Mélanie, psychologue melanie.straetmans@emploi.belgique.be SPF Emploi, Travail et Concertation sociale Direction générale Humanisation

Plus en détail

Une échelle d évaluation semistructurée. B. Gravier

Une échelle d évaluation semistructurée. B. Gravier Une échelle d évaluation semistructurée : la HCR-20 B. Gravier Exemple de jugement clinique structuré: The Historical Clinical Risk Management 20 item scale HCR - 20 Echelle utilisée par les cliniciens

Plus en détail

LICenCe En savoir + www.u-bordeaux.fr/formation Psychologie

LICenCe En savoir + www.u-bordeaux.fr/formation Psychologie Licence Psychologie Carte d identité de la formation Diplôme Licence Sciences humaines et sociales Mention Psychologie Conditions d accès Être titulaire d un baccalauréat Pour tout autre diplôme : admission

Plus en détail

assurance collective Denis Gobeille, M.Sc. R.I., CRHA Conseiller en assurance collective

assurance collective Denis Gobeille, M.Sc. R.I., CRHA Conseiller en assurance collective Les forces du changement en assurance collective Denis Gobeille, M.Sc. R.I., CRHA Conseiller en assurance collective La pénurie de main-d œuvre ralentira la croissance D ici 2030, il manquera 363 000 travailleurs

Plus en détail

Tarik Chakor. To cite this version: HAL Id: hal-00584414 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00584414

Tarik Chakor. To cite this version: HAL Id: hal-00584414 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00584414 La promotion du bien-être et la prévention des risques psychosociaux au sein de la sphère professionnelle : des représentations divergentes aux enjeux préventifs Tarik Chakor To cite this version: Tarik

Plus en détail

Attention danger Canicule!!

Attention danger Canicule!! Attention danger Canicule!! Le «temps qu il fait» est l un des premiers facteurs à prendre en considération. Il faut être vigilant dès que la température ambiante (à l ombre) dépasse dans la journée 30

Plus en détail

Fiche descriptive : DEAMP

Fiche descriptive : DEAMP Fiche descriptive : DEAMP FICHE METIER L'aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d'accompagnement et d'aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il intervient auprès d'enfants, d'adolescents,

Plus en détail

CONTRAINTES PSYCHOLOGIQUES ET ORGANISATIONNELLES AU TRAVAIL ET SANTE CHEZ LE PERSONNEL SOIGNANT DES CENTRES HOSPITALIERS:

CONTRAINTES PSYCHOLOGIQUES ET ORGANISATIONNELLES AU TRAVAIL ET SANTE CHEZ LE PERSONNEL SOIGNANT DES CENTRES HOSPITALIERS: CONTRAINTES PSYCHOLOGIQUES ET ORGANISATIONNELLES AU TRAVAIL ET SANTE CHEZ LE PERSONNEL SOIGNANT DES CENTRES HOSPITALIERS: Infirmier(e)s et aides soignant(e)s ETUDE ORSOSA A Sobaszek, A Trichard, De Gaudemaris

Plus en détail

414.712 Ordonnance du DFE concernant les filières d études, les études postgrades et les titres dans les hautes écoles spécialisées

414.712 Ordonnance du DFE concernant les filières d études, les études postgrades et les titres dans les hautes écoles spécialisées Ordonnance du DFE concernant les filières d études, les études postgrades et les titres dans les hautes écoles spécialisées du 2 septembre 2005 (Etat le 4 octobre 2005) Le Département fédéral de l économie,

Plus en détail

Entre mal-être et bien être : comment vont les étudiants. Premiers résultats. Damien BERTHILIER Président La Mutuelle des Étudiants LMDE-EPSE

Entre mal-être et bien être : comment vont les étudiants. Premiers résultats. Damien BERTHILIER Président La Mutuelle des Étudiants LMDE-EPSE Entre mal-être et bien être : comment vont les étudiants Premiers résultats Damien BERTHILIER Président La Mutuelle des Étudiants LMDE-EPSE Objectifs de l enqul enquête Mieux identifier la souffrance psychique

Plus en détail

PLAN DE CLASSEMENT SOMMAIRE

PLAN DE CLASSEMENT SOMMAIRE PLAN DE CLASSEMENT SOMMAIRE 01. Généralités ------------------------------------------------------------------------------------------------------------- p. 2 02. Politique générale ----------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LE PERMIS DE PSYCHOTHÉRAPEUTE

RÈGLEMENT SUR LE PERMIS DE PSYCHOTHÉRAPEUTE Code des professions (chapitre C-26, a. 187.1, 187.3.1 et 187.3.2) SECTION I DÉLIVRANCE DU PERMIS DE PSYCHOTHÉRAPEUTE 1. Le Conseil d'administration de l'ordre professionnel des psychologues du Québec

Plus en détail

Sommaire. Prologue. Préfaces

Sommaire. Prologue. Préfaces Sommaire Prologue Préfaces I. Prendre en charge les urgences cardiovasculaires 1. Principes de gestion de l'urgence cardiologique par le professionnel de santé au travail Rôle du professionnel de santé

Plus en détail

Comment la proposer et la réaliser?

Comment la proposer et la réaliser? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment la proposer et la réaliser? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les professionnels de santé dans la mise en œuvre d un programme

Plus en détail

LA SANTÉ FINANCIÈRE DE VOTRE ENTREPRISE EST INTIMEMENT LIÉE À LA SANTÉ DE VOS EMPLOYÉS

LA SANTÉ FINANCIÈRE DE VOTRE ENTREPRISE EST INTIMEMENT LIÉE À LA SANTÉ DE VOS EMPLOYÉS LA SANTÉ FINANCIÈRE DE VOTRE ENTREPRISE EST INTIMEMENT LIÉE À LA SANTÉ DE VOS EMPLOYÉS Il peut paraître à première vue difficile de quantifier les retours sur investissements d un programme de santé en

Plus en détail

Evolutions de l emploi et des salaires COR Séance plénière 11 avril 2012

Evolutions de l emploi et des salaires COR Séance plénière 11 avril 2012 Evolutions de l emploi et des salaires COR Séance plénière 11 avril 2012 Roth Nicole Département emploi et revenus d activité INSEE Plan de la présentation Données de cadrage emploi et salaires Insertion

Plus en détail

Enjeux et perspectives liant la santé et la sécurité du travail et la promotion de la santé Diane Berthelette, Ph.D.

Enjeux et perspectives liant la santé et la sécurité du travail et la promotion de la santé Diane Berthelette, Ph.D. Enjeux et perspectives liant la santé et la sécurité du travail et la promotion de la santé Diane Berthelette, Ph.D. Présidente-directrice générale, CLIPP Département d organisation et de ressources humaines,

Plus en détail

HANDICAP PSYCHIQUE. Le handicap psychique est toujours associé à des soins, ses manifestations sont essentiellement variables avec le temps.

HANDICAP PSYCHIQUE. Le handicap psychique est toujours associé à des soins, ses manifestations sont essentiellement variables avec le temps. LP Jules Ferry La Colline - Montpellier Octobre 2011 Nume ro 1 HANDICAP PSYCHIQUE 1 Principales caracte ristiques 1.1 De finition (OMS) Sous le terme de handicap psychique, on entend les conséquences de

Plus en détail

FIRPS LA PRÉVENTION DES S PSYCHOSOCIAUX LORS DES RESTRUCTURATIONS. www.firps.fr TRAVAUX DE LA FIRPS. Guide de bonnes pratiques

FIRPS LA PRÉVENTION DES S PSYCHOSOCIAUX LORS DES RESTRUCTURATIONS. www.firps.fr TRAVAUX DE LA FIRPS. Guide de bonnes pratiques FIRPS Fédération des Intervenants en Risques Psychosociaux LA PRÉVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX LORS DES RESTRUCTURATIONS FIRPS www.firps.fr Janvier 2015 Conception & réalisation : agence ozinfos www.ozinfos.com

Plus en détail