Recherche : LA PSYCHOLOGIE DU PERSONNEL ET LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX. Catherine HELLEMANS & Barbara LAPTHORN

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Recherche : LA PSYCHOLOGIE DU PERSONNEL ET LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX. Catherine HELLEMANS & Barbara LAPTHORN"

Transcription

1 Recherche : LA PSYCHOLOGIE DU PERSONNEL ET LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Catherine HELLEMANS & Barbara LAPTHORN

2 Le contexte belge Bon nombre d entreprises d font appel à des consultants pour la sélection s du personnel (testing, assessment centres) Les grosses entreprises «louent» l utilisation de tests informatisés à des sociétés s telles SHL qui développe elle-même des tests de personnalité, intelligence, aptitudes diverses.

3 Le contexte belge Une grosse problématique actuellement en Belgique : très s peu de travailleurs de 55 ans et plus, d oùd questionnement sur la capacité de l Etat à assumer les pensions. Les entreprises sont à la recherche d outils d valides et simple d utilisation d pour leurs pratiques, par ex. l él évaluation du bien-être au travail (cf. loi belge sur le bien (cf. loi belge sur le bien-être des travailleurs).

4 La recherche et ses moyens Les assistants : thèse de doctorat Chercheurs sur bourse : thèse de doctorat Contrat de recherche avec entreprise, organisation, institution. Ex : SPF, Banques, etc. Consultance Mémoires et TFE (master en psycho, en sciences du travail; MCC en gestion des risques et bien- être)

5 Thématiques en psychologie du personnel Procédure de sélection s et justice procédurale Stéréotypes vis-à-vis des travailleurs âgés Capacités s de travail des travailleurs âgés s : contrats de recherche avec le Service Public Fédéral F de l Emploi, l du Travail et de la Concertation sociale

6 Thématiques à propos des risques psychosociaux Stress au travail & stratégies de coping Workaholisme Burnout Harcèlement moral au travail Incertitude au travail et sa gestion : thèse de doctorat de Barbara LAPTHORN

7 LES CAPACITÉS S DE TRAVAIL DES TRAVAILLEURS ÂGÉS

8 Sur base d une d demande du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale Construire et valider un questionnaire permettant de mesurer les capacités s de travail des travailleurs plus âgés s et ses antécédents. Objectifs : Un questionnaire facile d accd accès s et d utilisation d pour les professionnels de la santé dans les entreprises, Pouvoir guider les entreprises pour améliorer les conditions de travail des plus âgés.

9 «Workability» (capacité de travail) : définie comme un équilibre entre les caractéristiques ristiques propres au travailleur (état de santé individuel, connaissance et capacités, ressources personnelles, efficacité,, intention de continuer à travailler à plus ou moins long terme) et les exigences liées au travail (exigences de la fonction, charge psychosociale, charge physique, sécurits curité au travail).

10 Le WAI (Work Ability Index) de Tuomi, Ilmarinen et al. (1994) a rendu populaire la notion de capacité de travail; le WAI comprend 7 questions très (trop) générales. Les travaux des auteurs du WAI : le score au WAI décline significativement avec l âge, notamment chez les hommes dont le travail se caractérise par des exigences physiques importantes. Pour la compréhension et la prévention de la problématique dans le cadre de la loi sur le bien-être au travail, le WAI reste trop superficiel et parcellaire. Par ex., il ne questionne pas sur le type d exigences de travail, il n aborde pas la notion de charge psychosociale, ni celle de la sécurité au travail.

11 D où,, travaux pour le développement d du «VOW / QFT» : Vragenlijst Over Werkbaarheid / Questionnaire sur les Facultés s de Travail Le VOW/QFT est basé sur : le WAI (Work Ability Index : Ilmarinen, Tuomi & Seitsamo, 2005) le questionnaire du Vécu V au Travail (VT ou VBBA in het NL) Il est destiné aux professionnels de la santé au travail, est gratuit et téléchargeable t à partir du site du SPF Emploi.

12 Module 1 : Aspects psychosociaux VOW/QFT : les six modules Rythme et quantité de travail, utilisation des connaissances et possibilité d apprentissage, soutien social, participation aux décisions, d difficulté face aux changements dans les tâches, insécurit curité d emploi, plaisir au travail, besoins de récupr cupération. Module 2 : Aspects physiques des conditions de travail Nuisances, dangerosité,, exigences physiques, gestes répétitifs, r travail sur écran Module 3 : SécuritS curité Accidents, climat perçu Module 4 : Santé Soucis de santé, état de santé général, absence Module 5 : Capacité à travailler Compétences perçues, évolution des capacités Module 6 : Intention pour l avenir l à court terme, à long terme

13 VOW/QFT, validation Analyse psychométrique : très s bons résultatsr Analyses factorielles exploratoires avec rotation varimax, déterminant, KMO & test de sphéricit ricité de Bartlett Alpha de Cronbach de.72 à.94 Premier échantillon (2007) : 1812 répondants r de 45 ans et + Deuxième échantillon (2009) : 927 répondants r de tous âges Normes 2010 disponibles (= échantillons des années 2007 & 2009; n = 2739)

14 VOW/QFT, un outil complet Le questionnaire, en FR et NL Le manuel du questionnaire, y compris les normes, en FR et NL Une base de données EXCEL préformatée pour l encodage; onglets en FR et NL Le manuel de la base de données, en FR et NL Un rapport-type, en FR et NL le tout téléchargeable gratuitement : FR NL

15 Extraits du VOW/QFT

16 La base de données EXCEL Zones d encodage Calcul automatique des scores Différents onglets

17 Extrait du rapport-type type

18 Echantillon qq résultatsr 927 répondants r : 54.9% H; 45.1% F Age : max 29 : 22.2% entre 30 et 39 : 22.9% entre 40 et 49 : 31.5% 50 ans et + : 23.4% Secteur : 59.6% dans les services, l Etat l ou la santé ; 39.0% dans l industrie l ou le bâtiment, et 1.4% dans l'agriculture, l'horticulture, etc. Etudes : 25.4% max second. inférieur 29.7% supérieures courtes 30.4% second. supérieur 14.4% supér. lg & unif Responsabilité : 24.6% fonction d encadrement d

19 Module 1 aspects psychosociaux

20 Module 5 capacité à travailler

21 En synthèse se des recherches sur le VOW/QFT : Chacun des modules joue un rôle dans la compréhension des capacités s de travail : les deux modules «capacité à travailler» et «intention de rester» sont expliqués s par au moins une dimension de chacun des autres modules (cf. analyses de régression). r Deux dimensions jouent un rôle important dans chacune des quatre dimensions centrales du VOW/QFT : l él état de santé/l /l absence de soucis de santé et le plaisir au travail. Les dimensions de tous les modules sont sensibles aux différents contextes et caractéristiques ristiques socioprofessionnelles des répondants. r

22 L INCERTITUDE AU TRAVAIL ET SA GESTION Développement et validation d un questionnaire.

23 Poser un cadre Incertitude = Désir D * Probabilité (subjective) «Etat d un d individu qui, nourrissant un désir, d se trouve confronté à son propos au champ ouvert des possibles» (Bronner, 1997) 23

24 Intolérance à l incertitude Différents courants Tendance excessive à considérer comme inacceptable qu un un événement négatif se produise, même si la probabilité de son occurrence est faible. Styles de coping face à l incertitude Le stress sous des conditions d incertitude d varie en tant que fonction des efforts de l individu l pour évaluer et faire face à l événement. Orientation vers l incertitudel Les personnes O.I. ont un besoin de savoir et de se renseigner sur s de nouvelles choses à propos d ellesd elles-mêmes et du monde. Incertitude causale Sentiments que l on l peut ressentir lorsque l on l ne comprend pas les causes des événements. Intolérance à l ambiguïté Tendance des individus à interpréter une situation ambigüe e comme une menace ou une source d inconfort. d 24

25 Modèles retenus pour la création d itemsd L intolérance à l incertitude Ladouceur, 1994) troubles de l anxil anxiété incertitude (Freeston, Rhéaume, Letarte, Dugas & Les styles de coping face à l incertitude 2001) réponse au stress incertitude (Greco & Roger, L orientation vers l incertitude l motivation et adaptation incertitude (Sorrentino & Short, 1986)

26 Procédure expérimentale Démarche du paradigme de Churchill (1979) Domaine conceptuel Phase exploratoire 1. Spécifier le domaine du construit 2. Générer un échantillon d items 3. Collecte de données 4. Purifier l instrument de mesure 5. Collecte de données Phase de validation 6. Estimer la fiabilité 7. Estimer la validité Coefficients ou techniques utilisées Revue de littérature IUS URS OI Avis experts & travailleurs N = 337 ACP : 5F pour 47 PVE Coefficients alpha items N = 5800 Coefficients alpha ACP : 6F pour 40 PVE items 8. Développer des normes Démarche - Concepts - Phase exploratoire - Phase de validation - Liens - Perspectives

27 Première collecte de données (N = 337) Analyse factorielle et coefficients alphas F1) Perception du côté usant de l incertitude l (α =,89) Faire face à l incertain m ém épuise. F2) Perception du côté constructif de l incertitude l (α =,87) J aime considérer une nouvelle expérience comme un défi d à relever. F3) Gestion de l incertitude l par le contrôle (α =,85) Je fais tout ce qui est possible pour planifier précis cisément mon futur. F4) Gestion de l incertitude l par la recherche de réassurance (α =,81) Je demande souvent la même information à plusieurs personnes pour me rassurer. F5) Gestion de l incertitude l par l évitementl (α =,59-47 PVE par 5F (recouvre 49/72 items utilisés) s) =,59 renforcé) J évite les situations qui sont susceptibles de présenter des imprévus items (critères res = saturations et variété) ) + 4 items «évitement»

28 Seconde collecte de données (N = 5800) coefficients alpha Facteurs Alpha collecte1 Alpha collecte2 PERCEPTION DE L INCERTITUDE Du côté usant (8 items),89,84 Du côté constructif (8 items),87,85 GESTION DE L INCERTITUDE Contrôle (8 items),85,70 Réassurance (6 items),81,69 Évitement (2; 6 items),59,71

29 Seconde collecte de données (N = 5800) Analyse factorielle : Sens des facteurs de l I.T. l F1) Perception du côté usant F2) Perception du côté constructif F3) Gestion par le contrôle F4) Gestion par la réassurance F5) Gestion par l évitementl F6) Gestion par la désinvolture Je n aime n pas planifier mes obligations en détaild Je n aime n pas savoir à l avance ce que je vais avoir à faire Je n ai n pas besoin de penser les choses à fond avant un changement J ai tendance à m engager dans des activités s qui comportent une part d incertitude

30 Seconde collecte de données : Analyse confirmatoire Structural Equation Modelling Modèle A Modèle B Modèle C CFI NFI GFI AGFI RMSEA AIC

31 Suite Etude de liens spécifiques (efforts ; récompenses r fin/statut estime sécu ; surinvestissement) Particularités s : groupes à risque (chefs d éd équipe, contractuels) Analyses de modèles causaux (Equations structurales) Etudes expérimentales (groupes à risque vs contrôles)

Les risques psychosociaux: des outils pour l action

Les risques psychosociaux: des outils pour l action Les risques psychosociaux: des outils pour l action Mélanie Straetmans, psychologue du travail SPF Emploi, Travail et Concertation sociale, Direction générale Humanisation du travail 1 Les RPS c est quoi?

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION PROGRAMME DE FORMATION FORMATION EN MANAGEMENT DÉVELOPPEMENT DES CAPACITÉS MANAGÉRIALES STRUCTURE DE LA FORMATION Programme de formation : 7 jours Siège social : 3B, Rue Taylor, CS 20004 75481 PARIS Cedex

Plus en détail

Risques psychosociaux : les dilemmes du travail bien fait

Risques psychosociaux : les dilemmes du travail bien fait Risques psychosociaux : les dilemmes du travail bien fait F. Daniellou MMSH Aix-en-Provence 18 décembre 2012 Dans toute situation de production Certains éléments ont étéanticipés, calculés, intégrés dans

Plus en détail

Les collègues : levier de fidélisation des employés de la fonction publique

Les collègues : levier de fidélisation des employés de la fonction publique Les collègues : levier de fidélisation des employés de la fonction publique Pascal Paillé, Dr. Professeur agrégé Université Laval pascal.paille@fsa.ulaval.ca Caroline Housieaux, Étudiante au doctorat,

Plus en détail

T.S.A T E S T S E N I O R A T T I T U D E S. Un test de personnalité spécifiquement conçu pour le recrutement et le bilan professionnel des seniors

T.S.A T E S T S E N I O R A T T I T U D E S. Un test de personnalité spécifiquement conçu pour le recrutement et le bilan professionnel des seniors T.S.A T E S T S E N I O R A T T I T U D E S Un test de personnalité spécifiquement conçu pour le recrutement et le bilan professionnel des seniors Une analyse fonctionnelle de l image de soi et des compétences

Plus en détail

Naissance, développement et évolution de l ergonomie Origine du terme «ergonomie»

Naissance, développement et évolution de l ergonomie Origine du terme «ergonomie» Origine du terme «ergonomie» L origine du mot ergonomie est grecque (Ergon = travail, Nomos = lois) et se traduit par la science du travail. Le mot «travail» vient du latin «tripalium» qui désignait à

Plus en détail

Comment agir? L axe prévention primaire Actions organisationnelles & managériales. 7 e partie

Comment agir? L axe prévention primaire Actions organisationnelles & managériales. 7 e partie Comment agir? L axe prévention primaire Actions organisationnelles & managériales 7 e partie 1- ETRE STRATEGIQUE et PROACTIF Marge de manœuvre élevée Marge de manœuvre moyenne Marge de manœuvre faible

Plus en détail

Le CHSCT, le devoir de prévention et la santé mentale au travail, comment se préparer?

Le CHSCT, le devoir de prévention et la santé mentale au travail, comment se préparer? Le CHSCT, le devoir de prévention et la santé mentale au travail, comment se préparer? Les élus qui nous contactent sont souvent démunis face à cette situation nouvelle que représente pour eux la multiplication

Plus en détail

Processus psychologiques d adaptation au handicap

Processus psychologiques d adaptation au handicap DIU «TRAUMATISMES CRANIENS» Processus psychologiques d adaptation au handicap Michèle Koleck Le TBI Traumatisme physique et psychosocial Répercussions sur la vie du patient et de ses proches Nécessité

Plus en détail

AÏKI-COM Programme Maîtrise mentale et comportementale

AÏKI-COM Programme Maîtrise mentale et comportementale AÏKI-COM Programme Maîtrise mentale et comportementale Conception et animation Fabrice De Ré Formation, coaching 06 18 95 13 40 fabrice.dere@gmail.com Formation pour les entreprises et les institutions

Plus en détail

Pour une politique de prévention des risques psychosociaux

Pour une politique de prévention des risques psychosociaux Note de la CSL Pour une politique de prévention des risques psychosociaux Luxembourg, le 25.05.2016 1/6 Situation actuelle et constats : Les pays européens assistent depuis une quinzaine d années à une

Plus en détail

La mesure de la satisfaction clientèle

La mesure de la satisfaction clientèle La mesure de la satisfaction clientèle Réalisé par Richard Ladwein La mesure de la satisfaction clientèle 2 Une mesure pas ordinaire... On ne mesure pas l intelligence en demandant aux personnes si elles

Plus en détail

RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences

RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences prévenir. Troubles de la concentration, du sommeil, dépression Un nombre grandissant de salariés déclarent souffrir de symptômes

Plus en détail

Syndicat National de la Banque et du crédit

Syndicat National de la Banque et du crédit Syndicat National de la Banque et du crédit Affilié à la Confédération Française de l Encadrement - CGC FORMATION 2012 RISQUES PSYCHO SOCIAUX STRESS ET SOUFFRANCE AU TRAVAIL FORMATION 2012 SNB/CFE-CGC

Plus en détail

La santé au travail des soignants dans les EHPA-EHPAD publics territoriaux des Côtes d Armor. Plérin, le 7 octobre 2013

La santé au travail des soignants dans les EHPA-EHPAD publics territoriaux des Côtes d Armor. Plérin, le 7 octobre 2013 La santé au travail des soignants dans les EHPA-EHPAD publics territoriaux des Côtes d Armor Plérin, le 7 octobre 2013 2 Introduction La démarche Contexte : o Remontées de terrain faisant état de situations

Plus en détail

Le travail de projet collaboratif est-il stressant? Sommaire

Le travail de projet collaboratif est-il stressant? Sommaire Le travail de projet collaboratif est-il stressant? Bilan d une étude effectuée dans le milieu de la santé Diapo 1 François Chiocchio, PhD. PMP. CHRP. 14 février 2013 Sommaire Introduction Stress: vue

Plus en détail

QMP-7. Questionnaire de Motivation à la réussite en situation Professionelle RÉSULTATS. Yann FORNER U55MA65U 08/01/2014 MIAOU. Masculin.

QMP-7. Questionnaire de Motivation à la réussite en situation Professionelle RÉSULTATS. Yann FORNER U55MA65U 08/01/2014 MIAOU. Masculin. Questionnaire de Motivation à la réussite en situation Professionelle Yann FORNER RÉSULTATS Nom: Sexe: 08/01/2014 Masculin Âge: 37 Introduction Le Questionnaire de Motivation en situation Professionnelle

Plus en détail

Prévention des risques psychosociaux Groupe de travail Personnels Education. Académie de Besançon Janvier 2015

Prévention des risques psychosociaux Groupe de travail Personnels Education. Académie de Besançon Janvier 2015 Prévention des risques psychosociaux Groupe de travail Personnels Education Académie de Besançon Janvier 2015 Ordre du jour Contexte général Objectif du groupe de concertation Risques psychosociaux et

Plus en détail

ACCORD RELATIF A LA SANTE AU TRAVAIL DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE

ACCORD RELATIF A LA SANTE AU TRAVAIL DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE ACCORD RELATIF A LA SANTE AU TRAVAIL DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE PREAMBULE : La mise en œuvre de changements d organisation au sein du groupe sanofi-aventis, par nécessité d anticipation ou

Plus en détail

1 en ce qui concerne l ergonomie, la formation multidisciplinaire de base complétée par le module de spécialisation en ergonomie;

1 en ce qui concerne l ergonomie, la formation multidisciplinaire de base complétée par le module de spécialisation en ergonomie; Arrêté royal du 5 décembre 2003 relatif aux spécialisations des conseillers en prévention des services externes pour la prévention et la protection au travail (M.B. 22.12.2003) Modifié par: (1) arrêté

Plus en détail

Grille d identification des risques psychosociaux en entreprise : un outil simple à utiliser par les intervenants en santé au travail

Grille d identification des risques psychosociaux en entreprise : un outil simple à utiliser par les intervenants en santé au travail Grille d identification des risques psychosociaux en entreprise : un outil simple à utiliser par les intervenants en santé au travail JEAN-PIERRE BRUN PROFESSEUR TITULAIRE DE LA CHAIRE EN GESTION DE LA

Plus en détail

Conférences scientifiques 2006

Conférences scientifiques 2006 Vendredi, le 29 septembre 2006 Portrait des situations de tension au travail faisant l objet de recours à la Commission des lésions professionnelles : facteurs organisationnels Par: Katherine Lippel, Ph.

Plus en détail

Monographie de fonction

Monographie de fonction Monographie de fonction Nom de la fonction: Niveau: Grade : Responsable de la section «Titres-services «/IDESS B Gradué spécifique 1. Renseignements généraux Localisation de la fonction Lieu de travail

Plus en détail

Perception des enjeux de santé et de bien-être Maroc Bien-être et santé des DRH marocains 19 décembre 2012

Perception des enjeux de santé et de bien-être Maroc Bien-être et santé des DRH marocains 19 décembre 2012 Perception des enjeux de santé et de bien-être Bien-être et santé des DRH marocains 19 décembre 2012 Un taux de participation record 97% Une excellente représentativité de la fonction RH au Une enquête

Plus en détail

Pratiques de reconnaissance et motivation autonome des salariés : le cas d une entreprise touristique française

Pratiques de reconnaissance et motivation autonome des salariés : le cas d une entreprise touristique française Pratiques de reconnaissance et motivation autonome des salariés : le cas d une entreprise touristique française Amar FALL Attaché Temporaire d Enseignement et de Recherche IAE de Toulouse 1 Capitole Centre

Plus en détail

Haute École de Bruxelles. Communauté française de Belgique DEFRÉ

Haute École de Bruxelles. Communauté française de Belgique DEFRÉ Haute École de Bruxelles Communauté française de Belgique DEFRÉ Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts concernant le cursus primaire de la Catégorie Pédagogique de la Haute École de

Plus en détail

«La Belgique, pays d accueil»

«La Belgique, pays d accueil» «La Belgique, pays d accueil» Activités réalisées dans le cadre de l appel à projets interculturels 2009-2010 CONTEXTE Athénée Royal Serge Creuz 1 à BRUXELLES Cours d ouverture aux cultures Professeur

Plus en détail

Ergonomie Management / Communication Risques professionnels Sécurité. En inter-entreprises ou en intra-entreprise

Ergonomie Management / Communication Risques professionnels Sécurité. En inter-entreprises ou en intra-entreprise Ergonomie Management / Communication Risques professionnels Sécurité En inter-entreprises ou en intra-entreprise Sensibilisation Travail sur écran 0,5 jour Tous salariés volontaires travaillant sur écran

Plus en détail

Le Bien-Être au Travail, une préoccupation managériale

Le Bien-Être au Travail, une préoccupation managériale Le Bien-Être au Travail, une préoccupation managériale Comprendre, Repérer, Evaluer les Risques Psychosociaux Atelier Séminaire MSA DAL www.msa-idf.fr Déroulement de l intervention Buts de l intervention

Plus en détail

Définition du stress

Définition du stress Stress professionnel et Age: Une relation complexe Nathalie Burnay Maître de conférence FUNDP Définition du stress «Le stress survient lorsqu il y a un déséquilibre entre la perception qu une personne

Plus en détail

CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY)

CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY) CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY) 1. Le contexte L action de Bethraïm-Maison de la Vie se situe depuis 1988 dans le contexte de l assistance aux personnes souffrant de dépendances

Plus en détail

Préface de la première édition

Préface de la première édition Préface de la première édition AU détour d une phrase ou d un mot, un livre choisi sait toujours vous apporter ce que vous attendez, ici et maintenant. La lecture de ce livre n est pas linéaire, elle s

Plus en détail

La (construction) de la politique globale de Prévention des Risques Psycho-sociaux de Thales Alenia Space France

La (construction) de la politique globale de Prévention des Risques Psycho-sociaux de Thales Alenia Space France La (construction) de la politique globale de Prévention des Risques Psycho-sociaux de Thales Alenia Space France Participants: F. LEONARDI (RH, Référent RPS) et C.MASSINES (Secrétaire du CHSCT) 1 TAS France

Plus en détail

8 RISQUES PSYCHOSOCIAUX

8 RISQUES PSYCHOSOCIAUX 8 RISQUES PSYCHOSOCIAUX DE QUOI PARLE T ON? (source : guide DGAFP) La définition de référence des risques psychosociaux (RPS) retenue ici est celle du rapport du collège d experts présidé par Michel Gollac

Plus en détail

Diagnostic éducatif. DU Education thérapeutique du Patient Université Bordeaux II 10 décembre 2011. A. Communier et D. Couralet

Diagnostic éducatif. DU Education thérapeutique du Patient Université Bordeaux II 10 décembre 2011. A. Communier et D. Couralet Diagnostic éducatif DU Education thérapeutique du Patient Université Bordeaux II 10 décembre 2011 A. Communier et D. Couralet Objectifs de la matinée Définir le diagnostic éducatif Analyser le déroulement

Plus en détail

Risques psychosociaux : pratiques de prévention

Risques psychosociaux : pratiques de prévention Risques psychosociaux : pratiques de prévention CARREFOUR DE PRÉVENTION DES SPECIALISTES DE LA SECURITE DELÉMONT : 25 février 2016 Hermogène TOÏHEN, Inspecteur du travail, Genève 26.02.2016 - Page 1 Objectifs

Plus en détail

OBJECTIFS DE LA RENCONTRE

OBJECTIFS DE LA RENCONTRE OBJECTIFS DE LA RENCONTRE Reconnaître les variables de l environnement psychosocial de travail Connaître les risques pour la santé reliés aux contraintes psychosociales de l organisation du travail Connaître

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT

REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT PREFECTURE DE LA REGION AQUITAINE Direction régionale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle Santé Sécurité Travail REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT

Plus en détail

Fiche Synthèse aide au concours 2SEP ENS Rennes. La motivation

Fiche Synthèse aide au concours 2SEP ENS Rennes. La motivation La motivation 1) Définition La motivation comprend des comportements adaptatifs mais aussi non adaptatifs : l élève peut montrer de la motivation en EPS mais pas envers la tâche prescrite Ex : : élève

Plus en détail

Table des matières. Première partie. La santé au travail

Table des matières. Première partie. La santé au travail Introduction générale.............................................................. 7 Première partie La santé au travail CHAPITRE I La Santé à l épreuve du travail...15 La notion de travail..................................................................15

Plus en détail

Positionnement de l offre

Positionnement de l offre Les couleurs du leadership offre 2016 1 Positionnement de l offre Personne Manager Combinaison Management Combinaison Commercial Combinaison Collaborateur 360 Management 360 Projet 360 DISC L entreprise

Plus en détail

Quelles compétences professionnelles pour les futurs professeurs des écoles?

Quelles compétences professionnelles pour les futurs professeurs des écoles? 1 Quelles compétences professionnelles pour les futurs professeurs des écoles? Constantin Petrovici Faculté de Psychologie et des Sciences de l Education Université «Alexandru Ioan Cuza» Iasi Bd. Carol

Plus en détail

Référentiel d Activités Industrielles et de compétences de l Ingénieur de l Ecole des Mines d Alès

Référentiel d Activités Industrielles et de compétences de l Ingénieur de l Ecole des Mines d Alès Référentiel d Activités Industrielles et de compétences de l Ingénieur de l Ecole des Mines d Alès L ingénieur diplômé de l Ecole des Mines d Alès est un généraliste de haut niveau scientifique. Il est

Plus en détail

LES MODULES DE FORMATION ET LES SÉMINAIRES

LES MODULES DE FORMATION ET LES SÉMINAIRES Développer son leadership jours Le séminaire «développer son leadership» a pour objectifs de : Clarifier le concept de leadership : notions théoriques et empiriques. Apporter des notions sur les techniques

Plus en détail

JOURNÉE ANNUELLE DE FORMATION DES SUPERVISEURS DE STAGE EN RÉADAPTATION. Hôtel Québec. 28 mai 2007

JOURNÉE ANNUELLE DE FORMATION DES SUPERVISEURS DE STAGE EN RÉADAPTATION. Hôtel Québec. 28 mai 2007 JOURNÉE ANNUELLE DE FORMATION DES SUPERVISEURS DE STAGE EN RÉADAPTATION Hôtel Québec 28 mai 2007 AIMER APPRENDRE ET FAIRE APPRENDRE Serge Talbot Directeur général du premier cycle PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

LE GESTIONNAIRE LEADER : SON RÔLE, SES RESPONSABILITÉS DE GESTION ET SON AUTORITÉ DÉCISIONNELLE

LE GESTIONNAIRE LEADER : SON RÔLE, SES RESPONSABILITÉS DE GESTION ET SON AUTORITÉ DÉCISIONNELLE SON RÔLE, SES RESPONSABILITÉS DE GESTION ET SON AUTORITÉ DÉCISIONNELLE CLARIFIER SA CONTRIBUTION À SON ORGANISATION. SITUER SON RÔLE DANS SON ORGANISATION ET INVENTORIER SES RESPONSABILITÉS DE GESTION.

Plus en détail

M. Philippe MILLET MSA Tarn-Aveyron-Lot

M. Philippe MILLET MSA Tarn-Aveyron-Lot Les risques psychosociaux en élevage M. Philippe MILLET MSA Tarn-Aveyron-Lot Les risques psychosociaux en élevage Prévenir le stress en élevage ou comment repenser son organisation du travail? 2 Plan de

Plus en détail

NEGOCIER L ORGANISATION DU TRAVAIL : INVENTER DES DEMARCHES SYNDICALES

NEGOCIER L ORGANISATION DU TRAVAIL : INVENTER DES DEMARCHES SYNDICALES NEGOCIER L ORGANISATION DU TRAVAIL : INVENTER DES DEMARCHES SYNDICALES Récemment, dans un texte : - j ai identifié les souffrances et les modes défensifs que les travailleurs utilisent pour faire face

Plus en détail

Rapport pour Syndicat des professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec

Rapport pour Syndicat des professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec Rapport pour Syndicat des professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec Programme de bourses Fonds commémoratif Louise-Montpetit-Morisseau Développement et validation de l échelle de mesure

Plus en détail

PROGRAMME DES STAGES «DEUXIEME GENERATION» I - ENSEIGNEMENT TRONC COMMUN : LES FACTEURS GENERAUX DE L'INSECURITE ROUTIERE

PROGRAMME DES STAGES «DEUXIEME GENERATION» I - ENSEIGNEMENT TRONC COMMUN : LES FACTEURS GENERAUX DE L'INSECURITE ROUTIERE PROGRAMME DES STAGES «DEUXIEME GENERATION» I - ENSEIGNEMENT TRONC COMMUN : LES FACTEURS GENERAUX DE L'INSECURITE ROUTIERE SEQUENCES et OBJECTIFS Tour de table (2 heures) Données de sécurité routière (30

Plus en détail

GARANTIE JEUNES. AVIS des travailleurs de jeunesse et des gestionnaires des maisons de jeunes

GARANTIE JEUNES. AVIS des travailleurs de jeunesse et des gestionnaires des maisons de jeunes GARANTIE JEUNES Luxembourg le 21 mars 2014 AVIS des travailleurs de jeunesse et des gestionnaires des maisons de jeunes INTRODUCTION Les membres de l EGMJ approuvent fortement la conception d une garantie

Plus en détail

OUTIL DE GUIDANCE DE L'ETUDIANT TEMPS EXPLORATOIRE DU TFE

OUTIL DE GUIDANCE DE L'ETUDIANT TEMPS EXPLORATOIRE DU TFE 1 NOM DE L'ETUDIANT : OUTIL DE GUIDANCE DE L'ETUDIANT TEMPS EXPLORATOIRE DU TFE 1 2 Guide questionnement pour 1- Choix de la situation d'ancrage Situation vécue par l'esi, en lien avec la pratique infirmière

Plus en détail

FORMATION DES MANAGERS A LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

FORMATION DES MANAGERS A LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX FORMATION DES MANAGERS A LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Approche Globale des Risques Psychosociaux L implantation et la conduite d une démarche efficace de prévention des risques psychosociaux

Plus en détail

La prévention des RPS

La prévention des RPS La prévention des RPS Le stress La souffrance au travail : La souffrance revêt des aspects psychiques, sociaux, voir physiques. On parle de souffrance au travail lorsqu il y a atteinte à la santé psychologique

Plus en détail

De la prévention à la promotion de la santé

De la prévention à la promotion de la santé De la prévention à la promotion de la santé Quels enjeux autour de l alimentation? Nutrition - Alimentation Nutriments glucides, lipides, protéines, sels minéraux, eau,. Aliments Produits naturels,., transformés,

Plus en détail

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Est secteur collège Rollinat

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Est secteur collège Rollinat Document 8 : Concertations synthèse des ateliers 1. Perspectives pédagogiques et éducatives Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Est secteur collège Rollinat

Plus en détail

Prévention et gestion des risques psychosociaux Maitriser les fondamentaux de la prévention des risques psychosociaux liés au travail

Prévention et gestion des risques psychosociaux Maitriser les fondamentaux de la prévention des risques psychosociaux liés au travail Maitriser les fondamentaux de la prévention des risques psychosociaux liés au travail Patrick CHARRIER Docteur en psychologie Directeur Psya Ouest 2 1. Comprendre un phénomène 2. Connaître le cadre juridique

Plus en détail

EN CAS DE DIFFICULTÉS, JE SUIS ACCOMPAGNÉ(E) POUR PRÉPARER MA RETRAITE

EN CAS DE DIFFICULTÉS, JE SUIS ACCOMPAGNÉ(E) POUR PRÉPARER MA RETRAITE EN CAS DE DIFFICULTÉS, JE SUIS ACCOMPAGNÉ(E) POUR PRÉPARER MA RETRAITE Des offres et des services pour m accompagner à chaque étape de ma vie. Aujourd hui, parce que je suis dans une situation difficile

Plus en détail

Outil de détection précoce du burnout

Outil de détection précoce du burnout Outil de détection précoce du burnout Guide d utilisation Objectif de l outil L objectif principal de cet outil est d apporter une aide aux professionnels de la santé pour déceler les signes avant-coureurs

Plus en détail

Dossier des documents de suivi formatif des stages

Dossier des documents de suivi formatif des stages Filières secondaires Dossier des documents de suivi formatif des stages Haute Ecole Pédagogique Documents à l usage des étudiants et des praticiens formateurs Version: 17.08.2010 Pour désigner les personnes,

Plus en détail

Flash Info N 1. Les Risques psychosociaux (RPS)

Flash Info N 1. Les Risques psychosociaux (RPS) Page1 Flash Info N 1 Mars 2016 Service Hygiène & Sécurité Pôle Santé et Sécurité au Travail Les Risques psychosociaux (RPS) Introduction Prévenir les RPS, c'est conjuguer au bénéfice commun des agents

Plus en détail

Fiche 3. Le mentorat et l accompagnement en gestion : des atouts pour le développement de talents féminins

Fiche 3. Le mentorat et l accompagnement en gestion : des atouts pour le développement de talents féminins Fiche 3 Le mentorat et l accompagnement en gestion : des atouts pour le développement de talents féminins Chaire Claire-Bonenfant Femmes, Savoirs et Sociétés Université Laval Cette recherche a été réalisée

Plus en détail

Le bien-être au travail est-il un facteur de performance organisationnelle?

Le bien-être au travail est-il un facteur de performance organisationnelle? Projet HUT/DIRACT/2010/AP/3 Le bien-être au travail est-il un facteur de performance organisationnelle? Une étude multi-niveaux dans le secteur de la distribution alimentaire belge A la demande du Synthèse

Plus en détail

2 ème enquête nationale. Conférence de presse du 25 novembre 2014

2 ème enquête nationale. Conférence de presse du 25 novembre 2014 2 ème enquête nationale Conférence de presse du 25 novembre 2014 Que signifie la qualité du travail (Quality of work)? La qualité du travail est définie comme un indice du caractère du travail, respectivement

Plus en détail

«Le stress au travail» 2010

«Le stress au travail» 2010 «Le stress au travail» 2010 Sarah Hibo Service Etudes du Secrétariat National des FPS 2010 02/515.17.67 sarah.hibo@mutsoc.be Editrice responsable: Dominique Plasman, Place Saint Jean, 1-1000 Bruxelles

Plus en détail

Programme stratégique de prévention en santé psychologique au travail pour un développement durable des employés

Programme stratégique de prévention en santé psychologique au travail pour un développement durable des employés Programme stratégique de prévention en santé psychologique au travail pour un développement durable des employés JEAN-PIERRE BRUN PROFESSEUR TITULAIRE DE LA CHAIRE EN GESTION DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ

Plus en détail

N 10 2015 20 OCTOBRE EXAMENS PROVINCIAUX

N 10 2015 20 OCTOBRE EXAMENS PROVINCIAUX N 10 2015 20 OCTOBRE Service des examens provinciaux EXAMENS PROVINCIAUX Objet : Constitution, sur examen d aptitudes, d une réserve de recrutement d Architecte Chef de Bureau Technique A1 Service Technique

Plus en détail

Intervention individuelle en addictologie : le propre du service social

Intervention individuelle en addictologie : le propre du service social 1. Intervention individuelle en addictologie : le propre du service social Jean Zufferey, assistant social Service d addictologie Département de santé mentale et de psychiatrie De quel social parle-t-on?

Plus en détail

Fondement 2 La création d un climat actualisant

Fondement 2 La création d un climat actualisant Fondement 2 La création d un climat actualisant La création d un climat actualisant se résume comme étant une atmosphère de confiance dans une salle de classe. Il s agit donc, à la base, de gérer un contexte

Plus en détail

Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France

Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France Sondage réalisé à l occasion du Salon des Entrepreneurs 2010 Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France 21 janvier 2010 - Le Meurice Méthodologie page 2 Méthodologie Étude quantitative réalisée

Plus en détail

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner Nous vous proposons de préparer votre prochain entretien avec votre conseiller en répondant aux différentes questions posées dans ce document. Cette réflexion

Plus en détail

Filière éducation et insertion

Filière éducation et insertion . Filière éducation et insertion La filière «Éducation et Insertion» rassemble les équipes de professionnels chargés de conduire les projets personnalisés dans leur triple dimension : éducative, thérapeutique

Plus en détail

ÉVALUER LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

ÉVALUER LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX ÉVALUER LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Approche Globale des Risques Psychosociaux Posséder des indicateurs des RPS est une condition nécessaire pour établir un consensus de diagnostic. Patrick LEGERON, Philippe

Plus en détail

Quelles compétences viser dans le programme d étude des Ingénieurs Mécaniciens EPFL?

Quelles compétences viser dans le programme d étude des Ingénieurs Mécaniciens EPFL? Quelles compétences viser dans le programme d étude des Ingénieurs Mécaniciens EPFL? Dr J.M. Fürbringer, R. Glardon Section de Génie Mécanique, STI, EPFL Dr N. Deschryver, B. Charlier Université de Fribourg

Plus en détail

une intervention concrète et concertée de l adulte témoin face à la violence.

une intervention concrète et concertée de l adulte témoin face à la violence. Intervention 100 %: une intervention concrète et concertée de l adulte témoin face à la violence. Claudine Pelletier, ps.éd. agente de soutien régional pour la stratégie gouvernementale pour prévenir et

Plus en détail

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA DESCRIPTION DU POSTE D INTERVENANT-PIVOT Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA Titre : Intervenant-pivotRelève du : Gestionnaire du programme Programme : Services de soutien communautaireapprouvé

Plus en détail

Vieillissement, Management, Ethique et fin de vie en dehors de l hôpital

Vieillissement, Management, Ethique et fin de vie en dehors de l hôpital Vieillissement, Management, Ethique et fin de vie en dehors de l hôpital Samedi 18 octobre 2014 9 ème Journée de Lorraine de Soins Palliatifs - Thionville Docteur Eric KARIGER, Gériatre Directeur Médical

Plus en détail

Bachelier - Assistant social

Bachelier - Assistant social Haute École Louvain en Hainaut www.helha.be Année académique 2015-2016 Bachelier - Assistant social Catégorie Sociale HELHa Louvain-la-Neuve Rue de l'hocaille 10 1348 LOUVAIN-LA-NEUVE Tél : +32 (0) 10

Plus en détail

LES PRINCIPES DE L ÉVALUATION DES RISQUES

LES PRINCIPES DE L ÉVALUATION DES RISQUES LES PRINCIPES DE L ÉVALUATION DES RISQUES Le législateur exige de l employeur qu il évalue les risques auxquels sont soumis les salariés, alors même qu aucun accident du travail ne s est produit et qu

Plus en détail

VIOLENCE A L HÔPITAL FORMATION DU PERSONNEL

VIOLENCE A L HÔPITAL FORMATION DU PERSONNEL VIOLENCE A L HÔPITAL FORMATION DU PERSONNEL Docteur Caquelard François Praticien Hospitalier Urgentiste Formateur en Gestion de la Violence Mulhouse le 8 octobre 2015 Groupe Régional VIOLENCE A L HÔPITAL

Plus en détail

Jeunes vulnérables : des symptômes aux interventions quels enjeux? Fribourg, 9 mai 2007

Jeunes vulnérables : des symptômes aux interventions quels enjeux? Fribourg, 9 mai 2007 Jeunes vulnérables : des symptômes aux interventions quels enjeux? Fribourg, 9 mai 2007 P.-A. Michaud, Unité multidisciplinaire de santé des adolescents CHUV, Lausanne PLAN DE L EXPOSE Concepts Vulnérabilité,

Plus en détail

UN MONDE D ENGAGEMENT

UN MONDE D ENGAGEMENT UN MONDE D ENGAGEMENT PROJET ÉDUCATIF Le collège Édouard-Montpetit est un établissement d enseignement supérieur public et laïc qui fait partie du réseau des collèges d enseignement général et professionnel

Plus en détail

La gestion du stress. Au sein de l organisation

La gestion du stress. Au sein de l organisation La gestion du stress Au sein de l organisation Plan Introduction Qu est-ce que le stress? Les agents stressants Le stress dans l organisation Les causes du stress au travail Comment se manifeste-t-il?

Plus en détail

Intolérance à l incertitude Perfectionnisme

Intolérance à l incertitude Perfectionnisme Intolérance à l incertitude Perfectionnisme Stress psychologique Le stress est plus souvent vu comme une pression qu on subit de l extérieur Un patron exigeant et peu flexible Une période financière difficile

Plus en détail

Ils participent à leurs premières rencontres

Ils participent à leurs premières rencontres Ils participent à leurs premières rencontres Après avoir voyagé pendant 10 ans à travers le monde et avoir pratiqué des métiers comme ébéniste ou photographe, le fait d avoir des enfants m a donné l envie

Plus en détail

Veuillez noter que cette présentation vous est transmise à titre informatif. Ce document reste la propriété exclusive de Randstad et ne devra en

Veuillez noter que cette présentation vous est transmise à titre informatif. Ce document reste la propriété exclusive de Randstad et ne devra en Veuillez noter que cette présentation vous est transmise à titre informatif. Ce document reste la propriété exclusive de Randstad et ne devra en aucun cas être utilisé ou distribué en dehors de votre entreprise.

Plus en détail

Plan de formation proposé

Plan de formation proposé Plan de formation proposé Objectifs de l intervention : Développer certaines compétences ciblées pour les participants afin de leur permettre d être mieux outillés dans leur gestion quotidienne. Contribuer

Plus en détail

BERGONNIER-DUPUY Geneviève (Université Paris X - Nanterre) ESPARBES-PISTRE Sylvie (Université Toulouse II) LACOSTE Serge (Université Toulouse II)

BERGONNIER-DUPUY Geneviève (Université Paris X - Nanterre) ESPARBES-PISTRE Sylvie (Université Toulouse II) LACOSTE Serge (Université Toulouse II) BERGONNIER-DUPUY Geneviève (Université Paris X - Nanterre) ESPARBES-PISTRE Sylvie (Université Toulouse II) LACOSTE Serge (Université Toulouse II) 7163 Perception du suivi scolaire parental et stress au

Plus en détail

SOMMAIRE ANNEXE 3... ERREUR! SIGNET NON DEFINI. ANNEXE 4... ERREUR! SIGNET NON DEFINI. LES SITES... ERREUR! SIGNET NON DEFINI.

SOMMAIRE ANNEXE 3... ERREUR! SIGNET NON DEFINI. ANNEXE 4... ERREUR! SIGNET NON DEFINI. LES SITES... ERREUR! SIGNET NON DEFINI. SOMMAIRE I) SITUATION PERSONNELLE ET PROFESSIONNELLE... 3 1) DESCRIPTION DE MA FILIERE ACTUELLE... 3 2) BILAN DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES... 4 3) BILAN DES COMPETENCES PERSONNELLES... 4 II) DESCRIPTION

Plus en détail

Le Pôle départemental de médecine du sport. de l Essonne (PDMS)

Le Pôle départemental de médecine du sport. de l Essonne (PDMS) Pôle Départemental de Médecine du Sport Conception : ClinicProSport / Design : kreo / Crédits photos : Alexis Harnichard, Lionel Antoni Le Pôle départemental de médecine du sport de l Essonne (PDMS) Pôle

Plus en détail

Risques psychosociaux (RPS)

Risques psychosociaux (RPS) Risques psychosociaux (RPS) Une approche pour la prévention. Des repères pour l action. Contexte actuel de «Montée» des RPS dans : Les évolutions du travail et de son contexte (logiques financières et

Plus en détail

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec -Sondage CROP réalisé pour l AQESSS -

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec -Sondage CROP réalisé pour l AQESSS - Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec -Sondage CROP réalisé pour l AQESSS - Présentation des résultats Par Alain Giguère Président, CROP inc. 21 Mai 2009 1

Plus en détail

PPPE (PROJET PERSONNEL PROFESSIONNEL ETUDIANT)

PPPE (PROJET PERSONNEL PROFESSIONNEL ETUDIANT) PPPE (PROJET PERSONNEL PROFESSIONNEL ETUDIANT) SANA SELLAMI sana.sellami@univ-amu.fr 2 PPPE?? P P P E PROJET PERSONNEL PROFESSIONNEL ETUDIANT Projet de vie, professionnel Travail de Groupe Projet de vie,

Plus en détail

2009 Presses de l Université du Québec Édifice Le Delta I, 2875, boul. Laurier, bureau 450, Québec, Québec G1V 2M2 Tél. : (418) 657-4399 www.puq.

2009 Presses de l Université du Québec Édifice Le Delta I, 2875, boul. Laurier, bureau 450, Québec, Québec G1V 2M2 Tél. : (418) 657-4399 www.puq. Cintroduction h a p i t r e Des compétences émotionnelles pour un leadership dans le changement 1 Bénédicte Gendron Université Paul-Valéry, Montpellier benedicte.gendron@univ-montp3.fr Louise Lafortune

Plus en détail

Les facteurs psychosociaux et les indicateurs d alerte

Les facteurs psychosociaux et les indicateurs d alerte Les facteurs psychosociaux et les indicateurs d alerte Conception d un outil: Indicateur d alerte pour les risques psychosociaux en entreprise Conceptie van een tool knipperlichten Psychosociale risico

Plus en détail

L accompagnement personnalisé

L accompagnement personnalisé L accompagnement personnalisé Anne Burban IGEN Maths Orléans le 30 Mars 2011 1 Objectifs de la présentation Apporter un éclairage théorique sur l accompagnement personnalisé en tant qu enseignement d un

Plus en détail

Analyse factorielle. Analyse factorielle exploratoire. Définition

Analyse factorielle. Analyse factorielle exploratoire. Définition Analyse factorielle Définition L'analyse factorielle exploratoire ( exploratory factor analysis) décrit un ensemble de variables par une combinaison linéaire de facteurs communs sousjacents. La variance

Plus en détail

Objectifs de la formation

Objectifs de la formation Chapitre 4 Objectifs de la formation Introduction Ce quatrième chapitre, clé de voûte du DFP, contient les objectifs de la formation Banque. Ces objectifs pour la formation en entreprise, indépendants

Plus en détail

STRESS ET PAIX INTERIEURE (Mode téléchargeable)

STRESS ET PAIX INTERIEURE (Mode téléchargeable) STRESS ET PAIX INTERIEURE (Mode téléchargeable) B) COMMENT MIEUX FAIRE FACE AU STRESS? Institut Prévenir Guérir 1 1) OBJECTIF : MIEUX FAIRE FACE AU STRESS La finalité d une bonne «gestion» du stress -

Plus en détail

Désignation du module Module 6 Utiliser professionnellement les processus interactifs dans différents contextes.

Désignation du module Module 6 Utiliser professionnellement les processus interactifs dans différents contextes. MODULE 6 Descriptif de module - IFFP Désignation du module Module 6 Utiliser professionnellement les processus interactifs dans différents contextes. Filière(s) d études Niveau du module Type du module

Plus en détail