Platine d expérimentation MicroMAG : à la découverte de la machine synchrone autopilotée

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Platine d expérimentation MicroMAG : à la découverte de la machine synchrone autopilotée"

Transcription

1 Platine d expérimentation MicroMAG : à la découverte de la machine ynchrone autopilotée. NOGAREDE, D. HARRIEY, Y. LEFEVRE, F. PIGACHE INPT/ENEEIHT, 2 rue Camichel, 3171 Touloue cedex 7 REUME : L'objectif de cet article et de préenter la platine d expérimentation MicroMAG utiliée en 1 ère année d école d Ingénieur ENEEIHT (niveau L2). Cette maquette permet d appréhender le principe de fonctionnement d une machine ynchrone autopilotée, à partir d une approche pratique de phénomène phyique mi en jeu. Cet article détaille tout d abord la maquette de travail pui décrit le différente étape de l étude en appuyant ur le bae théorique de l électrodynamique. Mot clé : électrodynamique, machine ynchrone autopilotée, bobinage de machine triphaée, entrefer axial, force de Laplace, tratégie d alimentation, commutation. 1 INTRODUCTION Lor de la première année de formation de élève ingénieur au département Génie Electrique de l ENEEIHT, le étudiant abordent le principe de machine électromagnétique ou un apect tout d abord théorique [1], enuite conforté par de travaux pratique pour l aimilation de loi élémentaire mie en jeu. La maquette MicroMAG, élaborée par le groupe de recherche en Electrodynamique (GREM3- LAPLACE) pour le département Génie Electrique Automatique de l INP/ENEEIHT, a pour objectif d illutrer de manière concrète et originale ce loi et phénomène : le étudiant ont amené à e poer le quetion fondamentale qui conduient au dimenionnement, à la conception et à la caractériation de leur propre machine. L objectif de cet article et de préenter la platine développée aini que le déroulement de expérimentation, appuyé par l étude analytique et a validation. Tout d abord, la tructure modulaire de la maquette permettant la contitution, par l étudiant luimême, de la machine ynchrone autopilotée et détaillée. Une econde partie attache à décrire l interaction électromagnétique utiliée, mettant aini en évidence le force de Laplace. Le déroulement de la éance et enuite expoé d un point de vue pédagogique, depui la modéliation de la tructure et on dimenionnement partiel juqu à l étude expérimentale de différente tratégie d alimentation employée pour la création du champ tournant. Le performance du convertieur électromécanique aini contitué ont alor globalement tetée et caractériée. 2 PREENTATION DE LA MAQUETTE La platine d expérimentation MicroMAG, et detinée à découvrir, connaître et quantifier le principe élémentaire d interaction champ/courant utilié dan le convertieur électromécanique d énergie. A cette fin, l approche pédagogique retenue conite à propoer à l étudiant la contruction progreive d une machine ynchrone autopilotée. La réaliation pa à pa Article available at or et didactique de cet enemble doit amener l utiliateur à e poer le bonne quetion quant aux différente fonction qui contituent le procédé d autopilotage couramment exploité dan le machine à courant continu et le machine à commutation électronique. Fig 1 : Elément contitutif de MicroMAG La plateforme MicroMAG et compoée d une partie moteur, d une partie commutateur et de diver élément déigné ur la figure 1 : - Le moteur étudié et un moteur à entrefer axial. Il et compoé d un palier central olidaire du boîtier detiné à guider en rotation un dique métallique qui ert de culae rotorique et ur lequel ont dipoé le aimant Néodyme-fer-bore. Une érie de perçage ont aménagé ur le deu du dique rotorique pour pouvoir y accrocher un dynamomètre afin de procéder à de meure de couple tatique. Une platine amovible iolante ert de upport au bobinage et enfin une culae tatorique permet au flux magnétique de e refermer. - La partie commutateur et équipée d un palier identique guidant le dique rotorique équipé de e aimant ferrite. La culae tatorique et coiffée par un circuit imprimé amovible ur lequel ont oudé de interrupteur magnétiquement commandé (Relai REED). Le ouverture et fermeture de ce interrupteur ont pilotée par le aimant rotorique du commutateur d une fréquence maximale de l ordre de la centaine de Hertz. De diode de roue libre ont placée en parallèle ur

2 ce interrupteur afin de limiter le arc électrique lor de leur ouverture et aini préerver le contact. - Le boîtier et équipé d un troiième palier mobile monté ur gliière qui permet de lier mécaniquement le moteur au commutateur. Chacun de palier étant équipé d une roue dentée, la liaion mécanique (Fig 2) et aurée dè que le pignon mobile et amené au contact de deux autre. De vi moletée aurent le maintien du pignon mobile en poition embrayée ou débrayée. Fig 2 : Pignon de liaion Le paage du fonctionnement en boucle ouverte au mode «autopiloté» et aini implement réalié. - Enfin, le prie de contact de phae moteur, de l alimentation DC aini que de interrupteur ont ramené ur de connecteur de type banane ituée ur le boîtier permettant aini de réalier localement le câblage de l enemble machine-commutateur (Fig 3). 3 MODELIATION 3.1 Interaction Champ-Courant La machine étudiée étant contituée par une tructure à entrefer axial an encoche, le modèle utilié pour étudier le moteur et baé ur la loi de Laplace et la loi de l induction électromagnétique. ou l hypothèe implificatrice d un champ magnétique inducteur à ditribution uniforme, la force mécanique F développée ur un conducteur de longueur l parcouru par un courant I et donnée par (fig 4) : F= I l (1) - ou cette même hypothèe d uniformité du champ, la force électromotrice induite E ou l effet du mouvement du conducteur animé d une vitee V perpendiculairement au champ inducteur écrit (Fig. 5): E = V l (2) 3.2 Calcul du champ magnétique Avant de réalier le bobinage, le étudiant calculent le nombre de pire néceaire pour obtenir un couple nominal donné (par exemple.15 N.m). Pour faire ce calcul, il faut etimer la ditribution et l intenité du champ magnétique le long d un conducteur. Ce calcul préalable peut-être réalié par imulation numérique ou à l aide d un calcul analytique. F=Il I F l Fig 3 : MicroMAG prêt à fonctionner MicroMAG offre la poibilité de réalier pluieur configuration de machine et d autopilotage. Par contre, la liaion mécanique directe et de rapport de réduction unitaire entre le arbre moteur et commutateur ne permet d enviager qu une machine bipolaire. La configuration actuelle de MicroMAG et plutôt detinée à étudier une tructure triphaée de moteur autopiloté, mai pourrait, en dipoant différemment le relai REED, d enviager de tructure monophaée ou diphaée. L arc polaire de aimant rotor de l actionneur et du commutateur et ajutable et permet d enviager le commande claique en créneaux de ou. La platine de bobinage quant à elle peut au maximum accueillir un bobinage triphaé à troi conducteur par phae. Là encore, moyennant d aménager différemment la configuration de ce platine, il et facilement enviageable de réalier de bobinage plu complexe (à pa raccourci, imbriqué ). L alimentation continue néceaire au fonctionnement du moteur doit pouvoir fournir 2,5 Ampère ou 15 V. Fig. 4 : Force exercée ur un conducteur plongé dan un champ magnétique uniforme et parcouru par un courant U=Vl l V Fig. 5: F.e.m induite U aux borne d un conducteur en mouvement dan un champ magnétique uniforme D un point de vue pédagogique, il et préférable d utilier un modèle analytique. Ceci contitue une bonne occaion d utilier concrètement le réultat de cour théorique. L étudiant et également amené à bien comprendre par lui-même le phénomène mi en jeu et à formuler de hypothèe implificatrice appropriée. La figure 6 montre une vue en 3D de la culae upérieure avec le aimant et de la culae inférieure. U

3 R1 et R2 étant repectivement le rayon interne et externe de l aimant (Fig. 8), R 2 R 1 Fig. 6 : Vue en 3D de partie magnétique du moteur Malgré la forte valeur de l entrefer, on peut uppoer, dan le cadre d une étude qualitative, que le champ et parallèle à l axe de rotation et que le perméabilité de deux culae ont infinie. Enuite, en utiliant le théorème d Ampère, la conervation du flux et le relation contitutive de différent milieux magnétique, on peut calculer le champ magnétique au niveau de conducteur. La figure 7 montre le contour orienté Γ le long duquel et appliqué le théorème d Ampère. Fig. 8 : Force exerçant ur un élément de conducteur En diviant le couple nominal par le couple unitaire C, on détermine le nombre de pire. J F Γ a e r r d Fig. 9 : Photographie de deux bobinage triphaé à une et deux encoche par pôle et par phae réalié par le étudiant Fig. 7 : Contour Γ retenu pour le théorème d Ampère En négligeant la circulation du champ d excitation magnétique dan le fer, l expreion de l intenité du champ magnétique au niveau de conducteur et déduite: J = (3) ( a+ µ e) ra où J et la polariation de l aimant, µ ra la perméabilité relative de l aimant, a l épaieur de aimant et e celle de l entrefer (Fig. 7). 3.3 Couple et f.e.m. pour une pire Enfin à partir de expreion (1) et (2), on déduit l expreion de la f.e.m de et du moment du couple dc ur un élément du conducteur de longueur dr e trouvant à une ditance r de l axe : de = ωrdr (4) dc = Irdr Dan ce expreion, I et le courant d alimentation qui et ici généré par une alimentation continue tabiliée et ω la vitee de rotation. Le moment du couple et la f.e.m relatif à un conducteur ont obtenu en intégrant ce deux expreion le long du conducteur (Fig. 8). Une pire ayant deux conducteur itué ou deux pôle de en oppoé, le couple C maximal et la f.e.m maximale E pour une pire ont: C E = I = ω 2 2 ( R R ) ( R R ) 2 1 (5) Le étudiant peuvent enuite réalier le bobinage. Pour un bobinage à pa diamétral, compte tenu du nombre total de plot, il peuvent réalier un bobinage à 1, 2 ou 3 encoche par pôle et par phae (Fig. 1 et 9). On appelle ici encoche, par analogie à un moteur claique, l epace entre deux plot (Fig. 9). 4 TRATEGIE D ALIMENTATION On appelle arc polaire la largeur angulaire d une couronne d aimant ou un pôle. N α Fig. 1 : Poition initiale du rotor par rapport aux phae du moteur La figure 1 montre, dan le ca d un bobinage à une encoche par pôle et par phae, une configuration particulière de couronne d aimant par rapport aux troi phae du tator. Dan le ca préent, l arc polaire α vaut 1. On prendra cette configuration comme poi-

4 tion initiale de aimant que l on fait tourner dan le en trigonométrique (anti-horaire). 4.1 Couple tatique «par phae» Pour élaborer la tratégie d alimentation on introduit la notion de couple tatique. Aini, par exemple, le couple tatique aocié à la phae 1, réulte de l alimentation de cette phae par un courant continu d intenité I. i le rotor et entraîné par un moyen extérieur en maintenant le courant I contant, on obtient la courbe de couple tatique de la phae 1 tracée en fonction de la poition du rotor (Fig 11). On peut obtenir le couple tatique de la phae 1 en raionnant à partir de la figure 1. Dan la poition initiale, le couple et égal à la valeur maximale théorique C. Quand on fait tourner le rotor dan le en trigonométrique, le couple e maintient à cette valeur tant que l aimant ne découvre pa le conducteur (ditance angulaire parcourue inférieure à α/2). Le couple annule enuite lorque le conducteur de la phae ont itué dan la zone interpolaire. Aini, pour avoir une image du couple tatique aocié à une phae, il uffira de meurer a f.e.m. à vide. 4.2 Couple tatique «entre deux phae» Lorqu on connecte le phae en étoile, l alimentation de phae du moteur avec un courant continu conduit à contituer un circuit pouvant être formé : - de deux phae montée en anti-érie, - oit d une phae en anti-érie avec le deux autre connectée en parallèle. Lorque le phae 1 et 2, par exemple, ont alimentée en anti-érie par un courant continu, pour une poition donnée du rotor, le moment du couple réultant écrit : C 12 = C 1 C 2 (7) A partir de courbe de couple tatique de troi phae (Fig. 11), il et aié de déduire la courbe de couple tatique «entre deux phae» aociée à l alimentation imultanée de deux phae (Fig. 12). C1 C1 α/2 α α/2 C2 α C2 C1-C2 C3 Fig. 11 : Couple tatique de troi phae en fonction de la poition du rotor La poition initiale et montrée ur la figure 1 Lorque le rotor aura parcouru un angle de π-α/2, le champ magnétique au niveau de conducteur de la phae inverera de même que le moment du couple qui e maintient à la valeur C juqu à la prochaine annulation du champ magnétique, oit juqu à la poition π +α/2. Le couple va enuite annuler et retrouver a valeur maximale C à la poition 2π-α/2. Il e maintient à cette valeur juqu à la poition initiale. Le couple tatique de troi phae ont préenté ur la figure 11. Le courbe relative à la phae 2 et 3 e déduient repectivement de celle de la phae 1 par imple décalage de 2π/3 et 4π/3. α Fig. 12: Couple tatique théorique lorque la phae 1 et 2 ont alimentée en anti-érie 4.3 Détermination de la tratégie d alimentation Le relevé de courbe de couple tatique entre deux phae va permettre de déterminer le différente équence d alimentation pour l entraînement du rotor. Pour l arc polaire choii (α =1 ), la figure 13 montre la ucceion de différente équence lor d une rotation complète du rotor. Deux phae étant imultanément alimentée à tout intant, leur commande correpond à de créneaux de largeur. Par conéquent, pour un arc polaire de 1, le couple réultant théorique préente néceairement une ondulation. Pour réduire cette ondulation, d aprè la figure 12, il faut que la largueur du plateau à couple maximal oit de, ce qui impoe un arc polaire optimal de. Compte-tenu de l expreion du couple et de la f.e.m (4), pour une poiton donné on a, dan le cadre de hypothèe initialement formulée : ω (6) C = E I

5 V+ C1-C2 T1 T2' T3' C2-C3 T2 T3 C3-C1 T1' Fig. 15 : chéma de principe du commutateur Couple réultant Conduction de phae α Ph1 Ph2 Ph3 Ph1 -Ph3 -Ph1 -Ph2 Fig. 13 : équence d alimentation déduite de courbe de couple tatique «entre deux phae» Le même type de raionnement peut être fait i on alimente une phae en érie avec le deux autre. Dan ce ca, on montre que chaque phae doit être alimentée pendant et l arc polaire optimal et alor de. Ce même type de raionnement peut être appliqué au ca plu général d un le bobinage contitué de pluieur encoche par pôle et par phae. 5 COMMUTATEUR DE COURANT Pour alimenter le moteur à partir d une alimentation continue tabiliée, il faut réalier un «commutateur» de courant qui permette d alimenter équentiellement le phae du moteur en fonction de la poition du rotor déterminée par un «capteur». La génération de courant en créneaux requi obtient en dipoant le petit aimant ferrite du commutateur ur un ecteur de largeur angulaire égale à. ur la figure 16, on vérifie que cette configuration conduit à l alimentation imultanée de deux phae. V+ T3' T2 T1 T1' V+ T1 T1' T2 T2' T2' T3 Fig. 16 : Réaliation d une commande à et une équence d alimentation T3 T3' N I De la même façon, i la largeur de la couronne d aimant et de, troi phae eront alimentée imultanément et ce pendant pour chaque phae. Pour éviter de court-circuiter la ource continue, la largeur de la couronne doit être légèrement inférieure à. Fig. 14 : Vue du commutateur avec le REED, le aimant ferrite et le diode de roue libre Généralement diociée dan le dipoitif indutriel à commutation électronique [2], ce deux fonction ont ici intégrée au ein d un même organe, comme dan le ca de machine à courant continu ( Fig 14 ). La figure 15 donne le chéma de principe du commutateur à commande magnétique. 6 MODE OPERATOIRE Le étudiant implantent leur bobinage ur le moteur, câblent le commutateur avec l alimentation tabiliée et le phae du moteur. Pour vérifier le fonctionnement du commutateur, il peuvent débrayer la liaion mécanique entre le moteur et le dique de commande. En mettant en marche la ource de courant continu, l entraînement manuel du dique de commande déclenche la ucceion de équence d alimentation, produiant à on tour la mie en rotation du moteur, à

6 condition toutefoi que le rotor rete «accroché» au champ tournant. Le fonctionnement autopiloté permettra de affranchir de ce défaut. A cette fin, on doit préalablement réalier le calage du commutateur pour travailler, par exemple, à couple maximum. A cette fin, il uffit, avant d embrayer le commutateur, d imprimer un décalage angulaire de π/2 à l arbre moteur à partir de la poition d équilibre réultant de l alimentation de deux phae en anti-érie. 7 CARACTERIATION, MIE EN OEU- VRE ET MEURE Avant la mie en route de l autopilotage proprement dit, le élève évaluent le propriété de leur machine en relevant la force électromotrice. En fonction du nombre d encoche choii, l allure de la fem era plu proche d une inuoïde i ce nombre et important comme illutré figure 16. L ondulation de la fem témoigne indirectement de l ondulation de couple exitant lor du fonctionnement de la machine, de même, le ondulation périodique obervée ur le deux meure ont due à l epacement entre le aimant qui contituent le couronne au rotor.,8,6,4,2,1,2,3,4,5 -,2 -,4 -,6 -,8 3 encoche par phae 1 encoche par phae Fig. 16 : Force électromotrice obtenue pour une encoche par phae et 3 encoche par phae Conformément à la relation (6) et (7), la meure de la force électromotrice entre-phae permet de déduire aini le couple maximal fourni par la machine. Une foi la vérification de déphaage et de l ordonnancement de commutation faite, le moteur et actionné elon le mode opératoire détaillé précédemment. Une obervation de tenion (Fig. 17) appliquée à chaque phae montre la durée de conduction de chacune d elle, confirmant le attente théorique de la figure 13. La caractériation claique d une machine peut alor être entreprie, qualifiant aini le performance en vitee, en couple et en rendement de la machine ,1, Alimentation phae 1 Alimentation phae 2 Fig. 16 : Tenion d alimentation de deux phae ucceive du moteur 8 CONCLUION La maquette MicroMAG a été développée pour faire partie de la formation de élève ingénieur de l ENEEIHT en électromagnétime. L approche pédagogique de ce projet qui aocie le fondement théorique et la conception pratique de la machine, remporte un vif intérêt auprè le étudiant depui a mie en place. En effet, contrairement à la préentation d une machine indutrielle claique qui apparente généralement à une «boite noire» muni d un rotor, le fait de paer par le étape d initiation et de conception permet de démytifier le principe de machine électromagnétique. Le notion purement technique telle que le pôle, le encoche ou l ordonnancement de commande prennent un en parfaitement explicite. Il en va de même pour le propriété de matériaux magnétique, le force électromotrice ou le champ magnétique. De plu, le ytème d autopilotage obtenu à partir de imple commutateur REED permet de ouligner aiément le principe de commutation an pour autant enfermer dan une technologie particulière, que ce oit mécanique (collecteur - balai) ou encore électronique. La modularité accordée par cette maquette innovante fournit un outil évolutif complet capable de adapter en fonction de l accent pédagogique ouhaité. ILIOGRAPHIE [1]. Nogarede, "Electrodynamique Appliquée ae et principe phyique de l électrotechnique", Dunod, 25, IN , Pari, 2 p. [2] J. R. Henderhot et TJE Miller, "Deign of bruhle permanent-magnet motor", Magna Phyic Publihing and Clarendon Pre, 1994, IN , Oxford.

Paramètres clés pour la conception d une machine pentaphasée à aimants à double polarité

Paramètres clés pour la conception d une machine pentaphasée à aimants à double polarité SYPOSIU DE GENIE ELECTRIQUE (SGE 4) : EF-EPF-GE 04, 8-0 JUILLET 04, ENS CACHAN, FRANCE Paramètre clé pour la conception d une machine pentaphaée à aimant à double polarité Huein ZAHR,, Franck SCUILLER,

Plus en détail

TP6 : ALIMENTATION A DECOUPAGE : HACHEUR SERIE ET CONVERTISSEUR STATIQUE ABAISSEUR DE TENSION

TP6 : ALIMENTATION A DECOUPAGE : HACHEUR SERIE ET CONVERTISSEUR STATIQUE ABAISSEUR DE TENSION P6 : ALIMNAION A DCOUPAG : HACHUR SRI CONVRISSUR SAIQU ABAISSUR D NSION INRODUCION Le réeau alternatif indutriel fournit l énergie électrique principalement ou de tenion inuoïdale de fréquence et d amplitude

Plus en détail

Les sondes d oscilloscopes

Les sondes d oscilloscopes Le onde d ocillocope /6 I Decription Il exite troi grande catégorie de onde: - Le onde paive (, L, C, atténuatrice ou non, avec de rapport d atténuation de,, ou (Sonde X, X, X, X. - 2 Le onde active, qui

Plus en détail

Progressons vers l internet de demain

Progressons vers l internet de demain Progreon ver l internet de demain COMPRENDRE LA NOTION DE DÉBIT La plupart de opérateur ADSL communiquent ur le débit de leur offre : "512 Kb/", "1 Méga", "2 Méga", "8 Méga". À quoi ce chiffre correpondent-il?

Plus en détail

Changement de fréquence, effet Doppler

Changement de fréquence, effet Doppler N 804 BULLETIN DE L'UNION DES PHYSICIENS 869 Changement de fréquence, effet Doppler par Yve BAIMA, André JORANDON, Sylvie MORLEN et Marc VINCENT Lycée La Martinière Monplaiir - 69372 Lyon Cedex 08 RÉSUMÉ

Plus en détail

Travaux Pratiques d Electronique d Instrumentation I & II

Travaux Pratiques d Electronique d Instrumentation I & II TP1 : Caractériation de l ampliop réel (Chapitre I du cour d électronique d intrumentation) Le but de cette éance de TP et de d illutrer quelque caractéritique de l ampliop réel à traver l étude d un montage

Plus en détail

Optique. LEYBOLD Fiches d expériences de physique P5.6.2.1. 0706-Gan/Hag. Vitesse de la lumière Mesure avec des impulsions lumineuses courtes

Optique. LEYBOLD Fiches d expériences de physique P5.6.2.1. 0706-Gan/Hag. Vitesse de la lumière Mesure avec des impulsions lumineuses courtes Optique Vitee de la lumière Meure avec de impulion lumineue courte LEYBOLD Fiche d expérience de phyique Détermination de la vitee de la lumière dan l air à partir de la ditance parcourue et du temp de

Plus en détail

Béton armé et précontraint I VERIFICATIONS E.L.S. E.N.P.C. module B.A.E.P.1. Jean Marc JAEGER Setec TPI. ENPC Module BAEP1 Séance 3 1

Béton armé et précontraint I VERIFICATIONS E.L.S. E.N.P.C. module B.A.E.P.1. Jean Marc JAEGER Setec TPI. ENPC Module BAEP1 Séance 3 1 Béton armé et précontraint I VERIFICATIONS E.L.S. Jean Marc JAEGER Setec TPI E.N.P.C. module B.A.E.P.1 ENPC Module BAEP1 Séance 3 1 ENPC Module BAEP1 Séance 3 2 3. ETATS LIMITES DE SERVICE : Définition

Plus en détail

Analyse de l état des flux de trésorerie

Analyse de l état des flux de trésorerie École de Haute Étude Commerciale Analye de l état de flux de tréorerie Document pédagogique rédigé par Louie St-Cyr et David Pinonneault Copyright 1997. Réviion 2000. École de Haute Étude Commerciale (HEC),

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉSEAU INFORMATIQUE

PRÉSENTATION DU RÉSEAU INFORMATIQUE PRÉSENTATION DU RÉSEAU INFORMATIQUE 2.1 Apect phyique Le CHU de Beançon regroupe d une part l établiement Jean MINJOZ, monobloc de 13 étage aocié au Pôle Coeur Poumon, contruction adjacente ur 5 niveaux,

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps 2010 N 10-06- 05 Mi à jour le 15 juin 2010 L e D o i e r d e l a D o c 1. Définition Sommaire 2. Modification iue du décret n 2010-531 3. Principe du compte épargne temp Bénéficiaire potentiel Alimentation

Plus en détail

Cap Maths. Guide de l enseignant. Nouveaux programmes. cycle. Roland CHARNAY Professeur de mathématiques en IUFM

Cap Maths. Guide de l enseignant. Nouveaux programmes. cycle. Roland CHARNAY Professeur de mathématiques en IUFM Cap Math CP 2 cycle Guide de l eneignant Nouveaux programme SOUS LA DIRECTION DE Roland CHARNAY Profeeur de mathématique en IUFM Marie-Paule DUSSUC Profeeur de mathématique en IUFM Dany MADIER Profeeur

Plus en détail

Table des matières. Introduction. 1

Table des matières. Introduction. 1 Avant propo Le travail préenté dan ce mémoire a été réalié au ein du laboratoire d électromécanique de Compiègne (LEC) ou la direction de Monieur Jean Paul Vilain dan le cadre d une convention indutrielle

Plus en détail

Il existe depuis longtemps dans nos sociétés une tendance à utiliser des sigles pour abréger des

Il existe depuis longtemps dans nos sociétés une tendance à utiliser des sigles pour abréger des ghhhf hhfhhj gbbj bghh hfhh bbb bbghhhf ;y dpi L'IDENTIFICATION DES SYMBOLES Chapitre 3 CHAPITRE 3 L IDENTIFICATION DES SYMBOLES Il exite depui longtemp dan no ociété une tendance à utilier de igle pour

Plus en détail

Comptes-titres et PEA FINAVEO. & a s s o c i é s

Comptes-titres et PEA FINAVEO. & a s s o c i é s Compte-titre et PEA FINAVEO & a o c i é LE RÔLE DES INTERVENANTS Met à votre dipoition la viualiation de vo compte Votre coneiller indépendant Vou accompagne dan vo invetiement Client FINAVEO & Aocié

Plus en détail

ETAT D AVANCEMENT DE LA RECHERCHE. Mensualisation du kilométrage annuel avec KILOMENE

ETAT D AVANCEMENT DE LA RECHERCHE. Mensualisation du kilométrage annuel avec KILOMENE ETAT D AVANCEMENT DE LA RECHERCHE Menualiation du étrage annuel avec KILOMENE 98MT33 S. Laarre (INRETS-DERA, Arcueil) L. Jaeger (LOI, Colmar) P. A. Hoyau (INRETS-DERA, Arcueil) Synthèe de la recherche

Plus en détail

T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique SYSTÈMES D INSTALLATION

T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique SYSTÈMES D INSTALLATION SYSTÈMES D INSTALLATION Enemble, no idée p r e n n e n t f o r m e MD T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique Dein et détail du ytème électrique avec le partenaire compatible

Plus en détail

RETIRER DE L ARGENT DE VOTRE SOCIÉTÉ

RETIRER DE L ARGENT DE VOTRE SOCIÉTÉ LETTRE MENSUELLE DE CONSEILS DESTINÉS À MAXIMALISER LE FLUX DE REVENUS RETIRÉS DE VOTRE SOCIÉTÉ OPTIMALISATION DU MOIS Déterminer le taux du marché... Si votre ociété vou vere un intérêt, elle doit de

Plus en détail

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian 1 EPFL 2010 Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilia Nafaï Weil Florian 11 Table de matière Ø Introduction 3 Ø Objectif 3 Ø Déroulement de l eai 4 Ø Exécution de deux palier de charge 6 Ø Calcul

Plus en détail

Keywords: Renewable Energy System, Modelling, Synchronous Generator, Simulation.

Keywords: Renewable Energy System, Modelling, Synchronous Generator, Simulation. Journal of Fundamental and Applied Science ISSN 111-9867 Available online at http://www.jfa.info OPTIIZATION OF AEOLIAN ENERGY CONVERSION OPTIISATION DE LA CONVERSION DE L ENERGIE EOLIENNE Y. Soufi *,

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE CONTRIBUTION DU GROUPE «COOPÉRATIVES, MUTUELLES ET ASSOCIATIONS DE L ÉCONOMIE SOCIALE» Cette contribution à la note de conjoncture du CESER propoe dan une première partie une approche tatitique du ecteur

Plus en détail

SIMPLEMENT ea y : un module intelligent pour la commande, la commutation et la communication

SIMPLEMENT ea y : un module intelligent pour la commande, la commutation et la communication Bâtiment Indutrie Sytème Information produit SIMPLEMENT ea y : un module intelligent pour la commande, la commutation et la communication Module logique eay400, 600, 800 Bildgröe 210 x 118,5 mm 222 Logo

Plus en détail

Commande d un système linéaire.

Commande d un système linéaire. PSI Brizeux Ch. E4: Commande d un ytème linéaire - Le ocillateur à boucle de réaction 43 CHAPITRE E4 Commande d un ytème linéaire. Le ocillateur à boucle de réaction On peut claer le ytème en deux catégorie

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.lifeinsuranceinsights.com/life-insurance-2/what-will-your-hobby-cost-you.

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.lifeinsuranceinsights.com/life-insurance-2/what-will-your-hobby-cost-you. Erwan, d une mae de 65 kg, fait un aut de Bungee. Il tombe de 0 m avant que la corde du bungee commence à étirer. Quel era l étirement maximal de la corde i cette dernière agit comme un reort d une contante

Plus en détail

Caractérisation de l interface Si/SiO 2 par mesure C(V)

Caractérisation de l interface Si/SiO 2 par mesure C(V) TP aractériation de l interface Si/SiO par meure (V) aractériation de l interface Si/SiO par meure (V) Introduction p I Effet de champ à l interface Si/SiO p Fonctionnement d une capacité MOS p Principe

Plus en détail

Précipitation - Produit de solubilité

Précipitation - Produit de solubilité Précipitation Produit de olubilité A Introduction : Lor de l addition de certain ion ( O H, Cl,...) dan une olution contenant de cation métallique, nou contaton qu il apparaît une phae olide. L apparition

Plus en détail

La lettre. La Gestion des filiales dans une PME : Bonnes Pratiques et Pièges à éviter. Implantations à l étranger : Alternatives à la création

La lettre. La Gestion des filiales dans une PME : Bonnes Pratiques et Pièges à éviter. Implantations à l étranger : Alternatives à la création Doier : Getion d entreprie 42 La Getion de filiale dan une PME : Bonne Pratique et Piège à éviter Certaine PME ont tout d une grande. entreprie. A commencer par la néceité d avoir de filiale. Quel ont

Plus en détail

Directive concernant l'utilisation de sedex

Directive concernant l'utilisation de sedex Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la tatitique OFS Diviion Regitre Office fédéral de la tatitique (OFS), fournieur de pretation de edex 21.05.2014 Directive concernant l'utiliation

Plus en détail

Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA

Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA Guide de bourier de l AIEA TABLE DES MATIERES I. INTRODUCTION... 2 II. PRÉPARATION POUR LE PROGRAMME DE BOURSE... 2 III. CONSIDÉRATIONS FINANCIÈRES...

Plus en détail

Guide de configuration d'une classe

Guide de configuration d'une classe Guide de configuration d'une clae Viion ME Guide de configuration d'une clae Contenu 1. Introduction...2 2. Ajouter de cour...4 3. Ajouter de reource à une leçon...5 4. Meilleure pratique...7 4.1. Organier

Plus en détail

Catalogue formations. Carsat Nord-Est. Département des Risques Professionnels

Catalogue formations. Carsat Nord-Est. Département des Risques Professionnels Catalogue formation 2014 Carat Nord-Et Département de Rique Profeionnel INTRODUCTION La mie en œuvre d une politique de anté au travail dan l entreprie pae par l acquiition de connaiance et de compétence

Plus en détail

ÉVALUATION DE L INCERTITUDE EN UTILISANT LES SIMULATIONS DE MONTE CARLO

ÉVALUATION DE L INCERTITUDE EN UTILISANT LES SIMULATIONS DE MONTE CARLO ÉVALUATION DE L INCERTITUDE EN UTILISANT LES SIULATIONS DE ONTE CARLO. Déenfant *, N. Ficher *, B. Blanquart **, N. Bédiat** *Laboratoire national de métroloie et d eai (LNE) ** Centre Technique de Indutrie

Plus en détail

Impact de l éolien sur le réseau de transport et la qualité de l énergie

Impact de l éolien sur le réseau de transport et la qualité de l énergie 1 Impact de l éolien ur le réeau de tranport et la qualité de l énergie B. Robyn 1,2, A. Davigny 1,2, C. Saudemont 1,2, A. Anel 1,2, V. Courtecuie 1,2 B. Françoi 1,3, S. Plumel 4, J. Deue 5 Centre National

Plus en détail

Centrale d'alarme SI 80-3

Centrale d'alarme SI 80-3 Centrale d'alarme SI 80-3 Notice d'utiliation Siemen AG Siemen AG 01.011 1 Siemen AG 01.011 Caractéritique technique ou réerve de modification. Livraion ou réerve de diponibilité. Le donnée et la conception

Plus en détail

F = B * I * L. Force en Newtons Induction magnétique en teslas Intensité dans le conducteur en ampères Longueur du conducteur en mètres

F = B * I * L. Force en Newtons Induction magnétique en teslas Intensité dans le conducteur en ampères Longueur du conducteur en mètres LE M O TE U R A C O U R A N T C O N TI N U La loi de LAPLACE Un conducteur traversé par un courant et placé dans un champ magnétique est soumis à une force dont le sens est déterminée par la règle des

Plus en détail

Votre entreprise et le marketing

Votre entreprise et le marketing Votre entreprie et le marketing SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Selon la taille de votre entreprie Par où commencer Guide par étape SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Utilier le marketing pour augmenter vo profit

Plus en détail

UNE PREMIÈRE POUR ALTAPLAST

UNE PREMIÈRE POUR ALTAPLAST PLAST tand e d 100m ouvrir à déc 2 UNE PREMIÈRE POUR PLAST Pour a première participation à Verdun Expo, Altaplat voit grand : un tand de 100m2 où era expoé le avoir faire d un fabricant toujour à la pointe

Plus en détail

Gestion de Contacts & Clients

Gestion de Contacts & Clients elon le beoin de votre entreprie, nou vou propoon : 3ACT! pour le indépendant ou le petite entreprie qui ouhaitent organier et développer leur activité. 3ACT! Premium pour le entreprie qui ouhaitent améliorer

Plus en détail

Conception de convertisseurs DC/DC à base de MEMS

Conception de convertisseurs DC/DC à base de MEMS onception de convertieur D/D à bae de MEMS S. Ghandour To cite thi verion: S. Ghandour. onception de convertieur D/D à bae de MEMS. Micro and nanotechnologie/microelectronic. Univerité Joeph-Fourier -

Plus en détail

Développement et élaboration d outils de vérification des modèles numériques en utilisant l imagerie satellitaire

Développement et élaboration d outils de vérification des modèles numériques en utilisant l imagerie satellitaire Rapport de tage Développement et élaboration d outil de vérification de modèle numérique en utiliant l imagerie atellitaire Siham SBII Direction de la météorologie Nationale Marocaine Mr. Joël STEIN METEO-France

Plus en détail

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation.

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation. Comment régler la vitesse d un moteur électrique?. Comment régler la vitesse d un moteur à courant continu? Capacités Connaissances Exemples d activités Connaître le modèle équivalent simplifié de l induit

Plus en détail

faites entrer la Fibre dans votre immeuble le guide du raccordement à la fibre

faites entrer la Fibre dans votre immeuble le guide du raccordement à la fibre faite entrer la Fibre dan votre immeuble le guide du raccordement à la fibre qu et-ce que la Fibre? La fibre optique et un fil de verre qui conduit la lumière. C et une technologie qui permet de tranmettre

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Trouver des sources de capital

Trouver des sources de capital Trouver de ource de capital SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Emprunt garanti et non garanti Vente de part de capital Programme gouvernementaux Source moin courante SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Quelque principe

Plus en détail

Machines synchrones. Gérard-André CAPOLINO. Machines synchrones

Machines synchrones. Gérard-André CAPOLINO. Machines synchrones Gérard-ndré CPOLINO 1 Machine à pôles lisses Concept (machine à 2 pôles) Le stator est un circuit magnétique circulaire encoché Un bobinage triphasé est placé dans les encoches Le rotor est également un

Plus en détail

Modélisation d une section de poutre fissurée en flexion

Modélisation d une section de poutre fissurée en flexion Moéliation une ection e poutre fiurée en flexion Prie en compte e effort tranchant Chritophe Varé* Stéphane Anrieux** * EDF R&D, Département AMA 1, av. u Général e Gaulle, 92141 Clamart ceex chritophe.vare@ef.fr

Plus en détail

ÉCONOMIE D ÉNERGIE & AMÉLIORATION DE VOTRE ÉCLAIRAGE

ÉCONOMIE D ÉNERGIE & AMÉLIORATION DE VOTRE ÉCLAIRAGE ÉNERGIE ÉCONOMIE D ÉNERGIE & AMÉLIORATION DE VOTRE ÉCLAIRAGE APPLICATIONS ÉCLAIRAGE - PUBLIC - SPORTIF - INTÉRIEUR GESTION DE L ÉCLAIRAGE Ditributeur de compoant électronique, électromécanique, paif, connectique,

Plus en détail

Moteurs à courant continu Moteurs asynchrones

Moteurs à courant continu Moteurs asynchrones Chapitre 17 Sciences Physiques - BTS Moteurs à courant continu Moteurs asynchrones 1 Loi de Laplace 1.1 Etude expérimentale Le conducteur est parcouru par un courant continu ; il est placé dans un champ

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Parcours Hydrologie-Hydrogéologie. Apport des méthodes d infiltrométrie à la compréhension de l hydrodynamique de la zone non-saturée des sols.

Parcours Hydrologie-Hydrogéologie. Apport des méthodes d infiltrométrie à la compréhension de l hydrodynamique de la zone non-saturée des sols. Univerité Pierre et Marie Curie, École de Mine de Pari & École Nationale du Génie Rural de Eaux et de Forêt Mater Science de l Univer, Environnement, Ecologie Parcour Hydrologie-Hydrogéologie Apport de

Plus en détail

Le moteur à courant continu à aimants permanents

Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Principe, caractéristiques Alimentation, variation de vitesse Puissance, rendement Réversibilité Cette

Plus en détail

La décision dans l incertain préférences, utilité et probabilités. Philippe Bernard

La décision dans l incertain préférences, utilité et probabilités. Philippe Bernard La déciion dan l incertain préférence, utilité et probabilité Philippe Bernard Table de matière 1 Le rique 1 2 L epérance morale 2 3 Préférence et utilité 10 3.1 L approche parétienne... 10 3.2 Loterie

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Multisplit Inverter RAS. Economies et confort

Multisplit Inverter RAS. Economies et confort Multiplit Inverter RAS Economie et confort Comment fonctionne une Pompe à Chaleur Air-Air? Une Pompe à Chaleur et un ytème thermodynamique. Elle prélève la chaleur contenue dan l air extérieur, même à

Plus en détail

LE CIRCUIT DE DEMARRAGE dém. 1/6

LE CIRCUIT DE DEMARRAGE dém. 1/6 LE CIRCUIT DE DEMARRAGE dém. 1/6 I DESCRIPTION - Le circuit est composé d'une batterie, d'un contacteur général (allumage / démarrage ) et d'un démarreur. + contact + batterie + allumage - masse + AVC

Plus en détail

Conditions Générales de Vente. Clients professionels

Conditions Générales de Vente. Clients professionels Condition Vente Client profeionnel _dipoleelectroniqueprofeionnel PAGE 1/6 PREAMBULE Conformément a la loi en vigueur, le préente condition générale de la ociété DIPOLE, SARL au capital de 15.000, dont

Plus en détail

Simulation numérique de l absorption d hydrogène dans un réacteur annulaire muni de refroidissement

Simulation numérique de l absorption d hydrogène dans un réacteur annulaire muni de refroidissement Simulation numérique de l aborption d hydroène dan un réacteur annulaire muni de refroidiement Ali Boukhari #,* 1, Rachid Beaïh * # Département de énie mécanique, Univerité d'el-oued, B.P. 789, 9000 El-Oued,

Plus en détail

Etude de la qualité d adaptation de la connexion générateur photovoltaïque - système de stockage charge

Etude de la qualité d adaptation de la connexion générateur photovoltaïque - système de stockage charge 32 ACTA LCTROTHNICA tude de la qualité d adaptation de la connexion générateur photovoltaïque - ytème de tockage charge FZ ZRHOUNI, M ZGRAR, MH ZRHOUNI, A BNMSSAOUD et A BOUDGHN STAMBOULI Réumé : Depui

Plus en détail

Le moteur asynchrone triphasé

Le moteur asynchrone triphasé Cours d Electricité 2 Électrotechnique Le moteur asynchrone triphasé I.U.T Mesures Physiques Université Montpellier 2 Année universitaire 2008-2009 Table des matières 1 Définition et description 2 2 Principe

Plus en détail

Intitulée Etude et Synthèse des Caractéristiques de Réseaux d antennes Imprimées Supraconductrices dans la Bande Millimétrique

Intitulée Etude et Synthèse des Caractéristiques de Réseaux d antennes Imprimées Supraconductrices dans la Bande Millimétrique REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE MENTOURI - CONSTANTINE FACULTE DES SCIENCES DE L'INGENIEUR DEPARTEMENT D'ELECTRONIQUE

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES «Génie Électronique» Session 2012 Épreuve : PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 5 Dès que le sujet vous est

Plus en détail

Machine synchrone autopilotée : application aux asservissements : moteur brushless

Machine synchrone autopilotée : application aux asservissements : moteur brushless Machine synchrone autopilotée : application aux asservissements : moteur brushless Cours non exhaustif destiné aux étudiants de BTS maintenance industrielle (les textes en italiques ne sont pas à être

Plus en détail

Les hacheurs à liaison directe

Les hacheurs à liaison directe es hacheurs à liaison directe Exercice IX Un hacheur quatre quadrants alimente l induit d une machine à courant continu à aimants permanents. a charge mécanique accouplée sur l arbre de la machine n est

Plus en détail

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ Electrotechnique Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ 1 Sommaire 1 ère partie : machines électriques Chapitre 1 Machine à courant continu Chapitre 2 Puissances électriques

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ 1/5. En rotation : W = M.q. M = F.r. P = W t. eo. Q S W = VAB. Q VA - VB AB. I = Q t W = U. Q. P = U. I I : intensité ( ampère )

ÉLECTRICITÉ 1/5. En rotation : W = M.q. M = F.r. P = W t. eo. Q S W = VAB. Q VA - VB AB. I = Q t W = U. Q. P = U. I I : intensité ( ampère ) ÉLECTRICITÉ / Travail ( W ) en joule En translation : W = F.d Puissance mécanique ( P ) en watt Champ électrique uniforme ( e ) en volt/mètre Travail de la force électrique ( W ) en joule Champ et potentiel

Plus en détail

Dossier. Vtech, leader en France. Lexibook, leader en Europe

Dossier. Vtech, leader en France. Lexibook, leader en Europe Doier Par Yoan Langlai La tablette pour enf Si 6 million de tablette devraient e vendre cette année en France (préviion GfK), on etime à 1 million le nombre de vente de tablette pour enfant en 2013. Sur

Plus en détail

Chapitre 2 TRANSPORT SOLIDE EN HYDRAULIQUE FLUVIALE

Chapitre 2 TRANSPORT SOLIDE EN HYDRAULIQUE FLUVIALE Chapitre 2 TRANSPORT SOLIDE EN HYDRAULIQUE FLUVIALE 1 - HYDRAULIQUE FLUVIALE ET HYDRAULIQUE TORRENTIELLE... 34 2 - CHARRIAGE ET SUSPENSION DES MATÉRIAUX NON COHÉRENTS... 35 3 - ÉROSION DU FOND, DÉPÔT...

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

CONVERTIR L ENERGIE MACHINES A COURANT CONTINU

CONVERTIR L ENERGIE MACHINES A COURANT CONTINU CONVERTIR L ENERGIE MACHINES A COURANT CONTINU Les machines à courant continu sont réversibles. Elles peuvent devenir génératrices ou moteur. Energie mécanique GENERATRICE CONVERTIR L ENERGIE Energie électrique

Plus en détail

Pour obtenir le grade de. Spécialité : Micro et Nano Electronique. Arrêté ministériel : 7 août 2006. «Sahar GHANDOUR»

Pour obtenir le grade de. Spécialité : Micro et Nano Electronique. Arrêté ministériel : 7 août 2006. «Sahar GHANDOUR» THÈSE Pour obtenir le grade de DOTEUR DE L UNIERSITÉ DE GRENOBLE Spécialité : Micro et Nano Electronique Arrêté minitériel : 7 août 006 Préentée par «Sahar GHANDOUR» Thèe dirigée par «Skandar BASROUR»

Plus en détail

Projet. Courbe de Taux. Daniel HERLEMONT 1

Projet. Courbe de Taux. Daniel HERLEMONT 1 Projet Courbe de Taux Daniel HERLEMONT Objectif Développer une bibliothèque en langage C de fonction relative à la "Courbe de Taux" Valeur Actuelle, Taux de Rendement Interne, Duration, Convexité, Recontitution

Plus en détail

Produire moins, manger mieux!

Produire moins, manger mieux! Raak doier d Alimentation : o Produire moin, manger mieux! Nou voulon une alimentation de qualité. Combien de foi n entendon-nou pa cette revendication, et à jute titre. Mai i tout le monde et d accord

Plus en détail

Electrotechnique: Electricité Avion,

Electrotechnique: Electricité Avion, Electrotechnique: Electricité Avion, La machine à Courant Continu Dr Franck Cazaurang, Maître de conférences, Denis Michaud, Agrégé génie Electrique, Institut de Maintenance Aéronautique UFR de Physique,

Plus en détail

Les machines électriques Électricité 2 Électrotechnique Christophe Palermo IUT de Montpellier Département Mesures Physiques & Institut d Electronique du Sud Université Montpellier 2 e-mail : Christophe.Palermo@univ-montp2.fr

Plus en détail

CHAPITRE 2 : TRANSPORT SOLIDE EN HYDRAULIQUE FLUVIALE

CHAPITRE 2 : TRANSPORT SOLIDE EN HYDRAULIQUE FLUVIALE CHAPITRE 2 : TRANSPORT SOLIDE EN HYDRAULIQUE FLUVIALE 2.1 - HYDRAULIQUE FLUVIALE ET HYDRAULIQUE TORRENTIELLE... 55 2.2 - EXPÉRIENCE POUR ILLUSTRER CHARRIAGE ET SUSPENSION... 57 2.3 - CHARRIAGE ET SUSPENSION

Plus en détail

Etude de différentes structures de systèmes hybrides à sources d énergie renouvelables

Etude de différentes structures de systèmes hybrides à sources d énergie renouvelables Etude de différente tructure de ytème hybride à ource d énergie renouvelable udmil Stoyanov To cite thi verion: udmil Stoyanov. Etude de différente tructure de ytème hybride à ource d énergie renouvelable.

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Présentation de l Etude notariale Lasaygues & Associés 1. Nos domaines d'intervention 2. Genèse de notre Projet Notarial 6.

Présentation de l Etude notariale Lasaygues & Associés 1. Nos domaines d'intervention 2. Genèse de notre Projet Notarial 6. Préentation e l Etue notariale Laaygue & Aocié 1 No omaine 'intervention 2 Genèe e notre Projet Notarial 6 Vo Contact 7 Pour plu inormation veuillez contacter: Diier Laaygue / Hubert e Vaulgrenant 142

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

À lire dans ce numéro :

À lire dans ce numéro : N 4 Tranport et déplacement en Martinique Agence D Urbanime et d Aménagement de Martinique À lire dan ce numéro : ur la doctrine p7-48 ur le réaliation et le projet p49-88 Autre regard : Expérience extrarégionale,

Plus en détail

Modélisation et optimisation de structures de machines électriques pour applications à fort couple volumique. Paul Akiki

Modélisation et optimisation de structures de machines électriques pour applications à fort couple volumique. Paul Akiki Modélisation et optimisation de structures de machines électriques pour applications à fort couple volumique Paul Akiki Journée des doctorants 11/06/2015 Directeur de thèse : Mohamed Bensetti Encadrants

Plus en détail

3M Solutions Abrasives pour l Industrie Disques et bandes abrasifs céramiques Cubitron II. La révolution abrasive

3M Solutions Abrasives pour l Industrie Disques et bandes abrasifs céramiques Cubitron II. La révolution abrasive 3M Solution Abraive pour l Indutrie Dique et bande abraif céramique Cubitron II La révolution abraive 2 L innovation taillée pour couper plu longtemp Durée de vie 6 foi plu longue qu un produit céramique

Plus en détail

MIPOLAM EL. gerflor.fr

MIPOLAM EL. gerflor.fr MIPOLAM EL gerflor.fr MIPOLAM EL Électronique Salle propre et térile Santé, Plateaux technique 2 Une gamme complète de produit pour tou locaux enible aux rique ESD L électricité tatique L électricité tatique

Plus en détail

T.P. numéro 27 : moteur asynchrone.

T.P. numéro 27 : moteur asynchrone. T.P. numéro 27 : moteur asynchrone. Buts du TP : le but de ce TP est l étude du moteur asynchrone triphasé. On étudie la plaque signalétique du moteur, puis on effectue un essai à vide et enfin un essai

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Le paiement de votre parking maintenant par SMS

Le paiement de votre parking maintenant par SMS Flexibilité et expanion L expanion de zone de tationnement payant ou la modification de tarif ou de temp autorié peut e faire immédiatement. Le adree et le tarif en vigueur dan le nouvelle zone doivent

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Cours d électrotechnique

Cours d électrotechnique MACHINE TOURNANTE A COURANT CONTINU LES MACHINES A COURANT CONTINU PARTIE N 3 : LE MOTEUR TABLE DES MATIERES 1. Principe de fonctionnement... 3 1.1. Principe de base... 3 1.2. Pour N spires à l induit...

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 2 4 6 7 23 24 26 28

Plus en détail

ASSURANCE AUTO. conditions générales

ASSURANCE AUTO. conditions générales ASSURANCE AUTO condition générale VOTRE CONTRAT Le contrat d'aurance auto ditribué par idmacif.fr et auré par Macifilia, SA au capital de 8 840 000, entreprie régie par le code de aurance - RCS Niort n

Plus en détail

L induction électromagnétique et la loi de Faraday (Tous les cours à partir du cours XIX)

L induction électromagnétique et la loi de Faraday (Tous les cours à partir du cours XIX) L induction électromagnétique et la loi de Faraday (Tous les cours à partir du cours XIX) Le phénomène d induction électromagnétique peut être mis en évidence par les deux expériences simples suivantes.

Plus en détail

Unité 3. trente-deux. A Pourquoi la classe de Victor a-t-elle organisé un vide-grenier?

Unité 3. trente-deux. A Pourquoi la classe de Victor a-t-elle organisé un vide-grenier? Unité Je li le dialogue. Le journalite : Bonjour, je ui un journalite. Tu peux répondre à l interview que je fai la radio locale et le journal de la ville? Victor : Bien ûr, monieur. Le journalite : vec

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE T H E S E. pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L'INPG

INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE T H E S E. pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L'INPG INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE N attribué par la bibliothèque /_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/ T H E S E pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L'INPG Spécialité : «Océan Atmophère Hydrologie» préparée

Plus en détail

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 Pour faciliter la correction et la surveillance, merci de répondre aux 3 questions sur des feuilles différentes et d'écrire immédiatement votre nom sur toutes

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Freins et embrayages à hystérésis

Freins et embrayages à hystérésis Freins et embrayages à hystérésis 1.0 ITRODUCTIO ous vous remercions d avoir choisi les équipements à hystérésis de Magtrol pour réaliser vos applications de contrôle de couples. ous sommes certains que

Plus en détail

Découvrez la gamme complète des certificats de signatures électroniques ChamberSign

Découvrez la gamme complète des certificats de signatures électroniques ChamberSign Découvrez la gamme complète de certificat de électronique ChamberSign www.chamberign.fr ppel d'offre Marché ublic SYLaé Signature électronique Document dématérialié Epace Sécurié Certifié Contrôle de légalité

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maion communicante Réuir on intallation domotique et multimédia Françoi-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolle, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7 1 Qu

Plus en détail