1/6. Cycle de vie des matériaux: élimination-recyclage

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1/6. Cycle de vie des matériaux: élimination-recyclage"

Transcription

1 1/6 Les matériaux Un matériau est une matière que l homme façonne pour en faire des objets. L usage des matériaux est extrêmement diversifié : construction, textile, objets techniques, décoration, emballages... Leur durée d utilisation est également extrêmement variable : les emballages, par exemple, sont destinés à un usage très bref, alors que les matériaux de construction doivent être conçus pour durer très longtemps. Faire durer les matériaux Lorsque les matériaux sont destinés à un usage prolongé, il est nécessaire de lutter contre leur vieillissement prématuré. Ainsi, la plupart des métaux sont sensibles à la corrosion. L acier, par exemple, rouille au contact de l air et de l eau. Le fer subit une oxydation qui le ramène sous la forme d oxyde (Fe 2O 3) qu il possédait dans le minerai. Pour assurer la protection de l acier, on peut le recouvrir de peinture, de vernis ou d une couche protectrice de zinc (galvanisation). Réaliser un alliage d acier et de chrome ou de nickel conduit à un acier dit inoxydable moins sensible à la corrosion. Le chrome s oxyde au contact de l air mais la couche d oxyde formée est imperméable à l eau et à l air et protège le métal. De son côté, le bois, qui est un matériau de construction abondant, peu coûteux, résistant, renouvelable, gonfle et se déforme sous l effet de l humidité et subit l attaque des insectes et des micro-organismes. Un procédé thermique, la rétification, a été récemment mis au point pour le rendre imputrescible sans adjonction de produits chimiques. Enfin, certains matériaux plastiques sont sensibles aux rayonnements UV solaires. Ils jaunissent et deviennent cassants. L ajout d additifs ou de pigments absorbant les rayonnements UV (noir de carbone dans les pneumatiques) permet de limiter les effets du rayonnement. Le cycle de vie d un matériau La vie d un matériau pourrait commencer avec son élaboration et s achever avec la mise au rebut des objets qu il constitue, l Homme se contentant d assurer alors son élimination. Toutefois, le recyclage du matériau permet souvent de le réutiliser : le matériau décrit alors un cycle de vie. Cycle de vie de l'acier. 40 à 50 % des 140 millions de tonnes d'acier produites par an dans le monde sont issues du recyclage de ferrailles. Du minerai au recyclage La plupart des objets, des outils, des instruments qu utilise l homme ont été façonnés en utilisant des matériaux extraits de matières premières naturelles. Après usage ou détérioration, ils constituent des déchets. Le devenir des matériaux qui constituent les déchets ménagers non périssables et les déchets industriels est très variable et dépend de leur nature et de leur constitution. Les principaux matériaux recyclables sont le verre, l acier, l aluminium, certaines matières plastiques, le carton et le papier. Les objets sont collectés, puis acheminés vers des centres où ils sont triés de façon automatisée selon leur nature, leur taille, leur forme, etc. Ils sont ensuite acheminés vers les centres de traitement. Le recyclage n est encore envisagé que pour un nombre très limité d objets manufacturés. Différentes fins de vie sont possibles pour les objets manufacturés : la réutilisation, le recyclage pour redonner les matières premières originelles, le recyclage pour donner les matériaux permettant de fabri quer les objets manufacturés similaires ou d autres objets, la valorisation énergétique (combustion) ou la mise en décharge. Certaines bouteilles de verre dans la restauration, des bacs plastiques de transport et manutention sont réutilisés sans modificationon après nettoyage. Cependant, la réutilisation d objets manufacturés est encore rare. Procédé de galvanisation : sortie des pièces métalliques du bain de zinc.

2 2/6 Définition d une matière plastique Le Petit Robert définit le plastique comme une «matière synthétique constituée de macromolécules et qui peut être moulée ou modelée». Plus précisément, les matières plastiques sont des matériaux constitués d un assemblage de polymères et de certains additifs. On peut leur faire prendre diverses formes pour obtenir le produit fini. Synthèse de quelques plastiques Les matières plastiques sont des polymères auxquels sont ajoutés certains additifs tels que des pigments, des stabilisants, etc. Ces polymères sont constitués de molécules à très longues chaînes, ou macromolécules, obtenues à partir d un grand nombre de molécules appelées monomères. Le polyéthylène (PE) ou le polyéthylène téréphtalate (PET) sont des polymères synthétisés par polymérisation de monomères obtenus à partir du pétrole. Le polyéthylène, utilisé dans les emballages, les tuyaux, etc., de formule - (CH2 - CH2)n -, est obtenu par polymérisation par polyaddition de l éthène, ou éthylène, H2C = CH2. - CH2 - CH2 - constitue le motif du polymère ; la valeur de n peut varier de quelques centaines à plusieurs milliers. Le polyéthylène téréphtalate est obtenu par polymérisation par polyestérification de l éthylène glycol ou éthane-1,2-diol, HO - CH2 - CH2 - OH, et de l acide téréphtalique, HO2C - C6H4 - CO2H. Il a pour motif : Utilisé pour la fabrication des bouteilles d eau ou de sodas, le PET se rencontre également dans des fibres textiles. Vieillissement des matières plastiques Les matières plastiques sont de plus en plus utilisées : il devient donc indispensable de se préoccuper de leur vieillissement. Le vieillissement d un matériau est une évolution lente et irréversible de ses propriétés, due à des modifications de sa structure ou de sa composition. Les facteurs de vieillissement sont la température, la lumière, les contraintes mécaniques, l humidité et les agents oxydants tels que le dioxygène. Ce processus touche toujours un petit groupe d atomes, comme le groupement ester qui, modifié par hydrolyse, conduit à des groupements acide et alcool, selon la réaction d équation suivante : La formation d acides et d alcools modifie alors les propriétés du matériau. Pour ralentir ce vieillissement, on ajoute aux matériaux polymères des adjuvants tels que des anti-uv, des antioxydants, etc. Ces adjuvants, dont certains ne sont pas sans danger, peuvent être lentement libérés lors du vieillissement des matières plastiques. C est le cas des phtalates, utilisés comme plastifiants, du bisphénol A, utilisé comme antioxydant. Le PET. Le poly(téréphtalate d éthylène), plus connu sous le nom de polyéthylène téréphtalate (ou PET) est un plastique de type polyester. Sa formule chimique est :

3 3/6 Enfouissement des déchets ultimes Les déchets dits ultimes, c est-à-dire dire ceux dont les caractéristiques ne permettent pas d envisager une forme de valorisation dans les conditions techniques et économiques du moment, doivent être traités. Les Centres d Enfouissement Techniques (CET) ou In Installations de Stockage pour les Déchets Non Dangereux (ISDND) sont indispensables pour accueillir ces déchets. L enfouissement constitue ainsi l exutoire final et obligatoire de toute filière de traitement des déchets ménagers. La loi de 1992 sur la modernisation nisation de la gestion des déchets ménagers a bouleversé la concept de la décharge. Cette réglementation est très stricte et draconienne. L enfouissement consiste toujours à stocker les déchets mais dans des conditions très contrôlées afin de maîtriser leu r impact sur l environnement. ANIMATION ANIMATION FLASH sur l enfouissement dechets.html

4 4/6 Pourquoi recycler? Le recyclage permet de réduire l extraction de matières premières. Une tonne de carton recyclé fait économiser 2,5 t de bois. L aluminium est recyclable à 100 %. Une feuille de papier recyclé économise 1 L d eau et 2,5 W d électricité en plus de 15 g de bois. Une tonne de matière plastique permet d économiser 700 kg de pétrole brut. Le recyclage de 1 kg d aluminium fait économiser environ 8 kg de bauxite, 4 kg de produits chimiques et 14 kwh d électricité. L acier recyclé permet d économiser du minerai de fer. Gestion des déchets plastiques en France Les métaux de l électronique Pour chacun des métaux cités, sont indiqués le pourcentage de métal issu du recyclage utilisé dans l industrie électronique et la date d épuisement des réserves dans le cadre d une extraction à un coût admissible. D après le site

5 5/6 Choix de la valorisation énergétique ou incinération Cette valorisation consiste à utiliser l énergie de la combustion qui sert à détruire définitivement l objet en plastique don t le fort pouvoir calorifique (Cm = 23 MJ.kg-1) permet de produire de l électricité et de la vapeur (utilisée ensuite pour du chauffage). Cette incinération produit du CO 2. Le bilan carbone de cette incinération est, par définition, la masse de CO ainsi produite diminuée de la masse de CO 2 qui serait produite pour obtenir la même quantité d énergie à partir de méthane. D autres déchets sont produits : mâchefers (résidus solides recyclables), cendres et fumées. Ces dernières contiennent de nom breuses substances toxiques (oxydes d azote, métaux lourds). Elimination des plastiques Lorsque les matières plastiques ne peuvent être recyclées, on peut les valoriser énergétiquement en les incinérant de façon c ontrôlée. Cette combustion permet de récupérer ou d économiser de l énergie, mais gén ère, outre de l eau et du dioxyde de carbone, des gaz ou des substances toxiques, qu il convient d éliminer. Ainsi, la combustion du polychlorure de vinyle (PVC) libère du chlorure d hydrogène, HCl. Le pouvoir calorifique inférieur, PCI, correspond à l éne l énergie rgie thermique, ou chaleur, dégagée par la combustion d une unité de masse de combustible. Il s exprime généralement en MJ.kg -1. D après le site du Cercle National du Recyclage,

6 6/6 Eliminer ou recycler? L accumulation des déchets et la raréfaction des matières premières font du recyclage des matériaux un impératif. Certaines f ilières de recyclage, comme le papier, l acier, le verre permettent leur réutilisation. Le verre est un m matériau atériau 100% recyclable : trié et broyé, il est ajouté aux autres matières premières (sable, soude, calcaire) puis refondu. Le recyclage des matières plastiques est plus pro blématique. Souvent utilisées en mélange, leur tri est délicat. Certaines sont recy recyclables clables : broyées ou dissoutes, elles peuvent être réintégrées dans les filières de production. Lorsque les matériaux ne sont pas recyclables, leur élimination est nécessaire. Une valorisation éner gétique est possible par combustion (utilisation de la chaleur eur produite). Les recherches s orientent également vers la fabrication de matériaux biodégradables. Le recyclage des bouteilles d eau peut servir à produire un fil textile utilisé pour le tissage des tissus polaires. Recyclage des plastiques - La production annuelle mondiale de matières plastiques est très importante. Le recyclage chimique consiste en une dépolymérisation du polymère Ainsi, en 2008, elle était de 245 millions de tonnes. Compte tenu du permettant de récupérer le monomère. Les plastiques plas utilisés dans ce cas sont vieillissement de ces matières et de leur utilisation parfois éphémère, leur ceux qui ont été contaminés par mélange à d autres plastiques ou à d autres recyclage se développe de plus en plus. déchets. Les principaux emballages recyclables sont les bouteilles et flacons ménagers, Thermoplastique, thermodurcissable ainsi que les films d emballages industriels. Les matériaux qui les constituent, dits thermoplastiques, peuvent être refondus après tri, broyage et ne nettoyage Les polymères thermoplastiques se ramollissent lors de leur chauffage. Leurs chaînes sont le plus souvent linéaires. soigneux, pour être transformés en nouveaux objets. Les polymères thermodurcissables durcissent lors de leur chauffage. Leurs Le recyclage mécanique consiste en un broyage des matériaux, après un tri et dire reliées entre elles) et forment une structure un lavage rigoureux ; ils sont ensuite directement transformés en produits finis. chaînes sont réticulées (c est-à-dire C est le cas des matières plastiques non fusibles, dites thermodurcissables. Les tridimensionnelle. plastiques utilisés dans ces deux cas sont ceux qui ont été triés et qui n'ont pas D après «Le recyclage des emballages plastiques ménagers», Découverte, Revue du Palais de la découverte, n 300, 2002 été contaminés.

Les matières plastiques

Les matières plastiques Les matières plastiques Analyse et synthèse de documents : La vie des plastiques Mots-clefs : Vieillissement, recyclage, élimination Contexte du sujet : Recherchés pour leurs propriétés remarquables (légèreté,

Plus en détail

FICHE RESSOURCE. Technologie au collège César Franck. Centre d'intérêt 2 : Un objet technique, de quoi est-il constitué?

FICHE RESSOURCE. Technologie au collège César Franck. Centre d'intérêt 2 : Un objet technique, de quoi est-il constitué? Page 1/7 QUELS MATÉRIAUX COMPOSENT UN OBJET TECHNIQUE? Tout au long de son histoire, l homme a eu besoin pour se nourrir, s habiller, travailler, se déplacer, de fabriquer des objets. Pour cela, il a utilisé

Plus en détail

On peut classer les différents matériaux par familles. Les principales sont :

On peut classer les différents matériaux par familles. Les principales sont : 1 DEFINITION D UN MATERIAU Un matériau est une substance, une matière destinée à être mise en forme. Un objet peut être fabriqué avec des matériaux différents. Un même matériau peut être utilisé pour fabriquer

Plus en détail

Contraintes environnementales

Contraintes environnementales Contraintes environnementales 6ème Chacune s étapes transformation d'un matériau engendre l'utilisation d'énergie et amène donc s rejets chaleur ou matières polluantes plus ou moins nocifs pour l'environnement.

Plus en détail

CONTENUS ABORDÉS DANS LE MODULE... 2 PISTES D ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES SUR LES MATÉRIAUX... 2

CONTENUS ABORDÉS DANS LE MODULE... 2 PISTES D ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES SUR LES MATÉRIAUX... 2 CONTENUS ABORDÉS DANS LE MODULE... 2 PISTES D ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES SUR LES MATÉRIAUX... 2 PISTES D ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES SUR LES FONCTIONS D UN EMBALLAGE... 4 PISTES D ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES SUR LE

Plus en détail

CHAPITRE 4. Les énergies mise en oeuvre

CHAPITRE 4. Les énergies mise en oeuvre CHAPITRE 4 Les énergies mise en oeuvre 1/ LES SOURCES D ÉNERGIES Les sources d'énergie non renouvelables Les matières fossiles (charbon, pétrole, gaz) et les matières fissiles (uranium) permettent de fournir

Plus en détail

Document Ressources 1 : Qu est-ce qu un matériau?

Document Ressources 1 : Qu est-ce qu un matériau? Document Ressources 1 : Qu est-ce qu un matériau? Tout au long de son histoire, l homme a eu besoin pour se nourrir, s habiller, travailler, se déplacer, de fabriquer des objets. Pour cela, il a utilisé

Plus en détail

Pourquoi faire moins de déchets?

Pourquoi faire moins de déchets? ANNEXE 1 a Pourquoi faire moins de déchets? 1. Parce qu il y en a trop! En Wallonie, la production annuelle de déchets ménagers a atteint un peu moins de 2 millions de tonnes (1 819 452T) en 2008 + ratio

Plus en détail

ÉNERGIES NON RENOUVELABLES

ÉNERGIES NON RENOUVELABLES ÉNERGIES FOSSILES ÉNERGIE FISSILE ÉNERGIES FOSSILES Les énergies fossiles proviennent, comme leur nom l indique, de la fossilisation de grandes quantités de matière organique, provenant de la décomposition

Plus en détail

Classe de 3eB du Collège Pierre Mendès-France de Lillebonne, Seine-Maritime (76) Professeur : Mme LE GUEN

Classe de 3eB du Collège Pierre Mendès-France de Lillebonne, Seine-Maritime (76) Professeur : Mme LE GUEN L impact du plastique sur l environnement et la santé Classe de 3eB du Collège Pierre Mendès-France de Lillebonne, Seine-Maritime (76) Professeur : Mme LE GUEN Sommaire Introduction I. Petite histoire

Plus en détail

Il existe 4 grandes familles de matériaux qui ont des origines totalement différentes.

Il existe 4 grandes familles de matériaux qui ont des origines totalement différentes. NOM : Classe : 6e THEME : Les matériaux 1/6 ACTIVITE M : Les familles de matériaux PROBLEME POSE : Nous sommes entourés d objets techniques, qui sont fabriqués différemment. Suivant leurs fonctions d usage,

Plus en détail

Pourquoi recycler les déchets informatiques?

Pourquoi recycler les déchets informatiques? Pourquoi recycler les déchets informatiques? Pour construire un seul ordinateur (PC standard de 24kg), il faut 240 kg de combustible, 22 kg de produits chimiques,1,5 tonne d eau. Une fois construit, un

Plus en détail

Rubrique 5 : Plastiques et pollution par les plastiques

Rubrique 5 : Plastiques et pollution par les plastiques De la Seine au 7ième continent Rubrique 5 : Plastiques et pollution par les plastiques Fiches pédagogiques documentaires : - Histoire du plastique - Fabrication du plastique - Familles de plastiques et

Plus en détail

À la maison. - Des achats responsables. J'évite le jetable

À la maison. - Des achats responsables. J'évite le jetable À la maison - Des achats responsables J'évite le jetable Eviter le papier essuie-tout et les lingettes à usage unique. Même si les lingettes de nettoyage ménager permettent de faire des économies d'eau

Plus en détail

L anodisation. en milieu sulfurique

L anodisation. en milieu sulfurique Les traitements de surface de l aluminium et de ses alliages L anodisation en milieu sulfurique A.Steyer AVANT-PROPOS. L ensemble des opérations devant concourir à l accomplissement de l anodisation en

Plus en détail

Sommaire. 1. Paprec Group et le recyclage. 2. Des projets innovants

Sommaire. 1. Paprec Group et le recyclage. 2. Des projets innovants Sommaire 1. Paprec Group et le recyclage 2. Des projets innovants 2 Les chiffres du recyclage en France 900 millions de tonnes déchets produits en France! Agriculture: 40% BTP: 40% Industrie et distribution:

Plus en détail

La gestion des déchets de. chantier Dossier n 4 EDD1

La gestion des déchets de. chantier Dossier n 4 EDD1 La gestion des déchets de Fiche Ressource n 1 chantier Dossier n 4 EDD1 La gestion des déchets de chantier : La gestion des déchets de chantier des travaux publics est un enjeu primordial pour les générations

Plus en détail

Les plastiques : bousculons nos idées reçues. Il y a des choses tellement familières qu on ne les voit plus.

Les plastiques : bousculons nos idées reçues. Il y a des choses tellement familières qu on ne les voit plus. Il y a des choses tellement familières qu on ne les voit plus. 1 Des sujets tellement communs qu on croit bien les connaître. 2 Les plastiques, qu en savons-nous? 3 Les plastiques au quotidien 4 Saviez-vous

Plus en détail

Le 12.01.2011. Les différents types de plastiques

Le 12.01.2011. Les différents types de plastiques Le 12.01.2011 Sommaire I. Introduction II. Fabrication des matières plastiques 1. Les matières premières 2. Le raffinage du pétrole 3. Le vapocraquage III. Polymérisation 1. Les thermodurcissables 2. Les

Plus en détail

'()*++*,-.%./;0++D.%&%

'()*++*,-.%./;0++D.%&% '()*++*,-.%./;0++D.%&% Code : 15 01 10* Nomenclature : Emballages contenant des résidus de substances dangereuses Les emballages souillés sont considérés comme tant qu ils n ont pas fait l objet d un nettoyage

Plus en détail

Que deviennent tous nos appareils périmés? Chaque année en

Que deviennent tous nos appareils périmés? Chaque année en 4 VIE ET RECYCLAGE DES APPAREILS ET SUPPORTS NUMÉRIQUES Que deviennent tous nos appareils périmés? Chaque année en France, on vend plusieurs millions de tablettes, ordinateurs, smartphones. Et l utilisation

Plus en détail

OXYDE D ETHYLENE OXIDE

OXYDE D ETHYLENE OXIDE OXYDE D ETHYLENE OXIDE PERFORMANCES L Oxyde d Ethylène (C 2 H 4 O) est un gaz liquéfié largement utilisé dans l industrie chimique comme intermédiaire dans la synthèse de certains produits. Ce gaz est

Plus en détail

LE FIOUL DOMESTIQUE Une énergie en évolution. Fiche technique

LE FIOUL DOMESTIQUE Une énergie en évolution. Fiche technique Une énergie en évolution Fiche technique Edition mars 2011 sommaire Un fioul domestique p.2-3 plus respectueux de l environnement L élaboration p.4 La combustion p.5 Les caractéristiques p.6 La qualité

Plus en détail

Cours no 10 Matériaux et techniques

Cours no 10 Matériaux et techniques ours no 10 Matériaux et techniques Matière plastique Une matière plastique est essentiellement constituée de macromolécules (ou polymères). est généralement une matière qui peut être moulée. Macromolécule,

Plus en détail

L ALUMINIUM. Il s agit d un métal dont la découverte attribuée

L ALUMINIUM. Il s agit d un métal dont la découverte attribuée Dans la conception d une chaudière gaz à condensation il est important de choisir le matériau qui réunit le plus grand nombre d avantages pour la fabrication de l échangeur de chaleur. L aluminium silicium

Plus en détail

Ministère de la Famille, de l Education, du Social, de la Santé et du Travail LE PLASTIQUE

Ministère de la Famille, de l Education, du Social, de la Santé et du Travail LE PLASTIQUE LE PLASTIQUE Le plastique ou Comment reconnaître les contenants et les utiliser correctement Souvent utilisés comme contenant, les récipients et emballages alimentaires en plastique à usage unique ou non,

Plus en détail

L impact du cycle de vie des emballages plastiques sur la consommation d énergie et les émissions de Gaz à Effet de Serre en Europe

L impact du cycle de vie des emballages plastiques sur la consommation d énergie et les émissions de Gaz à Effet de Serre en Europe Durabilité des produits L impact du cycle de vie des emballages plastiques sur la consommation d énergie et les émissions de Gaz à Effet de Serre en Europe Rapport de synthèse Publié en Anglais en Juillet

Plus en détail

La gare, au cœur d une mobilité durable

La gare, au cœur d une mobilité durable CORRIgé fiche élève collège EXERCICE ECJS La gare, au cœur d une mobilité durable SÉANCE 1 - L éco-conception au service de l environnement EXERCICE SCIENCES J'APPROFONDIS J OBSERVE??? Observez la vidéo

Plus en détail

Chapitre 2 : Les matériaux organiques 2 e partie

Chapitre 2 : Les matériaux organiques 2 e partie Chapitre 2 : Les matériaux organiques 2 e partie Introduction : Extrait de C est pas sorcier - Le plastique ça nous emballe Dans ce chapitre, nous allons notamment nous intéresser aux matériaux plastiques.

Plus en détail

Présentation technique de l incinérateur

Présentation technique de l incinérateur Présentation technique de l incinérateur Janvier 2007 Travaux publics Gestion des matières résiduelles 2 L INCINÉRATEUR PLACE DE L INCINÉRATION Réduction Réutilisation Récupération, recyclage, compostage

Plus en détail

Systèmes d identification et repérage

Systèmes d identification et repérage Sommaire Systèmes d identification et repérage Systèmes d identification et repérage Système de repérage.2 Description des matériaux.4 Procédures d essais et de vérification.5.1 Système d'impression pour

Plus en détail

FORMATION LE BOIS énergie renouvelable

FORMATION LE BOIS énergie renouvelable énergie renouvelable 15 M Ha, c est = 25 % du territoire feuillus = 64 % résineux = 36 % Le stère (unité commerciale principale) est le volume de 1 m3 de bois Suivant le coefficient d empilage, le volume

Plus en détail

Profil Environnemental Produit

Profil Environnemental Produit Profil Environnemental Produit Bloc autonome d éclairage de sécurité à LED 1 Ce document s appuie sur la norme ISO 14020 relative aux principes généraux des déclarations environnementales et sur le rapport

Plus en détail

L'identifiction des plastiques

L'identifiction des plastiques L'identifiction des plastiques Il exsite plusieurs sortes de plastiques. Certains peuvent être recyclés, d'autres pas. Comment identifier les différents plastiques? Nous allons réaliser six tests pour

Plus en détail

Fabrication du béton: traiter les boues contenant du chrome en respectant l environnement

Fabrication du béton: traiter les boues contenant du chrome en respectant l environnement Fabrication du béton: traiter les boues contenant du chrome en respectant l environnement 1 De quoi est-il question? La manipulation de matériaux de construction et de déchets de chantier est régie par

Plus en détail

Les engagements de la société URA dans le domaine de l environnement

Les engagements de la société URA dans le domaine de l environnement BAES IP67 Plastinox Ambiance Super SATI 5 rue Jean Nicot 93691 Pantin Cedex France Tél. : 01 48 10 56 00 Fax. : 01 48 10 56 01 www. Ura.fr Ce document s appuie sur la norme ISO 14020 relative aux principes

Plus en détail

GESTION DES DECHETS. Des déchets d activités aux déchets ménagers

GESTION DES DECHETS. Des déchets d activités aux déchets ménagers GESTION DES DECHETS Des déchets d activités aux déchets ménagers Un déchet Qu est-ce que c est? Tout résidu d un processus de production, de transformation ou d utilisation; toute substance, matériau,

Plus en détail

OBJECTIFS DU MODULE DE FORMATION

OBJECTIFS DU MODULE DE FORMATION SKILLS LA CORROSION OBJECTIFS DU MODULE DE FORMATION Connaître le mécanisme de corrosion et ses facteurs Connaître les dispositifs de protection existants Comment adapter les protections et concevoir des

Plus en détail

D3-MATIÈRES PLASTIQUES

D3-MATIÈRES PLASTIQUES D3-MATIÈRES PLASTIQUES EN RAISON DE LEURS NOMBREUSES PROPRIÉTÉS, ON RETROUVE DES MATIÈRES PLASTIQUES DANS UNE TRÈS VASTE GAMME D ARTICLES. CES MATIÈRES SYNTHÉTIQUES PEUVENT ENTRAÎNER DES IMPACTS SUR LA

Plus en détail

Physique Chimie. Constantes physico-chimiques. Ingénierie innovante et durable. Management industriel. Conception et Production

Physique Chimie. Constantes physico-chimiques. Ingénierie innovante et durable. Management industriel. Conception et Production Physique Chimie Recherche et innovation en physique-chimie Optique physique Structure de la matière États de la matière Mécanique physique Modélisation mécanique Fondamentaux en chimie Chimie organique

Plus en détail

Gestion des déchets à la SAMIR

Gestion des déchets à la SAMIR Gestion des déchets à la SAMIR COLLOQUE INTERNATIONAL : DÉCHETS INDUSTRIELS AU MAROC - 2 ÈME ÉDITION POTENTIEL DES 3R «RÉDUCTION, RÉUTILISATION ET RECYCLAGE» 15-16-17 Décembre 2010 Présenté par Mr A. Arad

Plus en détail

Présentation plans et devis

Présentation plans et devis Présentation plans et devis Production de biogaz pour l autosuffisance énergétique d une ferme porcine Préparé par Sylvain de Ladurantaye Jalil Hassaoui Khalid Ouazir Jeudi, 1 er mai 2008 1 Plan de la

Plus en détail

Profil Environnemental Produit

Profil Environnemental Produit pp Ce document s appuie sur la norme ISO 14020 relative aux principes généraux des déclarations environnementales et sur le rapport technique ISO TR/14025 relatif aux déclarations environnementales de

Plus en détail

Solutions et techniques offertes. Structure alvéolaire unique versatile et économique

Solutions et techniques offertes. Structure alvéolaire unique versatile et économique Nos solutions Emballage et protection de produits Nos solutions d emballage et de protection de produits manufacturés peuvent prendre des formes variées. Elles s intègrent facilement aux autres composantes

Plus en détail

L ÉNERGIE I. TRANFORMATIONS, TRANFERT, CONSERVATION ET RENDEMENT.

L ÉNERGIE I. TRANFORMATIONS, TRANFERT, CONSERVATION ET RENDEMENT. L ÉNERGIE L énergie n est ni visible ni palpable. C est une grandeur mesurable qui désigne ce que possède un système (capital) pour fournir un travail en vue de produire un effet. La transformation peut

Plus en détail

Norme de l industrie du miel pour les récipients de vrac

Norme de l industrie du miel pour les récipients de vrac Le Conseil canadien du miel Recommandations du Comité sur les normes relatives aux fûts / barils Norme de l industrie du miel pour les récipients de vrac 1.0 LE BUT o présenter une norme qui respectera

Plus en détail

B PRÉSENTATION DE L'ÉTABLISSEMENT

B PRÉSENTATION DE L'ÉTABLISSEMENT Installations Classées pour la Protection de l Environnement DOSSIER D ENREGISTREMENT ET DE DECLARATION B PRÉSENTATION DE L'ÉTABLISSEMENT Référence 039 01 12 00526 / REDIM ZAC de Montfray FAREINS Page

Plus en détail

Les matériaux de construction

Les matériaux de construction Les matériaux de construction Il existe de nombreux matériaux de construction aux caractéristiques très diverses qu il faut prendre en compte afin de réaliser une construction durable, économique du point

Plus en détail

gestes qui changent tout

gestes qui changent tout Deux petits gestes qui changent tout Je recycle les mobiles et les piles Agissons au quotidien pour notre environnement Une initiative de la Mauritius Telecom Foundation sous l égide du Ministère de l

Plus en détail

Le recyclage. rentable

Le recyclage. rentable Le recyclage rentable Sommaire La solution 3WAYSTE : l avenir d une industrie du tri efficace et rentable! 2... La solution 3WAYSTE : l avenir d une industrie du tri efficace et rentable! 3... Le tri industriel

Plus en détail

Marquage à Chaud. Description

Marquage à Chaud. Description Page : 1/5 Marquage à Chaud Description L impression à chaud est un procédé de transfert à sec d une couche mince métallisée ou pigmenté sous l action de la chaleur et de la pression. Les motifs peuvent

Plus en détail

SEQUENCE : Les Déchets

SEQUENCE : Les Déchets SEQUENCE : Les Déchets Sommaire des séances CE2 Séances 1/2 : La nature des déchets CM1 Séance 3 : Les nuisances des déchets dans la nature Séance 4 : Le tri et le retraitement des déchets CM2 Séance 5

Plus en détail

Dominique APPERT Centre de Formation de la Plasturgie Ingénieur - Veille Technologique Programmation des journées de l'innovation

Dominique APPERT Centre de Formation de la Plasturgie Ingénieur - Veille Technologique Programmation des journées de l'innovation Dominique APPERT Centre de Formation de la Plasturgie Ingénieur - Veille Technologique Programmation des journées de l'innovation Le Centre de Formation de la Plasturgie organise 6 rencontres thématiques

Plus en détail

Afth. Rejets des boues DÉCHET : DISTINCTION DES DÉCHETS :

Afth. Rejets des boues DÉCHET : DISTINCTION DES DÉCHETS : Réglementation sur le rejet des boues Argicur, Thierry FERRAND Installation de traitement des boues Aix les Bains, M. BIENVENU Installation de recyclage des boues Neris, M. JEANNOT Codef, J.B. BARDET DÉCHET

Plus en détail

BUBBLE LINER TM. GUIDE DE POSE Isolation thermique complète pour conteneurs. Le seul liner isolant à bulles d air

BUBBLE LINER TM. GUIDE DE POSE Isolation thermique complète pour conteneurs. Le seul liner isolant à bulles d air BUBBLE LINER TM GUIDE DE POSE Isolation thermique complète pour conteneurs BUBBLE LINER TM 20DC/40DC/40HC «L air est le matériau le plus isolant au monde» Pour qu une protection thermique de conteneurs

Plus en détail

Chapitre 12 : Énergie : besoins et ressources (p. 209)

Chapitre 12 : Énergie : besoins et ressources (p. 209) THÈME 4 : LE DÉFI ÉNERGÉTIQUE Chapitre 12 : Énergie : besoins et ressources (p. 209) Savoir-faire : Exploiter des documents et/ou des illustrations expérimentales pour mettre en évidence différentes formes

Plus en détail

Le ciment. CaCO 3 (s) = CaO (s) + CO 2 (g) 1. Fabrication du ciment 2. Emissions de dioxyde de carbone 3. Exemples d exploitations pédagogiques

Le ciment. CaCO 3 (s) = CaO (s) + CO 2 (g) 1. Fabrication du ciment 2. Emissions de dioxyde de carbone 3. Exemples d exploitations pédagogiques Le ciment 1. Fabrication du ciment 2. Emissions de dioxyde de carbone 3. Exemples d exploitations pédagogiques 1. Fabrication du ciment Le ciment est obtenu à partir du calcaire (CaCO 3 ) et de l argile

Plus en détail

Lʼindustrie Française: Une chance pour lʼhôpital vert

Lʼindustrie Française: Une chance pour lʼhôpital vert Lʼindustrie Française: Une chance pour lʼhôpital vert Lʼindustrie française, une chance pour lʼhôpital vert Pourquoi? 1 million de tonnes de déchets Les différents types de déchets Les obligations Lʼindustrie

Plus en détail

Matériaux utilisés dans la conception de disques de freins

Matériaux utilisés dans la conception de disques de freins Page 1 sur 6 Matériaux utilisés dans la conception de disques de freins Introduction Un véhicule en mouvement possède une énergie cinétique, fonction de la masse et de la vitesse, soit E = 1/2 m v 2. Le

Plus en détail

DECHETS DE MAGASINS (Emballages, palettes )

DECHETS DE MAGASINS (Emballages, palettes ) DECHETS DE MAGASINS (Emballages, palettes ) "#$%&%'()*++*,-.%)/0.%-1%2*+-11-. &%'()*++*,-.%)/0.%-1%2*+-11-.% Code : 15 01 03 Nomenclature : Emballages en bois Origine : Déchets de magasins Les déchets

Plus en détail

Chapitre 11: L ATMOSPHÈRE

Chapitre 11: L ATMOSPHÈRE Chapitre 11: L ATMOSPHÈRE 1) a) Qu est-ce que l atmosphère? L atmosphère c est l enveloppe gazeuse qui entoure la Terre. b) Quelles sont les 4 couches de l atmosphère? 1 ) La troposphère qui se situe de

Plus en détail

FICHE PRODUIT BATTERIES E-STOCKER

FICHE PRODUIT BATTERIES E-STOCKER FICHE PRODUIT BATTERIES E-STOCKER ACCUMULATEURS E-STOCKER LES BATTERIES E-STOCKER Les batteries thermiques E-STOCKER sont des accumulateurs d énergie à changement de phase. La modularité des accumulateurs

Plus en détail

Guide pratique du tri

Guide pratique du tri Guide pratique du tri Quels sont vos équipements à votre domicile, au coin de votre rue ou dans les déchèteries, il existe plusieurs types d équipements. Emballages à recycler Bouteilles, flacons, bidons

Plus en détail

L'EMBALLAGE. 1/ L'emballage protège ce qu'il vend. 2/ L'emballage regroupe les produits

L'EMBALLAGE. 1/ L'emballage protège ce qu'il vend. 2/ L'emballage regroupe les produits L'EMBALLAGE Nous allons poursuivre l'étude du thermomètre électronique, en nous intéressant à son emballage. Dans un premier temps, nous allons nous intéresser aux emballages en général, pour pouvoir ensuite

Plus en détail

Usure et. entretien du matériel

Usure et. entretien du matériel Usure et entretien du matériel 23 Usure et entretien du matériel Un pneumatique est constitué de caoutchouc (naturel et artificiel), d adjuvants chimiques (soufre, noir de carbone, huiles, etc.) et de

Plus en détail

Le tri : tous acteurs!

Le tri : tous acteurs! Le tri : tous acteurs! GUID D TRI Avec : Le héros : vous Le méchant : l erreur de tri Réalisation : SICOVAD P R V N T I O N A l achat - Préférer des grands conditionnements. - Privilégier les éco-recharges

Plus en détail

Profil Environnemental Produit

Profil Environnemental Produit Ce document s appuie sur la norme ISO 14020 relative aux principes généraux des déclarations environnementales et sur le rapport technique ISO TR/14025 relatif aux déclarations environnementales de type

Plus en détail

Salon Bois Énergie Jeudi 3 avril 2008 Patrice CHANRION. Broyat de palettes : un combustible à part entière

Salon Bois Énergie Jeudi 3 avril 2008 Patrice CHANRION. Broyat de palettes : un combustible à part entière Salon Bois Énergie Jeudi 3 avril 2008 Patrice CHANRION Broyat de palettes : un combustible à part entière Sommaire 1. PGS en quelques chiffres 2. Les caractéristiques du broyat palettes 3. Le gisement

Plus en détail

Une ère nouvelle pour les chaudières commence dès maintenant avec la chaudière Domotec A1

Une ère nouvelle pour les chaudières commence dès maintenant avec la chaudière Domotec A1 Des tuyaux pour les professionnels Domotec SA Aarburg Édition 16.19 07/2011 Une ère nouvelle pour les chaudières commence dès maintenant avec la chaudière Domotec A1 Encombrement au sol extrêmement réduit:

Plus en détail

TYPE DE COLLE CARACTERISTIQUES POINTS FORTS POINTS FAIBLES

TYPE DE COLLE CARACTERISTIQUES POINTS FORTS POINTS FAIBLES EPOXYDES Famille des polymères thermodurcissables - Adhésifs thermodurcissables - Produits liquides ou pâteux selon le cas Adhésifs sans solvant, mono ou bi-composants. - Adhésifs bi-composants : le mélange

Plus en détail

Principe de combustion et composition des cendres. Note technique N 1

Principe de combustion et composition des cendres. Note technique N 1 Note technique N 1 Principe de combustion et composition des cendres. Pilotage de Projet : Vincent GUERRERE (PDG SAS SIMA-PECAT) Chargée d étude : Fanny MISS (Vice directrice SAS SIMA-PECAT) Contact Chargée

Plus en détail

ACIER. Dr. Adamah MESSAN. École Supérieure Polytechnique de Kaya (ESPK) 25/05/2010

ACIER. Dr. Adamah MESSAN. École Supérieure Polytechnique de Kaya (ESPK) 25/05/2010 ACIER Dr. Adamah MESSAN École Supérieure Polytechnique de Kaya (ESPK) Les aciers 1. Propriétés 2. Traitement des aciers 3. Produits et utilisations LES ACIERS 1. Propriétés 1.1 Propriétés physique *Massevolumique:

Plus en détail

Le chauffage au bois à Bruxelles?

Le chauffage au bois à Bruxelles? Le chauffage au bois à Bruxelles? C est «Titre» possible! Bruxelles Romain CREHAY 13 décembre 2007 Lieu, date Auteur Le chauffage au bois en Région Bxl-Capitale Dans le cadre d une action de Bruxelles

Plus en détail

1 Quel est le principe d une centrale thermique?

1 Quel est le principe d une centrale thermique? Physique-Chimie Deuxième partie Le défi énergétique Chapitre 4 Conversions et gestion de l énergie (suite) Séance 9 Chapitre 4 Conversions et gestion de l énergie (suite) (correspond au chapitre 10 du

Plus en détail

Attractive technology. Séparation magnétique Séparateurs pour métaux ferreux et non ferreux

Attractive technology. Séparation magnétique Séparateurs pour métaux ferreux et non ferreux Attractive technology. Mag-Clear Séparation magnétique Séparateurs pour métaux ferreux et non ferreux Systèmes de séparation Mag-Clear Compte tenu de la volatilité des prix des matières premières qui le

Plus en détail

CH 1: LES MATERIAUX DANS NOTRE ENVIRONNEMENT. Exercices: 6,7,8,9,10 et 11 p16-17 ED et FM p8-14.

CH 1: LES MATERIAUX DANS NOTRE ENVIRONNEMENT. Exercices: 6,7,8,9,10 et 11 p16-17 ED et FM p8-14. CH 1: LES MATERIAUX DANS NOTRE ENVIRONNEMENT Objectifs: Exercices: 6,7,8,9,10 et 11 p16-17 ED et FM p8-14. Noter sur le cahier de texte pour la séance prochaine Ex: 6,7,8,9,10 et 11 p16-17 ED et FM p8-14.

Plus en détail

LE DEVENIR DES DECHETS EN FRANCHE-COMTE. Les différents déchets

LE DEVENIR DES DECHETS EN FRANCHE-COMTE. Les différents déchets LE DEVENIR DES DECHETS EN FRANCHE-COMTE Les différents déchets Est considéré comme un déchet : «tout résidu d un processus de production, de transformation ou d utilisation, toute substance, matériau,

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE E8 SCIENCES DE LA MATIÈRE SUJET

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE E8 SCIENCES DE LA MATIÈRE SUJET REMPLACEMENT 2015 Métropole - Antilles - Guyane - Réunion Série : STAV BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE E8 SCIENCES DE LA MATIÈRE Durée : 2 heures Matériel(s) et document(s) autorisé(s) : Calculatrice Le sujet

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT Arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Page : 1/5 iche de données de sécurité 1 Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise. Identification de la substance ou de la préparation. Nom du produit INTHERMO HD-Color Intensiv.

Plus en détail

L énergie. Les différentes énergies On peut trouver différentes énergies sur Terre et aussi dans l'espace.

L énergie. Les différentes énergies On peut trouver différentes énergies sur Terre et aussi dans l'espace. L énergie L énergie se trouve partout et sous différentes formes. On la trouve dans les maisons principalement sous forme d'électricité et de gaz. Energie vient du mot grec "energeia" qui veut dire force

Plus en détail

Ces trente dernières années, on a dilapidé 30% des ressources naturelles du globe.

Ces trente dernières années, on a dilapidé 30% des ressources naturelles du globe. Pourquoi trier? Le geste de tri permet de réaliser un coup double : réaliser des économies d énergie considérables et par la même occasion, préserver des ressources naturelles précieuses. Effet de serre,

Plus en détail

XXXIIèmes Olympiades régionales de la chimie 27/01/2016 Corrigé

XXXIIèmes Olympiades régionales de la chimie 27/01/2016 Corrigé XXXIIèmes Olympiades régionales de la chimie 7/0/06 Corrigé A.. Expression littérale de la constante d équilibre: (OH) 4 (aq) = (OH) 3(s) + HO (aq ) équation () HO ( aq) K = éq ( OH ) 4( aq ) éq A.. Expression

Plus en détail

Bilan d émission de Gaz à Effet de Serre (GES)

Bilan d émission de Gaz à Effet de Serre (GES) Centre Hospitalier de VIERZON 33, rue Léo Mérigot BP 237 18102 VIERZON 02.48.52.33.33 Site internet : ch-vierzon.fr Bilan d émission de Gaz à Effet de Serre (GES) Conformément à l article 75 de la loi

Plus en détail

Démonstration par l enseignante ou l enseignant Transformer de l eau en vin, en lait puis en bière

Démonstration par l enseignante ou l enseignant Transformer de l eau en vin, en lait puis en bière SNC2D/SNC2P Réactions chimiques/réactions chimiques Démonstration par l enseignante ou l enseignant Transformer de l eau en vin, en lait puis en bière Sujets preuves d un changement chimique types de réactions

Plus en détail

HKSE ENGINEERING GmbH

HKSE ENGINEERING GmbH Unités CBT/ WBT Pratique de l atelier Titre et thème de l unité 1 22.1.1.08.1 Soudage au chalumeau Soudage de tubes, chois de positions de soudage, exercices pratiques 2 22.1.1.10.1 Travail de la tôle

Plus en détail

Déchets médicaux les déchets à risques potentiels les déchets sans risques.

Déchets médicaux les déchets à risques potentiels les déchets sans risques. Gestion des déchets Déchets médicaux L OMS définit les déchets médicaux comme le flux total des déchets provenant d un établissement de santé ou de recherche, comprenant: les déchets à risques potentiels

Plus en détail

2 effet de serre un mécanisme naturel utile, déréglé par l homme

2 effet de serre un mécanisme naturel utile, déréglé par l homme L 2 effet de serre un mécanisme naturel utile, déréglé par l homme Lors de sa formation, il y a 4,6 milliards d années, la terre ne possédait pas d atmosphère. Il a fallu plusieurs millions d années pour

Plus en détail

Stora Enso ThermoWood. Le choix écologique. www.storaenso.com

Stora Enso ThermoWood. Le choix écologique. www.storaenso.com Stora Enso ThermoWood Le choix écologique www.storaenso.com Stora Enso Pour le bien des hommes et de la planète tout entière. Stora Enso est un fournisseur leader de solutions renouvelables dans l emballage,

Plus en détail

Guide. Rubans adhésifs 3M. de choix. Guide. pour l industrie. pour aller à l essentiel

Guide. Rubans adhésifs 3M. de choix. Guide. pour l industrie. pour aller à l essentiel Rubans adhésifs 3M pour l industrie pour aller à l essentiel , en un tour de main! Protection, jointage, marquage, fixation, renfort, conductivité thermique, réduction des bruits quels que soient les procédés

Plus en détail

Trier préserve l environnement et crée de l emploi

Trier préserve l environnement et crée de l emploi Proposition d articles (3 ème trimestre 2011) Trier préserve l environnement et crée de l emploi Chaque jour, grâce au tri et au recyclage des emballages ménagers, nous participons à la protection de l

Plus en détail

CONTENU. B- Traitement et recyclage des déchets 1. Démolition des navires

CONTENU. B- Traitement et recyclage des déchets 1. Démolition des navires CONTENU 2 I- Une transition sûre et équitable? Les enjeux mondiaux du développement durable II- Le débat écologique et sa dimension sociale III- Les nuances de vert dans les emplois verts IV. Emplois verts

Plus en détail

Les phtalates : aspects règlementaires

Les phtalates : aspects règlementaires www.lec-cognac.com Les phtalates : aspects règlementaires Présentation : Les phtalates forment une famille de substances chimiques utilisées depuis près de 50 ans, principalement pour rendre les matériaux

Plus en détail

Liste alphabetique depliable des dechets et de leurs destinations

Liste alphabetique depliable des dechets et de leurs destinations SMICTOM ? Liste alphabetique depliable des dechets et de leurs destinations Si vous avez un doute ou si vous n avez pas trouvé de réponse à votre question n hésitez pas à téléphoner au SMICTOM au & 03

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE : ACIDE LACTIQUE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE : ACIDE LACTIQUE Nom du produit : Acide (L) Lactique 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Utilisation : Additif alimentaire, produit chimique spécial Informations sur la société : Institut Œnologique de Champagne

Plus en détail

N 267.2 Peinture/application par pulvérisation de plus de 250 kg par an INFORMATIONS GENERALES

N 267.2 Peinture/application par pulvérisation de plus de 250 kg par an INFORMATIONS GENERALES N 267.2 Peinture/application par pulvérisation de plus de 250 kg par an INFORMATIONS ENERALES PAE 1 / 15 REVISION : 0 Règlement grand-ducal du 16 juillet 1999 portant nomenclature et classification des

Plus en détail

Oh les Déchets : passons au vert! tri sélectif. Les déchets. ménagers

Oh les Déchets : passons au vert! tri sélectif. Les déchets. ménagers Oh les Déchets : passons au vert! tri sélectif Les déchets ménagers QUADRI QUADRI Qui sommes nous? Pourquoi recycler? Le pôle Environnement du Groupe des Eaux de Marseille s engage depuis 30 ans dans les

Plus en détail

PRODUCTION D ELECTRICITE ET DE CHALEUR A PARTIR DE DECHETS

PRODUCTION D ELECTRICITE ET DE CHALEUR A PARTIR DE DECHETS PRODUCTION D ELECTRICITE ET DE CHALEUR A PARTIR DE DECHETS Protéger l environnement Produire de l énergie Deux nécessités pour l Afrique, que nous adressons à travers notre système de production non polluant

Plus en détail

Les Fleurs Recycleuses Dossier technique

Les Fleurs Recycleuses Dossier technique Les Fleurs Recycleuses Dossier technique 13, avenue Gaston Diderich L-1420 Luxembourg Tél.: + 352 466 238 Fax: +352 221 955 Mail : comm@fdh.lu LES FLEURS RECYCLEUSES Les Fleurs Recycleuses Dossier technique

Plus en détail

Le Caloporteur. La solution intelligente

Le Caloporteur. La solution intelligente Le Caloporteur La solution intelligente 1. Temper Le produit Fluide frigoporteur et caloporteur sans glycol, non toxique et non polluant LES AVANTAGES Non toxique, ininflammable, non explosif Exempt de

Plus en détail