Bâtiment Infrastructures Transport Industriel Énergie Environnement municipales

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bâtiment Infrastructures Transport Industriel Énergie Environnement municipales"

Transcription

1 1 Partie 2 - Minéraux et métaux critiques, stratégiques et de haute technologie Les défis de la valorisation Normand Grégoire, ing. GENIVAR Bâtiment Infrastructures Transport Industriel Énergie Environnement municipales

2 2 Contexte Nouveaux défis et contraintes Nouveaux métaux et produits dérivés Nouvelles technologies de valorisation pour: Substances classiques Nouvelles substances Nouvelles exigences de pureté Nouvelles applications de haute technologie qui peuvent demander de mettre au point des procédés de valorisation nouveaux Et d autres impacts, bien plus qu il n y parait

3 Substances minérales 2012 et +: le tableau périodique! 3

4 Besoin de nouvelle expertise en valorisation 4 Le développement de ces projets récents et à venir accentue l importance de la valorisation des minerais dans un contexte de : Nouvelles substances «primaires» Nouvelles technologies de concentration/extraction Intérêt possible de considérer la valorisation de substances «secondaires» dès le développement initial iti de projets Besoin d accès à des laboratoires spécialisés pour analyser des échantillons, développer valider optimiser un procédé de traitement Défis de nouveaux protocoles d analyse chimique

5 Et il y a bien plus que la valorisation 5 Impacts : Disponibilité des laboratoires (délais) et de l expertise pertinente (ressources humaines et techniques, capacités d analyse) Temps et expertise requis pour la définition d un procédé optimisé et validé; d autant plus de défis si on considère la valorisation de co-produits Besoin de nouvelles expertises chez les consultants (études de faisabilité et ingénierie des usines) Suite

6 Impacts : Et il y a bien plus que la valorisation 6 Besoin de nouvelles connaissances de la part des opérateurs d usines (transition du minéralurgiste au chimiste?) Et comme les teneurs baissent, on doit contrôler les coûts de façon toujours plus serrée, ça touche aussi les responsables du minage Autres impacts très importants, et souvent négligés Besoin de nouvelles connaissances dispensées dans les institutions d enseignement Complexité accrue des processus de consultation des Co p e té acc ue des p ocessus de co su tat o des populations et autorisations des projets

7 7 Des exemples d aujourd hui ou tôt demain Des projets québécois contemporains - au stade de l étude de faisabilité ± avancée pour la production de nouvelles substances et/ou utilisant des procédés de valorisation nouveaux, dont certaines technologies qui sont brevetées pendant le développement des procédés

8 8 Lithium Transformation de concentrés de lithium en carbonate et autres composés purs par procédé hydrométallurgique, pyrométallurgique, et, depuis peu, par procédé électrolytique l ti 4 projets de lithium au stade de l étude ou de la construction avancée, dont 1 visait au départ la production d un concentré de spodumène, 4 visent la production du carbonate, 2 une production d hydroxyde, et 1 la co-production d un concentré de tantale Un projet envisage l utilisation d une «nouvelleancienne» technologie de production de Li 2 CO 3 Un est en phase de breveter un nouveau procédé de production de LiOH directement à partir du spodumène, sans passer par la production préalable de Li 2 CO 3

9 9 Lithium /f /H Canada Lithium Corp. - Projet Québec Lithium - en construction Nemaska Lithium Inc. - Projet Wabouchi Corporation Éléments Critiques - projet Rose Lithium Tantale p g y p j _j _ y Galaxy Resources - projet Baie James

10 10 Québec Lithium Li 2 CO 3 Première étape: Préparation d un concentré de spodumène

11 11 Québec Lithium Li 2 CO 3 Deuxième étape: Préparation de Li 2 CO 3 Note: co-produit de Na 2 SO 4

12 12 Niobium et tantale Production de composés purs de niobium/tantale par lixiviation (HF et H 2 SO 4 ), extraction par solvant, précipitation, etc. (MDN inc. projet Cervier au Lac-St-Jean ) Note: étude économique préliminaire à: t 1 -contient t deux schémas de procédé préliminaires

13 13 Titane et fer (et vanadium) Production d oxydes purs de titane, fer et vanadium par lixiviation, extraction par solvant, précipitation, etc. (Projet d Argex Titane Inc. au nord de Baie-Comeau) et et p p

14 Titane et fer 14 Lixiviation HCl Extraction par solvant Fe Fe 2 O 3 Extraction par solvant (V 2 O 5 et Ti) Précipitation TiO 2

15 15 Alumine et autres composés Production, à partir d une nouvelle matière première, d alumine très pure et de terres rares par lixiviation, purification, précipitation, calcination (Orbite Aluminae Inc. - projet en Gaspésie) g g unique/

16 16 Alumine et autres composés Lixiviation HCl Séparation des insolubles dont de la silice Concentration par distillation Précipitation du chlorure de fer et oxydation Précipitation de chlorure d alumine et calcination en alumine Solution résiduelle contenant t des oxydes de sodium/potassium et magnésium et des terres rares /whitepapers/pea_orbite_may30-final.pdf

17 17 Terres rares (au Québec) Production de terres rares par lixiviation, purification et précipitation p (Projets au stade de l analyse technico- économique: 2 projets en Abitibi - Témiscamingue 2 projets dans la fosse du Labrador) p p (Matamec Explorations Inc. - projet Zeus) (Quest Rare Minerals - projet Strange Lake) (Commerce Resources - projet Eldor) (GéoMégA,projet Montviel) (Iamgold Corporation, projet de la mine Niobec rapport de ressources)

18 Terres rares - Matamec 18 Préparation d un concentré de minéraux Préparation d un concentré de terres rares

19 Terres rares Quest Rare Minerals Co-produits et technologies de valorisation nonconventionnelles 19 Les défis sont ici, en plus de ce qui est montré

20 Terres rares Commerce Resources 20 Préparation d un concentré de minéraux

21 Terres rares Commerce Resources Corp. com/i/pdf/ _GG-PEA-Report Report.pdfpdf 21 C est là que sont les vrais défis

22 22 Graphite et dérivés spécialisés Purification du graphite en graphène pour de nouvelles applications de haute technologie, dont les batteries au lithium (Focus Graphite Inc. - projet Lac Knife, dans la région de Fermont) te co / e c / (graphène et graphite de très haute pureté pour les électrodes de batteries) Knife-NI Tech-Report-FINAL-Oct _opt.pdf (étude économique préliminaire - 30 octobre 2012)

23 23 Et quoi d autre? On pourrait parler de valorisation de : Diamants Uranium De concentration de phosphates ignés (2 projets avancés au Québec en 2012) et des défis majeurs de l extraction de sous-produits ou du recyclage de métaux rares/critiques/stratégiques dont la disponibilité est l objet de craintes importantes (autre présentation du même auteur lors du Congrès Québec Mines 2012)

24 Je veux faire de la veille. Où est-ce que je m informe sur les projets? Les sites Web des entreprises 2. Les études de faisabilité ne sont que très rarement rendues publiques 3. Des rapports technique, conformes à la norme canadienne doivent être rendus publics par les compagnies assujetties 4. Ils contiennent typiquement des résumés des éléments analysés dans les études de type faisabilité, incluant les technologies de traitement/extraction 5. Ils sont rendus accessibles via le site web SEDAR (System for Electronic Document Analysis and Retrieval) 6. Songez à utiliser l outil très méconnu que représentent t les alertes Google, à qui vous confiez votre tâche de veille il suffit de choisir les bons mots-clés (attention à la langue)

25 25 Partie 2 Défis de la valorisation Bonnes recherches! «Celui qui rencontre le plus de succès dans la vie est celui qui est le mieux informé» Bâtiment Infrastructures municipales Transport Industriel Énergie Environnement DES SOLUTIONS GLOBALES EN INGÉNIERIE

QUEL FUTUR POUR LES METAUX? Raréfaction des métaux : Un nouveau défi pour la société. Dîner Débat, 28 octobre 2010

QUEL FUTUR POUR LES METAUX? Raréfaction des métaux : Un nouveau défi pour la société. Dîner Débat, 28 octobre 2010 QUEL FUTUR POUR LES METAUX? Raréfaction des métaux : Un nouveau défi pour la société Dîner Débat, 28 octobre 2010 Avant-propos «Les richesses naturelles sont inépuisables, car sans cela nous ne les obtiendrions

Plus en détail

Minéraux rares Quest Ltée. BÉCANCOUR ACCUEILLERA LE NOUVEAU COMPLEXE DE TRAITEMENT DE TERRES RARES DE QUEST

Minéraux rares Quest Ltée. BÉCANCOUR ACCUEILLERA LE NOUVEAU COMPLEXE DE TRAITEMENT DE TERRES RARES DE QUEST Minéraux rares Quest Ltée. BÉCANCOUR ACCUEILLERA LE NOUVEAU COMPLEXE DE TRAITEMENT DE TERRES RARES DE QUEST Quest s engage à travailler de près avec la communauté de Bécancour BÉCANCOUR, le 5 novembre

Plus en détail

Chapitre 3 : Formules chimiques

Chapitre 3 : Formules chimiques Chapitre 3 : Formules chimiques Objectifs L élève doit être capable! de définir la notion de valence,! de déduire du T.P.E. la valence d un élément appartenant aux groupes principaux,! d établir les formules

Plus en détail

Plan de développement stratégique 2013-2016

Plan de développement stratégique 2013-2016 Plan de développement stratégique 2013-2016 INTRODUCTION Le Plan de développement stratégique présenté dans les pages qui suivent expose les objectifs du Groupe de Collaboration Internationale en Ingénierie

Plus en détail

Expérience # 7 Identification des composés d un mélange

Expérience # 7 Identification des composés d un mélange Expérience # 7 1. But Le but de l expérience consiste à isoler chacun des composés d un mélange par les techniques de purification connues, à prouver la pureté de chacun et à déterminer la nature des composés

Plus en détail

Stratégies de synthèse organique

Stratégies de synthèse organique Chimie rganique Stratégies de synthèse organique La synthèse organique est une discipline dans laquelle de nombreux paramètres sont à prendre en compte afin d obtenir des produits purs avec de bons rendements,

Plus en détail

QUEST PRODUIT DES ÉLÉMENTS DE TERRES RARES LOURDES D UNE PURETÉ DE 98,4 % AINSI QUE DE L YTTRIUM CONCENTRÉ À PARTIR D UN SCHÉMA DES PROCÉDÉS AMÉLIORÉS

QUEST PRODUIT DES ÉLÉMENTS DE TERRES RARES LOURDES D UNE PURETÉ DE 98,4 % AINSI QUE DE L YTTRIUM CONCENTRÉ À PARTIR D UN SCHÉMA DES PROCÉDÉS AMÉLIORÉS Minéraux rares Quest Ltée QUEST PRODUIT DES ÉLÉMENTS DE TERRES RARES LOURDES D UNE PURETÉ DE 98,4 % AINSI QUE DE L YTTRIUM CONCENTRÉ À PARTIR D UN SCHÉMA DES PROCÉDÉS AMÉLIORÉS Toronto, le 4 septembre

Plus en détail

Minéralisation assistée par micro-ondes. Joël Poupon

Minéralisation assistée par micro-ondes. Joël Poupon Minéralisation assistée par micro-ondes Joël Poupon CSA, 14 novembre 2006 Importance de la mise en solution dans le processus analytique Doc. Anton Paar Conditions d une bonne minéralisation Pas de contamination

Plus en détail

Au cœur du développement de la communauté depuis 35 ans. Fiche n o 2 : Niobec et le niobium : un avenir prometteur

Au cœur du développement de la communauté depuis 35 ans. Fiche n o 2 : Niobec et le niobium : un avenir prometteur Fiche n o 2 : Niobec et le niobium : un avenir prometteur ÉTUDE DE PRÉFAISABILITÉ EN COURS CONCERNANT LE PROJET D EXPANSION DE LA MINE NIOBEC À SAINT-HONORÉ Au cœur du développement de la communauté depuis

Plus en détail

Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés

Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés EA-7/05 Guide EA pour l application de la norme ISO/CEI 17021:2006 pour les audits combinés Référence de la publication Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits

Plus en détail

Dynacom présente sa solution de gestion de collectes de déchets et recyclage

Dynacom présente sa solution de gestion de collectes de déchets et recyclage Dynacom présente sa solution de gestion de collectes Industrie du transport Dynacom comprend que les entreprises spécialisées en gestion des déchets et recyclage ont des défis de gestion uniques Organismes

Plus en détail

APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS

APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS POUR L ÉVALUATION D IMPACT DU PROGRAMME NATIONAL LEADERSHIP DE SERVICE 1. L Arche, qu est-ce que c est? ; «L'Arche rassemble des personnes, avec et sans déficience

Plus en détail

QUI A TUE PAMELA ROSE (TESTS DES IONS)

QUI A TUE PAMELA ROSE (TESTS DES IONS) QUI A TUE PAMELA ROSE (TESTS DES IONS) classe : troisième durée : 1h30 Travail préparatoire sur les tests des ions : (réalisé en classe et noté au tableau, sans traces pour les élèves à ce stade.) Il est

Plus en détail

SCIENCES DES MATÉRIAUX 1/7

SCIENCES DES MATÉRIAUX 1/7 SCIENCES DES ATÉRIAUX / EENTO SCIENCES DES ATÉRIAUX SCIENCES DES ATÉRIAUX / Grandeur STRUCTURES CRISTALLOGRAPHIQUES ET PROPRIETES PHYSIQUES asse volumique r (g.cm - ) Température de fusion ( C) Coeficient

Plus en détail

Activité par les élèves Le poker des formules

Activité par les élèves Le poker des formules SNC2D/SNC2P Réactions chimiques/réactions chimiques Activité par les élèves Le poker des formules Sujets écrire le nom et la formule chimique de composés ioniques Durée préparation : 20 min activité :

Plus en détail

Projet minier Arnaud Plan de restauration préliminaire Projet minier Arnaud

Projet minier Arnaud Plan de restauration préliminaire Projet minier Arnaud Projet minier Arnaud Plan de restauration préliminaire Projet minier Arnaud Sommaire exécutif Analyse des solutions de rechange pour l entreposage des déchets miniers Rév.03 Août 2015 SOMMAIRE EXÉCUTIF

Plus en détail

GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT

GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT SOMMAIRE INTRODUCTION > Chapitre 1 L environnement et le Développement durable 9 S engager > Chapitre 2 Principes de mise en œuvre 19 Comprendre Savoir-faire Partager

Plus en détail

Nos services en rapport au Règlement sur les urgences environnementales (RUE)

Nos services en rapport au Règlement sur les urgences environnementales (RUE) Nos services en rapport au Règlement sur les urgences environnementales (RUE) Contenu Présentation de l équipe MRI et secteurs d activités Services relatifs au RUE Présentation de l équipe Un savoir DIVERSIFIÉ

Plus en détail

Services partagés Canada : Promouvoir l innovation dans le secteur public

Services partagés Canada : Promouvoir l innovation dans le secteur public Services partagés Canada : Promouvoir l innovation dans le secteur public Exposé présenté à la Table ronde sur l infrastructure de la technologie de l information Le 8 décembre 2014 Michel Fortin, sous-ministre

Plus en détail

Histoire des arts : La naissance du cinéma à la fin du XIXe siècle

Histoire des arts : La naissance du cinéma à la fin du XIXe siècle Histoire des arts : La naissance du cinéma à la fin du XIXe siècle Exercice et méthode de recherche sur Internet Dans le cadre du thème Histoire des arts retenu pour la classe de 4 ( Mouvement et vitesse

Plus en détail

Programme GAPEXPERT. Votre ambition, devenir un expert scientifique. Notre vocation, développer votre talent.

Programme GAPEXPERT. Votre ambition, devenir un expert scientifique. Notre vocation, développer votre talent. Programme GAPEXPERT Votre ambition, devenir un expert scientifique. Notre vocation, développer votre talent. AREVA, une électricité sûre, avec moins de CO 2 et compétitive Quelques chiffres clés 48 000

Plus en détail

Examen de Chimie des eaux septembre 2002 T. MOUTIN Licence Sciences de la Terre Durée : 1 heure Documents non autorisés, calculatrices autorisées

Examen de Chimie des eaux septembre 2002 T. MOUTIN Licence Sciences de la Terre Durée : 1 heure Documents non autorisés, calculatrices autorisées Examen de Chimie des eaux septembre 2002 T. MOUTIN Licence Sciences de la Terre Durée : 1 heure Documents non autorisés, calculatrices autorisées On considère une eau en équilibre avec le CO 2 (g) dont

Plus en détail

GUIDE DU PROCESSUS D APPROBATION DES ACTIVITÉS MINIÈRES AU NOUVEAU-BRUNSWICK

GUIDE DU PROCESSUS D APPROBATION DES ACTIVITÉS MINIÈRES AU NOUVEAU-BRUNSWICK GUIDE DU PROCESSUS D APPROBATION DES ACTIVITÉS MINIÈRES AU NOUVEAU-BRUNSWICK TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION... 1 2. COMITÉ PERMANENT DES MINES ET DE L ENVIRONNEMENT... 1 3. LE PROCESSUS D APPROBATION...

Plus en détail

Mes besoins et mes objectifs Les buts de cet outil sont de vous : Instructions :

Mes besoins et mes objectifs Les buts de cet outil sont de vous : Instructions : Outil Mes besoins et mes objectifs L outil Mes besoins et mes objectifs est un guide de réflexion qui contient une série de pistes et de questions à aborder en vue de préparer le transfert de votre entreprise.

Plus en détail

Introduction. Tony CAVALERI. Email : tony.cavaleri@hotmail.com tel : +32(0)494684090

Introduction. Tony CAVALERI. Email : tony.cavaleri@hotmail.com tel : +32(0)494684090 MÉMA MAISONS ÉCOLOGIQUES MODULAIRES AUTONOMES Projet de développement industriel de modules pavillonnaires destinés à l habitat principalement et comprenant un système de gestion des flux des eaux sanitaires

Plus en détail

STRATÉGIE POUR LA PROTECTION D UNE INVENTION PREMIÈRE PARTIE : LA PROTECTION AU CANADA

STRATÉGIE POUR LA PROTECTION D UNE INVENTION PREMIÈRE PARTIE : LA PROTECTION AU CANADA STRATÉGIE POUR LA PROTECTION D UNE INVENTION PREMIÈRE PARTIE : LA PROTECTION AU CANADA MICHEL BÉLANGER * ROBIC, S.E.N.C.R.L. AVOCATS, AGENTS DE BREVETS ET DE MARQUES DE COMMERCE Établir la meilleure stratégie

Plus en détail

Science de l environnement SVN3E. Guide 03. Conservation de l énergie

Science de l environnement SVN3E. Guide 03. Conservation de l énergie Science de l environnement SVN3E Guide 03 Conservation de l énergie Les activités proposées dans ce guide reposent sur le visionnement d extraits d émissions et sur des parties choisies du site Artisans

Plus en détail

Adoption anticipée de la norme IFRS 9 Instruments financiers par les banques d importance systémique intérieure Préavis

Adoption anticipée de la norme IFRS 9 Instruments financiers par les banques d importance systémique intérieure Préavis Référence: Préavis aux banques, SBE, SPB, SFP, ACC, SAV, SAM, SSM, SPA Le 9 janvier 2015 Destinataires : Entités fédérales Objet : Adoption anticipée de la norme IFRS 9 Instruments financiers par les banques

Plus en détail

ALLOCUTION D ISABELLE COURVILLE PRÉSIDENTE DU CONSEIL BANQUE LAURENTIENNE LORS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES DE LA BANQUE LAURENTIENNE

ALLOCUTION D ISABELLE COURVILLE PRÉSIDENTE DU CONSEIL BANQUE LAURENTIENNE LORS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES DE LA BANQUE LAURENTIENNE ALLOCUTION D ISABELLE COURVILLE PRÉSIDENTE DU CONSEIL BANQUE LAURENTIENNE LORS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES DE LA BANQUE LAURENTIENNE 1 er avril 2015 NOTES DE L ALLOCUTION PRONONCÉE PAR MADAME

Plus en détail

Chaînes de recherche Google Techniques de recherche avancée sur Internet Partie 2 (suite du webinaire du 15 septembre 2011)

Chaînes de recherche Google Techniques de recherche avancée sur Internet Partie 2 (suite du webinaire du 15 septembre 2011) Chaînes de recherche Google Techniques de recherche avancée sur Internet Partie 2 (suite du webinaire du 15 septembre 2011) Garrett Wasny, MA, CMC, PACI/FIBP http://www.garrettwasny.com gw@garrettwasny.com

Plus en détail

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN, AU CONSEIL, AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL EUROPÉEN ET AU COMITÉ DES RÉGIONS

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN, AU CONSEIL, AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL EUROPÉEN ET AU COMITÉ DES RÉGIONS COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 26.5.2014 COM(2014) 297 final COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN, AU CONSEIL, AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL EUROPÉEN ET AU COMITÉ DES RÉGIONS sur

Plus en détail

RECRUTEMENT FONDÉ SUR LE SAVOIR

RECRUTEMENT FONDÉ SUR LE SAVOIR RECRUTEMENT FONDÉ SUR LE SAVOIR Par Alan Davis Solutions de dotation en personnel pour le nouveau millénaire QU EST-CE QUE LE RECRUTEMENT FONDÉ SUR LE SAVOIR? Le recrutement fondé sur le savoir donne lieu

Plus en détail

I) Les solvants hydrophiles A) Eaux

I) Les solvants hydrophiles A) Eaux Les solvants UE 11:Pharmacotechnie et pharmacie galénique Semaine : n 10 (du 09/11/15 au 13/11/15) Date : 13/11/2015 Heure : de 8h00 à 9h00 Professeur : Pr. Gayot Binôme : n 75 Correcteur : n 74 PLAN DU

Plus en détail

Détermination du carbone inorganique dissous, du carbone organique dissous et du carbone organique total : méthode par détection infrarouge

Détermination du carbone inorganique dissous, du carbone organique dissous et du carbone organique total : méthode par détection infrarouge Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec MA. 300 C 1.0 Détermination du carbone inorganique dissous, du carbone organique dissous et du carbone organique total : méthode par détection infrarouge

Plus en détail

Expérience # 3. Extraction de la caféine du thé

Expérience # 3. Extraction de la caféine du thé Expérience # 3 1. But Le but de l expérience consistera à extraire la caféine du thé. ous pourrons ainsi nous familiariser avec les techniques d extraction par solvant et d évaporation sous vide. 2. Théorie

Plus en détail

I - LES EAUX DE CONSOMMATION

I - LES EAUX DE CONSOMMATION THEME N 2 : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT Ce thème est une approche à la fois individuelle et globale des problèmes de l'alimentation des hommes sur la planète. Ce thème doit permettre de poser scientifiquement

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION Au 6 juin 2014

RAPPORT DE GESTION Au 6 juin 2014 RAPPORT DE GESTION Au 6 juin 2014 Le présent rapport de gestion porte sur les résultats d exploitation et la situation financière de Minéraux rares Quest ltée et de sa filiale en propriété exclusive Extraction

Plus en détail

Comment rencontrer l âme sœur

Comment rencontrer l âme sœur Pabloemma Comment rencontrer l âme sœur 25 façons et trouvez l amour Essai 1 Du même auteur : 2013 paroles intimes (poésie) 2013 En finir avec le passé (poésie) 2013 La vie sépare ceux qui s aiment (poésie)

Plus en détail

André Matte, ingénieur Direction de l expertise technique

André Matte, ingénieur Direction de l expertise technique La mise des bâtiments André Matte, ingénieur Direction de l expertise technique 7 mai 2009 1 Rénovation et agrandissement d un CH Importantes mesures en efficacité énergétique : > Consommation avant réalisation

Plus en détail

Fabrication du béton: traiter les boues contenant du chrome en respectant l environnement

Fabrication du béton: traiter les boues contenant du chrome en respectant l environnement Fabrication du béton: traiter les boues contenant du chrome en respectant l environnement 1 De quoi est-il question? La manipulation de matériaux de construction et de déchets de chantier est régie par

Plus en détail

Présentation des Principes fondamentaux de la communication

Présentation des Principes fondamentaux de la communication Présentation des Principes fondamentaux de la communication Voici les Principes fondamentaux de la communication un atelier modulaire! L objectif de cette ressource est de fournir aux animateurs les outils

Plus en détail

Contrôle des gaz à effet de serre dans les Mines. Abdoulaye HAMIDOU Chef de Groupe Qualité Sécurité Environnement COMINAK/AREVA

Contrôle des gaz à effet de serre dans les Mines. Abdoulaye HAMIDOU Chef de Groupe Qualité Sécurité Environnement COMINAK/AREVA Contrôle des gaz à effet de serre dans les Mines Abdoulaye HAMIDOU Chef de Groupe Qualité Sécurité Environnement COMINAK/AREVA Principe de fonctionnement des Mines Rejets Atmosphériques Explosifs Ciment

Plus en détail

Le 17 mai 2012 875 $ plus taxes

Le 17 mai 2012 875 $ plus taxes PLAN DE COURS M1222 TECHNOLOGIES D ÉPURATION COV & MATIÈRES PARTICULAIRES FILTRATION ABSORPTION ADSORPTION OXYDATION THERMIQUE Fonctionnement et critères de sélection Le 17 mai 2012 875 $ plus taxes Montréal

Plus en détail

Travail Personnel Encadré

Travail Personnel Encadré Travail Personnel Encadré Recherche bibliographique Alain Boucher - IFI Page 1 Etapes d un processus de recherche (1) Enoncé et analyse du problème de recherche (2) Recherche bibliographique (3) Solution

Plus en détail

Le Canada a besoin d ingénieurs

Le Canada a besoin d ingénieurs Le Canada a besoin d ingénieurs 2015 Le Canada a besoin d ingénieurs Document sur la campagne 1 d Ingénieurs Canada Qui est ingénieurs canada? Ingénieurs Canada est l organisme national constitué des 12

Plus en détail

A la Fin de cette activité, je saurai -Identifier les relations principales entre matériaux, formes et procédés de réalisation.

A la Fin de cette activité, je saurai -Identifier les relations principales entre matériaux, formes et procédés de réalisation. Questionnaire A Les critères de choix d un matériau La mise en forme des matériaux Sélectionner un matériau Questionnaire B Choix d un matériau à partir de ses propriétés L origine et la disponibilité

Plus en détail

Animation Numérique de Territoire 2013/2014

Animation Numérique de Territoire 2013/2014 Animation Numérique de Territoire 2013/2014 Atelier Google+ Local 29 novembre 2013 Cyberbase de Cahors Animation Numérique de Territoire 2013/2014 Atelier Google+ Local Qui suis-je? Romain Péroua > Responsable

Plus en détail

Recommandations relatives à la soumission de propositions en réponse à l avis d offre de participation TIGER

Recommandations relatives à la soumission de propositions en réponse à l avis d offre de participation TIGER Recommandations relatives à la soumission de propositions en réponse à l avis d offre de participation TIGER 1 INTRODUCTION 2 2 FORMAT ET CONTENU DE LA PROPOSITION 2 2.1 PAGE DE GARDE 4 2.1.1 Titre 4 2.1.2

Plus en détail

Outillez vos utilisateurs

Outillez vos utilisateurs Outillez vos utilisateurs grâce à une solution intégrée Présenté par Valérie Coutu Processus de vente classique Gagné Projet Prospect Compte Commandes POP/SOP Perdu Opportunités Informations pertinentes

Plus en détail

Informatique «verte»: Est-ce possible? Que faire?

Informatique «verte»: Est-ce possible? Que faire? Informatique «verte»: Est-ce possible? Que faire? Constats chiffrés Eco-actions au quotidien L entreprise de demain 1 2 Effet de serre - émission CO2 3 Sources d émission de CO2 Transport routier 24% Industrie

Plus en détail

PROTÉGEZ VOS VENTES À L ÉTRANGER

PROTÉGEZ VOS VENTES À L ÉTRANGER PROTÉGEZ VOS VENTES À L ÉTRANGER Lorsque vous savez combien rapporteront vos ventes à l étranger, il est difficile d imaginer comment votre entreprise a pu se passer de tels revenus. Grâce aux solutions

Plus en détail

LES MINES ARGEX INC. NOTICE ANNUELLE MODIFIÉE ET MISE À JOUR POUR L EXERCICE TERMINÉ LE 31 DÉCEMBRE 2009

LES MINES ARGEX INC. NOTICE ANNUELLE MODIFIÉE ET MISE À JOUR POUR L EXERCICE TERMINÉ LE 31 DÉCEMBRE 2009 LES MINES ARGEX INC. NOTICE ANNUELLE MODIFIÉE ET MISE À JOUR POUR L EXERCICE TERMINÉ LE 31 DÉCEMBRE 2009 Le 14 janvier 2011 TABLE DES MATIÈRES RENSEIGNEMENTS PRÉLIMINAIRES...2 États financiers...2 Monnaie...2

Plus en détail

MAÎTRISER LA RECHERCHE D INFORMATION SUR INTERNET

MAÎTRISER LA RECHERCHE D INFORMATION SUR INTERNET CHARGÉE DE COURS : N. VANASSCHE WWW.NATHALIEVANASSCHE.BE MAÎTRISER LA RECHERCHE D INFORMATION SUR INTERNET 1. Comment fonctionnent un robot d indexation (spider)? Infos ici : http://www.journaldunet.com/solutions/0605/060519-

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT. (ci-après appelée l «INSTITUTION») (ci-après appelée ) INC., (ci-après appelée ) ARTICLE 1 PRÉAMBULE

CONVENTION DE PARTENARIAT. (ci-après appelée l «INSTITUTION») (ci-après appelée ) INC., (ci-après appelée ) ARTICLE 1 PRÉAMBULE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE: CÉGEP, corporation légalement constituée en vertu des lois du Québec, ayant sa place d affaires au directeur général, dûment autorisé à agir tel qu il le déclare; (ci-après

Plus en détail

APEX Services de Gaz Industriel Une réponse rapide, 24 h sur 24

APEX Services de Gaz Industriel Une réponse rapide, 24 h sur 24 APEX Services de Gaz Industriel Une réponse rapide, 24 h sur 24 Une gamme complète de services, 24 h sur 24 APEX est une division spécialisée de la société Air Products. En collaboration avec notre partenaire

Plus en détail

Catalogue des matériaux de référence

Catalogue des matériaux de référence Centre d expertise en analyse environnementale du Québec Catalogue des matériaux de référence DR-12-CMR Édition : 2011-01-17 Pour toute information complémentaire sur les activités du Centre d expertise

Plus en détail

Description générale. Titre. Objectifs d'apprentissage. Résumé. Durée

Description générale. Titre. Objectifs d'apprentissage. Résumé. Durée PerfecTIC Un portrait du développement global avec Les enfants au service de garde en milieu scolaire : un laboratoire d'observation des 5-12 ans www.ccdmd.qc.ca/ri/5-12ans Description générale Titre Objectifs

Plus en détail

GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO. Janvier 2009. Module 8 : Améliorer la communication

GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO. Janvier 2009. Module 8 : Améliorer la communication GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO Janvier 2009 Module 8 : Améliorer la communication Modifié en décembre 2010 Révisé en décembre 2012 Révisé en décembre 2012

Plus en détail

AREVA Innovation PME. Le site internet dédié aux PME françaises innovantes

AREVA Innovation PME. Le site internet dédié aux PME françaises innovantes AREVA Innovation PME Le site internet dédié aux PME françaises innovantes Notre expertise MINES CONVERSION DE L URANIUM ENRICHISSEMENT DE L URANIUM FABRICATION DU COMBUSTIBLE CONCEPTION DE RÉACTEURS MAINTENANCE

Plus en détail

NOS DENTS. ------------------------------------------------------------------------------ Destination des activités:

NOS DENTS. ------------------------------------------------------------------------------ Destination des activités: NOS DENTS Prénom: ROSA Noms: ALIGUÉ CAPSADA Email adresse: rosaaligue@hotmail.com Institution: Universitat Autònoma de Barcelona Destination des activités: Premier cycle de l école Primaire Sujet : Sciences

Plus en détail

Vers une «bataille» de l Arctique?

Vers une «bataille» de l Arctique? Conférence du Cercle Géopolitique du 30 octobre 2013 Vers une «bataille» de l Arctique? Patrice Geoffron En cette rentrée 2013, le cycle de conférences du Cercle Géopolitique s est ouvert sur l intervention

Plus en détail

Mon projet de formation (Création d un sondage en ligne) MAT-1102

Mon projet de formation (Création d un sondage en ligne) MAT-1102 Mon projet de formation (Création d un sondage en ligne) Cahier de travail MAT-1102 Projet intégrant les TIC Auteur : René Boutin, Enseignant au Centre L Horizon (CSOB) Version du 26 octobre 2012 License.

Plus en détail

Petit-déjeuner CTF Jeunes Fiscalistes. Financement corporatif et crédits d impôt

Petit-déjeuner CTF Jeunes Fiscalistes. Financement corporatif et crédits d impôt Petit-déjeuner CTF Jeunes Fiscalistes et crédits d impôt 2014 Ordre du jour Introduction Financement des activités de développement > Crédits d impôt RS&DE > Crédits d impôt pour titres multimédia > Crédits

Plus en détail

Foire aux questions. Veuillez cliquer sur l une des questions ci-dessous pour accéder à la réponse.

Foire aux questions. Veuillez cliquer sur l une des questions ci-dessous pour accéder à la réponse. Foire aux questions Veuillez cliquer sur l une des questions ci-dessous pour accéder à la réponse. Quels genres d échantillons biologiques sont disponibles à la Biobanque Genizon? Quelle est la procédure

Plus en détail

PORTRAIT D UNE ENTREPRISE AXÉE SUR L INNOVATION

PORTRAIT D UNE ENTREPRISE AXÉE SUR L INNOVATION PORTRAIT D UNE ENTREPRISE AXÉE SUR L INNOVATION LOGIENT EST UNE ENTREPRISE DE GÉNIE LOGICIEL AXÉE SUR L INNOVATION. Depuis plus de 15 ans, Logient vous accompagne et réalise vos projets de développement

Plus en détail

Assemblée des Premières Nations. Document d information technique : Plan de gestion des produits chimiques du Canada

Assemblée des Premières Nations. Document d information technique : Plan de gestion des produits chimiques du Canada Assemblée des Premières Nations Document d information technique : Plan de gestion des produits chimiques du Canada 2012-2013 1 Contexte Les Chefs en assemblée de l Assemblée des Premières Nations (APN)

Plus en détail

Comment télécharger un livre numérique vers une tablette ou smartphone sous Android ou ios

Comment télécharger un livre numérique vers une tablette ou smartphone sous Android ou ios Comment télécharger un livre numérique vers une tablette ou smartphone sous Android ou ios février 16 Page 1 sur 11 Installation de l application Bluefire Reader Installez l application «Bluefire Reader»,

Plus en détail

Tu auras à remplir un petit document pour t aider à mettre dans ta mémoire les informations que nous te donnerons. Petite question à poser :

Tu auras à remplir un petit document pour t aider à mettre dans ta mémoire les informations que nous te donnerons. Petite question à poser : Pour débuter notre beau projet de science en ligne, nous allons nous présenter. Nous sommes Maryse et Guylaine. Nous essayons d expliquer différents phénomènes scientifiques. Nous aimerions connaître ;aujourd

Plus en détail

Défis pour les exploitants

Défis pour les exploitants Défis pour les exploitants Yves Duperrex Groupement romand des exploitants de STEP Principaux défis à relever : 1. Analyses et laboratoire 2. Formation 3. Regroupement de STEP 4. Projet, construction et

Plus en détail

supervisé par Gérard Beaudet L urbanisme des villes minières: le cas de malartic et de thetford mines

supervisé par Gérard Beaudet L urbanisme des villes minières: le cas de malartic et de thetford mines L urbanisme des villes minières: le cas de malartic et de thetford mines L urbanisme des villes minières au Québec: le cas de malartic et de thetford mines Contexte Depuis de nombreuses années, l industrie

Plus en détail

L importance de l eau dans la durabilité des bétons et mortiers

L importance de l eau dans la durabilité des bétons et mortiers L importance de l eau dans la durabilité des bétons et mortiers N.Tenoutasse Les liants hydrauliques se transforment en hydrates dans les bétons et mortiers, ces hydrates sont responsables des performances

Plus en détail

Présentation Forum minier 2011 23 septembre 2011 L émergence des ententes de prédéveloppement

Présentation Forum minier 2011 23 septembre 2011 L émergence des ententes de prédéveloppement Présentation Forum minier 2011 23 septembre 2011 L émergence des ententes de prédéveloppement François Dandonneau, associé, Gowlings Jean M. Gagné, associé, Fasken Martineau 1, Place Ville-Marie, 37e étage

Plus en détail

Un ion monoatomique est formé d'un seul atome chargé. Les ions poly-atomiques sont formés de plusieurs atomes. Il s'agit d'une molécule chargée.

Un ion monoatomique est formé d'un seul atome chargé. Les ions poly-atomiques sont formés de plusieurs atomes. Il s'agit d'une molécule chargée. CHAPITRE 5 : LES IONS I. QU'EST CE QU'UN ION. Un ion est un élément qui porte une charge électrique. Il existe deux types d'ions différents les cations et les anions. Les cations sont des ions qui portent

Plus en détail

L HYDROÉLECTRICITÉ EN 5 POINTS LA PREMIÈRE SOURCE D ÉLECTRICITÉ AU CANADA

L HYDROÉLECTRICITÉ EN 5 POINTS LA PREMIÈRE SOURCE D ÉLECTRICITÉ AU CANADA L HYDROÉLECTRICITÉ EN 5 POINTS LA PREMIÈRE SOURCE D ÉLECTRICITÉ AU CANADA www.canadahydro.ca info@canadahydro.ca Twitter @CanadaHydro 1. L HYDROÉLECTRICITÉ EST UNE ÉNERGIE PROPRE ET RENOUVELABLE. Une centrale

Plus en détail

CANADA LITHIUM ANNONCE UNE ÉTUDE DE FAISABILITÉ POSITIVE DU PROJET QUÉBEC LITHIUM - CONSTRUCTION POUR MI-2011 ET PRODUCTION POUR 2013

CANADA LITHIUM ANNONCE UNE ÉTUDE DE FAISABILITÉ POSITIVE DU PROJET QUÉBEC LITHIUM - CONSTRUCTION POUR MI-2011 ET PRODUCTION POUR 2013 TSX: CLQ; U.S. OTCQX: CLQMF Communiqué de presse CANADA LITHIUM ANNONCE UNE ÉTUDE DE FAISABILITÉ POSITIVE DU PROJET QUÉBEC LITHIUM - CONSTRUCTION POUR MI-2011 ET PRODUCTION POUR 2013 Toronto, 17 décembre

Plus en détail

SCIFINDER VERSION WEB MANUEL D UTILISATION SIMPLIFIÉ BIBLIOTHEQUE DES SCIENCES ET TECHNIQUES. Bibliothèques de l ULB

SCIFINDER VERSION WEB MANUEL D UTILISATION SIMPLIFIÉ BIBLIOTHEQUE DES SCIENCES ET TECHNIQUES. Bibliothèques de l ULB SCIFINDER VERSION WEB MANUEL D UTILISATION SIMPLIFIÉ BIBLIOTHEQUE DES SCIENCES ET TECHNIQUES Bibliothèques de l ULB Bibliothèque des Sciences et Techniques BST Campus du Solbosch Bâtiment D Avenue Depage,

Plus en détail

SGS Canada Inc. Étude de pré-faisabilité. Mine Arnaud Inc. Dépôt de Sept-Îles, Québec. Résumé tiré du rapport final daté du 24 juillet 2013

SGS Canada Inc. Étude de pré-faisabilité. Mine Arnaud Inc. Dépôt de Sept-Îles, Québec. Résumé tiré du rapport final daté du 24 juillet 2013 SGS Canada Inc Étude de pré-faisabilité Mine Arnaud Inc. Dépôt de Sept-Îles, Québec Résumé tiré du rapport final daté du 24 juillet 2013 1. RÉSUMÉ 1.1. Sommaire exécutif : Ce rapport présente une étude

Plus en détail

QUOI DE NEUF? Super ACTIONS ACCRÉDITIVES. Crédit d impôt pour l exploration minière [CIEM]

QUOI DE NEUF? Super ACTIONS ACCRÉDITIVES. Crédit d impôt pour l exploration minière [CIEM] QUOI DE NEUF? INVESTISSEURS : Vous pouvez maintenant investir dans des super actions accréditives admissibles prolongation jusqu au 31 mars 2013. ÉMETTEURS : Les fonds accumulés grâce au crédit peuvent

Plus en détail

Manuel utilisateur Applications Web

Manuel utilisateur Applications Web Manuel utilisateur Applications Web (Gestion IC) Diplôme technicien ES Session 2013 MINELLI Michaël Version Date Nom Objet 1.0.0 22 mai 2013 M. Minelli Première version du document TABLE DES MATIÈRES 1

Plus en détail

Chapitre 1. Introduction. Préambule... 2 Objectif de ce livre... 4 De quoi ai-je besoin?... 5

Chapitre 1. Introduction. Préambule... 2 Objectif de ce livre... 4 De quoi ai-je besoin?... 5 Chapitre 1. Introduction Préambule........................................................ 2 Objectif de ce livre.............................................. 4 De quoi ai-je besoin?...........................................

Plus en détail

Commission scolaire de la Riveraine

Commission scolaire de la Riveraine Commission scolaire de la Riveraine P O L I T I Q U E POLITIQUE : Politique de développement durable. SERVICE : Secrétariat général Date d approbation : 28 juin 2011 Résolution numéro : CC 1106-2076 2

Plus en détail

MANAGEMENT RETIREE. Examen périodique des avantages sociaux 2014. Employés syndiqués Régime d avantages sociaux

MANAGEMENT RETIREE. Examen périodique des avantages sociaux 2014. Employés syndiqués Régime d avantages sociaux Examen périodique des avantages sociaux 2014 MANAGEMENT RETIREE BENEFITS PAR DAN BOULET» Gérant d affaires, Fraternité PAR RICHARD J. DIXON» Vice-président, Ressources humaines Coprésident, Conseil mixte

Plus en détail

Poste-publications MC. Création d une commande. En vigueur le 11 janvier 2016. postescanada.ca/ppguides T575216

Poste-publications MC. Création d une commande. En vigueur le 11 janvier 2016. postescanada.ca/ppguides T575216 Création d une commande Poste-publications MC En vigueur le 11 janvier 2016 MC Marque de commerce de la Société canadienne des postes. MO Marque officielle de la Société canadienne des postes. postescanada.ca/ppguides

Plus en détail

Les compteurs communicants : une nouvelle génération de compteurs arrive!

Les compteurs communicants : une nouvelle génération de compteurs arrive! Les compteurs communicants : une nouvelle génération de compteurs arrive! Qu'est- ce qu un compteur communicant? Les compteurs actuels sont des compteurs électromécaniques ou électroniques. Ils mesurent

Plus en détail

White Paper. Formations linguistiques Conseils préalables pour un ROI optimal

White Paper. Formations linguistiques Conseils préalables pour un ROI optimal White Paper Formations linguistiques Conseils préalables pour un ROI optimal Conseils pour un ROI optimal Année après année les entreprises investissent dans les compétences linguistiques de leurs collaborateurs,

Plus en détail

L éthique et les élus municipaux

L éthique et les élus municipaux CAT 015M C.P. P.L. 109 Éthique et déontologie en matière municipale L éthique et les élus municipaux Faire une différence éthique Notes de présentation Commission de l aménagement du territoire Nous devons

Plus en détail

a. Utiliser un moteur de recherche et affiner une requête

a. Utiliser un moteur de recherche et affiner une requête Page 1 / 6 III. Utiliser les services de l Internet 1. Se repérer et naviguer sur Internet 2. Effectuer une recherche 3. Utiliser des services en ligne 2. Effectuer une recherche a. Utiliser un moteur

Plus en détail

QUI SOMMES-NOUS? respect. Observer les règles de la morale et les devoirs qu impose l honnêteté. Être fidèle à ses engagements

QUI SOMMES-NOUS? respect. Observer les règles de la morale et les devoirs qu impose l honnêteté. Être fidèle à ses engagements QUI SOMMES-NOUS? NOTRE MISSION L Institut est un centre intégré d innovation et d expertise en communications graphiques et en imprimabilité qui supporte activement les entreprises et leurs employés dans

Plus en détail

FAQ DE L APPLICATION EvRP

FAQ DE L APPLICATION EvRP FAQ DE L APPLICATION EvRP Version 23/01/2014 Table des matières 1. Je souhaite renseigner comme réalisée une action, mais la case est grisée....2 2. Pourquoi l inventaire de risques de mon Document Unique

Plus en détail

Questionnaire visant à définir le profil de l investisseur

Questionnaire visant à définir le profil de l investisseur Questionnaire visant à définir le profil de l investisseur géré par CI Investments Inc. émis par la Sun Life du Canada, compagnie d assurance-vie Questionnaire visant à définir le profil de l investisseur

Plus en détail

Guide d utilisation MANITOU

Guide d utilisation MANITOU Guide d utilisation Libre service DOTATION MANITOU 19 mars 2012 L'information ci incluse est la propriété intellectuelle de MOMENTUM TECHNOLOGIES inc., et ne peut être utilisée, reproduite ou divulguée

Plus en détail

ECOM DUO DIAG. Multi-contrôleur pour le DIAGNOSTIC GAZ

ECOM DUO DIAG. Multi-contrôleur pour le DIAGNOSTIC GAZ ECOM DUO DIAG Multi-contrôleur pour le DIAGNOSTIC GAZ Notice d utilisation AVANT- PROPOS Vous venez de prendre possession d un ECOM DUO DIAG et nous vous en félicitons. L ECOM DUO DIAG vous suivra lors

Plus en détail

Principales stratégies pour les années 1999-2001

Principales stratégies pour les années 1999-2001 L ISO en bref L ISO est l Organisation internationale de normalisation. Elle est composée des organismes nationaux de normalisation de pays grands et petits, industrialisés et en développement, de toutes

Plus en détail

Concours régional des Olympiades de Chimie Académie de Limoges

Concours régional des Olympiades de Chimie Académie de Limoges 25 janvier 2006 Concours régional des Olympiades de Chimie Académie de Limoges THEME : CHIMIE ET HABITAT AU SERVICE DE L INNOVATION Lycée Raoul Dautry Détermination de la teneur en sulfate de calcium dans

Plus en détail

Les affaires électroniques au service de votre entreprise

Les affaires électroniques au service de votre entreprise Les affaires électroniques au service de votre entreprise En quoi consistent les affaires électroniques? Lorsqu on évoque la notion d affaires électroniques, on pense souvent aux sites Web, qu ils soient

Plus en détail

Traité instituant la CEEA - Annexe IV: Listes des biens et produits relevant des dispositions du chapitre 9 (Rome, 25 mars 1957)

Traité instituant la CEEA - Annexe IV: Listes des biens et produits relevant des dispositions du chapitre 9 (Rome, 25 mars 1957) Traité instituant la CEEA - Annexe IV: Listes des biens et produits relevant des dispositions du chapitre 9 (Rome, 25 mars 1957) Légende: Signé le 25 mars 1957 à Rome par les représentants de la République

Plus en détail

Aperçu de Holcim. Holcim (Suisse) SA

Aperçu de Holcim. Holcim (Suisse) SA Strength. Strength. Performance. Performance. Passion. Passion. Aperçu de Holcim Holcim (Suisse) SA Un groupe mondial originaire de Suisse Un nouveau centenaire placé sous le signe de l innovation Une

Plus en détail

Il faut prendre soin du futur... L énergie DU FUTUR.... c est là que nous allons passer le reste de notre vie.

Il faut prendre soin du futur... L énergie DU FUTUR.... c est là que nous allons passer le reste de notre vie. Il faut prendre soin du futur... L énergie DU FUTUR... c est là que nous allons passer le reste de notre vie. De quoi il va s agir? C est beau... mais c est loin Le cœur: L énergie, qu est ce que c est?

Plus en détail

Quels sont les avantages d une phase d audit bien préparée?

Quels sont les avantages d une phase d audit bien préparée? Faciliter l audit des comptes consolidés en 10 étapes clés Quel processus suivre pour bien préparer l audit des comptes? Comment se faire assister de l outil informatique? Quels sont les avantages d une

Plus en détail

Réseau muséal et patrimonial du Saguenay Lac-Saint-Jean Annie Perron annieperron@gmail.com

Réseau muséal et patrimonial du Saguenay Lac-Saint-Jean Annie Perron annieperron@gmail.com Gestion de projet Ce document propose de bonnes pratiques en gestion de projet afin d améliorer la gestion et l efficience des activités de médiation culturelle. Sous forme de listes à cocher, vous pourrez

Plus en détail