L éco-efficience industrielle. comme levier de compétitivité. et de sécurisation des activités

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L éco-efficience industrielle. comme levier de compétitivité. et de sécurisation des activités"

Transcription

1 L éco-efficience industrielle comme levier de compétitivité et de sécurisation des activités Nicolas PETIT Service Entreprises & Eco-Technologies Service Produits et Efficacité Matières

2 Opportunités et enjeux du développement de l éco-efficience en agriculture et en industrie : compétitivité et sobriété Maîtrise des consommations d énergie et des émissions de GES Secteur agricole et forestier Répartition globalement équitable n Énergie directe : 4 Mtep consommés /an (3% de l énergie finale en France) représentant 25% des charges d une exploitation n Énergie indirecte (fabrication des intrants) n 21% des émissions de GES nationales Secteur industriel n 37,4 Mtep consommés (25% de l énergie finale en France - 1/3 de l électricité) n 20,2% des émissions de GES nationales Gains d efficacité énergétique ~ 20% dont 1/3 autour d innovations Répartition de la consommation finale de l industrie manufacturière en France par branche en

3 Opportunités et enjeux du développement de l éco-efficience en agriculture et en industrie : compétitivité et sobriété Maîtrise des consommations en matières premières et eau Le prix des ressources est en hausse depuis le début du siècle 3

4 Opportunités et enjeux du développement de l éco-efficience en agriculture et en industrie : compétitivité et sobriété Maîtrise des consommations en matières premières et eau Les risques liés à la criticité d approvisionnement de certaines ressources sont réels n Croissance de la consommation mondiale 2500 Millions de tonnes Minerai de fer Fer Grands métaux non ferreux Milliers de Aluminium tonnes Cuivre Titane Plomb Nickel Sources : USGS 4

5 Opportunités et enjeux du développement de l éco-efficience en agriculture et en industrie : compétitivité et sobriété Maîtrise des consommations en matières premières et eau Les risques liés à la criticité d approvisionnement de certaines ressources sont réels n De plus en plus d éléments différents dans les objets produits 5

6 Opportunités et enjeux du développement de l éco-efficience en agriculture et en industrie : compétitivité et sobriété Maîtrise des consommations en matières premières et eau Les risques liés à la criticité d approvisionnement de certaines ressources sont réels n Disponibilité géologique Réserves base (kt) Virtuellement infinies Eléments très rares Eléments rares Magnésium Hydrogène Sodium Calcium Oxygène Silicium ~5% ~27% ~46% Fer (*) Parties par million Sources : BRGM, USGS Or Rhenium Platine Argent Etain Antimoine Tungstène Selenium Indium Molybdène Plomb Cuivre Nickel Cobalt Chrome Zinc Zirconium Vanadium Fluor Phosphore Manganèse Titane Potassium Aluminium Abondance dans la croûte terrestre en ppm (*) 1 0,0001 0,001 0,01 0, ~0.1% ~0.4% ~8% % 1% 10% 100% 6

7 Opportunités et enjeux du développement de l éco-efficience en agriculture et en industrie : compétitivité et sobriété *) Moyenne : réserves variables pour les différents éléments du groupe ources : USGS Maîtrise des consommations en matières premières et eau Part de marché des 3 premiers pays producteurs Les risques liés à la criticité d approvisionnement de certaines ressources sont réels n Réserves et concentration de la production Réserves (au niveau de production 2008) 10 ans 40 ans 100 ans ans 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Argent Or Zinc Strontium Etain Antimoine Indium Cadmium Plomb Cuivre Mercure Nickel Manganèse Fluor Chrome Rhénium Molybdène Baryte Bore Sélénium Brome Zirconium Tungstène Risque croissant sur la disponibilité à moyen terme Bismuth Fer Niobium Yttrium Cobalt Graphite Tantale Titane Aluminium Phosphates Platine Lithium (*) Tellure Potasse Vanadium Risque croissant sur la rupture d approvisionnement Iode Forte accélération de la consommation Beryllium Terres rares (*) 7

8 Opportunités et enjeux du développement de l éco-efficience en agriculture et en industrie : compétitivité et sobriété Maîtrise des consommations en matières premières et eau Les risques liés à la criticité d approvisionnement de certaines ressources sont réels n Croissance de la consommation mondiale n De plus en plus d éléments différents dans les objets produits n Disponibilité géologique n Réserves et concentration de la production n Risques politiques n Potentiel de recyclage n Capacité de substitution n Temps de développement de la production n Des risques / des contraintes avec des effets cumulatifs! Des tensions certaines à prévoir 8

9 Un contexte de soutien aux filières industrielles et agricoles Soutien à l innovation et à la compétitivité : une volonté nationale en cohérence avec les stratégies européennes sur les ressources Le Conseil National de l Industrie et ses 14 filières industrielles (CSF) n Performance énergétique et efficacité matières n Contrats d objectifs sectoriels et actions stratégiques par filières La Nouvelle France Industrielle et ses 34 Plans Industriels Le dispositif «innovations 2030» sur les 7 grandes priorités retenues par la Commission Lauvergeon Instituts pour la Transition Energétique (PS2E et IDEEL) H2020 et plateformes européennes SPIRE et FoF Loi sur l avenir pour l agriculture, l alimentation et la forêt (développement de l agro-écologie) PAC européenne (favoriser la transition écologique des systèmes d exploitation agricoles) 9

10 Un contexte de soutien aux filières industrielles et agricoles Le Programme Investissements d Avenir (PIA) : lancé en 2010 pour 35 Mds d Milliards 35,0 5,1 4,5 Développement Durable Numérique 4 programmes gérés par l ADEME, Energies Renouvelables et Chimie Verte Economie Circulaire Réseaux électriques intelligents 6,5 7,9 Filières industrielles et PME Recherche Véhicules du futur 11 Enseignement supérieur et formation 10

11 Un contexte de soutien aux filières industrielles et agricoles Le PIA, un outil de la transition écologique et énergétique Lancement du Grand Emprunt Annonce du PIA 2 : l ADEME en charge de l innovation pour la transition écologique et énergétique PIA 1 PIA 2 2,3 Mds ADEME 1,1 Mds Aujourd hui AMI lancés 11

12 Offre de financement Modalités exclusives l une de l autre Aides d Etat (le plus courant) Intervention en «investisseur avisé» Avances remboursables et subventions Objectif de retours financiers pour l Etat => utilisation majoritaire des avances remboursables Certains projets ou partenaires sont financés exclusivement en avance remboursable Partage des risques et des gains selon un scénario de déploiement sur lequel le consortium et l ADEME se sont accordés 2 outils complémentaires 1. ADEME investisseur en Fonds propres et quasi-fonds propres Intervention dans les sociétés de projet Intervention publique minoritaire Co-financement privé 2. Pour les PME : BPI via un FCPR dédié Non cotées et établies en France De 1 à 10 M d intervention minoritaire Présélection ADEME Les demandes de financement peuvent se faire à tout moment Concerne la phase capital risque (pas d amorçage) 12

13 L AMI vient compléter d autres systèmes d aides Recherche fondamentale Recherche appliquée Recherche expérimentale Expérimentation préindustrielle Déploiement commercial Programme Investissements d Avenir AAP ECO-TS de l ANR 1 AAP «Déchets» de l ADEME 2 AAP ECO- INDUSTRIES 3 Fonds Unique Interministériel (FUI) 4 Aides à l innovation de BPI 5 1. EcoTechnologies & Ecoservices : multithématique sur les écotechnologies et les éco-services 2. Plusieurs appels à projets thématiques de R&D et d Innovation (RDI), dont «Déchets BTP», «Déchets organiques», «Impacts sanitaires» 3. Multithématique sur les écotechnologies ; les montants des projets doivent être inférieurs aux seuils du FUI 4. Réservé aux projets des pôles de compétitivité, avec une implication significative des PME et ETI ; projets > , multithématiques 5. Réservé aux projets d entreprises implantées en France dont l effectif est inférieur à personnes, multithématiques 13

14 Un contexte de soutien aux filières industrielles et agricoles Le Programme Investissements d Avenir : des AMI qui vous concernent Un AMI sur le Recyclage et la valorisation des déchets (clôture janv. 2015) Développer des innovations technologiques ou organisationnelles et des solutions industrielles innovantes visant à augmenter La réutilisation Le recyclage et la valorisation, y compris énergétique, de déchets 2 axes d innovation principaux Collecte, tri et préparation des déchets et des matières qui en sont issues : Augmenter et régulariser les flux Optimiser la qualité des matières valorisées, tout en diminuant la quantité des résidus ultimes non valorisés. Transformation et mise en œuvre des matières issues de déchets, sont concernés des projets relatifs à : L augmentation de l intégration de matières premières de recyclage dans des domaines d application existants ou nouveaux Les traitements biologiques des déchets La valorisation énergétique 14

15 Un contexte de soutien aux filières industrielles et agricoles Le Programme Investissements d Avenir : des AMI qui vous concerne Un AMI sur l industrie et l agriculture éco-efficientes en cours de finalisation Réduction de l intensité énergétique et des émissions de GES n Performance énergétique des équipements, procédés ou systèmes productifs n Développement de nouveaux procédés diminuant les étapes de production n Récupération et valorisation des énergies fatales n Substitution énergétique (intégration des EnR, CSR ) et adaptation aux contraintes de production n Réduction ou captage et valorisation des émissions de GES (gaz fluorés, méthane) n Substitution des gaz fluorés Réduction de l intensité en matière et en eau n Nouveaux équipements générant moins de chutes de fabrication et moins de déchets et consommant moins d eau n Adaptation des équipements à l utilisation de matières renouvelables et de matières de recyclage n Augmentation de la sélectivité des réactions de fabrication (moins de sous-produits) n Valorisation et recyclage des pertes matière n Gestion de l eau industrielle optimisée (T o, qualités physico-chimique, réutilisation) 15

16 IA : AMI «Agriculture & Industrie Eco-efficientes» Priorités sectorielles (1/2) Réduction de l intensité énergétique et des émissions de GES Réduction de l intensité en matière et/ou en eau Agriculture et filière bois Agro-écologie Autonomie des exploitations Mobilisation et valorisation de la biomasse forestière et agricole Industries agro-alimentaires Production industrielle Logistique Grande distribution Intrants Alimentation des animaux Fertilisation Protection des cultures Froid industriel Procédés thermiques Agro-équipements Machinisme agricole et forestier Serres et bâtiments d élevage Stockage et séchage des céréales, irrigation Systèmes d énergies renouvelables (biomasse notamment) 16 1 ère et 2 ème transformation du bois Développement de nouveaux emballages Valorisation des co-produits

17 IA : AMI «Agriculture & Industrie Eco-efficientes» Priorités sectorielles (2/2) Industries des métaux et matériaux Chimie et papier carton industriels et de construction Chimie de base Chimie de spécialités Plasturgie Papier - carton Offres de rupture pour les procédés spécifiques Innovations sur les utilités électriques et thermiques et la récupération/valorisation de la chaleur perdue Industries minières, Carrières Métaux non-ferreux, Acier, Transformation des métaux Verre, Tuiles et briques, Céramiques, Ciment Offres de rupture pour des procédés spécifiques Innovations en matière de récupération et de valorisation de la chaleur perdue Intégration de nouvelles matières recyclées ou d origine renouvelable dans les procédés 17 ATTENTION : AMI pas encore publié Dates probables dépôt : avril 2015 février 2016 novembre 2016

18 Qu est-ce que l Ecologie Industrielle et comment elle peut contribuer à améliorer la compétitivité Stratégie opérationnelle visant à proposer des axes d amélioration lisibles, compréhensibles et accessibles, compatibles avec les activités économiques : Synergies de substitution (valoriser et échanger les matières et énergies) Synergies de mutualisation (des moyens et des services) Partage d infrastructures / d équipements Création d activité intermédiaires d interface Facteurs clés : convergence des besoins, des volontés et des visions pour l ensemble des acteurs, au même moment Diversité (activités), proximité (transport des flux) et coopération (gouvernance ) Objectif : déclinaison opérationnelle des principes de l économie circulaire, appliqués à tous types de flux (matières, eaux, énergies, humains ) sur un territoire donné. L échelle territoriale impliquera de plus la prise en compte des aspects sociaux et sociétaux. 18

19 Ecologie Industrielle en France Plusieurs régions ont lancé des appels à projets, des études pour faire émerger des démarches d EIT sur leurs territoires 19

20 Ecologie Industrielle en France Une convergence favorable d objectifs à l échelle nationale Comité d Animation Territoires durables et Ecologie Industrielle (CATEI) Conférence Environnementale Contrats de Plans Etat-Régions Renforcement de l action Economie Circulaire du Programme Investissements d Avenir n 2 20

21 Etats des lieux disponibles sur les démarches d EIT Association OREE Cartographie 2013 Projet ACTEIS (Déchets & Société) : Recueil des démarches d écologie industrielle et territoriale, octobre Description d une cinquantaine de démarches en France et plusieurs démarches internationales. Cartographies CATEI national : International : Fiches de retours d expériences intégrées au guide (lien) Projet Etd en partenariat avec GrDF et Orée «Quelle stratégie opérationnelle d accompagnement des démarches d écologie industrielle?» (2012) document_id=2769&document_file_id=2802

22 «Quiconque croit que la croissance exponentielle peut continuer sans fin dans un monde fini, est soit un fou soit un économiste» Kenneth Boulding, économiste et philosophe interdisciplinaire Américain, ( ) «Nous vivons aujourd hui une situation de préconflit à cause de l épuisement des ressources et de la concurrence sur leur appropriation» Jean-Pierre Thébault Ambassadeur de France délégué à l Environnement 6 Novembre

QUEL FUTUR POUR LES METAUX? Raréfaction des métaux : Un nouveau défi pour la société. Dîner Débat, 28 octobre 2010

QUEL FUTUR POUR LES METAUX? Raréfaction des métaux : Un nouveau défi pour la société. Dîner Débat, 28 octobre 2010 QUEL FUTUR POUR LES METAUX? Raréfaction des métaux : Un nouveau défi pour la société Dîner Débat, 28 octobre 2010 Avant-propos «Les richesses naturelles sont inépuisables, car sans cela nous ne les obtiendrions

Plus en détail

Programme d investissements d avenir

Programme d investissements d avenir Programme d investissements d avenir Action Véhicules et transports du futur Octobre 2015 3,3Mds d euros gérés par l ADEME au service de la transition énergétique et écologique Répartition des montants

Plus en détail

Les dispositifs d accompagnement de l ADEME

Les dispositifs d accompagnement de l ADEME Les dispositifs d accompagnement de l ADEME ADEME Lorraine Laurent POULAIN Déchets / Eco-conception / Ecologie Industrielle et Territoriale 1 1/ L ADEME : UNE AGENCE PUBLIQUE AU SERVICE DE LA TRANSITION

Plus en détail

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Atelier OSE Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Présentation Le CUEEP Littoral - Service Formation continue, apprentissage et VAE de l ULCO - Le CUEEP a des activités: -

Plus en détail

Vos déchets ont de la valeur! #forumdd15

Vos déchets ont de la valeur! #forumdd15 LA REVOLUTION DES RESSOURCES Vos déchets ont de la valeur! LA REVOLUTION DES RESSOURCES : VOS DÉCHETS ONT DE LA VALEUR! Comment transformer vos déchets en ressources pour faire face à la raréfaction des

Plus en détail

Gisements d économies d énergie dans l industrie et Mesures incitatives à l Utilisation Rationnelle de l Energie en BRETAGNE

Gisements d économies d énergie dans l industrie et Mesures incitatives à l Utilisation Rationnelle de l Energie en BRETAGNE Gisements d économies d énergie dans l industrie et Mesures incitatives à l Utilisation Rationnelle de l Energie en BRETAGNE 1 INDUSTRIE Gisements techniques et théoriques d économie d énergie à partir

Plus en détail

L efficacité énergétique dans l industrie française

L efficacité énergétique dans l industrie française L efficacité énergétique dans l industrie française 25 mars 2014 Frédéric STREIFF Service Entreprises & Eco-Technologies Direction Productions & Energies Durables L ADEME. Thématiques Déchets Énergie Transport

Plus en détail

RENCONTRES DE VILLES FRANCO-ALLEMANDES. Stuttgard 19 et 20 mars 2013

RENCONTRES DE VILLES FRANCO-ALLEMANDES. Stuttgard 19 et 20 mars 2013 RENCONTRES DE VILLES FRANCO-ALLEMANDES Stuttgard 19 et 20 mars 2013 PLAN DE LA PRESENTATION PRESENTATION GENERALE DE L ADEME TRANSITION ENERGERTIQUE: ROLE DE L AGENCE L APPUI AUX COLLECTIVITES Établissement

Plus en détail

L offre 2016 Transition Energétique

L offre 2016 Transition Energétique L offre 2016 Transition Energétique Les priorités d intervention de l ADEME Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Animation, aides à la décision, études de projets - Bâtiments : «Massification» de la rénovation

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES # 5 Quels choix en matière d énergies renouvelables et de nouvelles technologies de l énergie? Quelle stratégie de développement Eléments de définition Les énergies renouvelables (EnR) Les EnR sont à distinguer

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES pour atteindre le en 2025? Quels types de scénarios possibles aux horizons 2030 et 2050, dans le respect des engagements climatiques de la France? Eléments de définition Le, ou bouquet énergétique, est

Plus en détail

Comment aborder la question de la transition énergétique? Illustration régionale du scénario facteur 4 de GrDF en Franche-Comté

Comment aborder la question de la transition énergétique? Illustration régionale du scénario facteur 4 de GrDF en Franche-Comté ATELIER DECRYPTAGEO 2015 Comment aborder la question de la transition énergétique? Illustration régionale du scénario facteur 4 de GrDF en Franche-Comté 10 juin 2015 Présentation de GrDF et de son scénario

Plus en détail

LEADER 2014-2020 Priorité régionale : transition énergétique

LEADER 2014-2020 Priorité régionale : transition énergétique LEADER 2014-2020 Priorité régionale : transition énergétique Lignes de partage entre les crédits FEADER LEADER et les autres crédits Européens : PO FEDER FSE et FEADER «droit commun» notamment 1 Principes

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN RÉGION LA RÉUNION 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN RÉGION LA RÉUNION 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN RÉGION LA RÉUNION 2014-2020 Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie Europe 2020 pour une croissance

Plus en détail

INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014

INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014 INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014 Quelles sont les principales missions de GrDF? GrDF, assure la gestion du réseau de distribution

Plus en détail

Approvisionnements en métaux critiques

Approvisionnements en métaux critiques Approvisionnements en métaux critiques 1. Comprendre les enjeux liés aux métaux critiques a) Les deux dimensions de la criticité b) Des métaux stratégiques pour l industrie c) Les risques pesant sur l

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

ETUDE PROSPECTIVE SUR L EMPLOI ET LA DANS LE DOMAINE DU BÂTIMENT SYNTHÈSE. 25 Novembre 2009

ETUDE PROSPECTIVE SUR L EMPLOI ET LA DANS LE DOMAINE DU BÂTIMENT SYNTHÈSE. 25 Novembre 2009 ETUDE PROSPECTIVE SUR L EMPLOI ET LA FORMATION LIÉS À L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE DOMAINE DU BÂTIMENT SYNTHÈSE 25 Novembre 2009 Le contexte de la démarche Le bâtiment, un secteur concerné de façon

Plus en détail

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique Cahier d acteur de l Assemblée des départements de France Débat national transition énergétique 2013 L Assemblée des départements de France souscrit au débat national transition énergétique voulu par le

Plus en détail

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 --

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Discours de Michel Vandepoorter, Ambassadeur de France à Malte Mesdames et messieurs, La question du financement

Plus en détail

Définition des éco-activités

Définition des éco-activités Définition des éco-activités «L ensemble des activités produisant des biens et services capables de mesurer, d empêcher, de limiter ou de corriger les dégâts occasionnés à l environnement» OCDE et EUROSTAT

Plus en détail

Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire

Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire Stéphane COUSIN CIBE 5 mars 2015 Salon ENR / Be Positive Lyon Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire I. Atouts

Plus en détail

Place et intérêt du recyclage dans l économie circulaire des métaux. Direction Economie circulaire et déchets Rachel BAUDRY

Place et intérêt du recyclage dans l économie circulaire des métaux. Direction Economie circulaire et déchets Rachel BAUDRY Place et intérêt du recyclage dans l économie circulaire des métaux Direction Economie circulaire et déchets Rachel BAUDRY Journée Mines en France 15/06/2017 Contexte Place du recyclage Enjeux environnementaux

Plus en détail

Les consommations d énergie en entreprise, introduction. Club QSE / DD du 10 octobre 2013

Les consommations d énergie en entreprise, introduction. Club QSE / DD du 10 octobre 2013 Les consommations d énergie en entreprise, introduction Club QSE / DD du 10 octobre 2013 Plan de l intervention 1) Contexte et enjeux des économies d énergie 2) Rappel sur les aides financières aux entreprises

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA VALORISATION ET DU RECYCLAGE DES PLASTIQUES

LES ENJEUX DE LA VALORISATION ET DU RECYCLAGE DES PLASTIQUES PROGRAMME LES ENJEUX DE LA VALORISATION ET DU RECYCLAGE DES PLASTIQUES 9h00-9h30 Accueil 9h30-9h45 Enjeux et positionnement sur le marché de la valorisation et du recyclage des plastiques Christophe Cros,

Plus en détail

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015 Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT 10 septembre 2015 Diagnostic Énergie Climat du territoire : 1 Les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte et

Plus en détail

Appel à Manifestation d Intérêt Tenerrdis. Emergence de Projets Collaboratifs

Appel à Manifestation d Intérêt Tenerrdis. Emergence de Projets Collaboratifs Appel à Manifestation d Intérêt Tenerrdis Emergence de Projets Collaboratifs 2015 «Energie durable : nouvelles technologies, nouveaux marchés, nouveaux usages» Date limite de dépôt des dossiers : 15 juin

Plus en détail

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE La chaleur renouvelable : c est quoi? Au sens de la directive européenne1

Plus en détail

MEDEF Développement durable décembre 2014. Économie Circulaire. Une stratégie de croissance et de compétitivité pour les entreprises

MEDEF Développement durable décembre 2014. Économie Circulaire. Une stratégie de croissance et de compétitivité pour les entreprises MEDEF Développement durable décembre 2014 Une stratégie de croissance et de compétitivité pour les entreprises Edito Les tensions sur les approvisionnements en matières premières, la transition énergétique

Plus en détail

Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE

Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE Introduction Le SRCAE : document stratégique régional Il fixe les grandes orientations stratégiques de

Plus en détail

Institut de Recherche & Développement pour la Transition Énergétique de la Ville

Institut de Recherche & Développement pour la Transition Énergétique de la Ville Institut de Recherche & Développement pour la Transition Énergétique de la Ville Le consortium Efficacity 6 INDUSTRIELS LEADERS DANS LEUR DOMAINE 7 SOCIÉTÉS D INGÉNIERIE 15 STRUCTURES ACADÉMIQUES D EXCELLENCE

Plus en détail

Des outils innovants au service du

Des outils innovants au service du Des outils innovants au service du développement économique des territoires L Ecologie Industrielle et Territoriale et son application dans le cadre d une démarche innovante de développement économique

Plus en détail

AXE 1 RENFORCER LA RECHERCHE, FICHE THEMATIQUE 1-2 : RECHERCHE INNOVATION LE DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE ET L INNOVATION

AXE 1 RENFORCER LA RECHERCHE, FICHE THEMATIQUE 1-2 : RECHERCHE INNOVATION LE DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE ET L INNOVATION AXE 1 RENFORCER LA RECHERCHE, LE DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE ET L INNOVATION FICHE THEMATIQUE 1-2 : RECHERCHE INNOVATION Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 Priorité d investissement 1.b : Promotion des

Plus en détail

SYNTHÈSE DES RENCONTRES RÉGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS BRETAGNE

SYNTHÈSE DES RENCONTRES RÉGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS BRETAGNE SYNTHÈSE DES RENCONTRES RÉGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS BRETAGNE 1 REGION BRETAGNE : Nombre d entreprises : 4 000 dont PME (

Plus en détail

Programmes de subvention Newsletter 06/2015

Programmes de subvention Newsletter 06/2015 Programmes de subvention Newsletter 06/2015 Contact : Marion Evers marion.evers@sterr-koelln.com Sélection de soutiens financiers actuels en France et nouveautés pour les programmes existants en Allemagne

Plus en détail

Laetitia Carré, Chargée de mission, Institut de l économie circulaire. Institut de l'economie Circulaire

Laetitia Carré, Chargée de mission, Institut de l économie circulaire. Institut de l'economie Circulaire Laetitia Carré, Chargée de mission, Institut de l économie circulaire 1 Quelques chiffres 20% de la population mondiale consomme 80% des ressources 355 millions de tonnes de déchets produits en France

Plus en détail

Eléments d une Politique Energie/ GES d une Collectivité. Olivier GILLET ADEME - Direction Régionale Rhône-Alpes Olivier,gillet@ademe,fr

Eléments d une Politique Energie/ GES d une Collectivité. Olivier GILLET ADEME - Direction Régionale Rhône-Alpes Olivier,gillet@ademe,fr Eléments d une Politique Energie/ GES d une Collectivité Olivier GILLET ADEME - Direction Régionale Rhône-Alpes Olivier,gillet@ademe,fr L A D E M E Etablissement public à caractère industriel et commercial

Plus en détail

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé Transition énergétique des collectivités Comité de pilotage Conseil Energie Partagé PAYS RUTHENOIS / CEP Pays Ruthénois: 8 salariés 57 communes 93 000 habitants 5 M /an d énergie Programme Matin (09:00)

Plus en détail

Données sur les voies de valorisation des plastiques

Données sur les voies de valorisation des plastiques Données sur les voies de valorisation des plastiques Nolwenn FORAY - ADEME INNOV DAY Les différentes voies de valorisation des déchets plastiques PEP- Bellignat 18 juin 2013 Sommaire Implication de l ADEME

Plus en détail

Production de chaleur et de froid solaire

Production de chaleur et de froid solaire Production de chaleur et de froid solaire 1 Présentation de l entreprise Technologies de production de chaleur et de froid pour le bâtiment JEI crée en mai 2011 pour apporter une réponse ambitieuse aux

Plus en détail

La stratégie régionale d intervention. pour le développement. de la méthanisation en Ile-de-France

La stratégie régionale d intervention. pour le développement. de la méthanisation en Ile-de-France TEEDIF 22 mai 2014 La stratégie régionale d intervention pour le développement de la méthanisation en Ile-de-France Répondre aux objectifs régionaux : Energie Séance CR du 23 novembre 2012 Approbation

Plus en détail

APPEL À CANDIDATURES Entreprises et efficacité énergétique

APPEL À CANDIDATURES Entreprises et efficacité énergétique APPEL À CANDIDATURES Entreprises et efficacité énergétique CONTEXTE Les modes de production durables sont aujourd hui indispensables pour maintenir la compétitivité des entreprises en diminuant leur dépendance

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN GUADELOUPE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN GUADELOUPE 2014-2020 Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive. Toutes les politiques

Plus en détail

DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE

DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE CONTRIBUTIONS PRÉLIMINAIRES DE LA FF3C AUX RÉFLEXIONS DU GROUPE DE CONTACT DES ENTREPRISES DE L ÉNERGIE Préambule La distribution d énergies hors réseaux (carburants

Plus en détail

LES CHAUDIÈRES BOIS EN IAA. N 59 LETTRE d info. Mot du Président : Janvier 2016

LES CHAUDIÈRES BOIS EN IAA. N 59 LETTRE d info. Mot du Président : Janvier 2016 ASSOCIATION RÉGIONALE DE L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE ET DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIES N 59 LETTRE d info Janvier 2016 LES CHAUDIÈRES BOIS Mot du Président : EN IAA Les Énergies Renouvelables (ou EnR) sont

Plus en détail

ORPLAST : Objectif Recyclage PLASTiques Nouveauté 2016

ORPLAST : Objectif Recyclage PLASTiques Nouveauté 2016 ORPLAST : Objectif Recyclage PLASTiques Nouveauté 2016 Contexte et objectifs de l appel à projets Quels projets peuvent être accompagnés? Qui peut participer? Quels sont les critères d éligibilité de votre

Plus en détail

Département HSE EN FR NCE. Innov Days 03/07/2012 1

Département HSE EN FR NCE. Innov Days 03/07/2012 1 Département HSE LE RECYCL GE DES PL STIQUES EN FR NCE PEP Bellignat, le 3 juillet 2012 Innov Days 03/07/2012 1 > SOMMAIRE La Fédération de la Plasturgie Les chiffres du recyclage des plastiques en France

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

Axe stratégique 1. Les partenaires du contrat partagent

Axe stratégique 1. Les partenaires du contrat partagent Axe stratégique 1 Mise en place des outils de pilotage stratégique de la filière sur les plans économiques, sociaux et des flux de matière d origine bois La filière n est pas dotée d outils partagés permettant

Plus en détail

Conférence Régionale pour la Transition Energétique

Conférence Régionale pour la Transition Energétique Conférence Régionale pour la Transition Energétique Provence-Alpes-Côte d Azur 20 Janvier 2014 Hôtel de Région Introduction M. Michel VAUZELLE Président de la Région Provence-Alpes-Côte d Azur M. Michel

Plus en détail

> Entreprise responsable

> Entreprise responsable > BATIMENT DURABLE Atelier 4C - Pour une ville attractive Luc JACQUET luc.jacquet@boostheat.com I + 33 6 79 13 46 31 Proje t Générateur de chaleur haute efficacité auto-fiancé pour la maison individuelle

Plus en détail

Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars

Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars Agriculture et industrie Consommations d énergie finale et émissions de GES Industrie : ¼ des consommations d énergie Plus de 30% si l on cumule

Plus en détail

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique Axe 3 : Promouvoir l efficacité énergétique Objectif Thématique 4 : Soutenir la transition vers une économie à faibles émissions de CO2 dans

Plus en détail

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA (OISE) LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA (OISE) LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS DOSSIER DE PRESSE LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS (OISE) Nicolas Defransure Coopérative LIN

Plus en détail

Le bois énergie en forêt, quelles ressources disponibles? quelles réponses des acteurs face à la demande?

Le bois énergie en forêt, quelles ressources disponibles? quelles réponses des acteurs face à la demande? Le bois énergie en forêt, quelles ressources disponibles? quelles réponses des acteurs face à la demande? La consommation de combustibles bois en Rhône-Alpes Total annuel estimé : 240 000 m3 Hors bois

Plus en détail

Face à la raréfaction des métaux : croissance verte ou low tech?

Face à la raréfaction des métaux : croissance verte ou low tech? Friday Lunch Meeting Face à la raréfaction des métaux : croissance verte ou low tech? Philippe Bihouix 26 juin 2015 1 Abondance des éléments dans la croûte terrestre Réserves base en milliers de tonnes

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

LES ACTIONS DE L ADEME EFFICACITE ENERGETIQUE ET LES ENERGIES RENOUVELABLES DANS LES BÂTIMENTS. ARS_22 octobre 2015

LES ACTIONS DE L ADEME EFFICACITE ENERGETIQUE ET LES ENERGIES RENOUVELABLES DANS LES BÂTIMENTS. ARS_22 octobre 2015 LES ACTIONS DE L ADEME EFFICACITE ENERGETIQUE ET LES ENERGIES RENOUVELABLES DANS LES BÂTIMENTS ARS_22 octobre 2015 1 1/ L ADEME : UNE AGENCE PUBLIQUE AU SERVICE DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE POUR LA CROISSANCE

Plus en détail

Morbihan Energies 26 janvier 2015

Morbihan Energies 26 janvier 2015 Morbihan Energies 26 janvier 2015 Méthanisation à la ferme Projet de territoire Carine PESSIOT Chambre d Agriculture du Morbihan Les 3 composantes de la construction institutionnelle d une Chambre d Agriculture

Plus en détail

Comment répondre aux besoins alimentaires et préserver les ressources indispensables à l agriculture?

Comment répondre aux besoins alimentaires et préserver les ressources indispensables à l agriculture? Martin Bortzmeyer est chef de bureau au Commissariat Général au développement durable. Le Commissariat est membre de droit du Conseil Economique pour le développement durable (CEDD). Comment répondre aux

Plus en détail

Développement de la filière du recyclage des matières plastiques recyclées : Un projet collaboratif. mars 2016

Développement de la filière du recyclage des matières plastiques recyclées : Un projet collaboratif. mars 2016 Développement de la filière du recyclage des matières plastiques recyclées : Un projet collaboratif mars 2016 Les plastiques : enjeux économiques, environnementaux et sociétaux Des applications croissantes

Plus en détail

Enjeux et opportunités de la politique de gestion des déchets en France. Jean-Charles CAUDRON Service Produits et Efficacité Matière ADEME

Enjeux et opportunités de la politique de gestion des déchets en France. Jean-Charles CAUDRON Service Produits et Efficacité Matière ADEME Enjeux et opportunités de la politique de gestion des déchets en France Jean-Charles CAUDRON Service Produits et Efficacité Matière ADEME Les Déchets Ménagers et Assimilés dans la production de déchets

Plus en détail

adaptations urbaines en Île-de-France

adaptations urbaines en Île-de-France Atelier de prospective Contrainte énergétique et Habitat et tertiaire face aux enjeux énergétiques Enjeux et instruments Pierre HERANT Chef du Département Bâtiment et Urbanisme Agence de l Environnement

Plus en détail

EDF DCECL Méditerranée

EDF DCECL Méditerranée EDF DCECL Méditerranée Le Groupe EDF Les CEE AICVF.LR Gilbert RUMEAU 06.08.75.33.60 13 Janv 2011 Montpellier 14 Janv 2011 Perpignan Le groupe EDF, un énergéticien présent sur l ensemble des métiers de

Plus en détail

13 ème Conférence bretonne de l énergie. le 25 juin 2014 à RENNES

13 ème Conférence bretonne de l énergie. le 25 juin 2014 à RENNES 13 ème Conférence bretonne de l énergie le 25 juin 2014 à RENNES 1 1. Introduction 2. Bilan électrique et panorama énergétique 3. Brochure «Les moyens de production d énergie électriques et thermiques»

Plus en détail

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique Axe 3 : Promouvoir l efficacité énergétique Objectif Thématique 4 : Soutenir la transition vers une économie à faibles émissions de CO2 dans

Plus en détail

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Édito E Chiffres clés bretons Objectifs de la Bretagne* n 2014, le Conseil régional de

Plus en détail

Compétitivité énergétique des entreprises Usine du futur

Compétitivité énergétique des entreprises Usine du futur Appel à projets Compétitivité énergétique des entreprises 2016 Usine du futur 1 I. Contexte S inscrivant dans le cadre des 34 plans industriels et le développement de l Usine du Futur, le Conseil régional

Plus en détail

ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DANS LA TRANSITION VERS L ÉCONOMIE VERTE

ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DANS LA TRANSITION VERS L ÉCONOMIE VERTE ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DANS LA TRANSITION VERS L ÉCONOMIE VERTE La transition écologique et énergétique est une nécessité pour les entreprises. Le réchauffement climatique affectera toutes les entreprises

Plus en détail

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013.

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013. production locale d énergies renouvelables Performance énergétique des bâtiments Sobriété des usagers Les hommes et les femmes de Cofely Services vous accompagnent dans la Transition Energétique Conception,

Plus en détail

Séminaire méthanisation 24 janvier 2013

Séminaire méthanisation 24 janvier 2013 Séminaire méthanisation 24 janvier 2013 Vers une filière française pour la méthanisation agricole / rurale Janvier. 2013 Fiche d identité Société Anonyme Fondée en juin 2009 SA au capital de 360 k Une

Plus en détail

Plastiques biosourcés, plastiques recyclés : état des lieux et perspectives

Plastiques biosourcés, plastiques recyclés : état des lieux et perspectives Plastiques biosourcés, plastiques recyclés : état des lieux et perspectives Vincent Colard Chargé de mission environnement ELIPSO 1 Les chiffres clés de l industrie de l emballage plastique et souple -

Plus en détail

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Cleantuesday Paris - Financements Innovants 23 Avril 2013 KYOTHERM Société par Actions Simplifiée au Capital de 1 900

Plus en détail

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique Atelier ManagEnergy, 27 mars 2014 Boris Bailly Directeur associé, I Care Environnement Le secteur du bâtiment sur le podium

Plus en détail

MANAGER L ENERGIE DE L EFFICACITE A LA PERFORMANCE. Efficacité énergétique et activités économiques en entreprise

MANAGER L ENERGIE DE L EFFICACITE A LA PERFORMANCE. Efficacité énergétique et activités économiques en entreprise MANAGER L ENERGIE DE L EFFICACITE A LA PERFORMANCE 1 l ADEME en quelques mots le panorama breton et les enjeux Energie/Industrie l encadrement Les solutions les programmes d'actions de l'ademe 2 L ADEME

Plus en détail

Les financements publics des projets de R&D. Hélène Genty INRA Transfert

Les financements publics des projets de R&D. Hélène Genty INRA Transfert Les financements publics des projets de R&D Hélène Genty INRA Transfert Pour commencer Un principe : pas d opportunisme J ai un projet et je cherche le financement adapté et non l inverse Une palette assez

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

Programme des Investissements d Avenir (PIA) Mesure relative au Renforcement de la compétitivité des PMI et des filières industrielles stratégiques

Programme des Investissements d Avenir (PIA) Mesure relative au Renforcement de la compétitivité des PMI et des filières industrielles stratégiques Programme des Investissements d Avenir (PIA) Mesure relative au Renforcement de la compétitivité des PMI et des filières industrielles stratégiques Appel à projets «filières industrielles» - Notice simplifiée

Plus en détail

3 PRIORITÉS D ACTIONS POUR UNE DYNAMIQUE ENVIRONNEMENTALE AU SERVICE DES TERRITOIRES

3 PRIORITÉS D ACTIONS POUR UNE DYNAMIQUE ENVIRONNEMENTALE AU SERVICE DES TERRITOIRES 3 PRIORITÉS D ACTIONS POUR UNE DYNAMIQUE ENVIRONNEMENTALE AU SERVICE DES TERRITOIRES Association multi-acteurs Créée en 1992 Réflexion commune sur les meilleures pratiques environnementales à l échelle

Plus en détail

SYNTHESE DE MISSION. Etude de marché Déchets - Eco construction - Energie DECEMBRE 2012. Conseil général du Val de Marne. TKM Copyright 2012 1

SYNTHESE DE MISSION. Etude de marché Déchets - Eco construction - Energie DECEMBRE 2012. Conseil général du Val de Marne. TKM Copyright 2012 1 SYNTHESE DE MISSION DECEMBRE 2012 Conseil général du Val de Marne Etude de marché Déchets - Eco construction - Energie TKM Copyright 2012 1 Les éco-industries sont des entreprises qui produisent des biens

Plus en détail

Stratégie de la filière légumes régionale

Stratégie de la filière légumes régionale Introduction et contexte Stratégie de la filière légumes régionale Une filière régionale diversifiée La région Centre compte 1745 exploitations légumières (dont 1436 exploitations professionnelles), ce

Plus en détail

Dispositifs nationaux de financement public mobilisables pour des projets relevant du plan industriel «Produits innovants pour une alimentation sûre,

Dispositifs nationaux de financement public mobilisables pour des projets relevant du plan industriel «Produits innovants pour une alimentation sûre, Dispositifs nationaux de financement public mobilisables pour des projets relevant du plan industriel «Produits innovants pour une alimentation sûre, saine et durable» Janvier 2015 1 Vous avez répondu

Plus en détail

Cycle Innovation & Connaissance 13 petit déjeuner Vendredi 12 octobre 2012 L écoconception, levier de business développement pour les entreprises

Cycle Innovation & Connaissance 13 petit déjeuner Vendredi 12 octobre 2012 L écoconception, levier de business développement pour les entreprises Cycle Innovation & Connaissance 13 petit déjeuner Vendredi 12 octobre 2012 L écoconception, levier de business développement pour les entreprises Marion HUET, EVEA Réunion de travail sur le thème : Comment

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020 Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive. Toutes les politiques

Plus en détail

Financement de la Transition Energétique au Sud: Combien? Gaël Giraud

Financement de la Transition Energétique au Sud: Combien? Gaël Giraud Financement de la Transition Energétique au Sud: Combien? Gaël Giraud Chef Economiste Directeur chaire Energie et Prospérité Dir. de recherche CNRS Journée Scientifique «Enjeux et perspectives de la COP21»

Plus en détail

Mobilisation pour l élevage français gérer l urgence et préparer l avenir

Mobilisation pour l élevage français gérer l urgence et préparer l avenir Mobilisation pour l élevage français gérer l urgence et préparer l avenir Le Gouvernement est pleinement mobilisé en faveur de l'élevage. Jeudi 3 septembre le Premier Ministre a présenté un plan en faveur

Plus en détail

Luc Fauvet luc.fauvet@cpe.fr Présentation du 28/09/2013 pour le séminaire interne d Avenir Climatique

Luc Fauvet luc.fauvet@cpe.fr Présentation du 28/09/2013 pour le séminaire interne d Avenir Climatique Luc Fauvet luc.fauvet@cpe.fr Présentation du 28/09/2013 pour le séminaire interne d Avenir Climatique Toutes les données avancées dans cette présentation sont extraites du livre «Quel futur pour les métaux?

Plus en détail

Stratégies d implantation des terminaux méthaniers : vers une nouvelle relation au(x) territoire(s)» Yann Alix, Ph.D

Stratégies d implantation des terminaux méthaniers : vers une nouvelle relation au(x) territoire(s)» Yann Alix, Ph.D Stratégies d implantation des terminaux méthaniers : vers une nouvelle relation au(x) territoire(s)» Yann Alix, Ph.D y.alix@ecole-management-normandie.fr Plan - Introduction et problématique - L industrie

Plus en détail

Loi Transition Énergétique pour la croissance verte

Loi Transition Énergétique pour la croissance verte Loi Transition Énergétique pour la croissance verte (n 2015-992 du 17 Août 2015 J.O. 18/08/2015) Une opportunité pour l'économie Aveyronnaise CCI AVEYRON DREAL Midi-Pyrénées DDT de l'aveyron www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Eléments de réponse des gestionnaires de réseaux de distribution de gaz et d électricité

Eléments de réponse des gestionnaires de réseaux de distribution de gaz et d électricité Recommandation issue de la délibération de la Commission de régulation de l énergie du 25 février 2015 portant sur le développement des réseaux intelligents Eléments de réponse des gestionnaires de réseaux

Plus en détail

FONDS EUROPÉENS 2014-2020

FONDS EUROPÉENS 2014-2020 L EUROPE & LA RÉGION PARTENAIRES DE VOS PROJETS EN AUVERGNE SÉMINAIRE DE LANCEMENT DES FONDS EUROPÉENS 2014-2020 29 avril 2015 Nouvelles approches collaboratives dans les domaines de l agriculture, de

Plus en détail

La BEI dans l économie circulaire

La BEI dans l économie circulaire La BEI dans l économie circulaire L appui au développement d une économie circulaire est l un des objectifs prioritaires de l Union européenne (UE) en raison du potentiel qu elle recèle pour stimuler la

Plus en détail

Stratégie et plan d actions Méthanisation en Rhône-Alpes Version du 6 Novembre 2008

Stratégie et plan d actions Méthanisation en Rhône-Alpes Version du 6 Novembre 2008 Stratégie et plan d actions Méthanisation en Rhône-Alpes Version du 6 Novembre 2008 Rédaction : Rhônalpénergie-Environnement, validation par le Comité Consultatif Biogas Regions La méthanisation, quels

Plus en détail

STRATÉGIE RÉGIONALE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA MÉTHANISATION

STRATÉGIE RÉGIONALE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA MÉTHANISATION STRATÉGIE RÉGIONALE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA MÉTHANISATION I. Présentation de l action La Région Champagne-Ardenne propose depuis 2003, en collaboration avec l Ademe, un accompagnement technique et

Plus en détail

Révision de la nomenclature. des installations classées. du secteur du traitement des déchets. Eric GAUCHER

Révision de la nomenclature. des installations classées. du secteur du traitement des déchets. Eric GAUCHER Révision de la nomenclature des installations classées du secteur du traitement des déchets Eric GAUCHER Direction générale de la prévention des risques Service de la prévention des nuisances et de la

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC

DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC Janvier 2016 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Décembre 2015 LA CRÉATION DU CTIPC Le PEP se réjouit de la ratification par Emmanuel Macron, Ministre de l Economie et des Finances,

Plus en détail

Matinales Smart Home IGNES

Matinales Smart Home IGNES Matinales Smart Home IGNES Didier Geig Directeur Commercial division Power & Distribution France Jeudi 27 septembre 2012 Un monde qui change 2 L entrée dans la nouvelle ère de l énergie est une réalité

Plus en détail

Comment aller vers la sobriété et l efficacité énergétique dans l industrie?

Comment aller vers la sobriété et l efficacité énergétique dans l industrie? Comment aller vers la sobriété et l efficacité énergétique dans l industrie? Sommaire 1. Etat des lieux 2. Leviers pour aller vers la sobriété et l efficacité énergétique 3. Zoom sur quelques propositions

Plus en détail