TendancÉco. Veille et analyse économique territoriale. Baromètre des affaires Bilan et perspectives Bulletin N 14. Chiffres Clés 3 ème trimestre 2015

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TendancÉco. Veille et analyse économique territoriale. Baromètre des affaires Bilan et perspectives Bulletin N 14. Chiffres Clés 3 ème trimestre 2015"

Transcription

1 #1 - janvier 216 TendancÉco Veille et analyse économique territoriale Baromètre des affaires Bilan et perspectives Bulletin N 14 Une reprise modérée de l activité Au 3 ème trimestre 215, la croissance nationale s est établie à,3%, soit une progression légèrement supérieure aux prévisions de l INSEE (+,2%), du fait des bons résultats observés dans la production manufacturière (+,3%) et les services marchands (+,6%). Néanmoins, la prévision de croissance pour le 4 ème trimestre a quant à elle été revue à la baisse, à,2%, principalement du fait des attentats du 13 novembre, et de la baisse de consommation des services marchands en résultant. Le taux de croissance 215 se porte ainsi à 1,1%, signe d une reprise modérée de l activité, mais néanmoins supérieure aux trois années précédentes, ainsi qu aux prévisions du gouvernement (1%). Cette reprise modérée de l activité est notamment liée au faible cours de l euro, avantageant ainsi les exportations, à la baisse des taux d intérêts de la BCE, favorisant l investissement, ainsi qu à un faible cours du pétrole, protégeant le pouvoir d achat des ménages et la situation financière des entreprises. Si le bilan 215 est globalement positif, force est de constater un certain manque de dynamisme de notre économie sur la fin d année. En témoigne un regain du taux de chômage mesuré par l INSEE à,6% au 3 ème trimestre 215. Une accélération anticipée pour le 1 er semestre 216 Dans sa note de conjoncture de décembre 215, l INSEE table sur une reprise de l activité en 216 avec des taux de croissance de,4% au 1 er et au 2 ème trimestres. Cette prévision conforte l annonce du gouvernement d un taux de croissance à 1,5% pour l année 216. L activité économique française tendrait ainsi à se rapprocher des dynamiques des pays de la zone euro. Dans cette perspective, l INSEE estime que le chômage devrait refluer d ici à la mi16 pour atteindre les,4%, et renouer ainsi avec le niveau observé au 3 ème trimestre 214. Nous tenons enfin à remercier vivement celles et ceux d entre vous qui ont participé à cette enquête de conjoncture. Nous vous en souhaitons une bonne lecture. sommaire Bilan 2 nd sem. 215 : Ensemble des entreprises... 2 Par secteur géographique... 3 Par secteur d activité Perspectives 1 er sem. 216 : Ensemble des entreprises... 5 Par secteur géographique... 6 Par secteur d activité Questions d actualité Chiffres Clés 3 ème trimestre 215 Taux de croissance :,3% (3ème trim. 214 :,2%) PIB : M (3ème trim. 214 : M ) Taux de chômage :,6% (3ème trim. 214 :,4%) Cours de l euro/dollar US: 1,12 (3ème trim. 214 : 1,29) Cours du pétrole : 42,1 /baril (3ème trim. 214 : 75,5 /baril) Le Havre Elbeuf Dieppe Rouen Périmètre de la CCI Seine Mer Normandie Claude GUEZ Président de la Chambre de Commerce et d Industrie Seine Mer Normandie

2 Bilan 2 nd semestre 215 (ensemble des entreprises) Une reprise localement plus mitigée L amélioration de la conjoncture observée à l échelle nationale est moins perceptible localement. Seuls les soldes d opinions des indicateurs chiffre d affaires (-12 à -11) et panier moyen ( à -17) ont légèrement progressé, alors que les autres indicateurs ont plutôt évolué de manière négative, voire se sont fortement dégradés sur les items marges et trésorerie. Toutefois, il est à noter que le poids des chefs d entreprise ayant déclaré un bilan d activité moins bon sur ce semestre a diminué de manière significative, passant de 39% à 3%. Cette baisse se répercute mécaniquement sur le solde d opinion, qui bien que toujours négatif, est en progression de 4 points (-16 à -12). Ces résultats globaux sont ventilés par secteur géographique et par secteur d activité dans les pages suivantes. Si vous faisiez un bilan de l activité de votre entreprise sur ce 2 nd semestre par rapport au 2 nd semestre de l année précédente, diriez-vous globalement que celui-ci a été : 5 % 3 % Meilleur Comparable Moins bon Ensemble des entreprises Les indicateurs cles de l activite economique % 4 % 6 % 11 % 6 % 1 % 2 9 % evolution des soldes d opinions chiffre d affaires 5 % 1 % 4 59 % 47 % 55 % 74 % 84 % -13% -4 % -25 % % % 34 % Chiffre d'affaires 27 % Panier moyen des clients 38 % Marges 3 % 1 Trésorerie Investissement 8 % Effectifs (CDI) -29 % -31 % Bilan solde opinions bilan CA SMN En hausse Stable En baisse -11 Solde d'opinions = % en hausse - % en baisse Méthodologie Recueil des données : enquête téléphonique réalisée du 7 au 16 décembre 215 par le cabinet Prestance. Traitement des données : CCI SMN / DG / SEPA. Taille de l échantillon : 594 chefs d établissement. Degré de certitude de l échantillon : 95 %. Fourchette d erreur de l échantillon : 8 % (+/- 4 %). Représentativité de l échantillon : par secteur d activité et par territoire. Solde d opinions : il s agit de la différence entre la proportion de répondants ayant exprimé une opinion positive et la proportion de répondants ayant exprimé une opinion négative. 2 - TendancÉco - #1 - janvier 216

3 TENDANCÉCO Bilan 2 nd semestre 215 (par secteur geographique) evolution des soldes d opinions chiffre d affaires 1-8 % 4 % - -5 % 5 % % % % -15 % % % -19 % -24 % - 28 % -29 % -3 % -28 % -4-5 Bilan solde opinions bilan CA territoire de Rouen Bilan solde opinions bilan CA territoire de Dieppe % Bilan solde opinions bilan CA territoire d Elbeuf Bilan solde opinions bilan CA CCI SMN Si vous faisiez un bilan de l activité de votre entreprise sur ce 2 nd semestre par rapport au 2 nd semestre de l année précédente, diriez-vous globalement que celui-ci a été : % 5 % % 5 % 3 % 3 % Bilan des soldes d opinions 2 nd semestre 215 par secteur géographique Soldes d opinions Territoire d Elbeuf BILAN 2 nd semestre 215 Territoire de Territoire de Dieppe Rouen CCI Seine Mer Normandie Chiffre d affaires 11% -29% % -11% Panier moyen des clients 5% % -18% -17% Marges -2% -33% -24% -25% Trésorerie 1% -34% -21% -21% Investissement 11% -2% -3% -2% Effectifs (CDI) 3% % -2% -2% Territoire d'elbeuf Territoire de Dieppe Meilleur Moins bon Territoire de Rouen Comparable Ensemble des entreprises Supérieur à la tendance globale du territoire Comparable à la tendance globale du territoire Inférieur à la tendance globale du territoire 11 Solde d'opinions = % en hausse - % en baisse L analyse par territoire révèle des situations contrastées. Si on peut observer une réelle embellie sur le territoire d Elbeuf, comme en témoigne une nette progression du solde d opinions sur l item chiffre d affaire (de -9% à +12%). Celui-ci s est de nouveau fortement dégradé pour les entreprises du territoire dieppois (de -19% à -28%), et s est stabilisé sur le territoire de Rouen. Ces observations sont par ailleurs corroborées par l analyse des bilans d activité. Près de 3% des chefs d entreprise elbeuviens déclarent avoir réalisé un meilleur 2 nd semestre en 215, contre 18% pour les chefs d entreprise rouennais, et seulement 12%, sur le territoire de Dieppe. TendancÉco - #1 - janvier 216-3

4 Bilan 2 nd semestre 215 (par secteur d activite) evolution des soldes d opinions chiffre d affaires par secteur d activite 2 % -1 % -7 % - % % -4 % -5 % -1 % % -6 % -24 % -17 % % % -17 % % -39 % -4 Bilan solde opinions bilan CA B to B -4 % Bilan solde opinions bilan CA B to C Bilan solde opinions bilan CA CCI SMN Si vous faisiez un bilan de l activité de votre entreprise sur ce 2 nd semestre par rapport au 2 nd semestre de l année précédente, diriez-vous globalement que celui-ci a été : 19 % 16 % Soldes d opinions Bilan des soldes d opinions par secteur d activite BILAN 2 nd semestre 215 B to B B to C CCI SMN Chiffre d affaires -5% -16% -11% 54 % 46 % 5 % Panier moyen des clients % -24% -17% Marges -22% -27% -25% Trésorerie -17% -24% -21% Investissement -2% -1% -2% 25 % 35 % 3 % Effectifs (CDI) % -2% -2% B to B Meilleur Moins bon B to C Comparable Ensemble des entreprises Supérieur à la tendance globale du territoire Comparable à la tendance globale du territoire Inférieur à la tendance globale du territoire Comme nous l avons constaté lors de nos précédentes enquêtes, les entreprises du secteur B to B bénéficient de résultats nettement plus positifs que leurs consœurs. En témoignent les bilans d activité du 2 nd semestre 215, qualifiés de meilleurs par près de 2% des chefs d entreprise du B to B, et par seulement 16% des chefs d entreprise du B to C. Cet état de fait se reflète également au travers des soldes d opinions des chiffres d affaires, lesquels restent stables à -17% pour les entreprises du B to C, et en légère progression de 3 points pour les entreprises du B to B. 4 - TendancÉco - #1 - janvier 216

5 TENDANCÉCO Perspectives 1 er semestre 216 (ensemble des entreprises) Si l INSEE prévoit un regain de dynamisme de l économie avec,4% de croissance aux 1 er et 2 ème trimestres 216, les perspectives locales, bien que positives, demeurent nuancées. Le solde d opinion sur les perspectives de chiffres d affaires s établit à 3%, en progression de 2 points par rapport à notre précédente enquête. Ce résultat est à souligner, puisqu il constitue la quatrième meilleure prévision depuis juin 29. De même, 58% des chefs d entreprise interrogés se déclarent optimistes pour le 1 er semestre 216. Le solde de cet indicateur enregistre une forte progression (+ points) par rapport au semestre précédent. Cependant, malgré une amélioration perceptible du moral des chefs d entreprise, l incertitude reste importante sur l ensemble des indicateurs avec des valeurs comprises entre 11% et 38%, et des soldes d opinions majoritairement négatifs. Ces résultats globaux sont ventilés par secteur géographique et par secteur d activité dans les pages suivantes. Globalement, pour le semestre à venir (1 er semestre 216), êtes-vous : 2 % 61 % 19 % Ensemble des entreprises Ne peut se prononcer, faute de visibilité à court terme Confiant Pessimiste Les indicateurs cles de l activite economique evolution des soldes d opinions sur les perspectives de chiffre d affaires 29 % 16 % 4 1 Chiffre d'affaires 31 % 3 % 3 % Panier moyen des clients 8 % 1 Marges 6 % 56 % 49 % 49 % % 64 % 7 % Trésorerie Investissement 11 % 8 4 % Effectifs (CDI) -6% 29 8 % 5 % 5 % % % -25 % Bilan solde opinions perspectives CA SMN % % -15 % En hausse Stable En baisse 3 Solde d'opinions = % en hausse - % en baisse Le saviez-vous? Dans un contexte économique difficile et dans le cadre de la réforme des établissements consulaires, les CCI de Rouen, Dieppe et Elbeuf ont souhaité poursuivre et intensifier leur action auprès des entreprises et des territoires. De cette volonté est née la CCI Seine Mer Normandie, le 1 er janvier 216. Pour tout savoir sur la CCI Seine Mer Normandie, une seule adresse : TendancÉco - #1 - janvier 216-5

6 Perspectives 1 er semestre 216 (par secteur geographique) Evolution des soldes d opinions chiffre d affaires par secteur géographique 2 7 % 9 % % 5 % - 1 % % -1 % -11 % -7 % % % - -8 % -8 % % -24 % -2-4 Soldes d opinions perspectives CA territoire de Rouen Soldes d opinions perspectives CA territoire de Dieppe -31 % Soldes d opinions perspectives CA territoire d Elbeuf Bilan solde opinions perspectives CA CCI SMN Globalement, pour le semestre à venir (1 er semestre 216), êtes-vous : % CCIT Elbeuf 2 % 58 % 2 CCIT Dieppe 24 % CCIT Rouen Confiant Pessimiste Ne peut se prononcer, faute de visibilité à court terme Ensemble des entreprises 47 Solde d'opinions = % en hausse - % en baisse 2 58 % 58 % 19 % Bilan des perspectives de soldes d opinions par secteur géographique Soldes d opinions Territoire d Elbeuf PERSPECTIVES 1 er semestre 216 Territoire de Territoire de Dieppe Rouen CCI Seine Mer Normandie Chiffre d affaires 18% -2% 2% 3% Panier moyen des clients % -5% -8% -7% Marges 6% -6% -5% -5% Trésorerie % -8% -7% -7% Investissement -6% 3% -1% -1% Effectifs (CDI) 3% -1% -3% -2% Supérieur à la tendance globale du territoire Comparable à la tendance globale du territoire Inférieur à la tendance globale du territoire Les soldes d opinions sur les perspectives de chiffres d affaires sont relativement stables pour les entreprises de Rouen et de Dieppe. Celles-ci se démarquent très nettement sur le territoire d Elbeuf, avec un solde d opinion de 18%, en progression de 15 points par rapport au semestre précédent. Cette particularité territoriale, en faveur du territoire elbeuvien, se retrouve sur les autres soldes d opinions, mais de manière moins prononcée. Enfin, le niveau de confiance des chefs d entreprises de l ensemble des territoires observés apparaît très positif avec 58% à 62% de chefs d entreprise confiants pour le 1 er semestre 216. Si les évolutions par rapport à la précédente enquête sont également très positives avec des progressions respectives de 9 et 11 points pour les entreprises de Rouen et de Dieppe, les chefs d entreprise elbeuviens se démarquent une nouvelle fois avec un gain de 31 points. 6 - TendancÉco - #1 - janvier 216

7 TENDANCÉCO PERSPECTIVES 1 ER SEMESTRE 216 (par secteur d activite) evolution des soldes d opinions chiffre d affaires par secteur d activite 2 15 % 11 % % 7 % - 1 % % % -6 % -1-6 % -8 % -1 % -1 % % -19 % -17 % % -25 % -4 Bilan solde opinions bilan CA B to B Bilan solde opinions bilan CA B to C % Bilan solde opinions bilan CA SMN Globalement, pour le semestre à venir (1 er semestre 216), êtes-vous : Bilan des perspectives de soldes d opinions par secteur d activite Soldes d opinions PERSPECTIVES 1 er semestre 216 B to B B to C CCI SMN Chiffre d affaires 8% -2% 3% % Panier moyen des clients -8% -7% -7% Marges -3% -5% -5% Trésorerie -5% % -6% Investissement -2% 1% -1% 24 % 19 % Effectifs (CDI) -2% -2% -2% B to B B to C Ensemble des entreprises Confiant Pessimiste Ne peut se prononcer, faute de visibilité à court terme 49 Solde d'opinions = % en hausse - % en baisse Supérieur à la tendance globale du territoire Comparable à la tendance globale du territoire Inférieur à la tendance globale du territoire A la différence des résultats observés pour les bilans, les perspectives d activité par secteur sont plus uniformes pour le 1 er semestre 216, malgré un léger avantage pour les entreprises du B to B. Les soldes d opinions sur la quasi-totalité des indicateurs affichent des niveaux similaires pour l ensemble des entreprises, à l exception notable des perspectives de chiffres d affaires, qui apparaissent positives à +7% pour les entreprises du B to B, et légèrement négatives pour les entreprises du B to C (-2%). Dans la même logique, les chefs d entreprise du secteur B to B apparaissent nettement plus confiants pour le semestre à venir (63%), que leurs homologues du secteur B to C (54%). On notera néanmoins que cet indicateur de confiance est en forte progression pour l ensemble des entreprises au regard du semestre précédent, et gagne 14 points dans le B to B et 7 points dans le B to C. TendancÉco - #1 - janvier 216-7

8 Question d actualité: Loi MACRON et mesure de «suramortissement» La loi pour la croissance, l activité et l égalité des chances économiques, dite «loi Macron», a été publiée au journal officiel le 7 août 215. Elle s articule autour d un grand nombre de mesures réglementaires (assouplissement du travail le dimanche, réforme des prud hommes, règles de licenciement collectif modifiées, etc.). En parallèle, dans une optique de soutien à la modernisation des outils de production, le gouvernement a mis en place une mesure de «suramortissement» pour les investissements réalisés entre le 15 avril 215 et le 14 avril 216. Elle permet aux entreprises de déduire de leur assiette imposable leurs amortissements, et de réduire leurs impôts jusqu à 13% de la valeur de l investissement productif. Pensez-vous que cette Loi Macron va : Favoriser la croissance de votre entreprise Simplifier votre quotidien de chef d'entreprise Favoriser le retour de la croissance 1 65 % 2 15 % 61 % 24 % 21 % 5 26 % Oui Non Plus précisément, êtes-vous favorable aux mesures suivantes : Le raccourcissement des procédures devant les prud'hommes Extension de l'épargne salariale aux PME et TPE en les y incitant fiscalement Faciliter l'ouverture des commerces le dimanche Possibilité de réaliser des prêts entre entreprises Ouvrir à la concurrence certaines professions réglementées comme les notaires, les huissiers et les avocats 68 % 21 % 11 % 5 % 26 % 24 % 49 % 41 % % 47 % 24 % 29 % 37 % 47 % 16 % Oui Non Globalement, plus de la moitié des chefs d entreprise apparaissent sceptiques quant à l impact de la loi Macron. Il convient toutefois de distinguer la perception de l impact individuel pour le chef d entreprise, comme mentionné sur les deux premiers items («favoriser la croissance de votre entreprise» et «simplifier votre quotidien de chef d entreprise») pour lesquels 61% à 65% des chefs d entreprise répondent par la négative, de la perspective plus macroéconomique, de l item «Favoriser le retour de la croissance», pour lequel la part des réponses négatives est un peu moins élevée (53%). A l inverse, l analyse de l opinion des chefs d entreprise sur certaines mesures plus concrètes de la loi Macron fait état d avis nettement plus positifs, compris dans une fourchette de 37% à 69% d avis favorables. Selon vous, cette mesure est-elle un bon outil pour soutenir et renforcer l investissement «productif» des entreprises? Envisagez-vous d investir davantage que prévu d ici mi-avril 216 dans des outils de production pour profiter de la mesure de suramortissement exceptionnel de 4% instaurée par le gourvernement? 3,1 % 27,6 % 19,9 % 5,5 % Oui Non Oui Non 42, 74,6 % La mesure de suramortissement est considérée comme un bon outil de soutien à l investissement productif des entreprises par plus du quart des chefs d entreprise interrogés (28%). Néanmoins, l effet d entraînement recherché par la mise en place de cette mesure n a pas trouvé d écho sur le territoire. En effet, 6% seulement des chefs d entreprise prévoient de réaliser des investissements dans le cadre de ce dispositif. Editeur : CCI Seine Mer Normandie Quai de la Bourse-CS ROUEN Cedex 1 - Directeur de publication : Claude GUEZ - Rédacteur en chef : Jacques CHARRON - Rédacteurs en chef adjoints : Jean-Charles BRUGOT et Tristan CAPRON - Mise en page et cartographie : Emmanuel ROBERT - Secrétariat de rédaction : Isabelle GALLARDO - Création graphique et maquette : Perroquet Bleu et CCI Seine Mer Normandie, Pôle Etudes et Prospective - Réalisation : CCI Seine Mer Normandie, Pôle Etudes et Prospective - Impression : CCI Seine Mer Normandie - Dépôt légal : Janvier ISSN : en cours 8 - TendancÉco - #1 - janvier 216

Une amélioration qui demande confirmation

Une amélioration qui demande confirmation JANVIER 2016 Une amélioration qui demande confirmation 2015 s avère plus favorable que prévu pour les TPE-PME de Rhône-Alpes. Contrairement aux années précédentes, les entreprises qui déclarent un chiffre

Plus en détail

udesté on it ecl Col

udesté on it ecl Col Collection études LA C EST 49% de la population girondine en 21 * 727 466 habitants (INSEE 21) * 7% de croissance en 1 ans (INSEE) * 27 communes * 4 ème Communauté Urbaine de France (INSEE 28) 53% des

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté Juillet 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 371 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

Divergences sectorielles

Divergences sectorielles Octobre 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 373 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

Conjoncture économique en Loir-et-Cher

Conjoncture économique en Loir-et-Cher Février 0 - N Conjoncture économique en Loir-et-Cher Résultats de l enquête menée entre le er et le 8 février 0 Analyse réalisée sur la base de réponses exploitables La Chambre de et d' de Loir-et-Cher

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité LEGER REGAIN D ACTIVITE EN DEBUT D ANNEE 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité LEGER REGAIN D ACTIVITE EN DEBUT D ANNEE 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 11 - Janvier Edition Lyon Rhône LEGER REGAIN D ACTIVITE EN DEBUT D ANNEE Au cours des derniers mois de l année, le niveau d activité

Plus en détail

Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35

Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35 Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35 Méthodologie Ce Baromètre est mis en place par la Chambre Régionale de Commerce et d Industrie de Bourgogne,

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 51 ème édition novembre 2015 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Diane Hion, Emmanuel Kahn, Thomas Stokic pour Méthodologie

Plus en détail

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 DOSSIER DE PRESSE Le mardi 9 février 2016, ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01 Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 EN SYNTHESE «La reprise amorcée en

Plus en détail

TendancÉco. Veille et analyse économique territoriale. Baromètre des affaires Bilan et perspectives Bulletin N 16. Chiffres Clés 3 ème trimestre 2016

TendancÉco. Veille et analyse économique territoriale. Baromètre des affaires Bilan et perspectives Bulletin N 16. Chiffres Clés 3 ème trimestre 2016 # - JANVIER 27 TendancÉco Veille et analyse économique territoriale Baromètre des affaires Bilan et perspectives Bulletin N 6 Une croissance poussive au 2 nd semestre Au 3 ème trimestre, la croissance

Plus en détail

EN NORD PAS-DE-CALAIS

EN NORD PAS-DE-CALAIS FÉVRIER 2015 LES ENTREPRISES EN NORD PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 Sommaire CONTEXTE CONJONCTUREL... 3 SYNTHÈSE... 4 INDUSTRIE... 5 RAPPEL DU CONTEXTE CONJONCTUREL RÉGIONAL 2013 ET 2014...

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Sauf mention contraire, les données «France» concernent la France métropolitaine et les Départements d outre-mer hors Mayotte. Les sites internet www.insee.fr et http://epp.eurostat.ec.europa.eu

Plus en détail

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts- Comptables

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts- Comptables Baromètre des et du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts- Comptables Principaux résultats Méthodologie de l enquête Méthodologie Enquête réalisée par téléphone. Échantillon Echantillon national de

Plus en détail

Le Baromètre des dirigeants d entreprise

Le Baromètre des dirigeants d entreprise Le Baromètre des dirigeants d entreprise Viavoice CCI France Les Échos Radio Classique Octobre 2013 Publié et diffusé jeudi 3 octobre, sous embargo jusqu au jeudi 3 octobre à 6 heures Viavoice Paris. Études

Plus en détail

UNE CONJONCTURE PLUS FAVORABLE CE TRIMESTRE

UNE CONJONCTURE PLUS FAVORABLE CE TRIMESTRE NOTE DE CONJONCTURE Suivez l actualité des entreprises de la Drôme 2ème trimestre 2015 UNE CONJONCTURE PLUS FAVORABLE CE TRIMESTRE Des indicateurs renforcés ce trimestre en termes de niveau d activité,

Plus en détail

Observatoire du BÂTIMENT

Observatoire du BÂTIMENT Observatoire du BÂTIMENT De votre Centre de Gestion Agréé e trimestre MAÇONNERIE - COUVERTURE - ÉLECTRICITÉ - MENUISERIE - PLOMBERIE - CARRELAGE - PLÂTRERIE - PEINTURE CHIFFRES CLÉS EN AQUITAINE Les indicateurs

Plus en détail

UN REGAIN D OPTIMISME

UN REGAIN D OPTIMISME 2015 UN REGAIN D OPTIMISME Activité : reprise en pente douce Emploi : renforcement des effectifs Comme pressenti en novembre dernier, les chefs d entreprise de la région Rhône- Alpes anticipent un développement

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 10 ème édition Octobre 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 10 ème édition Octobre 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 10 ème édition Octobre 2011 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Conjoncture économique et emploi 2012. Résultats de l enquête auprès des. chefs d entreprise de l Aire urbaine

Conjoncture économique et emploi 2012. Résultats de l enquête auprès des. chefs d entreprise de l Aire urbaine Conjoncture économique et emploi 2012 Principaux résultats Résultats de l enquête auprès des de l enquête réalisée par Médiamétrie chefs d entreprise de l Aire urbaine du 29 mai au 4 juin 2012 1 Présentation

Plus en détail

Les rendez-vous économiques et financiers

Les rendez-vous économiques et financiers Les rendez-vous économiques et financiers Les banques centrales au pilotage de l économie?... ou l Art du «Policy-mix» Novembre 2014 Prévisions 2014 & 2015 d Amundi 2014 2015 0,8% 1,3% 7,4% 7,1% Une Croissance

Plus en détail

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires Tendances régionales La conjoncture en Midi-Pyrénées Décembre 215 La production industrielle a légèrement progressé dans l ensemble des secteurs. Les carnets de commandes sont toujours jugés de bon niveau.

Plus en détail

Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre 2015 JUILLET 2015

Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre 2015 JUILLET 2015 Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre 2015 JUILLET 2015 RÉSUMÉ DES RÉSULTATS C O M M E A N T I C I P É E PA R L E S C O M M E R Ç A N T S, L A C T I V I T É D E

Plus en détail

Indice sage de confiance des entreprises

Indice sage de confiance des entreprises Indice sage de confiance des entreprises Tendances mondiales L indice Sage de confiance des entreprises est une mesure annuelle effectuée auprès des PME dans le monde, afin de présenter une image claire

Plus en détail

Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine. Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013

Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine. Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013 Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013 1 Présentation de l enquête L'Observatoire de l'emploi de l'aire urbaine

Plus en détail

Proposés à un tarif préférentiel, les six produits disponibles ont été revus au 1 er janvier 2016 pour mieux répondre à vos attentes.

Proposés à un tarif préférentiel, les six produits disponibles ont été revus au 1 er janvier 2016 pour mieux répondre à vos attentes. Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne, toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires Tendances régionales Les entreprises en Rhône-Alpes Contexte conjoncturel Indicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée de la situation

Plus en détail

Enjeux. Ile-de-France. Trois entreprises franciliennes sur quatre sont toujours en activité trois ans après leur création.

Enjeux. Ile-de-France. Trois entreprises franciliennes sur quatre sont toujours en activité trois ans après leur création. n 182 - mai 2016 L économie en Île-de-France Enjeux Trois entreprises franciliennes sur quatre sont toujours en activité trois ans après leur création En 2013, hors statut de l auto-entrepreneur, les trois

Plus en détail

STABILISATION RELATIVE EN ATTENDANT LA REPRISE

STABILISATION RELATIVE EN ATTENDANT LA REPRISE Suivez l activité des entreprises du Rhône NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre 2014 STABILISATION RELATIVE EN ATTENDANT LA REPRISE Malgré une fin d année 2013 conclue avec un regain d'activité et des perspectives

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 42 ème édition Décembre 2014 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn & pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines dont le pôle

La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines dont le pôle N 18 Septembre 20 Les grandes aires urbaines d ACAL : la croissance démographique tirée par les couronnes des grands pôles La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

Veille et analyse économique territoriale

Veille et analyse économique territoriale #4 - septembre 216 TendancÉco Veille et analyse économique territoriale Baromètre des affaires Bilan et perspectives Bulletin N 15 Une accélération de l activité confirmée au 1 er semestre 216 Début 216,

Plus en détail

PME Wallonie-Bruxelles

PME Wallonie-Bruxelles UCM National asbl Situation au 2 e trimestre 2015 PME Wallonie-Bruxelles Charlie TCHINDA Economiste - Statisticien Ce "baromètre" est réalisé chaque trimestre, sur base des réponses d un panel d indépendants

Plus en détail

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 La Corse devrait conserver sa première place pour la croissance avec un taux de 1 % contre 0,5 % pour l ensemble de la France. En 2011, le taux

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DES CCI D AQUITAINE

NOTE DE CONJONCTURE DES CCI D AQUITAINE NOTE DE CONJONCTURE DES CCI D AQUITAINE METHODOLOGIE D ENQUETE Ressenti des chefs d entreprise sur le 2 nd semestre 2013 et perspectives pour le semestre à venir Enquête réalisée en collaboration avec

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Développements. Internationaux

Développements. Internationaux Développements Internationaux Pétrole et matières premières Le cours de l or noir a baissé à nouveau Au quatrième trimestre 2015, le cours du Brent a fluctué autour de 45 $ par baril en moyenne. L offre

Plus en détail

Préfecture du Calvados MESURES DU PLAN D URGENCE CONTRE LE CHOMAGE **** Mercredi 27 janvier 2016

Préfecture du Calvados MESURES DU PLAN D URGENCE CONTRE LE CHOMAGE **** Mercredi 27 janvier 2016 Préfecture du Calvados MESURES DU PLAN D URGENCE CONTRE LE CHOMAGE **** Mercredi 27 janvier 2016 FACILITER LES EMBAUCHES Mesure 1 Faciliter les embauches RELANCER L ACTIVITE ET L EMPLOI Mesure 2 Soutenir

Plus en détail

Le marché de la profession comptable

Le marché de la profession comptable DOSSIER Le marché de la profession comptable NOVEMbre 2010 Sic 290 15 DOSSIER Les perspectives de développement de la profession passent plus par l élargissement des missions aux clients actuels que par

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE PIB Consommation des ménages 102 début 2008 = 100 104 101 102 100 100 99 99 08 09 10 11 12 13 14 98 105 Investissements des entreprises

Plus en détail

Le Bâtiment en Ile-de-France Troisième trimestre 2012 Activité atone perspectives en nette baisse

Le Bâtiment en Ile-de-France Troisième trimestre 2012 Activité atone perspectives en nette baisse DAEJ/CAB/2012/55 31 octobre 2012 Note pour le cahier de la Cellule Economique Le Bâtiment en Ile-de-France Troisième trimestre 2012 Activité atone perspectives en nette baisse 1- L activité des entreprises

Plus en détail

Baromètre local de conjoncture des arrondissements de Bar-sur-Aube et Chaumont N 4

Baromètre local de conjoncture des arrondissements de Bar-sur-Aube et Chaumont  N 4 N 4 Chiffres clés de l arrondissement de Source INSEE RGP 1999 Estimation CCI de Troyes et de l Aube Bar sur Aube Population 2007 : 29 427 hab. 9,8 % de la population auboise Superficie : 1 193 km2 Densité

Plus en détail

L ACTIVITE. Evolution de l'activité industrielle secteur privé. Evolution de l'activité industrielle secteur public

L ACTIVITE. Evolution de l'activité industrielle secteur privé. Evolution de l'activité industrielle secteur public N 729 ENQUETE SUR LA SITUATION ET LES PERSPECTIVES DANS L INDUSTRIE AU - TROISIEME TRIMESTRE 215 - L enquête d opinion auprès des chefs d entreprise industrielle, initiée par les services de l ONS couvre

Plus en détail

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015 INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Rapport descriptif : automne 2015 SONDAGE SUR L INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Automne 2015 : faits saillants L indice de confiance commerciale (ICC) a glissé

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013.

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. La croissance française a connu un léger rebond au second trimestre 2013. Peut-on pour autant véritablement parler de

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

L ACTUALITÉ DES TPE, PME ET CRÉATIONS D ENTREPRISES

L ACTUALITÉ DES TPE, PME ET CRÉATIONS D ENTREPRISES NEWSLETTER DÉCEMBRE 2015 Sous la direction d André Letowski L ACTUALITÉ DES TPE, PME ET CRÉATIONS D ENTREPRISES Ce mois-ci nous vous proposons 6 axes d analyses La conjoncture : une légère amélioration,

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 48 ème édition Juin 2015 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn & pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

Perspectives 2011. 1 er semestre. Emploi et formation dans les TPE-PME. Cahier spécial. OPCA et réformes de la formation professionnelle

Perspectives 2011. 1 er semestre. Emploi et formation dans les TPE-PME. Cahier spécial. OPCA et réformes de la formation professionnelle Perspectives 2011 1 er semestre Emploi et formation dans les TPE-PME Cahier spécial OPCA et réformes de la formation professionnelle 8 décembre 2010 Perspectives 2011 1 er semestre 1 Perspectives 2011

Plus en détail

D ici 2019, le rendement annuel moyen composé, y compris les dividendes, se situerait approximativement entre 6 et 14 %.

D ici 2019, le rendement annuel moyen composé, y compris les dividendes, se situerait approximativement entre 6 et 14 %. LE RAPPORTEUR PERSPECTIVES 2015 Le jeu des prévisions est inévitable et toujours très captivant. Toutefois, avec les années, nous avons appris à les mettre en perspective, particulièrement les prévisions

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 36 ème édition Avril 2014 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn & pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 Bruxelles, le 10 mars 2003 Bureau fédéral du Plan /03/HJB/bd/2027_f PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 La reprise très prometteuse de l économie mondiale au cours du premier semestre 2002 ne s est pas confirmée

Plus en détail

Par le biais de cette rubrique «Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise», la Chambre de Commerce

Par le biais de cette rubrique «Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise», la Chambre de Commerce Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise Par le biais de cette rubrique «Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise», la Chambre de Commerce souhaite familiariser les lecteurs du Merkur à l évolution

Plus en détail

Lente amélioration de la conjoncture

Lente amélioration de la conjoncture Conjoncture économique - 1 e trimestre 214 USA JPN EUR PIB PIB et Baromètre PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Lente

Plus en détail

Résultats au 31 décembre 2009 SYSTEMAT S.A.

Résultats au 31 décembre 2009 SYSTEMAT S.A. CONTACTS Martin Detry SYSTEMAT Tél.: +32 2 352 85 04 martin.detry@systemat.com SOUS EMBARGO JUSQU AU JEUDI 25 FEVRIER 2010, 17H40 Frédérique Jacobs Tél.: +32 479 42 96 36 frederique.jacobs@systemat.com

Plus en détail

Compétitivité des entreprises françaises

Compétitivité des entreprises françaises Compétitivité des entreprises françaises La compétitivité dépend en premier lieu de l évolution des coûts unitaires de production et des prix relatifs des biens exposés à la concurrence internationale.

Plus en détail

SIXIÈME ENQUÊTE EUROPÉENNE SUR LA FISCALITÉ DES ENTREPRISES - Édition 2011 -

SIXIÈME ENQUÊTE EUROPÉENNE SUR LA FISCALITÉ DES ENTREPRISES - Édition 2011 - SIXIÈME ENQUÊTE EUROPÉENNE SUR LA FISCALITÉ DES ENTREPRISES - Édition 2011 - Le point de vue des chefs d entreprises de dix pays de l UE sur les prélèvements obligatoires Focus sur les impôts directs dans

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Perception des ressources de management dans les PME-ETI

Perception des ressources de management dans les PME-ETI Perception des ressources de management dans les PME-ETI Vague 4 Juin 2015 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

Le moral se consolide chez les dirigeants de PME/ETI qui souhaitent des réformes pour favoriser l emploi

Le moral se consolide chez les dirigeants de PME/ETI qui souhaitent des réformes pour favoriser l emploi Paris, 15 mars 2012 Le moral se consolide chez les dirigeants de PME/ETI qui souhaitent des réformes pour favoriser l emploi La Banque Palatine, Banque des moyennes entreprises et des ETI au sein du Groupe

Plus en détail

La situation économique des Hautes-Pyrénées

La situation économique des Hautes-Pyrénées La situation économique des Hautes-Pyrénées Juillet 2009 CONTEXTE GENERAL Morosité ambiante des chefs d entreprises déjà constatée lors de l enquête de conjoncture en octobre 2008. Hautes-Pyrénées initialement

Plus en détail

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014 Patrick Haas 13 novembre 2014 Rappel de la méthodologie Échantillon Mode de recueil Dates de terrain 959 individus âgés de 18 ans et plus Interviews réalisées par téléphone. Le terrain s est déroulé les

Plus en détail

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité 1 Introduction Le bilan social existe depuis 1992. il constitue la source d information statistique

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 17 ème édition mai 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 17 ème édition mai 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 17 ème édition mai 2012 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PICARDIE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PICARDIE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PICARDIE SEPTEMBRE 2009 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. Picardie Tendances régionales Numéro 20 Page 1 sur 8 Vue d ensemble

Plus en détail

Sommaire. L année économique. L essentiel de la conjoncture économique locale. 2014 n 4 -Mai 2014. Bilan et perspectives - Bulletin N 6

Sommaire. L année économique. L essentiel de la conjoncture économique locale. 2014 n 4 -Mai 2014. Bilan et perspectives - Bulletin N 6 L essentiel de la conjoncture économique locale 04 n 4 -Mai 04 Sommaire > Bilan économique 03 P. > Perspectives économiques 04 P. 3 > Regard sur le commerce P. 4 > L attractivité des agglos et des pays

Plus en détail

L ouverture des magasins le dimanche

L ouverture des magasins le dimanche L ouverture des magasins le dimanche Sondage réalisé par pour Publié le dimanche 6 décembre 2015 Levée d embargo le samedi 5 décembre 23H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC

Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC Près d un quart des Français a un projet immobilier dans les mois à venir - 1 Paris, le 18 février 2010 : Depuis 4 ans, le baromètre Orpi-

Plus en détail

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Baromètre des et du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Principaux résultats Novembre CONSEIL SUPÉRIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES Contacts TNS Sofres : Département Stratégies d

Plus en détail

SYNTHESE ENQUETE DE CONJONCTURE 2014

SYNTHESE ENQUETE DE CONJONCTURE 2014 CINOV SYNTHESE ENQUETE DE CONJONCTURE 2014 L'enquête, dont l'analyse est présentée ci-dessous, a été réalisée par la Fédération CINOV auprès d un panel de ressortissants (adhérents CINOV ou non), en janvier

Plus en détail

Situation économique des entreprises du Grand Lille au 1 er trimestre 2015 AVRIL 2015

Situation économique des entreprises du Grand Lille au 1 er trimestre 2015 AVRIL 2015 Situation économique des entreprises du Grand Lille au 1 er trimestre 2015 AVRIL 2015 RÉSUMÉ DES RÉSULTATS L E P R E M I E R T R I M E S T R E 2 0 1 5 S A C H È V E S U R U N E N O T E P L U T Ô T P O

Plus en détail

Publication du Bulletin BCL 2014/1

Publication du Bulletin BCL 2014/1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Luxembourg, le 20 mars 2014 Publication du Bulletin BCL 2014/1 Le présent communiqué comporte un survol de la situation macroéconomique, une brève présentation des projections d inflation

Plus en détail

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Présentation des principaux résultats 5 décembre 2006 1. Les questions barométriques 1.1 La perception de la situation économique

Plus en détail

Baromètre des affaires. Bilan et perspectives - Bulletin N 13. Une «embellie» en ce début d année

Baromètre des affaires. Bilan et perspectives - Bulletin N 13. Une «embellie» en ce début d année L essentiel de la conjoncture économique locale 215 n 5 -Septembre 215 Sommaire Bilan économique 1 er semestre 215 : > P. 2 > Par secteur géographique P. 3 > Par secteur d activité P. 4 Perspectives économiques

Plus en détail

SYNThèSE DE LA 2 e ENQUÊTE AUPRèS DES ENTREPRISES DE LA BRANChE DU SPORT

SYNThèSE DE LA 2 e ENQUÊTE AUPRèS DES ENTREPRISES DE LA BRANChE DU SPORT LA LETTRE N 2 DE LA CPNEF DU SPORT COMMISSION PARITAIRE NATIONALE EMPLOI FORMATION OBSERVATOIRE DES MéTIERS DU SPORT SYNThèSE DE LA 2 e ENQUÊTE AUPRèS DES ENTREPRISES DE LA BRANChE DU SPORT Décembre 2010

Plus en détail

Fiche relative au taux d intérêt

Fiche relative au taux d intérêt Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Fiche relative au taux d intérêt Juillet 1999 Document de travail n L une des priorités du Gouvernement est de hisser l économie marocaine

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 214 Accelerating success. perspectives Entre prudence et opportunisme > Après un premier semestre actif, la demande placée de bureaux a

Plus en détail

Actif au RSI et retraité au Régime général - évolution de cette situation de cumul entre 2008 et 2010

Actif au RSI et retraité au Régime général - évolution de cette situation de cumul entre 2008 et 2010 Actif au RSI et retraité au - évolution de cette situation de cumul entre 2008 et 2010 Une étude menée en collaboration avec la CNAV C. Bac (Cnav) C. Gaudemer (RSI) Au cours de leur carrière, la plupart

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. 1080, chemin Saint-Louis, Sillery, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com

COMMUNIQUÉ. 1080, chemin Saint-Louis, Sillery, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com COMMUNIQUÉ L INDUSTRIELLE ALLIANCE TERMINE L ANNÉE 2002 EN FORCE : AUGMENTATION DU REVENU DE PRIMES DE 20 % ET RENDEMENT ANNUALISÉ SUR LES CAPITAUX PROPRES DE 14,5 % POUR LE QUATRIÈME TRIMESTRE Québec,

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 46 ème édition Avril 2015 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn & pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

Baromètre d opinions des Directeurs Financiers. 3 ème édition Prendre une trajectoire nouvelle pour une sortie de crise?

Baromètre d opinions des Directeurs Financiers. 3 ème édition Prendre une trajectoire nouvelle pour une sortie de crise? Baromètre d opinions des Directeurs Financiers 3 ème édition Prendre une trajectoire nouvelle pour une sortie de crise? Octobre 2013 Comment cette étude a-t-elle été réalisée? Le but de ce troisième baromètre

Plus en détail

Les Travaux sur Bâtiments Existants en Ile-de-France

Les Travaux sur Bâtiments Existants en Ile-de-France Les Travaux sur Bâtiments Existants en Ile-de-France 2013 Octobre 2014 FFB GRAND PARIS Direction des Affaires Economiques et Juridiques 10 rue du Débarcadère 75852 PARIS Cedex 17 Téléphone 01 40 55 10

Plus en détail

Bonnes perspectives pour le second semestre

Bonnes perspectives pour le second semestre Paris, le 10 septembre 2015, 07h00 Systèmes Intelligents de Sûreté Protection en Milieux Nucléaires Projets et Services Industriels Impression 3D Bonnes perspectives pour le second semestre Contacts Groupe

Plus en détail

FRANCE. France. La croissance devrait se redresser avec l amélioration des perspectives dans la zone euro Glissement annuel en % 4 France Zone euro

FRANCE. France. La croissance devrait se redresser avec l amélioration des perspectives dans la zone euro Glissement annuel en % 4 France Zone euro FRANCE La croissance économique devrait gagner en vigueur en 215 et 216. La baisse des prix de l énergie, l amélioration des conditions financières, le ralentissement de l assainissement budgétaire, le

Plus en détail

JF N 110614 Contacts IFOP : Jérôme FOURQUET Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com. pour

JF N 110614 Contacts IFOP : Jérôme FOURQUET Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com. pour JF N 110614 Contacts IFOP : Jérôme FOURQUET Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com pour Le baromètre d des médias Résultats détaillés Juillet 2012 Sommaire - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux

Plus en détail

Bonne nouvelle du côté de la situation financière, où les mesures de soutien en faveur des entreprises semblent porter leurs fruits.

Bonne nouvelle du côté de la situation financière, où les mesures de soutien en faveur des entreprises semblent porter leurs fruits. COMMUNIQUE DE PRESSE 05 AOUT 2015 Bpifrance présente la 61 ème enquête de conjoncture dans les PME Un redressement des perspectives d activité des PME qui se poursuit, mais lentement et en ordre dispersé.

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général n 7 2ème semestre Juillet-Décembre Le contexte économique général Après un début d année plus austère, s est doucement redressé au cours du second semestre avec des indicateurs de plus en plus favorables

Plus en détail

Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION

Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION RÉGIONAUX AU CANADA : La puissance des faibles taux d intérêt Faits saillants Les marchés

Plus en détail

Point de conjoncture dans les services en France

Point de conjoncture dans les services en France revue de Rexecode n 77-78 4e trim. 2 1er trim. 3 Editorial Les activités de services dans la tourmente conjoncturelle Point de conjoncture dans les services en France Les services aux particuliers plus

Plus en détail

Le baromètre économique des services en France

Le baromètre économique des services en France Le baromètre économique des services en France M a i 2 0 1 3 Sommaire Editorial... p. 3 L indicateur avancé de l emploi... p. 4 salarié dans les services Le chiffre d affaires des services... p. 5 La valeur

Plus en détail

Impact de la baisse du marché automobile sur la sous-traitance du département des Ardennes Chambre de Commerce et d Industrie des Ardennes

Impact de la baisse du marché automobile sur la sous-traitance du département des Ardennes Chambre de Commerce et d Industrie des Ardennes Impact de la baisse du marché automobile sur la sous-traitance du département des Ardennes Chambre de Commerce et d Industrie des Ardennes Réalisation : Observatoire économique CCI des Ardennes Direction

Plus en détail

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE N 12 - AVRIL 2011 Le devenir des diplômés 2007 de licence professionnelle des Universités d Alsace Cheikh Tidiane Diallo, Annie Cheminat Les étudiants ayant obtenu une licence

Plus en détail

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3 e Ofiv Observatoire des Formations, de l Insertion et de la Vie Etudiante Juillet 2015 n 56 Étude Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3 Présentation de l étude

Plus en détail

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Ivry, le 17 février 2016 Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Stabilité du chiffre d affaires consolidé en 2015 Poursuite de la croissance

Plus en détail