2.1 - Création, reprise et développement d entreprises artisanales, commerciales et industrielles

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2.1 - Création, reprise et développement d entreprises artisanales, commerciales et industrielles"

Transcription

1 2.1 - Création, reprise et développement d entreprises artisanales, commerciales et industrielles Création et reprise de micro entreprises BASES REGLEMENTAIRES - Code Général des Collectivités Territoriales - Règlement (CE) n 1998/2006 de la Commission du 15 décembre 2006 concernant l application des articles 107 et 108 du traité CE aux aides de minimis - Document Régional de Développement Rural (DRDR) validé par le Ministère de l'agriculture et de la Pêche le 14 décembre 2011 (V5) - Arrêté du 28 décembre 2011 constatant le classement des communes en zone de revitalisation rurale OBJECTIFS - contribuer au développement économique et à la création d'emplois en zone rurale par le soutien aux micro entreprises du secteur du commerce et de l'artisanat - permettre à la population locale de disposer sur son territoire de services marchands de proximité nécessaires à son maintien BENEFICIAIRES Micro entreprises au sens de la recommandation 2003/361/CE, c'est-à-dire celles qui occupent moins de 10 personnes et dont le chiffre d'affaires annuel ou le total du bilan annuel n'excède pas 2 millions d'euros. Les bénéficiaires de cette mesure sont des porteurs de projets privés : - commerces alimentaires : boucherie, charcuterie, boulangerie, épicerie, multi commerces - services de travaux ou de petits travaux type plomberie, électricité, garage, menuiserie, peinture - autres activités de service et de commerce répondant aux besoins essentiels de la population à l'exclusion de : Les entreprises du secteur agricole, agro-alimentaire et forestier qui bénéficient des mesures spécifiques de l'axe 1 ou de la mesure 311 du DRDR Les projets éligibles aux mesures 313 et 321 du DRDR L hôtellerie et la restauration Les entreprises paramédicales Les professions libérales Les agences immobilières Les entreprises de transports, ambulance, taxi Les prestations de services aux entreprises, bureau d'études, conseils Les commerces d'objets anciens 30

2 Les communes éligibles sont : - les communes rurales de moins de 2000 habitants et hors unités urbaines (la liste des aires urbaines est téléchargeable sur le site de l INSEE : - les communes situées en zone de revitalisation rurale DEPENSES ELIGIBLES Investissements pour la création ou la reprise d'entreprise : - bâtiment, aménagements de locaux, aménagement des abords immédiats, signalétique, sécurisation des locaux - équipements, matériel informatique, équipement de matériel roulant lié à l'activité - rachat du fonds de commerce faisant l'objet d'un acte notarié ou d'un acte justifiant d'une reprise de fonds de commerce Par création, on entend le premier dossier déposé dans les trois premières années de la création. Le plancher des dépenses éligibles est fixé à N'entreront pas dans le cadre de l'assiette éligible : - l'auto construction - le matériel d'occasion et les achats de consommables - les frais d'honoraires (frais d'architectes et actes notariés) - les investissements immatériels liés aux investissements matériels : étude de viabilité et de faisabilité, frais de conseils (juridique, fiscal, social) MONTANT Dans le cadre du taux maximum d aides publiques et du taux d aide communautaire (FEADER) définis dans le DRDR, le Département de l Aude interviendra à hauteur de 25% maximum du montant HT des dépenses éligibles plafonné à , soit une subvention maximale de MODALITES DE VERSEMENT Voir les modalités générales d attribution et de versement de la subvention au V du présent règlement. Pour chaque demande de paiement, le bénéficiaire devra systématiquement retourner au Département, dûment remplie et signée, une demande de paiement de subvention accompagné des pièces justificatives suivantes : - un état récapitulatif de l ensemble des factures ou des justificatifs de dépenses faisant apparaitre, par facture ou justificatif, l émetteur, la date, le montant HT, le montant TTC et l objet, et totaliser l ensemble des dépenses réalisées - les copies des factures acquittées par les fournisseurs ou non acquittées mais accompagnées des relevés bancaires faisant apparaître les débits ou justifiées par un état récapitulatif certifié par un expert-comptable ou un commissaire au compte Dans le cas d un cofinancement du FEADER sur la mesure 312 du DRDR, le Département a délégué la gestion du paiement des contreparties départementales à l ASP. 31

3 MODALITES D EXERCICE DU CONTROLE DES REGLES DU CUMUL D AIDE Le bénéficiaire devra obligatoirement fournir dans le dossier de demande d aide une déclaration précisant les aides sollicitées et/ou obtenues pour le projet présenté ainsi que détailler l ensemble des aides publiques perçues durant les 3 dernières années CRITERES D EVALUATION - nombre d entreprises aidées - nombre de création d emploi - taux de survie à 3 ans - évolution du chiffre d affaires OBSERVATIONS Présentation d'un dossier type VISA création permettant de conclure favorablement aux 3 critères suivants : - concurrence - compétence du bénéficiaire - équilibre financier et rentabilité du projet CONTACTS - Conseil Général de l Aude - Service des Politiques Economiques et Contractuelles (SPEC) / Tél appui technique : Chambres de Commerce et d Industrie, Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Aude 32

4 Plates-formes d initiative locale BASES REGLEMENTAIRES - Code Général des Collectivités Territoriales - Règlement (CE) n 1998/2006 de la Commission du 15 décembre 2006 concernant l application des articles 107 et 108 du traité CE aux aides de minimis OBJECTIFS - renforcer les fonds propres des entreprises en phase de création ou de premier développement - accompagner et parrainer les chefs d entreprise BENEFICIAIRES Les projets aidés doivent réunir les conditions suivantes : - concerner des entreprises nouvelles (créées depuis moins de 3 ans), qu il s agisse de créations pures ou de reprises d entreprises - être innovants et/ou créateurs d emplois DEPENSES ELIGIBLES - investissements matériels - investissements immatériels - fonds de roulement MONTANT Prêt personnel sans garantie et sans intérêt entre et maximum sur une durée de 5 ans maximum Complémentaire à un prêt accordé par un partenaire financier, le prêt d honneur ne peut être, sauf exception, supérieur à l apport personnel du créateur d entreprise MODALITES DE VERSEMENT En dérogation aux modalités générales de versement de la subvention présentées au V du présent règlement, le Conseil Général verse une subvention aux P.F.I.L. pour abonder le fonds destiné à l octroi des prêts d honneur. Le paiement de la subvention attribuée s effectuera de la façon suivante : - acompte de 50% dans le mois qui suit le passage en Commission Permanente - solde au cours du 1 er semestre de l année N+1 33

5 CRITERES D EVALUATION - nombre d entreprises accompagnées - nombre d emplois créés ou sauvegardés OBSERVATIONS La décision est prise après étude du dossier par un comité d agrément composé de dirigeants bénévoles : chefs d entreprise, expert-comptable, banquiers, juristes, CONTACTS - Conseil Général de l Aude - Service des Politiques Economiques et Contractuelles (SPEC) / Tél P.F.I.L. Ecrin Initiatives / Tél P.F.I.L. Haute Vallée de l Aude Initiative / Tél P.F.I.L. Initiative Carcassonne Castelnaudary / Tél

6 Immobilier d entreprises BASES REGLEMENTAIRES - Code Général des Collectivités Territoriales - Règlement (CE) n 1998/2006 de la Commission du 15 décembre 2006 concernant l application des articles 107 et 108 du traité CE aux aides de minimis - Décret n du 30 décembre 2009, modifiant le décret du 28 août 2007, relatif aux aides à l investissement immobilier et à la location d immeubles accordées aux entreprises par les collectivités territoriales et leurs groupements - Décret n du 13 avril 2011 modifiant le décret n du 7 mai 2007 modifié relatif aux zones à finalité régionale OBJECTIFS Favoriser le développement des entreprises industrielles, artisanales ou de service par l acquisition, la construction, l aménagement, la location de locaux d exploitation BENEFICIAIRES - PME industrielles, artisanales ou de services - SCI (dans la limite exclusive d une détention à minimum 80% du capital par l entreprise d exploitation) - organismes intermédiaires (Collectivités territoriales ou leurs groupements, crédits bailleurs, organismes consulaires, SEM, ) Les PME sont des entreprises dont l effectif est inférieur à 250 personnes et dont le chiffre d affaires annuel n excède pas 50 millions d euros ou dont le total du bilan annuel n excède pas 43 millions d euros DEPENSES ELIGIBLES Dépenses réellement justifiées liées à : - la construction et l aménagement de bâtiment - coût de l achat de biens immeubles et des terrains sur lesquels ils sont construits - coût de l achat du terrain non bâti dans la limite de 10% de l assiette éligible totale de l opération - montant des équipements matériels directement liés aux besoins des entreprises concernées - dépenses externes d aménagement ou de construction MONTANT Subvention proportionnelle au coût d investissement (voir tableau ci-dessous), modulable selon l analyse du Projet Stratégique d Entreprise (PSE). L aide départementale pourra être abondée par l attribution d une bonification de 5% en faveur des structures relevant de l entreprenariat social (SCIC, SCOP, ) 35

7 MODALITES DE VERSEMENT Voir les modalités générales d attribution et de versement de la subvention au V du présent règlement. A noter qu une convention précisant les modalités de versement sera obligatoirement signée entre le bénéficiaire et le Conseil Général, quel que soit le montant de la subvention... Pour chaque demande de paiement, le bénéficiaire devra systématiquement retourner au Département, dûment remplie et signée, une demande de paiement de subvention accompagné des pièces justificatives suivantes : - un état récapitulatif de l ensemble des factures ou des justificatifs de dépenses faisant apparaitre, par facture ou justificatif, l émetteur, la date, le montant HT, le montant TTC et l objet, et totaliser l ensemble des dépenses réalisées - les copies des factures acquittées par les fournisseurs ou non acquittées mais accompagnées des relevés bancaires faisant apparaître les débits ou justifiées par un état récapitulatif certifié par un expert-comptable ou un commissaire au compte MODALITES D EXERCICE DU CONTROLE DES REGLES DU CUMUL D AIDE Le bénéficiaire devra obligatoirement fournir dans le dossier de demande d aide une déclaration précisant les aides sollicitées et/ou obtenues pour le projet présenté ainsi que détailler l ensemble des aides publiques perçues durant les 3 dernières années CRITERES D EVALUATION - nombre d entreprises aidées - nombre de création d emploi - évolution du chiffre d affaires OBSERVATIONS L'accord du Département sera déterminé suite à l'analyse du Projet Stratégique d Entreprise (PSE) fourni obligatoirement par le maître d'ouvrage. Les entreprises n ayant pas bénéficié de contreparties départementales au titre de la programmation européenne antérieure et/ou en cours seront prioritaires. CONTACTS - Conseil Général de l Aude - Service des Politiques Economiques et Contractuelles (SPEC) / Tél appui technique : Chambres de Commerce et d Industrie, Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Aude 36

8 coût éligible subvention % < ,00% ,75% ,56% ,20% ,91% ,67% ,46% ,29% ,13% ,00% ,88% ,78% ,63% ,50% ,23% ,00% ,81% ,64% ,50% ,38% ,26% ,17% ,08% ,00% ,95% ,91% ,87% ,83% ,80% ,77% ,74% ,71% ,69% ,67% ,65% ,63% ,61% ,59% ,57% ,56% ,54% ,53% ,51% ,57% ,56% ,54% ,53% ,51% ,50% >

9 Création, maintien et développement de services de proximité BASES REGLEMENTAIRES - Code Général des Collectivités Territoriales - Règlement (CE) n 1998/2006 de la Commission du 15 décembre 2006 concernant l application des articles 107 et 108 du traité CE aux aides de minimis - Document Régional de Développement Rural (DRDR) validé par le Ministère de l'agriculture et de la Pêche le 14 décembre 2011 (V5) - Arrêté du 28 décembre 2011 constatant le classement des communes en zone de revitalisation rurale OBJECTIFS Assurer la création, le maintien ou le développement d'un service nécessaire à la satisfaction de la population en milieu rural, lorsque l'initiative privée est défaillante ou insuffisante. Les activités concernées sont les services vitaux uniquement : commerce de bouche, épicerie, multiservices, station-service, bar-café et restaurants lorsque l'essentiel de leurs prestations s'adresse à la population locale BENEFICIAIRES - Communes et Etablissements Publics de Coopération Intercommunale - PME de plus de 3 ans Les PME sont des entreprises dont l effectif est inférieur à 250 personnes et dont le chiffre d affaires annuel n excède pas 50 millions d euros ou dont le total du bilan annuel n excède pas 43 millions d euros Installation dans une commune de moins de habitants située prioritairement en Zone de Revitalisation Rurale (ZRR) Intérêt de l'activité économique et des prestations permettant de garantir aux populations locales des services de proximité et ne créant pas de distorsion de concurrence (nombre d entreprises déjà existantes sur le même secteur d activités : besoin par rapport au nombre d habitants sur la zone de chalandise) DEPENSES ELIGIBLES Communes et E.P.C.I. : - construction et aménagements de locaux - aménagements extérieurs - mobilier, matériel informatique, acquisition de matériels immobilier par destination neuf (four, chambre froide, ) nécessaire à l'exercice normal du métier - frais annexes (frais d'architectes, appels d'offre, etc.) dans la limite de 10% du montant total du projet 38

10 entreprises : - construction et aménagements de locaux - acquisition de matériel immobilier par destination (four, chambre froide, ) nécessaire à l'exercice normal du métier et de matériel roulant (la caisse et ses aménagements) N'entreront pas dans le cadre de l'assiette éligible : - l'auto construction - le matériel d'occasion et les achats de consommables - le coût du terrain non bâti et les frais de notaire MONTANT Communes et E.P.C.I. : subvention de maximum, dans le cadre du taux maximum d aides publiques en matière de location par une Collectivité locale ou un EPCI (80%) entreprises : 50% maximum du montant HT des dépenses éligibles plafonné à , soit une subvention maximale de MODALITES DE VERSEMENT Voir les modalités générales d attribution et de versement de la subvention au V du présent règlement. A noter qu une convention précisant les modalités de versement sera obligatoirement signée entre le bénéficiaire et le Conseil Général, quel que soit le montant de la subvention. Pour chaque demande de paiement, le bénéficiaire devra systématiquement retourner au Département, dûment remplie et signée, une demande de paiement de subvention accompagné des pièces justificatives suivantes : - un état récapitulatif de l ensemble des factures ou des justificatifs de dépenses faisant apparaitre, par facture ou justificatif, l émetteur, la date, le montant HT, le montant TTC et l objet, et totaliser l ensemble des dépenses réalisées - les copies des factures acquittées par les fournisseurs ou non acquittées mais accompagnées des relevés bancaires faisant apparaître les débits ou justifiées par un état récapitulatif certifié par un expert-comptable ou un commissaire au compte Dans le cas d un cofinancement du FEADER sur la mesure 321 du DRDR, le Département a délégué la gestion du paiement des contreparties départementales à l ASP. MODALITES D EXERCICE DU CONTROLE DES REGLES DU CUMUL D AIDE Le bénéficiaire devra obligatoirement fournir dans le dossier de demande d aide une déclaration précisant les aides sollicitées et/ou obtenues pour le projet présenté ainsi que détailler l ensemble des aides publiques perçues durant les 3 dernières années 39

11 CRITERES D EVALUATION - nombre d entreprises aidées - nombre de création d emploi - évolution du chiffre d affaires OBSERVATIONS Présentation d'un plan d'action et d'un budget prévisionnel sur 3 ans permettant d'évaluer la viabilité de l'activité Un cofinancement de la Région Languedoc-Roussillon et/ou de l'etat et/ou du FEADER sera recherché. CONTACTS - Conseil Général de l Aude - Service des Politiques Economiques et Contractuelles (SPEC) / Tél appui technique : Chambres de Commerce et d Industrie, Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Aude 40

12 Prêt participatif de développement BASES REGLEMENTAIRES - Code Général des Collectivités Territoriales - Règlement (CE) n 1998/2006 de la Commission du 15 décembre 2006 concernant l application des articles 107 et 108 du traité CE aux aides de minimis OBJECTIFS Assurer le développement des PME audoises grâce par le renforcement de leurs fonds propres BENEFICIAIRES PME de plus de 3 ans, quelle que soit leur forme juridique, exerçant l'essentiel de leur activité dans le département de l Aude Les PME sont des entreprises dont l effectif est inférieur à 250 personnes et dont le chiffre d affaires annuel n excède pas 50 millions d euros ou dont le total du bilan annuel n excède pas 43 millions d euros Sont exclues les opérations relatives au financement de la création (moins de 3 ans) et de la transmission d'entreprises DEPENSES ELIGIBLES - investissements matériels - investissements immatériels - fonds de roulement MONTANT Prêt bonifié de 7 ans avec différé d'amortissement du capital de 2 ans, plafonné au montant des fonds propres ou quasi-fonds propres de l'entreprise (y compris les apports), avec un minimum de et un maximum de par dossier à l intérieur d un encours par groupe bénéficiaire de au titre de l ensemble des dispositifs PPD et toutes collectivités confondues. MODALITES DE VERSEMENT En dérogation aux modalités générales de versement de la subvention présentées au V du présent règlement : - Pour chaque PPD départemental, le montant de l aide sera égal à 20% du montant du prêt. - L aide sera définitivement acquise à compter du jour du décaissement du prêt. - Elle sera prélevée sur la dotation du Département de l Aude. 41

13 CRITERES D EVALUATION - nombre d entreprises accompagnées - nombre d emplois créés ou sauvegardés - effet d entraînement généré par le PPD - chiffre d affaires global des entreprises et son évolution - montant des investissements réalisés par entreprise OBSERVATIONS Le PPD doit comporter obligatoirement l intervention d une banque, sous forme d un concours à moyen ou long terme d une durée supérieure ou égale à 4 ans et d un montant au moins équivalent à celui du PPD. Le PPD ne fait l objet d aucune sûreté réelle ni garantie personnelle délivrée par le bénéficiaire. Le taux du PPD est fixé au jour du décaissement en fonction de la valeur du TMO en vigueur, minoré de 5 centimes. CONTACTS - Conseil Général de l Aude - Service des Politiques Economiques et Contractuelles (SPEC) / Tél appui technique : OSEO / Tél

14 Gestion opérationnelle et dynamique des entreprises - GEODE BASES REGLEMENTAIRES - Code Général des Collectivités Territoriales - Règlement (CE) n 1998/2006 de la Commission du 15 décembre 2006 concernant l application des articles 107 et 108 du traité CE aux aides de minimis OBJECTIFS - permettre la réalisation d expertises économiques et financières mettant en évidence les atouts et les points sensibles de l entreprise - permettre aux chefs d entreprises de trouver une réponse adaptée à leurs préoccupations par des simulations permettant d évaluer les conséquences des décisions envisagées BENEFICIAIRES PME audoises appartenant aux secteurs de l industrie, du négoce, du bâtiment second-œuvre et des services (activités informatiques et services principalement fournis aux entreprises). Les PME sont des entreprises dont l effectif est inférieur à 250 personnes et dont le chiffre d affaires annuel n excède pas 50 millions d euros ou dont le total du bilan annuel n excède pas 43 millions d euros DEPENSES ELIGIBLES Prestation GEODE MONTANT Subvention forfaitaire de MODALITES DE VERSEMENT ET DUREE D APPLICATION DE L AIDE En dérogation aux modalités générales de versement de la subvention présentées au V du présent règlement : - la participation sera versée en une seule fois aux entreprises sous réserve de la présentation d une attestation de règlement pour la prestation établie par la Banque de France - la subvention devra faire l'objet d'une demande de paiement dans un délai d un an à compter de sa date de notification. 43

15 MODALITES D EXERCICE DU CONTROLE DES REGLES DU CUMUL D AIDE Le bénéficiaire devra obligatoirement fournir dans le dossier de demande d aide une déclaration précisant les aides sollicitées et/ou obtenues pour le projet présenté ainsi que détailler l ensemble des aides publiques perçues durant les 3 dernières années CRITERES D EVALUATION - nombre d entreprises accompagnées - chiffre d affaires global des entreprises et son évolution OBSERVATIONS Le Conseil Général pourra subordonner certaines de ses interventions à l acceptation préalable par l entreprise d une prestation GEODE CONTACTS - Conseil Général de l Aude - Service des Politiques Economiques et Contractuelles (SPEC) / Tél Banque de France succursale de Carcassonne / Tél

16 Rénovation des vitrines des commerçants de Carcassonne, Limoux, Castelnaudary et Quillan BASES REGLEMENTAIRES - Code Général des Collectivités Territoriales - Règlement (CE) n 1998/2006 de la Commission du 15 décembre 2006 concernant l application des articles 107 et 108 du traité CE aux aides de minimis OBJECTIFS Embellissement des commerces détaillants indépendants des villes de Carcassonne, Limoux, Castelnaudary et Quillan : - rénovation et embellissement des vitrines, façades, devantures et enseignes - installation ou amélioration des systèmes de sécurité (alarmes, grilles, rideaux, ) BENEFICIAIRES - personnes physiques ou morales inscrites au registre du Commerce de Carcassonne, Limoux, Castelnaudary ou Quillan depuis plus de 3 ans - nouveaux commerçants dans le cadre d une réouverture ou d une reprise à condition de produire un extrait d immatriculation du RCS et la preuve d une expérience ou d une formation professionnelle préalable (stage créateur d entreprise, Brevet Professionnel, ) - personnes ayant une vitrine sur rue, à condition que leur magasin ne soit pas implanté en périphérie, dans une zone industrielle, artisanale ou commerciale, - personnes ayant un magasin d une surface de vente inférieure à 300 m² DEPENSES ELIGIBLES - travaux de rénovation et d embellissement des vitrines, devantures et enseignes - installation ou amélioration des systèmes de sécurité MONTANT L aide consiste en une bonification du prêt bancaire de 4,5% (durée de 5 ans) versée en une fois directement à l entreprise bénéficiaire Le montant de l investissement éligible varie entre et L assiette de crédits bonifiés est de 70% de l investissement H.T. éligible MODALITES DE VERSEMENT En dérogation aux modalités générales de versement de la subvention présentées au V du présent règlement, le Conseil Général verse une subvention à la Chambre de Commerce et d Industrie de Carcassonne Limoux Castelnaudary pour abonder le fonds destiné à l octroi des prêts bonifiés 45

17 MODALITES D EXERCICE DU CONTROLE DES REGLES DU CUMUL D AIDE Le bénéficiaire devra obligatoirement fournir une déclaration précisant les aides sollicitées et/ou obtenues pour le projet présenté ainsi que détailler l ensemble des aides publiques perçues durant les 3 dernières années CRITERES D EVALUATION Nombre d entreprises accompagnées OBSERVATIONS Les dossiers sont examinés lors de comités techniques par les techniciens de la Chambre de Commerce et d Industrie de Carcassonne - Limoux - Castelnaudary, du Conseil Général de l Aude et de la Commune concernée CONTACTS - Conseil Général de l Aude - Service des Politiques Economiques et Contractuelles (SPEC) / Tél Chambre de Commerce et d Industrie de Carcassonne Limoux Castelnaudary / Tél

POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises Service Economie Sociale et Solidaire

POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises Service Economie Sociale et Solidaire POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises Service Economie Sociale et Solidaire SOUTIEN AUX ENTREPRISES DE L ESS Nature du dispositif : instruction avec comité de sélection

Plus en détail

Aide à la création d entreprises commerciales et artisanales

Aide à la création d entreprises commerciales et artisanales Développement économique et promotion des activités Commerce, Artisanat et Industrie Aide à la création d entreprises commerciales et artisanales Contact Les dossiers de demande de subvention doivent être

Plus en détail

Appel à Projets 2013

Appel à Projets 2013 Appel à Projets 2013 POLE DES ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises VALORISATION DES METIERS D ART EN LORRAINE NATURE DU DISPOSITIF DIR AAP OBJECTIFS Cet appel à projet a

Plus en détail

Pays des Mauges Mise à jour : 14 avril 2011. ORAC des Mauges

Pays des Mauges Mise à jour : 14 avril 2011. ORAC des Mauges Pays des Mauges Mise à jour : 14 avril 2011 ORAC des Mauges Le dispositif L ORAC est un outil de dynamisation économique au service des territoires ruraux. L Etat, la Région des Pays de la Loire et le

Plus en détail

Aide à l Investissement des Commerçants, Artisans. et Très Petites Entreprises du Val de Fensch

Aide à l Investissement des Commerçants, Artisans. et Très Petites Entreprises du Val de Fensch Aide à l Investissement des Commerçants, Artisans et Très Petites Entreprises du Val de Fensch Règlement d attribution des aides directes en complément du dispositif de la Région Lorraine Le présent règlement

Plus en détail

Prêts et garanties. Montant. Pour aller plus Modalités. Conditions d'attribution

Prêts et garanties. Montant. Pour aller plus Modalités. Conditions d'attribution Prêts et garanties Mai 2015 Montant Pour aller plus Type d'aide Financeur Bénéficiaire Modalités Conditions d'attribution loin Prêt d honneur de 15 000 à 50 000, destinée à renforcer les fonds propres

Plus en détail

Initiative Côte-d Or REGLEMENT INTERIEUR

Initiative Côte-d Or REGLEMENT INTERIEUR Initiative Côte-d Or REGLEMENT INTERIEUR Partie 1 : Règlement d intervention. Article 1 Objet Les projets d entreprise éligibles aux fonds d intervention géré par l association ont un objet économique

Plus en détail

L AIDE À L INVESTISSEMENT (AI)

L AIDE À L INVESTISSEMENT (AI) L AIDE À L INVESTISSEMENT (AI) 1. Objectifs de l aide à l investissement La subvention d investissement de la Collectivité Départementale de Mayotte a pour finalité de favoriser la création et le développement

Plus en détail

VILLE DE LESTREM PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES DOSSIER DE CANDIDATURE

VILLE DE LESTREM PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES DOSSIER DE CANDIDATURE PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES VILLE DE LESTREM DOSSIER DE CANDIDATURE - Date de remise du dossier par la Ville :. - Date d accusé réception du

Plus en détail

ORAC de Loire en Layon

ORAC de Loire en Layon Pays de Loire en Layon Mise à jour : 8 septembre 2010 ORAC de Loire en Layon Le dispositif L ORAC est un outil de dynamisation économique au service des territoires ruraux. L Etat, la Région des Pays de

Plus en détail

POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises

POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises COMPETITIVITE DES ENTREPRISES DES FILIERES AUTOMOBILE, Nature du dispositif : instruction avec comité de sélection OBJECTIFS Ce

Plus en détail

POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises

POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises POLE ENTREPRISES VALORISATION DES METIERS D ART EN LORRAINE Nature du dispositif : instruction avec comité de sélection OBJECTIFS - accompagner dans leur développement les professionnels (TPE ou PME) issus

Plus en détail

Appel à projets. Ouvert du 15 mars au 1 er mai 2016. Table des matières

Appel à projets. Ouvert du 15 mars au 1 er mai 2016. Table des matières N Appel à projets Soutien aux investissements des Industries agroalimentaires (Type d opération.2a du Programme de Développement Rural de Franche-Comté) (version 1.2 du PDRR approuvée par la Commission

Plus en détail

Guide méthodologique volet aides directes programme FISAC.

Guide méthodologique volet aides directes programme FISAC. Guide méthodologique volet aides directes programme FISAC. 1. Les modalités de la procédure : Une entreprise ne peut être éligible si elle n est pas inscrite au registre du commerce de la CCI ou au registre

Plus en détail

- SITES DE VISITES ET DE LOISIRS -

- SITES DE VISITES ET DE LOISIRS - CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME - SITES DE VISITES ET DE LOISIRS - OBJECTIFS Dans un contexte de concurrence et de concentration des opérateurs, les PME doivent s adapter et renouveler leur offre

Plus en détail

CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME SITES DE VISITES ET DE LOISIRS REGLEMENT D INTERVENTION

CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME SITES DE VISITES ET DE LOISIRS REGLEMENT D INTERVENTION CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME SITES DE VISITES ET DE LOISIRS REGLEMENT D INTERVENTION le règlement n 1998/2006 de la Commission européenne du 15 décembre 2006 concernant l application des articles

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU PRÊT PARTICIPATIF DE DÉVELOPPEMENT

CONVENTION RELATIVE AU PRÊT PARTICIPATIF DE DÉVELOPPEMENT CONVENTION RELATIVE AU PRÊT PARTICIPATIF DE DÉVELOPPEMENT dossier de presse lundi 8 octobre 2007 6 901 987 destinés à soutenir et à développer l activité économique* sur l ensemble du territoire départemental

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT Conseil Général de la Sarthe Le Mans Métropole OSEO Financement

CONVENTION DE PARTENARIAT Conseil Général de la Sarthe Le Mans Métropole OSEO Financement CONVENTION DE PARTENARIAT Conseil Général de la Sarthe Le Mans Métropole OSEO Financement POUR LA PARTICIPATION DE LE MANS METROPOLE AU FINANCEMENT DES PRÊTS PARTICIPATIFS DE DÉVELOPPEMENT ENTRE : Le Département

Plus en détail

CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME - TOURISME FLUVIAL -

CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME - TOURISME FLUVIAL - CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME - TOURISME FLUVIAL - OBJECTIFS Dans un contexte de concurrence et de concentration des opérateurs, les PME doivent s adapter et renouveler leur offre de service

Plus en détail

AIDES A L'IMMOBILIER D'ENTREPRISES - LOCATION DE BATIMENT -

AIDES A L'IMMOBILIER D'ENTREPRISES - LOCATION DE BATIMENT - AIDES A L'IMMOBILIER D'ENTREPRISES - LOCATION DE BATIMENT - 1.08 1. Chapitre budgétaire : 6574 93 04100 P 0107 2. Principe : Pour l'application de ce régime d'aide la valeur vénale des terrains ou des

Plus en détail

OPERATION COLLECTIVE DE MODERNISATION EN MILIEU RURAL LES VALLONS DE LA TOUR LA CHAINE DES TISSERANDS

OPERATION COLLECTIVE DE MODERNISATION EN MILIEU RURAL LES VALLONS DE LA TOUR LA CHAINE DES TISSERANDS OPERATION COLLECTIVE DE MODERNISATION EN MILIEU RURAL LES VALLONS DE LA TOUR LA CHAINE DES TISSERANDS REGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES DIRECTES validé par les membres du comité de pilotage le 16 mai 2011

Plus en détail

LILLE METROPOLE COMMUNAUTE URBAINE CONVENTION SOCIETE AGC PLV /

LILLE METROPOLE COMMUNAUTE URBAINE CONVENTION SOCIETE AGC PLV / LILLE METROPOLE COMMUNAUTE URBAINE CONVENTION SOCIETE AGC PLV / LILLE METROPOLE COMMUNAUTE URBAINE Vu le Code Général des Collectivités Territoriales notamment ses articles L 1511-2 et suivants ; Vu la

Plus en détail

L intervention du Département en immobilier privé d entreprise

L intervention du Département en immobilier privé d entreprise L intervention du Département en immobilier privé d entreprise Pôle Insertion et Développement Développement, des Présentation du Programme d'aide Départementale à l'immobilier d'entreprise (P A D I E)

Plus en détail

Contrat d appui TPE/Artisanat

Contrat d appui TPE/Artisanat Contrat d appui TPE/Artisanat Soutenir les TPE et les entreprises artisanales de production, de services à l industrie, dans leurs projets d investissements, lors des phases de création, de transmission/reprise,

Plus en détail

INFORMATION SUBVENTIONS CREATION

INFORMATION SUBVENTIONS CREATION INFORMATION SUBVENTIONS CREATION Voici une liste non exhaustive des organismes qui peuvent vous aider : AIDE A LA CREATION D EMPLOI DANS L ARTISANAT SUR LE BASSIN D EMPLOI DE RAMBERVILLERS Pourquoi l attribution

Plus en détail

CADRE D INTERVENTION DU CONTRAT DE CREATION

CADRE D INTERVENTION DU CONTRAT DE CREATION CADRE D INTERVENTION DU CONTRAT DE CREATION Objectifs : Ce dispositif s inscrit dans le Schéma Régional de Développement Economique, notamment dans le plan 2000 PME. Dans ce cadre le Contrat de Création

Plus en détail

VILLE D ANZIN. Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce. Dispositif d aide à la rénovation des locaux commerciaux

VILLE D ANZIN. Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce. Dispositif d aide à la rénovation des locaux commerciaux VILLE D ANZIN Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce PREALABLE : Dispositif d aide à la rénovation des locaux commerciaux Règlement d attribution des aides financières directes

Plus en détail

développement local mené par les acteurs locaux Date d effet Date de signature de la présente convention

développement local mené par les acteurs locaux Date d effet Date de signature de la présente convention ANNEXE 6 FICHES-ACTIONS MOBILISEES PAR LE GAL LEADER 2014-2020 GAL DU PAYS D AURILLAC FICHE-ACTION N 1 Gestion Territoriale des Emplois et des Compétences, Mutualisation des Emplois, emploi des jeunes

Plus en détail

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-4 : LA COMPETITIVITE DES PME L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC. Version adoptée au CPR du 07/12/15 1

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-4 : LA COMPETITIVITE DES PME L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC. Version adoptée au CPR du 07/12/15 1 AXE 3 AMELIORER LA COMPETITIVITE DES PME FICHE THEMATIQUE 3-4 : L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC Version adoptée au CPR du 07/12/15 1 PRIORITE D INVESTISSEMENT N 3d : Soutien à la capacité des PME à participer

Plus en détail

Opération Urbaine Ville de Sorbiers. Règlement d aide à la modernisation des entreprises commerciales et artisanales

Opération Urbaine Ville de Sorbiers. Règlement d aide à la modernisation des entreprises commerciales et artisanales Opération Urbaine Ville de Sorbiers Règlement d aide à la modernisation des entreprises commerciales et artisanales Fonds d Etat (FISAC) Fonds propres Mairie de Sorbiers Opération Urbaine Ville de Sorbiers

Plus en détail

PARTENARIAT DU DÉPARTEMENT DES VOSGES AVEC LES ENTREPRISES

PARTENARIAT DU DÉPARTEMENT DES VOSGES AVEC LES ENTREPRISES PARTENARIAT DU DÉPARTEMENT DES VOSGES AVEC LES ENTREPRISES Plan Quadriennal 2009-2012 Avec les entreprises, le Conseil Général fait bouger les Vosges! Création Développement Reprise d entreprise CONSEIL

Plus en détail

des dispositifs sont à votre disposition pour développer vos projets

des dispositifs sont à votre disposition pour développer vos projets Micro-entrepreneurs* en milieu rural : des dispositifs sont à votre disposition pour développer vos projets * Entreprise qui occupe moins de 10 personnes et dont le chiffre d affaires annuel ou le total

Plus en détail

REGLEMENT D AIDE modifié SP du 19 décembre 2014 en faveur des Mises aux Normes Incendie et Accessibilité des hébergements touristiques

REGLEMENT D AIDE modifié SP du 19 décembre 2014 en faveur des Mises aux Normes Incendie et Accessibilité des hébergements touristiques REGLEMENT D AIDE modifié SP du 19 décembre 2014 en faveur des Mises aux Normes Incendie et Accessibilité des hébergements touristiques FONDEMENTS JURIDIQUES : Les textes juridiques qui encadreront le présent

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF A L IMMOBILIER D ENTREPRISE

REGLEMENT RELATIF A L IMMOBILIER D ENTREPRISE REGLEMENT RELATIF A L IMMOBILIER D ENTREPRISE Bases juridiques - Vu le règlement d exemption N 1628/2006 du 24 octobre 2006 relatif aux aides à finalité régionale - Vu le règlement général d exemption

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE

CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 2 CP 11-326 Affecte une autorisation d engagement de 100 000 prélevée sur le Chapitre 939 «Action économique» code fonctionnel 91 «Interventions économiques transversales»

Plus en détail

Beaufort en Vallée 28 juin 2012

Beaufort en Vallée 28 juin 2012 Beaufort en Vallée 28 juin 2012 Initiée, financée et pilotée par Avec la participation financière Organisme-relais En partenariat avec Le Pays des Vallées d Anjou LES OBJECTIFS DE L ORAC Un outil de dynamisation

Plus en détail

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS3 : Amélioration de la compétitivité des entreprises

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS3 : Amélioration de la compétitivité des entreprises GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS3 : Amélioration de la compétitivité des entreprises Axe 1 : Encourager la recherche appliquée, les expérimentations et le développement des entreprises Objectif Thématique

Plus en détail

ACCUEIL ET HEBERGEMENT DANS LA LOIRE

ACCUEIL ET HEBERGEMENT DANS LA LOIRE NATURE DES OPERATIONS FINANCEES Préalable : - Les projets doivent intégrer les préoccupations environnementales en matière de développement durable et de maîtrise de l énergie (bonification pour l obtention

Plus en détail

Règlement d attribution des aides directes

Règlement d attribution des aides directes OPERATION COLLECTIVE DE MODERNISATION EN MILIEU RURAL COMMUNUAUTE DES COMMUNES DU DIOIS - PHASE 2- Règlement d attribution des aides directes validé en comité de pilotage du 29/06/2011 Ce fonds d intervention

Plus en détail

CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME HOTELLERIE DE PLEIN AIR REGLEMENT D INTERVENTION

CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME HOTELLERIE DE PLEIN AIR REGLEMENT D INTERVENTION CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME HOTELLERIE DE PLEIN AIR REGLEMENT D INTERVENTION le règlement n 1998/2006 de la Commission européenne du 15 décembre 2006 concernant l application des articles

Plus en détail

NOM DE L AIDE PUBLIC BENEFICIAIRE NATURE DE L AIDE CONTACT

NOM DE L AIDE PUBLIC BENEFICIAIRE NATURE DE L AIDE CONTACT CCI Littoral Nonnand Picard 1 PRINCIPALES AIDES A LA CREATION I REPRISE D ENTREPRISE NATIONALES REGIONAIJES ET DEPARTEMENTALES (SOMME) NOM DE L AIDE PUBLIC BENEFICIAIRE NATURE DE L AIDE CONTACT ACCRE (sans

Plus en détail

Aide à la production de logements sociaux 3 Aide à la production de logements privés à loyers maîtrisés _ 5

Aide à la production de logements sociaux 3 Aide à la production de logements privés à loyers maîtrisés _ 5 Sommaire Production de logements Aide à la production de logements sociaux 3 Aide à la production de logements privés à loyers maîtrisés _ 5 Amélioration des conditions de logement Aide à la réhabilitation

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION FONDS DE COOPERATION REGIONALE MARTINIQUE

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION FONDS DE COOPERATION REGIONALE MARTINIQUE DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION FONDS DE COOPERATION REGIONALE MARTINIQUE Cadre réservé à l'administration DEMANDE DE SUBVENTION DEPOSÉE LE / / A la Préfecture de Région :..... Autre service de l Etat

Plus en détail

Foire aux questions - Création d'un EHPAD de 86 places sur le Mans Métropole

Foire aux questions - Création d'un EHPAD de 86 places sur le Mans Métropole Foire aux questions - Création d'un EHPAD de 86 places sur le Mans Métropole Question 1 : Partie 2.5 Architecture et équipement : "Ainsi, le projet devra tenir compte, au titre des espaces d'activités

Plus en détail

APERCU D AVANTAGES FISCAUX RELATIFS AUX ENERGIES RENOUVELABLES A LA REUNION

APERCU D AVANTAGES FISCAUX RELATIFS AUX ENERGIES RENOUVELABLES A LA REUNION APERCU D AVANTAGES FISCAUX RELATIFS AUX ENERGIES RENOUVELABLES A LA REUNION - Article 295 A du CGI - La TVA NPR applicable dans les DOM La taxe sur la valeur ajoutée non perçue récupérable (TVA NPR) s

Plus en détail

Le soutien au développement économique local

Le soutien au développement économique local Le soutien au développement économique local L État est responsable de la conduite de la politique économique et sociale ainsi que de la défense de l emploi. Toutefois, la loi dote les collectivités locales

Plus en détail

ENTREPRENDRE. Guide. des aides aux entreprises. Communauté de Communes de l île de Noirmoutier. Office de Tourisme

ENTREPRENDRE. Guide. des aides aux entreprises. Communauté de Communes de l île de Noirmoutier. Office de Tourisme Guide des aides aux entreprises Communauté de Communes de l île de Noirmoutier 2014 Office de Tourisme Guide des aides aux entreprises instruites par la Communauté de Communes de l île de Noirmoutier «MOCA»

Plus en détail

L Etat, représenté par M. Pierre LAMBERT, Préfet du Département des Deux-Sèvres, 4, rue Du Guesclin BP 522 79099 NIORT cedex,

L Etat, représenté par M. Pierre LAMBERT, Préfet du Département des Deux-Sèvres, 4, rue Du Guesclin BP 522 79099 NIORT cedex, ANNEXE 2 PROJET CONVENTION relative au paiement par l'agence de Services et de Paiement (ASP) des aides du Programme pour l'installation et le Développement des Initiatives Locales (PIDIL) Programme 2012-2013

Plus en détail

NOUVEAU REGLEMENT D INTERVENTION DE NIMES METROPOLE EN MATIERE D ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE

NOUVEAU REGLEMENT D INTERVENTION DE NIMES METROPOLE EN MATIERE D ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE NOUVEAU REGLEMENT D INTERVENTION DE NIMES METROPOLE EN MATIERE D ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE Approuvé par délibération du 15 juillet 2013 Préambule Le soutien aux opérations d accession sociale à

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION Page 1 Axe 3 3 Améliorer la compétitivité des entreprises Objectif thématique (art. 9 Règ. général et Règ. OT3 - Renforcer la compétitivité des petites et moyennes entreprises (PME), celle du secteur agricole

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ALIMENTATION, DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE Décret n o 2009-1452 du 24 novembre 2009 fixant les règles d éligibilité des dépenses des programmes

Plus en détail

CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME - HOTELLERIE

CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME - HOTELLERIE CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME - HOTELLERIE OBJECTIFS Dans un contexte de concurrence et de concentration des opérateurs, les PME doivent s adapter et renouveler et moderniser leur offre de

Plus en détail

Les dispositifs d aide à la création d entreprises dans le Gard

Les dispositifs d aide à la création d entreprises dans le Gard Les dispositifs d aide à la création d entreprises dans le Gard Document réalisé par le Conseil général du Gard Direction du Développement de l Economie et de l Emploi Juin 2012 Conseil Conseil PACTE NACRE

Plus en détail

Appel à projets culturels Règlement de consultation

Appel à projets culturels Règlement de consultation Appel à projets culturels Règlement de consultation Préambule : La notion de bassin de vie complémentaire urbain/rural est le fondement de la création et du positionnement stratégique du Syndicat mixte

Plus en détail

Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie

Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie 2013 1 1. Contexte et enjeux, d un dispositif complémentaire aux mesures d aide en faveur de l agriculture biologique

Plus en détail

Objet. Bénéficiaires. Conditions d'octroi Conditions générales. ÉCONOMIE ET EMPLOI Immobilier d entreprise

Objet. Bénéficiaires. Conditions d'octroi Conditions générales. ÉCONOMIE ET EMPLOI Immobilier d entreprise ÉCONOMIE ET EMPLOI Immobilier d entreprise Objet Aider à la construction, l'extension ou/et la réhabilitation de locaux à usage industriel, artisanal de production ou tertiaire* destinés à l'entreprise

Plus en détail

LORRAINE - RÈGLEMENTS 2014

LORRAINE - RÈGLEMENTS 2014 LORRAINE - RÈGLEMENTS 2014 Aide à la réécriture et au développement Objectifs L'aide à la réécriture et au développement est mise en place : - pour permettre la professionnalisation du secteur du cinéma

Plus en détail

POLE DES ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises Service Economie Sociale et Solidaire

POLE DES ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises Service Economie Sociale et Solidaire POLE DES ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises Service Economie Sociale et Solidaire SOUTIEN AUX ENTREPRISES DE L ESS CREATION & DEVELOPPEMENT DE SCOP ET EI/EA NATURE DU DISPOSITIF

Plus en détail

Projet d'implantation d'activité économique sur le territoire de la Dordogne

Projet d'implantation d'activité économique sur le territoire de la Dordogne PERIGORD DEVELOPPEMENT Projet d'implantation d'activité économique sur le territoire de la Dordogne DOSSIER DE PRESENTATION DU PROJET Page 1 Le dossier pourra, le cas échéant, être complété par les éléments

Plus en détail

I - Initiative Melun Val de Seine & Sud Seine-et-Marne, une Plateforme Initiative France répondant aux besoins du Sud Seine et Marne

I - Initiative Melun Val de Seine & Sud Seine-et-Marne, une Plateforme Initiative France répondant aux besoins du Sud Seine et Marne 1 er réseau de financement des créateurs d entreprise 230 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 100 entreprises et 37 100 emplois créés ou maintenus en 2012 I - Initiative Melun Val de Seine

Plus en détail

OPERATION URBAINE FISAC

OPERATION URBAINE FISAC OPERATION URBAINE FISAC VILLE DE FEURS REGLEMENT D AIDE A LA COMMUNICATION Action 3.3 Ce fonds d aide à la communication des entreprise artisanales et commerciales implantées sur la ville de Feurs a pour

Plus en détail

Politique d intervention en matière de développement économique

Politique d intervention en matière de développement économique Politique d intervention en matière de développement économique Ville de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix Février 2013 1. Objectif du programme POLITIQUE D INTERVENTION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

Plus en détail

Investissements de stockage, transformation et commercialisation de produits agricoles

Investissements de stockage, transformation et commercialisation de produits agricoles Investissements de stockage, transformation et commercialisation de produits agricoles Type d opération 4.2.2 du Programme de Développement Rural Régional 2014-2020* *faisant référence au PDR Haute Normandie

Plus en détail

Code NAF / APE : Libellé : Activité : Date de création :

Code NAF / APE : Libellé : Activité : Date de création : DEMANDE D INTERVENTION au titre du Fonds de Revitalisation de Giraud Nord pour le soutien à la création d emplois et d activités sur la zone d emploi de Chauny (Vous pouvez télécharger la version électronique

Plus en détail

PRIM EXPORT REGLEMENT D'INTERVENTION

PRIM EXPORT REGLEMENT D'INTERVENTION PRIM EXPORT REGLEMENT D'INTERVENTION le règlement UE n 1407/2013 de la Commission Européenne du 18 décembre 2013 concernant l'application des articles 107 et 108 du Traité sur le Fonctionnement de l Union

Plus en détail

POE 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER

POE 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER Page 1 / 9 Mesure Axe 2 Soutenir un développement économique créateur d emplois durables Service instructeur DRIRE Dates agréments CLS 3 avril 2008 I. Objectifs et descriptif de la mesure / dispositif

Plus en détail

FISAC Tranche 3 Fiche action N 2. Opération collective de communication et de promotion VISITE VIRTUELLE SUR GOOGLE

FISAC Tranche 3 Fiche action N 2. Opération collective de communication et de promotion VISITE VIRTUELLE SUR GOOGLE Agence du développement Commercial 42, rue Nationale 30300 BEAUCAIRE Tél. : 04.66.59.58.60 Pascale.perelli@beaucaire.fr FISAC Tranche 3 Fiche action N 2 Opération collective de communication et de promotion

Plus en détail

1. DISPOSITIONS GENERALES ET DEFINITIONS

1. DISPOSITIONS GENERALES ET DEFINITIONS 1. DISPOSITIONS GENERALES ET DEFINITIONS 1.1. FINANCEMENT DE L ANR MODE DE FINANCEMENT Le financement attribué par l ANR à chaque partenaire sera apporté sous forme d une aide non remboursable, selon les

Plus en détail

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille.

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille. Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE L immobilier de commerce français en portefeuille. AVERTISSEMENT Facteurs de risques Avant d investir dans une société civile de placement immobilier (ci-après,

Plus en détail

FONDS INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE & DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE

FONDS INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE & DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE FONDS INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE & DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE 9 ème APPEL A PROJETS Les soutiens financiers de l État en faveur des projets de R&D

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2013. «Accompagner les projets d'investissements des petites et très petites entreprises de production qui souhaitent se développer»

APPEL A PROJETS 2013. «Accompagner les projets d'investissements des petites et très petites entreprises de production qui souhaitent se développer» Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises APPEL A PROJETS 2013 «Accompagner les projets d'investissements des petites et très petites entreprises de production qui souhaitent se développer»

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR PROJET DE CREATION, REPRISE OU CROISSANCE D ENTREPRISE ENTREPRISE :.. CREATEUR :.. NOTE D INFORMATION PREALABLE A LA REDACTION DU DOSSIER DE CANDIDATURE

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU VERSEMENT D UNE SUBVENTION D INVESTISSEMENT A LA SCI (SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE) LE MOUCHEROTTE

CONVENTION RELATIVE AU VERSEMENT D UNE SUBVENTION D INVESTISSEMENT A LA SCI (SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE) LE MOUCHEROTTE CONVENTION RELATIVE AU VERSEMENT D UNE SUBVENTION D INVESTISSEMENT A LA SCI (SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE) LE MOUCHEROTTE ENTRE - le Département de l Isère, représenté par Monsieur André Vallini, Président

Plus en détail

FISAC CRAU MONTAGNETTE (SAINT-MARTIN-DE-CRAU, BOULBON ET SAINT-PIERRE-DE-MEZOARGUES) OPERATION URBAINE - TRANCHE 1

FISAC CRAU MONTAGNETTE (SAINT-MARTIN-DE-CRAU, BOULBON ET SAINT-PIERRE-DE-MEZOARGUES) OPERATION URBAINE - TRANCHE 1 FISAC CRAU MONTAGNETTE (SAINT-MARTIN-DE-CRAU, BOULBON ET SAINT-PIERRE-DE-MEZOARGUES) OPERATION URBAINE - TRANCHE 1 DOSSIER D AIDE DIRECTE Les partenaires Fonds d intervention pour les services, l artisanat

Plus en détail

Régime cadre exempté de notification N X64/2008 relatif aux aides à la formation

Régime cadre exempté de notification N X64/2008 relatif aux aides à la formation Régime cadre exempté de notification N X64/2008 relatif aux aides à la formation Les autorités françaises ont informé la Commission de la mise en œuvre du présent régime cadre relatif aux aides à la formation

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 22 MAI DELIBERATION N CR-15/05.197 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie pour favoriser l'entrepreneuriat régional Programme régional

Plus en détail

SOUTIEN A LA RESTAURATION TRADITIONNELLE CONVENTION DE FINANCEMENT ENTRE LE DEPARTEMENT DU HAUT-RHIN,

SOUTIEN A LA RESTAURATION TRADITIONNELLE CONVENTION DE FINANCEMENT ENTRE LE DEPARTEMENT DU HAUT-RHIN, SOUTIEN A LA RESTAURATION TRADITIONNELLE CONVENTION DE FINANCEMENT ENTRE LE DEPARTEMENT DU HAUT-RHIN, ET LA SARL SOCIETE D EXPLOITATION DE L HOTEL HESTAURANT COLLIN Nom et adresse du bénéficiaire de la

Plus en détail

REGLEMENT 2011 PREVENTION, GESTION ET TRAITEMENT DES DECHETS DANS LE SECTEUR CONCURRENTIEL

REGLEMENT 2011 PREVENTION, GESTION ET TRAITEMENT DES DECHETS DANS LE SECTEUR CONCURRENTIEL annexe 9 1. OBJECTIFS REGLEMENT 2011 FONDS REGIONAL ENVIRONNEMENT CLIMAT PREVENTION, GESTION ET TRAITEMENT DES DECHETS DANS LE SECTEUR CONCURRENTIEL Participer à la réalisation du Plan National Déchets

Plus en détail

Conseil de Surveillance du 23 février 2012

Conseil de Surveillance du 23 février 2012 PRETS ACCESSION ARTICLES R. 313-19-1 II ET R. 313-20-1 II DU CCH ----------------------- En application de l article R. 313-12 du code de la construction et de l habitation, l UESL peut déterminer par

Plus en détail

Appel à Projets 2013

Appel à Projets 2013 Appel à Projets 2013 POLE DES ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises REPRISE D ENTREPRISES ARTISANALES ET INDUSTRIELLES NATURE DU DISPOSITIF DIR AAP OBJECTIFS - Financer la

Plus en détail

Les aides économiques en faveur des P.M.E.

Les aides économiques en faveur des P.M.E. Les aides économiques en faveur des P.M.E. DIRECTION GENERALE DE L ECONOMIE, DE L EMPLOI ET DE LA RECHERCHE (D.G.O. 6) DEPARTEMENT DE L INVESTISSEMENT - Direction des P.M.E. Place de la Wallonie, 1 Bât.

Plus en détail

Règlement d application du Fonds Départemental d Aide au Développement Touristique

Règlement d application du Fonds Départemental d Aide au Développement Touristique Règlement d application du Fonds Départemental d Aide au Développement Touristique Dans le cadre du schéma départemental de développement touristique 2008-2012, ce fonds a pour objectif d accompagner les

Plus en détail

Aide aux librairies. Fiche technique 2016

Aide aux librairies. Fiche technique 2016 * Aide aux librairies Fiche technique 2016 Dans le cadre de leur politique de soutien au secteur de l économie du livre et à la librairie en particulier, l État, et la ont mis en place un dispositif destiné

Plus en détail

OPERATION URBAINE DE QUARTIERS REIMS. FISAC en ZUS DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER N. Identification de l entreprise

OPERATION URBAINE DE QUARTIERS REIMS. FISAC en ZUS DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER N. Identification de l entreprise OPERATION URBAINE DE QUARTIERS REIMS FISAC en ZUS DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER N. Nature du projet : Identification de l entreprise Nom du dirigeant : Nom de l'entreprise : Adresse : Dossier

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTIONS EN MATIERE D AIDES DIRECTES AUX ENTREPRISES Approuvé par la délibération n 2009/037 du 22 juillet 2009

REGLEMENT D INTERVENTIONS EN MATIERE D AIDES DIRECTES AUX ENTREPRISES Approuvé par la délibération n 2009/037 du 22 juillet 2009 REGLEMENT D INTERVENTIONS EN MATIERE D AIDES DIRECTES AUX ENTREPRISES Approuvé par la délibération n 2009/037 du 22 juillet 2009 Vu le règlement de la commission européenne n 1998/2006 en date du 15 décembre

Plus en détail

Appels à projets 2015: Le Conseil Régional de Lorraine fait son Cinéma Fiche 7 : Aide à la production d œuvres cinématographiques de longue durée

Appels à projets 2015: Le Conseil Régional de Lorraine fait son Cinéma Fiche 7 : Aide à la production d œuvres cinématographiques de longue durée Appels à projets 2015: Le Conseil Régional de Lorraine fait son Cinéma Fiche 7 : Aide à la production d œuvres cinématographiques de longue durée Objectifs Ce fonds de soutien est mis en place : - Pour

Plus en détail

Pour être éligible à l aide du Département, le projet de maison de santé pluridisciplinaire doit répondre aux critères cumulatifs suivants :

Pour être éligible à l aide du Département, le projet de maison de santé pluridisciplinaire doit répondre aux critères cumulatifs suivants : PROGRAMME D AIDE A LA CREATION DE MAISONS DE SANTE PLURIDISCIPLINAIRES REGLEMENT D INTERVENTION a) Objectif Assurer le maintien des services médicaux nécessaires à la satisfaction des besoins de soins

Plus en détail

fonds d action économique

fonds d action économique fonds d action économique FAE FICHE 1 Investissement immobilier des entreprises Description des actions éligibles Dépenses éligibles Construction, extension, acquisition et/ou remise en état de bâtiments

Plus en détail

MINISTERE DE L'AGRICULTURE, DE L'ALIMENTATION, DE LA PECHE, DE LA RURALITE ET DE L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

MINISTERE DE L'AGRICULTURE, DE L'ALIMENTATION, DE LA PECHE, DE LA RURALITE ET DE L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE MINISTERE DE L'AGRICULTURE, DE L'ALIMENTATION, DE LA PECHE, DE LA RURALITE ET DE L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE Direction générale des politiques agricole, agroalimentaire et des territoires Service de la

Plus en détail

ATELIER «PAIEMENTS» Modalités de versement des subventions. 1 er juin 2015

ATELIER «PAIEMENTS» Modalités de versement des subventions. 1 er juin 2015 ATELIER «PAIEMENTS» Modalités de versement des subventions 1 er juin 2015 Une nouvelle organisation des services pour accélérer les paiements FEDER- FSE: un gestionnaire unique pour l instruction des dossiers

Plus en détail

Avis de l instructeur Favorable Défavorable. Date de réception du dossier / / NOM ou DENOMINATION SOCIALE DE L ENTREPRISE : LOCALISATION DU PROJET :

Avis de l instructeur Favorable Défavorable. Date de réception du dossier / / NOM ou DENOMINATION SOCIALE DE L ENTREPRISE : LOCALISATION DU PROJET : Dossier de demande d'aide FONDS D INTERVENTION POUR LES SERVICES, L ARTISANAT ET LE COMMERCE (FISAC) Rénovation de façades et d enseignes Accessibilité aux personnes handicapées et à mobilité réduite NOM

Plus en détail

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique Axe 3 : Promouvoir l efficacité énergétique Objectif Thématique 4 : Soutenir la transition vers une économie à faibles émissions de CO2 dans

Plus en détail

Dossier de subvention FISAC

Dossier de subvention FISAC Les aides directes de Francheville aux entreprises Dossier de subvention FISAC Rénovation de façades (vitrines, enseignes) Aménagement de locaux - les éléments du dossier resteront confidentiels - Dans

Plus en détail

DECRET N 2011/0975/PM DU 04 AVRIL 2011 FIXANT LES MODALITES DE REEVALUATION DES IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES ET NON AMORTISSABLES DES ENTREPRISES

DECRET N 2011/0975/PM DU 04 AVRIL 2011 FIXANT LES MODALITES DE REEVALUATION DES IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES ET NON AMORTISSABLES DES ENTREPRISES REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIC OF CAMEROON -------- -------- Paix Travail Patrie Peace Work Fatherland -------- -------- DECRET N 2011/0975/PM DU 04 AVRIL 2011 FIXANT LES MODALITES DE REEVALUATION DES

Plus en détail

POLE DES ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises

POLE DES ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises POLE DES ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises Eco-Lorraine International -Aides individuelle et collective NATURE DU DISPOSITIF : DIR 2015 OBJECTIF Favoriser l'internationalisation

Plus en détail

FONDS COMMUN DE SOUTIEN AUX PROJETS DE COOPERATION SUR L ESPACE CATALAN TRANSFRONTALIER

FONDS COMMUN DE SOUTIEN AUX PROJETS DE COOPERATION SUR L ESPACE CATALAN TRANSFRONTALIER FONDS COMMUN DE SOUTIEN AUX PROJETS DE COOPERATION SUR L ESPACE CATALAN TRANSFRONTALIER APPEL A PROJETS CONTEXTE Le Conseil Général des Pyrénées-Orientales s'est engagé aux côtés de la Generalitat de Catalunya

Plus en détail

Programme «FISAC Tranversal» tranche 2. Programme «FISAC Transports» tranche 1

Programme «FISAC Tranversal» tranche 2. Programme «FISAC Transports» tranche 1 OPERATIONS COLLECTIVES DE MODERNISATION DE L ARTISANAT, DU COMMERCE ET DES SERVICES sur le territoire de la Communauté d Agglomération Annemasse-Les-Voirons Programme «FISAC Tranversal» tranche 2 Programme

Plus en détail

Annexe N 3 : financer les projets forestiers

Annexe N 3 : financer les projets forestiers Annexe N 3 : financer les projets forestiers Financer les projets forestiers en 2007-2013 Programme de développement rural pour l'hexagone (PDRH) Une architecture en 4 axes Le PDRH, établi pour la France

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2008 SOUTIEN AUX ACTEURS ASSOCIATIFS A ANCRAGE TERRITORIAL PROJETS DE SERVICES & USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROJETS 2008 SOUTIEN AUX ACTEURS ASSOCIATIFS A ANCRAGE TERRITORIAL PROJETS DE SERVICES & USAGES NUMERIQUES Direction Recherche, innovation, enseignement supérieur Unité Développement Sous-direction de la recherche et de l innovation APPEL A PROJETS 2008 SOUTIEN AUX ACTEURS ASSOCIATIFS A ANCRAGE TERRITORIAL

Plus en détail

Inédit en Martinique : L ÉCOLE DE L IMMOBILIER GUY HOQUET ANTILLES

Inédit en Martinique : L ÉCOLE DE L IMMOBILIER GUY HOQUET ANTILLES Inédit en Martinique : L ÉCOLE DE L IMMOBILIER GUY HOQUET ANTILLES L immobilier est un secteur passionnant mais exigeant. Devenir un véritable professionnel nécessite d acquérir méthode et rigueur afin

Plus en détail