Indicateurs de rendement de base de la Stratégie canadienne de l AVC Mise à jour de 2010

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Indicateurs de rendement de base de la Stratégie canadienne de l AVC Mise à jour de 2010"

Transcription

1 Indicateurs de rendement de base de la Stratégie canadienne de l AVC Mise à jour de 2010 Préparé par le Groupe de travail sur l information et l évaluation Juin 2010

2 Tableau 1 : Ensemble d indicateurs de base de la Stratégie canadienne de l AVC 2010 (Fondés sur les conclusions du Groupe de révision consensuel de décembre 2009) Indicateurs systémiques de base de la Stratégie canadienne de l AVC 2010 N o Indicateurs de base 1. Proportion de la population au courant d au moins 2 signes avant-coureurs d un AVC 2. Proportion des patients dans la population qui présentent des facteurs de risque d AVC déterminés, notamment : hypertension, obésité, antécédents de tabagisme, faible niveau d activité physique, hyperlipidémie, diabète, fibrillation auriculaire et maladie de l artère carotide 3. Volumes d admission à l urgence de patients d accident ischémique cérébral, hémorragique intracérébral, hémorragique subarachnoïde et ischémique transitoire Volumes d admission à l hôpital de patients d accident ischémique cérébral, hémorragique intracérébral, hémorragique subarachnoïde et ischémique transitoire 4. Durée totale de l hospitalisation (soins actifs + autres niveaux de soins = total)^* Durée totale de l hospitalisation en réadaptation (soins actifs + délai d attente - interruptions des services = total) 5. Taux de mortalité due à l AVC à l hôpital à 7 jours, de toutes causes à 30 jours, de toutes causes à un an, des patients d accident ischémique cérébral, hémorragique intracérébral, hémorragique subarachnoïde et ischémique transitoire* 6. Proportion des patients d AVC aigu et d AIT qui ont reçu le congé et été réadmis à l hôpital avec un nouveau diagnostic d AVC ou d AIT moins de 90 jours après le congé des soins actifs pour un diagnostic principal d AVC^* Indicateurs cliniques de base de la Stratégie canadienne de l AVC Proportion des patients d AVC ischémique aigu arrivant à l hôpital moins de 3,5 heures après l apparition des symptômes de l AVC 8. Proportion de tous les patients d accident ischémique cérébral qui reçoivent un traitement thrombolytique en phase aiguë* 9. Proportion de tous les patients d accident ischémique cérébral thrombolysés qui reçoivent un traitement thrombolytique en phase aiguë dans l heure suivant leur arrivée à l hôpital* 10. Proportion de tous les patients d AVC aigu pris en charge dans une unité désignée et géographiquement définie de soins actifs et/ou de soins de réadaptation de l AVC, à n importe quel moment durant leur hospitalisation* Durée médiane du séjour du patient hospitalisé dans une unité d AVC^ 11. Proportion des patients d AVC qui ont subi une TDM/IRM du cerveau moins de 24 heures après leur arrivée à l hôpital Proportion des patients dont le dossier indique un dépistage de la dysphagie à Final (12 juin 2010) Page 2

3 l admission à l urgence, aux soins actifs pour patients hospitalisés ou à la réadaptation à titre de patient hospitalisé^* 13. Proportion des patients d AVC ischémique aigu ou d AIT recevant une thérapie antiplaquettaire en phase aiguë moins de 48 heures après leur arrivée à l hôpital^+ 14. Proportion des patients d AVC dont les besoins de réadaptation ont été évalués moins de 48 heures après leur admission pour un AVC ischémique aigu ou moins de 5 jours après leur admission pour un AVC hémorragique Proportion des patients d accident ischémique cérébral recevant le congé avec un traitement antithrombotique, à moins qu il ne soit contre-indiqué* 16. Proportion des patients d AVC ischémique souffrant de fibrillation auriculaire recevant un traitement anticoagulant, à moins qu il ne soit contre-indiqué Proportion des patients d AIT examinés à l urgence et aiguillés au congé de l urgence vers un service organisé de prévention de l AVC secondaire + Pourcentage des patients aiguillés vers un service organisé de prévention de l AVC secondaire, vus moins de 72 heures plus tard 18. Délai entre l apparition des symptômes de l AVC ischémique ou de l AIT et la revascularisation carotidienne Répartition des destinations des patients d AVC aigu au congé des soins actifs en milieu hospitalier : domicile (sans ou avec services), réadaptation (générale ou spécialisée) à titre de patient hospitalisé, soins de longue durée et soins palliatifs (stratifiée dans chaque cas par type et gravité de l AVC)* 20. Délai entre l apparition des symptômes de l AVC et l admission à des services de réadaptation pour patients d AVC hospitalisés + Délai entre l apparition des symptômes de l AVC et l admission à des services de réadaptation pour patients ambulants 21. Répartition des destinations des patients au congé de la réadaptation en milieu hospitalier : domicile (sans et avec services), soins actifs (pour des motifs médicaux aigus ou pour un rapatriement dans la communauté d origine) et soins de longue durée (stratifiée dans chaque cas par type et gravité de l AVC) i Proportion de tous les patients d AVC dont le dossier signale l enseignement fourni au patient, à la famille et/ou aux aidants durant le séjour en soins actifs ou en réadaptation en milieu hospitalier!+ ^ Nouvel indicateur de base faisant antérieurement partie de l ensemble plus grand d indicateurs de rendement des pratiques optimales de la Stratégie et/ou des indicateurs du Programme de distinction d Agrément Canada, maintenant élevé au rang d indicateur de base 2010 * Indicateur de base de la Stratégie et obligatoire pour le Programme de distinction d Agrément Canada + Indicateur de base de la Stratégie et facultatif pour le Programme de distinction d Agrément Canada! Indicateur «à mettre au point» sur l enseignement au patient qui sera surveillé étroitement en ce qui a trait à la qualité et à la validité des données, avant de faire partie des indicateurs de base. Veuillez aussi consulter le Manuel sur la mesure du rendement de la Stratégie qui contient d autres indicateurs afférents à chaque recommandation pour les pratiques optimales de soins de l AVC. Le manuel est publié à l adresse Final (12 juin 2010) Page 3

4 Tableau 2 : Définitions de cas de la Stratégie canadienne de l AVC 2010 Les groupes de codes suivants devraient être appliqués afin de déterminer les cas d AVC aux fins de mesure et de suivi du rendement; les activités qui pourraient être reliées comprennent l amélioration de la qualité, la surveillance et la recherche sur l AVC. La Stratégie canadienne de l AVC a entrepris diverses initiatives de concert avec la Division de la surveillance de l Agence de la santé publique du Canada. Les définitions de cas d AVC dans le tableau qui suit sont alignées sur les codes utilisés dans les rapports de l ASPC sur les soins de l AVC et seront appliquées pour ce qui a trait à l AVC dans le Système national de surveillance des maladies chroniques. Elles s appliquent également au projet conjoint n o 340 de la Stratégie canadienne de l AVC et de l Institut canadien d information sur la santé visant l amélioration de la qualité des soins de l AVC (en ce qui concerne la collecte d indicateurs par l utilisation des données recueillies pour les bases de données sur les soins ambulatoires et/ou sur les congés des patients soumises à l ICIS). Stratégie canadienne de l AVC Définitions de cas d AVC 2010 Groupe Catégorie principale d AVC aigu Codes CIM-9* Codes CIM-10* 1. AVC aigu (excl ) x1 c 163 (excl ) a d b H34.1 b AVC aigu + accident ischémique transitoire 362 H34.0 b 435 G45 (excl. G45.4) Sous-catégories d AVC aigu 2. AVC ischémique (inclut l accident cérébrovasculaire mal défini) 433.x1 c 163 (excl ) a d 436 H Hémorragie subarachnoïde (excl ) 4. Hémorragie intracérébrale 5. Accident ischémique transitoire 6 AVC aigu du patient transféré dans le même établissement en vue d une réadaptation (code MRDx) suivi par un AVC en 2 e position des codes de diagnostic g G45 (excl. G45.4) - H34.0* 1 ère position : Z50.x, Z51.5, Z54.x 2 e position : tout code d AVC aigu du groupe 1 Final (12 juin 2010) Page 4

5 Sous-catégories additionnelles d AVC (à rapporter séparément) a 7. Thrombose veineuse cérébrale et corticale a Thrombose du sinus veineux intracrânien (non pyogénique) a I I67.6 Thrombophlébite intracrânienne a 325 G08 8. Malformation artérioveineuse (cérébrale)^ I60.8 (perforé) Notes * Les codes CIM-9 et CIM-10 devraient dans tous les choix de cas être appliqués au 5 e chiffre (CIM-9) ou au 4 e chiffre (CIM-10), si disponible. Voir les notes (ci-dessous) sur les exceptions et les exclusions en matière de codes de cas. a , I63.6, I67.6, G08 Thrombose veineuse cérébrale et thrombophlébite. Une pathologie peu commune chez les adultes (<<1 % de tous les cas d AVC) et différente de l AVC artériel. Chez les enfants une plus grande proportion des AVC sont dus à une thrombose veineuse. Les cas devraient être analysés et rapportés séparément et non inclus dans le groupe «AVC aigu». b /H34.0/H Occlusion (transitoire) de l artère centrale de la rétine. Il n est pas pratique d inclure l occlusion vasculaire rétinienne si le 4 e chiffre du code n est pas disponible; il faut l inclure si l information est disponible. Il y aura toutefois de grandes variations selon les provinces et l effet d inclure ce code sera minimal. c. 433 Exige le 5 e chiffre du code et ne devrait pas être utilisé s il n est pas disponible; il faut l inclure si l information est disponible et que le 5 e chiffre est codé «1», indiquant la présence d un infarctus (soit 433.x1; x pouvant être n importe quel nombre). Il y a lieu de noter qu une analyse récente par l ASPC a révélé que le code 434 est fort sensible et que le 5 e chiffre du code n est pas nécessaire. Cette remarque ne concerne donc que le code 433. d. I64 AVC, sans précision s il est hémorragique ou dû à un infarctus. Il est généralement inclus dans le cas global d AVC aigu et ne peut être compté comme un type d AVC séparé. Il faudrait réduire l utilisation de ce code puisque presque tous les patients d AVC subissent une TDM, qui permet de distinguer les AVC ischémiques et hémorragiques. Les personnes chargées d extraire les données des dossiers de patients devraient recevoir une formation leur permettant de reconnaître toute la terminologie pouvant être utilisée pour l AVC ischémique, outre le mot «infarctus», afin d attribuer le code I63. La terminologie suivante est fréquemment utilisée : AVC ischémique, AVC des petits vaisseaux, AVC lacunaire, AVC dû à la fibrillation auriculaire, insulte ischémique cérébrovasculaire provenant vraisemblablement d une embolie, AVC ACM droite, AVC ACM gauche secondaire à une ischémie des petits vaisseaux. Il faudrait leur fournir cette liste et les encourager à réduire l utilisation du code I64 et à attribuer le code approprié. e. I62, 432 Les codes pour l hémorragie non spécifique ou subdurale sont exclus. Pour être cohérent avec les anciennes pratiques de codage et aux fins de comparaison, ces codes sont inclus dans la catégorie «toutes les maladies cérébrovasculaires». Certains patients auxquels s appliquent ces codes présenteront un syndrome d AVC hémorragique plutôt qu une simple hémorragie subdurale. f. Les malformations artérioveineuses non perforées et les anévrismes ne sont pas considérés comme étant des AVC et ne sont donc pas inclus dans les définitions de cas d AVC aigu. Ils sont codés Q28 dans CIM-10, les codes Q28.2 et Q.28.3 se rapportant spécifiquement aux vaisseaux cérébraux. g. Quand les cas d AVC ont été déterminés à l aide des définitions de codes Z, ils doivent être répartis par type d AVC (ischémique, hémorragique subarachnoïde, hémorragique intracérébral, AIT) en fonction du premier code d AVC qui suit le code Z, puis inclus dans Final (12 juin 2010) Page 5

6 toute analyse portant sur l AVC aigu. Mis à jour le 12 juin 2010 Tableau 3 : Définitions de cas d AVC pour la réadaptation post-avc Le Système national d information sur la réadaptation (SNIR) de l Institut canadien d information sur la santé (ICIS) présente des données détaillées sur les adultes canadiens qui reçoivent des soins de réadaptation à titre de patients hospitalisés. La participation au SNIR est obligatoire en Ontario et couvre tous les lits de réadaptation pour patients hospitalisés. À l échelle du Canada, plus de 90 % des établissements autonomes de réadaptation pour patients hospitalisés contribuent à la banque de données du SNIR, tout comme de nombreux services de réadaptation pour patients hospitalisés dans les hôpitaux de soins actifs. Le fichier minimal contient des données cliniques sur l état fonctionnel, fondées sur l instrument FIM MC de 18 éléments, sur d autres éléments liés aux fonctions cognitives ainsi que sur des renseignements démographiques et administratifs. Les établissements recueillent des données sur les clients à l admission et au congé du programme de réadaptation en milieu hospitalier; il y a également une évaluation de suivi facultative. Jusqu en , les patients inclus dans le SNIR étaient répartis selon une classification par groupe de clients en réadaptation (GCR). D autre part, depuis 2008, le code CIM-10 le plus responsable était ajouté au GCR.^ L attribution à un GCR spécifique (p. ex., AVC, dysfonctionnement cérébral, trouble neurologique, lésion traumatique, dysfonctionnement de la moelle épinière, etc.) est effectuée par le médecin d admission et/ou l équipe durant l admission à la réadaptation en milieu hospitalier. Il faudrait uniquement sélectionner le groupe GCR-O1 accident vasculaire cérébral du SNIR pour déterminer les cas d AVC en vue de la mesure du rendement.* Le groupe comprend les sous-groupes suivants : GCR-01 Description des sous-groupes Atteinte de la partie gauche du corps (hémisphère droit du cerveau) Atteinte de la partie droite du corps (hémisphère gauche du cerveau) 1.3 Atteinte bilatérale 1.4 Pas de parésie 1.9 Autres types d accident vasculaire cérébral ^ Nota : L application des codes CIM-10 dans le SNIR est récente. L évaluation de la qualité des données se poursuit. Une analyse préliminaire semble indiquer que les codes CIM-10 seuls ne suffisent pas pour cerner tous les patients d AVC qui pourraient être inclus dans les initiatives d analyse des données et de mesure du rendement de la réadaptation post-avc. Dans l intervalle, il est recommandé d utiliser le GCR-01 du SNIR pour le choix d une cohorte d AVC. Final (12 juin 2010) Page 6

7 * Les patients d AVC qui pourraient être attribués à d autres GCR sont susceptibles d avoir d autres troubles de santé réduisant ainsi l homogénéité de la cohorte à des fins d analyse; ils devraient, règle générale, être exclus. Des questions particulières de recherche peuvent militer en faveur de l inclusion de patients d AVC dans d autres GCR; il faudrait procéder au cas par cas. Tableau 4 : Codes d examens reliés à l AVC Examens connexes à l AVC CIM-9 (CCA) CIM-10 (CCI) Radiographie pulmonaire 87.39, 87.44, GY10 Électrocardiogramme HZ24 TDM IRM AN20 cerveau 3ER20 tête 3AN40 cerveau 3ER40 tête Échographie carotidienne (Doppler) JE30 Doppler des jambes KG30 Échocardiogramme (à 2D) Échocardiogramme (TEE) IP30 Administration de tpa ZZ35HAC1 (i.v.) 1JW35HAC1 (i.a.) Endartériectomie de la carotide JE.50, 1.JE.57, 1.JE.87 Final (12 juin 2010) Page 7

8 Tableau 5 : Codes pour certaines comorbidités et complications connexes à l AVC Trouble de santé CIM-9 CIM-10 Hypertension 401 I-10 Angine de poitrine 411, I-20 Fibrillation auriculaire I-48 Infarctus aigu du myocarde 410 I-21 Diabète sucré 250 E10 E14 Complications Hémorragie gastrointestinale 578 K-92.2 Thrombo-embolie veineuse des veines profondes des membres inférieurs , I-80 Pneumonie J-13, J-14, J-15 Nouvel AVC Voir les définitions de cas d AVC du Tableau 2 *Nota : Il ne s agit pas d une liste complète. Veuillez consulter les autres codes de diagnostic CIM-10 et la Classification canadienne des interventions en santé. Final (12 juin 2010) Page 8

Signe : preuve objective d une maladie observée par le médecin qui a examiné le patient. Symptôme : observation subjective rapportée par le patient.

Signe : preuve objective d une maladie observée par le médecin qui a examiné le patient. Symptôme : observation subjective rapportée par le patient. (Traduction de la page 139) Chapitre 13 Symptômes, signes et maladies mal définies Aperçu du chapitre Beaucoup de signes et symptômes sont classés dans le chapitre 18 d ICD-10-CM s ils réfèrent à des systèmes

Plus en détail

Annexe 12. Recommandations pour le codage des séjours MCO des accidents vasculaires cérébraux (Groupe codage du COTRIM Ile de France, juin 2006)

Annexe 12. Recommandations pour le codage des séjours MCO des accidents vasculaires cérébraux (Groupe codage du COTRIM Ile de France, juin 2006) Annexe 12 Recommandations pour le codage des séjours MCO des accidents vasculaires cérébraux (Groupe codage du COTRIM Ile de France, juin 2006) A91 Recommandations pour le codage des séjours MCO des accidents

Plus en détail

Mémoire présenté au Comité permanent de la condition féminine

Mémoire présenté au Comité permanent de la condition féminine Mémoire présenté au Comité permanent de la condition féminine 2 avril 2014 M. Brent Diverty Vice-président, Programmes 2 Au nom de l Institut canadien d information sur la santé (ICIS), je vous remercie

Plus en détail

ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL

ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL Docteur Wolff V., Docteur Bindila D., Unité Neuro-vasculaire, HUS En France, il y a 130 000 nouveaux cas d accident vasculaire cérébral (AVC) par an. Avec 40 000 décès, il

Plus en détail

Niveau de soins alternatif (NSA) Liste des codes de diagnostic : des précisions sur son utilisation (en vigueur à compter du 1 er avril 2016)

Niveau de soins alternatif (NSA) Liste des codes de diagnostic : des précisions sur son utilisation (en vigueur à compter du 1 er avril 2016) Niveau de soins alternatif (NSA) Liste des codes de diagnostic : des précisions sur son utilisation (en vigueur à compter du 1 er avril 2016) Table des matières Objet de cet aide-mémoire...2 Pourquoi est-il

Plus en détail

Communiqué de presse. 12 e congrès annuel de la European Cardiac Arrhythmia Society (ECAS) 2016

Communiqué de presse. 12 e congrès annuel de la European Cardiac Arrhythmia Society (ECAS) 2016 Communiqué de presse Non destiné aux médias américains et britanniques Bayer Canada 2920 Matheson Blvd. East Mississauga (Ontario) L4W 5R6 www.bayer.ca 12 e congrès annuel de la European Cardiac Arrhythmia

Plus en détail

Avis importants sur la portée des données

Avis importants sur la portée des données Avis importants sur la portée des données L ICIS saisit les données administratives, cliniques et démographiques sur les avortements provoqués effectués dans les unités de soins de courte durée et de chirurgie

Plus en détail

Sommaire. Préface... avant-propos... VII. Sommaire des dossiers et cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus...

Sommaire. Préface... avant-propos... VII. Sommaire des dossiers et cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus... Sommaire Préface... V avant-propos... VII Sommaire des dossiers et cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus... X XI Programme de cardiologie... XII Liste des abréviations autorisées... XIV

Plus en détail

Les plaies difficiles au Canada

Les plaies difficiles au Canada Août 2013 Les plaies difficiles au Canada Sommaire Les plaies constituent un grave problème de santé et s accompagnent de profondes répercussions personnelles, cliniques et économiques. Elles peuvent être

Plus en détail

Maladies cardiovasculaires Facteurs de risque et prévention

Maladies cardiovasculaires Facteurs de risque et prévention Maladies cardiovasculaires Facteurs de risque et prévention Présenté par Simon Bérubé, M.D. 8 avril 2008 Plan Les facteurs de risque Les habitudes de vie Signes et symptômes Prise en charge médicale, quand

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Médecin urgentiste posté en UHCD. Poste occupé par : Depuis le : Corps des médecins Hospitaliers. Médecin urgentiste

FICHE DE POSTE. Médecin urgentiste posté en UHCD. Poste occupé par : Depuis le : Corps des médecins Hospitaliers. Médecin urgentiste Poste occupé par : Depuis le : DOMAINE : médical Médecine d urgence INTITULE DU METIER Correspondance statutaire Qualification Corps des médecins Hospitaliers Exigences sur le poste Travail en 6 H UHCD,

Plus en détail

La prise en charge de l AVC ischémique à l urgence

La prise en charge de l AVC ischémique à l urgence La prise en charge de l AVC ischémique à l urgence Nathalie Bourdages, inf., B. Sc., conseillère en soins infirmiers, Direction des soins infirmiers et des regroupement clientèles, Centre hospitalier de

Plus en détail

CHAPITRE 8 Insuffisance cardiaque, par Y. Juillière o DÉFINITIONS ET CLASSIFICATIONS

CHAPITRE 8 Insuffisance cardiaque, par Y. Juillière o DÉFINITIONS ET CLASSIFICATIONS Smmaire CHAPITRE 1 Bilgie et physilgie cardivasculaire et de l hémstase, par J.-J. Mercadier BASES DE LA CARDIOLOGIE MOLÉCULAIRE APPROCHES GÉNÉTIQUES DES MALADIES CARDIOVASCULAIRES DÉVELOPPEMENT DU SYSTÈME

Plus en détail

COMMENTLES CASCPRODIGUENT

COMMENTLES CASCPRODIGUENT COMMENTLES CASCPRODIGUENT DESSOI NS: Mi seàj oursurl amél i oraon del aqual i tépourl espaents Comment les CASC prodiguent des soins : Mise à jour sur l amélioration de la qualité pour les patients Mise

Plus en détail

TEST DE RÉSISTANCE À LA PROTÉINE C ACTIVÉE RECHERCHE DE LA MUTATION FACTEUR V LEIDEN RECHERCHE DE LA MUTATION G.20210G>A DE LA

TEST DE RÉSISTANCE À LA PROTÉINE C ACTIVÉE RECHERCHE DE LA MUTATION FACTEUR V LEIDEN RECHERCHE DE LA MUTATION G.20210G>A DE LA TEST DE RÉSISTANCE À LA PROTÉINE C ACTIVÉE RECHERCHE DE LA MUTATION FACTEUR V LEIDEN RECHERCHE DE LA MUTATION G.20210G>A DE LA PROTHROMBINE SEPTEMBRE 2006 Service évaluation des actes professionnels 2

Plus en détail

Recommandations formalisées d experts. Prévention de la maladie thromboembolique veineuse postopératoire. Actualisation 2011

Recommandations formalisées d experts. Prévention de la maladie thromboembolique veineuse postopératoire. Actualisation 2011 Recommandations formalisées d experts Prévention de la maladie thromboembolique veineuse postopératoire Actualisation 2011 NOM DE LA PRESENTATION 1 Facteurs de risque de MTEV Les recommandations concernant

Plus en détail

Surveillance de l état de santé des Premières nations au Canada : où nous situons-nous?

Surveillance de l état de santé des Premières nations au Canada : où nous situons-nous? Titre Surveillance de l état de santé des Premières nations au Canada : où nous situons-nous? Auteurs Emily De Rubeis, M.Sc., Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits, Santé Canada.

Plus en détail

Montant de retenue et obligation de remboursement

Montant de retenue et obligation de remboursement Guide technique sur le développement des systèmes à l intention des fournisseurs de REEI Montant de retenue et obligation de remboursement Les institutions financières sont responsables de déterminer les

Plus en détail

La prise en charge du patient victime d AVC : la force des soins infirmiers à l urgence

La prise en charge du patient victime d AVC : la force des soins infirmiers à l urgence La prise en charge du patient victime d AVC : la force des soins infirmiers à l urgence Nathalie Bourdages, inf., B. inf., Conseillère en soins infirmiers urgence, Direction des soins infirmiers et des

Plus en détail

PROGRAMME RSI~Diabète

PROGRAMME RSI~Diabète MON PARCOURS PRÉVENTION diabète PROGRAMME RSI~Diabète Vous aider à prendre en charge votre diabète Support patients www.rsi.fr/diabete Qu est-ce que le diabète? Le diabète se caractérise par une hyperglycémie

Plus en détail

En outre, les forfaits de douleur chronique doivent être enregistrés comme hospitalisation de jour à partir du 1 er juillet 2007 (article 4, 8).

En outre, les forfaits de douleur chronique doivent être enregistrés comme hospitalisation de jour à partir du 1 er juillet 2007 (article 4, 8). .DG1 Organisation des Etablissements de Soins Service Datamanagement VOTRE LETTRE DU VOS RÉF. NOS RÉF. DM/RCM-MKG/n.48_07 DATE 09/11/2007 A l'attention du Directeur général, du Directeur Médical ANNEXE(S)

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 29 septembre 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 29 septembre 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 29 septembre 2004 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans par avis de renouvellement du 30 novembre

Plus en détail

DIRECTION DES ÉVALUATIONS

DIRECTION DES ÉVALUATIONS DIRECTION DES ÉVALUATIONS ENVIRONNEMENTALES Le suivi environnemental Guide à l intention de l initiateur de projet Juillet 2002 Mise à jour : janvier 2005 AVANT-PROPOS Ce guide se veut un outil d aide

Plus en détail

Guide de priorités pour les Demandes d examens en Résonance magnétique (IRM)

Guide de priorités pour les Demandes d examens en Résonance magnétique (IRM) Niveau 1 (P1) Niveau 2 (P2) Niveau 3 (P3) Niveau 4 (P4) Guide de priorités pour les Examen nécessaire immédiatement pour diagnostiquer un état qui met en danger la survie du patient. Type d examen qui

Plus en détail

Demande d inscription au répertoire des FLS d Ostéoporose Canada Marche à suivre

Demande d inscription au répertoire des FLS d Ostéoporose Canada Marche à suivre Demande d inscription au répertoire des FLS d Ostéoporose Canada Marche à suivre 1. 2. 3. Veuillez remplir un seul formulaire par FLS ou hôpital. Assurez-vous de répondre à toutes les questions (à moins

Plus en détail

Question 4 : Stratégies globales multidisciplinaires concernant la prise en charge du coronarien qui doit être opéré d une chirurgie non cardiaque

Question 4 : Stratégies globales multidisciplinaires concernant la prise en charge du coronarien qui doit être opéré d une chirurgie non cardiaque Question 4 : Stratégies globales multidisciplinaires concernant la prise en charge du coronarien qui doit être opéré d une chirurgie non cardiaque Coordinateurs : J. Machecourt (SFC) - V Piriou (SFAR)

Plus en détail

L accident Vasculaire Cérébral «AVC»

L accident Vasculaire Cérébral «AVC» L accident Vasculaire Cérébral «AVC» Conception-Rédaction : Dr Ludovic MORIN, service de neurologie, C. H. Sainte Anne - 75 674 Paris Relecture : Pr Jean-Louis MAS, Dr Catherine LAMY, Dr Valérie DOMIGO,

Plus en détail

Code patient : _. Hospitalisation programmée Hospitalisation en urgence consulta"on médicale préalable : Généraliste Cardiologue Autre

Code patient : _. Hospitalisation programmée Hospitalisation en urgence consultaon médicale préalable : Généraliste Cardiologue Autre Eléments à vérifier avant inclusion du patient dans l étude : Age 75 ans Fibrillation auriculaire (code CIM 10 : I 48) en diagnostic principal OU associé) Critère d exclusion : Patients en FA avec valve

Plus en détail

Est-il dangereux de faire passer une personne âgée aux Urgences? Dr Karine BALDASSARI Dr Catherine FERNANDEZ Les RDV de l Urgence 26 mai 2011

Est-il dangereux de faire passer une personne âgée aux Urgences? Dr Karine BALDASSARI Dr Catherine FERNANDEZ Les RDV de l Urgence 26 mai 2011 Est-il dangereux de faire passer une personne âgée aux Urgences? Dr Karine BALDASSARI Dr Catherine FERNANDEZ Les RDV de l Urgence 26 mai 2011 Plan Risques Problématiques du pré hospitalier Repérage aux

Plus en détail

Guide du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH) à l intention des professionnels de la santé

Guide du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH) à l intention des professionnels de la santé Guide du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH) à l intention Ce document est disponible en format substitut sur demande. ISBN 978-1-4606-0928-6 (Imprimé) This document is also

Plus en détail

Un centre sur les neurosciences

Un centre sur les neurosciences Sommaire Un centre sur les neurosciences Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Le 6 août 2014 Centre des sciences de la santé Sunnybrook L incidence des maladies du système

Plus en détail

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification.

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification. DIRECTIVES SUR L ÉLABORATION D ACCORDS D ÉQUIVALENCE RELATIFS AUX SYSTÈMES D INSPECTION ET DE CERTIFICATION DES IMPORTATIONS ET DES EXPORTATIONS ALIMENTAIRES SECTION 1 CHAMP D APPLICATION CAC/GL 34-1999

Plus en détail

MEMORIAL MEMORIAL. Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg. Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg RECUEIL DE LEGISLATION

MEMORIAL MEMORIAL. Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg. Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg RECUEIL DE LEGISLATION MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 3249 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 255 11 décembre 2012 S o m m a i r e CAISSE NATIONALE DE SANTÉ Caisse

Plus en détail

SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503

SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503 SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503 IMMOBILISÉ AU FONDS DE REVENU VIAGER SUIVANT LE RÈGLEMENT EN APPLICATION DE LA LOI SUR LES

Plus en détail

Arrête royal du 27 avril 1998 fixant les normes auxquelles une fonction «soins urgents spécialisés» doit répondre pour être agréée

Arrête royal du 27 avril 1998 fixant les normes auxquelles une fonction «soins urgents spécialisés» doit répondre pour être agréée Arrête royal du 27 avril 1998 fixant les normes auxquelles une fonction «soins urgents spécialisés» doit répondre pour être agréée Publié : M.B. 19.06.1998 Modifié : A.R. 26.03.1999 M.B. 06.07.1999 Annulé

Plus en détail

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence :

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : La définition du métier «Infirmier» Les référentiels de formation, d activités et de compétences infirmiers 2009 Le portfolio de l étudiant Version 1,

Plus en détail

La protection des aînés et des Autochtones et le maintien de l excellence dans la recherche sur les maladies cardiovasculaires au Canada

La protection des aînés et des Autochtones et le maintien de l excellence dans la recherche sur les maladies cardiovasculaires au Canada FONDATION DES MALADIES DU CŒUR ET DE L AVC La protection des aînés et des Autochtones et le maintien de l excellence dans la recherche sur les maladies cardiovasculaires au Canada Mémoire à l intention

Plus en détail

M. Simple Chambre : 2309

M. Simple Chambre : 2309 M. Simple Chambre : 2309 AVC Dr Ruth Consignes Faire une lecture personnelle de la situation clinique. Souligner les éléments importants ou ceux qui ont besoin d être clarifiés. Répondre aux questions

Plus en détail

Instruction complémentaire 52-107 Principes comptables et normes d audit acceptables

Instruction complémentaire 52-107 Principes comptables et normes d audit acceptables Instruction complémentaire 52-107 Principes comptables et normes d audit acceptables PARTIE 1 INTRODUCTION ET DÉFINITIONS 1.1 Introduction et objet 1.2 Régime d information multinational 1.3 Détermination

Plus en détail

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004 Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité Ébauche septembre 2004 Le présent guide a été conçu dans le but d aider les petits exploitants du domaine de l aviation

Plus en détail

Sommaire de l élaboration et de l utilisation d un outil de surveillance: La classification des aliments dans le Fichier canadien sur les éléments

Sommaire de l élaboration et de l utilisation d un outil de surveillance: La classification des aliments dans le Fichier canadien sur les éléments Sommaire de l élaboration et de l utilisation d un outil de surveillance: La classification des aliments dans le Fichier canadien sur les éléments nutritifs selon Bien manger avec le Guide alimentaire

Plus en détail

Besoin d un médecin de famille? Vous habitez le Val-Saint-François et êtes sans médecin de famille?

Besoin d un médecin de famille? Vous habitez le Val-Saint-François et êtes sans médecin de famille? Besoin d un médecin de famille? Vous habitez le Val-Saint-François et êtes sans médecin de famille? Le CSSS du Val-Saint-François a la responsabilité d aider la population de son territoire à accéder à

Plus en détail

Conférence plénière La gestion des urgences. Yves Bolduc

Conférence plénière La gestion des urgences. Yves Bolduc Conférence plénière La gestion des urgences Yves Bolduc La gestion des urgences au Québec Yves Bolduc Ministre de la santé et des services sociaux Le 9 février 2012 1 Clientèles prioritaires Personnes

Plus en détail

Pertes de connaissance inexpliquées

Pertes de connaissance inexpliquées De quoi parle-t-on? Pertes de connaissance inexpliquées es DC1, 2007 / 2008 Module cardio-vasculaire Terminologie populaire Malaise vagal Malaise vaso-vagal Syncope (vaso-vagale) Hypotension orthostatique

Plus en détail

THERAPEUTIQUE GENERALE

THERAPEUTIQUE GENERALE THERAPEUTIQUE GENERALE I- Définitions : - Pharmacologie : Etude des médicaments dans l organisme. La pharmacocinétique correspond au devenir du médicament au sein de l organisme et la pharmacodynamie étudie

Plus en détail

La réflexion autour de l ambulatoire à l ICL. Laure AIMONE-CAT le 01 12 2015

La réflexion autour de l ambulatoire à l ICL. Laure AIMONE-CAT le 01 12 2015 La réflexion autour de l ambulatoire à l ICL Laure AIMONE-CAT le 01 12 2015 Choix organisationnel de l ICL Présentation du service Ouverture du service en novembre 2013 avec 5 lits Depuis novembre 2014,

Plus en détail

Dossier. Vous suspectez un accident ischémique cérébral. Dans quel territoire artériel pensez-vous qu il se situe?

Dossier. Vous suspectez un accident ischémique cérébral. Dans quel territoire artériel pensez-vous qu il se situe? Dossier 1 Il est 10 h 00 du matin. Une patiente de 42 ans, droitière, vient aux urgences de votre hôpital pour une hémiparésie gauche apparue brutalement. Elle n a pas d antécédent particulier. Depuis

Plus en détail

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients Équipe de la Recherche et de l analyse économique de BDC Juillet 213 DANS CE RAPPORT Le présent rapport est fondé sur une analyse statistique réalisée par Statistique Canada visant à évaluer l incidence

Plus en détail

RAPPEL PLAN DE CONTINUITÉ D ACTIVITÉ ENTRÉE EN VIGUEUR DE L ARTICLE 3012

RAPPEL PLAN DE CONTINUITÉ D ACTIVITÉ ENTRÉE EN VIGUEUR DE L ARTICLE 3012 Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back-office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation CIRCULAIRE Le 10 août 2005 RAPPEL PLAN

Plus en détail

AUDIT MEDICAL. Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY

AUDIT MEDICAL. Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY AUDIT MEDICAL Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY JUSTIFICATIONS ET BASES DE CE TRAVAIL Fréquence de prescription : 3 à 5% de la population française

Plus en détail

Table des matières. Énoncé du vérificateur... 1. I. Introduction... 2 Contexte... 2 Objectif... 2 Portée... 2 Critères... 3. II. Méthodologie...

Table des matières. Énoncé du vérificateur... 1. I. Introduction... 2 Contexte... 2 Objectif... 2 Portée... 2 Critères... 3. II. Méthodologie... Vérification des enquêtes de sécurité sur le personnel RAPPORT Division de la vérification et de l évaluation Juillet 2003 Table des matières Énoncé du vérificateur... 1 I. Introduction... 2 Contexte...

Plus en détail

Injection intra-vitréenne d AVASTIN (Bevacizumab)

Injection intra-vitréenne d AVASTIN (Bevacizumab) Injection intra-vitréenne d AVASTIN (Bevacizumab) Les injections intravitréennes de médicaments sont devenues une pratique courante pour traiter certaines affections de la rétine. C'est ainsi que l'on

Plus en détail

Exigences d obtention d un diplôme secondaire pour étudiants adultes

Exigences d obtention d un diplôme secondaire pour étudiants adultes Exigences d obtention d un diplôme secondaire pour étudiants adultes 2003 Éducation et Jeunesse Manitoba Enseignement postsecondaire et Formation professionnelle Manitoba Données de catalogage avant publication

Plus en détail

Site Web sur la PSS (régions et établissements) : indicateurs

Site Web sur la PSS (régions et établissements) : indicateurs Mai 2014 Site Web sur la PSS (régions et établissements) : indicateurs Comme nous l avons annoncé dans notre bulletin du 15 avril, l ICIS prévoit lancer son nouveau site Web interactif sur les données

Plus en détail

NOS AÎNÉS FRAGILISÉS EN MAISON DE RETRAITE MÉDICALISÉE : une vie de mouvements

NOS AÎNÉS FRAGILISÉS EN MAISON DE RETRAITE MÉDICALISÉE : une vie de mouvements NOS AÎNÉS FRAGILISÉS EN MAISON DE RETRAITE MÉDICALISÉE : une vie de mouvements Présentation de la 1 ère étude française quantifiant l importance des transferts hospitaliers dans les maisons de retraite

Plus en détail

Les indicateurs de pratique clinique : mode d emploi Etats généraux de l AVC 21 octobre 2010

Les indicateurs de pratique clinique : mode d emploi Etats généraux de l AVC 21 octobre 2010 Les indicateurs de pratique clinique : mode d emploi Etats généraux de l AVC 21 octobre 2010 Marie Erbault Yann L Hermitte Haute Autorité de Santé Direction de l amélioration de la qualité et de la sécurité

Plus en détail

Canadian Stroke StrategyStroke Best Practice Recommendations. Update 2010

Canadian Stroke StrategyStroke Best Practice Recommendations. Update 2010 STRATEGIE CANADIENNE DE L AVC RECOMMANDATIONS CANADIENNES POUR LES PRATIQUES OPTIMALES DE SOINS DE L AVC MISE À JOUR DE 2010 Canadian Stroke StrategyStroke Best Practice Recommendations Update 2010 8 Decembre,

Plus en détail

Enquête nationale sur les taux salariaux dans le secteur de la construction en Colombie-Britannique

Enquête nationale sur les taux salariaux dans le secteur de la construction en Colombie-Britannique Enquête nationale sur les taux salariaux dans le secteur de la construction en Colombie-Britannique 28 juin 2001 Préparé par : La Division des méthodes des enquêtes auprès des entreprises et La Division

Plus en détail

2010 MISE À JOUR RÉDACTIONNELLE JANVIER 2014 VERSION 1.2

2010 MISE À JOUR RÉDACTIONNELLE JANVIER 2014 VERSION 1.2 Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en neurochirurgie 2010 MISE À JOUR RÉDACTIONNELLE JANVIER 2014 VERSION 1.2 INTRODUCTION Le présent document a pour but de fournir à ceux et

Plus en détail

Discipline progressive et promotion d un comportement positif chez les élèves. Procédure administrative : Numéro : PA 7.038

Discipline progressive et promotion d un comportement positif chez les élèves. Procédure administrative : Numéro : PA 7.038 Procédure administrative : Discipline progressive et promotion d un comportement positif chez les élèves Numéro : PA 7.038 Catégorie : Administration des écoles Pages : 6 Approuvée : le 3 mars 2008 Modifiée

Plus en détail

Des critères d admissibilité en réadaptation bien définis pour une clientèle mieux desservie

Des critères d admissibilité en réadaptation bien définis pour une clientèle mieux desservie Des critères d admissibilité en réadaptation bien définis pour une clientèle mieux desservie Myriam Lanctôt, Neuropsychologue, CRDP Le Bouclier Programme de traumatologie, LN 9 e Congrès québécois de réadaptation

Plus en détail

Place du MG dans la PEC de la maladie d Alzheimer. Recommandation de la HAS Décembre 2011 Dr Azizi Fatima

Place du MG dans la PEC de la maladie d Alzheimer. Recommandation de la HAS Décembre 2011 Dr Azizi Fatima Place du MG dans la PEC de la maladie d Alzheimer Recommandation de la HAS Décembre 2011 Dr Azizi Fatima Nous vivons dans des sociétés vieillissantes Les démences un réel problème de santé mondial. le

Plus en détail

Le projet de soins. UE 3.2 Compétence 2: concevoir et conduire un projet de soins infirmier. Equipe pédagogique 1 ère année

Le projet de soins. UE 3.2 Compétence 2: concevoir et conduire un projet de soins infirmier. Equipe pédagogique 1 ère année Le projet de soins UE 3.2 Compétence 2: concevoir et conduire un projet de soins infirmier Equipe pédagogique 1 ère année Législation Décret du 29 juillet 2004 relatif à l exercice de la profession Art.

Plus en détail

La santé et les soins de santé pour une population vieillissante

La santé et les soins de santé pour une population vieillissante La santé et les soins de santé pour une population vieillissante Sommaire de politique de l Association médicale canadienne Décembre 2013 1) Introduction et contexte En 2010, 14 % de la population du Canada

Plus en détail

Demande de soutien de l emploi

Demande de soutien de l emploi Ministère des Services sociaux et communautaires Demande de soutien de l emploi Veuillez écrire en lettres moulées : Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées Soutien de l emploi N o de dossier

Plus en détail

FIBRILLATION AURICULAIRE *

FIBRILLATION AURICULAIRE * FIBRILLATION AURICULAIRE * ET AVC La fibrillation auriculaire provoque UN AVC TOUTES LES 0 MINUTES 1 *ou atriale stopavc I PRENEZ VOTRE FA À CŒUR I Qu est-ce que la fibrillation auriculaire ou FA? Pourquoi

Plus en détail

GRIPPE ET GASTRO DANS TOUS CES ÉTATS : LA RÉALITÉ QUÉBÉCOISE

GRIPPE ET GASTRO DANS TOUS CES ÉTATS : LA RÉALITÉ QUÉBÉCOISE GRIPPE ET GASTRO DANS TOUS CES ÉTATS : LA RÉALITÉ QUÉBÉCOISE Présentation par Isabelle Laperrière Présidente de l AIPI 12 ème Journée romande de formation en prévention de l infection Yverdon, La Marive,

Plus en détail

DELIBERATION N 2014-50 DU 12 MARS 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE

DELIBERATION N 2014-50 DU 12 MARS 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DELIBERATION N 2014-50 DU 12 MARS 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

Risques thromboemboliques veineux et artériels chez les femmes sous contraceptifs oraux combinés : une étude de cohorte de l Assurance Maladie

Risques thromboemboliques veineux et artériels chez les femmes sous contraceptifs oraux combinés : une étude de cohorte de l Assurance Maladie Communiqué de presse Point presse «COC» du 26 juin 2013 Risques thromboemboliques veineux et artériels chez les femmes sous contraceptifs oraux combinés : une étude de cohorte de l Assurance Maladie La

Plus en détail

Présentation de l APhC au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes

Présentation de l APhC au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes Présentation de l APhC au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes Étude sur les cigarettes électroniques Le jeudi 30 octobre 2014 1785, promenade Alta Vista Ottawa (Ontario) K1G 3Y6 613-523-7877

Plus en détail

Conditions complémentaires (CC) Edition de janvier 2004 (version 2013)

Conditions complémentaires (CC) Edition de janvier 2004 (version 2013) Hospital Private Liberty Assurance complémentaire pour la division privée en chambre à un lit dans tous les hôpitaux pour cas aigus dans le monde entier Conditions complémentaires (CC) Edition de janvier

Plus en détail

Plan de cours Ateliers pour la Campagne de lutte au cancer infantile

Plan de cours Ateliers pour la Campagne de lutte au cancer infantile Plan de cours Ateliers pour la Campagne de lutte au cancer infantile Le plan de cours de la Campagne de lutte au cancer infantile (CLCI) a été créé comme outil de référence pour mener des ateliers liés

Plus en détail

Programme de gestion des médicaments de spécialité

Programme de gestion des médicaments de spécialité Programme de gestion des médicaments de spécialité SYNONYME D ÉCONOMIES ET DE SANTÉ Votre régime d assurance soins médicaux vise à vous procurer une protection financière, à vous et aux membres de votre

Plus en détail

FORMULE DE DEMANDE D EXCLUSION D UN PRODUIT

FORMULE DE DEMANDE D EXCLUSION D UN PRODUIT FORMULE DE DEMANDE D EXCLUSION D UN PRODUIT (Enquêtes de dommage en vertu de l article 42 et réexamens aux termes des articles 76.01 et 76.03 de la Loi sur les mesures spéciales d importation) INSTRUCTIONS

Plus en détail

Facturer les actes de masso kinésithérapie

Facturer les actes de masso kinésithérapie Facturer les actes de masso kinésithérapie MEMO Rappel des dispositions générales de la N.G.A.P. Depuis la loi du 13 août 2004, les actes pris en charge par l Assurance Maladie doivent être inscrits sur

Plus en détail

Appareils d imagerie médicale selon la province ou le territoire et l établissement, 2011

Appareils d imagerie médicale selon la province ou le territoire et l établissement, 2011 Vous trouverez ci-dessous des renseignements de base sur l Enquête nationale sur divers équipements d imagerie médicale. Appareils d imagerie médicale selon la province ou le territoire et l établissement,

Plus en détail

Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public

Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public Août 2013 En bref Introduction En avril 2013, le Conseil des normes comptables («CNC») et

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SANTÉ POUR LES PERSONNES SANS MÉDECIN DE FAMILLE RÉSIDANT SUR LE TERRITOIRE DU CSSS DE LA HAUTE-YAMASKA

QUESTIONNAIRE SANTÉ POUR LES PERSONNES SANS MÉDECIN DE FAMILLE RÉSIDANT SUR LE TERRITOIRE DU CSSS DE LA HAUTE-YAMASKA Guichet d accès pour clientèle sans médecin de famille 294, rue Déragon Granby (Québec) J2G 5J5 Téléphone : 450 375-1442 Télécopieur : 450 375-8085 QUESTIONNAIRE SANTÉ POUR LES PERSONNES SANS MÉDECIN DE

Plus en détail

Fonds enregistrés de revenu de retraite

Fonds enregistrés de revenu de retraite Fonds enregistrés de revenu de retraite En vertu de la Loi de l impôt sur le revenu, un régime enregistré d épargne-retraite (REER) arrive à échéance au plus tard le 31 décembre de l année du 69 e anniversaire

Plus en détail

Quels examens minimaux de première intention réalisez-vous en urgence?

Quels examens minimaux de première intention réalisez-vous en urgence? Questions Dossier 1 : cas clinique Un homme de 76 ans est amené par les pompiers aux urgences de l hôpital pour malaise sur la voie publique. Il était en train de se promener à vélo lorsqu il a soudain

Plus en détail

Voir dossier complet sur les AVK sur le site de l AFSSAPS : http://afssaps.sante.fr/htm/10/avk/indavk.htm

Voir dossier complet sur les AVK sur le site de l AFSSAPS : http://afssaps.sante.fr/htm/10/avk/indavk.htm !"#$ %&'(() RECOMMANDATIONS DE PREAMBULE Janvier 2004 Ces recommandations ont été réalisées et validées par les membres du comité du médicament et des dispositifs médicaux stériles du Centre Hospitalier

Plus en détail

INTRODUCTION BUT DE L ÉTUDE LA PLATEFORME FÉDÉRALE D HYGIÈNE HOSPITALIÈRE: UN PARTENAIRE DU PROJET

INTRODUCTION BUT DE L ÉTUDE LA PLATEFORME FÉDÉRALE D HYGIÈNE HOSPITALIÈRE: UN PARTENAIRE DU PROJET Federaal Kenniscentrum Voor de Gezondheidszorg Centre Fédéral d Expertise Des Soins de Santé ÉTUDE NATIONALE SUR LA PRÉVALENCE DES INFECTIONS LIÉES AUX SOINS DANS LES HÔPITAUX AIGUS ET LEUR IMPACT SUR

Plus en détail

FICHE 3 Davantage de soutien à domicile et de services dans la communauté

FICHE 3 Davantage de soutien à domicile et de services dans la communauté FICHE 3 Davantage de soutien à domicile et de services dans la communauté Le soutien à domicile est toujours la première option considérée lorsqu une personne âgée se retrouve en perte d autonomie et qu

Plus en détail

Programme contre le diabète. Aidez vos employés à prendre leur santé en main

Programme contre le diabète. Aidez vos employés à prendre leur santé en main Aidez vos employés à prendre leur santé en main Programme contre le diabète CibleSANTÉ Financière Sun Life Si la tendance se maintient, un Canadien sur trois sera diabétique ou prédiabétique d ici 2020

Plus en détail

ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Définition Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015

ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Définition Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015 L arthrose du genou ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015 Définition L arthrose est une maladie dégénérative du cartilage articulaire,

Plus en détail

Lignes directrices canadiennes pour la tuberculose et les voyages aériens, version 2.0 (en vigueur en juin 2009)

Lignes directrices canadiennes pour la tuberculose et les voyages aériens, version 2.0 (en vigueur en juin 2009) Lignes directrices canadiennes pour la tuberculose et les voyages aériens, version 2.0 (en vigueur en juin 2009) Préambule Comme les cas non traités ou partiellement traités de tuberculose (TB) respiratoire

Plus en détail

8Dy 75. Deux prédicteurs de réussite aux études postsecondaires. Christian RAGUSICH Georges AKHRAS

8Dy 75. Deux prédicteurs de réussite aux études postsecondaires. Christian RAGUSICH Georges AKHRAS Actes du 20 e colloque de l AQPC RÉUSSIR AU COLLÉGIAL 8Dy 75 Deux prédicteurs de réussite aux études postsecondaires Christian RAGUSICH Georges AKHRAS Deux prédicteurs de réussite aux études postsecondaires

Plus en détail

PROCÉDURE ET EXIGENCES EN MATIÈRE DE

PROCÉDURE ET EXIGENCES EN MATIÈRE DE PROCÉDURE ET EXIGENCES EN MATIÈRE DE RENSEIGNEMENTS POUR TOUTE MODIFICATION PROPOSÉE AUX PROGRAMMES DÉSIGNÉS EN VERTU DE LA LOI SUR L ATTRIBUTION DE GRADES UNIVERSITAIRES DU NOUVEAU-BRUNSWICK CONTENTS

Plus en détail

CONSEIL SCOLAIRE PUBLIC DU GRAND NORD DE L ONTARIO

CONSEIL SCOLAIRE PUBLIC DU GRAND NORD DE L ONTARIO Modifiée : Page 1 de 20 DIRECTIVES ADMINISTRATIVES DÉFINITIONS 1. La direction d école ou la direction nouvellement nommée s entend : a) d une direction qualifiée sans expérience dans ce poste au sein

Plus en détail

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par ANNEXE 6 CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITES DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

Politique d enquête de sécurité sur le personnel

Politique d enquête de sécurité sur le personnel ITAMS CIHR IRSC Canadian Institutes of Health Research Instituts de recherche en santé du Canada Politique d enquête de sécurité sur le personnel Table des matières 1. Date d entrée en vigueur... 3 2.

Plus en détail

Instructions pour remplir le Certificat de cotisation au Fonds de garantie des prestations de retraite

Instructions pour remplir le Certificat de cotisation au Fonds de garantie des prestations de retraite Commission des services financiers de l'ontario Instructions pour remplir le Certificat de cotisation au Fonds de garantie des prestations de retraite REMARQUE : Dans les présentes instructions : «actuaire»

Plus en détail

Continuité et coordination des soins: un défi

Continuité et coordination des soins: un défi Une région amie des aînés : les enjeux actuels et à venir entre le domicile et l hôpital Monthey, le 7 octobre 2010 Continuité et coordination des soins: un défi Dr. Stéfanie Monod Service de Gériatrie

Plus en détail

et à la PERSONNE en fin de vie

et à la PERSONNE en fin de vie association pour le droit de mourir dans la dignité les DROITS RELATIFS à la PERSONNE MALADE et à la PERSONNE en fin de vie A lire attentivement et à emporter avec vous en cas d hospitalisation Les accueillants

Plus en détail

FORMULAIRE de DEMANDE

FORMULAIRE de DEMANDE LA FONDATION SOROPTIMISTE du CANADA Une bourse de 7,500$ pour les femmes offerte par les Soroptimistes canadiennes FORMULAIRE de DEMANDE Chaque année, la Fondation Soroptimiste du Canada offre plusieurs

Plus en détail

Bureau auquel il faut s adresser pour obtenir des renseignements sur les frais de scolarité (si différent de ci-dessus)

Bureau auquel il faut s adresser pour obtenir des renseignements sur les frais de scolarité (si différent de ci-dessus) Centre de la statistique de l éducation Confidentiel une fois rempli Frais de scolarité et de subsistance des étudiants à temps complet dans les universités et collèges du Canada qui confèrent des grades

Plus en détail

Bureau auquel il faut s adresser pour obtenir des renseignements sur les frais de scolarité (si différent de ci-dessus)

Bureau auquel il faut s adresser pour obtenir des renseignements sur les frais de scolarité (si différent de ci-dessus) Centre de la statistique de l éducation Frais de scolarité et de subsistance des étudiants à temps complet dans les universités et collèges du Canada qui confèrent des grades Année universitaire 2009-2010

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 1 février 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 1 février 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 1 février 2006 PRAVADUAL, comprimé Boîte de 30 (CIP : 369873-9) Boîte de 90 (code CIP : 373769-8) Laboratoire BRISTOL MYERS SQUIBB Pravastatine (40 mg/comprimé) + aspirine

Plus en détail

Procédures d appel. Orthodontie

Procédures d appel. Orthodontie Procédures d appel Orthodontie 170 Conseils pratiques pour bien préparer une demande d appel 171 Ce qui devrait être inclus dans la lettre d appel 172 Premier niveau d appel 173 Deuxième niveau d appel

Plus en détail

SONDAGE AUPRÈS DES MÉDECINS

SONDAGE AUPRÈS DES MÉDECINS Page 1 of 9 SONDAGE AUPRÈS DES MÉDECINS Le Groupe de travail canadien sur la malnutrition (GTCM) a mené une étude à l échelle nationale de 2010 à 2013 afin de déterminer la prévalence de la malnutrition

Plus en détail