Le secteur des technologies de l'information et des communications au Canada, et plus particulièrement au Québec et la Région du Grand Montréal

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le secteur des technologies de l'information et des communications au Canada, et plus particulièrement au Québec et la Région du Grand Montréal"

Transcription

1 Le secteur des technologies de l'information et des communications au Canada, et plus particulièrement au Québec et la Région du Grand Montréal Le Canada, qui a vite figuré parmi les chefs de file dans le secteur des Technologies de l Information et des Communications (TIC) et Nouvelles Technologies de l Information et des Communications (NTIC), reste à la pointe des découvertes en matière de logiciels, de télécommunications et de médias numériques. Sommaire 1. Le Canada, Centre d innovation TIC en pleine croissance Le secteur des TIC au Canada regroupe essentiellement des petites entreprises Les TIC représentent plus de 155 milliards de dollars en recettes. Le secteur des TIC contribue largement au PIB canadien Les TIC représentent une source importante d'emplois. Les TIC sont les plus importants exécutants de R-D dans le secteur privé Les TIC possèdent une main-d'œuvre hautement scolarisée Les industries de la fabrication des TIC sont largement axées sur l'exportation Les différents secteurs des TIC au Canada 2. Les logiciels canadiens: des produits d une haute qualité Ce que le Canada peut offrir Les applications d entreprises Les solutions Web La sécurité électronique Les TIC vertes Un avantage en R-D 3. Le Canada, pionnier du sans-fil et à l avant-garde du 21ème siècle Ce que le Canada peut offrir Matériel cellulaire Appareils mobiles centrés sur les données et CPE WiMAX Radio réalisée par logiciel (RRL) Grappes de créativité 4. Québec, pôle majeur de la haute technologie en Amérique du Nord Environnement d affaires au Québec - dynamisme et diversité Main-d œuvre Autres avantages clés Forces sectorielles Entreprises qui investissent en Québec 5. Le secteur des TIC québécois est dynamique et en constante effervescence Services informatiques et logiciels au Québec Profil du secteur Entreprises de renommée internationale Recherche et Développement

2 6. Le secteur du logiciel TIC dans la Région du Grand Montréal Montréal au Québec métropole cosmopolite et performante Principaux attraits de Montréal Principaux secteurs d activités à Montréal Les TIC au sein du Grand Montréal - Portrait général de l industrie Chiffres clés Main-d œuvre Recherche & Développement Incitants financiers Coûts d exploitation à Montréal Principaux leaders présents à Montréal 7. Coopération économique Wallonie-Québec: Programme d Accords Industriels (PAI)

3 Le secteur des technologies de l'information et des communications au Canada, et plus particulièrement au Québec et la Région du Grand Montréal Mai Le Canada, Centre d innovation TIC en pleine croissance Le Canada, qui a vite figuré parmi les chefs de file dans le secteur des Technologies de l Information et des Communications (TIC) et Nouvelles Technologies de l Information et des Communications (NTIC), reste à la pointe des découvertes en matière de logiciels, de télécommunications et de médias numériques. Les technologies canadiennes à large bande et sans fil continuent de transformer les marchés mondiaux en ce qui concerne l accès homogène, les réseaux de services mobiles de données, les antennes intelligentes et la radio par logiciel. Les entreprises canadiennes et leurs partenaires internationaux dominent le créneau des technologies utilisées pour les simulations, les jeux, les effets spéciaux et l animation sur le marché mondial du divertissement, de la défense et de la santé de plus, les Canadiens sont reconnus comme étant des pionniers dans les applications d exploration des données, dans la sécurité et l authentification, en biométrie, dans le web 2.0. Le secteur des TIC au Canada regroupe essentiellement des petites entreprises Le secteur des technologies de l information et des communications (TIC) compte environ entreprises, dont 78,6 % sont dans les industries des logiciels et des services informatiques et 10,6 % dans les industries du commerce de gros. Plus de 94 % des entreprises de logiciels et de services informatiques se spécialisent dans les services de conception de systèmes informatiques. Le nombre de grandes entreprises dans le secteur canadien des TIC est relativement petit. En 2008, seulement une centaine d entreprises comptaient plus de 500 employés. En comparaison, il y avait environ entreprises avec moins de 10 employés, ce qui représentait 82 % de l ensemble des entreprises du secteur. Parmi les trois sous-secteurs des TIC, le sous-secteur de la fabrication est celui dont les entreprises sont les plus grandes. En 2008, plus de 15 % des entreprises manufacturières comptaient plus de 50 employés, alors que pour l ensemble du secteur des TIC, cette proportion n était que de 4,2 %....et représente plus de 155 milliards de dollars en recettes. Les recettes du secteur des TIC ont augmenté de 2,8 % en Le sous-secteur des services a progressé de 3,7 % grâce à la forte croissance des industries du traitement de données (5,0 %) et de la conception de systèmes informatiques (4,9 %). Les recettes du sous-secteur de la fabrication ont reculé de 1,0 % en 2008, principalement à cause du matériel de communications par fil (-11,0 %). Toutefois, la même année, les recettes de l industrie du matériel de communication sans fil ont progressé (16,6 %). Les recettes totales sont passées de 130,8 à 155,3 milliards de dollars entre 2002 et 2008, soit une hausse de 19 % (ou de 2,9 % par année). Il y a un changement clair de la structure industrielle du secteur de la fabrication vers les services. Si les recettes du sous-secteur de

4 la fabrication ont diminué de 7,0 % depuis 2002, celles du sous-secteur des services ont crû de 33,4 % au cours de la même période. En particulier, entre 2002 et 2008, les industries de services de communications et de conception de systèmes informatiques ont été responsables de 81,7 % de la hausse des recettes de l ensemble du secteur. Le secteur des TIC contribue largement au PIB canadien... En 2008, la contribution du secteur des TIC au PIB canadien s est chiffrée à 59,2 milliards de dollars (dollars constants de 2002), ce qui représente 4,8 % de la production nationale (comparativement à 4,2 % en 2002). Le secteur des TIC a été en 2008 un des principaux moteurs de la croissance nationale (hausse de 2,7 % du PIB). Ce secteur a enregistré une croissance moyenne de 4,7 % par année depuis 2002; il a donc crû près de deux fois plus rapidement que l économie canadienne dans son ensemble (2,4 %). Cette croissance accélérée signifie en outre que les industries des TIC ont été à l origine de 8,9 % de la croissance du PIB canadien depuis Pour une quatrième année consécutive, les industries de la fabrication des TIC ont connu une croissance en 2008 (gain de 1,1 %). Des hausses considérables ont été observées dans les industries du matériel de communication sans fil (19,3 %). Le PIB des industries des services des TIC a progressé de 2,9 % en 2008, tiré à la hausse par l industrie de la conception de systèmes informatiques (gain de 3,8 %). La croissance de la production des industries du commerce de gros des TIC s est poursuivie en 2008 (augmentation de 9,6 %). Les sous-secteurs des services des TIC et du commerce de gros des TIC connaissent une croissance soutenue depuis et représente une source importante d'emplois. Après le premier recul en cinq ans en 2007, l emploi dans le secteur des TIC s est redressé en 2008 et est en hausse de 2,8 %. De 2002 à 2008, le nombre de travailleurs dans le secteur est passé de à plus de , soit une hausse de 10,7 %. En 2008, le secteur des TIC employait environ 3,3% de l ensemble des travailleurs canadiens. La plupart des gains d emploi entre 2002 et 2008 proviennent des industries des logiciels et des services informatiques, où le nombre de travailleurs a crû de 25 %, soit de personnes. Dans l ensemble, l emploi dans les industries des services a augmenté de 16,2% entre 2002 et En revanche, il a reculé de 3,3 % dans les industries manufacturières et n a crû que de 2,9 % dans les industries de commerce de gros au cours de la même période. Témoignant des changements structurels qui surviennent dans le secteur des TIC, la part des industries manufacturières dans l emploi total du secteur est passée de 19,5 % en 2002 à 17,1 % en 2008, alors que celle des industries des services est passée de 65,8 % à 69,2 % au cours de la même période. L emploi a toutefois progressé dans les industries de matériel de communication sans fil, où les effectifs ont augmenté de travailleurs, soit un bond de 50,9 % Les industries des TIC sont les plus importants exécutants de R-D dans le secteur privé... Les dépenses de R-D du secteur des TIC ont augmenté de 2002 à 2007 mais ont diminué de 0,4 % en 2008 et s élèvent actuellement à 6,2 milliards de dollars. Le secteur est à l origine de 38 % des dépenses de R-D du secteur privé canadien.

5 Le sous-secteur de la fabrication des TIC demeure le plus important investisseur en R-D, de l ordre de 3,2 milliards de dollars, ce qui correspond à 51 % du total pour le secteur et à 19 % de celui pour l ensemble du secteur privé canadien. À elle seule, l industrie de la fabrication de matériel de communication est à la source de dépenses de R-D d une valeur de 1,6 milliard de dollars. Les dépenses de R-D du sous-secteur des services des TIC se sont énormément amplifiées ces dernières années, En 2008, elles ont atteint 2,9 milliards de dollars, ce qui représente 46 % du total pour le secteur et 18 % du celui pour l ensemble du secteur privé canadien....et possèdent une main-d'œuvre hautement scolarisée qui gagne un salaire supérieur à la moyenne. Les travailleurs du secteur des TIC se distinguent par leur niveau de scolarité élevé: en 2008, 42,1 % d entre eux étaient titulaires d un diplôme d études universitaires, comparativement à 23,9 % des travailleurs canadiens. Les industries qui emploient la plus grande proportion de diplômés universitaires sont les industries des logiciels et des services informatiques (51 %), l industrie de la fabrication de matériel de communication (50 %) et l industrie de la fabrication de matériel informatique (43 %). Les travailleurs du secteur des TIC sont également bien rémunérés. En 2008, ils gagnaient en moyenne $, soit 47 % de plus que la moyenne des travailleurs canadiens ( $). Les travailleurs du secteur les mieux rémunérés sont ceux qui occupent un emploi dans l industrie des logiciels et des services informatiques. En 2008, ils gagnaient en moyenne $. Les travailleurs de l industrie de la fabrication de composants électroniques sont les moins bien rémunérés du secteur des TIC ( $), mais leur salaire demeure supérieur de 20,6 % à la moyenne nationale. Les industries de la fabrication des TIC sont largement axées sur l'exportation... Le sous-secteur de la fabrication des TIC est fortement tributaire du marché de l exportation. De fait, plus de 70 % des produits des TIC fabriqués au Canada sont exportés. Toutefois, les exportations totales de biens des TIC ont fléchi pour une deuxième année consécutive. En 2008, elles ont chuté de 2,0 %, à 22,1 milliards de dollars. C est dans l industrie du matériel de communication par fil (-35 %) que les exportations se sont le plus affaiblies. La part du matériel de communication par fil dans l ensemble des exportations canadiennes de produits des TIC s est encore rétrécie pour s établir à 14,3 %. Les expéditions de produits des TIC aux États-Unis ont faibli de 0,2 % en 2008, à 14,7 milliards de dollars (66 % des exportations canadiennes de biens des TIC). Ces expéditions ont grandement diminué depuis 2002, où elles se chiffraient à 16,6 milliards de dollars et représentaient 79 % des exportations du secteur canadien des TIC. En 2008, les expéditions à destination de l Asie Pacifique ont chuté de 12,2 %, à 2,4 milliards de dollars. Ces expéditions représentent 10,9 % des exportations canadiennes de produits des TIC (par rapport à 8,7 % en 2002). Toujours en 2008, les exportations à destination de l Union européenne ont chuté de 12,3 %, à 2,8 milliards de dollars (12,6 % des exportations canadiennes de produits des TIC, comparativement à 8,8 % en 2002).

6 ...mais le Canada accuse un déficit commercial considérable dans le secteur des TIC. En 2008, le déficit commercial du Canada pour les produits des TIC, évalué à 22,1 milliards de dollars, s est accru de 7,4 %. À lui seul, le matériel informatique représentait 41 % du déficit commercial des produits des TIC en 2008, suivi du matériel audio et vidéo (24 %) et des composants électroniques (16 %). Depuis 2000, c est le matériel informatique qui contribue le plus au déficit commercial du Canada. En revanche, le Canada affiche un surplus commercial de 124 millions de dollars pour le matériel de communication par fil. Les différents secteurs des technologies de l'information et des communications au Canada Fabrication des TIC: Fabrication de matériel informatique Fabrication de matériel de communication (incluant par fil et sans fil, ex. Black Berry) Fabrication de composants électroniques Fabrication de matériel audio et vidéo Fabrication d'instruments Fabrication de fils et de câbles de communication Fabrication de machines pour le commerce et les services Services des TIC: Logiciels et services d'informatiques (édition de logiciels, conception de systèmes informatiques et traitement de données) Services de télécommunications Télédistribution

7 2. Les logiciels canadiens: des produits d une haute qualité Le Canada possède une longueur d avance sur ses concurrents en matière de développement logiciel en raison d un taux de pénétration de large bande parmi les plus élevés au monde et de coûts globaux de communication parmi les plus bas au monde. Une main d œuvre réputée à l échelle mondiale et une infrastructure de télécommunications mature et à la fine pointe de la technologie forment l assise de l industrie de la technologie et confèrent au Canada un avantage indéniable en matière de logiciel. Le Canada tire fierté du CAnet4, son réseau de recherche entièrement optique le plus avancé au monde. Une culture de l innovation encouragée par de généreux crédits d impôt en R-D, l existence de grappes industrielles, un régime de réglementation progressiste, les frais d exploitations les plus faibles du G7 auxquels s ajoute une population multiculturelle qui peut concevoir des applications et des solutions logicielles qui répondent aux besoins des clients font de toute évidence du Canada l endroit où les investisseurs du domaine du logiciel veulent se retrouver. Profil du secteur des logiciels au Canada Le Canada compte sociétés de TIC, dont 79 % dans les services de logiciels et d ordinateurs. Les TIC emploient plus de travailleurs hautement qualifiés, dont dans le seul secteur du logiciel. Chaque année, diplômés en mathématiques, en informatique et en génie sortent des 92 universités canadiennes. Le secteur des TIC est le plus important investisseur en R-D du secteur privé au Canada; ses investissements s élèvent à 5,7 milliards de dollars par année, dont 650 M$ dans la seule industrie du logiciel. Vingt des 500 plus importantes sociétés de génie logiciel au monde se trouvent au Canada, ce qui place le pays au deuxième rang mondial, derrière les États-Unis. Les applications d entreprises Il existe de nombreuses solutions d entreprise au Canada, où les sociétés canadiennes de génie logiciel transforment des données brutes en information stratégique au bénéfice de leurs clients. Les pionniers canadiens comme Cognos et Open Text ont établi la norme. Parmi les 10 entreprises de technologie du Canada qui connaissent la croissance la plus élevée, quatre offrent des applications d entreprise, ce qui conforte la position de chef de file du pays. Le secteur des applications d entreprise représente le principal secteur d activité de 57 % des nouvelles sociétés de génie logiciel. Le Canada possède un secteur des services financiers de premier plan. Le secteur public, les services de santé, le secteur de la fabrication dans le domaine des télécommunications, la vente au détail et la distribution de même que l énergie et les services publics sont également importants. En 2007, on estimait que le marché canadien du logiciel atteignait presque un milliard de dollars, et l on s attend à ce qu il poursuive sa croissance au cours des cinq prochaines années. Les chefs de file mondiaux du domaine tels Adobe, Oracle, IBM et Microsoft ont

8 pignon sur rue au Canada, et on retrouve au premier rang des entreprises canadiennes les Brainhunter, Constellation, Descartes, Emergis, Enghouse Systems Ltd. et Matrikon. Les solutions Web On retrouve au Canada sociétés dans tous les segments de marché du secteur des solutions Web. Bien que la plupart de ces sociétés soient de petites et moyennes entreprises, bon nombre d entre elles évoluent à la fine pointe du secteur des nouvelles technologies. La majorité d entre elles, soit 71 %, œuvrent dans la création de contenu. Environ personnes ont un emploi direct dans le marché des médias numériques interactifs, la partie la plus visible du secteur des solutions Web. Le Canada est aussi un tremplin de premier ordre pour les sociétés désireuses d investir dans les marchés étrangers. Les sociétés du secteur des solutions Web doivent impérativement compter sur de solides infrastructures de communications pour pouvoir fonctionner efficacement. Le marché des fournisseurs d accès Internet (FAI) canadiens est bien desservi par des entreprises nationales, régionales et locales. Environ 400 sociétés offrent des services dans plus de collectivités dans tout le pays. Les sociétés canadiennes de télécommunications et de câblodistribution, parmi lesquelles on retrouve Bell Canada, Telus, Rogers, Shaw, Vidéotron, MTS Allstream, Cogeco, SaskTel et Primus, sont les plus importants FAI. Plusieurs d entre elles louent leurs infrastructures à de plus petits fournisseurs d accès qui offrent leurs propres forfaits d accès Internet. La sécurité électronique La résolution de problèmes difficiles, comme ceux qui touchent la sécurité électronique, est l un des domaines dans lesquels le Canada excelle, qu il s agisse de logiciels antivirus, de la cryptographie et du chiffrement en passant par l authentification mobile et la détection d intrusion. Les consommateurs canadiens ont massivement adopté des technologies comme les services bancaires en ligne, et le Canada occupe le deuxième rang mondial quant au nombre de serveurs sécurisés par habitant; voilà pourquoi le pays est un des tous premiers adeptes de technologies qui font de la sécurité des services en ligne une priorité. Cette adoption enthousiaste des consommateurs est des plus importantes puisqu elle pousse les entreprises à innover et attire des sociétés de premier plan à l échelle mondiale, comme CA, Microsoft, McAfee, Symantec, Cisco Systems, IBM et EMC, de même que des sociétés canadiennes comme Radial Point, Third Brigade et Certicom, qui sont parmi les premières au monde. Le Forum économique mondial situe le Canada au troisième rang mondial pour le nombre de serveurs Internet sécurisés par habitant. Le marché du logiciel de sécurité est celui qui connaît la croissance la plus rapide au Canada. Sa valeur était estimée à plus de 300 millions de dollars en 2006, et sa croissance annuelle était de 12,1 %. On prévoyait alors que les dépenses reliées à la sécurité connaîtraient une croissance annuelle composée de 10,75 % au cours des cinq années suivantes pour atteindre une valeur de 440 millions de dollars en Les TI vertes

9 Si le virage environnemental a ses avantages, les sociétés canadiennes de TI en sont l illustration. La demande de technologies propres connaît une croissance mondiale exponentielle, et les sociétés comptent sur un apport massif de capitaux de risque, grâce en grande partie à Avantage Canada, un plan économique stratégique à long terme mis sur pied par le gouvernement canadien. L un des objectifs de la stratégie est de faire du Canada un chef de file mondial des technologies vertes. Afin d atteindre cet objectif, des sociétés canadiennes telles que Bell Canada, Nortel Networks et RIM et des universités comme l Université McGill et l Université de Toronto ont créé un consortium de recherche comptant sur un budget de 50 millions de dollars. Les recherches du consortium portent sur la mise en place d un réseau Internet de la prochaine génération qui sera neutre en carbone. IBM et le SciNet Consortium de l Université de Toronto travaillent à la construction du superordinateur canadien le plus puissant et le plus éconérgétique du Canada. Il s agit du premier système qui utilisera le futur processeur Nehalem d Intel. D-Link Canada est devenu le premier fabricant à concevoir des routeurs Wifi «verts» pour réseau familial pouvant réduire la consommation d électricité de 40 %. Un avantage en R-D Les consortiums de recherche et les grappes industrielles que l on retrouve dans tout le pays stimulent la croissance des entreprises en encourageant la coopération et en inspirant l innovation. On retrouve dans les centres urbains de toutes les régions du Canada des partenariats qui réunissent les gouvernements, les universités et l industrie. Montréal, Toronto, Vancouver, Ottawa et Waterloo sont des terreaux fertiles de l innovation dans le domaine du génie logiciel.

10 3. Le Canada, pionnier du sans-fil et à l avant-garde du 21e siècle Les entreprises canadiennes jouissent d une renommée mondiale pour leur excellence au chapitre des infrastructures, des appareils centrés sur les données, des outils d'habilitation, des intergiciels et des applications. Grâce à sa main-d œuvre talentueuse et à faible coût, ses avantages en R D, sa réglementation intelligente et ses centres d excellence en recherche, le Canada demeure une destination profitable pour les investisseurs. Voici ce que le Canada peut offrir : Présence de 400 entreprises employant travailleurs Deuxième rang mondial des pays du G-7 au chapitre de la protection des brevets et du droit d auteur Deuxième des pays de l OCDE au chapitre de l allègement fiscal des investissements en R-D Parmi les 10 % des pays qui offrent les taux les plus élevés de pénétration des services à large bande Matériel cellulaire Le Canada est dans le peloton de tête. Les entreprises canadiennes occupent le deuxième rang au chapitre des ventes d'infrastructures d'accès multiples par répartition de code, et le troisième rang pour ce qui est des équipements de commutation gigabit Ethernet. Nortel Networks, Sinclair Technologies et Radian Communications sont les locomotives de l industrie. Appareils mobiles centrés sur les données et CPE Les entreprises canadiennes se sont distinguées à l échelle mondiale par des outils intelligents, avant-gardistes et innovateurs, depuis le téléphone intelligent Black Berry de Research in Motion à la gamme de cartes PC sans-fil AirCard de Sierra Wireless, qui offrent des solutions de bout en bout pour le courrier électronique et la transmission de données. WiMAX La planète et les collectivités se rapprochent de plus en plus grâce aux innovations de pointe de sociétés canadiennes telles que BelAir Networks, Bridgewater Systems, Dragonwave, Redline Communications, Vecima Networks et Wavesat. D ailleurs, Wavesat a remporté en 2008 le prix d excellence en technologie Frost & Sullivan pour son travail de recherche sur les jeux de puces pour le multiplexage par répartition orthogonale de la fréquence, tandis que Redline Communications a été l une des premières entreprises du monde à obtenir la certification par le Forum WiMax d une gamme complète de produits WiMAX. Radio réalisée par logiciel (RRL) C est dans les laboratoires du Centre de recherches sur les communications Canada, qu a été conçue la suite logicielle de renommée internationale, la SCARI Software Suite, un environnement intégré de développement pour la technologie RRL. Déjà bien établie dans le secteur militaire comme la technologie radio de l avenir, la RRL peut être adaptée à tous les protocoles de communication et à toutes les bandes de fréquence. La suite logicielle permet aux fabricants de tirer parti de la technologie RRL dans presque tous les secteurs, applications ou produits. La Software Suite 2007 a déjà été adoptée par les principaux fabricants de radio et d importants fournisseurs de plateformes commerciales comme Spectrum Signal Processing, ISR Technologies, Lyrtech et Pentek. Grappes de créativité

11 Le gouvernement du Canada encourage la R-D dans ses nombreux centres d excellence en recherche tels que le Centre de recherches sur les communications, l Institut de technologie de l information et l Institut national de nanotechnologie. De nombreuses universités abritent aussi des centres de recherche en nanotechnologie, dont l Université de Toronto, l Université de Waterloo, l Université de l Alberta ainsi que les universités McMaster et McGill. L innovation est également stimulée par les généreux crédits d impôts accordés par le gouvernement fédéral au titre de la R-D et qui représentent jusqu à 65 % de l investissement total des entreprises. 4. Québec, pôle majeur de haute technologie en Amérique du Nord Le Québec est un pôle majeur de haute technologie en Amérique du Nord. Son dynamisme se manifeste dans tous les secteurs mais aussi à celles reliés aux technologies de l'information et des communications (TIC). Situé à un point stratégique entre l Europe et les Amériques, le Québec possède des ressources naturelles abondantes et variées, ainsi qu une main-d œuvre multilingue et hautement qualifiée, une communauté culturelle dynamique et une qualité de vie exceptionnelle. S ajoute à ces avantages, l engagement résolu du Québec en matière de recherche et de développement pour en faire l une des économies les plus novatrices au Canada où les industries de haute technologie et l «énergie verte» du 21 ème siècle connaissent une croissance continue. Environnement d affaires au Québec : dynamisme et diversité PIB de 301 milliards de dollars canadiens en 2008, dont 60 % est généré par le secteur des services. PIB par habitant classé au 18e rang des pays de l OCDE, soit un résultat comparable à celui de l Allemagne et de l Italie et supérieur à celui de l Espagne. Taux d imposition sur les bénéfices commerciaux parmi les moins élevés en Amérique du Nord. Incitatifs fiscaux, mesures de soutien à la main-d œuvre et programmes de formation (2,5 milliards de dollars par année). Exportations représentant 33 % du PIB; 72 % des exportations internationales sont destinées aux États Unis. Accès au marché de l ALENA qui compte plus de 440 millions de consommateurs. Marché de 110 millions de consommateurs dans un rayon de km. Province située dans un rayon de 600 milles de Boston, New York, Washington et Detroit. Premier exportateur de papier journal, deuxième producteur de magnésium et quatrième producteur d aluminium du monde. Accès facile au cœur industriel de l Amérique du Nord grâce à la Voie maritime du Saint- Laurent. Main-d œuvre Main-d œuvre très instruite : chaque année étudiants et étudiantes reçoivent un diplôme de l une des 19 universités de la province. 85 % de la main-d œuvre possède au moins un diplôme d études post-secondaires et 22 % un diplôme universitaire. Main-d œuvre ayant un fort taux de bilinguisme et de multilinguisme : 40 % des personnes parlent français et anglais et 13 % parlent une troisième langue.

12 Autres avantages clés Le Québec se classe au 10e rang des parcs industriels les plus importants dans le domaine des sciences de la santé en Amérique du Nord. Ainsi, les dix plus importantes sociétés pharmaceutiques du monde sont présentes au Québec, y ayant établi leur siège social canadien, leurs installations de recherche et de développement ou leurs installations de production. Près de la moitié des entreprises de l industrie bio pharmaceutique canadienne et la majeure partie des activités de recherche fondamentale et clinique sont concentrées au Québec. Plus de 62 % de la production globale de l industrie aérospatiale canadienne se déroule au Québec. À l échelle internationale, la région métropolitaine de Montréal est considérée comme l un des principaux centres mondiaux dans le domaine de l aéronautique, au même plan que Seattle, Wichita et Toulouse. Montréal possède aussi l une des concentrations les plus élevées d emplois en haute technologie en Amérique du Nord, tout comme San Francisco, Seattle et Boston. Producteur d énergie propre fournissant de l électricité aux autres régions du Canada et aux États Unis. Dépenses en R-D : 2,7 % du PIB, soit les dépenses les plus élevées au Canada; les dépenses sont supérieures à la moyenne des pays de l OCDE, du G7 et de l Union européenne. De plus, le Québec a pour objectif d investir 3 % de son PIB dans la R D d ici Plus de 200 centres universitaires spécialisés en R-D; l Université McGill est l université canadienne qui détient le plus de brevets du US Patent and Trademark Office. Capitaux privés et publics pour le financement de projets d investissements. Réseaux routiers et ferroviaires et infrastructures aéroportuaires efficaces. 110 centres financiers internationaux. La Bourse de Montréal est une plaque tournante au Canada pour la gestion des risques financiers et un important partenaire des marchés spécialisés en Amérique du Nord. Siège de l Agence spatiale canadienne. Forces sectorielles Aérospatiale Agriculture et agroalimentaire Automobile et matériel de transport terrestre Bio pharmaceutique Construction Énergie (hydroélectrique et éolienne) Environnement Foresterie Services financiers Génomique Technologies de l'information et des communications Technologies de l'information et logiciels Métaux légers Microélectronique Exploitation minière Multimédia Textiles Tourisme Entreprises importantes qui investissent en Québec

13 A2M Abbott Laboratories Activision (Beenox) Airborne Mobile Alcoa Anapharm AstraZeneca Bell Helicopter Textron Boehringer Ingelheim Bombardier Bombardier Aerospace Bristol-Myers Squibb Cato Research Canada CGI Charles River Laboratories Covance CSC Danone Dassault Systèmes Eidos Electronic Arts Ericsson Research Canada Esterline/CMC Electronics Forensic Technology Frito-Lay GE Canada Héroux-Devtek IBM Johnson & Johnson Kraft Laboratoires ITR Lockheed Martin Matrox MDA Corporation MDA Space MDS Pharma Services Merck Frosst Messier-Dowty Nestlé Nortel Networks Paccar Pfizer PMC-Sierra Positron Pratt & Whitney Canada Rio Tinto Alcan Rolls-Royce Canada SR Telecom Thales Avionics Ubisoft Volvo (NovaBus, Prevost Car) Wavesat Telecom Wyeth

14 5. Le secteur des TIC québécois est dynamique et en constante effervescence. Grâce à l implication de ses dirigeants et du soutien du gouvernement, le Québec est devenu un pôle majeur de haute technologie. Toutes les conditions de succès sont réunies pour les entreprises qui désirent faire des affaires avec le Québec. Proximité du bassin technologique nord-américain. Accès à une main-d oeuvre compétente et hautement qualifiée. Qualité des infrastructures industrielles. Important réseau d universités et de centres de recherche. Mesures fiscales qui favorisent la recherche et le développement. Coûts d exploitation avantageux. Cette section présente les principales industries du Québec liés au monde des TIC. Microélectronique Multimédia Optique et photonique Services informatiques et logiciels Industrie des télécommunications Services informatiques et logiciels au Québec Un bon nombre de géants mondiaux sont établis au Québec, notamment IBM, Ericsson, IPC-Positron, SAP, Olympus et DMR-Fujitsu. Au total, l'industrie des TIC compte plus de entreprises et emploie près de personnes. Les entreprises qui s'installent au Québec profitent de coûts d'exploitation très avantageux. Pour une entreprise de développement de logiciels avancés, par exemple, les coûts d'exploitation sont 25 % moins élevés qu'aux États-Unis. Le taux d'imposition des sociétés est parmi les plus bas en Amérique du Nord. En outre, les incitatifs fiscaux à la R-D font en sorte qu'une dépense de 100 $ peut représenter un coût réel de 40 $. Aussi n'est-il pas surprenant que l'industrie des TIC soit particulièrement active en recherche et développement. Le secteur des TIC est également avantagé par la compétence de la main-d'œuvre québécoise. De toutes les villes canadiennes, c'est l'agglomération de Montréal qui compte le plus grand nombre d'ingénieurs et de firmes d'ingénierie. De nombreux centres de recherche spécialisés - CRIM, CEFRIO, Prompt et CANARIE, par exemple - contribuent au transfert des connaissances et des innovations dans le secteur du logiciel, faisant du Québec un carrefour technologique de premier plan. Profil du secteur Par services informatiques, on entend les services d'intégration et de sous-traitance dans les créneaux suivants : Gestion intégrée des ressources; Affaires électroniques; Gestion de la relation clientèle; Sécurité informatique; Gestion des connaissances et

15 Gestion de la chaîne logistique. L'industrie québécoise est principalement active dans le développement de logiciels d'applications verticales (pour desservir l'ensemble des besoins d'une organisation, de la gestion de projets ou de vie de produits) et génériques (répondant aux besoins de plusieurs clients, comme le traitement de texte, les tableurs, la comptabilité). En 2008, le Québec comptait environ entreprises de télécommunications et de technologies de l'information, qui employaient près de personnes. De ce nombre, plus de entreprises employant plus de personnes offraient des services impartis et se chargeaient du développement de logiciels. Les exportations comptent pour plus de 50% des revenus de l'industrie du logiciel. Entreprises de renommée internationale au Québec Plusieurs sociétés internationales forment une masse critique et dynamique, autour desquelles gravitent des milliers d'entreprises de moindre taille. CGI CGI est devenue la première entreprise indépendante canadienne de services en technologies de l'information (TI) et la huitième au monde. CGI et ses entreprises affiliées emploient environ personnes à travers le monde, dont au Québec uniquement, et réalisent un chiffre d'affaires de 3,6 milliards $ CA (2008). Les activités couvrent la gestion des technologies, la gestion d'applications, l'intégration et le développement de systèmes et la gestion des processus d'affaires. CSC Canada Computer Sciences Corporation Canada offre des services dans les domaines de l'impartition des applications et des processus d'affaires, des services-conseils en gestion et des services d'intégration de réseaux. Avec 950 employés au Québec (2008), elle dessert une clientèle nombreuse dans les domaines de la chimie et de l'énergie, des services financiers, de l'administration publique, de la fabrication et des transports. En 2000, l'entreprise a ouvert à Montréal un centre de développement de logiciels spécialisé dans les applications de planification des ressources d'entreprise et les applications d'affaires électroniques. Dassault Systèmes Dassault Systèmes (DS) est le leader mondial des solutions de gestion de cycle de vie des produits (Product Lifecycle Management ou PLM) s'appuyant sur la puissance de la représentation en trois dimensions (3D). DS offre également son expertise des technologies 3D aux entreprises de toutes tailles. DMR Conseil DMR Conseil est une division de Fujitsu Conseil Canada. Elle possède des bureaux à Montréal et à Québec, où elle emploie personnes. Elle est l'un des principaux fournisseurs de services aux entreprises et aux organisations publiques en matière de conseil et de livraison de solutions en technologies de l'information (TI), de même qu'en gestion des TI. Ericsson Research Canada Le centre de recherche et de développement Ericsson Research Canada, à Montréal, emploie personnes. Ericsson Canada dessert le marché canadien au moyen de solutions de communication intégrales, dont la technologie de réseau sans fil, l'internet

16 mobile, des systèmes de communication axés sur le protocole IP et la transmission de données, des solutions de transmission de même que des services gérés et de consultation. Groupe LGS Le Groupe LGS est une société d'experts-conseils spécialisée dans les technologies de l'information. Elle fait maintenant partie du groupe IBM. Ses domaines de spécialité sont l'intégration de systèmes, le commerce électronique, les services d'appoint, les services d'innovation en applications, le développement technologique à distance. Plus de 400 professionnels travaillent au bureau de Québec. IBM IBM Canada est l'une des plus importantes entreprises de TI au pays. IBM Canada et ses filiales en propriété exclusive emploient personnes, dont au Québec. L'usine IBM de Bromont fait l'assemblage et la mise à l'essai de composants électroniques, qui se retrouvent dans la plupart des produits IBM et, de plus en plus, dans ceux des fabricants de matériel d'origine destinés à la clientèle. Matrox Matrox mobilise près de 800 employés au Québec. L'entreprise possède des points de vente en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. Elle fabrique des logiciels et des composantes dans les domaines des éléments graphiques, du montage vidéo, du traitement d'image et des nouveaux supports commerciaux. Médisolution MédiSolution est le chef de file canadien en technologie de l'information dans la santé avec des bureaux à travers le Canada, les États-Unis et avec des partenaires autour du monde. L'entreprise propose une gamme complète de solutions informatiques, de services professionnels et d'impartition. Nstein Technologies Nstein Technologies développe et commercialise des solutions logicielles de pointe de gestion Gestion des actifs informationnels et des contenus Web, plateforme de recherche intelligente dédiée aux entreprises avec accélérateurs de recherche. Olympus-IMS Olympus est un chef de file mondial dans la fabrication d'appareils d'inspection innovateurs utilisés dans des applications industrielles et de recherche dans les secteurs de l'aérospatiale, de la production d'énergie, de la pétrochimie, des infrastructures civiles, de l'industrie automobile et des produits de consommation. PCO Innovation Issue de la fusion deux sociétés reconnues dans le domaine PLM (PCO Technologies et idcad), PCO Innovation est un groupe international indépendant de conseil et de services spécialisés dans l'optimisation des processus d'innovation et la mise en œuvre de la démarche PLM dans l'entreprise (Product Life Management). Positron Positron met au point et fabrique des produits de télécommunications destinés à la protection et à l'isolation des circuits de télécommunications essentiels qui sont exposés à des effets de hausse de potentiel de mise à la terre SAP Canada SAP Canada est une filiale de SAP AG (Allemagne), le premier fournisseur mondial de logiciels interentreprises et le troisième fournisseur mondial indépendant de logiciels. L'entreprise conçoit et commercialise des plates-formes logicielles pour les applications

17 d'affaires comme le commerce électronique, la gestion des clients, la gestion financière, la gestion des ressources humaines et de la paie, ainsi que la gestion de la production. Elle fournit aussi des services conseils. Au Canada, SAP emploie 480 personnes au Québec. La division SAP Labs, située à Montréal, conçoit des applications de pointe qui s'intègrent aux différentes plates-formes de SAP. Société GRICS La Société GRICS a une vaste expérience dans le développement de solutions informatisées pour le milieu scolaire. Rassemblant plus de 380 professionnels des TI, elle est dispose de la plus importante concentration de spécialistes du domaine de l'éducation en Amérique du Nord. Softimage (Autodesk) Softimage est une pionnière de l'animation 3D. Maintenant propriété d'autodesk (2008), elle a mis au point une gamme d'outils de création et d'animation électronique qui offrent un environnement de production 3D intégré, allant de la vidéo à la composition en passant par le son et le montage. Autodesk emploie 405 personnes. Systematix Systematix, une société canadienne de services-conseils en affaires et en technologies de l'information (TI), emploie 410 professionnels au Québec. Parmi l'offre de services de la firme, on trouve : conseil stratégique et gouvernance d'entreprise, intégration de systèmes, conception et développement d'applications, gestion et optimisation des infrastructures technologiques ainsi que solutions d'affaires. Taleo Taleo offre des solutions de gestion du talent sur le Web (ASP) permettant le recrutement, l'évaluation, le perfectionnement, l'analytique et la gestion des employés et de la performance. 312 personnes travaillent dans le centre de R&D de Québec. Le groupe Taleo compte 900 employés, clients à travers le monde et des ventes de 168 M$. Technologies Technologies est le chef de file mondial des logiciels de conception et de vente assistées par ordinateur pour l'industrie du design d'intérieur. Les logiciels de Technologies offrent des capacités à la fine pointe de la technologie en matière de conception, de spécification, de photo réalisme et de visualisation 3D pour des produits configurables sur les marchés du design d'intérieur résidentiel et commercial. Quelques 200 personnes sont à l'emploi de l'entreprise au Québec. Recherche et développement Outre les entreprises privées qui poursuivent des activités intenses de R-D, le Québec possède plusieurs établissements de recherche publics reconnus. De nombreuses facultés universitaires abritent également des chercheurs de pointe qui collaborent avec l'industrie. La recherche privée SAP Labs Canada fait partie du réseau mondial de recherche et développement de SAP AG. Sa mission est de concevoir et réaliser des solutions d'affaires qui permettent aux clients de rationaliser leurs processus, d'optimiser l'efficacité de leur chaîne logistique et d'établir des relations-clients fortes.

18 Le centre de recherche Ericsson Research Canada, situé à Montréal investit 150 millions $ CA par année en recherche et développement au Canada, ce qui en fait le quatrième plus important investisseur en R-D. Au Québec, l'activité de R-D est particulièrement forte dans les domaines suivants: logiciels pour applications multilingues, télécommunications sans fil, logiciels d'animation, Internet et multimédia. Voici quelques exemples d'entreprises actives dans ces domaines : Harris Corporation IBM Canada Matrox Softimage (Autodesk) SR Telecom UbiSoft La recherche publique Le Centre de recherche informatique de Montréal (CRIM) contribue de façon active au développement industriel du secteur des technologies de l'information en mettant sur pied des projets de développement technologique. Ces derniers se font de concert avec ses membres et partenaires selon les besoins du client. Les projets de R-D du CRIM sont de calibre international, ce qui assure, d'une part, une forte valeur ajoutée par le biais de transferts d'expertise et de technologie et, d'autre part, la promotion d'alliances stratégiques et le réseautage. De plus, ses activités de veille et de formation technique en technologies de pointe aident à créer une main-d'œuvre hautement qualifiée. L'ouverture du Centre de tests du logiciel (CTL) à Montréal en novembre 1999 a marqué une diversification des services du CRIM. Ce centre a pour mission d'évaluer des défectuosités potentielles du logiciel et ainsi permettre aux utilisateurs d'économiser du temps et de l'argent tout en aidant les développeurs à améliorer leur processus de développement. Le Centre francophone d'informatisation des organisations (CEFRIO) est un centre de liaison et de transfert qui regroupe plus de 160 membres universitaires, industriels et gouvernementaux ainsi que 60 chercheurs associés et invités qui œuvrent au service de l'innovation sociale et organisationnelle. Le Laboratoire de recherche sur les technologies du commerce électronique (LATECE) est un laboratoire de recherche multidisciplinaire qui s'intéresse aux aspects technologiques et organisationnels des applications Internet. Prompt est une société sans but lucratif qui facilite les partenariats de R-D industrielsuniversitaires afin d'améliorer la compétitivité du Québec sur le marché des technologies de l'information et des communications. CANARIE est le réseau évolué de la recherche et de l'innovation du Canada. Créé en 1993, CANARIE fournit et entretient un réseau à ultra haute vitesse, beaucoup plus performant qu'internet, qui soutient la recherche et les innovations d'un bout à l'autre du pays.

19 6. Le secteur du logiciel TIC dans la Région du Grand Montréal Le secteur du logiciel du Grand Montréal compte quelque emplois regroupés dans entreprises privées reliées aux TIC, attirées par des centres de recherche qui stimulent la créativité et le mode de vie cosmopolite de cette ville multiculturelle. Le secteur est des plus diversifiés et présente des créneaux porteurs dans le domaine du commerce électronique et de la GRC, de la finance (progiciels de gestion intégrés), des processus de fabrication, de la santé, du transport et de la logistique, de la formation, de l imagerie et de l administration publique. Parmi les principales entreprises de la région de Montréal figurent Dassault Systèmes, Ericsson Canada, MediSolution, SAP et Société GRICS. La densité de ses emplois dans les TIC classait Montréal en 2006 au 3ème rang parmi les métropoles d Amérique du Nord. Montréal au Québec métropole cosmopolite et performante Créative, francophone mais multilingue et animée, la ville de Montréal et ses 3,7 millions d habitants est le cœur des activités culturelles du Canada et un lieu fascinant où faire des affaires. Pour les investisseurs sensibles à la fois au fond et à la forme, Montréal est réputée comme étant un endroit où l on sait concilier travail sérieux et joie de vivre. Le produit intérieur brut de 121 milliards de dollars de la ville représente presque la moitié de celui de la province. La plus grande ville du Québec s enorgueillit de ses grappes industrielles de calibre mondial, de ses 11 établissements d enseignement supérieur, de sa main-d œuvre branchée, instruite et stable et de ses coûts exceptionnellement concurrentiels. Principaux attraits de Montréal À l avant-garde de la création de brevets et de l investissement dans la recherche universitaire : Lieu d implantation de l une des plus importantes grappes de sciences de la vie dans le monde, Montréal affiche la plus forte concentration de R-D en biotechnologie au Canada. La ville est desservie par deux aéroports : Mirabel et Montréal-Trudeau, avec des liaisons directes vers plus de 150 destinations intérieures et internationales en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. L aéroport Montréal-Trudeau est à moins de 20 minutes du centre-ville. L un des trois centres mondiaux de l aérospatiale plus de 20 maîtres d œuvre et d équipementiers responsables de 70 % de toute la R D faite au Canada en aérospatiale et d environ 60 % des ventes canadiennes réalisées dans ce secteur de haute technologie. Des universités reconnues sur le plan mondial dont l Université McGill (parmi les 25 meilleures du monde), l Université Concordia, l Université de Montréal et l Université du Québec à Montréal. L Université Concordia abrite l Institute for Aerospace Design and Innovation et le Groupe de recherche en neurobiologie comportementale, tous deux de renommée internationale. Le Port de Montréal est l un des ports intérieurs les plus achalandés du monde et un point de transbordement clé du fret transatlantique situé tout près du centre industriel de l Amérique du Nord. Il offre toute l année l accès le plus rapide, le plus direct et le plus économique aux grands marchés américains. Montréal est une cité des Nations Unies en raison de la présence de l Organisation de l aviation civile internationale (OACI), un organisme de l ONU. La ville hôte de plus de 40 festivals annuels dont un festival du film et le Festival international de jazz. Les festivals attirent chaque année plus de deux millions de visiteurs.

20 Principaux secteurs d activités à Montréal Technologies de l information et des communications Aérospatiale Sciences de la vie Fabrication Agroalimentaire Technologies de l'information et des communications au sein du Grand Montréal - Portrait général de l industrie Avec près de emplois au sein de quelque entreprises privées, le Grand Montréal constitue un chef de file mondial de l industrie des technologies de l information et des communications (TIC). Reconnue pour sa diversité et sa créativité, l industrie des TIC du Grand Montréal regroupe un vaste bassin d'entreprises œuvrant dans les secteurs suivants : fabrication, logiciels, services informatiques, services de télécommunications, services/ médias numériques interactifs, audiovisuel/son numérique, arts numériques. Chiffres clés postes dans des activités de R-D, dont chercheurs dans des centres privés et chercheurs dans plus de 100 centres de recherche universitaire Le Grand Montréal se classe au 5e rang en Amérique du Nord pour la concentration des emplois en TIC (2008) L industrie des TIC représente près de 10 % des emplois privés de la région montréalaise Le secteur des TIC contribue à hauteur de 12 G$ au PIB du Québec (2007) Plus de 5 G$ d exportations Main-d œuvre En plus des quatre grandes universités montréalaises et de leurs écoles et instituts affiliés, plusieurs établissements spécialisés offrent des programmes de formation universitaire et pré-universitaire qui répondent aux besoins de l'industrie des TIC : services télécoms de pointe, animation 3D et imagerie numérique, création artistique, conception et fabrication assistée par ordinateur. Le Grand Montréal compte près de étudiants universitaires inscrits dans des programmes reliés à l'industrie des TIC (2007). Plus de diplômes universitaires ont été décernés en 2007, dont plus de 800 aux cycles supérieurs. Recherche & Développement La région montréalaise compte près de emplois en R-D, répartis dans des centres privés, publics et universitaires. Le Grand Montréal est le leader incontesté au Canada quant aux sommes investies en recherche universitaire depuis Outre les entreprises privées qui poursuivent des activités soutenues de R-D, le Grand Montréal possède plusieurs établissements de recherche publics reconnus qui collaborent avec l industrie des TIC L INRS-Énergie, Matériaux et Télécommunications (INRS-EMT) McGill Centre for Intelligent Machines (CIM) Le Regroupement Stratégique en Microsystèmes du Québec (ReSMiQ) Concordia Centre for Signal Processing and Communications (CENSIPCOM) McGill Centre for Bioinformatics (MCB)

Profil des tic. du grand montréal

Profil des tic. du grand montréal Profil des tic du grand montréal Emplois en TIC 140000 120000 100000 80000 60000 40000 20000 0 2010 2011 2012 Montréal reste du Qc 92 377 emplois dans la métropole*, plus de 8 % des emplois du Grand Montréal

Plus en détail

Évolution des recettes et de l emploi Industrie des services de télécommunication, 2001-2009

Évolution des recettes et de l emploi Industrie des services de télécommunication, 2001-2009 Chef de file en services de Avec plus de 640 établissements, des recettes de plus de 11 milliards de dollars et près de 30 000 emplois en 2009, l industrie québécoise des services de offre des services

Plus en détail

Franck CHAULVET - 22 juin 2010

Franck CHAULVET - 22 juin 2010 Franck CHAULVET - 22 juin 2010 1 Le Québec, c'est Un endroit stratégique entre l'europe et les Amériques : ALENA Un marché de 130 millions de consommateurs dans un rayon de 1000 km : Montréal/Toronto/Boston/New-York/Chicago

Plus en détail

Québec. Chef de file en édition de logiciels. Aperçu de l industrie. Les logiciels applicatifs

Québec. Chef de file en édition de logiciels. Aperçu de l industrie. Les logiciels applicatifs Québec Chef de file en édition de logiciels Développement économique Innovation Exportation Aperçu de l industrie L industrie de l édition de logiciels compte plus de 200 établissements et procure de l

Plus en détail

Café pays USA. Un événement organisé par CCI International Franche-Comté, avec le soutien de Business France et de la Région

Café pays USA. Un événement organisé par CCI International Franche-Comté, avec le soutien de Business France et de la Région Café pays USA 10èmes Clés de l International Un événement organisé par CCI International Franche-Comté, avec le soutien de Business France et de la Région Avec la participation de : Arnaud LERETOUR, Directeur

Plus en détail

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Priorités de l ACIC pour le budget fédéral de 2015 La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Mémoire présenté au Comité permanent des finances Association

Plus en détail

Chef de file en équipements de télécommunication

Chef de file en équipements de télécommunication Le secteur des fabricants d équipements regroupe plus de 130 entreprises qui procurent de l emploi à plus de 10 000 personnes en 2010. Il est constitué de multinationales majeures telles qu Ericsson, Nuance

Plus en détail

Aperçu du secteur des TIC

Aperçu du secteur des TIC Aperçu du secteur des TIC Comité consultatif sur les entreprises canadiennes novatrices Services partagés Canada 29 janvier 2013 Objet Le présent exposé présente: un aperçu de l importance du secteur des

Plus en détail

ingénieur Profession Les stages : des expériences inoubliables!

ingénieur Profession Les stages : des expériences inoubliables! Profession ingénieur Les stages : des expériences inoubliables! Le Service des stages et emplois a pour mandat d assurer le lien entre les entreprises et les étudiants. Il vise à favoriser l intégration

Plus en détail

Partenaires dans la croissance

Partenaires dans la croissance ents à valeur ajoutée Technologie de l information et des communications Bioscienc osciences Aérospatiale et défense Fabrication industrielle Bois à valeur ajoutée ents à valeur ajoutée Technologie de

Plus en détail

Introduction. Sommaire exécutif

Introduction. Sommaire exécutif Avis de BIOQuébec auprès du Ministère de l Enseignement supérieur, Recherche, Science et Technologie du Québec (MESRSTQ) dans le cadre de l élaboration de la Politique nationale de la recherche et de l

Plus en détail

LES IMPAcTS ÉcONOMIquES DES AÉROPORTS MONTRÉAL-TRuDEAu ET MONTRÉAL-MIRAbEL

LES IMPAcTS ÉcONOMIquES DES AÉROPORTS MONTRÉAL-TRuDEAu ET MONTRÉAL-MIRAbEL MONTRÉAL-TRUDEAU FAITS SAILLANTS Situé à proximité du centre ville de Montréal, l Aéroport international Pierre Elliott Trudeau est le plus important aéroport canadien à l est des Grands Lacs. Quelque

Plus en détail

PROFIL SOCIO- ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION DE THETFORD

PROFIL SOCIO- ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION DE THETFORD PROFIL SOCIO- ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION DE THETFORD Municipalités de la MRC de L Amiante Source : Portail gouvernementale / Région de la Chaudière-Appalaches, 2003 http://www.chaudiere-appalaches.gouv.qc.ca

Plus en détail

Session Number GS 155 Presenter s/author s Name

Session Number GS 155 Presenter s/author s Name Session Number GS 155 Presenter s/author s Name Presenter s Institution or City, State, Country Pierre L Heureux, École de technologie supérieure, Montréal, Québec, Canada Line Dubé, École Polytechnique

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

Répartition des exportations internationales du secteur de l instrumentation en 2009. (Exportations de produits fabriqués ou transformés au Québec)

Répartition des exportations internationales du secteur de l instrumentation en 2009. (Exportations de produits fabriqués ou transformés au Québec) Québec Chef de file en instrumentation Développement économique Innovation Exportation Aperçu de l industrie Le secteur de l instrumentation au Québec, c est : environ 145 établissements de fabrication,

Plus en détail

État des lieux Constats et réflexions Politique nationale de la recherche et de l innovation

État des lieux Constats et réflexions Politique nationale de la recherche et de l innovation État des lieux Constats et réflexions Politique nationale de la recherche et de l innovation 32 e colloque de l ADARUQ, 18 novembre 2015, Montréal Marie-Josée Blais Directrice générale Secteur de l innovation,

Plus en détail

The Boston Group; http://www.rockefellerfoundation.org/uploads/files/82732a0f-c797-4729-a42d-8be9dc265f0a-silos-to.pdf; janvier 2010.

The Boston Group; http://www.rockefellerfoundation.org/uploads/files/82732a0f-c797-4729-a42d-8be9dc265f0a-silos-to.pdf; janvier 2010. Prompt et ses partenaires développent un projet de R-D Québec-Chine qui promet d accélérer le développement et l application des technologies de cybersanté Ce partenariat international de R-D s appuie

Plus en détail

MANIFESTE POUR UNE STRATÉGIE QUÉBÉCOISE DE L AGROALIMENTAIRE

MANIFESTE POUR UNE STRATÉGIE QUÉBÉCOISE DE L AGROALIMENTAIRE MANIFESTE POUR UNE STRATÉGIE QUÉBÉCOISE DE L AGROALIMENTAIRE Le 30 novembre 2015 Alors que la demande alimentaire est en forte croissance à l échelle de la planète, propulsée par le développement social

Plus en détail

Pénétration du marché par les petites et moyennes entreprises du Québec. Rapport d analyse

Pénétration du marché par les petites et moyennes entreprises du Québec. Rapport d analyse Pénétration du marché par les petites et moyennes entreprises du Québec Rapport d analyse Sommaire Aéro Montréal, forum de concertation stratégique de la grappe aérospatiale du Québec, a demandé à PwC

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. Un partenariat et un nouveau site Web pour recruter des élèves

COMMUNIQUÉ. Un partenariat et un nouveau site Web pour recruter des élèves COMMUNIQUÉ Pour diffusion immédiate L industrie aérospatiale invite les jeunes et les adultes à miser sur leur avenir. Inscrivez vous dès maintenant à une formation spécialisée en aéronautique! Montréal,

Plus en détail

L impact du choc démographique sur l économie du Québec. Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à venir

L impact du choc démographique sur l économie du Québec. Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à venir SÉMINAIRE DE LA RÉGIE DES RENTES DU QUÉBEC Québec, 27 novembre 2009 L impact du choc démographique sur l économie du Québec Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à

Plus en détail

Investir dans notre avenir

Investir dans notre avenir Investir dans notre avenir Consultations sur le budget fédéral 2013-14 Analyse et recommandations Association canadienne du transport urbain 1 er novembre 2012 1 Investir dans notre avenir Au cours de

Plus en détail

MISSION D AFFAIRES AU CANADA

MISSION D AFFAIRES AU CANADA MISSION D AFFAIRES AU CANADA 1 MISSION, 2 POSSIBILITÉS - DES RENDEZ-VOUS PERSONNALISÉS À MONTREAL ET DANS LA REGION DU QUEBEC EN PARTENARIAT AVEC LA CCI MONTREAL ET ERAI - LE FORUM DE LA VALLÉE DE L ALUMINIUM

Plus en détail

[ COMMUNICATIONS SANS FIL ] [ COMMUNICATIONS SANS FIL ] Avantages concurrentiels du Canada

[ COMMUNICATIONS SANS FIL ] [ COMMUNICATIONS SANS FIL ] Avantages concurrentiels du Canada [ COMMUNICATIONS SANS FIL ] [ COMMUNICATIONS SANS FIL ] Avantages concurrentiels du Canada LE SECTEUR DES COMMUNICATIONS SANS FIL DU CANADA Le Canada offre aux investisseurs étrangers des avantages uniques

Plus en détail

BILAN DES RÉALISATIONS 2002-2003

BILAN DES RÉALISATIONS 2002-2003 BILAN DES RÉALISATIONS 2002-2003 INTELLIGENCE DU MARCHÉ DE L EMPLOI Études identifiant les besoins de main-d œuvre Réalisation du Profil de la main-d œuvre et de l industrie des services informatiques

Plus en détail

[ LOGICIELS ] [ LOGICIELS ] Avantages concurrentiels du Canada

[ LOGICIELS ] [ LOGICIELS ] Avantages concurrentiels du Canada [ LOGICIELS ] [ LOGICIELS ] Avantages concurrentiels du Canada LE SECTEUR DU LOGICIEL DU CANADA Le Canada possède un grand nombre de professionnels du développement de logiciels hautement qualifiés, expérimentés

Plus en détail

FAITS ESSENTIELS SUR LE SECTEUR CANADIEN DU JEU VIDÉO

FAITS ESSENTIELS SUR LE SECTEUR CANADIEN DU JEU VIDÉO Faits essentiels 2014 contient des renseignements exclusifs émanant de diverses sources incluant FAITS ESSENTIELS 2014 SUR LE SECTEUR CANADIEN DU JEU VIDÉO 1. Étude exclusive réalisée par le NPD Group,

Plus en détail

Un secteur stratégique et prioritaire pour l avenir et la prospérité du Grand Montréal

Un secteur stratégique et prioritaire pour l avenir et la prospérité du Grand Montréal Les sciences de la vie et les technologies de la santé Un secteur stratégique et prioritaire pour l avenir et la prospérité du Grand Montréal Perspectives sectorielle SVTS présenté dans le cadre de la

Plus en détail

Concepts et définitions

Concepts et définitions Division des industries de service Enquête annuelle sur le développement de logiciels et les services informatiques, 2002 Concepts et définitions English on reverse Les définitions qui suivent portent

Plus en détail

Après avoir légèrement diminuées en

Après avoir légèrement diminuées en INDUSTRIE CANADA Le marché des maisons préfabriquées Volume 5 / 2e Édition Été 1999 Les diminuent Les aux États-Unis continuent sur leur lancée Les au Japon et vers l Asie-Pacifique baissent de plus en

Plus en détail

Documents de travail 1/5

Documents de travail 1/5 Documents de travail 1/5 La prospection des investissements directs étrangers (IDE) Préambule Les organismes de prospection d investissement étranger définissent différemment l investissement direct étranger

Plus en détail

TIC. Panorama. L'industrie de l'information et de la communication la première industrie japonaise

TIC. Panorama. L'industrie de l'information et de la communication la première industrie japonaise TIC (Technologies de l'information et de la communication) Panorama L'industrie de l'information et de la communication la première industrie japonaise La taille du marché (en PIB réel) des technologies

Plus en détail

BULLETIN TRIMESTRIEL SUR L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE T3 2012

BULLETIN TRIMESTRIEL SUR L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE T3 2012 BULLETIN TRIMESTRIEL SUR L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE T3 2012 Conseil des technologies de l information et des communications 300-116 rue Lisgar, Ottawa, ON K2P 0C2 T 613 237 8551 F 613 230 3490 www.ictc-ctic.ca

Plus en détail

Commission d examen de la fiscalité québécoise

Commission d examen de la fiscalité québécoise Commission d examen de la fiscalité québécoise Mémoire déposé dans le cadre de l'étude du programme de crédits d impôt pour le développement des affaires électroniques (CDAE) Présenté par le Regroupement

Plus en détail

Bulletin mensuel sur le marché du travail

Bulletin mensuel sur le marché du travail Technologie numérique et utilisation d'internet, 2013 Les entreprises canadiennes ont vendu pour plus de 136 milliards de dollars de biens et de services sur Internet en 2013, en hausse par rapport à 122

Plus en détail

L impératif des gains de productivité

L impératif des gains de productivité COLLOQUE ANNUEL DE L ASDEQ MONTRÉAL Plan de présentation Montréal, 9 décembre 9 L impératif des gains de productivité Partie L importance de rehausser notre productivité La diminution du bassin de main-d

Plus en détail

Vivre et investir au Québec

Vivre et investir au Québec Vivre et investir au Québec SUJETS ABORDÉS Cinq raisons de choisir le Québec Vue d ensemble du Québec Qualité de vie Systèmes d éducation et de santé Avantages d investir au Québec 2 Cinq raisons de choisir

Plus en détail

Enjeux régionaux et recommandations prébudgétaires 2010 Gouvernement du Canada

Enjeux régionaux et recommandations prébudgétaires 2010 Gouvernement du Canada Enjeux régionaux et recommandations prébudgétaires 2010 Gouvernement du Canada Recommandations de la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup 298, boulevard Armand-Thériault Rivière-du-Loup (Québec)

Plus en détail

LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE?

LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE? SERVICES DE FINANCEMENT DU COMMERCE INTERNATIONAL LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE? PRENDRE AVANTAGE DE L INFORMATION DISPONIBLE Un accès sécuritaire à de l information

Plus en détail

STRATÉGIE QUÉBÉCOISE DE L AÉROSPATIALE

STRATÉGIE QUÉBÉCOISE DE L AÉROSPATIALE STRATÉGIE QUÉBÉCOISE DE L AÉROSPATIALE MÉMOIRE SOUMIS AU MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INNOVATION ET DES EXPORTATIONS PAR MADAME SUZANNE M. BENOÎT PRÉSIDENTE-DIRECTRICE GÉNÉRALE suzanne.benoit@aeromontreal.ca

Plus en détail

Une porte d entrée sûre, durable et compétitive

Une porte d entrée sûre, durable et compétitive LA PORTE LA PORTE CONTINENTALE ET ET LE LE CORRIDOR DE DE COMMERCE ONTARIO-QUÉBEC LA LA PORTE CONTINENTALE ONTARIO-QUÉBEC Une porte d entrée sûre, durable et compétitive Le 30 juillet 2007, les gouvernements

Plus en détail

10 raisons d investir en France Juillet 2012

10 raisons d investir en France Juillet 2012 10 raisons d investir en France Juillet 2012 1 La France : Une puissance économique de rang mondial 2 ème puissance économique de l Union européenne. Source : FMI, 2012 6 ème exportateur mondial de biens

Plus en détail

Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec

Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec Consultation du Groupe conseil sur l actualisation de la Stratégie québécoise de la recherche et de l innovation 8 septembre 2009 Préambule

Plus en détail

La publication, au second

La publication, au second Les entreprises industrielles françaises de plus en plus impliquées dans les NTIC Malgré l adoption accélérée des différents outils des nouvelles technologies de l information et de la communication (NTIC)

Plus en détail

Choix concurrentiels 2014 Rapport spécial Pleins feux sur la fiscalité

Choix concurrentiels 2014 Rapport spécial Pleins feux sur la fiscalité Choix concurrentiels 2014 Rapport spécial Pleins feux sur la fiscalité Le rapport Pleins feux sur la fiscalité est un supplément à l édition 2014 de l étude Choix concurrentiels, rapport mondial publié

Plus en détail

ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET

ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET UNE INITIATIVE DE LA FILIÈRE PORCINE QUÉBÉCOISE UN CONTEXTE PROPICE À L INVESTISSEMENT L es perspectives économiques entourant l industrie

Plus en détail

CHOIX D'EXPERTISES - ZONE CONSEILS

CHOIX D'EXPERTISES - ZONE CONSEILS CODE GESTION A-1 Conseils en gestion CHOIX D'EXPERTISES - ZONE CONSEILS 101,111,112,116,126,130,202,203,204,209,210,211,226,229,230,234,305,318,335,349,377,422,501,503,513,557,566, 571,588,593 A-2 Coaching

Plus en détail

Les programmes d aide financière pour l industrie

Les programmes d aide financière pour l industrie Les programmes d aide financière pour l industrie Séminaire sur la transformation des bois résineux au Québec Défis, stratégies et innovations 28 et 29 septembre 2010 Véronique Gilbert, ing. Ministère

Plus en détail

Proposition prébudgétaire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes concernant le budget fédéral de 2012

Proposition prébudgétaire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes concernant le budget fédéral de 2012 Proposition prébudgétaire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes concernant le budget fédéral de 2012 Présentée par M. John Doering Président de l Association canadienne pour les études

Plus en détail

LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE

LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE Une présentation au Comité permanent des finances de Recherches en sciences et en génie Canada (CRSNG) Octobre

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

Innover à l'ère du numérique : ramener l'europe sur la bonne voie Présentation de J.M. Barroso,

Innover à l'ère du numérique : ramener l'europe sur la bonne voie Présentation de J.M. Barroso, Innover à l'ère du numérique : ramener l'europe sur la bonne voie Présentation de J.M. Barroso, Président de la Commission européenne, au Conseil européen des 24 et 25 octobre 213 Indice de compétitivité

Plus en détail

Avis sur le Groupe de travail sur les aides fiscales (GTAF) Aux régions ressources et à la nouvelle économie

Avis sur le Groupe de travail sur les aides fiscales (GTAF) Aux régions ressources et à la nouvelle économie Avis sur le Groupe de travail sur les aides fiscales (GTAF) Aux régions ressources et à la nouvelle économie Octobre 2007 1. Contexte et historique des mesures fiscales du Québec Le gouvernement du Québec,

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR Taille et structure de l industrie Livraisons et commerce international Production Ressources humaines Recherche et développement Développement durable PRINCIPALES

Plus en détail

Investir dans la prospérité future du Canada. Présentation de l Université McGill au Comité permanent des finances de la Chambre des communes

Investir dans la prospérité future du Canada. Présentation de l Université McGill au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Investir dans la prospérité future du Canada Présentation de l Université McGill au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Le 12 août 2011 Aperçu Depuis quelques années, notre pays s

Plus en détail

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins Être un employeur distinctif ASDEQ Mai 2010 La mission de Desjardins Contribuer au mieux-être économique et social des personnes et des collectivités

Plus en détail

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé D après les données du Contrat d étude prospective des Industries de Santé 2012 les chiffres clés u Près de 200 000 salariés,

Plus en détail

L ENQUÊTE A ÉTÉ EFFECTUÉE DE JUIN À SEPTEMBRE 2013 UN RAPPORT DÉTAILLÉ SUR LES PRIORITÉS DES ENTREPRISES EN TIC

L ENQUÊTE A ÉTÉ EFFECTUÉE DE JUIN À SEPTEMBRE 2013 UN RAPPORT DÉTAILLÉ SUR LES PRIORITÉS DES ENTREPRISES EN TIC BAROMÈTRE DE COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES EN TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DES COMMUNICATIONS AU QUÉBEC L ENQUÊTE A ÉTÉ EFFECTUÉE DE JUIN À SEPTEMBRE 2013 UN RAPPORT DÉTAILLÉ SUR LES PRIORITÉS DES

Plus en détail

POURQUOI INVESTIR EN FRANCE

POURQUOI INVESTIR EN FRANCE POURQUOI INVESTIR EN FRANCE UN PAYS SITUÉ AU CŒUR DU MARCHÉ EUROPÉEN AVEC UNE PORTE D ACCÈS À LA ZONE EMEA 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 UNE PUISSANCE ÉCONOMIQUE DE RANG MONDIAL La France est la 2 e puissance

Plus en détail

La spécialisation Gestion des opérations et de la logistique

La spécialisation Gestion des opérations et de la logistique Gestion des opérations et de la logistique La spécialisation Gestion des opérations et de la logistique Présentation des spécialisations du BAA 12 novembre 2014 HEC Montréal. La GOL, c est quoi? C est

Plus en détail

Impacts économiques. un aéroport en plein essor. faits saillants. des employés. Approche Quantifier le pouvoir d achat

Impacts économiques. un aéroport en plein essor. faits saillants. des employés. Approche Quantifier le pouvoir d achat Cartographie des employés, un aéroport en plein essor faits saillants Organismes et entreprises Près de 30 entreprises et organismes établis sur le site de l aéroport 3 700 emplois directs au sein de ces

Plus en détail

DÉFIS DES PME ÉTUDE POINTS DE VUE BDC SEPTEMBRE 2015. Recherche et intelligence de marché à BDC

DÉFIS DES PME ÉTUDE POINTS DE VUE BDC SEPTEMBRE 2015. Recherche et intelligence de marché à BDC DÉFIS DES PME ÉTUDE POINTS DE VUE BDC SEPTEMBRE 2015 Recherche et intelligence de marché à BDC 1 Résumé > Les fonctions d'entreprise les plus difficiles pour les chefs d'entreprise au Canada sont les ventes

Plus en détail

Baromètre industriel québécois Un portrait inédit du secteur manufacturier québécois

Baromètre industriel québécois Un portrait inédit du secteur manufacturier québécois Baromètre industriel québécois Un portrait inédit du secteur manufacturier québécois Une initiative de Introduction Sous-Traitance industrielle Québec (STIQ) Fondée en 1987, STIQ est une association d

Plus en détail

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 Mission PÔLE Québec Chaudière-Appalaches a pour mission de contribuer

Plus en détail

Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer!

Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer! Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer! www.forum-export.ca Palais des Congrès de Montréal Montréal (Québec) 12 et 13 novembre 2003 Un forum de mobilisation des exportateurs québécois Paul-Arthur

Plus en détail

Mémoire. déposé dans le cadre des consultations sur la future politique industrielle

Mémoire. déposé dans le cadre des consultations sur la future politique industrielle Mémoire déposé dans le cadre des consultations sur la future politique industrielle Le 1 er mars 2013 L Association des centres locaux de développement du Québec (ACLDQ) regroupe sur une base volontaire

Plus en détail

Présentation 2012 au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances. 1. Reprise économique et croissance

Présentation 2012 au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances. 1. Reprise économique et croissance Présentation 2012 au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances 1. Reprise économique et croissance Compte tenu du climat d austérité budgétaire actuel au sein du gouvernement fédéral

Plus en détail

Résumé : «Diagnostic sectoriel de la main-d œuvre du secteur des technologies de l information et des communications 2011»

Résumé : «Diagnostic sectoriel de la main-d œuvre du secteur des technologies de l information et des communications 2011» Résumé : «Diagnostic sectoriel de la main-d œuvre du secteur des technologies de l information et des communications 2011» (Étude préparée par Raymond Chabot Grant Thornton) Faits: Le PIB généré par le

Plus en détail

Situation capitalistique et pérennité des entreprises

Situation capitalistique et pérennité des entreprises Situation capitalistique et pérennité des entreprises L observatoire des entreprises www.cofaceservices.fr 2 Objet de l étude La pérennité et la capacité de développement des PME et des ETI sont-elles

Plus en détail

MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC

MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC Mise à jour de novembre 2015 LE plan économique du québec NOTE Le masculin générique

Plus en détail

Fusions et acquisitions au Québec

Fusions et acquisitions au Québec Formation APDEQ Fusions et acquisitions au Québec Rôles, mandats et services du MDEIE par Benoît Descôteaux Direction de la coordination de la promotion des investissements et des missions ministérielles

Plus en détail

Wallonie - USA : Exportations investissements. Raisons et bonnes pratiques. Philippe SUINEN, CEO de l AWEX

Wallonie - USA : Exportations investissements. Raisons et bonnes pratiques. Philippe SUINEN, CEO de l AWEX Wallonie - USA : Exportations investissements. Raisons et bonnes pratiques Philippe SUINEN, CEO de l AWEX LA WALLONIE COMME ON LA FAIT ENSEMBLE A. Un positionnement géographique privilégié au cœur de l

Plus en détail

Projections du nombre total d étudiants internationaux d ici 2025. Source : Unesco Institute for Statistics, calculs France Stratégie

Projections du nombre total d étudiants internationaux d ici 2025. Source : Unesco Institute for Statistics, calculs France Stratégie SYNTHÈSE Trois grandes tendances mondiales Transnationalisation La géographie de l économie mondiale du savoir connaît de profonds bouleversements depuis plusieurs décennies. L innovation et la recherche

Plus en détail

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Crise économique mondiale et impacts réels sur les entreprises manufacturières québécoises et canadiennes EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Agenda I Crises et conséquences

Plus en détail

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Juillet 3 Aperçu Des données récemment publiées, recueillies par Prêts bancaires aux entreprises Autorisations et en-cours (Figure ), l Association des

Plus en détail

FAITS ESSENTIELS. L intensité du savoir croissante des économies de la zone

FAITS ESSENTIELS. L intensité du savoir croissante des économies de la zone FAITS ESSENTIELS La présente édition du Tableau de bord de la science, de la technologie et de l industrie indique que l intensité du savoir des économies de la zone OCDE a poursuivi sa progression ces

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

Analyse statistique 1993 à 1998

Analyse statistique 1993 à 1998 Technologies de l information et des communications (TIC) Analyse statistique 1993 à 1998 Juillet 2000 Secteur du spectre, des technologies de l information et des télécommunications Industrie Canada VISITEZ

Plus en détail

Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente directrice générale Fédération des chambres de commerce du Québec

Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente directrice générale Fédération des chambres de commerce du Québec Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente directrice générale Fédération des chambres de commerce du Québec Salon des Entrepreneurs Conférence technique Le Québec, Porte d entrée sur le marché nord-américain

Plus en détail

Recruter et intégrer des étrangers dans les entreprises du Québec - Contexte, enjeux & pratiques.

Recruter et intégrer des étrangers dans les entreprises du Québec - Contexte, enjeux & pratiques. Recruter et intégrer des étrangers dans les entreprises du Québec - Contexte, enjeux & pratiques. 1 - Présentation générale du contexte démographique et entrepreneurial du Québec Le Québec est un vaste

Plus en détail

HYDRO-QUÉBEC EN BREF Octobre 2014

HYDRO-QUÉBEC EN BREF Octobre 2014 HYDRO-QUÉBEC EN BREF Octobre 2014 Hydro-Québec - 1 Plan de la présentation Production d électricité aux États-Unis, au Canada et au Québec Survol historique Bilan financier Structure d Hydro-Québec Orientations

Plus en détail

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Ministère des Finances Communiqué Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Le Plan d action économique de 2015

Plus en détail

Notre mission. Notre créneau : les ressources humaines (RH)

Notre mission. Notre créneau : les ressources humaines (RH) Notre mission Emploi-Québec participe à l'amélioration du fonctionnement du marché du travail favorisant un meilleur équilibre entre l'offre et la demande de main-d'œuvre. Des services universels Emploi-Québec

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

Jeux de hasard juillet 2009

Jeux de hasard juillet 2009 juillet 2009 Les recettes nettes tirées des loteries, des appareils de loterie vidéo (ALV), des casinos et des machines à sous à l extérieur des casinos gérés par l État ont augmenté de façon soutenue,

Plus en détail

Enquête POINTS SAILLANTS* SUR L APPROPRIATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION PAR LES ENTREPRISES AU QUÉBEC: DÉCEMBRE 1999

Enquête POINTS SAILLANTS* SUR L APPROPRIATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION PAR LES ENTREPRISES AU QUÉBEC: DÉCEMBRE 1999 Enquête SUR L APPROPRIATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION PAR LES ENTREPRISES AU QUÉBEC: POINTS SAILLANTS* DÉCEMBRE 1999 Qu il s agisse de relations avec leurs clientèles, de

Plus en détail

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des détaillants Alliance Fujitsu-salesforce.com

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des détaillants Alliance Fujitsu-salesforce.com Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des détaillants Alliance Fujitsu-salesforce.com Pourquoi Fujitsu? Fujitsu est une grande société qui a réussi à l échelle mondiale... sans en

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

Mémoire de l Association québécoise de l industrie touristique (AQIT)

Mémoire de l Association québécoise de l industrie touristique (AQIT) Québec, le jeudi 4 août 2011 L Honorable James H. Flaherty Ministre des Finances du Canada Objet : Consultations pré-budgétaires fédérales Mémoire de l Association québécoise de l industrie touristique

Plus en détail

Soutien aux entreprises novatrices

Soutien aux entreprises novatrices Soutien aux entreprises novatrices Richard O Shaughnessey Directeur régional Le 23 mai 2013 1 Quel est le mandat du Programme d'aide à la recherche industrielle (PARI-CNRC)? Notre mandat Stimuler la création

Plus en détail

ERICSSON. Des connexions mondiales un engagement local

ERICSSON. Des connexions mondiales un engagement local ERICSSON Des connexions mondiales un engagement local Dans le monde des communications en pleine évolution, Ericsson joue le rôle d un puissant vecteur de croissance Hans Vestberg, President ET CEO Les

Plus en détail

La relève dans le secteur des TIC. 6 novembre 2009

La relève dans le secteur des TIC. 6 novembre 2009 La relève dans le secteur des TIC 6 novembre 2009 TECHNOCompétences Mission : Soutenir et promouvoir le développement de la maind'œuvre et de l'emploi dans le secteur des technologies de l'information

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

LE PROCESSUS D INVESTISSEMENT ET LA STRATÉGIE CANADIENNE. Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada 14 juin 2011

LE PROCESSUS D INVESTISSEMENT ET LA STRATÉGIE CANADIENNE. Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada 14 juin 2011 LE PROCESSUS D INVESTISSEMENT ET LA STRATÉGIE CANADIENNE Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada 14 juin 2011 Le processus d investissement Organismes /Agences Analyse

Plus en détail

L industrie en Ile-de-France Principaux indicateurs régionaux

L industrie en Ile-de-France Principaux indicateurs régionaux L industrie en Ile-de-France Principaux indicateurs régionaux Les chiffres clés de la région Ile-de-France (au 31/12/2010) : - PIB : 572 milliards d euros (30% du PIB national) - Nombre d emplois industriels

Plus en détail

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs Monsieur l Ambassadeur, Monsieur le Délégué général, Monsieur Maynard - Président la Chambre de commerce France-Canada, Monsieur Godin, Distingués invités, Mesdames et Messieurs, Mon nom est Eric Lemieux,

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2016

PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2016 PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2016 Etienne G. Juneau Wojtek Winnicki MOT DU PRÉSIDENT ET DU DIRECTEUR GÉNÉRAL Depuis plusieurs années, le système éducatif québécois s est résolument tourné vers l international,

Plus en détail

Les programmes d aide financière pour l industrie

Les programmes d aide financière pour l industrie Les programmes d aide financière pour l industrie Séminaire sur les extractibles forestiers des opportunités novatrices pour l industrie 15 et 16 mars 2011 Mélanie Turgeon, chimiste M.Sc. Ministère des

Plus en détail