Bilan 2013 des investissements exogènes, français et étrangers, créateurs d emplois en Aquitaine

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bilan 2013 des investissements exogènes, français et étrangers, créateurs d emplois en Aquitaine"

Transcription

1 Bilan 2013 des investissements exogènes, français et étrangers, créateurs d emplois en Aquitaine 21 Mars /03/18-ACE-33-a

2 SOMMAIRE Introduction, p.3 L attractivité de la France : Bilan 2013 des investissements étrangers, p. 4 principales conclusions L attractivité de l Aquitaine Bilan 2013 des investissements étrangers, p. 6 Analyse détaillée et évolution par : Nature d investissement Fonction concernée Type d investissement Secteur d activité Pays d origine des investisseurs Départements aquitains de destination Exemples de décisions d implantation Bilan 2013 des investissements exogènes français, p. 12 Méthodologie de recensement des investissements, p. 15 page 2

3 INTRODUCTION Le recensement des investissements étrangers créateurs d emplois en France est consolidé chaque année par l Agence Française pour les Investissements Internationaux (AFII), en partenariat avec les Agences régionales de développement et leurs réseaux territoriaux. C est le réseau Invest in Aquitaine, coordonné par Aquitaine Développement Innovation, correspondant de l AFII, qui réalise le bilan pour l Aquitaine. Membres fondateurs du réseau : Cet exercice est établi sur la base de critères comparables d une année et d une région française à l autre (emplois annoncés à 3 ans par l entreprise pour des créations de site, extensions de sites existants et reprises de sites en difficulté- voir chapitre méthodologie). L attractivité est une mesure hautement relative au territoire auquel on se réfère. Si pour un pays, il s agit de comptabiliser les implantations d origine étrangère, l attractivité d une région se mesure quant à elle aux implantations réalisées par des entreprises dont le siège se situe hors de ses «frontières», à l étranger certes, mais également en France, dans d autres régions françaises. Parce qu il nous parait indispensable de mesurer l attractivité de l Aquitaine, qu elle soit naturelle ou liée à nos efforts de prospection, nous nous donnons pour objectif d initier en 2014, dans le cadre de la nouvelle feuille de route attractivité, le 1 er bilan des investissements exogènes français créateurs d emplois, selon les mêmes critères que ceux du bilan AFII. A ce jour, rares sont les territoires à disposer de cette évaluation de leur performance en termes d attractivité. page 3

4 page 4

5 L ATTRACTIVITE DE LA FRANCE Bilan 2013 des investissements étrangers en France Durant les exercices 2011 et 2012, le nombre de projets d implantation est resté stable en France alors que leur taille subissait une baisse importante entrainant une régression du nombre d emplois créés par les entreprises étrangères en France. Le bilan national 2013, beaucoup plus optimiste, livre quatre enseignements: 1) Le nombre d emplois annoncés progresse de 14,5% (29 631), du fait de créations de site pour 45% et de reprises pour 55%. 2) les USA, malgré un net recul en 2013 du nombre d implantations en France (-21%), restent le 1 er pays investisseur en France (122 projets), suivi de très près par l Allemagne (106 projets) et les autres pays européens: 61% des implantations sont réalisés par des entreprises européennes. la part des pays émergents poursuit sa croissance, pour atteindre 11% du total des projets en 2013 (77 contre 73 en 2012). L origine des projets se diversifie avec 44 nationalités qui investissent en France en ) La France continue d attirer des investissements dans toutes les fonctions, notamment celles de production et de recherche: le nombre de projets dans les fonctions de R&D, ingénierie et design est en forte hausse : 77 (dont 51 en R&D), contre 58 en le nombre des investissements dans les activités de production, qui était en baisse depuis 2010, repart à la hausse,, avec 209 décisions en 2013, contre 194 en Ces projets représentent un enjeu de emplois, soit 40% de l emploi total. la baisse des investissements dans les activités de services aux entreprises et aux particuliers, dans la logistique, et dans les bureaux commerciaux ou quartiers généraux, a été compensée, pour partie, par un doublement du nombre des investissements dans les points de vente (58 projets). 4) Si l Ile-de-France demeure la première région de destination, les autres régions attirent, ensemble, 72 % des investissements étrangers et 83 % des emplois liés : Les deux tiers des nouveaux investissements étrangers sont localisés dans six régions (l Ileées, Nord-Pas-de-Calais et de-france, Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d Azur, Midi-Pyrénées, l Alsace). page 5

6 ATTRACTIVITE DE L AQUITAINE Bilan 2013 des investissements étrangers Avec 26 projets d investissements et 570 emplois annoncés en 2013, l Aquitaine renoue avec la croissance, aussi bien en nombre de projets (+18%) qu en nombre d emplois créés (+ 22%), après deux ans de forte baisse, mais sans pour autant revenir au niveau de 2010 (1350 emplois créés). Cette inflexion est encourageante puisqu elle résulte entièrement de la hausse significative des créations de nouvelles unités en région (+ 61,5% par rapport à 2012). Aquitaine- bilan Investissements étrangers % 2013/2012 Nb projets Nb emplois créés dont création de site dont extension de site dont reprise de site ,2% 22,1% 61,5% -9,1% - Si l Aquitaine a subi la même évolution à la baisse des investissements étrangers qu au global France depuis deux ans, l impact négatif a été supérieur sur les créations d emplois liés (-40% d emplois créés contre -20% au global France) et elle a reculé dans le classement des régions françaises : En 2013 : 8 ème rang en nombre de projets (8 ème sur la période ) 14 ème rang en nombre d emplois créés (6 ème sur la période ) Par type d investissement : les extensions aussi importantes que les créations Les projets d extension de sociétés étrangères déjà implantées en Aquitaine ont représenté 44% des emplois créés en 2013, quand les créations de sites ont compté pour 54% du total. Les reprises de sociétés en difficulté n ont représenté que 2% des emplois. reprise 2% extension 44% création 54% page 6

7 Par nature de projet : Un bonus à la fonction R&D En première position, les projets industriels représentent 30% des emplois créés, essentiellement via des extensions de sites existants (à 65%). Comme au global France, les points de vente représentent un poids de plus en plus important dans le bilan (25% du total). La fonction R&D, Design, ingénierie avec 81 créations d emplois place l Aquitaine au 6 eme rang des régions françaises; une performance en cohérence avec sa politique volontariste en termes de soutien à l innovation. Production / Réalisation Point de vente Centre de décision Services aux particuliers R&D, Ingénierie, Design créations extensions reprises Services aux entreprises Emplois créés en 2013 Par secteur d activité : 60% des emplois créés dans l industrie L industrie reste la première bénéficiaire des investissements étrangers avec 60% des emplois créés, malgré une hausse de la contribution du commerce (21%). La logistique pèse pour 18% du total. Transport, stockage 17% Conseil, ingénierie 2% Commerce et distribution 21% Industrie 60% page 7

8 Parmi les secteurs industriels, l agro-alimentaire alimentaire est le plus créateur d emplois, avec 24% des emplois de cette catégorie, quand le secteur bois, papier, verre compte pour 18%. Agro-alimentaire, agriculture et pêche Verre, céramique, minéraux, bois, Matériels aéronautiques, navals et Textile, textile industriel, habillement BTP, matériaux de construction Equipements médico-chirurgicaux, chirurgicaux, Energie, recyclage, autres services Métaux, travail des métaux Conseil, ingénierie et services Equipements électriques, créations extensions reprise Emplois créés en Par taille de projets : Un déficit de grands projets Comme les deux années précédentes, il existe un déficit marqué de projets de grande taille en 2013 en Aquitaine : seuls 4 investissements annoncent la création de 50 emplois ou plus. 42% des projets ne génèrent que 10 emplois ou moins. Le plus gros projet étant celui de Volotea avec 75 emplois, suivi par Kingfisher (Brico dépôt) avec 70 emplois, viennent ensuite 2 projets industriels à 50 emplois : les extensions de Toray (fibre de carbone, Japon) et Lindt (Agro-alimentaire, Suisse). 26 à 50 emplois 15% 51 à 100 emplois 8% 11 à 25 emplois 35% 10 ou moins 42% Nombre de projets 2013 (26) page 8

9 Par pays d origine des investissements : recul des USA au profit de l Espagne En 2013, 12 pays ont investi en Aquitaine. Les pays européens frontaliers de la France représentent la majorité des investissements avec 76% des créations d emplois. De façon atypique cette année, l Espagne apparait en tête des pays investisseurs en Aquitaine avec 29% des emplois créés, place traditionnellement occupée par les USA, qui représente seulement 6% des créations d emplois en Espagne Royaume-Uni Suisse Japon Pays-Bas Luxembourg États-Unis Italie Canada Allemagne Chine Finlande 9% 9% 7% 7% 6% 5% 5% 3% 2% 2% 16% 29% 0% 10% 20% 30% 40% Par lieu géographique d implantation en Aquitaine : 43% en Gironde Les performances des départements aquitains sont très variables d une année à l autre car fonction le plus souvent de l implantation d un seul gros projet. Si tous les territoires ont subi la crise depuis 2010, la Gironde est le seul département en 2013 qui reste en retrait par rapport à 2012 (- 11,3%), compensé au global Aquitaine par une progression des autres départements, les Landes notamment Emplois créés Gironde Landes Lot-et-Garonne Pyrénées-Atlantiques 100 Dordogne page 9

10 En moyenne sur les 4 dernières années, la Gironde et les Pyrénées Atlantiques concentrent plus de 70% des des emplois créés à la suite d investissements étrangers. Poids moyen des départements (emplois créés de 2010 à 2013) Dordogne 3% Pyrénées- Atlantiques 28% Gironde 43% Lot-et-Garonne 9% Landes 17% page 10

11 EXEMPLES DE DECISIONS D ENTREPRISES ETRANGERES EN 2013 Trans Jaylo (Espagne Effectif : 90 personnes) création de site logistique accompagnée par la cellule implantation de la CCI de Bayonne-Pays Basque. La société espagnole Trans Jaylo est positionnée sur le secteur de la logistique internationale en tant que transporteur et commissionnaire. Dans le cadre des nouveaux contrats signés avec les acteurs de la Grande Distribution française, la société Trans Jaylo a décidé d ouvrir sa première entité en France. Notamment pour sa proximité avec l Espagne, le Centre Européen de Fret de Mouguerre dans le Pays Basque français est le site sélectionné par Trans Jaylo pour établir cette implantation, avec une prévision de 25 créations d emplois pour les 3 prochaines années. VOLOTEA (Espagne Effectif création accompagnée par BGI. : 230 pers.)- Dans le cadre de son développement en Europe, la compagnie aérienne low-cost des capitales régionales, Volotea, a décidé de créer en France une base à Bordeaux en La base de Bordeaux, à laquelle sont d ores et déjà rattachés 3 Boeing 717 de 125 places, a permis de créer environ 75 emplois locaux directs. Avec 16 destinations à partir de Bordeaux-Mérignac en domestique, vers l Italie, l Espagne et l Allemagne, Volotea participe aujourd hui au développement et à l attractivité touristique et économique de la région Aquitaine. CLEMEX (Canada Effectif : 34 pers.) Création de site R&D accompagné par BGI La société canadienne Clémex, très innovante et leader de son domaine, est spécialisée dans la fabrication de systèmes intégrés d'analyses quantitatives d'images. Elle a choisi la Technopole Montesquieu dans l'agglomération bordelaise pour implanter son équipe commerciale européenne en 2013, 10 emplois sont annoncés. Le partenariat préexistant avec la société girondine RAL Diagnostics, spécialisée dans les applications d'analyses médicales a été décisif dans son choix. L objectif de Clemex à plus long terme est de couvrir l'europe : le positionnement de l'aquitaine sur l'arc atlantique sert cette ambition. LINDT (Suisse) - Extension industrielle, financé par le Conseil général des Pyrénées Atlantiques et le Conseil régional d Aquitaine Le chocolatier suisse Lindt & Sprüngli renforce ses activités en France avec son plus gros investissement depuis une vingtaine d année (70 M, une cinquantaine d emplois) dans son usine d'oloron-sainte-marie. L usine produit plus de 1,5 million de tablettes de chocolat chaque jour et des pralinés. C est l une des rares usines, en France, qui traite le chocolat depuis la fève de cacao jusqu'au produit fini, (40% de sa production exportée à l étranger). B. BRAUN (Allemagne) -Extension industrielle, accompagné par le Conseil général de Dordogne sur le volet immobilier et le Conseil régional d Aquitaine pour la R&D Présent dans plus de cinquante pays, le groupe allemand a implanté en France trois de ses quinze centres d excellence mondiaux. Le site de Sarlat, Suturex & Renodex (190 collaborateurs), développe une large gamme d'aiguilles chirurgicales atraumatiques, correspondant à tous les besoins en matière de sutures. Preuve d un engagement fort, après avoir investi plus de 10 M en 2012 sur ce site, les efforts ont été poursuivis en 2013 à hauteur de 20 M, pour une création annoncée de 18 emplois et le doublement de la capacité de production à terme. page 11

12 ATTRACTIVITE DE L AQUITAINE Bilan 2013 des investissements exogènes français Nous nous donnons pour objectif d initier en 2014, dans le cadre de la nouvelle feuille de route attractivité, le 1 er bilan des investissements exogènes français créateurs d emplois, selon les mêmes critères que ceux du bilan AFII. Cet exercice, encore incomplet cette année, recense : d une part les projets implantés grâce à l accompagnement des membres du réseau Invest in Aquitaine, et d autre part les implantations ayant fait l objet d annonce dans la presse et auxquelles sont associées des créations d emplois chiffrées, indépendamment de tout accompagnement connu Cette deuxième catégorie de projets nécessiterait des vérifications qui pourront être réalisées en A défaut d une fiabilité et d une exhaustivité irréprochable, ces données n en donnent pas moins de grandes tendances, et a minima un panorama de l attractivité en Aquitaine plus complet et riche que les seuls investissements étrangers. Les investissements exogènes ont généré environ 2800 emplois en Aquitaine en 2013 (source : Réseau Invest in Aquitaine/ Trendéo) Les investissements étrangers représenteraient 20% du total des investissements exogènes (en nombre d emplois créés) recensés en Investissements exogènes en Aquitaine 2013-Emplois créés étrangers 20% français 80% page 12

13 80% des créations d emplois ont pour origine des sociétés extérieures à l Aquitaine, basées dans les autres régions françaises. La région parisienne compte pour 37% des emplois créés quand les régions limitrophes de l Aquitaine, Midi-Pyrénées et Poitou-Charentes, comptent ensemble pour 15% du total. RÉGIONS D'ORIGINE DES ENTREPRISES 7% 8% 5% 8% 37% IDF AUTRES RÉGIONS FRANCAISES MIDI-PYRÉNÉES NORD PAS DE CALAIS 35% POITOU-CHARENTES RHONE-ALPES La part des projets exogènes français accompagnés par les membres du réseau Invest in Aquitaine est estimée à environ 40 à 45% du total. page 13

14 EXEMPLES DE DECISIONS D ENTREPRISES FRANCAISES EN 2013 EUROCASE (Nord de la France, 10 salariés, activité : solutions pour présenter, protéger, transporter des produits, technologie de découpe laser de mousses) Création d'une structure commerciale à Anglet (64) pour développer de nouveaux marchés, suivie d une unité de fabrication. 15 créations d emplois attendues. Origine du projet : prescription par la société Tribord, également originaire du Nord et implantée au Pays Basque. Accompagnée par la cellule implantations de la CCI Bayonne Pays Basque. AVRY LE CORVAISIER (Côtes d Armor, 45 salariés, activité : construction de stabulation et équipements pour l élevage, mises aux normes des élevages, et stations de méthanisation). Transfert de la société dans le Grand Périgueux (35 salariés déplacés et 10 recrutements locaux).afin de se rapprocher de ses clients et prospects situés dans le Grand Sud-Ouest. AREVA Bioénergies (business group d AREVA Renouvelables- région parisienne) a réalisé l'acquisition de la technologie Thermya, procédé de torréfaction permettant la production de charbon vert à partir de biomasse. La société annonce la création d un véritable campus et envisage de bâtir un écosystème régional (industriel et universitaire). Ce Centre technique, basé en Gironde, aura en charge le développement de la technologie de centrale de torréfaction et la mise au point des pilotes industriels. 100 créations d emplois à 3 ans pour un investissement de 15 M. Accompagné par BGI. page 14

15 METHODOLOGIE Critères de prise en compte de projets Bilan des investissements étrangers (critères AFII) Les investissements retenus sont : Les créations qui correspondent à des emplois créés és sur un nouveau site, dont le nombre d emplois créés ou maintenus par les filiales appartenant à des groupes étrangers est supérieur à 10, à l exception des projets de primo-implantation d un non -européen en Europe et de projets avec fonctions à valeur ajoutée : R&D, design, quartier général, conseil, qui seront comptabilisés dès le 1 er emploi. Les extensions qui correspondent à des emplois créés sur un site déjà occupé par l entreprise. Les reprises de sites en difficulté qui correspondent à des emplois maintenus suite à l acquisition d une société résidente en France en difficulté par un investisseur étranger. Les difficultés de l entreprise doivent être avérées : procédure, difficultés financières devant l administration fiscale et sociale ; perspectives de fermeture du site à court terme. Le nombre d emplois créés ou maintenus (en équivalent temps plein) est : celui annoncé par l investisseur pour les trois années à venir, cette durée correspondant approximativement à l horizon temporel de programmation des investissements par les entreprises. Hors emplois intérimaires et saisonniers, hors transfert d emplois en France, Au niveau régional, pour une firme et une activité donnée, les créations sont prises en compte dans la mesure où elles ne s accompagnent pas de destructions nettes d emplois. L investissement est réputé d origine étrangère s il émane d une société détenue à plus de 50 % par une entreprise à capitaux étrangers : Dans le cas contraire, la règle de nationalité du centre de décision s applique. Dans le cas de la création d une joint-venture franco-étrangère, la moitié des emplois est associé à l investisseur étranger. Bilan des investissements français En première approche et dans une logique de cohérence, nous avons appliqué les mêmes critères pour les investissements français lorsque ceux-ci peuvent s appliquer et avons travaillé avec les annonces presse, notamment ment de source Trendéo. page 15

16 Le réseau INVEST IN AQUITAINE L Attractivité, mission statutaire d ADI, vise à favoriser l implantation en région Aquitaine d activités économiques industrielles ou de services liés, étrangères ou françaises, créatrices d emplois pérennes. Le réseau Invest in Aquitaine,, animé par ADI, est un acteur clé pour la prospection et l accueil des entreprises sur les territoires aquitains. Constitué des agences locales de développement, Conseils généraux ou CCI, représentant les départements, ce réseau a pour objectif d assurer la cohérence des stratégies de prospection ainsi que la coordination du traitement des projets mobiles sur toute l Aquitaine. Il possède sa marque propre et son site internet à destination des investisseurs extérieurs à la région (www.invest-in- Aquitaine.com) Concernant les investissements étrangers, ADI est le correspondant régional officiel de l AFII (Agence Française des Investissements Internationaux) qui, via ses bureaux à l étranger, prospecte des projets d implantations au bénéfice de ses partenaires régionaux. Membres fondateurs du réseau : CONTACT Agnès CHAMPALAUNE Responsable Attractivité, Aquitaine Développement Innovation Animatrice du réseau Invest In Aquitaine page 16

17 page 17

OBSERVATOIRE 2014 des investissements exogènes. en Aquitaine

OBSERVATOIRE 2014 des investissements exogènes. en Aquitaine OBSERVATOIRE 2014 des investissements exogènes français et étrangers, créateurs d emplois en Aquitaine 16 Mars 2015-1 - Mars 2015 - Bilan 2014 Investissements Aquitaine SOMMAIRE Introduction, p.3 L attractivité

Plus en détail

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX Analyse de l environnement concurrentiel français de l hôtellerie bordelaise SOMMAIRE pages CE QU IL FAUT

Plus en détail

La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains

La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains Alexandre Bertin NOTE STRATEGIQUE Note stratégique réalisée par

Plus en détail

Différents types d organisation et de centres de décision

Différents types d organisation et de centres de décision Les groupes régionaux occupent une place importante dans l emploi du Nord-Pas-de-Calais et contrôlent de nombreux salariés dans les autres régions françaises. Ce fort rayonnement se concentre essentiellement

Plus en détail

Les décisions d investissements étrangers créateurs d emplois

Les décisions d investissements étrangers créateurs d emplois Observatoire des investisseurs étrangers Les décisions d investissements étrangers créateurs d emplois B i l a n B r e t a g n e 2 0 1 3 F é v r i e r 2 0 1 4 2 Le bilan national Les investissements étrangers

Plus en détail

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012 Résumé L investissement direct étranger à Taïwan en 212 L Union Européenne est le premier investisseur étranger à Taïwan (31,9 Mds USD en 212). Dans l autre sens, Taïwan est à l origine d environ 226 Mds

Plus en détail

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Tableau de bord 1997-2009 Sommaire 5,5 Md de fonds levés dont 3,3 Md destinés à l innovation page 3 3 Md investis

Plus en détail

ECOLE DES MINES DE NANCY

ECOLE DES MINES DE NANCY Emploi ECOLE DES MINES DE NANCY FORMATION INGÉNIEUR CIVIL DES MINES ENQUÊTE D INSERTION de la PROMOTION 2005 DIPLÔMÉE en 2008. Cette analyse est issue des résultats collectés par l Ecole des Mines de Nancy

Plus en détail

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre CCI International Centre NUMÉRO 08 LE CAHIER SPÉCIAL DE L OBSERVATOIRE DES ENTREPRISES À L INTERNATIONAL 2015 Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives Une publication

Plus en détail

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales»

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les chaînes d activité mondiales (CAM) Les chaînes d activité recouvrent la gamme complète des fonctions et des tâches

Plus en détail

Le commerce extérieur de la Suisse en 2013

Le commerce extérieur de la Suisse en 2013 Le commerce extérieur de la Suisse en 2013 Résumé L excédent commercial suisse affiche un nouveau record en 2013, à 26,6 Mds CHF (environ 4,5% du PIB). Recevant près de 55% des exportations suisses, l

Plus en détail

la création d entreprise en nord-pas de calais

la création d entreprise en nord-pas de calais Nord-Pas de Calais N 184 SEPTEMBRE 2014 la création d entreprise en nord-pas de calais Près de 24 000 créations d entreprise en 2013 en Nord-Pas de Calais En 2013, les créations ont légèrement baissé en

Plus en détail

INVESTIR EN FRANCE s 2015 mar Réalisation :

INVESTIR EN FRANCE s 2015 mar Réalisation : INVESTIR EN FRANCE LA FRANCE RÉUNIT TOUTES LES CONDITIONS DE SUCCÈS POUR VOTRE INVESTISSEMENT Une grande économie au cœur de l Europe, une porte d accès vers la Méditerranée et l Afrique : 5 e économie

Plus en détail

Le solde commercial de la France, qui était

Le solde commercial de la France, qui était 3.1 Échanges extérieurs Le solde commercial de la France, qui était positif au début des années 2, redevient négatif à partir de 25. Le solde des produits manufacturés devient alors déficitaire et va ensuite

Plus en détail

Région Haute-Normandie. Plan régional pour l internationalisation des entreprises en Haute-Normandie

Région Haute-Normandie. Plan régional pour l internationalisation des entreprises en Haute-Normandie Région Haute-Normandie Plan régional pour l internationalisation des entreprises en Haute-Normandie Novembre 2013 ! "# $"% &%'' $ (')#!*+,*'-#&+,./ 0 $1&/2+,(.'1&/2+,(.'' 3,/,// 4 (553 5#+' 2 '+ 0 6 #

Plus en détail

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé D après les données du Contrat d étude prospective des Industries de Santé 2012 les chiffres clés u Près de 200 000 salariés,

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE V.I.E?

QU EST-CE QUE LE V.I.E? QU EST-CE QUE LE V.I.E? Le V.I.E. permet de confier à un jeune jusqu à ses 28 ans, une mission professionnelle à l étranger d une durée modulable de 6 à 24 mois. De statut public, le contrat V.I.E. est

Plus en détail

Observatoire de l Eolien

Observatoire de l Eolien Observatoire de l Eolien Analyse du marché et des emplois éoliens en France Colloque France Energie Eolienne 2 octobre 2014 Editorial France Energie Eolienne, porte-parole de l éolien, regroupe les professionnels

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Insertion des jeunes diplômés promotion 2013 Enquête CGE 2014

Insertion des jeunes diplômés promotion 2013 Enquête CGE 2014 Insertion des jeunes diplômés promotion 2013 Enquête CGE 2014 P a g e 1 INTRODUCTION Dans le cadre de l enquête sur l insertion des jeunes diplômés diligentée par la Conférence des Grandes Ecoles et réalisée

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 PRESENTATION Le groupe ALTIOS International Une société leader dans le conseil et le développement opérationnel

Plus en détail

Présentation de nos activités

Présentation de nos activités Présentation de nos activités Sommaire Notre métier SIRIS en chiffres Notre expertise Notre méthode Vos problématiques R&D Production Investissement Structure Fonds d investissement Nos références Contact

Plus en détail

Commentant le niveau d activité du groupe sur l année 2012, Luc Oursel, Président du Directoire d AREVA, a déclaré :

Commentant le niveau d activité du groupe sur l année 2012, Luc Oursel, Président du Directoire d AREVA, a déclaré : Au 31 décembre 2012 : Croissance du chiffre d affaires à 9 342 M (+ 5,3 % vs. 2011), tirée par les activités nucléaires et renouvelables Carnet de commandes renouvelé sur l année 2012 à 45,4 Mds grâce

Plus en détail

Panorama des bioénergies en Europe. Colloque Bioénergies

Panorama des bioénergies en Europe. Colloque Bioénergies Panorama des bioénergies en Europe Panorama des bioénergies en Europe Synthèse des informations existantes sur le sujet des bioénergies en Europe Sources : législation : Europa, portail de l Union européenne

Plus en détail

LE TOURISME N A PAS DE FRONTIERE

LE TOURISME N A PAS DE FRONTIERE LE TOURISME N A PAS DE FRONTIERE Samedi 30 mai 2015 Photo : Jaymantir UNE DESTINATION, C EST QUOI? Juin 2015 Brigitte Bloch Le touriste, un oiseau migrateur Le touriste n a pas de frontière. Sa vision

Plus en détail

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Résultats annuels 2014 des dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports, dans les trains et sur les aires d autoroutes

Plus en détail

AQUITAINE. Suivi de la Demande touristique 2010 1 ~

AQUITAINE. Suivi de la Demande touristique 2010 1 ~ SUIVI DE LA DEMANDE TOURISTIQUE AQUITAINE ANNEE 2010 Note dee conjoncture TNS SOFRES-CRTA Suivi de la Demande touristique 2010 CRTAA DIRECCTE Aquitaine TNS T SOFRES 1 ~ SOMMAIRE AVERTISSEMENT METHODOLOGIQUE...

Plus en détail

AXA Réunion d information

AXA Réunion d information AXA Réunion d information Toulouse 8 décembre 2009 Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris 1 1 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent

Plus en détail

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION S.M.A.R.T. Production 2004-2005 - Tous droits de reproduction réservés. Par les mêmes organisateurs : 40 ateliers gratuits sur

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2013-78 NOVEMBRE 2013 Analyse de 12 600 offres publiées par l Apec en 2012. Quatre fonctions très recherchées.

Plus en détail

Les mesures en faveur de

Les mesures en faveur de Les mesures en faveur de l attractivité Invest in France La France est une destination de premier ordre pour les investissements directs étrangers. Elle accueille sur son sol plus de 0 000 entreprises

Plus en détail

Communauté Économique et Monétaire de l Afrique Centrale CEMAC

Communauté Économique et Monétaire de l Afrique Centrale CEMAC Communauté Économique et Monétaire de l Afrique Centrale CEMAC ATELIER DE REFLEXION SUR LE PROGRAMME ECONOMIQUE REGIONAL DE LA CEMAC (2010-2025) Douala 7-9 Août 2013 CRISE EUROPEENNE QUEL IMPACT SUR LE

Plus en détail

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens ILE -DE- FRANCE études études Mai 2006 Dépendance et rayonnement des établissements franciliens Document réalisé dans le cadre du Schéma Directeur Régional de l'ile-de-france Julie Roy Insee Ile-de-France

Plus en détail

COMPLÉMENT AU RAPPORT PILIER 3 PUBLIÉ DANS LE DOCUMENT DE RÉFÉRENCE LE 4 MARS 2014 : RISQUES DE CRÉDIT

COMPLÉMENT AU RAPPORT PILIER 3 PUBLIÉ DANS LE DOCUMENT DE RÉFÉRENCE LE 4 MARS 2014 : RISQUES DE CRÉDIT COMPLÉMENT AU RAPPORT PILIER 3 PUBLIÉ DANS LE DOCUMENT DE RÉFÉRENCE LE 4 MARS 2014 : RISQUES DE CRÉDIT INFORMATIONS AU 31 DÉCEMBRE 2013 RISQUE DE CRÉDIT : INFORMATIONS QUANTITATIVES COMPLÉMENTAIRES Les

Plus en détail

Dossier de Presse pour la signature de la convention de partenariat

Dossier de Presse pour la signature de la convention de partenariat Dossier de Presse pour la signature de la convention de partenariat entre RFF et la Safer Aquitaine Atlantique le 29 janvier 2013 à Saint Pierre du Mont entre RFF et la Safer Garonne Périgord le 8 mars

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. Diagnostic Santé Travail en Aquitaine dans le cadre du plan régional santé travail

DIRECCTE. Édito. Diagnostic Santé Travail en Aquitaine dans le cadre du plan régional santé travail DIRECCTE Janvier A Q U I T A I N E 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION Édito Pour la seconde

Plus en détail

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont :

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont : I) La chaine logistique internationale. A. Le concept de logistique. Chapitre 2 : La logistique. Les activités de logistique et de transport permettent de gérer l ensemble des flux de matières et de produits,

Plus en détail

11 114 annexe 1. Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire

11 114 annexe 1. Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire 1. Contexte et objectifs visés par l appel à projets Menée dans le cadre du Schéma Régional de l Economie

Plus en détail

La filière française compte 195 casinos autorisés sur le territoire national pour l exercice 2010/2011 (Source : les casinos.org). Il en existait 155

La filière française compte 195 casinos autorisés sur le territoire national pour l exercice 2010/2011 (Source : les casinos.org). Il en existait 155 "Rechute de l activité de la filière casinos" Analyse et traitement par Coach Omnium Extrait de notre grande étude prospective sur les casinos français, réalisée pour le FAFIH et ses partenaires. L OFFRE

Plus en détail

CADev : au service de la compétitivité et de l attractivité régionale. Agence de développement économique de la région Champagne-Ardenne

CADev : au service de la compétitivité et de l attractivité régionale. Agence de développement économique de la région Champagne-Ardenne CADev : au service de la compétitivité et de l attractivité régionale Agence de développement économique de la région Champagne-Ardenne Une Région à la croisée des principaux bassins de consommation Population

Plus en détail

Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie

Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Année 2014 SOMMAIRE Représentation géographique des projets de recrutement par métier en 2014... 3 Pilotes d'installations lourdes des industries de transformation...3

Plus en détail

CONSOLIDER LES DETTES PUBLIQUES ET RÉGÉNÉRER LA CROISSANCE. Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii

CONSOLIDER LES DETTES PUBLIQUES ET RÉGÉNÉRER LA CROISSANCE. Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii CONSOLIDER LES DETTES PUBLIQUES ET RÉGÉNÉRER LA CROISSANCE Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii Consolider les dettes publiques: un processus au long cours Les dysfonctionnements européens

Plus en détail

Exporter où et comment? : Vous accompagner à l international jeudi 24 septembre 2015 Les activités de Business France Export : Le développement international des entreprises Invest : La prospection et

Plus en détail

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n spécial Février 2015 De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Le SOeS diffuse

Plus en détail

Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde

Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde Le numérique transforme en profondeur les modes de vie, bouleverse l organisation et les marchés des entreprises traditionnelles,

Plus en détail

RENFORCEZ VOS EQUIPES CONFIEZ VOS RECRUTEMENTS A UN EXPERT

RENFORCEZ VOS EQUIPES CONFIEZ VOS RECRUTEMENTS A UN EXPERT RENFORCEZ VOS EQUIPES CONFIEZ VOS RECRUTEMENTS A UN EXPERT Hays Finance & Comptabilité UNE PRESENCE MONDIALE 32 Pays 247 Bureaux 8 000 salaries dont 1 000 en finance & comptabilite UNE PRESENCE NATIONALE

Plus en détail

L Épargne des chinois

L Épargne des chinois L Épargne des chinois (Patrick ARTUS Johanna MELKA) Colloque Cirem-Cepii-Groupama AM 29 septembre 25 Indicateurs de «qualité de vie» en Chine 199 1995 2 22 23 Nombre d'écoles par 1 habitants 9,1 7,82 6,48

Plus en détail

Panorama des formations post-baccalauréat en Transport et Logistique

Panorama des formations post-baccalauréat en Transport et Logistique Panorama des formations post-baccalauréat en Transport et Logistique AFITL - 3 mai 2006 L objectif poursuivi Offrir aux membres de l AFITL (ou à quiconque se promène sur son site Internet) un recensement

Plus en détail

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation Thésaurus de l offre de formation Champs sémantiques Listes annexes Des types de certifications/diplômes/titres Des pays Des logiciels Des publics Des mots-outils Correspondances Formacode Formacode Présentation

Plus en détail

INVESTIR EN FRANCE : Réalisation

INVESTIR EN FRANCE : Réalisation INVESTIR EN FRANCE LA FRANCE RÉUNIT TOUTES LES CONDITIONS DE SUCCÈS POUR VOTRE INVESTISSEMENT En 2014, 1 014 décisions d investissement en France ont créé ou maintenu 26 535 emplois. 1 er pays en Europe

Plus en détail

2009-2011: une première mission de prospection exogène

2009-2011: une première mission de prospection exogène 2009-2011: une première mission de prospection exogène Le contexte Dès 2007, les acteurs institutionnels (Etat, Conseil Régional d'aquitaine, Conseil Général des Landes, Communautés de Communes d Hagetmau,

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS Présentation du Programme PHARE Les achats hospitaliers, levier majeur de performance pour les établissements Achats hospitaliers : 18 Milliards d euros en 2009 Non médicaux 42% Achats Hospitaliers Médicaux

Plus en détail

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations,

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations, DE : Hervé BALEN LE janvier 2014 Troisième Révolution Industrielle La dynamique de l économie verte. Ateliers prospectifs de l emploi 16 janvier 2014 Les impacts en termes de métiers, de formations, Ne

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

Les conséquences de la crise financière et économique sur l implantation internationale des PME et ETI

Les conséquences de la crise financière et économique sur l implantation internationale des PME et ETI Les conséquences de la crise financière et économique sur l implantation internationale des PME et ETI Jiawei Ye Pramex International Université Paris-Dauphine - 1 - - 2 - Pramex International (cabinet

Plus en détail

Etude sur les besoins logistiques des industriels du bassin de Lacq et des conditions de transport associés. 27 juin 2013

Etude sur les besoins logistiques des industriels du bassin de Lacq et des conditions de transport associés. 27 juin 2013 1 Etude sur les besoins logistiques des industriels du bassin de Lacq et des conditions de transport associés 27 juin 2013 1 2 CHEMPARC Nouvelle Stratégie Industrielle pour le Bassin de Lacq adoptée en

Plus en détail

Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie

Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Année 2013 SOMMAIRE Représentation géographique des projets de recrutement par métier en 2013... 3 Agents qualifiés de laboratoire (techniciens, ouvriers

Plus en détail

Vue aérienne de la zone sud (hôtel d'entreprises, restaurant inter entreprises au dernier plan, usine Turboméca au premier plan)

Vue aérienne de la zone sud (hôtel d'entreprises, restaurant inter entreprises au dernier plan, usine Turboméca au premier plan) Vue aérienne de la zone sud (hôtel d'entreprises, restaurant inter entreprises au dernier plan, usine Turboméca au premier plan) Le site AEROPOLIS : L'objectif d'aeropolis est de mettre à disposition du

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul Le nombre de dépôts de demandes en matière de propriété intellectuelle a poursuivi sur sa lancée d avant la crise, celui des dépôts de demandes de brevet augmentant à son rythme le plus fort en près de

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

Pour vos appels d offre CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Octobre 2014. 9 e ÉDITION RGP. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

Pour vos appels d offre CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Octobre 2014. 9 e ÉDITION RGP. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Octobre 2014 Pour vos appels d offre CABINETS DE CONSEIL EN SCM 9 e ÉDITION RGP SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM DU CABINET RGP 2. Date de création Société indépendante

Plus en détail

Éléments méthodologiques sur le reporting environnemental 2011

Éléments méthodologiques sur le reporting environnemental 2011 1 Nos performances environnementales, sociales et sociétales en 2011 Éléments méthodologiques sur le reporting environnemental 2011 Sur les données environnementales publiées dans le présent rapport, il

Plus en détail

Panorama de branche. Industries et commerce de la récupération

Panorama de branche. Industries et commerce de la récupération Panorama de branche Industries et commerce de la récupération Industries et commerce de la récupération Avant-propos méthodologique La partie «données économiques» prend en compte l ensemble du secteur

Plus en détail

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011 BACCALAUREAT EUROPEEN 2011 ECONOMIE DATE: 16 Juin 2011 DUREE DE L'EPREUVE : 3 heures (180 minutes) MATERIEL AUTORISE Calculatrice non programmable et non graphique REMARQUES PARTICULIERES Les candidats

Plus en détail

Présentation du Secteur Privé à Djibouti. Rapport de la Chambre de Commerce et d Industrie de Djibouti

Présentation du Secteur Privé à Djibouti. Rapport de la Chambre de Commerce et d Industrie de Djibouti Présentation du Secteur Privé à Djibouti Rapport de la Chambre de Commerce et d Industrie de Djibouti Mars 2013 Site internet : - 1 - Table des Matières 1 Généralités 1.1. Description du secteur privé

Plus en détail

QUI SONT LES IMMIGRÉS?

QUI SONT LES IMMIGRÉS? QUI SONT LES IMMIGRÉS? Près de 15 immigrés en Alsace en 1999 Étrangers, immigrés : deux notions différentes Les notions d immigré et d étranger ne sont pas équivalentes. Les définitions qu en donne le

Plus en détail

Création d une plateforme mutualisée de soins associée à une offre touristique

Création d une plateforme mutualisée de soins associée à une offre touristique Pôle Santé Méditerranée Création d une plateforme mutualisée de soins associée à une offre touristique Marseille, le 12 juillet 2011 Fruit d une réflexion et d une vision partagée, le Pôle Santé Méditerranée

Plus en détail

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel,

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel, 5 LES APPRENTIS 5 5.1 Les effectifs des centres de formation d apprentis : évolution 152 5.2 Les apprentis par région et académie 154 5.3 L'apprentissage dans le second cycle professionnel 156 5.4 Les

Plus en détail

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste Appel à projets " Plan Climat Régional» Soutien de l investissement participatif dans les énergies renouvelables et la maîtrise de l énergie au bénéfice des territoires 1 Contexte : Les grands objectifs

Plus en détail

Click to edit Master title style

Click to edit Master title style Le Service des délégués commerciaux MAECI: Orientation et rôle Investissement étranger direct (IED) Anderson Blanc Délégué commercial Click to edit Master title style Investissement & Innovation Coordonnateur

Plus en détail

Performance économique et financière des entreprises du secteur agro-alimentaire du Pays Basque. Septembre 2010

Performance économique et financière des entreprises du secteur agro-alimentaire du Pays Basque. Septembre 2010 des entreprises du secteur agro-alimentaire du Pays Basque Septembre 2010 INTRODUCTION Au Pays Basque, le secteur agro-alimentaire regroupe une centaine d entreprises industrielles et compte avec l agriculture

Plus en détail

Analyse géographique et sectorielle de dimension régionale

Analyse géographique et sectorielle de dimension régionale Analyse géographique et sectorielle de dimension régionale Etude des attentes clients/marchés et des potentialités d une offre industrielle transversale sur l aménagement des espaces de vie en Aquitaine

Plus en détail

LES ESPACES PRODUCTIFS

LES ESPACES PRODUCTIFS LES ESPACES PRODUCTIFS fiche d objectifs/ Plan détaillé Quels sont les principaux espaces productifs français? Comment fonctionnent-ils et évoluent-ils face à la mondialisation? Respectent-ils le développement

Plus en détail

Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny

Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny Phase 2 Perspectives de développement Proposition de stratégie de mise en

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES LA LETTRE D INFORMATION HEBDOMADAIRE DU RÉSEAU Conjoncture du 1 er trimestre 215 Avril 215 ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES Au 1 er trimestre

Plus en détail

MEUBLES LABELLISES (CLEVACANCES ET GITES DEE FRANCE HORS CENTRALES DE RESERVATION)

MEUBLES LABELLISES (CLEVACANCES ET GITES DEE FRANCE HORS CENTRALES DE RESERVATION) BILAN DE LA SAISON MEUBLES LABELLISES (CLEVACANCES ET GITES DE FRANCE HORS CENTRALES DE RESER RVATION) Le bilan de la fréquentation touristique de la saison en Aquitaine est le fruit d un dispositif d

Plus en détail

Présentation Altran. Octobre 2008

Présentation Altran. Octobre 2008 Présentation Altran Octobre 2008 Le Groupe Altran: identité Pionnier du conseil en innovation technologique Leader en Europe Créé en 1982, soit plus de 25 années d expertise dans le domaine du conseil

Plus en détail

NOTE CONJONCTURELLE. Les rémunérations dans les SSII : des niveaux peu attractifs pour les juniors et dissuasifs pour les plus 45 ans MAI 2013

NOTE CONJONCTURELLE. Les rémunérations dans les SSII : des niveaux peu attractifs pour les juniors et dissuasifs pour les plus 45 ans MAI 2013 MAI 2013 NOTE CONJONCTURELLE Les rémunérations dans les SSII : des niveaux peu attractifs pour les juniors et dissuasifs pour les plus 45 ans Sextant Expertise 27, Boulevard des Italiens 75002 Paris Tél.

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

CAHIER N 2 OCTOBRE 2013

CAHIER N 2 OCTOBRE 2013 CAHIER N 2 OCTOBRE 213 Le CIR, un dispositif dynamique au service de la croissance économique Les chiffres clés du Crédit d Impôt Recherche - Tous droits réservés Sommaire 1. Le CIR, un dispositif dynamique

Plus en détail

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1 Affaires étrangè et Commerce International Canada Le Bureau de l économiste en chef Série de papiers analytiques L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada

Plus en détail

BTS FINANCIERS ÉCONOMIE GÉNÉRALE ET ÉCONOMIE D ENTREPRISE SESSION 2013

BTS FINANCIERS ÉCONOMIE GÉNÉRALE ET ÉCONOMIE D ENTREPRISE SESSION 2013 La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés aux différents stades d élaboration et de contrôle des sujets. Pour autant, ce document

Plus en détail

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com Dossier de presse La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR Contact presse Service.presse@edf-en.com Manon de Cassini-Hérail Manon.decassini-herail@edf-en.com Tel. : 01 40 90 48 22 / Port.

Plus en détail

Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013.

Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013. Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013. Contact presse : Julie LECOEUR Responsable Communication 05 47 81 70 14 communication@cc-mimizan.fr

Plus en détail

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006 Eléments de diagnostic territorial en Zone d emploi Décembre 2006 Contrat de plan Etat-Région 2000-2006 Eléments de diagnostic territorial : zone d emploi de La zone d emploi de TOULOUSE La zone d emploi

Plus en détail

AVIS DE VACANCE CDD DE UN AN CHARGÉ DE MISSION PROMOTION/PROSPECTION

AVIS DE VACANCE CDD DE UN AN CHARGÉ DE MISSION PROMOTION/PROSPECTION Direction des Ressources humaines Service : Service aux entreprises Localisation : Rhovalparc Gare TGV - Alixan AVIS DE VACANCE CDD DE UN AN CHARGÉ DE MISSION PROMOTION/PROSPECTION POSITIONNEMENT DU POSTE

Plus en détail

La variation du taux de change et la compétitivité du secteur manufacturier canadien

La variation du taux de change et la compétitivité du secteur manufacturier canadien La variation du taux de change et la compétitivité du secteur manufacturier canadien Publication n o 2013-19-F Le 22 avril 2013 Mathieu Frigon Division de l économie, des ressources et des affaires internationales

Plus en détail

Présentation du GROUPE IF COACHING

Présentation du GROUPE IF COACHING Présentation du GROUPE IF COACHING IF COACHING Siège social : 1, rue François Mitterrand 33160 Saint Médard en Jalles Tél : 05 56 95 64 11 contact@if-coaching.com - www.if-coaching.com SOMMAIRE Présentation

Plus en détail

Acquisition d un portefeuille d immeubles. CLIENT Norges Bank (NBIM) PROGRAMME 7 immeubles / 155 000m² de bureaux. POINTS FORTS

Acquisition d un portefeuille d immeubles. CLIENT Norges Bank (NBIM) PROGRAMME 7 immeubles / 155 000m² de bureaux. POINTS FORTS LOUIS, Paris, France Acquisition d un portefeuille d immeubles Norges Bank (NBIM) 7 immeubles / 155 000m² de bureaux. Audit Acquisition Norges Bank a chargé CBRE Building Consultancy de réaliser les audits

Plus en détail

Réunion Tourisme d Affaires décembre 2014 Bilan 2014 Projets 2015

Réunion Tourisme d Affaires décembre 2014 Bilan 2014 Projets 2015 Réunion Tourisme d Affaires décembre 2014 Bilan 2014 Projets 2015 3 décembre 2014. Contexte 2014 Un contexte économique toujours difficile Des espoirs Global Business Travel Association (mars 2014) : les

Plus en détail

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE par John P. Martin, Martine Durand et Anne Saint-Martin* Audition

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Démographie des masseurs-kinésithérapeutes

Démographie des masseurs-kinésithérapeutes Démographie des masseurs-kinésithérapeutes AQUITAINE 24 33 47 40 64 24 33 40 47 64 - Conseil national de l Ordre des masseurs-kinésithérapeutes Dordogne Gironde Landes Lot-et-Garonne Pyrénées-Atlantiques

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne 6 804 projets de recrutement en 2012 1 Sommaire 1 L ESSENTIEL 2 LES METIERS PORTEURS 3 LES METIERS NON SAISONNIERS 4 LES METIERS DIFFICILES 5

Plus en détail