Le président du SYTRAL, présente des éléments de compréhension de l activité du SYTRAL.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le président du SYTRAL, présente des éléments de compréhension de l activité du SYTRAL."

Transcription

1 N Question Réponse 1 Posée par les Organisateurs : Pourquoi le SYTRAL ne peut-il plus desservir VAUGENRAY? Est-ce un Choix du SYTRAL ou une Obligation Légale? La situation actuelle est-elle anormale et le SYTRAL doit-il réellement y mettre un terme? Le SYTRAL est le résultat de la compétence transport de l agglomération lyonnaise. La Chambre Régionale des Comptes (CRC)a dit qu il n y avait pas équité fiscale entre les citoyens. Il faut mettre fin à cette situation pour que le SYTRAL n intervienne plus que sur les communes du Périmètre de Transport Urbain (PTU). Depuis plusieurs années, le SYTRAL étudie comment continuer à assurer son réseau au-delà du périmètre du grand Lyon. La solution légale est de passer par une extension du PTU (soumise à approbation du Préfet) qui inclut les communes hors agglomération désireuses d adhérer au SYTRAL. Ainsi, le SYTRAL a travaillé longtemps avec la CCVL jusqu à ce que la communauté de communes décide de ne pas adhérer. Aujourd hui, les communes qui ont adhéré participent aux décisions. C est ainsi que les communes de Brindas, Messimy, Thurins et Chaponost sont représentées au CA du SYTRAL. Sainte-Consorce et Grézieu-la-Varenne le Le président du SYTRAL, présente des éléments de compréhension de l activité du SYTRAL. seront bientôt. Le SYTRAL est titulaire de la plus grande délégation de service public de transport d Europe. Le SYTRAL (manager des transports) s appuie sur un exploitant via un appel d offre renouvelé tous les 6 ans. KEOLIS est l exploitant actuel et compte 4500 salariés. Le SYTRAL, sur la période ,, a investi 1 milliard d. il est programmé 1 Md d sur la période Le nombre de voyages réalisés par an est passé de 260 millions à plus de 400 millions. L extension du réseau se poursuit vers Oullins (Métro) puis vers St Genis Laval

2 2 Posée par les Organisateurs : Quel service le SYTRAL proposerait-il à Vaugneray si la décision d adhésion était prise? 3 Posée par les Organisateurs : Le Maire de Vaugneray indique que le département signera une convention avec le SYTRAL pour maintenir les liaisons actuelles. Le SYTRAL signerait-il cette convention et s il refuse, peut-il y être contraint? 4 Posée par une personne du public : Peut-on connaitre le budget alloué aux transports pour les communes qui viennent d adhérer telles que Ste CONSORCE et GREZIEU? Le même fonctionnement que celui qui a abouti à l adhésion des autres communes. A savoir, échanges tant sur le coût que sur la desserte. Les autres communes de la CCVL ont adhéré sur des propositions concrètes. Lorsqu elles ont adhéré, un nouveau PTU a été publié par le préfet. Il faut préciser que l adhésion au SYTRAL n oblige en aucun cas à adhérer à la communauté urbaine. Ces deux entités étant différentes. Le Syndicat de transport départemental n est pas lié au SYTRAL. Pour respecter l équité entre les citoyens, les usagers du transport départemental paieront un second ticket pour utiliser les TCL. Il n y a aucune possibilité de convention pour résoudre le seul problème de Vaugneray. Un conventionnement ne pourrait être que global, incluant le cas de toutes les communes hors PTU qui pourraient être desservies par le SYTRAL. Le SYTRAL a fait des propositions qui ont été acceptées par certaines communes, de tous bords politiques, qui ont adhéré. Le SYTRAL a mené durant 4 ans des discussions avec la CCVL. La CCVL avait voté l adhésion au SYTRAL. Cette décision n a jamais été traduite dans les faits car la CCVL est revenue dessus. Les discussions se sont alors arrêtées. Le SYTRAL a appliqué le principe d équité demandé par la CRC. La desserte de Vaugneray devait s arrêter le 1 er mars, pour ne pas pénaliser les scolaires, le président du SYTRAL a décidé de reporter l arrêt au 8 juillet (Le coût pour le SYTRAL, sans aucune aide du département est d environ pour 3 mois). La métropole, pour la compétence transport, regroupe 1.4 million d habitant. Le nouveau département aura sa propre compétence transport pour habitants. Le coût pour les communes est de 20 par habitants. L évolution du versement transport (VT) pour les entreprises adhérentes est lissée sur 5 ans.

3 5 Posée par une personne du public : J ai deux enfants scolarisés sur Lyon, je suis donc directement concerné par la suppression des lignes TCL. Monsieur JULLIEN pourquoi ne voulez-vous pas adhérer au SYTRAL? Remarque d une personne du public : J habite à «Monferrat», mon fils est scolarisé à La Favorite. Il se lève à 5h45 pour prendre le bus. S il n y a pas de transport avec la même fréquence, j envisage de déménager. Ma maison va perdre de la valeur. 6 Posée par une personne du public : Pourquoi les entreprises de Vaugneray ne sont-elles pas assujetties au versement transport. Remarque des Organisateurs : Du fait de l adhésion au SYTRAL de la commune de Brindas, le Collège CHARPAK va organiser les emplois du temps avec des rentrées et sorties échelonnées. Nous pouvons nous interroger sur la difficulté que vont rencontrer les jeunes de Vaugneray qui devraient rejoindre, avec les cars du Rhône, l arrêt Tourette à Craponne avant d attendre un car pour remonter sur le village. M le Maire répond que Vaugneray n est pas dans le Grand Lyon donc nous sommes dans le Rhône Rural. Il plus facile de discuter avec le Département qui fait 2 propositions : Les Cars du Rhône sur le trajet de la ligne expresse départementale (LED) et un service de transport à la demande pour les hameaux éloignés des arrêts de cars. Il y a 1/3 de la population de Vaugneray qui est à plus de 500m d un arrêt. Vaugneray a sur son territoire des entreprises qui seront soumises au versement transport et je ne veux pas augmenter leurs charges. Pas d intervention de M JULLIEN. C est historique, le SYTRAL a repris la suite de ce qui existait avant. Dans les faits, l amélioration des dessertes vers les entreprises leur permettent de trouver facilement des salariés car cela améliore les conditions globales de travail. La chambre de commerce et le MEDEF Rhône soutiennent le principe du VT. Le Président du SYTRAL, en regard de la proposition du département évoquée par M JULLIEN, précise que le transport à la demande existe aussi au sein du SYTRAL avec OPTIBUS, il est donc possible d étudier la faisabilité d étendre ce service sur des communes en fin de ligne mais cela coûte très cher. Or le budget du conseil général sur son nouveau périmètre va être réduit car il n y aura plus la métropole pour le financer. Le département ne sera jamais capable de payer ce que le SYTRAL peut faire sur sa zone. Pas d intervention de M JULLIEN. Le SYTRAL confirme qu une réflexion est en cours avec Brindas pour aménager les transports des collégiens.

4 7 Posée par une personne du public : Les travaux liés au Terminus de GREZIEU coûtent sont déjà en cours. Cela rend il impossible pour Vaugneray l adhésion après le 8 juillet? 80% des personnes habitant Vaugneray et qui travaillent se rendent chaque jour sur le grand Lyon, quelle fréquence de bus pourrions-nous avoir si Vaugneray adhérait au SYTRAL? 8 Posée par une personne du public : Si demain nous décidons d entrer dans le SYTRAL, quel sera le délai pour remettre la desserte en service? 9 Posée par une personne du public : Un habitant du «Recret» souhaite connaitre combien de personnes seraient intéressées par le service de transport à la demande en comparaison du nombre d utilisateurs réguliers actuels? Comment se fait-il qu un sujet aussi important et qui concerne autant de personnes soit traité sans consultation des habitants? 10 Posée par une personne du public : Une étudiante qui prend le bus tous les jours paie son abonnement 28 (demi-tarif), demain il faudra que j ajoute 12 de plus, le Maire pense-til aux étudiants qui ont peu de moyens? Le SYTRAL verse chaque jour 1.2 millions d à l exploitant, le coût des travaux de GREZIEU n est donc pas un obstacle. Les fréquences de desserte sont discutées dans les instances du SYTRAL auxquelles participent les communes adhérentes. Le département ne pourra jamais assurer les mêmes fréquences puisque chaque jours il faut environs 900 chauffeurs chez KEOLIS pour assurer les heures de pointe. Il y a des procédures administratives à respecter et cela prend un certain temps. M JULLIEN considère que les gens sont consultés car des citoyens lui ont écrit et des questions sont posées sur le site de la commune. Il rappelle que le sujet a déjà fait l objet de communication lors de conseils municipaux dont les CR sont affichés en mairie. Suite à la réception de la proposition du département, il a convoqué le Conseil municipal en commission générale. M JULLIEN répond qu il pense aux étudiants et que c est pour ça que la commune prend en charge le deuxième ticket. Les tarifs indiqués dans la présentation ne tiennent pas compte de la contribution de la commune. Le président du SYTRAL indique que le ½ tarif étudiant fait partie de la politique sociale du SYTRAL et précise que celui-ci ne pourra pas être maintenu pour les étudiants des communes non adhérentes. Le calcul de M JULLIEN n est donc pas juste.

5 11 Posée par une personne du public : Une Conseillère Municipale demande au président du SYTRAL pourquoi il refuse de conventionner avec le département pour la desserte de Vaugneray alors qu il interpelle le maire de Vaugneray pour qu il adhère au SYTRAL. Intervention d un conseiller municipal de Brindas : Depuis son adhésion, Brindas est entrée dans une commission du SYTRAL en tant que représentant des communes qui viennent d adhérer. A Ste Consorce, la population a été consultée via un questionnaire remis dans les boites aux lettres. Au vu des résultats la commune a adhéré. Les usagers de Brindas font part de leur grande satisfaction car avant l adhésion il y avait le 74 des TCL et le 103 du département ainsi que l accès au 189. Aujourd hui nous avons le 73, le 73E, le 10 et le 11 qui vient de Thurins / Messimy et va à Chaponost. En fin d année nous seront connecté au métro B à Oullins. Une autre satisfaction, le LEOL raccourcira encore les temps de trajet. Le coût pour la commune de Brindas est de 20 par habitants. Posée par les Organisateurs : Y a-t-il des personnes qui prennent le Bus pour venir travailler à la clinique et pour rendre visite aux patients? Intervention d une salariée de la Clinique : La disparition des bus représenterait une grande difficulté pour les patients avec lesquels nous menons un programme d accès à l autonomie. Beaucoup prennent le bus pour aller une journée par semaine à Lyon. S il n y a pas de bus, ce programme ne pourra que Le président du SYTRAL indique que cela fait des années que : la question est à l étude, que des propositions de trafic ont été faite et le financement étudié les communes voisines ont adhérés Alors pourquoi conventionner uniquement pour Vaugneray alors qu il y a d autre communes, proches de Vaugneray comme Pollionnay, qui sont concernées. Si l objectif est de faire payer le SYTRAL à la place de Vaugneray, ce n est pas équitable. Il y aura une convention globale ou pas de convention, personne ne doit payer pour les autres. Vaugneray ne sera pas une exception. Un représentant de la direction de la Clinique répond que seules 5 personnes utilisent les transports en communs (information issue du remboursement transport par l employeur). Les autres viennent en voiture du fait des horaires décalés. NB : la présentation de la Clinique est basée sur les CDI.

6 disparaitre. Nous risquons de voir le nombre de patients diminuer. Intervention du président de la CCVL : Il souhaite repréciser certaines choses qui ont été dites et avec lesquelles il n est pas d accord. Vaugneray ne décide pas seul au sein de la CCVL La délibération concernant la prise de compétence transport par la CCVL a été bloquée par le Préfet Vaugneray n est pas dans le PTU car se trouvant sur le territoire du département. Il y a des lignes aujourd hui qui sortent du périmètre du PTU qu il faut donc considérer comme lignes départementales. Il est normale de se tourner vers le département, plusieurs communes ont déjà pris cette décisions. 48 communes travaillent ensemble dans l ouest lyonnais, 6 seulement ont adhéré au SYTRAL, c est un choix de vie Posée par une personne du public : Vaugneray a choisi d élaborer son PLU en accentuant la densification du Bourg et la construction de logement sociaux, ce qui est une bonne chose. Est-ce que ce n est pas contraire à ce PLU que d aller vers une offre de transport en commun moins performante? Ce n est pas une question pour le SYTRAL mais plutôt pour les élus d Union Pour l Avenir. Remarque des Organisateurs: La délibération mise en cause ne concernait pas le transfert de la compétence transports des communes à la CCVL, transfert pour lequel toutes les communes de la CCVL étaient d'accord. Elle concernait la décision de la CCVL d'adhérer au SYTRAL. Cette délibération en fait n'a jamais été rendue exécutoire par la CCVL. 48 communes travaillent ensemble dans l'ouest lyonnais dans le cadre du Syndicat de l'ouest Lyonnais. Celles qui ont adhéré au SYTRAL sont les plus proches de l'agglomération ou bien ne sont absolument pas desservies par d'autres moyens de transports. Comparer Brignais et Vaugneray comme l'a fait le président de la CCVL n'est pas possible: il n'y a pas de train à Vaugneray! Réponse des élues : Nous avons voté le PLU car nous sommes d'accord sur ses orientations et en particulier sur la densification du Bourg. Cette densification réclame des transports de type urbain. C'est pourquoi nous sommes favorables à l adhésion au SYTRAL, qui offre une meilleure desserte, qui ne nous coupe pas de l agglomération sans toutefois nous y intégrer. Nous ne voulons être ni dans la métropole ni en dehors, nous voulons être AVEC la métropole et donc avec le SYTRAL

sociales, de la famille et de la solidarité Mise à jour 1 er juillet 2008 DDTEFP de L'AIN/SCT/AYME QUESTIONS REPONSES

sociales, de la famille et de la solidarité Mise à jour 1 er juillet 2008 DDTEFP de L'AIN/SCT/AYME QUESTIONS REPONSES QUESTIONS REPONSES sur la Convention Collective Nationale des «assistants maternels du particulier employeur» du 1 er juillet 2004 étendue par arrêté du 17 décembre 2004, la loi 2005-706 du 27 juin 2005

Plus en détail

Plan de Déplacements Inter Entreprises By Tendance Presqu'île

Plan de Déplacements Inter Entreprises By Tendance Presqu'île Plan de Déplacements Inter Entreprises By Tendance Presqu'île Les déplacements des salariés de la Presqu'île : Synthèse de l enquête réalisée auprès de 1200 salariés Résumé Les enjeux et objectifs de la

Plus en détail

Liberal Party of Canada Parti libéral du Canada

Liberal Party of Canada Parti libéral du Canada 28 septembre 2015 Son Honneur, Jim Watson Maire Ville d Ottawa 110, avenue Laurier Ouest Ottawa (Ontario) K1P 1J1 Cher Maire Watson, Je vous remercie d avoir pris le temps de m écrire, et de m avoir fait

Plus en détail

REGLEMENT D ATTRIBUTION DE SUBVENTIONS PAR LA CCVL AFIN D AIDER A LA PRIMO-ACCESSION SOUS CONDITIONS DE RESSOURCES

REGLEMENT D ATTRIBUTION DE SUBVENTIONS PAR LA CCVL AFIN D AIDER A LA PRIMO-ACCESSION SOUS CONDITIONS DE RESSOURCES REGLEMENT D ATTRIBUTION DE SUBVENTIONS PAR LA CCVL AFIN D AIDER A LA PRIMO-ACCESSION SOUS CONDITIONS DE RESSOURCES Article 1 : Objet Le présent règlement a pour objet de préciser les modalités d attribution

Plus en détail

Le réseau de bus intercommunal. solution pour. déplacements. Colibri un service de la CCMP

Le réseau de bus intercommunal. solution pour. déplacements. Colibri un service de la CCMP Le réseau de bus intercommunal LA solution pour VOS déplacements Colibri un service de la CCMP lignes pour desservir l ensemble du territoire! Conçues pour améliorer vos trajets domicile-travail, mais

Plus en détail

LE SYTRAL DEVIENT LA NOUVELLE AUTORITÉ ORGANISATRICE DES TRANSPORTS DU RHÔNE

LE SYTRAL DEVIENT LA NOUVELLE AUTORITÉ ORGANISATRICE DES TRANSPORTS DU RHÔNE DOSSIER DE PRESSE Décembre 2014 LE SYTRAL DEVIENT LA NOUVELLE AUTORITÉ ORGANISATRICE DES TRANSPORTS DU RHÔNE Contacts presse Olivia Dufour Responsable des relations presse dufour@sytral.fr Camille Bastie

Plus en détail

9-10. Aménagement urbain et finances personnelles NIVEAU

9-10. Aménagement urbain et finances personnelles NIVEAU Aménagement urbain et finances personnelles NIVEAU 9-10 Dans la présente leçon, les élèves découvriront l incidence de la croissance urbaine sur leurs finances personnelles. L étalement urbain, l utilisation

Plus en détail

Le métro à Labège, un projet qui avance

Le métro à Labège, un projet qui avance Dossier de presse Photo : Vincent Laratta 10 février 2015 Le métro à Labège, un projet qui avance Le 5 février dernier, la presse s est fait l écho des propos de Jean-Luc Moudenc, Président de Toulouse

Plus en détail

Objet : Gestion par la CACP de l éclairage privé des voies ou espaces des copropriétés ou ASL ouverts à la circulation publique projet de convention

Objet : Gestion par la CACP de l éclairage privé des voies ou espaces des copropriétés ou ASL ouverts à la circulation publique projet de convention PROJET DE CONVENTION Date 21 mars 2013 Pôle : Juridique / R4E Objet : Gestion par la CACP de l éclairage privé des voies ou espaces des copropriétés ou ASL ouverts à la circulation publique projet de convention

Plus en détail

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART Ressources au service du représentant Primerica Table des matières Pour les clients qui n ont pas bénéficié d une analyse des besoins

Plus en détail

DOCUMENT D QUESTIONS SUR LA FISCALITÉ SCOLAIRE À LA SUITE DES MODIFICATIONS APPORTÉES À LA LOI SUR L INSTRUCTION PUBLIQUE EN 2006

DOCUMENT D QUESTIONS SUR LA FISCALITÉ SCOLAIRE À LA SUITE DES MODIFICATIONS APPORTÉES À LA LOI SUR L INSTRUCTION PUBLIQUE EN 2006 DOCUMENT D QUESTIONS SUR LA FISCALITÉ SCOLAIRE À LA SUITE DES MODIFICATIONS APPORTÉES À LA LOI SUR L INSTRUCTION PUBLIQUE EN 2006 AVRIL 2012 Les questions liées à l application de l étalement seront traitées

Plus en détail

CHÂTEAUDUN. Ligne de Patay à Nogent-le-Rotrou. Projet. d une deuxième gare. d une gare commune

CHÂTEAUDUN. Ligne de Patay à Nogent-le-Rotrou. Projet. d une deuxième gare. d une gare commune CHÂTEAUDUN Ligne de Patay à Nogent-le-Rotrou Projet d une deuxième gare ou d une gare commune 1 Ponts et Chaussées Département d Eure et Loir Arrondissement du Sud Chemin de Fer de Patay à Nogent-le-Rotrou

Plus en détail

Hausse des tarifs pour l année 2013

Hausse des tarifs pour l année 2013 Hausse des tarifs pour l année 2013 Mise en œuvre du complément de parcours Dézonage des forfaits Améthyste le week-end et les jours fériés Extension de l application des avantages tarifaires accordés

Plus en détail

CIF BC GUIDE PRATIQUE. Bilan de compétences Pour préparer son avenir professionnel

CIF BC GUIDE PRATIQUE. Bilan de compétences Pour préparer son avenir professionnel CIF BC CDI Bilan de compétences Pour préparer son avenir professionnel LE BILAN DE COMPÉTENCES EN BREF Qu est-ce que le bilan de compétences (BC)? Le bilan de compétences peut être la première étape dans

Plus en détail

Université de Sherbrooke. Rapport de stage. Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage. Par : Anthony Labelle, stagiaire

Université de Sherbrooke. Rapport de stage. Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage. Par : Anthony Labelle, stagiaire Université de Sherbrooke Rapport de stage Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage Par : Anthony Labelle, stagiaire Laboratoire du Pr Spino Université de Sherbrooke T1 Revu par : Pr Claude Spino

Plus en détail

Questions et réponses au sujet de la loi sur les caisses de pension cantonales (LCPC)

Questions et réponses au sujet de la loi sur les caisses de pension cantonales (LCPC) 1 / 12 s et réponses au sujet de la loi sur les caisses de pension cantonales (LCPC) Mots-clés Prestation de sortie / réponse Une prestation de sortie figure sur l attestation de prestations. Cette prestation

Plus en détail

Questions-Réponses sur l application du protocole d accord du 4 mars 2014 sur le travail à distance

Questions-Réponses sur l application du protocole d accord du 4 mars 2014 sur le travail à distance Questions-Réponses sur l application du protocole d accord du 4 mars 2014 sur le travail à distance Questions Comment s applique l accord national lorsqu il existe un accord local sur le télétravail? Réponses

Plus en détail

SI3A Communes de Marange-Silvange Maizières-Lès-Metz Talange GESTION D'UNE AIRE D'ACCUEIL POUR GENS DU VOYAGE SI3A DELEGATION DE SERVICE PUBLIC R.C.

SI3A Communes de Marange-Silvange Maizières-Lès-Metz Talange GESTION D'UNE AIRE D'ACCUEIL POUR GENS DU VOYAGE SI3A DELEGATION DE SERVICE PUBLIC R.C. SI3A Communes de Marange-Silvange Maizières-Lès-Metz Talange GESTION D'UNE AIRE D'ACCUEIL POUR GENS DU VOYAGE SI3A DELEGATION DE SERVICE PUBLIC R.C. R è g l e m e n t d e C o n s u l t a t i o n Date limite

Plus en détail

Conférence de citoyens sur l hôpital Charte de recommandations des citoyens

Conférence de citoyens sur l hôpital Charte de recommandations des citoyens Conférence de citoyens sur l hôpital Charte de recommandations des citoyens Nous constatons des problèmes ou des insuffisances dans le fonctionnement actuel de l hôpital. Sur l information et la communication

Plus en détail

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2015

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2015 1 COMPRENDRE VOTRE OBLIGATION DE MISE EN PLACE DE LA GARANTIE FRAIS DE SANTE DANS 3 4 VOTRE ENTREPRISE 2 5 1. vous informe sur DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ Edition 2015 Votre salarié a l obligation

Plus en détail

Mémoire sur le projet de Loi modifiant l organisation et la gouvernance du transport collectif dans la région métropolitaine de Montréal

Mémoire sur le projet de Loi modifiant l organisation et la gouvernance du transport collectif dans la région métropolitaine de Montréal Mémoire sur le projet de Loi modifiant l organisation et la gouvernance du transport collectif dans la région métropolitaine de Montréal Présenté à la Commission des transports et de l environnement de

Plus en détail

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption»

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» «Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» 1- Rejoindre le jeune sur son chemin : Les jeunes que je reçois en séance de méthodologie viennent me voir

Plus en détail

Allocution de Monsieur Gaston FLOSSE, Président-Sénateur de la Polynésie française ---------- DISPOSITIONS PARTICULIERES

Allocution de Monsieur Gaston FLOSSE, Président-Sénateur de la Polynésie française ---------- DISPOSITIONS PARTICULIERES Allocution de Monsieur Gaston FLOSSE, Président-Sénateur de la Polynésie française ---------- DISPOSITIONS PARTICULIERES DE LA ZONE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DE TAHITI MAHANA BEACH PRESENTATION DES MESURES

Plus en détail

Synthèse de l enquête sur Aix en Bus

Synthèse de l enquête sur Aix en Bus Section PCF du Pays d Aix 28 août 2013 35 rue Granet 13 100 Aix-en-Provence pcf.aix@sfr.fr 04.42.23.30.91. Synthèse de l enquête sur Aix en Bus Table des matières Synthèse de l enquête sur Aix en Bus...

Plus en détail

MUNICIPALITE D'ECUBLENS/VD PREAVIS N 8/2011. Traitements et indemnités des membres de la Municipalité pour la législature 2011-2016

MUNICIPALITE D'ECUBLENS/VD PREAVIS N 8/2011. Traitements et indemnités des membres de la Municipalité pour la législature 2011-2016 MUNICIPALITE D'ECUBLENS/VD PREAVIS N 8/2011 Traitements et indemnités des membres de la Municipalité pour la législature 2011-2016 AU CONSEIL COMMUNAL D'ECUBLENS / VD Monsieur le Président, Mesdames et

Plus en détail

Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie.

Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie. Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie. 2 POLE AMENAGEMENT URBAIN ET HABITAT Direction Pôle aménagement Urbain et Habitat DELIBERATION DU CONSEIL SEANCE DU 21 juillet 2006 N 2006/0519

Plus en détail

QUESTIONS-RÉPONSES GÉNÉRAL. 1. Que signifie l acronyme CRDS? Centre de Répartition des Demandes de Service (CRDS)

QUESTIONS-RÉPONSES GÉNÉRAL. 1. Que signifie l acronyme CRDS? Centre de Répartition des Demandes de Service (CRDS) QUESTIONS-RÉPONSES GÉNÉRAL 1. Que signifie l acronyme CRDS? Centre de Répartition des Demandes de Service (CRDS) 2. Pourquoi avoir mis un tel centre de répartition en place? Le CRDS de l Ouest a été mis

Plus en détail

PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : FINANCEMENT DES AIDES AUX COLLECTIVITÉS POUR L ÉLECTRIFICATION RURALE

PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : FINANCEMENT DES AIDES AUX COLLECTIVITÉS POUR L ÉLECTRIFICATION RURALE PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : FINANCEMENT DES AIDES AUX COLLECTIVITÉS POUR L ÉLECTRIFICATION RURALE Version du 07/10/2014 à 08:46:12 PROGRAMME 794 : OPÉRATIONS DE MAÎTRISE DE LA

Plus en détail

Madame, Monsieur, Lieu de dépose du questionnaire : soit au secrétariat de mairie soit dans la boite aux lettres de la mairie

Madame, Monsieur, Lieu de dépose du questionnaire : soit au secrétariat de mairie soit dans la boite aux lettres de la mairie Madame, Monsieur, Depuis plusieurs années la commune de Bierné a montré son engagement vers un développement plus durable en menant un certain nombre de démarches et actions concrètes : réalisation d un

Plus en détail

J aimerais d abord remercier les organisateurs de ce colloque

J aimerais d abord remercier les organisateurs de ce colloque Le transport des personnes au cœur des priorités gouvernementales, par Jacques Gagnon, sous-ministre adjoint, ministère des Transports du Québec (MTQ) J aimerais d abord remercier les organisateurs de

Plus en détail

Le Schéma Directeur d Accessibilité des Transports

Le Schéma Directeur d Accessibilité des Transports Le Schéma Directeur d Accessibilité des Transports I. L Objet du document... 2 II. Les finalités du Schéma Directeur d Accessibilité des Transports... 2 III. Les objectifs de la loi.... 3 IV. Les étapes

Plus en détail

Restitution des deux ateliers de travail.

Restitution des deux ateliers de travail. Restitution des deux ateliers de travail. Animés par Nicolas Camphuis, directeur du CEPRI et Louis Hubert, directeur de la stratégie territoriale Agence de l eau Seine-Normandie. Nicolas Camphuis : Il

Plus en détail

Etude prospective sur le financement du système de mobilité de Lille Métropole

Etude prospective sur le financement du système de mobilité de Lille Métropole Etude prospective sur le financement du système de mobilité de Lille Métropole Les récents travaux de recherche nationaux et européens sur le sujet du financement des transports publics à moyen et long

Plus en détail

LES FRAIS DE TRANSPORT

LES FRAIS DE TRANSPORT LES FRAIS DE TRANSPORT LA PRISE EN CHARGE DES FRAIS DE TRANSPORTS PUBLICS 1. Quels sont les employeurs et salariés concernés par la prise en charge des frais de transports publics? 2. Quels sont les abonnements

Plus en détail

Question de Marie-Thérèse Weber-Gobet QA 3075.07 Futur financement hospitalier et conséquences sur la planification hospitalière cantonale

Question de Marie-Thérèse Weber-Gobet QA 3075.07 Futur financement hospitalier et conséquences sur la planification hospitalière cantonale Question de Marie-Thérèse Weber-Gobet QA 3075.07 Futur financement hospitalier et conséquences sur la planification hospitalière cantonale Question L actuelle révision de la loi fédérale sur l assurance

Plus en détail

Allocution du Président du Conseil Supérieur de l Education, de la Formation et de la Recherche Scientifique à l ouverture

Allocution du Président du Conseil Supérieur de l Education, de la Formation et de la Recherche Scientifique à l ouverture Allocution du Président du Conseil Supérieur de l Education, de la Formation et de la Recherche Scientifique à l ouverture de la 7 ème Assemblée générale Mardi 12 mai 2015 Au mois de juillet dernier, lors

Plus en détail

Gestion et exploitation d un réseau de transport en commun du 18 mai au 21 mai 2015

Gestion et exploitation d un réseau de transport en commun du 18 mai au 21 mai 2015 Gestion et exploitation d un réseau de transport en commun du 18 mai au 21 mai 2015 Recommandations générales Bernard Rivalta Ancien Président du SYTRAL Laurent Sénigout Directeur de l exploitation KEOLIS

Plus en détail

3. Prendre RDV avec un lead généré par les actions marketing firme. Direction Marketing Clients Firme

3. Prendre RDV avec un lead généré par les actions marketing firme. Direction Marketing Clients Firme 3. Prendre RDV avec un lead généré par les actions marketing firme 48 Prendre RDV avec un lead généré par les actions marketing Firme Organisation de l atelier Durée Thème Pédagogie 15 Présentation de

Plus en détail

Notre Projet Associatif

Notre Projet Associatif Notre Projet Associatif Mobil'Emploi 73 a choisi de réviser son projet associatif : le projet de l association, détenu par la mémoire collective des administrateurs historiques, devait être traduit par

Plus en détail

Pour une réforme structurelle. de la formation professionnelle

Pour une réforme structurelle. de la formation professionnelle Pour une réforme structurelle de la formation professionnelle L accord du 14 décembre 2013 : ce qu il changera, au quotidien, pour les entreprises, les salariés et les demandeurs d emploi 20 13 POUR L

Plus en détail

Politique de favorisation de la lecture

Politique de favorisation de la lecture Politique de favorisation de la lecture Adoptée le 6 décembre 2011 Préambule L importance de la lecture est un enjeu fondamental dans notre société. L écrit est partout. «La lecture est au cœur du développement

Plus en détail

Sommaire. 1) objectifs de la réunion. 2) rappel de l étude :

Sommaire. 1) objectifs de la réunion. 2) rappel de l étude : Sommaire 1) objectifs de la réunion 2) rappel de l étude : état des lieux pré-programme 2 scénarios d aménagement 3) retour sur la réunion du 22 avril 4) débat public : quel programme? quelles fonctionnalités

Plus en détail

Ast & Fischer SA, Wabern

Ast & Fischer SA, Wabern Ast & Fischer SA, Wabern Daniel Troxler, employeur L automne passé, j ai reçu un appel téléphonique lors duquel on m a demandé si j étais intéressé à en savoir plus sur le programme d intégration «Job

Plus en détail

Docteur Michel Legmann

Docteur Michel Legmann 1 Docteur Michel Legmann Président Mme Nora BERRA Secrétaire d Etat aux Aînés 55 rue Saint Dominique 75007 PARIS Nos références à rappeler sur tout échange de correspondance ML/FJ/np/Exercice professionnel

Plus en détail

Parti libéral du Canada. Le Collège des médecins de famille du Canada

Parti libéral du Canada. Le Collège des médecins de famille du Canada Parti libéral du Canada Le Collège des médecins de famille du Canada Questionnaire sur la position des partis politiques relativement aux principaux enjeux de la médecine familiale Élection fédérale 2011

Plus en détail

Santé Les propositions du Manifeste des Entreprises du Médicament pour l avenir de la France

Santé Les propositions du Manifeste des Entreprises du Médicament pour l avenir de la France 2007 Priorité Santé Les propositions du Manifeste des Entreprises du Médicament pour l avenir de la France Au nom des 25 000 chercheurs de nos entreprises dans les Sciences de la vie Au nom des 300 000

Plus en détail

REMERCIEMENTS INTRODUCTION

REMERCIEMENTS INTRODUCTION REMERCIEMENTS INTRODUCTION Ces dernières années, une enquête a été réalisée par la Direction des Hôpitaux. Nous savons désormais que chaque année en France, 1.4 millions d enfants sont hospitalisés. Leur

Plus en détail

AMÉNAGEMENT DE LA RUE GARIBALDI RÉUNION PUBLIQUE DU 19 MAI 2010 SYNTHÈSE DES DÉBATS

AMÉNAGEMENT DE LA RUE GARIBALDI RÉUNION PUBLIQUE DU 19 MAI 2010 SYNTHÈSE DES DÉBATS AMÉNAGEMENT DE LA RUE GARIBALDI RÉUNION PUBLIQUE DU 19 MAI 2010 SYNTHÈSE DES DÉBATS PRESENTATION DU PROJET Périmètre de la concertation : aménagement de la rue Garibaldi et de ses espaces publics entre

Plus en détail

C. Montano et D. Marquois Prédiction de trafic à 1h et gestion de trafic urbain : quels usages possibles? NOS PARTENAIRES :

C. Montano et D. Marquois Prédiction de trafic à 1h et gestion de trafic urbain : quels usages possibles? NOS PARTENAIRES : C. Montano et D. Marquois Prédiction de trafic à 1h et gestion de trafic urbain : quels usages possibles? NOS PARTENAIRES : Pourquoi la régulation de trafic va devenir un outil majeur de la mobilité urbaine?

Plus en détail

Mémoire projet de loi no 76, Loi modifiant l organisation et la gouvernance du transport collectif dans la région métropolitaine de Montréal.

Mémoire projet de loi no 76, Loi modifiant l organisation et la gouvernance du transport collectif dans la région métropolitaine de Montréal. Mémoire projet de loi no 76, Loi modifiant l organisation et la gouvernance du transport collectif dans la région métropolitaine de Montréal. CTE - 003M C.P. P.L. 76 Transport collectif dans la région

Plus en détail

S informer Poser des questions Donner son opinion

S informer Poser des questions Donner son opinion Guide pratique pour aider les citoyennes et les citoyens à participer à une consultation publique S informer Poser des questions Donner son opinion Adaptation en texte simplifié Simplicom 2 L auteur a

Plus en détail

MÉMOIRE. Présenté à la Ville de Québec Dans le cadre de la consultation sur l avenir du transport en commun

MÉMOIRE. Présenté à la Ville de Québec Dans le cadre de la consultation sur l avenir du transport en commun Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur 301, rue Carillon, Québec, Qc G1K 5B3, Tél.:529-6158 courriel: cccqss@globetrotter.net MÉMOIRE Présenté à la Ville de Québec Dans le cadre de

Plus en détail

Compte rendu du Conseil Municipal du jeudi 24 Janvier 2013

Compte rendu du Conseil Municipal du jeudi 24 Janvier 2013 Compte rendu du Conseil Municipal du jeudi 24 Janvier 2013 L an deux mille treize, le vingt-quatre janvier à 20 h 30, les membres du Conseil Municipal de la commune d Aveluy, légalement convoqués, se sont

Plus en détail

EVALUATION DES CONSEQUENCES FINANCIERES ET FISCALES DE LA FUSION DES COMMUNAUTES DE COMMUNES DU PAYS OUEST CHARENTE

EVALUATION DES CONSEQUENCES FINANCIERES ET FISCALES DE LA FUSION DES COMMUNAUTES DE COMMUNES DU PAYS OUEST CHARENTE COMMUNAUTE DE COMMUNES DE GRANDE CHAMPAGNE EVALUATION DES CONSEQUENCES FINANCIERES ET FISCALES DE LA FUSION DES COMMUNAUTES DE COMMUNES DU PAYS OUEST CHARENTE MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES CAHIER

Plus en détail

SAISINE SPECIFIQUE N 7 : COMMERCES ET SERVICES DE PROXIMITE. Avis commun des Conseils de village de

SAISINE SPECIFIQUE N 7 : COMMERCES ET SERVICES DE PROXIMITE. Avis commun des Conseils de village de Conseils de Village Commune de Bouchemaine Janvier 2012 SAISINE SPECIFIQUE N 7 : COMMERCES ET SERVICES DE PROXIMITE Avis commun des Conseils de village de Pruniers Val de Maine, Le Bourg, La Pointe, Campagne

Plus en détail

Devenir sociétaire. Pourquoi avez-vous besoin de cet argent?...2. Quel sera mon rôle dans la coopérative?...2. Qu est-ce que cela va me rapporter?...

Devenir sociétaire. Pourquoi avez-vous besoin de cet argent?...2. Quel sera mon rôle dans la coopérative?...2. Qu est-ce que cela va me rapporter?... Devenir sociétaire En quoi ça consiste?...2 Pourquoi avez-vous besoin de cet argent?...2 Quel sera mon rôle dans la coopérative?...2 Qu est-ce que cela va me rapporter?...3 Puis-je verser l argent en plusieurs

Plus en détail

Enquête S.L.S. Mode d emploi

Enquête S.L.S. Mode d emploi Enquête S.L.S. Mode d emploi Que dois-je faire si j'ai reçu l'enquête SLS? Avant le 2 janvier 2013, vous devez nous retourner les documents suivants : L'enquête jointe au courrier, complétée des renseignements

Plus en détail

Comment parrainer un élève du Foyer de Cachan?

Comment parrainer un élève du Foyer de Cachan? Comment parrainer un élève du Foyer de Cachan? I. Pré-parrainage A. Sélection et recrutement : Comment puis-je m inscrire au programme parrainage? Modalités et documents demandés : une lettre de motivation

Plus en détail

MANDAT NON EXCLUSIF DE COMMERCIALISATION DE PRODUITS IMMOBILIERS LOI HOGUET du 2 Janvier 1970

MANDAT NON EXCLUSIF DE COMMERCIALISATION DE PRODUITS IMMOBILIERS LOI HOGUET du 2 Janvier 1970 1 MANDAT NON EXCLUSIF DE COMMERCIALISATION DE PRODUITS IMMOBILIERS LOI HOGUET du 2 Janvier 1970 ENTRE LES SOUSSIGNES : La SOCIETE CIVILE DE CONSTRUCTION VENTE «L OREE DES PARCS» dont le siège social est

Plus en détail

Enquête sur les pratiques, les représentations en les attentes des sénartais en matière de mobilité

Enquête sur les pratiques, les représentations en les attentes des sénartais en matière de mobilité Enquête sur les pratiques, les représentations en les attentes des sénartais en matière de mobilité 1 - INTRODUCTION Bonjour Madame, Monsieur, Je suis Mme / M. de l Institut MV2, nous réalisons une enquête

Plus en détail

Réaliser notre vision des soins de santé : Principales orientations adressées aux premiers ministres

Réaliser notre vision des soins de santé : Principales orientations adressées aux premiers ministres Réaliser notre vision des soins de santé : Principales orientations adressées aux premiers ministres Contexte et objectif : La Fédération canadienne des syndicats d infirmières/infirmiers (FCSII), représentant

Plus en détail

ACTIVITÉ 1 TROUVER L ERREUR

ACTIVITÉ 1 TROUVER L ERREUR ACTIVITÉ 1 TROUVER L ERREUR GUIDE DE L ENSEIGNANT LES NORMES DU TRAVAIL Mieux les comprendre pour mieux s'entendre PRÉSENTATION DE L ACTIVITÉ Public cible Élèves du 2 e cycle du secondaire Durée estimée

Plus en détail

Information à l intention du personnel. Les conditions de la retraite dès 2012. Le 19 juillet 2011. Direction des Finances DFIN Finanzdirektion FIND

Information à l intention du personnel. Les conditions de la retraite dès 2012. Le 19 juillet 2011. Direction des Finances DFIN Finanzdirektion FIND Information à l intention du personnel Les conditions de la retraite dès 2012 Le 19 juillet 2011 Direction des Finances DFIN Finanzdirektion FIND Page 2 de 10 Sommaire 1. En bref, les nouveautés concernant

Plus en détail

Introduction. Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) 1

Introduction. Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) 1 Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) Province du Nouveau-Brunswick ISBN: 978-1-55471-612-8 juin 2013 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 1 Résumé du régime... 2 Adhésion... 3

Plus en détail

CAPD du mercredi 20 mai 2015. Questions diverses posées par le SNUipp-FSU 77

CAPD du mercredi 20 mai 2015. Questions diverses posées par le SNUipp-FSU 77 CAPD du mercredi 20 mai 2015 Questions diverses posées par le SNUipp-FSU 77 1- Suite aux interventions d un maire Seine-et-Marnais pour imposer le port de la blouse à l école dans sa commune, quelle sera

Plus en détail

COMMUNE DE BOUJAILLES CONSEIL MUNICIPAL DU 31 JANVIER 2014 PROCES VERBAL

COMMUNE DE BOUJAILLES CONSEIL MUNICIPAL DU 31 JANVIER 2014 PROCES VERBAL COMMUNE DE BOUJAILLES CONSEIL MUNICIPAL DU 31 JANVIER 2014 PROCES VERBAL Lieu : Mairie de Boujailles Président : M. PAULIN Gérard Secrétaire : M. PAULIN Philippe Membres présents : tous, sauf M. BARCON

Plus en détail

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant :

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : BULLETIN DE SALAIRE Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : l employeur (nom, adresse, numéro d immatriculation, code

Plus en détail

Discours du Chef de projet pour ouverture PASCRENA. 17 décembre 2012. Je vous remercie d avoir bien voulu répondre par votre

Discours du Chef de projet pour ouverture PASCRENA. 17 décembre 2012. Je vous remercie d avoir bien voulu répondre par votre Discours du Chef de projet pour ouverture PASCRENA 17 décembre 2012 Salutations protocolaires Chers amis de la société civile, Je vous remercie d avoir bien voulu répondre par votre présence à cette invitation

Plus en détail

Relations collectives Février 2014. La couverture complémentaire des frais de santé en entreprise

Relations collectives Février 2014. La couverture complémentaire des frais de santé en entreprise La couverture complémentaire des frais de santé en entreprise La loi relative à la sécurisation de l emploi du 14 juin 2013, qui a retranscrit l ANI du 11 janvier 2013, a prévu une généralisation de la

Plus en détail

COMPTE-RENDU. Projet d écoquartier de la Gare

COMPTE-RENDU. Projet d écoquartier de la Gare Réunion publique du 24 mai 2013 Projet d écoquartier de la Gare Questions et réponses échangées lors de la réunion publique du 24 mai 2013. Quel est le projet? Aujourd'hui, nous sommes, après les phases

Plus en détail

Vous pouvez me retourner ce questionnaire soit par mail à : anne-sophie.lapointe@orange.fr

Vous pouvez me retourner ce questionnaire soit par mail à : anne-sophie.lapointe@orange.fr Madame la Présidente, Monsieur le Président, Représentant(e) à l Alliance Maladies Rares, Président(e) d une association de malades dans les maladies rares ou son représentant à l Alliance Maladies Rares,

Plus en détail

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez PRÉVOYANCE Suralia Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez Suralia pour protéger votre famille et votre patrimoine Pour vous, il n y a rien de plus important que votre famille. Vous souhaitez

Plus en détail

La DDE et la DRE ont de nombreuses activités dans les domaines de l urbanisme, de l aménagement, de l environnement, de la route ou des transports.

La DDE et la DRE ont de nombreuses activités dans les domaines de l urbanisme, de l aménagement, de l environnement, de la route ou des transports. Qui sommes-nous? L a DDE et la DRE sont des services déconcentrés du ministère de l Équipement, des transports et du logement, l un au niveau départemental et l autre au niveau régional. Ils emploient

Plus en détail

Séance du lundi 16 juin 2008. DELEGATION DE M. Josy REIFFERS

Séance du lundi 16 juin 2008. DELEGATION DE M. Josy REIFFERS Séance du lundi 16 juin 2008 DELEGATION DE M. Josy REIFFERS 305 Séance du lundi 16 juin 2008 D -20080318 Convention de partenariat entre la Ville de Bordeaux et l association Maison de l Emploi de Bordeaux.

Plus en détail

Rencontres AIRAL. Le développement de Transports Urbains dans l agglomération Lyonnaise. Jeudi 30 novembre 2011 Bernard Rivalta, Président du SYTRAL

Rencontres AIRAL. Le développement de Transports Urbains dans l agglomération Lyonnaise. Jeudi 30 novembre 2011 Bernard Rivalta, Président du SYTRAL syndicat mixte des transports pour le Rhône et l agglomération lyonnaise Rencontres AIRAL Le développement de Transports Urbains dans l agglomération Lyonnaise Jeudi 30 novembre 2011 Bernard Rivalta, Président

Plus en détail

Conférence de presse 28 octobre 2014 Dossier de presse, partie II Le transport public n est pas payé à son juste prix

Conférence de presse 28 octobre 2014 Dossier de presse, partie II Le transport public n est pas payé à son juste prix Conférence de presse 28 octobre 2014 Dossier de presse, partie II Le transport public n est pas payé à son juste prix Contacts : Dominique Fèvre : 01 48 74 73 46 / dfevre@utp.fr Virginie Billet : 01 48

Plus en détail

Tribunal administratif

Tribunal administratif Nations Unies AT/DEC/1195 Tribunal administratif Distr. limitée 30 septembre 2004 Français Original : anglais TRIBUNAL ADMINISTRATIF Jugement No 1195 Affaire No 1290 : NEWTON Contre : Le Secrétaire général

Plus en détail

Dossier d enquête publique au titre du code de l environnement et portant sur la mise en compatibilité du Plan Local d Urbanisme de Paris

Dossier d enquête publique au titre du code de l environnement et portant sur la mise en compatibilité du Plan Local d Urbanisme de Paris ADAPTATION DES STATIONS EXISTANTES DE LA LIGNE Dossier d enquête publique au titre du code de l environnement et portant sur la mise en compatibilité du Plan Local d Urbanisme de Paris Pièce E : Evaluation

Plus en détail

CHOIX DU SUJET CEC ÉMILIE -GOURD. Nom... Prénom... Groupe...

CHOIX DU SUJET CEC ÉMILIE -GOURD. Nom... Prénom... Groupe... CHOIX DU SUJET CEC ÉMILIE -GOURD 2014 Nom... Prénom... Groupe... TABLE DES MATIÈRES Introduction p. 4 Calendrier p. 5 Questionnement pour choisir un sujet p. 6 Recherche bibliographique p. 8 Démarche de

Plus en détail

10c - L avocat. Service juridique droit des personnes et des familles

10c - L avocat. Service juridique droit des personnes et des familles 10c - L avocat L avocat peut vous défendre, vous assister et vous représenter pour régler un conflit ou pour obtenir un droit, soit dans le cadre d un procès, soit pour régler un litige à l amiable. Il

Plus en détail

Quand l ajustement entrera-t-il en vigueur? La baisse du taux de conversion commencera en janvier 2017.

Quand l ajustement entrera-t-il en vigueur? La baisse du taux de conversion commencera en janvier 2017. Les nouveaux taux de conversion s appliquent à compter de janvier 2017. Vous trouverez ici les réponses aux questions fréquemment posées et vous découvrirez les conséquences des modifications sur les prestations

Plus en détail

Comment vous constituer un capital pension le plus élevé possible en profitant au mieux des avantages fiscaux?

Comment vous constituer un capital pension le plus élevé possible en profitant au mieux des avantages fiscaux? Dossier Pension Libre Complémentaire Association d assurances mutuelles Un regard prévoyant sur votre avenir Comment vous constituer un capital pension le plus élevé possible en profitant au mieux des

Plus en détail

Catalogue de formations 2016

Catalogue de formations 2016 Quand on travaille pour demain et pour l incertain on agit avec raison (Blaise Pascal) PRO - CONSEIL 3 Consultant formateur Nos compétences Analyse de votre budget Comprendre le budget de la commune Prospective

Plus en détail

1. Ouverture de la session par le maire, Daniel Rancourt.

1. Ouverture de la session par le maire, Daniel Rancourt. Procès-verbal Séance du conseil de la ville de Macamic tenue le 10 septembre 2007, à laquelle étaient présents le maire, Daniel Rancourt, la conseillère et les conseillers suivants : Dianne Duchesne, Éric

Plus en détail

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012 Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Je voudrais tout d abord

Plus en détail

L exploitation financière des personnes âgées : Ça semblait être une bonne idée. Chad McCleave B.Comm. C.A.; First Seniors, Newmarket, Ontario, Canada

L exploitation financière des personnes âgées : Ça semblait être une bonne idée. Chad McCleave B.Comm. C.A.; First Seniors, Newmarket, Ontario, Canada L exploitation financière des personnes âgées : Ça semblait être une bonne idée Chad McCleave B.Comm. C.A.; First Seniors, Newmarket, Ontario, Canada Par l intermédiaire du Secrétariat aux Affaires des

Plus en détail

La rentabilité socio économique et financière de la LGV PACA

La rentabilité socio économique et financière de la LGV PACA La rentabilité socio économique et financière de la LGV PACA Janvier 2005 2 Préambule : Les données chiffrées encore indicatives dont on dispose sur un projet de ligne nouvelle au stade du débat public

Plus en détail

LES CHEFS D ENTREPRISE

LES CHEFS D ENTREPRISE Prud hommes La réforme des prud hommes : pour une justice plus prévisible et plus rapide. Aucun chef d entreprise n aime se séparer d un salarié. Mais c est parfois nécessaire et c est à cette éventualité

Plus en détail

AVIS DE PUBLICITE CONCESSION D'AMENAGEMENT AMENAGEMENT ET CESSION DE TERRAINS COMMUNAUX

AVIS DE PUBLICITE CONCESSION D'AMENAGEMENT AMENAGEMENT ET CESSION DE TERRAINS COMMUNAUX AVIS DE PUBLICITE CONCESSION D'AMENAGEMENT AMENAGEMENT ET CESSION DE TERRAINS COMMUNAUX I. POUVOIR ADJUDICATEUR I.1 Identification Commune de Saint Paul BP 44 97 861 Saint Paul Cedex Contact : Pôle Aménagement

Plus en détail

Premier crédit et fidélité du client

Premier crédit et fidélité du client Premier crédit et fidélité du client Mardi 26 octobre 2004 Marc Roesch Dans les rapports d activités des IMF on trouve presque toujours un graphique présentant l évolution du nombre d adhérents ou du nombre

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2015

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2015 1 COMPRENDRE VOTRE OBLIGATION DE MISE EN PLACE DE LA GARANTIE FRAIS DE SANTE DANS 3 4 VOTRE ENTREPRISE 2 5 1. vous informe sur DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ Edition 2015 Votre salarié a l obligation

Plus en détail

Le Droit Individuel à la Formation - DIF

Le Droit Individuel à la Formation - DIF DADS 2008 Page 1 Le Droit Individuel à la Formation - DIF A Le principe L accord de branche du 26 mai 2005 permet de faciliter les parcours personnalisés de formation des salariés tout au long de leur

Plus en détail

«Atelier 50 % Bio, Circuit court, Commerce Equitable dans la Restauration Collective»

«Atelier 50 % Bio, Circuit court, Commerce Equitable dans la Restauration Collective» «Atelier 50 % Bio, Circuit court, Commerce Equitable dans la Restauration Collective» Compte rendu de l initiative publique du 21 mars 2012 1 e - Rappel du contexte de l initiative, des objectifs de l

Plus en détail

Article 1 Conditions générales applicables. Article 2 Objet des conditions spécifiques. Article 3 Conditions de fourniture et Définition de l Offre

Article 1 Conditions générales applicables. Article 2 Objet des conditions spécifiques. Article 3 Conditions de fourniture et Définition de l Offre Conditions Spécifiques Offre Déménagement multi-lignes lignes IP pro Article 1 Conditions générales applicables Les présentes Conditions Spécifiques relèvent des Conditions Générales de l Abonnement au

Plus en détail

Guide pratique pour les candidats aux Bourses du Gouvernement français (BGF)

Guide pratique pour les candidats aux Bourses du Gouvernement français (BGF) Guide pratique pour les candidats aux Bourses du Gouvernement français (BGF) Avant de remplir le formulaire de candidature, vous êtes invités à lire attentivement le document suivant qui recense l ensemble

Plus en détail

Bien utiliser le prélèvement

Bien utiliser le prélèvement OCTOBRE 2014 N 23 PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Bien utiliser le prélèvement SEPA Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE

Plus en détail

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE 4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile (Suivi de la section 3.10 du Rapport annuel 2001) CONTEXTE Le

Plus en détail

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Date N Affaires sociales N Formation professionnelle AVENANTS N 6 ET N 10 : Questions / Réponses Pour rappel,

Plus en détail

PROTOCOLE ÉTUDES DU PLAN DE MOBILITÉ DE L ENTREPRISE X

PROTOCOLE ÉTUDES DU PLAN DE MOBILITÉ DE L ENTREPRISE X Logo de l Entreprise PROTOCOLE RELATIF AUX ÉTUDES DU PLAN DE MOBILITÉ DE L ENTREPRISE X Page 1/8 SOMMAIRE Article 1. Objet du protocole 4 Article 2. Durée 4 Article 3. Engagements généraux 4 3.1. De NANTES

Plus en détail