Chantier «Voûte Nubienne» à DEMBELLA Conclusions de fin de chantier

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chantier «Voûte Nubienne» à DEMBELLA Conclusions de fin de chantier"

Transcription

1 Projet VN à DEMBELLA 2011 Page 1 sur 5 Chantier «Voûte Nubienne» à DEMBELLA de fin de chantier Objectifs : Il s agit d introduire sur la zone de Dembella la technique de construction de l association «Voûte nubienne» qui permet de supprimer toute utilisation de pièces métalliques (charpente, tôles, ) car la toiture est remplacée par des voûtes construites en terre locale. D autre part, cette technique est très proche de la technique traditionnelle et ne nécessite que d avoir des maçons formés. Construire 2 bâtiments mitoyens de 2 voûtes chacun Conditions de mise en place du chantier : Après plusieurs rencontres avec l association VN en France et au Mali (Jo, Valérie, Moussa, Bernard) nous avions convenu dans un premier temps et pour un premier chantier de procéder selon notre méthode habituelle. Dans un deuxième temps, - après la réalisation du premier chantier et du passage d un hivernage, - après une évaluation sur le terrain à l automne prochain sur les plans techniques et financiers - après avoir également évaluer l intérêt de la population pour cette nouvelle technique en fonction des coûts et des moyens à mettre en œuvre, de poursuivre ou non ce volet dans le cadre de la méthode VN. Les maçons nous ont donc été recommandés par l association de la Voûte Nubienne, qui nous a donné ses conseils sur la mise en place et le déroulement du chantier. Le contact a été établi directement par le Chef de projet. Premières remarques du chef de projet sur le terrain : Le chantier s est plutôt bien déroulé, l équipe a bien travaillé et efficacement. La population apprécie les bâtiments mais attend de voir le résultat après l hivernage. Il n y a pas encore eu de demandes de construction. 2 maçons du village ont fini par s intéresser au chantier, mais seulement une fois que celui-ci était bien avancé. Il faut donc bien que les gens voient la construction pour qu ils puissent s y intéresser. Points à améliorer difficultés rencontrées : 1. Sur le plan technique : - Nous avons lancé le chantier trop tard dans la saison : problème d eau pour la fabrication des briques et nécessité de finir rapidement le chantier à cause des premières pluies (précoces cette année) - Nous avons du insister pour que le chef de chantier s occupe des fondations, il voulait venir après celles-ci! C est pourtant un élément fondamental

2 Projet VN à DEMBELLA 2011 Page 2 sur 5 du chantier! - Les quantités estimées de briques, cailloux et sable ont été sous-estimées et il a fallu en refaire en cours de chantier, ce qui a posé des problèmes logistiques. - De même, tous les matériaux ont été demandés au compte-goutte. Il aurait fallu tout lister dès le départ pour acheter tout ensemble et réduire ainsi les frais d acheminement. - De plus, l équipe a oublié tout son matériel dans le car qui les a emmenés. Il a donc fallu tout racheter ou prêter! (notamment des futs pour servir de moules, fils de fer, planches, seaux, ) 2. Sur le plan ressources humaines : - Salaire du chef de chantier : celui-ci a exigé d être payé pour chacun des deux bâtiments, alors qu ils se construisaient simultanément! Il a donc touché 7000 FCFA/jour, au lieu de 3500 FCFA/jour prévu initialement par chantier! - Le problème ne se pose pas avec les autres maçons car chacun ne travaille que sur 1 bâtiment. - Temps de travail : La réalisation a été estimée à 70 jours, mais l équipe a fini en 49 jours. Cependant ils ont exigé le paiement de leur salaire sur la durée estimée et non réelle! Même s ils ont fait des journées plus longues que prévues, cela semble abusif. - En plus du salaire, l équipe AVN a demandé à ce que sa restauration soit prise en charge. Nous sommes partis sur une base de 750 FCFA par jour. Ils ont demandé une revalorisation de ce tarif au bout de deux semaines, en argumentant que ça ne leur permettait pas de manger à leur faim. Il a donc fallu augmenter à 1000 FCFA, ce qui correspond au salaire journalier d un manœuvre! - Notre chef de projet s est senti obligé d accepter ces conditions pour être sur que le chantier se passe bien et puisse être fini avant les grosses pluies. - L équipe VN était très pressée de repartir! - Pour la fabrication des briques, nous avons payé les ouvriers au nombre de briques. La qualité des briques de murs est forcément très inégale d un village à l autre car les techniques employées ne sont pas les mêmes. - Dans tous les cas, il serait intéressant que le chef de chantier montre aux jeunes du village, au démarrage des opérations, comment améliorer la qualité des briques.

3 Projet VN à DEMBELLA 2011 Page 3 sur 5 - Il y a eu beaucoup de mouvements et souvent de nouveaux arrivants parmi les manœuvres, qui ont cherché chaque jour à renégocier leur salaire. Le chef de projet est resté inflexible. - Nous avons demandé à l équipe AVN de faire également les finitions du bâtiment. - Il reste cependant la partie assainissement et écoulement des eaux de pluie qui n est pas du tout pris en compte. - Même pour la douche, le chef de chantier se contente de faire faire un trou en bas du mur pour un écoulement à l extérieur, sans puits perdu ou autre. - Pour l écoulement des eaux de pluie, il pourrait par exemple être fait une couche de cailloux afin de «casser» la force de l eau pour éviter l affouillement au pied du bâtiment. Remarques techniques : La bâche plastique et l enduit au goudron et huile de vidange sont des solutions discutables. Refaire le crépi chaque année n est pas non plus une solution satisfaisante. Il vaudrait mieux trouver un enduit, un crépi ou autre, avec des matériaux locaux pour ne pas les aliéner à ces produits issus du pétrole. Sans réparation, combien d hivernage peut supporter la construction? A-t-on vraiment du recul en région sahélienne comme Dembella? Nous attendons la fin de l hivernage pour faire un premier état des lieux. Après la première pluie

4 Projet VN à DEMBELLA 2011 Page 4 sur 5 Sur la méthode : - Il faudrait que la future équipe VN propose un prix clair et définitif avant le début du chantier, ainsi qu un nombre précis de matériaux à fournir, plutôt que d ajouter chaque fois des dépenses, de renégocier les frais, etc ce qui risque de décourager les clients, surtout pour ceux qui ont de faibles moyens. - Il faudrait pouvoir former les maçons techniquement, mais aussi les obliger à se structurer en entreprise ou coopérative, légalement enregistrer, avec paiement d impôts et une gestion stricte pour l intégrer dans un développement local. - Il faut alors une formation supplémentaire, et détecter sur l équipe au moins deux maçons lettrés pour la gestion financière et administrative de la structure. Je propose donc, d attendre la mission d octobre pour effectuer une évaluation définitive, afin de proposer au CA la poursuite de ce volet. La Rochette, le 20 Mai 2011 D après les informations de Moussa DIAKITE, Chef de projet sur le terrain Valérie GEHIN, Coordinatrice ci-après, Récapitulatif technique et financier :

5 Projet VN à DEMBELLA 2011 Page 5 sur 5 Récapitulatif pour 2 logements (+ une voute de 2m entre les 2) Cout en Prix PU max PU min Quantité Unité Commentaires Fcfa Fcfa Fcfa Fcfa Etudes préparatoires Transport chef de chantier AR AVN - gros œuvre jours payés Estimation VN Calcul pour 2 bâtiments 1 bâtiment + voute intermédiaire Pas pris en compte Temps de travail : 31 js maximum Restauration 5 personnes 5 pers Jours PU a été renégocié par l'équipe prix local prix local Salaires chef de chantier 1 pers x Jours réel payé : 3500x2 car 2 chantiers! 3000 Fcfa/jour 3000 Fcfa/jour Salaires maçons classe 2 2 pers Jours Fcfa/jour 2500 Fcfa/jour Salaires maçons classe 3 3 pers Jours Fcfa/jour 2000 Fcfa/jour Transport chantier 5 pers AR - équipe pour une équipe de 5 personnes prix local prix local AVN - finition jours payés Pas pris en compte Salaire Chef de C finition 1 pers x Jours réel payé : 3500x2 car 2 chantiers! Salaire Maçon C2 finition 2 pers Jours Salaire Maçon C3 finition 3 pers Jours Restauration 5 personnes 5 pers Main d'œuvre Jours 31 jours 31 jours par chantier Apprentis Jours x nb pers en fin de chantier (0 au début) 1 pers - 31 js 62 js (cout d'1 manœuvre) 13 en fin de chantier (10 au début) 4/5 pers sur 31 js = 248 à 310 js Manœuvres Jours x nb pers payé au SMIC journalier 124 à 155 js (prix local) Eau Litres 0,5 0 Pour briques et construction Matériaux gros œuvre Quantité nécessaire estimée Bache ml ml 91ml Cailloux (transport) Charrettes Grosses briques Briques Terre pour petites briques (transport) Charrettes Matériel Moules petites briques Moule Moule à deux compartiments Moules grosses briques 0? Moule Matériel des manœuvres Moules voutes Futs Achat et transport "Echafaudage" et eau 3 Futs déjà dispo à la base Fil de fer Rouleau Longueur du rouleau? cables Planches Nb Planches de 6 m 2 planches Seaux métalliques Nb Seaux de chantier Nb Dont un emprunté à l'aes de Dem Rouleau peinture Nb Arrosage-Vanne 15/ nb Pour amener l'eau au chantier Arrosage-Mamelon 15/ nb Pour amener l'eau au chantier Arrosage-Raccord arrosage m Pour amener l'eau au chantier Arrosage-Colliers nb Pour amener l'eau au chantier Sable (transport) charrettes 750 pourrait être moins cher en payant 750 à la journée Sable (transport) camion Tout n'a pas été utilisé Brouettes 0 2 nb déjà dispo à la base 1 brouette ou charrette charrettes et ânes 0 2 nb charrette des manœuvres Crépi Crépissage traditionnel Huile de vidange litres Huile vidange Bidon pour huile de vidange unité capacité du bidon? Huile moteur Litres Pétrôle litres Bitume kg Ciment sacs poids des sacs? Transport ciment sacs transport ciment + armoires Goudron boites Quantité par boite? Huisseries Porte bois 6 Nb Soit 3 par bâtiment Porte métallique 4 Nb Soit 2 par bâtiment Fenêtres 8 Nb Soit 4 par bâtiment A la charge du client Peinture Intérieure Chaux Kg sac de 25 kg n'a pas été utilisé Sel Kg Imprévus Fcfa Réparation Pioche Nb réparation Réparation Brouette Nb réparation Besoin de réparer une 3ème fois TOTAL Fcfa Fcfa Dont finition Peinture et huisseries Pas pris en compte Dont gros-œuvre Construction et crépi extérieur Surface totale en m² 144 m² 50 m² utiles? Batiments 128 m² 64 m² 2 Bâtiments Espace entre les 2 16 m² 16 m² 1 Espace couvert Prix de revient au m² Fcfa Prix de revient finitions Fcfa Pas pris en compte Prix de revient gros-œuvre Fcfa Fcfa Fcfa Autres éléments du bâtiment réalisés : Electricité Robinet + compteur Latrines latrines fosse commune pour 3 latrines Mur d'enceinte Hangar en séco = terrasse couverte A la charge du client

Le lieu de la mission

Le lieu de la mission Bilan du Projet Puculloccocha Le lieu de la mission Nous sommes arrivés sur place le mercredi 6 juin 2012, après 12h d avion jusque Lima, puis 20h de bus jusqu Andahuaylas. Le district de Pacucha, dont

Plus en détail

Réussir le dosage du mortieret du béton

Réussir le dosage du mortieret du béton Réussir le dosage du mortieret du béton DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Composer votre mortier Le mortier sert pour le montage des briques et parpaings, à la constitution des enduits de façade

Plus en détail

Nous avons aussi tenté la fabrication de tubes et autres objets.

Nous avons aussi tenté la fabrication de tubes et autres objets. Il faut avant tout faire une introduction, un historique et préciser que nous parlons du Niger. Cette technique est probablement applicable dans d autres pays mais pour chaque zone il faudra analyser le

Plus en détail

Bien aménager, bien utiliser son four à pain

Bien aménager, bien utiliser son four à pain Jacques Revel Bien aménager, bien utiliser son four à pain Avec la collaboration technique de M. Baron-Languet Groupe Eyrolles, 2008 ISBN : 978-2-212-11739-6 Chapitre 1 Construire un four à pain Le four

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION DU PROJET LAOS 2015

RAPPORT DE MISSION DU PROJET LAOS 2015 RAPPORT DE MISSION DU PROJET LAOS 2015 13 août au 13 septembre 2015 Participants : Lucas BELAHSSEN, Laura ALVAREZ, Léna PREVOT, Djamel RADJA, Maurane LE STRAT Nous sommes finalement partis à 4 car Laura

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITES DU PREMIER SEMESTRE 2012 (Mars 2012 Août 2012)

RAPPORT D ACTIVITES DU PREMIER SEMESTRE 2012 (Mars 2012 Août 2012) Association Faune et Développement au Burkina Récépissé : N 2008-0328 / MATD/SG / DGLPAP / DOASOC BP 133 Fada N Gourma Tél. : (00226) 40 77 10 11 Email : afaudeb@yahoo.fr Projet de formation de groupements

Plus en détail

Projet de réhabilitation des façades du quai de Podor

Projet de réhabilitation des façades du quai de Podor Partenariat entre les Conseils Régionaux de Saint Louis/Sénégal et Rhône Alpes/France en collaboration avec Le Syndicat d initiative de Saint Louis du Sénégal et Podor Rive Gauche Projet de réhabilitation

Plus en détail

Programme d action mondial en faveur de l Education pour tous (Projet jeunesse) Livret 4. Ciment

Programme d action mondial en faveur de l Education pour tous (Projet jeunesse) Livret 4. Ciment Programme d action mondial en faveur de l Education pour tous (Projet jeunesse) Livret 4 Ciment Apprendre et travailler Développement des compétences : Une campagne de motivation Livret support au film

Plus en détail

L évolution des besoins et différentes solutions techniques

L évolution des besoins et différentes solutions techniques L évolution des besoins et différentes solutions techniques Objectifs : Identifier l évolution des besoins. Comparer, sur différents objets techniques, les solutions techniques retenues pour répondre à

Plus en détail

DALLES DE COUVERTURE POUR LES LATRINES : CAS DES DALLES A BASE DE CIMENT ET COMPOSANTS => BETON ARME (CONCEPTION)

DALLES DE COUVERTURE POUR LES LATRINES : CAS DES DALLES A BASE DE CIMENT ET COMPOSANTS => BETON ARME (CONCEPTION) DALLES DE COUVERTURE POUR LES LATRINES : CAS DES DALLES A BASE DE CIMENT ET COMPOSANTS => BETON ARME (CONCEPTION) Dans la plupart des cas, ce sont les dalles de béton ou à base de ciment qui offrent la

Plus en détail

Construction Super Adobe Terragora Lodges. "La terre devient or entre les mains du sage".

Construction Super Adobe Terragora Lodges. La terre devient or entre les mains du sage. "La terre devient or entre les mains du sage". Ce proverbe Iranien a été le point de départ de l'invention de la technique de construction dite : Super adobe. Au cours d'un voyage dans son pays d'origine,

Plus en détail

Construction d'une maison en paille

Construction d'une maison en paille 09/03/2010 - Par Michel Berkowicz, Construction d'une maison en paille Construire une maison en maille c'est le projet d'une maison bioclimatique, solide et sûre, répondant aujourd'hui parfaitement aux

Plus en détail

TOTAL dépenses = 5 524 000 Fr CFA soit 8421 28

TOTAL dépenses = 5 524 000 Fr CFA soit 8421 28 Bonjour, Tout d abord un grand merci à tous ceux qui ont participé permettant à cette famille Togolaise de pouvoir continuer à vivre. J ai eu une question concernant le nombre important d enfants, avec

Plus en détail

Eco-Village Toubab-Dialaw

Eco-Village Toubab-Dialaw Eco-Village Toubab-Dialaw L éco-village de Toubab Dialaw est situé à environ 1km de la mer sur une colline et à 2,5km du centre village de Toubab Dialaw. Les 2ha de terrain permettront de développer une

Plus en détail

RAPPORT DE L AVANCEMENT DE LA BOULANGERIE. Développement d une boulangerie économique et sociale

RAPPORT DE L AVANCEMENT DE LA BOULANGERIE. Développement d une boulangerie économique et sociale RAPPORT DE L AVANCEMENT DE LA BOULANGERIE Développement d une boulangerie économique et sociale Pays : Haïti Localité : Plateau de Salagnac Avril 2012 1 AVRIL 2011 1 - CONTRUCTION DE LA BOULANGERIE Les

Plus en détail

Projet de. Construction d une serre bioclimatique. en paille compressée et charpente en bois. sur le site de Vicoigne (Raismes)

Projet de. Construction d une serre bioclimatique. en paille compressée et charpente en bois. sur le site de Vicoigne (Raismes) EPLEFPA de Raismes Lycée Professionnel Agricole et Horticole Avenue du Château 59590 RAISMES Tél : 03.27.36.75.45 Fax : 03.27.36.79.31 Mél : epl.raismes@educagri.fr _ Projet de Construction d une serre

Plus en détail

CHARTE TECHNIQUE MARS 2013 RUBIS ROUGE / RUBIS NOIR / DRAINANTS. Information pour l application des produits

CHARTE TECHNIQUE MARS 2013 RUBIS ROUGE / RUBIS NOIR / DRAINANTS. Information pour l application des produits Information pour l application des produits et Drainants Merci de l attention que vous portez à nos produits. Voici sur les pages suivantes les informations essentielles qui vous permettront, si vous le

Plus en détail

construction traditionnelle - grandes structures - rénovation

construction traditionnelle - grandes structures - rénovation construction traditionnelle - grandes structures - rénovation QUI sommes nous? Fondée en 1994, l entreprise générale de construction BALFROID-MAG- NÉE réalise tous types de projets immobiliers : constructions

Plus en détail

L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Qu'est-ce que l'assainissement Non Collectif? Chaque jour, vous utilisez de l eau pour la douche, la vaisselle, les WC, la lessive Après usage, ces eaux sont polluées et

Plus en détail

Pour une meilleure utilisation de l eau de pluie

Pour une meilleure utilisation de l eau de pluie Pour une meilleure utilisation de l eau de pluie Patrick Haubrechts haubrechtsp@bluewin.ch L écologie n est ni une doctrine, ni une idéologie, c est une pratique. Page 1 de 15. recupeau.doc Modifié 16.11.2006

Plus en détail

Information pour l application des produits Rubis Noir et Rubis Rouge Drainants

Information pour l application des produits Rubis Noir et Rubis Rouge Drainants Information pour l application des produits Rubis Noir et Rubis Rouge Drainants Merci de l attention que vous portez à nos produits. Voici sur les pages suivantes les informations essentielles qui vous

Plus en détail

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Rapport réalisé par ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Réhabilitation et extension de la maison Bailleul à Toulouse ville, Maison Bailleul

Plus en détail

Comment construire une latrine avec 1 fer à béton 3/8, 2 sacs de ciment, 10 seaux de sable, 1 tuyau avec moustiquaire et 1 couvercle?

Comment construire une latrine avec 1 fer à béton 3/8, 2 sacs de ciment, 10 seaux de sable, 1 tuyau avec moustiquaire et 1 couvercle? Comment construire une latrine avec 1 fer à béton 3/8, 2 sacs de ciment, 10 seaux de sable, 1 tuyau avec moustiquaire et 1 couvercle? dal tikay bouch kouvèti twal moustikè (til) tiyo ventilation fondasyon

Plus en détail

Enfants de Tanzanie Pour qu un rêve devienne réalité. Projet Ecole primaire d Ilkurot

Enfants de Tanzanie Pour qu un rêve devienne réalité. Projet Ecole primaire d Ilkurot Enfants de Tanzanie Pour qu un rêve devienne réalité Projet Ecole primaire d Ilkurot Rapport d activité! Description et étapes du projet! Évolution du projet en images! Récapitulatif des dépenses et origine

Plus en détail

Fiche Projet. Aménagement d un atelier de réparation moto-vélo et d une buanderie

Fiche Projet. Aménagement d un atelier de réparation moto-vélo et d une buanderie Fiche Projet I. Présentation du projet Aménagement d un atelier de réparation moto-vélo et d une buanderie II. Quels sont les objectifs du projet? Bac Giang est une province du Vietnam située dans la région

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

Fiche d exercices. Nom : Prénom : Exercice 2. Faire la liste des faces, des arêtes et des sommets des pavés suivants : D C A' B'

Fiche d exercices. Nom : Prénom : Exercice 2. Faire la liste des faces, des arêtes et des sommets des pavés suivants : D C A' B' Nom : Prénom : Fiche d exercices Exercice 1 Faire la liste des faces, des arêtes et des sommets des pavés suivants : B C A D E F H G A D C B D' A' B' C' Exercice 2 E F La figure ci-contre représente un

Plus en détail

Rapport sur la construction du 4 ème bâtiment scolaire

Rapport sur la construction du 4 ème bâtiment scolaire Rapport sur la construction du 4 ème bâtiment scolaire Généralités Pour rappel, la Banque Cantonale Vaudoise a remis, en juin 2015, à la Fondation Les Enfants de l Arc en Ciel le prix BCV Solidarité 2015.

Plus en détail

Justifier financièrement un projet subventionné par le Relais Social. Vade-mecum à destination des partenaires

Justifier financièrement un projet subventionné par le Relais Social. Vade-mecum à destination des partenaires Justifier financièrement un projet subventionné par le Relais Social Vade-mecum à destination des partenaires Pour pouvoir réaliser des actions innovantes et toujours plus adaptées au public en grande

Plus en détail

LIVRET DE DÉTAIL DJENNE RESTAURATION DE LA MAISON DES JEUNES ET PROJETS ANNEXES FÉVRIER 2011

LIVRET DE DÉTAIL DJENNE RESTAURATION DE LA MAISON DES JEUNES ET PROJETS ANNEXES FÉVRIER 2011 LIVRET DE DÉTAIL DJENNE RESTAURATION DE LA MAISON DES JEUNES ET PROJETS ANNEXES FÉVRIER 2011 TOITURE / 2 DÉTAIL / TOITURE COUPE terre sèche damée ep:20cm mini terre argileuse de sacombo ep:10cm mini terre

Plus en détail

Réalisation d une maquette

Réalisation d une maquette Dossier HABITAT - Réaliser l objet technique d une maquette 2010-2011 La réalisation d une maquette Situation de départ : Nous devons,à travers une exposition, présenter notre maison témoin au personnel

Plus en détail

ACTIVITÉ 1 TROUVER L ERREUR

ACTIVITÉ 1 TROUVER L ERREUR ACTIVITÉ 1 TROUVER L ERREUR GUIDE DE L ENSEIGNANT LES NORMES DU TRAVAIL Mieux les comprendre pour mieux s'entendre PRÉSENTATION DE L ACTIVITÉ Public cible Élèves du 2 e cycle du secondaire Durée estimée

Plus en détail

Comment choisir les toits les plus appropriés pour une première opération

Comment choisir les toits les plus appropriés pour une première opération Centrales villageoises photovoltaïques Comment choisir les toits les plus appropriés pour une première opération 1. Les caractéristiques techniques de la toiture et du bâtiment... 1 2. Les critères susceptibles

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Bourse Explo RA sup

Rapport de fin de séjour Bourse Explo RA sup UNIVERSITE CLAUDE BERNARD Rapport de fin de séjour Bourse Explo RA sup Stage de 3 mois à la fac d ingénierie de l université de Porto Gabriel MESTRE 2013 Je suis actuellement étudiant en 2eme année d un

Plus en détail

Nouvelles techniques et nouveaux besoins dans le bâti traditionnel.

Nouvelles techniques et nouveaux besoins dans le bâti traditionnel. Nouvelles techniques et nouveaux besoins dans le bâti traditionnel. Quentin Wilbaux MARRAKECH-MEDINA Charte pour la réhabilitation des maisons de la médina. Marrakech, ville d artisanat et de commerce,

Plus en détail

Activité : Détermination des ressources en eau de pluie récupérables au sein d un établissement scolaire

Activité : Détermination des ressources en eau de pluie récupérables au sein d un établissement scolaire Nicolas ORAND Lycée Emile-Zola Aix-en-Provence Objectifs météo : - Exploiter les données pluviométriques recueillies dans une station météorologique du réseau «Météo à l'école». Utilisation du réseau «Météo

Plus en détail

SEQUENCE SUR LES MATHEMATIQUES-CYCLE 1

SEQUENCE SUR LES MATHEMATIQUES-CYCLE 1 SEQUENCE SUR LES MATHEMATIQUES-CYCLE 1 DOMAINE : COMPETENCES RELATIVES AUX QUANTITES ET AUX NOMBRES Nous avons laissé les élèves découvrir le matériel en autonomie (jeux libres) avant d effectuer les différentes

Plus en détail

A B C a g e n c e. b e ABC.049.15 / MAISON - A VENDRE - TOURNAI - 235.000. Chaussée de Willemeau N 50, B-7500 TOURNAI.

A B C a g e n c e. b e ABC.049.15 / MAISON - A VENDRE - TOURNAI - 235.000. Chaussée de Willemeau N 50, B-7500 TOURNAI. A B C a g e n c e b e ABC.049.15 / MAISON - A VENDRE - TOURNAI - 235.000 Chaussée de Willemeau N 50, Description résumée du bien Type : Maison Statut : A vendre Entité : Tournai Localité : Tournai Prix

Plus en détail

PA10 - REGLEMENT DE LOTISSEMENT

PA10 - REGLEMENT DE LOTISSEMENT SODEVAM NORD LORRAINE A RETTEL PA10 - REGLEMENT DE LOTISSEMENT MAI 2012 ESPACE & PAYSAGES EGIS AMENAGEMENT NOURY & ASSOCIES 75, rue Emile Mayrisch L-4240 ESCH-SUR-ALZETTE Tél : 352 26 17 84 Fax : 352 26

Plus en détail

Construction d'un four à pain en terre crue

Construction d'un four à pain en terre crue Construction d'un four à pain en terre crue Valérie Calvat Céramiste www.creation-ceramique.com http://www.onpeutlefaire.com/ilslontfait/ilof-four-a-pain-en-terre-crue.php Site de référence dans lequel

Plus en détail

LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES COOPÉRATIVES D HABITAT

LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES COOPÉRATIVES D HABITAT LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES COOPÉRATIVES D HABITAT MALI - SÉNÉGAL GUIDE SUR LES LEVIERS DE RÉDUCTION DES COUTS DE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS Mesures qui ont une incidence effective permettant de réduire

Plus en détail

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif DÉPARTEMENT DE LA DORDOGNE Date de dépôt du dossier : Cadres réservés au S.P.A.N.C. DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON

Plus en détail

Guide de l assainissement non collectif

Guide de l assainissement non collectif éco-action eau assainisse m ent Guide de l assainissement non collectif Guide de l assainissement non collectif éco-action eau assainisse m ent Dans un souci de santé publique et afin de veiller à la protection

Plus en détail

DEPARTEMENT DU RHONE COMMUNE DE FEYZIN MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Objet de la consultation AMENAGEMENT D UN TERRAIN FAMILIAL POUR LES GENS DU VOYAGE

DEPARTEMENT DU RHONE COMMUNE DE FEYZIN MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Objet de la consultation AMENAGEMENT D UN TERRAIN FAMILIAL POUR LES GENS DU VOYAGE DEPARTEMENT DU RHONE COMMUNE DE FEYZIN MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Objet de la consultation AMENAGEMENT D UN TERRAIN FAMILIAL POUR LES GENS DU VOYAGE Lot n 1 : Construction de blocs sanitaires (gros œuvre

Plus en détail

PROFILAGE GOUTTIÈRES EN CONTINU LES SOLUTIONS TECHNIQUES PRB. Profilage et pose des gouttières aluminium en continu sur chantier

PROFILAGE GOUTTIÈRES EN CONTINU LES SOLUTIONS TECHNIQUES PRB. Profilage et pose des gouttières aluminium en continu sur chantier PROFILAGE GOUTTIÈRES EN CONTINU LES SOLUTIONS TECHNIQUES PRB Profilage et pose des gouttières aluminium en continu sur chantier Sol et mur intérieur et extérieur Largeur joint 1 mm à 10 1 m 1 m + /- 0,5

Plus en détail

Je coule. une dalle de béton AVEC LES CONSEILS

Je coule. une dalle de béton AVEC LES CONSEILS MA.0 MATÉRIAUX Je coule une dalle de béton AVEC LES CONSEILS Il faut savoir qu une dalle a une épaisseur minimum de 8 à 10 cm et est armée d un treillis soudé. LES OUTILS ET ACCESSOIRES niveau mètre planches

Plus en détail

Voir mon village autrement : Reconnaître les anciennes cités ouvrières

Voir mon village autrement : Reconnaître les anciennes cités ouvrières Voir mon village autrement : Reconnaître les anciennes cités ouvrières 1. Description rapide, contexte, motivation : Ce travail a été mené dans une classe de CE1 CE2 à Chamouilley(52). Il s agit de faire

Plus en détail

3. Équipements améliorés pour la transformation artisanale du poisson

3. Équipements améliorés pour la transformation artisanale du poisson 19 3. Équipements améliorés pour la transformation artisanale du poisson 3.1 ÉQUIPEMENTS AMÉLIORÉS POUR LE SALAGE ET LA FERMENTATION DU POISSON Les produits salés et légèrement fermentés sont couramment

Plus en détail

Sommaire PARC NATUREL RÉGIONAL LOIRE-ANJOU-TOURAINE. Notre patrimoine a de l avenir

Sommaire PARC NATUREL RÉGIONAL LOIRE-ANJOU-TOURAINE. Notre patrimoine a de l avenir PARC NATUREL RÉGIONAL LOIRE-ANJOU-TOURAINE Notre patrimoine a de l avenir Carnet de santé de ma maison! Sommaire Identifiez votre projet!... 2-3 Ma santé... les points clefs de mon logement... 8-9 Je construis

Plus en détail

L h a b i t a t r e s p i r e

L h a b i t a t r e s p i r e L habitat respire La solution pour une isolation active, saine, durable, respectueuse de l environnement. Nous vivons avec la nature, nous en faisons partie. L eau, l air, le soleil : autant d échanges

Plus en détail

Journal officiel du 6 avril 2011 Agrément 2011-008 pour 1 à 7 habitants

Journal officiel du 6 avril 2011 Agrément 2011-008 pour 1 à 7 habitants Journal officiel du 6 avril 2011 Agrément 2011-008 pour 1 à 7 habitants Caractéristiques de la microstation Pour l usager : 1) Contrat de maintenance recommandé avec garanties sur la qualité des rejets

Plus en détail

EVOLUTION DES INDICES DES PRIX DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION AU NIVEAU 2005-2012

EVOLUTION DES INDICES DES PRIX DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION AU NIVEAU 2005-2012 ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L HABITAT, DE L URBANISME ET DE LA POLITIQUE DE LA VILLE INSPECTION REGIONALE DE SOUSS MASSA DRAA EVOLUTION DES INDICES DES PRIX DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION AU NIVEAU DE

Plus en détail

Rapport de résultats et d impact Septembre 2010

Rapport de résultats et d impact Septembre 2010 Rapport de résultats et d impact Septembre 2010 «Installation de panneaux solaires pour électrifier deux salles de classe de primaire à Kossa» Carte du Mali Localisation : Début du projet : Mai 2010 Durée

Plus en détail

Le 05/02/2012 : point sur les CBE de Kongoussi :

Le 05/02/2012 : point sur les CBE de Kongoussi : Le 05/02/2012 : point sur les CBE de Kongoussi : Nous sommes le 5 février, la construction des cuiseurs pour Kongoussi a pris pas mal de retard ; nous aurions dû les livrer il y a une semaine. Suite à

Plus en détail

Construction de l Ecole Aisso à Tombouctou!!!

Construction de l Ecole Aisso à Tombouctou!!! AISSO NEWS nr 6 mai 2009 www.aisso.org A. Herman www.volens.be Construction de l Ecole Aisso à Tombouctou!!! Construire dans les dunes En 2007 déjà, l Ecole Aisso avait construit 3 petites classes locaux

Plus en détail

2 6 SECOPE (2009) DEVIS POUR LA CONSTRUCTION D'UNE SALLE DE CLASSE TEMPORAIRE (8m x 7m) TOITURE EN TOLE BG 32 ET MURS EN Matériaux locales (ou plastic sheeting) Pos. Designation Unité Qté PU

Plus en détail

Mission de Développement économique Juillet 2013

Mission de Développement économique Juillet 2013 Mission de Développement économique Juillet 2013 Notre objectif ce mois ci était le développement de la coopérative agricole qui se compose de la coopérative de café/cacao, du groupement d avocat et du

Plus en détail

PROJET DE CHAUFFAGE A BOIS CHAUFFER LES MENINGES AVANT DE CHAUFFER LES LOCAUX

PROJET DE CHAUFFAGE A BOIS CHAUFFER LES MENINGES AVANT DE CHAUFFER LES LOCAUX PROJET DE CHAUFFAGE A BOIS CHAUFFER LES MENINGES AVANT DE CHAUFFER LES LOCAUX 1 Mise en place du projet Depuis plusieurs années, nous nous posons des questions sur les consommations d énergie dans les

Plus en détail

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Le Projet des Étoiles est l un des projets à moyen terme du CELV axé sur les nouvelles

Plus en détail

Termes de Référence. Construction d un marché local à Gros Cheval (Fonds Verrettes) Budget total 3.500.000 HTG, qui doit être doté de :

Termes de Référence. Construction d un marché local à Gros Cheval (Fonds Verrettes) Budget total 3.500.000 HTG, qui doit être doté de : Termes de Référence 1 Introduction Le présent document formule les objectifs et les spécifications techniques permettant l élaboration d une offre technique pour la rédaction du projet d exécution, rédaction

Plus en détail

DU MORTIER ET DU BÉTON

DU MORTIER ET DU BÉTON 2/0/09 5:38 Page «les sables et graviers» outillage Les dont le diamètre est inférieur à 5 mm sont des sables. Ceux dont le diamètre est compris entre 5 et 4 mm sont des gravillons. Ceux dont le diamètre

Plus en détail

Page 1/7 - Préparer un bon mortier de hourdage

Page 1/7 - Préparer un bon mortier de hourdage 19/03/2011 - Par Michel Berkowicz, Préparer un bon mortier de hourdage Élément indispensable pour construire certains murs, le mortier nécessite des quantités précises de sable, d'eau et de liant. Suivez

Plus en détail

QUI CONTRÔLE VOS MARGES COMMERCIALES BRUTES?

QUI CONTRÔLE VOS MARGES COMMERCIALES BRUTES? CHAPITRE 3 QUI CONTRÔLE VOS MARGES COMMERCIALES BRUTES? Ce que Vous allez apprendre dans ce chapitre En quoi la manière de payer votre equipe des ventes peut nuire à votre rentabilité Empêchez-les de gaspiller

Plus en détail

1 о ш iss3 I BAT 工 MENT DU SIEGE. Rapport du Directeur général sur 1 1 avancement des travaux

1 о ш iss3 I BAT 工 MENT DU SIEGE. Rapport du Directeur général sur 1 1 avancement des travaux WORLD HEALTH ORGANIZATION ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE CONSEIL EXECUTIF Trente et unième session Point 6.6.2 de l'ordre du jour provisoire 1 о ш iss3 I EB31/37 8 janvier 1963 ORIGINAL : ANGLAIS BAT

Plus en détail

«Il n y a pas d âge pour faire construire.» www.sibomat.be

«Il n y a pas d âge pour faire construire.» www.sibomat.be «Il n y a pas d âge pour faire construire.» www.sibomat.be «Nous sommes tombés sur Sibomat à Batibouw. Nous étions au bon endroit au bon moment.» - Catheline John S. (70) et Catheline S. (64) n ont pas

Plus en détail

L isolation des pavillons

L isolation des pavillons Louisa Praszezynki 5 2 Flora Penot L des pavillons 1 Que connaissez vous comme type d. Donnez une définition. Il y a 2 types d : l phonique et l. Isolation : pour se protéger du froid et des intempéries.

Plus en détail

L EAU CHAUDE SANITAIRE

L EAU CHAUDE SANITAIRE L EAU CHAUDE SANITAIRE Reste la question de l eau chaude sanitaire. De plus, comme il m arrive souvent de m absenter plusieurs jours et que le bois c est pas automatique je choisis une chaudière fuel,

Plus en détail

PROJET DE FINANCEMENT

PROJET DE FINANCEMENT Association Eau claire de la dune 2038 route de Pitegny F- 01170 Gex PROJET DE FINANCEMENT (2007/2008) (Infrastructures, équipements scolaires école d Inkaf, République du Niger) www.eauclairedeladune.org

Plus en détail

MADAGASCAR, RECYCLAGE, ETHIQUE ET BUSINESS

MADAGASCAR, RECYCLAGE, ETHIQUE ET BUSINESS Nat Mad est une société fondée en 2005. Cette petite SARL crée, fabrique et distribue des accessoires de mode en matière recyclée. Depuis peu l entreprise lance un nouveau concept pour des agencements

Plus en détail

REPRISES EN SOUS-OEUVRE

REPRISES EN SOUS-OEUVRE REPRISES EN SOUS-OEUVRE INTRODUCTION Le terme reprise en sous-oeuvre est utilisé chaque fois que l'on réalise un ouvrage devant assurer une nouvelle transmission des charges. Ce problème se pose dans deux

Plus en détail

La multiplication Révision

La multiplication Révision La multiplication Révision Pour effectuer les multiplications rencontrées cette année, il faut : - Connaître ses tables de multiplication par cœur. - Savoir multiplier par 10, 100 ou 1 000. Pour multiplier

Plus en détail

Présentation du Groupe Chênelet

Présentation du Groupe Chênelet Présentation du Groupe Chênelet Création en1986 par François Marty Vocation première du groupe : la réinsertion professionnelle Le groupe Chênelet : Une SCOP d insertion SPL: scierie, fabrication de palettes

Plus en détail

sur mesure Solutions modulaires en kit

sur mesure Solutions modulaires en kit FortEs de leur conception innovante, nos solutions modulaires en kit se montent rapidement et simplement, sans moyen de levage, quel que soit l environnement d accueil. Standards ou sur mesure, provisoires

Plus en détail

LE CHANTIER LA PREFABRICATION BOIS

LE CHANTIER LA PREFABRICATION BOIS LA PREFABRICATION BOIS LE CHANTIER Réaliser des structures bois nécessite pour chaque ouvrage d en maitriser la conception, les calculs, les dessins, les notices et les plans de pose. Chaque fabrication

Plus en détail

COUT OPTIMISATION DU COUT DE CONSTRUCTION OPTIMISATION DU COUT DE L OPERATION OPTIMISATION DU COUT GLOBAL

COUT OPTIMISATION DU COUT DE CONSTRUCTION OPTIMISATION DU COUT DE L OPERATION OPTIMISATION DU COUT GLOBAL C COUT Le procédé ATTIQUE construction permet d optimiser les coûts de réalisation des logements sur plusieurs points. Non seulement le coût de construction s avère particulièrement compétitif du fait

Plus en détail

COMPTE RENDU ÉCRIT DU DOSSIER SUR L AGRICULTURE URBAINE

COMPTE RENDU ÉCRIT DU DOSSIER SUR L AGRICULTURE URBAINE RIHET Natacha LE GUENNAN Eugénie COMPTE RENDU ÉCRIT DU DOSSIER SUR L AGRICULTURE URBAINE SUJET : L AGRICULTURE URBAINE ET LES POLLUTIONS Site visité : Les murs à pêches de Montreuil I- Méthodes de travail

Plus en détail

DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION

DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION CAHIER DES CLAUSES SPECIALES ETABLI PAR LE GROUPE DE COORDINATION DES TEXTES TECHNIQUES Ce document

Plus en détail

GUINEE SOLIDARITE PARIS RAPPORT SUR LA REALISATION DU PROJET «RENOVATION DE L ECOLE DE TEINSIRA» (GUINEE CONAKRY)

GUINEE SOLIDARITE PARIS RAPPORT SUR LA REALISATION DU PROJET «RENOVATION DE L ECOLE DE TEINSIRA» (GUINEE CONAKRY) GUINEE SOLIDARITE PARIS RAPPORT SUR LA REALISATION DU PROJET «RENOVATION DE L ECOLE DE TEINSIRA» (GUINEE CONAKRY) L ECOLE DE TEINSIRA - CONTEXTE GENERAL Le projet de rénovation de l école de Teinsira a

Plus en détail

DES CREPES POUR CONTEXTE, DANS UNE CLASSE DE CE1

DES CREPES POUR CONTEXTE, DANS UNE CLASSE DE CE1 DES CREPES POUR CONTEXTE, DANS UNE CLASSE DE CE1 Marie-Ange Côte, Ecole Albert Bezançon, Boulogne 92 Mireille Guillou, CPC Boulogne 92 Dominique Valentin A l occasion du Mardi-Gras, nous avons décidé de

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : La brique cellulaire (YTONG) Rédaction : Aouad Roger/ Etudiant ETC 3 ème année Date : 23 novembre 2007 Généralité 1. Histoire En 1924, J.A Eriksson,

Plus en détail

Projet : Auto construction de 30 douches solaires Licancheu CHILI Association Inti Llapu

Projet : Auto construction de 30 douches solaires Licancheu CHILI Association Inti Llapu Projet : Auto construction de 30 douches solaires Licancheu CHILI Association Inti Llapu Financement par : le Fond Mixte d appuy social, ministère de développement local Chilien, la commune de Navidad

Plus en détail

LE PROJET DE PRELEVEMENT KILOMETRIQUE

LE PROJET DE PRELEVEMENT KILOMETRIQUE Avis de l Union Wallonne des Entreprises UNION WALLONNE DES ENTREPRISES Chemin du Stockoy, 1-3 à 1300 WAVRE Tél. + 32 (0) 10 47.19.41 - Fax : + 32 (0) 10 45 33 43- E-mail : samuel.saelens@uwe.be 1. Introduction

Plus en détail

Economie de l eau. Equipe de projet: Stacy Mazeko et Stéphanie Susana Ribeiro

Economie de l eau. Equipe de projet: Stacy Mazeko et Stéphanie Susana Ribeiro Economie de l eau Equipe de projet: Stacy Mazeko et Stéphanie Susana Ribeiro Métier: Employées de commerce Année d'apprentissage: 1 er année Nom de l'école ou de l'entreprise: CEFF Commerce Nom de l'enseignant

Plus en détail

Jacques Fortin Professeur titulaire de comptabilité HEC Montréal

Jacques Fortin Professeur titulaire de comptabilité HEC Montréal Jacques Fortin Professeur titulaire de comptabilité HEC Montréal Le 15 mars 2012 Redevances minières : réflexion sur un mécanisme de perception qui risque de nous faire rater la cible Depuis que le gouvernement

Plus en détail

www.lavoutenubienne.org 1 ASSOCIATION LA VOUTE NUBIENNE AVN - BELGIUM asbl

www.lavoutenubienne.org 1 ASSOCIATION LA VOUTE NUBIENNE AVN - BELGIUM asbl www.lavoutenubienne.org 1 ASSOCIATION LA VOUTE NUBIENNE AVN - BELGIUM asbl 1- QUI SOMMES NOUS? L Association la Voûte Nubienne ( en abrégé AVN) est une ONG qui regroupe AVN-France, AVN-Belgium et AVN-Burkina

Plus en détail

Joubaud Adrien. Rapport de mission environnement et prévention eau, Juillet 2013 à Togbota

Joubaud Adrien. Rapport de mission environnement et prévention eau, Juillet 2013 à Togbota Rapport de mission environnement et prévention eau, Juillet 2013 à Togbota Introduction : J ai effectué cette mission dans le cadre d un stage de fin d année pour mon école d Ingénieur. J ai choisi de

Plus en détail

Espérance. Partage. Projet de construction d une maison d accueil et du siège de notre ONG à N Djaména

Espérance. Partage. Projet de construction d une maison d accueil et du siège de notre ONG à N Djaména Espérance et Partage Projet de construction d une maison d accueil et du siège de notre ONG à N Djaména Espérance et Partage, Association suisse d aide aux malades et orphelins du Sida au Tchad, ONG reconnue

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION RELATIVE AU CONTRAT DE CONSTRUCTION D UNE MAISON INDIVIDUELLE AVEC FOURNITURE DE PLAN

NOTICE D INFORMATION RELATIVE AU CONTRAT DE CONSTRUCTION D UNE MAISON INDIVIDUELLE AVEC FOURNITURE DE PLAN NOTICE D INFORMATION RELATIVE AU CONTRAT DE CONSTRUCTION D UNE MAISON INDIVIDUELLE AVEC FOURNITURE DE PLAN Cette notice est destinée à vous informer de vos droits et obligations, en application de la loi

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ENVELOPPE DU BÂTIMENT FAÇADES - ÉTANCHÉITÉ. Sous-épreuve U43 : Économie et Organisation

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ENVELOPPE DU BÂTIMENT FAÇADES - ÉTANCHÉITÉ. Sous-épreuve U43 : Économie et Organisation BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ENVELOPPE DU BÂTIMENT FAÇADES - ÉTANCHÉITÉ Sous-épreuve U43 : Économie et Organisation Session 2012 Durée : 2h40 Coefficient : 2 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices

Plus en détail

AGENCE JAPONAISE DE COOPERATION INTERNATIONALE (JICA)

AGENCE JAPONAISE DE COOPERATION INTERNATIONALE (JICA) No. AGENCE JAPONAISE DE COOPERATION INTERNATIONALE (JICA) DIRECTION GÉNÉRALE DU GÉNIE RURAL MINISTÉRE DE L AGRICULTURE RÉPUBLIQUE TUNISIENNE ÉTUDE DE CONCEPTION DÉTAILLÉE POUR LE PROJET D APPROVISIONNEMENT

Plus en détail

Subvention publique à recevoir Produits découlant d une subvention publique Confirmation par l État d une subvention publique.

Subvention publique à recevoir Produits découlant d une subvention publique Confirmation par l État d une subvention publique. 2824RE_chap_EP4.qx:quark de base 7/16/09 7:14 PM Page 357 Chapitre : Les immobilisations corporelles : acquisition et aliénation 15. a) Une subvention publique afférente aux activités opérationnelles courantes

Plus en détail

«Les roues libres» Rudy RAVIX 42 rue des jardins 34110 Vic la Gardiole. Dossier «terrain de hockey» OCTOBRE 2007

«Les roues libres» Rudy RAVIX 42 rue des jardins 34110 Vic la Gardiole. Dossier «terrain de hockey» OCTOBRE 2007 «Les roues libres» Rudy RAVIX 42 rue des jardins 34110 Vic la Gardiole Dossier «terrain de hockey» OCTOBRE 2007 PREAMBULE Ce dossier a été réalisé à la demande de la municipalité de Vic la Gardiole, à

Plus en détail

Chères étudiantes et chers étudiants,

Chères étudiantes et chers étudiants, Chères étudiantes et chers étudiants, Après avoir reçu le prix Pralong en 2008 et avoir aidé à la réalisation d un jardin de plantes médicinales dans la province du Mékong au Vietnam, c est avec grand

Plus en détail

L évolution du système de retraite. Le cas du salarié non cadre dans le secteur privé. Henri Sterdyniak

L évolution du système de retraite. Le cas du salarié non cadre dans le secteur privé. Henri Sterdyniak Simulation de l évolution du taux de remplacement net des salaires pour 4 cas-type, nés en 1960, selon les réformes du système de retraite, à l horizon 2020 Henri Sterdyniak L évolution du système de retraite

Plus en détail

CITERNES DE STOCKAGE DES EAUX DE PLUIE (IMPLUVIUMS)

CITERNES DE STOCKAGE DES EAUX DE PLUIE (IMPLUVIUMS) INTRODUCTION Cette fiche a été rédigée par l équipe technique du CREPA CITERNES DE STOCKAGE DES EAUX DE PLUIE (IMPLUVIUMS) Un impluvium est un système de captage des eaux de pluie, composé de : - 1 toiture

Plus en détail

Description des aspects logistiques

Description des aspects logistiques Description des aspects logistiques Collectif de la société civile québécoise - COP 21- Paris 2015 Ce document indique les détails logistiques du projet d accompagnement de groupe proposé par Les YMCA

Plus en détail

«S il faut aller vite, l ossature bois est idéale.»

«S il faut aller vite, l ossature bois est idéale.» «S il faut aller vite, l ossature bois est idéale.» www.sibomat.be Luc D. (46 ans) a vraiment une brique dans le ventre. Il a la construction dans le sang. Après avoir rénové sa première maison, il a voulu

Plus en détail

www.emotionchassepeche.com

www.emotionchassepeche.com Étape No 1 : Préambule Voici un d article démontrant comment naturaliser un panache provenant d'un animal capturé à la chasse. Cet article s'appliquera à tout animal muni d'un panache, il y va de soi :

Plus en détail

RÈGLEMENT CONCERNANT LA COLLECTE DES MATIÈRES RÉSIDUELLES ET L UTILISATION DU SITE DE L ÉCO-CENTRE

RÈGLEMENT CONCERNANT LA COLLECTE DES MATIÈRES RÉSIDUELLES ET L UTILISATION DU SITE DE L ÉCO-CENTRE Règlement 2010-497 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE LA PAROISSE DU LAC-AUX-SABLES RÈGLEMENT CONCERNANT LA COLLECTE DES MATIÈRES RÉSIDUELLES ET L UTILISATION DU SITE DE L ÉCO-CENTRE CONSIDÉRANT QUE CONSIDÉRANT

Plus en détail

rapport économie du projet 2 6 janvier 2011 rapport économie du projet 2 «la richesse du projet»

rapport économie du projet 2 6 janvier 2011 rapport économie du projet 2 «la richesse du projet» >>>>>PRENOM NOM rapport économie du projet 2 6 janvier 2011 rapport économie du projet 2 «la richesse du projet» STUDIO CYCLE MASTER UE 1 semestre 1 «mobilité 1 : logements préfabriqués et écoroute à Cergy

Plus en détail