TRANSITION ENERGETIQUE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TRANSITION ENERGETIQUE"

Transcription

1 TRANSITION ENERGETIQUE La transition énergétique concerne au plus haut point les ingénieurs et scientifiques de France (un million), tant ils sont impliqués dans la recherche, l innovation, le développement, l exploitation et d une façon générale l industrie, dans un domaine en mutation permanente, vital pour la nation, qui, malgré l absence des ressources classiques dominantes, dispose d atouts remarquables. A l aspect technique de cette transition, il faut ajouter l aspect économique particulier à chaque énergie en termes de coûts et de prix, dans le monde et en France ; c est pourquoi ce thème, délaissé mais indispensable, a été étudié en profondeur par les IESF, dans un esprit objectif, base de leur éthique professionnelle et dans le cadre du développement durable, c'est-à-dire l environnement, l économie et le sociétal dont l emploi. ENERGIES RENOUVELABLES Les énergies renouvelables ont focalisé l attention et particulièrement l éolien et le solaire et de façon plus générale l électricité. Or, de même que l électricité ne représente au mieux que 23% de la consommation finale en France et aussi dans le monde, éolien et solaire se situent aujourd hui en France au sixième et septième rang des énergies renouvelables, loin derrière le bois (plus de 40%), l hydraulique, les biocarburants, les déchets (dont usines d incinération), et les pompes à chaleur (dont géothermie de surface). De plus, aucune de ces énergies n est intermittente, au contraire de l éolien et du solaire, intermittence qui, en cas de développement important, conduit à des contraintes techniques et économiques majeures : gestion et aménagement des réseaux, arrêt ou sous emploi de centrales notamment. De plus, hors l hydraulique, elles ne conduisent pas automatiquement à de l électricité en matière d énergie. L étude mentionnée ci-dessus conduit à des constats forts proches de ceux présentés par la Cour des Comptes, pourtant plus focalisée sur les aides. LE BOIS La France possède l une des surfaces forestières les plus vastes d Europe. Cette ressource est sous exploitée, tant pour l énergie que pour les autres usages du bois. Les seuls déchets d exploitation ou d entretien des forêts représentent un potentiel important. «Le prix du bois énergie restera durablement compétitif par rapport aux énergies de substitution». L HYDRAULIQUE Deuxième pays européen après la Norvège, la France dispose d un potentiel important inexploité, représentant environ 16% de l existant ; de plus, le non renouvellement des concessions conduit à ne pas engager des travaux de modernisation technologique, contributeurs d augmentation de capacité de production par efficacité énergétique ou de gestion. La flexibilité, point fort de l Hydraulique, est sous exploitée et mal rémunérée. Or les STEP (Station de Transfert d Energie par Pompage), entre autres, peuvent être un outil significatif pour un bon soutien à l intermittence, dont les STEP marines. 1/5

2 LES BIOCARBURANTS Les Biocarburants de première génération, part importante de la biomasse, ont déçu, tant pour leur impact sur les émissions de CO2 et sur le marché des essences dont la France, comme l Europe est largement excédentaire. La deuxième génération, en cours d études et d expérimentation peut améliorer la situation, si on peut utiliser des matières premières cultivées sur des terres impropres à la culture pour les êtres vivants, l orienter vers le diesel et améliorer l économie de production. L effort de recherche doit donc être poursuivi. LES DECHETS Eléments important de l industrie «circulaire» et de la biomasse, sont encore peu développés. Ils représentent un potentiel considérable, dont le biogas et le biométhane. Le coût est un handicap certain, peut être amélioré, mais est déjà largement inférieur au solaire. De plus, ils participent à la résolution de problèmes environnementaux. LES POMPES A CHALEUR Auxquelles on peut ajouter la géothermie basse température sont rarement mentionnées. La chaleur «extérieure»- air eau, sol- est pourtant une matière première gratuite et inépuisable. L EOLIEN TERRESTE Est mature, mais ne supporte pas dans l évaluation de son coût et de son prix les effets pervers de l intermittence et de la distribution ; son extension à des niveaux trop élevés, conduit à de graves problèmes d exploitation et d économie, liées à l intermittence. De plus, à capacité de production égale, l investissement est du même ordre de grandeur que les énergies classiques, pour une production réelle quatre fois moins importante et une durée de vie probablement beaucoup plus courte, au moins pour la partie mobile. Le développement en France des éoliennes marines, ne peut se concevoir aujourd hui qu à titre d expérimentation et de démonstrateur pour un marché extérieur, s il existe durablement et sous réserve de perspective de progrès techniques et économiques dans un avenir proche. Il en est de même des hydroliennes. LE SOLAIRE Très intéressant sur le plan technologique car encore en voie de progression rapide, a conduit à des déboires industriels et économiques. Nos grandes entreprises sont très actives dans ce domaine pour le développement technologique et les investissements à l étranger, notamment dans le solaire thermodynamique. La recherche en France doit bien entendu se poursuivre. ELECTRICITE Il n est pas du tout certain que la consommation électrique en France et en Europe reprendra une courbe ascendante, après la période de surcapacité actuelle, liée peutêtre à la crise. Les économies d énergie et l efficacité énergétique touchent aussi l électricité et peuvent compenser, voire au-delà, les nouvelles consommations : voitures électriques, data center. L Allemagne prévoit une diminution de 10% en 2020, par rapport à 2010, 25% à l horizon L hypothèse de décroissance doit donc être étudiée de façon intensive, si l on veut éviter des investissements inutiles. LE NUCLEAIRE Il semble illogique, techniquement, économiquement et environnementalement parlant, d arrêter des centrales autorisées par l ASN ; du point de vue environnemental ; les Allemands ou les Belges se sont montrés plus catégoriques en voulant tout arrêter, 2/5

3 même à leur détriment économique ; de plus, le parc nucléaire Français a donné jusqu à présent toute satisfaction sur les critères essentiels que sont la sécurité, l économie, et l indépendance énergétique. Le problème le plus important se pose pour le remplacement partiel ou total des centrales actuelles vers , donc demandant des décisions effectives d investissement 10 années plus tôt. C est ici que devrait ou pourrait s imposer la quatrième génération, les surgénérateurs, divisant par un facteur de l ordre de 100 la demande de matières premières et probablement plus la quantité des déchets tout en augmentant leur qualité environnementale. Mais c est dans le monde que se développe le nucléaire. Le projet Astrid devrait permettre à la France de retrouver sa place de leader dans ce domaine. Notons que l industrialisation de la fusion est encore très loin. LA FLEXIBILITE Elle est essentielle pour l électricité et son besoin est considérablement accru au fur et à mesure du développement des énergies intermittentes. Renforcer les réseaux, installer des compteurs «intelligents» ne suffira pas, d autant que des difficultés techniques et sociétales en retardent l exécution. Le stockage sous ses différents aspects n est pas encore sur le point de devenir rapidement opérationnel. Notons aussi que l intermittence est responsable du ralentissement des installations flexibles, en base les plus économiques, les rendant antiéconomiques. LES ENERGIES CARBONNEES Ce sont ces énergies qui sont le plus touchées en France par la transition énergétique. La poursuite de la fermeture des raffineries est inévitable, conséquence de la baisse inexorable de la consommation et du déséquilibre essence gas-oil entre l offre et la demande, fermeture entraînant des pertes d emplois directs, indirects et induits. Elle ne pourrait être amortie qu en cas de découvertes et d exploitation des huiles et de gaz de schistes en France, dont le sous-sol est peut-être abondant. La situation française sur les hydrocarbures de schistes ou non conventionnels est le fruit d une application exacerbée du principe de précaution. En ce qui concerne ces ressources, il n est pas inutile de rappeler que l industrie parapétrolière française est la deuxième du monde et peut-être la plus performante et parfaitement capable d opérer en toute sécurité environnementale. Il serait dommage de passer à coté d une opportunité, en l ignorant, et, en cas de confirmation, à coté d une chance d accroître substantiellement notre indépendance énergétique et d améliorer notre économie par l industrie et l emploi. Le charbon qui disparaît rapidement de notre «mix» énergétique voit son emploi continuer à augmenter dans le monde et même en Europe, alors que l enfouissement du CO2 est encore loin d être opérationnel ou développé à l échelle nécessaire. Il n est sans doute pas inutile d en poursuivre les efforts de recherche. EFFICACITE ET SOBRIETE ENERGETIQUES Elle peut progresser assez rapidement, à l instar du volontarisme allemand qui prévoit une diminution de l intensité énergétique supérieure à 2%/an. L économie d énergie porte essentiellement sur l habitat ; la construction neuve, avec les nouvelles normes donnera des résultats à long terme ; dans ce domaine, éliminer les chauffe-eau et le chauffage électriques est très questionnable, en raison de son faible coût d investissement, du coût de production de l électricité en France et de sa faible consommation dans un habitat HQE et des modulations possibles de consommation; même l Allemagne, hostile jusqu ici, y songe. Quant aux immeubles ou habitats anciens, qui constituent l écrasante majorité du parc immobilier, la logique serait de se contenter de parer aux fuites thermiques les plus importantes, responsables de la majorité des 3/5

4 pertes, sans aller jusqu aux extrêmes, et ceci en fonction de leur espérance de vie. La nécessité d encourager ce besoin ne manquera d ouvrir tout un champ d innovation dans de nombreux domaines techniques. Efficacité et sobriété énergétiques sont, en réalité, l essentiel de la transition énergétique. Il faut, à cet égard, insister sur l importance primordiale des comportements individuels, qui n évolueront que par une éducation en profondeur de la génération actuelle et de celles qui émergent : passer d une culture de gaspillage à une culture de recyclage demande un effort général et durable, une politique d Etat. CONCLUSION Donner la priorité à l efficacité et la sobriété énergétique, au lieu et place de la production éolienne et solaire, accroître les efforts dans la plupart des énergies renouvelables non intermittentes, conserver et même développer l excellence des compétences françaises techniques et industrielles, poursuivre les recherches et développement dans les domaines d avenir mondial bien identifiés, nécessaires à une industrialisation moderne de la France, voilà les lignes principales que souhaitent les ingénieurs et scientifiques de France. Ils ont toutes les compétences techniques pour cela. Le Comité Energie des Ingénieurs et scientifiques de France : NB - Le thème de la flexibilité ne concerne pas exclusivement l électricité et, sur le plan technique, les installations de sa production y compris le nucléaire. Flexibilité et stockage sont en cours d étude spécifique par le Comité Energie. Des points aussi importants que l économie globale résultante, le financement, ou l acceptabilité, qu elle soit liée à l environnement ou aux prix, n ont pas, volontairement, été traités dans ce document. Les IESF sont conscients de ces contraintes. On trouvera une multitude d information concernant non seulement les coûts et le prix des énergies tout au long de la chaîne, mais aussi tous les éléments qui les construisent, dans le cahier N 11 sur le site IESF ( bandeau gauche, publications, Cahiers. Bruno Wiltz Président du Comité Energie 4/5

5 Encart 1 - Source Enerpresse Consommation finale en 2012 en France, hors consommation interne : Pétrole raffiné : 41.9 % Gaz : 20.8 Electricité : 24.3 Charbon : 9.8 ENRth : 3.2 Industrie : 32 Mtpe Résidentiel tertiaire : 68.5 Transport :49 Agriculture : 4.5 Encart 2 - Source Enerpresse Production brute d électricité en 2012 en France Nucléaire : 425 TWh Hydraulique : 63 Thermique : 53.8 Eolien : 14.9 PV : 4.1 Autres Parc en MW Encart 3 Energies renouvelables part (approchée) de chacune des sources Bois énergie et électricité 45 % Hydraulique 26 % Biocarburants 10 % Déchets 8 % Pacs, géométrie 6 % Eolien inférieur 4 % Solaire à 1 % 5/5

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Mémento de l Hydrogène FICHE 2.2 LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Sommaire 1- Consommation d énergie primaire. Comparaisons avec la situation mondiale 2- Taux d indépendance énergétique de la France

Plus en détail

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013.

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013. production locale d énergies renouvelables Performance énergétique des bâtiments Sobriété des usagers Les hommes et les femmes de Cofely Services vous accompagnent dans la Transition Energétique Conception,

Plus en détail

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE La chaleur renouvelable : c est quoi? Au sens de la directive européenne1

Plus en détail

DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE

DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE CONTRIBUTIONS PRÉLIMINAIRES DE LA FF3C AUX RÉFLEXIONS DU GROUPE DE CONTACT DES ENTREPRISES DE L ÉNERGIE Préambule La distribution d énergies hors réseaux (carburants

Plus en détail

ÉNERGIES PROPRES L ESSENTIEL EN

ÉNERGIES PROPRES L ESSENTIEL EN ÉNERGIES PROPRES 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 MIX ÉNERGÉTIQUE 32 %, c est l objectif que s est fixé la France pour la part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d énergie en 2030.

Plus en détail

ISES Livre Blanc «En transition vers un futur de l Energie Renouvelable»

ISES Livre Blanc «En transition vers un futur de l Energie Renouvelable» ISES Livre Blanc «En transition vers un futur de l Energie Renouvelable» (Ecrit par Donald W. Aitken, P.D., Sous contrat de la Société Internationale pour l Energie Solaire.) Traduit par André C. Gillet,

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES # 5 Quels choix en matière d énergies renouvelables et de nouvelles technologies de l énergie? Quelle stratégie de développement Eléments de définition Les énergies renouvelables (EnR) Les EnR sont à distinguer

Plus en détail

Candidature pour une étude de faisabilité gratuite: Energie Renouvelable 2010

Candidature pour une étude de faisabilité gratuite: Energie Renouvelable 2010 Candidature pour une étude de faisabilité gratuite: Energie Renouvelable 2010 NOTICE EXPLICATIVE Facilitateur énergies renouvelables - grands systèmes Contact : Tél. 0800/85 775 (Menu 1 / sous menu 1 /

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie...

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie... La présente note propose de compiler un ensemble de données relatives à l énergie en Bretagne pour alimenter les échanges du Débat National de la Transition Energétique. Les données sont issues principalement

Plus en détail

Cette fiche vous fournit les éléments essentiels qui vous permettront de mieux comprendre les enjeux du chauffage dans votre logement.

Cette fiche vous fournit les éléments essentiels qui vous permettront de mieux comprendre les enjeux du chauffage dans votre logement. Si vous voulez construire une nouvelle maison ou entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du bien-être

Plus en détail

"Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte?

Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte? "Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte? ingéniosité Crédit images J. DOMEAU Quelles sont les vraies opportunités de développement pour vos entreprises?" 1 Contexte

Plus en détail

Augmentation constante de la consommation globale d énergie finale française : 168 Mtep en 2011

Augmentation constante de la consommation globale d énergie finale française : 168 Mtep en 2011 Augmentation constante de la consommation globale d énergie finale française : 168 Mtep en 2011 Une réelle prise en compte des émissions de CO2 Emergence des gaz de Schistes 1 - Les coûts : reconstruction,

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES pour atteindre le en 2025? Quels types de scénarios possibles aux horizons 2030 et 2050, dans le respect des engagements climatiques de la France? Eléments de définition Le, ou bouquet énergétique, est

Plus en détail

Bâtiment France 2005 Energie en TWh/mois. Bâtiment France 2005 Electricité en TWh/mois. Climatisation. Chauffage elec. Eclairage Cuisson elec

Bâtiment France 2005 Energie en TWh/mois. Bâtiment France 2005 Electricité en TWh/mois. Climatisation. Chauffage elec. Eclairage Cuisson elec Résultats d'un scénario R&D Bâtiments France 5 sans fossiles publié dans la revue Futuribles, juin 8 Ch. Marchand, M-H. Laurent, R. Rezakhanlou, Y. Bamberger Version du La consommation actuelle en énergie

Plus en détail

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 Sommaire 1- Les enjeux de la transition énergétique 2- Etat des lieux des consommations et des modes de production

Plus en détail

Creating energy solutions.

Creating energy solutions. Creating energy solutions. Contributions des villes et des services industriels au tournant énergétique Dr. Hans-Kaspar Scherrer, Président du conseil d administration de Swisspower Netzwerk SA 09.09.2011

Plus en détail

Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050. Débats transition énergétique

Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050. Débats transition énergétique Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050 Débats transition énergétique Vision 2030 2050 Des scénarios axés sur la réduction des consommation d énergie et les énergies renouvelables

Plus en détail

Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables. Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie

Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables. Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie PROBLEME:Comment trouver ou produire TOUTE l énergie

Plus en détail

Contribution à l enquête. publique SRCAE Ile de France. 19 septembre 2012 LE FIOUL DOMESTIQUE : UNE COMPOSANTE INCONTOURNABLE DU BOUQUET

Contribution à l enquête. publique SRCAE Ile de France. 19 septembre 2012 LE FIOUL DOMESTIQUE : UNE COMPOSANTE INCONTOURNABLE DU BOUQUET Contribution à l enquête publique SRCAE Ile de France 19 septembre 2012 LE FIOUL DOMESTIQUE : UNE COMPOSANTE INCONTOURNABLE DU BOUQUET ENERGETIQUE FRANÇAIS. Ignorer les progrès considérables des matériels

Plus en détail

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique Cahier d acteur de l Assemblée des départements de France Débat national transition énergétique 2013 L Assemblée des départements de France souscrit au débat national transition énergétique voulu par le

Plus en détail

Comparaison des situations énergétiques de la France et de l Allemagne

Comparaison des situations énergétiques de la France et de l Allemagne Comparaison des situations énergétiques de la France et de l Allemagne Lors de son discours du 14 janvier 214 1, le Président de la République Française, François Hollande, a souligné l intérêt d une coopération

Plus en détail

L énergie Solaire Photovoltaïque une stratégie de vente

L énergie Solaire Photovoltaïque une stratégie de vente L énergie Solaire Photovoltaïque une stratégie de vente Symposium photovoltaïque 25 mars 2004 Raymond Battistella Page -1- L énergie solaire photovoltaïque C est! une énergie renouvelable par excellence!

Plus en détail

L électricité dans la lutte contre le changement climatique La France va-t-elle manquer d électricité?

L électricité dans la lutte contre le changement climatique La France va-t-elle manquer d électricité? L électricité dans la lutte contre le changement climatique La France va-t-elle manquer d électricité? Pierre Bacher membre du conseil scientifique de Sauvons le Climat* auteur de «L énergie en 21 questions»

Plus en détail

Wallonie : La vision institutionnelle Entre objectifs et perspectives

Wallonie : La vision institutionnelle Entre objectifs et perspectives Wallonie : La vision institutionnelle Entre objectifs et perspectives LEHANCE Pascal, Attaché SPW-DGO4 Département de l Energie et du Bâtiment durable Direction de la Promotion de l Energie durable 1 Sommaire:

Plus en détail

«Concevoir un projet de production d énergies renouvelables» 29 Septembre 2015 BREST

«Concevoir un projet de production d énergies renouvelables» 29 Septembre 2015 BREST «Concevoir un projet de production d énergies renouvelables» 29 Septembre 2015 BREST Les dispositifs de soutien au développement des énergies renouvelables électriques Les dispositifs présents et futurs

Plus en détail

Tendances 2014 Tendances 2014

Tendances 2014 Tendances 2014 1 Pour plus d informations : oreges.rhonealpes.fr oreges@rhonealpes.fr Structures techniques de l Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre de Rhône-Alpes : Tendances 2014 Tendances 2014 Consommation

Plus en détail

Les autres énergies renouvelables

Les autres énergies renouvelables Quel avenir électrique pour la Suisse du XXI siècle? Les autres énergies renouvelables Prof. Andreas Zuberbühler Président du conseil scientifique de la SATW Sommaire Introduction Sources d électricité

Plus en détail

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015 Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT 10 septembre 2015 Diagnostic Énergie Climat du territoire : 1 Les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte et

Plus en détail

Guy Favand, Les Energies Solaires et les Energies Renouvelables (EnR) Professeur et Vice-Président de l'o.n.g COEDADE RUP

Guy Favand, Les Energies Solaires et les Energies Renouvelables (EnR) Professeur et Vice-Président de l'o.n.g COEDADE RUP Guy Favand, Les Energies Solaires et les Energies Renouvelables (EnR) Professeur et Vice-Président de l'o.n.g COEDADE RUP Pour mieux comprendre toutes les formes d Energies Solaires, et celles qui sont

Plus en détail

Les énergies renouvelables et le débat national sur l énergie

Les énergies renouvelables et le débat national sur l énergie Les énergies renouvelables et le débat national sur l énergie Le havre 3 Avril 2013 Académie des technologies, Grand Palais des Champs -Élysées, Porte C, avenue Franklin D. Roosevelt, 75008 Paris http://www.academie-technologies.fr

Plus en détail

Total Energie Gaz. vous accompagne dans vos démarches d efficacité énergétique. Certificats d Economies d Energie

Total Energie Gaz. vous accompagne dans vos démarches d efficacité énergétique. Certificats d Economies d Energie Total Energie Gaz vous accompagne dans vos démarches d efficacité énergétique Certificats d Economies d Energie l efficacite energetique : un enjeu economique et environnemental majeur Répartition de la

Plus en détail

Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes

Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes Tout d abord, nous vous remercions d avoir associé ERDF à l établissement de ce SRCAE, dans le cadre des ateliers

Plus en détail

Le parc nucléaire EDF

Le parc nucléaire EDF Le parc nucléaire EDF Le nucléaire: un choix français La France a fondé son choix de l énergie nucléaire après les 2 chocs pétroliers de 1973 et 1979 Pour maîtriser les coûts de l électricité et assurer

Plus en détail

Bilan des énergies 2012 Comparaison Allemagne et France

Bilan des énergies 2012 Comparaison Allemagne et France Bilan des énergies 2012 Comparaison Allemagne et France En cette année 2014, les débats vont bon train : en Allemagne sur l «Energiewende» (littéralement : le virage énergétique) et en France sur la «transition

Plus en détail

TAXE CARBONE. RÄcapitulation du tableau des Änergies: 1. Impacts de la taxe. 2. Solutions.

TAXE CARBONE. RÄcapitulation du tableau des Änergies: 1. Impacts de la taxe. 2. Solutions. RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL TAXE CARBONE Nous sommes parfaitement conscients qu il est nåcessaire de faire quelque chose pour limiter les Åmissions de co2, mais telle qu est pråsentåe la taxe carbone, elle

Plus en détail

LES CHAUDIÈRES BOIS EN IAA. N 59 LETTRE d info. Mot du Président : Janvier 2016

LES CHAUDIÈRES BOIS EN IAA. N 59 LETTRE d info. Mot du Président : Janvier 2016 ASSOCIATION RÉGIONALE DE L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE ET DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIES N 59 LETTRE d info Janvier 2016 LES CHAUDIÈRES BOIS Mot du Président : EN IAA Les Énergies Renouvelables (ou EnR) sont

Plus en détail

VARIABLE : consommation d énergie. 3. RÉTROSPECTIVE (les 40 dernières années) (comment, pourquoi et par l action de qui la variable a évoluée)

VARIABLE : consommation d énergie. 3. RÉTROSPECTIVE (les 40 dernières années) (comment, pourquoi et par l action de qui la variable a évoluée) GARONNE 2050 1. DÉFINITION DE LA VARIABLE VARIABLE : consommation d énergie Cette variable s intéresse à la consommation d énergie, un focus sur la consommation d électricité étant effectué. Elle peut

Plus en détail

CONSULTATION SUR SUR LE LE DECRET FIXANT LA LA METHODOLOGIE D IDENTIFICATION DES L ARENH - REPONSE DE L UNIDEN REPONSE DE - L UNIDEN

CONSULTATION SUR SUR LE LE DECRET FIXANT LA LA METHODOLOGIE D IDENTIFICATION DES L ARENH - REPONSE DE L UNIDEN REPONSE DE - L UNIDEN Paris, le 14 mars 2014 CONSULTATION SUR SUR LE LE DECRET FIXANT LA LA METHODOLOGIE D IDENTIFICATION DES COUTS DES COUTS DU NUCLEAIRE DU NUCLEAIRE HISTORIQUE HISTORIQUE ET DE DETERMINATION DETERMINATION

Plus en détail

Programmation pluriannuelle de l'énergie

Programmation pluriannuelle de l'énergie Programmation pluriannuelle de l'énergie Premières orientations et actions 2016-2023 "Pour donner aux citoyens, aux collectivités et à l État le pouvoir d agir ensemble dans la même direction" Ce document

Plus en détail

Position IGNES Article 23 de la règlementation thermique RT 2012 Indicateur de consommation - affichage

Position IGNES Article 23 de la règlementation thermique RT 2012 Indicateur de consommation - affichage Position IGNES Article 23 de la règlementation thermique RT 2012 Indicateur de consommation - affichage IGNES (les Industries du Génie Numérique, Energétique et Sécuritaire) rassemble 60 entreprises industrielles

Plus en détail

Les formations aux ENERGIES RENOUVELABLES au lycée Déodat de Séverac et ailleurs

Les formations aux ENERGIES RENOUVELABLES au lycée Déodat de Séverac et ailleurs 1- L énergie primaire* dans le monde pour comprendre la place des énergies renouvelables : Une grande partie de l énergie utilisée aujourd hui dans le monde (plus de 80%) provient de gisements de combustibles

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne La Société Française d Energie Nucléaire (SFEN) est le carrefour français des connaissances

Plus en détail

Les énergies renouvelables et le changement climatique:

Les énergies renouvelables et le changement climatique: Les énergies renouvelables et le changement climatique: Francis Meunier Professeur Cnam Auteur de Domestiquer l Effet de Serre, Dunod, 2005 (2008) Adieu Pétrole, Vive les Energies Renouvelables Dunod 2006

Plus en détail

ETAT DES LIEUX ET PROPOSITIONS D EVOLUTION SUR

ETAT DES LIEUX ET PROPOSITIONS D EVOLUTION SUR ETAT DES LIEUX ET PROPOSITIONS D EVOLUTION SUR L ECONOMIE DES STATIONS DE TRANSFERT D ENERGIE PAR POMPAGE (STEP) La transition énergétique envisagée par les pouvoirs publics vise un développement significatif

Plus en détail

«HABITER» Pour en savoir plus, voir objectifs 6,7,9,11 et 13 du Livret des enjeux 24

«HABITER» Pour en savoir plus, voir objectifs 6,7,9,11 et 13 du Livret des enjeux 24 1 «HABITER» A quoi ressemblera le logement du futur, plus largement sur le cadre de vie, sur les façons d habiter, la ville, le territoire, la planète. Le choix du lieu d habitat est structurant : ce sont

Plus en détail

L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte

L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte Yann DEFFIN - DREAL Midi-Pyrénées RDV durables CCIR - 28 septembre 2015 1 Contexte : facture énergétique de la France : > 65 milliards

Plus en détail

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE CONTEXTE Cette année, la lutte aux changements climatiques pourrait connaître un tournant majeur. La Conférence de Paris en décembre présente une occasion aux leaders politiques et aux chefs d entreprises

Plus en détail

L Energie Solaire Giordano au service des Applications Collectives

L Energie Solaire Giordano au service des Applications Collectives L Energie Solaire Giordano au service des Applications Collectives , expert en énergie solaire Un Industriel Français de renommée internationale Il y a plus de 30 ans, bien avant les préoccupations actuelles

Plus en détail

Régulation et Gestion Technique des Bâtiments Évaluation du marché 2014 et Perspectives 2015

Régulation et Gestion Technique des Bâtiments Évaluation du marché 2014 et Perspectives 2015 Le Syndicat des Automatismes du génie Climatique et de la Régulation pour l Efficacité Énergétique des Bâtiments Régulation et Gestion Technique des Bâtiments Évaluation du marché 2014 et Perspectives

Plus en détail

L efficacité énergétique dans le modèle allemand

L efficacité énergétique dans le modèle allemand L efficacité énergétique dans le modèle allemand Institute for Sustainable Development and International Relations 41 rue du Four 75006 Paris - France www.iddri.org 16/10/2012 1 Les objectifs du tournant

Plus en détail

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 La politique énergétique et climatique européenne se trouve à la croisée des chemins. Les

Plus en détail

CHAPITRE 4. Les énergies mise en oeuvre

CHAPITRE 4. Les énergies mise en oeuvre CHAPITRE 4 Les énergies mise en oeuvre 1/ LES SOURCES D ÉNERGIES Les sources d'énergie non renouvelables Les matières fossiles (charbon, pétrole, gaz) et les matières fissiles (uranium) permettent de fournir

Plus en détail

UNE REFLEXION PREALBLE

UNE REFLEXION PREALBLE UNE REFLEXION PREALBLE NOUS N AVONS JAMAIS ETE AUSSI RICHES IL N Y A JAMAIS EU AUTANT DE PAUVRES QUI GERE LA REPARTITION? 1 ÉNERGIE ET TRANSITION Comprendre la situation est facile Ce qu il faut faire

Plus en détail

Évolution des consommations de gaz naturel en France

Évolution des consommations de gaz naturel en France Évolution des consommations de gaz naturel en France Congrès du gaz Département Marché du gaz La prévision des consommations chez GRTgaz Sectorisation des consommateurs : résidentiel, tertiaire, industrie,

Plus en détail

Energies renouvelables en Nord-Pas de Calais : Quel gisement et quels modèles de

Energies renouvelables en Nord-Pas de Calais : Quel gisement et quels modèles de Energies renouvelables en Nord-Pas de Calais : Quel gisement et quels modèles de développement? Contexte Depuis le début des années 1990, l Etat, l ADEME et la Région travaillent sur le développement des

Plus en détail

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE [R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE Perspectives énergétiques pour un monde plus durable Synthèse du rapport 2015 image : Gemasolar, tour solaire de 15 MW, Espagne. CONTEXTE Cette année, la lutte contre les changements

Plus en détail

Annexe promotion du gaz.doc 1

Annexe promotion du gaz.doc 1 Annexe : Présentation des actions de promotion du gaz naturel Depuis 2008, la promotion de l énergie gaz naturel est l un des grands enjeux de GrDF et constitue un poste de dépense à part entière pris

Plus en détail

Lessons from the French debate on the Energy Transition. Renaud Crassous 05 th May, 2014

Lessons from the French debate on the Energy Transition. Renaud Crassous 05 th May, 2014 Lessons from the French debate on the Energy Transition Renaud Crassous 05 th May, 2014 Quatre difficultés révélées au cours du DNTE Distinguer les objectifs et les moyens Evaluer les futurs besoins à

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

La biomasse, source d énergie?

La biomasse, source d énergie? Paul MATHIS mathis.paul@orange.fr Editions Quae Dijon Le 11 octobre 2012 L énergie, c est quoi? L énergie, c est ce qui permet : de se chauffer, de cuire les aliments, de se déplacer, de faire marcher

Plus en détail

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 L Alliance canadienne pour les véhicules au gaz naturel 350 Sparks Street,

Plus en détail

Des territoires en transition énergétique

Des territoires en transition énergétique Des territoires en transition énergétique Montpellier 1 er octobre 2013 Plénière Centre de Recherche en Economie et Droit de l Energie Quel mix énergétique pour demain? incertitudes et paradoxes Jacques

Plus en détail

Bâtiment et rapport à l énergie. Pierre Radanne Dakar 12 novembre 2013

Bâtiment et rapport à l énergie. Pierre Radanne Dakar 12 novembre 2013 Bâtiment et rapport à l énergie Pierre Radanne Dakar 12 novembre 2013 La perception culturelle de l énergie Dans l histoire humaine, la compréhension de l énergie provient de l expérience du froid Les

Plus en détail

La consommation énergétique des bâtiments

La consommation énergétique des bâtiments La consommation énergétique des bâtiments Introduction Depuis la mise en place d une réglementation thermique (1974), la consommation énergétique des constructions neuves a été divisée par 2. Le Grenelle

Plus en détail

PRE ETAT INITIAL DE L ENVIRONNEMENT RESSOURCES ENERGETIQUES

PRE ETAT INITIAL DE L ENVIRONNEMENT RESSOURCES ENERGETIQUES PRE ETAT INITIAL DE L ENVIRONNEMENT RESSOURCES ENERGETIQUES Sommaire I Les ressources Energétiques... 3 I.1. Positionnement de la thématique par rapport au SCoT... 3 I.2. Documents et objectifs de référence...

Plus en détail

Comment répondre aux besoins alimentaires et préserver les ressources indispensables à l agriculture?

Comment répondre aux besoins alimentaires et préserver les ressources indispensables à l agriculture? Martin Bortzmeyer est chef de bureau au Commissariat Général au développement durable. Le Commissariat est membre de droit du Conseil Economique pour le développement durable (CEDD). Comment répondre aux

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 --

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Discours de Michel Vandepoorter, Ambassadeur de France à Malte Mesdames et messieurs, La question du financement

Plus en détail

AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE

AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ET ENVIRONNEMENTALE CONTEXTE DANS UN MONDE EN PROFONDE MUTATION DES SOLUTIONS ADAPTÉES AUX ENJEUX SPÉCIFIQUES DE CHAQUE CLIENT L engagement vers la transition énergétique

Plus en détail

Réunion publique Charente-Arnoult Cœur de Saintonge Fédération Française du Bâtiment RGE Dupré ambassadeurs

Réunion publique Charente-Arnoult Cœur de Saintonge Fédération Française du Bâtiment RGE Dupré ambassadeurs Réunion publique Organisée par la Communauté de Communes Charente-Arnoult Cœur de Saintonge avec les participations de la Fédération Française du Bâtiment, de l entreprise RGE Dupré et des ambassadeurs

Plus en détail

Fiche explicative détaillée #6 Appoints

Fiche explicative détaillée #6 Appoints Fiche explicative détaillée #6 Appoints 1 Objet et limites du document Ce document est intimement lié au CCTP type (cahier des clauses techniques particulières), spécifique aux systèmes de climatisation

Plus en détail

Eau, Energie et Environnement

Eau, Energie et Environnement 0 LE CONTEXTE Très peu de formations associent actuellement les problématiques de l eau et de l énergie. Il s agit pourtant de deux domaines se situant aux interfaces entre activités humaines et leurs

Plus en détail

Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique

Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique LES ENERGIES RENOUVELABLES ET L EFFICACITE ENERGETIQUE AU CŒUR DE LA STRATEGIE ENERGETIQUE NATIONALE Hajjaji

Plus en détail

Loi Transition Énergétique pour la croissance verte

Loi Transition Énergétique pour la croissance verte Loi Transition Énergétique pour la croissance verte (n 2015-992 du 17 Août 2015 J.O. 18/08/2015) Une opportunité pour l'économie Aveyronnaise CCI AVEYRON DREAL Midi-Pyrénées DDT de l'aveyron www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

électricité 100% renouvelable

électricité 100% renouvelable Vers une production d éd électricité 100% renouvelable 20 mai 2011 Bernard MULTON ENS de Cachan SATIE - CNRS Site de Bretagne L énergie, un concept physique unifié, pour décrire les transformations indispensable

Plus en détail

ECONOMIE DE L HYDROELECTRICITE

ECONOMIE DE L HYDROELECTRICITE Date Juin 2004 Document Economie de l hydraulique Auteur Jean-Marie Martin-Amouroux ECONOMIE DE L HYDROELECTRICITE Comment produire l électricité dont nous avons besoin? Vaut-il mieux faire appel aux centrales

Plus en détail

ETUDE PROSPECTIVE SUR L EMPLOI ET LA DANS LE DOMAINE DU BÂTIMENT SYNTHÈSE. 25 Novembre 2009

ETUDE PROSPECTIVE SUR L EMPLOI ET LA DANS LE DOMAINE DU BÂTIMENT SYNTHÈSE. 25 Novembre 2009 ETUDE PROSPECTIVE SUR L EMPLOI ET LA FORMATION LIÉS À L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE DOMAINE DU BÂTIMENT SYNTHÈSE 25 Novembre 2009 Le contexte de la démarche Le bâtiment, un secteur concerné de façon

Plus en détail

Préface. L'aérosolaire ou la pompe à chaleur assistée solaire

Préface. L'aérosolaire ou la pompe à chaleur assistée solaire Préface Le secteur du bâtiment représente à lui seul 40 % de la consommation d énergie et 36 % de l émission de gaz à effet de serre de l ensemble de l Union européenne. Fort de ce constat, les objectifs

Plus en détail

L ambition du développement durable suppose la mise à la disposition du. Energie et développement durable

L ambition du développement durable suppose la mise à la disposition du. Energie et développement durable Energie et développement durable BENJAMIN DESSUS/JANVIER 2012 Benjamin Dessus est ingénieur et économiste. Il a travaillé dans le domaine de l énergie depuis une trentaine d années, d abord au Études et

Plus en détail

La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics

La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics 29 novembre 2013 COLLOQUE La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics Par David CLARINVAL Député fédéral Bourgmestre de Bièvre Le rôle des pouvoirs publics

Plus en détail

Economiser l énergie : notre défi commun

Economiser l énergie : notre défi commun Economiser l énergie : notre défi commun L ACFCI et EDF souhaitent, à travers ce document, favoriser la prise de conscience et aider les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique. l énergie un

Plus en détail

L essentiel du projet de loi

L essentiel du projet de loi L essentiel du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte et des politiques et moyens de déploiement de la transition Novembre 2014 Réussir la transition énergétique : fixer

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Ministère de l Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement Ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie Ministère de l Agriculture, de l Alimentation, de la Pêche, de la

Plus en détail

L éco prêt à taux zéro :

L éco prêt à taux zéro : L éco prêt à taux zéro : - Description et objectif : Destiné à financer les rénovations thermiques représentant des montants importants, c est l une des principales mesures financières du Grenelle Environnement

Plus en détail

Perspectives d évolution du prix de l électricité: vision d un producteurfournisseur

Perspectives d évolution du prix de l électricité: vision d un producteurfournisseur Perspectives d évolution du prix de l électricité: vision d un producteurfournisseur Charleroi, 25 Février 2016 Christophe Baugnet CONTENTS Chapter 1 Rappel des fondamentaux: formation du prix dans un

Plus en détail

Choisir un professionnel qualifié RGE

Choisir un professionnel qualifié RGE L habitat Choisir un professionnel qualifié RGE Comprendre Pour des bâtiments économes en énergie Édition : novembre 2013 RGE, un signe pour identifier des professionnels compétents Vous voulez faire réaliser

Plus en détail

INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014

INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014 INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014 Quelles sont les principales missions de GrDF? GrDF, assure la gestion du réseau de distribution

Plus en détail

Pompes à chaleur Vous y gagnez, la planète aussi. Des solutions pour économiser DE l énergie dans votre foyer. Indépendance.

Pompes à chaleur Vous y gagnez, la planète aussi. Des solutions pour économiser DE l énergie dans votre foyer. Indépendance. eau chaude énergies RENOUVEL ABLES chauffage Pompes à chaleur Vous y gagnez, la planète aussi Des solutions pour économiser DE l énergie dans votre foyer Indépendanc Indépendance Indépendan STIEBEL ELTRON.

Plus en détail

Conjoncture actu La transition énergétique en Ile-de-France, levier du développement économique et relais pour l emploi?

Conjoncture actu La transition énergétique en Ile-de-France, levier du développement économique et relais pour l emploi? Conjoncture actu La transition énergétique en Ile-de-France, levier du développement économique et relais pour l emploi? Novembre 2015 La convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques

Plus en détail

1. Les énergies renouvelables dans l approvisionnement énergétique 2. La politique européenne

1. Les énergies renouvelables dans l approvisionnement énergétique 2. La politique européenne L économie des énergies renouvelables en France et en Europe Frédéric Lantz Professeur Chaire de modélisation économique appliquée à l environnement et aux énergies Agenda 1. Les énergies renouvelables

Plus en détail

Pour 2012, selon la Loi de. Investissements bénéficiant du crédit d'impôt Equipements de production d'énergie utilisant éolienne ou hydraulique

Pour 2012, selon la Loi de. Investissements bénéficiant du crédit d'impôt Equipements de production d'énergie utilisant éolienne ou hydraulique Petit Rappel Quelles sont les conditions pour en bénéficier en 2012? Votre situation : Vous êtes locataire, propriétaire occupant ou occupant à titre gratuit ; Vous êtes fiscalement domicilié en France.

Plus en détail

LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL

LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL 2 Sommaire Le développement des EnR en France enregistre un ralentissement, imputable à des causes multiples,

Plus en détail

Appréciation de la qualité de l Etude d Impact. accompagne le Projet de loi de «Nouvelle Organisation du Marché de l Electricité - NOME»

Appréciation de la qualité de l Etude d Impact. accompagne le Projet de loi de «Nouvelle Organisation du Marché de l Electricité - NOME» 1 Institut Européen pour la Gestion Raisonnée de l Environnement (IEGRE) 83 boulevard de Courcelles, 75008 Paris 06 78 05 09 88 garrigues@iegre.net 4 mai 2010 Appréciation de la qualité de l Etude d Impact

Plus en détail

SITUATION ENERGETIQE AU MAROC

SITUATION ENERGETIQE AU MAROC SITUATION ENERGETIQE AU MAROC ECOMAT- ECOMEC 2010 Matériaux & Énergies Du 11 au 15 mai 2010 à BOUZNIKA Mohammed HMAMOUCHI PLAN Contexte Mondial Politiques Énergétiques Le contexte marocain Axes de réflexion

Plus en détail

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène HYBSEN - HYdrogène en Bretagne pour le Stockage d ENergie Renouvelable Le stockage de l énergie: 2 ème pilier de la troisième révolution

Plus en détail

La politique française en faveur du photovoltaïque: État des lieux et nouvelles mesures

La politique française en faveur du photovoltaïque: État des lieux et nouvelles mesures La politique française en faveur du photovoltaïque: État des lieux et nouvelles mesures Paris, 24 juin 2009 Christophe SCHRAMM MEEDDAT/DGEC Direction de l énergie/bureau des énergies renouvelables État

Plus en détail

Un approvisionnement en gaz naturel diversifié et à prix compétitif favorise l'économie du Québec et de ses régions

Un approvisionnement en gaz naturel diversifié et à prix compétitif favorise l'économie du Québec et de ses régions Un approvisionnement en gaz naturel diversifié et à prix compétitif favorise l'économie du Québec et de ses régions CTE 001M C.P. P.L. 37 Gaz naturel dans le schiste Mémoire présenté à la Commission des

Plus en détail

LA POMPE À CHALEUR AU CŒUR DE VOTRE CONFORT. Association Française pour les Pompes A Chaleur

LA POMPE À CHALEUR AU CŒUR DE VOTRE CONFORT. Association Française pour les Pompes A Chaleur LA POMPE À CHALEUR AU CŒUR DE VOTRE CONFORT 1 UTILISONS L ÉNERGIE RENOUVELABLE DISPONIBLE À TOUT INSTANT DANS L EAU, L AIR ET LA TERRE UN PANEL REPRÉSENTATIF DE MEMBRES QUI SOMMES NOUS? L association regroupe

Plus en détail

Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050

Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050 Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050 Vision 2030 2050 2 approches différentes: 2030 : projection volontariste, complémentaire de l exercice DGEC 2050: normatif facteur

Plus en détail