Plan de la présentation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plan de la présentation"

Transcription

1 Biomasse agricole : combustion et législation Stéphane Godbout, Ph.D., ing., agr., P.Eng. Collaborateurs : Joahnn Palacios, Frédéric Pelletier, Jean-Pierre Larouche et Patrick Brassard Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA) Plan de la présentation Introduction Combustibles Avenues de valorisation énergétique La combustion Contraintes techniques Contraintes législatives Avenir et pistes de solution Projet à l IRDA Conclusion générale 1

2 Introduction Les changements climatiques : Agriculture = 17 et 32 % des GES (direct et indirect) Production animale = 9 % (direct et indirect) Augmentation de la demande des produits alimentaires d origine animale (229 M à 465 M de tonnes entre 1999 et 2025) Énergie verte - renouvelable Consommateur = produit de grande qualité à un prix abordable Introduction Les grands défis selon Clinton ( ) Diminution des ressources naturelles (principalement eau potable) Changements climatiques Augmentation de la population (demande en produit animal augmente) «L utilisation de la biomasse agricole à des fins énergétiques est une tendance lourde irréversible» (Godbout et al., 2008) Ajouter cohabitation, occupation du territoire, conservation des sols, etc. 2

3 Introduction Province de Québec km 2 3 fois la superficie de la France Superficie totale cultivée : 2 millions ha (en vert sur la carte) COMBUSTIBLES Combustibles Fossiles Biocombustibles Biomasse Biocarburant Biomasse forestière Biomasse agricole Biomasse urbaine Branches et résidus de coupe Biomasse lignocellulosique Déchets municipaux Écorces Déchets animal Déchets commerciaux Sciures Déchets agroalimentaires Déchets industrielles Conifères Autres déchets forestiers 3

4 Biomasses agricoles (définition) Résidus organiques provenant de : Récoltes Élevages Transformations industrielles des produits de l'agriculture Déchets urbains Cultures énergétiques : panic érigé, alpiste roseau, miscanthus giganteus, saule, etc. Sont exclus : Ressources d'origine forestière Certains sous-produits valorisés dans l'alimentation animale (ex. : mélasse, son et sérums) Avenues de valorisation Agricole Amendement Compostage granulation (utilisation urbaine ou agricole) Alimentation animale (augmentation de la demande?) Nouveaux matériaux Construction Emballage Énergétique Plusieurs avenues 4

5 Biomasse - résidus - énergie Filière éthanol Séparation Séchage Thermochimique Travaux à Transformation biologique Transformation chimique l IRDA Utilisation directe Biométhanisation Transestérification Liquéfaction directe Liquéfaction indirecte Incinération Combustion Pyrolyse Gaz Huile - charbon Gazéification Conditions Absence d air (anaérobie) liquide Conditions Ajout de solvant Conditions Température et pression élevées Intrants bitumineux Conditions Température et pression élevées Sans oxygène Conditions Température élevée Ajout gaz Agent oxydant Conditions Température élevéeé Produits Biogaz Résidus Produits Biodiesel Résidus Produits Huile Eau Résidus Produits Huile Charbon Eau Gaz, résidus Produits Gaz Produits Chaleur Cendres La combustion Extraction de l énergie par transformation thermique au moyen de fournaises à biomasse (combustion directe) Plusieurs facteurs influencent la qualité de la combustion (émissions + efficacité) La qualité du produit : Teneur en humidité Valeur calorifique Masse volumique, dimension et aire de surface active Taux de cendres Période de récolte et qualité du conditionnement Teneur en certains éléments (N, Cl, S, métaux lourds) Autres propriétés Les conditions de la combustion : Température Apport d air pour la combustion Combustible 5

6 Combustion - Avantages Utilisation directe (ou presque) Procédé en général assez bien maîtrisé Récupération d énergie assez facile Technologie accessible Facile de manipulation et de conservation : en vrac ou en granule Contraintes ou freins En général, nécessite un préséchage (haut taux d humidité peut réduire l efficacité i de récupération é de chaleur, peut atteindre 15 à 30 % seulement) Destruction de fertilisant organique? Résidus alimentation animale? Pourcentage de cendres? Attention!!! Risques d émissions de gaz : GES, NOx, etc. 6

7 Contraintes ou freins Méconnaissance sur les caractéristiques des émissions issues de la combustion de la biomasse agricole Limitation des possibilités d encadrement (ex. : disponibilité d expertise) et de développement de ce domaine Valorisation des cendres dans certains cas Arrimage avec les différentes législations (entre autres, de fabrication et de qualité de l air) Réglementation au Québec Encadrement de la fabrication des équipements de combustion Exemple pour les 2 MW et moins : (CAN/CSA-B415.1 ou US-EPA) Respect norme du RQA ou opacité lorsque le PRAA sera en vigueur Sont exclus les appareils de combustion au bois résidentiel 7

8 Réglementation au Québec Loi sur la qualité de l environnement (L.R.Q., c. Q-2) (MDDEP) Règlement sur la qualité de l'atmosphère (c. Q-2, r.20) Ne permet pas de brûler autres substances que du bois (ou résidus de bois) dans une chaudière à bois ou à résidus de bois Règlement sur la qualité de l'atmosphère (c. Q-2, r.38) «Appareil de combustion» : tout appareil à échange thermique indirect utilisant un combustible pour fins de chauffage ou pour un procédé industriel «Incinérateur» : appareil utilisé pour effectuer la destruction thermique de substances autres que des résidus de bois Loi sur qualité de l environnement Législation en bref Reg. Biomasse forestière Autres (biomasse agricole) r. 38 Appareil de combustion Incinérateur Respecter les normes d'émission (particules) Incinérateur * Plus d'une chambre de combustion requise si la capacité < 1 t/h * Respecter les normes d'émission (particules) r. 3 PRAA Certificat requis si > 3 MW Certificat requis Nouvelles normes d'émission de particules, opacité, surveillance et contrôle Certificat requis Appareil de combustion > 3 MW requis ainsi que respecter les normes d opacité et d'émission de particules, NOx, CO, PCDF et PCDD Incinérateur Bruleurs au gaz ou à un combustion fossile requis si < 1 t/h 8

9 17 kw Poêle à granules 100 kw Chaudière à copeaux de bois Source : Enviro 1000 kw Chaudière à copeaux de bois et grains Source : 3 MW Central thermique à copeaux et sciure de bois Source : Source : Contraintes freins (suite) Inquiétudes environnementales ( 3 MW) Fonctionnement en mode discontinu (marche arrêt) Contrôle des paramètres de combustion moins rigoureux dans les petits appareils : Risque de combustion incomplète Absence d équipements d épuration Absence d opérateurs certifiés Inquiétudes fondées? 9

10 Gaz Unités Bois # de Avoine Colza Blé # de min - max Réfs. min - max max min - max Réfs. CO 2 mg/m x x % 0,6-14,8 3 g/kg 29,3-49,8 2 ppm CO g/m3 0, ,22-3,1 1 g/kg 0,4-4,16 1 1,6-6,8 1,49 1 mg/mj PT mg/m 3 20, mg/mj P10 g/kg 0,21-0,4 1 0,4-0,67 0,27 1 P1 g/kg 0,21-0,38 1 0,38-0,64 0,26 1 P2,5 g/kg 0,88-9,3 3 NOx g/kg 1,1-0,63 1 3,27-4,95 8,33 1 mg/mj NO ppm NO 2 g/kg 0,6-0,82 2 SO 3 g/kg 0,05-0,3 2 1,59-2,26 7,27 1 L avenir de la combustion Y a-t-il une lumière au bout de la cheminée? Oui, toutefois il faudrait aborder les différents freins afin de les éliminer : Technique Législatif Valorisation des cendres 10

11 Des pistes de solution Augmenter les connaissances scientifiques québécoises par rapport à la combustion de la biomasse agricole Encadrer les caractéristiques de la biomasse agricole pour des fins énergétiques Développer des avenues de valorisation des cendres Développer de l expertise à l échelle de la province Projets au sein de l IRDA (3) 1. Revue de littérature systématique (MAPAQ) : 1. Valeurs des émissions et méthodes de mesure 2. Législation dans les autres pays 3. Autres approches d encadrement 2. Caractérisation des émissions (gaz + particules) issues de la combustion de biomasses agricoles et agroalimentaires dans une fournaise extérieure à la ferme (en cours) : 1. Comparer les émissions issues de la combustion du bois et celles de la biomasse agricole (MAPAQ, Perreault et fils, Innovente, Sequoia, Combustion expert, Fertior, U. Laval, UQAC) 11

12 Projets au sein de l IRDA (suite) Établir les liens entre les caractéristiques de la biomasse et les émissions produites lors de la combustion (MAPAQ, UL, UQAC, Coop fédérée) Effet du «traitement» de la biomasse avant d être valorisée énergétiquement (séchage, récolte printanière, etc.) Établir des caractéristiques types d une biomasse ayant un potentiel pour la valorisation énergétique (certification ou cahier de charges pour encadrer le choix et le développement des biomasses agricoles). Par exemple, % humidité, % de cendres, etc. Développer une expertise provinciale dans le domaine Laboratoire spécialisé 12

13 CONCLUSION Surfaces agricoles restreintes, mais beaucoup de fonctions (nourrir, habiter, produire énergie, autres) Valorisation énergétique de la biomasse agricole tendance lourde et presque irréversible Combustion de la biomasse avenue très intéressante Plusieurs freins : technique et législatif Plusieurs inquiétudes CONCLUSION Plusieurs pistes de solutions : Augmenter les connaissances (émissions, i phénomènes, etc.) et favoriser les publications scientifiques révisées Favoriser la conception et la fabrication de fournaises adaptées à la combustion de la biomasse agricole Développer un cahier de charges ou une certification pour encadrer la production et la sélection des meilleures biomasses. Entre autres, ceci optimisera i la valorisation i énergétique et facilitera la conception de nouvelles fournaises en réduisant la variation des caractéristiques du combustible 13

14 CONCLUSION Réduction de la dépendance aux énergies fossiles Pourrait avoir un impact positif sur les émissions i de GES Des études globales (type ACV) pourraient permettre aux différents paliers gouvernementaux d encadrer adéquatement le développement de cette filière, ex. : Biomasses à favoriser? Résidus au sol? Bilan GES provincial Occupation du territoire, développement des régions, etc. Gain global réel? 14

Efficacité énergétique et production d énergie renouvelable : des moyens d action pour faire face au nouveau contexte énergétique

Efficacité énergétique et production d énergie renouvelable : des moyens d action pour faire face au nouveau contexte énergétique Colloque sur la pomme de terre LA POMME DE TERRE : NOURRIR SON MONDE Le vendredi 14 novembre 2008, Hôtel Québec Inn, Québec Efficacité énergétique et production d énergie renouvelable : des moyens d action

Plus en détail

La biomasse, source d énergie?

La biomasse, source d énergie? Paul MATHIS mathis.paul@orange.fr Editions Quae Dijon Le 11 octobre 2012 L énergie, c est quoi? L énergie, c est ce qui permet : de se chauffer, de cuire les aliments, de se déplacer, de faire marcher

Plus en détail

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Présenté par: Catherine-Anne Renaud, ing., CEM Associée écologique LEED Vice-présidente R+O Énergie Plan de la présentation 1. Mise en contexte

Plus en détail

COLLOQUE AGRI-ÉNERGIE LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE

COLLOQUE AGRI-ÉNERGIE LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE COLLOQUE AGRI-ÉNERGIE LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE LIGNES DIRECTRICES D IMPLANTATION, NORMES ET CONTRAINTES POUR EN ASSURER LE SUCCÈS ET LA RENTABILITÉ Par : Jacquelin Goyette, ing.f. Shawinigan, 25 octobre

Plus en détail

Biomasse et ses applications Production de vapeur et/ou électricité combinées Par Daniel Jacques Ecotherma Énergie Inc.

Biomasse et ses applications Production de vapeur et/ou électricité combinées Par Daniel Jacques Ecotherma Énergie Inc. Biomasse et ses applications Production de vapeur et/ou électricité combinées Par Daniel Jacques Ecotherma Énergie Inc. Daniel Jacques Ing. Ecotherma Énergie Inc. 750, 111 Rue Saint-Georges, QC 418-221-1783

Plus en détail

CHAPITRE 4. Les énergies mise en oeuvre

CHAPITRE 4. Les énergies mise en oeuvre CHAPITRE 4 Les énergies mise en oeuvre 1/ LES SOURCES D ÉNERGIES Les sources d'énergie non renouvelables Les matières fossiles (charbon, pétrole, gaz) et les matières fissiles (uranium) permettent de fournir

Plus en détail

Cogénération : production efficace d électricité à partir de gaz naturel, biogaz et gaz de torche

Cogénération : production efficace d électricité à partir de gaz naturel, biogaz et gaz de torche Cogénération : production efficace d électricité à partir de gaz naturel, biogaz et gaz de torche 1 SOMMAIRE 1 Moteur à gaz et cogénération 2 Application industrie et municipalities 3 Application centrales

Plus en détail

La valorisation agronomique et énergétique de matières organiques par la méthanisation à la ferme

La valorisation agronomique et énergétique de matières organiques par la méthanisation à la ferme La valorisation agronomique et énergétique de matières organiques par la méthanisation à la ferme Un partenariat à développer entre les agriculteurs et les municipalités Plan de présentation Introduction

Plus en détail

La cogénération : base et principes.

La cogénération : base et principes. Cycle de formation de Responsable Énergie La cogénération : base et principes. Yves Lebbe Facilitateur en cogénération pour la Région Bruxelles Capitale WKK Facilitator voor het Brussels Hoofdstedelijk

Plus en détail

LES MATIÈRES ORGANIQUES PUTRESCIBLES : GÉNÉRATION, POTENTIEL ET ACCESSIBILITÉ

LES MATIÈRES ORGANIQUES PUTRESCIBLES : GÉNÉRATION, POTENTIEL ET ACCESSIBILITÉ LES MATIÈRES ORGANIQUES PUTRESCIBLES : GÉNÉRATION, POTENTIEL ET ACCESSIBILITÉ Colloque 2013 de l AQPER Atelier biogaz 2L 28 février 2013 Sophie Lafrance Sophie Taillefer PLAN DE LA PRÉSENTATION Chaine

Plus en détail

Présentation technique de l incinérateur

Présentation technique de l incinérateur Présentation technique de l incinérateur Janvier 2007 Travaux publics Gestion des matières résiduelles 2 L INCINÉRATEUR PLACE DE L INCINÉRATION Réduction Réutilisation Récupération, recyclage, compostage

Plus en détail

Granules ou poudre de bois comme alternatives vertes pour les minières

Granules ou poudre de bois comme alternatives vertes pour les minières Granules ou poudre de bois comme alternatives vertes pour les minières Thème: Développement nordique durable Salon des technologies environnementales du Québec, Québec, 12 mars 2014 Jean-François Côté,

Plus en détail

Portrait-synthèse sur la biomasse. Forum régional sur l enjeu de l énergie au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Portrait-synthèse sur la biomasse. Forum régional sur l enjeu de l énergie au Saguenay-Lac-Saint-Jean Portrait-synthèse sur la biomasse Forum régional sur l enjeu de l énergie au Saguenay-Lac-Saint-Jean Personne référence pour ce document: Diane Brassard Le 29 juin 2007 Portrait-synthèse sur la biomasse

Plus en détail

Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables. Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie

Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables. Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie PROBLEME:Comment trouver ou produire TOUTE l énergie

Plus en détail

Les différentes classes de boues

Les différentes classes de boues Chapitre 13: Traitement des boues Les procédés de traitement biologique ou physico-chimique entraînent la production de boues boues= effluents liquides fortement chargés en matières solides (avec des concentrations

Plus en détail

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse?

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? 1 Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation,

Plus en détail

BIOMASSE. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke

BIOMASSE. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke BIOMASSE Marcel Lacroix Université de Sherbrooke LA BIOMASSE 1. Matière animale ou végétale qui peut être convertie en énergie. 2. Pendant la presque totalité de l histoire humaine, la biomasse a été la

Plus en détail

Plan de cours Coûts et avantages de la production d électricité Ontario. Titre et numéro du cours. Année. Objectifs et résultats d'apprentissage

Plan de cours Coûts et avantages de la production d électricité Ontario. Titre et numéro du cours. Année. Objectifs et résultats d'apprentissage Plan de cours Coûts et avantages de la production d électricité Ontario Année Titre et numéro du cours Thème E. Physique Caractéristiques de l électricité Objectifs et résultats d'apprentissage attendu

Plus en détail

Les autres énergies renouvelables

Les autres énergies renouvelables Quel avenir électrique pour la Suisse du XXI siècle? Les autres énergies renouvelables Prof. Andreas Zuberbühler Président du conseil scientifique de la SATW Sommaire Introduction Sources d électricité

Plus en détail

Evolution du cadre réglementaire ICPE rubrique 2910

Evolution du cadre réglementaire ICPE rubrique 2910 Christophe MERLIN DREAL Auvergne, unité territoriale 63 Sophie SEYTRE DREAL Auvergne, service risques Evolution du cadre réglementaire ICPE rubrique 2910 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement

Plus en détail

Valorisation thermochimique de la biomasse. - Gazéification -

Valorisation thermochimique de la biomasse. - Gazéification - Valorisation thermochimique de la biomasse - Gazéification - Laurent Van de steene steene@cirad.fr Biomasse? CULTURES AGRICOLES - cultures oléagineuses (colza, tournesol ) - cultures sucrières (betteraves,

Plus en détail

Morbihan Energies 26 janvier 2015

Morbihan Energies 26 janvier 2015 Morbihan Energies 26 janvier 2015 Méthanisation à la ferme Projet de territoire Carine PESSIOT Chambre d Agriculture du Morbihan Les 3 composantes de la construction institutionnelle d une Chambre d Agriculture

Plus en détail

Avec les Témoignages de chefs d entreprise

Avec les Témoignages de chefs d entreprise Énergie : l économiser, la produire! Avec les Témoignages de chefs d entreprise Énergie : l économiser, la produire! I- Le contexte énergétique II- Les économies d énergie III- Produire de l énergie renouvelable

Plus en détail

de production. Le déplacement d un incinérateur mobile pourrait toutefois pallier, du moins partiellement, cette contrainte économique.

de production. Le déplacement d un incinérateur mobile pourrait toutefois pallier, du moins partiellement, cette contrainte économique. Article publié dans Porc Québec Juin 2004 RECHERCHE Trois incinérateurs d animaux morts au banc d essai SYLVAIN PIGEON, M. SC., INGÉNIEUR ET CHARLES FORTIER, INGÉNIEUR JUNIOR ET AGRONOME, BPR GROUPE-CONSEIL

Plus en détail

Produire de l énergie verte par la méthanisation : le processus

Produire de l énergie verte par la méthanisation : le processus Le magazine en ligne de l actualité technique et scientifique équine Produire de l énergie verte par la méthanisation : le processus Par : Pauline Doligez, IFCE «La méthanisation constitue une réponse

Plus en détail

PERFECTIONNEMENT EN PRODUCTION D ÉNERGIE THERMIQUE À PARTIR DE LA BIOMASSE

PERFECTIONNEMENT EN PRODUCTION D ÉNERGIE THERMIQUE À PARTIR DE LA BIOMASSE ACTIVITÉS DE FORMATION SUR MESURE EN GESTION ET UTILISATION DE LA BIOMASSE FORESTIÈRE PERFECTIONNEMENT EN PRODUCTION D ÉNERGIE THERMIQUE À PARTIR DE LA BIOMASSE Centre matapédien d études collégiales Service

Plus en détail

Le chauffage au bois à Bruxelles?

Le chauffage au bois à Bruxelles? Le chauffage au bois à Bruxelles? C est «Titre» possible! Bruxelles Romain CREHAY 13 décembre 2007 Lieu, date Auteur Le chauffage au bois en Région Bxl-Capitale Dans le cadre d une action de Bruxelles

Plus en détail

LE CHAUFFAGE DE BÂTIMENTS AU BOIS ÉNERGIE DE SAULE : LA SOLUTION DURABLE À VOS BESOINS ÉNERGÉTIQUES

LE CHAUFFAGE DE BÂTIMENTS AU BOIS ÉNERGIE DE SAULE : LA SOLUTION DURABLE À VOS BESOINS ÉNERGÉTIQUES LE CHAUFFAGE DE BÂTIMENTS AU BOIS ÉNERGIE DE SAULE : LA SOLUTION DURABLE À VOS BESOINS ÉNERGÉTIQUES CULTIVER AUJOURD HUI L ÉNERGIE DE DEMAIN Chauffer à la biomasse : une solution économique, propre et

Plus en détail

NOTE D INTERVENTION DE L

NOTE D INTERVENTION DE L NOTE D INTERVENTION DE L Numéro 7/Juin 2011 Dans cette note d in tervention, l IRÉC fait le point sur s r le d veloppe développe ment et la mise en valeur des énergies produites à partir de la biomasse

Plus en détail

Séminaire In-tech, INRIA, 19/05/04

Séminaire In-tech, INRIA, 19/05/04 Séminaire In-tech, INRIA, 19/05/04 Le traitement des déchets organiques par méthanisation : une opportunité énergétique? Olivier THEOBALD Agence de l environnement et de la maîtrise de l énergie Direction

Plus en détail

Imaginez un Québec sans déchets enfouis; la solution passe-t-elle par la valorisation énergétique?

Imaginez un Québec sans déchets enfouis; la solution passe-t-elle par la valorisation énergétique? Imaginez un Québec sans déchets enfouis; la solution passe-t-elle par la valorisation énergétique? 5 e rencontre municipale de l énergie Association québécoise de la maîtrise de l énergie Gérard Gosselin,

Plus en détail

Étude régionale sur la valorisation des déchets ultimes de la région administrative de l Outaouais. Rencontre du 11 décembre

Étude régionale sur la valorisation des déchets ultimes de la région administrative de l Outaouais. Rencontre du 11 décembre Étude régionale sur la valorisation des déchets ultimes de la région administrative de l Outaouais Rencontre du 11 décembre Plan de la présentation Mise en contexte Encadrement législatif Bilan de gestion

Plus en détail

Principe de combustion et composition des cendres. Note technique N 1

Principe de combustion et composition des cendres. Note technique N 1 Note technique N 1 Principe de combustion et composition des cendres. Pilotage de Projet : Vincent GUERRERE (PDG SAS SIMA-PECAT) Chargée d étude : Fanny MISS (Vice directrice SAS SIMA-PECAT) Contact Chargée

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie...

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie... La présente note propose de compiler un ensemble de données relatives à l énergie en Bretagne pour alimenter les échanges du Débat National de la Transition Energétique. Les données sont issues principalement

Plus en détail

Production d énergie VALORISATION DE LA BIOMASSE, UNE ENERGIE RENOUVELABLE. Situation actuelle

Production d énergie VALORISATION DE LA BIOMASSE, UNE ENERGIE RENOUVELABLE. Situation actuelle Production d énergie VALORISATION DE LA BIOMASSE, UNE ENERGIE RENOUVELABLE Situation actuelle Croissance des besoins énergétiques : Après l Occident, c est maintenant au tour de l orient de s industrialiser.

Plus en détail

Biomasse agricole. État de la situation. Journée d information sur le chauffage à la biomasse agricole et forestière 7 décembre 2012, East Angus

Biomasse agricole. État de la situation. Journée d information sur le chauffage à la biomasse agricole et forestière 7 décembre 2012, East Angus Biomasse agricole État de la situation Journée d information sur le chauffage à la biomasse agricole et forestière 7 décembre 2012, East Angus Huguette Martel, agronome Direction régionale de l Estrie

Plus en détail

Carburants alternatifs: situation et perspectives

Carburants alternatifs: situation et perspectives Carburants alternatifs: situation et perspectives Laboratoire Transport et Environnement Didier Pillot INRETS, 7 janvier 2010 Éléments introductifs " Toujours plus de CO2 dans l'atmosphère en 2008 " 385

Plus en détail

Méthodes d échantillonnage et d analyse des gaz pour le contrôle des procédés thermochimiques

Méthodes d échantillonnage et d analyse des gaz pour le contrôle des procédés thermochimiques SéminaireBIOENERGIESUD Capteurs gaz pour la mesure et le contrôle des procédés Méthodes d échantillonnage et d analyse des gaz pour le contrôle des procédés thermochimiques Ghislaine VOLLE CIRAD Unité

Plus en détail

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015 Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT 10 septembre 2015 Diagnostic Énergie Climat du territoire : 1 Les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte et

Plus en détail

Les formations aux ENERGIES RENOUVELABLES au lycée Déodat de Séverac et ailleurs

Les formations aux ENERGIES RENOUVELABLES au lycée Déodat de Séverac et ailleurs 1- L énergie primaire* dans le monde pour comprendre la place des énergies renouvelables : Une grande partie de l énergie utilisée aujourd hui dans le monde (plus de 80%) provient de gisements de combustibles

Plus en détail

tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la!

tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la! tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la! Chauffage urbain, mode d emploi Un réseau de chauffage urbain est un chauffage central à l échelle d une ville. Un réseau

Plus en détail

Critères d éligibilité à la sélection des dossiers

Critères d éligibilité à la sélection des dossiers Critères d éligibilité à la sélection des dossiers Les investissements éligibles au co-financement de la Banque: Doivent avoir lieu sur le territoire de la région Centre Peuvent avoir la forme de tout

Plus en détail

La biométhanisation agricole : La production d énergie verte, une diversification?

La biométhanisation agricole : La production d énergie verte, une diversification? La biométhanisation agricole : La production d énergie verte, une diversification? Présentation réalisée dans le cadre du projet européen de recherche, de développement technologique et de démonstration

Plus en détail

Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif

Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif Pays d Armagnac Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif Eauze 6 novembre 2013 1 De la forêt au radiateur 1. Un silo de stockage 2. Un système d extraction et de transfert du bois 3.

Plus en détail

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 Sommaire 1- Les enjeux de la transition énergétique 2- Etat des lieux des consommations et des modes de production

Plus en détail

Les Procédés de valorisation énergétique par Pyrolyse & Gazéification

Les Procédés de valorisation énergétique par Pyrolyse & Gazéification Les Procédés de valorisation énergétique par Pyrolyse & Gazéification par Gérard ANTONINI, Professeur des Universités (UTC) Congrès Européen ECO-TECHNOLOGIES pour le futur, Lille, Grand Palais, le 9 juin

Plus en détail

Capacité d absorption en eau des litières

Capacité d absorption en eau des litières Capacité d absorption en eau des litières Rapport Final Présenté au: Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec Louis Robert Responsable scientifique : Marc-Olivier Gasser,

Plus en détail

Comment avoir 34 000 actionnaires de projets d énergie propre? Michel Morin, maire, Ph. D. Novembre 2011

Comment avoir 34 000 actionnaires de projets d énergie propre? Michel Morin, maire, Ph. D. Novembre 2011 Comment avoir 34 000 actionnaires de projets d énergie propre? Michel Morin, maire, Ph. D. Novembre 2011 Production municipale d énergie propre et de biocombustibles 1- Éolien 2- Hydroélectricité 3- Géothermie

Plus en détail

Date Fédéral Provincial Municipal

Date Fédéral Provincial Municipal La pollution atmosphérique au Québec : quelques événements marquants Date Fédéral Provincial Municipal 1832 En vertu de sa charte, la Ville de Montréal obtient les pouvoirs de réglementer la pollution

Plus en détail

Qu est-ce que la biomasse

Qu est-ce que la biomasse Introduction Exploitation de la biomasse forestière Photo Colloque biomasse énergie Canada Qu est-ce que la biomasse Serge Degueil La biomasse est l ensemble des matières organiques non fossiles, issues

Plus en détail

Le chauffage aux granules de bois au Québec

Le chauffage aux granules de bois au Québec Le chauffage aux granules de bois au Québec Pierre-Olivier Morency, directeur Groupe granules, QWEB Colloque Agri-Énergie Shawinigan, 25 octobre 2012 Quebec Wood Export Bureau (QWEB) association d affaires

Plus en détail

D029990/02 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014. Le 28 janvier 2014 Le 28 janvier 2014

D029990/02 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014. Le 28 janvier 2014 Le 28 janvier 2014 D029990/02 ASSEMBLÉE NATIONALE S É N A T QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014 Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale Enregistré à la Présidence du Sénat Le 28 janvier 2014 Le 28

Plus en détail

Energie-bois Suisse, votre partenaire

Energie-bois Suisse, votre partenaire Energie-bois Suisse, votre partenaire Association pour la promotion de l utilisation énergétique judicieuse et efficace du bois Service information/conseil, exposés, communication médias, photothèque Publications

Plus en détail

Et les «réserves» en énergies renouvelables?

Et les «réserves» en énergies renouvelables? Et les «réserves» en énergies renouvelables? La principale énergie renouvelable utilisée aujourd hui dans le monde est la biomasse, et plus principalement le bois. Ce dernier représente 10% de la production

Plus en détail

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Cleantuesday Paris - Financements Innovants 23 Avril 2013 KYOTHERM Société par Actions Simplifiée au Capital de 1 900

Plus en détail

Bilan énergétique, émissions gazeuses et particulaires de la combustion de la biomasse agricole à la ferme

Bilan énergétique, émissions gazeuses et particulaires de la combustion de la biomasse agricole à la ferme Bilan énergétique, émissions gazeuses et particulaires de la combustion de la biomasse agricole à la ferme Rapport final Programme de soutien à l innovation en agroalimentaire Rapport présenté à : Ministère

Plus en détail

Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques

Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques La santé dans toutes les politiques, de quoi s agit-il? La santé dans toutes les politiques est une approche intersectorielle des politiques

Plus en détail

Projet BIOMASSE. Divers actions communales dans le sens d 1 démarche plan climat-énergie

Projet BIOMASSE. Divers actions communales dans le sens d 1 démarche plan climat-énergie Chauffage urbain Projet BIOMASSE Divers actions communales dans le sens d 1 démarche plan climat-énergie Diverses actions : réflexion sur un plan de déplacement d administration, diagnostic énergétique

Plus en détail

Éthanol cellulosique: Développements au Québec. Conférence CanBio

Éthanol cellulosique: Développements au Québec. Conférence CanBio Éthanol cellulosique: Développements au Québec Conférence CanBio Mai 2011 Confidentiel Enerkem 2011. Tous droits réservés. Répond aux enjeux économiques, énergétiques et environnementaux du Québec Confidentiel

Plus en détail

Salon Bois Énergie Jeudi 3 avril 2008 Patrice CHANRION. Broyat de palettes : un combustible à part entière

Salon Bois Énergie Jeudi 3 avril 2008 Patrice CHANRION. Broyat de palettes : un combustible à part entière Salon Bois Énergie Jeudi 3 avril 2008 Patrice CHANRION Broyat de palettes : un combustible à part entière Sommaire 1. PGS en quelques chiffres 2. Les caractéristiques du broyat palettes 3. Le gisement

Plus en détail

FICHE D INFORMATION Projet de production de gaz naturel aux îles-de-la-madeleine dans le cadre de l audience publique du 15 mai 2013

FICHE D INFORMATION Projet de production de gaz naturel aux îles-de-la-madeleine dans le cadre de l audience publique du 15 mai 2013 8 mai 2013 FICHE D INFORMATION Projet de production de gaz naturel aux îles-de-la-madeleine dans le cadre de l audience publique du 15 mai 2013 Calcul du bilan GES du remplacement de la consommation de

Plus en détail

Direction Procédés, IFP-Lyon, Solaize, le 9 octobre 2007

Direction Procédés, IFP-Lyon, Solaize, le 9 octobre 2007 1 Les biocarburants d'aujourd'hui et ceux du futur. Stratégie R&D J-L.Duplan IFP-Lyon Réduire le CO2 dans l'atmosphère Réduction des polluants 120 100 80 60 40 CO2 CO NOx VOC Benzene PM Diesel CO2 SO2

Plus en détail

FORMATION LE BOIS énergie renouvelable

FORMATION LE BOIS énergie renouvelable énergie renouvelable 15 M Ha, c est = 25 % du territoire feuillus = 64 % résineux = 36 % Le stère (unité commerciale principale) est le volume de 1 m3 de bois Suivant le coefficient d empilage, le volume

Plus en détail

Air chaud par le plafond : une solution à l élimination du chauffage périphérique

Air chaud par le plafond : une solution à l élimination du chauffage périphérique Air chaud par le plafond : une solution à l élimination du chauffage périphérique Présenté par : Caroline Duphily, ing., P.Eng., M.Sc.A., CMVP CTGN 12 novembre 2012 Au salon mais pas au bureau? Les systèmes

Plus en détail

Jean-Pierre Revéret Professeur ESG-UQAM et CIRAIG Vice-président Groupe AGÉCO. André Porlier Directeur Affaires corporatives et Développement durable

Jean-Pierre Revéret Professeur ESG-UQAM et CIRAIG Vice-président Groupe AGÉCO. André Porlier Directeur Affaires corporatives et Développement durable Les enjeux de nature environnementale, sociale et économique liés à la production et à l utilisation d huile de palme, de soya et de GAHU dans la fabrication du biodiesel André Porlier Directeur Affaires

Plus en détail

PREAMBULE FICHES COMBUSTION SOMMAIRE - NOTATIONS - DEFINITIONS

PREAMBULE FICHES COMBUSTION SOMMAIRE - NOTATIONS - DEFINITIONS PREAMBULE FICHES COMBUSTION SOMMAIRE - NOTATIONS - DEFINITIONS SOMMAIRE : Fiche technique 1 : 3110 et 2910 Comment déterminer le classement d un site dans une rubrique ICPE «combustion»?... 3 Fiche technique

Plus en détail

Chaudières à biomasse

Chaudières à biomasse Chaudières à biomasse Pour Environnements domestiques Grandes espaces Chauffage à Granulés de bois Copeaux de bois Bois bûches énergies renouvelables L entreprise Leader de l industrie dans la technologie

Plus en détail

Chaleur à distance L ÉNERGIE CONFORTABLE. Biomasse: Porteur d énergie au haut taux de croissance

Chaleur à distance L ÉNERGIE CONFORTABLE. Biomasse: Porteur d énergie au haut taux de croissance Chaleur à distance L ÉNERGIE CONFORTABLE Biomasse: Porteur d énergie au haut taux de croissance Évolution du marché de la biomasse, état 2006 Installations agricoles de biogaz Produits: Chaleur et électricité

Plus en détail

Comment aborder la question de la transition énergétique? Illustration régionale du scénario facteur 4 de GrDF en Franche-Comté

Comment aborder la question de la transition énergétique? Illustration régionale du scénario facteur 4 de GrDF en Franche-Comté ATELIER DECRYPTAGEO 2015 Comment aborder la question de la transition énergétique? Illustration régionale du scénario facteur 4 de GrDF en Franche-Comté 10 juin 2015 Présentation de GrDF et de son scénario

Plus en détail

Méthodes, forces et faiblesses de l inventaire des gaz à effet de serre dans le secteur du transport en Guinée

Méthodes, forces et faiblesses de l inventaire des gaz à effet de serre dans le secteur du transport en Guinée PRÉSENTATION POWERPOINT Méthodes, forces et faiblesses de l inventaire des gaz à effet de serre dans le secteur du transport en Guinée Mamadou Lamarana DIALLO et Zoumana BAMBA, Centre de Recherche Scientifique

Plus en détail

Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE

Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE Introduction Le SRCAE : document stratégique régional Il fixe les grandes orientations stratégiques de

Plus en détail

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA (OISE) LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA (OISE) LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS DOSSIER DE PRESSE LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS (OISE) Nicolas Defransure Coopérative LIN

Plus en détail

Analyse financière des projets énergétiques

Analyse financière des projets énergétiques Analyse financière des projets énergétiques Jim Nostedt, ing. Bureau de la durabilité de la Force aérienne Wayne Cole SRP Canada SRP CANADA Le coût total de possession de bâ1ments Ordre du jour Situation

Plus en détail

Colonne pour montage entre sol et plafond destinée à recevoir une ou plusieurs nourrices d appareillages sur une de ses faces.

Colonne pour montage entre sol et plafond destinée à recevoir une ou plusieurs nourrices d appareillages sur une de ses faces. Description des produits > Produits de référence pour ce profil environnemental Les valeurs fournies ont été obtenues sur la base des références suivantes. Fonction Colonne pour montage entre sol et plafond

Plus en détail

Pellets du Jura SA. 3 partenaires régionaux: Corbat Holding à Vendlincourt

Pellets du Jura SA. 3 partenaires régionaux: Corbat Holding à Vendlincourt 3 partenaires régionaux: Corbat Holding à Vendlincourt Scierie A+C Corbat SA à Vendlincourt Ets Rötlisberger SA à Glovelier Parqueterie Les Breuleux SA Scierie de Badevel Sàrl Energie du Jura SA (EDJ)

Plus en détail

FONDS EUROPÉENS 2014-2020

FONDS EUROPÉENS 2014-2020 L EUROPE & LA RÉGION PARTENAIRES DE VOS PROJETS EN AUVERGNE SÉMINAIRE DE LANCEMENT DES FONDS EUROPÉENS 2014-2020 29 avril 2015 Nouvelles approches collaboratives dans les domaines de l agriculture, de

Plus en détail

LE MARCHE FRANÇAIS DU GRANULE DE BOIS

LE MARCHE FRANÇAIS DU GRANULE DE BOIS LE MARCHE FRANÇAIS DU GRANULE DE BOIS Syndicat National des Producteurs de Granulés de Bois (SNPGB) Hugues de Cherisey Syndicat National des Producteurs de Granulés de Bois 6, rue François Premier 75008

Plus en détail

Moissonner l Energie avec les Fertilisants

Moissonner l Energie avec les Fertilisants Moissonner l Energie avec les Fertilisants L Agriculture produit de l'énergie et capte du CO 2 atmosphérique. Les Fertilisants améliorent grandement cet effet. European Fertilizer Manufacturers Association

Plus en détail

passez à la chaleur renouvelable à base de résidus agricoles.

passez à la chaleur renouvelable à base de résidus agricoles. passez à la chaleur renouvelable à base de résidus agricoles. Un service clé-en-main, un chauffage confortable et sûr. Un prix compétitif L option d un financement intégral. Un service de fourniture de

Plus en détail

La législation au Grand-Duché du Luxembourg sur le contrôle des installations de combustion alimentées en combustibles liquides ou en gaz

La législation au Grand-Duché du Luxembourg sur le contrôle des installations de combustion alimentées en combustibles liquides ou en gaz La législation au Grand-Duché du Luxembourg sur le contrôle des installations de combustion alimentées en combustibles liquides ou en gaz Présentation dans le cadre du séminaire BENELUX Performance énergétique

Plus en détail

La Financière agricole du Québec

La Financière agricole du Québec La Financière agricole du Québec Plan d action de développement durable 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général... 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser,

Plus en détail

1. Situation du bois énergie en Suisse 2. Réseau de chaleur au bois : les conditions d une réussite

1. Situation du bois énergie en Suisse 2. Réseau de chaleur au bois : les conditions d une réussite 1. Situation du bois énergie en Suisse 2. Réseau de chaleur au bois : les conditions d une réussite 18 novembre 2014, Boudry Séance d information aux Communes et Groupements forestiers Richard Golay Energie-bois

Plus en détail

Besoins énergétiques et impact environnemental du chauffage des bâtiments résidentiels au Maroc

Besoins énergétiques et impact environnemental du chauffage des bâtiments résidentiels au Maroc Besoins énergétiques et impact environnemental du chauffage des bâtiments résidentiels au Maroc Rachida IDCHABANI 1 *, Mohamed ELGANAOUI 2, Mohamed GAROUM 1 1 Laboratoire d Energie, Matériaux et Environnement,

Plus en détail

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DES SYSTÈMES D ÉVAPORATION FONCTIONNANT À L HUILE DE CHAUFFAGE : ÉTUDE DE CAS

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DES SYSTÈMES D ÉVAPORATION FONCTIONNANT À L HUILE DE CHAUFFAGE : ÉTUDE DE CAS EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DES SYSTÈMES D ÉVAPORATION FONCTIONNANT À L HUILE DE CHAUFFAGE : ÉTUDE DE CAS Alfa Arzate, ing., Ph.D. Collaboration de Raymond Bernier, ing. du MAPAQ Assemblée Générale Annuelle

Plus en détail

La biomasse forestière au Québec : portrait actuel, enjeux et perspectives

La biomasse forestière au Québec : portrait actuel, enjeux et perspectives La biomasse forestière au Québec : portrait actuel, enjeux et perspectives par Michel Lachance directeur Bioproduits industriels et technologies vertes, CQVB La biomasse forestière offre une opportunité

Plus en détail

Étude sur la mise en marché en milieu agricole des digestats et des composts produits par les installations de traitement des matières organiques

Étude sur la mise en marché en milieu agricole des digestats et des composts produits par les installations de traitement des matières organiques Étude sur la mise en marché en milieu agricole des digestats et des composts produits par les installations de traitement des matières organiques 22 e Congrès du Conseil canadien du compostage Hôtel Delta

Plus en détail

Rencontre municipale de l énergie

Rencontre municipale de l énergie Rencontre municipale de l énergie 4 avril 2013 Localisation de la MRC d Argenteuil 9 municipalités Population = 32 500 Superficie = 1300 km carrés 1 Hydro- Québec www.subventionsquebec.net 2 www.sadclaurentides.org

Plus en détail

Production d Hydrogène à partir de la biomasse

Production d Hydrogène à partir de la biomasse Production d Hydrogène à partir de la biomasse Paul Lucchese paul.lucchese@cea.fr Production d hydrogène à partir de biomasse Famille 1: reformage à partir de biocarburants ou de biogaz Biogaz à partir

Plus en détail

La Certification des Matières Fertilisantes et Supports de Culture par Bureau Veritas Certification et Qualité-France SAS

La Certification des Matières Fertilisantes et Supports de Culture par Bureau Veritas Certification et Qualité-France SAS La Certification des Matières Fertilisantes et Supports de Culture par Bureau Veritas Certification et Qualité-France SAS 15 novembre 2011 Qui sommes-nous? Le Groupe Bureau Veritas en bref Fondé en 1828,

Plus en détail

Bilan/synthèse. Destruction de l objet technique

Bilan/synthèse. Destruction de l objet technique Bilan/synthèse Destruction de l objet technique 1. Le cycle de vie d un produit Il existe deux façons de représenter le cycle de vie d un produit : Le cycle de vie industriel (point de vue général) Le

Plus en détail

La méthanisation dans la problématique énergétique et environnementale

La méthanisation dans la problématique énergétique et environnementale Chapitre 1 La méthanisation dans la problématique énergétique et environnementale René Moletta, Willy Verstraete 1. La méthanisation La méthanisation (encore appelée «digestion anaérobie») est la transformation

Plus en détail

La Communauté de Communes montre l exemplel LA MAISON A ENERGIE POSITIVE

La Communauté de Communes montre l exemplel LA MAISON A ENERGIE POSITIVE La Communauté de Communes montre l exemplel LA MAISON A ENERGIE POSITIVE Objectif Encourager la construction de bâtiments «exemplaires» sur le Pays des Herbiers : - consommant très peu d énergie - utilisant

Plus en détail

Projet de chauffage à la biomasse

Projet de chauffage à la biomasse RETScreen International est un logiciel normalisé et intégré d'analyse de projets d'énergies renouvelables. Cet outil fournit une plateforme commune permettant à la fois l'aide à la décision et le renforcement

Plus en détail

Objectif de la présentation

Objectif de la présentation Amélioration des prestations énergétiques des centres sportifs et piscines La cogénération dans les piscines: Pourquoi, comment, et rentabilité d une cogénération Yves LEBBE Facilitateur en Cogénération

Plus en détail

Bois énergie : évaluation environnementale. 1) Biomasse, bois énergie : Un bilan positif sans conséquence sur l'effet de serre

Bois énergie : évaluation environnementale. 1) Biomasse, bois énergie : Un bilan positif sans conséquence sur l'effet de serre Bois énergie : évaluation environnementale 1) Biomasse, bois énergie : Un bilan positif sans conséquence sur l'effet de serre A la différence des combustibles fossiles (gaz, fioul, charbon, tourbe), le

Plus en détail

Dr. Fatma Ashour Professeur de Raffinage du Pétrole Faculté de Polytechnique Université du Caire

Dr. Fatma Ashour Professeur de Raffinage du Pétrole Faculté de Polytechnique Université du Caire Dr. Fatma Ashour Professeur de Raffinage du Pétrole Faculté de Polytechnique Université du Caire Introduction du Contexte Enérgitique Une forte demande de pétrole se traduit par une augmentation de sa

Plus en détail

Création d une chaufferie

Création d une chaufferie Création d une chaufferie bois avec réseau de chaleur Ville de Bayonne - Direction du Patrimoine ti i Immobilier - Service Etudes Un projet de développement durable Inscrit dans une démarche globale menée

Plus en détail

électricité 100% renouvelable

électricité 100% renouvelable Vers une production d éd électricité 100% renouvelable 20 mai 2011 Bernard MULTON ENS de Cachan SATIE - CNRS Site de Bretagne L énergie, un concept physique unifié, pour décrire les transformations indispensable

Plus en détail

1. Présentation de l entreprise 2. Microémulsion et Turbotransducteur (Turbotransducer ) 3. Principe physique 4. Méthodes d application 5.

1. Présentation de l entreprise 2. Microémulsion et Turbotransducteur (Turbotransducer ) 3. Principe physique 4. Méthodes d application 5. 1. Présentation de l entreprise 2. Microémulsion et Turbotransducteur (Turbotransducer ) 3. Principe physique 4. Méthodes d application 5. Secteurs d application 6. Dernière génération: le Bio-végétal

Plus en détail

13 ème Conférence bretonne de l énergie. le 25 juin 2014 à RENNES

13 ème Conférence bretonne de l énergie. le 25 juin 2014 à RENNES 13 ème Conférence bretonne de l énergie le 25 juin 2014 à RENNES 1 1. Introduction 2. Bilan électrique et panorama énergétique 3. Brochure «Les moyens de production d énergie électriques et thermiques»

Plus en détail