Étude régionale sur la valorisation des déchets ultimes de la région administrative de l Outaouais. Rencontre du 11 décembre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Étude régionale sur la valorisation des déchets ultimes de la région administrative de l Outaouais. Rencontre du 11 décembre"

Transcription

1 Étude régionale sur la valorisation des déchets ultimes de la région administrative de l Outaouais Rencontre du 11 décembre

2 Plan de la présentation Mise en contexte Encadrement législatif Bilan de gestion 2007 et projections Sites de traitement potentiels Critères d analyses Approches de valorisation énergétique Conclusion et recommandations

3 Objectifs de la démarche régionale Trouver une solution durable pour le traitement des déchets ultimes Autonomie régionale Optimiser les distances de transport pour réduire les émissions de GES Réaliser des économies d échelle Minimiser la quantité de rejets de traitement à éliminer Mise en contexte

4 Encadrement législatif

5 Règlement sur l enfouissement et l incinération des matières résiduelles Fermeture des dépôts en tranchées Obligation de disposer les matières résiduelles dans un lieu autorisé (Lieu d enfouissement technique LET) Encadrement législatif

6 Politique québécoise de gestion des matières résiduelles MATIÈRES Objectifs de mise en valeur Secteur municipal (%) Objectifs de récupération et de valorisation de 60% des matières récupérables Papiers et cartons, verre, plastique, métal, résidus encombrants, 60 matières compostables (résidus verts et résidus alimentaires), contenants non consignés Contenants de bière et de boissons gazeuses à remplissage unique 80 consignés Textile 50 Encombrants 60 Huiles, peintures et pesticides (RDD) 75 Autres résidus domestiques dangereux (RDD) 60 Secteur ICI Plastique, papiers et cartons, bois, textiles 70 Métaux et verre 95 Matières compostables 60 (résidus verts et résidus alimentaires) Pneus hors d usage 85 Secteur CRD Toutes les matières pouvant être mises en valeur 60 Encadrement législatif (papiers et emballages, acier, granulats, bois)

7 Plan d action québécois concernant les gaz à effet de serre (GES) Matières résiduelles: Vise la réduction et le contrôle des biogaz générés lors de l enfouissement Adopter des méthodes d élimination autres que l enfouissement Transport: Vise àréduire les émissions de GES provenant de ce secteur Favoriser l autonomie régionale pour diminuer les distances de transport et ainsi les émissions de GES inhérentes àces activités Encadrement législatif

8 Bilan de gestion 2007 et projections

9 Provenance des matières résiduelles d origine résidentielle (2007) PONTIAC 7% LA VALLÉE-DE-LA- GATINEAU 7% LES COLLINES-DE- L'OUTAOUAIS 12% GATINEAU 66% PAPINEAU 8% Bilan 2007 et projections

10 Bilan 2007 matières résiduelles d origine résidentielle Bilan 2007 et projections

11 Bilan 2007 matières résiduelles d origine résidentielle Bref, en 2007: Au total, près de tonnes de matières résiduelles, d origine résidentielle, générées; Un peu plus de tonnes ont été récupérées ou valorisées tonnes de matières recyclables tonnes de résidus verts; Un peu plus de tonnes de matières résiduelles d origine résidentielle ont été éliminées; Taux de récupération d environ 25 % Bilan 2007 et projections

12 Quantité théorique de déchets ultimes d origine résidentielle en 2007 (Avec la mise en place des PGMR) Région Tonnage total généré (tonne) Total recyclé (tonne) Total matières organiques valorisées (tonne) Total écocentre (tonne) Total à éliminer (tonne) MRC les Collines de l'outaouais MRC de Papineau MRC de Pontiac MRC de la Vallée-de-la- Gatineau Ville de Gatineau TOTAL Bilan 2007 et projections

13 Quantité théorique de déchets ultimes d origine résidentielle en 2026 (Avec la mise en place des PGMR) Région Tonnage total généré (tonne) Total recyclé (tonne) Total matières organiques valorisées (tonne) Total écocentre (tonne) Total à éliminer (tonne) MRC les Collines de l'outaouais MRC de Papineau MRC de Pontiac MRC de la Valléede-la-Gatineau Ville de Gatineau TOTAL Bilan 2007 et projections

14 Autres matières àgérer Matières résiduelles d origine ICI Variation de la quantité de matières résiduelles éliminées issues du secteur ICI; Quantité à éliminer en 2026 : environ tonnes. Bilan 2007 et projections

15 Autres matières àgérer Boues (2007) Résidus de traitement des boues municipales tonnes (Centrifugeuse et granulation) Résidus de traitement des boues de fosses septiques 8,7 tonnes (Compostage) Estimation des boues (2026) Estimation des boues municipales disponibles tonnes Estimation des boues de fosses septiques 10,7 tonnes Bilan 2007 et projections

16 Sites de traitement potentiels

17 Sites de traitement potentiels Site de Abitibi Bowater (Gatineau) Zone de salubrité, ville de Gatineau (Gatineau) Site de Papier Masson (Gatineau) Site de Papier Fraser, Thurso (MRC de Papineau) Zone de salubrité, MRC de Papineau (Saint Sixte) Zone de salubrité, MRC de Les Collines de l Outaouais (Val des Monts) Zone industrielle, Litchfield (MRC de Pontiac)

18 Sites de traitement potentiels

19 Calcul du centre de gravité Lien entre la population de chaque ville et sa localisation sur le territoire Centre de gravité près de Gatineau Influencé par les grandes distances au nord (Vallée de la Gatineau) Influencé par la densité de population des anciennes villes de Hull et Gatineau Sites de traitement potentiel

20 Distance du centre de gravité Sites potentiels situés àmoins de 40 km du centre de gravité de la région Zone de salubrité, MRC de Les Collines de l Outaouais Site de Abitibi Bowater, Gatineau Zone de salubrité, ville de Gatineau Site de Papier Masson Sites de traitement potentiel

21 Critères d analyses

22 Critères àconsidérer pour le choix du site 1) Distance des puits et des points d eau des zones résidentielles; 2) Distance des habitations et des lieux publics ou des espaces protégés; 3) Plaine inondable; 4) Contraintes de zonage; 5) Accessibilité; 6) Proximité d un utilisateur pour l énergie produite; 7) Etc. Critères d analyses

23 Approches de valorisation énergétique

24 Technologies disponibles NON RETENU NON RETENUE Valorisation énergétique Gazéification Incinération Pyrolyse Non retenue Tricompostage Marché peu développé pour le compost Quantité de matière trop importante àgérer après le traitement Méthanisation Quantité de matières trop importante àgérer après le traitement Approches de valorisation énergétique

25 Technologies disponibles Approches de valorisation énergétique

26 Gazéification

27 Caractéristiques Approches de valorisation énergétique Gazéification

28 Principales technologies Torche à plasma Ex: Plasco Energy Group. Ottawa, Ontario Westinghouse Plasma Corp., Madison, Pennsylvanie Lit fluidisé Ex: Enerkem, Westbury, Québec Energy Products of Idaho, Coeur d'alene, Idaho Hybride Ex: Advanced Plasma Power, Londres, Royaume Uni Approches de valorisation énergétique Gazéification

29 Bilan de masse Un prétraitement est souvent pratiqué pour retirer un maximum de verre et métaux mais surtout pour diminuer l humidité présente Le prétraitement consiste en un tri mécanique et un séchage ***Ces valeurs sont àtitre indicatif seulement Approches de valorisation énergétique Gazéification

30 Bilan de masse Les différents types de gazéification vont essentiellement produire les mêmes extrants ***Ces valeurs sont àtitre indicatif seulement Approches de valorisation énergétique Gazéification

31 Bilan de masse Chaque approche produit de la chaleur en excès Grande variabilité de l énergie dégagée selon : Approche utilisée Fournisseur Composition de l intrant : plastique et papier sont plus calorifiques que le verre, métal et inerte Volume annuel Plasma : kwh net / Tonne Lit fluidisé : kwh net / Tonne Hybride: kwh net / Tonne Approches de valorisation énergétique Gazéification

32 Bilan de masse Le syngaz sortant des gazogènes doit être nettoyé avant son utilisation Le conditionnement moyen consiste en: Enlever les particules solides entraînées Refroidir le gaz et condenser le goudron Si le gaz est destiné comme gaz de synthèse il faut reformer et purifier pour avoir àla sortie un mélange H 2 /CO Approches de valorisation énergétique Gazéification

33 Incinération

34 Caractéristiques Au Québec, cette technologie n est pas très bien perçue (Cogénération mieux acceptée) Approches de valorisation énergétique Incinération

35 Différentes technologies Grilles amovibles Ex: Incinérateurs de Québec et Lévis, Québec Covanta Energy Corporation, Fairfield, New Jersey Lit fluidisé Ex: Kruger, Bromptonville, Québec Ebara Corporation, Zurich (Suisse) Approches de valorisation énergétique Incinération

36 Bilan de masse Les incinérateurs vont essentiellement produire les mêmes extrants: ***Ces valeurs sont àtitre indicatif seulement Approches de valorisation énergétique Incinération

37 Bilan de masse Les gaz de combustion doivent être nettoyés et traités avant leur rejet dans l atmosphère. Le conditionnement moyen consiste à: Enlever les particules solide entraînées; Refroidir les gaz; Capter/Adsorber les dioxines et les furannes; Traiter les eaux de lavage (neutralisation) Approches de valorisation énergétique Incinération

38 Pyrolyse

39 Caractéristiques Technologie peu répandue pour le traitement des déchets domestiques; Non retenue dans la présente étude. Approches de valorisation énergétique Pyrolyse

40 Comparaison Gazéification / Incinération

41 Tableau comparatif Gazéification Incinération Plasma Lit fluidisé Hybride Grille amovible Lit fluidisé Coût initial Élevé Élevé Élevé Faible Moyen Coût d opération Toxicité des résidus Élevé Élevé Élevé Faible Faible Faible Faible Faible Moyen àélevé Moyen àélevé CO 2 éq 600kg / T 600kg / T 600kg / T 980kg / T 980kg / T Énergie nette kwh / T kwh / T kwh / T 400kWh / T 400kWh / T *** Ces valeurs sont à titre indicatif seulement Approches de valorisation énergétique Comparaison

42 Conclusion et recommandations

43 * Conclusion et recommandations La technologie de traitement choisie devra permettre de: Réduire les distances de transport Réduire les quantités de rejets à éliminer Détenir le meilleur ratio

44 Les Consultants S.M. inc. 490, boul. St Joseph, bureau 402, Gatineau (Québec) J8Y 3Y7 Téléphone : Télécopieur :

Ces objectifs visent la récupération de :

Ces objectifs visent la récupération de : Projet de plan de gestion des matières résiduelles 2016-2020 Les enjeux sont importants. La Ville de Gatineau doit revoir son plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) pour les années 2016 à 2020

Plus en détail

Questionnaire sur la Gestion des matières résiduelles dans les industries, commerces et institutions (ICI) de la MRC de Lotbinière

Questionnaire sur la Gestion des matières résiduelles dans les industries, commerces et institutions (ICI) de la MRC de Lotbinière Questionnaire sur la Gestion des matières résiduelles dans les industries, commerces et institutions (ICI) de la MRC de Lotbinière Modification si besoin Nom établissement : Nom responsable : Téléphone

Plus en détail

Recyclage et valorisation énergétique. Le centre multifilières à Ivry-Paris XIII

Recyclage et valorisation énergétique. Le centre multifilières à Ivry-Paris XIII Recyclage et valorisation énergétique Le centre multifilières à Ivry-Paris XIII Plus de 500 kg de déchets ménagers : c est ce que produit chaque année un habitant de la région parisienne! Entre 1993 et

Plus en détail

Objet: Écogeste, Programme d'enregistrement des mesures volontaires sur les changements climatiques

Objet: Écogeste, Programme d'enregistrement des mesures volontaires sur les changements climatiques Gatineau, le 8 août 2001 Monsieur Jean Pierre Lefebvre, ing. Ministère de l'environnement du Québec 675, boul. René Lévesque Est, 9 ième étage, boîte 30 Québec (Québec) G1R 5V7 Objet: Écogeste, Programme

Plus en détail

Critères de choix et enjeux Collecte et compostage des matières organiques

Critères de choix et enjeux Collecte et compostage des matières organiques Critères de choix et enjeux Collecte et compostage des matières organiques Françoise Forcier, ing., agr., M.Ing. fforcier@solinov.com 450.348.5693 Rencontre AOMGMR 7 décembre 2007 PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

Trier préserve l environnement et crée de l emploi

Trier préserve l environnement et crée de l emploi Proposition d articles (3 ème trimestre 2011) Trier préserve l environnement et crée de l emploi Chaque jour, grâce au tri et au recyclage des emballages ménagers, nous participons à la protection de l

Plus en détail

Solutions de gestion pour l environnement

Solutions de gestion pour l environnement Solutions de gestion pour l environnement Gamme complète de logiciels et de services d intégration Les Logiciels Maximum et l environnement Les Logiciels Maximum fournissent des logiciels et des services

Plus en détail

Centre de récupr cupération et de tri des matières recyclables de la Ville de Montréal Historique du site La collecte sélective à Montréal Les opérations du Centre de récupération o Les fonctions o Les

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais

NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais Saint-Étienne, le 17 juillet 2012 NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais Préambule Le SYDEMER, SYndicat mixte

Plus en détail

VILLE DE LAVAL. Plan de gestion des matières résiduelles Lignes directrices. Rapport final. Décembre 2008. N/Réf. : 052-P022033-0100-MR-R001-00

VILLE DE LAVAL. Plan de gestion des matières résiduelles Lignes directrices. Rapport final. Décembre 2008. N/Réf. : 052-P022033-0100-MR-R001-00 VILLE DE LAVAL Plan de gestion des matières résiduelles Lignes directrices Rapport final Décembre 2008 Présenté par : N/Réf. : 052-P022033-0100-MR-R001-00 i TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 1 1 VISION

Plus en détail

2006 pour les matières recyclables. 2006 à 2010 pour les ordures ménagères. locales

2006 pour les matières recyclables. 2006 à 2010 pour les ordures ménagères. locales État d avancement des interventions prévues au Plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) de la de La Haute-Yamaska Secteur municipal et résidentiel 1 Généraliser sur l ensemble du territoire de la

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

Éthanol cellulosique: Développements au Québec. Conférence CanBio

Éthanol cellulosique: Développements au Québec. Conférence CanBio Éthanol cellulosique: Développements au Québec Conférence CanBio Mai 2011 Confidentiel Enerkem 2011. Tous droits réservés. Répond aux enjeux économiques, énergétiques et environnementaux du Québec Confidentiel

Plus en détail

GUIDE DU CITOYEN COLLECTE À 3 VOIES

GUIDE DU CITOYEN COLLECTE À 3 VOIES GUIDE DU CITOYEN COLLECTE À 3 VOIES 1 Qu est-ce que LA COLLECTE À 3 VOIES? La collecte à 3 voies consiste, pour les citoyens de Drummondville, à tenir compte de 3 catégories de matières résiduelles afin

Plus en détail

Mission Biométhanisation Allemagne par Dominic Lapointe, Ph.D. Directeur du développement Réseau d expertise et de développement en biométhanisation

Mission Biométhanisation Allemagne par Dominic Lapointe, Ph.D. Directeur du développement Réseau d expertise et de développement en biométhanisation Mission Biométhanisation Allemagne par Dominic Lapointe, Ph.D. Directeur du développement Réseau d expertise et de développement en biométhanisation Plan de la présentation Objectifs de la mission La biométhanisation

Plus en détail

Bottin des récupérateurs

Bottin des récupérateurs Acides, 13 Acier, 8 Agrégats, 2 Aluminium, 8 Ampoules fluocompactes, 2 Appareils électriques, 2 Appareils électroniques, 3 Asphalte, 2 Autos, 3 Bardeaux, 4 Batteries d autos, 4 Béton, 2 Bois, 4 Bonbonne

Plus en détail

École de technologie supérieure

École de technologie supérieure École de technologie supérieure Colloque AGPI 2013 1 er octobre 2013 1 ère partie : La génération de matières résiduelles en milieu hospitalier Présenté par Sylvain Gigliesi 2 e partie : Implantation d

Plus en détail

Résumé. A. Qu est-ce que la méthanisation?

Résumé. A. Qu est-ce que la méthanisation? Résumé Afin de compléter les travaux réalisés par l'arene, l'ademe, Gaz de France et l'agence de l'eau Seine-Normandie depuis 1999 sur le sujet de la méthanisation, filière de traitement des biodéchets

Plus en détail

LE RECYCLAGE DES MATÉRIAUX QUESTIONS

LE RECYCLAGE DES MATÉRIAUX QUESTIONS QUESTIONS Technologie A l'issue de cette activité, tu devras être capable de : Décrire la capacité de recyclage d un matériau. Tu dois recopier les questions posées sur une feuille de cours et y répondre

Plus en détail

d eau TRI énergie Alimentation déplacements responsable des déchets Consommation d Consommation les fiches pratiques du développement durable

d eau TRI énergie Alimentation déplacements responsable des déchets Consommation d Consommation les fiches pratiques du développement durable les fiches pratiques du développement durable Petites infos et bons conseils pour mieux consommer et mieux vivre ensemble Consommation d eau Consommation d énergie Alimentation responsable déplacements

Plus en détail

La gestion durable des déchets, Quelles solutions pour les pays en développement

La gestion durable des déchets, Quelles solutions pour les pays en développement Session XX: Date 12/04/2011 La gestion durable des déchets, Quelles solutions pour les pays en développement Dr Elhaité Hakima PDG, EAU GLOBE - MAROC Sommaire Aperçu de la situation actuelle; Objectifs;

Plus en détail

Ce qu il faut savoir pour faire une bonne gestion des matières résiduelles dans les ICI de la Mauricie

Ce qu il faut savoir pour faire une bonne gestion des matières résiduelles dans les ICI de la Mauricie Ce qu il faut savoir pour faire une bonne gestion des matières résiduelles dans les ICI de la Mauricie Les objectifs d ici 2015 : Ramener à 700 kg par habitant la quantité de matières résiduelles éliminées

Plus en détail

RÉGIE INTERMUNICIPALE D ACTON ET DES MASKOUTAINS BILAN DES ACTIVITÉS POUR L ANNÉE 2011

RÉGIE INTERMUNICIPALE D ACTON ET DES MASKOUTAINS BILAN DES ACTIVITÉS POUR L ANNÉE 2011 RÉGIE INTERMUNICIPALE D ACTON ET DES MASKOUTAINS BILAN DES ACTIVITÉS POUR L ANNÉE 2011 Janvier 2012 TABLE DES MATIÈRES PAGES I Introduction 3 II Services de récupération, de recyclage et de valorisation

Plus en détail

Le Centre de traitement des Battées, à Sauvigny-le-Bois

Le Centre de traitement des Battées, à Sauvigny-le-Bois CARTE DE VISITE Le Centre de traitement des Battées, à Sauvigny-le-Bois Contacts SITA Centre Est : Florent MAILLY Directeur de l agence traitement Tél : 06 87 76 29 74 / florent.mailly@sita.fr Nicolas

Plus en détail

L épandage des composts et des digestats urbains

L épandage des composts et des digestats urbains Par Marc Hébert agr., M. Sc., service des matières résiduelles, ministère du Développement durable, de l Environnement, de la Faune et des Parcs L épandage des composts et des digestats urbains Comme dans

Plus en détail

Bilan 2013 Gestion des matières résiduelles

Bilan 2013 Gestion des matières résiduelles Bilan 2013 Gestion des matières résiduelles par Catherine Loriot Chargée de projets PGMR Service de l environnement Février 2014 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES...1 1 CONTEXTE...2 2 PORTRAIT GLOBAL...3

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES OBJET DU MARCHE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES OBJET DU MARCHE Marché public de prestation de services à bons de commande CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Marché passé selon la procédure d appel d offres conformément aux articles 33 et 77 du code des marchés

Plus en détail

Système de conversion Plasco CMM 6 oct. 2008. L objectif Plasco : aucun déchet, aucune contamination

Système de conversion Plasco CMM 6 oct. 2008. L objectif Plasco : aucun déchet, aucune contamination Système de conversion Plasco CMM 6 oct. 2008 L objectif Plasco : aucun déchet, aucune contamination 2 Conception d usines qui optimisent la valorisation des déchets 99,8 % des déchets sont convertis en

Plus en détail

Consultation publique sur le projet de politique québécoise de gestion des matières résiduelles

Consultation publique sur le projet de politique québécoise de gestion des matières résiduelles Consultation publique sur le projet de politique québécoise de gestion des matières résiduelles Mémoire du Regroupement national des conseils régionaux de l environnement du Québec 23 février 2010 Présentation

Plus en détail

FAVRE Roger ECTI Belgrade 17-18/06/2009. La Propreté au Grand Lyon

FAVRE Roger ECTI Belgrade 17-18/06/2009. La Propreté au Grand Lyon La Propreté au Grand Lyon Le Grand Lyon : un territoire, une communauté! 57 communes! 1 200 000 habitants La collecte et le traitement des déchets ménagers. Le Chiffre : = 1,2 kg/ jour / habitant soit

Plus en détail

l installation de gestion des ressources du chemin Brady

l installation de gestion des ressources du chemin Brady Services de collecte des articles recyclables et des déchets ménagers de Winnipeg Service des eaux et des déchets La face changeante de l installation de gestion des ressources du chemin Brady La décharge

Plus en détail

LA GESTION DES DECHETS EN EUROPE THÉORIE ET PRATIQUE

LA GESTION DES DECHETS EN EUROPE THÉORIE ET PRATIQUE LA GESTION DES DECHETS EN EUROPE THÉORIE ET PRATIQUE Système de collecte intégré pour la réduction du volume des déchets résiduels grâce à un tri sélectif des matériaux recyclables EnviroMaroc 2007 24

Plus en détail

Opportunités de valorisation des bois de trituration des forêts privées

Opportunités de valorisation des bois de trituration des forêts privées Créer des solutions pour le secteur forestier Opportunités de valorisation des bois de trituration des forêts privées Établissement de centres de mise en copeaux pour le bois de trituration Serge Constantineau,

Plus en détail

Expositions disponibles au Sytevom

Expositions disponibles au Sytevom Expositions disponibles au Sytevom 7 expositions sont mises à disposition gracieusement à toutes personnes (collectivités, écoles, associations ) : - Les hommes et leurs déchets, un nouvel état d esprit

Plus en détail

ÉQUIPE DE RÉALISATION

ÉQUIPE DE RÉALISATION Plan de gestion des matières résiduelles 2005-2008 ÉQUIPE DE RÉALISATION Robert Comeau, directeur général RGMRM Sylvain Massicotte, coordonnateur, secrétaire général AOMGMR Sylvie Gamache, coordonnatrice

Plus en détail

L HISTOIRE DE. moyenne européenne en termes de déchets et générer cinq fois moins de déchets résiduels?

L HISTOIRE DE. moyenne européenne en termes de déchets et générer cinq fois moins de déchets résiduels? L association Zero Waste Europe a été fondée afin de donner l opportunité à tous de repenser leur relation vis-à-vis des ressources. Dans un nombre de plus en plus important de régions, des groupes locaux

Plus en détail

Flux d Energie Grise

Flux d Energie Grise Equation fondamentale : Offre E = Demande E mix (dont SER) EE transformation demande E besoins mobilité, confort, chaleur, luxe, demande E EE + DSM besoins raisonnables économies besoins de base désirs

Plus en détail

Mémoire de Ville de Laval sur le

Mémoire de Ville de Laval sur le VILLE DE LAVAL POUR UN PARTAGE PLUS ÉQUITABLE DES RESPONSABILITÉS ENTRE LES PRODUCTEURS DE BIENS ET LES MUNICIPALITÉS sur le Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles ( PMGMR ) Communauté

Plus en détail

Eaux usées Centre de traitement

Eaux usées Centre de traitement EN BREF Dans une goutte d eau Eaux usées Centre de traitement Les eaux usées sont fréquemment appelées eaux d égout. Il s agit d eaux qui ont été utilisées pour le lavage et le nettoyage par chasse d eau

Plus en détail

Manuel de gestion des déchets

Manuel de gestion des déchets Manuel de gestion des déchets Grands ensembles domiciliaire Un guide à l intention des propriétaires des grands ensembles domiciliaires de la Ville du Grand Sudbury pour la gestion des déchets Table des

Plus en détail

ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES

ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES LA GESTION RESPONSABLE D ÉVÉNEMENTS Le Bureau de normalisation du Québec a rendu publique, en juin 2010, une norme en gestion responsable d événements. La norme vient du besoin

Plus en détail

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes Les déchets actuellement considérés comme inertes en France et stockés comme tels sont des déchets suivants : (1) Stockage en classe III, recyclage, 17 01 01 Béton (armé ou non) 17 01 02 Briques (1) Stockage

Plus en détail

Dossier de presse - Novembre 2014. Le Groupe Péna. change ses couleurs et renforce son identité. www.pena.fr

Dossier de presse - Novembre 2014. Le Groupe Péna. change ses couleurs et renforce son identité. www.pena.fr Dossier de presse - Novembre 2014 Le Groupe Péna change ses couleurs et renforce son identité www.pena.fr Sommaire Communiqué de presse...03 Historique du groupe...05 Chiffres clés & implantations...06

Plus en détail

Capsule «Les déchets encombrants»

Capsule «Les déchets encombrants» Capsule «Les déchets encombrants» Vous sentez-vous encombrés par vos vieux objets périmés ou brisés? Les jeter aux ordures n est pas la solution. Appareils électriques, électroniques et mobilier de maison

Plus en détail

Inventaire des matières résiduelles d origine autre que résidentielle

Inventaire des matières résiduelles d origine autre que résidentielle Inventaire des matières résiduelles d origine autre que résidentielle de l Estrie N/Réf. : F115762-004 740, rue Galt Ouest, 2 e étage Sherbrooke (Québec) J1H 1Z3 Tél. : 819 566.8855 Téléc. : 819 566.0224

Plus en détail

Étude sur l implantation d écocentres dans les MRC de La Côte-de-Beaupré, de La Jacques-Cartier et de L Île-d Orléans

Étude sur l implantation d écocentres dans les MRC de La Côte-de-Beaupré, de La Jacques-Cartier et de L Île-d Orléans Rapport final dans les MRC de La Côte-de-Beaupré, de La Jacques-Cartier et de L Île-d Orléans Juin 2006 experts-conseils 4700, BOUL. WILFRID-HAMEL, QUÉBEC (QUÉBEC) CANADA Rapport final - 05-14461 dans

Plus en détail

technologie de séchage

technologie de séchage technologie de séchage we process the future Technologie de traitement LA TÂCHE Dans tous les domaines de l industrie, le séchage constitue une étape nécessaire du processus de traitement. Tous les produits

Plus en détail

RAPPORT SOMMAIRE DE L ÉTUDE DE CARACTÉRISATION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES RÉSIDENTIELLES

RAPPORT SOMMAIRE DE L ÉTUDE DE CARACTÉRISATION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES RÉSIDENTIELLES Ville de Gatineau RAPPORT SOMMAIRE DE L ÉTUDE DE CARACTÉRISATION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES RÉSIDENTIELLES Automne 2013 Les Services I.E.W.S. 11, chemin Jérôme La Pêche, Québec, J0X 2W0 Téléphone : 819-456-1103

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL. du Service Public d Elimination

RAPPORT ANNUEL. du Service Public d Elimination RAPPORT ANNUEL sur le Prix et la Qualité du Service Public d Elimination des Déchets Ménagers ANNEE 2008 SOMMAIRE Les indicateurs techniques 1 POPULATION...- 2-2 EQUIPEMENTS DE COLLECTE DES DECHETS...-

Plus en détail

BILAN CARBONE 2009 SYNTHESE. cadet international groupe setec

BILAN CARBONE 2009 SYNTHESE. cadet international groupe setec BILAN CARBONE 2009 SYNTHESE cadet international groupe setec Juillet 2010 Sommaire I. Contexte et enjeux... 3 II. Périmètre du Bilan Carbone... 4 III. Résultats... 5 Déplacements... 6 Immobilisations /

Plus en détail

DOSSIER DU CESRW L ENVIRONNEMENT ET L ENERGIE

DOSSIER DU CESRW L ENVIRONNEMENT ET L ENERGIE DOSSIER DU CESRW L ENVIRONNEMENT ET L ENERGIE MAI 2011 1. L air La thématique de l air est abordée sous trois aspects : les substances acidifiantes, les particules en suspension et les gaz à effet de serre.

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE LAC-SIMON

MUNICIPALITÉ DE LAC-SIMON MUNICIPALITÉ DE LAC-SIMON Inventaire des émissions de gaz à effet de serre dans le cadre du programme Climat municipalités Année 2009 Rapport final Août 2012 Inventaire des émissions de gaz à effet de

Plus en détail

Guide de référence pour les élections municipales à l intention des candidates et candidats

Guide de référence pour les élections municipales à l intention des candidates et candidats Le rôle des municipalités en matière de protection de l environnement Guide de référence pour les élections municipales à l intention des candidates et candidats Guide de référence Élections municipales

Plus en détail

REXEL France Etude d empreinte carbone

REXEL France Etude d empreinte carbone REXEL France Etude d empreinte carbone Sommaire Contexte et périmètre de l étude Approche méthodologique Collecte des données & hypothèses de calcul Résultats 2 Contexte et périmètre de l étude Contexte

Plus en détail

LOCATION DE BENNES COLLECTE, RECYCLAGE TRI, VALORISATION TRANSPORT

LOCATION DE BENNES COLLECTE, RECYCLAGE TRI, VALORISATION TRANSPORT RECYCLEUR DES DECHETS DU BTP ET D INDUSTRIE LOCATION DE BENNES COLLECTE, RECYCLAGE TRI, VALORISATION TRANSPORT NOS ATOUTS RÉACTIVITÉ Vos devis sont traités dans la journée. Vos demandes de mises à disposition

Plus en détail

Bilan Carbone. P. Faucher. Sept. 2009

Bilan Carbone. P. Faucher. Sept. 2009 Bilan Carbone P. Faucher Sept. 2009 / La méthode Bilan Carbone, Plan Climat et Agenda 21 >Des démarches complémentaires Le Bilan Carbone permet de faire un diagnostic des émissions de gaz de serre Le Plan

Plus en détail

Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est)

Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est) GUIDE DES DÉCHETS Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est) Référence : 10QSE1103 mise à jour Novembre 2010 PRÉAMBULE L aspect gestion des déchets, (Papier, Cartons, Cartouches d encres, Piles,

Plus en détail

Rencontre thématique 1 La technologie et le procédé. 19 novembre 2012

Rencontre thématique 1 La technologie et le procédé. 19 novembre 2012 Rencontre thématique 1 La technologie et le procédé 19 novembre 2012 Les gaz réfrigérants et les agents de gonflement CFC HCFC HFC Nom chlorofluorocarbures hydro chlorofluorocarbures hydrofluorocarbures

Plus en détail

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS UN CHANTIER D AVENIR Direction Départementale de l Equipement de la Sarthe Décembre 2002 DÉCHETS DU BTP : DE NOUVEAUX COMPORTEMENTS A ADOPTER Le

Plus en détail

Le Régime de compensation pour les services municipaux de collecte sélective Le vendredi 25 mai 2007 AOMGMR par Maryse Vermette

Le Régime de compensation pour les services municipaux de collecte sélective Le vendredi 25 mai 2007 AOMGMR par Maryse Vermette Le Régime de compensation pour les services municipaux de collecte sélective Le vendredi 25 mai 2007 AOMGMR par Maryse Vermette 1600, boul. René-Lévesque O., Montréal (Québec) H3H 1P9 Ordre du jour de

Plus en détail

Que faire de nos déchets?

Que faire de nos déchets? Collège Que faire de nos déchets? Problématique L utilisation dans la vie quotidienne d une très grande variété d objets fabriqués dans des matériaux divers entraîne une production importante de déchets

Plus en détail

RESSOURCES ET SERVICES COMMUNAUTAIRES OUTAOUAIS (07)

RESSOURCES ET SERVICES COMMUNAUTAIRES OUTAOUAIS (07) RESSOURCES ET SERVICES COMMUNAUTAIRES OUTAOUAIS (07) ASSOCIATIONS / REGROUPEMENTS... 1 CENTRES DE RÉADAPTATION ET CLINIQUES NEUROMUSCULAIRES... 2 DÉFENSE ET PROMOTION DES DROITS... 3 GARDIENNAGE, SERVICE

Plus en détail

Mémoire sur le PMGMR 2015-2020

Mémoire sur le PMGMR 2015-2020 Mémoire sur le PMGMR 2015-2020 Présenté à la Communauté métropolitaine de Montréal Par Conseil régional de l environnement de Lanaudière Conseil régional de l environnement des Laurentides Conseil régional

Plus en détail

MÉMOIRE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES

MÉMOIRE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES MÉMOIRE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES Présenté à la Commission de consultation publique de la Communauté métropolitaine de Montréal Décembre 2003 SOMMAIRE La réduction à

Plus en détail

Programme Performance des ICI en gestion des matières résiduelles. Direction Opérations RECYC-QUÉBEC

Programme Performance des ICI en gestion des matières résiduelles. Direction Opérations RECYC-QUÉBEC Programme Performance des ICI en gestion des matières résiduelles Direction Opérations RECYC-QUÉBEC Objectifs : 1. Soutenir les ICI dans la gestion des matières résiduelles, en rendant plus accessibles

Plus en détail

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse Récapitulatif de l étude Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse réalisé par Dr. Fredy Dinkel Carbotech AG, Bâle par ordre de PRS - PET-Recycling Schweiz Contact PRS - PET-Recycling Schweiz Naglerwiesenstrasse

Plus en détail

LES PRINCIPAUX DÉCHETS Banals

LES PRINCIPAUX DÉCHETS Banals FICHE 01 Les déchets par corps de métiers Gros oeuvre - Terrassement Inertes Emballages et Recyclages TERRE PIERRE CONSIGNÉES PAPIER MÉLANGE MÉTAUX EMBALLAGE Base de Ciment, mortier, et béton Brique Mélanges

Plus en détail

LA VALORISATION DE LA BIOMASSE PAR LA FILIÈRE GAZ NATUREL RENOUVELABLE

LA VALORISATION DE LA BIOMASSE PAR LA FILIÈRE GAZ NATUREL RENOUVELABLE LA VALORISATION DE LA BIOMASSE PAR LA FILIÈRE GAZ NATUREL RENOUVELABLE Matthieu François Rivière-du-Loup, 08 mai 2013 matthieu.francois@ctgn.qc.ca POUR RÉDUIRE DE 20% LES ÉMISSIONS DE GES EN 2020, CONSOMMER

Plus en détail

Plan de prévention et de gestion des déchets non dangereux des Landes

Plan de prévention et de gestion des déchets non dangereux des Landes Plan de prévention et de gestion des déchets non dangereux des Landes SOMMAIRE PREAMBULE... 7 1. Contexte réglementaire... 7 2. Historique de l élaboration du plan de prévention et de gestion des déchets

Plus en détail

Programme ICI ON RECYCLE!

Programme ICI ON RECYCLE! Projet de politique québécoise de gestion des matières résiduelles Plan d action 2010-2015 Programme ICI ON RECYCLE! Résultats 2009 Mario Laquerre Directeur Programmes RECYC-QUÉBEC Photo : José Azel/Aurora

Plus en détail

Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques

Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques Conférences thématiques 17 et 18 novembre 2014 1 Mot d introduction 2 Cadrage général de la gestion des déchets de chantiers, responsabilités des différents

Plus en détail

Les émissions de GES au quotidien et les gains possibles

Les émissions de GES au quotidien et les gains possibles Les émissions de GES au quotidien et les gains possibles Un Français émet environ 2,2 tonnes équivalent carbone par an tous gaz à effet de serre confondus (et en tenant compte des puits de carbone que

Plus en détail

Projet de Plan de gestion des matières résiduelles 2005-2008 MRC des Chenaux ERRATUM

Projet de Plan de gestion des matières résiduelles 2005-2008 MRC des Chenaux ERRATUM Projet de plan de gestion des matières résiduelles 2005-2008 Projet de Plan de gestion des matières résiduelles 2005-2008 MRC des Chenaux ERRATUM Saint-Étienne-des-Grès, le 28 septembre 2004 Deux erreurs

Plus en détail

Enquête centre d exploitation et subdivision (nom).

Enquête centre d exploitation et subdivision (nom). Enquête centre d exploitation et subdivision (nom). *Service = centre d exploitation ou subdivision Nom de la personne ayant répondu au questionnaire Adresse mail Téléphone Consultez vous régulièrement

Plus en détail

Etude lixiviats AEAG (enquête pour l'étude des rejets) Questionnaire ISDND (installation de stockage de déchets non dangereux)

Etude lixiviats AEAG (enquête pour l'étude des rejets) Questionnaire ISDND (installation de stockage de déchets non dangereux) Etude lixiviats AEAG (enquête pour l'étude des rejets) Questionnaire ISDND (installation de stockage de déchets non dangereux) Ce document a été établi à l attention des exploitants faisant l objet de

Plus en détail

RETOUR D EXPERIENCE SUR LE BILAN CARBONE DE L ENTREPRISE DELIFRUITS. Nicolas BONHOURE, responsable Méthodes&Industrialisation Refresco France

RETOUR D EXPERIENCE SUR LE BILAN CARBONE DE L ENTREPRISE DELIFRUITS. Nicolas BONHOURE, responsable Méthodes&Industrialisation Refresco France RETOUR D EXPERIENCE SUR LE BILAN CARBONE DE L ENTREPRISE DELIFRUITS Nicolas BONHOURE, responsable Méthodes&Industrialisation Refresco France SOMMAIRE -1-Présentation de la société -2-Contexte - objectifs

Plus en détail

Notions sur les différentes Chaudières au sol

Notions sur les différentes Chaudières au sol TECHNIQUES DES INSTALLATIONS SANITAIRES Nom : ET ENERGIES THERMIQUES Chaudières au sol Section énergétique Mr CHENUIL Notions sur les différentes Chaudières au sol On donne : Un dossier ressource définissant

Plus en détail

Conformément à cette loi, la ville de Montigny le Bretonneux assume cette responsabilité selon l organisation suivante :

Conformément à cette loi, la ville de Montigny le Bretonneux assume cette responsabilité selon l organisation suivante : Rapport établi en application du décret n 2000-404 du 11 mai 2000 relatif au rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d'élimination des déchets. 1/23 La Loi n 75-633 du 15 juillet 1975

Plus en détail

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir connaître pour agir Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement les enjeux les outils les applications locales Enjeux d une analyse environnementale et leviers d améliorations QU EST-CE

Plus en détail

Réflexe Prévention Déchets

Réflexe Prévention Déchets Réflexe Prévention Déchets Secteur des Travaux Publics 2 ème ½ journée Plan de la présentation 1. La prévention, de quoi parle-t-on? Concept, bénéfices attendu, illustrations 2. Produits innovants et retours

Plus en détail

eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7

eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7 eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7 I- ETUDE D UNE PHOTOGRAPHIE DE YANN ARTHUS-BERTRAND : Stockage d ordures dans la périphérie de Saint-Domingue en République dominicaine au cœur des Caraïbes Légende

Plus en détail

RÉGLEMENT INTERIEUR DES DÉCHETTERIES ET ESPACES PROPRETÉ PARISIENS

RÉGLEMENT INTERIEUR DES DÉCHETTERIES ET ESPACES PROPRETÉ PARISIENS Direction de la Propreté et de l Eau Service Technique de la Propreté de Paris RÉGLEMENT INTERIEUR DES DÉCHETTERIES ET ESPACES PROPRETÉ PARISIENS Préambule : La préservation et l amélioration de la qualité

Plus en détail

Gaudreau environnement. Une raison d être nos valeurs

Gaudreau environnement. Une raison d être nos valeurs Gaudreau environnement a pour mission d innover pour offrir un service d excellente qualité dans les meilleurs délais, en diminuant constamment la quantité de matières résiduelles à éliminer. Une raison

Plus en détail

9.1 LES CALCULS DE PERFORMANCE

9.1 LES CALCULS DE PERFORMANCE 9. SYSTÈME DE SUIVI ET DE SURVEILLANCE Il est primordial de mettre en place les outils nécessaires pour assurer un suivi rigoureux du Plan conjoint de gestion des matières résiduelles des MRC d'acton et

Plus en détail

CHARVET et l Environnement

CHARVET et l Environnement CHARVET et l Environnement L entreprise Charvet est située au bord du lac de Paladru, à deux pas du massif de la Chartreuse. Dans un territoire protégé, au milieu d une commune rurale, Charvet a depuis

Plus en détail

De la goutte au poudre de la suspension aux granules. Traitement innovateur des liquides dans les sécheurs en lit fluidisé

De la goutte au poudre de la suspension aux granules. Traitement innovateur des liquides dans les sécheurs en lit fluidisé De la goutte au poudre de la suspension aux granules Traitement innovateur des liquides dans les sécheurs en lit fluidisé Transformez vos suspensions et pâtes sortie d air Ce sont les techniques de séchage

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE MATAWINIE MUNICIPALITÉ DE SAINT-DONAT. Règlement 15-896

PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE MATAWINIE MUNICIPALITÉ DE SAINT-DONAT. Règlement 15-896 PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE MATAWINIE MUNICIPALITÉ DE SAINT-DONAT Règlement 15-896 Règlement régissant la collecte porte-à-porte des matières résiduelles Attendu que la Loi sur les compétences municipales

Plus en détail

Un projet novateur en biométhanisation et récupération d énergie La Laiterie Charlevoix, l exemple d une entreprise qui sait gérer son énergie

Un projet novateur en biométhanisation et récupération d énergie La Laiterie Charlevoix, l exemple d une entreprise qui sait gérer son énergie Un projet novateur en biométhanisation et récupération d énergie La Laiterie Charlevoix, l exemple d une entreprise qui sait gérer son énergie Bruno Labbé, Co-Propriétaire et Gestionnaire de projet Robert

Plus en détail

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES ARGUENON-HUNAUDAYE

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES ARGUENON-HUNAUDAYE COMMUNAUTÉ DE COMMUNES ARGUENON-HUNAUDAYE MARCHE DE TRANSFERT ET TRAITEMENT DES DECHETS DE LA DECHETTERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Lots n 1, 2, 3, 4, 5, 8 Avril 2010 PROCEDURE

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 LE TERRITOIRE 40 communes adhérentes 223 000 habitants Compétence collecte et traitement des déchets 2 LA PRÉVENTION DES DECHETS TRIER C EST BIEN, PRODUIRE

Plus en détail

Spécifications pour l injection du biométhane dans le réseau du gaz naturel. Abdelhaq El Ouardi, Ing. Service des énergies nouvelles

Spécifications pour l injection du biométhane dans le réseau du gaz naturel. Abdelhaq El Ouardi, Ing. Service des énergies nouvelles Spécifications pour l injection du biométhane dans le réseau du gaz naturel Abdelhaq El Ouardi, Ing. Service des énergies nouvelles Plan d ensemble Biométhane: le gaz naturel renouvelable; Contexte légal

Plus en détail

Plan de gestion des matières résiduelles de la MRC de Matane Version finale

Plan de gestion des matières résiduelles de la MRC de Matane Version finale Plan de gestion des matières résiduelles de la MRC de Matane Version finale Document adopté par le Conseil des maires MRC de Matane 145, rue Soucy Matane (Québec) G4W 2E1 Tél. : (418) 562-6734 Télécopieur

Plus en détail

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie METHANISATION et installations classées et production d électricité Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie 1 Nomenclature des installations classées Les installations classées en application

Plus en détail

LA RÉCUPÉRATION AU QUÉBEC : DIAGNOSTIC, COMPARAISON AVEC LA RÉCUPÉRATION EN EUROPE ET RECOMMANDATIONS. par Nicolas Boisselle

LA RÉCUPÉRATION AU QUÉBEC : DIAGNOSTIC, COMPARAISON AVEC LA RÉCUPÉRATION EN EUROPE ET RECOMMANDATIONS. par Nicolas Boisselle LA RÉCUPÉRATION AU QUÉBEC : DIAGNOSTIC, COMPARAISON AVEC LA RÉCUPÉRATION EN EUROPE ET RECOMMANDATIONS par Nicolas Boisselle Essai présenté au Centre Universitaire de Formation en Environnement en vue de

Plus en détail

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 L entreprise Professionnel dans la collecte, le traitement et la valorisation de déchets industriels depuis plus de 80 ans

Plus en détail

Appareils de réfrigération et climatisation en fin de vie : L alternative FrigoResponsable MC. Présenté à:

Appareils de réfrigération et climatisation en fin de vie : L alternative FrigoResponsable MC. Présenté à: Appareils de réfrigération et climatisation en fin de vie : L alternative FrigoResponsable MC Présenté à: 5 e rencontre municipale de l énergie 9-10 avril 2015 L enjeu Les halocarbures Utilisés en réfrigération

Plus en détail

LA GESTION DES DECHETS

LA GESTION DES DECHETS LA GESTION DES DECHETS AML BATIMENT Ensemble contribuons à protéger l environnement AML Bâtiment Page 1 LA GESTION DES DECHETS SUR LES CHANTIERS AML BATIMENT AML Bâtiment Page 2 SOMMAIRE POURQUOI CONNAITRE

Plus en détail

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de ses 18 communes membres. Collecte des déchets ménagers

Plus en détail

Eaux usées Fosses septiques

Eaux usées Fosses septiques EN BREF Dans une goutte d eau Eaux usées Fosses septiques Les eaux usées sont fréquemment appelées eaux d égout. Il s agit d eau qui a été utilisée pour le lavage et le nettoyage par chasse d eau dans

Plus en détail

NORBERT DENTRESSANGLE DIVISION LOGISTIQUE BILAN DES GAZ A EFFET DE SERRE

NORBERT DENTRESSANGLE DIVISION LOGISTIQUE BILAN DES GAZ A EFFET DE SERRE NORBERT DENTRESSANGLE DIVISION LOGISTIQUE BILAN DES GAZ A EFFET DE SERRE Description de la personne morale Ce bilan des gaz à effet de serre concerne la Division Logistique France de Norbert Dentressangle.

Plus en détail