MODELISATION ET ANALYSE DE LA SERIE CHRONOLOGIQUE DE PRODUCTION D EAU DE CONSOMMATION PAR LISSAGE EXPONENTIEL

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MODELISATION ET ANALYSE DE LA SERIE CHRONOLOGIQUE DE PRODUCTION D EAU DE CONSOMMATION PAR LISSAGE EXPONENTIEL"

Transcription

1 Courrier du Savoir N 18, Mars 2014, pp MODELISATION ET ANALYSE DE LA SERIE CHRONOLOGIQUE DE PRODUCTION D EAU DE CONSOMMATION PAR LISSAGE EXPONENTIEL A. MESSAMEH, N. LOUDJANI, M. T.BOUZIANE Laboraoire de Recherche en Hydraulique Souerraine e de Surface LARHYSS Faculé des Sciences e de la echnologie, Universié de Biskra Algérie RESUME L'analyse des séries emporelles e plus pariculièremen la prévision à cour e moyen erme, a connu un développemen imporan. La prévision es fondamenale dans la mesure où elle es à la base de la prise de décision opimale. Prévoir le comporemen fuur d'une série chronologique, nécessie l'uilisaion de plusieurs méhodes de prévision, car nous avons consaé que la fiabilié d'une méhode de prévision ne dépend pas seulemen de sa complexié héorique, mais aussi des données, de l'informaion disponible e du champs d'applicaion. L objecif de la modélisaion de la série emporelle observée es de prédire son comporemen fuur à ravers la déerminaion d un lisseur approprié de la série des données observées. Dans cee éude Le problème de lissage es raié de façon non paramérique en uilisan les lisseurs exponeniels qui permeen d accorder un poids plus imporan aux valeurs récenes de la chronique. Un modèle de prévision de la producion d eau de consommaion à parir des champs capan de la ville de Biskra es proposé. Les données hebdomadaires proviennen de l Algérienne Des Eaux (ADE), couvren la période de janvier 2009 à Décembre L ensemble des résulas a permis de faire la prévision à un horizon donnée après le calage e validaion de modèle e de fournir quelques élémens de réponse sur la forme de la série à long erme e sur la série des résidus obenue (série observée série lissée). MOTS CLÉS: modélisaion, séries chronologique, prévision, lissage exponeniel, Biskra ABSTRACT The ime series analysis and forecasing especially he shor and medium erm, has been an imporan developmen. Forecasing is fundamenal o he exen ha i is based on he opimal decision making. Predic he fuure behavior of a ime series requires he use of several mehods of forecasing, because we found he reliabiliy of a predicion mehod depends no only on is heoreical complexiy, bu also daa, he available informaion and applicaion fields. The objecive of modeling he observed ime series is o predic is fuure behavior by he deerminaion of an appropriae smoohing of he observed series daa. In his sudy he problem of smoohing is reaed using exponenial smoohing which allows giving more weigh o recen values of he ime series. A predicive model for he producion of drinking waer from fields capuring of Biskra ciy is proposed. Weekly daa from he Public auhoriy (ADE) cover he period from January 2009 o December The resuls led o he forecas horizon given afer calibraion and validaion model and provide some answers in he form of long-erm series and residual series obained (observed series - smoohed series). KEYWORDS: modeling, ime series, forecasing, exponenial smoohing, Biskra 1 INTRODUCTION La ville de Biskra es siuée au Sud-Es de l Algérie, dans une zone semi-aride. La pluviomérie moyenne annuelle dans la région es faible mais les variaions inerannuelles son rès fores. Les Ressources mobilisées proviennen de 58 forages reparaien en deux grands champs capan : Champ capan exerne e champ capan inerne : (Source ADE) Le premier champ capan exerne de l oued Biskra consiué de 12 forages es siué au Nord de la ville de Biskra. Ce champ alimene 03 zones: cenre-ville, El- Alia Nord e zone Oues. La profondeur varie enre 130 à 150 m. Le second champ capan exerne (El-Megloub) es consiué de 9 forages plus récen de 8-23 ans, mais conrairemen ils son plus profonds allan jusqu au 200 m. La oalié de ces forages, desserven la ville de Biskra à parir d un réservoir de 500 m 3 servan comme une saion collecrice, à ravers un réseau d adducion de 38 Km à l excepion des 2 forages desservan les localiés de Choucha e de Hadjeb-ville. Universié Mohamed Khider Biskra, Algérie, 2014

2 A. MESSAMEH & al Un champ capan inerne comporan 18 forages implanés selon les besoins à l inérieur de la ville de Biskra, avec une profondeur varie enre m. Deux nouveaux champs ( Droh e Oued Zmor). L ADE unié de Biskra, prend en charge la gesion de l eau du cinq (05) communes en maière : Producion, disribuion, mainenance, e enreien des réseaux d AEP. Elle assure l approvisionnemen en eau poable des habians, par l exploiaion de (58) forages de la Wilaya de BISKRA e (31) réservoirs d une capacié de m 3, à ravers un réseau d AEP de ml don ml réseau adducion e ml réseau disribuion. Figure 1: Données de producion de l eau de la Ville de BISKRA ( ) (Forage F1 champ capan oued El Hai) 2 DONNEES ET METHODES 2.1 Données Toues les données uilisées dans cee éude proviennen de l organisme publique chargé de la gesion e la producion d eau poable l Algérienne des Eaux (ADE). Pour analyser la demande de l eau sur le errioire de la wilaya de Biskra, nous avons examiné ces données regroupées dans deux ypes de bases de données. La première regroupe la raison sociale de l abonné, son adresse, son code clien e son ype. La deuxième renferme le code abonné, son ype, dae de facuraion, monan facuré, ancien solde, nouveau solde, quanié rimesrielle consommée, quaniés consommées de la première à la quarième ranche. Il es imporan de bien idenifier le cycle de l eau de consommaion à l inérieur de la zone d éude. La consommaion d'eau poable, depuis le capage de l'eau jusqu'à son reje dans le milieu naurel, se caracérise par un cycle consiué de plusieurs phases : le capage, le raiemen, la disribuion, l'uilisaion e l'évacuaion e l'épuraion. (Source ADE) Tou au long du cycle de l eau de consommaion, diverses données son, dans la majorié des cas, recueillies sysémaiquemen. Parmi celles-ci, on rerouve principalemen les volumes de producion d eau poable. Ces données prises quoidiennemen formen des séries emporelles. Cee présenaion sur le cycle de l eau de consommaion ainsi que sur les modes de gesion acuels démonre que les séries emporelles enregisrées s inscriven à l inérieur d un processus complexe e que leur analyse mérie une aenion pariculière. La simple visualisaion des données de producion sur une période de plusieurs années amène à consaer la présence de endances e de cycles répéiifs. On peu facilemen cibler les périodes de fores consommaions e leurs ampliudes vis-à-vis les périodes de consommaions. La figure 01 monre les données de producion (volume produi ) d un forage F1 du champ Capan Oued el Hai pour une période de deux ans C es en visualisan des séries de consommaion d eau poable en foncion du emps que l idée es venue de considérer comme un processus possédan deux composanes principales; une déerminise e un aure aléaoire. La composane déerminise sera uilisée pour la généraion d un modèle de la consommaion d eau poable. Nous allons essayer de répondre à la quesion suivane: Quelle es la méhode de prévision la plus adéquae pour prédire la consommaion fuur? 2.2 Méhodes L analyse des séries chronologiques es basée sur ces rois élémens : Décrire, Expliquer e Prévoir. L applicaion sur une série de données de producion d eau poable des diverses echniques conduisan à la généraion d un modèle de consommaion. Ce modèle peu êre la juxaposiion par addiion ou par muliplicaion des composanes déerminise e sochasique. Auremen di, de endance, des variaions saisonnières e des variaions accidenelles. Ces composanes peuven êre inerpréer comme des faceurs expliquan les variaions de la variable éudiée [5], [1] La représenaion graphique des observaions perme d apprécier l évoluion de la producion d eau poable hebdomadaire en foncion du emps. Cee représenaion es rès uile pour le choix d un modèle, elle peu faire apparaire l évoluion des phénomènes (la endance, variaion saisonnière, variaion aléaoire, corrigé des variaions saisonnières CVS). A ire d illusraion, considéran le forage F1 du champ capan inerne: Le graphique 02 présene les variaions emporelles de la demande de l eau sur l ensemble de la période, on observe une fore variaion dans l année Une première analyse de ces graphiques monre une fore volailié de la demande d eau hebdomadaire e un recul de la consommaion depuis roisième semaine

3 Modélisaion e analyse de la série chronologique de producion d eau de consommaion par lissage exponeniel prévision pour des séries chronologiques saionnaires, sans endance. Comme son nom l indique, la echnique du lissage double consise à effecuer un lissage de la série déjà lissée. S =ay+(1-a)s -1 (3) Ss=a S + (1-a)ss -1 (4) a 1 =a/1-a*(s-ss) (5) Figure 2: Evoluion des volumes d eau poable produi à BISKRA (Gauche : données 2009 e 2010 Droie : données de 2011, Source ADE BISKRA) PREVISION PAR LISSAGE EXPONENTIEL Les echniques de lissage exponeniel daen du débu des années soixane (Hol e Winers en 1960, Brown en 1962). Leurs performances qu elles procuren jusifien amplemen leur uilisaion. Ce ype de lissage regroupe l ensemble des echniques empiriques qui on pour caracérisiques communes d accorder un poids plus imporan aux valeurs récenes de la chronique. Nous avons examiné 03 ypes de lisseurs : [5], [2] Lissage exponeniel simple Lissage exponeniel doube Lissage de Hol-Winers Le lissage exponeniel simple Le lissage exponeniel simple perme de faire des prévisions pour des séries chronologiques don la endance es consane e sans saisonnalié. L idée de base es de calculer la prévision pour le emps +1, comme moyenne pondérée de : La dernière observaion disponible (y ) La dernière prévision calculée (ŷ -1 ) Au moyen de la formule suivane : ŷ = α*y + (1- α) ŷ-1 (1) Avec ŷ = y 1 pour une prévision iniiale. Il fau choisir la consane de lissage α, comprise enre 0 e 1 qui donne une prévision qui s ajuse le mieux au sens des moindres carrés pondères. a 0 =2s-ss (6) Où S= ŷ : es la prévision par lissage simple Ss : es le erme de lissage double LISSAGE EXPENENTIEL DE HOTL WINTERS La méhode de lissage exponeniel double perme de raier des séries présenan une endance linéaire mais sans saisonnalié. On peu égalemen d éfinir des lissages exponeniels généralises sur le même principe que les echniques d écries dans les secions précédenes permean de raier des séries avec saisonnalié. Une méhode un peu déférene a éé inroduie par Hol e Winers. Il exise une version non saisonnière de cee méhode, c es-a-dire adapée aux séries sans saisonnalié pouvan ˆêre ajusées par une droie au voisinage de T (comme pour le lissage exponeniel double). La différence enre la méhode de Hol-Winers e le lissage exponeniel double pore sur les formules de mise `a jour. Posan α = 1 - γ2 e ß =1-γ/1+γ, La mise `a jour des coefficiens du lissage exponeniel double s écri : Cas d un modèle sans saisonnalié Formule de prévision A l insan, à l horizon h Où Y (h)= S + h*t (7) Y (h) : Prévision de Y+h. S : Niveau de la endance T : pene de la endance LE LISSAGE EXPONENTIEL DOUBLE Le lissage exponeniel double généralise l idée du lissage exponeniel simple au cas où la série peu êre ajusée par une droie au voisinage de T. On cherche dans ce cas une prévision à l horizon h, Y(h) de la forme : ŷ T+h = a 0 + a 1 h (2) Les formules précédenes permeen de calculer une Formules de lissage S = Y + (1 - ) (S-1 + T-1) (8) (S -1 + T -1 ) = Y ^ : Prévision de Y en -1 T = (S - S -1 ) + (1 - ) T -1 (9) 11

4 A. MESSAMEH & al Choix des valeurs iniiales de T 0 e S 0 T 0 = Y 1 ; S 0 = Y 1 - Y 0 Choix des consanes de lissage e Y ˆ S -1 T 1 prévision de Y (10) On recherche e 2 minimisan (Y ˆ Y ) données de producion de la ville de Biskra son représenés graphiquemen pour quelques forages. Nous présenons les résulas obenus en appliquan les différenes méhodes de lissage exponeniel. Les données de série en 2011 on servi pour le calage du modèle, andis que les données de la série emporelle de 2012 son uilisées dans l éape de validaion du modèle de prévision Cas d un modèle avec endance e saisonnalié Le modèle de Hol Winers présene l avanage d inégrer une composane saisonnière e donc de réaliser le calcul de la prévision en un seul raiemen. C es ce modèle muliplicaif qui es employé le plus courammen dans les progiciels de prévision des volumes d eau poable. Trois lissages disincs son effecués : le lissage de la moyenne avec un coefficien de lissage α, avec α [0 ; 1], le lissage de la endance avec un coefficien de lissage β, avec β [0 ; 1], le lissage de la saisonnalié avec un coefficien de lissage γ avec γ [0 ; 1], Le modèle uiliser pour évaluer la foncion de la demande en eau poable s écri : Y ( h) ( S ht. ). I hs (11) 3.1 CALAGE DU MODELE DE PREVISION Applicaion de lissage simple pour quelques forages Forage F1 Champ Capan Oued El Hai Forage F4 Champ Capan Inerne Formules de lissage S -s T (13) Y Y ( ) (1-) (S-1 T 1) (12) I (S S 1) (1- ) T 1 I ( ) (1- ) I-s (14) S Forage Ras el Gueria 2 Forage Hakim Saadane Champ Capan Oued Z mor Pour les valeurs iniiales des paramères, on uilise les mêmes valeurs pour T 0 e S 0 que précédemmen. Choix des consanes de lissage, e Yˆ (S -1 T prévision 1 ) I de Y s calculée On recherche,, minimisan à l' insan -1 (Y Y ˆ ) 2 Forage 1 er Novembre Forage ZF1 Figure 3 : lissage simple de la série de producion de l eau poable de la ville de Biskra de Applicaion de lissage exponeniel double 3 RESULTATS ET DISCUSSION Les résulas de l analyse des séries emporelles des 12

5 Modélisaion e analyse de la série chronologique de producion d eau de consommaion par lissage exponeniel Champ capan Oued El Hai Forage F1 Forage F4 Champ Capan Inerne VALIDATION DU MODELE DE PREVISION Après la déerminaion des différenes composanes de la série de producion de l eau poable e après l opimisaion des différens coefficiens uilisés par les 03 méhodes de lissage exponeniel par le solveur d Excel basé sur la méhode de Simplex. La prévision de la série des données de producion réalisée semble donner de bons résulas, comme illusrer dans les graphes suivans : Forage Ras El-Gueria 2 Forage Hakim Saadane Champ Capan Oued Z mor a)lissage simple b)lissage double Forage 1 er Novembre Forage ZF1 c)prévision de lissage d) Lissage simple+l. double+ Volume produi Figure 4: Producion de l eau de consommaion (2011), prévision par lissage exponeniel double Champ capan Oued El Hai e) Prévision de Hol f) Prévision de Winers Figure 06: Prévision par lissage exponeniel 2012 du forage1 (Champ capan Oued el Hai) Forage F1 Forage F2 Champ Capan inerne La figure 06 illusre une comparaison de demande de l eau poable observée de l année 2012 e la prévision hebdomadaire obenue par lissage exponeniel, les valeurs des consanes de lissage de la méhode de Hol-Winers son obenues par solveur d Excel en minimisan l erreur quadraique. Les paramères opimaux doiven êre comprise enre 0 e 1: α= 0, , ß= 0, , γ= 0, Forage Ras El Gueria-2 Forage Hakim Saadane Champ Capan Oued Z mor Forage 1er Novembre Forage FZ1 Figure 5 : Producion de l eau de consommaion (2011), prévision par lissage exponeniel double Forage Hakim Saadane Malgré que les méhodes de lissage exponeniel soien faciles à mere en œuvre après l idenificaion des différenes composanes de la série des données brues : la endance, la composane saisonnière e la composane accidenelle. Cependan le choix des paramères de lissage n es pas oujours facile à faire. En examinan les courbes de lissage e de prévision, nous pouvons dire que la qualié de prévision es saisfaisane pour les deux méhodes : lissage exponeniel simple e double. 13

6 A. MESSAMEH & al Les figures 3 e 4 monren une excellene qualié de prévision noammen pour les forages 1 e 4. Par conre, les prévisions données par la méhode de Hol-Winers son moins bonnes (voir la figure 6 graphique G). a)lissage simple b)lissage double comprendre les mécanismes du processus de consommaion d eau poable. L analyse par les séries chronologiques perme de reconnaire les variaions cycliques e endances dans les habiudes de consommaion des habians. Après avoir obenu les résulas de prévision par les rois méhodes, nous avons consaé que la qualié de prévisions donnée par la méhode de lissage simple es mieux que la méhode de Hol-Winers. Donc la fiabilié d'une méhode de prévision ne dépend pas seulemen de sa complexié héorique, mais aussi des données, de l'informaion disponible e des champs d'applicaion. L applicaion de lissage exponeniel sur les séries corrigées des variaions saisonnières pourrai améliorer davanage la qualié de prévision. c)prévision de lissage e)lissage simple+l double+ Volume produi f) Prévision de Hol G) Prévision de Winers Figure 07 : Prévision de producion de l eau par lissage exponeniel 2012 avec α=0, , ß=0, , γ=0, CONCLUSION Nore éude a poré sur l'analyse e la modélisaion des séries chronologiques représenan l'évoluion de la producion d eau de la consommaion hebdomadaire de la ville de Biskra. L uilisaion des différenes echniques pour l analyse des séries emporelles perme de mieux REFERENCES [1] BOURBONNAIS, R. e TERRAZA, M. (2004). Analyse des séries emporelles, Dunod, Paris. [2] MÉLARD, G. (1990a). Méhodes de prévision à cour erme, Ediions de l'universié de Bruxelles, Bruxelles, e Ediions Ellipses, Paris. [3] MÉLARD, G. (1990b). Méhodes numériques dans la modélisaion de séries chronologiques, Cahiers du Cenre d'eudes de Recherche Opéraionnelle 32, [4] Delignières, D., Ramdani, S., Lemoine, L., Torre, K., Fores, M. & Nino, G. (2006).Fracal analysis for shor ime series: A reassessemen of classical mehods. Journal of Mahemaical Psychology, 50, [5] R. Azenco and D. Dacunha-Caselle. Séries d observaions irrégulières. Modélisaion e prévision. Masson,

Procédé thermocyclique de régulation de température

Procédé thermocyclique de régulation de température - 1 - Innovaion echnologique dans le domaine de la régulaion de empéraure, le procédé hermocyclique foncionne selon un principe unique en son genre qui n a rien en commun avec les régulaions par hermosa

Plus en détail

Les outils de gestion

Les outils de gestion Les ouils de gesion Beida Mohammed Ferha aleb Amar Ingénieurs d éa en informaique Opion : Sysèmes d Informaion (SI) el: +3 (0) 76 7 36 69 Fax: +3 (0) 3 58 93 Email: mohamed@moolki.com bilal_ini@yahoo.fr

Plus en détail

- PROBABILITE : c est le rapport (Nbr de cas favorable/nbr de cas possible). C est un nombre compris entre 0 et 1.

- PROBABILITE : c est le rapport (Nbr de cas favorable/nbr de cas possible). C est un nombre compris entre 0 et 1. Les premières consaaions sur l inapiude des produis indusriels à assurer les foncions qu ils éaien censés remplir pendan un emps suffisan remonen à la seconde guerre mondiale. En France cee prise de conscience

Plus en détail

DE PROJECTION ET DE SIMULATION DES REGIMES DE SECURITE SOCIALE

DE PROJECTION ET DE SIMULATION DES REGIMES DE SECURITE SOCIALE UNIVERSITE DE TUNIS Faculé des sciences économiques e de gesion de Tunis MODELE DE PROJECTION ET DE SIMULATION DES REGIMES DE SECURITE SOCIALE Ezzeddine MBAREK 2010 1 INTRODUCTION Le modèle que je propose

Plus en détail

df( t) P( t T t dt) ft ( ) lim

df( t) P( t T t dt) ft ( ) lim I APPROCHE DE LA FIABILITE PAR LES PROBABILITES : Définiion selon la NF X 6 5 : la fiabilié es la caracérisique d un disposiif exprimée par la probabilié que ce disposiif accomplisse une foncion requise

Plus en détail

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre.

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre. 1 Examen. 1.1 Prime d une opion sur un fuure On considère une opion à 85 jours sur un fuure de nominal 18 francs, e don le prix d exercice es 175 francs. Le aux d inérê (coninu) du marché monéaire es 6%

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 9 Valeur moyenne des signaux périodiques. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Chapitre 9 Valeur moyenne des signaux périodiques. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou ELECRICIE Analyse des signaux e des circuis élecriques Michel Piou Chapire 9 Valeur moyenne des signaux périodiques. Ediion //24 able des maières POURQUOI E COMMEN?... 2 INERE DE LA NOION DE VALEUR MOYENNE....2

Plus en détail

La rentabilité des investissements

La rentabilité des investissements La renabilié des invesissemens Inroducion Difficulé d évaluer des invesissemens TI : problème de l idenificaion des bénéfices, des coûs (absence de saisiques empiriques) problème des bénéfices Inangibles

Plus en détail

INSTRUMENTATION ELECTRIQUE OSCILLOSCOPE NUMERIQUE GENERATEUR BASSE FREQUENCE UTILISE EN SINUSOIDAL Etude théorique

INSTRUMENTATION ELECTRIQUE OSCILLOSCOPE NUMERIQUE GENERATEUR BASSE FREQUENCE UTILISE EN SINUSOIDAL Etude théorique 1 INSUMENAION ELEIQUE OSILLOSOPE NUMEIQUE GENEAEU BASSE FEQUENE UILISE EN SINUSOIDAL Eude héorique 1 Noions élémenaires 1.1 Masse e erre : Lorsqu on mesure une ension, on mesure en fai une différence de

Plus en détail

Traitement du Signal Déterministe

Traitement du Signal Déterministe Cours e ravaux Dirigés de raiemen du Signal Déerminise Benoî Decoux (benoi.decoux@wanadoo.fr) - s - ère parie : "Noions de base e éudes emporelles" Bases du raiemen de signal Calculer l ampliude de la

Plus en détail

ANNEXE 2 - REGLES DE CALCUL DU TAUX DE RENTABILITE DES EXTENSIONS DE RESEAU

ANNEXE 2 - REGLES DE CALCUL DU TAUX DE RENTABILITE DES EXTENSIONS DE RESEAU ANNEXE 2 - REGLES DE CALCUL DU TAUX DE RENTABILITE DES EXTENSIONS DE RESEAU SOMMAIRE ARTICLE 1 - Définiion du aux de renabilié ARTICLE 2 - Seuil minimum de renabilié ARTICLE 3 - Evaluaion de la recee acualisée

Plus en détail

Un modèle intégré de la demande totale d énergie Application à la province de Québec RÉSUMÉ

Un modèle intégré de la demande totale d énergie Application à la province de Québec RÉSUMÉ Un modèle inégré de la demande oale d énergie Applicaion à la province de Québec par JeanThomas Bernard Tiulaire de la Chaire en économique de l'énergie élecrique Déparemen d'économique Universié Laval

Plus en détail

ELE-542 Systèmes ordinés en temps réels. Cours # 11 Configurer l OS et tampon circulaire

ELE-542 Systèmes ordinés en temps réels. Cours # 11 Configurer l OS et tampon circulaire ELE-542 Sysèmes ordinés en emps réels ours # 11 onfigurer l OS e ampon circulaire Jean-Marc Beaulieu e Bruno De Kelper Sie inerne: hp://www.ele.esml.ca/academique/ele542/ Sysèmes ordinés en emps réel ours

Plus en détail

L inflation dans la zone euro et aux États-Unis est. Rue de la Banque. Le découplage des courbes de rendement en euro et en dollar

L inflation dans la zone euro et aux États-Unis est. Rue de la Banque. Le découplage des courbes de rendement en euro et en dollar Le découplage des courbes de rendemen en euro e en dollar Benoî MOJON Direceur des Éudes monéaires e financières Fulvio PEGORARO Direcion des Éudes monéaires e financières Cee lere présene le résula de

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce documen a éé mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Naionale des Sujes d Examens de l enseignemen professionnel. Base Naionale des Sujes d'examens de l'enseignemen professionnel

Plus en détail

TRAITEMENT DU SIGNAL

TRAITEMENT DU SIGNAL Spé y -4 Devoir n TAITMNT D SIGNAL Parie I OMPOTMNT DYNAMIQ D N LAM D QATZ On considère une lame de quarz, cylindrique, de secion S consane, d axe Ox (de veceur uniaire r u X ), don les deux faces e en

Plus en détail

RELATIONS FONCTIONNELLES. I Généralités

RELATIONS FONCTIONNELLES. I Généralités Universié d'angers : LSEN relaions foncionnelles p. Parie A : Proporionnalié RELATIONS FONCTIONNELLES I Généraliés / Définiion : Soien deux suies de nombres réels : (x ;x ;x ;x 4 ) e (y ;y ;y ;y 4 ). Ces

Plus en détail

Les déclencheurs électroniques STRE23SE se montent indifféremment sur les compacts NS 400 et NS 630 de type N, H ou L.

Les déclencheurs électroniques STRE23SE se montent indifféremment sur les compacts NS 400 et NS 630 de type N, H ou L. 14/1/6 Quesion : Commen régler correcemen le déclencheur élecronique STRE23SE? Réponse : Les déclencheurs élecroniques STRE23SE se monen indifféremmen sur les compacs NS 4 e NS 63 de ype N, H ou L. Le

Plus en détail

ESTIMATION DE COEFFICIENTS TECHNIQUES ROBUSTES POUR L ECONOIE SENEGALAISE

ESTIMATION DE COEFFICIENTS TECHNIQUES ROBUSTES POUR L ECONOIE SENEGALAISE REPUBLIQUE DU SENEGAL ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE Direcion des Saisiques Economiques e de la Compabilié

Plus en détail

Les circuits électriques en régime transitoire

Les circuits électriques en régime transitoire Les circuis élecriques en régime ransioire 1 Inroducion 1.1 Définiions 1.1.1 égime saionnaire Un régime saionnaire es caracérisé par des grandeurs indépendanes du emps. Un circui en couran coninu es donc

Plus en détail

UN INDICE D ÉVOLUTION EN VOLUME DU STOCK DE RESSOURCES NATURELLES

UN INDICE D ÉVOLUTION EN VOLUME DU STOCK DE RESSOURCES NATURELLES UN INDICE D ÉVOLUTION EN VOLUME DU STOCK DE RESSOURCES NATURELLES 15e Colloque de l Associaion de Compabilié Naionale Novembre 2014 Pierre-Alain Pionnier OCDE Indicaeurs phares de l OCDE pour une croissance

Plus en détail

Estimation composite par régression pour l Enquête sur la population active du Canada avec plan de sondage à renouvellement de panel

Estimation composite par régression pour l Enquête sur la population active du Canada avec plan de sondage à renouvellement de panel Techniques d enquêe, juin 00 35 Vol. 7, N o, pp. 35 48 Saisique Canada, N o 00 au caalogue Esimaion composie par régression pour l Enquêe sur la populaion acive du Canada avec plan de sondage à renouvellemen

Plus en détail

LES HISTORIQUES DE COURS ET L ANALYSE TECHNIQUE

LES HISTORIQUES DE COURS ET L ANALYSE TECHNIQUE LES HISTORIQUES DE COURS ET L ANALYSE TECHNIQUE 1 Origines e principes de base de l analyse echnique 2 Les ouils de l analyse graphique radiionnelle 3 Les ouils de l analyse saisique A) LES ORIGINES ET

Plus en détail

Que vaut l analyse technique en intra-journalier? L exemple du MACD

Que vaut l analyse technique en intra-journalier? L exemple du MACD Que vau l analyse echnique en inra-journalier? L exemple du MACD Paolo MAZZA Mikael PETITJEAN Résumé L objecif de cee éude es de mesurer, à l aide de données inra-journalières, la performance d un indicaeur

Plus en détail

1 Le hacheur série. 30 mars 2005

1 Le hacheur série. 30 mars 2005 e hacheur série A. Campo 30 mars 2005 1 e hacheur série 1.1 Généraliés e hacheur es un disposiif permean d obenir une ension coninue de valeur moyenne réglable à parir d

Plus en détail

Université d été Solvabilité 2 Juillet 2011

Université d été Solvabilité 2 Juillet 2011 LES INDICATEURS OPERATIONNELLES LIÉS À L ORSA Version 1.0 Universié d éé Solvabilié 2 Juille 2011 Frédéric PLANCHET Acuaire Associé fplanche@winer-associes.fr Marc JUILLARD Acuaire mjuillard@winer-associes.fr

Plus en détail

CHAPITRE III LA PREVISION

CHAPITRE III LA PREVISION CHAPITRE III LA PREVISION Prévoir ce qui va se passer dans le fuur es d'une imporance capiale pour la plupar des enreprises. En effe, la producion es selon le ype d'acivié un processus plus ou moins long,

Plus en détail

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEE 1 SYSTEE STABLE, SYSTEE INSTABLE 1.1 Exemple 1: Soi un sysème composé d une cuve pour laquelle l écoulemen (perurbaion) es naurel au ravers d une vanne d ouverure

Plus en détail

Modélisation et quantification de systèmes vieillissants pour l optimisation de la maintenance

Modélisation et quantification de systèmes vieillissants pour l optimisation de la maintenance ème édiion du congrès inernaional pluridisciplinaire Du au 20 mars 2009 Modélisaion e quanificaion de sysèmes vieillissans pour l opimisaion de la mainenance LAIR William,2, MERCIER Sophie, ROUSSIGNOL

Plus en détail

INTRODUCTION AUX SÉRIES CHRONOLOGIQUES

INTRODUCTION AUX SÉRIES CHRONOLOGIQUES INTRODUCTION AU SÉRIES CHRONOLOGIQUES AE MÉTHODES STATISTIQUES ET APPLICATIONS O. ROUSTANT Novembre 008 Table des maières TABLE DES MATIERES... INTRODUCTION... 3 QUELQUES TECHNIQUES DESCRIPTIVES... 4.

Plus en détail

4. "SEPO" - UNE MÉTHODE POUR L'AUTO- ÉVALUATION ET POUR LES PROJETS-PILOTE

4. SEPO - UNE MÉTHODE POUR L'AUTO- ÉVALUATION ET POUR LES PROJETS-PILOTE D/ Baobab: Cours de gesion des projes page 46 4. "" - UN MÉTHD UR L'AUT- ÉVALUATIN T UR L RJT-ILT 4.1 Inroducion (angl.:w) es un ouil pour l'auoévaluaion e pour les projes-piloe. Il a éé élaboré lors de

Plus en détail

Exercice du Gestion Financière à Court Terme «Cas FINEX Gestion du risque de taux d intérêt»

Exercice du Gestion Financière à Court Terme «Cas FINEX Gestion du risque de taux d intérêt» Exercice du Gesion Financière à Cour Terme «Cas FINEX Gesion du risque de aux d inérê» Ce cas raie des différens aspecs de la gesion du risque de aux d inérê liée à la dee d une enreprise : analyse d emprun,

Plus en détail

4. Principe de la modélisation des séries temporelles

4. Principe de la modélisation des séries temporelles 4. Principe de la modélisaion des séries emporelles Nous raierons ici, à ire d exemple, la modélisaion des liens enre la polluion amosphérique e les indicaeurs de sané. Mais les méhodes indiquées, comme

Plus en détail

Les nouveautés d Excel 2016

Les nouveautés d Excel 2016 EXCEL 2016 Office 2016 - Excel, Word, PowerPoin e Oul ook Les nouveaués d Excel 2016 Uiliser la sélecion muliple dans les filres à segmen Les segmens, uilisés dans des ableaux de données ou des ableaux

Plus en détail

Segmentation d images couleur par fusion de régions.

Segmentation d images couleur par fusion de régions. SETIT 2005 3 rd Inernaional Conference: Sciences of Elecronic, Technologies of Informaion and Telecommunicaions March 27-31, 2005 TUNISIA Segmenaion d images couleur par fusion de régions. Mme AMEUR Zohra,

Plus en détail

Retour aux bases de la photographie Partie 1 L' EXPOSITION

Retour aux bases de la photographie Partie 1 L' EXPOSITION Parie 1 - Secion 1.5 Reour aux bases de la phoographie Parie 1 L' EXPOSITIO Secion 1.5 Synhèse Exposiion Indices de Luminaion IL (EV) 1 Synhèse des valeurs Rappel des échelles normalisées des différens

Plus en détail

Estimation des matrices de trafics

Estimation des matrices de trafics Cédric Foruny 1/5 Esimaion des marices de rafics Cedric FORTUNY Direceur(s) de hèse : Jean Marie GARCIA e Olivier BRUN Laboraoire d accueil : LAAS & QoSDesign 7, av du Colonel Roche 31077 TOULOUSE Cedex

Plus en détail

4.9 Calcul de la maçonnerie portante soumise à une charge verticale

4.9 Calcul de la maçonnerie portante soumise à une charge verticale La radioacivié évenuellemen émise dans les consrucions es due, principalemen, à la présence de Radium (Ra 226) e/ou Thorium (Th 232) dans le sous-sol e dans les maériaux uilisés. Parmi ceux-ci, le béon

Plus en détail

Solutions auto-similaires et espaces de données initiales. 2 ), l équation de Schrödinger. Introduction. Fabrice Planchon

Solutions auto-similaires et espaces de données initiales. 2 ), l équation de Schrödinger. Introduction. Fabrice Planchon Soluions auo-similaires e espaces de données iniiales pour l équaion de Schrödinger Fabrice Planchon Résumé. On démonre que pour des peies données iniiales dans Ḃ 1, (R3 ), l équaion de Schrödinger non

Plus en détail

Correction de l exercice 1 du cours Management Bancaire : «Calcul de la VaR d une obligation»

Correction de l exercice 1 du cours Management Bancaire : «Calcul de la VaR d une obligation» Correcion de l exercice du cours Managemen Bancaire : «Calcul de la VaR d une obligaion» Quesion : calculer numériquemen la duraion e la convexié de l obligaion de coure maurié e de l obligaion de longue

Plus en détail

Pourcentages MATHEMATIQUES 1ES. à débourser 1 700. CORRIGES EXERCICES. Prix de l article : 1 700 = 85% du prix donc 1 700 100 Exercice 1.

Pourcentages MATHEMATIQUES 1ES. à débourser 1 700. CORRIGES EXERCICES. Prix de l article : 1 700 = 85% du prix donc 1 700 100 Exercice 1. Pourcenages MATHEMATQUES 1ES 5. Lors de l acha d un aure aricle, je dois verser un acompe de 15%, e il me resera alors POURCENTAGES à débourser 1 700. CORRGES EXERCCES Prix de l aricle : 1 700 = 85% du

Plus en détail

au taux d intérêt court. Pour cette raison, on applique souvent des modèles explicites

au taux d intérêt court. Pour cette raison, on applique souvent des modèles explicites Chapire 5 Modèles d Inensié Les deux approches dans la modélisaion de risque de crédi approche srucurel e approche d inensié ne son pas compaibles : dans les modèles d inensié, l exisence de l inensié

Plus en détail

PHYSIQUE. Partie préliminaire

PHYSIQUE. Partie préliminaire PHYSIQUE Les différenes paries de ce problème son dans une large mesure indépendanes Seules les argumenaions précises e concises seron prises en compe en réponse aux quesions qualiaives Parie préliminaire

Plus en détail

Bien que l investissement des entreprises françaises ait tardé à se redresser

Bien que l investissement des entreprises françaises ait tardé à se redresser Le prix du foncier n aurai pas d effe direc sur l invesissemen en acifs producifs Yaëlle Hauseux Berrand Marc Déparemen de la conjoncure David Audenaer Charles-Marie Chevalier Déparemen des éudes économiques

Plus en détail

Le mode de fonctionnement des régimes en annuités. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Le mode de fonctionnement des régimes en annuités. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 28 janvier 2009 9 h 30 «Les différens modes d acquisiion des drois à la reraie en répariion : descripion e analyse comparaive des echniques uilisées»

Plus en détail

Surveillance et maintenance Prévisionnelle

Surveillance et maintenance Prévisionnelle Page Surveillance e mainenance Prévisionnelle Sommaire Page 2 La Prévisionnelle o Terminologie e Normes o Elémens de conexe ( enjeux, mise en œuvre.) Exemples d applicaions réalisées par le Ceim o L approche

Plus en détail

Chromatographie en Phase Gazeuse CPG.

Chromatographie en Phase Gazeuse CPG. TEISSIER Thomas MADET Nicolas Licence IUP SIAL Universié de Créeil-Paris XII COMPTE-RENDU DE TP DE CHROMATOGRAPHIE: Chromaographie en Phase Gazeuse CPG. Année universiaire 23/24 Sommaire. I OBJECTIF...3

Plus en détail

Amp Miser Bandes de transport à économies d énergie

Amp Miser Bandes de transport à économies d énergie bandes de ranspor e de process Bandes de ranspor à économies Calculez désormais en ligne vos économies www.ampmiser.com poenielles! Siegling oal beling soluions Bandes de ranspor à économies Opimiser la

Plus en détail

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0 Correcion de l exercice 2 de l assisana pré-quiz final du cours Gesion financière : «chéancier e aux de renabilié inerne d empruns à long erme» Quesion : rappeler la formule donnan les flux à chaque échéance

Plus en détail

GENERATEURS DE HAUTE TENSION

GENERATEURS DE HAUTE TENSION ours de A. Tilmaine HAPITRE VII GENERATEURS DE HAUTE TENSION Les généraeurs de haue ension son uilisés dans : a) les laboraoires de recherche scienifique ; b) les laboraoires d essai, pour eser les équipemens

Plus en détail

Cahier technique n 202

Cahier technique n 202 Collecion Technique... Cahier echnique n 22 Les singulariés de l harmonique 3 J. Schonek Les Cahiers Techniques consiuen une collecion d une cenaine de ires édiés à l inenion des ingénieurs e echniciens

Plus en détail

`«`Xƒ`à`dG á`ä`«`g ádƒ æÿg º«d»Yɪ G áeé dg ácöûdg á«fé«h ábé H SICAV SG VALEURS

`«`Xƒ`à`dG á`ä`«`g ádƒ æÿg º«d»Yɪ G áeé dg ácöûdg á«fé«h ábé H SICAV SG VALEURS هيي ة التوظيف الجماعي للقيم المنقولة الشركة العامة بطاقة بيانية SICAV SG VALEURS OPCVM DE LA SOCIÉTÉ GÉNÉRALE OPCVM conforme aux normes GIPS (Global Invesmens Sandards) Fiche Signaléique SG VALEURS Averissemen

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 9 LE RISQUE DE TAUX GESTION DU RISQUE DE TAUX

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 9 LE RISQUE DE TAUX GESTION DU RISQUE DE TAUX COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 9 LE RISQUE DE TAUX GESTION DU RISQUE DE TAUX SEANCE 9 LE RISQUE DE TAUX GESTION DU RISQUE DE TAUX Obje de la séance 9: défini le risque de aux e présener

Plus en détail

de rentiers en cours de service

de rentiers en cours de service Les Allocaion normes d acifs IFRS d un en assurance régime de reniers en cours de service 27 e journée de séminaires acuariels ISFA Lyon e ISA-HEC Lausanne Frédéric PLANCHET Pierre THEROND 3 décembre 2004

Plus en détail

DECISION N 2010-03 RELATIVE AUX CONDITIONS TARIFAIRES DE SENELEC POUR LA PERIODE 2010-2014

DECISION N 2010-03 RELATIVE AUX CONDITIONS TARIFAIRES DE SENELEC POUR LA PERIODE 2010-2014 REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un Bu Une Foi Commission de Régulaion du Seceur de l Elecricié DECISION N 21-3 RELATIVE AUX CONDITIONS TARIFAIRES DE SENELEC POUR LA PERIODE 21-214 LA COMMISSION DE REGULATION

Plus en détail

«Savoir vendre les nouvelles classes d actifs financiers» Produits à capital garanti : méthode du coussin (CCPI) François Longin www.longin.

«Savoir vendre les nouvelles classes d actifs financiers» Produits à capital garanti : méthode du coussin (CCPI) François Longin www.longin. Formaion ESSEC Gesion de parimoine Séminaire i «Savoir vendre les nouvelles classes d acifs financiers» Produis à capial garani : méhode du coussin (CCPI) Origine de la méhode Descripion de la méhode Plan

Plus en détail

Théorème de Cauchy-Lipschitz et applications. Lefeuvre thomas & Ginguené franck 30 mars 2012

Théorème de Cauchy-Lipschitz et applications. Lefeuvre thomas & Ginguené franck 30 mars 2012 Théorème de Cauchy-Lipschiz e applicaions Lefeuvre homas & Ginguené franck 30 mars 01 1 Table des maières 1 Théorème du poin fixe 3 1.1 Énoncé.......................................... 3 1. Démonsraion.....................................

Plus en détail

EVALUATION : LA GÉNÉRATION ÉLECTRIQUE EN AÉRONAUTIQUE

EVALUATION : LA GÉNÉRATION ÉLECTRIQUE EN AÉRONAUTIQUE EVALUATION : LA GÉNÉRATION ÉLECTRIQUE EN AÉRONAUTIQUE Temps impari = 1 heure ; Tous documens auorisés excepé la copie du voisin(e) Lire ou l énoncé avan de commencer. Le besoin en énergie élecrique à bord

Plus en détail

MAITRISE ECONOMIE APPLIQUEE ECONOMETRIE II : EXAMEN TERMINAL (durée 2 h) Filières : Economie Internationale, Monnaie, Finance

MAITRISE ECONOMIE APPLIQUEE ECONOMETRIE II : EXAMEN TERMINAL (durée 2 h) Filières : Economie Internationale, Monnaie, Finance UNIVERSITE DE PARIS-DAUPHINE Février 2004 MAITRISE ECONOMIE APPLIQUEE ECONOMETRIE II : EXAMEN TERMINAL (durée 2 h) Filières : Economie Inernaionale, Monnaie, Finance Noes de Cours Auorisées, seules les

Plus en détail

Groupe Saint Joseph La Salle Centre de Formation

Groupe Saint Joseph La Salle Centre de Formation Groupe Sain Joseph La Salle Cenre de Formaion NOUVEAUTÉ renrée 2016 LICENCE COMMERCE, VENTE & MARKETING Formaion en alernance + d infos sur nore sie : www.sjodijon.com Groupe Scolaire Sain Joseph La Salle

Plus en détail

Page # $ %& +',- VAN = 30; F 2 = 50; F 3 = 140. = -200 ; F 1. Avec r = 3% => VAN = 4,38 > 0. Avec r = 5% => VAN = -5,14 < 0.

Page # $ %& +',- VAN = 30; F 2 = 50; F 3 = 140. = -200 ; F 1. Avec r = 3% => VAN = 4,38 > 0. Avec r = 5% => VAN = -5,14 < 0. # $ %& 1. La VAN. Les aures crières 3. Exemple. Choix d invesissemen à long erme 5. Exercices!" '* '( Un proje ne sera mis en œuvre que si sa valeur acuelle nee ou VAN, définie comme la somme acualisée

Plus en détail

Chapitre 15 c Circuits RL et RC

Chapitre 15 c Circuits RL et RC Chapire 15 c Circuis L e C en régime impulsionnel Sommaire Circuis en régime impulsionnel Signal impulsionnel Mesure d'un circui C en régime impulsionnel Applicaion praique Eude du circui C en régime impulsionnel

Plus en détail

Calcul économique et risque. Comment intégrer le risque dans le calcul économique?

Calcul économique et risque. Comment intégrer le risque dans le calcul économique? Calcul économique e risque Commen inégrer le risque dans le calcul économique? Chrisian Gollier Universié de Toulouse (IDEI e LERNA) Février 25 Résumé : Dans ce aricle, j explique pourquoi il es raisonnable

Plus en détail

Aide pour le devoir maison n 1 de Terminale STG GSI (704)

Aide pour le devoir maison n 1 de Terminale STG GSI (704) Aide pour le devoir maison n 1 de Terminale STG GSI (704) Mahémaiques Nombre d'exercices : 4 exercices Noe : L'exercice 4 es une pure copie d'un exercice d'un devoir surveillé de l'an dernier. Cela ne

Plus en détail

IRM fonctionnelle : QUELQUES IDEES SUR LE TRAITEMENT STATISTIQUE DES DONNEES

IRM fonctionnelle : QUELQUES IDEES SUR LE TRAITEMENT STATISTIQUE DES DONNEES IRM foncionnelle : QUELQUES IDEES SUR LE TRAITEMENT STATISTIQUE DES DONNEES Le principe général d'une éude IRMf consise à analyser le signal BOLD (Blood Oxygen Level Dependen) qui radui l'augmenaion d'afflux

Plus en détail

Cas d'étude : Eco-quartier Villeneuve à Chambéry

Cas d'étude : Eco-quartier Villeneuve à Chambéry Cas d'éude : Eco-quarier Villeneuve à Chambéry Nom du proje : Adresse du proje : Nom e ype de propriéaire : Conac : Eco-quarier Villeneuve ZAC du Coeau F-Cognin SCDC, Gesionnaire de réseau 193 Rue du pré

Plus en détail

Réglage valeur moyenne

Réglage valeur moyenne P Cours : l insrumenaion élecrique A- Le généraeur de basses fréquences ou G.B.F - Présenaion uilisé : Réglage fréquence Réglage ampliude Réglage valeur moyenne Sweep : Possibilié de créer un signal de

Plus en détail

ECO434, Ecole polytechnique, 2e année PC 5 Flux de Capitaux Internationaux et Déséquilibres Mondiaux

ECO434, Ecole polytechnique, 2e année PC 5 Flux de Capitaux Internationaux et Déséquilibres Mondiaux ECO434, Ecole polyechnique, 2e année PC 5 Flux de Capiaux Inernaionaux e Déséquilibres Mondiaux Exercice 1 : Flux de capiaux dans le modèle de croissance néoclassique Le modèle es en emps coninu. On considère

Plus en détail

Cas d'étude : Eco-quartier solaire du Triangle Sud à Montmélian

Cas d'étude : Eco-quartier solaire du Triangle Sud à Montmélian Cas d'éude : Eco-quarier solaire du Triangle Sud à Monmélian Nom du proje : Adresse du proje : Nom e ype de propriéaire : Conac : Eco-quarier solaire du Triangle Sud Triangle Sud F-Monmélian Ville Monmélian

Plus en détail

L évaluation immobilière. Michel Baroni 27/11/2009

L évaluation immobilière. Michel Baroni 27/11/2009 L évaluaion immobilière Michel Baroni 27/11/2009 Méhodes exisanes Méhodes des comparables Dépend de la base de données; méhode hédonique évenuellemen possible Méhodes de capialisaion Dépend de la base

Plus en détail

L oscilloscope numérique

L oscilloscope numérique L oscilloscope numérique Ce documen résume le principe de foncionnemen d un oscilloscope numérique e déaille les réglages possibles du modèle uilisé en séance de ravaux praiques. 1 Principe de foncionnemen

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Sie Inerne : www.gecif.ne Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Sommaire I Définiion d un signal analogique page 1 II Caracérisiques d un signal analogique page 2 II 1 Forme

Plus en détail

Solvency II, IFRS : l impact des modèles d actifs retenus

Solvency II, IFRS : l impact des modèles d actifs retenus Les normes IFRS en assurance Solvency II, IFRS : l impac des modèles d acifs reenus 31 e journée de séminaires acuariels ISA-HEC Lausanne e ISFA Lyon Pierre THÉROND pherond@winer-associes.fr 18 novembre

Plus en détail

Exemples de résolutions d équations différentielles

Exemples de résolutions d équations différentielles Exemples de résoluions d équaions différenielles Table des maières 1 Définiions 1 Sans second membre 1.1 Exemple.................................................. 1 3 Avec second membre 3.1 Exemple..................................................

Plus en détail

Document d études. direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques FLUX DE TRAVAILLEURS AU COURS DU CYCLE CONJONCTUREL

Document d études. direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques FLUX DE TRAVAILLEURS AU COURS DU CYCLE CONJONCTUREL Documen d éudes direcion de l'animaion de la recherche, des éudes e des saisiques Numéro 167 Décembre 2011 FLUX DE TRAVAILLEURS AU COURS DU CYCLE CONJONCTUREL Yves DUBOIS 1 Jean-Olivier HAIRAULT 2 Thomas

Plus en détail

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Fiabilité

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Fiabilité BTS Mécanique e Auomaismes Indusriels Fiabilié Lcée Louis Armand, Poiiers, Année scolaire 23 24 . Premières noions de fiabilié Fiabilié Dans ou ce paragraphe, nous nous inéressons à un disposiif choisi

Plus en détail

Recueil d'exercices de logique séquentielle

Recueil d'exercices de logique séquentielle Recueil d'exercices de logique séquenielle Les bascules: / : Bascule JK Bascule D. Expliquez commen on peu modifier une bascule JK pour obenir une bascule D. 2/ Eude d un circui D Q Q Sorie A l aide d

Plus en détail

PTSI PT AUTOMATIQUE. Constituants des systèmes

PTSI PT AUTOMATIQUE. Constituants des systèmes PTSI PT AUTOMATIQUE des sysèmes Table des maières 1 LA CHAINE FONCTIONNELLE 1 1.1 STRUCTURE FONCTIONNELLE... 1 1.2 CHAINE D ENERGIE... 1 1.3 CHAINE D INFORMATION... 2 2 LES ACTIONNEURS 3 2.1 LES VERINS

Plus en détail

Un Peuple - Un But Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION DE LA PREVISION ET DES ETUDES ECONOMIQUES. Document de Travail

Un Peuple - Un But Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION DE LA PREVISION ET DES ETUDES ECONOMIQUES. Document de Travail Un Peuple - Un Bu Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION DE LA PREVISION ET DES ETUDES ECONOMIQUES Documen de Travail ANALYSE ET PREVISION DES SERIES TEMPORELLES PAR LA METHODE DE BOX

Plus en détail

MATHEMATIQUES FINANCIERES

MATHEMATIQUES FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES LES ANNUITES INTRODUCTION : Exemple 1 : Une personne veu acquérir une maison pour 60000000 DH, pour cela, elle place annuellemen au CIH une de 5000000 DH. Bu : Consiuer un capial

Plus en détail

Un modèle de décomposition pour la détection de changement dans les séries temporelles d images RSO

Un modèle de décomposition pour la détection de changement dans les séries temporelles d images RSO Un modèle de décomposiion pour la déecion de changemen dans les séries emporelles d images RSO Sylvain Lobry 1,3 Loïc Denis 2 Florence Tupin 1 1 LTCI, CNRS, Télécom ParisTech Universié Paris-Saclay, 75013,

Plus en détail

Concours du second degré Rapport de jury. Session 2010 TROISIÈME CONCOURS CAPES EXTERNE DE MATHÉMATIQUES

Concours du second degré Rapport de jury. Session 2010 TROISIÈME CONCOURS CAPES EXTERNE DE MATHÉMATIQUES minisère éducaion naionale Secréaria Général Direcion générale des ressources humaines Sous-direcion du recruemen MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Concours du second degré Rappor

Plus en détail

Plan : : Les méthodes de codage numérique en

Plan : : Les méthodes de codage numérique en Plan : : Les méhodes de codage numérique en 3.1 Inroducion 3.2 Codages binaires 3.2.1 Codage NRZ (Non Reour à Zéro) 3.2.2 Codage biphasé ou (Mancheser) 3.2.3 Codage CMI (Code Mark Inversion) 3.3 Codages

Plus en détail

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire PSI Brizeux Ch. E2: Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire 18 CHAPITRE E2 Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire Nous connaissons ou l inérê de l éude de la réponse

Plus en détail

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement Chapire 2 L invesissemen. Les principales caracérisiques de l invesissemen.. Définiion de l invesissemen Définiion générale : ensemble des B&S acheés par les agens économiques au cours d une période donnée

Plus en détail

ECONOMETRIE II - SERIES TEMPORELLES PARTIEL FEVRIER 2002

ECONOMETRIE II - SERIES TEMPORELLES PARTIEL FEVRIER 2002 Universié Paris IX Dauphine UFR Economie Appliquée Maîrise Economie Appliquée ECONOMETRIE II - SERIES TEMPORELLES PARTIEL FEVRIER 00 Noes de Cours Auorisées, Calcularices sans Mémoire Auorisées Durée :

Plus en détail

Texte Ruine d une compagnie d assurance

Texte Ruine d une compagnie d assurance Page n 1. Texe Ruine d une compagnie d assurance Une nouvelle compagnie d assurance veu enrer sur le marché. Elle souhaie évaluer sa probabilié de faillie en foncion du capial iniial invesi. On suppose

Plus en détail

TP Mesures de la vitesse du son

TP Mesures de la vitesse du son TP Mesures de la viesse du son Bu du TP. Lors de cee séance de ravaux praiques, l éudian es amené à mesurer la viesse de propagaion du son dans l air e dans l eau. 1 Inroducion Qu es-ce qu un son? Un son

Plus en détail

Délégation de la gestion de portefeuille : choix d investissement et des frais de gestion dans un cadre en temps continu

Délégation de la gestion de portefeuille : choix d investissement et des frais de gestion dans un cadre en temps continu HEC Monréal A liée à l Universié de Monréal Délégaion de la gesion de porefeuille : choix d invesissemen e des frais de gesion dans un cadre en emps coninu par Tarek Masmoudi Déparemen de Finance Thèse

Plus en détail

Les Générateurs de Scénarios Économiques : quelle utilisation en assurance? 1

Les Générateurs de Scénarios Économiques : quelle utilisation en assurance? 1 Les Généraeurs de Scénarios Économiques : quelle uilisaion en assurance? 1 Alaeddine FALEH 2 Frédéric PLANCHET 3 Didier RULLIERE 4 ISFA- Universié Lyon I 5 Caisse des Dépôs e Consignaions 6 RÉSUMÉ Dans

Plus en détail

AFRICAMPUS 2015 Ouagadougou, Burkina Faso, du 26 au 27 février 2015

AFRICAMPUS 2015 Ouagadougou, Burkina Faso, du 26 au 27 février 2015 Évaluaion des usages des TIC dans l enseignemen supérieur au Niger : cas des éudians des FaST de l'uam de Niamey e de l'uddk de Maradi Thème n 1 Ousmane MOUSSA TESSA & Abdel-Kader Kadir GALY Universié

Plus en détail

) 5'.,! URDOC-2. INSTALLATION PRECOCE DU RIZ identiftcation des pratiqaes paysannes et des contraintes. bso. OFFICE ou NIGER DADR - Ségou

) 5'.,! URDOC-2. INSTALLATION PRECOCE DU RIZ identiftcation des pratiqaes paysannes et des contraintes. bso. OFFICE ou NIGER DADR - Ségou OFFCE ou NGER DADR - Ségou URDOC-2 République du Mali =*=.f=+=q=+=*=*= Un Peuple Un Bu Une Foi NSTALLATON PRECOCE DU RZ idenifcaion des praiqaes paysannes e des conraines Yacouba M. COULBALY Mamadi N.

Plus en détail

SYSTÈME HYBRIDE SOLAIRE THERMODYNAMIQUE POUR L EAU CHAUDE SANITAIRE

SYSTÈME HYBRIDE SOLAIRE THERMODYNAMIQUE POUR L EAU CHAUDE SANITAIRE SYSTÈME HYBRIDE SOLAIRE THERMODYNAMIQUE POUR L EAU CHAUDE SANITAIRE Le seul ballon hybride solaire-hermodynamique cerifié NF Elecricié Performance Ballon hermodynamique 223 lires inox 316L Plaque évaporarice

Plus en détail

Mesure de l incertitude tendancielle sur la mortalité Application à un régime de rentes en cours de service

Mesure de l incertitude tendancielle sur la mortalité Application à un régime de rentes en cours de service Mesure de l inceriude endancielle sur la moralié Applicaion à un régime de renes en cours de service - Frédéric PLANCHET (Universié Lyon, Laboraoire SAF, Winer & Associés) - Marc JUILLARD (Winer & Associés)

Plus en détail

CHAPITRE VII. Les Convertisseurs Analogiques Numériques

CHAPITRE VII. Les Convertisseurs Analogiques Numériques CHAPITRE VII Les Converisseurs Analogiques Numériques Olivier Français, 2 SOMMAIRE LES CONVERTISSEURS À INTÉGRATION... 3 I LE CONVERTISSEUR SIMPLE RAMPE... 3 I.1 PRINCIPE... 3 I.2 PHASES DE FONCTIONNEMENT...

Plus en détail

Résumé. Mots clés : soutenabilité, politique budgétaire, dette publique, déficit Classification JEL : H62, E61, H63

Résumé. Mots clés : soutenabilité, politique budgétaire, dette publique, déficit Classification JEL : H62, E61, H63 La souenabilié de la poliique budgéaire dans la zone Uemoa (union économique e monéaire oues-africaine) : essai d évaluaion héorique e empirique. Felwine Sarr *, LEO, Universié d Orléans, janvier 2005

Plus en détail

Étalonnage des fuites d hélium : méthodes de référence et dissémination de 10 10 Pa m 3 s 1 à 10 2 1

Étalonnage des fuites d hélium : méthodes de référence et dissémination de 10 10 Pa m 3 s 1 à 10 2 1 P. OTAL Éalonnage des fuies d hélium : méhodes de référence e disséminaion de 0 0 à 0 2 Helium leak calibraion: reference mehods and disseminaion in he range 0 0 o 0 2 Pierre OTAL, Jean-Claude LEGRAS e

Plus en détail

Méthode d'analyse économique et financière ***

Méthode d'analyse économique et financière *** Méhode d'analyse économique e financière *** Noion d acualisaion e indicaeurs économiques uilisables pour l analyse de projes. Dr. François PINTA CIRAD-Forê UR Bois - Kourou CHRONOLOGIE D INTERVENTION

Plus en détail

Conversion Analogique Numérique

Conversion Analogique Numérique Sysèmes Numériques CAN Classe : TSTI2D S.I.N Conversion Analogique Numérique Pourquoi converir? De nos jours, nous uilisons énormémen d'appareils numériques pour la facilié de sockage e de raiemen. Les

Plus en détail

VA(1+r) = C 1. VA = C 1 v 1

VA(1+r) = C 1. VA = C 1 v 1 Universié Libre de Bruxelles Solvay Business School La valeur acuelle André Farber Novembre 2005. Inroducion Supposons d abord que le emps soi limié à une période e que les cash flows fuurs (les flux monéaires)

Plus en détail