Introduction à OPC. OPC est une spécification récente mais qui a rapidement évolué car elle est bâtie sur la spécification COM/DCOM.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Introduction à OPC. OPC est une spécification récente mais qui a rapidement évolué car elle est bâtie sur la spécification COM/DCOM."

Transcription

1 Introduction à OPC Les spécifications OPC définissent des groupes «d interface». Ces interfaces traitent des différents domaines du «Process Control». OPC signifie Object Linking and Embedding - for Process Control. - OPC Common et OPC Security (spécification commune à tous les serveurs) - OPC Data Access (les données temps réel). - OPC Alarm & Event (Les alarmes et événements). - OPC Historical Data Access (Les historiques) - OPC Batch (les traitements par lot) OPC est une spécification récente mais qui a rapidement évolué car elle est bâtie sur la spécification COM/DCOM.

2 Pourquoi OPC? Pour standardiser les échanges de flux entre équipements communicants. Parce que la communication en environnement hétérogène pose de gros problèmes de maintenance et de pérennité. Parce que cette "non communication" a été le principal frein dans l'échange d'informations. Interaction ERP/SCADA Pour éviter la prolifération des protocoles Pour donner l indépendance aux utilisateurs. Pour pérenniser les installations Pour permettre aux exploitants de ce concentrer sur leur métier.

3 Avant OPC LOGICIEL EXTERNE - ERP - BUREAUTIQUE - SGDB - SQC DDE ou module spécifique Courbes de tendances et Alarmes Archive, Rapport et traitements par lots Synoptiques Savoir faire métier Numériseur Rack Hub Carte longue DDE fut une tentative pour unifier la communication inter-logiciel. Mais Les principes du Dynamic Data Exchange ne tenaient pas comptes des spécificités des environnements industriels et DDE est la propriété de Microsoft. Si on ajoute à cela des problèmes de performance, on comprend mieux la nécessité d une standardisation. OPC est ce standard.

4 La Fondation OPC La fondation OPC est chargée de maintenir et de promouvoir OPC. La fondation regroupe aujourd hui plus de 220 membres dont les plus grands noms de l informatique industrielle. Différents groupes de travail sont actifs en son sein et travaillent aux futures améliorations et évolutions des spécifications. OPC Foundation N. 82nd Street, Suite 3B Scottsdale, AZ Phone: Fax: [USA] [Allemagne]

5 L état des spécifications La spécification Commune à tous les serveurs Common spec. La spécification "OPC Data Access (DA) a " La spécification "OPC Alarm & Event (AE) a " La spécification "OPC Standart Access to historical data (HDA) " La spécification "OPC Batch 1.0" Toute les spécifications définissent des d'interfaces. Ces interfaces sont de deux types, les interfaces "Customs" et les interfaces "Automation". Chaque interface regroupe des méthodes et des événements utilisés dans le dialogue entre clients et serveurs OPC. Les spécifications définissent aussi les interactions entre les différents serveurs et les différents clients. L'ensemble des informations relatives aux concepts COM et Automation peuvent être retrouvées dans les documentations Microsoft [MSDN LIBRARY].

6 Depuis OPC LOGICIEL EXTERNE - ERP - BUREAUTIQUE - SGDB - SQC COM/DCOM - AUTOMATION COM/DCOM - AUTOMATION Courbes de tendances et Alarmes Archive, Rapport et traitements par lots Synoptiques Savoir faire métier OP C OP C OP C OP C Réseau d'entreprise LAN / WAN (Liaison Client/Serveur OPC) Serveur OPC 01 Serveur OPC 02 Serveur OPC 03 Serveur OPC 04 Numériseur Rack Hub Carte longue Notez bien que COM/DCOM est une spécification indépendante du matériel et du système d'exploitation.

7 Quelques Avantages Avec OPC vous pouvez remplacer un équipement par un autre sans remplacer votre application cliente. Exemple L automate A1 du constructeur C1 est installé sur un four de coulé. l exploitant du four de coulé utilise une application ERP relier sur l automate via un client OPC. Si l automate A1 est remplacé par l automate A2 du constructeur C2. Le lien ERP ne demandera au pire qu un simple paramétrage. De la même manière vous pouvez remplacer ou ajouter des applications clientes sans toucher aux serveurs et sans altérer les autres clients. Avec OPC vous pouvez réaliser des supervisions plus performante et pour un coût réduit. Avec OPC vous simplifiez vos opérations de maintenance. Avec OPC vos applications sont toujours prêtes à évoluer avec les nouveaux besoins de vos clients. Avec OPC oubliez les problèmes d OS. OPC est déjà disponible sur Windows, Linux, VXWorks, et il existe de nombreuses passerelles Winsock.

8 Concept de base d OPC La spécification OPC définit que tous les serveurs peuvent contenir deux groupes d interfaces, les interfaces customs et les interfaces automations. Comme indiqué dans la figure ci-après. VB Application C++ Application Interface OPC Automation OPC Automation Wrapper Interface OPC Custom Local or or Remote OPC Server (Shared by by many clients) Server Data Cache Ici, les applications C++ et VB sont des clients OPC. Physical Device Device Data Un client OPC communique avec un serveur OPC au travers d interfaces customs ou automations. Les serveurs OPC doivent implémenter les interfaces customs obligatoires. Les interfaces automations, dans la plupart des cas, sont Wrapper par un composant DLL. C est à dire qu une DLL assure la conversion des appels automations vers des appels Custom. la Fondation OPC fournit à ces membres les sources de cette DLL qui peut être utilisée pour le support des interfaces automations.

9 OPC Common - Règles et Interfaces Il s agit de la spécification commune à tous les serveurs OPC. Elle définit trois grandes fonctionnalités : - L interface IOPCShutDown qui permet aux serveurs d informer leurs clients qu ils s arrêtent. - Les règles d enregistrement des serveurs dans le registre du système. - L interface IOPCServerList qui permet aux applications clientes de connaître les serveur installés sur une machine. Notez que l implémentation de cette interface ne doit pas être présente dans le code des serveurs mais est fournie par la fondation OPC sous la forme d un.exe et d une DLL, OPCEnum.exe et OPCComn_PS.dll.* C est ce que l on appelle les composants Commun OPC. *_PS indique ProxyStrub DLL chaque spécification OPC utilise un fichier xxxx_ps.dll particulier.

10 Quelle interface doit utiliser l application cliente? En général, les clients qui sont créés avec un langage de script utiliseront l interface "automation". Les clients qui sont créés en C++ utiliseront plutôt les interfaces "custom" pour un maximum de performance. Les clients peuvent aussi être écrit en utilisant un ActiveX Wrapper qui simplifie au maximum la connexion OPC. OPCX 2000 les interfaces obligatoires Un client communique avec un serveur en appelant au moins les fonctions des interfaces obligatoires. Les développeurs de serveurs OPC doivent implémenter toutes les fonctionnalités des interfaces obligatoires dans leur serveur. les interfaces optionnelles Les développeurs de serveur OPC peuvent, s ils le souhaitent, implémenter les interfaces optionnelles. Quand une interface optionnelle est implémentée, toute les fonctions qu elle contient doivent être implémentées, même si la fonction retourne simplement E_NOTIMPL. Un client qui souhaite utiliser les fonctionnalités d une interface optionnelle doit demander au serveur ces interfaces optionnelles. Le client doit être développé de sorte à ne pas utiliser les interfaces optionnelles qui n existent pas.

11 Structure d un Serveur OPC Clients OPC Synchrone ASynchrone Callback Le travail d'un serveur OPC c'est : 1 - Collecter et/ou traiter des données 2 - Assurer la correspondance des données OPC 3 - Répondre aux requêtes des clients 4 - Assurer la notification des messages 5 - S'enregistrer dans la base de registre. Couche OPC Serveur DATA SOURCE Protocole propriétaire Ce principe est général pour tous les serveurs OPC. Chaque spécification définition une structure particulière pour les données et pour les notifications.

12 L implémentation des serveurs Les serveurs OPC peuvent être implémentés sous deux formes : Les serveurs OPC In-Process (DLL). Ces serveurs partagent l espace d adressage de l application hôte. Ils ne peuvent donc être que des serveurs locaux. Ces serveurs sont les plus performants. Les serveurs OPC Out-Process (EXE) Ces serveurs peuvent être locaux ou distants. Les serveurs OPC sont créés généralement en C++. Bien qu il soit, a priori, possible de créer un serveur dans n importe quel langage. Aujourd hui de nombreuses sociétés proposent des serveurs OPC prêts à l emploi pour la plupart des protocoles du marché. On dénombre aujourd hui plus de 500 serveurs OPC.

13 Les objets groupes OPC DA x Un serveur OPC gère des groupes OPC. il est possible de créer un groupe, de supprimer un groupe, d obtenir le nom d un groupe et d énumérer les groupes. Les groupes contiennent des items, qui correspondent aux données dans le serveur. Si le serveur est un superviseur les items correspondent aux tags. Si le serveur est un Automate les items correspondent aux registres (DB). L appellation attribuée aux items est alors propre à chaque type de serveur OPC. Les serveurs OPC peuvent lire leurs données depuis des bases de données, des cartes ADD-IN ou depuis n importe quelle source de données. les objets Items Les items sont identifiés sur leur "nom". Le serveur doit donc utiliser une technique pour contrôler la correspondance des noms d items et les données sources qu il fournit. Ces noms sont accessibles au travers de l interface "Browse". Les items se trouve dans les groupes OPC. ils sont caractérisés par des attributs et des propriétés parmis lesquels : Le nom La valeur La qualité Le timestamp

14 Le modèle logique OPC DA Groupe Item Groupe Item Item Groupe Item Groupe Item Item Item Item HIERARCHICAL FLAT Dans le serveur, les groupes et les items sont représentés par des objets. Ces objets ne sont pas des objets COM. mais permettent au serveur de structurer sa base de données et de l'exposer aux CLIENTS. Chaque serveur OPC peut exposer sa base à plat ou de façon hiérarchique.

15 Architecture d une application OPCX 2000 Clients Automations, VB, Delphi, VC++, MS-Office, Frontpage, Navigateur WEB,... OPCX 2000 est un serveur Automation et un client OPC Instance N 1 Event Automation Serveur Automation Event Automation Serveur Automation Instance N n Client OPC Custom Client OPC Custom Limite de processus Serveur OPC N 1 Serveur OPC N n

16 OPC A&E 1.x - Introduction La spécification OPC A&E 1.0 décrit des interfaces et des objets qui sont implémentés par des serveurs OPC A&E. Ces serveurs fournissent des mécanismes qui permettent aux clients d être informés de certaines conditions d alarmes. Ces serveurs fournissent aussi des interfaces permettant aux clients de parcourir les alarmes qu ils supportent et de connaître leur état courant. Quand on parle d OPC A&E, les termes A&E désignent les alarmes et événements. Dans la littérature OPC, ces deux termes peuvent se substituer sans modification dans le sens du texte. A&E représente ce que l on désigne dans le monde de l industrie par gestion des alarmes et des événements. Au sens OPC, une alarme est une condition anormale sur le procédé et elle correspond à une «OPCCondition» spécifique. Un serveur OPC A&E gère : La connexion des clients. Les souscriptions aux conditions et sous-conditions. La notification des alarmes.

17 Les Alarmes et les événements Les événements n ont pas de représentation directe dans le modèle OPC. OPC Distingue trois types d événements : Les Condition-Related, il s agit des fronts montant/descendant sur des événements associés à une condition. Les Tracking-Related, il s agit d événements qui ne sont pas associés avec des alarmes mais qui impliquent l interaction entre un client et un objet «Target» dans le serveur OPC A&E. Les Simple, il s agit des tous les autres événements. Les événements Simple sont utilisés pour coder les erreurs matérielles. Une alarme OPC peut n être associée à aucune condition et simplement représenter un état interne, qui est significatif dans le contexte du serveur. Par exemple des alarmes de niveau seront toujours associées à une condition mais une erreur interne ou un changement de configuration ne seront pas associés à une condition.

18 Le modèle logique OPC A&E INTERFACES OPC A&E OPC Condition OPC Condition OPC Sous/Condition OPC Condition OPC Sous/Condition OPC Sous/Condition OPC Sous/Condition DATA SOURCE La source de données peut être un serveur OPC A&E, un serveur OPC DA ou un équipement.

19 Les sources Une source est associée à une condition. Un source peut être un Tag, un équipement ou n importe quel sous-système. Les conditions Une condition est un «état nommé» dans le serveur, ou dans un de ces objets susceptibles d intéresser un client. Par exemple ANA01 peut être associé à une «alarme de niveau» ou une «alarme de sécurité». Les sous-conditions OPC A&E offre aussi la possibilité de définir des sous conditions. Chaque condition peut contenir plusieurs sous conditions. Par exemple la condition «alarme de niveau» peut contenir les sousconditions «Alarme haute», «Alarme basse», «Alarme très basse», Les zones (AREA) Sources, Conditions, Zones. Ce que l on souhaite faire avec les zones, c est pouvoir répartir les événements et conditions du procédé en une ou plusieurs zones. Une zone est le regroupement d équipements de terrain en accord avec les spécificités du procédé. La définition des zones est en dehors du sujet de cette spécification. (La gestion des Zones est optionnelles) Si les zones sont disponibles, le client devra créer une objet OPCEventAreaBrowser pour explorer les zones du serveur. Le client pourra alors filtrer les «SOUSCRIPTIONS» en utilisant les zones.

20 Les interfaces OPC A&E Les interfaces côté client IOPCEventSink [reception des Alarmes] IOPCShutdown. Les interfaces côté serveur L objet OPC Event Server L objet OPC Event Area Browser IOPCCommon IOPCEventAreaBrowser [Optionnelle] IOPCEventServer IConnectionPointContainer [Notification] L objet OPC Event Subscription IOPCEventSubscriptionMgt IConnectionPointContainer [Notification]

21 A Quoi ça sert? OPC HDA 1.x Introduction La spécification OPC HDA définit la manière dont les archives sont traitées avec OPC. Elle définit, bien sûr, des interfaces permettant à des clients OPC HDA, d accéder aux données archivées par des serveurs OPC HDA. Un serveur OPC HDA peut collecter les données sur un serveur DA ou directement dans un format propriétaire. Un serveur DA peut aussi être un serveur HDA Un client HDA peut être un module de courbe de tendance, un module statistique ou n importe quel module utilisant des archives. Les particularités de la spécification OPC HDA et les autres spécifications. La spécification OPC HDA est complémentaire mais indépendante des spécifications OPC DA et OPC A&E. Les points communs sont regroupés dans la spécification commune. Elle fait référence aux serveurs A&E quand ceux-ci supportent les interfaces spécifiques à OPC HDA

22 Les Items Les Items et Les agrégats OPC HDA La structure de Items OPC HDA comprend l identificateur de l item, sa valeur, son timestamp, sa qualité, l agrégat auquel il appartient et ses attributs. Les Attributs. Les attributs décrivent des paramètres propres à l item tel que le nom, le type de donnée, l unité de conversion, la source de la donnée,. Des attributs spécifiques peuvent être définis pour chaque serveur. Pour la liste détaillée des attributs reportez vous à la spécification [OPC HDA p ] Les agrégats. Les agrégats permettent de spécifier des traitement attendus sur les données. La signification de chaque agrégat est liée à chaque serveur. Les agrégats non supportés par un serveur doivent «OPC_E_INVALIDARG» dans le code d erreur associé. Des agrégats supplémentaires aux agrégats définis par la fondation OPC peuvent être ajoutés dans les serveur lors de l implémentation.les agrégats spécifiques des serveurs sont définis à partir de 0x La fondation OPC se réservant les attributs de 0 à 0x7fffffff. [OPC HDA p135]

23 Les interfaces OPC HDA Côté serveur (deux objets) IUnknown Côté client IOPCHDA_Common [IOPCHDA_AsyncRead] IOPCHDA_Shutdown IUnknown IOPCHDA_SyncRead [IOPCHDA_SyncUpdate] [IOPCHDA_SyncAnnotations] IOPCHDA_ Server Object [IOPCHDA_AsyncUpdate] [IOPCHDA_AsyncAnnotations] IConnectionPointContainer [IOPCHDA_ReadCallback] [IOPCHDA_UpdateCallback] [IOPCHDA_AnnotationsCallback] IOPCHDA_ Client Object [IOPCHDA_Playback] IOPCHDA_Server IUnknown [] indique les interfaces optionnelles IOPCHDA_Browser IOPCHDA_ Browser Object

24 Architecture OPC HDA server client Operator Station 2 Operator Trend Display Event Logger, etc. OPC Historian Server OPC Historian Server Proprietary Historian Server Proprietary Data Server OPC Data Access Server

25 OPC Batch 1.0 & Introduction Cette spécification est bâtie sur d autres standards, qui sont OPC-DA et la spécification IEC Dans la spécification OPC Batch, le nom des items respecte une syntaxe définie dans la spécification IEC La spécification IEC apporte une terminologie qui est intégrée dans OPC Batch. Enterprise Site Area May contain May contain May contain Process Cell Unit Must contain May contain Equipment Module May contain May contain Control Module May contain

26 Le modèle fonctionnel IEC La spécification OPC Batch définit : Les données relatives au batch en cours d exécution. Recipe Management Production and planning Scheduling Production information management Les informations relatives aux équipements indispensables pour comprendre le contexte d exécution du Batch. Process Management L enregistrement de l exécution du batch. Unit Supervision Le contenu des modèles de batch Process Control Il est prévu que les serveurs OPC Batch interagissent avec les moteurs IEC pour la gestion des recettes Personnel and environmental protection Outsid the scope of IEC

27 Le modèle fonctionnel OPC Batch Les serveurs OPC Batch permettent d accéder à des données dites «DATA SOURCES». Le type de ces DATA SOURCE» dépend de l implémentation dans le serveur. Physical I/F Application OPC I/F OPC Batch Server Vendor I/F Vendor Batch Application OPC I/F OPC I/F OPC Data Server Physical I/F Physical I/O OPC I/F

28 Les interfaces OPC Batch Côté serveur IUnknown IOPCCommon IOPCServer [IOPCServerPublicGroups] IOPCBrowseServerAddressSpace [IPersistFile] IConnectionPointContainer IOPCItemProperties OPC Batch Server Object IOPCBatchServer [IOPCBatchServer2] IEnumOPCBatchSummary IOPCEnumerationSets [] indique les interfaces optionnelles Côté client les interfaces sont les mêmes que pour les serveurs OPC DA. Il n y a pas d interface spécifique pour les clients Batch.

29 Les performances Les performances dans un environnement OPC dépendent d énormément de paramètres. Les principaux éléments qui influent sur les performances d une architecture OPC sont :. La famille d interface utilisé, Custom ou Automation, Le type du serveur, InProcess ou OuPocess, L endroit ou s execute le serveur, Local ou Remote, Le type d interface, Synchrone ou Asynchrone. Les contraintes techniques lié au matériel. Les temps mesurés donnent des temps allant de ms à 1s / Transaction.

30 L utilisation d OPC aujourd hui. L ensemble des spécifications éditées par la fondation OPC peuvent être implémentées dès aujourd hui. Il est techniquement possible de réaliser des clients et des serveurs supportant les spécifications, OPC-DA, OPCA&E, OPC-HDA et OPC Batch. Dans un monde idéal tous les clients supporteraient toutes les interfaces. Mais ce n est pas le cas et il existe une multitude de cas de figure. Utilisation chez les éditeurs de superviseur. Les superviseurs pour la plupart ont déjà la réponse aux problèmes abordés par OPC. ils n'implémentent bien souvent les spécifications OPC qu'à titre commercial et bien rares sont les superviseurs "FULL OPC". L intérêt commercial d OPC pour ces éditeurs n est pas évident. Utilisation chez les fabricants d automatismes. Les principaux fabricants d automatismes fournissent des serveurs OPC DA pour l accès à leurs équipements. Ils travaillent d arrache pied pour fournir des serveurs pour les autres spécifications.

31 OPC et les autres OS. Windows CE 3.0 CE 3.0 supporte COM/DCOM en natif. Les serveurs OPC peuvent donc être développés sur plateforme CE et utilisant les mêmes outils que sous Windows. Linux RT Linux Linux RTLinux supporte COM/DCOM en utilisant des outils de tiers parti, DeviceCOM d Intrinsyc. Intrynsic fournit aussi une toolkit pour la réalisation de serveur OPC DA. VXWorks. WindRiver conscient de l intérêt d OPC Windriver fournit des outils pour le support COM/DCOM sur VXWorks. Ils fournissent aussi un kit de développement pour la réalisation de serveur OPC DA 2.x. Autres OS Sur n importe quels autres OS la présence de la couche COM/DCOM permet d envisager des architectures OPC. Si la couche COM est absente il est toujours possible de l implémenter!!

32 OPC c est, En résumé. un standard pour l industrie. Le meilleur de chacun des produits existants. L accès aux données depuis n importe quel point du réseaux Lan/Wan. L indépendance totale vis à vis des fabricants de matériels L indépendance totale vis à vis des éditeurs de logiciels. L ouverture maximale, l intégration des ERP. L avenir de la conduite des procédés. 4CE INDUSTRY, 12 Parc Club du Millénaire 1025 rue Becquerel Montpellier France Tel : Fax : Tech :

ENIB. L Architecture OPC. Pierre Contri SSP

ENIB. L Architecture OPC. Pierre Contri SSP ENIB L Architecture OPC Pierre Contri SSP 2004 Définition des OPC Spécification technique non propriétaire qui définit un jeu d interfaces standard basées sur la technologie OLE/COM de Microsoft. Permet

Plus en détail

R.L.I. Réseaux Locaux Industriels

R.L.I. Réseaux Locaux Industriels OPC Object Linking and Embedding - for Process Control OPC Foundation http://www.opcfoundation.org/ 1 OLE : Object Linking and Embedding- (liaison et incorporation d'objets). OPC signifie Object Linking

Plus en détail

Master Pro ASE SMaRT. «Sytèmes Mobiles Automatisés et Réseaux de Terrain» SUPERVISION. Serveurs OPC. Cours Supervision Serveur OPC - Pierre Bonnet 1

Master Pro ASE SMaRT. «Sytèmes Mobiles Automatisés et Réseaux de Terrain» SUPERVISION. Serveurs OPC. Cours Supervision Serveur OPC - Pierre Bonnet 1 Master Pro ASE SMaRT «Sytèmes Mobiles Automatisés et Réseaux de Terrain» SUPERVISION Serveurs OPC Cours Supervision Serveur OPC - Pierre Bonnet 1 Pierre BONNET Cours Supervision Serveur OPC - Pierre Bonnet

Plus en détail

Catalogue des formations informatique industrielle

Catalogue des formations informatique industrielle SOMMAIRE Logiciel SCADA Formation complète Formation démystification P2 P3 Catalogue des formations informatique industrielle Formation spécial installateur P4 Formation options WINCC P5 Formation complémentaires

Plus en détail

Suite WizOPC Manuel Utilisateur Décembre

Suite WizOPC Manuel Utilisateur Décembre Axeda Supervisor La solution Internet complète de contrôle et d'information Wizcon 9.0 Suite WizOPC Manuel Utilisateur Décembre 2004 Axeda Systems Inc. Global Headquarters 21 Oxford Road Mansfield, MA

Plus en détail

Ignition Works Package

Ignition Works Package Ignition Works Package Une combinaison de modules Ignition populaires pour un démarrage immédiat avec le meilleur rapport fonctionnalités/prix Configuration spécifique sur demande 1 Lite Limited Plus Mission

Plus en détail

Configuration DCOM pour OPC Factory Server

Configuration DCOM pour OPC Factory Server Configuration DCOM pour OPC Factory Server Sommaire 1. Présentation de OPC...2 2. Présentation de OLE, COM et DCOM...2 2.1. Qu'est-ce qu'ole?...2 2.2. Qu'est-ce que COM?...3 2.3. Qu'est-ce que DCOM?...3

Plus en détail

Nouveautés Ignition v7.7

Nouveautés Ignition v7.7 ... Nouveautés Ignition v7.7 Nouveautés Ignition v7.7 Découvrez le Nouveau Scada avec plus de 40 nouveautés Principales nouveautés :... Cloud Templates Template Repeater Client Multilingue + Sequential

Plus en détail

Gestion du serveur WHS 2011

Gestion du serveur WHS 2011 Chapitre 15 Gestion du serveur WHS 2011 Les principales commandes Windows Home Server 2011 reprend l ergonomie de Windows 7 et intègre les principales commandes de Windows Server 2008 R2. Les commandes

Plus en détail

MASTER ASE. SMaRT LIAISON DDE. Pierre BONNET 2011-2012. Master ASE SMaRT Supervision Industrielle P. Bonnet

MASTER ASE. SMaRT LIAISON DDE. Pierre BONNET 2011-2012. Master ASE SMaRT Supervision Industrielle P. Bonnet MASTER ASE SMaRT LIAISON DDE Pierre BONNET 2011-2012 1 PRINCIPE DE LA LIAISON DDE ENTRE TACHES Processus d échange natif sous Windows - existe depuis les premières versions de Windows - en concurrence

Plus en détail

Avantages et Bénéfices: Réduction des coûts, augmentation de la productivité, gains financiers par l amélioration

Avantages et Bénéfices: Réduction des coûts, augmentation de la productivité, gains financiers par l amélioration Movicon s applique à tous projets demandant l acquisition de données temps réel, une supervision, l archivage de données et un contrôle automatisé. Avantages et Bénéfices: Réduction des coûts, augmentation

Plus en détail

Configuration simple et efficace avec PACTware

Configuration simple et efficace avec PACTware Configuration simple et efficace avec Un logiciel de configuration pour tous les appareils de terrain Un logiciel de configuration pour tous les appareils de terrain est un logiciel indépendant de tout

Plus en détail

Wonderware System Platform pour l'industrie

Wonderware System Platform pour l'industrie Wonderware System Platform pour l'industrie SUPERVIsion nouvelle génération Il y a 20 ans Wonderware lançait le premier superviseur industriel fonctionnant sur le système d exploitation Microsoft Windows

Plus en détail

Surveiller et contrôler vos applications à travers le Web

Surveiller et contrôler vos applications à travers le Web Surveiller et contrôler vos applications à travers le Web Valérie HELLEQUIN Ingénieur d application Internet permet aujourd hui la diffusion d informations et de ressources que chaque utilisateur peut

Plus en détail

Modèle spagetthi et solution EAI

Modèle spagetthi et solution EAI EAI Définition L'EAI est une notion ancienne mais toujours d'actualité. En effet, le besoin de faire communiquer des applications développées à des moments différents, dans des technologies différentes

Plus en détail

Synthèse de son offre logicielle

Synthèse de son offre logicielle Connecting your business Synthèse de son offre logicielle Copyright 2006, toute reproduction ou diffusion non autorisée est interdite STREAM MIND Créateur de produits logiciels innovants dans le traitement

Plus en détail

Architectures web/bases de données

Architectures web/bases de données Architectures web/bases de données I - Page web simple : HTML statique Le code HTML est le langage de base pour concevoir des pages destinées à être publiées sur le réseau Internet ou intranet. Ce n'est

Plus en détail

Tarif Ignition Scada

Tarif Ignition Scada version 7.8 Comparez les packages Autres configuration sur demande Choisissez votre configuration LE MEILLEUR CHOIX Ignition Foundation Ignition Pro Ignition Ultimate Votre Configuration (connu comme The

Plus en détail

Reporting Services - Administration

Reporting Services - Administration Reporting Services - Administration Comment administrer SQL Server Reporting Services Cet article a pour but de présenter comment gérer le serveur depuis le "portail" de Reporting Services. Nous verrons

Plus en détail

Dream Report. Dream Report vs Reporting Services

Dream Report. Dream Report vs Reporting Services Dream Report Dream Report vs Reporting Services Date : Mars 2015 A propos de Dream Report Dream Report est le 1 er logiciel d édition de rapport prêt à l emploi offrant aux utilisateurs la possibilité

Plus en détail

Architecture technique

Architecture technique OPUS DRAC Architecture technique Projet OPUS DRAC Auteur Mathilde GUILLARME Chef de projet Klee Group «Créateurs de solutions e business» Centre d affaires de la Boursidière BP 5-92357 Le Plessis Robinson

Plus en détail

Manuel pour la base de données IBM DB2

Manuel pour la base de données IBM DB2 Manuel pour la base de données IBM DB2 Version 4.1 Windows BusinessObjects TM Version 4.1 Manuel pour la base de données IBM DB2 Révision 4 Le logiciel et le présent ouvrage ne peuvent en aucun cas, en

Plus en détail

White Paper - Livre Blanc

White Paper - Livre Blanc White Paper - Livre Blanc Développement d applications de supervision des systèmes d information Avec LoriotPro Vous disposez d un environnement informatique hétérogène et vous souhaitez à partir d une

Plus en détail

SÉMINAIRES RÉGIONAUX. Copyright 2014-15 OSIsoft, LLC.

SÉMINAIRES RÉGIONAUX. Copyright 2014-15 OSIsoft, LLC. Copyright 2014-15 OSIsoft, LLC. La puissance de la connectivité Présenté par Max Mckay, ingénieur de services mmckay@osisoft.com Copyright 2014-15 OSIsoft, LLC. Pourquoi la connectivité est-elle importante?

Plus en détail

DRS. Donnez des Capacités à Votre Serveur d Impression d Entreprise. Distributeur exclusif de la gamme des logiciels Levi, Ray & Shoup, Inc.

DRS. Donnez des Capacités à Votre Serveur d Impression d Entreprise. Distributeur exclusif de la gamme des logiciels Levi, Ray & Shoup, Inc. DRS Donnez des Capacités à Votre Serveur d Impression d Entreprise Distributeur exclusif de la gamme des logiciels Levi, Ray & Shoup, Inc. Les documents les plus importants de votre entreprise sont issus

Plus en détail

et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7

et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7 Tsoft et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7 OEM Console Java OEM Console HTTP OEM Database Control Oracle Net Manager 6 Module 6 : Oracle Enterprise Manager Objectifs Contenu A la fin de ce module,

Plus en détail

4) La communication dans les réseaux LAN. 4.1) La commutation de paquets : Réseaux indus 20/02/2013

4) La communication dans les réseaux LAN. 4.1) La commutation de paquets : Réseaux indus 20/02/2013 4) La communication dans les réseaux LAN Ils existent différents types de communication dans les réseaux. Dans les réseaux LAN, du type ETHERNET TCP- IP cette communication se fait par commutation de paquet.

Plus en détail

INTERFACE. Supervision / Bases de Données

INTERFACE. Supervision / Bases de Données MASTER ASE SYSTEMES D INFORMATION POUR L INDUSTRIE INTERFACE Supervision / Bases de Données ODBC/ADO Pierre BONNET 2008-2009 Pierre BONNET - Supervision - Liaison ODBC 1 L INTERFACE ODBC Open DataBase

Plus en détail

Développement d applications Internet et réseaux avec LabVIEW. Alexandre STANURSKI National Instruments France

Développement d applications Internet et réseaux avec LabVIEW. Alexandre STANURSKI National Instruments France Développement d applications Internet et réseaux avec LabVIEW Alexandre STANURSKI National Instruments France Quelles sont les possibilités? Publication de données Génération de rapports et de documents

Plus en détail

Profil de protection d un progiciel serveur applicatif MES

Profil de protection d un progiciel serveur applicatif MES Profil de protection d un progiciel serveur applicatif MES Version 1.0 court-terme GTCSI 1 er juillet 2015 Avant-propos Dans toute la suite de ce document, l acronyme ToE (Target of Evaluation) désigne

Plus en détail

Page 1 2 La présente invention concerne le domaine des architectures informatiques, et en particulier un procédé pour le développement d applications destiné à un fonctionnement en réseau, par exemple

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 3 : Le web dans l entreprise Sommaire Introduction... 1 Intranet... 1 Extranet...

Plus en détail

Data Station Plus. La solution complète de gestion de données. > Convertisseur de multiples

Data Station Plus. La solution complète de gestion de données. > Convertisseur de multiples Data Station Plus La solution complète de gestion de données Convertisseur de multiples protocoles permettant une intégration système complet E nregistreur de données de process compatible avec les applications

Plus en détail

Windows Installer ou l installation en un clic de souris

Windows Installer ou l installation en un clic de souris ou l installation en un clic de souris Par Benoit HAMET Consultant chez Avanade Introduction Si vous devez gérer les applications au sein de votre organisation, vous savez déjà que l installation, le support

Plus en détail

Note pour l installation du serveur Z39.50 pour MDweb

Note pour l installation du serveur Z39.50 pour MDweb Note pour l installation du serveur Z39.50 pour MDweb Version Commentaires 1 Auteurs : Jean Christophe Desconnets (jcd@teledetection.fr) Date de création : 20/02/2008 16:27:00 Sommaire Introduction...

Plus en détail

Wonderware System Platform

Wonderware System Platform Wonderware System Platform Software Solutions for Real-Time Success SM Wonderware system platform Au cœur du système d information industriel, la plateforme logicielle Wonderware offre toutes les fonctionnalités

Plus en détail

LOGICIEL PROMOLOG SERVER

LOGICIEL PROMOLOG SERVER Le logiciel PromoLog SERVER est un outil très puissant pour toute la gamme de produits NOKEVAL filaire ou sans fil. Il permet l'exécution facile d un grand nombre d applications différentes de surveillance

Plus en détail

Documentation. Présentation (simplifiée) de. Monitor PRO

Documentation. Présentation (simplifiée) de. Monitor PRO Documentation Présentation (simplifiée) de Monitor PRO - 1 - Table des matières Chapitre 1 Introduction à Monitor PRO Présentation. 2 Création d une application.. 3 Sauvegarde d une application..4 Restitution

Plus en détail

Système Principal (hôte) 2008 Enterprise x64

Système Principal (hôte) 2008 Enterprise x64 Network Shutdown Module V3 Extension du Manuel Utilisateur pour architecture Virtualisée avec : Hyper-V 6.0 Manager Hyper-V Server (R1&R2) de Microsoft Hyper-V 6.0 Network Shutdown Module Système Principal

Plus en détail

Développer avec les technologies ESRI. ESRI Developer Network (EDN) Gaëtan LAVENU ESRI France Jérémie MAJEROWICZ ESRI France

Développer avec les technologies ESRI. ESRI Developer Network (EDN) Gaëtan LAVENU ESRI France Jérémie MAJEROWICZ ESRI France Développer avec les technologies ESRI ESRI Developer Network (EDN) Gaëtan LAVENU ESRI France Jérémie MAJEROWICZ ESRI France Le système ArcGIS Desktop Client mobile Client léger ArcReader ArcView ArcEditor

Plus en détail

Activité - Serveur sous Linux Suse

Activité - Serveur sous Linux Suse Activité - Serveur sous Linux Suse Configuration de services réseaux Problématique : Configurer les services réseaux (DHCP, SAMBA, APACHE2) sur un serveur afin de répondre au besoin des postes clients

Plus en détail

Cours Administration BD

Cours Administration BD Faculté des Sciences de Gabès Cours Administration BD Chapitre 2 : Architecture Oracle Faîçal Felhi felhi_fayssal@yahoo.fr 1 Processus serveur 1 Mémoire PGA Architecture SGBD Oracle Processus serveur 2

Plus en détail

Présentation COM / DCOM / COM+

Présentation COM / DCOM / COM+ Présentation COM / DCOM / COM+ 1. Historique DDE Tout d abord cela à commencer par le presse-papiers (1987), qui permettait aux utilisateurs de copier des portions de données d une application à l autre.

Plus en détail

Le service pack 6 (SP6) est le dernier disponible pour visual studio 6. Ce dernier devrait être maintenu par Microsoft jusqu en 2008.

Le service pack 6 (SP6) est le dernier disponible pour visual studio 6. Ce dernier devrait être maintenu par Microsoft jusqu en 2008. 1 CONCEPT DE BASE 1.1 Visual Basic 6 1.1.1 Pour quoi faire? VB est un langage de type RAD : «Rapid Application Development». Il permet de créer des applications rapidement grâce à une conception simple

Plus en détail

Network Shutdown Module V3 Extension du Manuel Utilisateur pour architecture Virtualisée Virtual Server de Microsoft

Network Shutdown Module V3 Extension du Manuel Utilisateur pour architecture Virtualisée Virtual Server de Microsoft Network Shutdown Module V3 Extension du Manuel Utilisateur pour architecture Virtualisée Virtual Server de Microsoft Virtual Server 2005 R2 Network Shutdown Module Système Principal (hôte) Virtual Server

Plus en détail

Module 9 : Environnement réseau Windows NT

Module 9 : Environnement réseau Windows NT Module 9 : Environnement réseau Windows NT 0RGXOH#

Plus en détail

Windows PowerShell Fonctionnalités avancées

Windows PowerShell Fonctionnalités avancées Introduction 1. DevOps? Vous avez dit DevOps? 13 2. Livraison continue et Infrastructure-as-Code 13 3. Cloud OS 14 4. Stratégie Open Source 15 5. Pour résumer... 15 Création de modules 1. Introduction

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE

PRESENTATION GENERALE PRESENTATION GENERALE Contexte Dans le cadre du partenariat entre l Agence universitaire de la Francophonie (AUF) via son Bureau Caraïbe et l Université d Etat d Haïti (UEH), une série de quatre formations

Plus en détail

MSP Center Plus. Vue du Produit

MSP Center Plus. Vue du Produit MSP Center Plus Vue du Produit Agenda A propos de MSP Center Plus Architecture de MSP Center Plus Architecture Central basée sur les Probes Architecture Centrale basée sur l Agent Fonctionnalités démo

Plus en détail

UserLock Guide de Démarrage rapide. Version 8.5

UserLock Guide de Démarrage rapide. Version 8.5 UserLock Guide de Démarrage rapide Version 8.5 Introduction UserLock est une solution logicielle d'entreprise unique sécurisant les accès utilisateur sur le réseau afin de réduire le risque d'une brèche

Plus en détail

Outils d Accès aux Données d un PLC Automate Web Access (AWA)

Outils d Accès aux Données d un PLC Automate Web Access (AWA) AB-Note- 2004-020(CO) 20/01/2004 Outils d Accès aux Données d un PLC Automate Web Access (AWA) Auteurs : Julien Palluel, Raymond Brun Keywords : Automate, Dialoge, SCHNEIDER, SIEMENS, PHP, Web, Modbus,

Plus en détail

WEA Un Gérant d'objets Persistants pour des environnements distribués

WEA Un Gérant d'objets Persistants pour des environnements distribués Thèse de Doctorat de l'université P & M Curie WEA Un Gérant d'objets Persistants pour des environnements distribués Didier Donsez Université Pierre et Marie Curie Paris VI Laboratoire de Méthodologie et

Plus en détail

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications.

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications. Table des matières LES PRINCIPES DE BASE... 1 Présentation distribuée-revamping...2 Présentation distante...3 Traitements distribués...3 données distantes-rd...4 données distribuées-rda distribué...4 L'ARCHITECTURE

Plus en détail

INDUSOFT WEB STUDIO. Logiciel de Supervision IIOT* & Multiplateforme INTUITIF SÉCURISÉ ÉVOLUTIF MULTIPLATEFORME INTÉROPÉRABILITÉ ÉPROUVÉE PUISSANT

INDUSOFT WEB STUDIO. Logiciel de Supervision IIOT* & Multiplateforme INTUITIF SÉCURISÉ ÉVOLUTIF MULTIPLATEFORME INTÉROPÉRABILITÉ ÉPROUVÉE PUISSANT Logiciel de Supervision IIOT* & Multiplateforme INTUITIF SÉCURISÉ ÉVOLUTIF MULTIPLATEFORME INTÉROPÉRABILITÉ ÉPROUVÉE PUISSANT OUVERT Photos & Spécifications Non Contractuelles Catalogue 2016 Indusoft Web

Plus en détail

Messagerie & Groupeware. augmentez l expertise de votre capital humain

Messagerie & Groupeware. augmentez l expertise de votre capital humain Messagerie & Groupeware augmentez l expertise de votre capital humain OUTLOOK 2010* Etude des fonctionnalités d un logiciel de messagerie Tout public 1 journée MG01 Maîtrise de l environnement Windows

Plus en détail

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free.

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free. 2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant Page:1/11 http://robert.cireddu.free.fr/sin LES DÉFENSES Objectifs du COURS : Ce cours traitera essentiellement

Plus en détail

Etude Comparative entre Alfresco Share et MS SharePoint STARXPERT AUTEUR DATE 4 OCTOBRE 2011 VERSION 1.0

Etude Comparative entre Alfresco Share et MS SharePoint STARXPERT AUTEUR DATE 4 OCTOBRE 2011 VERSION 1.0 Etude Comparative entre Alfresco Share et MS SharePoint AUTEUR DATE 4 OCTOBRE 2011 STARXPERT VERSION 1.0 StarXpert 2011 STARXPERT Siège social : 100, rue des Fougères 69009 Lyon Tel 01 75 57 84 80 info@starxpert.fr

Plus en détail

INTRODUCTION à Microsoft Dynamics CRM 2013 FR80501

INTRODUCTION à Microsoft Dynamics CRM 2013 FR80501 INTRODUCTION à Microsoft Dynamics CRM 2013 FR80501 Durée : 1 jour A propos de ce cours Ce cours d un jour mené par un formateur constitue une introduction à Microsoft Dynamics CRM 2013. Le cours se concentre

Plus en détail

INTRODUCTION à Microsoft Dynamics CRM 2015

INTRODUCTION à Microsoft Dynamics CRM 2015 INTRODUCTION à Microsoft Dynamics CRM 2015 Durée : 2 jours A propos de ce cours Ce cours mené par un formateur constitue une introduction à Microsoft Dynamics CRM 2015. Le cours se concentre sur l interface

Plus en détail

Technologie SAFE* X3 - Outils et Développement. Développement, Fonction de base 2 e partie 3 jours. Web Services. 2 jours

Technologie SAFE* X3 - Outils et Développement. Développement, Fonction de base 2 e partie 3 jours. Web Services. 2 jours - Vous êtes consultant, chef de projets, acteur clé au sein de votre entreprise et vous intervenez en phase de déploiement ou de paramétrage d un logiciel Sage, Optez pour les formations «Produits» : Nous

Plus en détail

Présentation générale des Web Services

Présentation générale des Web Services Présentation générale des Web Services Vue Globale Type d'architecture reposant sur les standards de l'internet Alternative aux architectures classiques : Client/serveur n/tiers Orientée services permettant

Plus en détail

Logiciel Enterprise Guide Version 1.3 Windows

Logiciel Enterprise Guide Version 1.3 Windows Configuration requise Logiciel Enterprise Guide Version 1.3 Windows Ce document indique la configuration requise pour l'installation et l'exécution du logiciel Enterprise Guide. Vous devez mettre votre

Plus en détail

Architecture technique des PGI

Architecture technique des PGI Architecture technique des PGI Description du thème Propriétés Description Intitulé long Formation concernée Matière Présentation Notions Transversalité Pré-requis Outils Mots-clés Durée Auteur(es) Version

Plus en détail

FONCTIONS CLEFS. Gestion documentaire. Chaîne de validation des documents. Espaces de travail collaboratif. Gestion des accès basée sur des rôles

FONCTIONS CLEFS. Gestion documentaire. Chaîne de validation des documents. Espaces de travail collaboratif. Gestion des accès basée sur des rôles Nuxeo Collaborative Portal Server 1 FONCTIONS CLEFS Gestion documentaire Chaîne de validation des documents Espaces de travail collaboratif Gestion des accès basée sur des rôles Sécurité Suivi des versions

Plus en détail

OPC-UA (CEI 62541) Expériences en cours dans l énergie. 20 mars 2012

OPC-UA (CEI 62541) Expériences en cours dans l énergie. 20 mars 2012 OPC-UA (CEI 62541) Expériences en cours dans l énergie 20 mars 2012 Sommaire OPC-UA : Nécessité et évolution vers une maturité technologique Historique des développements d OPC Caractéristiques importantes

Plus en détail

INTERNET est un RESEAU D ORDINATEURS RELIES ENTRE EUX A L ECHELLE PLANETAIRE. Internet : interconnexion de réseaux (anglais : net = réseau)

INTERNET est un RESEAU D ORDINATEURS RELIES ENTRE EUX A L ECHELLE PLANETAIRE. Internet : interconnexion de réseaux (anglais : net = réseau) CS WEB Ch 1 Introduction I. INTRODUCTION... 1 A. INTERNET INTERCONNEXION DE RESEAUX... 1 B. LE «WEB» LA TOILE, INTERCONNEXION DE SITES WEB... 2 C. L URL : LOCALISER DES RESSOURCES SUR L INTERNET... 2 D.

Plus en détail

Guide d installation Des produits Salvia Développement

Guide d installation Des produits Salvia Développement Guide d installation Des produits Salvia Développement Salvia Développement s Tél. +33 (0)9 72 72 66 66 Tél. +33 (0)1 84 95 15 54 35 rue de la Gare 75019 Paris www.salvia-developpement.fr Manuel utilisateur

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Évaluation EAL 2 + du produit RSA Archer egrc Platform v5.0 Préparé par : Le Centre de la sécurité des télécommunications Canada à titre d organisme de certification dans le cadre

Plus en détail

DOCUMENTATION DU COMPAGNON ASP

DOCUMENTATION DU COMPAGNON ASP DOCUMENTATION DU COMPAGNON ASP MANUEL UTILISATEUR VERSION 1.0 / SEPTEMBRE 2011 Rédacteur Gilles Mankowski 19/09/2011 Chapitre : Pre requis CONTENU Pre requis... 3 Introduction... 3 Comment fonctionne l'asp?...

Plus en détail

GenDbg : un débogueur générique. Didier Eymery Jean-Marie Borello Jean-Marie Fraygefond Odile Eymery Philippe Bion

GenDbg : un débogueur générique. Didier Eymery Jean-Marie Borello Jean-Marie Fraygefond Odile Eymery Philippe Bion GenDbg : un débogueur générique Didier Eymery Jean-Marie Borello Jean-Marie Fraygefond Odile Eymery Philippe Bion 2008 Qui sommes nous? Centre d électronique de l Armement (CELAR) Maîtrise et protection

Plus en détail

Ce document décrit une solution de single sign-on (SSO) sécurisée permettant d accéder à Microsoft Exchange avec des tablettes ou smartphones.

Ce document décrit une solution de single sign-on (SSO) sécurisée permettant d accéder à Microsoft Exchange avec des tablettes ou smartphones. PERSPECTIVES Le Single Sign-On mobile vers Microsoft Exchange avec OWA et ActiveSync Ce document décrit une solution de single sign-on (SSO) sécurisée permettant d accéder à Microsoft Exchange avec des

Plus en détail

CONFIGURATION D ADOBE DIGITAL ENTERPRISE PLATFORM DOCUMENT SERVICES - CONNECTOR FOR MICROSOFT SHAREPOINT 10.0

CONFIGURATION D ADOBE DIGITAL ENTERPRISE PLATFORM DOCUMENT SERVICES - CONNECTOR FOR MICROSOFT SHAREPOINT 10.0 CONFIGURATION D ADOBE DIGITAL ENTERPRISE PLATFORM DOCUMENT SERVICES - CONNECTOR FOR MICROSOFT SHAREPOINT 10.0 Informations juridiques Informations juridiques Pour les informations juridiques, voir http://help.adobe.com/fr_fr/legalnotices/index.html.

Plus en détail

Introduction. La famille Windows Server 2008

Introduction. La famille Windows Server 2008 Introduction «Pour améliorer il faut changer ; pour obtenir la perfection, il faut changer souvent» Winston Churchill. Le changement est inévitable, constant et indispensable. Que vous soyez ou non de

Plus en détail

Création d un WebService. Tp WinDev Numéro 13

Création d un WebService. Tp WinDev Numéro 13 Tp WinDev Numéro 13 Objectifs : Création d un WebService Paramétrage d un serveur Web, Création du Service Web, Création du client consommateur, Approche XML, SOAP Outils : Un serveur d application Ce

Plus en détail

Qu'est-ce qu'un Web Service?

Qu'est-ce qu'un Web Service? WEB SERVICES Qu'est-ce qu'un Web Service? Un Web Service est un composant implémenté dans n'importe quel langage, déployé sur n'importe quelle plate-forme et enveloppé dans une couche de standards dérivés

Plus en détail

24/11/2011. Cours EJB/J2EE Copyright Michel Buffa. Plan du cours. EJB : les fondamentaux. Enterprise Java Bean. Enterprise Java Bean.

24/11/2011. Cours EJB/J2EE Copyright Michel Buffa. Plan du cours. EJB : les fondamentaux. Enterprise Java Bean. Enterprise Java Bean. Plan du cours 2 Introduction générale : fondamentaux : les fondamentaux Michel Buffa (buffa@unice.fr), UNSA 2002, modifié par Richard Grin (version 1.1, 21/11/11), avec emprunts aux supports de Maxime

Plus en détail

Avertissement. Nom du stagiaire : Modification et utilisation interdites sans l accord de l auteur de ce support.

Avertissement. Nom du stagiaire : Modification et utilisation interdites sans l accord de l auteur de ce support. Reproduction et utilisation interdites sans l accord de l auteur Support de formation Administration Windows 2000 Server Avertissement Ce support n est ni un manuel d utilisation (pour cela, consultez

Plus en détail

EXTENSION de Microsoft Dynamics CRM 2013. Réf FR 80452

EXTENSION de Microsoft Dynamics CRM 2013. Réf FR 80452 EXTENSION de Microsoft Dynamics CRM 2013 Réf FR 80452 Durée : 3 jours A propos de ce cours : Ce cours offre une information interactive et détaillée sur le développement d extensions pour Microsoft Dynamics

Plus en détail

TP 2 Architecture Client-Serveur sous TCP-IP : Protocoles Modbus/TCP

TP 2 Architecture Client-Serveur sous TCP-IP : Protocoles Modbus/TCP LP AICP Module EC3-1 Supervision des procédés - Travaux Pratiques en Réseau TP 2 Architecture Client-Serveur sous TCP-IP : Protocoles Modbus/TCP Objectifs : L objectif de ce TP est de mettre en œuvre une

Plus en détail

Table des matières 1. Avant-propos. Chapitre 1 Introduction à l'alm pour Visual Studio 2010

Table des matières 1. Avant-propos. Chapitre 1 Introduction à l'alm pour Visual Studio 2010 Table des matières 1 Avant-propos Chapitre 1 Introduction à l'alm pour Visual Studio 2010 1. Introduction....15 2. Microsoft et l ALM....15 2.1 Introduction à l ALM...15 2.2 Offre et outils...18 3. La

Plus en détail

LANGAGES & DéVELOPPEMENT. Une équipe à vos côtés pour toutes vos montées en compétences

LANGAGES & DéVELOPPEMENT. Une équipe à vos côtés pour toutes vos montées en compétences LANGAGES & DéVELOPPEMENT Une équipe à vos côtés pour toutes vos montées en compétences ASP.NET OPTION VB.NET OU C# 5 jours Permettre aux participants de mieux appréhender ce qu est la programmation pour

Plus en détail

Créer le modèle multidimensionnel

Créer le modèle multidimensionnel 231 Chapitre 6 Créer le modèle multidimensionnel 1. Présentation de SSAS multidimensionnel Créer le modèle multidimensionnel SSAS (SQL Server Analysis Services) multidimensionnel est un serveur de bases

Plus en détail

Gestion et sécurisation des échanges XcMon, PMPI 03.31/2004 PDB. Global Data Exchange System

Gestion et sécurisation des échanges XcMon, PMPI 03.31/2004 PDB. Global Data Exchange System Gestion et sécurisation des échanges cmon, PMPI 03.31/2004 PDB Global Data Exchange System Problématique Constat Les échanges électroniques sont au cœur de l activité de toutes les entreprises Évolution

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 38 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 11 - Les Enterprise Java Beans (Introduction aux Enterprise Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences

Plus en détail

Table des matières L INTEGRATION DE SAS AVEC JMP. Les échanges de données entre SAS et JMP, en mode déconnecté. Dans JMP

Table des matières L INTEGRATION DE SAS AVEC JMP. Les échanges de données entre SAS et JMP, en mode déconnecté. Dans JMP L INTEGRATION DE SAS AVEC JMP Quelles sont les techniques possibles pour intégrer SAS avec JMP? Comment échanger des données entre SAS et JMP? Comment connecter JMP à SAS? Quels sont les apports d une

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE INSTALLATION PASEO

DOSSIER TECHNIQUE INSTALLATION PASEO DOSSIER TECHNIQUE INSTALLATION PASEO TABLE DES MATIERES 1 Description des produits installés... 3 2 Descriptif des processus d installation produits... 4 2.1 Sql server 2000... 4 2.2 Sql server 2000 service

Plus en détail

Mise en œuvre des serveurs d application

Mise en œuvre des serveurs d application Nancy-Université Mise en œuvre des serveurs d application UE 203d Master 1 IST-IE Printemps 2008 Master 1 IST-IE : Mise en œuvre des serveurs d application 1/54 Ces transparents, ainsi que les énoncés

Plus en détail

Catalogue des formations 2014

Catalogue des formations 2014 Catalogue des formations 2014 http://www.tyneo-consulting.fr Tél : +33 (0)9 72 32 28 28 Fax : +33 (0)9 72 38 10 85 contact@tyneo-consulting.fr Tyneo Consulting est une société de conseil axée principalement

Plus en détail

Catalogue SICAM 4.1.1 2004 Supervision 6 et 7

Catalogue SICAM 4.1.1 2004 Supervision 6 et 7 Vue général du système 2 et 3 Communication 3 et 4 Automatisation 5 Catalogue SICAM 4.1.1 2004 Supervision 6 et 7 Configuration 7 Test et diagnostique 8 Exigences système 9 Sélection et commande 10 Annexe

Plus en détail

Filière de formation :

Filière de formation : Filière de formation : CONSULTANT TESTING HP FOR SAP DOSSIER PEDAGOGIQUE Renseignements et moyens pédagogiques Contenus de cours détaillés Durée : 26 jours (en centre FITEC) Sommaire Sommaire...1 Sommaire...2

Plus en détail

Safe Borders Sensibilisation aux défis et aux dangers de l Internet

Safe Borders Sensibilisation aux défis et aux dangers de l Internet Safe Borders Sensibilisation aux défis et aux dangers de l Internet Le bon usage du navigateur ou comment configurer son browser pour se protéger au mieux des attaquants et espions du Net David HAGEN Président

Plus en détail

Institut Supérieure Aux Etudes Technologiques De Nabeul. Département Informatique

Institut Supérieure Aux Etudes Technologiques De Nabeul. Département Informatique Institut Supérieure Aux Etudes Technologiques De Nabeul Département Informatique Support de Programmation Java Préparé par Mlle Imene Sghaier 2006-2007 Chapitre 1 Introduction au langage de programmation

Plus en détail

4. Survol du système UO - SMARTStream

4. Survol du système UO - SMARTStream 4. Survol du système UO - SMARTStream 4.1 Plate-forme technologique SMARTStream est un système client-serveur dont la composante serveur roule à partir d un IBM RS-6000 (une petite boîte d apparence semblable

Plus en détail

itop : la solution ITSM Open Source

itop : la solution ITSM Open Source itop : la solution ITSM Open Source itop est un portail web multi-clients conçu pour les fournisseurs de services et les entreprises. Simple et facile d utilisation il permet de gérer dans une CMDB flexible

Plus en détail

Écriture de pages Web

Écriture de pages Web Écriture de pages Web Le langage HTML / XHTML Laurent Tichit Janvier 2011 Laurent Tichit 2005-2010 1 Comment fonctionne le Web? C'est un mécanisme client-serveur. Logiciel serveur : programme qui a pour

Plus en détail

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE HONNEUR FRATERNITE JUSTICE INSPECTION GENERALE D'ÉTAT TERMES DE REFERENCE

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE HONNEUR FRATERNITE JUSTICE INSPECTION GENERALE D'ÉTAT TERMES DE REFERENCE REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE HONNEUR FRATERNITE JUSTICE INSPECTION GENERALE D'ÉTAT TERMES DE REFERENCE POUR LA MISE EN PLACE D UN SYSTEME DE GESTION DES MISSIONS DE L IGE Liste des abréviations IGE

Plus en détail