REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DE L EHPAD «LES FONTAINES»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DE L EHPAD «LES FONTAINES»"

Transcription

1 34 rue de la Pitié BP JOINVILLE Tél Fax Mél. : Site internet : REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DE L EHPAD «LES FONTAINES» EHPAD : Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes Nom et prénom du résident :... Octobre 2011

2 SOMMAIRE I. CONDITIONS D ADMISSION EN EHPAD... 3 II. LA PRISE EN CHARGE... 4 III. CONDITIONS DE SEJOUR La restauration Le linge Le courrier Le culte La communication Le dépôt d argent et objets de valeur Autres prestations... 8 IV. CONDITIONS FINANCIERES Le prix de journée Les frais de séjour liés à l hébergement Les frais de séjour liés à la dépendance Les dépenses de soins V. CONDITIONS PARTICULIERES DE FACTURATION En cas d absence pour convenances personnelles et pour hospitalisation En cas de décès VI. CONDITIONS DE RESILIATION DU CONTRAT DE SEJOUR Résiliation à l initiative du résident Résiliation pour inadaptation de l état de santé aux possibilités d accueil de l unité de vie Résiliation pour incompatibilité avec la vie en collectivité Résiliation pour défaut de paiement Résiliation en cas de décès

3 PREAMBULE L hôpital de Joinville gère un établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) de 150 lits, composé de 5 unités de vie réparties dans différents bâtiments. I. CONDITIONS D ADMISSION EN EHPAD Voir en annexe, le contrat de séjour L EHPAD accueille et héberge des personnes valides ou dépendantes des deux sexes de plus de 60 ans. Les personnes âgées de moins de 60 ans peuvent être accueillies sur dérogation. L admission est prononcée par la directrice de l établissement après examen d un dossier d inscription, comprenant une partie administrative et une partie médicale. Ce dossier est disponible sur le site internet de l établissement et auprès du service des admissions des EHPAD de la Haute-Marne. Le consentement du résident quant à son entrée en EHPAD doit être expressément exprimé sauf dans le cas où il est médicalement attesté de son incapacité à y consentir. Si la personne est incapable de consentir elle-même à son entrée en institution, un certificat médical sera établi. Il est souhaitable que le résident et/ou sa famille, avant l admission, rencontre le cadre de santé du service afin de prévoir au mieux l arrivée du futur résident. A cette occasion, la visite des locaux sera réalisée. Cependant, il existe dans l établissement des règles, ce sont celles qu impose la vie en communauté. Un climat de confiance est donc nécessaire. Il suppose la reconnaissance des droits et devoirs de chacun. 3

4 II. LA PRISE EN CHARGE Chaque résident, après une période d adaptation, participera avec l équipe professionnelle à l élaboration de son projet de prise en charge. Celui-ci précisera au regard des besoins identifiés qu elles sont les actions (aide, suppléance, accompagnement ) qui seront mises en place et réalisées par les membres de l équipe. Le projet de prise en charge vise dans tous les cas à : préserver et maintenir l autonomie soulager la douleur qu elle soit psychique et/ou physique favoriser la continuité du lien familial maintenir et/ou retrouver des liens sociaux Le projet de prise en charge est propre à une «personne» c est à dire un être indivisible, unique avec une histoire qui se poursuit et des projets singuliers. Nous garantissons à cette personne, quel que soit son degré de handicap physique et/ou psychique, le respect de sa dignité et de ses droits. L établissement s engage quant à la qualification et la formation des personnels intervenant auprès des résidents. Les résidents sont accompagnés dans leur vie quotidienne par des agents des services hospitaliers et des aides-soignantes. Les infirmières assurent la réalisation des soins qui sont prescrits et coordonnent les prises en charge. Une ergothérapeute et une kinésithérapeute peuvent être sollicitées selon les besoins. Pour l ensemble de l EHPAD, un médecin coordonnateur, capacitaire en gériatrie, assure des missions d aide, de conseil et de coordination. Certains résidents sont suivis médicalement par des praticiens hospitaliers, salariés de l établissement. D autres résidents sont suivis par les médecins libéraux de leur choix, s ils ont signé un contrat avec l établissement. Cependant, si un nouveau résident souhaite conserver son médecin traitant, ce dernier doit passer un contrat avec l établissement. La liste des médecins ayant signé un contrat avec l établissement est disponible au service des admissions. 4

5 III. CONDITIONS DE SEJOUR 1. La restauration Quatre repas sont servis au cours de la journée : Petit déjeuner... à partir de 7 heures Déjeuner... à partir de 12 heures Goûter... à partir de 16 heures Dîner... à partir de 18 heures 30 Les repas sont servis en salle à manger. Toutefois lorsque l état de santé du résident le nécessite, les repas peuvent être servis dans la chambre. Les désirs particuliers du résident en matière culinaire, dans la mesure où ils sont compatibles avec les règles propres à la collectivité, sont pris en compte. Les régimes spécifiques (diabétique, sans sel, ) et les allergies particulières (au vu d un certificat médical) sont pris en considération. Les menus sont établis après avis d une diététicienne. Dans la mesure du possible, il sera tenu compte des suggestions formulées par les résidents. A cet effet, une commission des menus se réunit toutes les huit semaines. Les menus de la semaine sont affichés dans tous les services. Le résident a la possibilité d inviter famille ou amis à déjeuner ou à dîner. Les repas sont à réserver 4 jours à l avance auprès du service et à régler auprès du service des admissions. Ils peuvent être pris en salle à manger avec les résidents ou en fonction des services et des conditions matérielles dans une autre pièce. 2. Le linge L établissement fournit et entretient, à titre gracieux, les draps, les couvertures, les taies d oreillers, le linge de table et de toilette. Le linge personnel du résident doit être marqué au moyen d étiquettes tissées et cousues mentionnant les nom et prénom du résident ainsi que l établissement d accueil. Ce marquage à la charge du résident ou de sa famille devra être réalisé avant l admission. Une liste minimale des effets personnels est insérée dans le contrat de séjour à titre indicatif. 5

6 Le linge personnel peut être entretenu soit par la famille soit par l établissement, dans ce cas, le linge fragile (laine, Damart, rhovyl ) résistant mal au lavage industriel sera laissé à la charge de la famille. L établissement ne pourra être tenu responsable de la perte ou de la détérioration du linge lavé industriellement. Les nécessaires de toilette (rasoir, brosse à dent, dentifrice, savon, peigne ) sont à fournir par la famille ou le représentant légal. 3. Le courrier Le courrier est distribué aux résidents chaque jour ouvrable. Le courrier «départ» pourra être remis au personnel du service le matin de chaque jour ouvrable pour un envoi l après-midi du même jour. Le vaguemestre de l établissement se tient à la disposition des résidents pour leurs opérations postales. 4. Le culte La liberté de culte des résidents est respectée. Ils peuvent faire appel au ministre du culte de leur choix par l intermédiaire du personnel de service. Des offices catholiques ont lieu régulièrement dans les services et à la chapelle, selon un calendrier établi qui se trouve à disposition auprès des cadres de santé. Santé 5. La communication Les résidents ont le droit de recevoir les informations concernant leur état de santé. Ils doivent notamment être informés des bénéfices et des risques de tout traitement. Lorsque le résident n est plus en capacité de faire connaître ses désirs, la personne de confiance s il en a désigné une ou sa famille est consultée. Satisfaction et plainte Les résidents et leurs familles peuvent rencontrer les cadres de santé des services pour leur faire part de leurs remarques, souhaits ou plaintes. Ils ont la possibilité de saisir la commission de relation avec les usagers et de la qualité de la prise en charge (CRUQ) par courrier. Une réponse avec proposition de rendez-vous avec un médiateur leur sera adressée sous huit jours. Ils peuvent également adresser un courrier au directeur de l établissement. 6

7 Conseil de la vie sociale Il «donne son avis et peut faire des propositions sur toutes questions intéressant le fonctionnement de l établissement, notamment sur l organisation intérieure et la vie quotidienne, les activités, l animation socioculturelle, les services thérapeutiques, les projets de travaux et d équipement». Il se réunit au moins deux fois par an et il est présidé par un représentant des familles, des résidents ou représentants légaux élus. Il est composé de : représentants des résidents trois représentants des familles titulaires et trois suppléants un représentant des représentants légaux des personnes accueillies deux représentants du personnel du praticien hospitalier intervenant en EHPAD du médecin coordonnateur de l EHPAD d un représentant de la direction de l établissement du cadre supérieur de santé des cadres de santé en EHPAD 6. Le dépôt d argent et objets de valeur Le résident a la possibilité de déposer des objets de valeur auprès du trésorier de l établissement. Ces objets concernent les sommes d argent, les titres et valeurs, les moyens de paiement (chéquiers, cartes bancaires ), les livrets d épargne, les bijoux et objets de valeur de petite taille dont la nature justifie la détention et dont le comptable peut assurer la conservation et la surveillance dans des conditions appropriées. Le dépôt s effectue auprès du régisseur au service des admissions aux heures et jours ouvrables. Un reçu sera délivré au résident. L argent et les biens déposés pourront être restitués au résident ou à son représentant légal, sur demande, selon les règles en vigueur. Le dépôt n est pas obligatoire. Il est toutefois vivement recommandé, la responsabilité de l établissement ne pourra être engagée que pour les objets déposés. 7

8 7. Autres prestations Lors d élections, les résidents ne pouvant se rendre à leur bureau de vote, peuvent exercer leur droit de vote par procuration. A chaque opération électorale, le cadre de santé du service recense les résidents désireux de voter. Le service des admissions se chargera des démarches administratives. Le résident ou son représentant légal peut faire appel à d autres professionnels (coiffeur, esthéticienne, pédicure, podologue, orthophoniste non salariés de l établissement) de son choix qu il devra rémunérer. 8

9 IV. CONDITIONS FINANCIERES 1. Le prix de journée Suite à la mise en place de l allocation personnalisée d autonomie et à la signature de la convention tripartite, la tarification applicable en EHPAD s établit comme suit. Pour les résidents de plus de 60 ans, le prix de journée se décompose en deux parties : une partie fixe (identique pour tous les résidents âgés de plus de 60 ans) correspondant au prix d hébergement «gîte et couverts», c'est-à-dire recouvrant l ensemble des prestations d administration générale, d accueil hôtelier, de restauration, d entretien et d animation sans lien avec la dépendance. une partie variable selon le niveau de dépendance couvrant forfaitairement les aides pour l accomplissement des actes essentiels de la vie courante et l exercice d une surveillance régulière. Pour les résidents de moins de 60 ans, le prix de journée est fixe et identique quel que soit l état de dépendance de la personne hébergée. Le tarif journalier relatif à l hébergement et à la dépendance est fixé annuellement par arrêté du président du conseil général sur proposition du directeur. Des précisions sur l évolution des tarifs sont délivrées aux résidents et aux représentants des familles lors des réunions du conseil de la vie sociale. Les arrêtés des tarifs journaliers applicables sont affichés sur les tableaux prévus à cet effet dans chaque unité de vie de l établissement. Des recours dirigés contre ces arrêtés sont possibles et prévus par la réglementation. Les tarifs en vigueur pour l année en cours sont annexés au contrat de séjour. 2. Les frais de séjour liés à l hébergement La facturation des frais de séjour liés à l hébergement est mensuelle et à terme échu. Elle n a lieu qu après la parution de l arrêté du président du conseil général. Le résident ou sa famille règle la facture directement auprès de la trésorerie de Joinville par tout moyen à sa convenance (le prélèvement automatique sur un compte bancaire ne peut être pratiqué). 9

10 Le résident a la possibilité de faire une demande d aide au logement auprès de la caisse d allocations familiales de Haute-Marne ou auprès de la mutualité sociale agricole pour les ressortissants d un régime agricole. L attribution et le montant de cette aide sont soumis à condition de ressources. Si les ressources du résident et/ou celles des obligés alimentaires ne permettent pas de couvrir les frais d hébergement ou si un accord amiable entre les obligés alimentaires s avère impossible, une demande d aide sociale aux personnes âgées sera déposée. Dans ce cas, l établissement sera contraint d assigner tous les obligés alimentaires (enfants, gendres, belles-filles et petits enfants majeurs) auprès du juge aux affaires familiales du tribunal de grande instance de Chaumont afin de faire fixer la participation de chacun en fonction de son propre pouvoir contributif. Les ressources des personnes admises au titre de l aide sociale pourront être perçues directement par le comptable de l établissement qui tiendra à disposition du résident concerné 10% des revenus mensuels de ce dernier au titre de «l argent de poche». Cette somme ne peut être inférieure à un minimum prévu par la réglementation et révisé au début de chaque année. 3. Les frais de séjour liés à la dépendance L état de dépendance est défini comme la situation «de la personne qui, malgré les soins qu elle est susceptible de recevoir, a besoin d être aidée dans l accomplissement des actes essentiels de la vie courante ou requiert une surveillance régulière». Le degré de dépendance est évalué par l équipe médicale et paramédicale du service à l aide d une grille d analyse, appelée «grille AGGIR» permettant de répartir les personnes âgées en fonction de leur état de dépendance en six groupes d après un barème national. Les personnes se trouvant classées en groupe de dépendance appelé GIR (Groupe Iso-Ressources) 1 sont les plus dépendantes et les personnes classées en GIR 6 sont les plus autonomes. En cas de classement dans un des niveaux les plus élevés GIR 1 à 4 (GIR 1 et 2 tarif identique et GIR 3 et 4 tarif identique), le résident peut obtenir une prise en charge partielle de ses frais liés à la dépendance par le conseil général au titre de l allocation personnalisée d autonomie (APA), s il remplit les conditions d attribution prévues par la législation. Pour le résident provenant d un autre département que la Haute-Marne, il appartient à celui-ci ou à sa famille de solliciter directement le conseil général du département de sa dernière résidence avant l entrée en institution. 10

11 Dans tous les cas, il sera laissé à la charge du résident le minimum correspondant à la part de dépendance des GIR 5 et 6 (appelé ticket modérateur dépendance). Ce montant peut être éventuellement pris en charge dans le cadre de l aide sociale aux personnes âgées. 4. Les dépenses de soins L établissement bénéficie d une convention avec les différents régimes d assurance maladie pour la prise en charge des frais afférents aux soins dispensés aux résidents. Le forfait attribué par l assurance maladie couvre la rémunération du praticien hospitalier, des médecins généralistes, des auxiliaires médicaux salariés, des infirmiers et aides-soignants affectés à cette section et permet à l établissement de prendre en charge les actes de biologie et de radiologie, les médicaments et les dispositifs médicaux fournis aux résidents. Les consultations auprès de spécialistes, les soins et examens pratiqués à l extérieur, les transports qu ils nécessitent, les appareillages, etc sont à la charge du résident, qui pourra en obtenir le remboursement auprès des organismes sociaux (assurance maladie et mutuelle complémentaire), suivant la réglementation. Certains résidents sont suivis par des praticiens hospitaliers, salariés de l établissement. D autres résidents ont le libre choix de leur médecin traitant (s il a signé un contrat avec l établissement). La liste des médecins ayant signé un contrat est disponible au service des admissions, dont les honoraires sont pris en charge par l établissement. Toutefois, si un nouveau résident souhaite conserver son médecin traitant, ce dernier doit signer un contrat avec l établissement. 11

12 V. CONDITIONS PARTICULIERES DE FACTURATION 1. En cas d absence pour convenances personnelles et pour hospitalisation Conformément aux dispositions du code de l'action sociale et des familles, tout résident a la faculté de s'absenter de l'établissement. Toutefois, il doit en informer le service 48 heures à l avance (dans la mesure du possible) afin d adapter la préparation du congé (médicaments ). Pendant cette absence, les trois premiers jours seront facturés au tarif normal d'hébergement. A compter du quatrième jour, le tarif sera diminué du forfait fixé par le règlement départemental d'aide sociale (actuellement égal au forfait journalier hospitalier) ou diminué du forfait journalier en cas d'hospitalisation. Dès le premier jour d'absence, le tarif dépendance n'est pas facturé. Le résident peut à tout moment décider de libérer sa chambre; dans ce cas, les formalités décrites cidessous, au titre 6 "Conditions de résiliation du contrat de séjour", sont à appliquer. 2. En cas de décès Le prix de journée est appliqué jusqu au jour du décès inclus. 12

13 VI. CONDITIONS DE RESILIATION DU CONTRAT DE SEJOUR 1. Résiliation à l initiative du résident La décision doit être notifiée par écrit à la directrice de l établissement dans un délai de 7 jours avant la date prévue du départ. La chambre du résident devra être libérée pour la date prévue du départ. 2. Résiliation pour inadaptation de l état de santé aux possibilités d accueil de l unité de vie Si l état de santé du résident ne permet plus son maintien, dans l unité de vie ou l établissement, la directrice prend toutes les mesures appropriées en concertation avec les parties concernées. Le résident ou son représentant légal est averti par la directrice de l établissement des mesures prises et de leurs conséquences. 3. Résiliation pour incompatibilité avec la vie en collectivité Au cas où il s avérerait que le résident ait un comportement provoquant des incidents ou des conflits au sein de l unité de vie ou s il contrevient de manière répétée aux dispositions du règlement intérieur, la directrice mettra fin au contrat par lettre recommandée avec accusé de réception précisant les motifs de la rupture. La chambre devra être libérée au maximum dans les trente jours qui suivront la réception du courrier. 4. Résiliation pour défaut de paiement Lorsque le résident ne s acquitte pas des frais de séjour qui lui incombent, il devra rencontrer la directrice ou son représentant pour obtenir éventuellement des délais de paiement ou faire établir une demande d aide sociale aux personnes âgées ou solliciter la participation de ses obligés alimentaires. Si aucune solution n a pu être trouvée et que la situation perdure, il sera mis fin au contrat. Le résident ou son représentant légal en sera averti par lettre recommandée avec accusé de réception précisant les motifs de la rupture. La chambre devra être libérée au maximum dans les trente jours qui suivront la réception du courrier. Ceci n exonérera en aucun cas le résident des frais de séjour non réglés dont il restera bien évidemment redevable. 13

14 5. Résiliation en cas de décès En cas de décès, la directrice s engage à respecter les vœux éventuellement exprimés avant le décès. La famille ou le représentant légal devra libérer la chambre dans les 72 heures suivant le décès. Fait à Joinville, le Le résident ou son représentant légal, La directrice, Laure BALTAZARD. 14

SOMMAIRE I.DUREE DU SEJOUR

SOMMAIRE I.DUREE DU SEJOUR 1 SOMMAIRE I.DUREE DU SEJOUR II.PRESTATIONS ASSUREES PAR L ETABLISSEMENT 2.1 description du logement et du mobilier fourni par l établissement 2.2 restauration 2.3 le linge et son entretien 2.4 animation

Plus en détail

CONTRAT DE SÉJOUR *** HÉBERGEMENT PERMANENT

CONTRAT DE SÉJOUR *** HÉBERGEMENT PERMANENT CONTRAT DE SÉJOUR *** HÉBERGEMENT PERMANENT Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes Rue du Coguen - 56920 NOYAL-PONTIVY : 02 97 38 31 62 Fax : 02 97 38 30 62 Email : mdrnoyalpontivy@yahoo.fr

Plus en détail

Contrat de séjour EHPAD 1

Contrat de séjour EHPAD 1 Contrat de séjour EHPAD 1 Centre Hospitalier Eugène Jamot SOMMAIRE I- CONDITIONS D ACCUEIL II- PRESTATIONS ASSUREES PAR L ETABLISSEMENT 1- Logement a) Description du logement et des équipements fournis

Plus en détail

2O14 LIVRET D ACCUEIL DES RESIDENTS. EHPAD Les Savarounes, 1 rue du Roc Blanc 63400 CHAMALIERES Tel : 04.73.31.76.00 Fax : 04.73.31.76.

2O14 LIVRET D ACCUEIL DES RESIDENTS. EHPAD Les Savarounes, 1 rue du Roc Blanc 63400 CHAMALIERES Tel : 04.73.31.76.00 Fax : 04.73.31.76. 2O14 IVRET D ACCUEI DES RESIDENTS EHPAD es Savarounes, 1 rue du Roc Blanc 63400 CHAMAIERES Tel : 04.73.31.76.00 Fax : 04.73.31.76.01 lessavarounes@wanadoo.fr Bienvenue e plus grand bien qu on puisse faire

Plus en détail

SOMMAIRE. I Les Valeurs. II Contrat de mandat. III Contrat de séjour

SOMMAIRE. I Les Valeurs. II Contrat de mandat. III Contrat de séjour CONTRAT DE SEJOUR E.H.P.A.D Harmonie AVENANT N 2008-2 délibération du 11 février 2008 1 CONTRAT DE SEJOUR E.H.P.A.D Harmonie SOMMAIRE I Les Valeurs II Contrat de mandat III Contrat de séjour Article 1

Plus en détail

DEMANDE D ADMISSION A LA MAISON DE RETRAITE SAINT NICOLAS DE ROSCOFF

DEMANDE D ADMISSION A LA MAISON DE RETRAITE SAINT NICOLAS DE ROSCOFF DEMANDE D ADMISSION A LA MAISON DE RETRAITE SAINT NICOLAS DE ROSCOFF Nom - Prénom Nom de jeune fille né(e) le : / / 19 à ( ) Situation familiale : Célibataire / Marié(e) / Veuf(ve) marié(e) le : / / 19

Plus en détail

CENTRE HOSPITIER DE BRETAGNE SUD UNITES DE SOINS DE LONGUE DUREE-EHPAD ROZ AVEL KERBERNES - PLOEMEUR CONTRAT DE SEJOUR

CENTRE HOSPITIER DE BRETAGNE SUD UNITES DE SOINS DE LONGUE DUREE-EHPAD ROZ AVEL KERBERNES - PLOEMEUR CONTRAT DE SEJOUR CENTRE HOSPITIER DE BRETAGNE SUD UNITES DE SOINS DE LONGUE DUREE-EHPAD LE QUIMPERO HENNEBONT ROZ AVEL KERBERNES - PLOEMEUR CONTRAT DE SEJOUR Délibéré et adopté par le Conseil d'administration en sa séance

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION HÉBERGEMENT EN ÉTABLISSEMENT D ACCUEIL POUR PERSONNES ÂGÉES DOSSIER D INSCRIPTION Vous envisagez de vous inscrire dans un établissement d accueil pour personnes âgées. Afin de faciliter vos démarches,

Plus en détail

LA CMU COMPLÉMENTAIRE

LA CMU COMPLÉMENTAIRE Vous êtes artisan ou commerçant, le RSI est votre interlocuteur social unique pour toute votre protection sociale personnelle obligatoire. Vous exercez une profession libérale, le RSI gère votre assurance

Plus en détail

LA PINÇONNIERE Le Lac - La Forêt

LA PINÇONNIERE Le Lac - La Forêt ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES LA PINÇONNIERE Le Lac - La Forêt LA PINÇONNIERE La Forêt - Le Lac Allée Forestière de Bégon 41016 BLOIS Cedex 02.54.55.80.10 Livret d accueil

Plus en détail

«LA ROSERAIE - LA CHARMILLE»

«LA ROSERAIE - LA CHARMILLE» EHPAD «LA ROSERAIE - LA CHARMILLE» ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES Créé par Adm-resp Page 1 sur 16 REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Le Présent document remplace le règlement intérieur

Plus en détail

LIVRET D'ACCUEIL. EHPAD Valle Longa 0495532200 www.vallelonga.fr 20117 Cauro

LIVRET D'ACCUEIL. EHPAD Valle Longa 0495532200 www.vallelonga.fr 20117 Cauro LIVRET D'ACCUEIL EHPAD Valle Longa 0495532200 Sialare www.vallelonga.fr 20117 Cauro LE MOT D ACCUEIL Madame, Monsieur, Nous vous souhaitons la bienvenue à la résidence Valle Longa de Cauro. Valle Longa,

Plus en détail

Votre séjour à l hôpital

Votre séjour à l hôpital Votre séjour à l hôpital LE MOT DU DIRECTEUR Madame, Mademoiselle, Monsieur, Nous vous souhaitons la bienvenue au CH Saint Jean de Dieu. Ce livret d accueil a été conçu pour répondre au mieux à vos questions

Plus en détail

Vous allez être opéré du coeur

Vous allez être opéré du coeur LIVRET D ACCUEIL Coordonnateur de Département Pr. Bernard ALBAT Chirurgie cardiaque et vasculaire Vous allez être opéré du coeur Pôle Coeur-Poumons CŒUR POUMONS Hôpital Arnaud de Villeneuve 2 ème étage

Plus en détail

Résidence Saint Jean

Résidence Saint Jean Résidence Saint Jean 41 Avenue Félix Baert 59380 BERGUES Tél : 03.28.68.62.99 Fax : 03.28.68.53.19 Email : stjean.residence@wanadoo.fr Site web : www.residence-saint-jean.fr Madame, Monsieur, Le Conseil

Plus en détail

Dossier complémentaire

Dossier complémentaire Dossier complémentaire pour l admission en Établissement d Hébergement pour les Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) Le document rempli doit être déposé à l accueil de l établissement. La gestion des dossiers

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL DES SERVICES DE RESTAURATION ET D HEBERGEMENT Collège Joseph PEYRE à Garlin

REGLEMENT DEPARTEMENTAL DES SERVICES DE RESTAURATION ET D HEBERGEMENT Collège Joseph PEYRE à Garlin REGLEMENT DEPARTEMENTAL DES SERVICES DE RESTAURATION ET D HEBERGEMENT Collège Joseph PEYRE à Garlin Vu les articles L.213-2 et L.421-23 II du code de l Education qui confient aux départements la compétence

Plus en détail

Explications concernant la déclaration d'admission

Explications concernant la déclaration d'admission Explications concernant la déclaration d'admission En tant que patient, vous pouvez faire certains choix qui ont une influence considérable sur le prix final de votre séjour à l hôpital. Ces choix, c est

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

HOSPITALISATION HOSPITALISATION DENTAIRE

HOSPITALISATION HOSPITALISATION DENTAIRE HOSPITALISATION HOSPITALISATION DENTAIRE FORFAITS HOSPITALIERS La CPAM peut participer aux forfaits hospitaliers de moins d un an facture originale procuration si facture non acquittée FRAIS D ACCOMPAGNEMENT

Plus en détail

Règlement de Fonctionnement

Règlement de Fonctionnement FONDATION ROGUET Etablissement Public de Santé 58 rue Georges BOISSEAU 92110 CLICHY Règlement de Fonctionnement Accueil de Jour Secrétariat médical Accueil de Jour Téléphone : 01-41-40-46-42 Fax : 01-41-40-47-47

Plus en détail

Sur. l AIDE SOCIALE A L HERBERGEMENT DES PERSONNES AGEES

Sur. l AIDE SOCIALE A L HERBERGEMENT DES PERSONNES AGEES MEMENTO Sur l AIDE SOCIALE A L HERBERGEMENT DES PERSONNES AGEES Avril 2012 Préambule Ce mémento a pour objectif d accompagner l ensemble des bénéficiaires et des partenaires en complément du Règlement

Plus en détail

1. Procédure d admission

1. Procédure d admission Direction générale de l action sociale SD2/SD3 Document de travail MESURE 18 : HEBERGEMENT DES MALADES JEUNES ADMISSION D UNE PERSONNE AGEE DE MOINS DE 60 ANS DANS UN ETABLISSEMENT POUR PERSONNES HANDICAPEES

Plus en détail

Règlement de l action solidaire et sociale

Règlement de l action solidaire et sociale Règlement de l action solidaire et sociale Applicable au 1 er janvier 2014 Titre premier : Dispositions générales Article 1 : Objet Le présent règlement définit le contenu des engagements existants entre

Plus en détail

PROTECTION MALADIE LA COMPLÉMENTAIRE CMU

PROTECTION MALADIE LA COMPLÉMENTAIRE CMU LA COMPLÉMENTAIRE CMU La complémentaire CMU (Couverture maladie universelle) est une protection maladie complémentaire de service public, gratuite, sous condition de ressources, dont le contenu est défini

Plus en détail

Centre SSR - EHPAD La Chimotaie B.P. 10014 85613 CUGAND Montaigu Cedex

Centre SSR - EHPAD La Chimotaie B.P. 10014 85613 CUGAND Montaigu Cedex Centre SSR - EHPAD 85613 CUGAND Montaigu Cedex SSR (orientation en rééducationréadaptation) SSR (orientation en cancérologie et soins palliatifs) SSR polyvalents Secrét. Médical : 02.51.45.68.23 Secrét.

Plus en détail

Livret d accueil L ACCUEIL DE JOUR DE LA RÉSIDENCE PEN ALLE VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE

Livret d accueil L ACCUEIL DE JOUR DE LA RÉSIDENCE PEN ALLE VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE Résidence de Pen Allé Rue de Général Penfentenyo 29750 LOCTUDY Tel : 02.98.87.92.10 Fax :02 98 87 89 85 penalle@fondation-masse-trevidy.com Livret d accueil L ACCUEIL DE JOUR DE LA RÉSIDENCE PEN ALLE VOUS

Plus en détail

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE REPUBLIQUE FRANÇAISE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de Cagnes-sur-Mer LOGEMENT-FOYER «LA FRATERNELLE» Livret d accueil Vous avez choisi le Logement Foyer «La Fraternelle». Nous vous remercions

Plus en détail

Vous avez besoin de :

Vous avez besoin de : votre arrivée Vos formalités administratives Le bureau d'accueil à l'entrée de l'établissement vous guidera pour l'accomplissement de vos formalités d'admission : Vous avez besoin de : Votre attestation

Plus en détail

Admission (Formalités d ) : Formalités médicales ou non-médicales (questionnaire médical, examens

Admission (Formalités d ) : Formalités médicales ou non-médicales (questionnaire médical, examens Par un langage simple et clair pour faciliter la lecture de nos courriers Les Services aux Clients Santé font de la satisfaction de leurs clients une priorité. Pour vous offrir un service de qualité, nous

Plus en détail

SOMMAIRE 1. DISPOSITIONS DIVERSES. 1.0 - durée du séjour 1.1 - nature et définition de l accueil dans le Logement Foyer

SOMMAIRE 1. DISPOSITIONS DIVERSES. 1.0 - durée du séjour 1.1 - nature et définition de l accueil dans le Logement Foyer SOMMAIRE 1. DISPOSITIONS DIVERSES 1.0 - durée du séjour 1.1 - nature et définition de l accueil dans le Logement Foyer 2. CONDITIONS ET PROCÉDURES D ADMISSION 2.0 - conditions générales d admission 2.1

Plus en détail

le guide pratique santé

le guide pratique santé le guide pratique santé introduction En quelques points AG2R-MACIF Prévoyance est une institution de prévoyance issue du partenariat en assurances collectives santé et prévoyance entre le groupe MACIF

Plus en détail

SANTE Avec France Loisirs Assurances, l assurance SANTE devient plus simple. France Loisirs Assurances c est votre Assureur à domicile!

SANTE Avec France Loisirs Assurances, l assurance SANTE devient plus simple. France Loisirs Assurances c est votre Assureur à domicile! Fiche Produit SANTE Avec France Loisirs Assurances, l assurance SANTE devient plus simple. Notre rôle est de vous proposer un contrat avec toutes les garanties dont vous avez besoin pour assurer votre

Plus en détail

tarifs 2016 entreprises TARIFS 2016 INCHANGÉS leralliement.fr Mutuelle fondée en 1880 par les Compagnons du devoir

tarifs 2016 entreprises TARIFS 2016 INCHANGÉS leralliement.fr Mutuelle fondée en 1880 par les Compagnons du devoir tarifs 2016 entreprises TARIFS 2016 INCHANGÉS Mutuelle fondée en 1880 par les Compagnons du devoir Le Ralliement, le sens du devoir pour votre santé Une équipe attentive pour une gestion individualisée

Plus en détail

Editorial. Sommaire. Vous vivez à votre domicile Vous vivez en établissement

Editorial. Sommaire. Vous vivez à votre domicile Vous vivez en établissement 2014-2015 Editorial La politique du Conseil général vise à accompagner les personnes âgées dépendantes tout au long de leur parcours, que ce soit à domicile ou en établissement. Afin d améliorer encore

Plus en détail

Guide pratique frais de santé

Guide pratique frais de santé www.mutuelle-saint-martin.fr Guide pratique frais de santé Bien vous accompagner dans le quotidien de votre complémentaire santé Mutuelle Saint-Martin Bien vous accompagner dans le quotidien de votre complémentaire

Plus en détail

Les dispositions à prendre en cours de fonction

Les dispositions à prendre en cours de fonction TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction de Curateur dans le cadre d une curatelle dite renforcée (article 472 du code civil) Ces dispositions ne concernent

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Faire face à la perte d autonomie Épargner selon ses objectifs DÉCEMBRE 2014 GUIDE PRATIQUE / FAIRE FACE À LA PERTE D AUTONOMIE

GUIDE PRATIQUE. Faire face à la perte d autonomie Épargner selon ses objectifs DÉCEMBRE 2014 GUIDE PRATIQUE / FAIRE FACE À LA PERTE D AUTONOMIE GUIDE PRATIQUE Faire face à la perte d autonomie Épargner selon ses objectifs DÉCEMBRE 2014 03 AVANT-PROPOS 1 La perte d autonomie touche de plus en plus de personnes, en raison principalement du vieillissement

Plus en détail

OFFRE RÉSERVÉE AUX entreprises, TPE/PME et indépendants. Le guide. santé. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN!

OFFRE RÉSERVÉE AUX entreprises, TPE/PME et indépendants. Le guide. santé. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! OFFRE RÉSERVÉE AUX entreprises, TPE/PME et indépendants Le guide santé www.menagesprevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! On a toujours du mal à s y retrouver dans les principes de s de santé. Et si on

Plus en détail

Garanties Frais de Santé proposées à l ensemble du personnel. 4 % PMSS / an / bénéficiaire / œil

Garanties Frais de Santé proposées à l ensemble du personnel. 4 % PMSS / an / bénéficiaire / œil REGIME FRAIS DE SANTE Ensemble du Personnel Garanties 2015 Votre interlocuteur KIABI : Equipe Gestion dédiée : Service paye et administration Cetim - Contrat KIABI du personnel TSA 70228 69439 LYON Cedex

Plus en détail

Règlement intérieur de l Espace Jeunes (11/17 ans)

Règlement intérieur de l Espace Jeunes (11/17 ans) Règlement intérieur de l Espace Jeunes (11/17 ans) 16, rue des Ecoles 38090 Vaulx-Milieu 07.88.54.25.95 espacejeunes.vaulx-milieu@orange.fr Mairie de Vaulx-Milieu 7 place de l Eglise- BP1-38090 VAULX-MILIEU

Plus en détail

La protection sociale en France

La protection sociale en France 18 La protection sociale en France FONCTIONNEMENT La protection sociale peut fonctionner selon trois logiques. LA LOGIQUE D ASSURANCE SOCIALE La logique d assurance sociale a pour objectif de prémunir

Plus en détail

Actualités Protection sociale. 20 juin 2015

Actualités Protection sociale. 20 juin 2015 Actualités Protection sociale 20 juin 2015 SOMMAIRE 1- Contrat Responsable 2- Panier de soins 3- Portabilité 3- Questions diverses CONTRAT RESPONSABLE CONTEXTE Loi de financement de la Sécurité Sociale

Plus en détail

Comment m informer au mieux?

Comment m informer au mieux? Comment m informer au mieux? Pour suivre le versement de ma pension d invalidité, j ouvre mon compte sur JE SUIS ACCOMPAGNÉ EN CAS D INVALIDITÉ L'ASSURANCE MALADIE EN LIGNE Pour en savoir plus sur l information

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU SERVICE D'AIDE A DOMICILE

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU SERVICE D'AIDE A DOMICILE REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU SERVICE D'AIDE A DOMICILE Le présent document définit les règles générales d organisation et de fonctionnement du Service prestataire d Aide à Domicile de Ramonville-Saint-Agne

Plus en détail

A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex. Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21.

A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex. Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21. A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21.com Le mot de bienvenue du Président Vous avez choisi d

Plus en détail

REGLEMENT MUTUALISTE DE LA MUTUELLE D ARGENSON ET DES FONCTIONNAIRES DE L ENSEIGNEMENT PUBLIC (Article 4 des Statuts) TITRE I

REGLEMENT MUTUALISTE DE LA MUTUELLE D ARGENSON ET DES FONCTIONNAIRES DE L ENSEIGNEMENT PUBLIC (Article 4 des Statuts) TITRE I REGLEMENT MUTUALISTE DE LA MUTUELLE D ARGENSON ET DES FONCTIONNAIRES DE L ENSEIGNEMENT PUBLIC (Article 4 des Statuts) Siège Social : 7/9 Villa de Lourcine 75014 PARIS. TITRE I DISPOSITIONS GENERALES Article

Plus en détail

S@nténior. Réservée aux 60 ans et + Ma mutuelle d'assurance santé. L'assurance pour l'avenir

S@nténior. Réservée aux 60 ans et + Ma mutuelle d'assurance santé. L'assurance pour l'avenir S@nténior L'assurance pour l'avenir Ma mutuelle d'assurance santé Document non contractuel / Mod. 3357 / 03/2013 / Imprimerie B.F.I - 03.28.52.69.42 - Crédit photos Fotolia Réservée aux 60 ans et + S@nténior,

Plus en détail

Contrat de séjour. 12, rue Miguel de Pereyra 17110 SAINT GEORGES DE DIDONNE 05.46.05.52.80 05.46.05.20.95

Contrat de séjour. 12, rue Miguel de Pereyra 17110 SAINT GEORGES DE DIDONNE 05.46.05.52.80 05.46.05.20.95 Contrat de séjour Etablissement d hébergement des personnes âgées Foyer-Logements 12, rue Miguel de Pereyra 17110 SAINT GEORGES DE DIDONNE 05.46.05.52.80 05.46.05.20.95 Adresse électronique : mbonamy@sgdd.fr

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT RESIDENCE LES TILLEULS 15 RUE MONTALEAU 94370 SUCY EN BRIE Tél : 01 49 82 93 50 Fax : 01 49 82 93 59 Email : residence.lestilleuls.sucy@orange.fr Site internet : maisonderetraitelestilleuls.fr REGLEMENT

Plus en détail

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés 1 Connaître le régime facultatif de complémentaire santé Pour les anciens salariés Préambule Le 12 août 2008, l Union des Caisses Nationales de Sécurité sociale et des organisations syndicales ont signé

Plus en détail

livret d accueil Frais de santé

livret d accueil Frais de santé www.verspieren.com livret d accueil Frais de santé Santé Prévoyance Ce document n a pas de valeur contractuelle. Télétransmission, tiers-payant, décompte frais de santé un langage parfois compliqué pour

Plus en détail

MUTUELLE DE NATIXIS. l adhésion du salarié au régime est obligatoire, comme par le passé, celle de ses ayants-droit éventuels est facultative ;

MUTUELLE DE NATIXIS. l adhésion du salarié au régime est obligatoire, comme par le passé, celle de ses ayants-droit éventuels est facultative ; MUTUELLE DE NATIXIS Résumé des garanties du contrat obligatoire de complémentaire santé de la Mutuelle de Natixis «Régime unifié» des salariés mis en place le 1 er juillet 2010 Concerne les salariés de

Plus en détail

MUTUELLE DE PREVOYANCE DES SALARIES M. P. S. REGLEMENT MUTUALISTE

MUTUELLE DE PREVOYANCE DES SALARIES M. P. S. REGLEMENT MUTUALISTE MUTUELLE DE PREVOYANCE DES SALARIES M. P. S. REGLEMENT MUTUALISTE 13, rue de la Mairie 92324 CHATILLON Cedex Tél : 01 42 31 03 03 SIREN 432 683 787 Assemblée Générale du 12 MAI 2015 2 ARTICLE 1 OBJET DE

Plus en détail

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire.

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire. Chaque famille demandant l inscription de son ou de ses enfants en restauration scolaire s engage à respecter tous les points du présent règlement, notamment les modalités d inscription, de facturation

Plus en détail

MAMI SENIORS Livret d accueil

MAMI SENIORS Livret d accueil MAMI SENIORS Livret d accueil Maison «Mami seniors» : Un espace d accueil de jour non médicalisé. C est un lieu de rencontres, d échanges et d animation au cœur de Toulon. Soucieux de cultiver le lien

Plus en détail

familles particuliers

familles particuliers TARIFS 2015 INCHANGÉS * *à l exception de la nouvelle tranche d âge 81 ans et plus tarifs 2015 familles particuliers Mutuelle fondée en 1880 par les Compagnons du devoir familles-particuliers tarifs 2015

Plus en détail

Prémi Santé. assurer l essentiel

Prémi Santé. assurer l essentiel M U T U E L L E G É N É R A L E D E L É C O N O M I E, D E S F I N A N C E S E T D E L I N D U S T R I E Prémi Santé assurer l essentiel 2015 Vos prestations* Prémi Santé vous rembourse les actes les plus

Plus en détail

Une offre globale pour préserver votre niveau de vie

Une offre globale pour préserver votre niveau de vie PROFESSIONNELS Plan Gérant Majoritaire Une offre globale pour préserver votre niveau de vie Nom de l entreprise : Activité de l entreprise : Nombre de salariés : jusqu à 5 de 6 à 20 plus de 20 Nom et prénom

Plus en détail

OTRT : Office Tchadien de Régulation des Télécommunications. Contrat de Bureau d enregistrement

OTRT : Office Tchadien de Régulation des Télécommunications. Contrat de Bureau d enregistrement REPUBLIQUE DU TCHAD Unité - Travail - Progrès REPUBLIQUE DU TCHAD Unité - Travail - Progrès OTRT : Office Tchadien de Régulation des Télécommunications Contrat de Bureau d enregistrement Contrat de Bureau

Plus en détail

Plan Gérant Majoritaire GENERALI

Plan Gérant Majoritaire GENERALI Dossier fiche_fiscalité_vie particuliers professionnels entreprises Plan Gérant Majoritaire GENERALI Nom de l entreprise : Activité de l entreprise : Nombre de salariés : jusqu à 5 de 6 à 20 plus de 20

Plus en détail

Mieux comprendre la protection sociale

Mieux comprendre la protection sociale Mieux comprendre la protection sociale www.cnrs.fr Direction des ressources humaines Service du développement social Septembre 2010 1 - En préambule Premier volet : ma protection sociale en quelques lignes

Plus en détail

Service Apprentissage

Service Apprentissage LES DEMARCHES A ACCOMPLIR POUR CONCLURE UN CONTRAT D APPRENTISSAGE Établir sous 48 h la déclaration unique à l embauche auprès de l Urssaf (www.due.urssaf.fr ou www.net-entreprises.fr) Prendre rendez-vous

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL POUR NOUS JOINDRE LOGEMENT-FOYER «RESIDENCE LES JONCHERES» Adresse :

LIVRET D ACCUEIL POUR NOUS JOINDRE LOGEMENT-FOYER «RESIDENCE LES JONCHERES» Adresse : POUR NOUS JOINDRE Adresse : Logement-Foyer «Les Jonchères» Promenade du Pré Pelote 49610 Mozé sur Louet Téléphone : 02 41 45 72 45 LIVRET D ACCUEIL LOGEMENT-FOYER «RESIDENCE LES JONCHERES» Fax : 02 41

Plus en détail

Hospitalisation à domicile Mauges Bocage Choletais. Livret d accueil. Siège administratif PERMANENCE 24H/24 AU 02 41 49 62 75

Hospitalisation à domicile Mauges Bocage Choletais. Livret d accueil. Siège administratif PERMANENCE 24H/24 AU 02 41 49 62 75 Hospitalisation à domicile Mauges Bocage Choletais Livret d accueil Siège administratif PERMANENCE 24H/24 AU 02 41 49 62 75 PRESENTATION DE L HOSPITALISATION A DOMICILE MBC Hospitalisation à Domicile Mauges

Plus en détail

santé Nos expertises au service des salariés et des entreprises LE GUIDE PRATIQUE SANTÉ

santé Nos expertises au service des salariés et des entreprises LE GUIDE PRATIQUE SANTÉ santé Nos expertises au service des salariés et des entreprises LE GUIDE PRATIQUE SANTÉ 2 INTRODUCTION LE GROUPE AG2R LA MONDIALE, UNE EXPERTISE COMPLÈTE EN ASSURANCE DE PROTECTION SOCIALE ET PATRIMONIALE

Plus en détail

Choisissez le niveau de vos remboursements

Choisissez le niveau de vos remboursements Brochure Choisissez le niveau de vos remboursements Les taux et les forfaits indiqués dans le tableau ci-dessous incluent les remboursements de MIEL Mutuelle et ceux du Régime Obligatoire (RO). Les pourcentages

Plus en détail

se renseigner, se préparer.

se renseigner, se préparer. Personnes âgées Entrer en maison de retraite : se renseigner, se préparer. Livret 2 L entrée en maison de retraite (EHPAD*) Une solution? Pour qui? Pourquoi? Pour quand? * EHPAD : établissement d Hébergement

Plus en détail

B. L ENGAGEMENT DE PRISE EN CHARGE COMME PREUVE DE MOYENS DE SUBSISTANCE SUFFISANTS (Annexe 3bis)

B. L ENGAGEMENT DE PRISE EN CHARGE COMME PREUVE DE MOYENS DE SUBSISTANCE SUFFISANTS (Annexe 3bis) L ENGAGEMENT DE PRISE EN CHARGE INFORMATION AUX GARANTS (Article 3 bis de la loi du 15 décembre 1980 sur l accès au territoire, le séjour, l établissement et l éloignement des étrangers) Cette information

Plus en détail

1- LA CHARTE DU PATIENT HOSPITALISÉ...19 2- DROIT À L INFORMATION DU MALADE...20 3- PERSONNE DE CONFIANCE...20 4- RÉCLAMATIONS ET CONCILIATION...

1- LA CHARTE DU PATIENT HOSPITALISÉ...19 2- DROIT À L INFORMATION DU MALADE...20 3- PERSONNE DE CONFIANCE...20 4- RÉCLAMATIONS ET CONCILIATION... T U L L E I - PRÉSENTATION....2 II - PLAN....3 III - POUR NOUS JOINDRE....4 IV - PRÉSENTATION DU PERSONNEL.....5 V - PRÉSENTATION DUSERVICE... 10 VI - PRÉPARER SON HOSPITALISATION INFORMATIONS PRATIQUES....17

Plus en détail

GENERALI MUTUELLE SANTE

GENERALI MUTUELLE SANTE GENERALI MUTUELLE SANTE AVANTAGES DU CONTRAT MUTUELLE SANTE GENERALI Notice d'information Generali : Notice 1 cliquez ici - - - Notice 2 cliquez ici Demandez nous un devis : Cliquez ici Des garanties adaptées

Plus en détail

MUTUELLE GÉNÉRALE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE. Multi Santé. des prestations renforcées

MUTUELLE GÉNÉRALE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE. Multi Santé. des prestations renforcées MUTUELLE GÉNÉRALE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE 2015 Multi Santé des prestations renforcées Vos prestations* Multi Santé intègre une participation sur les dépassements d honoraires et offre

Plus en détail

Restaurant scolaire : règlement intérieur

Restaurant scolaire : règlement intérieur Mairie Restaurant scolaire : règlement intérieur d Artigueloutan 4, rue de la mairie 64420 Artigueloutan Le 24 mars 2014, Préambule Durant l année scolaire, un restaurant scolaire fonctionne dans le bâtiment

Plus en détail

Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé

Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé Forfait 18 euros Parodontologie Auxiliaires médicaux Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé SOMMAIRE P. 3 A quoi sert une

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

AVENANT N 66 DU 19 SEPTEMBRE 2013

AVENANT N 66 DU 19 SEPTEMBRE 2013 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3034 Convention collective nationale IDCC : 1090. SERVICES DE L AUTOMOBILE (Commerce

Plus en détail

VOTRE COMPLEMENTAIRE SANTE A TARIF PREFERENTIEL

VOTRE COMPLEMENTAIRE SANTE A TARIF PREFERENTIEL VOTRE COMPLEMENTAIRE SANTE A TARIF PREFERENTIEL UNE OFFRE RESERVEE AUX ADHERENTS DE LA FDSEA 11 EN PARTENARIAT AVEC EDITO Madame, Monsieur, SOMMAIRE Edito des Présidents...p2 Informations pratiques..p3

Plus en détail

Guide pratique de l employeur

Guide pratique de l employeur Guide pratique de l employeur Pour les entreprises et exploitations agricoles employant des salariés non cadres relevant de l accord départemental du Gard du 26 août 2009 portant sur la garantie Frais

Plus en détail

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime d assurance complémentaire Santé

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime d assurance complémentaire Santé Vos contacts Pour tous renseignements ou questions relatives : aux cotisations : contacter votre caisse de MSA, pour toute autre question : contacter l ANIPS au 09 69 32 34 27 (numéro non surtaxé). de

Plus en détail

E.RESIDENT Historique internes des corrections

E.RESIDENT Historique internes des corrections E.RESIDENT Historique internes des corrections Préambule Ce document récapitule les nouveautés, les améliorations et les corrections. Version v20120913 au 13/11/2012 Rappel Afin de pouvoir utiliser certaines

Plus en détail

RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT»

RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT» Page 1 ANNEE SCOLAIRE 2014/2015 RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT» Le Maire de la Commune de Labouheyre, Vu l article

Plus en détail

Convention de portage de repas à domicile

Convention de portage de repas à domicile Convention de portage de repas à domicile Référence du contrat : SAP / 2015 /. SECAD Service communautaire d accompagnement à domicile 15 rue Crech Uguen 22810 BELLE-ISLE-EN-TERRE Tél. 02 96 43 30 68 Fax

Plus en détail

ACCUEIL DE JOUR ET HEBERGEMENT TEMPORAIRE POUR PERSONNES AGEES EN POITOU-CHARENTES

ACCUEIL DE JOUR ET HEBERGEMENT TEMPORAIRE POUR PERSONNES AGEES EN POITOU-CHARENTES OBSERVATOIRE REGIONAL DE LA SANTE Poitou-Charentes ACCUEIL DE JOUR ET HEBERGEMENT TEMPORAIRE POUR PERSONNES AGEES EN POITOU-CHARENTES Enquête auprès des établissements de Poitou-Charentes Etude commanditée

Plus en détail

UNE MONTAGNE D AVANTAGES...

UNE MONTAGNE D AVANTAGES... CAISSE MUTUELLE DE PREVOYANCE DU PERSONNEL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES La mutuelle Santé et Prévoyance des agents territoriaux de Haute-Savoie 2012 Vos prestations 2012 UNE MONTAGNE D AVANTAGES...

Plus en détail

Guide Pratique Frais de santé

Guide Pratique Frais de santé Version janvier 2013 Guide Pratique Frais de santé Anciens salariés Site internet : www.cgam.fr E-mail : individuel@cgam.fr Adresse postale : CGAM 41207 ROMORANTIN Cedex Par téléphone au 02 54 88 38 14

Plus en détail

Glossaire. de l assurance complémentaire santé(1) pour vous accompagner. Frais d accompagnement. CMU Tiers payant ...

Glossaire. de l assurance complémentaire santé(1) pour vous accompagner. Frais d accompagnement. CMU Tiers payant ... Glossaire de l assurance complémentaire santé(1) pour vous accompagner Frais d accompagnement CMU Tiers payant... «Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire» A...P.3 B...P.4 C...P.4 D...P.7

Plus en détail

Notice d Information Assurance de Groupe - Frais de Santé Contrat n 2431318401020

Notice d Information Assurance de Groupe - Frais de Santé Contrat n 2431318401020 Notice d Information Assurance de Groupe - Frais de Santé Contrat n 2431318401020 A effet du 1 er janvier 2007 Le Syndicat REUSSIR. 21 BOULEVARD POISSONNIERE 75002 PARIS souscrit auprès d AXA France Vie,

Plus en détail

GROUPE PASTEUR MUTUALITÉ

GROUPE PASTEUR MUTUALITÉ JEUNES PROFESSIONNELS Pour étudier en toute sérénité, j ai choisi GROUPE PASTEUR MUTUALITÉ PACK SENOÏS* Et aussi des... GARANTIES À LA CARTE Responsabilité Civile et Protection Juridique Professionnelles

Plus en détail

Questions/Réponses. Selfassurance Santé. 1. Souscrire une assurance santé

Questions/Réponses. Selfassurance Santé. 1. Souscrire une assurance santé Selfassurance Santé Questions/Réponses 1. Souscrire une assurance santé Les différents Régimes Obligatoires Le Régime Obligatoire d assurance maladie de Sécurité sociale française dont relève l assuré

Plus en détail

Règlement intérieur du service de restauration scolaire 2015 / 2016

Règlement intérieur du service de restauration scolaire 2015 / 2016 Règlement intérieur du service de restauration scolaire 2015 / 2016 Le règlement intérieur peut être consulté en ligne Coupon à compléter et à remettre obligatoirement en page 5 ARTICLE 1 : FONCTIONNEMENT

Plus en détail

La Garantie Santé. Enfin une complémentaire santé qui répond à vos attentes. Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité,

La Garantie Santé. Enfin une complémentaire santé qui répond à vos attentes. Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité, Enfin une complémentaire santé qui répond à vos attentes La Garantie Santé Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité, immatriculée au registre national des mutuelles sous le

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR L admission à la cantine ne constitue pas une obligation pour la commune, mais un service facultatif rendu aux familles dans le cadre de l organisation arrêtée

Plus en détail

J'entre en EMS, comment payer? SPC - Edition décembre 2013

J'entre en EMS, comment payer? SPC - Edition décembre 2013 J'entre en EMS, comment payer? SPC - Edition décembre 2013 Page 2/7 Service des prestations complémentaires (SPC), Route de Chêne 54 1211 Genève 6 Tél +41 22 546 16 00 Fax +41 22 546 17 00 www.geneve.ch/spc_ocpa

Plus en détail

AVIS D APPEL A PROJETS MEDICO-SOCIAL RELEVANT DE LA COMPETENCE DE

AVIS D APPEL A PROJETS MEDICO-SOCIAL RELEVANT DE LA COMPETENCE DE AVIS D APPEL A PROJETS MEDICO-SOCIAL RELEVANT DE LA COMPETENCE DE L AGENCE REGIONALE DE SANTE D ALSACE RELATIF A LA CREATION DE PLACES DE SERVICES DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE (SSIAD) ARS Alsace Cité

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere.

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere. LIVRET D ACCUEIL des services à la personne + d infos : www.ville-laverriere.com CCAS CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière Agrément qualité Service d Aide à la Personne : 267802783 Délivré

Plus en détail

Guide pratique assurance complémentaire Frais de Santé APPN OPTION 3

Guide pratique assurance complémentaire Frais de Santé APPN OPTION 3 Guide pratique assurance complémentaire Frais de Santé APPN OPTION 3 Janvier 2009 Ce guide pratique a pour but de faciliter vos démarches auprès de nos services de gestion en vous indiquant : les différentes

Plus en détail

VOTRE COMPLEMENTAIRE SANTE

VOTRE COMPLEMENTAIRE SANTE Version octobre 2012 VOTRE COMPLEMENTAIRE SANTE ASSISTANTES MATERNELLES & SALARIES DE PARTICULIERS EMPLOYEURS Une équipe de conseillers est à votre service du lundi au vendredi de 9h00 à 12h30 et de 13h30

Plus en détail

Guide pratique. Aide à la Complémentaire Santé

Guide pratique. Aide à la Complémentaire Santé Guide pratique Aide à la Complémentaire Santé Les avantages de l Aide à la Complémentaire Santé Vous pouvez obtenir une aide au financement de votre mutuelle. Avec l Aide à la Complémentaire Santé (ACS),

Plus en détail