Conditions générales de prestation du Club Laser Wave SupOptique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conditions générales de prestation du Club Laser Wave SupOptique"

Transcription

1 Page 1 sur 10 Conditions générales de prestation du Club Laser Wave SupOptique Mis à jour par Fabien THERON, Président du club (2010) 12/02/2011 Ce guide regroupe l ensemble des protocoles de réglages et de sécurité à respecter lors d une prestation.

2 Page 2 sur 10 Table des matières : 1. Statut 2. Type de prestations 3. Formation des manipulateurs 4. Spécification du matériel 5. Danger oculaire 6. Mesures de sécurité 7. Danger électrique 8. Procédures administratives 9. Procédure d installation 10. Procédure de réglage 11. Facturation d une prestation 12. Communication lors des prestations 13. Note (concernant les shows extérieurs)

3 Page 3 sur Statut Le club Laser Wave SupOptique est rattaché à l association BDE SupOptique. Il regroupe des élèves ingénieurs de l de 1 ière, 2 ième et 3 ième années. Il exploite une source laser et un système de déviation de faisceau pour réaliser des spectacles. Ce club est à but non lucratif, les honoraires des prestations servant uniquement à l'entretien et au développement de notre matériel. 2. Type de prestation Nous réalisons des spectacles laser pour tous les événements qui demandent un fort impact sur le public. Il peut s'agir d'un show laser en continu pour toute une soirée, tout comme d'une animation préparée sur mesure pour des besoins ponctuels de promotion. Nous pouvons : - Projeter des effets volumétriques dans la fumée - Dessiner sur un écran, un mur, voire un immeuble ou un écran d'eau tout type de dessins, de textes (affichage de textes en temps réel à la demande), etc... - Diffuser des messages en direct

4 Page 4 sur 10 Nous sommes disposés à nous adapter aux besoins particuliers et à conseiller le client pour que notre spectacle soit une réussite pour lui et son public. Il nous est possible de projeter tout type de dessin, notamment les sponsors de la soirée (une diffusion de leurs logos durant la soirée sera des plus favorables pour les demandes de financement...). Le logiciel utilisé pour créer ces animations et gérer ces shows laser est un logiciel professionnel, Lasershow Designer 2000 de Pangolin. 3. Formation des manipulateurs Les élèves de l Institut d Optique reçoivent une formation d ingénieur en optique. Ils sont donc formés à l utilisation de lasers et alertés du danger potentiel qu ils représentent. Ils sont constamment sensibilisés à la sécurité pendant les séances de travaux pratiques dès la première année de leurs études. De plus, des cours de sécurité laser dispensés en 2 ième année viennent expliquer et démontrer le risque laser. Les manipulateurs les plus expérimentés forment alors les nouveaux arrivants aux spécificités des lasers de spectacle et du matériel employé. Lorsque les membres ont suivis les cours de sécurité laser, dispensés pas M Balembois, ils peuvent recevoir leur attestation leur permettant ainsi de manipuler l intégralité du système (installation, réglages ). Les membres n ayant pas cette attestation ne peuvent pas effectuer les réglages du laser, ni vérifier les protocoles de sécurité. 4. Spécifications du matériel Nous utilisons un laser Spectra-Physics BeamLok 2060 émettant dans le visible, principalement à 488 et 514,5nm (bleu-vert), et d une puissance continue de 7W en utilisation toutes raies. Le faisceau traverse un modulateur acousto-optique et un coupefaisceau mécanique en cas d urgence. Il est alors balayé à haute fréquence dans l espace par des scanners (miroirs actionnés par des moteurs galvanométriques). 5. Danger oculaire Ce laser appartenant à la classe IV, il présente un danger de brûlures oculaires et cutanées ainsi que d incendie. Dans notre cadre d utilisation et aux vues des spécifications du matériel utilisé, le danger le plus évident est le risque d accident oculaire : brûlure localisée et indolore mais irréversible de la rétine au point de focalisation du faisceau. Il en résulte des troubles de la vision tels l apparition de zones aveugles dans le champ de visibilité. Il importe donc de prendre des mesures de sécurité draconiennes.

5 Page 5 sur Mesures de sécurité Il est primordial de protéger les manipulateurs tout comme le public de tout rayon direct balayé ou non et d éventuelles réflexions sur des surfaces métalliques ou vitreuses. Bien que l exposition à un rayon direct balayé à haute fréquence et à grande distance de la source (>10m) présente des risques limités et que de nombreux exploitants de lasers de spectacle opèrent des tirs dans la foule pour accroître l impact du spectacle, le Laser Wave SupOptique s engage à respecter les conditions de sécurité suivantes : Aucun rayon directement émis par le laser ne doit toucher le public, ceci grâce à la définition d une fenêtre de sécurité logicielle et matérielle (constituée d un cache placé à la sortie des scanners) avant le spectacle : aucun rayon réfléchi par les scanners (miroirs de déviation) ne doit toucher la foule, et ceci avec une distance minimale réglementaire de 2m60 du sol pour éviter toute réflexion sur des objets réfléchissants portés en hauteur par le public. On préviendra par ailleurs le personnel de sécurité du danger potentiel du laser pour que toute personne tentant de monter sur les épaules d une autre en soit empêchée. L espace de projection doit être arrêté par une surface non réfléchissante (mur ou drap) ; on portera une attention particulière aux surfaces vitrées qui seront masquées par des draps ou tentures ignifugées. Par ailleurs le fonctionnement du laser pendant la soirée (hors réglages d installation effectués à puissance minimale et avec la plus grande précaution de la part des manipulateurs) aura lieu avec tous les capots de protection nécessaires en place pour que les seuls rayons émis soient ceux dans la fenêtre de sécurité. Le manipulateur gardera en permanence à portée de main la commande du coupe-faisceau mécanique et de l interrupteur général d arrêt d urgence du laser. 7. Danger électrique Le laser utilisé étant alimenté en 380V triphasé sous 32A, il présente un danger électrique majeur. On prendra donc soin de toujours disjoncter l alimentation en amont du laser lors de manipulations internes et pour toute connexion ou déconnexion de câbles. De plus on éloignera tant que possible l alimentation électrique (câbles et transformateur) et alimentation en eau. Le commanditaire s engage à fournir une alimentation électrique 380V triphasé 32A conforme et adaptée à l alimentation du laser. Il se rendra responsable des dégâts matériels ou corporels causés par un défaut ou une non-conformité de l alimentation électrique. 8. Procédures administratives L utilisation de lasers de spectacle doit avoir lieu après l autorisation de la préfecture du lieu concerné. Il est donc nécessaire d effectuer une déclaration préalable du matériel auprès de la préfecture. Cette déclaration est généralement effectuée par le commanditaire du spectacle. Il importe cependant au Laser Wave SupOptique de l informer de la nécessité de

6 Page 6 sur 10 cette déclaration et de lui fournir toutes les attestations de conformité et normes de sécurité requises par la préfecture. Le commanditaire est par ailleurs responsable des dégâts matériels éventuellement infligés au matériel par un élément (personne ou objet) extérieur au Laser Wave SupOptique. Il devra le cas échéant prendre à sa charge les frais de réparation du laser. Il importe donc au commanditaire de fournir une attestation d assurance ou une caution au Laser Wave SupOptique. L utilisation du laser en spectacle nécessite la souscription d une assurance civile dégageant la responsabilité des manipulateurs de Laser Wave SupOptique en cas d accident corporel. Cette assurance est prise en charge par le club Laser Wave SupOptique, par le biais du BDE SupOptique dont il dépend. 9. Procédure d installation Pour un spectacle en soirée, nous commençons l'installation l'après-midi (suivant les lieux) après un repérage du lieu au préalable. Les zones d'installation du laser et de projection sont choisies en se concertant avec le commanditaire ainsi que les autres prestataires (lumières) présents sur le site, nous intégrons ainsi au mieux notre spectacle dans le cadre de la soirée. Avant toute installation, le commanditaire doit s assurer que la zone dans laquelle est située le Laser Wave permet d effectuer un tir laser sur une surface ignifugée. La hauteur de plafond du lieu doit également être assez grande, afin que la zone de tir du laser soit à une hauteur minimale de 2m60 pour assurer la sécurité des participants à l évènement. Le commanditaire s assure également que la zone dans laquelle les prestataires s installent, bénéficie d une arrivée électrique triphasée à 380V et 32A. Il s engage également à fournir une arrivée d eau à une pression de 2 bars, avec un débit de 10 L/min, pour le refroidissement du laser. Si l une de ces quatre conditions n est pas respectée, le show ne pourra pas avoir lieu pour des raisons de sécurité (danger oculaire, risque d incendie) ou techniques (puissance électrique et/ou pression de l eau insuffisante pour la mise en route du laser). 10. Procédure de réglage Le réglage des éléments optiques entourant le laser est une phase critique pour la sécurité des manipulateurs. Il importe donc d appliquer une certaine procédure pour éviter tout accident : L alimentation électrique du laser ne doit être effectuée que lorsque l accès aux connexions électriques internes a été rendu impossible par la mise en place des capots protecteurs. De plus toutes les connexions externes auront été éloignées des voies de passage pour éviter tout risque de déconnexion ou de rupture de câble. Le port de lunettes de protection laser étant rendu impossible par la nature même du réglage (l impact du faisceau sur les éléments optiques doit être vu pour effectuer

7 Page 7 sur 10 le réglage), nous proposons une procédure de réglage peu contraignante et très sécurisante pour le manipulateur. Tous les réglages optiques (alignement du modulateur acousto-optique et des scanners) se font à puissance minimale (quelques milliwatts) pour limiter l effet de tout impact accidentel du laser sur la rétine. Le manipulateur doit utiliser en permanence une feuille de papier blanc pour occulter le faisceau, et une feuille de papier noir pour visualiser son trajet. La phase la plus critique étant l alignement des scanners où le faisceau peut être réfléchi dans toutes les directions, le manipulateur placera la feuille de papier noir devant lui pour matérialiser tout faisceau incident. S étant assuré qu aucun faisceau n est réfléchi dans sa direction, il peut enlever la feuille et observer l impact du faisceau sur les miroirs et effectuer le réglage adéquat. En appliquant attentivement cette procédure, le manipulateur se protège efficacement d un impact accidentel du laser sur son œil. Le réglage optique étant terminé, il place les capots de protection et défini la fenêtre de sécurité pour assurer la sécurité du public. Cette fenêtre de sécurité doit être paramétrée à l aide du logiciel Lasershow Designer 2000, et doit délimiter une zone tirant au dessus de la hauteur réglementaire (2m60) et restant sur la surface non réfléchissante et ignifugée. Dés que toutes ces règles sont remplies, le show peut commencer. 11. Facturation d une prestation Le coût d une prestation correspond à celui mentionné sur la facture. Les organisateurs désirant une prestation doivent payer un acompte, à l ordre de Laser Wave SupOptique, d un montant correspondant à la moitié du coût de la prestation (50% du prix facturé). Dans certains cas, si la localisation géographique de l évènement nécessite la location d un véhicule et/ou des frais de transport (essence, péage ) trop élevés, ils seront ajoutés aux frais à payer par les organisateurs. De même, les organisateurs donnent un droit d accès gratuit à l évènement aux membres du club. S il est nécessaire aux membres du club de venir installer le matériel en dehors des horaires de l évènement, les organisateurs doivent pouvoir assurer un lieu pour le stockage du matériel, ainsi qu un lieu de repos pour eux. 12. Communication lors de la prestation Le Club Laser Wave SupOtique se réserve le droit de diffuser son image, ainsi que celle des ses partenaires, à plusieurs reprises au cours de l évènement et ce dans le but d assurer sa communication auprès des participants à cet évènement.

8 Page 8 sur Note (concernant les shows extérieurs) Les mesures de sécurité précédemment énoncées s appliquent aux spectacles laser en intérieur. Dans le cas d une utilisation laser en extérieur, l organisateur doit demander une autorisation auprès des instances directrices de l aviation civile.

9 Page 9 sur 10 Laser Wave SupOptique Club du BDE SupOptique 2, Rue Augustin Fresnel RD Palaiseau CEDEX Palaiseau, le.. Je soussigné(e), en qualité de.. déclare avoir pris connaissance et approuvé(e) les conditions générales de prestation du Club Laser Wave SupOptique. Signature (1) du commanditaire (1) faire précéder la signature de la mention «lu et approuvé»

10 Page 10 sur 10 Laser Wave SupOptique Club du BDE SupOptique 2, Rue Augustin Fresnel RD Palaiseau CEDEX Palaiseau, le.. Je soussigné(e), en qualité de.. déclare avoir pris connaissance et approuvé(e) les conditions générales de prestation du Club Laser Wave SupOptique. Signature (1) du commanditaire (1) faire précéder la signature de la mention «lu et approuvé»

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES ( C. C. A. P. )

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES ( C. C. A. P. ) FOURNITURE TRANSPORT DECHARGEMENT DE COMPOSTEURS INDIVIDUELS ET BIO SEAUX CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES ( C. C. A. P. ) Procédure de passation : MAPA (Art 28 du Code des Marchés Publics)

Plus en détail

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN Circulaire n 14/2008 Cl. C 44 Colmar, le 3 avril 2008 Màj juin 2012 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68027 COLMAR Cedex 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net

Plus en détail

REGISTRES OBLIGATOIRES CONFORMEMENT AU DROIT DU TRAVAIL

REGISTRES OBLIGATOIRES CONFORMEMENT AU DROIT DU TRAVAIL REGISTRES OBLIGATOIRES CONFORMEMENT AU DROIT DU TRAVAIL 16/12/2014 Tout employeur doit tenir un certain nombre de registres destinés à l'information des administrations. Leur nombre varie en fonction de

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises. Réfection de la terrasse de la cour de l Institut Supérieur de Mécanique de Paris SUPMÉCA

Dossier de Consultation des Entreprises. Réfection de la terrasse de la cour de l Institut Supérieur de Mécanique de Paris SUPMÉCA Dossier de Consultation des Entreprises Réfection de la terrasse de la cour de l Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P. 1 GÉNÉRALITÉS... 2 1.1 OBJET DES TRAVAUX... 2 1.2 CLASSEMENT DE L ÉTABLISSEMENT...

Plus en détail

Conditions Générales de Location de Meublés Saisonniers

Conditions Générales de Location de Meublés Saisonniers Conditions Générales de Meublés Saisonniers Urban Séjour est une société spécialisée dans la location de meublés saisonniers à usage d habitation et de chambres d hôtes. Le séjour minimum dans nos hébergements

Plus en détail

LA GESTION DU TRAVAIL ISOLE

LA GESTION DU TRAVAIL ISOLE I. Définition et problématique du travail isolé Dans certaines situations des personnes peuvent se trouver seules à leur poste de travail, sans autre personne dans le service, à l étage, voire dans le

Plus en détail

Programme d aide à l emploi pour les personnes présentant des troubles autistiques *

Programme d aide à l emploi pour les personnes présentant des troubles autistiques * Programme d aide à l emploi pour les personnes présentant des troubles autistiques * S. Michael Chapman, Directeur Aide à l emploi Division TEACCH Philosophie générale du programme Lorsque les personnes

Plus en détail

MODALITÉS DE PASSATION DES COMMANDES ET DE LEUR RÉALISATION

MODALITÉS DE PASSATION DES COMMANDES ET DE LEUR RÉALISATION www.fmgroup.fr Tél. : 04 93 36 50 03 Fax : 09 71 70 22 56 TION I. GLOSSAIRE MODALITÉS DE PASSATION DES COMMANDES ET DE LEUR RÉALISATION 1. FM GROUP France - FM GROUP France, société à responsabilité limitée

Plus en détail

GUIDE DES SORTIES ET VOYAGES SCOLAIRES

GUIDE DES SORTIES ET VOYAGES SCOLAIRES Lycée Professionnel Gaston Barré 79010 NIORT Cedex 05 49 28 05 20 GUIDE DES SORTIES ET VOYAGES SCOLAIRES Les sorties et voyages scolaires sont proposés dans le cadre d un projet et sont considérés comme

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES MAIRIE DE SAINT AUNES - SERVICES TECHNIQUES Place de la Mairie 34130 SAINT AUNES Tél: 04 67 87 48 48 BALAYAGE MANUEL DE LA VOIRIE COMMUNALE Mairie de

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES. Cahier des Clauses Particulières

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES. Cahier des Clauses Particulières MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES Cahier des Clauses Particulières N 10-063-01à03-MR (C.C.P.) Objet de la consultation LOCATION DE STRUCTURES MOBILES. 01 Tentes, loges et chapiteaux 02 Platelages, estrades

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) SYNDICAT DE BASSIN DE L ELORN

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) SYNDICAT DE BASSIN DE L ELORN CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) SYNDICAT DE BASSIN DE L ELORN LOCATION, INSTALLATION ET MAINTENANCE D UN PHOTOCOPIEUR NUMERIQUE POUR LE SYNDICAT DE BASSIN DE L ELORN 1 ARTICLE I.

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTE

CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTE CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTE Office de Tourisme de Bayonne Place des basques BP 819 64108 Bayonne Cedex Tél. 0820 42 64 64 / Fax 33 (0) 5 59 59 37 55 resa@bayonne tourisme.com www.bayonne tourisme.com

Plus en détail

MARCHE DE MAINTENANCE D ACHAT D EXTINCTEURS

MARCHE DE MAINTENANCE D ACHAT D EXTINCTEURS Communauté des Communes du Pays de Colombey Et Sud Toulois 6 impasse de la Colombe 54170 COLOMBEY LES BELLES MARCHE DE MAINTENANCE D ACHAT D EXTINCTEURS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ( C.

Plus en détail

WWW.AIPALS.COM WWW.AIPALS.COM

WWW.AIPALS.COM WWW.AIPALS.COM D O C U M E N T U N I Q U E G U I D E D A I D E D É V A L U A T I O N D E S R I S Q U E S AIPALS 2015 Conception/Mise à jour : AIPALS Santé au Travail / Novembre 2015 Crédits photo : Fotolia, Eric Audras/PhotoAlto

Plus en détail

Article 1 Champ d application. Article 2 Objet. Article 3 Description du service VLD V lille. Article 4 Clients du service VLD V lille.

Article 1 Champ d application. Article 2 Objet. Article 3 Description du service VLD V lille. Article 4 Clients du service VLD V lille. Règlement public et conditions générales d utilisation du service de Vélo en Location longue Durée, V lille, implanté sur le territoire de Lille Métropole Article 1 Champ d application 1.1 Le présent règlement

Plus en détail

Manuel utilisateur e-smile / fiches synthétiques 1. CONNEXION AU PORTAIL 2. RESERVATION DE VOL/TRAIN

Manuel utilisateur e-smile / fiches synthétiques 1. CONNEXION AU PORTAIL 2. RESERVATION DE VOL/TRAIN CONNEXION AU PORTAIL Pour vous connecter : https://www.selectour-affaires.com Identification Saisir l identifiant et le mot de passe fournis par votre agence Selectour La page p d accueil Identifiant :

Plus en détail

PREAMBULE. La réussite de FIAC tient à l esprit partenaire entre les exposants, l Organisateur et les Autorités concernées.

PREAMBULE. La réussite de FIAC tient à l esprit partenaire entre les exposants, l Organisateur et les Autorités concernées. PREAMBULE Le FIAC est un pèlerinage professionnel international pluridimensionnel qui est une nouvelle donne pour le développement des Etats en voie de développement adossé à des thématiques liées à des

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente ARTICLE 1 : ACCEPTATION DE COMMANDE 1.1 : Champ d application : Les présentes conditions générales régissent toutes nos ventes en magasin, sans préjudice d éventuelles conditions

Plus en détail

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE. Recommandations sur les moyens de. sauvetage et de lutte contre l incendie. des hélicoptères à mettre en œuvre

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE. Recommandations sur les moyens de. sauvetage et de lutte contre l incendie. des hélicoptères à mettre en œuvre MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, ET DE L ENERGIE Direction générale de l aviation civile Direction de la sécurité de l'aviation civile Direction aéroports et navigation aérienne NOTE

Plus en détail

LA 90L / LA 180L. Mode d emploi

LA 90L / LA 180L. Mode d emploi L 90L / L 80L fr Mode d emploi L 80L 7 3a 5 6 4 3b 8 d b c b a a C L 80 L L 90 L D D >,8m > ft 90 Y Y m 3 3 ft E E E3 F Y D ± 5 D X D3 G,8m ft G G3 S > 5 m > 6 3 ft G4 G5 3 3 fr Mode d emploi Les STIL-L90L

Plus en détail

Conditions générales d installation Egardia

Conditions générales d installation Egardia Conditions générales d installation Egardia Article 1. Définitions Pour éviter tout malentendu, nous vous donnons ci-après les définitions de certains concepts que vous trouverez dans ces termes et conditions

Plus en détail

Charte de qualité Lieux de réunion/congrès

Charte de qualité Lieux de réunion/congrès Charte de qualité Lieux de réunion/congrès Eligibilité au Club Finistère Affaires Contact : Françoise Canévet «Finistère Tourisme» Agence de Développement Touristique 02 98 76 23 23 francoise.canevet@finisteretourisme.com

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DU LOGICIEL SOFT ECOLES

GUIDE D UTILISATION DU LOGICIEL SOFT ECOLES 1 GUIDE D UTILISATION DU LOGICIEL SOFT ECOLES SOFT ECOLES est un logiciel de gestion scolaire automatisée avec des fonctionnalités qui permettent un suivi des inscriptions, des règlements des différents

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE PRESTATIONS DE SERVICES Applicables au 17 Juin 2009 et modifiables sans préavis

CONDITIONS GENERALES DE PRESTATIONS DE SERVICES Applicables au 17 Juin 2009 et modifiables sans préavis CONDITIONS GENERALES DE PRESTATIONS DE SERVICES Applicables au 17 Juin 2009 et modifiables sans préavis Article 1 : Objet Quick Ordi délivre ses prestations au domicile du client. Les prestations de Quick

Plus en détail

Echange Dossier - septembre 2001 Numéro CGT-CFDT Contacts L ARTT A la DG

Echange Dossier - septembre 2001 Numéro CGT-CFDT Contacts L ARTT A la DG Echange Dossier - septembre 2001 Numéro CGT-CFDT Contacts L ARTT A la DG Septembre 2001 : Un mois avant la mise en place «anticipée» de l ARTT, l administration n a toujours pas consulté le personnel,

Plus en détail

Styliste ongulaire - Cours de base

Styliste ongulaire - Cours de base Styliste ongulaire - Cours de base La formation de Styliste ongulaire L enseignement s organise entre cours théoriques et entraînements pratiques sur supports et sur modèles. Cette formation de qualité

Plus en détail

Règlement intérieur du club

Règlement intérieur du club A.S.L. Archers de Saint Loup de DOMLOUP SPORT Règlement intérieur du club Préambule Le règlement intérieur du club A.S.L. précise les modalités pratiques de fonctionnement du club. Il est établi conformément

Plus en détail

AGENCE RECEPTIVE - COLMAR TOURISME Certificat d immatriculation au Registre des Opérateurs de Voyages et de Séjours ATOUT France : IM068100027

AGENCE RECEPTIVE - COLMAR TOURISME Certificat d immatriculation au Registre des Opérateurs de Voyages et de Séjours ATOUT France : IM068100027 CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTES AGENCE RECEPTIVE - COLMAR TOURISME Certificat d immatriculation au Registre des Opérateurs de Voyages et de Séjours ATOUT France : IM068100027 Il est expressément précisé,

Plus en détail

Location des commutateurs, postes dédiés et dispositifs annexes.

Location des commutateurs, postes dédiés et dispositifs annexes. Conditions spécifiques Location des commutateurs, postes dédiés et dispositifs annexes. Article 1 Conditions générales applicables Les présentes conditions spécifiques relèvent des conditions générales

Plus en détail

GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR

GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR INSCRIPTION AU C2i R (Certificat Informatique et Internet) GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR Nicolas Cazin 2 Table des matières 1 Un mot sur ce manuel 3 2 Votre rôle, vos responsabilités 3 3

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES Transport des personnes accueillies à l accueil de jour d Ammerschwihr Procédure adaptée (Article 28 du Code des Marchés Publics) a) Etablissement RESIDENCE DE LA WEISS

Plus en détail

Objet : Arrêté du 8 décembre 2003 relatif à la collecte des pneumatiques usagés.

Objet : Arrêté du 8 décembre 2003 relatif à la collecte des pneumatiques usagés. République Française Paris, le 22 décembre 2003 DIRECTION DE LA PREVENTION DES POLLUTIONS ET DES RISQUES SOUS-DIRECTION DES PRODUITS ET DES DECHETS Bureau de la Qualité Ecologique des Produits Affaire

Plus en détail

1. Contrat de cession du droit d exploitation d un spectacle en France

1. Contrat de cession du droit d exploitation d un spectacle en France Exemple d un contrat de cession et ses avenants N.B. Les exemples de contrats qui sont présentés ne sont que des supports de travail. A chaque situation correspond un contrat particulier. 1. Contrat de

Plus en détail

L AIPCR a la responsabilité de la création du contenu technique du Congrès.

L AIPCR a la responsabilité de la création du contenu technique du Congrès. Note pour les candidatures à l organisation du XXVIe Congrès mondial de la route en 2019 1 Termes de référence 1.1 Cadre d organisation du Congrès Le Congrès mondial de la route est une manifestation dont

Plus en détail

Guide d Installation du module Diagnostic Suite Web Service

Guide d Installation du module Diagnostic Suite Web Service Guide d Installation du module Diagnostic Suite Web Service Version 5.2 Impartial Software La Longanière 49330 Marigné Tél. : 02 41 69 20 45 e-mail : contact@impartial-software.com web : http://www.impartial-software.com

Plus en détail

Annulation plus de 42 jours avant le départ : L acompte versé sera conservé par CIVEL

Annulation plus de 42 jours avant le départ : L acompte versé sera conservé par CIVEL Merci de parapher toute les pages et signer le document CONDITIONS GENERALES Les présentes conditions générales de vente et les éventuelles conditions particulières mentionnées dans le dossier d inscription

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES TAP (Temps d Activités Périscolaires) ANNEE SCOLAIRE 2014/2015. La réforme des rythmes scolaires et les TAP

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES TAP (Temps d Activités Périscolaires) ANNEE SCOLAIRE 2014/2015. La réforme des rythmes scolaires et les TAP MAIRIE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE LIBERTÉ-ÉGALITÉ-FRATERNITÉ REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES TAP (Temps d Activités Périscolaires) ANNEE SCOLAIRE 2014/2015 La réforme des rythmes scolaires et les TAP La réforme

Plus en détail

!"#$%&'( Personne supplémentaire : Accès à la convention, repas, assistance. Mais ne donne pas lieu à un planning supplémentaire.

!#$%&'( Personne supplémentaire : Accès à la convention, repas, assistance. Mais ne donne pas lieu à un planning supplémentaire. CONDITIONS DE PARTICIPATION Formule de participation standard : 2 900 HT 1 planning de rendez-vous pré-programmés avec des donneurs d ordres, qui vous auront sélectionnés, ou avec d autres spécialistes

Plus en détail

Créteil, le. L inspecteur d académie, directeur des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne

Créteil, le. L inspecteur d académie, directeur des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne Créteil, le L inspecteur d académie, directeur des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne à Division des affaires générales Service des affaires médicales et des accidents de

Plus en détail

P r é s e n t a t i o n d e l E s p a c e P r o m o t e u r d e P a r u V e n d u. f r. et Guide d utilisation 2008. www.paruvendu.

P r é s e n t a t i o n d e l E s p a c e P r o m o t e u r d e P a r u V e n d u. f r. et Guide d utilisation 2008. www.paruvendu. P r é s e n t a t i o n d e l E s p a c e P r o m o t e u r d e P a r u V e n d u. f r et Guide d utilisation 008 www.paruvendu.fr Bienvenu sur l Espace Promoteur A travers ce guide de l utilisateur, nous

Plus en détail

Paiements de transfert Chapitre SP 3410. Avril 2011. Bases des conclusions CCSP

Paiements de transfert Chapitre SP 3410. Avril 2011. Bases des conclusions CCSP Paiements de transfert Chapitre SP 3410 Avril 2011 CCSP AVANT-PROPOS La lettre de mise à jour n o 33 du Manuel de comptabilité de l ICCA pour le secteur public, publiée en mars 2011, comprenait le chapitre

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Micro-crèches et Garderie périscolaire 2012-2013. Présentation page 2. Inscriptions et admissions des enfants pages 3 à 4

REGLEMENT INTERIEUR. Micro-crèches et Garderie périscolaire 2012-2013. Présentation page 2. Inscriptions et admissions des enfants pages 3 à 4 Sommaire : REGLEMENT INTERIEUR Micro-crèches et Garderie périscolaire 2012-2013 Présentation page 2 Implantations Les équipes Inscriptions et admissions des enfants pages 3 à 4 Passage des enfants de la

Plus en détail

1 ADMISSION ET FORMALITES D INSCRIPTIONS

1 ADMISSION ET FORMALITES D INSCRIPTIONS REGLEMENT DES SERVIICES PERIISCOLAIIRES DE LA COMMUNE DE TOURRETTES 1 ADMISSION ET FORMALITES D INSCRIPTIONS 1.1 Bénéficiaires des services Les services périscolaires sont proposés aux familles des enfants

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DU PARC DES EXPOSITIONS DU GRAND CAHORS

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DU PARC DES EXPOSITIONS DU GRAND CAHORS CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DU PARC DES EXPOSITIONS DU GRAND CAHORS Entre : LA COMMUNAUTE D AGGLOMÉRATION DU GRAND CAHORS, Siégeant à Hôtel administratif Wilson, 72 rue du Président Wilson, 46000

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE N 2016 01 Centre Communal d Action Sociale (C.C.A.S.) de Bergues Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Pouvoir adjudicateur C.C.A.S. de Bergues, Hôtel

Plus en détail

ORGANISATION D UN SPECTACLE DE NOEL JEUNE PUBLIC A AMIENS

ORGANISATION D UN SPECTACLE DE NOEL JEUNE PUBLIC A AMIENS PREFET DE LA REGION PICARDIE ORGANISATION D UN SPECTACLE DE NOEL JEUNE PUBLIC A AMIENS La Procédure de consultation utilisée est la suivante : Marché sous forme de procédure adaptée en application de l

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION. Merci d établir 2 exemplaires de ce contrat, d en conserver un et de retourner l autre à l adresse postale du propriétaire.

CONTRAT DE LOCATION. Merci d établir 2 exemplaires de ce contrat, d en conserver un et de retourner l autre à l adresse postale du propriétaire. CONTRAT DE LOCATION Merci d établir 2 exemplaires de ce contrat, d en conserver un et de retourner l autre à l adresse postale du propriétaire. CONTRAT DE LOCATION n........ Date :............. Entre :

Plus en détail

Cahier des charges du site internet de l AIM

Cahier des charges du site internet de l AIM Julie Toussaint Marie Olivier TEMA 3 Cahier des charges du site internet de l AIM 1 Sommaire Présentation du projet... 3 Rôles... 3 Objectifs du site... 4 Liste des prestations attendues... 4 Contenu du

Plus en détail

Directives. Ce bulletin est un complément à la brochure éditée par le DFS, la FRAPEV et la SPVAL

Directives. Ce bulletin est un complément à la brochure éditée par le DFS, la FRAPEV et la SPVAL Directives Cette page reprend in extenso le document «Informations aux parents ainsi que directives et dispositions légales» remis à tous les parents des élèves de l école à la rentrée 2015-2016. Ce bulletin

Plus en détail

Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015

Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015 Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015 Introduction : Ce document vise à présenter de manière chronologique les étapes d un projet de rénovation en copropriété. Vous y trouverez

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS

LE DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS LE DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS Introduction : Qui parmi vous connaît l existence de ce document unique? Généralement, hormis les chefs

Plus en détail

TARIF LOCATIF MINIBOX AU 1 ER JANVIER 2015 SHOOTING EN DIRECTLIVE ou PHOTOCALL Tarifs Hors Taxe - TVA applicable 20%

TARIF LOCATIF MINIBOX AU 1 ER JANVIER 2015 SHOOTING EN DIRECTLIVE ou PHOTOCALL Tarifs Hors Taxe - TVA applicable 20% TARIF LOCATIF MINIBOX AU 1 ER JANVIER 2015 SHOOTING EN DIRECTLIVE ou PHOTOCALL Tarifs Hors Taxe - TVA applicable 20% LOCATION COURTE DURÉE 1 semaine ou WE 2 semaines 3 semaines 1 mois 2 mois LOCATION LONGUE

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Généralités

REGLEMENT INTERIEUR. Généralités REGLEMENT INTERIEUR Les Accueils de Loisirs Sans Hébergement (ALSH) 3/6 et 6/12 ans sont organisés et financés par la commune de Castres-Gironde avec la participation de la CAF, de la MSA et le Conseil

Plus en détail

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier :

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : : Heure FA Un exemplaire (1 ère page seulement) est à nous retourner signé L autre exemplaire est à conserver ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : Date du RDV : Situation RENDEZ VOUS du RDV

Plus en détail

POUR RÉPONDRE AUX BESOINS DES PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES CATALOGUE DE FORMATIONS

POUR RÉPONDRE AUX BESOINS DES PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES CATALOGUE DE FORMATIONS POUR RÉPONDRE AUX BESOINS DES PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES CATALOGUE DE FORMATIONS 2016 MODALITÉS 55. 56. 59. 61. Modalités administratives Conditions générales Bulletin d inscription général Demande

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente I- Inscription et validation La société VOS FORMATIONS AUX MEILLEURS PRIX FMP -, Société Par Action Simplifiée au capital de 1 000 euros, Immatriculée auprès du Registre du

Plus en détail

STATUTS GENERAUX DE DEPLACEMENT

STATUTS GENERAUX DE DEPLACEMENT STATUTS GENERAUX DE DEPLACEMENT Mise à jour : 24/05/2007 Nbre de pages : 10 Nom du Responsable : Jacques REBEYRAT Visa : Fonction : Président Directeur Général SOMMAIRE OBJET 3 DOCUMENTS LEGISLATIFS DE

Plus en détail

d une part, et ... d autre part, L association Toilettes Du Monde organisera l action de formation suivante :

d une part, et ... d autre part, L association Toilettes Du Monde organisera l action de formation suivante : Renvoyez deux exemplaires signés à Association Toilettes Du Monde 15 av. Paul Laurens - 26110 NYONS formation@toilettesdumonde.org N de contrat : 12/P0 (ne pas remplir) CONTRAT DE FORMATION Entre les soussignés

Plus en détail

Activité expérimentale

Activité expérimentale STi2D STL Thème Santé Activité expérimentale Les dangers du laser pour les yeux THÈME du programme : SANTÉ Sous thème : prévention et soin. Type d activité : Activité documentaire (1,5h) Les dangers du

Plus en détail

LE TÉLÉTRAVAIL FACE AU DROIT. Christine Baudoin Avocat au Barreau de Paris Associée du cabinet Lmt Avocats Spécialiste en droit social

LE TÉLÉTRAVAIL FACE AU DROIT. Christine Baudoin Avocat au Barreau de Paris Associée du cabinet Lmt Avocats Spécialiste en droit social LE TÉLÉTRAVAIL FACE AU DROIT Christine Baudoin Avocat au Barreau de Paris Associée du cabinet Lmt Avocats Spécialiste en droit social 1 PLAN INTRODUCTION L ETAT ACTUEL DU DROIT 1. DÉFINITION DU TÉLÉTRAVAIL

Plus en détail

Les salles. ARSENAL Restaurants Universitaires Centre de Congrès

Les salles. ARSENAL Restaurants Universitaires Centre de Congrès Les salles Page 1 sur 9 05 les salles de l'arsenal 08 2015-07 2016 (version 2015 07 01) Niveau 0: Salle Louis XIV Salle Maintenon Salle Montespan Salle Mazarin Page 2 sur 9 05 les salles de l'arsenal 08

Plus en détail

Formulaire : atelier d anglais 2015-2016

Formulaire : atelier d anglais 2015-2016 Formulaire : atelier d anglais 2015-2016 Date du premier atelier : 01/09/2015 (nous sommes fermés les weekends et les jours fériés). Service : atelier permettant l apprentissage de la langue anglaise de

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 PREAMBULE L association Animation Emploi 14 propose des actions d accompagnement en direction de ses membres actifs, dans

Plus en détail

VILLE DU PRADET. Règlement régissant l utilisation de l Espace des Arts

VILLE DU PRADET. Règlement régissant l utilisation de l Espace des Arts VILLE DU PRADET Règlement régissant l utilisation de l Espace des Arts CHAPITRE I : GENERALITES Article 1 : Description L Espace des Arts comprend différentes salles pouvant être mises à disposition :

Plus en détail

Portail clients SanitasNet. Conditions générales d affaires (CGA) Edition: Juillet 2013

Portail clients SanitasNet. Conditions générales d affaires (CGA) Edition: Juillet 2013 Portail clients SanitasNet Conditions générales d affaires (CGA) Edition: Juillet 2013 Table des matières 1. Préambule....................... 3 2. Autorisation d accès................. 3 3. Accès technique

Plus en détail

Règlement Communal de la publicité, des enseignes et pré-enseignes

Règlement Communal de la publicité, des enseignes et pré-enseignes Commune de Charenton-le-Pont Val-de-Marne Règlement Communal de la publicité, des enseignes et pré-enseignes Titre VIII Livre V du Code de l Environnement Approuvé par Arrêté du Maire en date du 2 avril

Plus en détail

Pour rallye de régularité

Pour rallye de régularité CADENCEUR PROGRAMMABLE Pour rallye de régularité MODE D EMPLOI (À lire en entier avant de commencer toute manipulation) 1) INSTALLATION DU BOITIER «CADENCEUR» Selon le véhicule sur lequel vous allez installer

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION D INFORMATION ACMO DE L UPMC

COMPTE RENDU DE LA REUNION D INFORMATION ACMO DE L UPMC COMPTE RENDU DE LA REUNION D INFORMATION ACMO DE L UPMC Réunion présentée le 08 Juin 2010 par : - Soraya NEBBACHE (Ingénieur de recherche) - Sylvie ETHEVE-ISIDORE (Ingénieur d études) - Clémence MAZ (Assistante

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE Date : 01/06/2013 Le présent ensemble des Conditions Générales de Vente de GLUAL HIDRÁULICA est applicable à toutes les livraisons et à toutes les prestations. ARTICLE 1. GÉNÉRALITÉS ARTICLE 2.- OFFRES

Plus en détail

Commune de PUILBOREAU ( Charente Maritime )

Commune de PUILBOREAU ( Charente Maritime ) Pièce annexe N 1 à l'arrêté N 2005/02/116-117 du 12 janvier 2005 Commune de PUILBOREAU ( Charente Maritime ) Titre VIII Livre V du Code de l environnement Règlement communal de la publicité, des enseignes

Plus en détail

Racheter des trimestres de retraite

Racheter des trimestres de retraite Racheter des trimestres de retraite > > > > À défaut de justifier avoir cotisé suffisamment longtemps, le montant de la retraite est amputé par l application d une décote. Une des grandes innovations de

Plus en détail

Ville de Savenay. Le règlement intérieur des services municipaux complémentaires de l école

Ville de Savenay. Le règlement intérieur des services municipaux complémentaires de l école Ville de Savenay Le règlement intérieur des services municipaux complémentaires de l école Préambule Des services complémentaires de l école sont proposés aux élèves des écoles publiques de la ville. Ils

Plus en détail

Règlement intérieur des accueils périscolaires, de la restauration et du centre de loisirs

Règlement intérieur des accueils périscolaires, de la restauration et du centre de loisirs Règlement intérieur des accueils périscolaires, de la restauration et du centre de loisirs Préambule La mairie de St Crépin Ibouvillers met à disposition des familles qui ont un enfant de 3 à 11 ans, scolarisé

Plus en détail

Distributeurs Automatiques pour Vêtements sur Cintre CHIPTEX LINER

Distributeurs Automatiques pour Vêtements sur Cintre CHIPTEX LINER Distributeurs Automatiques pour Vêtements sur Cintre CHIPTEX LINER TABLE DES MATIERES I. Introduction 3 II. Informations générales. 4 2.1 Identification du personnel utilisateur... 4 2.2 Gestion des vêtements

Plus en détail

Conditions Générales de Vente et d Utilisation Offre Grand Public Cap-Cohérence

Conditions Générales de Vente et d Utilisation Offre Grand Public Cap-Cohérence Conditions Générales de Vente et d Utilisation Offre Grand Public Cap-Cohérence Préambule et Champ d Application: Charly Jucquin a développé le site Web (www.cap-coherence.fr) destiné à fournir un vaste

Plus en détail

Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES

Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES Fongecif Bretagne / Cahier des charges VAE page 1 /9 Mise à jour mai 2015 Préambule Le Fongecif Bretagne

Plus en détail

Monsieur le Directeur du Centre Nucléaire de Production d Electricité de CHINON BP 80 37420 AVOINE

Monsieur le Directeur du Centre Nucléaire de Production d Electricité de CHINON BP 80 37420 AVOINE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION D'ORLÉANS CODEP-OLS-2015-000709 Montrouge, le 14 janvier 2015 Monsieur le Directeur du Centre Nucléaire de Production d Electricité de CHINON BP 80 37420 AVOINE OBJET : Contrôle

Plus en détail

Guide de la personne déléguée. Déclaration des accidents de travail

Guide de la personne déléguée. Déclaration des accidents de travail Guide de la personne déléguée Déclaration des accidents de travail Décembre 2007 Introduction Toute enseignante ou tout enseignant peut être victime d un accident de travail. Le présent document se veut

Plus en détail

oculaires corporelles

oculaires corporelles FICHE TECHNIQUE ASSTSAS LABORATOIRE LE TRAVAIL SOUS HOTTE 3 9 Douches d urgence : douches oculaires et douches corporelles Selon l article 75 du Règlement sur la santé et la sécurité du travail (RSST),

Plus en détail

MAINTENANCE SERVICES & puissance. spécialiste mondial des infrastructures électriques et numériques du bâtiment

MAINTENANCE SERVICES & puissance. spécialiste mondial des infrastructures électriques et numériques du bâtiment CONTRAT DE MAINTENANCE INSTALLATION ELECTRIQUE BASSE TENSION S130 SERVICES & MAINTENANCE puissance spécialiste mondial des infrastructures électriques et numériques du bâtiment VOS BESOINS évoluent NOS

Plus en détail

Digital Prod CONDITIONS GENERALES DE VENTE CREATIONS GRAPHIQUES. Article 1 Application et opposabilité des conditions générales.

Digital Prod CONDITIONS GENERALES DE VENTE CREATIONS GRAPHIQUES. Article 1 Application et opposabilité des conditions générales. CONDITIONS GENERALES DE VENTE CREATIONS GRAPHIQUES Article 1 Application et opposabilité des conditions générales. Les présentes conditions générales s appliqueront de plein droit à toute prestation de

Plus en détail

Les présentes Conditions Générales de Vente, ci-après dénommées CGV, sont conclues entre :

Les présentes Conditions Générales de Vente, ci-après dénommées CGV, sont conclues entre : Article 1 Champs d application Les présentes Conditions Générales de Vente, ci-après dénommées CGV, sont conclues entre : La société FLORENT, S.A.S., société d enseignement culturel, élisant domicile au

Plus en détail

COMMERCE ELECTRONIQUE

COMMERCE ELECTRONIQUE COMMERCE ELECTRONIQUE 17/11/2011 Le commerce électronique est en pleine expansion, il s inscrit maintenant dans un cadre juridique précis. Le Code civil, le Code de la consommation et la loi pour la confiance

Plus en détail

S.A.R.L XAM Z. I. DE VILLEDIEU 39400 MOREZ 06 85 43 95 78 15 7 2013 CONDITIONS GENERALES DE LOCATION 2013

S.A.R.L XAM Z. I. DE VILLEDIEU 39400 MOREZ 06 85 43 95 78 15 7 2013 CONDITIONS GENERALES DE LOCATION 2013 S.A.R.L XAM Z. I. DE VILLEDIEU 39400 MOREZ 06 85 43 95 78 15 7 2013 CONDITIONS GENERALES DE LOCATION 2013 ARTICLE 1 : généralités 1-1 Les conditions générales interprofessionnelles de location de matériel

Plus en détail

Prévention Risques Professionnels

Prévention Risques Professionnels Prévention Risques Professionnels Évaluation des risques professionnels Aide à la réalisation du Document Unique Aide à la réalisation du Document Unique 2 Objectifs Vous présenter le contexte de l évaluation

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE RESTAURATION SCOLAIRE ET ACCUEIL PERISCOLAIRE SUR LA COMMUNE DE PLEURE

REGLEMENT DU SERVICE RESTAURATION SCOLAIRE ET ACCUEIL PERISCOLAIRE SUR LA COMMUNE DE PLEURE REGLEMENT DU SERVICE RESTAURATION SCOLAIRE ET ACCUEIL PERISCOLAIRE SUR LA COMMUNE DE PLEURE POUR LES ENFANTS DU RPI CHENE-BERNARD, LA CHAINEE DES COUPIS, GATEY, PLEURE, SERGENON CHAPITRE I PRINCIPES GENERAUX

Plus en détail

Entreprises de travaux, sécurisez vos chantiers à proximité des réseaux

Entreprises de travaux, sécurisez vos chantiers à proximité des réseaux Entreprises de travaux, sécurisez vos chantiers à proximité des réseaux obligation depuis le 1 er juillet 2012 Un nouveau téléservice pour construire sans détruire www.reseaux-et-canalisations.gouv.fr

Plus en détail

Article 4 Durée du marché

Article 4 Durée du marché Article 1 - Objet du Marché Le présent MAPA a pour objet : la fourniture et la fabrication de mobilier ci-après désigné "matériel" l exécution des prestations associées : - de livraison, - de déchargement,

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE (CGV) VIA LE SITE INTERNET Qapa.fr

CONDITIONS GENERALES DE VENTE (CGV) VIA LE SITE INTERNET Qapa.fr CONDITIONS GENERALES DE VENTE (CGV) VIA LE SITE INTERNET Qapa.fr ARTICLE 1 er DEFINITIONS Candidat : Donnée(s) Utilisateur : Compte Utilisateur : Données personnelles : Entreprise Utilisatrice : Espace

Plus en détail

la vidéo interactive Système de réalité virtuelle interactive

la vidéo interactive Système de réalité virtuelle interactive la vidéo interactive Système de réalité virtuelle interactive Qu est ce que c est? Le concept: Un fabuleux outil de communication Plus encore il favorise la communication avec le public passant à proximité

Plus en détail

Conditions générales des cours et formations

Conditions générales des cours et formations Conditions générales des cours et formations Etat : Décembre 2015 Table des matières 1. Domaine d application... 3 2. Conditions d admission... 3 3. Inscription... 3 3.1. Frais d inscription pour la formation

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) en date du 27 février 2013

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) en date du 27 février 2013 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) en date du 27 février 2013 MAITRE D'OUVRAGE Personne Public contractante COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE ROUGEMONT MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICES

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Automatique et informatique industrielle de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section

Plus en détail

Contrat de mise à disposition ou de location De la salle de Font de Mazade

Contrat de mise à disposition ou de location De la salle de Font de Mazade Contrat de mise à disposition ou de location De la salle de Font de Mazade La signature du présent contrat implique l acceptation pleine et entière du règlement ci-après. Est dénommé «l occupant» la personne

Plus en détail

NOTE sur les principes et règles d organisation d une sortie de club Le 21 Septembre 2011

NOTE sur les principes et règles d organisation d une sortie de club Le 21 Septembre 2011 NOTE sur les principes et règles d organisation d une sortie de club Le 21 Septembre 2011 Cette NOTE a pour objet de rappeler et de préciser les principes et les modalités qui président à l organisation

Plus en détail

SIRET n 539 901 231 00016 Dénomination sociale : MARTINEZ ACEVEDO MARGERIN Maria de Guadalupe

SIRET n 539 901 231 00016 Dénomination sociale : MARTINEZ ACEVEDO MARGERIN Maria de Guadalupe Mention légales Conditions générales de vente L auto-entrepreneur: MARTINEZ ACEVEDO MARGERIN Maria de Guadalupe 44, Avenue Saint Augustin Résidence Eden Azur Bat A 06200 Nice 06 11 30 34 54 http://www.mi-fr.

Plus en détail

COMMANDE D ÉLECTRICITÉ

COMMANDE D ÉLECTRICITÉ FOURNISSEUR EXCLUSIF PLAV ced@plavaudio.com Drummondville 819.803.8008 Sherbrooke 819.822.1716 COMMANDE D ÉLECTRICITÉ Veuillez remplir le formulaire, le numériser et nous le retourner à l adresse suivante

Plus en détail

Règlement intérieur Accueil de Loisirs de Vertus

Règlement intérieur Accueil de Loisirs de Vertus Règlement intérieur Accueil de Loisirs de Vertus 1 2 La structure sera ouverte pendant les petites vacances scolaires (excepté Noël) et au mois de Juillet. Sa gestion est assurée par Le Relais Familles

Plus en détail

POLITIQUE D AFFICHAGE COMMERCIAL ARENA DE MONTMAGNY. Applicable à partir du

POLITIQUE D AFFICHAGE COMMERCIAL ARENA DE MONTMAGNY. Applicable à partir du POLITIQUE D AFFICHAGE COMMERCIAL ARENA DE MONTMAGNY Applicable à partir du 1 er septembre 2007 POLITIQUE D AFFICHAGE COMMERCIAL ARENA DE MONTMAGNY 1- But La présente politique d affichage a pour but de

Plus en détail