Prévention des risques chimiques dans les entreprises de carrosserie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prévention des risques chimiques dans les entreprises de carrosserie"

Transcription

1 Préventin des risques chimiques dans les entreprises de carrsserie Fin 2010, une campagne d inspectin s est également dérulée au sein des entreprises de carrsserie. La campagne cadrait avec la campagne eurpéenne du SLIC Agents chimiques sur le lieu de travail». Beaucup de garages pssèdent une sectin carrsserie et vice-verça. Les inspecteurs ne vulaient vraiment pas visiter les mêmes entreprises que lrs des campagnes précédentes ; c est purqui, les entreprises nt été signeusement sélectinnées avant cette campagne de telle srte qu une même entreprise ne sit pas inspectée deux fis à quelques mis d intervalle Nmbre d entreprises cntrôlées De 1 à 9 travailleurs De 10 à 50 travailleurs De > 50 travailleurs Ttal Types d entreprises 126 (64%) 63 (32%) 8 (4%) % des entreprises cntrôlées avaient cmme activité principale «l entretien et la réparatin de véhicules» (cde NACE 4520). 16% des entreprises cntrôlées avaient cmme activité principale e.a. «cmmerce de vitures et de véhicules autmbiles léger» (NACE cde 4511) et «transprts maritimes et côtiers de fret» (cde NACE 5020). Purcentage d entreprises nn cnfrmes à la législatin Prduits dangereux 1.1 Inventaire actuel des matières et préparatins dangereuses Nmbre de travailleurs 67% 51% 13% 60% 1.2 Fascicules d infrmatin sécurité dispnible pur le travailleur 41% 37% 0% 38% 1.3 Prduits crrectement étiquetés 13% 13% 25% 13% 1.4 Dcument descriptif de l évaluatin du risque 84% 86% 38% 83% 1.5 Entrepôt de matières liquides inflammables 13% 29% 13% 18%

2 Eclabussures de peinture 2.1 Lcal Nmbre de travailleurs Lcal séparé pur travaux au pistlet 0% 2% 13% 1% Présence d aspiratin dans ce lcal 4% 3% 13% 4% Présence d un système d entretien de l aspiratin 2.2 Appareil respiratire u masque Utilisatin du type crrect de prtectin respiratire 9% 8% 0% 8% Nmbre de travailleurs 38% 51% 25% 42% Avis de médecin du travail à l achat 72% 94% 75% 79% Destiné à l empli pur une persnne 7% 3% 0% 6% Présence d un système d entretien u de remplacement de la prtectin respiratire 25% 30% 38% 27% Rangement dans un endrit prpre 31% 22% 13% 27% Présence d une nte d instructin destinée aux travailleurs 85% 95% 50% 87% Vêtement de prtectin Vêtement ffrant une prtectin suffisante pur éviter le cntact de la peau avec le spray de peinture Gaz d échappement 2.4 Si d applicatin: présence d un système d aspiratin des gaz d échappement Nmbre de travailleurs 21% 19% 13% 20% Nmbre de travailleurs 18% 10% 0% 15% 2.5 Présence d un système d aspiratin des autres gaz d échappement (sudure) 44% 37% 13% 41% Décapage 2.6 Utilisatin d un masque anti pussière durant le décapage de peinture Nmbre de travailleurs 17% 8% 13% 14% 2

3 Cntact de la peau avec les huiles saturées, les slvants, les matières inflammables, la clle, Nmbre de travailleurs 2.7 Utilisatin de gants apprpriés 25% 17% 13% 22% Cntrôle médical Nmbre de travailleurs Liste nminative cmprenant les pstes à risques des persnnes cncernées Exécutin d un mnitring bilgique des prduits sur base de benzène et hmlgues 21% 17% 25% 20% 10% 13% 13% 11% On a pas cnstaté de différences significatives entre le grupe d entreprises de mins de 10 travailleurs et le grue d entreprises ccupant de 10 à 50 travailleurs. Les entreprises de plus de 50 travailleurs btiennent bien de meilleurs scres dans le dmaine de la sécurité mais il est difficile d en tirer des cnclusins du fait qu elles nt été mins visitées (seulement 8). Aperçu des pints clés pricipaux énumérés du plus grand (87% de nn cnfrmité) au plus petit (20% de nn cnfrmité) Pas de nte d instructin déterminant l utilisatin, le fnctinnement, le cntrôle, l entretien, le stckage et la date de péremptin d une prtectin respiratire lrs d éclabussures de peinture Pas de dcument descriptif de l évaluatin de risque d expsitin à des agents chimiques dangereux Avis du médecin du travail nn sllicité pur l achat de prtectin respiratire lrs des éclabussures Pas de liste actualisée des matières dangereuses Mauvaise utilisatin d une prtectin respiratire lrs des éclabussures de peinture (iscyanates) Manque d aspiratin des gaz d échappement PIS s nn dispnibles pur les travailleurs Prtectin respiratire nn rangée dans un endrit prpre cntaminatin Pas de système d entretien u de remplacement de la prtectin respiratire Pas de gants apprpriés pur la manipulatin des huiles usagées, des slvants, des matières inflammables et des clles Pas de listes nminatives relatives au cntrôle médical 3

4 Prtectin vestimentaire nn suffisante lrs des éclabussures de peinture Cnclusins Trés peu d entreprises de carrsserie nt fait faire une évaluatin des risques d expsitin aux agents chimiques en atelier. Par cnséquent, pratiquement pas nn plus de mesurages effectués. Mesurages effectués seulement dans 12 des 197 entreprises visitées, ce qui crrespnd seulement à 6%. Dans beaucup d entreprises, il manque une liste actualisée des préparatins et matières dangereuses, premier pas indispensable pur l établissement d une évaluatin de risques. En ce qui cncerne l étiquettage et le stckage des prduits, relativement peu d infractins nt été cnstatées. Un pint délicat est certainement l accès des travailleurs aux fascicules de sécurité. Une versin papier est, vu la grande quantité de prduits différents, peu claire. D un autre côté, la mise à dispsitin d un CD-rm u d internet est une pssibilité, mais encre faut-il que les travailleurs puissent dispser d un rdinateur pur puvir les cnsulter. Vu le manque d une évaluatin de risques, la plupart des entreprises fnt usage de réglements de prtectin cllective et persnnelle, mais n a pu cnctater à ce sujet que cela ne se dérule pas tujurs d une manière efficiente. Dans la plupart des entreprises de carrsserie, n utilise des laques pur auts et des iscyanates primaires. Les risques qui y snt liés snt ignrés de la plupart des travailleurs. L utilisatin d une prtectin respiratire cmprenant une amenée d air externe lrs de la dispersin de ces prduits cntenant des iscyanates se fait parfis bien mais, dans la plupart des cas, n utilise des masques filtrants qui fnctinnent encre en dépendance avec l air envirnnant. Cela prvient aussi du fait que fnctinner avec un apprt d air externe génère des désavantages cmplémentaires cmme une gêne lrs du raccrd à l installatin d air cmprimé et l air frid désagréable qui suffle alrs au visage. On ne demande que trés rarement l avis du médecin du travail cncernant le type qui dit être utilisé. Les résultats de la campagne indiquent que le remplacement et l entretien de prtectin respiratire lrs des éclabussures de peinture laisse abslument à désirer. Dans seulement 13% des entreprises, n a rédigé une nte d instructins cmprenant les prescriptins nécessaires pur l empli, le fnctinnement, la surveillance, l entretien l entrepsage et la date de péremptin et les travailleurs cncernés ignrent par cnséquent quand ils divent remplacer les myens de prtectin individuelle u cmment les entretenir et cmment devir les mettre de façn crrecte. Ils ignrent également que la prtectin respiratire (certainement dans le cas de masques filtrants) dit être rangée dans un endrit prpre afin que celle-ci ne sit rapidement suillée et saturée par l air envirnnant. Dans beaucup d entreprises, il manque également un bn système de remplacement à temps des filtres des cabines à pistlets de peinture. D rdinaire, il s agit d un cntrôle visuel, une méthde peu fiable. Un pint qui demande surement à être sensiblement crrigé est celui de la sécurité en cas d explsin lrs de l utilisatin de prduits inflammables. La plupart du temps, il manque les plans de znage, le dcument cncernant la sécurité explsin et les mesures de préventin nécessaires à appliquer. Il arrive qu au lieu de suder, n clle aussi des panneaux ensemble. Les plus grandes entreprises plus que les petites mettent à dispsitin des travailleurs un système d aspiratin lrs les tra- 4

5 vaux de sudure. En général, n peut établir qu il n y a suvent pas d aspiratin lrs des sudures. Pur le pnçage de peinture, des masques anti-pussières snt suvent mis à dispsitin, mais ceux-ci ne snt pas tujurs prtés de façn cnséquente. On utilise aussi beaucup des machines à pncer qui se terminent par un aspirateur, de telle srte que le prt d un masque antipussières devient alrs pratiquement superflu. Beaucup de travailleurs snt également récalcitrants au fait de prter des gants. Ils ne truvent pas cela pratique pur travailler. Des gants épais et apprpriés snt prtés surtut lrs de la manipulatin des huiles et de slvants. On applique la plupart du temps le mnitring bilgique pur les benzènes et hmlgues, mais suvent n prcéde seulement à un cntrôle annuel plutôt qu à un cntrôle tus les 6 mis. Le dcument annyme reprenant les résultats de grupe est mis à dispsitin par le service externe quand n en fait la demande. Nmbre de prduits d inspectin 156 entreprises nt reçu une lettre d avertissement écrit (105). 29 entreprises nt reçu des remarques rales (104). 14 entreprises nt reçu un avis crrectif (103). Dans 16 entreprises, aucune actin n a été prise. Aucun prcès-verbal d infractin n a été établi et aucune fermeture de chantier n a eu lieu vu l absence de cnstatatin de danger sérieux et urgent. Suivi Différentes initiatives nt encre été prises suite à cette campagne d inspectin afin d augmenter la sécurité et le bien-être des travailleures de ce secteur. Ainsi la fédératin prfessinnelle Febelcar a été invitée à bien vulir sutenir ses membres lrs de l établissement d une évaluatin de risques et du dcument cncernant la sécurité explsin. On a également rganisé des sessins d infrmatin et des frmatins au prfit des intéressés. Parce qu il ressrt des inspectins effectuées que les entreprises pssédant le label de garantie Eur n btiennent pas tellement de meilleurs scres que les autres, un certain nmbre de critères cncernant l btentin de ce label nt été revus. 5

Travaux de maintenance

Travaux de maintenance Travaux de maintenance La cmmunicatin cncernant la campagne Des cntacts nt été pris avec BEMAS qui regrupe de nmbreuses entreprises de la maintenance, mais sans succès. L annnce de la campagne s est faite

Plus en détail

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009 COMPTE-RENDU de la réunin des ACMO de l UPMC Réunin du 15 septembre 2009 Le 30/09/2009 Présents : Les ACMO : 79 ACMO Campus Jussieu et Sites parisiens Les représentants du Service Hygiène et Sécurité (SHS)

Plus en détail

Sur la fiche de poste de travail vous reprenez au moins les informations suivantes sur base de l analyse des risques :

Sur la fiche de poste de travail vous reprenez au moins les informations suivantes sur base de l analyse des risques : Manuel de rédactin de la fiche de pste de travail En exécutin de l AR du 15/12/2010 fixant des mesures relatives au bien-être au travail des intérimaires Objectif de la fiche de pste de travail : En tant

Plus en détail

Comprendre le registre de pénibilité

Comprendre le registre de pénibilité Cmprendre le registre de pénibilité Le cadre réglementaire Dans quel(s) dispsitif(s) se situer? La pénibilité : préccupatin nuvelle? Dans le cadre de la réfrme des retraites du 9 nvembre 2010, la créatin

Plus en détail

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données.

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données. PANDEMIE GRIPPALE : COMMENT LES ENTREPRISES DOIVENT SE PREPARER Le nuveau virus grippal A H1N1, apparu au Mexique et aux Etats-Unis, cntinue à se répandre très rapidement à travers le mnde. L Organisatin

Plus en détail

ROUTE PLUS. Informations Générales et Préconisations

ROUTE PLUS. Informations Générales et Préconisations ROUTE PLUS Infrmatins Générales et Précnisatins PARTIE 1 : PRESENTATION... 2 PARTIE 2 : ARCHITECTURE ROUTE PLUS... 3 1 : Mnpste... 3 2 : Multipstes... 3 3 : Serveur d applicatin / Terminaux... 4 PARTIE

Plus en détail

Affichage publicitaire Mode d emploi

Affichage publicitaire Mode d emploi Affichage publicitaire Mde d empli Enseignes, pré-enseignes, publicité : qu ès aquò? Art L581-3 CE Une enseigne se caractérise par tute inscriptin, frme u image appsée sur un immeuble (fncier cmpris) et

Plus en détail

Normes dans la construction métallique

Normes dans la construction métallique PRODUITS DE CONSTRUC- TION / CONFORMITÉ PARTIE 5 Nrmes dans la cnstructin métallique Afin de mieux assimiler les nrmes en cnstructin métallique, nus allns d abrd expliquer en détail la nrme eurpéenne EN

Plus en détail

Évaluation des ATEX. Mise à jour avril 2006. Page 1 sur 6. La réglementation ATEX / Détermination des ATEX

Évaluation des ATEX. Mise à jour avril 2006. Page 1 sur 6. La réglementation ATEX / Détermination des ATEX Mise à jur avril 2006 Évaluatin des ATEX La réglementatin ATEX / Déterminatin des ATEX 1 Rappel Réglementaire Directive 1999/92/CE du Parlement Eurpéen et du Cnseil du 16 décembre 1999 cncernant les prescriptins

Plus en détail

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre Fiche pratique N 5 «Elabratin des utils d évaluatin des cmpétences» De qui s agit-il? 1 Evaluer des cmpétences cnsiste, en un instant T, à apprécier le niveau d acquisitin u de maîtrise des cmpétences

Plus en détail

Sécurité des centres de bronzage Questions fréquemment posées FAQ

Sécurité des centres de bronzage Questions fréquemment posées FAQ Sécurité des centres de brnzage Questins fréquemment psées FAQ Versin du 01/07/2011. AR : Arrêté ryal du 20 juin 2002 relatif aux cnditins d explitatin des centres de brnzage, mdifié par les arrêtés ryaux

Plus en détail

r, q, w, e, 9, 0, -, 7, 8, 5, 6, 4, 2, 3, t, 5Le chiffre indiqué dans le cuvier indique la température de lavage maximale.

r, q, w, e, 9, 0, -, 7, 8, 5, 6, 4, 2, 3, t, 5Le chiffre indiqué dans le cuvier indique la température de lavage maximale. MAISON/BUANDERIE/TEXTE D INTRO : ANNEXE 3 www.cfreet.cm - www.ginetex.net Cmprendre l étiquetage d entretien des textiles L'étiquette d entretien de vtre vêtement vus dnne cinq cnsignes d'entretien : le

Plus en détail

Etre carreleur en 2025

Etre carreleur en 2025 Eurpäische Unin der Fliesenfachverbände Etre carreleur en 2025 Madame, Mnsieur, La Fédératin allemande du carrelage et l Unin eurpéenne des fédératins des entreprises de carrelage nt lancé une initiative

Plus en détail

Ecrire un post. Tutoriel WordPress v2.0. http://bmaconcept.alsteens.be - email : bmaconcept@alsteens.be. 25/06/2007 Fiche 03

Ecrire un post. Tutoriel WordPress v2.0. http://bmaconcept.alsteens.be - email : bmaconcept@alsteens.be. 25/06/2007 Fiche 03 Tutriel WrdPress v2.0 25/06/2007 Fiche 03 http://bmacncept.alsteens.be - email : bmacncept@alsteens.be Ecrire un pst. Pur écrire un pst, cnnectez-vus en tant qu administrateur u éditeur en fnctin des drits

Plus en détail

TÉLÉMÉDECINE. Docteur Xavier DEAU Conseiller National de l Ordre des Médecins Exercice Professionnel

TÉLÉMÉDECINE. Docteur Xavier DEAU Conseiller National de l Ordre des Médecins Exercice Professionnel TÉLÉMÉDECINE Dcteur Xavier DEAU Cnseiller Natinal de l Ordre des Médecins Exercice Prfessinnel TÉLÉMÉDECINE DÉONTOLOGIE DR DEAU CNOM INTRODUCTION La télémédecine est un myen exceptinnel d ptimiser la qualité

Plus en détail

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat.

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat. Une fis la prductin écrite et la synthèse du TPE rendus, il faut préparer la sutenance rale! Pur t aider, nus avns demandé à Carl, une prfesseure de SVT qui fait partie chaque année d un jury de TPE, de

Plus en détail

Club informatique Mont-Bruno Séances du 5 et du 10 février 2016 Présentateur : Michel Gagné

Club informatique Mont-Bruno Séances du 5 et du 10 février 2016 Présentateur : Michel Gagné Club infrmatique Mnt-Brun Séances du 5 et du 10 février 2016 Présentateur : Michel Gagné Cntenu de la séance Drpbx Le téléchargement et l installatin La sauvegarde des fichiers La récupératin des fichiers

Plus en détail

Baromètre de l innovation

Baromètre de l innovation Barmètre de l innvatin Un barmètre BVA Syntec numérique Ce sndage est réalisé par pur le Publié dans et, le 14 nvembre, et diffusé sur la semaine du 18 nvembre Rappel méthdlgique Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

COVED / Centre de traitement des DEEE de Riom / Dossier de demande d autorisation d exploiter / Résumé non technique Etude de dangers

COVED / Centre de traitement des DEEE de Riom / Dossier de demande d autorisation d exploiter / Résumé non technique Etude de dangers RESUME NON TECHNIQUE R005-6076855-V01 5 février 2014 Page 1 L étude de dangers a pur bjet d identifier les phénmènes dangereux majeurs qui purraient se prduire sur le site et de vérifier que les mesures

Plus en détail

Guide de Déclassement. version 5.1.2

Guide de Déclassement. version 5.1.2 Guide de Déclassement versin 5.1.2 04 ctbre 2015 Table des matières 1.3.1 Gestin des archives (déclassement)... 3 1.3.1.1 Fermeture des dssiers actifs... 4 1.3.1.2 Génératin et validatin des listes de

Plus en détail

Demandes d emploi en ligne

Demandes d emploi en ligne Demandes d empli en ligne La majrité des emplyeurs acceptent les demandes d empli et les curriculum vitæ en ligne et beaucup exigent que vus pstuliez en ligne. Vs demandes d empli en ligne sernt plus efficaces

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Adptée le : 15 avril 1996 Lrs de la : 186 e réunin du cnseil d administratin Amendée le : 5 ctbre 2015 Lrs de la : 305 e réunin du cnseil d administratin Cllège

Plus en détail

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES Prgramme pératinnel FEDER/FSE Franche-Cmté et Massif du Jura 2014-2020 Axe 1 Objectif spécifique 1.3 (OT3, Ip 3a) Ouverture de l appel à prjets

Plus en détail

Yourcegid CBRH Rendez votre application compatible

Yourcegid CBRH Rendez votre application compatible Yurcegid CBRH Rendez vtre applicatin cmpatible N04170/71 Web Frmatin Mise à jur 01/12/2015 cncerné Cette frmatin permet de cmprendre les mécanismes de la nrme DSN, et de mettre chacun des prcessus de paie

Plus en détail

PROFIL / UTILISATION FIXE MOBILE NOMADE

PROFIL / UTILISATION FIXE MOBILE NOMADE PC de bureau vs. PC prtable : lequel chisir? C est certainement la questin que se pse n imprte quel utilisateur achetant sn premier rdinateur u vulant le renuveler : dis-je acheter un PC de bureau u un

Plus en détail

Label guide Version: 11 2014

Label guide Version: 11 2014 Label guide Versin: 11 2014 Le ClimatePartner Label guide 2 Sur ClimatePartner ClimatePartner est l'un des furnisseurs leaders en matière de slutins d'entreprises pur la prtectin du climat et aide les

Plus en détail

4. 4. Les nuisances sonores à l intérieur de l entreprise

4. 4. Les nuisances sonores à l intérieur de l entreprise 4. 4. Les nuisances snres à l intérieur de l entreprise Bruits excessifs et bruits diffus (bruit envirnnemental à l intérieur de l entreprise) Beaucup de gens passent leur vie prfessinnelle dans des bureaux

Plus en détail

3 novembre 2013 PERSONNEL ÉLECTORAL INFORMATION AUX PERSONNES INTÉRESSÉES

3 novembre 2013 PERSONNEL ÉLECTORAL INFORMATION AUX PERSONNES INTÉRESSÉES ÉLECTION GÉNÉRALE OFFRE DE SERVICE 3 nvembre 2013 PERSONNEL ÉLECTORAL INFORMATION AUX PERSONNES INTÉRESSÉES La Ville de Pinte-Claire tient d abrd à vus remercier pur l intérêt que vus manifestez à l égard

Plus en détail

MSF Supply et MSF Belgique recherchent un(e) Conseiller(e) en Prevention niveau 2 et Facility Officer

MSF Supply et MSF Belgique recherchent un(e) Conseiller(e) en Prevention niveau 2 et Facility Officer Cnseiller préventin facility fficer 4 avril 2012.dc MSF Supply et MSF Belgique recherchent un(e) Cnseiller(e) en Preventin niveau 2 et Facility Officer I. CONTEXTE Médecins Sans Frntières est une rganisatin

Plus en détail

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose?

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose? En France, les trubles muscul-squelettiques (TMS) snt la première cause de maladie prfessinnelle recnnue (plus de 87 %) et leur nmbre a augmenté de 60 % en 10 ans. Ces pathlgies tuchent tutes les entreprises

Plus en détail

Digital Director Appareils photo compatibles

Digital Director Appareils photo compatibles Digital Directr Appareils pht cmpatibles (Versin téléchargeable sur le site www.manfrtt.cm) Chapitre 1 Liste des appareils pht cmpatibles Chapitre 2 Spécificités prpres à chaque mdèle Digital Directr Camera

Plus en détail

Proposition de services. ZAC de la Tuque Tél. 05 53 68 52 66 Fax 05 53 67 57 26 www.da47.fr

Proposition de services. ZAC de la Tuque Tél. 05 53 68 52 66 Fax 05 53 67 57 26 www.da47.fr Prpsitin de services ZAC de la Tuque Tél. 05 53 68 52 66 Fax 05 53 67 57 26 www.da47.fr 1 Smmaire DA 47 Distributin Autmatique Histrique Parc et Références Clients Engagements Ntre prestatin de service

Plus en détail

GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE»

GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE» - - GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE» Savir quand et cmbien de temps aérer les lcaux en l abscence de ventilatin hygiénique rganisée. PRINCIPES CONTEXTE La qualité de l air dépend de la cncentratin

Plus en détail

Dmtique et Nrme X10: Un myen de cmmander les appareils de la maisn sans câblage supplémentaire Intrductin Tut le mnde rêve de puvir autmatiser plusieurs fnctins de sa maisn (allumer la lumière, uvrir la

Plus en détail

DIRECTIVES RELATIVES AU REGLEMENT

DIRECTIVES RELATIVES AU REGLEMENT 2.50f DIRECTIVES RELATIVES AU REGLEMENT de l examen prfessinnel Crdinatrice en médecine ambulatire rientatin clinique/ Crdinateur en médecine ambulatire rientatin clinique Crdinatrice en médecine ambulatire

Plus en détail

Charte de fonctionnement du dispositif EVREST

Charte de fonctionnement du dispositif EVREST Charte de fnctinnement du dispsitif EVREST POURQUOI? Cette charte vise à fixer les engagements que divent respecter les utilisateurs et rganisateurs du dispsitif Evrest, cncernant : les cnditins de participatin

Plus en détail

MODELE DE FICHE DE DESCRIPTION PROFESSIONNELLE. Profession : ingénieur civil

MODELE DE FICHE DE DESCRIPTION PROFESSIONNELLE. Profession : ingénieur civil Directin exécutire Fiche de descriptin prfessinnelle Directin des Affaires du dévelppement internatinal MODELE DE FICHE DE DESCRIPTION PROFESSIONNELLE Prfessin : ingénieur civil Renseignements cncertants

Plus en détail

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 Objectif : Cette activité se divise en deux parties. Dans la première activité, les élèves cmprendrnt ce qu est le revenu. Ils explrernt

Plus en détail

Chap II : La gestion de stock

Chap II : La gestion de stock www.lgistiquetn.me.ma Chap II : La gestin de stck I. Les pératins de la gestin du stck : La gestin du stck d une entreprise dit être réalisée avec sin pur être capable en permanence de cnnaitre l état

Plus en détail

Ligne de conduite pour l implémentation de l arrêté royal du 13 juillet 2014 relatif à l hygiène des denrées alimentaires

Ligne de conduite pour l implémentation de l arrêté royal du 13 juillet 2014 relatif à l hygiène des denrées alimentaires Agence fédérale pur la sécurité de la chaîne alimentaire Ligne de cnduite pur l implémentatin de l arrêté ryal du 13 juillet 2014 relatif à l hygiène des denrées alimentaires Le présent dcument s adresse

Plus en détail

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8. Sommaire. Introduction 2

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8. Sommaire. Introduction 2 GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8 Smmaire Intrductin 2 Cntexte 2 Principes de l affichage envirnnemental 2 Objectif du guide de lecture 2 Présentatin du prduit cncerné par le

Plus en détail

Les émissions potentielles de l entreposage de DD

Les émissions potentielles de l entreposage de DD Les Annexes Tme 2 Annexe 1 Les émissins ptentielles de l entrepsage Annexe 2 Les revendicatins techniques en Allemagne (TA Abfall 1992) Annexe 3 Exemple de l'équipement - stck de pesticides Annexe 4 Travaux

Plus en détail

PLAN DE MESURES D URGENCE DU COLLÈGE D ALMA GUIDE À L INTENTION DU PERSONNEL NUMÉROS DE TÉLÉPHONE D URGENCE (9) 418 720-8277

PLAN DE MESURES D URGENCE DU COLLÈGE D ALMA GUIDE À L INTENTION DU PERSONNEL NUMÉROS DE TÉLÉPHONE D URGENCE (9) 418 720-8277 PLAN DE MESURES D URGENCE DU COLLÈGE D ALMA GUIDE À L INTENTION DU PERSONNEL NUMÉROS DE TÉLÉPHONE D URGENCE (9) (418 668-2387 pste 275) sinn (9) 418 818-0346 u 911 La Directin générale FUITE DE GAZ (CODE

Plus en détail

Présentation de Mindjet on-premise

Présentation de Mindjet on-premise Présentatin de Mindjet n-premise Mindjet Crpratin Numér gratuit : 877- Mindjet 1160 Battery Street East San Francisc CA 94111 États- Unis Téléphne : 415-229-4200 Fax : 415-229-4201 www.mindjet.cm 2012

Plus en détail

l aspect purement technique de la pose de vitrages dans des feuillures :

l aspect purement technique de la pose de vitrages dans des feuillures : Envirnnement réglementaire Intrductin Dans le cadre des réglementatins relatives à l applicatin de prduits verriers dans le bâtiment, il faut principalement tenir cmpte de deux éléments: l aspect purement

Plus en détail

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance Avis sur les règles Nte d rientatin Règle des curtiers membres Persnnes-ressurces : Destinataires à l interne : Affaires juridiques et cnfrmité Audit interne Crédit Détail Frmatin Haute directin Institut

Plus en détail

Comment gérer les irrégularités dans les crédits documentaires?

Comment gérer les irrégularités dans les crédits documentaires? Cmment gérer les irrégularités dans les crédits dcumentaires? 1 Cmment gérer les irrégularités dans les crédits dcumentaires? 1. Les irrégularités relevées par la banque Tut d abrd, le lecteur dit savir

Plus en détail

DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE

DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE HOPITAL NEURO PSYCHIATRIQUE SAINT MARTIN RUE SAINT HUBERT 84 5100 DAVE-NAMUR 72098615 1. Objectif de la déclaratin d'admissin :

Plus en détail

Risques des travaux de soudage et dus à la fumée de soudure

Risques des travaux de soudage et dus à la fumée de soudure Risques des travaux de sudage et dus à la fumée de sudure Cadre général Le plan natinal stratégique 2008-2012 établi en applicatin de la stratégie eurpéenne 2008-2012, a pur bjectif d entreprendre des

Plus en détail

Archivage de videos IVTVision (Windows)

Archivage de videos IVTVision (Windows) Archivage de vides IVTVisin (Windws) 1 Intrductin Puisque le Serveur IVTVisin enregistre des vidés en utilisant une structure de fichiers du système d explitatin simple, l archivage de vidés devrait être

Plus en détail

o Financement et contrôle des dépenses électorales Rôle du représentant officiel et agent officiel d un candidat indépendant autorisé

o Financement et contrôle des dépenses électorales Rôle du représentant officiel et agent officiel d un candidat indépendant autorisé PROVINCIAL Financement Prductin du nuveau rapprt financier d'une instance de parti Objectif : établir les sldes d uverture des pstes du bilan Clientèle : représentants fficiels des instances Prductin du

Plus en détail

Les Ethers de Glycol : Guide pratique

Les Ethers de Glycol : Guide pratique Les Ethers de Glycl : Guide pratique Dernière mise à jur Mars 2006 Drs Jean Bernard Gallay & Vérnique Rbe Ce dssier prpse une démarche pur évaluer le risque chimique lié aux éthers de glycls en entreprise.

Plus en détail

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose?

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose? En France, les trubles muscul-squelettiques (TMS) snt la première cause de maladie prfessinnelle recnnue (plus de 87 %) et leur nmbre a augmenté de 60 % en 10 ans. Ces pathlgies tuchent tutes les entreprises

Plus en détail

ADMINISTRATION DES SERVICES VETERINAIRES (ASV)

ADMINISTRATION DES SERVICES VETERINAIRES (ASV) Organisme pur la sécurité et la qualité de la chaîne alimentaire P. 1/5 Administratin des Services Vétérinaires ADMINISTRATION DES SERVICES VETERINAIRES (ASV) 1. STRUCTURE ET RESSOURCES HUMAINES Ministère

Plus en détail

Formation professionnelle supérieure d électricien de réseau

Formation professionnelle supérieure d électricien de réseau Frmatin prfessinnelle supérieure d électricien de réseau Examens prfessinnels pur spécialistes de réseau avec brevet fédéral Preuve de la pratique pur l admissin à l examen principal Attestatin de l emplyeur

Plus en détail

Municipalité de La Pêche Procédure de municipalisation d un chemin privé PMCP 04-07-2012

Municipalité de La Pêche Procédure de municipalisation d un chemin privé PMCP 04-07-2012 PMCP 04-07-2012 Aût 2012 Réslutin 12-425 Table des matières 1. Faire signer une pétitin-requête par des prpriétaires, résidents et bénéficiaires des travaux... 1 2. Dépôt de la pétitin au cnseil... 2 3.

Plus en détail

Partie 1. Demande d autorisation d exploiter. Résumé non technique

Partie 1. Demande d autorisation d exploiter. Résumé non technique GROUPE HOSPITALIER PUBLIC DU SUD DE L OISE GHPSO SITE DE CREIL (60) Partie 1 Demande d autrisatin d expliter Résumé nn technique RENOUVELLEMENT DE LA DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER LES INSTALLATIONS

Plus en détail

REFERENTIEL DE LA QUALIFICATION

REFERENTIEL DE LA QUALIFICATION COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualificatin : MQ 2003 03 69 0223 Catégrie : C* Dernière mdificatin : 07/01/16 TITRE DU CQPM : Chargé(e) de maintenance industrielle 1. Objectif

Plus en détail

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-3 : PAR LA CREATION D ACTIVITES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-3 : PAR LA CREATION D ACTIVITES FORMATIONS PROFESSIONNELLES AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI PAR LA CREATION D ACTIVITES FICHE THEMATIQUE 6-3 : FORMATIONS PROFESSIONNELLES A LA CREATION REPRISE D ENTREPRISES ACCORD CADRE DU CONSEIL REGIONAL 1 Pririté d investissement

Plus en détail

Modules d Insertion Professionnelle

Modules d Insertion Professionnelle Mdules d Insertin Prfessinnelle 1 AUGMENTER SA CONFIANCE EN SOI DANS LE CADRE DE SA RÉINSERTION PROFESSIONNELLE... 2 1.1 AUDIENCE ET PRÉREQUIS... 2 1.2 DURÉE... 2 1.3 DÉROULEMENT DE LA FORMATION :... 2

Plus en détail

Cycle d informations et d échanges

Cycle d informations et d échanges La gestin financière des établissements d enseignement supérieur et de recherche Fiche n 8 : Les cmptables publics : l agent cmptable principal, les agents cmptables secndaires et les régisseurs Ainsi

Plus en détail

Crèche Les Petits Pas

Crèche Les Petits Pas Crèche Les Petits Pas Règlement intérieur Smmaire 1- Généralités 2- Calendrier d uverture et hraires 2.1 Calendrier 2.2 Hraires 3- Fnctinnement 3.1 Place des parents 3.2 Alimentatin 3.3 Décharge des parents

Plus en détail

NOTE RELATIVE A LA QUESTION DU DECES DU PARTICULIER EMPLOYEUR

NOTE RELATIVE A LA QUESTION DU DECES DU PARTICULIER EMPLOYEUR NOTE RELATIVE A LA QUESTION DU DECES DU PARTICULIER EMPLOYEUR Dans le cadre de la rupture d un cntrat de travail du fait du décès d un particulier emplyeur, un certain nmbre de frmalités snt à accmplir

Plus en détail

TROPHEE BETON, «LIBERTE DE L'ESPACE»

TROPHEE BETON, «LIBERTE DE L'ESPACE» REGLEMENT TROPHEE BETON, «LIBERTE DE L'ESPACE» Le «Trphée bétn, liberté de l espace», rganisé par les assciatins Bétcib, Cimbétn et la Fndatin Ecle Française du Bétn a pur but de révéler les jeunes diplômés

Plus en détail

Management intégré de la Qualité, de la Sécurité, de l Environnement :

Management intégré de la Qualité, de la Sécurité, de l Environnement : Revue annuelle (dcument de synthèse) de l année 2008 : (1 er ctbre 2007 30 Septembre 2008) Management intégré de la Qualité, de la Sécurité, de l Envirnnement : La surveillance, la mesure et le suivi du

Plus en détail

Module pour la solution e-commerce Hybris

Module pour la solution e-commerce Hybris Mdule pur la slutin e-cmmerce Hybris smmaire 1. Intrductin... 3 1.1. Objet du dcument... 3 1.2. Liste des dcuments de référence... 3 1.3. Avertissement... 3 1.4. Cntacts... 3 1.5. Histrique des révisins...

Plus en détail

RÈGLES DE FONCTIONNEMENT 2016-2017

RÈGLES DE FONCTIONNEMENT 2016-2017 COMITÉ DE PERFECTIONNEMENT Syndicat des emplyés et emplyées de l Université Laval et Université Laval RÈGLES DE FONCTIONNEMENT 2016-2017 Date d entrée en vigueur : le 1 er mai 2016 MEMBRES DU COMITÉ Bénédicte

Plus en détail

Leçon 4 : L économie d énergie à l école. Feuille de travail de l élève 1 e Partie

Leçon 4 : L économie d énergie à l école. Feuille de travail de l élève 1 e Partie Leçn 4 : L écnmie d énergie à l écle Feuille de travail de l élève 1 e Partie Cmbien d énergie tn écle écnmise t elle actuellement? Questin Oui Nn Cmmentaires 1 Est ce que tu sais cmbien d énergie tn écle

Plus en détail

Prix SUEZ initiatives - Institut de France 5 ème édition 2015-2016 RÈGLEMENT. Prix SUEZ initiatives - Institut de France 2015-2016 Règlement

Prix SUEZ initiatives - Institut de France 5 ème édition 2015-2016 RÈGLEMENT. Prix SUEZ initiatives - Institut de France 2015-2016 Règlement Prix SUEZ initiatives - Institut de France 5 ème éditin 2015-2016 RÈGLEMENT 1 RÈGLEMENT de la 5 e éditin (2015 2016) du Prix SUEZ initiatives - Institut de France Article 1. ORGANISATEURS Le Fnds SUEZ

Plus en détail

Les conséquences sanitaires de l accident de Fukushima Bilan des études épidémiologiques conduites sur les habitants de la Préfecture de Fukushima

Les conséquences sanitaires de l accident de Fukushima Bilan des études épidémiologiques conduites sur les habitants de la Préfecture de Fukushima 6 décembre 2013 Les cnséquences sanitaires de l accident de Fukushima Bilan des études épidémilgiques cnduites sur les habitants de la Préfecture de Fukushima Pint de la situatin en décembre 2013 Principe

Plus en détail

24 Octobre 2012 CL101346-FR(AB)

24 Octobre 2012 CL101346-FR(AB) 24 Octbre 2012 CL101346-FR(AB) AVIS DE SÉCURITÉ : LOGICIEL D ANALYSE TEG D HAEMONETICS Madame, Mnsieur, (mail merge t Oracle database) Ce currier a pur but de vus infrmer qu Haemnetics mène actuellement

Plus en détail

La dématérialisation des échanges entre les professionnels de santé et l Assurance Maladie

La dématérialisation des échanges entre les professionnels de santé et l Assurance Maladie La dématérialisatin des échanges entre les prfessinnels de santé et l Assurance Maladie Pur simplifier ns échanges et renfrcer ntre partenariat, nus mettns à vtre dispsitin un ensemble de services (Espace

Plus en détail

Excavations et tranchées

Excavations et tranchées Excavatins et tranchées Université McGill Gestin et dévelppement des installatins Services universitaires 1010, rue Sherbrke Ouest, 10 e étage Mntréal (Québec) H3A 2R7 Mise à jur : janvier 2013 1.0 DÉFINITIONS

Plus en détail

Contrat de formation professionnelle SAISON 2015-2016

Contrat de formation professionnelle SAISON 2015-2016 ENTRE LES SOUSSIGNÉS : L ORGANISME DE FORMATION Assciatin Human Music 80 rue prt byer 44 300 Nantes Représentée par Julien Bertex, respnsable des frmatins N de déclaratin d activité : 52 44 0749744 N de

Plus en détail

Rapport spécial. relatif au contrôle du secrétariat de la médiateure

Rapport spécial. relatif au contrôle du secrétariat de la médiateure Rapprt spécial relatif au cntrôle du secrétariat de la médiateure Table des matières I. LES CONSTATATIONS ET RECOMMANDATIONS DE LA COUR DES COMPTES...5 1. PRÉSENTATION DU CONTRÔLE DE LA COUR...5 1.1.

Plus en détail

Mieux connaître le licenciement économique. 1 ère partie : La notion de licenciement pour motif économique

Mieux connaître le licenciement économique. 1 ère partie : La notion de licenciement pour motif économique Mieux cnnaître le licenciement écnmique 1 ère partie : La ntin de licenciement pur mtif écnmique «Cnstitue un licenciement pur mtif écnmique le licenciement effectué par un emplyeur pur un u plusieurs

Plus en détail

Déroulement de formation de base PRAP Industrie Guide pédagogique

Déroulement de formation de base PRAP Industrie Guide pédagogique Dérulement de frmatin de base PRAP Industrie Guide pédaggique Place à l activité physique dans une situatin de travail Situer le risque 1 h 30 min Identifier les effets des activités physiques à risques

Plus en détail

Archivage de videos IVTVision (Linux)

Archivage de videos IVTVision (Linux) Archivage de vides IVTVisin (Linux) 1 Intrductin Puisque le Serveur IVTVisin enregistre des vidés en utilisant une structure de fichiers du système d explitatin simple, l archivage de vidés devrait être

Plus en détail

Prise en main d atelier de génie logiciel

Prise en main d atelier de génie logiciel ESIR2 - GL 2010/2011 Prise en main d atelier de génie lgiciel Le but de ce dcument est de décuvrir certaines des fnctinnalités des ateliers de génie lgiciel Eclipse et MagicDraw. Pur plus de détails, nus

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS Plan pluriannuel d accessibilité de Li sur l accessibilité pur les persnnes handicapées de l Ontari (LAPHO) 2014-2021 Plan pluriannuel d accessibilité de LAPHO Table des matières Applicatin 1 Intrductin

Plus en détail

VISITES TECHNIQUES. Véhicules de PTC 3,5t. Véhicules concernés

VISITES TECHNIQUES. Véhicules de PTC 3,5t. Véhicules concernés Véhicules de PTC 3,5t VISITES TECHNIQUES Véhicules cncernés Les vitures particulières et les véhicules de mins de 3,5t snt sumis à une visite technique régulière. Ceci cncerne : Les vitures particulières,

Plus en détail

Le plan d urgence pour la qualité de l air

Le plan d urgence pour la qualité de l air Le plan d urgence pur la qualité de l air Présentatin intervenue dans le cadre du COPI PREDIM du 18/6/2013 Annette GOGNEAU, chef du bureau de la synthèse stratégique, MEDDE, DGITM Le bureau de la synthèse

Plus en détail

Objectifs. Rappels. Page : 1 / 5

Objectifs. Rappels. Page : 1 / 5 Cnduite à tenir pur la maîtrise des infectins respiratires aigües dans les établissements médic-sciaux Versin 1 Page : 1 / 5 Objectifs Limiter l émergence et/u l expansin d épidémie au sein de l établissement

Plus en détail

SAGNAH ET LE SORCIER DU SAGUENAY

SAGNAH ET LE SORCIER DU SAGUENAY SAGNAH ET LE SORCIER DU SAGUENAY CAHIER DE L ENSEIGNANT ET REPRODUCTIBLES Français langue secnde et étrangère Enseignant au secndaire 2e cycle et aux adultes Niveau avancé Activités ludiques Par Renaud

Plus en détail

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique SERVICE INFORMATIQUE Luxemburg, le 20 ctbre 2010 Référence: SI/DW/101020 A tutes les Directrices et à tus les Directeurs des établissements sclaires de l enseignement secndaire et secndaire technique Cncerne:

Plus en détail

HP LaserJet 3015, 3020, 3030 et 3380 tout-en-un - Notes sur l'installation du logiciel (Version française)

HP LaserJet 3015, 3020, 3030 et 3380 tout-en-un - Notes sur l'installation du logiciel (Version française) HP LaserJet 3015, 3020, 3030 et 3380 tut-en-un - Ntes sur l'installatin du lgiciel (Versin française) OBJET DE CE DOCUMENT Vus truverez dans ce dcument des instructins relatives à l'installatin du lgiciel

Plus en détail

Conditions d installation et d utilisation du matériel d auto-surveillance

Conditions d installation et d utilisation du matériel d auto-surveillance Cnditins d installatin et d utilisatin du matériel d aut-surveillance 1. Recmmandatins d utilisatin et d installatin a) Le matériel d aut-surveillance utilise une technlgie de cmmunicatin sans fil (radifréquence

Plus en détail

J O U R N É E S. 5 juillet 2014 Délégations dans le domaine de la prévention des risques.

J O U R N É E S. 5 juillet 2014 Délégations dans le domaine de la prévention des risques. J O U R N É E S 5 juillet 2014 Délégatins dans le dmaine de la préventin des risques. 6 juillet 2014 Qui de neuf dans la frmatin à distance dans le dmaine de la préventin des risques. C O M P T E R E N

Plus en détail

COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE 2009 RAPPORT POLITIQUE. Généralités concernant les comptes annuels de l exercice 2009 1

COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE 2009 RAPPORT POLITIQUE. Généralités concernant les comptes annuels de l exercice 2009 1 COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE 2009 RAPPORT POLITIQUE Généralités cncernant les cmptes annuels de l exercice 2009 1 Dans la cntinuité des exercices précédents, les cmptes annuels 2009 de la Cmmune de Grez-Diceau

Plus en détail

Communauté de communes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes 2014 Rapport annuel sur le prix et la qualité du service

Communauté de communes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes 2014 Rapport annuel sur le prix et la qualité du service Cmmunauté de cmmunes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes 214 Rapprt annuel sur le prix et la qualité du service S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Nn Cllectif Smmaire Préambule I Organisatin

Plus en détail

6. Réglementation des Installations nucléaires de base (INB) et organisation de la sécurité [2] [16]

6. Réglementation des Installations nucléaires de base (INB) et organisation de la sécurité [2] [16] 6. Réglementatin des Installatins nucléaires de base (INB) et rganisatin de la sécurité [2] [16] 6-1 Les INB Suivant leur imprtance et les risques présentées, les installatins nucléaires, entrent sit dans

Plus en détail

Sous-mesure 8.6 du PDR Champagne-Ardenne 2014-2020 : Aide à l'équipement des entreprises de mobilisation des produits forestiers. Appel à projets 2016

Sous-mesure 8.6 du PDR Champagne-Ardenne 2014-2020 : Aide à l'équipement des entreprises de mobilisation des produits forestiers. Appel à projets 2016 Sus-mesure 8.6 du PDR Champagne-Ardenne 2014-2020 : Aide à l'équipement des entreprises de mbilisatin des prduits frestiers Appel à prjets 2016 1. Cntexte... 2 2. Mdalités de mise en œuvre... 2 Cadre de

Plus en détail

Analyse du sondage de satisfaction effectué auprès des usagers (2012) et cibles d amélioration

Analyse du sondage de satisfaction effectué auprès des usagers (2012) et cibles d amélioration Martin Pruneau Carle Vaillancurt Analyse du sndage de satisfactin effectué auprès des usagers (2012) et cibles d améliratin Dcument adpté par le cmité d agrément le 29 janvier 2013 INTRODUCTION Ce dcument

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE. Master Transport, Logistique Et Commerce International

DOSSIER DE CANDIDATURE. Master Transport, Logistique Et Commerce International Pht d identité NOM : Prénm : DOSSIER DE CANDIDATURE Master Transprt, Lgistique Et Cmmerce Internatinal Nta Bene : vus devez remplir signeusement ce dssier (le jury s appuiera dessus lrs de vtre entretien

Plus en détail

ACTE D'AUTORISATION Nouvelle autorisation. Vu la demande d'autorisation introduite le: 21/11/2012. Le Ministre de l'environnement décide:

ACTE D'AUTORISATION Nouvelle autorisation. Vu la demande d'autorisation introduite le: 21/11/2012. Le Ministre de l'environnement décide: SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Envirnnement Directin générale Envirnnement ACTE D'AUTORISATION Nuvelle autrisatin Vu la demande d'autrisatin intrduite le: 21/11/2012 Le Ministre

Plus en détail

CORRECTION D URGENCE D UN APPAREIL MÉDICAL ACTION NÉCESSAIRE DÉFIBRILLATEUR LIFEPAK 1000

CORRECTION D URGENCE D UN APPAREIL MÉDICAL ACTION NÉCESSAIRE DÉFIBRILLATEUR LIFEPAK 1000 CORRECTION D URGENCE D UN APPAREIL MÉDICAL ACTION NÉCESSAIRE DÉFIBRILLATEUR LIFEPAK 1000 Mai 2015 URGENT Transmettez immédiatement cette lettre aux respnsables de l entretien et du cntrôle des défibrillateurs

Plus en détail

La collaboration se définie comme : Personne qui concourt à l'activité professionnelle d'une autre personne de manière ponctuelle ou continue.

La collaboration se définie comme : Personne qui concourt à l'activité professionnelle d'une autre personne de manière ponctuelle ou continue. F.I.S.P.A. Cllabratin IDE - AS Textes de référence Le décret du 27 juillet 2004 définissant les actes de la prfessin infirmier: article R 4311-4 CSP : définitin de la ntin de cllabratin La circulaire 96-31

Plus en détail

Recommandation n 2009-131/PG. relative à la saisine de Monsieur D. du 29 septembre 2008 concernant un litige avec le fournisseur X

Recommandation n 2009-131/PG. relative à la saisine de Monsieur D. du 29 septembre 2008 concernant un litige avec le fournisseur X Réf. 480718-265507592/FF Recmmandatin n 2009-131/PG relative à la saisine de Mnsieur D du 29 septembre 2008 cncernant un litige avec le furnisseur X Thème : / Mts clefs : * * * * La saisine Le médiateur

Plus en détail

Gestion des Prospects : Adresses à exporter

Gestion des Prospects : Adresses à exporter Gestin des Prspects : Adresses à exprter 2 Tables des matières 1. Intrductin : Adresses à exprter p 3 2. Que signifie une adresse qualifiée? p4 2.1 Particulier = le client final 2.2 Cnducteur lié à une

Plus en détail

PRINCIPES ÉTHIQUES SOUS-JACENTS À L UTILISATION D ŒUVRES D ART POUR DES ACTIVITÉS DE LEVÉE DE FONDS

PRINCIPES ÉTHIQUES SOUS-JACENTS À L UTILISATION D ŒUVRES D ART POUR DES ACTIVITÉS DE LEVÉE DE FONDS Les dns d œuvres d art à fins caritatives Les artistes snt suvent sllicités pur faire dn d une u de plusieurs de leurs œuvres. Ces demandes peuvent prvenir d rganismes caritatifs, muséaux u autres. Un

Plus en détail