Phineas Gage. (2015, février 9). Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Phineas Gage. (2015, février 9). Wikipédia, l'encyclopédie libre. http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=phineas_gage&oldid=111688522."

Transcription

1

2 23 e Journée scientifique Conférencière invitée : Mary Lou Smith, PhD Department of psychology, University of Toronto-Mississauga Page couverture: Phineas P. Gage (9 juillet mai 1860) est un contremaître des chemins de fer qui a subi un traumatisme crânien majeur auquel il a survécu, mais ce traumatisme au cerveau changea profondément sa personnalité, en faisant un cas d'école en neurologie. On le voit ici avec la fameuse barre de fer qui perfora son crâne, en le traversant complètement, provoquant des dommages importants au lobe frontal gauche de son cerveau. Nous voyons aussi une vision modélisée de la barre de fer passant au travers du crâne de M. Gage, ainsi que ses effets sur la matière blanche. Source : Wikipedia. Phineas Gage. (2015, février 9). Wikipédia, l'encyclopédie libre. https://commons.wikimedia.org/wiki/file:simulated_connectivity_damage_of_phineas_ Gage_4_vanHorn_PathwaysDamaged.jpg Éditeurs: A. Gallagher et H. Théoret Conception graphique: S. Denis Coordination de la publication: M. van der Knaap ISBN Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2015 Dépôt légal Bibliothèque et Archives Canada, 2015 CERNEC, 2015

3 23 e Journée scientifique PROGRAMME SCIENTIFIQUE ET SOCIAL VENDREDI 13 MARS h00-9h30 Ouverture (F Lepore) 9h30-10h30 Présentations orales I Laurent Caplette: Le cerveau prédictif en reconnaissance d'objets. Sabrina Censi: A physiological assessment of local neural lateral interactions within early visual areas of adults with autism. Nayan Chanauria: Comparative effects of adaptation on supra (layer II-III) and infragranular (layer V-VI) layers in the adult cat visual cortex. Vanessa Hadid: Évaluation du blindsight et caractéristiques des stratégies de compensation chez le sujet hémianopsique. 10h30-10h45 Pause café 10h45-12h00 Présentations orales II Véronique Latreille: L EEG comme marqueur du déclin cognitif dans la maladie de Parkinson. Talia Losier: La relation entre l'encodage et les processus attentionnels durant le clignement attentionnel. Jhon Alexander Moreno: La sexualité post-commotionnée : qualité de vie sexuelle et symptômes postcommotionnels après un traumatisme craniocérébral. Mathilde Neugnot-Cerioli: Le jeu comme outil d intervention cognitive chez des adolescents présentant une intelligence située dans la zone limite. 12h00-13h30 Dîner 3 13H30 14H30 Conférencière invitée Mary Lou Smith, Ph.D. Department of Psychology, University of Toronto-Mississauga Titre: Temporal Lobe Epilepsy: A Model for the Study of Memory Impairments in Children 14h30-15h00 Pause café 15h00-16h00 Présentations orales III Natacha Paquette: Évaluation électophysiologique et neuropsychologique du langage chez l enfant né avant terme. Jessica Royer: Le traitement expert des visages ne requiert pas la disponibilité du visage complet. Sébastien Tremblay: Instantaneous filtering of visual information by prefrontal cortex neuronal ensembles. Émilie Chamard: Changements microstructuraux au niveau du corps calleux chez des athlètes féminines commotionnées. 16h00-17h30 Session de présentations affichées (37) 01. Kirsten Anderson 02. Hélène Audrit 03. Lyes Bachatène 04. Cindy Beaudoin 05. Vincent Beaulé-Bulman 06. Christelle Beaulieu 07. Arielle Bélisle 08. Andréanne Bombardier 09. Marie-Ève Bourassa 10. Mélissa Carré 11. Frédérike Carrier-Toutant 12. Marianne Chapleau 13. Georges Chédid 14. Rakhee Chowdhury 15. Nick Corriveau-Lecavalier 16. Moussa Diarra 17. Emmanuelle Dionne-Dostie 18. Joanie Drapeau 19. Brandi Lee Drisdelle 20. Jonathan Dubé

4 21. Jean-Daniel Dubois 22. Justin Duncan 23. Héjar El-Khabib 24. Amanda Estéphan 25. Simon Faghel-Soubeyrand 26. Perrine Ferré 27. Ulysse Fortier-Gauthier 28. Simon Fortier-St-Pierre 29. Philippe Fournier 30. Charlotte Gagner 31. Régine Gagnon 32. Benjamin Gaudet-Fex 33. Sandra Gauthier 34. Esther Germain 35. Tetiana Goi 36. Yann Harel 37. Cécile Heggan 17h30-19h00 Cocktail 19h00-22h00 Souper Gala 22h00-1h00 Party CERNEC SAMEDI 14 MARS h30-9h00 Déjeuner 9h00-10h30 Session de présentations affichées (36) 01. Geneviève Charbonneau 02. Bérengère Houzé 03. Marianne Jodoin 04. Sandra Lafortune 05. Marie-Élaine Lagrois 06. Gabrielle Lalonde 07. Catherine Landry-Roy 08. Marie-Maxime Lavallée 09. Latifa Lazzouni 10. Josianne Leclerc 11. Fanny Lécuyer Giguère 12. Geneviève Lefebvre 13. Manon Maheux 14. Simona Manescu 15. Rafik Marouf 16. Maxime Montembeault 17. Adrianne Pauzé 18. Audrey Perreault 19. Simon Reeves 20. Karolann Robinson 21. Natalia Rojas 22. Thaïna Rosinvil 23. Philippe Saucier Camille Saumure-Régimbald 25. Pénélope Sévigny Dupont 26. Émilie Sheppard 27. Jessica Tardif 28. Véronique Taylor 29. Fanny Thébault-Dagher 30. Antonin Tran 31. Julie Tremblay 32. Sara Tremblay 33. Domenico Tullo 34. Gabrielle Vallières-Lavoie 35. Phetsamone Vannassing 36. Zorina von Siebenthal 10h30-11h30 Présentations orales IV (Postdoctorants) Olivier Boucher : Neuropsychologie de l insula : une étude auprès de patients épileptiques. Laurent Grégoire: L évolution du caractère obligatoire du traitement automatique : Une nouvelle approche Nabi Rustamov: Spinal integration of concurrent bilateral nociceptive inputs: an exception to the rule of reflex movements elicited from the limbs in man? Guillaume Vallet: Origine des troubles de mémoire dans la maladie d Alzheimer: déclin progressif des connaissances selon la force de la trace mnésique 11h35 Remise des prix étudiants Mot de la fin 12h00 Dîner

5 RÉSUMÉS COMMUNICATIONS ORALES

6 Conférencière Invitée: Mary Lou Smith, PhD Professor and Chair, Department of Psychology, University of Toronto Mississauga Senior Associate Scientist, Neuroscience and Mental Health Program, The Hospital for Sick Children, Toronto TEMPORAL LOBE EPILEPSY: A MODEL FOR THE STUDY OF MEMORY IMPAIRMENTS IN CHILDREN It has long been recognized that memory complaints are common among adults with epilepsy. The role of the temporal lobes in memory has been elucidated through a large body of research on adults with temporal lobe epilepsy, and those undergoing resections from the temporal lobes. Only more recently has attention been given to memory deficits in children with temporal lobe epilepsy, In this presentation I will present evidence for the existence of deficits affecting multiple aspects of memory in children with epilepsy, and the impact that these deficits have on the children s everyday lives. The nature of the memory impairments associated with temporal-lobe dysfunction will be illustrated through studies of learning and retention of multiple types of stimuli, and an examination of episodic, autobiographical and semantic memory. Finally, the impact of surgical removal of the temporal lobe on memory will be presented, and the question of whether there is functional recovery over time after surgery will be examined. 6

7 PRÉSENTATIONS ORALES - ÉTUDIANTS NEUROPSYCHOLOGIE DE L INSULA : UNE ÉTUDE AUPRÈS DE PATIENTS ÉPILEPTIQUES Olivier Boucher (1), Isabelle Rouleau (2,3), Zorina Von Siebenthal (1), Maryse Lassonde (1), Franco Lepore (1), Dang Nguyen (2) (1) CERNEC, Département de psychologie, Université de Montréal; (2) Département de neurologie, CHUM Hôpital Notre-Dame; (3) Département de psychologie, Université du Québec à Montréal L insula est l une des structures cérébrales les moins bien comprises, notamment en raison de sa localisation en profondeur qui la rend difficilement accessible et parce que les lésions cérébrales l affectant de façon isolée sont rares. Or, le foyer épileptique d un nombre non négligeable de patients avec épilepsie pharmacorésistante se loge dans l insula, et l arrêt des crises peut être obtenu par sa résection partielle ou complète. L évaluation neuropsychologique des patients entreprenant une telle chirurgie peut aider à comprendre le rôle de l insula dans le fonctionnement cognitif. Vingt patients épileptiques suivis au CHUM ont été évalués à l aide de tests neuropsychologiques traditionnels administrés avant et après une insulectomie unilatérale, et à l aide de tâches expérimentales de cognition sociale et de prise de décision après la chirurgie. Les résultats sont compatibles avec un rôle de l insula dans les processus oro-moteurs ainsi que dans l intégration des informations émotionnelles aux processus cognitifs de haut niveau. LE CERVEAU PRÉDICTIF EN RECONNAISSANCE D'OBJETS Laurent Caplette (1), Frédéric Gosselin (1) et Bruno Wicker (2) (1) CERNEC, Département de psychologie, Université de Montréal; (2) Institut de Neurosciences de la Timone, CNRS UMR 7289 & Aix-Marseille Université Nous avons évalué dans une étude en IRMf si le pattern d'activité cérébrale associé à la perception d'un objet était influencé par l'exposition préalable à un contexte prédictif ou non-prédictif. Lors de deux tiers des essais, un contexte suivi d'un objet prédit ou non-prédit étaient présentés; l'autre tiers, l'objet était précédé d'une image randomisée (condition objet seul). Nous avons mesuré la dissimilarité entre les patterns associés à chaque objet dans chaque condition et à chaque contexte. La distance entre un objet prédit et le même objet lorsque non-prédit s'est avérée plus grande que la distance entre prédit et seul ou entre non-prédit et seul. Également, la distance entre un contexte et les objets qui lui sont reliés est plus petite que la distance entre ce contexte et les autres objets. Nos résultats suggèrent que la perception d'un contexte active partiellement les représentations des objets qui lui sont reliés. 7

8 A PHYSIOLOGICAL ASSESSMENT OF LOCAL NEURAL LATERAL INTERACTIONS WITHIN EARLY VISUAL AREAS OF ADULTS WITH AUTISM Sabrina Censi (1,2), Mathieu Simard (6), Laurent Mottron (3,4), Dave Saint-Amour (5,6), et Armando Bertone (1,2,4) (1) Perceptual Neuroscience Laboratory for Autism and Development (PNLab); (2) School/Applied Psychology, Dept of Educational and Counselling Psychology, McGill University; (3) Psychiatry, Université de Montréal; (4) Centre d'excellence en Troubles envahissants du développement de l'université de Montréal (CETEDUM); (5) Département de psychologie, Université du Québec à Montréal; (6) Centre de recherche, CHU Sainte-Justine Although it has been established that local neural mechanisms underlying early perceptual processes are different in autism, there is little direct research for this explanation. This study uses steady-state visual evoked potentials (ssveps) to measure neural activity originating from lateral interactions between neurons elicited by Windmill-Dartboard and Lateral Masking paradigms. 10 individuals with autism and 10 typically developing individuals participated in two passive tasks while recording ssveps from four electrodes over the occipital cortex. Group differences were not evidenced during the Windmill-Dartboard task. For the lateral masking paradigm, a suppression response in autism occurred at a distance of 1.5 lambda (at contrasts of 8% and 16%) while a suppression response in the comparison group occurred across all distances (at contrasts of 16% and 30%). Although further analysis of the results is still required, the findings seem to provide partial evidence for atypical lateral interactions in the autism group. CHANGEMENTS MICROSTRUCTURAUX AU NIVEAU DU CORPS CALLEUX CHEZ DES ATHLÈTES FÉMININES COMMOTIONNÉES Emilie Chamard (1), Geneviève Lefebvre (1), Maryse Lassonde (2) et Hugo Théoret (1) (1) CERNEC, Département de psychologie de l'université de Montréal; (2) Fonds Québécois de Recherche - Nature et Technologies Objectif: Des altérations chroniques affectant la matière blanche suite à une commotion cérébrale, notamment au sein du faisceau corticospinal (CS) et du corps calleux (CC) ont été démontrées chez des athlètes masculins, mais peu d études ont porté sur les athlètes féminines. Méthode: 10 athlètes féminines ayant subi une commotion cérébrale il y a 6 mois ont été comparées à 8 athlètes contrôles avec l imagerie de diffusion afin d investiguer l intégrité du CS et du CC. Résultats: Aucune différence entre les groupes n a été trouvée dans le CS. Une analyse segmentée du CC révèle une diminution de la diffusivité moyenne et de la diffusion radiale dans la région CC1. Une diminution du volume a été retrouvée dans le groupe commotionné (CC2) ainsi qu une diminution de la diffusion axiale (CC5).Conclusion: Des altérations microstructurelles chroniques affectant principalement les régions antérieures du CC ont été retrouvées chez des athlètes féminines commotionnées. 8

9 COMPARATIVE EFFECTS OF ADAPTATION ON SUPRA (LAYER II-III) AND INFRAGRANULAR (LAYER V-VI) LAYERS IN THE ADULT CAT VISUAL CORTEX Nayan Chanauria (1, 2), Vishal Bharmauria (1, 2), Lyes Bachatene (1, 2), Sarah Cattan (1, 2), Jean Rouat (2, 3) and Stéphane Molotchnikoff (1, 2, 3) (1) CERNEC, Department of Psychology, University of Montreal; (2) Department of Biological Sciences, University of Montreal; (3) Department of Electrical and Computer Engineering, University of Sherbrook V1 neurons exhibit plasticity to change their orientation selectivity in response to a non-optimal stimulus (adapter). Visual neurons shift either towards the adapter (attractive) or away from it (repulsive) contingent upon the stimulus duration. Layer II-III neurons eminently show these classical shifts. Layer V-VI neurons are considered to be crucial information processing units continuously involved in feedforward and feed-back loops, but how these neurons respond to adaptation is an uninvestigated domain. We simultaneously recorded layer II-III and V-VI neurons in conventionally prepared anaesthetised cats by lowering a multichannel depth electrode in V1. We found that 1) attractive shifts were more in both layers 2) layer II-III and layer V-VI exhibited patterned mean shifts in either attractive or repulsive direction. This shows that layer II/III and V neurons shift in parallel to each other, suggesting that the entire columnar organization is reprogrammed. L ÉVOLUTION DU CARACTÈRE OBLIGATOIRE DU TRAITEMENT AUTOMATIQUE : UNE NOUVELLE APPROCHE Laurent Grégoire (1, 2), Pierre Perruchet (2) & Bénédicte Poulin-Charronnat (2) (1) Laboratoire CogNAC, Département de Psychologie, Université du Québec à Trois-Rivières; (2) LEAD CNRS, Université de Bourgogne, Dijon, France Le caractère obligatoire est une des principales propriétés attribuée aux automatismes cognitifs. Il renvoie au fait qu un comportement automatique puisse se déclencher de façon involontaire, et être difficile à interrompre une fois initié. De nombreux travaux se sont penchés sur l évolution de l effet Stroop en fonction du degré de pratique de la lecture pour évaluer le développement du caractère obligatoire. Ils révèlent une relation en U inversé entre l interférence et le niveau d expertise en lecture. Néanmoins, dans toutes ces études, l âge est largement confondu avec le niveau en lecture. Ainsi, la décroissance observée pourrait être expliquée par une meilleure maturation neurale et cognitive. Nous avons conçu une nouvelle situation expérimentale qui permet d éviter les biais liés à l âge. Nos résultats vont à l encontre des données obtenues habituellement avec la tâche de Stroop et montrent une relation linéaire positive entre le niveau de pratique et le caractère obligatoire du traitement automatique. 9

10 ÉVALUATION DU BLINDSIGHT ET CARACTÉRISTIQUES DES STRATÉGIES DE COMPENSATION CHEZ LE SUJET HÉMIANOPSIQUE Vanessa Hadid (1,3), Antonin Tran (1,3), Dang Nguyen (2), Franco Lepore (1,4) (1)Centre de recherche en neuropsychologie et cognition (CERNEC), Université de Montréal ;(2) Centre de recherche de l hôpital Notre-Dame, Université de Montréal ;(3) Département de Sciences biomédicales, Université de Montréal; 4)Département de psychologie, Université de Montréal Le blindsight est la capacité remarquable du cerveau à effectuer un traitement d une information visuelle présentée dans l hémichamp aveugle des personnes hémianopsiques qui, pourtant, affirment ne rien percevoir. Nous pensons qu une voie résiduelle sous-corticale, passant par le colliculus supérieur (CS) et projetant notamment à MT sans passer par V1, serait à son origine. Ainsi, nous proposons de nouvelles méthodes d évaluation comportementale et électrophysiologique qui visent ces structures, ainsi qu un entraînement audiovisuel ciblant les stratégies de compensation et renforçant le rôle de cette voie résiduelle. Les paradigmes utilisés révèlent chez nos deux participantes hémianopsiques des blindsights très différents, qui peuvent cependant être démontrés par les mêmes mesures indirectes. L entraînement audiovisuel a permis une amélioration significative de l exploration visuelle dans l hémichamp aveugle vers des stimuli non vus, démontrant l implication des structures sensorielles intégratrices, comme le CS, dans le blindsight, et l importance de ce type de réhabilitation comme première stratégie d intervention dans l hémianopsie. L EEG COMME MARQUEUR DU DÉCLIN COGNITIF DANS LA MALADIE DE PARKINSON Véronique Latreille (1, 2), Julie Carrier (1, 2), Ronald B. Postuma (1, 3), Benjamin Gaudet-Fex (1, 2), Jessica Rodrigues-Brazète (1), Jean-François Gagnon (1, 2, 4) (1) Centre d études Avancées en Médecine du Sommeil, Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal; (2) Centre de Recherche en Neuropsychologie et Cognition (CERNEC), Département de psychologie, Université de Montréal; (3) Département de neurologie, Hôpital Général de Montréal; (4) Département de psychologie, Université du Québec à Montréal Des études ont démontré la présence d anomalies de l électroencéphalographie (EEG) à l éveil dans la maladie de Parkinson (MP), mais très peu de travaux se sont intéressés au sommeil lent (SL) et au sommeil paradoxal (SP). Cette étude vise à caractériser l EEG en SL, en SP et à l éveil chez 68 patients MP, dont 18 ont développé une démence lors du suivi longitudinal, ainsi que chez 44 contrôles. En SP et à l éveil, les patients qui ont développé une démence présentaient un plus grand ratio de ralentissement comparativement aux patients non-déments et aux contrôles, avec un effet plus marqué en SP. En SL, les patients qui ont développé une démence présentaient une diminution du sigma comparativement aux patients non-déments et aux contrôles. Cette étude suggère que les perturbations de l activité sigma en SL ainsi que le ralentissement de l EEG en SP pourraient être de nouveaux marqueurs de la démence dans la MP. 10

11 LA RELATION ENTRE L'ENCODAGE ET LES PROCESSUS ATTENTIONNELS DURANT LE CLIGNEMENT ATTENTIONNEL Talia Losier (1), Christine Lefebvre (1), Mattia Doro (2), Roberto Dell'Acqua (2) et Pierre Jolicoeur (1) (1) CERNEC, Département de Psychologie, Université de Montréal; (2) Centre for Cognitive Neuroscience, Département de Psychologie, Université de Padua Le clignement attentionnel (CA) se caractérise par la difficulté à rapporter une cible suivant une autre lorsque celles-ci défilent rapidement parmi des distracteurs. Des études suggèrent qu une plus grande charge à encoder diminuerait l attention portée aux autres items, expliquant partiellement le CA. Dans cette étude électrophysiologique, deux ou trois cibles étaient présentes. La composante N2pc, reflétant le déploiement de l attention, fut mesurée, pour déterminer si le nombre de cibles peut la moduler. De plus, la dernière cible n'était pas masquée afin de mesurer la P3. Notre expérience réplique une étude ayant montré une interaction entre la charge à encoder et la distance temporelle entre les cibles pour la P3. Cependant, la N2pc n'est pas affectée par la distance temporelle ou la charge. Ce résultat inattendu indique que le masque suivant la dernière cible pourrait altérer le déploiement de l'attention en empêchant son engagement sur la cible, affectant le traitement subséquent. LA SEXUALITÉ POST-COMMOTIONNÉE : QUALITÉ DE VIE SEXUELLE ET SYMPTÔMES POST-COMMOTIONNELS APRÈS UN TRAUMATISME CRANIOCÉRÉBRAL Jhon Alexander Moreno, M.Sc. & Michelle McKerral, Ph.D CERNEC, Département de psychologie, Université de Montréal et Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation-centre de réadaptation Lucie-Bruneau, Montréal, Québec, Canada Introduction: Après un traumatisme craniocérébral (TCC), 50-60% des personnes éprouvent des problèmes sexuels. Objectifs: Comparer la qualité de vie sexuelle (QVS) entre un groupe TCC et des témoins ; explorer la QVS et les symptômes postcommotionnels (SPC) post-tcc. Participants: Personnes ayant subi un TCC (N=41) léger à sévère, 2.6 ans (ET=1.4) post-accident et 41 témoins. Les deux groupes de participants sont équivalents en termes d âge, d années de scolarité, revenu annuel, et statut d emploi/relationnel. Mesures : Questionnaire de qualité de vie sexuelle et l Échelle des symptômes post-commotionnels. Résultats: Les TCC ont une QVS significativement diminuée comparée aux témoins, t (73) = 2.5, p<.05. Chez les TCC, la quantité et sévérité des SPC sont associées à une QVS diminuée. Les SPC de type affectif sont les meilleurs prédicteurs de la QVS. Conclusions: Les difficultés sexuelles doivent être un but thérapeutique en réadaptation et les SPC sont une porte d entrée pour leur identification/traitement. 11

12 LE JEU COMME OUTIL D INTERVENTION COGNITIVE CHEZ DES ADOLESCENTS PRÉSENTANT UNE INTELLIGENCE SITUÉE DANS LA ZONE LIMITE Mathilde Neugnot-Cerioli (1,2), Charlotte Gagner (2), Miriam Beauchamp (1,2) (1) Centre de recherche de l Hôpital Sainte-Justine, Montréal, Québec, Canada; (2) Université de Montréal, Montréal, Québec, Canada; Les personnes présentant une intelligence limite (quotient intellectuel situé entre - 1 et -2 écarts-types) rencontrent des difficultés de raisonnement qui affectent leur cheminement académique et personnel. Cette étude visait à évaluer l efficacité d interventions cognitives sur le raisonnement, par le biais de jeux disponibles dans le commerce. Méthodologie : 36 adolescents (m=14 ans ± 1,02) ont été recrutés dans une école spécialisée. 24 ont suivi une intervention cognitive portant sur le raisonnement verbal ou visuel lors de séances individuelles à raison de deux fois une heure par semaine. 12 autres adolescents faisaient partie du groupe contrôle. Chaque jeune bénéficiait d une évaluation cognitive pré et post intervention afin d établir leurs éventuels progrès. Résultats : Le programme verbal s est révélé plus efficace que le programme visuel. Le potentiel des interventions par le jeu, une approche ludique et motivationnelle, sera discuté en lien avec les résultats. ÉVALUATION ÉLECTOPHYSIOLOGIQUE ET NEUROPSYCHOLOGIQUE DU LANGAGE CHEZ L ENFANT NÉ AVANT TERME Natacha Paquette (1, 2), Phetsamone Vannasing (1), Michelle McKerral (1, 2), Franco Lepore (1,2), Maryse Lassonde (1,2) et Anne Gallagher (1,2) (1) Centre de Recherche du CHU Sainte-Justine, Montréal, Canada. (2) Centre de Recherche en Neuropsychologie et Cognition, Université de Montréal, Montréal, Canada Les enfants nés prématurément sont plus à risque que ceux nés à terme de présenter des troubles attentionnels et langagiers à l âge scolaire. Notre objectif est d'identifier des marqueurs prédictifs de ces troubles à l'aide de la Mismatch Negativity (MMN) qui permet d étudier les processus préattentionnels de discrimination auditive chez les jeunes enfants. Soixante-quatorze enfants, âgés de trois, 12 et 36 mois, nés à terme ou prématurément, ont été évalués à l aide d une tâche de discrimination passive de stimuli verbaux et non-verbaux. Comparativement aux enfants nés à terme, ceux nés prématurément présentent une MMN plus tardives en réponse aux stimulations verbales. Ces réponses corrèlent également avec des résultats plus faibles à une échelle de langage expressif du Bayley-III. Toutefois, aucune différence n a été observée lorsque des stimulations non-verbales ont été utilisées. La MMN pourrait donc être utilisée afin d identifier plus précocement les enfants à risque de développer des troubles langagiers. 12

13 LE TRAITEMENT EXPERT DES VISAGES NE REQUIERT PAS LA DISPONIBILITÉ DU VISAGE COMPLET Jessica Royer (1, 2), Caroline Blais (1, 2), Frédéric Gosselin (2, 3), Justin Duncan (1, 2) et Daniel Fiset (1, 2). (1) Département de Psychoéducation et de Psychologie, Université du Québec en Outaouais; (2) CERNEC, Département de Psychologie, Université de Montréal; (3) Département de Psychologie, Université de Montréal La théorie dominante en reconnaissance de visages propose l existence de mécanismes distincts pour les visages (traitement holistique) et les autres objets (traitement par parties). Certains assument que présenter des visages visuellement dégradés modifie la stratégie naturelle en forçant l utilisation d un traitement par parties. Notre étude adresse cette spéculation en mesurant l'habileté individuelle de traitement de visages complets et échantillonnés à l aide de Bulles (Gosselin & Schyns, 2001), méthode considérée comme empêchant l'utilisation du traitement holistique. Nous montrons une forte corrélation entre l'habileté individuelle en reconnaissance de visages et le nombre de bulles (r=-.79;p<.0001), corrélation demeurant forte même en contrôlant pour l habileté en reconnaissance d objets (rpartiel=-.72;p<.0001). Ainsi, plus un individu est bon en reconnaissance de visages, le moins d information visuelle il requiert. Ainsi, le traitement expert des visages ne nécessite pas la disponibilité du visage entier, et les inquiétudes concernant les Bulles et autres méthodes similaires sont sans fondement. SPINAL INTEGRATION OF CONCURRENT BILATERAL NOCICEPTIVE INPUTS: AN EXCEPTION TO THE RULE OF REFLEX MOVEMENTS ELICITED FROM THE LIMBS IN MAN? Nabi Rustamov, Jessica Tessier, Mathieu Piché Dept. Chiropratique, Université du Québec à Trois-Rivières, Trois-Rivières, Canada Nociceptive inputs activate flexor and inhibit extensor muscles of the affected limb while producing the opposite effect contralaterally. Contrary to this general rule, the present study was designed to examine whether nociceptive input could facilitate the contralateral nociceptive flexion reflex (RIII-reflex) when lower limbs are stimulated concurrently. In 25 healthy volunteers, electrical stimulation was applied to the sural nerve bilaterally to produce: pain and the RIII-reflex (right: adjusted to 120% of RIII-reflex threshold); tactile or pain sensation (left: adjusted to 60% (non-nociceptive, tactile), 120% or 140% (nociceptive, pain) of RIII-reflex threshold). Pain and RIII-reflex amplitude on the right was significantly increased by contralateral nociceptive/painful but not non-nociceptive/tactile stimulation. Facilitation of the RIII-reflex by contralateral nociceptive inputs may reflect an adaptive response when both limbs must be withdrawn from a source of potential tissue damage. This could represent an exception to the rule of reflex movements elicited from the limbs. 13

14 INSTANTANEOUS FILTERING OF VISUAL INFORMATION BY PREFRONTAL CORTEX NEURONAL ENSEMBLES Sébastien Tremblay (1,2), Florian Pieper (3), Adam Sachs (4), Julio Martinez- Trujillo (2) (1) Integrated Program in Neuroscience, Montreal Neurological Institute, McGill University, Montréal, Canada. (2) Cognitive Neurophysiology Laboratory, Department of Physiology, McGill University, Montreal, Canada. (3) Institute for Neuro- & Pathophysiology, University Medical Center Hamburg-Eppendorf (UKE), Hamburg, Germany. (4) Department of Surgery, The Ottawa Hospital Research Institute, University of Ottawa, Ottawa, Canada In dynamic environments, the brain must rapidly select behaviourally relevant from irrelevant sensory information to generate adaptive behavior. At a single-neuron level, this filtering process has been investigated by averaging neural activity over series of identical experimental trials in order to account for variability in neuronal responses. In real-life situations, however, the brain processes information by integrating the activity of populations of neurons on a single-trial basis, not by integrating across trials. Here, we chronically implanted multielectrode arrays in area 8A of the prefrontal cortex of non-human primates and showed that the simultaneous activity of ensembles of neurons can be reliably decoded to determine, on a single-trial basis, the focus of spatial attention. Additionally, the encoded neural representation was robust to distractors, predictive of behavioural errors, and stable across a timespan of multiple weeks, suggesting potential utility in the implementation of cognitive neural prosthetics. ORIGINE DES TROUBLES DE MÉMOIRE DANS LA MALADIE D ALZHEIMER: DÉCLIN PROGRESSIF DES CONNAISSANCES SELON LA FORCE DE LA TRACE MNÉSIQUE Guillaume T. Vallet (1, 2), Sven Joubert (1, 2), Sophie Benoit (1, 3), Roxane Langlois (1, 3), Isabelle Rouleau (3, 4) (1) Centre de Recherche de l institut Universitaire de Gériatrie de Montréal; (2) Département de Psychologie, Université de Montréal; (3) Département de Psychologie, Université du Québec à Montréal; (4) Centre de recherche du Centre Hospitalier de l Université de Montréal Objectif: Cette étude évalue l origine des troubles de mémoire épisodique dans la maladie d Alzheimer. Méthodologie: 16 personnes âgées contrôles, 16 patients souffrants de troubles cognitifs légers (TCL) et 16 patients Alzheimer (MA) ont complété un bilan neuropsychologique, dont le DMS-48. Ce test de reconnaissance visuelle à choix forcé manipule le délai (immédiat, 1 heure, 1 semaine) ainsi que la nature des distracteurs (double de la cible, non relié, abstrait).résultats: Tel que prédit par l hypothèse d un oubli accéléré, les patients TCL et MA présentent un déclin plus rapide de leurs performances entre les rappels. Cependant, le déclin n est pas uniforme et dépend de la nature des items ce qui est en accord avec l hypothèse d un déficit d encodage. Ces résultats corroborent donc une troisième hypothèse de la force de la trace selon laquelle les items les plus faiblement encodés et les moins distincts sont les plus rapidement perdus.. 14

Sophie Blanchet, Frédéric Bolduc, Véronique Beauséjour, Michel Pépin, Isabelle Gélinas, et Michelle McKerral

Sophie Blanchet, Frédéric Bolduc, Véronique Beauséjour, Michel Pépin, Isabelle Gélinas, et Michelle McKerral Le traumatisme cranio-cérébral léger chez les personnes âgées : impact sur les processus mnésiques et exécutifs - Mise en relation avec les habitudes de vie Sophie Blanchet, Frédéric Bolduc, Véronique

Plus en détail

Décodage de l activité neuronale

Décodage de l activité neuronale Décodage de l activité neuronale Neurophysiologie et neuro-prosthétique Musallan et al, 2004 Utiliser les signaux physiologiques pour activer des prothèses distantes, plus ou moins intelligentes Neurophysiologie

Plus en détail

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Le capital Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs social capital An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Présentation des participants participants presentation Fondation Dufresne et Gauthier

Plus en détail

Vieillissement et mémoire spatiale

Vieillissement et mémoire spatiale Vieillissement et mémoire spatiale Problématique dans la conduite automobile Després Olivier & Dufour André Séminaire Deufrako Mercredi 3 mai 212 Séminaire Deufrako, 3.5.212 1 Plateforme Physiologie &

Plus en détail

Niveau débutant/beginner Level

Niveau débutant/beginner Level LE COFFRE À OUTILS/THE ASSESSMENT TOOLKIT: Niveau débutant/beginner Level Sampler/Echantillon Instruments d évaluation formative en français langue seconde Formative Assessment Instruments for French as

Plus en détail

Types of Dementia. Common Causes of Dementia

Types of Dementia. Common Causes of Dementia Types of Dementia Dementia is a loss of skills to think, remember and reason that is severe enough to affect daily activities. It is normal to need more time to remember things as we get older. Other thinking

Plus en détail

Peut-on prédire la thrombose veineuse profonde par la clinique?

Peut-on prédire la thrombose veineuse profonde par la clinique? Peut-on prédire la thrombose veineuse profonde par la clinique? TVP et algorithme de prédiction clinique - 1 Médiocre sensibilité et spécificité des signes et symptômes cliniques Utilité démontrée de la

Plus en détail

De nouvelles pistes pour la prévention de la maladie d Alzheimer «Eude MAPT3»

De nouvelles pistes pour la prévention de la maladie d Alzheimer «Eude MAPT3» Dossier de Presse 12 Novembre 2008 De nouvelles pistes pour la prévention de la maladie d Alzheimer «Eude MAPT3» Contact : Professeur Bruno Vellas Responsable du Pôle Gériatie du CHU de Toulouse et du

Plus en détail

Testing : A Roadmap. Mary Jean Harrold. Présentation de Olivier Tissot

Testing : A Roadmap. Mary Jean Harrold. Présentation de Olivier Tissot Testing : A Roadmap Mary Jean Harrold Présentation de Olivier Tissot Testing : A Roadmap I. L auteur II. Introduction sur les test : les enjeux, la problématique III. Les tests : roadmap IV. Conclusion

Plus en détail

Thème 1: Voyage dans le Cerveau Musicien

Thème 1: Voyage dans le Cerveau Musicien 2014 Thème 1: Voyage dans le Cerveau Musicien Grand témoin Natalie Dessay Invités plateau Hervé Platel (Le cerveau transparent la révolution des techniques de neuroimagerie cérébrale) Emmanuel Bigand (Historique

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

PRÉSENTATION TRAVAIL EN COURS - APPRENTISSAGE INTERACTIF. Ianis Lallemand, 21 janvier 2013

PRÉSENTATION TRAVAIL EN COURS - APPRENTISSAGE INTERACTIF. Ianis Lallemand, 21 janvier 2013 PRÉSENTATION TRAVAIL EN COURS - APPRENTISSAGE INTERACTIF Ianis Lallemand, 21 janvier 2013 APPRENTISSAGE INTERACTIF definition Contours encore assez flous dans le champ de l apprentissage automatique. Néanmoins,

Plus en détail

Prise de décision d Et sujet âgé : support neurobiologique

Prise de décision d Et sujet âgé : support neurobiologique Prise de décision d Et sujet âgé : support neurobiologique Pr C. Hommet Centre Mémoire M Ressources Recherche (CMRR) Médecine Interne GériatriqueG Inserm U 930 CHU Tours Angers 20 novembre 2008 Vieillissement

Plus en détail

Dysphagia Risk Assessment for the Community-dwelling Elderly

Dysphagia Risk Assessment for the Community-dwelling Elderly DYSPHAGIA RISK ASSESSMENT FOR THE COMMUNITY-DWELLING ELDERLY (DRACE) Miura, H., Kariyasu, M., Yamasaki, K., & Arai, Y. (2007). Evaluation of chewing and swallowing disorders among frail community-dwelling

Plus en détail

by Alfred Ainsley Archer Department of Animal Science McGill University, Montreal July, 2000

by Alfred Ainsley Archer Department of Animal Science McGill University, Montreal July, 2000 A FRAMEWORK TO INTEGRATE AND ANALYSE INDUSTRY-WIDE INFORMATION FOR ON-FARM DECISION MAKING IN DAIRY CATTLE BREEDING by Alfred Ainsley Archer Department of Animal Science McGill University, Montreal July,

Plus en détail

Autres termes clés (Other key terms)

Autres termes clés (Other key terms) Carve-out method Autres termes clés (Other key terms) Norme Rapports d assurance sur les contrôles d une société de services extérieurs (, Assurance Reports on Controls at a Third Party Service Organization)

Plus en détail

LA COMMOTION CÉRÉBRALE

LA COMMOTION CÉRÉBRALE LA COMMOTION CÉRÉBRALE Philippe Fait, PhD, ATC, CAT(C) Thérapeute du Sport Agréé, Professeur-Chercheur à l UQTR Fondateur de la clinique Cortex Médecine & Réadaptation Séminaire St-Joseph, le 14 avril

Plus en détail

Girls and Boys, Women and Men - Filles et garçons, femmes et hommes - respecting differences, promoting equality and sharing responsibility

Girls and Boys, Women and Men - Filles et garçons, femmes et hommes - respecting differences, promoting equality and sharing responsibility Girls and Boys, Women and Men - respecting differences, promoting equality and sharing responsibility Filles et garçons, femmes et hommes - respecter les différences, promouvoir l égalité et partager les

Plus en détail

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years.

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years. Linja Game Rules 2 players Ages 8+ Published under license from FoxMind Games NV, by: FoxMind Games BV Stadhouderskade 125hs Amsterdam, The Netherlands Distribution in North America: FoxMind USA 2710 Thomes

Plus en détail

Conférences invitées

Conférences invitées Conférences invitées The Process of Process Modeling Barbara Weber University of Innsbruck, Austria Barbara.Weber@uibk.ac.at ABSTRACT. Business process models have gained significant importance due to

Plus en détail

ICH Q8, Q9 and Q10. Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008

ICH Q8, Q9 and Q10. Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008 ICH Q8, Q9 and Q10 An Opportunity to Build Quality into Product Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008 Sequence

Plus en détail

conception des messages commerciaux afin qu ils puissent ainsi accroître la portée de leur message.

conception des messages commerciaux afin qu ils puissent ainsi accroître la portée de leur message. RÉSUMÉ Au cours des dernières années, l une des stratégies de communication marketing les plus populaires auprès des gestionnaires pour promouvoir des produits est sans contredit l utilisation du marketing

Plus en détail

mentale Monsieur Falize la création et l utilisation d imagerie interactive, les associations noms-visages, la méthode des lieux.

mentale Monsieur Falize la création et l utilisation d imagerie interactive, les associations noms-visages, la méthode des lieux. Pr Anne-Marie Ergis le vieillissement entraîne le déclin d un certain nombre de fonctions cognitives, comme la vitesse de traitement, les ressources attentionnelles, la mémoire de travail, la mémoire épisodique

Plus en détail

Enderby P, Crow E (1996). Frenchay Aphasia Screening Test: validity and comparability. Disability and Rehabilitation 18 (5): 238-240.

Enderby P, Crow E (1996). Frenchay Aphasia Screening Test: validity and comparability. Disability and Rehabilitation 18 (5): 238-240. FRENCHAY APHASIA SCREENING TEST (FAST) Enderby P, Crow E (1996). Frenchay Aphasia Screening Test: validity and comparability. Disability and Rehabilitation 18 (5): 238-240. Abréviation FAST Auteur Enderby

Plus en détail

RÉSUMÉ DE THÈSE. L implantation des systèmes d'information (SI) organisationnels demeure une tâche difficile

RÉSUMÉ DE THÈSE. L implantation des systèmes d'information (SI) organisationnels demeure une tâche difficile RÉSUMÉ DE THÈSE L implantation des systèmes d'information (SI) organisationnels demeure une tâche difficile avec des estimations de deux projets sur trois peinent à donner un résultat satisfaisant (Nelson,

Plus en détail

Association des Doctorants du campus STIC. Séminaires doctorants 11

Association des Doctorants du campus STIC. Séminaires doctorants 11 Association des Doctorants du campus STIC Séminaires doctorants 11 07 mars 2007 Actes édités par l association des doctorants du campus STIC. Les travaux individuels publiés restent l unique propriété

Plus en détail

Theme Sensorial marketing, from stores to Internet : retailers and sensorial marketing integration in multichannel distribution management.

Theme Sensorial marketing, from stores to Internet : retailers and sensorial marketing integration in multichannel distribution management. Les enseignes spécialisées et l intégration du marketing sensoriel dans l approche multicanale de leur distribution. Fanny NOYELLE Année Universitaire 2007 / 2008 ESUPCOM Lille Directeurs de mémoire :

Plus en détail

UE SC1 Apprentissage et adaptation des habiletés motrices

UE SC1 Apprentissage et adaptation des habiletés motrices Master 1 Sciences du Sport et du Mouvement Humain UE SC1 Apprentissage et adaptation des habiletés motrices 48H CM 12H TD contrôle terminal écrit (2H) contrôle continu (TD) 1 Présentation générale Apprentissage

Plus en détail

Québec WHO Collaborating Centre (CC) for Safety Promotion and Injury Prevention

Québec WHO Collaborating Centre (CC) for Safety Promotion and Injury Prevention Québec WHO Collaborating Centre (CC) for Safety Promotion and Injury Prevention mission The Collaborating Centre seeks to contribute at the international level to research, development and the dissemination

Plus en détail

Neuroscience du rythme

Neuroscience du rythme Neuroscience du rythme Isabelle Peretz Professeure en psychologie BRAMS Université de Montréal Psychologie du temps, PUF, 1967. Psychologie du rythme. PUF, 1974 Rhythm and tempo, The psychology of music,

Plus en détail

Sujet de TPE PROPOSITION

Sujet de TPE PROPOSITION Single photon source made of single nanodiamonds This project will consist in studying nanodiamonds as single photon sources. The student will study the emission properties of such systems and will show

Plus en détail

MOUVEMENTS VOLONTAIRES DE LA MAIN FANTÔME ET PERSPECTIVES THÉRAPEUTIQUES APRÈS AMPUTATION DU MEMBRE SUPÉRIEUR

MOUVEMENTS VOLONTAIRES DE LA MAIN FANTÔME ET PERSPECTIVES THÉRAPEUTIQUES APRÈS AMPUTATION DU MEMBRE SUPÉRIEUR 1 MOUVEMENTS VOLONTAIRES DE LA MAIN FANTÔME ET PERSPECTIVES THÉRAPEUTIQUES APRÈS AMPUTATION DU MEMBRE SUPÉRIEUR A.Touillet 1, N. Jarrassé 2, C. Nicol 3, L.Peultier 4, I. Loiret 1, N. Martinet 1, J. Paysant

Plus en détail

90558-CDT-06-L3French page 1 of 10. 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts

90558-CDT-06-L3French page 1 of 10. 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts 90558-CDT-06-L3French page 1 of 10 NCEA LEVEL 3: FRENCH CD TRANSCRIPT 2006 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts New Zealand Qualifications Authority: NCEA French

Plus en détail

IS/07/TOI/164004. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=6140

IS/07/TOI/164004. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=6140 La vente au détail - RetAiL est un cours fondé sur la technologie de l information, un IS/07/TOI/164004 1 Information sur le projet La vente au détail - RetAiL est un cours fondé sur la technologie de

Plus en détail

GRAPHIC STANDARDS MANUAL

GRAPHIC STANDARDS MANUAL GRAPHIC STANDARDS MANUAL CHARTE GRAPHIQUE This Graphic Standards Manual is aimed at the relays of the Europe Direct information network. They are members of a single family dedicated to the same aim: the

Plus en détail

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000 FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE Norme 8861-2000 NORME FIA CONCERNANT LA PERFORMANCE DES DISPOSITIFS D'ABSORPTION D'ÉNERGIE À L'INTÉRIEUR DES BARRIÈRES DE PNEUS DE FORMULE UN Ce cahier des charges

Plus en détail

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé French 2208A French for Healthcare Le français de la santé Professeur : Heures de bureau : Iryna Punko disponible tous les jours par courriel, sauf le week-end. Préalable - Fr 1900 E ou Fr 1910, ou permission

Plus en détail

Onzième colloque annuel de la Société québécoise d évaluation de programme La pratique de l évaluation de programme: quoi de neuf depuis 10 ans?

Onzième colloque annuel de la Société québécoise d évaluation de programme La pratique de l évaluation de programme: quoi de neuf depuis 10 ans? Onzième colloque annuel de la Société québécoise d évaluation de programme La pratique de l évaluation de programme: quoi de neuf depuis 10 ans? L évaluation formative d une intervention interdisciplinaire

Plus en détail

CONTINUING EDUCATION AND TRAINING IN PHYSIOTHERAPY

CONTINUING EDUCATION AND TRAINING IN PHYSIOTHERAPY CONTINUING EDUCATION AND TRAINING IN PHYSIOTHERAPY 1 day (7 hours) Motor control and ankle joint protection Update on scientific knowledge and practical consequences for physiotherapists Pascal TOSCHI,

Plus en détail

Transport in quantum cascade lasers

Transport in quantum cascade lasers Diss. ETH No. 20036 Transport in quantum cascade lasers A dissertation submitted to ETH ZURICH for the degree of Doctor of Sciences presented by ROMAIN LÉON TERAZZI Diplôme de Physicien, Université de

Plus en détail

David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments

David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments Article (Accepted version) (Refereed) Original citation: Marsden, David

Plus en détail

Mise en place d activités de stimulation et maintient du lien social. Accompagnement de la vie aide aux repères temps et espace

Mise en place d activités de stimulation et maintient du lien social. Accompagnement de la vie aide aux repères temps et espace Mise en place d activités de stimulation et maintient du lien social. Accompagnement de la vie aide aux repères temps et espace Circuit de l'émotion Fonctions Cognitives Définition : Ensemble des processus

Plus en détail

«Les troubles visuels d origine centrale chez l enfant et l adulte : sémiologie, dépistage et prise en charge»

«Les troubles visuels d origine centrale chez l enfant et l adulte : sémiologie, dépistage et prise en charge» PROGRAMME DE LA FORMATION : «Les troubles visuels d origine centrale chez l enfant et l adulte : sémiologie, dépistage et prise en charge» Vendredi matin : Rappels : sémiologie a)amputations du champ visuel

Plus en détail

Ce qu est la neuropsychologie

Ce qu est la neuropsychologie Neuropsychologie et troubles d apprentissage Francine Lussier Ph.D., neuropsychologue CÉNOP-FL et CRAN 858-6484 cenopfl@cenopfl.com Ce qu est la neuropsychologie La neuropsychologie est l étude de la relation

Plus en détail

La mémoire des mémoires LA MÉMOIRE : CLÉ DE LA DEPENDANCE L ORGANISATION DE LA MÉMOIRE 01/10/2014

La mémoire des mémoires LA MÉMOIRE : CLÉ DE LA DEPENDANCE L ORGANISATION DE LA MÉMOIRE 01/10/2014 01/10/2014 La problématique générale : une dynamique perpétuelle Journées d études de l Institut des Actuaires et du SACEI CONSOLIDATION LA MÉMOIRE : CLÉ DE LA DEPENDANCE Labile RECONSOLIDATION Stable

Plus en détail

Les mécanismes de la récupération neurologique. PPradat-Diehl DU de Rehabilitation neuropsychologique 2007

Les mécanismes de la récupération neurologique. PPradat-Diehl DU de Rehabilitation neuropsychologique 2007 Les mécanismes de la récupération neurologique PPradat-Diehl DU de Rehabilitation neuropsychologique 2007 Introduction Plasticité cérébrale / Récupération après lésion cérébrale Récupération spontanée

Plus en détail

COMPILING SCALA FOR THE JAVA VIRTUAL MACHINE

COMPILING SCALA FOR THE JAVA VIRTUAL MACHINE COMPILING SCALA FOR THE JAVA VIRTUAL MACHINE THÈSE N O 3302 (2005) PRÉSENTÉE À LA FACULTÉ INFORMATIQUE ET COMMUNICATIONS Institut d'informatique fondamentale SECTION D'INFORMATIQUE ÉCOLE POLYTECHNIQUE

Plus en détail

Face Recognition Performance: Man vs. Machine

Face Recognition Performance: Man vs. Machine 1 Face Recognition Performance: Man vs. Machine Andy Adler Systems and Computer Engineering Carleton University, Ottawa, Canada Are these the same person? 2 3 Same person? Yes I have just demonstrated

Plus en détail

The UNITECH Advantage. Copyright UNITECH International Society 2011. All rights reserved. Page 1

The UNITECH Advantage. Copyright UNITECH International Society 2011. All rights reserved. Page 1 The UNITECH Advantage Copyright UNITECH International Society 2011. All rights reserved. Page 1 Two key aspects of UNITECH Distinctive by being selective Standing out while fitting in The Wide and Varied

Plus en détail

TITRE DE LA THESE. Développement durable et lutte contre la pauvreté, Cas de la Tunisie. Par. Riadh Béchir. Unité de recherche ; Laboratoire ;

TITRE DE LA THESE. Développement durable et lutte contre la pauvreté, Cas de la Tunisie. Par. Riadh Béchir. Unité de recherche ; Laboratoire ; TITRE DE LA THESE Développement durable et lutte contre la pauvreté, Cas de la Tunisie Par Riadh Béchir Unité de recherche ; Laboratoire ; Entreprise - Economie - Environnement Economie et sociétés rurales

Plus en détail

L enjeu de l évaluation

L enjeu de l évaluation Joël Belmin Hôpital Charles Foix et Université Paris 6 Ivry-sur-Seine L enjeu de l évaluation Augmentation du coût de la santé Recentrer les dépenses sur les traitements efficaces Dé remboursement des

Plus en détail

Fonctionnement neural et troubles cognitifs chez le patient bipolaire: preuve ou surinterprétation

Fonctionnement neural et troubles cognitifs chez le patient bipolaire: preuve ou surinterprétation DIALOGUE ESPRIT / CERVEAU : CIRCULARITE CRP -OU Santé ANTAGONISME? Fonctionnement neural et troubles cognitifs chez le patient bipolaire: preuve ou surinterprétation Charles Pull Directeur du «Laboratoire

Plus en détail

Efficacité de la réalité virtuelle pour faciliter la prévention de la rechute auprès de joueurs en traitement

Efficacité de la réalité virtuelle pour faciliter la prévention de la rechute auprès de joueurs en traitement Efficacité de la réalité virtuelle pour faciliter la prévention de la rechute auprès de joueurs en traitement Stéphane Bouchard*, Ph.D. Département de Psychoéducation et de Psychologie Université du Québec

Plus en détail

TC & explorations électrophysiologiques

TC & explorations électrophysiologiques TC & explorations électrophysiologiques Jacques Luauté CHU de Lyon Enseignement National DES DIU de Médecine Physique et de Réadaptation Module : Rééducation des affections du système nerveux central Coordonnateurs

Plus en détail

Schedae. Prépublications de l Université de Caen Basse-Normandie

Schedae. Prépublications de l Université de Caen Basse-Normandie Schedae Prépublications de l Université de Caen Basse-Normandie Fascicule n 1 2010 Rehabilitation: the contribution of virtual reality Rééducation : contribution de la réalité virtuelle Presses universitaires

Plus en détail

2015 CANSI National Seminar Telemark Program*

2015 CANSI National Seminar Telemark Program* Le français suit. 2015 CANSI National Seminar Telemark Program* March 24 7:30pm - 10:00pm - Welcome reception co-sponsored by CANSI and CSIA (Bulldog Grand Café) March 25 - Telemark Professional Development

Plus en détail

NECO Pr Nicole Fiori NEUROSCIENCES COGNITIVES DU LANGAGE

NECO Pr Nicole Fiori NEUROSCIENCES COGNITIVES DU LANGAGE Université Paris-Descartes M2 RECHERCHE PSYCHOLOGIE COGNITIVE NECO Pr Nicole Fiori NEUROSCIENCES COGNITIVES DU LANGAGE Ouvrage recommandé : Fiori N. (2006). Les Neurosciences Cognitives. Armand Colin,

Plus en détail

Consommation d alcool et de drogues et traumatisme cranio-cérébral

Consommation d alcool et de drogues et traumatisme cranio-cérébral Consommation d alcool et de drogues et traumatisme cranio-cérébral Nadia L Espérance, Ph. D. Nadia_lesperance@ssss.gouv.qc.ca Agente de planification, programmation et recherche Chercheure en établissement

Plus en détail

Quelles sont les caractéristiques de la perception tactile manuelle chez les jeunes enfants et leurs conséquences cognitives?

Quelles sont les caractéristiques de la perception tactile manuelle chez les jeunes enfants et leurs conséquences cognitives? Quelles sont les caractéristiques de la perception tactile manuelle chez les jeunes enfants et leurs conséquences cognitives? Par Edouard GENTAZ Professeur de Psychologie, Université de Genève Habituellement,

Plus en détail

To be signed by the Chief Executive Officer or Senior Manager responsible for operations at this location.

To be signed by the Chief Executive Officer or Senior Manager responsible for operations at this location. Application Package Name of Organization Address Contact Tel Email Nature of Workplace Number of Employees Covered by this Application Date Submitted by Wellness Committee Members (if applicable) To be

Plus en détail

Autres termes clés (Other key terms)

Autres termes clés (Other key terms) Autres termes clés (Other key terms) Norme Contrôle qualité des cabinets réalisant des missions d audit ou d examen d états financiers et d autres missions d assurance et de services connexes ( Quality

Plus en détail

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé French 2208A French for Healthcare Le français de la santé Professeur : Heures de bureau : Olga Kharytonava disponible tous les jours par courriel, sauf le week-end. Préalable - Fr 1900 E ou Fr 1910, ou

Plus en détail

The Skill of Reading French

The Skill of Reading French The Skill of Reading French By the end of this session... ALL of you will be able to recognise words A LOT of you will be able to recognise simple phrases SOME of you will be able to translate a longer

Plus en détail

Modulation de l activité cérébrale pendant une tâche de tapping après exposition àun champ magnétique de 3000 μtà60 Hz

Modulation de l activité cérébrale pendant une tâche de tapping après exposition àun champ magnétique de 3000 μtà60 Hz Modulation de l activité cérébrale pendant une tâche de tapping après exposition àun champ magnétique de 3000 μtà60 Hz Alexandre Legros alegros@lawsonimaging.ca Bioelectromagnetics Group, Imaging Program,

Plus en détail

Le contrôle qualité sur les données fastq

Le contrôle qualité sur les données fastq Le contrôle qualité sur les données fastq TP detection exome Plan Théorie 1: le format FastQ et l'encodage des qualités Session pratique 1: conversion des qualités (fichier illumina.fastq) Théorie 2: le

Plus en détail

Exemple PLS avec SAS

Exemple PLS avec SAS Exemple PLS avec SAS This example, from Umetrics (1995), demonstrates different ways to examine a PLS model. The data come from the field of drug discovery. New drugs are developed from chemicals that

Plus en détail

Médecine et société / Le normal et la pathologique; histoire de la médecine

Médecine et société / Le normal et la pathologique; histoire de la médecine O B J E C T I F S Programme llongiitudiinall : Introduction Personne, santé, société (PSS) Cours d introduction - Présentation du cours PSS. - Importance des dimensions psycho-sociales dans la pratique

Plus en détail

Jean-René Duhamel. Institut des Sciences Cognitives CNRS - Université Claude-Bernard Lyon

Jean-René Duhamel. Institut des Sciences Cognitives CNRS - Université Claude-Bernard Lyon Jean-René Duhamel Institut des Sciences Cognitives CNRS - Université Claude-Bernard Lyon Neurophysiologie des fonctions visuelles supérieures 1. Introduction 2. Le système visuel cortical 3. Perception

Plus en détail

L autisme : reconnaissance des visages. Frederic MARIN Michael DASSA

L autisme : reconnaissance des visages. Frederic MARIN Michael DASSA L autisme : reconnaissance des visages Frederic MARIN Michael DASSA Introduction Le syndrome autistique est une pathologie neurodéveloppementale précoce qui affecte l enfant. Elle se définit par des troubles

Plus en détail

Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes

Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes Mémoire de stage Promotion 2010 Priscillia VON HOFMANN Abstract Today, the importance

Plus en détail

Ordre du jour. Réunion du Conseil d administration de la Société québécoise pour la recherche en psychologie. Mercredi le 11 juin 2008 à 13 h 30

Ordre du jour. Réunion du Conseil d administration de la Société québécoise pour la recherche en psychologie. Mercredi le 11 juin 2008 à 13 h 30 Ordre du jour Réunion du Conseil d administration de la Société québécoise pour la recherche en psychologie Mercredi le 11 juin 2008 à 13 h 30 1. Adoption de l ordre du jour 2. Adoption du procès-verbal

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

Facteurs du pronostic d éveil (ou de non-éveil) des comas

Facteurs du pronostic d éveil (ou de non-éveil) des comas Facteurs du pronostic d éveil (ou de non-éveil) des comas Docteur Catherine FISCHER Professeur Jacques LUAUTE Hôpital Neurologique, Lyon catherine.fischer@chu-lyon.fr Dominique MORLET INSERM U1028, Lyon

Plus en détail

LES ÉVALUATIONS RELIÉES À L IDENTIFICATION DES TROUBLES ACTIVITÉS 3.6.1 3.6.2 3.6.3

LES ÉVALUATIONS RELIÉES À L IDENTIFICATION DES TROUBLES ACTIVITÉS 3.6.1 3.6.2 3.6.3 Des compétences professionnelles partagées en santé mentale et en relations humaines: la personne au premier plan LES ÉVALUATIONS RELIÉES À L IDENTIFICATION DES TROUBLES ACTIVITÉS 3.6.1 3.6.2 3.6.3 LES

Plus en détail

Programme de Réadaptation en Hôpital de Jour pour patients cérébrolésés Projet d évaluation Résultats préliminaires sur l activité cuisine

Programme de Réadaptation en Hôpital de Jour pour patients cérébrolésés Projet d évaluation Résultats préliminaires sur l activité cuisine Programme de Réadaptation en Hôpital de Jour pour patients cérébrolésés Projet d évaluation Résultats préliminaires sur l activité cuisine Pascale Pradat-Diehl Frederique Poncet APHP- GH Pitié-Salpêtrière-

Plus en détail

SOIL MOISTURE AND RADON GAS. Bliss L. Tracy Radiation Protection Bureau Health Canada

SOIL MOISTURE AND RADON GAS. Bliss L. Tracy Radiation Protection Bureau Health Canada SOIL MOISTURE AND RADON GAS Bliss L. Tracy Radiation Protection Bureau Health Canada CGEO Workshop on Soil Moisture Saskatoon SK 19-20 June 2007 Outline What is radon? Where does it come from? Why is it

Plus en détail

SGR Services de gestion des risques

SGR Services de gestion des risques Title: Safety Achievement Financial Incentive System (SAFIS) Titre : Système d incitation financière à la sécurité DIRECTIVE Effective / En vigueur: 01/05/2008 Release / Diffusion No. 003 Page 1 of / de

Plus en détail

Sarah DÉRAPS. Université du Québec à Montréal

Sarah DÉRAPS. Université du Québec à Montréal Analyse communicationnelle de l épuisement professionnel (burnout) chez les travailleurs et travailleuses du domaine des communications-marketing au Québec Sarah DÉRAPS Université du Québec à Montréal

Plus en détail

Jeu problématique / pathologique: quels mécanismes psychologiques? Martial Van der Linden

Jeu problématique / pathologique: quels mécanismes psychologiques? Martial Van der Linden Jeu problématique / pathologique: quels mécanismes psychologiques? Martial Van der Linden Unité de Psychopathologie et Neuropsychologie Cognitive, Université de Genève Jeu problématique / pathologique:

Plus en détail

PLAN A. INTRODUCTION... 2 B. CLASSEMENT DES DEMENCES... 2 C. EVOLUTION DES DEMENCES... 5 D. CONCLUSION... 5

PLAN A. INTRODUCTION... 2 B. CLASSEMENT DES DEMENCES... 2 C. EVOLUTION DES DEMENCES... 5 D. CONCLUSION... 5 1 DEMENCES DES PERSONNES AGEES PLAN A. INTRODUCTION... 2 I. Historique... 2 II. Les démences :... 2 a) Définition... 2 b) Epidémiologie... 2 B. CLASSEMENT DES DEMENCES... 2 I. Les démences dégénératives...

Plus en détail

Excellence dedicated to nuclear medicine, public health and environment

Excellence dedicated to nuclear medicine, public health and environment Excellence dedicated to nuclear medicine, public health and environment TOC 1. Introduction 2. Quick win 3. External events not in the original design basis 3. Costs 4. Perspectives Excellence dedicated

Plus en détail

Product Platform Development: A Functional Approach Considering Customer Preferences

Product Platform Development: A Functional Approach Considering Customer Preferences Product Platform Development: A Functional Approach Considering Customer Preferences THÈSE N O 4536 (2009) PRÉSENTÉE le 4 décembre 2009 À LA FACULTé SCIENCES ET TECHNIQUES DE L'INGÉNIEUR LABORATOIRE DES

Plus en détail

Définitions Approches managériales Approches psychologiques

Définitions Approches managériales Approches psychologiques Séminaire [CID] : Créativité, Innovation, Décision Partie B : DECISION Définitions Approches managériales Approches psychologiques www.evoreg.eu M2i : Management International de l Innovation Emmanuel

Plus en détail

J. Kozub, R. Chrzan, M. Binder**, M. Grzybek

J. Kozub, R. Chrzan, M. Binder**, M. Grzybek Suggestion hypnotique dans l étude de l activation douloureuse en IRMf A. Urbanik, J. Aleksandrowicz*, B. Sobiecka, J. Kozub, R. Chrzan, M. Binder**, M. Grzybek Département de Radiologie et Psychiatrie*

Plus en détail

Source analysis of the N2 in a cued G0/NoGo task. Evelijne M. Bekker, J. Leon Kenemans, Marinus N. Verbaten

Source analysis of the N2 in a cued G0/NoGo task. Evelijne M. Bekker, J. Leon Kenemans, Marinus N. Verbaten Source analysis of the N2 in a cued G0/NoGo task Evelijne M. Bekker, J. Leon Kenemans, Marinus N. Verbaten Introduction Méthodologie Sujets Tâches et procédures Enregistrements électrophysiologiques Analyse

Plus en détail

Judge Group: P Title: Quel est meilleur: le compost ou le fertilisant chimique? Student(s): Emma O'Shea Grade: 6

Judge Group: P Title: Quel est meilleur: le compost ou le fertilisant chimique? Student(s): Emma O'Shea Grade: 6 Project No.1114 Title: Quel est meilleur: le compost ou le fertilisant chimique? Level: Student(s): Emma O'Shea Grade: 6 This progect compares the results of compost, chemical fertilizer and normal earth

Plus en détail

THE BOARD OF HEATLH REFERRED THE FOLLOWING REPORT RECOMMENDATIONS TO CITY COUNCIL:

THE BOARD OF HEATLH REFERRED THE FOLLOWING REPORT RECOMMENDATIONS TO CITY COUNCIL: 1 2. APPOINTMENT OF ASSOCIATE MEDICAL OFFICERS OF HEALTH IN CAMERA - PERSONAL MATTERS ABOUT IDENTIFIABLE THE BOARD OF HEATLH REFERRED THE FOLLOWING REPORT RECOMMENDATIONS TO CITY COUNCIL: 1. That Council

Plus en détail

Association Université Européenne Assomptionniste. Polymorphisme des déficits cognitifs après lésion cérébrale De l analyse clinique à la récupération

Association Université Européenne Assomptionniste. Polymorphisme des déficits cognitifs après lésion cérébrale De l analyse clinique à la récupération Association Université Européenne Assomptionniste Polymorphisme des déficits cognitifs après lésion cérébrale De l analyse clinique à la récupération Jeudi 27 mars 2008 Gilles Rode Université de Lyon,

Plus en détail

Photo Manipulations in the 2011 CES

Photo Manipulations in the 2011 CES Canadian Election Study Methodological Briefs Methodological Brief #2013-A Photo Manipulations in the 2011 CES Patrick Fournier, Université de Montréal Stuart Soroka, McGill University Fred Cutler, University

Plus en détail

FiRST Fibromyalgia Rapid Screening Tool Version 1.0

FiRST Fibromyalgia Rapid Screening Tool Version 1.0 FiRST Fibromyalgia Rapid Screening Tool Version 1.0 Scaling and Scoring Version 1.0: March 2011 Written by: Mapi Research Trust 27 rue de la villette 69003 Lyon France Phone: +33 (0) 4 72 13 65 75 Fax:

Plus en détail

PROJET DE LOI C- BILL C- SECRET SECRET HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA

PROJET DE LOI C- BILL C- SECRET SECRET HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA SECRET C- SECRET C- First Session, Forty-first Parliament, Première session, quarante et unième législature, HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA BILL C- PROJET DE LOI C- An Act to

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

SE/05/C/F/TH-82601. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=3295

SE/05/C/F/TH-82601. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=3295 (EuroguideVAL) SE/05/C/F/TH-82601 1 Information sur le projet Implementing the Common European Principles through Improved Guidance and Titre: Implementing the Common European Principles through Improved

Plus en détail

STAGE DES ENTRAINEURS

STAGE DES ENTRAINEURS STAGE DES ENTRAINEURS RÉGIONAUX (SOCCER) François Lévesque, physiothérapeute Action Sport Physio Sherbrooke Action Sport Physio, 2011 François Lévesque, physiothérapeute Copropriétaire de la clinique Action

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

AINoE. Rapport sur l audition d AINoE Paris, 18 juin 2003

AINoE. Rapport sur l audition d AINoE Paris, 18 juin 2003 AINoE Abstract Interpretation Network of Excellence Patrick COUSOT (ENS, Coordinator) Rapport sur l audition d AINoE Paris, 18 juin 2003 Thématique Rapport sur l audition d AINoE Paris, 18 juin 2003 1

Plus en détail

Population aging : A catastrophe for our health care system?

Population aging : A catastrophe for our health care system? Population aging : A catastrophe for our health care system? Amélie Quesnel-Vallée Dept. of Epidemiology & Dept. of Sociology Lee Soderstrom Dept. of Economics McGill University A catastrophe? Population

Plus en détail

AWICO instrument pour le bilan de compétences élargie

AWICO instrument pour le bilan de compétences élargie AWICO instrument pour le bilan de compétences élargie No. 2009 LLP-LdV-TOI-2009-164.603 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2009 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Résumé: Description:

Plus en détail

L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires

L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires Ming Sun Université de Montréal Haï Thach École Chinoise (Mandarin) de Montréal Introduction

Plus en détail

Logiciel interactif "Restaurant Venezia 3"

Logiciel interactif Restaurant Venezia 3 Logiciel interactif "Restaurant Venezia 3" 2009-1-BG1-LEO 05-01633 1 Information sur le projet Titre: Logiciel interactif "Restaurant Venezia 3" Code Projet: 2009-1-BG1-LEO 05-01633 Année: 2009 Type de

Plus en détail