Pharmacologie des médicaments de la Polyarthrite rhumatoïde

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pharmacologie des médicaments de la Polyarthrite rhumatoïde"

Transcription

1 19/12/2013 Marinelli Guillaume L3 Appareil locomoteur A. Boulamery Relecteur 7 8 pages Appareil locomoteur Pharmacologie des médicaments de la Polyarthrite rhumatoïde Pharmacologie des médicaments de la Polyarthrite rhumatoïde Plan A. Introduction I. Molécules à connaître B. Les traitements pharmacologiques de fond I. Schéma général les niveaux d'actions des médicaments II. Le méthotrexate III. La sulfasalazine IV. Chloroquine/hydroxychloroquine V. Les sels d'or VI.Les penicillamines C. Les biothérapies : anti-cytokines I. Les anti-tnfα II. Les anti-il1 III. Les anti-il6 IV. Autres molécules Ce cours aborde les différentes molécules utilisées dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde et leur mode d'action au niveau des articulations touchées. A. Introduction Dans le cadre de la prise en charge de la polyarthrite rhumatoïde (PR), il faut différencier les traitements agissant sur les crises (ou poussées) et les traitements de fond. Les premiers sont des traitements symptomatiques qui auront pour objectif principal de faire disparaître la douleur provoquée lors d'une poussée (la PR évolue par poussées). Les deuxièmes sont là pour ralentir la progression de la maladie, lutter contre la destruction et la déformation des articulations qui provoque de grandes impotences chez les patients atteints. La chirurgie peut être envisageable en cas de déformations trop importantes. I. Les molécules à connaître Le méthotrexate (MTX) : c'est le traitement utilisé en première intention pour la PR, il fait partie des traitements de fond. La sulfasalazine Le Leflunomide HydroxyChloroquine : également connue pour ses propriétés anti-palustres. Les sels d'or Les penicillamines La ciclosporine : utilisée dans les formes sévères de la PR, également utilisée comme immunosuppresseur suite à une greffe d'organe. 1/8

2 Les biothérapies : Anti-cytokines Anti TNFα Anti IL-1 Ce sont des molécules récentes! Appareil locomoteur Pharmacologie des médicaments de la Polyarthrite rhumatoïde B. Traitements pharmacologiques de fond I. Schéma général les niveaux d'action des médicaments Les CPA présentent l'ag aux LT, ce sont dans ce cas là des Ag articulaires (collagène, protéoglycanes,...). Les LT ont une spécificité au niveau de la reconnaissance antigénique : il faut 2 signaux. Le TCR reconnaît l'ag (couplé à HLA) : premier signal. Le deuxième signal correspond à la liaison entre des molécules CD80/CD86 (sur les CPA) avec le CD28 (sur le LT). C'est la co-stimulation, elle est essentielle pour la transmission du signal antigénique. Dans le cas de la PR, le LT va se transformer vers la voie Th1 et en s'engageant vers la voie Th1, le lymphocyte va sécréter des facteurs caractéristiques : IL-2, IFNγ et IL-17. (+ stimulation des LB qui libèrent le facteur rhumatoïde). Ces facteurs vont stimuler les macrophages qui eux-mêmes vont synthétiser le TNFα, l'il-1 et l'il-6. On observe donc déjà différents niveaux où les médicaments vont pouvoir intervenir : anti TNFα ou R TNFα, anti IL-1, anti IL-6, ceux qui inhibent la co-stimulation (Abatacept), anti LB qui libère le facteur rhumatoide (Rituximab), anti proliferation des synoviocytes, anti osteoclastes (anti RANK-L : belimumab)... Au niveau de la physiopathologie, le macrophage a sécrété des facteurs pro-inflammatoires qui vont agir sur l angiogenèse, sur les synoviocytes et il va y avoir prolifération cellulaire qui aboutira à la stimulation des ostéoclastes : on observe alors une destruction de l'articulation. II. Le méthotrexate (MTX) Le méthotrexate est très connu pour son emploi dans les traitements anti-cancéreux. C'est un anti cancéreux, anti-folique et qui est utilisé à très forte dose dans plusieurs types de cancers (ostéosarcomes, tumeurs gynécologiques de l'endomètre...). Il fait aussi partie de l'arsenal thérapeutique dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde (et autres maladies inflammatoires articulaires) mais à des doses très faibles en comparaison de celles utilisées dans le traitement du cancer. On l'utilise aussi dans le traitement de la spondylarthrite ankylosante comme traitement de fond. C'est le médicament de premier choix dans le traitement de la PR, utilisé comme traitement de fond. En chimiothérapie les doses sont supérieures à 10g/j alors que dans le traitement des maladies inflammatoires chroniques nous sommes à des doses qui vont de 5 à 20mg/semaine! Les posologies sont donc totalement différentes. Mécanisme d'action : Le MTX a deux niveaux d'actions, il va bloquer 2 enzymes qui interviennent dans la synthèse des purines. Le blocage de la synthèse des purines se fait par l'action anti-folique du MTX, il va y avoir accumulation des substrats de la voie des purines dans les cellules articulaires ce qui provoquera l'effet cytotoxique recherché. 2/8

3 Le MTX agit sur la dihydrofolate reductase et c'est par cette voie là qu'il est considéré comme anti-folique sachant que les folates interviennent dans la synthèse des purines. L'action anti-folique est recherchée mais c'est elle aussi qui provoque les effets indésirables. /!\ On associe au traitement par le MTX un apport d'acide folique ou folinique. Il y a aussi un effet anti-inflammatoire, un effet sur le chimiotactisme des PN (ce qui concoure aussi à l'effet anti-inflammatoire). Pharmacocinétique : Il y a plusieurs formes galéniques du MTX. En chimiothérapie, c'est la voie IV qui est utilisée. Dans le cadre des maladies inflammatoires, où il est utilisé en traitement de fond, on choisi la voie orale. Le MTX est alors commercialisé sous forme de petits comprimés dosés à 2,5mg (1 prise par semaine). Le MTX a une bonne biodisponibilité, un métabolisme hépatique et peut avoir une toxicité hépatique donc il faut un suivi de la fonction hépatique (bilans). Il y a un délai d'action, qui peut être de plusieurs semaines, en revanche l'effet peut être très prolongé. Effets indésirables : Il y a une grande variabilité interindividuelle mais aux posologies utilisées dans la PR, la tolérance est relativement bonne (différent dans le cadre des chimiothérapies). Il peut y avoir des effets digestifs, une hépatotoxicité (fréquente!) qui peut s'aggraver d'une cholestase ou d'une insuffisance hépato-cellulaire mais ce niveau là est rarement atteint. On co-administre de l'acide folique au MTX pour éviter les effets indésirables mais ce n'est pas fait systématiquement dans le cadre de la PR. En chimiothérapie il y a toujours de l'acide folique pour faciliter l'élimination du MTX. Aux posologies de la PR, l'hématotoxicité est peu fréquente. Il peut y avoir des fibroses pulmonaires (surtout en chimiothérapie mais possible dans le cadre de la PR). Contre-indication : La grossesse car risque d'anomalie de fermeture du tube neural : tératogène!!. III. La sulfasalazine (ou Salazopyrine ) Elle a un effet anti-inflammatoire et elle agit en diminuant la synthèse et la sécrétion des IgA et du facteur rhumatoïde. Elle réduit la vitesse d'évolution des lésions. Il faut retenir que ce médicament est un sulfamide donc hypoglycémiant. On retrouve les sulfamides dans le traitement du diabète (type 2) par voie orale. C'est un sulfamide anti-inflammatoire qui ne pose pas de soucis chez la plupart des patients mais il faut être attentif chez le patient diabétique type 2 (surtout si il est aussi traité par sulfamides hypoglycémiants). C'est un médicament administré par voie orale. Effets indésirables : Ils sont assez fréquents. Dans 30% des cas ils conduisent à l'arrêt du traitement. Effets indésirables digestifs avec nausées et vomissements qui sont plus marqués qu'avec le MTX. Manifestations cutanées possibles et phénomènes allergiques avec modifications du terrain immunitaire du patient (certains patients ont fait des chocs anaphylactiques alimentaires inexpliqués, sûrement par modifications induites par la sulfasalazine). Atteintes hématopoïétiques avec anémie hémolytique, neutropénie, baisse de la fertilité masculine mais tout cela est beaucoup plus rare. 3/8

4 Le délai d'action est relativement long, 1 à 3 mois. L efficacité optimale est obtenue au bout de 3 à 4 mois. L'effet du MTX est plus rapide. IV. Chloroquine (Nivaquine ) /Hydroxychloroquine (Plaquenil ) Ce sont des médicaments utilisés dans le cadre de la prévention anti-palustre. Ils ne sont pas très bien connus dans le cadre de la PR mais ils sont efficaces (dans la lucite également). Le délai d'obtention des effets cliniques est long donc il ne sera pas un médicament de première intention (3 à 6 mois). Pharmacocinétique : Il faut retenir qu'il y a une forte fixation aux protéines tissulaires et notamment aux protéines oculaires ce qui explique les effets indésirables que l'on peut observer avec ces anti-paludéens. Ils ont aussi une présence prolongée dans l'organisme avec une demi-vie de 45 jours donc l'élimination est lente (les effets sont prolongés). Le métabolisme est hépatique donc ces médicaments peuvent avoir une toxicité à ce niveau en plus de la toxicité oculaire. Il faut surveiller le terrain du patient et ne pas administrer ce traitement à un patient avec insuffisance hépatocellulaire ou avec des troubles oculaires. Il existe des interactions médicamenteuses avec la ciclosporine et avec les hormones thyroïdiennes. Effets indésirables: Toxicité oculaire essentiellement. Il faut une surveillance ophtalmologique régulière. Effets digestifs, neuropsychiques et manifestations cutanées. V. Les sels d'or (Allochrysine ) Ce sont de vieux médicaments, initialement ils étaient les seuls utilisés comme traitement de fond dans la PR. Ils ont depuis été remplacés par le MTX, mieux toléré. Leur mécanisme d'action n'est pas très bien connu car l'utilisation était empirique à la base. Ils existent toujours et ils sont administrés par voie intra-musculaire. Les effets indésirables sont fréquents et poussent 1/3 des patients à arrêter le traitement : manifestations cutanées, goût métallique, atteintes hématologiques, atteintes rénales. Le délai d'action peut aller jusqu'à un mois et l'efficacité optimale est obtenue à 8 mois ce qui a conduit à leur abandon. VI. Les pénicillamines Le Trolovol est le représentant principal de cette classe de médicaments. Ils agissent par dépolymérisation du facteur rhumatoïde. Ils interfèrent avec la synthèse du collagène et en pratique ils sont rarement utilisés car beaucoup de toxicité. 4/8

5 C. Les biothérapies : Anti-cytokines I. Les anti-tnfα Ils ont été introduits il y a une dizaine d'années pour les tout premiers. Le TNFα a une action pro-inflammatoire donc les anti-tnfα sont des anti-inflammatoires. Les anti-tnfα diminuent l'activité macrophagique, il y a un effet immunosuppresseur. Cet effet immunosuppresseur explique un certain nombre d'effets indésirables (surinfections notamment). Il faut donc effectuer une surveillance du patient et un bilan pré-thérapeutique. Les anti-tnfα ont un effet antalgique spectaculaire, ils sont très efficaces en seulement quelques jours. On les utilise surtout en voie injectable. 3 niveaux d'actions : Neutralisation du TNFα par des anticorps (Infliximab, adalimumab, certolizumab et golimumab). Inhibition via des anticorps anti-récepteurs du TNFα (etanercept). Le thalidomide, molécule tératogène, peut être utilisé pour traiter la PR dans des circonstances particulières. Il diminue la sécrétion du TNFα. Le délai d'action de ces traitements est court (-de 15jours) en comparaison des traitements de fond et le délai d efficacité optimale est d'environ 12 semaines. Neutralisation du TNFα par des anticorps : Infliximab (Remicade ), Adalimumab (Humira ) et Certolizumab (Cimzia ) Les indications sont la PR mais aussi d'autres maladies chroniques inflammatoires (spondylarthrite ankylosante, maladie de Still = atteinte articulaire chez l'enfant surtout). La Maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique font aussi partie des indications. Le rhumatisme psoriasique, qui est une association entre une atteinte articulaire inflammatoire et des signes cutanés de psoriasis, peut aussi être traitée par ces anticorps monoclonaux. Effets indésirables : Surtout il faut retenir les infections (tuberculose ++). On a pu observer une réactivation de tuberculose ancienne ou des primo infections tuberculeuse chez des patients sous anti-tnfα. Actuellement, sur le plan médico-légal, il faut faire une recherche de tuberculose avant la mise sous anti-tnfα. Sur ces patients on va prescrire une radiographie du thorax, une intra-dermo réaction à la tuberculine et des tests biologiques pour rechercher une tuberculose active ou passée. Dans les cas douteux (radio normale mais IDR réactive), on fait un traitement préalable de la tuberculose et on introduit au bout d'un mois le traitement par anti-tnfα. Obligation de dépister la tuberculose avant mise sous traitement. On peut aussi avoir des lupus érythémateux disséminés iatrogènes au traitement par anti-tnfα, des réactions générale avec fièvre, céphalées, toux, L'atteinte hépatique peut aussi être observée et justifie le bilan hépatique en suivi tous les mois. Contre-indications : pathologies infectieuses (tuberculose ++). Il faut faire attention avec les patients diabétiques, chez qui l'administration de ces traitements augmente le risque infectieux (déjà élevé chez eux). Attention aussi à l'association de plusieurs anti-inflammatoires. 5/8

6 Le remicade s'administre en IV (et nécessite une surveillance active de 2h), les autres en sous-cutané. Golimumab 3 indications pour cette molécule nouvelle (mise sur la marché il y a un an) : La PR Spondylarthrite ankylosante Rhumatisme psoriasique Dans le cadre de la PR, elle doit être utilisée en association avec le méthotrexate dans des cas de PR modérées à sévères chez les adultes lorsque la réponse aux traitements de fond a été inadéquate. On peut l'utiliser d'emblée dans les cas de PR extrêmement sévères, très évolutives chez l'adulte. Une administration sous-cutanée par mois. Le délai d'action est long (12 à 14 semaines). Elle a de très nombreux effets indésirables. Etanercept (Enbrel) C'est un récepteur soluble, donc circulant, du TNFα qui est couplé à une Ig humaine. Il va aller capter le TNFα et il ne pourra plus se fixer sur ses récepteurs spécifiques et exercer son action. Il s'agit donc d'une neutralisation du TNFα. Les indications sont les mêmes que pour les autres anti-tnfα. Effets indésirables : problèmes infectieux surtout. II. Les anti-il1 C'est une autre classe de médicaments, la molécule utilisée actuellement est l'anakinra (Kineret ). Ce sont des inhibiteurs compétitifs de la fixation de l'il1 sur son récepteur. Il y a des effets immunosuppresseurs, des effets antalgiques et une diminution de l'activité macrophagique. Indication : la PR en association avec le méthotrexate. Effets indésirables très fréquents (= plus d'un patient sur 10 présente ces effets) : réactions locales au point d'injection. Effets indésirables fréquents : infections graves et neutropenies. Il est administré par voie sous-cutanée en variant les sites d'injection. III. Les anti-il6 On utilise le Tocilizumab (Roactemia ) qui est un anticorps membranaire qui se lie à la fois au récepteur membranaire mais aussi au récepteur soluble de l'il6. L'IL6 ne peut pas exercer son activité pro-inflammatoire et ni activer la prolifération cellulaire. Indication : PR en association au méthotrexate dans les cas de PR active et sévère, ou si il existe une reaction inappropriée aux autres traitements. IV. Autres molécules Abatacept (Orencia ) : inhibiteur de la co-stimulation lymphocytaire T. Traitement de la PR en association au méthotrexate. 6/8

7 Rituximab(Mabthera ) : Anti-CD20 donc anti-lymphocyte B. Utilisé dans la PR ou le lymphome malin non Hodgkinien. Immunosuppresseurs anti-prolifératifs : Léflunomide (Arava ) : bloque la synthèse des pyrimidines et donc bloque la prolifération lymphocytaire T. Cette molécule provoque de nombreux et fréquents effets indésirables. Ciclosporine : Elle agit au niveau de la cascade des calcineurines en bloquant la modulation du gène de l'il2. : Inhibition de la synthèse d'il-2. Elle a à la fois un effet immuno-suppresseur et anti-inflammatoire. Il faut savoir qu'elle est métabolisée via le cytochrome P450 3A4 et donc à ce titre il y a un nombre très élevé d interactions médicamenteuses. Les effets indésirables sont fréquents : les infections (comme pour tous les immunosuppresseurs) mais aussi l'insuffisance rénale et l'hypertension artérielle. Azathioprine : Inhibition de la synthèse des purines donc un effet anti-prolifératif. Il faut savoir que des vaccins anti-tnfα sont à l'étude (phase 2B) et nous auront certainement l'occasion de les utiliser quand nous exercerons. On développe actuellement des molécules anti-rankl, action sur les ostéoclastes. 7/8

8 8/8

AL Traitement pharmacologiques de la Polyarthrite Rhumatoïde

AL Traitement pharmacologiques de la Polyarthrite Rhumatoïde 07/01/16 (9h/10h) HAGER Jules L3 (CR:SAIDI Sonia) AL Dr. A. BOULAMERY 8 pages AL Traitement pharmacologiques de la Polyarthrite Rhumatoïde AL Traitement pharmacologiques de la Polyarthrite Rhumatoïde Plan

Plus en détail

LES MEDICAMENTS DE LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDES

LES MEDICAMENTS DE LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDES 1 Introduction LES MEDICAMENTS DE LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDES 2 La polyarthrite rhumatoïde est une maladie caractérisée par une inflammation chronique du tissus synovial. Dr Myriam RAZGALLAH KHROUF A-H-U-pharmacologie,

Plus en détail

Ce qu il faut savoir sur les biotéhrapies

Ce qu il faut savoir sur les biotéhrapies Ce qu il faut savoir sur les biotéhrapies Samy Slimani 1,2 1 CHU Benflis Touhami, Batna 2 Université Hadj Lakhdar, Batna 20 ème Congrès de la SAMI 17 mai 2014 Plan C est quoi une biothérapie? Biothérapies

Plus en détail

TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS (RHUMATISMES INFLAMMATOIRES) Christian ROUX Université René Descartes Hôpital Cochin PARIS

TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS (RHUMATISMES INFLAMMATOIRES) Christian ROUX Université René Descartes Hôpital Cochin PARIS TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS (RHUMATISMES INFLAMMATOIRES) Christian ROUX Université René Descartes Hôpital Cochin PARIS POLYARTHRITE RHUMATOIDE Traitements classiques Antimalariques Sels d or D-Penicillamine

Plus en détail

Médicaments antalgiques

Médicaments antalgiques 17/12/2012 Perrine FOGLINO Appareil locomoteur Pr. N. SIMON et une autre prof dont je connais pas le nom... 14 pages Médicaments antalgiques Plan : A. Introduction B. Médicaments du palier I I. Paracétamol

Plus en détail

Avis 8 18 Décembre 2012

Avis 8 18 Décembre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 8 18 Décembre 2012 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation ENBREL (DCI : Etanercept

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Arrêté du 6 août 2010 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques remboursables aux assurés sociaux NOR : SASS1021239A

Plus en détail

Polyarthrite rhumatoïde

Polyarthrite rhumatoïde RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Polyarthrite rhumatoïde Traitements de fond (synthèse des résumés des caractéristiques des produits) Septembre 2007 Cette recommandation de bonne pratique a été suspendue

Plus en détail

POLYARTHRITE RHUMATOÏDE (PR): CE QU IL FAUT SAVOIR EN MÉDECINE GÉNÉRALE

POLYARTHRITE RHUMATOÏDE (PR): CE QU IL FAUT SAVOIR EN MÉDECINE GÉNÉRALE POLYARTHRITE RHUMATOÏDE (PR): CE QU IL FAUT SAVOIR EN MÉDECINE GÉNÉRALE H. DINTINGER Cabinet de rhumatologie Paixhans/ Attaché service de médecine interne et rhumatologie hôpital Legouest METZ Un message

Plus en détail

Conditions de l AMM 1

Conditions de l AMM 1 Page 1 de 9 RECOMMANDATIONS CONCERNANT L UTILISATION DES IMMUNOMODULATEURS BIOLOGIQUES OU «BIOTHÉRAPIES» DANS LES MALADIES INFLAMMATOIRES À MÉDIATION IMMUNITAIRE (IMID) VERSION COURTE 1. INTRODUCTION Les

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 2 23 Octobre 2012

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 2 23 Octobre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 2 23 Octobre 2012 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation HUMIRA (DCI : Adalimumab

Plus en détail

Corticoïdes Immunomodulateurs Immunosuppresseurs. L Sailler Service de Médecine Interne

Corticoïdes Immunomodulateurs Immunosuppresseurs. L Sailler Service de Médecine Interne Corticoïdes Immunomodulateurs Immunosuppresseurs L Sailler Service de Médecine Interne définitions Immunomodulateurs: Modifie la réponse immune de l organisme sans majorer le risque infectieux ou tumoral

Plus en détail

THESE. Pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE. par. Marine RIBEYROL ---------------------- Présentée et soutenue le lundi 6 Février 2012

THESE. Pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE. par. Marine RIBEYROL ---------------------- Présentée et soutenue le lundi 6 Février 2012 UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE PHARMACIE ANNEE 2012 N THESE Pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE par Marine RIBEYROL ---------------------- Présentée et soutenue le lundi 6 Février 2012 LES

Plus en détail

Les anticorps monoclonaux Des médicaments commes les autres?

Les anticorps monoclonaux Des médicaments commes les autres? Les anticorps monoclonaux Des médicaments commes les autres? Pr. Gilles Paintaud Université et CHRU de Tours EA 3853 IPGA Immuno-Pharmaco- Génétique des Anticorps thérapeutiques Equipe 7 UMR CNRS Pharmacologie

Plus en détail

Prise en charge médicamenteuse de la Polyarthrite Rhumatoïde (PR)

Prise en charge médicamenteuse de la Polyarthrite Rhumatoïde (PR) Prise en charge médicamenteuse de la Polyarthrite Rhumatoïde (PR) Cours du mardi 24 novembre 2009 IFSI 2 ième année Module Rhumato - Orthopédie V. SERVANT Interne en pharmacie Généralités - 1 PR = rhumatisme

Plus en détail

Polyarthrite rhumatoïde

Polyarthrite rhumatoïde RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Polyarthrite rhumatoïde Prise en charge en phase d état RECOMMANDATIONS Septembre 2007 1 L argumentaire scientifique de ces recommandations est téléchargeable sur www.has-sante.fr

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 mars 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 mars 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 14 mars 2012 ORENCIA 250 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion Boîte de 1 flacon (CIP 570 892.7) Boîte de 1 flacon (CIP 580 989.3) Laboratoires BRISTOL-MYERS

Plus en détail

HUMIRA solution injectable (en seringue préremplie en stylo prérempli pour usage pédiatrique) (adalimumab; antagoniste du TNF)

HUMIRA solution injectable (en seringue préremplie en stylo prérempli pour usage pédiatrique) (adalimumab; antagoniste du TNF) Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament HUMIRA de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

Traitements immunomodulateurs et biothérapies. Par le Dr Bernard WILLEMIN Hépato-Gastro CHR Haguenau

Traitements immunomodulateurs et biothérapies. Par le Dr Bernard WILLEMIN Hépato-Gastro CHR Haguenau Traitements immunomodulateurs et biothérapies Par le Dr Bernard WILLEMIN Hépato-Gastro CHR Haguenau Soirée FMC du 19 février 2014 Invitation telephonique Dr Bernard WILLEMIN Hépato - Gastro CHR Haguenau

Plus en détail

Rhumatismes inflammatoires chroniques (RIC) État des lieux Nouveautés

Rhumatismes inflammatoires chroniques (RIC) État des lieux Nouveautés Rhumatismes inflammatoires chroniques (RIC) Polyarthrite rhumatoïde (PR) / Spondyloarthrites (SpA) État des lieux Nouveautés Janine-Sophie Giraudet Rhumatologue Services du Pr. A. Kahan et du Pr P Anract

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 mars 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 mars 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 14 mars 2007 METOJECT 10 mg/ml, solution injectable en seringue pré-remplie 1 seringue pré-remplie en verre de 0,75 ml avec aiguille : 371 754-3 1 seringue pré- remplie

Plus en détail

POLYARTHRITE RHUMATOÏDE DE L ADULTE : TRAITEMENT DE LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDE DE L ADULTE

POLYARTHRITE RHUMATOÏDE DE L ADULTE : TRAITEMENT DE LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDE DE L ADULTE POLYARTHRITE RHUMATOÏDE DE L ADULTE : TRAITEMENT DE LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDE DE L ADULTE Bernard COMBE René-Marc FLIPO Professeur de Rhumatologie Professeur de Rhumatologie Praticien Hospitalier Praticien

Plus en détail

Mécanismes d'action de l'immunothérapie spécifique de l allergène

Mécanismes d'action de l'immunothérapie spécifique de l allergène Mécanismes d'action de l'immunothérapie spécifique de l allergène Cyrille Hoarau, Frédéric Bérard I-Introduction... 2 II-Principe et modalités de l'immunothérapie spécifique de l'allergène... 2 II-1.Principe

Plus en détail

Biothérapies en rhumatologie. Dr Isabelle Barbier clinique Saint Hilaire Rouen

Biothérapies en rhumatologie. Dr Isabelle Barbier clinique Saint Hilaire Rouen Biothérapies en rhumatologie Dr Isabelle Barbier clinique Saint Hilaire Rouen Les cytokines Messagers solubles de nature protéique synthétisées par les cellules du système immunitaire, ou par d autres

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT Remicade 100 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion. 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque flacon contient

Plus en détail

LES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES

LES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES 23.03.09 Dr Jacquier Orthopédie - Rhumatologie - Traumatologie I)La Polyarthrite Rhumatoïde (PR) B)Signes fonctionnels C)Signes physiques F)Radios G)Traitement LES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES 1)Traitement

Plus en détail

Les stratégies thérapeutiques dans la PR : quelles biothérapies après l'échec des anti TNF? Jean Sibilia Aix les Bains, 3 avril 2008

Les stratégies thérapeutiques dans la PR : quelles biothérapies après l'échec des anti TNF? Jean Sibilia Aix les Bains, 3 avril 2008 Les stratégies thérapeutiques dans la PR : quelles biothérapies après l'échec des anti TNF? Jean Sibilia Aix les Bains, 3 avril 2008 En cas d'échec à un anti TNF Rituximab ou Abatacept? Abatacept ou Rituximab?

Plus en détail

Les biothérapies en médecine interne. Pr L.BOUILLET CLINIQUE UNIVERSITAIRE DE MÉDECINE INTERNE

Les biothérapies en médecine interne. Pr L.BOUILLET CLINIQUE UNIVERSITAIRE DE MÉDECINE INTERNE Les biothérapies en médecine interne Pr L.BOUILLET CLINIQUE UNIVERSITAIRE DE MÉDECINE INTERNE Les maladies systémiques Connectivites Lupus Syndrome de Gougerot-Sjogren Dermato-polymyosite Sclérodermie

Plus en détail

IMMUNOINTERVENTION ET VACCINS

IMMUNOINTERVENTION ET VACCINS IMMUNOINTERVENTION ET VACCINS Maladie Clinique Biologie Immunologie Diagnostic Traitement POLYARTHRITE RHUMATOIDE = PAR LUPUS ERYTHEMATEUX DISSEMINE OU SYSTEMIQUE = LED SYNDROME DES ANTI PHOSPHOLIPIDES

Plus en détail

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1 Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire qui permettra l identification rapide de nouvelles informations relatives à la sécurité. Les professionnels

Plus en détail

Congrès de Médecine Générale de l UCL Nouveautés en rhumatologie

Congrès de Médecine Générale de l UCL Nouveautés en rhumatologie Congrès de Médecine Générale de l UCL Nouveautés en rhumatologie B. Lauwerys Service de Rhumatologie Cliniques Universitaires Saint-Luc Novembre 2009 Prise en charge de la polyarthrite rhumatoïde X Polyarthrite

Plus en détail

Avis de la Commission. 15 septembre 2004

Avis de la Commission. 15 septembre 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE Avis de la Commission 15 septembre 2004 HUMIRA 40 mg, solution injectable en seringue pré-remplie (Boîte de 2 seringues) Laboratoires ABBOTT FRANCE Liste

Plus en détail

Anti TNF α et Tuberculose. DES pneumologie 10/02/2007 L. Belmont

Anti TNF α et Tuberculose. DES pneumologie 10/02/2007 L. Belmont Anti TNF α et Tuberculose DES pneumologie 10/02/2007 L. Belmont Rôle TNF alpha Cytokine pro inflammatoire produite par les macrophages, monocytes, exprimé par LT, LB Recrutement et activation des macrophages

Plus en détail

Polyarthrite rhumatoïde (PR) : prise en charge en phase d état (Septembre 2007)

Polyarthrite rhumatoïde (PR) : prise en charge en phase d état (Septembre 2007) SYNTHESE DE RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Polyarthrite rhumatoïde (PR) : prise en charge en phase d état (Septembre 2007) OBJECTIFS DES RECOMMANDATIONS : Avoir un impact sur la prise en charge quotidienne

Plus en détail

Traitement de la polyarthrite rhumatoïde. Prise en charge PR. Déséquilibre cytokinique dans la synovite rhumatoide

Traitement de la polyarthrite rhumatoïde. Prise en charge PR. Déséquilibre cytokinique dans la synovite rhumatoide UNIVERSITE DE MONASTIR FACULTE DE PHARMACIE DE MONASTIR COURS DE CHIMIE THÉRAPEUTIQUE Traitement de la polyarthrite rhumatoïde Certificat Coordonné 1 3 ème année Pharmacie Pr. Ag Olfa GLOULOU ép. LANDOLSI

Plus en détail

traitement de la SEP *

traitement de la SEP * 4 Le traitement de la SEP * * Sclérose en plaques Cette brochure fait partie d'une série de brochures sur la Sclérose En Plaques (SEP). Bien qu'il n'existe pas à l'heure actuelle de traitement capable

Plus en détail

Chapitre 7 : IMMUNOLOGIE

Chapitre 7 : IMMUNOLOGIE Chapitre 7 : IMMUNOLOGIE (*) Introduction Définition : SYSTEME IMMUNITAIRE (SI) : C est un ensemble d organes, de cellules et de tissus dont la fonction est la défense du corps humain, c est à dire le

Plus en détail

Douleurs des mains et des poignets chez une femme de 47 ans

Douleurs des mains et des poignets chez une femme de 47 ans Enoncé Douleurs des mains et des poignets chez une femme de 47 ans Madame A., 47 ans, vous consulte en raison de douleurs intéressant les mains et les poignets, évoluant depuis un peu moins de 2 mois,

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 13 décembre 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 13 décembre 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 13 décembre 2006 MABTHERA 100 mg, solution à diluer pour perfusion (CIP 560 600-3) B/2 MABTHERA 500 mg, solution à diluer pour perfusion (CIP 560 602-6) B/1 ROCHE rituximab

Plus en détail

Nouveaux traitements en rhumatologie pédiatrique: les médicaments biologiques

Nouveaux traitements en rhumatologie pédiatrique: les médicaments biologiques Nouveaux traitements en rhumatologie pédiatrique: les médicaments biologiques Quelles indications, comment les utiliser, quelles précautions prendre? Michaël Hofer, Lausanne et Genève La prise en charge

Plus en détail

Avis de la Commission. REMICADE 100 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion (Boîte unitaire)

Avis de la Commission. REMICADE 100 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion (Boîte unitaire) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE Avis de la Commission 1 er septembre 2004 REMICADE 100 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion (Boîte unitaire) Laboratoires SCHERING PLOUGH

Plus en détail

Polyarthrite rhumatoïde mise au point M. Piperno Centre Hospitalier Lyon Sud. Jeudis de l Europe 20 septembre 2012

Polyarthrite rhumatoïde mise au point M. Piperno Centre Hospitalier Lyon Sud. Jeudis de l Europe 20 septembre 2012 Polyarthrite rhumatoïde mise au point M. Piperno Centre Hospitalier Lyon Sud Jeudis de l Europe 20 septembre 2012 J ai actuellement une affiliation ou des intérêts financiers ou intérêts de tout ordre,

Plus en détail

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT FANSD500CP AMM : 29/06/05 1/6 1. DENOMINATION FANSIDAR, comprimé quadrisécable 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE SULFADOXINE... 500,0 mg PYRIMETHAMINE...

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE PRODUIT REMICADE. Infliximab. Poudre pour solution stérile et lyophilisée, 100 mg/fiole. Modulateur des réactions biologiques

MONOGRAPHIE DE PRODUIT REMICADE. Infliximab. Poudre pour solution stérile et lyophilisée, 100 mg/fiole. Modulateur des réactions biologiques MONOGRAPHIE DE PRODUIT REMICADE Infliximab Poudre pour solution stérile et lyophilisée, 100 mg/fiole Modulateur des réactions biologiques REMICADE ne doit être utilisé que par des médecins ayant des connaissances

Plus en détail

Vieillissement immunitaire et risque infectieux. Dr F.Rachidi-Berjamy Capacité de gériatrie 23 Mai 2014

Vieillissement immunitaire et risque infectieux. Dr F.Rachidi-Berjamy Capacité de gériatrie 23 Mai 2014 Vieillissement immunitaire et risque infectieux Dr F.Rachidi-Berjamy Capacité de gériatrie 23 Mai 2014 Introduction L immunité = la résistance aux maladies, et spécifiquement infectieuses La physiologie

Plus en détail

31/03/2014 THOMASSIN Guillaume L2 AIH Carole CASSAGNE Relecteur 6 10 pages LA PNEUMOCYSTOSE. Plan

31/03/2014 THOMASSIN Guillaume L2 AIH Carole CASSAGNE Relecteur 6 10 pages LA PNEUMOCYSTOSE. Plan 31/03/2014 THOMASSIN Guillaume L2 AIH Carole CASSAGNE Relecteur 6 10 pages LA PNEUMOCYSTOSE Plan A. L'agent infectieux I. Développement de la maladie II. Mode de transmission III. Cycle du parasite IV.

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 18 novembre 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 18 novembre 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 18 novembre 2009 LEDERTREXATE 5 mg, solution injectable B/1 ampoule de 2 ml (Code CIP : 315 012-5) LEDERTREXATE 25 mg, solution injectable B/1 ampoule de 1 ml (Code CIP

Plus en détail

I Les rencontres PRISME

I Les rencontres PRISME I Les rencontres PRISME Paris 27 mars 2010 Le programme PRISME est dédié à la formation médicale des rhumatologues libéraux et hospitaliers et à la prise en charge des Rhumatismes Inflammatoires Chroniques

Plus en détail

Les agents de rémission de l arthrite et les biologiques : Ce que tout médecin doit savoir

Les agents de rémission de l arthrite et les biologiques : Ce que tout médecin doit savoir Mars 2012 10 Les agents de rémission de l arthrite et les biologiques : Ce que tout médecin doit savoir Mark Hazeltine, M.D., FRCPc Jean-Luc Tremblay, M.D., FRCPc INTRODUCTION Le traitement de l arthrite

Plus en détail

Biothérapie. Damien LOEUILLE

Biothérapie. Damien LOEUILLE Biothérapie Damien LOEUILLE PU-PH Rhumatologie Service de Rhumatologie du CHU Brabois Metz 2 février 2008 Quel est la place des biothérapies dans la prise en charge thérapeutique PR? Faut il réaliser un

Plus en détail

LES MEDICAMENTS EN RHUMATOLOGIE roïdiens (AINS)

LES MEDICAMENTS EN RHUMATOLOGIE roïdiens (AINS) LES MEDICAMENTS EN RHUMATOLOGIE * Les anti-inflammatoires inflammatoires non stéro roïdiens (AINS) * Les anti-tnf Nadine OBOA Pharmacien GH Charles FOIX- Jean ROSTAND LES ANTI-INFLAMMATOIRES INFLAMMATOIRES

Plus en détail

Inflectra (infliximab) Questions fréquemment posées

Inflectra (infliximab) Questions fréquemment posées Programmes publics de médicaments de l Ontario Inflectra (infliximab) Questions fréquemment posées 1. Quel est le statut de remboursement d Inflectra (infliximab)? À partir du 25 février 2016, Inflectra

Plus en détail

Pr Bernard Combe. Immuno-Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie CHU de Montpellier

Pr Bernard Combe. Immuno-Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie CHU de Montpellier Journal de L ANDAR (Association Nationale de Défense contre l Arthrite Rhumatoîde) octobre2008 Le Mabthéra dans la polyarthrite rhumatoïde Pr Bernard Combe Immuno-Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie CHU de

Plus en détail

RECOMMANDATION FINALE DU CCCEM

RECOMMANDATION FINALE DU CCCEM RECOMMANDATION FINALE DU CCCEM NOUVELLE PRÉSENTATION DE L ABATACEPT (Orencia Bristol-Myers Squibb) Indication : Polyarthrite rhumatoïde La présente recommandation remplace la recommandation du CCCEM à

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 1er Février 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 1er Février 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 1er Février 2012 SIMPONI 50 mg, solution injectable Boîte de 1 stylo pré-rempli - 0,5 ml (CIP : 397 307.4) Boîte de 1 seringue pré-remplie- 0,5 ml (CIP : 397 309.7) Laboratoire

Plus en détail

Biothérapies en rhumatologie ADP 2013

Biothérapies en rhumatologie ADP 2013 Biothérapies en rhumatologie ADP 2013 Aspects cliniques et radiographiques. (Dr Smolen) Aspects cliniques et radiographiques. (Dr Smolen) Les Biothérapies Définition : utilisation de produits d origine

Plus en détail

LES ANTIBIOTIQUES. Rôle Infirmier. Stéphane Dubus Cadre de santé formateur

LES ANTIBIOTIQUES. Rôle Infirmier. Stéphane Dubus Cadre de santé formateur LES ANTIBIOTIQUES Rôle Infirmier Stéphane Dubus Cadre de santé formateur Plan Rapide Historique Généralités Les grandes familles d'antibiotiques Surveillance Evaluation de l'efficacité du traitement Education

Plus en détail

Maladies auto-inflammatoires pratiques pour les francophones

Maladies auto-inflammatoires pratiques pour les francophones Maladies auto-inflammatoires pratiques pour les francophones Atelier pratique du Samedi 8 Septembre : cas résistants aux thérapeutiques classiques ou de la bonne utilisation des biothérapies Eric HACHULLA

Plus en détail

Immunopathologie. Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences. Filière SVI Semestre 4. Pr. Saaïd AMZAZI. Département de Biologie

Immunopathologie. Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences. Filière SVI Semestre 4. Pr. Saaïd AMZAZI. Département de Biologie Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences Département de Biologie Année Universitaire : 2004-2005 Filière SVI Semestre 4 Immunopathologie Module optionnel (M 16.1): Biologie Humaine Élément : Immunologie

Plus en détail

HUMIRA. (adalimumab) uniquement

HUMIRA. (adalimumab) uniquement HUMIRA (adalimumab) uniquement 64C-1025102 ORIGINAL DE LA VERSION FRANÇAISE POINTS CLÉS DES INFORMATIONS POSOLOGIQUES Ces points clés ne comprennent pas toutes les informations nécessaires à l'utilisation

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mai 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mai 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 10 mai 2006 METOJECT 10 mg/ml, solution injectable en seringue pré-remplie 1 seringue pré-remplie en verre de 0,75 ml avec aiguille : 371 754-3 1 seringue pré- remplie

Plus en détail

Avis 20 février 2013

Avis 20 février 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 20 février 2013 NAPROSYNE 250 mg, comprimé 1 plaquette thermoformée de 10 comprimés (CIP : 34009 316 843 8 1) NAPROSYNE 500 mg, comprimé 1 plaquette thermoformée de 10

Plus en détail

Traitements de l allergie

Traitements de l allergie Définition Traitements de l allergie Dr Bruno RICHARD Service d Hématologie-Oncologie C.H.U. Nîmes Allergie : Réponse immunitaire d hypersensibilité qui fait suite à l introduction de substances antigéniques

Plus en détail

Biothérapies en rhumatologie. Elisabeth Solau-Gervais PH en rhumatologie à Lille

Biothérapies en rhumatologie. Elisabeth Solau-Gervais PH en rhumatologie à Lille Biothérapies en rhumatologie Elisabeth Solau-Gervais PH en rhumatologie à Lille Dans quelles pathologies utilisent -on les biothérapies? Polyarthrite rhumatoïde Spondylarthrite ankylosante Rhumatisme psoriasique

Plus en détail

Polyarthrite rhumatoïde de l adulte : traitement

Polyarthrite rhumatoïde de l adulte : traitement 14-220-A-20 Polyarthrite rhumatoïde de l adulte : traitement B. Combe La prise en charge diagnostique et thérapeutique de la polyarthrite rhumatoïde (PR) a considérablement évolué au cours des dernières

Plus en détail

FMC du Val de Creuse Mercredi 13 juin 2012

FMC du Val de Creuse Mercredi 13 juin 2012 Dr C Bonnet CHU Limoges FMC du Val de Creuse Mercredi 13 juin 2012 Femme de 45 ans, sans ATCD particulier, vous consulte car elle souffre depuis plus de 3 mois de douleurs inflammatoires articulaires touchant

Plus en détail

Le corps humain contient 2 à 4 grammes de zinc, les plus fortes concentrations se trouvant dans la prostate et certaines parties de l œil.

Le corps humain contient 2 à 4 grammes de zinc, les plus fortes concentrations se trouvant dans la prostate et certaines parties de l œil. Zinc EN BREF Introduction Le zinc (Zn) est un oligoélément essentiel à toutes les formes de vie et que l on trouve dans près de 100 enzymes spécifiques. Après le fer, le zinc est l oligoélément le plus

Plus en détail

Le Traitement. Information Prise en charge médico-psychologique Traitements médicamenteux Rééducation Chirurgie Prise en charge sociale

Le Traitement. Information Prise en charge médico-psychologique Traitements médicamenteux Rééducation Chirurgie Prise en charge sociale Le Traitement Information Prise en charge médico-psychologique Traitements médicamenteux Rééducation Chirurgie Prise en charge sociale Une équipe soignante pluridisciplinaire Le traitement de la PR fait

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT ORENCIA 250 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion. 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque flacon contient

Plus en détail

Le retour au travail d un patient sous immunosuppresseurs

Le retour au travail d un patient sous immunosuppresseurs Société de Santé au Travail, de Toxicologie, d ergonomie, des régions PACA-Corse Le retour au travail d un patient sous immunosuppresseurs Pr Patrick DISDIER Médecine interne CHU de Marseille 28-01-2014

Plus en détail

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT Humira 40 mg/0,8 ml, solution injectable pour usage pédiatrique. 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Un flacon de

Plus en détail

Dr JD Cohen Unité d Immuno Rhumatologie Montpellier

Dr JD Cohen Unité d Immuno Rhumatologie Montpellier Dr JD Cohen Unité d Immuno Rhumatologie Montpellier M. R, né le 23/05/66 Depuis l enfance Crises de polyarthrite (asymétrique) Myalgies déclenchées par le froid Éruption fugace papuleuse, prurigineuse;

Plus en détail

Psoriasis. Dr Franck Delesalle. CHRU Lille

Psoriasis. Dr Franck Delesalle. CHRU Lille Psoriasis Nouvelles thérapeutiques Dr Franck Delesalle Clinique i Dermatologique CHRU Lille Traitements locaux Thérapeutiques usuelles Émollients, Eucérin, Psoriane, Kératolytiques urée 10 % Eucérin, Ac

Plus en détail

Qu'est-ce que l'hyperthyroïdie? Pourquoi?

Qu'est-ce que l'hyperthyroïdie? Pourquoi? Corps du texte 1.Qu'est-ce que l'hyperthyroïdie? 2.Pourquoi? 3.Quels symptômes et quelles conséquences? 4.Quelques chiffres 5.Traitement 6.Conséquences sur la vie scolaire 7.Quand faire attention? 8.Comment

Plus en détail

Polyarthrite Rhumatoïde. Rémission. traitements médicamenteux

Polyarthrite Rhumatoïde. Rémission. traitements médicamenteux Polyarthrite Rhumatoïde & Rémission traitements médicamenteux Rémission : Contrôle des symptômes Contrôle de la douleur et de l inflammation articulaire Rémission stable dans le temps Préservation des

Plus en détail

La Jungle des Immunosuppresseurs

La Jungle des Immunosuppresseurs La Jungle des Iunosuppresseurs Coent s y s y retrouver? Quels risques pour les patients? Les vaccins La surveillance clinique Erick Legrand et Pierre Abgueguen, Service de Rhuatologie, Service des Maladies

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mars 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mars 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 10 mars 2010 CIMZIA 200 mg, solution injectable Boîte de 2 seringues pré-remplies de 1 ml et 2 tampons alcoolisés (CIP : 397 320.0) Laboratoires UCB PHARMA SA certolizumab

Plus en détail

Approche diagnostique et thérapeutique du purpura thrombocytopénique idiopathique. Dr C Bradstreet Service de médecine interne SEMINAIRES IRIS

Approche diagnostique et thérapeutique du purpura thrombocytopénique idiopathique. Dr C Bradstreet Service de médecine interne SEMINAIRES IRIS Approche diagnostique et thérapeutique du purpura thrombocytopénique idiopathique Dr C Bradstreet Service de médecine interne Séminaire des services d urgence Campus Érasme Définition Pathologie acquise

Plus en détail

Produit HUG : METALCAPTASE cpr 300mg (1 x 100)

Produit HUG : METALCAPTASE cpr 300mg (1 x 100) AVERTISSEMENT: La Pharmacie tient en stock différents médicaments étrangers dont la notice d'information n'est pas forcément en français. Afin de faciliter l'utilisation de ces produits, nous mettons à

Plus en détail

Immunité anti-tumorale

Immunité anti-tumorale Immunité anti-tumorale Professeur M GUENOUNOU Laboratoire d Immunologie & Microbiologie UFR de Pharmacie 51100 REIMS 1- Cellules tumorales - Une tumeur est une prolifération clonale issue d une cellule

Plus en détail

Traitement de fond des maladies inflammatoires chroniques. Rappels physiopathologiques

Traitement de fond des maladies inflammatoires chroniques. Rappels physiopathologiques Traitement de fond des maladies inflammatoires chroniques Rappels physiopathologiques Maladies inflammatoires chroniques Traitements symptomatiques de la crise : q AINS q corticoïdes Traitements de fond

Plus en détail

AUGMENTATION DE LA VITESSE DE SEDIMENTATION

AUGMENTATION DE LA VITESSE DE SEDIMENTATION AUGMENTATION DE LA VITESSE DE SEDIMENTATION UNE CONDUITE DIAGNOSTIQUE SIMPLE fibrinogène ou CRP protéinogramme 2 causes à retenir syndrome inflammatoire dysglobulinémie monoclonale Conduite à tenir devant

Plus en détail

3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques

3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques 3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques La vaccination en cas d immunodépression présente certaines particularités qui justifient des recommandations

Plus en détail

Le bilan des avancées thérapeutiques 2005

Le bilan des avancées thérapeutiques 2005 Le bilan des avancées thérapeutiques 2005 Dr Chrystel Jouan-Flahault Directeur Médical, Leem Un état des lieux à partir de données objectives Les médicaments retenus sont ceux qui ont justifié l attribution

Plus en détail

Le paracétamol. Antalgique

Le paracétamol. Antalgique Le paracétamol Antalgique La douleur Présentation La douleur est un mécanisme physiologique ayant pour fonction principale l alerte. Elle informe le cerveau de l existence d une menace. La peau, les muscles

Plus en détail

MONOGRAPHIE. Pr HUMIRA. (adalimumab) 40 mg dans 0,8 ml (50 mg/ml) de solution stérile pour injection sous-cutanée

MONOGRAPHIE. Pr HUMIRA. (adalimumab) 40 mg dans 0,8 ml (50 mg/ml) de solution stérile pour injection sous-cutanée MONOGRAPHIE Pr HUMIRA (adalimumab) 40 mg dans 0,8 ml (50 mg/ml) de solution stérile pour injection sous-cutanée Modificateur de la réponse biologique Le traitement par HUMIRA (adalimumab) doit être amorcé

Plus en détail

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. Juin 2009. Diarrhée passagère. de l adulte

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. Juin 2009. Diarrhée passagère. de l adulte Bien vous soigner avec des médicaments disponibles sans ordonnance Juin 2009 Diarrhée passagère de l adulte Diarrhée passagère de l adulte Ce qu il faut savoir La diarrhée se manifeste par une modification

Plus en détail

Les traitements du diabète

Les traitements du diabète 27 mars 2014 DE COUX Solène L3 Hormonologie-Reproduction Pr Valero 10 pages CR12 HORMONOLOGIE REPRODUCTION Les traitements du diabète Plan Les traitements du diabète A. Prise en charge non médicamenteuse

Plus en détail

Rhumatismes inflammatoires, composition corporelle et adipokines

Rhumatismes inflammatoires, composition corporelle et adipokines Rhumatismes inflammatoires, composition corporelle et adipokines Éric Toussirot, Nhu Uyen Nguyen, Gilles Dumoulin, Daniel Wendling Rhumatologie Explorations Fonctionnelles Rénales & Métaboliques Composition

Plus en détail

TRAITEMENTS BIOLOGIQUES. Dérouter les messagers moléculaires

TRAITEMENTS BIOLOGIQUES. Dérouter les messagers moléculaires TRAITEMENTS BIOLOGIQUES Dérouter les messagers moléculaires À PROPOS DE CROHN ET COLITE CANADA TRAITEMENTS BIOLOGIQUES Crohn et Colite Canada désire vous accompagner dans votre quête d information. Notre

Plus en détail

8.6 Polyposes naso-sinusiennes

8.6 Polyposes naso-sinusiennes 8.6 Polyposes naso-sinusiennes Références bibliographiques : -Site de l Institut Français de Chirurgie du Nez et des Sinus. 8.6.1 DEFINITION La polypose nasosinusienne (PNS) est une sinusite chronique

Plus en détail

Utilisation du rituximab dans la polyarthrite rhumatoïde

Utilisation du rituximab dans la polyarthrite rhumatoïde Prise en charge pratique des patients sous rituximab 1 Information patient Utilisation du rituximab dans la polyarthrite rhumatoïde Evidence Based Medicine Recommandations officielles Avis des experts

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire. Commission de la Transparence des médicaments. Avis 4 20 Novembre 2012

Assurance Maladie Obligatoire. Commission de la Transparence des médicaments. Avis 4 20 Novembre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 4 20 Novembre 2012 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation - ACTEMRA, TOCILIZUMAB,

Plus en détail

Évaluation en pratique clinique du dosage combiné: d'infliximab, d'anticorps antimédicament

Évaluation en pratique clinique du dosage combiné: d'infliximab, d'anticorps antimédicament Évaluation en pratique clinique du dosage combiné: d'infliximab, d'anticorps antimédicament et de TNF-. Service d immunologie et allergie Matthieu Perreau TNF- : molécule de l inflammation TNF- est associé

Plus en détail

Pr Ag Smiti Khanfir Monia Service de Médecine Interne Hôpital la Rabta - Tunis

Pr Ag Smiti Khanfir Monia Service de Médecine Interne Hôpital la Rabta - Tunis Pr Ag Smiti Khanfir Monia Service de Médecine Interne Hôpital la Rabta - Tunis Rationnel Lymphocyte B Rationnel Costimulation Lymphocyte B Lymphocyte T Cytokines Th2 Anticorps anti CD 20 Le Rituximab

Plus en détail

Utilisation des anti-il1 dans la PR

Utilisation des anti-il1 dans la PR 1 Prise en charge pratique des patients sous anti-il1 Utilisation des anti-il1 dans la PR Evidence Based Medicine Recommandations officielles Avis des experts Information Patient Adolescent Utilisation

Plus en détail

Avis 9 janvier 2013. Phosphate disodique de bétaméthasone

Avis 9 janvier 2013. Phosphate disodique de bétaméthasone COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 9 janvier 2013 BETNESOL 0,50 mg, comprimé effervescent B/30 (CIP : 34009 301 097 3-1) BETNESOL 4 mg/ml, solution injectable B/3 (CIP : 34009 301 096 7-0) BETNESOL 5 mg/100

Plus en détail

Quoi de neuf au congrès belge de rhumatologie?

Quoi de neuf au congrès belge de rhumatologie? Infos médicales Quoi de neuf au congrès belge de rhumatologie? Qu y avons-nous appris sur les rhumatismes inflammatoires qui puisse intéresser ceux qui en souffrent? POLYARTHRITE Diagnostic et suivi A

Plus en détail

Avis 16 Octobre 2013

Avis 16 Octobre 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 16 Octobre 2013 KINERET 100 mg, solution injectable, 0,67 ml en seringue préremplie Boîte de 1 (CIP : 34009 359 465 5 3) Boîte de 7 (CIP : 34009 359 466 1 4) Boîte de

Plus en détail

1. INTRODUCTION 1.1. Motifs de la recommandation

1. INTRODUCTION 1.1. Motifs de la recommandation Page 1 de 53 RECOMMANDATIONS CONCERNANT L UTILISATION DES IMMUNOMODULATEURS BIOLOGIQUES OU «BIOTHÉRAPIES» DANS LES MALADIES INFLAMMATOIRES À MÉDIATION IMMUNITAIRE (IMID) VERSION LONGUE 1. INTRODUCTION

Plus en détail