R.C.S.C. Réserve Communale de Sécurité Civile CHATEAUNEUF-LES-MARTIGUES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "R.C.S.C. Réserve Communale de Sécurité Civile CHATEAUNEUF-LES-MARTIGUES"

Transcription

1 R.C.S.C Réserve Communale de Sécurité Civile CHATEAUNEUF-LES-MARTIGUES

2 Contexte local Juillet 2008 : par délibération N , adoptée par le conseil municipal de Châteauneuf-les-Martigues, il a été décidé la transformation du Comité Communal Feux et Forêts CCFF en Comité Communal de Prévention des Risques CCPR. Mars 2013 : changement de l équipe municipale qui engage une réflexion sur les outils existants en matière de sauvegarde des populations Août 2014: le service Environnement devient une direction Environnement et Sauvegarde des populations. Objectifs : remise à niveau du PCS, du DICRIM, du CCPR et mise en œuvre d une démarche cohérente et concertée au niveau des risques majeurs : création d un groupe de travail interne au niveau du PCS et rencontre avec les acteurs du risques SIRACEDPC, Cyprès, ADCCF13 Juin 2015 : création de la Réserve communale sécurité civile par une délibération, un arrêté fixant le règlement intérieur et l arrêté actant la composition ainsi que les missions de la Réserve.

3 Les problèmes rencontrés par le CCPR Le CCPR avait conservé le même fonctionnement que le Comité feu avec des pratiques identiques : Un président Tous les adhérents pouvaient conduire les véhicules sans obligation de formation Utilisation des véhicules le week-end pour promener la famille dans la colline Des formations proposées mais non réalisées L existence du PCS et du DICRIM étaient inconnus de la majorité des bénévoles Une difficulté de reconnaissance auprès des partenaires Il restait qu un CCPR en France (Tarascon) il était donc difficile d identifier des problématiques communes à d autres structure (tenue, échanges etc ) Difficile de retrouver le cadre national dans une appellation non identifiée dans la loi de modernisation de la sécurité civile Mais aussi des atouts Près de 40 bénévoles engagés Une histoire de près de 40 ans Des patrouilles réalisées chaque année

4 Les enjeux La commune affiche 6 risques majeurs avec notamment un massif forestier et deux sites industriels classés Seveso. Dans la révision du Plan communal de sauvegarde, sont apparues indispensables l organisation de la mobilisation civique et son inscription dans une culture du risque. Offrir un cadre juridique national à nos bénévoles avec un statut qui puisse être reconnu par tous. Organiser une réelle opérationnalité au sein de la Réserve par l identification des compétences, l information et la formation des bénévoles. Eviter toute mise en danger par un cadre opérationnel et des pratiques adaptées. Inscrire la Réserve dans le dispositif communal en renfort des moyens municipaux et permettre au secours de se concentrer sur leurs missions.

5 En pratique Création de l amicale Objectif : s inscrire dans une continuité entre les opérationnels et les anciens L association loi 1901 est créée le 9 février 2015, elle a pour but: de conserver et de renforcer les liens d amitié et de camaraderie qui unissent les membres du CCPR dans le souvenir des joies, des efforts, des dangers, vécus en commun au service de la commune, de soutenir la Réserve communale dans ses missions d information et d accompagnement notamment lors des manifestations, de faciliter, par tous les moyens, l entraide sous toutes ses formes, de contribuer à l éducation à l environnement et aux risques, en particulier de la jeunesse. Le président est l ancien responsable du CCPR, le bureau est composé de l ancien bureau du CCPR 30 amicalistes

6 Création du cadre juridique Une délibération du Conseil municipal pour la création de la RCSC Un arrêté définissant le règlement intérieur de la Réserve : Rattachement à la direction Environnement et Sauvegarde des populations Gestion financière communale Visite médicale obligatoire pour les opérationnels Formation obligatoire pour les opérationnels Rôle du réserviste et missions mais aussi limites Organigramme Tenue des opérationnel orange, chasuble pour les non opérationnels Utilisations des véhicules Conditions d intégration dans la réserve Un arrêté définissant la liste des bénévoles et leurs missions Les arrêtés sont mis a jour chaque année ce qui permettra de faire évoluer le fonctionnement de la réserve si besoin est.

7 Organigramme fonctionnel 2015 En pratique Monsieur le Maire ou Monsieur le 1 er Adjoint par délégation Le responsable R.C.S.C Responsable Équipe et Alerte Responsable Moyens Logistiques Responsable Information Formation Chargé ALERTE Chargé PATROUILLE Chargé Accueil des secours extérieurs Chargé Réserve communale de sécurité civile Chargé VEHICULE Chargée HABILLEMENT Chargé MATERIEL Chargé DFCI Chargé FORMATION Chargé Manifestations Chargé Prévention La commission de recrutement est crée avec 3 élus, 3 techniciens et des 3 responsables de la Réserve Elle examine toutes les candidatures.

8 En pratique Les missions qualifiées comme non opérationnelles Participation aux réunions sur le débroussaillement ainsi qu aux relevés sur le terrain de l état des ouvrages DFCI (Défense de la Forêt Contre les Incendies). Participation à la mise à jour et à l entretien des panneaux de signalisation et d information sur les risques d incendie placés sur les voies d accès aux massifs forestiers de la commune. Participation à la gestion de l évacuation des populations de la commune (touristes et résidents). Participation à l information et à l alerte des populations avant et pendant l événement. Assurer la mise en place des conditions d hébergement d urgence des populations dans les gymnases communaux (installation du mobilier, distribution des repas, accueil des sinistrés ). Participation au recueil des dons (vêtements et autres) à destination des sinistrés et de la distribution. Participation à la mise en œuvre d un plan de prévention et de mise en sécurité dans les établissements scolaires (mise à disposition de personnels auprès du chef d établissement). Participation au ravitaillement en eau potable des populations en cas de rupture d approvisionnement en eau ou dans le cadre d'un plan canicule. Participation à la distribution des pastilles d iode stable en cas de Plan Particulier d Intervention.

9 En pratique Les missions qualifiées comme non opérationnelles Participation à l armement du PC de crise communal. Participation et collaboration avec les services municipaux aux actions permettant un retour à la normale après un événement majeur. Participation à l aide des sinistrés dans leurs démarches administratives. Participation au dispositif de réintégration des personnes évacuées. Participer à des Dispositifs Prévisionnels de Secours sur les manifestations organisées par la ville. Participer à des actions de communication afin de faire connaitre les actions et les missions de la Réserve. Participation à des exercices de gestion de crise.

10 En pratique Les missions définies comme opérationnelles sont les suivantes : Participation à des patrouilles préventives et d information des populations «usagers» de la forêt sur les dangers des incendies de forêt et des risques d allumage pendant les périodes de restriction d accès aux massifs forestiers de la commune. Participation au dispositif de surveillance des massifs forestiers afin de permettre une alerte des secours précoce. Participation au guidage des services de secours extérieurs sur les sites de sinistres (feux de forêt). Participation à la mise en place de périmètre de sécurité de grande ampleur. Participation au nettoyage des habitations et du domaine public après une inondation, un éboulement de terrain, un effondrement ou un incendie de grande ampleur. Participer à des patrouilles dans le cas d un déclenchement du plan Grand Froid. Participation à des opérations de salage des trottoirs et des devantures des Etablissements Publics sensibles ainsi qu au déneigement. Participation à la recherche active d une personne disparue sur le territoire communal sur réquisition des forces de l ordre. Participation à des dispositifs de sécurité lors de manifestations événementielles de grande ampleur.

11 Création d un plan de formation En pratique Tronc commun (2 jours) Cette formation s adresse à tous les nouveaux bénévoles. Les stagiaires doivent se présenter en tenue. Le matin sera consacré à la théorie et l après midi à la mise en pratique des acquis. 1. Le cadre d intervention : le cadre législatif, l engagement, le Plan communal de sauvegarde, le DICRIM. 2. Les missions 3. Sécurité individuelle : condition physique, la tenue. Opérationnel (6 jours) 1. Le véhicule : fiche technique d utilisation du véhicule, utilisation de la motopompe, entretien du matériel, l inventaire. 2. La conduite tout chemin 3. La topographie 4. La transmission 5. Le PSC1 Les formations sont proposées par l ADCCF13, par des formateurs professionnels en interne ou acquises lors de formations initiales dans le cadre scolaire ou professionnel des bénévoles.

12 Création du livret du réserviste

13 Création d un plan de communication

14 Interventions sur feux naissants : Extinctions totales : Plaine des sports 14 juillet, cantonnement 23 septembre. Sans Extinctions totales : intersection CB103 et septembre noyage. intersection C217 et 106 intervention initiale le 24 septembre. Autres interventions: Comptage des chèvres: risque sanitaire salmonelle 29 juillet Réalisation d un périmètre de sécurité sur feu de maison 7 août accompagnements de manifestations : boucle de Valtrède, randonnée des Trois Frères, carnaval des enfants, courses de la Saint Médard, la Ruée rose. 5 sensibilisations du public : forum et randonnées pédagogiques sur le thème de la protection de la forêt. 4 cartes orange. Patrouilles : Total des kilomètres parcourus : 6431 Total des heures passées en patrouille ou en intervention : Total des heures passées en formation ou missions diverses : 481 Total des heures en action de soutien : Réservistes opérationnels : 21 Réservistes non opérationnels : 12

15 Faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux Merci de votre attention

ARRETE PREFECTORAL 850 DU 4 MARS 1996

ARRETE PREFECTORAL 850 DU 4 MARS 1996 ARRETE PREFECTORAL 850 DU 4 MARS 1996 PREFECTURE DES BOUCHES DU RHÔNE Cabinet Service Interministériel Régional des Affaires Civiles et Economiques de Défense de De la Protection Civile Rèf : 850 Affaire

Plus en détail

Plan Communal de Sauvegarde

Plan Communal de Sauvegarde 34 35 36 LE DISPOSITIF COMMUNAL DE CRISE LA CELLULE DE CRISE Elle est constituée selon le schéma ci-dessous. Le maire ou son représentant s assurant que chaque rôle est assumé par une ou plusieurs personnes.

Plus en détail

Plan communal de Sauvegarde de la Ville de Cesson-Sévigné

Plan communal de Sauvegarde de la Ville de Cesson-Sévigné 1 1. Conduite du projet Désignation du comité de pilotage et du chef de projet Définition du besoin et élaboration du plan d'actions 2. Diagnostic des risques Identification des phénomènes et des enjeux

Plus en détail

O.R.SE.C. pour la protection générale > des populations. Direction de la Sécurité Civile

O.R.SE.C. pour la protection générale > des populations. Direction de la Sécurité Civile O.R.SE.C. MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES pour la protection générale > des populations Direction de la Sécurité Civile Le risque zéro n existe pas Tempête de

Plus en détail

GESTION DE CRISE : Le rôle du maire

GESTION DE CRISE : Le rôle du maire GESTION DE CRISE : Le rôle du maire Introduction : Le risque zéro n existe pas L actualité montre que de nombreux événements soudains et dramatiques peuvent survenir en France (d origine naturelle, technologique,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal de sauvegarde - PCS)

DOSSIER DE PRESSE. Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal de sauvegarde - PCS) Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 2 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal

Plus en détail

Le Dossier Départemental des Risques Majeurs. Le DDRM comporte: Un rappel réglementaire Le tableau des risques majeurs La présentation des risques

Le Dossier Départemental des Risques Majeurs. Le DDRM comporte: Un rappel réglementaire Le tableau des risques majeurs La présentation des risques Les risques majeurs Le Dossier Départemental des Risques Majeurs (DDRM) Le Document d Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS) Les statistiques Le Dossier

Plus en détail

Exercice du Plan Particulier d Intervention (P.P.I.) Butagaz Arnage. Mercredi 24 juin 2015

Exercice du Plan Particulier d Intervention (P.P.I.) Butagaz Arnage. Mercredi 24 juin 2015 Exercice du Plan Particulier d Intervention (P.P.I.) Butagaz Arnage Mercredi 24 juin 2015 Contact presse : Tél : 02.43.39.71.74/02.43.39.70.22/06.07.40.52.54 www.sarthe.gouv.fr Suivez l actualité de l'état

Plus en détail

PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE. Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles

PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE. Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles 1 Le maire face à la crise Sessions d information décentralisées des élus en Haute-Savoie Septembre / Octobre

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SÛRETÉ CONFINEMENT ÉVACUATION CONFINEMENT

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SÛRETÉ CONFINEMENT ÉVACUATION CONFINEMENT Annexe 05-1 CONFINEMENT ÉVACUATION CONFINEMENT La zone de confinement est constituée d un ensemble de locaux où les élèves et le personnel sont mis à l abri pendant l alerte et disposant, si possible,

Plus en détail

C. École du Bois-Joli

C. École du Bois-Joli C. École du Bois-Joli C.1 L état de la situation spécifique pour l école du Bois-Joli C.1.1 Caractéristiques de l école du Bois-Joli Caractéristiques générales Nom : École du Bois-Joli Commission scolaire

Plus en détail

LE MAIRE, LA SECURITE CIVILE ET LA GESTION DE CRISE

LE MAIRE, LA SECURITE CIVILE ET LA GESTION DE CRISE CONGRES DES MAIRES DU NORD 2014 LE MAIRE, LA SECURITE CIVILE ET LA GESTION DE CRISE La Sécurité Civile La loi de modernisation de la sécurité civile du 13 Août 2004 a refondé la doctrine et l organisation

Plus en détail

w w w. v i l l e d u g o s i e r. f r

w w w. v i l l e d u g o s i e r. f r www.villedugosier.fr Mot du maire La ville du Gosier connue pour son dynamisme économique et touristique a vu sa notoriété renforcée par l obtention du label «ville nautique». Fort de cette avancée, nous

Plus en détail

Le service civique en alternance

Le service civique en alternance Le service civique en alternance au lycée e Paul Héroult H Saint-Jean Jean-de-Maurienne Ministère de l Él Éducation nationale Agence du service civique Le service civique Domaines Domaines reconnus: reconnus:

Plus en détail

PREFET DES YVELINES. Aide à la réalisation d un PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE PCS. Express

PREFET DES YVELINES. Aide à la réalisation d un PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE PCS. Express PREFET DES YVELINES Aide à la réalisation d un PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE PCS Express SOMMAIRE PREAMBULE Définition P.3 Objectifs P.4 Cadre réglementaire et légal P.5 Composition P.6 CONTENU A DICRIM

Plus en détail

GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE

GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE Pour les employeurs, à partager avec leurs collaborateurs! Le rôle du tuteur dans l entreprise est primordial. Le tuteur est chargé d accueillir, d aider, d informer et de

Plus en détail

Risque inondation : De l'information préventive à la gestion de crise

Risque inondation : De l'information préventive à la gestion de crise Forum SMBV Pointe de Caux - Épouville Risque inondation : De l'information préventive à la gestion de crise Préfecture de la Seine-Maritime SIRACED PC - septembre 2011 le SIRACEDPC Service Interministériel

Plus en détail

Le rôle du Maire dans la gestion de crise

Le rôle du Maire dans la gestion de crise PRÉFET DES DEUX-SÈVRES Le rôle du Maire dans la gestion de crise 09/10/2014 Intervenant : Gislaine BLANCHIER, chef du Service Interministériel de Défense et de Protection Civile à la Préfecture des Deux-Sèvres

Plus en détail

Le projet d équipement social Territoire Ouest d Avignon

Le projet d équipement social Territoire Ouest d Avignon Le point sur... Le projet d équipement social Territoire Ouest d Avignon > Vendredi 23 novembre : assemblée générale de l association Animation Territoire Ouest Reconfiguration d un centre social pour

Plus en détail

DESCRIPTIF DES FORMATIONS PROTECTION CIVILE

DESCRIPTIF DES FORMATIONS PROTECTION CIVILE DESCRIPTIF DES FORMATIONS PROTECTION CIVILE 0. Filière d instruction 1. Collaborateur d état-major 1.1 Spécialiste de l aide psychologique d urgence 1.2 Spécialiste de la protection des biens culturels

Plus en détail

Généralités / Pouvoir de police

Généralités / Pouvoir de police Généralités / Pouvoir de police 2 Détenteur du pouvoir de police qui lui est conféré par le Code Général des Collectivités Territoriales, le maire est chargé de la prévention et de la lutte contre les

Plus en détail

CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville

CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville Charte Handicap de la Ville de Romainville Préambule La «Charte Handicap» de la Ville de Romainville vise à améliorer dans la cité, pour tous les citoyens, porteurs

Plus en détail

CAHIER ANNUEL DE SECURITE

CAHIER ANNUEL DE SECURITE Situer sur les plans de(s) bâtiment(s) : ANNEE SCOLAIRE 2005/2006 L emplacement des organes de coupure : GAZ.. ELECTRICITE. HT BT CAHIER ANNUEL DE SECURITE EAU... MAZOUT.. PLAN PARTICULIER de MISE EN SURETE

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE DEPARTEMENT DE L HERAULT [Logo communal] COMMUNE DE PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE Modèle de PCS pour les communes de moins de 3 000 habitants Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles

Plus en détail

Liège, le 29 juillet 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/114

Liège, le 29 juillet 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/114 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 29 juillet 2015

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE RISQUES NATURELS RISQUE PANDÉMIQUE.AVRIL 2013 RISQ

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE RISQUES NATURELS RISQUE PANDÉMIQUE.AVRIL 2013 RISQ UES NATURELS UE PANDÉMIQUE UE PANDÉMIQUE INTRODUCTION : Le risque de pandémie grippale H5N1 existe bien qu aucun cas ne soit encore apparu en France. Il convient néanmoins de s y préparer En phase d alerte

Plus en détail

Dispositif «Eté propre 2006» La propreté, c est l affaire de tous

Dispositif «Eté propre 2006» La propreté, c est l affaire de tous Dispositif «Eté propre 2006» La propreté, c est l affaire de tous 1 Sommaire Etat des lieux..page 3 Historique Objectifs de l équipe municipale Dispositif «Eté propre 2006»..page 4 Les moyens mis en place

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 Organisation de la gestion de crise à Mayotte Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION AVANT LA CRISE PENDANT LA CRISE APRES LA CRISE 2 Service interministériel de défense

Plus en détail

EMPLOI D UN DRONE POUR L AIDE AU COMMANDEMENT DANS LA STRATEGIE DE LUTTE CONTRE LE FEU DE FORÊT DANS LES LANDES

EMPLOI D UN DRONE POUR L AIDE AU COMMANDEMENT DANS LA STRATEGIE DE LUTTE CONTRE LE FEU DE FORÊT DANS LES LANDES EMPLOI D UN DRONE POUR L AIDE AU COMMANDEMENT DANS LA STRATEGIE DE LUTTE CONTRE LE FEU DE FORÊT DANS LES LANDES A- Le feu de forêt dans les Landes : une culture, une spécificité a La culture forestière

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

Catalogue des Formations 2013

Catalogue des Formations 2013 Catalogue des Formations 2013 LES STAGES 1. Formation initiale (4 modules) A. CCFF/CCPR/RCSC Organisation et Partenaires. B. Connaissance et utilisation des moyens radios. C. Connaissance et utilisation

Plus en détail

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir?

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir? FICHE N 20 : LES MISSIONS DE TERRAIN À ASSURER Pour assurer la mise en œuvre des missions de sauvegarde, il est nécessaire de disposer d intervenants de terrain. En fonction des phénomènes, de la situation,

Plus en détail

MENTION COMPLEMENTAIRE «SECURITE CIVILE ET D ENTREPRISE» LIVRET DE COMPETENCES

MENTION COMPLEMENTAIRE «SECURITE CIVILE ET D ENTREPRISE» LIVRET DE COMPETENCES MENTION COMPLEMENTAIRE «SECURITE CIVILE ET D ENTREPRISE» LIVRET DE COMPETENCES NOM et PRENOMS : LIEUX DE FORMATION : ANNEE SCOLAIRE : LIVRET DE COMPETENCES MC SECURITE CIVILE ET D ENTREPRISE Page 1/7 UTILISATION

Plus en détail

Gestion Durable des Risques Tarascon

Gestion Durable des Risques Tarascon Gestion Durable des Risques Tarascon www.tarascon.org http://www.tarascon.org/tarascon-en-provence/gestion-des-risques/risques-majeurs/risque-majeur.html André MONTAGNIER Montpellier le 05/10/2011 Contexte

Plus en détail

LE DI S PO S I TI F DE P ARTE ME NTA L

LE DI S PO S I TI F DE P ARTE ME NTA L LE DI S PO S I TI F O RS E C DE P ARTE ME NTA L Planification des secours et préparation de crise : le Dispositif ORSEC La loi n 2004-811 du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile définit

Plus en détail

Services de garde en milieu scolaire

Services de garde en milieu scolaire Services de garde en milieu scolaire Planifier Consulter Informer Organiser Collaborer Services éducatifs - Jeunes 1 Mise en garde : Le présent document ne remplace pas le plan de mesures d urgence de

Plus en détail

Réserve Communale Sécurité Civile

Réserve Communale Sécurité Civile Réserve Communale Sécurité Civile Le présent document a pour objet de définir les droits et les devoirs, ainsi que les garanties offertes par la commune consécutivement à l acte d engagement dans la RCSC

Plus en détail

Le Plan ORSEC National

Le Plan ORSEC National Décret n 93-1288 du 17 novembre 1993, adoptant le Plan national d organisation des secours (ORSEC) Le Président de la République, Vu la Constitution, notamment en ses articles 37 et 65 ; Vu la loi n 64-53

Plus en détail

Plan Communal de Sauvegarde

Plan Communal de Sauvegarde Plan Communal de Sauvegarde date de mise à jour : PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE SOMMAIRE : SOMMAIRE Préambule : ARRETE MUNICIPAL fiche 01 CADRE JURIDIQUE fiche 02 MISE A JOUR ACTION DU RESPONSABLE fiche

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise en cas d activation du plan de délestage. Rôles de la structure fédérale de crise et des autorités locales

Organisation de la gestion de crise en cas d activation du plan de délestage. Rôles de la structure fédérale de crise et des autorités locales Organisation de la gestion de crise en cas d activation du plan de délestage Rôles de la structure fédérale de crise et des autorités locales Version août 2015 1. UNE GESTION DE CRISE COLLECTIVE ET COORDONNEE

Plus en détail

A L ATTENTION DES DIRECTEURS D ECOLES DES CHEFS D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Académie de Lyon Hygène et Sécurité Page 1 sur 25

A L ATTENTION DES DIRECTEURS D ECOLES DES CHEFS D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Académie de Lyon Hygène et Sécurité Page 1 sur 25 A L ATTENTION DES DIRECTEURS D ECOLES ET DES CHEFS D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES Académie de Lyon Hygène et Sécurité Page 1 sur 25 Ce fascicule de crise est un document opérationnel destiné à aider les directeurs

Plus en détail

LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (CCAS) UDAF 54

LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (CCAS) UDAF 54 LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (CCAS) UDAF 54 S A M E D I 2 2 N O V E M B R E 2 0 1 4 P R É S E N T A T I O N P A R V A L E N T I N E D U H A U T, J U R I S T E Présentation de la réunion Le fonctionnement

Plus en détail

Plan Communal de Sauvegarde

Plan Communal de Sauvegarde Plan Communal de Sauvegarde Cliquez sur les différentes rubriques Pourquoi un PCS? Comment réaliser son PCS? Le Poste de Commandement Communal Le Plan de Continuité des Activités Les référents communaux

Plus en détail

Catalogue des Formations 2014

Catalogue des Formations 2014 Catalogue des Formations 2014 LES STAGES 1. Formation initiale (4 modules) A. CCFF/CCPR/RCSC Organisation et Partenaires. B. Connaissance et utilisation des moyens radios. C. Connaissance et utilisation

Plus en détail

2013 ANNEE DU VOLONTARIAT ET DE LA JEUNESSE POINT PRESSE TRIE SUR BAÏSE 15 AVRIL 2013 DOSSIER DE PRESSE

2013 ANNEE DU VOLONTARIAT ET DE LA JEUNESSE POINT PRESSE TRIE SUR BAÏSE 15 AVRIL 2013 DOSSIER DE PRESSE SDIS 65 PREFET DES HAUTES-PYRENEES 2013 ANNEE DU VOLONTARIAT ET DE LA JEUNESSE POINT PRESSE TRIE SUR BAÏSE 15 AVRIL 2013 DOSSIER DE PRESSE Votre correspondant presse : Marie-Pierre TOUSTARD Mail : contact@sdis65.fr

Plus en détail

CAHIER ANNUEL DE SECURITE

CAHIER ANNUEL DE SECURITE INSPECTION DE L EDUCATION NATIONALE SARREGUEMINES EST ANNEE SCOLAIRE 20 / 20 6 rue Claire Oster - 57216 Sarreguemines Tél. : 03.87.95.13.87 Fax.: 03.87.95.61.96 CAHIER ANNUEL DE SECURITE PLAN PARTICULIER

Plus en détail

FORMULAIRE D AIDE À LA CONSTITUTION D UN DOSSIER DE SECURITÉ «GRAND RASSEMBLEMENT» destiné à l organisateur de la manifestation

FORMULAIRE D AIDE À LA CONSTITUTION D UN DOSSIER DE SECURITÉ «GRAND RASSEMBLEMENT» destiné à l organisateur de la manifestation PRÉFET E L HERAULT Service interministériel de défense et de protection civile FORMULAIRE AIE À LA CONSTITUTION UN OSSIER E SECURITÉ «GRAN RASSEMBLEMENT» destiné à l organisateur de la manifestation Circulaire

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

L ETABLISSEMENT CANTONAL D ASSURANCE. Arrête

L ETABLISSEMENT CANTONAL D ASSURANCE. Arrête DIRECTIVE du 1er janvier 2015 Sur l organisation des groupes d intervention incendie des services de défense incendie et de secours internes (corps de sapeurs-pompiers d'entreprise) L ETABLISSEMENT CANTONAL

Plus en détail

Le rôle particulier des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI)

Le rôle particulier des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) 8 Le rôle particulier des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) Les EPCI sont des acteurs de proximité des communes de plus en plus présents au quotidien. Leur vocation de mutualisation

Plus en détail

Durée : 10 jours - 70 heures hors examen et temps de déplacement Code module : SSIAP2

Durée : 10 jours - 70 heures hors examen et temps de déplacement Code module : SSIAP2 1 : 10 jours - 70 heures hors examen et temps de déplacement Code module : SSIAP2 PROGRAMME DE FORMATION : «Chef d équipe de sécurité incendie (SSIAP 2)» Formation des chefs d équipe de Sécurité Incendie

Plus en détail

Ce document devra être réactualisé en début de chaque année

Ce document devra être réactualisé en début de chaque année Plan Particulier de Mise en Sûreté. À l attention des Directeurs d école et des chefs d établissements scolaires Ce document devra être réactualisé en début de chaque année Patrick Langlois I.H.S. Jean-Joël

Plus en détail

I. Organiser le fonctionnement de l école afin d assurer la sécurité des élèves, des biens et des personnes

I. Organiser le fonctionnement de l école afin d assurer la sécurité des élèves, des biens et des personnes Cocher les cases des compétences maîtrisées I. Organiser le fonctionnement de l école afin d assurer la sécurité des élèves, des biens et des personnes COMPETENCE 1 : Organiser la surveillance des élèves

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE Commune de... Questionnaire relatif à DIAGNOSTIC DES RISQUES (Q2)

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE Commune de... Questionnaire relatif à DIAGNOSTIC DES RISQUES (Q2) PRÉFECTURE DE L'AUBE direction départementale des territoires AUBE Service Réseaux Risques et Crises Bureau Risques et Crises PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE Commune de... Questionnaire relatif à DIAGNOSTIC

Plus en détail

ASSISTANT A LA PREVENTION ET LA SURVEILLANCE DES INCENDIES DE FORETS (APSIF) Proposition. Démarche Alpilles Saison estivale 2015

ASSISTANT A LA PREVENTION ET LA SURVEILLANCE DES INCENDIES DE FORETS (APSIF) Proposition. Démarche Alpilles Saison estivale 2015 ASSISTANT A LA PREVENTION ET LA SURVEILLANCE DES INCENDIES DE FORETS (APSIF) Proposition Démarche Alpilles Saison estivale 2015 Equipe 2014 1. 2. 3. 4. 5. Le PNRA au cœur de la stratégie DFCI... 2 Les

Plus en détail

Présentation des formations de l Espace Associatif Parisien destinées aux associations et aux porteurs de projet associatif parisiens

Présentation des formations de l Espace Associatif Parisien destinées aux associations et aux porteurs de projet associatif parisiens Présentation des formations de l Espace Associatif Parisien destinées aux associations et aux porteurs de projet associatif parisiens Pour vous procurer le programme des formations l Accueil-Information

Plus en détail

Présentation du dispositif d information et de sensibilisation du public dans le Parc national des Calanques : les patrouilleurs verts et bleus

Présentation du dispositif d information et de sensibilisation du public dans le Parc national des Calanques : les patrouilleurs verts et bleus Dossier de presse 24/07/2012 Présentation du dispositif d information et de sensibilisation du public dans le Parc national des Calanques : les patrouilleurs verts et bleus Contact presse : Laurence DELACHAUME

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification DOSSIER DE PRESSE DES Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises Sous-direction de la planification et de la gestion des crises Contact presse : COMMUNIQUÉ DE PRESSE Les départements

Plus en détail

DEROULE PEDAGOGIQUE CQP APS

DEROULE PEDAGOGIQUE CQP APS DEROULE PEDAGOGIQUE CQP APS OBJECTIFS Formation destinée à acquérir l aptitude professionnelle obligatoire répondant à la nouvelle obligation légale. Le Certificat de Qualification Professionnelle (C.Q.P)

Plus en détail

Catalogue Régional 2015

Catalogue Régional 2015 Catalogue Régional 2015 Des formations gratuites pour les structures TPE et PME, pour les dirigeants associatifs et pour les encadrants de jeunes Offre réservée aux structures de 250 salariés* 2 salariés

Plus en détail

Systèmes d alerte & Plans d intervention d urgence. Plan d alarme & d intervention contre les crues. Protection contre les crues des cours d eau

Systèmes d alerte & Plans d intervention d urgence. Plan d alarme & d intervention contre les crues. Protection contre les crues des cours d eau Protection contre les crues des cours d eau 14/11/2008 Systèmes d alerte & Plans d intervention d urgence ou Plan d alarme & d intervention contre les crues Prise en compte des cartes de dangers et de

Plus en détail

LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA MONTAGNE NOIRE RECRUTE :

LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA MONTAGNE NOIRE RECRUTE : LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA MONTAGNE NOIRE RECRUTE : 6 ANIMATEURS SAISONNIERS POUR L ALSH Titulaires du BAFA A compter du 06/07/2016 Durée de travail Hebdomadaire lissée: 28 heures Contrat à Durée

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT D UN SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE POUR LA VILLE D ASBESTOS

ÉTABLISSEMENT D UN SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE POUR LA VILLE D ASBESTOS RÈGLEMENT NUMÉRO 2012-192 ÉTABLISSEMENT D UN SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE POUR LA VILLE D ASBESTOS ATTENDU que le Conseil municipal peut réglementer en matière de sécurité relativement au service de sécurité

Plus en détail

Transmission. de l alerte. L offre du groupement d entreprises somei intergraph sysoco

Transmission. de l alerte. L offre du groupement d entreprises somei intergraph sysoco Transmission et traitement de l alerte L offre du groupement d entreprises somei intergraph sysoco Composé de trois sociétés expertes, solides, complémentaires, et dont les équipes maîtrisent toutes les

Plus en détail

Planification opérationnelle. Objectifs. Introduction

Planification opérationnelle. Objectifs. Introduction Planification opérationnelle Introduction Objectifs A la fin de la séquence, le stagiaire sera capable de se positionner dans l ensemble de la planification opérationnelle. 1. Introduction : Feyzin FEYZIN

Plus en détail

Votre ville accueille une arrivée d'étape

Votre ville accueille une arrivée d'étape Le projet Le 6 octobre 2013, lors de Alternatiba Bayonne ayant rassemblé plus de 12 000 personnes, Madame Hessel, épouse de Stéphane Hessel, parrain de l événement, à lu un appel à multiplier les Villages

Plus en détail

FICHE PRESSE. Présentation du dispositif hivernal 2014-2015. Vendredi 05 décembre. Préfecture de l Aude

FICHE PRESSE. Présentation du dispositif hivernal 2014-2015. Vendredi 05 décembre. Préfecture de l Aude FICHE PRESSE Présentation du dispositif hivernal 2014-2015 Vendredi 05 décembre Préfecture de l Aude Le contexte Chaque année, en France, du 1 er novembre au 31 mars, le dispositif hivernal pour les personnes

Plus en détail

ORDRE DU JOUR. Intervention d un préventeur du SDIS 73

ORDRE DU JOUR. Intervention d un préventeur du SDIS 73 ORDRE DU JOUR Pourquoi faire de la prévention? Quels sont les acteurs de la prévention? Qui peut vous accompagner? Quels sont les registres obligatoires? Intervention d un préventeur du SDIS 73 POURQUOI

Plus en détail

CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EDUCATEUR DE VIE SCOLAIRE

CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EDUCATEUR DE VIE SCOLAIRE EDUCATEUR DE VIE SCOLAIRE Le Certificat de Qualification Professionnelle Educateurs de Vie Scolaire a pour objectif de proposer une certification pour les personnels qui ont une activité spécifique dans

Plus en détail

FORMATION & CONSEIL SPÉCIALISÉ EN SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL INCENDIE

FORMATION & CONSEIL SPÉCIALISÉ EN SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL INCENDIE FORMATION & CONSEIL SPÉCIALISÉ EN SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL FORVALYS - RCS TOULOUSE 510 274 137 - APE 7490 B - N organisme de formation : 73 31 05415 31-20 impasse Camille Langlade - 31100 TOULOUSE

Plus en détail

Maison du développement Kérantour 22 740 Pleudaniel 02 96 55 50 15

Maison du développement Kérantour 22 740 Pleudaniel 02 96 55 50 15 Maison du développement Kérantour 22 740 Pleudaniel 02 96 55 50 15 Le Comité d entraide de la Presqu île est une association créée en 1977 qui permet aux personnes âgées, handicapées ou malades de continuer

Plus en détail

Liège, le 7 juillet 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/105

Liège, le 7 juillet 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/105 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 7 juillet 2015

Plus en détail

ALAE ou périscolaire école élémentaire et maternelle

ALAE ou périscolaire école élémentaire et maternelle ALAE ou périscolaire école élémentaire et maternelle 2015/2016[Tapez un texte] [Tapez un texte] [Tapez un texte] Introduction p.3 Sommaire 1) L association gestionnaire : LEC GS (Loisirs Education et Citoyenneté

Plus en détail

Citoyen neté. Présentation du service civique à destination des futurs organismes d accueil des volontaires. Mixité. Utilité.

Citoyen neté. Présentation du service civique à destination des futurs organismes d accueil des volontaires. Mixité. Utilité. Citoyen neté Présentation du service civique à destination des futurs organismes d accueil des volontaires Référent s Utilité Volontaire Valeu Cohésion sociale Partenaires rs Savoir-être sociale Sens civique

Plus en détail

Session zonale Gestion de crise territoriale

Session zonale Gestion de crise territoriale Session zonale Gestion de crise territoriale ZONE NORD Du lundi 5 au vendredi 9 décembre 2011 Lieu : Archives nationales du monde du travail 78 boulevard du Général Leclerc 59 100 Roubaix La session zonale

Plus en détail

Page 1 sur 10 Académie de Lyon Hygiène et Sécurité

Page 1 sur 10 Académie de Lyon Hygiène et Sécurité Page 1 sur 10 Académie de Lyon Hygiène et Sécurité Ce document a été élaboré par : Yannick BRUXELLE, correspondante risques majeurs, Elisabeth RIMBEAU, inspectrice hygiène et sécurité, Commandant Pascal

Plus en détail

4 ème partie AIDES FINANCIÈRES A LA RÉALISATION DES PROJETS

4 ème partie AIDES FINANCIÈRES A LA RÉALISATION DES PROJETS 4 ème partie AIDES FINANCIÈRES A LA RÉALISATION DES PROJETS 45 POINTS IMPORTANTS A RETENIR (*) Contact préalable avec les services du Conseil général Les maîtres d ouvrage doivent prendre contact avec

Plus en détail

DEPARTEMENT DE L AUDE

DEPARTEMENT DE L AUDE PRÉFECTURE DE L'AUDE CONSEIL GENERAL de l AUDE PROTOCOLE INTEMPERIES APPLIQUE AUX TRANSPORTS SCOLAIRES DEPARTEMENT DE L AUDE Le Préfet de l Aude, Le Président du Conseil Général, Bernard LEMAIRE Marcel

Plus en détail

Arrêté concernant l organisation de gestion de crise et de catastrophe du canton de Neuchâtel (ORCCAN)

Arrêté concernant l organisation de gestion de crise et de catastrophe du canton de Neuchâtel (ORCCAN) 17 février 2014 Arrêté concernant l organisation de gestion de crise et de catastrophe du canton de Neuchâtel (ORCCAN) Etat au 1 er septembre 2015 Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel,

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DES JEUNES D AZAY LE RIDEAU STATUTS

CONSEIL MUNICIPAL DES JEUNES D AZAY LE RIDEAU STATUTS CONSEIL MUNICIPAL DES JEUNES D AZAY LE RIDEAU STATUTS ARTICLE 1 : OBJECTIF ET MISSION. Le Conseil Municipal des Jeunes a pour objectif de donner la parole aux jeunes Ridellois afin de leur permettre de

Plus en détail

CONCOURS A.T.S.E.M. de 1 ère classe

CONCOURS A.T.S.E.M. de 1 ère classe CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU LOIRET CONCOURS A.T.S.E.M. de 1 ère classe TROISIEME CONCOURS EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE DU MERCREDI 17 OCTOBRE 2012 de 9 H 00 à 11 H 00 IMPORTANT

Plus en détail

LA GESTION DU TRAVAIL ISOLE

LA GESTION DU TRAVAIL ISOLE I. Définition et problématique du travail isolé Dans certaines situations des personnes peuvent se trouver seules à leur poste de travail, sans autre personne dans le service, à l étage, voire dans le

Plus en détail

Gérer et Prévenir les risques, plus qu une Priorité : une Nécessité

Gérer et Prévenir les risques, plus qu une Priorité : une Nécessité Gérer et Prévenir les risques, plus qu une Priorité : une Nécessité 1 » Introduction» Comment prévenir et gérer les risques? Présentation de l approche prescriptive Présentation de l approche performantielle»

Plus en détail

Réunion du SPIRAL RISQUES

Réunion du SPIRAL RISQUES Réunion du SPIRAL Risques ORDRE DU JOUR 1 - Suites de la campagne d information 2013 1.1. Premier bilan, premiers constats, suites et méthodologie pour l établissement du bilan définitif 1.2. Quelle valorisation

Plus en détail

CONSEILLER SOCIO-ÉDUCATIF (F/H)

CONSEILLER SOCIO-ÉDUCATIF (F/H) Bureau du recrutement et des concours 2, rue de Lobau 75196 PARIS Cedex 04 Direction des Ressources Humaines Sous direction du développement des ressources humaines www.paris.fr CONSEILLER SOCIO-ÉDUCATIF

Plus en détail

Bénévoles - Délégués de services

Bénévoles - Délégués de services DESCRIPTION DES POSTES Bénévoles - Délégués de services Veuillez noter que cette offre de bénévolat est sujette à une vérification positive des antécédents judiciaires en lien avec l implication. Les Bénévoles

Plus en détail

Les Agendas D Accessibilités Programmés Actions menées sur le département du Lot

Les Agendas D Accessibilités Programmés Actions menées sur le département du Lot Les Agendas D Accessibilités Programmés Actions menées sur le département du Lot État des lieux Les atouts touristiques du Lot: - la gastronomie, marchés et produits du terroir ; - un patrimoine bâti remarquable

Plus en détail

SECTION 3 : ORGANISATION DE CRISE PCS

SECTION 3 : ORGANISATION DE CRISE PCS SECTION 3 : ORGANISATION DE CRISE PCS SOMMAIRE SOMMAIRE 2 POSTE DE COMMANDEMENT COMMUNAL LOCALISATION 3 ORGANISATION DE CRISE PCS STRUCTURE 5 ACTEURS DE LA GESTION DE CRISE 7 ACTIVER LE POSTE DE COMMANDEMENT

Plus en détail

Règlement intérieur des accueils périscolaires, de la restauration et du centre de loisirs

Règlement intérieur des accueils périscolaires, de la restauration et du centre de loisirs Règlement intérieur des accueils périscolaires, de la restauration et du centre de loisirs Préambule La mairie de St Crépin Ibouvillers met à disposition des familles qui ont un enfant de 3 à 11 ans, scolarisé

Plus en détail

APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT

APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT 1 APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT PROGRAMME INITIATIVE POUR L EMPLOI DES JEUNES PILOTÉ PAR LA MISSION LOCALE DU BASSIN CARCASSONNAIS Formation SST Le programme opérationnel

Plus en détail

COMITÉ INTERNATIONAL DE MÉDECINE MILITAIRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL

COMITÉ INTERNATIONAL DE MÉDECINE MILITAIRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL COMITÉ INTERNATIONAL DE MÉDECINE MILITAIRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL GUIDE PRATIQUE ORGANISATION DES COURS INTERNATIONAUX DU CIMM ÉDITION : Mai 2008 Référence : statuts et règlements du CIMM Le but de ce guide,

Plus en détail

PLAN D ACTION 2014-2017. en matière de sécurité sur les sites de travaux routiers

PLAN D ACTION 2014-2017. en matière de sécurité sur les sites de travaux routiers PLAN D ACTION 2014-2017 en matière de sécurité sur les sites de travaux routiers PLAN D ACTION 2014-2017 en matière de sécurité sur les sites de travaux routiers Cette publication a été réalisée par la

Plus en détail

Projet Social 2015 2018

Projet Social 2015 2018 Projet Social 2015 2018 Groupe Technique Local du 16 octobre 2014 RÉSUMÉ Espace Mosaïque 27 rue de Benon 17170 Courçon Tél. : 05 46 01 94 39 Mail : cs.courcon@wanadoo.fr Site : www.espacemosaique.fr Site

Plus en détail

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service AGBF 1 Préambule L élaboration du présent projet de service est le fruit d un travail collaboratif et de concertation

Plus en détail

Fonctions des infirmiers scolaires dans les écoles et établissements

Fonctions des infirmiers scolaires dans les écoles et établissements Mission des infirmières de l Éducation Nationale Cadre général «S inscrit dans la politique générale de l Education nationale qui est de promouvoir la réussite des élèves et des étudiants, elle concourt

Plus en détail

Brague : petit fleuve, BV de 70 km 2, 20 km de long. Petits vallons côtiers : BV de quelques km 2. Ruissellement urbain :

Brague : petit fleuve, BV de 70 km 2, 20 km de long. Petits vallons côtiers : BV de quelques km 2. Ruissellement urbain : GESTION DES EAUX PLUVIALES ET DES RISQUES D INONDATION Expérience de la commune d Antibes Commission Départementale des Risques Naturels Majeurs des Alpes-Maritimes Mercredi 3 décembre 2014 1 PREAMBULE

Plus en détail

SIG GESTION DE CRISE. Conseil départemental 64

SIG GESTION DE CRISE. Conseil départemental 64 SIG GESTION DE CRISE Conseil départemental 64 DGAAFJIL-Pôle Gestion des Risques (PGR) Virginie GUNSETT 1 Café-atelier PIGMA 03 mars 2016 Sommaire 1) Organisation de la veille permanente et de la gestion

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DE L INTERIEUR. Le Ministre de l Intérieur

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DE L INTERIEUR. Le Ministre de l Intérieur MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DE L INTERIEUR Le Ministre de l Intérieur La Ministre des Affaires Sociales et de la Santé à Messieurs les Préfets de zone de défense et de sécurité

Plus en détail

C O N T R A T D E S E J O U R F O Y E R D A C U E I L M E D I C A L I S E C E N T R E D E M E Y Z I E U - A R I M C

C O N T R A T D E S E J O U R F O Y E R D A C U E I L M E D I C A L I S E C E N T R E D E M E Y Z I E U - A R I M C ARIMC CENTRE DE MEYZIEU 112 rue de la République 69330 MEYZIEU Foyer d accueil médicalisé CONTRAT DE SEJOUR Dispositions législatives : loi 2002-2 rénovant l action sociale et médico-sociale et les décrets

Plus en détail