DEUXIÈME PARTIE : L ESPACE EUROPÉEN CHAPITRE 2 : ÉTUDES MONOGRAPHIQUES ÉTUDE ÉCONOMIQUE DE L ALLEMAGNE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DEUXIÈME PARTIE : L ESPACE EUROPÉEN CHAPITRE 2 : ÉTUDES MONOGRAPHIQUES ÉTUDE ÉCONOMIQUE DE L ALLEMAGNE"

Transcription

1 DEUXIÈME PARTIE : L ESPACE EUROPÉEN CHAPITRE 2 : ÉTUDES MONOGRAPHIQUES ÉTUDE ÉCONOMIQUE DE L ALLEMAGNE I- LES ATOUTS DU MODÈLE ALLEMAND L'Allemagne est la première puissance européenne et la 3éme du monde après les États-Unis et le Japons. Plusieurs facteurs expliquent ses succès économiques : Une longue tradition donnant aux produits allemands une réputation de sérieux et de qualité, La présence de PME et de konzern financés par des banques qui soutiennent par leurs crédits la recherche et l innovation, Une population importante disposant d'un haut niveau de vie. La main-d œuvre est qualifiée grâce à système éducatif performant, La cogestion qui permet d éviter les conflits et l intervention directe de l'état qui se pose en régulateur au sein de l économie de marché, II - LES SECTEURS D'ACTIVITÉ 1 - L AGRICULTURE L agriculture allemande est très performante. Elle couvre prés de la moitié de la surface totale du pays et satisfait 70% des besoins. Elle n emploie cependant que 3% de la population active et n assure que 1% du PIB. Elle doit ses performances au niveau de formation des paysans, et à ses rendements élevés, au haut niveau technique. L'agriculture allemande est vigoureusement soutenue par le gouvernement fédéral et les Länder ; les coopératives jouent un rôle important notamment dans les achats et ventes des agriculteurs. L élevage est surtout concentré au nord (Basse-Saxe), à l ouest (Hesse) et au sud (Bade- Wurtemberg et Bavière). Il représente plus des 2/3 des revenus agricoles. Il est dominé par l élevage porcin. L élevage bovin régresse en partie à cause de la fixation des quotas laitiers dans le cadre de la PAC.

2 Les cultures assurent une production abondante, aidée par les rendements élevés et le haut niveau de mécanisation. Elles sont dominées par la polyculture. Mais des spécialisations régionales apparaissent : économie herbagère au nord, cultures spéciales (houblon, tabac, fruits) dans les bassins abrités de Mayence, de Würzburg et du fossé rhénan, vignoble dans la vallée du Rhin et de ses affluents. La forêt occupe un tiers du pays. Son exploitation joue un rôle important. Elle fournit du bois d œuvre. La pêche est peu développée ; elle est limitée par les quotas imposés par la PAC. Les principaux ports de pêche sont Brême et Kiel. 2 - L'ÉCONOMIE INDUSTRIELLE a) Les ressources naturelles Les mines Il ne représente plus que 1% du PIB Elle dispose aussi de gisements de fer, de schistes bitumineux, de potasse d uranium et de sel. L énergie Les ressources importantes en houille ont assuré à l Allemagne une puissante base énergétique et chimique. Et malgré le recul de l exploitation de la houille partout, l Allemagne satisfait encore une bonne part de sa production énergétique par le charbon et le lignite. Elle dispose en effet de 10% des réserves de lignite dont elle est le premier producteur. Toutefois, l Allemagne reste dépendante pour sa consommation énergétique de l extérieur. Elle doit importer 70% de l énergie qu elle consomme, surtout des hydrocarbures. En effet, elle ne produit que 2% de ses besoins en pétrole, et 20% en gaz naturel. La production d électricité est assurée à 61% par les énergies, 28% par l énergie, l arrêt de la filière nucléaire est annoncé pour b) La puissance industrielle Les points forts de l industrie allemande sont : la chimie, la métallurgie, l automobile. L industrie est la branche la plus importante de l économie allemande. Elle compte entreprises et emploie 6,4 millions de personnes.

3 La gamme d industrie est très variée. L'Allemagne occupe une position prépondérante dans de nombreuses branches: construction automobile (3ème rang mondial), construction de machines et d installation, industrie chimique, technologie d utilisation des énergies renouvelables, informatique, biotechnologie. C est le moteur de la prospérité allemande. Elle s appuie sur un vaste tissu de PME et PMI. Elle mobilise 22,5% des salariés. L industrie allemande est concentrée à l ouest, où se localisent de puissants groupes privés, les Konzern tels que Daimler-Benz, Siemens, Basf, Bayer, Volkswagen. Ces groupes sont soutenus par les banques et sont devenus des multinationales. Mais ils ne représentent que 1,7% des entreprises industrielles. La puissance industrielle repose surtout sur de multiples PME qui fournissent 40% de l emploi industriel et 33% du chiffre d affaires industriel, ainsi que les konzerns, groupes d entreprises liées par des participations financière croisées. L industrie allemande a plusieurs atouts : haut niveau technique, main-d œuvre qualifiée, dynamisme commercial, et l intégration au sein du corps social. Les syndicats, par le système de cogestion sont associés aux décisions d entreprise. De ce fait, les grèves sont rares. Les ouvriers qualifiés ont des salaires élevés et la promotion est favorisée au sein de l entreprise. Les trois secteurs clé sont : l automobile, la chimie et les machines. - L industrie automobile est la troisième du monde et est l'un des piliers de l économie. Elle compte de nombreuses sociétés qui font travailler de multiples sous-traitants. Les usines sont concentrées dans 4 zones : Basse-Saxe, Sud-ouest, axe rhénan, Bavière. - La chimie occupe la troisième place pour le volume d affaires et la quatrième pour les exportations. 90% des entreprises sont des PME. Les principales sociétés sont BASF, Bayer, Hoescht. L industrie chimique fournit une vaste gamme de produits : plastiques, colorants, pharmacie, produits phytosanitaires - La construction de machine est le premier employeur. Elle assure 18,1% de la production mondiale. Ce secteur comprend un grand nombre de PME. La gramme de produits est unique au monde : produits différents.

4 L industrie allemande a connu d importantes mutations. L industrie charbonnière, en crise, est entièrement mécanisée et bénéficie d énormes subventions. Elle approvisionne la sidérurgie et les centrales thermiques. La sidérurgie après une crise sévère qui a entraîné des fusions dégage de nouveau des bénéfices, grâce à un outil de production moderne. L industrie textile s est délocalisée dans les pays à bas salaires (Asie du Sud-est). De nouveaux secteurs sont en pleine expansion : la robotique (4éme place mondiale, les biotechnologies (3éme place mondiale), la construction électronique, l optique, l informatique et les télécommunications. 3 - LES ÉCHANGES L'Allemagne, l un des premiers exportateurs mondiaux est une grande puissance commerciale. Sa balance commerciale est excédentaire. Ce succès est dû à divers facteurs : La qualité des produits Le contrôle de marchés en Europe centrale et orientale Les délocalisations vers des pays de faibles coûts de main-d œuvre Les exportations vers la Chine et les États-Unis Les exportations sont dominées par l automobile, les machines-outils, les produits chimiques, les usines clés en main, les ordinateurs. Les principaux partenaires des États-Unis sont les pays occidentaux, en particulier ceux de l Union Européenne. Suivent ceux d Europe centrale et orientale pour qui l Allemagne est devenue un partenaire vital. Les importations sont des matières premières. Les échanges avec les pays en voie de développement sont encore faibles. Les foires internationales ont une réputation mondiale : Francfort (livre, automobile, fourrure, hôtellerie), Cologne, Berlin, Leipzig, et Hanovre, la CeBit, la plus grande foire mondiale des techniques de l information et de la communication. 4 - LES FINANCES Un vaste réseau bancaire souple et efficace favorise les échanges. Le marché allemand est dominé par trois groupes bancaires : les banques coopératives. Les banques entretiennent d étroites relations

5 avec les industries, sous forme de participation : c est la «banque industrie». L importance du système bancaire est renforcée par l installation de la banque centrale européenne à Francfort. L Allemagne constitue la première place financière européenne, et la deuxième du monde. 5 - TRANSPORTS Un dense réseau de transport est au service de l activité économique. Le réseau ferroviaire compte km. L axe majeur est le Milan-Bâle-Francfort. L Allemagne dispose du plus vaste réseau autoroutier mondial, après les États-Unis. Le transport fluvial est dominé par le Rhin auquel se rattachent des canaux à grand gabarit. Il réalise 20% du trafic. Il assure le transport de pondéreux (minerais, produits pétroliers, produits sidérurgiques, charbon ). Duisburg est le premier port fluvial du monde. La jonction Main-Danube permet à travers l Allemagne de joindre Rotterdam à la mer Noire. L aéroport de Francfort est l un des premiers en Europe. La grande compagnie allemande est Lufthansa. III - LES RÉGIONS ÉCONOMIQUES DE L ALLEMAGNE L Ouest situé au cœur de la mégalopole européenne est le centre vital de l Allemagne. Il comprend les régions les plus peuplées, les plus industrialisées et les plus riches. Le Rhin, la voie navigable la plus active de l Europe et du monde le traverse. L Ouest de l Allemagne est la première région industrielle du monde. Le pivot de cette région est Francfort qui est une métropole financière abritant la banque centrale européenne, et des foires internationales. Le Sud est dynamique. Caractérisé par une croissance exceptionnelle, il comprend des régions prospères, avec des activités dynamiques telles que la haute technologie, l aéronautique, l électronique, les banques et les assurances. L agriculture y est aussi performante. La Bavière dans l extrême sud est la première région touristique, la Sun belt de l Allemagne. Les principales villes sont Munich, 3éme ville allemande, et Stuttgart, la capitale du Bade-Wurtemberg le land le plus riche du pays. Les périphéries englobent le nord et l est. Le nord est la région la moins peuplée, mais l activité maritime y est importante notamment avec

6 Hambourg premier port allemand. L est correspond à l ex RDA. Cette région en passant à l économie capitaliste a subi une forte désindustrialisation et un chômage élevé. Il reçoit cependant les subventions de l'état fédéral et de l UE. IV - LES LIMITES DU MODÈLE ALLEMAND Depuis les années 1990, on assiste à une montée du chômage. La concurrence étrangère se fait fortement sentir. Cette situation est liée aux coûts de production élevés, aux salariaux industriels qui sont parmi les plus élevés du monde. Un changement de mentalité s opère, se rapprochant du modèle américain ; Les syndicats sont devenus moins puissants du fait de l arrivée des salariés de l ex RDA moins exigeants. De plus les entreprises allemandes cherchent à délocaliser leurs entreprises vers les pays à bas salaires. La population allemande vieillit. Elle a l un des plus faibles taux de natalité en Europe. Depuis 1991, elle enregistre plus de décès que de naissances ; Le fossé persiste entre les Wessis (Allemands de l Ouest) et les Ossis (Allemands de l Est).

Travail histoire 1 ES semaine du 16 au 20 novembre

Travail histoire 1 ES semaine du 16 au 20 novembre Travail histoire 1 ES semaine du 16 au 20 novembre Pour éviter les pertes de temps que nous ne pourrons compenser par la suite, je vous transmets le cours que nous aurions dû faire cette semaine. Travaillez-le

Plus en détail

CHAPITRE 11 Allemagne : concertation et cogestion, les moteurs d une forme de réussite

CHAPITRE 11 Allemagne : concertation et cogestion, les moteurs d une forme de réussite CHAPITRE 11 : concertation et cogestion, les moteurs d une forme de réussite Page 433 TABLEAU 11-1 Quelques paramètres économiques (rétrospective) 1981 1991 1995 1998 Population (en millions d habitants)

Plus en détail

Une façade maritime mondiale : la " Northern Range "

Une façade maritime mondiale : la  Northern Range Première S, géographie LMA, 2011-2012 Thème 4 La France et l Europe dans le monde Question 1 L union européenne dans la mondialisation Cours 2 Une façade maritime mondiale : la " Northern Range " Note

Plus en détail

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où?

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Résumé : La création de la Zone Euro a participé au développement rapide des échanges entre ses membres. L Allemagne est l élément moteur de l essor

Plus en détail

FICHE 18 : L ESPACE ECONOMIQUE EURO-REGIONAL

FICHE 18 : L ESPACE ECONOMIQUE EURO-REGIONAL FICHE 18 : L ESPACE ECONOMIQUE EURO-REGIONAL 1. L AQUITAINE Une région en croissance La région Aquitaine s inscrit depuis la fin des années quatre-vingt-dix dans le peloton de tête des régions françaises

Plus en détail

Bilan du commerce extérieur de la Corée en 2013

Bilan du commerce extérieur de la Corée en 2013 Résumé Bilan du commerce extérieur de la Corée en 213 Malgré une croissance modeste en 213 (+,7% contre 1% en moyenne par an entre 2 et 21), les échanges commerciaux coréens se sont maintenus au-dessus

Plus en détail

Pleins feux sur les marchés nationaux : Allemagne

Pleins feux sur les marchés nationaux : Allemagne June 2, 2015. Willkommen Bienvenue Welcome Pleins feux sur les marchés nationaux : Allemagne 1 1. Aperçu de l Allemagne : faits et chiffres L Allemagne est le marché le plus important en UE. Possède la

Plus en détail

MISSION D AFFAIRES AU CANADA

MISSION D AFFAIRES AU CANADA MISSION D AFFAIRES AU CANADA 1 MISSION, 2 POSSIBILITÉS - DES RENDEZ-VOUS PERSONNALISÉS À MONTREAL ET DANS LA REGION DU QUEBEC EN PARTENARIAT AVEC LA CCI MONTREAL ET ERAI - LE FORUM DE LA VALLÉE DE L ALUMINIUM

Plus en détail

NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA

NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA 1 MGE CONSEIL 2 NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA L Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) est une organisation de l Afrique de l ouest, qui a comme mission la réalisation de l'intégration

Plus en détail

Cours 1 Le développement d un territoire ultramarin : entre Union européenne et aire régionale (étude de cas) La Guadeloupe

Cours 1 Le développement d un territoire ultramarin : entre Union européenne et aire régionale (étude de cas) La Guadeloupe GEOGRAPHIE Thème 3 L Union européenne : dynamiques et développement des territoires (11-12 heures) Question 2 Les territoires ultramarins de l Union européenne et leur développement Cours 1 Le développement

Plus en détail

chimique et pharmaceutique

chimique et pharmaceutique L industrie chimique et pharmaceutique, un puissant moteur de croissance Avec son taux de croissance exceptionnel et sa forte implication dans l économie nationale, l industrie chimique et pharmaceutique

Plus en détail

L EUROPE : ASPECTS POLITIQUES ET ECONOMIQUES. Yann Giraud Cours de culture générale Université de Cergy-Pontoise

L EUROPE : ASPECTS POLITIQUES ET ECONOMIQUES. Yann Giraud Cours de culture générale Université de Cergy-Pontoise 1 L EUROPE : ASPECTS POLITIQUES ET ECONOMIQUES Yann Giraud Cours de culture générale Université de Cergy-Pontoise 2 La crise de l Europe 3 Crise économique 25,7 millions de chômeurs (10,5% de la p.a.)

Plus en détail

Compétitivité des entreprises françaises

Compétitivité des entreprises françaises Compétitivité des entreprises françaises La compétitivité dépend en premier lieu de l évolution des coûts unitaires de production et des prix relatifs des biens exposés à la concurrence internationale.

Plus en détail

La Fédération des Les Industries Mécaniques

La Fédération des Les Industries Mécaniques La Fédération des Industries Mécaniques Les Industries Mécaniques Chi fres clés 2010 et enjeux Les Industries Mécaniques en chiffres 11 000 Entreprises* 101,2 milliards d euros de Chiffre d affaires 6

Plus en détail

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Conseil National du Commerce Extérieur Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Anticiper Partager Agir www.cnce.org.ma

Plus en détail

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE La chaleur renouvelable : c est quoi? Au sens de la directive européenne1

Plus en détail

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Mémento de l Hydrogène FICHE 2.2 LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Sommaire 1- Consommation d énergie primaire. Comparaisons avec la situation mondiale 2- Taux d indépendance énergétique de la France

Plus en détail

L ALLEMAGNE: CONCERTATION ET

L ALLEMAGNE: CONCERTATION ET L ALLEMAGNE: CONCERTATION ET COGESTION, LES MOTEURS D UNE FORME DE RÉUSSITE L ALLEMAGNE, LE LEADER EUROPÉEN AUJOURD HUI Depuis la crise de 2008 L Allemagne = un des rares pays occidentaux à être cité en

Plus en détail

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai 2011 La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes

Plus en détail

la Chine, énergie et politique en avant pour le "socialisme de marché"

la Chine, énergie et politique en avant pour le socialisme de marché la Chine, énergie et politique en avant pour le "socialisme de marché" La Chine est aujourd'hui une grande puissance asiatique. Dans 20 ans elle sera, peut-être, grande puissance mondiale. Depuis les réformes

Plus en détail

LE REGIME ALLEMAND DE CROISSANCE TIREE PAR

LE REGIME ALLEMAND DE CROISSANCE TIREE PAR LE REGIME ALLEMAND DE CROISSANCE TIREE PAR L EXPORTATION : VERS UNE REMISE EN CAUSE DURABLE? Rémi Lallement* L actuelle crise économique et financière, qui affecte particulièrement les pays les plus dépendants

Plus en détail

LE CHOIX DES INDUSTRIELS EN FAVEUR DE LA LIAISON SEINE-NORD

LE CHOIX DES INDUSTRIELS EN FAVEUR DE LA LIAISON SEINE-NORD TRANSPORT FLUVIAL L ORGANISATION PROFESSIONNELLE DES CHARGEURS 601ad2002 LE CHOIX DES INDUSTRIELS EN FAVEUR DE LA LIAISON SEINE-NORD - Décembre 2002 - 2 Le recours à une pluralité de modes de transport

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL La Ministre Conseillère pour les Affaires Economiques Berlin, le 31 octobre 2014 Dossier suivi par Lucie Petit Relu par Nicolas Studer NOTE

Plus en détail

LES ALPES VADÉMÉCUM. Hommes et défis en montagne : brefs instantanés SOMMAIRE CARTES

LES ALPES VADÉMÉCUM. Hommes et défis en montagne : brefs instantanés SOMMAIRE CARTES LES ALPES Hommes et défis en montagne : brefs instantanés VADÉMÉCUM SOMMAIRE Introduction Les Alpes en bref Les Alpes sans frontières L empreinte de l Homme La diversité alpine L évolution de la population

Plus en détail

FAITES AFFAIRE AVEC L ALLEMAGNE, PREMIÈRE ÉCONOMIE DE L UNION EUROPÉENNE

FAITES AFFAIRE AVEC L ALLEMAGNE, PREMIÈRE ÉCONOMIE DE L UNION EUROPÉENNE FAITES AFFAIRE AVEC L ALLEMAGNE, PREMIÈRE ÉCONOMIE DE L UNION EUROPÉENNE - Occasions d affaires et secteurs d intérêt - Chambre canadienne allemande de l industrie et du commerce à Montréal Montréal 24

Plus en détail

Volume 2, numéro 7 29 mars 2005. La Chine. Deuxième partie : l ouverture au commerce international. Sommaire

Volume 2, numéro 7 29 mars 2005. La Chine. Deuxième partie : l ouverture au commerce international. Sommaire ISSN 1708-9158 Volume 2, numéro 7 29 mars 2005 La Chine Deuxième partie : l ouverture au commerce international Sommaire 1. Avec la mise en œuvre de réformes en 1978 et 1992, la Chine a donné une nouvelle

Plus en détail

Les fondements des échanges internationaux

Les fondements des échanges internationaux Les fondements des échanges internationaux Fiche 1 Objectif Comprendre les fondements théoriques des échanges internationaux Prérequis Croissance économique, importations, exportations, facteurs de production

Plus en détail

1 Les échanges internationaux au sein des groupes : une focalisation sur quelques produits et vers l Union européenne

1 Les échanges internationaux au sein des groupes : une focalisation sur quelques produits et vers l Union européenne 1 Les échanges internationaux au sein des groupes : une focalisation sur quelques produits et vers l Union européenne Boris GUANNEL, Sylvie MABILE, Claire PLATEAU (SESSI) LES ÉCHANGES INTRAGROUPE En 1999,

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA (OISE) LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA (OISE) LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS DOSSIER DE PRESSE LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS (OISE) Nicolas Defransure Coopérative LIN

Plus en détail

Le commerce extérieur du Mozambique en 2013

Le commerce extérieur du Mozambique en 2013 Le commerce extérieur du Mozambique en 2013 Résumé En 2013, les échanges extérieurs du Mozambique se sont élevés à 12,6 Mds USD, en hausse de 7,4% par rapport à 2012. Les exportations sont principalement

Plus en détail

Plateforme de croissance & d'opportunités 19 > 21 NOVEMBRE 2015 BRAZZAVILLE FORUM INTERNATIONAL DES INVESTISSEMENTS AU CONGO

Plateforme de croissance & d'opportunités 19 > 21 NOVEMBRE 2015 BRAZZAVILLE FORUM INTERNATIONAL DES INVESTISSEMENTS AU CONGO Plateforme de croissance & d'opportunités 19 > 21 NOVEMBRE 2015 BRAZZAVILLE FORUM INTERNATIONAL DES INVESTISSEMENTS AU CONGO DENIS SASSOU-N GUESSO PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DU CONGO Avec vous, nous réussirons!

Plus en détail

Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes

Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes Le chapitre X consacré à l optique dépenses de la comptabilité nationale nous a donné l occasion de décrire la structure

Plus en détail

2 ère session : Stratégie des acteurs : adaptation ou profondes mutations?

2 ère session : Stratégie des acteurs : adaptation ou profondes mutations? 2 ère session : Stratégie des acteurs : adaptation ou profondes mutations? 2.2 Nouveaux comportements / Nouvelles stratégies Marianne SIEG (Directrice du développement Air France) «La crise économique

Plus en détail

La France et l Union européenne : influence mondiale, puissance incomplète

La France et l Union européenne : influence mondiale, puissance incomplète La France et l Union européenne : influence mondiale, puissance incomplète Capacités Localiser et situer : - le territoire français ultramarin sur un planisphère - les principaux espaces de la francophonie

Plus en détail

Portugal : espoirs de reprise par les exportations

Portugal : espoirs de reprise par les exportations Apériodique n 12-2 4 mai 212 Portugal : espoirs de reprise par les exportations Le budget 212 se caractérise par une rigueur draconienne avec le risque d enclenchement d une spirale délétère entre austérité

Plus en détail

Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010. Principales conclusions

Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010. Principales conclusions Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010 Principales conclusions Le secteur des TIC se relève de la crise économique et les marchés mondiaux des TIC se déplacent vers les

Plus en détail

Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le Népal

Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le Népal Réunion intermédiaire du Sous-comité du SREP Nairobi, Kenya 8 et 9 mars 2012 SREP/SC.IS.2/Inf.3 17 février 2012 Point 7 de l ordre du jour Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le

Plus en détail

TROIS PUISSANCES ECONOMIQUES MONDIALES

TROIS PUISSANCES ECONOMIQUES MONDIALES Auteur : Karine Vallez Web histoire-géo http://www.histoire-geo.org TROIS PUISSANCES ECONOMIQUES MONDIALES I-L ALLEMAGNE, GRANDE PUISSANCE ECONOMIQUE---EUROPEENNE. A-UNE GRANDE PUISSANCE. 1- Une puissance

Plus en détail

L avenir de l industrie

L avenir de l industrie L avenir de l industrie Programme 14h00 - Accueil et introduction : M. Jean Luc DEROO - Président de la Maison de l Emploi Lys Tourcoing et du Comité de Bassin d Emploi Lille Métropole 14h15 Eléments de

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 1 au 14 mars 214 n 153 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en janvier 214 : +,7% sur un mois, +,4% en moyenne mobile sur trois mois 2. Balance commerciale en janvier 214

Plus en détail

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne La Société Française d Energie Nucléaire (SFEN) est le carrefour français des connaissances

Plus en détail

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion CLASSE DE SECONDE La série technologique hôtellerie-restauration présente des particularités

Plus en détail

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015 L Agroindicateur Septembre 2015 Revenu d un milliard : un nouveau seuil? La conjoncture 2015 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer autour d

Plus en détail

France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois *

France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois * France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois * Dans 50 ans, le secteur agricole restera stratégique même dans nos pays développés et il faudra toujours autant de

Plus en détail

CHAPITRE 9 Le management à la japonaise : au-delà des mythes et des folklores

CHAPITRE 9 Le management à la japonaise : au-delà des mythes et des folklores CHAPITRE 9 Le management à la japonaise : au-delà des mythes et des folklores Page 336 TABLEAU 9-1 Une appréciation de la performance économique du Japon Accroissement du volume du PIB Accroissement du

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2013

Situation et perspectives de l économie mondiale 2013 Situation et perspectives de l économie mondiale 2013 Embargo 17 janvier 2013 Rapport des Nations Unies : L économie africaine rebondit en dépit d un ralentissement économique mondial Des liens commerciaux

Plus en détail

BURKINA FASO. Chiffres clés. Contexte

BURKINA FASO. Chiffres clés. Contexte BURKINA FASO Chiffres clés Taux de change : 1$ US Principales villes Population Taux de croissance de la population (2006-2010) Population urbaine (%du total 2010) PNB par habitant Croissance du PIB (réal

Plus en détail

SANOFI, UNE ENTREPRISE STRATÉGIQUE AU CARREFOUR DES ENJEUX DE COMPÉTITIVITÉ EN FRANCE

SANOFI, UNE ENTREPRISE STRATÉGIQUE AU CARREFOUR DES ENJEUX DE COMPÉTITIVITÉ EN FRANCE SANOFI, UNE ENTREPRISE STRATÉGIQUE AU CARREFOUR DES ENJEUX DE COMPÉTITIVITÉ EN FRANCE Engagé dans une compétition internationale, Sanofi a fait le choix de la France pour y baser ses principales activités

Plus en détail

L Australie et la crise agricole

L Australie et la crise agricole L Australie et la crise agricole Agriculture en Australie Agriculture en France 20% 8% céréales élevage à viande/laitier 23% culture et élevage 48% autre 17% 36% Sources : Bureau australien des Statistiques

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 DIRECTION DE L'EXPANSION ECONOMIQUE DIVISION DES STATISTIQUES ET DES ETUDES ECONOMIQUES SOMMAIRE Pages PREAMBULE 1 CHAPITRE n 1 - LES RESULTATS ANNUELS 3

Plus en détail

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers)

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers) 23 COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER LE CHÔMAGE? A La population active augmente-t-elle trop vite? a) Le chômage : une population active supérieure à l'emploi 1. Au niveau d une économie nationale, le chômage

Plus en détail

L APPAREIL EXPORTATEUR AUVERGNAT

L APPAREIL EXPORTATEUR AUVERGNAT L APPAREIL EXPORTATEUR AUVERGNAT Des gisements de progrès Avril 2011 LES CONSTATS Les PME auvergnates n exportent pas assez : 2% des entreprises contre 3% au niveau national à l origine que d un tiers

Plus en détail

FICHE PAYS TURQUIE. Superficie : 779 452 km2. Capitale : Ankara. Population : 74,7 millions d habitants (2011) Taux de chômage : 9,8% (2011)

FICHE PAYS TURQUIE. Superficie : 779 452 km2. Capitale : Ankara. Population : 74,7 millions d habitants (2011) Taux de chômage : 9,8% (2011) FICHE PAYS TURQUIE Superficie : 779 452 km2 Capitale : Ankara Population : 74,7 millions d habitants (2011) Taux de chômage : 9,8% (2011) Régime politique : république parlementaire Parti au pouvoir :

Plus en détail

REUNION DES MINISTRES DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DES PAYS DE LA ZONE FRANC (PARIS, LE 02 OCTOBRE 2015)

REUNION DES MINISTRES DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DES PAYS DE LA ZONE FRANC (PARIS, LE 02 OCTOBRE 2015) REUNION DES MINISTRES DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DES PAYS DE LA ZONE FRANC (PARIS, LE 02 OCTOBRE 2015) CONJONCTURE ECONOMIQUE, FINANCIERE ET MONETAIRE DES ETATS MEMBRES DE LA COMMUNAUTE ECONOMIQUE ET

Plus en détail

Eco-Fiche LA COMPETITIVITE FRANÇAISE - ETAT DES LIEUX

Eco-Fiche LA COMPETITIVITE FRANÇAISE - ETAT DES LIEUX Eco-Fiche Mars 2012 LA COMPETITIVITE FRANÇAISE - ETAT DES LIEUX L entrée en campagne de nombreux candidats aux élections présidentielles s est faite sur le thème de la compétitivité française. C est donc

Plus en détail

Fiche-Pays : République de Tanzanie

Fiche-Pays : République de Tanzanie Royaume du Maroc Ministère Délégué auprès du Ministère de l'industrie, du Commerce, de l'investissement et de l'économie Numérique, Chargé du Commerce Extérieur Direction des Affaires Générales DTSI /

Plus en détail

La Flandre-Orientale et la Flandre-Occidentale

La Flandre-Orientale et la Flandre-Occidentale La Flandre-Orientale et la Flandre-Occidentale La région idéale pour faire des affaires La Flandre-Orientale et la Flandre-Occidentale sont les deux provinces flamandes situées le plus à l ouest, dans

Plus en détail

UE 5 - ECONOMIE. Niveau L : 210 heures 18 ECTS. 2. L économie de marché : son fonctionnement et ses imperfections (70 heures) Avril 2006 1

UE 5 - ECONOMIE. Niveau L : 210 heures 18 ECTS. 2. L économie de marché : son fonctionnement et ses imperfections (70 heures) Avril 2006 1 UE 5 - ECONOMIE Niveau L : 210 heures 18 ECTS Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Grands courants de pensée et principaux faits économiques et sociaux (35 heures) 1.1 Histoire des faits

Plus en détail

EKZ GETEC AG Contracting énergétique pour grandes installations et applications industrielles

EKZ GETEC AG Contracting énergétique pour grandes installations et applications industrielles EKZ GETEC AG Contracting énergétique pour grandes installations et applications industrielles Approvisionnement énergétique fiable EKZ GETEC AG garantit au titre de contracteur l approvisionnement énergétique

Plus en détail

Séance 1 Deuxième partie UN SYSTEME SECTORIEL QUI A SES PARTICULARITES SANS POUR AUTANT ETRE A PART

Séance 1 Deuxième partie UN SYSTEME SECTORIEL QUI A SES PARTICULARITES SANS POUR AUTANT ETRE A PART Séance 1 Deuxième partie UN SYSTEME SECTORIEL QUI A SES PARTICULARITES SANS POUR AUTANT ETRE A PART page 1/26 Ouvrage de base du cours - lire chapitre 3: «Une activité qui a de fortes particularités sans

Plus en détail

Conférence «La Chine, puissance mondiale» par Zongxia Caï, Professeur, Académie des Sciences de Chine, Pékin

Conférence «La Chine, puissance mondiale» par Zongxia Caï, Professeur, Académie des Sciences de Chine, Pékin Conf Hôtel de Ville, Grand Salon Conférence «La Chine, puissance mondiale» par Zongxia Caï, Professeur, Académie des Sciences de Chine, Pékin La Chine est un pays très étendu : 5 000 km du Nord au Sud,

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

L optimisation des liens avec le secteur minier exige une approche politique délibérée

L optimisation des liens avec le secteur minier exige une approche politique délibérée L optimisation des liens avec le secteur minier exige une approche politique délibérée Pour que le secteur minier améliore sa contribution au développement généralisé, il doit être mieux intégré dans l

Plus en détail

Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020

Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020 COMMISSION EUROPEENNE MÉMO Bruxelles, le 8 novembre 2012 Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020 L objet du plan d action présenté aujourd hui par la Commission européenne (voir IP/12/1187)

Plus en détail

Bilan des énergies 2012 Comparaison Allemagne et France

Bilan des énergies 2012 Comparaison Allemagne et France Bilan des énergies 2012 Comparaison Allemagne et France En cette année 2014, les débats vont bon train : en Allemagne sur l «Energiewende» (littéralement : le virage énergétique) et en France sur la «transition

Plus en détail

LE SECTEUR DES MINES: L UN DES MOTEURS DE LA STRATÉGIE ACTUELLE DE DÉVELOPPEMENT DU MALI

LE SECTEUR DES MINES: L UN DES MOTEURS DE LA STRATÉGIE ACTUELLE DE DÉVELOPPEMENT DU MALI LE SECTEUR DES MINES: L UN DES MOTEURS DE LA STRATÉGIE ACTUELLE DE DÉVELOPPEMENT DU MALI PRÉSENTÉ PAR: M.Abdoulaye PONA, Président de la Chambre des Mines du Mali PLAN INTRODUCTION 1-APPORT DU SECTEUR

Plus en détail

D O S S I E R D E P R E S S E

D O S S I E R D E P R E S S E Une plateforme industrielle intégrée de nouvelle génération pour renforcer l attraction régionale de Nouaceur Sommaire 1. Lancement par Sa Majesté le Roi de la plateforme industrielle intégrée de nouvelle

Plus en détail

On dénombre, en 1998, 94 300 emplois en bioalimentaire dans la ville de Montréal, soit une part de 23% des emplois de ce secteur au Québec :

On dénombre, en 1998, 94 300 emplois en bioalimentaire dans la ville de Montréal, soit une part de 23% des emplois de ce secteur au Québec : GROUPE DE TRAVAIL Définition de l industrie L industrie bioalimentaire à Montréal L industrie bioalimentaire regroupe les secteurs d activités économiques suivants : L agriculture et activités de soutien

Plus en détail

Après une année 2012 de fort ralentissement, voire de récession

Après une année 2012 de fort ralentissement, voire de récession FICHE PAYS PECO : LE DANGER RUSSE Marion Cochard Département analyse et prévision Après une année 2012 de fort ralentissement, voire de récession pour certains pays de la zone, la croissance a repris progressivement

Plus en détail

La filière laitière dans le contexte européen

La filière laitière dans le contexte européen La filière laitière dans le contexte européen Gérard You Mardi 15 octobre 2013 L Europe du Nord concentre l essentiel de la production laitière 2 Les pays du Nord, principaux producteurs européens 30 000

Plus en détail

Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières

Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières Février 1996

Plus en détail

L Australie. Activité 13. Document 1 : Le relief de l Australie. 1. Expliquez l originalité de la situation géographique de l Australie.

L Australie. Activité 13. Document 1 : Le relief de l Australie. 1. Expliquez l originalité de la situation géographique de l Australie. L Australie Activité 13 Document 1 : Le relief de l Australie 1. Expliquez l originalité de la situation géographique de l Australie. 2. Quelles sont les spécificités du relief? 214 La géographie régionale

Plus en détail

LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS

LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS La France : 4 e destination mondiale Une croissance du nombre de projet Après trois années de stabilité, le nombre des projets d investissements étrangers

Plus en détail

Partie I L Allemagne

Partie I L Allemagne Partie I L Allemagne Avant-propos L Allemagne est le premier partenaire économique de la France, le plus grand marché de consommateurs en Europe et, selon la banque mondiale, c est le pays qui est actuellement

Plus en détail

L ACTIVITE. Evolution de l'activité industrielle secteur privé. Evolution de l'activité industrielle secteur public

L ACTIVITE. Evolution de l'activité industrielle secteur privé. Evolution de l'activité industrielle secteur public N 729 ENQUETE SUR LA SITUATION ET LES PERSPECTIVES DANS L INDUSTRIE AU - TROISIEME TRIMESTRE 215 - L enquête d opinion auprès des chefs d entreprise industrielle, initiée par les services de l ONS couvre

Plus en détail

L industrie suisse des biens de consommation à l heure de la mondialisation

L industrie suisse des biens de consommation à l heure de la mondialisation L industrie suisse des biens de consommation à l heure de la mondialisation L industrie suisse des biens de consommation subit, ces dernières années, une concurrence de plus en plus forte sur les marchés

Plus en détail

Espagne: Une Reprise Fragile

Espagne: Une Reprise Fragile Focus OFP 28 Aout 2015 Frédéric Mackel (33) 1 85 08 13 73 f.mackel@oaksfieldpartners.com Timothée Sohm-Quéron t.sohm@oaksfieldpartners.com Chloe-Elizabeth Challier chloeelizabeth.challier@esade.edu Introduction

Plus en détail

UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION FES

UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION FES UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION FES II- Les échanges internationaux- Evolution et instruments de mesure 2-1 Les principales évolutions du commerce international

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR Taille et structure de l industrie Livraisons et commerce international Production Ressources humaines Recherche et développement Développement durable PRINCIPALES

Plus en détail

LA VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT

LA VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT SOMMAIRE LA VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT... 1 SÉCURITÉ, FIABILITÉ ET EFFICACITÉ... 2 PRINCIPALES MARCHANDISES TRANSPORTÉES SUR LES GRANDS LACS ET LA VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT... 3 LE COEUR DE L

Plus en détail

Recommandations en vue du budget fédéral 2015 : miser sur les métropoles pour stimuler la croissance

Recommandations en vue du budget fédéral 2015 : miser sur les métropoles pour stimuler la croissance Recommandations en vue du budget fédéral 2015 : miser sur les métropoles pour stimuler la croissance 1 Introduction À la mi-2014, l économie canadienne demeure robuste. Le gouvernement du Canada est solidement

Plus en détail

Qu est-ce que la compétitivité?

Qu est-ce que la compétitivité? Qu est-ce que la compétitivité? Le but de ce dossier pédagogique est d expliquer la notion de compétitivité d une entreprise, d un secteur ou d un territoire. Ce concept est délicat à appréhender car il

Plus en détail

LES ÉLECTIONS AMÉRICAINES: SCÉNARIOS GÉOPOLITIQUES ET FINANCIERS

LES ÉLECTIONS AMÉRICAINES: SCÉNARIOS GÉOPOLITIQUES ET FINANCIERS LES ÉLECTIONS AMÉRICAINES: SCÉNARIOS GÉOPOLITIQUES ET FINANCIERS Présentation à l ASDEQ-Outaouais, le 25 octobre, 2012 Pierre Fournier Analyste Géopolitique Groupe Financier Banque Nationale 1 Les États-Unis

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie...

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie... La présente note propose de compiler un ensemble de données relatives à l énergie en Bretagne pour alimenter les échanges du Débat National de la Transition Energétique. Les données sont issues principalement

Plus en détail

SOMMAIRE PREMIERE PARTIE... 11 L APPROCHE DU MARCHE... 11 1. PANORAMA DES SECTEURS DE LA SOUS-TRAITANCE MECANIQUE EN CHINE... 13

SOMMAIRE PREMIERE PARTIE... 11 L APPROCHE DU MARCHE... 11 1. PANORAMA DES SECTEURS DE LA SOUS-TRAITANCE MECANIQUE EN CHINE... 13 SOMMAIRE PREMIERE PARTIE... 11 L APPROCHE DU MARCHE... 11 1. PANORAMA DES SECTEURS DE LA SOUS-TRAITANCE MECANIQUE EN CHINE... 13 1.1 L AERONAUTIQUE... 13 1.1.1 Le marché... 13 1.1.2 Présence de nombreux

Plus en détail

M2 Méthodes physico-chimiques d'analyse appliquées à l'environnement et aux matériaux - Promotion 2 006

M2 Méthodes physico-chimiques d'analyse appliquées à l'environnement et aux matériaux - Promotion 2 006 M2 Méthodes physico-chimiques d'analyse appliquées à l'environnement et aux matériaux - Promotion 2 006 19 14 En emploi 12 En études 2 Total 14 - - Ingénieur débutant en informatique Supérieur Cdi, fonctionnaire

Plus en détail

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie La Roumanie se trouve au centre géographique de l Europe (dans le sud-ouest de l Europe centrale). Le pays compte 1,5 millions d

Plus en détail

L énergie, un défi pour tous!

L énergie, un défi pour tous! L énergie, un défi pour tous! Se nourrir, se déplacer, chauffer, éclairer, téléphoner, tout est question d énergie! Ou plutôt, de consommation d énergie. Les hommes consomment de plus en plus d énergie

Plus en détail

Service des Statistiques Commerciales

Service des Statistiques Commerciales Service des Statistiques Commerciales 1- Indicateurs de bases Population (2011) PIB (courants, 2011) : 82 millions d'habitants : 3 571 milliards de USD Solde des transactions courantes (2010) : 200 milliards

Plus en détail

La crise mondiale des revenus agricoles

La crise mondiale des revenus agricoles Le marché a perdu la clé des champs André D Beaudoin Secrétaire Général UPA DI La crise mondiale des revenus agricoles Forum Souveraineté alimentaire Niamey/ novembre 2006 Depuis plus de quatre décennies:

Plus en détail

Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne

Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne Guillaume Wemelbeke* Depuis la crise survenue à la fin 2008, la production européenne de produits agricoles et agroalimentaires

Plus en détail

Mongolie : des ressources minières au service d une stratégie de sécurité nationale

Mongolie : des ressources minières au service d une stratégie de sécurité nationale Mongolie : des ressources minières au service d une stratégie de sécurité nationale Antoine Maire [1] 09/2014 A l occasion du dernier Forum économique mondial de Davos en janvier 2014, les autorités mongoles

Plus en détail

Année 2013. Baisse des échanges en 2013, après un fort ralentissement l année précédente

Année 2013. Baisse des échanges en 2013, après un fort ralentissement l année précédente http://lekiosque.finances.gouv.fr Année 2013 Les échanges, qui avaient nettement ralenti en 2012, se replient en 2013. Le recul des exportations (-1,3 %, après +3,1 %) est marqué pour certains biens intermédiaires,

Plus en détail

Programmes de subvention Newsletter 06/2015

Programmes de subvention Newsletter 06/2015 Programmes de subvention Newsletter 06/2015 Contact : Marion Evers marion.evers@sterr-koelln.com Sélection de soutiens financiers actuels en France et nouveautés pour les programmes existants en Allemagne

Plus en détail

RAPPORT 2011 EVOLUTION ECONOMIQUE ET MONETAIRE EN ALGERIE

RAPPORT 2011 EVOLUTION ECONOMIQUE ET MONETAIRE EN ALGERIE 101 RAPPORT 2011 EVOLUTION ECONOMIQUE ET MONETAIRE EN ALGERIE Mai 2012 Bank of Algeria RAPPORT 2011 EVOLUTION ECONOMIQUE ET MONETAIRE EN ALGERIE SOMMAIRE INTRODUCTION... p.4 CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Caractéristiques de la région :

Caractéristiques de la région : Caractéristiques de la région : L emplacement géographique privilégié de la région du Centre Est a énormément contribué de faire de cette région un pont d interconnexion avec son environnement national

Plus en détail

AGRICULTURE GUINéE. Une personne sur six dans le monde souffre de la faim. 75 % des personnes qui ont faim

AGRICULTURE GUINéE. Une personne sur six dans le monde souffre de la faim. 75 % des personnes qui ont faim AGRICULTURE GUINéE La Guinée est l un des plus importants consommateurs de riz d Afrique de l Ouest avec une moyenne de 100 kg par personne et par an. Le pays est obligé d importer chaque année 300 000

Plus en détail

FORUM ECONOMIQUE ALGERO-ESPAGNOL. Organisé par la Confédération des Entreprises Espagnoles (CEOE)

FORUM ECONOMIQUE ALGERO-ESPAGNOL. Organisé par la Confédération des Entreprises Espagnoles (CEOE) FORUM ECONOMIQUE ALGERO-ESPAGNOL Organisé par la Confédération des Entreprises Espagnoles (CEOE) Madrid, 20 Juillet 2015 ----------------------------------------- Intervention de Monsieur Ali HADDAD Président

Plus en détail

4. L expansion de l Ouest

4. L expansion de l Ouest HIS2515 Canada-Québec depuis la Confédération COURS 04 La mise en place du cadre économique canadien (1867-1925) 1. La Politique nationale 2. L agriculture 3. La révolution industrielle 4. L expansion

Plus en détail