DEUXIÈME PARTIE : L ESPACE EUROPÉEN CHAPITRE 2 : ÉTUDES MONOGRAPHIQUES ÉTUDE ÉCONOMIQUE DE L ALLEMAGNE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DEUXIÈME PARTIE : L ESPACE EUROPÉEN CHAPITRE 2 : ÉTUDES MONOGRAPHIQUES ÉTUDE ÉCONOMIQUE DE L ALLEMAGNE"

Transcription

1 DEUXIÈME PARTIE : L ESPACE EUROPÉEN CHAPITRE 2 : ÉTUDES MONOGRAPHIQUES ÉTUDE ÉCONOMIQUE DE L ALLEMAGNE I- LES ATOUTS DU MODÈLE ALLEMAND L'Allemagne est la première puissance européenne et la 3éme du monde après les États-Unis et le Japons. Plusieurs facteurs expliquent ses succès économiques : Une longue tradition donnant aux produits allemands une réputation de sérieux et de qualité, La présence de PME et de konzern financés par des banques qui soutiennent par leurs crédits la recherche et l innovation, Une population importante disposant d'un haut niveau de vie. La main-d œuvre est qualifiée grâce à système éducatif performant, La cogestion qui permet d éviter les conflits et l intervention directe de l'état qui se pose en régulateur au sein de l économie de marché, II - LES SECTEURS D'ACTIVITÉ 1 - L AGRICULTURE L agriculture allemande est très performante. Elle couvre prés de la moitié de la surface totale du pays et satisfait 70% des besoins. Elle n emploie cependant que 3% de la population active et n assure que 1% du PIB. Elle doit ses performances au niveau de formation des paysans, et à ses rendements élevés, au haut niveau technique. L'agriculture allemande est vigoureusement soutenue par le gouvernement fédéral et les Länder ; les coopératives jouent un rôle important notamment dans les achats et ventes des agriculteurs. L élevage est surtout concentré au nord (Basse-Saxe), à l ouest (Hesse) et au sud (Bade- Wurtemberg et Bavière). Il représente plus des 2/3 des revenus agricoles. Il est dominé par l élevage porcin. L élevage bovin régresse en partie à cause de la fixation des quotas laitiers dans le cadre de la PAC.

2 Les cultures assurent une production abondante, aidée par les rendements élevés et le haut niveau de mécanisation. Elles sont dominées par la polyculture. Mais des spécialisations régionales apparaissent : économie herbagère au nord, cultures spéciales (houblon, tabac, fruits) dans les bassins abrités de Mayence, de Würzburg et du fossé rhénan, vignoble dans la vallée du Rhin et de ses affluents. La forêt occupe un tiers du pays. Son exploitation joue un rôle important. Elle fournit du bois d œuvre. La pêche est peu développée ; elle est limitée par les quotas imposés par la PAC. Les principaux ports de pêche sont Brême et Kiel. 2 - L'ÉCONOMIE INDUSTRIELLE a) Les ressources naturelles Les mines Il ne représente plus que 1% du PIB Elle dispose aussi de gisements de fer, de schistes bitumineux, de potasse d uranium et de sel. L énergie Les ressources importantes en houille ont assuré à l Allemagne une puissante base énergétique et chimique. Et malgré le recul de l exploitation de la houille partout, l Allemagne satisfait encore une bonne part de sa production énergétique par le charbon et le lignite. Elle dispose en effet de 10% des réserves de lignite dont elle est le premier producteur. Toutefois, l Allemagne reste dépendante pour sa consommation énergétique de l extérieur. Elle doit importer 70% de l énergie qu elle consomme, surtout des hydrocarbures. En effet, elle ne produit que 2% de ses besoins en pétrole, et 20% en gaz naturel. La production d électricité est assurée à 61% par les énergies, 28% par l énergie, l arrêt de la filière nucléaire est annoncé pour b) La puissance industrielle Les points forts de l industrie allemande sont : la chimie, la métallurgie, l automobile. L industrie est la branche la plus importante de l économie allemande. Elle compte entreprises et emploie 6,4 millions de personnes.

3 La gamme d industrie est très variée. L'Allemagne occupe une position prépondérante dans de nombreuses branches: construction automobile (3ème rang mondial), construction de machines et d installation, industrie chimique, technologie d utilisation des énergies renouvelables, informatique, biotechnologie. C est le moteur de la prospérité allemande. Elle s appuie sur un vaste tissu de PME et PMI. Elle mobilise 22,5% des salariés. L industrie allemande est concentrée à l ouest, où se localisent de puissants groupes privés, les Konzern tels que Daimler-Benz, Siemens, Basf, Bayer, Volkswagen. Ces groupes sont soutenus par les banques et sont devenus des multinationales. Mais ils ne représentent que 1,7% des entreprises industrielles. La puissance industrielle repose surtout sur de multiples PME qui fournissent 40% de l emploi industriel et 33% du chiffre d affaires industriel, ainsi que les konzerns, groupes d entreprises liées par des participations financière croisées. L industrie allemande a plusieurs atouts : haut niveau technique, main-d œuvre qualifiée, dynamisme commercial, et l intégration au sein du corps social. Les syndicats, par le système de cogestion sont associés aux décisions d entreprise. De ce fait, les grèves sont rares. Les ouvriers qualifiés ont des salaires élevés et la promotion est favorisée au sein de l entreprise. Les trois secteurs clé sont : l automobile, la chimie et les machines. - L industrie automobile est la troisième du monde et est l'un des piliers de l économie. Elle compte de nombreuses sociétés qui font travailler de multiples sous-traitants. Les usines sont concentrées dans 4 zones : Basse-Saxe, Sud-ouest, axe rhénan, Bavière. - La chimie occupe la troisième place pour le volume d affaires et la quatrième pour les exportations. 90% des entreprises sont des PME. Les principales sociétés sont BASF, Bayer, Hoescht. L industrie chimique fournit une vaste gamme de produits : plastiques, colorants, pharmacie, produits phytosanitaires - La construction de machine est le premier employeur. Elle assure 18,1% de la production mondiale. Ce secteur comprend un grand nombre de PME. La gramme de produits est unique au monde : produits différents.

4 L industrie allemande a connu d importantes mutations. L industrie charbonnière, en crise, est entièrement mécanisée et bénéficie d énormes subventions. Elle approvisionne la sidérurgie et les centrales thermiques. La sidérurgie après une crise sévère qui a entraîné des fusions dégage de nouveau des bénéfices, grâce à un outil de production moderne. L industrie textile s est délocalisée dans les pays à bas salaires (Asie du Sud-est). De nouveaux secteurs sont en pleine expansion : la robotique (4éme place mondiale, les biotechnologies (3éme place mondiale), la construction électronique, l optique, l informatique et les télécommunications. 3 - LES ÉCHANGES L'Allemagne, l un des premiers exportateurs mondiaux est une grande puissance commerciale. Sa balance commerciale est excédentaire. Ce succès est dû à divers facteurs : La qualité des produits Le contrôle de marchés en Europe centrale et orientale Les délocalisations vers des pays de faibles coûts de main-d œuvre Les exportations vers la Chine et les États-Unis Les exportations sont dominées par l automobile, les machines-outils, les produits chimiques, les usines clés en main, les ordinateurs. Les principaux partenaires des États-Unis sont les pays occidentaux, en particulier ceux de l Union Européenne. Suivent ceux d Europe centrale et orientale pour qui l Allemagne est devenue un partenaire vital. Les importations sont des matières premières. Les échanges avec les pays en voie de développement sont encore faibles. Les foires internationales ont une réputation mondiale : Francfort (livre, automobile, fourrure, hôtellerie), Cologne, Berlin, Leipzig, et Hanovre, la CeBit, la plus grande foire mondiale des techniques de l information et de la communication. 4 - LES FINANCES Un vaste réseau bancaire souple et efficace favorise les échanges. Le marché allemand est dominé par trois groupes bancaires : les banques coopératives. Les banques entretiennent d étroites relations

5 avec les industries, sous forme de participation : c est la «banque industrie». L importance du système bancaire est renforcée par l installation de la banque centrale européenne à Francfort. L Allemagne constitue la première place financière européenne, et la deuxième du monde. 5 - TRANSPORTS Un dense réseau de transport est au service de l activité économique. Le réseau ferroviaire compte km. L axe majeur est le Milan-Bâle-Francfort. L Allemagne dispose du plus vaste réseau autoroutier mondial, après les États-Unis. Le transport fluvial est dominé par le Rhin auquel se rattachent des canaux à grand gabarit. Il réalise 20% du trafic. Il assure le transport de pondéreux (minerais, produits pétroliers, produits sidérurgiques, charbon ). Duisburg est le premier port fluvial du monde. La jonction Main-Danube permet à travers l Allemagne de joindre Rotterdam à la mer Noire. L aéroport de Francfort est l un des premiers en Europe. La grande compagnie allemande est Lufthansa. III - LES RÉGIONS ÉCONOMIQUES DE L ALLEMAGNE L Ouest situé au cœur de la mégalopole européenne est le centre vital de l Allemagne. Il comprend les régions les plus peuplées, les plus industrialisées et les plus riches. Le Rhin, la voie navigable la plus active de l Europe et du monde le traverse. L Ouest de l Allemagne est la première région industrielle du monde. Le pivot de cette région est Francfort qui est une métropole financière abritant la banque centrale européenne, et des foires internationales. Le Sud est dynamique. Caractérisé par une croissance exceptionnelle, il comprend des régions prospères, avec des activités dynamiques telles que la haute technologie, l aéronautique, l électronique, les banques et les assurances. L agriculture y est aussi performante. La Bavière dans l extrême sud est la première région touristique, la Sun belt de l Allemagne. Les principales villes sont Munich, 3éme ville allemande, et Stuttgart, la capitale du Bade-Wurtemberg le land le plus riche du pays. Les périphéries englobent le nord et l est. Le nord est la région la moins peuplée, mais l activité maritime y est importante notamment avec

6 Hambourg premier port allemand. L est correspond à l ex RDA. Cette région en passant à l économie capitaliste a subi une forte désindustrialisation et un chômage élevé. Il reçoit cependant les subventions de l'état fédéral et de l UE. IV - LES LIMITES DU MODÈLE ALLEMAND Depuis les années 1990, on assiste à une montée du chômage. La concurrence étrangère se fait fortement sentir. Cette situation est liée aux coûts de production élevés, aux salariaux industriels qui sont parmi les plus élevés du monde. Un changement de mentalité s opère, se rapprochant du modèle américain ; Les syndicats sont devenus moins puissants du fait de l arrivée des salariés de l ex RDA moins exigeants. De plus les entreprises allemandes cherchent à délocaliser leurs entreprises vers les pays à bas salaires. La population allemande vieillit. Elle a l un des plus faibles taux de natalité en Europe. Depuis 1991, elle enregistre plus de décès que de naissances ; Le fossé persiste entre les Wessis (Allemands de l Ouest) et les Ossis (Allemands de l Est).

TROIS PUISSANCES ECONOMIQUES MONDIALES

TROIS PUISSANCES ECONOMIQUES MONDIALES Auteur : Karine Vallez Web histoire-géo http://www.histoire-geo.org TROIS PUISSANCES ECONOMIQUES MONDIALES I-L ALLEMAGNE, GRANDE PUISSANCE ECONOMIQUE---EUROPEENNE. A-UNE GRANDE PUISSANCE. 1- Une puissance

Plus en détail

? Comment se manifeste la puissance américaine

? Comment se manifeste la puissance américaine LES Etats-Unis? Comment se manifeste la puissance américaine I- LA PREMIERE PUISSANCE DU MONDE? quelles sont les bases de la puissance(les indicateurs) A) Les indicateurs de la puissance a) premier pôle

Plus en détail

La France I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : France. Capitale : Paris. Chef de l état : Nicolas Sarkozi. Premier ministre : François Fillon

La France I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : France. Capitale : Paris. Chef de l état : Nicolas Sarkozi. Premier ministre : François Fillon La France I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : France Capitale : Paris Chef de l état : Nicolas Sarkozi Premier ministre : François Fillon Superficie : 551 500 km² Population : 62 616 400 habitants Croissance

Plus en détail

FAITES AFFAIRE AVEC L ALLEMAGNE, PREMIÈRE ÉCONOMIE DE L UNION EUROPÉENNE

FAITES AFFAIRE AVEC L ALLEMAGNE, PREMIÈRE ÉCONOMIE DE L UNION EUROPÉENNE FAITES AFFAIRE AVEC L ALLEMAGNE, PREMIÈRE ÉCONOMIE DE L UNION EUROPÉENNE - Occasions d affaires et secteurs d intérêt - Chambre canadienne allemande de l industrie et du commerce à Montréal Montréal 24

Plus en détail

EUROVALYS. Société Civile de Placement Immobilier à capital variable SCPI de murs d entreprises et de commerces principalement investie en Allemagne

EUROVALYS. Société Civile de Placement Immobilier à capital variable SCPI de murs d entreprises et de commerces principalement investie en Allemagne EUROVALYS Société Civile de Placement Immobilier à capital variable SCPI de murs d entreprises et de commerces principalement investie en Allemagne Diversifiez votre patrimoine en investissant indirectement

Plus en détail

Pologne I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : Pologne. Capitale : Varsovie. Président : Bronislaw Komorowski. Président du conseil : Donald Tusk

Pologne I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : Pologne. Capitale : Varsovie. Président : Bronislaw Komorowski. Président du conseil : Donald Tusk Pologne I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : Pologne Capitale : Varsovie Président : Bronislaw Komorowski Président du conseil : Donald Tusk Superficie : 312 685 km² Population : 38 441 588 habitants Croissance

Plus en détail

LES ESPACES PRODUCTIFS

LES ESPACES PRODUCTIFS LES ESPACES PRODUCTIFS fiche d objectifs/ Plan détaillé Quels sont les principaux espaces productifs français? Comment fonctionnent-ils et évoluent-ils face à la mondialisation? Respectent-ils le développement

Plus en détail

Pourquoi une forte demande des PME en Sourcing Asie?

Pourquoi une forte demande des PME en Sourcing Asie? Sourcing en Asie Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Développement International de la Chambre de Commerce et d Industrie de Saint-Etienne / Montbrison Tél : 04.77.43.04.50

Plus en détail

lait a son prix! Allemagne 0,50 euros

lait a son prix! Allemagne 0,50 euros La production de lait a son prix! Des prix du lait équitables sur base des coûts de production dans les exploitations laitières Allemagne 0,50 euros 2013 Tous les droits de reproduction, même partielle,

Plus en détail

SEJOUR IMMERSION AVEC COURS EXTERNES

SEJOUR IMMERSION AVEC COURS EXTERNES SEJOUR IMMERSION AVEC COURS EXTERNES 15 jours 14 nuits en familles Ce devis est valable jusqu'au 31 décembre 2012 Prestation Prix Forfait 1275,00 Semaine supplémentaire 550,00 Notre prix comprend : 10

Plus en détail

L APPAREIL EXPORTATEUR AUVERGNAT

L APPAREIL EXPORTATEUR AUVERGNAT L APPAREIL EXPORTATEUR AUVERGNAT Des gisements de progrès Avril 2011 LES CONSTATS Les PME auvergnates n exportent pas assez : 2% des entreprises contre 3% au niveau national à l origine que d un tiers

Plus en détail

Observation du marché en navigation intérieure européenne

Observation du marché en navigation intérieure européenne COMMISSION CENTRALE POUR LA NAVIGATION DU RHIN Observation du marché en navigation intérieure européenne Rapport conjoncturel avril 211 (Source : Secrétariat de la CCNR) Le présent rapport tient lieu de

Plus en détail

Analyse de la carte :

Analyse de la carte : Amorcée au 18eme siècle en Angleterre la révolution industrielle s accélère dans les années 1870 1880 et se diffuse dans toute l Europe et aux USA. Stimulé par de nouvelles inventions comme l électricité,

Plus en détail

Épreuve composée. II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à la présentation.

Épreuve composée. II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à la présentation. Épreuve composée Cette épreuve comprend trois parties. 1. Pour la partie 1 (Mobilisation des connaissances), il est demandé au candidat de répondre aux questions en faisant appel à ses connaissances personnelles

Plus en détail

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Résumé En 2013, la balance commerciale canadienne a enregistré un déficit réduit de 38% par rapport à 2012 à 7,4 MdCAD (0,4% du PIB), sous l effet

Plus en détail

La région de Bâle, une métropole pharmaceutique aux portes de la Suisse

La région de Bâle, une métropole pharmaceutique aux portes de la Suisse La région de Bâle, une métropole pharmaceutique aux portes de la Suisse Composée des deux demi-cantons de Bâle-Ville et Bâle-Campagne, la région bâloise se situe au nord du Jura, au point de rencontre

Plus en détail

3ème PARTIE: LES PUISSANCES ECONOMIQUES MAJEURES

3ème PARTIE: LES PUISSANCES ECONOMIQUES MAJEURES 3ème PARTIE: LES PUISSANCES ECONOMIQUES MAJEURES 1ère leçon:les Etats-Unis 1.Un immense territoire peuplé et maîtrisé: =? Zones regroupant les grandes agglomérations A.Territoire et population: P 210-211

Plus en détail

NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA

NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA 1 MGE CONSEIL 2 NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA L Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) est une organisation de l Afrique de l ouest, qui a comme mission la réalisation de l'intégration

Plus en détail

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé D après les données du Contrat d étude prospective des Industries de Santé 2012 les chiffres clés u Près de 200 000 salariés,

Plus en détail

GÉOGRAPHIE : les transports en France et en Europe

GÉOGRAPHIE : les transports en France et en Europe GÉOGRAPHIE : les transports en France et en Europe Document A Nous avons besoin sans cesse de nous déplacer pour nos besoins au quotidien : aller à l école ou au travail, faire les courses, aller chez

Plus en détail

L agriculture, un secteur moderne

L agriculture, un secteur moderne L agriculture, un secteur moderne La modernisation de son agriculture a permis à la France de se propulser au rang de premier producteur européen et de premier exportateur mondial de produits agroalimentaires

Plus en détail

Chapitre 1 LES ESPACES MAJEURS DE PRODUCTION ET D ECHANGE

Chapitre 1 LES ESPACES MAJEURS DE PRODUCTION ET D ECHANGE Chapitre 1 LES ESPACES MAJEURS DE PRODUCTION ET D ECHANGE Une ZIP : zone industrialo-portuaire -Où se situe cette ZIP? Et pourquoi? -Comment est-elle organisée? -Quels sont les produits fabriqués, exportés,

Plus en détail

Les relations économiques franco-allemandes

Les relations économiques franco-allemandes Les relations économiques franco-allemandes Chambre Franco-Allemande de Commerce et d Industrie Margarete Riegler-Poyet 1 1970 1980 1990 2000 2001 2003 2005 2006 2007 2008 Mrds d' Commerce bilatéral (en

Plus en détail

Le solde commercial de la France, qui était

Le solde commercial de la France, qui était 3.1 Échanges extérieurs Le solde commercial de la France, qui était positif au début des années 2, redevient négatif à partir de 25. Le solde des produits manufacturés devient alors déficitaire et va ensuite

Plus en détail

COMMERCE ET INVESTISSEMENT

COMMERCE ET INVESTISSEMENT Web Japan http://web-japan.org/ COMMERCE ET INVESTISSEMENT Un changement vers un commerce à modèle horizontal Des voitures prêtes à l exportation (Crédit photo : Toyota Motor Corporation) Introduction

Plus en détail

Les opportunités d investissement au Togo

Les opportunités d investissement au Togo Les opportunités d investissement au Togo Forum Economique Afrique - Japon 10-11 Juin 2014 République du Togo 1 SURVOL DES AXES DE DEVELOPPEMENT MAJEURS DU TOGO Infrastructures : Construction et Renforcement

Plus en détail

Concurrents, partenaires et clients

Concurrents, partenaires et clients Concurrents, partenaires et clients FRANÇOISE LEMOINE * LL intégration des pays d Europe centrale et orientale à l économie de l Union est déjà largement réalisée, à la fois par les échanges et par les

Plus en détail

Tendances 2014 Tendances 2014

Tendances 2014 Tendances 2014 1 Pour plus d informations : oreges.rhonealpes.fr oreges@rhonealpes.fr Structures techniques de l Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre de Rhône-Alpes : Tendances 2014 Tendances 2014 Consommation

Plus en détail

1ère session : TGV-Avion : Où en sommes-nous?

1ère session : TGV-Avion : Où en sommes-nous? 1ère session : TGV-Avion : Où en sommes-nous? La situation européenne, le cas de Francfort : les enseignements d'une expérience Peter Pfragner (Commissaire à l'intermodalité - aéroport de Francfort) «1

Plus en détail

Besoin d approfondissement des méthodologies d évaluation Le cas de la voiture électrique

Besoin d approfondissement des méthodologies d évaluation Le cas de la voiture électrique Besoin d approfondissement des méthodologies d évaluation Le cas de la voiture électrique Fabien Leurent, Elisabeth Windisch Laboratoire Ville Mobilité Transport (LVMT) Ecole des Ponts, ParisTech Journée

Plus en détail

Les directives suivantes fournissent des renseignements qui vous aideront à répondre à l Enquête mensuelle sur le charbon.

Les directives suivantes fournissent des renseignements qui vous aideront à répondre à l Enquête mensuelle sur le charbon. CHARBON MENSUEL Guide de déclaration 1. Directives générales Les directives suivantes fournissent des renseignements qui vous aideront à répondre à l Enquête mensuelle sur le charbon. Si vous avez besoin

Plus en détail

Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air

Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air Débat national sur la transition énergétique Cahier de participation Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air Objectifs Produire de l énergie verte à partir de sous-produits agricoles pour une

Plus en détail

1 re économie d Amérique latine devant le Brésil, le Mexique n en reste pas moins un pays très inégalitaire aux déséquilibres marqués.

1 re économie d Amérique latine devant le Brésil, le Mexique n en reste pas moins un pays très inégalitaire aux déséquilibres marqués. 1 re économie d Amérique latine devant le Brésil, le Mexique n en reste pas moins un pays très inégalitaire aux déséquilibres marqués. Quels sont les défis et enjeux auxquels est confronté le pays, alors

Plus en détail

Tableaux annexes OPTIQUE TRÉSORERIE, ÉLÉMENTS DU COMPTE DE CAPITAL, ASSURANCE-DOMMAGES

Tableaux annexes OPTIQUE TRÉSORERIE, ÉLÉMENTS DU COMPTE DE CAPITAL, ASSURANCE-DOMMAGES Tableaux annexes OPTIQUE TRÉSORERIE, ÉLÉMENTS DU COMPTE DE CAPITAL, ASSURANCE-DOMMAGES Le résultat et le revenu agricoles en optique trésorerie Les comptes de l'agriculture se sont alignés, depuis la base

Plus en détail

Influence du marché du gaz sur le marché de l électricité suisse

Influence du marché du gaz sur le marché de l électricité suisse Influence du marché du gaz sur le marché de l électricité suisse Document connaissances de base, état: octobre 2013 1. Synthèse Le gaz naturel influence le marché de l électricité uniquement à travers

Plus en détail

Café pays USA. Un événement organisé par CCI International Franche-Comté, avec le soutien de Business France et de la Région

Café pays USA. Un événement organisé par CCI International Franche-Comté, avec le soutien de Business France et de la Région Café pays USA 10èmes Clés de l International Un événement organisé par CCI International Franche-Comté, avec le soutien de Business France et de la Région Avec la participation de : Arnaud LERETOUR, Directeur

Plus en détail

«Programme d aide à la création d entreprises innovantes en Méditerranée» Marseille 14 & 15 Avril 2014

«Programme d aide à la création d entreprises innovantes en Méditerranée» Marseille 14 & 15 Avril 2014 «Programme d aide à la création d entreprises innovantes en Méditerranée» Marseille 14 & 15 Avril 2014 l Algérie, Une économie riche à fort potentiel Salim BRANKI Directeur d études chragé de la promotion

Plus en détail

Le sud-ouest des Pays-Bas la région idéale pour faire des affaires

Le sud-ouest des Pays-Bas la région idéale pour faire des affaires Le sud-ouest des Pays-Bas la région idéale pour faire des affaires Le sud-ouest des Pays-Bas, qui comprend la province de Zélande et la région occidentale du Brabant-du-Nord, est un lieu attrayant pour

Plus en détail

Le Fonds JEREMIE Provence-Alpes-Côte d Azur

Le Fonds JEREMIE Provence-Alpes-Côte d Azur Le Fonds JEREMIE Provence-Alpes-Côte d Azur 1 Le Fonds JEREMIE PACA : l histoire La Région PACA s est dotée d outils majeurs de soutien aux entreprises, mais sa gamme ne permettait pas de faire face aux

Plus en détail

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Modèles ricardien et HOS ont des points communs mais sont assez spécifiques: avantages comparatifs fondés sur: - différences

Plus en détail

Des échanges à la dimension du monde

Des échanges à la dimension du monde Des échanges à la dimension du monde G1. Les espaces majeurs de production et d échange I. Etude de cas : le premier port du monde, Shanghai Comment le port de Shanghai est-il devenu le premier port au

Plus en détail

LA LETTRE DE MOTIVATION

LA LETTRE DE MOTIVATION Patrick de SAINTE-LORETTE Jo MARZÉ LA LETTRE DE MOTIVATION Troisième édition Troisième tirage 2005, 1991, 1999, 2003 pour le texte de la présente édition, 2005 pour la nouvelle présentation ISBN : 2-7081-3374-8

Plus en détail

Economie mondiale des engrais

Economie mondiale des engrais Economie mondiale des engrais Le centre de gravité s est déplacé vers les pays émergents Du fait de leur croissance économique et du développement parallèle de leur agriculture, le centre de gravité du

Plus en détail

Les territoires dans la mondialisation

Les territoires dans la mondialisation Les territoires dans la mondialisation G5. Les Etats-Unis dans la mondialisation I. Nike, une entreprise à la conquête du monde Comment s est construite la première marque de vêtements au monde? A. Une

Plus en détail

Qu est-ce que le commerce équitable?

Qu est-ce que le commerce équitable? FAIR TRADE RULES! Position du mouvement international du commerce équitable en vue de la VI e Conférence Ministérielle de l OMC à Hong Kong Octobre 2005 «Nous, les membres du mouvement international du

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La réforme de la politique agricole commune doit intervenir d ici 2013. Une consultation publique officielle sur la PAC de

Plus en détail

La première puissance économique

La première puissance économique Template : www.indezine.com La première puissance économique Template : www.indezine.com Le plus gros producteur de... dans le monde Pourquoi peut-on dire que les Etats-Unis sont la première puissance

Plus en détail

à ANVERS SEA DIFFERENT

à ANVERS SEA DIFFERENT CMA CGM à ANVERS SEA DIFFERENT Cliquez pour modifier les styles du texte du masque Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième niveau» Cinquième niveau Le développement du port d Anvers Pays-Bas Belgique

Plus en détail

2012 Stabilisation de l activité. 2013 Perspectives de reprise

2012 Stabilisation de l activité. 2013 Perspectives de reprise 2012 Stabilisation de l activité 2013 Perspectives de reprise Quel avenir pour l industrie chimique en France? Enjeux énergétiques Paris, le 21 mars 2013 UIC - Contacts presse Hélène MEJEAN - Directeur

Plus en détail

12 318 km2, 2,3 % de l espace national 150 km de côtes

12 318 km2, 2,3 % de l espace national 150 km de côtes 12 318 km2, 2,3 % de l espace national 150 km de côtes 2 départements (Eure et Seine-Maritime) 1 419 communes, dont 82 % de communes rurales 6 communautés d agglomération, 64 communautés de communes Taux

Plus en détail

Produits alimentaires et de consommation du Canada Proposition en vue de la préparation du budget Le 6 août 2014

Produits alimentaires et de consommation du Canada Proposition en vue de la préparation du budget Le 6 août 2014 Produits alimentaires et de consommation du Canada Proposition en vue de la préparation du budget Le 6 août 2014 Résumé L industrie des produits alimentaires et des produits de consommation est le principal

Plus en détail

LES ESPACES PRODUCTIFS

LES ESPACES PRODUCTIFS FICHE DE PRÉSENTATION DE LA LEÇON PARTIE II : AMÉNAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE FRANÇAIS LES ESPACES PRODUCTIFS Comment fonctionnent et évoluent les espaces de production français? La station

Plus en détail

L IRLANDE. L Irlande entre dans la Communauté Européenne en 1973 et fait partie des 11 pays à adopter l Euro au 1 er Janvier 1999.

L IRLANDE. L Irlande entre dans la Communauté Européenne en 1973 et fait partie des 11 pays à adopter l Euro au 1 er Janvier 1999. PRINCIPAUX INDICATEURS Population : 4,72 millions d habitants (recensement 2011) PIB : 156,4 milliards d (2011) Taux de croissance : 1,4 % (2011) Taux d'inflation : 2,4% (2011) Exportations en France :

Plus en détail

CHAPITRE VI - LES SOLDES COMPTABLES ET LES INDICATEURS DE REVENU

CHAPITRE VI - LES SOLDES COMPTABLES ET LES INDICATEURS DE REVENU CHAPITRE VI - LES SOLDES COMPTABLES ET LES INDICATEURS DE REVENU 1. Le compte de production... 129 2. Le compte d exploitation... 129 3. Le compte de revenu d entreprise... 130 4. Les indicateurs de revenu

Plus en détail

CH2 : ORGANISATION DU TERRITOIRE LES GRANDS ENSEMBLES REGIONAUX C A N A D A. www.cours-seko.com

CH2 : ORGANISATION DU TERRITOIRE LES GRANDS ENSEMBLES REGIONAUX C A N A D A. www.cours-seko.com CH2 : ORGANISATION DU TERRITOIRE LES GRANDS ENSEMBLES REGIONAUX 1. AU NORD EST: LA MANUFACTURING BELT ET LA MEGALOPOLIS: 1 centre d impulsion mondial. A. Les atouts de cette région Le territoire des USA

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SUJET

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SUJET SESSION 2013 Polynésie Toutes options BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE E1 HISTOIRE-GÉOGRAPHIE Durée : 2 heures Matériel(s) et document(s) autorisé(s) : Aucun Le sujet comporte 4 pages L annexe A est

Plus en détail

INVESTIR EN FRANCE s 2015 mar Réalisation :

INVESTIR EN FRANCE s 2015 mar Réalisation : INVESTIR EN FRANCE LA FRANCE RÉUNIT TOUTES LES CONDITIONS DE SUCCÈS POUR VOTRE INVESTISSEMENT Une grande économie au cœur de l Europe, une porte d accès vers la Méditerranée et l Afrique : 5 e économie

Plus en détail

CLIMAT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITES D INVESTISSEMENT AU NIGER

CLIMAT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITES D INVESTISSEMENT AU NIGER CLIMAT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITES D INVESTISSEMENT AU NIGER 1 Présenté par: BONZOUGOU ABDOULLAHI Conseiller Technique du Ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé Plan de la Présentation

Plus en détail

Année 2014. Atonie des exportations en 2014, malgré une éclaircie au dernier trimestre

Année 2014. Atonie des exportations en 2014, malgré une éclaircie au dernier trimestre http://lekiosque.finances.gouv.fr Année 2014 Sur l ensemble de 2014, les exportations sont quasiment stables (+0,1 %, après -1,2 %), malgré une fin d année favorable. La progression des ventes de l aéronautique

Plus en détail

La logistique au Brésil

La logistique au Brésil La logistique au Brésil Antoinette Manousso 25 juin 2014 Puissance économique, industrielle et territoriale 7 ème puissance économique mondiale, 3 ème constructeur aéronautique, dans les 5 premiers constructeurs

Plus en détail

100 % énergies renouvelables le projet Kombikraftwerk. Undine Ziller Agentur für Erneuerbare Energien 16 juin 2011

100 % énergies renouvelables le projet Kombikraftwerk. Undine Ziller Agentur für Erneuerbare Energien 16 juin 2011 100 % énergies renouvelables le projet Kombikraftwerk Undine Ziller Agentur für Erneuerbare Energien 16 juin 2011 L Agence pour les Energies Renouvelables : une plate-forme semi-publique = + Parrain fondateur

Plus en détail

Le meilleur du Mittelstand allemand

Le meilleur du Mittelstand allemand ÉDITION SPÉCIALE Le meilleur du Mittelstand allemand LES LEADERS DU MARCHÉ MONDIAL Édité par Florian Langenscheidt et Bernd Venohr Préface de l éditeur DR. FLORIAN LANGENSCHEIDT, PROF. DR. BERND VENOHR

Plus en détail

Le secteur coopératif est une composante 330 V. Coopératives en Lorraine : Un secteur coopératif dominé par les établissements de crédit

Le secteur coopératif est une composante 330 V. Coopératives en Lorraine : Un secteur coopératif dominé par les établissements de crédit www.insee.fr/lorraine N 330 V Coopératives en Lorraine : Antoine DELTOUR En 2011, en Lorraine, le secteur coopératif compte 835 établissements employant 9 500 salariés. Au regard de la part de ses effectifs

Plus en détail

2 ème partie : LE BRESIL UNE PUISSANCE EMERGENTE?

2 ème partie : LE BRESIL UNE PUISSANCE EMERGENTE? 2 ème partie : LE BRESIL UNE PUISSANCE EMERGENTE? Cours du 16 mars 2010 Le Brésil a les dimensions d un continent: 8 512 000 km, soit un peu plus de 15 fois la France (géographiquement, le Brésil est situé

Plus en détail

Accompagner, susciter et faciliter les échanges économiques et commerciaux entre la France et Bénin * Association pour la création de la CCI-FB

Accompagner, susciter et faciliter les échanges économiques et commerciaux entre la France et Bénin * Association pour la création de la CCI-FB Lancement de la CCI France-Bénin Programme -mots d accueil -présentation de la CCIFB -présentation du Bénin -opportunités d affaires au bénin -relations économiques France-Bénin -Cocktail Accompagner,

Plus en détail

L agriculture de l Oise

L agriculture de l Oise L agriculture de l Oise 17 juin 2010 Direction départementale des territoires de l'oise Service Economie Agricole Le département de l Oise Superficie de 5890 km² 800 000 habitants 693 communes 90% des

Plus en détail

Présidentielle 2012 : Vos propositions pour l industrie Réponses de François Hollande

Présidentielle 2012 : Vos propositions pour l industrie Réponses de François Hollande Présidentielle 2012 : Vos propositions pour l industrie Réponses de François Hollande 1. L industrie est-elle une de vos priorités? Pourquoi? L industrie figure en première page de mon programme parce

Plus en détail

Mission commerciale au MAROC portée par la CGPME en collaboration avec Erai Maroc

Mission commerciale au MAROC portée par la CGPME en collaboration avec Erai Maroc Mission commerciale au MAROC portée par la CGPME en collaboration avec Erai Maroc Caractéristiques du marché Cinquième puissance économique d Afrique, le Maroc est un pays émergent dynamique. Au cours

Plus en détail

Indice de Confiance agricole Crelan 2015

Indice de Confiance agricole Crelan 2015 Indice de Confiance agricole Crelan 2015 Résultats marquants La confiance des agriculteurs est à la baisse en Belgique et surtout dans le secteur laitier L appréciation du résultat financier recule en

Plus en détail

L Allemagne et la France comparaison économique 20 Mai 2009

L Allemagne et la France comparaison économique 20 Mai 2009 Helaba Recherche L et la comparaison économique Mai 9 Auteur : Dr. Stefan Mütze Tél. : +9 () 69/9-8 research@helaba.de Rédaction: Dr. Gertrud R. Traud Chef économiste/ Direction de la recherche Landesbank

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

Découverte des secteurs d activité

Découverte des secteurs d activité Fiche d animation Compétence B Découverte des secteurs d activité Objectif Familiariser les élèves avec la notion de secteur d activité (au sens de la NES : nomenclature économique de synthèse adoptée

Plus en détail

Partie I L Allemagne

Partie I L Allemagne Partie I L Allemagne Avant-propos L Allemagne est le premier partenaire économique de la France, le plus grand marché de consommateurs en Europe et, selon la banque mondiale, c est le pays qui est actuellement

Plus en détail

IMPORTEURS - EXPORTATEURS

IMPORTEURS - EXPORTATEURS Août 2013 IMPORTEURS - EXPORTATEURS Service Etudes CCI Indre Importateurs - Exportateurs Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE Page LES OPERATEURS DU COMMERCE INTERNATIONAL

Plus en détail

CARREFOUR TECHNOLOGIES LE PRINTEMPS DES PME, LA TUNISIE DÉCLINE SES ATOUTS PARC DES EXPOSITIONS DU KRAM TUNIS, 16-17-18 OCTOBRE 2014

CARREFOUR TECHNOLOGIES LE PRINTEMPS DES PME, LA TUNISIE DÉCLINE SES ATOUTS PARC DES EXPOSITIONS DU KRAM TUNIS, 16-17-18 OCTOBRE 2014 Ministère de l Industrie, de l Energie et des mines Agence de Promotion de l Industrie et de l Innovation CARREFOUR D AFFAIRES ET DE TECHNOLOGIES PARC DES EXPOSITIONS DU KRAM TUNIS, 16-17-18 OCTOBRE 2014

Plus en détail

L'UNION EUROPÉENNE ET SES PARTENAIRES COMMERCIAUX

L'UNION EUROPÉENNE ET SES PARTENAIRES COMMERCIAUX L'UNION EUROPÉENNE ET SES PARTENAIRES COMMERCIAUX Premier exportateur mondial de biens et de services et première source d'investissements directs étrangers, l'union européenne occupe une place dominante

Plus en détail

La banque privée à Luxembourg. La banque privée àluxembourg. La banque privée à Luxembourg 1

La banque privée à Luxembourg. La banque privée àluxembourg. La banque privée à Luxembourg 1 La banque privée à Luxembourg La banque privée àluxembourg La banque privée à Luxembourg 1 2 La banque privée à Luxembourg La place financière du Grand-Duché de Luxembourg du Grand-Duché de Luxembourg

Plus en détail

PANORAMA DES MARCHES DU GAZ NATUREL EN 2010

PANORAMA DES MARCHES DU GAZ NATUREL EN 2010 PANORAMA DES MARCHES DU GAZ NATUREL EN 2010 Sophie Méritet* Doté de précieux atouts environnementaux par rapport aux autres énergies fossiles et de réserves importantes, le gaz naturel a vu sa part dans

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Paris, le 7 juillet 2009 RESULTATS COMMERCIAUX PREMIER SEMESTRE 2009. Faits marquants

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Paris, le 7 juillet 2009 RESULTATS COMMERCIAUX PREMIER SEMESTRE 2009. Faits marquants COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 7 juillet 2009 RESULTATS COMMERCIAUX PREMIER SEMESTRE 2009 Faits marquants semestrielle VP + VUL (S1 2008 S2 2009) o Europe 30 pays : + 0,2 point de part de marché (6,3 %

Plus en détail

Marché de RUNGIS : Du village local au village Monde

Marché de RUNGIS : Du village local au village Monde Marché de RUNGIS : Du village local au village Monde Un acteur économique résolument ouvert vers l extérieur Reconnu comme acteur majeur du commerce de produits frais au niveau international, le Marché

Plus en détail

CONSOMMATION MONDIALE DE VIANDE : état des lieux, dynamique, défis et perspectives

CONSOMMATION MONDIALE DE VIANDE : état des lieux, dynamique, défis et perspectives > Les synthèses de FranceAgriMer février 2011 numéro5 ÉLEVAGE / VIANDES CONSOMMATION MONDIALE DE VIANDE : état des lieux, dynamique, défis et perspectives 12 rue Henri Rol-Tanguy / TSA 20002 / 93555 Montreuil-sous-Bois

Plus en détail

Jörg Mühlenhoff Agentur für Erneuerbare Energien Agence pour les Energies Renouvelables Paris, ENS, 14 avril 2011

Jörg Mühlenhoff Agentur für Erneuerbare Energien Agence pour les Energies Renouvelables Paris, ENS, 14 avril 2011 Energies renouvelables en Allemagne : succès et défis Jörg Mühlenhoff Agentur für Erneuerbare Energien Agence pour les Energies Renouvelables Paris, ENS, 14 avril 2011 L Agence pour les Energies Renouvelables

Plus en détail

Présentation Des Opportunités d Affaires Tunisie

Présentation Des Opportunités d Affaires Tunisie Présentation Des Opportunités d Affaires Tunisie Casablanca Juin 2014 INTERNATIONAL RETAIL BANKING CORPORATE BANKING 3 ans après la révolution (14/01/2011), la Tunisie dispose: - d un Gouvernement d indépendants

Plus en détail

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire génère presque 1% du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse; il représente ainsi une branche essentielle de

Plus en détail

Qu est-ce que la compétitivité?

Qu est-ce que la compétitivité? Qu est-ce que la compétitivité? Le but de ce dossier pédagogique est d expliquer la notion de compétitivité d une entreprise, d un secteur ou d un territoire. Ce concept est délicat à appréhender car il

Plus en détail

LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LES ÉTATS-UNIS

LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LES ÉTATS-UNIS LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LES ÉTATS-UNIS Los Angeles, San Francisco/Silicon Valley LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LES ÉTATS-UNIS RELATIONS COMMERCIALES 3 Table des

Plus en détail

L industrie automobile au Maroc

L industrie automobile au Maroc المملكة المغربية Royaume du Maroc Département des Statistiques des Echanges Extérieurs L industrie automobile au Maroc -Performance à l export- -Décembre 203- Introduction L ouverture commerciale et la

Plus en détail

UBIFRANCE Israël Stratégie 2014-2015. Rencontre Israël CGPME - Paris, 15 octobre 2014

UBIFRANCE Israël Stratégie 2014-2015. Rencontre Israël CGPME - Paris, 15 octobre 2014 UBIFRANCE Israël Stratégie 2014-2015 Rencontre Israël CGPME - Paris, 15 octobre 2014 4 axes prioritaires la déclinaison opérationnelle B2B du dispositif public Innovation et Partenariat Technologique -

Plus en détail

Les Retombées Economiques de la Coupe du Monde de Football 2006 en Allemagne

Les Retombées Economiques de la Coupe du Monde de Football 2006 en Allemagne Fondation Scientifique de Lyon et du Sud-Est 2ième Journées de l Economie Lyon, 12-14 novembre 2009 Session, jeudi, 12 novembre, 14.45-16.30h Gagnants et perdants de l économie du sport Les Retombées Economiques

Plus en détail

la Contribution Climat Energie

la Contribution Climat Energie Paris le 05/09/2009 la Contribution Climat Energie 1. Quelle assiette aura la CCE? a. Assiette : La CCE serait une contribution additionnelle aux taxes intérieures (TIPP, TICGN, TICC), assise sur l ensemble

Plus en détail

Configuration du commerce mondial en 2011 et perspectives 2012

Configuration du commerce mondial en 2011 et perspectives 2012 Configuration du commerce mondial en 2011 et perspectives 2012 1 1. Tendances économiques et commerciales mondiales 2. Configuration du commerce mondial en 2011 3. Tendances de la balance commerciale marocaine

Plus en détail

Chapitre 2 : Nourrir les hommes

Chapitre 2 : Nourrir les hommes Chapitre 2 : Nourrir les hommes Caricature de Kal et Plantu PBL= De quelle manière la mise en place d une agriculture durable permet-elle de nourrir l humanité? I- Etude de cas : «Les paradoxes de l agriculture

Plus en détail

LES ÉTATS-UNIS ET LE BRÉSIL

LES ÉTATS-UNIS ET LE BRÉSIL RÉVISIONS DES ÉPREUVES DU BACCALAURÉAT Géographie LES ÉTATS-UNIS ET LE BRÉSIL apparaissent sur le contient américain comme des puissances jumelles et concurrentes. Ces deux États immenses sont confrontés

Plus en détail

POURQUOI VISIOLYS? SOMMAIRE VOUS PROPOSE : Un monde qui bouge COMPRENDRE. Analyses et adaptations SE REPÉRER SE PROJETER ET CHOISIR

POURQUOI VISIOLYS? SOMMAIRE VOUS PROPOSE : Un monde qui bouge COMPRENDRE. Analyses et adaptations SE REPÉRER SE PROJETER ET CHOISIR POURQUOI VISIOLYS? EXPERTISE STRATÉGIE ÉCONOMIE Visiolys est né de la volonté commune des deux entreprises de conseil en élevage Clasel et Eilyps de se projeter dans un monde en pleine mutation, de permettre

Plus en détail

CONCOURS APRÈS CLASSES PRÉPARATOIRES. Sujets de l'épreuve orale d'analyse Économique et Historique des Sociétés Contemporaines d ESCP Europe

CONCOURS APRÈS CLASSES PRÉPARATOIRES. Sujets de l'épreuve orale d'analyse Économique et Historique des Sociétés Contemporaines d ESCP Europe CONCOURS APRÈS CLASSES PRÉPARATOIRES Sujets de l'épreuve orale d'analyse Économique et Historique des Sociétés Contemporaines d ESCP Europe 2009 SUJET 1 Le rôle de l information dans le fonctionnement

Plus en détail

La Chine dans la mondialisation

La Chine dans la mondialisation 1 La Chine dans la mondialisation Intervention de Sébastien Colin, maître de Conférences à l INALCO (Institut National des Langues et Civilisations Orientales) dans le cadre de la 1 ère Automnale de la

Plus en détail

HST 1903 Le Canada préindustriel

HST 1903 Le Canada préindustriel HST 1903 Le Canada préindustriel Partie 4a Un Monde en ébullition (1815-1850). Population et économie. Les causes de l immigration britannique La concentration des terres et l éviction des paysans dans

Plus en détail

Évolution des recettes et de l emploi Industrie des services de télécommunication, 2001-2009

Évolution des recettes et de l emploi Industrie des services de télécommunication, 2001-2009 Chef de file en services de Avec plus de 640 établissements, des recettes de plus de 11 milliards de dollars et près de 30 000 emplois en 2009, l industrie québécoise des services de offre des services

Plus en détail