Patrick ARTUS Directeur de la Recherche et des Etudes - NATIXIS Forum Financier de Belgique Liège - 31 janvier 2011

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Patrick ARTUS Directeur de la Recherche et des Etudes - NATIXIS Forum Financier de Belgique Liège - 31 janvier 2011"

Transcription

1 "Un retour sur les causes profondes de la crise de la zone euro". Patrick ARTUS Directeur de la Recherche et des Etudes - NATIXIS Forum Financier de Belgique Liège - 31 janvier 11

2 Emploi manufacturier (en % du total) 1 Nord* Sud** (**) France, Italie, Espagne, Portugal, Grèce, Irlande (*) Allemagne, Pays-Bas, Belgique, Autriche, Finlande Sources : Datastream, Eurostat, NATIXIS 1

3 Valeur ajoutée dans le secteur manufacturier (en volume, en % du PIB) 1 Nord* Sud** (**) France, Italie, Espagne, Portugal, Grèce, Irlande (*) Allemagne, Pays-Bas, Belgique, Autriche, Finlande Sources : Datastream, EIU, OCDE, NATIXIS

4 Emploi dans les services domestiques et la construction*** (1 en 1999:1) (*) France, Espagne, Italie, Grèce et Portugal, Irlande (**) Allemagne, Pays-Bas, Autriche, Belgique et Finlande (***) Construction, distribution, services aux particuliers, transport, hôtels, restaurants et loisirs Nord* Sud** Sources : Datastream, Eurostat, NATIXIS 95

5 Exportations (en volume, 1 en 1999:1) Nord* Sud** Commerce mondial (*) Allemagne, Pays-Bas, Autriche, Belgique, Finlande (**) France, Espagne, Italie, Grèce, Portugal, Irlande

6 Exportations vers l'ensemble des pays émergents yc Russie et OPEP (en % du PIB) 1 Sud** Nord* 1 1 (*) France, Italie, Espagne, Portugal, Grèce, Irlande (**) Allemagne, Pays-Bas, Belgique,Autriche, Finlande

7 Balance courante (en % du PIB) Nord* Sources : Datastream, FMI, NATIXIS Sud** (*) Allemagne, Autriche, Pays Bas, Belgique, Finlande (**) France, Italie, Espagne, Grèce, Portugal, Irlande

8 Balance courante (en % du PIB) France Espagne Italie

9 Balance courante (en % du PIB) Grèce Portugal Irlande

10 Actifs nets extérieurs* (en % du PIB) 5 Nord** Sud*** 5 3 (*) positif = avoirs négatif = dette 3 1 (**) Allemagne, Pays-Bas, Belgique, Autriche, Finlande (***) France, Italie, Espagne, Portugal, Grèce, Irlande Sources : Datastream, OCDE, NATIXIS -3 1

11 Actifs nets extérieurs* (en % du PIB) (*) positif = avoirs négatif = dette Sources : Datastream, OCDE, NATIXIS France Espagne Italie

12 Actifs nets extérieurs* (en % du PIB) Sources : Datastream, OCDE, NATIXIS Grèce Portugal Irlande (*) positif = avoirs négatif = dette

13 Dette des ménages + entreprises (en % du PIB) Sud** Nord* (*) Allemagne, Pays-Bas, Belgique,Autriche, Finlande (**) France, Italie, Espagne, Portugal, Grèce, Irlande

14 Dette des ménages + entreprises (en % du PIB) France Espagne Italie

15 Dette des ménages + entreprises (en % du PIB) Grèce Portugal Irlande

16 Déficit public (en % du PIB) Nord* Sud** Sud*** (*) Allemagne, Pays-Bas, Autriche, Belgique, Finlande (**) France, Espagne, Italie, Grèce, Portugal, Irlande hors recapitalisation (***) France, Espagne, Italie, Grèce, Portugal, Irlande yc recapitalisation Sources : Datastream, Prévisions NATIXIS

17 Déficit public (en % du PIB) - - France Espagne Italie Sources : Datastream, prévisions NATIXIS

18 Déficit public (en % du PIB) Grèce Portugal Irlande (hors racapitalisation) Irlande (yc recapitalisation) Sources : Datastream, prévisions NATIXIS

19 Dette publique (en % du PIB) Nord* Sud** Sud*** (*) Allemagne, Autriche, Pays Bas, Belgique, Finlande (**) Espagne, France, Italie, Grèce, Portugal, Irlande yc recapitalisation (***) Espagne, France, Italie, Grèce, Portugal, Irlande hors recapitalisation Sources : Datastream, OCDE, prévisions NATIXIS

20 Dette publique (en % du PIB) France Espagne Italie Sources : Datastream, OCDE, prévisions NATIXIS

21 Dette publique (en % du PIB) 1 Grèce Irlande (yc recapitalisation) Portugal Irlande (hors recapitalisation) Sources : Datastream, OCDE, prévisions NATIXIS 1

22 Dettes publiques achetées par la BCE (Mds d' ) Date Niveau Cumul Date Niveau Cumul 1/5/1 1,3 1,3 1/1/1 1,5,3 1/5/1 1,,7 /1/1,1, /5/1, 35,5 15/1/1,, //1,9, /1/1,, 11//1,7 7,1 9/1/1,, 1//1, 51,1 5/11/1,71,75 5//1, 55,3 1/11/1 1,7 5, /7/1 3,7 59, 19/11/1,3,5 9/7/1, 59, /11/1 1,39 7, 1/7/1,3,1 3/1/1 1,97 9,1 3/7/1,1,7 1/1/1,7 7,7 3/7/1,1 1, 17/1/1, 73, //1,9 1,17 /1/1 1,13 7,1 13//1,1 1,1 31/1/1,3 7,55 //1,3 1,5 7/1/11,1 7,5 7//1,1 1, 1/1/11, 7,9 3/9/1,17 1, 1/9/1,,7 17/9/1,3, /9/1,1,9 Sources : BCE, NATIXIS

23 Coût salarial unitaire (1 en 1999:1) 1 Nord* Sud** 1 13 (*) Allemagne, Autriche, Pays-Bas, Finlande et Belgique (**) France, Italie, Espagne,Grèce, Portugal, Irlande

24 Coût salarial unitaire (1 en 1999:1) France Espagne Italie

25 Coût salarial unitaire (1 en 1999:1) Portugal Grèce Irlande

26 Allemagne : salaire réel, coût salarial unitaire et production manufacturière (1 en 1995:1) 1 13 Salaire réel par tête (prix conso) Coût salarial unitaire Production manufacturière

27 Allemagne : taux de chômage, demande des ménages et PIB 11 Taux de chômage (G) Demande des ménages (volume, 1 en 1995:1, D) PIB (volume, 1 en 1995:1, D) Sources : Datastream, Eurostat, NATIXIS 1 7

28 Salaire nominal par tête (GA en %) 1 Nord* Sud** 1 1 (*) Allemagne, Autriche, Pays-Bas, Finlande et Belgique (**) France, Italie, Espagne,Grèce, Portugal, Irlande

29 Salaire nominal par tête (GA en %) 1 1 France Espagne Italie

30 Salaire nominal par tête (GA en %) 1 1 Portugal Grèce Irlande

31 Taux de chômage Nord* Sud** (*) Allemagne, Pays-Bas, Autriche, Belgique et Finlande (**) France, Espagne, Italie, Grèce, Irlande et Portugal

32 Taux de chômage France Espagne Italie

33 Taux de chômage Portugal Grèce Irlande

34 Espagne : taux de change, solde commercial et croissance du PIB Taux de change peseta /DM (G) Balance commerciale (en % du PIB valeur, D) PIB volume (GA en %, D)

35 Italie : taux de change, solde commercial et croissance du PIB Taux de change Lira /DM (G) Balance commerciale (en % du PIB valeur, D) PIB volume (GA en %, D)

36 Balance commerciale (Mds d' par an) Nord* Sud** Zone euro (*) Allemagne, Pays-Bas, Belgique, Autriche, Finlande (**) France, Italie, Espagne, Portugal, Grèce, Irlande Sources : Datastream, Services des Douanes, NATIXIS -3 3

FLASH ÉCONOMIE. Le modèle espagnol, dur pour les salariés, efficace pour créer des emplois RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Le modèle espagnol, dur pour les salariés, efficace pour créer des emplois RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE février 1 N 1 Le modèle espagnol, dur pour les salariés, efficace pour créer des emplois L a choisi : - depuis -9, de mettre en place une forte baisse du coût salarial unitaire,

Plus en détail

Si la BCE attend pour sortir du Quantitative Easing : alors cette sortie n aura pas lieu avant de nombreuses années.

Si la BCE attend pour sortir du Quantitative Easing : alors cette sortie n aura pas lieu avant de nombreuses années. ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE juin N Espérons que la BCE comprend qu il ne faut pas sortir trop tard du Quantitative Easing Si la BCE attend pour sortir du Quantitative Easing : soit que les réformes structurelles

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. La croissance de la zone euro est-elle menacée par une crise financière? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. La croissance de la zone euro est-elle menacée par une crise financière? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 8 janvier 216 N 3 La croissance de la zone euro est-elle menacée par une crise financière? On peut considérer qu il y a aujourd hui à nouveau une forme de crise financière

Plus en détail

30 avril 2010 N. 204

30 avril 2010 N. 204 avril 1 N. Conséquences probables de la crise des dettes souveraines dans la zone euro : ni un défaut, ni une restructuration, ni la sortie de l euro, ni l inflation, mais le retour en récession de la

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE juin 1 N 1 L écart entre la croissance et la croissance potentielle dans la période récente comme mesure de l efficacité des politiques économiques stimulantes Nous regardons

Plus en détail

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes CENTRE ETUDES & PROSPECTIVE DU GROUPE ALPHA Fiches pays Économies développées - Europe Zone euro... 2 Allemagne... 5 France... 8

Plus en détail

La France et surtout l Italie devront-elles sortir de la zone euro?

La France et surtout l Italie devront-elles sortir de la zone euro? er juillet N - La et surtout l devront-elles sortir de la zone euro? Nous ne voulons pas ici faire de la provocation inutile mais nous demander si l évolution à moyen terme de la situation économique de

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. L effet total de la baisse du prix du pétrole sur les Etats-Unis pourrait-il être négatif? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. L effet total de la baisse du prix du pétrole sur les Etats-Unis pourrait-il être négatif? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 18 décembre 1 N 119 L effet total de la baisse du prix du pétrole sur les Etats-Unis pourrait-il être négatif? La baisse du prix du pétrole, quand on prend en compte la taille

Plus en détail

Zone euro : la mutualisation rampante ne suffira pas à sortir de la crise

Zone euro : la mutualisation rampante ne suffira pas à sortir de la crise Juillet N. Zone euro : la mutualisation rampante ne suffira pas à sortir de la crise Les gouvernements européens et les autorités européennes ont mis en place une pratique de «mutualisation rampante»,

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Chine : les «vieilles techniques» de soutien de la croissance peuvent-elles encore être efficaces? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Chine : les «vieilles techniques» de soutien de la croissance peuvent-elles encore être efficaces? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 2 septembre 21 N 8 Chine : les «vieilles techniques» de soutien de la croissance peuvent-elles encore être efficaces? Les marchés financiers réagissent positivement chaque

Plus en détail

FLASH MARCHÉS. La prochaine crise sur les marchés financiers risque d être encore plus violente que celle de 2008-2009 RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH MARCHÉS. La prochaine crise sur les marchés financiers risque d être encore plus violente que celle de 2008-2009 RECHERCHE ÉCONOMIQUE MARCHÉS RECHERCHE ÉCONOMIQUE décembre N 99 La prochaine crise sur les marchés financiers risque d être encore plus violente que celle de -9 Nous pensons que la prochaine crise sur les marchés financiers

Plus en détail

L inexorable désintermédiation du financement des entreprises de la zone euro : est-on prêt à en assumer les conséquences?

L inexorable désintermédiation du financement des entreprises de la zone euro : est-on prêt à en assumer les conséquences? L inexorable désintermédiation du financement des entreprises de la zone euro : est-on prêt à en assumer les conséquences? Patrick ARTUS, Directeur de la Recherche et des Etudes, NATIXIS Table Ronde Les

Plus en détail

Faits et chiffres «Monnaies et Compétitivité» Faits et chiffres Commerce extérieur & taux de change

Faits et chiffres «Monnaies et Compétitivité» Faits et chiffres Commerce extérieur & taux de change Faits et chiffres «Monnaies et Compétitivité» Faits et chiffres Commerce extérieur & Juin 2013 Les rendez-vous de l Institut Confluences Monnaies & compétitivité Commerce extérieur français & Mardi 11

Plus en détail

La crise financière. : causes microéconomiques conomiques ou causes macroéconomiques. conomiques?

La crise financière. : causes microéconomiques conomiques ou causes macroéconomiques. conomiques? La crise financière : causes microéconomiques conomiques ou causes macroéconomiques conomiques? Table ronde "Les Crises financières" Journée de l'economie Lyon 21 novembre 28 Patrick ARTUS Directeur de

Plus en détail

Stock de dette extérieure, privée ou publique, et financement du déficit extérieur

Stock de dette extérieure, privée ou publique, et financement du déficit extérieur Stock de dette extérieure, privée ou publique, et financement du déficit extérieur 6 juin 212 N. 98 Certains pays de la zone euro (,, ) ont atteint la limite maximale acceptable pour leur dette extérieure

Plus en détail

Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions

Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions 27 novembre 213 N 5 Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions La Chine semble vouloir développer le poids du RMB comme monnaie internationale, aussi bien financière que

Plus en détail

Sait-on déterminer si, dans la zone euro, les effets de revenu ou de substitution liés à la baisse des taux d intérêt l emportent?

Sait-on déterminer si, dans la zone euro, les effets de revenu ou de substitution liés à la baisse des taux d intérêt l emportent? ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE mars N Baisse des taux d intérêt dans la zone euro est-ce l effet de revenu ou l effet de substitution qui domine? Il ne faut pas oublier qu une baisse des taux d intérêt

Plus en détail

L Épargne des chinois

L Épargne des chinois L Épargne des chinois (Patrick ARTUS Johanna MELKA) Colloque Cirem-Cepii-Groupama AM 29 septembre 25 Indicateurs de «qualité de vie» en Chine 199 1995 2 22 23 Nombre d'écoles par 1 habitants 9,1 7,82 6,48

Plus en détail

Synthèse des prévisions mise à jour : 14/01/2013. Croissance du PIB, % Taux d'inflation, % Bal. courante (% PIB) Solde.

Synthèse des prévisions mise à jour : 14/01/2013. Croissance du PIB, % Taux d'inflation, % Bal. courante (% PIB) Solde. Synthèse des prévisions mise à jour : 14/01/ Synthèse des prévisions economiques Croissance du PIB, % Taux d'inflation, % Bal. courante (% PIB) Solde. Apu* (% PIB) e e 2014 e e e 2014 e e e 2014 e e e

Plus en détail

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents Compétitivité de l industrie manufacturière Faits marquants en 28-29 - La crise accentue les pertes de parts de marché des pays développés face aux pays émergents - La «compétitivité-coût» de l industrie

Plus en détail

Le marché des actions de la zone euro est-il vraiment bon marché?

Le marché des actions de la zone euro est-il vraiment bon marché? avril 7 - N Le marché des actions de la zone euro est-il vraiment bon marché? Si on regarde le PER actions dans la zone euro, ou la prime de risque actions, on conclut sans hésiter que les actions de la

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Hiérarchie entre croissance et taux d intérêt et reprise du crédit : qu observet-on dans les grands pays de l OCDE?

FLASH ÉCONOMIE. Hiérarchie entre croissance et taux d intérêt et reprise du crédit : qu observet-on dans les grands pays de l OCDE? ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE septembre 1 N 7 Hiérarchie entre croissance et taux d intérêt et reprise du crédit : qu observet-on dans les grands pays de l OCDE? Le canal de transmission «normal» de la

Plus en détail

Les difficultés des réformes structurelles

Les difficultés des réformes structurelles mars N (mis à jour le novembre ) Les difficultés des réformes structurelles On conseille systématiquement aux pays européens de mettre en place des politiques de réformes structurelles : flexibilité accrue

Plus en détail

L économie française dans l Europe du tout-compétitivité

L économie française dans l Europe du tout-compétitivité L économie française dans l Europe du tout-compétitivité Michel Husson Fédération CGT des services d études Journée «Compétitivité», 11 décembre 2014 La compétitivité : définition et mesures Capacité (d

Plus en détail

POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE. Patrick ARTUS (*)

POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE. Patrick ARTUS (*) POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE par Patrick ARTUS (*) Incertitudes sur la croissance future, cependant plus de crise aussi violente qu en 2009 On ne peut pas dire aujourd hui que

Plus en détail

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Denis Ferrand Directeur Général de Coe-Rexecode 26 Novembre 2015 Agenda 1 3 faits marquants du paysage économique mondial pour l industrie 2 L activité

Plus en détail

DIVERGENCES DES PERFORMANCES EUROPÉENNES DÉCEMBRE 2013

DIVERGENCES DES PERFORMANCES EUROPÉENNES DÉCEMBRE 2013 DIVERGENCES DES PERFORMANCES EUROPÉENNES DÉCEMBRE 2013 MONDE PIB 108 106 Pays développés début 2007 = 100 104 États-Unis 102 100 98 96 94 92 Japon Royaume-Uni Zone euro 90 2007 2008 2009 2010 2011 2012

Plus en détail

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où?

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Résumé : La création de la Zone Euro a participé au développement rapide des échanges entre ses membres. L Allemagne est l élément moteur de l essor

Plus en détail

Les indicateurs de la procédure de déséquilibres macroéconomiques. Ronan Mahieu

Les indicateurs de la procédure de déséquilibres macroéconomiques. Ronan Mahieu Les indicateurs de la procédure de déséquilibres macroéconomiques Ronan Mahieu Contexte Mise en place d une procédure de déficits excessifs lors de la création de la zone euro Déficits publics < 3% du

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL La Ministre Conseillère pour les Affaires Economiques Berlin, le 31 octobre 2014 Dossier suivi par Lucie Petit Relu par Nicolas Studer NOTE

Plus en détail

Tendances conjoncturelles Juillet 2013

Tendances conjoncturelles Juillet 2013 Tendances conjoncturelles Juillet 2013 Les illustrations et les tableaux du présent jeu de transparents sont issus de la publication du SECO «Tendances conjoncturelles, été 2013» Pour toute question technique

Plus en détail

Pourquoi la croissance potentielle est-elle aussi faible dans la zone euro?

Pourquoi la croissance potentielle est-elle aussi faible dans la zone euro? septembre 9 - N 39 Pourquoi la croissance potentielle est-elle aussi faible dans la zone euro? La croissance potentielle et la tendance des gains de productivité sont anormalement faibles dans la zone

Plus en détail

Quelles semblent être les meilleures stratégies pour réduire le chômage? Un hommage au vice et à la patience

Quelles semblent être les meilleures stratégies pour réduire le chômage? Un hommage au vice et à la patience 3 mars 6 N 6-134 Quelles semblent être les meilleures stratégies pour réduire le chômage? Un hommage au vice et à la patience On sait que les pays ont des stratégies de croissance très différentes : développement

Plus en détail

Le SMI (Système Monétaire International) à la dérive. Patrick ARTUS, Chef économiste, Membre du Comité Exécutif - NATIXIS

Le SMI (Système Monétaire International) à la dérive. Patrick ARTUS, Chef économiste, Membre du Comité Exécutif - NATIXIS Le SMI (Système Monétaire International) à la dérive Patrick ARTUS, Chef économiste, Membre du Comité Exécutif - NATIXIS Séminaire SMI Lyon 16 mars 215 Absence de coordination internationale des politiques

Plus en détail

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? juin KBC Groupe CONJONCTURE : situation internationale Retour de la confiance dans les pays développés, hésitations en Chine Indice de confiance de l industrie

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Politique monétaire de la Chine : une approche normative RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Politique monétaire de la Chine : une approche normative RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 18 janvier 216 N 64 Politique monétaire de la Chine : une approche normative Nous adoptons ici non pas une approche positive (que vont faire les autorités chinoises?) mais

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 1 au 14 mars 214 n 153 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en janvier 214 : +,7% sur un mois, +,4% en moyenne mobile sur trois mois 2. Balance commerciale en janvier 214

Plus en détail

Salaires et compétitivité-prix

Salaires et compétitivité-prix Salaires et compétitivité-prix Frédéric Lerais (Ires) Odile Chagny (Groupe Alpha au moment de la rédaction de la note) Haut Conseil du financement de la protection sociale Séance du15 janvier 2014 Avant-propos

Plus en détail

Tendances conjoncturelles Automne 2015

Tendances conjoncturelles Automne 2015 Tendances conjoncturelles Automne 2015 Les illustrations et les tableaux du présent jeu de transparents sont issus de la publication du SECO «Tendances conjoncturelles, automne 2015» Pour toute question

Plus en détail

Jean-Paul Betbéze Chef économiste - Groupe Crédit Agricole S.A.

Jean-Paul Betbéze Chef économiste - Groupe Crédit Agricole S.A. Jeudi 12 avril 2012 Jean-Paul Betbéze Chef économiste - Groupe Crédit Agricole S.A. A - S endetter est «sympa», au début et se désendetter devient un jour, obligatoire et risqué Page 2-22/07/2011 ECO/EIS

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Réglementation des banques de la zone euro : deux visions idéologiques contradictoires RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Réglementation des banques de la zone euro : deux visions idéologiques contradictoires RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE mars N 321 Réglementation des banques de la zone euro : deux visions idéologiques contradictoires Curieusement, la réglementation des banques de la zone euro comprend deux

Plus en détail

Les chiffres du MEDEF. Analyse de la compétitivité des entreprises françaises

Les chiffres du MEDEF. Analyse de la compétitivité des entreprises françaises Les chiffres du MEDEF Analyse de la compétitivité des entreprises françaises 2 12 arts de marché 1 - oids de la dans les exportations mondiales 5 4,7 Exportations françaises/exportations mondiales (marchandises,

Plus en détail

Conjoncture et perspectives économiques mondiales

Conjoncture et perspectives économiques mondiales Conjoncture et perspectives économiques mondiales Association des économistes québécois ASDEQ 4 décembre 2012 Marc Lévesque, Vice-président et économiste-en-chef, Investissements PSP Ralentissement de

Plus en détail

Les rendez-vous économiques et financiers

Les rendez-vous économiques et financiers Les rendez-vous économiques et financiers Les banques centrales au pilotage de l économie?... ou l Art du «Policy-mix» Novembre 2014 Prévisions 2014 & 2015 d Amundi 2014 2015 0,8% 1,3% 7,4% 7,1% Une Croissance

Plus en détail

Portrait pays. Juin 2015

Portrait pays. Juin 2015 Portrait pays Juin 2015 Pays participants en 2014 MÉTHODOLOGIE Nouveaux pays en 2015 13 600 salariés européens interrogés en janvier 2015, dans 14 pays : Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Suède,

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. La productivité horaire du travail est-elle vraiment très élevée en France? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. La productivité horaire du travail est-elle vraiment très élevée en France? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 12 mai 2015 N 373 La productivité horaire du travail est-elle vraiment très élevée en France? Nous calculons les niveaux de productivité horaire du travail aux Etats-Unis,

Plus en détail

Présentation au Cercle finance du Québec

Présentation au Cercle finance du Québec PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Québec, 19 janvier 1 Présentation au Cercle finance du Québec François Dupuis Vice-président et économiste en chef Mouvement des caisses Desjardins Matières premières

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Voit-on des signes de réindustrialisation de la France? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Voit-on des signes de réindustrialisation de la France? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 4 mai 16 N 486 Voit-on des signes de réindustrialisation de la France? Avec la dégradation de la compétitivité-coût de la Chine et des autres pays émergents, avec l amélioration

Plus en détail

La crise des dettes souveraines*

La crise des dettes souveraines* La crise des dettes souveraines* ANTON BRENDER, FLORENCE PISANI & EMILE GAGNA (*) La découverte 1. Table des matières I Dette souveraine, dette privée II D une crise à l autre III Le piège japonais IV

Plus en détail

Compétitivité française : Quelques constats

Compétitivité française : Quelques constats Compétitivité française : Quelques constats Gilbert Cette Banque de France et Université d Aix-Marseille Gilbert Cette 1 Sommaire 1.1 Dégradation alarmante 1.2 Dégradation stoppée 1.3 En particulier vis-à-vis

Plus en détail

Les déséquilibres courants des pays de la zone euro se sont

Les déséquilibres courants des pays de la zone euro se sont Éditions La Découverte, collection Repères, Paris, 2014 III / Déséquilibres des balances courantes en zone euro : où en est-on? Sophie Piton * Les déséquilibres courants des pays de la zone euro se sont

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. L anticipation de l action des Banques Centrales l emporte sur les mécanismes normaux de l économie RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. L anticipation de l action des Banques Centrales l emporte sur les mécanismes normaux de l économie RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE er juillet N 78 L anticipation de l action des Banques Centrales l emporte sur les mécanismes normaux de l économie L exemple présent du Royaume-Uni montre à nouveau le rôle

Plus en détail

CHAPITRE 11 Allemagne : concertation et cogestion, les moteurs d une forme de réussite

CHAPITRE 11 Allemagne : concertation et cogestion, les moteurs d une forme de réussite CHAPITRE 11 : concertation et cogestion, les moteurs d une forme de réussite Page 433 TABLEAU 11-1 Quelques paramètres économiques (rétrospective) 1981 1991 1995 1998 Population (en millions d habitants)

Plus en détail

L'ÉCONOMIE EN PÉRIODE DE POLITIQUE MONÉTAIRE EXPANSIVE

L'ÉCONOMIE EN PÉRIODE DE POLITIQUE MONÉTAIRE EXPANSIVE L'ÉCONOMIE EN PÉRIODE DE POLITIQUE MONÉTAIRE EXPANSIVE Geert Gielens, Ph.D. Économiste en chef 19 mai 2015 Ordre du jour La différence avec l'année passée La zone euro Les USA La BCE & sa politique Conclusion

Plus en détail

Crise de la dette souveraine et fragilité du secteur bancaire dans la zone euro

Crise de la dette souveraine et fragilité du secteur bancaire dans la zone euro Crise de la dette souveraine et fragilité du secteur bancaire dans la zone euro EAS FSEG Mahdia Tunis - BCT- 29 novembre 2011 1-0rigine de la crises 2 - Spécificités de cette crise par rapport à la crise

Plus en détail

COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011

COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011 COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011 1 1) Hausse des exportations des biens en valeur de 10.3 % (5898.5 M.D contre 5349.3 M.D) 2) Progression des exportations des industries manufacturières

Plus en détail

EN QUOI DEVRAIT CONSISTER LA SURVEILLANCE MACROPRUDENTIELLE DE LA ZONE EURO?

EN QUOI DEVRAIT CONSISTER LA SURVEILLANCE MACROPRUDENTIELLE DE LA ZONE EURO? EN QUOI DEVRAIT CONSISTER LA SURVEILLANCE MACROPRUDENTIELLE DE LA ZONE EURO? EN QUOI DEVRAIT CONSISTER LA SURVEILLANCE MACROPRUDENTIELLE DE LA ZONE EURO? PATRICK ARTUS * La proposition faite aujourd hui

Plus en détail

Les Crises de Balance des

Les Crises de Balance des Les Crises de Balance des Paiements Cédric Tille Institut t des Hautes Etudes Internationales ti et du Développement, et Center for Economic Policy Research (CEPR) Journée Iconomix, 14 Novembre 2012 Structure

Plus en détail

Crise des marchés : 5 choses que les investisseurs semblent ignorer

Crise des marchés : 5 choses que les investisseurs semblent ignorer janvier 8 - N Patrick ARTUS patrick.artus@natixis.com Crise des marchés : choses que les investisseurs semblent ignorer La chute des marchés (crédit, actions) au début de 8 est justifiée dans certains

Plus en détail

Comparaisons internationales

Comparaisons internationales Comparaisons internationales Commissariat général au développement durable Service de l observation et des statistiques 47 48 Commissariat général au développement durable Service de l observation et des

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE FRANCE ZONE EURO 1. Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages 2. Déficit

Plus en détail

1. Le marché des changes

1. Le marché des changes TD : Le taux de change, un instrument du protectionnisme? 1. Le marché des changes Document 1 : Le cours de l euro en dollar 1/ Faites une phrase avec la donnée d avril 2013. En avril 2013, 1 valait 1,28

Plus en détail

L assainissement des finances publiques luxembourgeoises - Alain Steichen - Professeur associé à l Université de Luxembourg

L assainissement des finances publiques luxembourgeoises - Alain Steichen - Professeur associé à l Université de Luxembourg L assainissement des finances publiques luxembourgeoises - Alain Steichen - Professeur associé à l Université de Luxembourg Un cycle de conférences Le «mur» des pensions La réforme fiscale Une vue d ensemble

Plus en détail

Les marchés européens du crédit immobilier en 2015 et la place de la France dans ce marché

Les marchés européens du crédit immobilier en 2015 et la place de la France dans ce marché Les marchés européens du crédit immobilier en 2015 et la place de la France dans ce marché Point presse Crédit Foncier Nicolas Pécourt Directeur Communication externe et RSE 24 Mai 2016 Plan de présentation

Plus en détail

A-t-on encore besoin des banques?

A-t-on encore besoin des banques? A-t-on encore besoin des banques? Patrick ARTUS Chef économiste, Directeur de la Recherche et des Etudes, Membre du Comité Exécutif - NATIXIS Journées de l Economie Lyon 15 novembre 213 A quoi ressemblera

Plus en détail

Le Fonds en Euros de Cardif Assurance Vie

Le Fonds en Euros de Cardif Assurance Vie BANQUE ET ASSURANCES Le Fonds en Euros de Cardif Assurance Vie données au 30/06/2011 La garantie d un groupe solide BNP Paribas Cardif BNP Paribas Cardif conçoit et commercialise une large gamme de produits

Plus en détail

Procédure des déséquilibres macroéconomiques: Bilan approfondi pour le Luxembourg

Procédure des déséquilibres macroéconomiques: Bilan approfondi pour le Luxembourg Procédure des déséquilibres macroéconomiques: Bilan approfondi pour le Luxembourg Commentaires de la Chambre des salariés 25 février 2014 Semestre européen Arsenal de six résolutions législatives («six

Plus en détail

Année de référence **** : 2005 Premières données disponibles : Décembre 2004

Année de référence **** : 2005 Premières données disponibles : Décembre 2004 INDICES DE PRIX DE PRODUCTION DE L INDUSTRIE FRANÇAISE POUR LE MARCHÉ FRANÇAIS BRANCHE : MACHINES ET ÉQUIPEMENTS DE BUREAU (À L EXCLUSION DES ORDINATEURS ET ÉQUIPEMENTS CPF rév. 2 * : 28.23 / CPF rév.

Plus en détail

n 291 Août 2014 Données générales sur la de e page 3

n 291 Août 2014 Données générales sur la de e page 3 Bulle nmensuel n 91 Août 1 Directeur de publica on : Ambroise Fayolle Rédac on : Agence France Trésor Disponible en français et en anglais http://www.aft.gouv.fr Bloomberg TREX Reuters Actualité

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Le marché de l immobilier résidentiel est-il redevenu plus sain aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et dans la zone euro (hors Allemagne)?

FLASH ÉCONOMIE. Le marché de l immobilier résidentiel est-il redevenu plus sain aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et dans la zone euro (hors Allemagne)? ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 5 mars 5 N 86 Le marché de l immobilier résidentiel est-il redevenu plus sain aux, au et dans la zone euro (hors Allemagne)? Pour savoir si un marché de l immobilier résidentiel

Plus en détail

Une lecture marxiste de la crise

Une lecture marxiste de la crise janvier - N Une lecture marxiste de la crise Notre interprétation de la crise est la suivante : il y a excès mondial de capacité de production, dû essentiellement à la globalisation et à l'investissement

Plus en détail

LES DONNES DE LA MACROECONOMIE

LES DONNES DE LA MACROECONOMIE CHAPITRE 1 LES DONNES DE LA MACROECONOMIE I Le circuit économique. II Le Produit Interieur Brut. Le Produit intérieur brut est une mesure de la richesse nationale Le PIB correspond à : - La production

Plus en détail

UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013?

UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013? ACTUALITÉS EUROPÉENNES n 49 janvier 2012 UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013? par Pierre Verluise, Directeur de recherche à l IRIS, Directeur du site géopolitique www.diploweb.com

Plus en détail

Qui détient les dettes dangereuses?

Qui détient les dettes dangereuses? 23 mars 21 N. 118 Qui détient les dettes dangereuses? Il est important de savoir qui détient les dettes à risque : pour savoir qui sera affecté en cas de défaut sur ces dettes, et si la structure de détention

Plus en détail

La compétitivité internationale de la filière bois française

La compétitivité internationale de la filière bois française La compétitivité internationale de la filière bois française Les échanges internationaux de produits bois Colloque organisé par GIP-ECOFOR, 19 et 2 Novembre 212, FCBA Paris Anne-Laure LEVET, Indradev PUROHOO

Plus en détail

La spéculation a quand même l'avantage de révéler les déficiences institutionnelles

La spéculation a quand même l'avantage de révéler les déficiences institutionnelles 9 mars 1 N. 1 La spéculation a quand même l'avantage de révéler les déficiences institutionnelles La crise des dettes souveraines dans la zone euro a conduit beaucoup d'analystes et de gouvernements à

Plus en détail

MacSim Un logiciel pour l évaluation des politiques macroéconomiques

MacSim Un logiciel pour l évaluation des politiques macroéconomiques 2015 MacSim Un logiciel pour l évaluation des politiques macroéconomiques JEAN-LOUIS BRILLET GILBERT CETTE IAN GAMBINI THOMAS LAGOARDE-SEGOTEGOT 1 2 LE LOGICIEL MACSIM Sommaire général 2015 Sommaire général

Plus en détail

Indicateurs trimestriels de la compétitivité française

Indicateurs trimestriels de la compétitivité française Indicateurs trimestriels de la compétitivité française juin 20 1 Sommaire 1- Part des exportations françaises de marchandises dans les exportations mondiales... page 3 2- Part des exportations françaises

Plus en détail

EFOWM Workshop Citoyenneté sociale et économique: quelle égalité de traitement dans une Europe en crise?

EFOWM Workshop Citoyenneté sociale et économique: quelle égalité de traitement dans une Europe en crise? EFOWM Workshop Citoyenneté sociale et économique: quelle égalité de traitement dans une Europe en crise? Comment la crise économique pèse-t-elle sur les politiques sociales et économiques? Valentina Caimi,

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

Année de référence : 2005 Premières données disponibles : Septembre 1997

Année de référence : 2005 Premières données disponibles : Septembre 1997 Production française vendue sur le marché français FICHE DE PRESENTATION C.P.F. : 2630 Année de base : 2005 Année de référence : 2005 Périodicité : Mensuelle Premières données disponibles : Septembre 1997

Plus en détail

INDICES DE PRIX DE L OFFRE INTERIEURE DE PRODUITS INDUSTRIELS BRANCHE : AUTRES ARTICLES A MAILLE

INDICES DE PRIX DE L OFFRE INTERIEURE DE PRODUITS INDUSTRIELS BRANCHE : AUTRES ARTICLES A MAILLE INDICES DE PRIX DE L OFFRE INTERIEURE DE PRODUITS INDUSTRIELS CPF rév. 2 * : 14.39 / CPF rév. 1 : 17.72 Année de base ** : 2004 Année de référence *** : 2005 Périodicité : Mensuelle Premières données disponibles

Plus en détail

La situation économique et financière de Taiwan en 2015

La situation économique et financière de Taiwan en 2015 La situation économique et financière de Taiwan en 215 Résumé L économie taiwanaise a progressé de 3,74% en 214, plus forte croissance des économies avancées en Asie. Le commerce extérieur, la consommation

Plus en détail

Le CAC vu de Jackson Hole (Sem 34, 22 août 14) Hemve 31

Le CAC vu de Jackson Hole (Sem 34, 22 août 14) Hemve 31 Le CAC vu de Jackson Hole (Sem 34, 22 août 14) Hemve 31 Le bulletin hebdomadaire, sur votre site http://hemve.eklablog.com/ L inflation fait trois petits tours puis s en va, L écart se creuse entres les

Plus en détail

Actions : des prix de marché aux fondamentaux

Actions : des prix de marché aux fondamentaux Actions : des prix de marché aux fondamentaux Patrick ARTUS Directeur de la Recherche et des Etudes - NATIXIS Conférence Invest 11 Genève 21 septembre 211 Volatilité implicite des actions et indices boursiers

Plus en détail

Après la crise, la reprise. Quelles opportunités pour les entreprises françaises? UIMM Loire Saint-Etienne, le 21 juin 2010

Après la crise, la reprise. Quelles opportunités pour les entreprises françaises? UIMM Loire Saint-Etienne, le 21 juin 2010 Perspectives économiques et financières françaises et internationales - : Après la crise, la reprise Quelles opportunités pour les entreprises françaises? UIMM Loire Saint-Etienne, le juin Marc Touati,

Plus en détail

Année de référence : 2005 Premières données disponibles : janvier 1995

Année de référence : 2005 Premières données disponibles : janvier 1995 INDICES DE PRIX A LA PRODUCTION DANS L INDUSTRIE Production française vendue sur le marché français FICHE DE PRESENTATION C P F : 29.10 Année de base : 2007 Année de référence : 2005 Périodicité : Mensuelle

Plus en détail

Comment se déclenche et qu entraîne une crise de la dette publique? Ce que nous apprennent les cas de la Suède et de la Finlande en 1992

Comment se déclenche et qu entraîne une crise de la dette publique? Ce que nous apprennent les cas de la Suède et de la Finlande en 1992 juillet - N Comment se déclenche et qu entraîne une crise de la dette publique? Ce que nous apprennent les cas de la et de la en Compte tenu des perspectives de croissance et d inflation, les politiques

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Les marchés financiers ignorent les effets de la hausse future du prix du pétrole RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Les marchés financiers ignorent les effets de la hausse future du prix du pétrole RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE juin N 79 Les marchés financiers ignorent les effets de la hausse future du prix du pétrole Nous pensons que le scénario le plus probable pour le prix du pétrole est : - une

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 2 juillet 215 N 5 Des dévaluations internes réussies dans la zone euro : à quelles conditions? Nous regardons les évolutions économiques, du Portugal, de l Espagne, de la

Plus en détail

Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne

Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne Guillaume Wemelbeke* Depuis la crise survenue à la fin 2008, la production européenne de produits agricoles et agroalimentaires

Plus en détail

La crise des dettes souveraines en Europe

La crise des dettes souveraines en Europe La crise des dettes souveraines en Europe Renaud Fillieule (Université Lille 1) Université d automne en économie autrichienne ESC Troyes, septembre 2012 La zone euro Allemagne Autriche Belgique Chypre

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Il faudrait que les Banques Centrales sortent du suivi à court terme de l économie RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Il faudrait que les Banques Centrales sortent du suivi à court terme de l économie RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE juin 6 N 68 Il faudrait que les Banques Centrales sortent du suivi à court terme de l économie La Réserve Fédérale et la BCE, probablement parce que cela rend leur communication

Plus en détail

ANNEXES RAPPORT DE LA COMMISSION AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET FINANCIER

ANNEXES RAPPORT DE LA COMMISSION AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET FINANCIER COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 12.10.2016 C(2016) 6465 final ANNEXES 1 to 4 ANNEXES RAPPORT DE LA COMMISSION AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET FINANCIER en application de l'article 12, paragraphe 4, du règlement

Plus en détail

Quel est le "bon" système de Bretton-Woods?

Quel est le bon système de Bretton-Woods? aoűt 9 - N 359 Quel est le "bon" système de Bretton-Woods? Le Système Monétaire International de Bretton-Woods "normal" est un système où le pays dont la monnaie s'affaiblit doit passer à une politique

Plus en détail

FRANCE-ALLEMAGNE : LE GRAND ÉCART

FRANCE-ALLEMAGNE : LE GRAND ÉCART Août 2004 FRANCE-AEMAGNE : E GRAND ÉCART es modèles de croissance en et en Allemagne semblent totalement opposés. En Allemagne, ce sont les exportations qui tirent la croissance de l activité, avec une

Plus en détail

Medef Pour la réforme du financement de la protection sociale

Medef Pour la réforme du financement de la protection sociale Medef Pour la réforme du financement de la protection sociale Conférence de presse 15 novembre 2011 1 Une compétitivité française qui se dégrade 2 La France a perdu des parts de marché depuis 2000 Part

Plus en détail

LA DÉFLATION MENACE-T-ELLE DANS MAI 2014 LA ZONE EURO?

LA DÉFLATION MENACE-T-ELLE DANS MAI 2014 LA ZONE EURO? LA DÉFLATION MENACE-T-ELLE DANS MAI 2014 LA ZONE EURO? PRIX À LA CONSOMMATION 5 Indice général et inflation sous-jacente variation sur 12 mois en % 4 3 Indice général 2 1 Indice hors alimentation et énergie

Plus en détail

CONJONCTURE INTERNATIONALE

CONJONCTURE INTERNATIONALE CONJONCTURE INTERNATIONALE Chute des cours des matières premières Le marché boursier chinois a plongé de façon spectaculaire ces dernières semaines. Cette correction fait suite à plusieurs trimestres d

Plus en détail

BILLET D HUMEUR BOURSIERE PAR JEAN-MARC DIEHL

BILLET D HUMEUR BOURSIERE PAR JEAN-MARC DIEHL BILLET D HUMEUR BOURSIERE PAR JEAN-MARC DIEHL LES PERFORMANCES L année 2013 va sans doute s achever par une performance boursière de l indice CAC 40 d environ 17,90% après un plus haut à 4356,28 pts et

Plus en détail